banniere
 
 
Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Lock Up The Wolves. [Shad]  (Lu 2230 fois)
Stephen Connor
Poupaw de son fichtonw
Administrateur
-
*****
Messages: 2570



Voir le profil
FicheChalant
Description
Colosse d'un mètre et quatre-vingt quinze centimètres, de près de cent cinquante kilos, aux yeux rouges et à la peau cuivrée. 

Champion de Lucifer, Grand Duc du plan Infernal. A la tête de cent Légions de démons.

Prétendant au trône d'Ashnard, sur le point de réaliser un coup d'état.

PS : Préfère les gros culs D:
« le: Avril 19, 2014, 02:22:56 »

Stephen était de retour dans ses appartements, dans une des nombreuses ailes du colossal Palais Infernal. Il y avait encore une affaire à régler pour le démon. Réunir une armée est une bonne chose, mais imposer des généraux dignes de confiance en est une autre. L’entourage de l’infernal n’était pas composé des Infernaux les plus loyaux qui soient.

Aussi la meilleure solution était-elle évidemment d’offrir de nouveaux pouvoirs aux rares personnes sur lesquelles le beau diable estimait pouvoir compter. Silat avait été le premier, suivi de Mélisandre. Le maître avait longuement hésité sur ce dernier choix, mais l’urgence l’avait poussé à ignorer ses doutes. Arashi devait actuellement se trouver aux prises avec Lucifer lui-même. Il ne restait qu’une seule personne.

Le beau diable n’avait pas jugé nécessaire d’avertir Shad des projets qu’il nourrissait pour elle. Il la convoquerait depuis le plan Terrestre au moment voulu. Pour l’heure, le Grand Duc devait s’entretenir avec un confrère, un qui serait capable de l’aider. C’était donc d’un pas déterminé que le maître se rendait jusque dans les quartiers de celui que l’on appelait « Aamon », le loup de feu.

Finalement, et lorsque le démon eut rejoint les appartements du Marquis, il y toqua, attendant patiemment au pas des grandes portes. Le Loup Funèbre quittait rarement son domaine, s’y sentant certainement plus à l’aise. Car les appartements des infernaux les plus puissants étaient adaptés à leurs préférences. Si Helel avait eu droit à une réplique d’un luxueux appartement d’une métropole Texane, certains démons avaient droit à des habitations nettement plus singulières.

« Wa-n-Najmu, Wa-s-sajaru, yasjudan. » Psalmodia le démon, les yeux clos.

Les doigts épais du monstre filèrent contre le bois ébonite de la grande porte. C’étaient là les paroles qui ouvraient les appartements d’Aamon. Le loup semblait, après tout, trop occupé pour offrir une réponse à son allié, qui ne pouvait plus attendre. Connaissant la formule pour ouvrir cette porte, et l’ayant apprise du Loup de Feu en personne, le Grand Duc entendit un bruit de cliquetis métallique.

Alors, et d’elle-même, la porte sans poignée s’ouvrit. Elle donnait sur une gigantesque forêt, perpétuellement figée dans un soleil couchant, lorsque la lune transparait au travers d’un filtre violacé. Les arbres étaient denses, et il était difficile de voir quoique ce soit, même pour les sens aiguisés d’Helel. Il y avait également quelques animaux, des oiseaux dans les arbres, des cerfs et autres gibiers.

Cet endroit était un gigantesque terrain créé pour le plaisir d’un chasseur, un amusement infini pour le Loup de Feu, qui était connu pour se plaire dans l’art de la chasse. Stephen aimait la verdure, mais pas au point de dormir sur le sol frais d’une forêt figée dans le temps. Quoique le dit temps fluctue selon les simples désirs de son maître, Aamon lui-même.

« Aamon, mon vieil ami. »
Souffla Helel d’une voix douce. « Pardonne mon intrusion dans les terres qui t’appartiennent, mais je viens te formuler une requête, d’un ami à un autre. »

Helel avait parlé dans le vide, tout en sachant pertinemment que son ami était quelque part dans les environs, et qu’il avait dû l’entendre. Alors, le démon poussa la porte encore ouverte derrière lui, qui trônait, seule et unique, entre deux arbres, faite dans un bois qui était un prolongement des deux ébéniers. Debout, les bras croisés et le visage souriant, le Grand Duc attendait.

Ce fut alors qu’une forme émergea, comme surgissant du sol. La masse noirâtre ondula étrangement, révélant alors deux orbes aux couleurs de feu. En un clignement curieux, les orbes disparurent puis réapparurent, accompagnés d’un court cri de loup. La majestueuse créature acheva enfin se relever. C’était un loup, entièrement noir, plus grand que le plus massif des destriers.

Sa gueule entrouverte laissait parfois s’échapper quelques flammèches, et un sifflement serpentin se faisait entendre derrière le Loup. Une queue à tête de vipère pointa dans les airs, observant Helel de haut l’espace d’un instant. Alors, et immédiatement, le jour se leva sur la forêt, dévoilant finalement Aamon dans toute sa splendeur.

Le loup sembla hocher la tête, après quoi il se mit à rapetisser. Dans un processus indescriptible, les membres animaliers du Marquis devinrent humanoïdes, achevant lentement une transformation en un lycaon massif. Le résultat de cette transformation toisait aisément Stephen, qui ne montrait pourtant pas la moindre anxiété, et certainement pas de crainte.

« Helel. » Gronda la voix puissante et gutturale d’Aamon. « Voilà une bien mauvaise habitude, de s’inviter pendant ma chasse. »

Ciblé par un reproche, Helel ne répondit que d’un sourire amical. Aamon ne quittait presque jamais son domaine depuis qu’il avait été vaincu par un exorcisme. Cantonné aux enfers, le loup devait s’ennuyer à mourir, passant le temps dans des parties de chasse trop faciles pour lui.

« Aamon, je viens t’introduire à une des mes suivantes. C’est une bâtarde, mais elle a du sang de loup, et je pensais que tu pourrais m’aider à la convertir. » Expliqua simplement Helel, l’air amusé. « Elle n’est pas encore là, mais je peux l’invoquer aisément, en espérant pour elle qu’elle ne soit pas dans une position ou situation inconfortable. Je me disais aussi que cela te permettrait de te distraire, en attendant que les mortels t’offrent suffisamment de sacrifices pour que tu puisses te réincarner sur Terre.»

Un rire rauque retentit, appartenant au grand loup. Il hocha la tête, souriant en découvrant quelques dents, aiguisées et colossales. Alors, le Grand Duc fit claquer ses doigts. La magie du démon s’en alla à la recherche de Shad, qui était aisée à retrouver de part la marque que lui avait apposée son maître. Finalement, un portail s’ouvrit, flottant dans les airs à trois mètres de hauteur, un cercle faisait face au sol.

Shad allait en tomber, habillée comme elle l’était, et sûrement déboussolée. Mais la vue de son maître la rassurerait sans doute.
Journalisée

Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/
Terranide
-

Messages: 3994



Voir le profil
FicheChalant
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #1 le: Avril 19, 2014, 05:12:10 »

« Bon, que pourrais-je faire maintenant ? En tout cas, hors de question que je sorte »

La Terranide tapotait du pied sur le plancher de la demeure, bras croisés, l’index tapant également sur son bras. Toutes ces tâches diverses avaient été effectués et elle avait donc du temps devant elle.  Certes, elle pourrait sortir en ville, profiter du marché, mais ce n’était pas réellement une envie au goût du jour. Surtout après sa dernière expédition au sein de la capitale. La Louve souffla, décroisant ses bras, entamant une marche au sein du manoir, cherchant une activité qui pouvait l’occuper. La demeure était vide, mise à part quelques domestiques qui terminaient leur tâche quotidienne.

Mais nulle trace de Stephen, Silat, Arashi, ni même de la nouvelle arrivante. Une grande demeure bien vide en quelque sorte. Marchant au grès de ses envies dans les couloirs, la lupine s’arrêta subitement à une fenêtre donnant une vue sur une part du jardin, une partie où se trouvaient divers instruments servant à s’entraîner.  Observant ce terrain,  Shad porta son attention sur un pilori, un simple morceau de bois verticale où il n’était possible de se tenir dessus qu’en étant en équilibre sur un pied.

Et la Louve avait besoin d’entraîner sa balance. Elle descendit donc dans le jardin, revêtant des habits souples et léger qui ne la gênerait pas dans ses futurs mouvements. Une fois dans le jardin, elle s’étira un instant, observant le pilori. Elle avait déjà réussi à tenir debout sur un pied dessus et tenir quelques petites minutes, elle devait donc trouver une autre forme d’entraînement pour améliorer son sens de l’équilibre. Une idée fugace lui vint à l’esprit. Une idée qui lui demanderait également d’entraîner ses muscles situés dans les mains et les bras. 

Et puis après tout, qui ne tentait rien n’a rien. L’Okami  prit une inspiration et fit en sorte de monter sur le pilori, tête en bas, se tenant avec ses mains sur le mince morceau de bois.  Son corps ne pris pas directement la position désirée, à savoir être droit mais se courba vers l’avant, entraînant donc la Terranide vers le sol.  Cette dernière le heurta et laissa échappa un cri sourd sous l’impact.  Son dos venait de prendre un sale coup. Pourtant, si elle aurait réussi à  atteindre son objectif dès son premier coup, cela aurait révélé du miracle.

Elle retenta donc sa chance, se remettant dans une situation précaire. Cette fois, elle utilisa également sa queue, s’en servant comme d’un balancier, ses griffes rentrant  légèrement dans le bois du pilori. La Terranide pouvait sentir son corps balancer d’avant en arrière et ce n’était qu’avec de grands efforts qu’elle arrivait à retarder le moment fatidique de sa chute.  Elle relâcha cependant à nouveau son emprise, retombant une seconde fois.

Jamais deux sans trois. La Terranide passa rapidement une main sur son visage poussiéreux, observant également qu’elle était couverte de quelques petites blessures bénignes.  Elle ne pouvait décemment pas rester sur deux échecs. Soufflant d’exaspération, elle remonta une troisième fois, retentant de garder le plus longtemps son équilibre, la tête en bas.  Soudainement, sa ligne de mire se posa sur son poignet gauche où la marque apposée par le démon se mit à luire et sans comprendre ce qui lui arrivait,  l’Okami fut happé dans un portail apparu soudainement.

Étant dans une position instable lors de son invocation, la Terranide chuta, tête vers le bas sur le sol de la forêt d’Aamon. Un léger grognement s’extirpa de ses lèvres. Elle se releva subitement, observant d’un air curieux où elle pouvait se trouver avant de voir rapidement  le démon lupin.

« Woh… »

Oui, elle était un peu sans voix sur le coup.  Elle nota également bien vite la présence de Stephen et fut en partie soulagée de le voir également présent. Pourtant, elle n’avait pas la moindre idée de l’endroit où elle se trouvait. Ce dernier ressemblait à une vaste forêt pourtant, elle avait l’impression qu’il s’agissait de plus que cela. 

« Hem, je suis où là ? »

La Louve se retint également de faire la remarque quant à la téléportation non informée. Pour sûr qu’elle aurait préférée l’être pour éviter ce genre de désagrément. La Terranide huma doucement l’air tout en écoutant les diverses sources de bruits qui provenaient tout autour d’elle. Une forêt inconnue certes, mais une forêt regorgeante de vie. Pourtant, elle ne comprenait pas encore ce qu’elle pouvait bien faire dans un tel endroit et surtout en présence du démon et d’un lycanthrope à l’allure imposante qui semblait la toisait de haut.
Journalisée

-Ralentissement RP ! -

-Envie de RP ? MP ! -



Wouf
Pour une idée des différentes tailles, clique ici !
Stephen Connor
Poupaw de son fichtonw
Administrateur
-
*****
Messages: 2570



Voir le profil
FicheChalant
Description
Colosse d'un mètre et quatre-vingt quinze centimètres, de près de cent cinquante kilos, aux yeux rouges et à la peau cuivrée. 

Champion de Lucifer, Grand Duc du plan Infernal. A la tête de cent Légions de démons.

Prétendant au trône d'Ashnard, sur le point de réaliser un coup d'état.

PS : Préfère les gros culs D:
« Répondre #2 le: Mai 08, 2014, 04:11:28 »

Aamon, sous sa forme humanoïde, faisait un peu moins de trois mètres. Même le dos recourbé, la créature infernale était absolument massive, mais ce n’était rien face à la véritable apparence colossale du puissant Loup de Feu. Stephen paraissait minuscule à coté de ce géant aux crocs acérés.

Encore, la gueule du loup laissait filer quelques flammes gourmandes, qui lui léchaient le poil sans pour autant bruler son pelage noir de jais. Les yeux du gros monstre semblaient pareils à des rubis, aux cœurs desquels danseraient les flammes les plus incandescentes des enfers. Et ces yeux étaient rivés sur la Terranide fraichement apparue.

Stephen fit un court signe de la main à son esclave, comme un salut nonchalant. Un sourire aux lèvres, il se tourna ensuite vers le loup, haussant un sourcil interrogateur. Le Marquis des Enfers ne répondit d’aucun geste, observant encore un court instant la nouvelle venue.

Puis, il y eu un bruit d’inspiration. Aamon fronça la truffe, s’enivrant autant que possible de l’odeur féminine de Shad, sans qu’il y ait le moindre appétit sensuel dans son regard. Enfin, le maître des lieux se retourna vers le beau diable, et acquiesça, découvrant quelques dents de sa gueule, d’où béaient continuellement des flammes ardentes.

« Tu es dans le plan des enfers. Sur les Terres de Chasse du Prince des Loups. » Expliqua Stephen d’une voix douce et lente. « Le Lycan à mes cotés est le Seigneur Gardien des Loups, et je souhaitais que nous nous rencontrions tous les trois. »

Pourquoi ? Le maître laisserait planer le doute, quelques instants encore. Shad devait d’abord se remettre du choc de cette arrivée soudaine et douloureuse. Par la suite seulement le beau diable pourrait-il s’occuper d’instaurer un dialogue entre les deux Lycans.

Mais Aamon ne semblait pas l’entendre de cette oreille. Il était visiblement impatient, ce qui ne lui ressemblait d’ailleurs pas énormément. Helel comprenait pourtant son vieil ami. Le Loup avait été exorcisé, et au rythme auquel ses fidèles lui offraient des sacrifices, il lui faudrait encore quelques années avant de pouvoir retourner sur Terra.

Alors peut-être ce petit changement dans la routine du démon l’aiderait-il à distraire son temps. Peut-être était-il impatient d’obtenir une nouvelle femelle, également. Les plaisirs d’un démon cantonné aux Enfers n’étaient pas fades, loin de là. Mais rien n’était comparable au plaisir de se mêler au monde des mortels.

« Mon nom est Aamon. »
Gronda la voix profonde et gutturale du démon.

La créature gargantuesque fit un pas vers la Terranide. Sa fourrure d’ébène fut balayée par une courte brise de vent. Contre-nature, le soleil du décor se relevait, annulant le crépuscule figé. La lumière commençait à rayonner sur les Terres de Chasse. Alors, toute la splendeur du Loup se révéla aux yeux néophytes de Shad.

Un pelage noir de jais aux reflets oscillant entre le blanc et le brun roussi. L’intégralité du corps lupin était recouverte de cette fourrure dense. Encore et toujours, quelques flammes quittaient la gueule entrouverte du démon, à la moindre parole ou respiration trop forte.

Il avait de quoi faire peur à quiconque, mais Shad n’avait pas lieu de le craindre. Une louve devait bien s’en rendre compte : la posture d’Aamon était fière et assurée, mais nullement menaçante. Au contraire, le loup-garou avait l’air plutôt joueur.

Et lorsque la distance entre la louve et le loup se trouva presque anéantie, le maître des lieux se stoppa tout net, tournant ensuite la tête vers Helel.

« Que veux-tu que je fasse pour ta suivante ? »
Demanda le Lycan. « Elle n’est pas une démone, et je n’offre pas mes pouvoirs à une mortelle sans contrat. »

Le Grand Duc pouffa de rire à cette annonce. Evidemment, il reconnaissait bien là les habitudes du Loup de Feu, toujours prompt à demander un paiement. Mais il était hors de question pour Connor d’accepter que Shad vende son âme. Alors, la seule alternative était évidemment une des plus simples.

« Aamon, voyons. » Minauda le beau diable, en s’approchant lui aussi de son esclave. « Je ne compte pas offrir l’âme de cette jeune femme. Non, plutôt je pensais à la convertir. Et je voudrais que tu sois son tuteur. »

Pleins de surprise, les yeux du Loup de Feu s’ouvrirent un peu plus. Il commençait enfin à comprendre les raisons pour lesquelles Helel lui rendait visite. Toutefois, le Lycan n’acquiesça nullement, fronçant plutôt ses sourcils pour se donner une mine renfrognée. Une longue flammèche quitta ses babines, dans un soupir exaspéré.

« Je ne prends pas de disciples. » Rétorqua simplement le monstre. « Pas sans avoir moi-même décidé d’en prendre. »

Helel se pinça alors les sinus, poussant à son tour un soupir d’exaspération. Obtenir la faveur d’Aamon ne serait pas chose aisée. Redressant son visage, le démon de l’Orgueil croisa ensuite ses bras sur son torse. Le loup qui lui faisait face haussa les yeux au ciel, avant de se tourner vers Shad.

« Mais comme tu es la servante de mon ami, je ferai une petite exception. Cela dit, je compte bien sur toi pour me démontrer tous tes talents. Que sais-tu faire, femelle ? »
Demanda le monstre, la voix peu rassurante.
Journalisée

Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/
Terranide
-

Messages: 3994



Voir le profil
FicheChalant
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #3 le: Mai 08, 2014, 09:20:51 »

Cette journée risquait fort de sortir de l’ordinaire. Elle qui pensait s’entraîner tranquillement à parfaire son sens de l’équilibre et à muscler ses bras, voilà qu’elle se retrouve téléporté sans informations au milieu de son maître et d’un colossal lycanthrope. Pourtant, bien que surprise par tout cela, la Louve ne tremblait face au loup inconnu, le regardant plutôt avec curiosité. Après tout, elle doutait que Stephen l’invoque dans un lieu pour qu’elle se fasse tuer. Du moins, elle pensait qu’il ne lui ferait pas un coup aussi bas. Après quelques instants, elle sût enfin où se trouvait et également qui était l’être aux côtés du démon de l’Orgueil.

Aamon. A l’énonciation de ce prénom, les yeux de l’Okami s’écarquillèrent de stupéfaction.  Et elle hocha simplement la tête en guise de salutation à son tour. Ce nom, elle en avait déjà entendu par quelques peuplades de Terranides lorsqu’elle vivait dans les Terres sauvages mais elle n’y avait pas prêté plus attention que cela. Pour certains peuples tirant du loup, il était considéré comme un protecteur et un dieu de la chasse. On disait qu’une chasse réussie était l’œuvre du Loup Gardien Aamon. Mais, le démon était aussi prié de bien d’autres manières. La lycane s’en voulu en cet instant ne pas avoir prêté plus attention à ce culte. Après tout, comment aurait-elle pu savoir qu’elle le rencontrer en chair et en os ?

Comme par magie, le temps changea, passant du crépuscule au plein jour, donnant à Aamon une apparence imposante et fière. Face à lui, la Terranide se sentait bien petite. Plus il avançait, plus ses oreilles d’abords droite sur son crâne, s’abaissèrent en signe de respect. Au vue de la différence de gabarit, elle était également obligée de lever le visage pour fixe  le démon dans les yeux. Du moins, elle évitait de trop le fixer également. En tant que loup, ce geste reviendrait à provoquer l’autre et ce n’était nullement l’intention de la lupine en cet instant. Pourtant, tout comme le maître des lieux, elle n’avait pas la moindre idée de la raison de sa convocation ici.

Une brève discussion s’instaura alors entre les deux êtres démoniaques. Le regard de Shad se portait sur l’un et l’autre tour à tour. Elle avait l’amère impression de ne pas pouvoir maîtriser la suite des évènements, qu’elle était embarquée dans une spirale dont elle n’avait nullement connaissance des aboutissements.  A l’énonciation du moyen de payement, la Terranide manqua un battement de cœur, se figeant presque. Ce n’était pas réellement une chose qu’elle apprécierait en cet instant. Pourtant nul besoin de vendre son âme, au contraire, il s’agissait plus d’une éducation  pour être convertie. La lycane se retourna alors vers Stephen qui s’était également approché, haussant un sourcil interrogatoire.

« Pardon ? Tu…n’aurais pas pu me prévenir ou bien est-ce… »

Mais elle fut stoppée dans sa question par la voix gutturale du grand Loup.  Face à sa question, la Terranide se gratta la joue, soupirant. Il voulait une démonstration de ses capacités mais elle n’était pas douée pour montrer l’étendue de ces dernières sous demande.  Pourtant, ce n’était pas comme si elle avait trop le choix.  Prenant une inspiration, elle retourna simplement sa main droite, paume vers le haut, déclarant :

« Pour commencer, je possède une petite maîtrise du feu. Mais il ne m’est pas possible d’en abuser, mon mana  étant fortement limité. Ainsi, lors de combat, je dois choisir entre faire une seule et unique attaque massive en espérant vaincre mes ennemis ou bien plusieurs plus petites mais tout aussi destructrices »


 Une flamme incandescente y apparut subitement, vacillante. Au bout de sa queue, une sphère ardente fut formée et dans un mouvement nonchalant, elle fut lancée sur l’un des arbres de la forêt du démon, le réduisant en cendre. Refermant sa main, la Louve éteignit la flamme, laissant simplement échapper une petite volute de fumée noire d’entre ses doigts avant de reprendre.

« Sinon, je peux prendre une apparence plus animale sous deux tailles différentes. Une normale, quoi que un peu plus grande qu’un loup basique et l’autre plus grande mais utilisable seulement en temps de pleine lune et…après utilisation je tombe de fatigue. »

Le fait de dormir après l’utilisation de sa forme colossale était en partie le prix à payer pour que son corps récupère les forces qu’il avait utilisé pour prendre cette nouvelle apparence gargantuesque.  Bien qu’elle ne trouve pas réellement nécessaire de se transformer devant Aamon, la lycane savait que des paroles sans démonstration ne seraient guère suffisants.  Son corps se métamorphosa donc en une fraction de seconde, la gueule garnis de crocs acérés se retrouvant devant le visage de Stephen. La Louve souffla fortement par les narines, levant son regard vers le ciel.

« Je ne peux montrer l’autre forme, ce n’est actuellement pas la pleine lune et puis il y’a… »

Elle s’arrêta, hésitante. Sous sa forme animale, elle se mit  à gronder. Pas contre les deux êtres démoniaques mais contre elle-même. Devait-elle leur en parler ? Leur montrer ? Même son maître démon n’était pas au courant de cette capacité. Elle n’aimait pas s’en servir, elle ne savait nullement comment elle réagirait, si elle garderait le contrôle ou si son côté animal prendrait le dessus. Elle ne voulait l’utiliser que dans certains cas. Son grondement cessa et levant le museau vers Aamon, elle reprit la parole :

« Helel n’est pas au courant, mais je possède également le pouvoir de prendre une apparence lycantrhope. Mais je n’aime pas l’utiliser, j’ai du mal  à la maîtriser »


Elle s’étira par la suite nonchalamment, s’ébrouant avant de reprendre une forme plus humaine. Elle poussa un léger soupir s’excusant :

« Je ne suis pas douée pour faire des démonstrations sur demande. Peut-être qu’un combat ou une partie de chasse pourrait mieux faciliter la chose ? »


Bien sûr, elle ne faisait nullement référence à un affrontement avec le Princes des Loups lui-même. Elle n’était pas folle à lier. Mais il fallait avouer qu’elle n’était nullement capable de montrer ses capacités juste ainsi, juste pour le plaisir. Et elle espérait également ne pas devoir prendre cette autre forme, cette transformation qu’elle haïssait.
« Dernière édition: Mai 08, 2014, 11:01:20 par Shad Hoshisora » Journalisée

-Ralentissement RP ! -

-Envie de RP ? MP ! -



Wouf
Pour une idée des différentes tailles, clique ici !
Stephen Connor
Poupaw de son fichtonw
Administrateur
-
*****
Messages: 2570



Voir le profil
FicheChalant
Description
Colosse d'un mètre et quatre-vingt quinze centimètres, de près de cent cinquante kilos, aux yeux rouges et à la peau cuivrée. 

Champion de Lucifer, Grand Duc du plan Infernal. A la tête de cent Légions de démons.

Prétendant au trône d'Ashnard, sur le point de réaliser un coup d'état.

PS : Préfère les gros culs D:
« Répondre #4 le: Mai 30, 2014, 05:43:56 »

Aamon observait Shad de haut, et d’un œil impérial. Le Marquis était un des plus anciens généraux de Lucifer, et il avait vu passer des milliers d’âmes. Des titans à la force colossale, des magiciens capables de transformer la face du monde de par leurs sortilèges. Il avait même vu des dieux antiques, et des créatures dont la compréhension échappait aux mortels.

Que pouvait donc bien valoir cette simple Terranide ? Une descendante d’un indigne peuple d’esclaves, une espèce que le Loup de Feu avait en erreur. Les loups vivent en meute, fiers et puissants, soumis à la seule volonté de la Nature. Et la condescendance de son flambant regard démoniaque trahissait déjà l’énervement du lycaon.

Pourtant, Helel n’intervenait pas davantage. Il savait à quel point Aamon détestait avoir l’impression de se voir imposer quelconque action. La meilleure chose à faire pour attirer l’intérêt de ce monstre était d’éveiller sa curiosité. Pas forcément de l’impressionner, mais de le rendre curieux. Un démon puissant comme lui était bien plus attiré par les choses hors du commun que par la force brute.

Les pouvoirs embrasés de Shad furent une source d’intérêt pour le Loup. Il n’avait que rarement vu des Terranides versés dans l’art de la pyromancie. Et cette femelle sembla alors étrangement plus proche de lui, aux yeux du monstre. Mais ce n’était pas encore assez, bien évidemment.

Vint alors la question d’un pouvoir inconnu d’Helel. Ce dernier haussa un sourcil, qui mêlait une franche incompréhension et une pointe de colère. Shad avait-elle vraiment pu cacher à son maître une quelconque habilité, un quelconque don?

Quand vint la réponse, le Grand Duc soupira. Voilà une information qui lui paraissait logique, pas de quoi en faire tout un mystère. Mais c’était Aamon qui importait, en l’instant présent. Et le monstre avait l’air relativement mitigé. Son hésitation se lisait aisément, mais il était également possible de percevoir un fond de résignation.

« Très bien. »
Répondit le Loup, hochant la tête.  « Je pense que la femelle peut convenir. »

Un sourire naquit sur les lèvres d’Helel. Il n’aurait pas pensé que de si maigres argument puissent convenir au Prince Gardien des Loups, mais si tel était le cas, mieux valait en profiter. Le Grand Duc fit alors un pas en avant, décroisant ses bras. Sa grande main alla se poser sur l’épaule de la jeune femme, qui venait de reprendre forme humaine.

« Très bien, alors attelons-nous aux prépar… » Commença le démon, bien vite interrompu par la voix gutturale de son ami.

Ce fut d’abord un grognement lourd, comme le signe qu’Helel devait arrêter de parler. Mais ce grognement ne s’adressait pas au beau diable. Il n’était même pas une menace. Pourtant, le maître de Shad déglutit assez bruyamment, car il savait très bien ce qui se préparait. Apparemment, le vieux Loup n’avait pas l’intention de rendre facile l’ascension de la Terranide.

« JE CONVOQUE LA CHASSE ! » Hurla Aamon.

Le cri retentit dans  les bois. Plusieurs flopées d’oiseaux de toutes les tailles et couleurs quittèrent leurs perchoirs, s’envolant à travers les cieux. Alors, comme une réponse, d’autres cris de bêtes retentirent. Et il y eut un vacarme assourdissant. Celui des cris féroces, et des pieds et pattes qui écrasaient violemment le sol, dans un brouhaha chaotique.

Helel lança un regard inquiet vers Shad.  Puis, son regard glissa jusqu’au poignet de la jeune femme. La marque qu’il y avait apposée autrefois s’offrit alors aux yeux du démon, qui afficha un air plus décontracté. Il semblait évident qu’Aamon projetait d’organiser une petite compétition, et qu’il serait bon pour la Lycanthrope de pouvoir communiquer avec son maître. Or, la fameuse marque le permettrait.

Bientôt, les lieux furent envahis par un troupeau de monstres. Il y avait de tout. Des créatures sorties tout droit de légendes anciennes. Minotaures, lions géants, loups surdimensionnés. Tant de bêtes sauvages qui attendaient les ordres d’Aamon, leurs grandes gueules entrouvertes, en signe d’impatience. Helel n’était pas particulièrement impressionné par la scène, lui avait déjà vu La Chasse se réunir, nombre de fois.

« Mes enfants ! Aujourd’hui, nous fêterons peut-être l’arrivée d’une nouvelle âme parmi nos rangs ! » Cria le Loup de sa voix rauque. « Mais ! Je veux que nous la mettions au test ! Aussi ne l’honorerai-je de mon sang que si la femelle parvient à s’emparer du Cerf Doré ! »

A ces mots, Aamon ouvrit ses bras, alors qu’une forme lumineuse jaillissait d’entre les feuilles mortes, de sous l’herbe fraiche. Bientôt, la lueur prit l’apparence d’un grand cerf. De moins en moins éblouissante, la créature ainsi formée finit enfin par s’animer. L’animal observa les environs, et s’en alla en sautillant. Helel aurait pu jurer sentir de l’espièglerie dans les mouvements de cette créature.

Il y eu une ou deux minutes d’attente. Après quoi Aamon se rendit près de Shad, et lui fit don d’une petite pierre, qui ressemblait à un œil de loup, dans lequel danseraient des flammes.

« Tu n’as pas connaissance des coins et recoins de ma Forêt. Aussi te confie-je cet œil. Il te permettra de suivre le Cerf Doré, car sa pupille en indique toujours la direction. Mais le plus dur ne sera pas de le trouver. Il te faudra le capturer avant ma Chasse. » Expliqua le Loup. « Et Helel n’aura pas le droit de t’aider. Il restera ici et observa tes progrès depuis l’Oeil de la Forêt. »

Le Loup de Feu désigna alors une fontaine, qui venait de surgir silencieusement du sol. Elle ferait office de boule de cristal. Fort heureusement, Aamon ignorait que son ami puisse guider et conseiller Shad par le pouvoir du lien qui les unissait.

« Partez ! » Hurla le Lycan, une volée de flammes béant alors de sa gueule ouverte.
Journalisée

Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/
Terranide
-

Messages: 3994



Voir le profil
FicheChalant
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #5 le: Mai 30, 2014, 05:45:55 »

La Tennaide avait l’amère impression que ses maigres explications et démonstrations ne pourraient convenir au Prince des Loups.  Elle avait pu sentir son regard impérial se poser sur sa petite personne pendant qu’elle lui dévoilait ses aptitudes. Dont une qui  était jusqu’à présent inconnu de Stephen lui-même. Mais pourquoi parler d’un pouvoir quelconque quand on utilisait que très rarement ce dernier ? La Louve lui en aurait sans doute parlé, si elle le maîtrisé, hors en ce moment ce n’était pas le cas. Il n’était donc pas nécessaire de perdre du temps avec ce genre de chose. Elle ne suit ainsi réellement ce qui avait attisait la curiosité d’Aamon. Etait-ce  sa faculté à devenir une bête ? Sa pyromancie ? Son côté lycanthrope qui la rapprochait de la forme prise par le démon ?  Cela, c’était une question qui resterait sans réponse.

Enfin il semblait satisfait et là était le principal. La lycane tourna son regard vers Helel au même moment que ce dernier apposait une main sur son épaule et prenait la parole.  Pourtant, il ne put terminer la phrase qui laissa quelques interrogations à la lupine, se demandant bien ce que pouvez bien réserver cette future épreuve.  Le grondement sourd d’Aamon n’échappa nullement aux oreilles fines de la Terranide qui eut l’impression de sentir cette vibration dans toutes les fibres de son corps. Le grognement n’avait  rien de menaçant mais il imposait le silence. Et au vue de la réaction de son maître, la Terranide comprit vite que les choses n’allaient pas comme ce dernier l’aurait souhaité, bien qu’elle se demande encore pourquoi il réagissait de cette façon. A bien y réfléchir, c’était bien la première fois qu’elle le voyait dans un tel état.

« JE CONVOQUE LA CHASSE ! »

Pour peu, Shad se serait giflée elle-même. Pourquoi avait-elle fait mention d’un quelconque combat ou d’une chasse pour mieux présenter ses facultés ? Pourtant, elle n’eut le temps de se soucier de ce détail.   Appelée par leur seigneur et maître de nombreuses bêtes toutes plus grandes, féroces et dangereuses que les autres s’agglutinèrent autours d’Aamon, attendant fébrilement ses ordres. La « Chasse » avait de quoi impressionner et la lupine n’osait imaginer la pauvre bête qui serait prise en chasse par cette dernière.  De par sa simple de Terranide, Shad avait l’amère impression d’être une fourmi, un insecte que ces colosses pouvaient écraser d’un simple coup de pattes. Pourtant, elle sentait que pour ce moment, elle n’avait pas de craindre à se faire à ce sujet. Elle nota également le regard du démon sur la marque qui lui avait apposé quelques temps plus tôt sur son poignet droit.  Il ne lui fallut que très peu de temps pour comprendre que cette dernière allait de nouveau avoir sa petite utilité, comme au parc d’attraction.

« Mes enfants ! Aujourd’hui, nous fêterons peut-être l’arrivée d’une nouvelle âme parmi nos rangs ! » Cria le Loup de sa voix rauque. « Mais ! Je veux que nous la mettions au test ! Aussi ne l’honorerai-je de mon sang que si la femelle parvient à s’emparer du Cerf Doré ! »

Dans l’esprit de la Terranide, de nombreuses question se bouleversaient entres-elles. Tout cela allait bien vite ! Et à un moment, la Louve se demanda si elle n’était pas en train de rêver. Pourtant, tout cela était bien la réalité, ou alors elle s’était rudement cognée la tête en chutant de son piloris. Dans un premier temps, l’Okami se questionna sur la façon réelle de rejoindre les rangs d’Aamon. Ce dernier avait mentionné le fait de l’honorer de son sang, pourtant il lui semblait que cela était plus du domaine vampirique. Elle ne s’attarda cependant pas sur la question, jugeant qu’elle aurait sa réponse « peut-être » plus tard. Son attention fut ainsi portée vers la forme lumineuse prenant l’apparence d’un magnifique cerf. Un  splendide cervidé que la Terranide devrait capturer en première pour entrer dans les faveurs d’Aamon. Ainsi, par réflexe et sachant qu’une traque serait bientôt lancée, elle huma l’air doucement, s’imprégnant des odeurs du cerf doré.

L’Okami fut ainsi surprise en recevant de la part d’Aamon une pierre permettant de traquer le gibier. Elle haussa un franc sourcil d’interrogation, se demandant vraiment si  trouver le cerf doré était réellement  la vraie épreuve. Sinon pourquoi lui aurait-il donné cet artéfact ?  En reposant son regard sur les bêtes composant la Chasse, la Terranide eut soudainement un gros doute. Elle hocha cependant la tête pour remercier Aamon de ce présent avant de lancer un regard vers son maître, qui, selon les dire du Grand Loup ne pourrait lui venir en aide. La seule chose qu’il pourrait faire serait de l’observer. C’était là un fait qu’elle n’appréciait que très peu, sentir le regard d’une personne sur soi sans arrêt était une sensation désagréable. Pourtant, elle ne ronchonna pas, après tout, le pouvait-elle seulement ?

L’ordre de la chasse fut lancée, et chaque créature partie dans une direction, la Louve comprise.  Elle s’arrêta après quelques instants, courir en vain dans une direction ne servirait à rien après tout. Son regard se posa sur l’artéfact qui indiquait une direction confirmée par son odorat. La lupine eut un petit rictus nerveux et ne put s’empêcher de se demander comment, elle, une simple Terranide pourrait vaincre des démons lors d’une partie de chasse. Elle était sûre et certaine que ces derniers avaient déjà retrouvé le cerf doré. Elle soupira, continuant à suivre sa piste tout en réfléchissant. Pour le moment, nul besoin d’être discret, la proie était loin d’être à deux pas. En observant sa marque sur son poignet, la Louve se mut à murmurer :

« J’imagine que mon épreuve n’est pas que d’attraper ce cerf n’est-ce pas ? Je dois sans doute également ralentir le plus d’adversaires non ? »

C’était pour elle, la solution la plus plausible. Pour arriver facilement à ses fins, mieux valait éliminer ou au mieux ralentir ses adversaires. Hors en cet instant présent, la Terranide ne pourrait aisément capturer le cerf doré avec toutes les créatures qui étaient à sa poursuite. Elle s’arrêta un instant, jetant un rapide coup d’œil à la pierre, reniflant avant de changer de direction. Bien évidemment le cervidé ne restait pas sur place, cela aurait été bien trop simple.

« A moins que je dois y aller à la manière habituelle ? Traque, poursuite et mise à terre sans me soucier des autres ? »

Au moins dans ce cas présent, il ne s’agirait plus qu’une question de vitesse. Car, pour la première question, la Louve se voyait très mal combattre des démons, surtout au vue de la carrure de certains. Aux mieux elle pourrait esquiver quoi ? Une, deux attaques ?  Et puis se faire soulever du sol comme un simple fétu de paille ? Très peu pour elle ! Bien évidemment, la lycane avait déjà combattu des loups garous et même une chimère, mais ces derniers ne possédaient pas la « bénédiction d’Aamon ». Comme si elle sentait le regard de Stephen sur elle, la Louve jeta un coup d’œil par-dessus son épaule, attendant une quelconque réponse. Entre-temps afin d’accélérer son rythme de course, la Terranide avait revêtu son apparence animale, courant actuellement dans la Forêt d’Aamon, à la recherche du cerf doré.

Journalisée

-Ralentissement RP ! -

-Envie de RP ? MP ! -



Wouf
Pour une idée des différentes tailles, clique ici !
Stephen Connor
Poupaw de son fichtonw
Administrateur
-
*****
Messages: 2570



Voir le profil
FicheChalant
Description
Colosse d'un mètre et quatre-vingt quinze centimètres, de près de cent cinquante kilos, aux yeux rouges et à la peau cuivrée. 

Champion de Lucifer, Grand Duc du plan Infernal. A la tête de cent Légions de démons.

Prétendant au trône d'Ashnard, sur le point de réaliser un coup d'état.

PS : Préfère les gros culs D:
« Répondre #6 le: Juin 02, 2014, 09:31:46 »

La Chasse. Cette meute de démon comptait deux milles créatures. Les créatures de cette organisation composaient la garde d’élite du Prince des Loups. Chacun d’entre eux avait la force d’éviscérer mille hommes, sans aucun problème. Parmi ces monstres, certains maitrisaient la magie, d’autres n’étaient qu’experts en combat et en traque.

Certes, la Chasse n’avait pas été convoquée dans son intégralité. Il y avait là probablement une trentaine de bêtes, tout au plus. Mais c’était suffisant pour mettre Shad à mal. D’autant plus qu’en sa qualité de femelle, elle risquait de s’attirer les attentions de la plupart des démons présents. Non pas que ses charmes risquent d’être abusés, mais plutôt que nombre de monstres aux traits animaliers entretenaient la tradition du mâle dominant.

Autrement dit, la Louve allait se retrouver face à une compétition bien plus acharnée que ce à quoi elle aurait même pu s’attendre. Et ce n’était pas peu dire. Stephen lui-même peinait à trouver suffisamment de confiance pour penser que cette partie de chasse était sans risque. Mais s’il ne pouvait faire confiance à Aamon, Helel pouvait au moins faire confiance à Shad, et à la capacité qu’il aurait lui-même à la guider.

« Tu es toujours aussi théâtral, Aamon. C’est un grand point fort. J’adore te voir diriger tes troupes. » Remarqua le beau diable, hochant la tête comme s’il approuvait de l’exécution d’une scène de théatre.

Aamon sourit, riant à pleines dents. Sa gueule s’entrouvrit, laissant de nouveau filer quelques flammèches, qui vinrent lui lécher le museau et les babines. Son regard se fit plus espiègle, et il désigna la Fontaine de Vision du bout de ses doigts aux griffes crochues. Helel acquiesça, se rendant ensuite vers un des bancs qui entourait la sculpture.





La plupart des démons s’étaient éparpillés dans des directions plus ou moins aléatoires. Ce qu’ignorait la femelle Terranide en se lançant à la recherche du Cerf, c’était à quel point la bête pouvait se montrer insaisissable. Le cervidé possédait lui aussi des pouvoirs.

En temps normal, la quête du Cerf Doré était un évènement réservé à l’avant-garde de la Chasse, de par sa difficulté légendaire. On la célébrait le soir de chaque nouvelle saison. Le but était le même, attraper la créature d’Aamon, morte ou vive.

Mais tous les vétérans savaient que la créature avait le don de contrôler les arbres, le temps, les animaux de la forêt, et possédait même d’autres pouvoirs terrifiants. Car le tout n’était pas de trouver le Cerf, le plus difficile était de trouver le moyen de le vaincre.

Certains chassaient en meute pour maximiser leurs chances, d’autres préféraient traquer en solitaire. Une grande partie de la quête consistait aussi à savoir tromper les autres. Il ne pouvait y avoir qu’un seul vainqueur, mais les combats à mort étaient formellement interdits entre participants. Et malgré la fierté de ces bêtes colossales, tous savaient abandonner au bon moment. L’instinct de l’animal.





« C’est la nature qui est théâtrale, mon vieil ami. » Répondit Aamon.

Il avait repris sa forme originelle, ou plutôt une version miniature de sa forme originelle. Désormais, son corps était celui d’un loup, et sa queue était un serpent, qui ne parlait pas, mais ondulait et sifflait selon les humeurs de son possesseur.

Le Lupin s’était allongé sur le banc situé à droite de celui où Helel avait pris place. Il avait les yeux fermés, l’air presque endormi. Le Grand Duc l’observait d’un œil curieux, se demandant pourquoi la créature ne se donnait même pas la peine d’assister à la Chasse par l’eau de la Fontaine, qui reflétait des vues changeantes dans chaque recoin de la forêt.

« Tu n’as pas vraiment confiance en ma protégée, n’est-ce pas ? Je suis déçu d’un tel comportement Aamon, elle pourrait te surprendre. Elle va te surprendre. »
Affirma Helel, l’air assuré.

Aamon rit légèrement. Ses yeux s’entrouvrirent tout juste, dévoilant à peine ses pupilles aux tons enflammés, et il releva quelque peu la tête. Son regard n’allait toujours pas jusqu’à l’eau de la fontaine. Plutôt, il était fiché droit dans celui du Grand Duc.

« Peu importe que j’ai confiance ou non en ta protégée. Car elle affronte Ball'aalu l’Ours géant, le meilleur de tous mes hommes. Jamais elle n’aura le Cerf avant lui. » A ces mots, le Loup de Feu reposa sa tête sur ses deux pattes, comme s’il s’apprêtait à se rendormir.





Une meute de quatre lycans convergeait vers la position de Shad. Ils n’étaient pas vraiment là par hasard, mais ne chassaient pas non plus la Terranide par esprit sadique. Elle était juste l’odeur la plus proche qu’ils avaient repéré, et la jeune femme ne serait pas difficile à mettre hors course. Leur stratégie était simple, mais efficace.

Le Grand Duc les voyait, ils en discutaient dans un coin, cachés derrières une gigantesque ligne de buissons. L’un allait pourchasser Shad jusqu’à la mener dans une embuscade tendue par les trois autres. Ensemble, ils battraient la femelle jusqu’à ce qu’elle capitule. Helel fut contacté par la jeune femme au même moment.

Elle doutait, et c’était bien compréhensible. Le maître tacherait de l’aider tant qu’il le pouvait.

« Je ne sais pas, mais il m’est d’avis que tu devrais te concentrer sur le Cerf et éviter les combats. La bénédiction d’Aamon, c’est le pouvoir de parler aux bêtes, de s’immiscer dans leurs esprits. Le moindre animal que tu croises pourrait avoir été envoyé par des ennemis pour guetter la zone. » Expliqua le démon. « Ce n’est pas tout, mais c’est la seule chose dont tu doives te soucier pour le moment. Tu n’as pas le niveau pour battre un seul monstre d’Aamon, mais tu peux leur faire croire que c’est le cas. »

Helel ne parlait pas, il pensait seulement ces paroles, qui se transmettaient d’elles-mêmes.  Dans l’eau de la fontaine, il voyait un des Lycans, qui fonçait sur Shad.

« Un Lycan arrive vers toi. Reste sur tes gardes puis fuis dans la direction d’où il vient, ou il te mènera à ses alliés. Essaie d’allumer autant de choses que possible sur le chemin pour attirer l’attention des autres, qu’ils se battent entre eux. » Conseilla Stephen. « Fais lui croire que tu l’avais vu venir, qu’il est prévisible, ça le déstabilisera. »

A elle de jouer, maintenant.
Journalisée

Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/
Terranide
-

Messages: 3994



Voir le profil
FicheChalant
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #7 le: Juin 03, 2014, 07:46:17 »

Décidément cette marque était une bénédiction.  Certes, elle permettait de montrer à quiconque que la Terranide était sous la propriété d’une tierce personne mais son utilisation ne s’arrêtait pas là. La première était de garantir une sécurité à la Louve, en montrant à quiconque qu’ils n’avaient droit à aucune prise sur elle, une autre était de pouvoir communiquer entre maître et esclave même en se tenant à des centaines de lieux l’un de l’autre. Et c’était cet atout qui était à présent mis à l’œuvre. La Terranide doutait et cela était normal, elle avait été embarqué dans une chasse dont elle n’avait pas encore idée de l’ampleur de la difficulté ni de celle de la récompense.  Et en réalité, la Louve doutait pouvoir trouver ce fameux cerf doré avant les créatures peuplant la Chasse d’Aamon. Mais qui ne tente rien n’a rien n’est-ce pas ? Au moins, elle aura fait de son mieux. Du moins, elle tentera de faire de son mieux.

Ainsi, la lycane avait utilisé le lien de la marque pour rentrer en contact avec Helel, avant son départ et pendant l’explication des évènements, la lupine avait bien remarqué le regard du démon sur son poignet. Il n’était donc pas difficile de comprendre quelle idée avait germé dans l’esprit de l’infernal.  Pourtant, elle n’obtient pas directement une réponse et continua sa course, ne cessant sa traque, s’arrêtant de temps à autre pour être sûr d’être sur la bonne piste. Quand la voix du démon retentit dans son esprit, la surprise fut sa première réaction et elle se stoppa net.   Un petit grognement s’extirpa d’entre ses babines tandis qu’elle maudissait le démon pour cette frayeur. Damnation qui devait bien sûr entendre vu que leurs pensées étaient liées en cet instant.  Campant toujours sur ses positions, la Louve écouta attentivement les conseils de son maître et en prit note avant de porter son regard dans la direction  où devait débouler le fameux lycanthrope.

Ne pas s’occuper des autres adversaires, courir à la recherche du cerf doré. Surtout ne pas rentrer en combat ou celui-ci risquait bien de la mener à trépas. L’Okami avait parfaitement compris le message et pour tout avouer, elle ne s’était pas imaginer pouvoir vaincre une seule de ces créatures. Peut-être arriverait –elle à tenir tête pendant quelques petites secondes mais de là à sortir vainqueur d’une confrontation avec de telles bêtes….Mieux valait être utopiste. Ou simplement idiot. Cependant,  comme l’avait mentionné le démon de l’Orgueil, rien ne l’empêcher  à se faire passer pour ce qu’elle n’était pas.  Et il était temps maintenant de commencer ce petit jeu d’usurpation. La bête se campa sur ses pattes, de légères flammèches se formant à ses extrémités. Ces voluptés enflammées s’élevèrent rapidement aux côtés de la Louve pour créer une sphère incandescente.

Ce n’était pas une grande attaque, mais cela servirait à dérouter l’opposant.  L’animal aurait pu l’attendre, et lui lancer la sphère de feu une fois dans sa ligne de mire, mais elle n’en fit rien. Au contraire, elle s’élança à sa rencontre  et quand ce dernier apparu subitement, l’attaque fut lancée en plein poitrail. Evidemment, elle ne risquait guère de le blesser, tout ce qu’elle cherchait était de le surprendre, qu’il soit surpris de la voir courir dans sa direction et de surcroîts prête à l’attaquer. La Louve ne se retourna pas cependant pour entamer un combat où elle sortirait à de grandes chances perdantes. Il était temps de mettre en œuvre la deuxième recommandation d’Helel :  Brûler les alentours et attirer la Chasse pour qu’elle se ligue contre elle-même.
Encore une fois, la Terranide fit appel à son don pour la pyromancie et enflamma ses quatre pattes. Dorénavant, là où elle posait ses coussinets, le sol et ses alentours s’embrasaient et se voyaient consumer par un feu ardent, un feu dévorant.  L’animal ne filait pas en ligne droite mais pivotait des fois rapidement, cessant son sort, courant plusieurs mètres avant de le réutiliser et embraser une nouvelle zone. Courir en ligne droite en laissant des lignes de flammes aurait permis à ses adversaires de la localiser, hors, en cet instant,  les barrières de flammes apparaissaient de manières complétement aléatoires. 

Mais  la lycane ne pouvait utiliser indéfiniment sa magie du feu. Après avoir créé zones, elle cessa son sort. Mieux valait garder quelques réserves pour plus tard. Tenter de voir si le plan avait fonctionné aurait fait perdre trop de temps. La Terranide s’arrêta pourtant subitement, comme perdue. Depuis tout ce temps, elle avait pisté le grand cerf doré et là, plus rien nada. Plus la moindre source d’odeurs, de flagrances à flairer. Et même le reste  des parfums semblaient être complétement différent, comme si elle s’était retrouvée dans un autre endroit. La Louve reprit une apparence plus humanoïde et observa la pierre ornée d’un œil de loup. La pupille de cette dernière se mit à indiquer une localisation opposée à la première. En voyant cela,  Shad soupira et maugréa :

« Je crois que je hais déjà ce cerf… »

Les rugissement s’élevant au sein de la forêt du Prince des Loups, les bruits de pas et de pattes précipités, le vol de dizaines d’oiseaux qui apparaissaient spontanément dans certaines zones, permis à la Terranide de comprendre que quelques démons s’étaient rencontrés à leur tour. Oh, au moins, la proposition d’Helel semblait fonctionner et la Louve était relativement en paix.  Un léger craquement de branche lui fit tourner rapidement la tête et un lièvre fit son apparition. Repensant de suite à la mise en garde du démon, la Louve hésita à lui lancer une arme en pleine tête pour ne courir aucun risque. Sauf que, en faisant cela, elle risquait de mettre à nue le fait qu’ils étaient en contact. Après tout, elle n’était pas censée savoir ce fait.  Dardant quelques secondes son regard sur le petit mammifère, la lupine observa à nouveau le direction donnée par l’artéfact d’Aaamon.

Petit bémol, elle devait passer maintenant à travers le champ de bataille.  Et pour cela, la meilleure chose à faire était de passer en toute discrétion, en catimini. Courir risquait fortement d’attirer l’attention. La Terranide rechangea d’apparence, elle gagnait grâce à sa forme animale en fluidité et en vitesse. Hors cela n’était en rien négligeable en l’instant présent. Prenant garde de ne pas avoir le vent dans son dos, la Louve entama la traversée de la région, variant entre les sessions de ventre à terre et celle de course rapide. Surtout ne pas se laisser repérer. Elle interpella cependant son maître :

« Au fait, le cerf est doué de téléportation ? Ou même d’autres choses ? C’est bien la première fois que je perds la piste d’une proie que je traque. J’imagine que je suis la seule à ne pas être au courant de certaines informations au sujet de cette chasse. »


Juste une simple constatation, rien de méchant. Et pour confirmer ses dires, le précédent phénomène s’enclencha à nouveau, obligeant la lycane à changer de direction.  Mais elle ne pouvait continuer ainsi, à tourner en rond ainsi, à chercher en vain. A force, d’autres arriveront à mettre la patte su le cervidé convoité avant elle. Soupirant par les naseaux, elle renoua le contact avec le démon :

« Le but de ce cerf est-il de nous faire tourner en rond ? Je ne suis pas une démone, je ne peux passer outre ses enchantements Stephen. »

Ou plus directement comment demander quelle était la solution pour passer outre cette protection magique qui semblait entourée le cerf doré.
Journalisée

-Ralentissement RP ! -

-Envie de RP ? MP ! -



Wouf
Pour une idée des différentes tailles, clique ici !
Stephen Connor
Poupaw de son fichtonw
Administrateur
-
*****
Messages: 2570



Voir le profil
FicheChalant
Description
Colosse d'un mètre et quatre-vingt quinze centimètres, de près de cent cinquante kilos, aux yeux rouges et à la peau cuivrée. 

Champion de Lucifer, Grand Duc du plan Infernal. A la tête de cent Légions de démons.

Prétendant au trône d'Ashnard, sur le point de réaliser un coup d'état.

PS : Préfère les gros culs D:
« Répondre #8 le: Juin 07, 2014, 03:28:12 »

« On… On peut le traquer à deux ! » Supplia l’homme-lion.

L’ours gigantesque grogna de toutes ses forces, faisant vibrer le sol, trembler les arbres, remuant l’herbe à ses pieds. Il y eut un grand silence, et une lumière s’abattit sur le lion, qui disparut. Encore un chasseur emporté par la lueur d’Aamon, qui récupérait les chasseurs ayant abandonné la compétition et les renvoyait dans les bois en paix.

Baal’allu n’était tout de même pas satisfait. Il venait de manquer le Cerf, il le savait. Lors de la dernière saison, il avait perdu la chasse parce qu’Aamon avait donné un nouveau pouvoir à sa créature. Maintenant, le cervidé pouvait devenir invisible, et ne dégageait plus la moindre odeur. Il fallait faire attention aux bruissements des branches basses, des feuilles, de l’herbe.

« Saloperie de Cerf. » Gronda l’animal géant



Helel observait la fontaine avec attention, s’attardant sur chaque traqueur qui se trouvait susceptible d’être sur la route de Shad. La Terranide n’avait pas les arguments nécessaires pour lutter contre la vague de démons surpuissants qui pouvait s’abattre sur elle. Donc, il était du devoir de son maître de protéger la Louve, en lui offrant des informations géographiques aussi détaillées que possible.

En l’occurrence, le Grand Duc avait informé Shad de l’arrivée d’un des chasseurs dans sa direction. C’était un lycanthrope, à l’air plutôt banal. Mais s’il faisait partie de la Chasse, ses compétences ne devaient rien avoir de bien ordinaire. Surtout que son plan consistait à mener Shad jusqu’à une embuscade, où ils seraient quatre à l’attendre.

Car il n’était pas rare d’éliminer autant d’adversaires que possible dans ce genre de jeux. Ainsi, on réduisait les chances qu’un autre traqueur tombe sur le Cerf Doré. En temps normal, Helel n’aurait fait qu’observer la partie de chasse, avec amusement. Mais cette fois, il lui fallait aider son esclave. Pour cela, la communication serait la clef de la réussite.

Shad avait parfaitement réagi pour esquiver le premier ennemi, et la façon dont elle avait dispersé son feu était plus qu’ingénieuse. Le feu de forêt commençait à se propager. Mais ici, toute la verdure finissait par endiguer les flammes, avant de repousser en quelques instants.

Le temps n’avait que peu de valeur dans le royaume d’Aamon.



« GROAAAAAAH ! »

Le dernier Lycanthrope fut projeté contre un tronc d’arbre, qui se fracassa en deux sous la violence du choc, recouvrant le corps du Loup. Rapide comme un vent hivernal, Baal’allu se rendit à coté de la créature vaincue, et posa une de ses pattes sur sa tête.

« Avant que la lueur des perdants ne t’emporte, dis-moi où tu as vu la femelle partir ! » Hurla l’ours.

Faible, le loup observa les alentours. Ses trois alliés avaient été défaits en un éclair. Maintenant, il ne restait que lui. Et la lumière salvatrice ne viendrait pas le récupérer s’il ne répondait pas à son adversaire victorieux. Le loup souffrait bien trop pour se taire, même s’il l’aurait voulu. Ce fut donc avec lenteur qu’il leva une de ses mains aux longues griffes pour désigner le feu qui se propageait.

Baal’allu grogna, puis se mit à inspirer. L’odeur du brûlé couvrait de nombreuses pistes, et lui n’avait pas l’odorat qui lui permettrait de traquer la Terranide aussi efficacement qu’il l’aurait voulu. Alors, il lui faudrait se fier aux dires du Loup-garou. Délaissant le vaincu, l’ours se mit à courir en direction des flammes.



Dans le cours de ses observations, alors qu’Aamon dormait à coté de lui, Helel avait pu constater à quel point le légendaire Ours  du Bois Noir faisait honneur à son titre de Champion. Il était surpuissant, presque comparable à son Maître Loup. De plus, il était des rares à maîtriser la magie, et n’était donc pas aussi bêtement brutal que l’on pouvait l’imaginer.

Helel s’était donc justement intéressé aux agissements du monstre. Il s’avérait que ce dernier avait été confronté à la bande de loups à laquelle avait échappé Shad. Les Lycanthropes avaient admis que leur instinct de loups avait permis de découvrir une chose : la femelle avait l’œil d’Aamon sur elle. A l’annonce de cette terrible nouvelle, le Grand Duc avait jugé nécessaire d’en référer à la Terranide.

« Le Cerf peut se rendre invisible et inodore. Mais l’environnement réagit toujours à son passage, et il peut être touché sans problème. » Commença par expliquer le maître. « Mais Shad… Il y a un souci. L’Ours du Bois Noir a appris que tu possèdes un artefact d’Aamon. Il va te poursuivre. Shad, écoute-moi bien. Il est puissant, à un point que tu n'imagines pas. Si tu le vois, fuis. Si tu vois un animal t'observer, fuis. Si tu sens le sol trembler, fuis. »

Le message télépathique était des plus clairs. Peu de démons non-anoblis étaient capable de tant de puissance que celle de Baal’Allu. Ce monstre n’avait pas d’égal dans la Chasse. Et par-dessus tout, il était d’une grande ressource et ingéniosité. Le meilleur moyen de le vaincre était simplement de ne pas le combattre, et de trouver le Cerf avant lui.
Journalisée

Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/
Terranide
-

Messages: 3994



Voir le profil
FicheChalant
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #9 le: Juin 07, 2014, 10:48:12 »

La Louve avançait ventre à terre, prudemment. Avec tous les démons qui traquaient le Cerf  Doré c’était encore un miracle qu’aucune de ces bêtes ne lui soit tombée dessus par surprise.  Pour sa part, tout ce qu’elle souhaitait était de pouvoir tomber sur le cervidé et terminer cette chasse avant de se faire étriper ou autres.  Shad se stoppa dans sa progression un court instant en entendant Stephen lui indiquait que le cerf pouvait se rendre invisible et inodore. Voilà un fait qu’il n’allait pas l’aider à le trouver plus facilement et observer le mouvement des feuilles ? Merci mais ce n’était guère un fait des plus simples. Seul, peut-être que cela pouvait être une solution mais à plusieurs ? Jamais la Terranide aurait le temps de s’attarder sur ce qui se passe autour d’elle.

Surtout après la deuxième annonce du démon. Instinctivement, la lupine jeta un rapide regard derrière elle, s’apprêtant presque à voir cet ours surgir des fourrés pour l’attaquer. Par chance, il n’en fut rien pas encore. Elle reprit donc sa progression, émettant un léger grognement sourd.

« Compris, je trouve le cerf en première et j’évite tout contact ou sinon je  fuis la queue entre les jambes…. »

Cela ne l’enchantait guère mais si Stephen lui disait de fuir ce n’était sans doute pas sans raison. Reprenant rapidement une apparence plus humaine, la Terranide jeta un œil sur l’artéfact d’Aamon. Il était maintneant évident que sans lui, elle ne parviendrait pas à trouver le cerf doré mais que sa possession allait attirer des convoitises. Posséder un tel objet était un avantage pour la traque mais la Louve avait l’amère impression de porter une marque qui la conduirait au bout du compte à se trouver dans une posture délicate.

Cette fois, elle ne se retransforma pas, continuant sous ces traits de femme-louve. Marchant d’un pas rapide mais souple, elle jetait de temps à autres des regards sur l’œil de loup que formait la pierre, se dirigeant vers la direction qu’elle indiquait.  Si au moins ce cervidé pouvait apparaître rapidement…..Sa traque continua ainsi une bonne poignée de minutes. De temps à autre, elle rechangeait de formes  afin de soit atteindre l’endroit plus rapidement, soit pour se faufiler à la vue de certains démons de passages.

Enfin ! Enfin il était là ! Du mois, c’est que imagina la Louve en notant que l’artéfact d’Aamon semblait indiquait précisément cet endroit précis. Pourtant, elle ne voyait rien. Sans cette pierre, jamais elle n’aurait pu se douter que le cerf doré pouvait être si près. Il ne lui restait plus qu’à le trouver. Sauf que la zone était encore relativement vaste et cela ne semblait pas être une mince affaire. La Louve se mit donc à observer plus en détails l’environnement, cherchant à voir l’herbe s’affaissait sous les sabots du cervidé.  L’Okami observait également les nombreux fourrés et tentait d’y voir un changement brusque dans al direction que prenaient leur feuillage, comme si un être les efflueraient en d’autres sommes.

Mais ses recherches furent vite interrompues. La Terrandie sentit la terre tremblait sous ses pieds et avant même qu’elle n’est put réagir et fuir à l’annonce du danger imminent, elle sentit  un énorme impact au niveau de son abdomen. La force de frappe fut elle qu’elle en eu le souffle coupé et qu’elle fit envoyé contre un arbre plus loin. Sous le choc, la Louve cracha une gerbe de sang avant que ses pupilles de se rétractent sous l’apparition qui se trouvait devant elle.  La femelle déglutit en observant son adversaire. Elle était dans une impasse. Fuir et sauvé sa peau ou rester sur place et trouvé le cerf doré avant l’ours géant.

Que faire que faire ? La lycane se releva cependant,  une main posée contre le tronc de l’arbre comme appui. SI près du but, elle était si près ! Et pourtant, ce démon était là.

« Si je fuis, ton plan sera mis à néant me concernant car j’aurais perdu la chasse, mais si je reste, je vais me faire étriper….Une quelconque  proposition ? »


Shad se remettait à Helel, avec un peu de chance, il saurait la sortir de cette situation délicate en l’aidant par exemple à éviter les assauts de l’Ours géant.  Et comme pour combler le tout, le cetf doré apparu un bref instant, avant de disparaître à la vue de tous tout en gambadant joyeusement.
Journalisée

-Ralentissement RP ! -

-Envie de RP ? MP ! -



Wouf
Pour une idée des différentes tailles, clique ici !
Stephen Connor
Poupaw de son fichtonw
Administrateur
-
*****
Messages: 2570



Voir le profil
FicheChalant
Description
Colosse d'un mètre et quatre-vingt quinze centimètres, de près de cent cinquante kilos, aux yeux rouges et à la peau cuivrée. 

Champion de Lucifer, Grand Duc du plan Infernal. A la tête de cent Légions de démons.

Prétendant au trône d'Ashnard, sur le point de réaliser un coup d'état.

PS : Préfère les gros culs D:
« Répondre #10 le: Juillet 05, 2014, 09:13:31 »

Helel n’appréciait pas l’idée de devoir observer la Chasse sans pouvoir intervenir. Mais utiliser de la magie aurait été une erreur. Le démon savait pertinemment qu’Aamon était tout aussi sensible que lui à l’utilisation de sortilèges, et qu’il sentirait la magie de son confrère. Or, il était nécessaire de rester absolument indétectable.

Mais il fallait se rendre à l’évidence : Baal’allu avait tous les éléments nécessaires pour vaincre. La seule carte qui manquait à sa main, c’était l’Œil du Loup de Feu. Il se trouvait alors que par malchance, ou plutôt par une chance malvenue, Shad était la personne à qui avait été confié l’artefact.

Et, quand bien même le Grand Duc voulait croire que l’intelligence pouvait triompher de la force, il fallait bien reconnaître que l’Ours du Bois Noir était d’un autre niveau. La vivacité d’esprit ne lui faisait pas défaut malgré les apparences, et il connaissait bien les bois.

Alors, comment Helel pouvait-il bien faire pour donner un avantage à Shad ? Le temps était compté, car bientôt arriverait le fameux Ours. Il approchait.



Baal’allu avait beau être le plus fort de tous les membres de la Chasse, il ne gagnait pourtant pas toutes les traques organisées par Aamon. Certains savaient comment contrer l’Ours, d’autres étaient simplement chanceux. Mais cette année, le monstre s’était promis de remporter la compétition.

Ce qui faisait grossièrement défaut à l’ours, c’était son odorat, qu’il avait perdu suite à un sortilège raté. Aussi le démon comptait-il fréquemment sur la patience et l’observation pour débusquer le Cerf. Sauf qu’avec l’Œil d’Aamon en sa possession, l’Ours ne devrait pas avoir le moindre mal à finir rapidement cette partie de chasse.

Et s’il lui fallait vaincre une vulgaire mortelle pour cela, Baal’allu ne saurait laisser passer l’opportunité.



Helel s’était concentré sur l’Ours du Bois Noir. C’était clairement le plus dangereux de toute la troupe. Par chance, la Fontaine de Vision permettait à quiconque d’observer le point de vue de n’importe quel habitant de la forêt. Et même s’il n’avait su à quel point Baal’allu était puissant, le Grand Duc aurait eu toute l’occasion de le constater.

Le monstre écrasait toute concurrence et résistance sur son passage. Sa force semblait ne pas connaître de limite, et il cassait des arbres simplement en fonçant dessus, parcourant une ligne droite ininterrompue. Le groupe de lycanthropes qu’avait défait l’Ours s’était montré d’une aide précieuse.

Maintenant, le monstre savait où était Shad, et il semblait déterminé à la retrouver. Il lui suffisait de suivre les flammes, encore et toujours. C’était évidemment par rapport au feu que se repérait l’Ours, et cela donnait une idée à Helel.



Baal’allu ne parvenait pas à sentir la moindre odeur. Son museau, à l’odorat déjà peu développé, n’aidait pas à traquer la lycane, et encore moins avec les fragrances du bois brulé. Par chance, l’Ours pouvait communiquer avec les animaux du bois, et un oiseau venait de lui transmettre la position de Shad. Déterminé, le monstre se mit à accélérer.

Finalement, il ne fallut que quelques secondes pour que l’énorme bête se retrouve face à la louve. D’une violente charge, le monstre projeta sa rivale contre un arbre, qui trembla visiblement sous la violence du choc. Lentement, l’Ours du Bois Noir se redressa sur ses deux pattes arrière. Une armure runique recouvrait diverses parties de son corps, et les gravures semblaient briller sur l’acier.



Helel, quant à lui, observait la scène. Il s’était dit que l’odorat atténué de l’Ours ne pouvait que l’handicaper. A plus forte raison lorsque les pouvoirs de Shad étaient à même de créer un feu à l’odeur puissante. Mais cela n’était malheureusement qu’un plan de fuite.

De plus, le Cerf se plaisait à jouer avec les nerfs de tous ici présents. Il apparaissait et disparaissait à intervalles irréguliers, sautillant joyeusement autour de la Louve et de l’Ours. Cela présentait un certain avantage, néanmoins.

Baal’allu était trop impulsif pour risquer de laisser filer l’animal. Il préfèrerait très certainement ignorer sa rivale, en pensant à juste titre qu’elle ne pourrait ni le vaincre, ni le prendre de vitesse.

Mais là où le démon se trompait, c’était justement dans ce raccourci. Que Shad ne puisse pas vaincre son adversaire en combat singulier, ne voulait pas dire qu’elle ne pouvait pas gagner.


« Il sait que le Cerf est proche. Le mieux à faire est de le leurrer dans une mauvaise direction en feignant de fuir. Là, je veux que tu embrases le sol partout sur ton chemin, peut-être que tu pourras prendre la bête dans les flammes. » Proposa Helel.



Des éclairs jaillirent des yeux de l’Ours, et dans un rayon de dix mètres, l’électricité s’abattit. Baal’allu était un maître de la foudre, capable de convoquer les éclairs du ciel en personne. La magie de l’Ours ne se dirigeait pas vers Shad, déviée uniquement par l’Œil d’Aamon. C’était le moment ou jamais.
Journalisée

Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/
Terranide
-

Messages: 3994



Voir le profil
FicheChalant
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #11 le: Juillet 06, 2014, 07:09:07 »

La Louve écouta attentivement les conseils du démon se relevant en même temps. Son regard se porta sur l’imposant Ours qui se  levait sur ses deux pattes arrière. Pour sûr, il était impressionnant mais la Louve ne pouvait décemment faire marche arrière à l’heure qu’il était. SI proche de réussir son test !  Elle savait néanmoins que d’un point de vue force mariale, elle n’arriverait pas à tenir front face à l’Ours du Bois Noir. Il ne lui restait donc plus qu’à feinter comme ordonné par Helel. Mais est-ce qu’une telle chose pouvait simplement marcher ? Le plan à suivre était relativement simple mais rien ne permettait de prévoir si ce dernier allait effectivement marcher ou non. De plus, comment pouvait-elle prendre dans ses flammes le cerf capable de téléportation ? Une lueur traversa son regard. Ce n’était pas le cerf qu’elle devait prendre au piège mais l’Ours lui-même. Le retenir suffisamment longtemps pour pouvoir attraper le Cerf Doré.

Mais ses réflexions devaient cesser pour l’heure. La Terranide ne s’était absolument pas attendu à voir l’Ours usait de la magie de la foudre.  Au même moment où les éclairs allaient la frapper, l’œil d’Aamon brilla légèrement, offrant une protection à sa porteuse. L’attaque électrique frappa le sol tout autour de la lycane mais ne la blessa pas.  L’artéfact outre d’aider à détecter la position exacte du Cerf Doré, semblait protéger son porteur. La Louve n’attendit pas une seconde de plus pour agir. Malgré l’important choc qu’elle avait subi il y’a à peine quelques secondes, elle bondit en avant, se transformant, ses pattes s’embrasant et embrasant par ce fait chaque parcelle de terre qu’elle touchait. Tout comme lui avait conseillé Stephen, la Louve  fit mine de fuir, mais ce n’était que pour plus emprisonner l’Ours dans un étau de flammes et peut –être par chance le Cerf lui-même.

La Terranide stoppa sa course, observant le cercle de flammes qu’elle avait créé en quelques secondes. L’Ours semblait être pris au piège et la Lycane put entendre  ses grognements de fureurs.  Il était donc temps d’agir avant qu’il ne soit trop tard ! Le Cerf Doré était là, juste devant elle à sa portée. Sans attendre plus longtemps elle fonça dans sa direction, parée à  le mettre à terre. Mais sa course fut déviée par l’apparition de l’Ours, champion d’Aamon. Ce dernier était sortie de sa prison de flamme et avait bien faillit rentrer à nouveau de pleins fouet dans la Louve, risquant de la tuer sur le coup. Ce ne fut que grâce à de rapides réflexe que la Louve évita l’impact. Elle porta une rapide attention vers les flammes, plissant le regard, les obligeant à se diriger vers le Cerf Doré pour le séparer de l’Ours et également le maintenir captif dans  la zone.

Mais ce n’était pas cela qui allait arrêter Baal’allu, loin de là. Pourtant, la Terranide nota une fureur dans son regard, une fureur illustrant la rage qu’avait le démon de se voir tenir tête par une simple mortelle. Shad savait très bien qu’elle ne pourrait le battre en combat singulier mais elle pouvait user de sa magie pour le mettre en déroute. Les flammes continuaient à danser tout autour d’eux et la fumée âcre masquées toutes les odeurs.  Et comble du bonheur pour la Terranide, l’odeur âcre masquait la sienne à l’odorat de l’Ours. De plus l’incendie rendait également difficile toute distinction. Si d’autres challengers étaient encore de la partie, nulle doute qu’ils auraient compris où pouvait se trouver le cerf à l’instant même. Et c’est vers ce dernier que la Louve courait, prête à le mettre à terre, prête à clore cette chasse pour de bon.
Mais encore une fois, Baal’allu s’interposa, sa patte touchant la Terranide transformée. Elle glissa sur le sol sur l’impact, secouant sa tête pour reprendre rapidement ses esprits. Quand elle tenta de se relever, elle le vit à nouveau charger vers elle.  Puis sans réellement réfléchir, elle bondit en sa direction, son corps se transformant à nouveau. Non pas pour prendre son apparence d’humaine à oreilles et queues de loup mais pour devenir la lycanthrope qu’elle avait mentionné plus tôt. Les griffes de la bête se plantèrent dans l’une des pièces d’armures de Baal’allu la scindant en deux.  Puis, la Lycane  marqua une distance entre lui et l’Ours.

Pourquoi s’était-elle transformée alors que tout combat était futile ? Peut-être que  malgré tout s’était parce qu’elle n’avait guère le choix ?  Ou peut-être cela avait-il était indépendant de sa volonté ?  La bête mesurait facilement deux mètres dix de haut, son pelage arborait une couleur noir d’ébène  et on pouvait facilement deviner ses muscles saillant, roulant sous sa peau.  La gueule et les griffes de la Terranide transformée semblaient être ses principales armes mais la Bête possédait également une vitesse et une force accrue sous une telle apparence. Le seul bémol était que sa conscience était évasive et que les ordres ou conseils donnés par Connor risquaient de passer à la trappe.

Les deux monstres se faisant faces tandis que le cerf était toujours maintenu captif, attendant que l’un d’entre eux pose sa patte sur lui. La lycanthrope posa son regard sur ce dernier, filant à nouveau vers sa direction avant de changer subitement de direction, chargeant Baal’allu. De ses pattes avant jaillirent deux sphères enflammées qui se dirigèrent tout droit vers l’Ours géant. Son objectif n’était pas de le vaincre mais de le faire reculer suffisamment. Du moins, pour l’instant. L’appel de la victoire était une chose que la bête ne pouvait ignorer bien longtemps.
Journalisée

-Ralentissement RP ! -

-Envie de RP ? MP ! -



Wouf
Pour une idée des différentes tailles, clique ici !
Stephen Connor
Poupaw de son fichtonw
Administrateur
-
*****
Messages: 2570



Voir le profil
FicheChalant
Description
Colosse d'un mètre et quatre-vingt quinze centimètres, de près de cent cinquante kilos, aux yeux rouges et à la peau cuivrée. 

Champion de Lucifer, Grand Duc du plan Infernal. A la tête de cent Légions de démons.

Prétendant au trône d'Ashnard, sur le point de réaliser un coup d'état.

PS : Préfère les gros culs D:
« Répondre #12 le: Juillet 23, 2014, 10:48:21 »

Helel n’avait pas fait mention des pouvoirs de Baal’Allu. Et sans doute était ce à juste titre. Il faudrait si longtemps à énumérer toutes les prouesses dont était capables l’Ours, que la Chasse aurait eu le temps de toucher son terme, par dix fois.

Tout ce qu’il pouvait résumer, c’était l’impossibilité, pour Shad, de vaincre ce colossal animal. Gagner du temps et espérer parvenir à le leurrer, c’était la seule chose à faire.

Et par-dessus tout, Helel espérait qu’une victoire de sa protégée lui permettrait de faire taire Aamon quant à la puissance de son élite.

Autrement dit, la Lycane avait plus d’un poids sur les épaules.

« Loin de moi l’envie de te foutre la pression, Shad, mais tu as intérêt à réussir. »
Expliqua le télépathe, extrêmement sérieux. « Tant pour toi que pour moi. »

Quant à l’Ours du Bois Noir, il était encore en train de hurler vers le ciel, le corps parcouru d’éclairs et d’étincelles, qui fusaient tout autour de lui. Impossible de voir, cela dit. La luminosité de cette foudre, qui l’entourait, était bien trop intense pour que Baal’Allu arrive à discerner la moindre forme.

Aussi était-ce donc une parfaite occasion pour Shad. La créature du Bois Noir ne pouvait saisir le fait que sa proie était immunisée à son sortilège. Et donc, il ignorait que, l’espace de quelques secondes, la Louve pourrait lui glisser entre les pattes.

« Eh eh eh eh… » Ricana l’Ours de sa voix rauque.

Ses yeux observèrent le paysage. Pourtant, il ne voyait pas le pilier de lumière qui emportait habituellement les vaincus. Il ne voyait pas le sol non plus, il ne voyait que des flammes gigantesques, qui l’entouraient désormais.

Comprenant qu’il s’était fait avoir, Baal’Allu rugit de colère, se mettant à quatre pattes, et griffant le sol à l’aide de ses grandes griffes. Il cherchait à distinguer une forme, au travers des flammes ardentes.

« Tu ne perds rien pour attendre, bâtarde. » Gronda Baal, avant de s’élancer vers une ombre.

Rapide comme le vent, la monstrueuse bête se jeta vers Shad, manquant de la projeter contre un arbre et de lui briser les os. Heureusement, les reflexes de la Louve avait dominé l’échange, et l’Ours du Bois Noir avait fini contre le chêne sur lequel il avait compté envoyer son ennemie.

Dans un bruit sourd, l’écorce s’écrasa, alors que le cœur du bois se fissurait, jusqu’à ce que l’arbre se replie. Il s’abattit sur Baal’Allu, qui grogna d’inconfort. Pas de quoi lui briser les côtes, mais la sensation était fort désagréable.

L’Ours se releva lentement, secouant son pelage pour se débarrasser de quelques braises.

« REVIENS ICI ! » Hurla le démon, en fonçant vers la Terranide, de la foudre semblant jaillir de ses yeux, qui dégageaient une lueur électrique.

Cette fois, la patte du colosse atteignit sa cible, envoyant la Louve sur le coté. Elle glissa sur le sol, et l’élite d’Aamon commit l’erreur de la poursuivre. L’affront qu’il avait subit lui avait fait oublier le Cerf, et Baal’Allu risquait de s’en mordre les doigts.

Le brasier ardent et sa fumée avaient de quoi attirer la bonne dizaine de créatures encore en course. Il fallait en finir aussi vite que possible. Pourtant, le démon ne semblait pas de cet avis. Il comptait bien casser quelques côtes à cette femelle.

Baal’Allu se trouva fort surpris par la transformation subite de la Louve. Aussi la surprise permit-elle à Shad de fermer la distance, pour couper l’armure de son adversaire. Ce dernier ne manqua pas de répondre, cependant, infligeant un sanglant coup de griffes au torse de son ennemie.

« Je vais remporter la Chasse, femelle ! Et après je t’obligerai à porter ma descendance. » Grogna l’Ours, se positionnant à quatre pattes, prêt à charger. « Comme preuve de soumission AU ROI DU BOIS NOIR ! »

Comme une réponse aux boules de feu envoyées par Shad, Baal’Allu déchaîna le pouvoir de ses éclairs. L’électricité parcourut sa fourrure, l’hérissant sur son imposant gabarit, et il rugit de toutes ses forces.

Deux déflagrations s’écrasèrent sur le visage de l’Ours, qui les reçut sans ciller. Ses éclairs n’avaient pas qu’un rôle offensif, et parvenaient, inexplicablement, à le protéger. Furieux, le monstre se jeta alors vers Shad. Mais le changement de direction le déstabilisa, à tel point qu’il fit l’erreur de s’arrêter un instant.

« Qu’est-ce q… »
Commença-t-il, interrompu par la Louve, qui revenait sur lui.

Le choc l’obligea d’abord à se relever. Et la force de la Lycane poussa Baal’Allu en arrière. Il glissa, essayant de reprendre place à quatre pattes.

Sans sa position naturelle de quadrupède, l’Ours avait énormément de mal à gérer son poids et sa balance. Il lui fallait quelques secondes pour se remettre, seconde qu’il réalisait ne pas avoir, en observant Shad, et le Cerf derrière elle.

« Maintenant ! » Ordonna Helel, qui assistait toujours à la scène.
Journalisée

Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/
Terranide
-

Messages: 3994



Voir le profil
FicheChalant
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #13 le: Juillet 24, 2014, 12:02:48 »

Le coup puissant porté par l’ours du bois noir fit reculer la lycanthrope. Son corps exposé et sans protection, elle n’avait pu contrer le coup de griffes qui arriverait sur elle sans qu’elle puisse faire quoi que ce soit.  Ca faisait mal, très mal même. La bête pouvait sentir le sang coulait le long de son corps, le liquide s’insinuant dans son pelage et chutant vers le sol de la forêt d’Aamon. Pourtant, cette douleur ne faisait qu’empirer les choses pour l’Ours géant. Cette douleur révélait la rage qu’avait la Louve face à son adversaire et elle comptait à présent capturer le cerf, mais également gagner une toute autre bataille. Ou du moins, mettre assez en déroute l’Ours pour lui laisser un souvenir amer de leur escarmouche.

Deux boules de feux furent lancées vers le colossale adversaire. Cependant, ces dernières ne firent pas mouche comme elles auraient dû le faire.  Pourtant, la Louve ne resta guère stoïque courant vers l’Ours géant. Au dernier instant, elle changea de direction, laissant ce dernier pantois et profita de ces quelques secondes pour bondir sur ce dernier, l’obligeant à changer de point d’appui et donc de modifier son équilibre. Hors, il était évident que l’ours préférait se déplacer à quatre pattes et que sa position bipède ne faisait que le ralentir pour l’instant. Et l’animal voulait profiter de ce petit instant de faiblesse.

Oh bien sûr, elle avait entendu la voix d’Helel mais dans son état, elle l’ignorait simplement. Ne l’avait-elle pas prévenu de cet état de fait ? La lycanthrope observa rapidement le Cerf Doré ainsi que Baal’Allu. Pour terminer ce combat, elle n’avait qu’à poser sa patte sur le cerf doré et pourtant, ce n’était pour leur sa première intention. La bête changea de nouveau rapidement de direction, se dirigeant vers l’Ours des Bois Noirs pendant que ce dernier cherchait à retrouver son équilibre. Sans attendre plus longtemps, elle le frappa de ses griffes, pile au niveau où les tendons de la cheville se trouvaient. Son objectif était simple : Empêcher l’Ours géant de se déplacer.

Jugeant qu’un coup pouvait lui être rapidement assigné, elle recula promptement, retirant une sphère incandescente en sa direction. Ou plutôt, vers le sol lui-même. La lycanthrope avait parfaitement compris que ses sorts ne pouvaient blesser l’Ours directement, donc elle gagnait du temps à l’aveuglant. La boule avait pour premier effet de l’aveugler avec la fumée mais également d’élever des veloutes de poussières qui iraient se loger dans les yeux du démon, le gênant et l’aveuglant encore plus.  Et dire que le cerf était là, prêt à être cueillis.

Une nouvelle attaque fut lancée mais cette fois, l’animal changea de direction, secouant sa tête rapidement de gauche à droite rapidement comme pour retrouver ses esprits.  Et c’était par chance le cas. La lycane ignora son adversaire qu’elle ne saurait vaincre de toutes manières, se déplaçant rapidement dans une posture quadrupède pour se mouvoir plus vite pour se diriger à toute allure vers le cervidé doré. Pour l’heure, elle avait perdu bien trop de temps et devait donc se hâter avant de subir la fureur de Baal’Allu. Le cerf Doré en vue, la lycane se ramassa sur elle-même avant de bondir, détendant son corps,  griffes en avant pour saisir la cible première de la chasse. Afin d’éviter tout retrait de sa part, elle fit rapidement jaillir un petit mur de feu, même si le cerf pourrait en toute l’occurrence passer outre et utiliser sa magie pour se téléporter. Mais, il ne le fit pas. Et les pattes griffues de la Louve transformée se refermèrent sur le Cerf Doré. Elle roula quelques mètres avec lui mais ne relâcha en rien sa prise.  Le roulé-boulé terminé, Shad retrouva son apparence Terranide, une main fermement posée contre l’encolure du cervidé, son regard vacillant entre ce dernier et l’Ours du bois noir.

« La bâtarde t’a battu on dirait. »


La Louve aurait aimé rajouter le mot «  connard » à la fin de sa phrase mais s’en abstenu. Autant ne pas hérisser ce démon. Elle se releva, se dégageant du Cerf Doré avant d’entendre un  grognement rauque et de sentir la terre tremblée sous ses pieds. Le vaincu ne semblait guère apprécié le fait qu’une femelle ait pu le battre et cela se ressentait dans la charge qu’il menait à présent. Sa course était telle que tout tremblait sur son passage et il était évident qu’un choc frontal  était digne d’un arrêt de mort.

Pourtant, Shad aurait cru qu’en gagnant la chasse, cette dernière prendrait fin. Que faisait donc Aamon en cet instant ? Mais ce n’était pas le moment pour réfléchir à tout cela et le plus important était d’agir. Si elle tentait de s’enfuir, la vitesse de l’Ours la rattraperait sans souci. Se transformer à nouveau et risquer une bataille où l’issue était déjà toute tracée ? Très peu pour elle. Sa magie des flammes étaient également parvenue à saturation et sa forme animale ne serait pas assez conséquente pour supporter le choc. Il ne lui restait plus qu’une solution.

« Tss…Tu m’auras fait montrer mes deux autres côtés à Helel toi… »

L’Ours était presque sur la Terranide quand cette dernière se transforma à nouveau. Cette fois ce fut à nouveau une apparence animale mais d’une taille beaucoup plus imposante. A titre d’échelle, un humain devait à peine lui arriver au sommet de sa patte. La gueule du colossale animale dépassait la cime de certains arbres et sa patte vint frapper l’Ours l’arrêtant dans sa charge. Ou du moins, elle l’abattit pile devant lui, l’obligeant à freiner. Sauf que cela n’eut pas l’effet escompté et elle reçut néanmoins l’impact, sentant sa patte vibrer de tout son long. Mais il valait mieux cela que la mort. De plus, son adversaire semblait être tout aussi sonné de l’attaque qu’elle-même. Après que le choc soit passé, le museau de la Louve s’abaissa et s’entre-ouvrit pour saisir le Cerf Doré entre ses crocs avant qu’elle ne se couche et pose ce dernier entre ses pattes avant, le maintenant en place de cette manière.

Malgré sa posture détendu, la Louve se tenait prête à repousser une nouvelle attaque de la part de Baal’Allu. Des grognements rauques s’extirpaient de sa gorge et sa queue hérissée et droite ne permettait aucune erreur. S’il tentait à nouveau de s’approcher, démon ou non, elle se défendrait et défendrait son butin si ardemment gagné.  Elle se demandait cependant quand tout cela allait enfin prendre fin.
« Dernière édition: Janvier 12, 2015, 08:06:54 par Shad Hoshisora » Journalisée

-Ralentissement RP ! -

-Envie de RP ? MP ! -



Wouf
Pour une idée des différentes tailles, clique ici !

Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox