banniere
 
  Nouvelles:
P'tit jeu pour fêter Halloween !
Venez jouer avec nous !!



Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Négociations tendues [PV Samara]  (Lu 1869 fois)
Erika Caelisia
Humain(e)
-

Messages: 19


Celkhane Traîtresse et mercenaire


Voir le profil
Fiche
« le: Décembre 24, 2013, 03:59:04 »

Erika ne parvenait pas encore très bien à réaliser sa situation actuelle, à part un constat simple: elle était enfin libre. Libre d'agir où et quand elle voulait, de ne plus avoir à recevoir d'ordre de ses mères. Libre de suivre ses propre règles et de s'intéresser d'avantage aux hommes, sans craindre l'isolement en cellule. Dans un sens, la jeune femme avait un peu de peine pour les Celkhanes qu'elle laissait derrière elle, qui ne connaîtront probablement jamais la vérité sur les origines de Caelestis. Elle-même avait eu du mal à y croire, lorsqu'elle avait visionnée la première réunion des 5 grandes du conseil de l'archipel, en téléchargeant les données de ce qu'elle pensait être sa patrie. Avec de tels informations, les nées Celkhanes verraient sans doute d'un mauvais œil leurs chefs. Mais ayant de telles informations sur elle, il était évidant que ses propres mères ordonneraient l'exécution de leur propre fille pour la faire taire. Il était donc vitale pour Erika de donner ces informations à un autre gouvernement, et ainsi faire tomber l'archipel. Et quel autre état qu'Ashnard pour remplir ce rôle ?

C'est la raison pour laquelle Erika, à bord de son vaisseau volé, filait rapidement dans le ciel, plein cap sur la capitale de l'Empire. La jeune femme les aurait bien avertie de sa visite, mais il était peu probable que les Ashnardiens croient à son histoire. Et de toute manière, elle doutait qu'ils soient équipés d'une radio. En parlant de celle-ci, il y'eu quelques grésillements dans la sienne, avant qu'une voix ne retentisse.

- Vaisseau en fuite ! Nous vous ordonnons de vous rendre et de laisser l'escadron Bêta vous escorter jusqu'à Caelestis, ou nous ouvrirons le feu ! Dernière chance !

- Dites au Conseil que je les encules bien profondément, particulièrement mes salopes de mères !


On lui répondit par une salve de tirs, dont certain touchèrent son bouclier. Erika piqua vers le sol et remonta en chandelle au dernier moment. Deux explosions lui indiquèrent que son plan lui avait permis d'éliminer deux poursuivantes. Il en restait malheureusement quatre à ses trousses, qui continuaient inlassablement de tirer des lasers et des sorts. La jeune femme savait qu'elle n'avait ni l'avantage du nombre, ni celui du vaisseau, celui-ci n'étant pas adapter pour combattre de petit chasseurs. Seules les esquives et les coups bas avaient une chance de les semer. Alors qu'elle approchait d'Ashnard, plusieurs sorts de feu et de foudre arrivèrent en contre sens et Erika compris rapidement la raison. Elle, avait activée sa furtivité, mais ses poursuivante en revanche, non. Du coup, les Ashnardiens avaient repérés quatre chasseurs Celkhan volant tout droit sur la capitale et avaient logiquement ouvert le feu, ou plutôt, fait appel à de puissants mages pour lancer des incantations de feu et de foudre sur les chasseurs ennemis.

- Retraite ! C'est une embuscade, on... Crrrzzee... czrezerez... chhhhhhhh...

Le chasseur explosa en plein ciel et sa carcasse s'écrasa sur l'artère principale de la capitale. Un autre appareil fut touché durant la manœuvre de demi-tour et termina sa course dans un clocher. Les deux derniers en revanche, eurent le temps de finir avant de s'éloigner, le réacteur de l'un d'eux fumant dangereusement. Si Erika bénissait l'intervention des Ashnardiens, son vaisseau par contre avait subit de sérieux dégâts et la jeune femme dû atterrir en catastrophe dans l'un des parc de la capitale. Le sas s'ouvrit et Erika en sortit en fulminant à moitié.

- Merde, merde, merde, merde, merde, putaiiiiiiiiiiiiiiiiin......

Une gerbe d'étincelles sous le vaisseau lui indiqua que les systèmes de navigations étaient désormais HS. Erika eu tout juste le temps de "ranger" son vaisseau dans son PDS, qu'une salve d'électricité la paralysa et lui fit perdre connaissance...
« Dernière édition: Décembre 24, 2013, 04:25:39 par Erika Caelisia » Journalisée

Samara
Avatar
-

Messages: 470



Voir le profil
Fiche
« Répondre #1 le: Décembre 25, 2013, 06:32:00 »

« Debout, espionne ! »

Le fouet claqua sèchement sur les fesses de la jeune femme inanimée, et claqua encore, jusqu’à ce qu’elle ouvre les yeux. Parler lui serait bien difficile, car elle avait un gag ball autour des lèvres, enfoncée dans sa bouche, afin de s’assurer qu’elle ne supplierait pas inutilement. Samara n’aimait pas ça. Elle en avait assez de l’habituel couplet des prisonniers qui se réveillaient, et voyaient leur bourreau. « Où suis-je ? » ; « Je suis innocent ! » ; « Ne me faites pas de mal ! », etc... Samara avait donc désiré qu’on mette autour des lèvres de la prisonnière un gag-ball, et le bourreau s’y était appliqué.

Le trio se tenait dans l’une des geôles du Palais Impérial, dans les profondeurs d’une tour massive. C’était une pièce assez petite, n’ayant pas de lit, et seulement un trou dans un coin pour les besoins naturels. Les murs étaient en pierre froide, et la femme, vêtue de sa combinaison bleue, délestée des quelques armes et autres équipements qu’on avait trouvé en inspectant son corps, était retenue par quatre sangles reliées à des chaînées. Les sangles se trouvaient à hauteur de ses poignets et de ses chevilles, l’immobilisant légèrement en hauteur.

Dans son dos, un bourreau massif, véritable bête de la nature, faisant plus de deux mètres, observait ce cul avec envie. Fouetter les fesses de cette Tekhane l’avait excité, et il avait une belle érection. Il n’attendait qu’un geste : que Samara l’autorise à lui perforer les fesses. Mais, pour l’heure, le bourreau restait calme.

« Te revoilà parmi nous, Celkhane ? Ton nom, pour l’heure, importe peu. Te rendre chez nous par furtivité n’était pas très prudent. Tes petites amies en ont payé le prix cher. Leurs vaisseaux se sont écrasés dans le désert, et des soldats sont en train d’assembler les restes fumants de leurs carcasses. Aucune n’a survécu. »

L’approche des vaisseaux avait amené les mages ashnardiens à se déployer. Contre l’aviation tekhane, l’Empire possédait aussi sa propre aviation : démons volants, dragons, chauves-souris explosives géantes, balistes magiques... Les mages s’étaient rapidement déployés. Des mages expérimentés, très talentueux, s’étaient juchés au sommet de différentes tours du Palais, et avaient invoqué la Foudre, grillant les circuits des vaisseaux. Il s’était avéré que l’un des vaisseaux avait enclenché un mode furtif, lui ayant permis de passer entre les mailles du filet. Manifestement, le moteur avait subi une avarie, et tout le monde l’avait vu tomber en virevoltant, laissant une épaisse trace de fumée noire dans le ciel. Le vaisseau s’était écrasé dans l’un des parcs publics, et, le temps que les Impériaux débarquent, il avait disparu. Un arc électrique avait frappé la femme, l’envoyant dans le pays des rêves.

En inspectant les décombre, les Ashnardiens avaient trouvé des traces des uniformes celkhans, et en avaient donc déduit que l’expédition était une expédition celkhane, qui avait probablement pensé échapper aux détecteurs aériens. Tout était encore assez flou, mais c’était pour l’heure l’hypothèse suivie. Comme il ne restait plus grand-chose d’exploitable, les Impériaux ne pouvaient pas savoir que les vaisseaux chassaient en réalité la femme. Être une Celkhane, à Ashnard, ce n’était pas vraiment le top. Samara s’avança vers la jeune femme, sa queue ondulant derrière elle, et elle tendit sa main, venant caresser l’une des joues de la femme, l’autre venant palper l’un de ses seins, délicatement.

« Je m’appelle Samara, et c’est moi qui suis en charge de toi, Celkhane. Tu dois savoir que, nous, les Ashnardiens, apprécions fort peu les vôtres. Vous êtes des terroristes qui pensez que le monde vous appartient. Personne ne lèvera le petit doigt pour sauver ta croupe. Tu es prisonnière de guerre, ce qui est encore pire qu’être une esclave. »

La démone s’écarta un peu, se retournant, et marcha légèrement. Le bourreau se rapprocha alors, et posa ses épaisses mains d’ours sur les épaules de la femme. Il se blottit dans son dos. Sa respiration était forte, lourde, accélérée, et on pouvait clairement sentir son érection, son vit tapant contre les fesses de la femme. Cet homme n’était pas entièrement humain : il était croisé avec un démon. Il était donc massif, et soupirait contre l’oreille de la Celkhane. Samara savait que les Celkhanes haïssaient les hommes, et que, à bien des égards, elles préféreraient se faire sauter la cervelle, plutôt qu’être violées par un homme.

« Nous allons donc aller droit au but. Tu vas me dire ce que toi et ta petite bande êtes venues faire ici. À la moindre menace, Togum te labourera le cul. »

Togum posa alors l’une de ses mains, et défit le gag ball, le retenant dans sa main. La jeune femme pouvait maintenant parler. Samara n’aurait absolument aucune hésitation à laisser Togum la sodomiser.

Au contraire, elle en tirerait même un certain plaisir.
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Erika Caelisia
Humain(e)
-

Messages: 19


Celkhane Traîtresse et mercenaire


Voir le profil
Fiche
« Répondre #2 le: Décembre 25, 2013, 08:02:35 »

Erika mit du temps avant de se réveiller, ne sachant pas combien de temps elle était restée inconsciente. La jeune femme entendait bien de bref bruits sonores retentir dans son dos, mais son armure aidant, les coups de fouets ne lui causèrent aucune douleurs. En revanche, la voix sèche qui retentit eu bien plus d'effet... et Erika se rendit vite compte qu'elle était en très mauvaise posture. Bras et jambes attachés et écartés, elle était vraisemblablement prisonnière dans une cellule Ashnardienne. Devant elle, une femme à la peau rouge, particulièrement belle, la regardait en fronçant des sourcils.

- Te revoilà parmi nous, Celkhane ? Ton nom, pour l’heure, importe peu. Te rendre chez nous par furtivité n’était pas très prudent. Tes petites amies en ont payé le prix cher. Leurs vaisseaux se sont écrasés dans le désert, et des soldats sont en train d’assembler les restes fumants de leurs carcasses. Aucune n’a survécu.

La Celkhane en eu un soupire de soulagement, étouffé par la gag-ball qui l'empêchait de s'exprimer. Qu'étaient donc devenus les bon vieux baillons en tissus ?

- Je m’appelle Samara, et c’est moi qui suis en charge de toi, Celkhane. Tu dois savoir que, nous, les Ashnardiens, apprécions fort peu les vôtres. Vous êtes des terroristes qui pensez que le monde vous appartient. Personne ne lèvera le petit doigt pour sauver ta croupe. Tu es prisonnière de guerre, ce qui est encore pire qu’être une esclave.

Erika ne broncha même pas lorsque la démone traita sa patrie de Terroristes, et inclina légèrement la tête lorsqu'elle se présenta. Son comportement aura sans doute de quoi étonner Samara, mais après tout, Erika était sans doute l'une des rares Celkhanes à savoir ce que souhaitait réellement ses ancienne dirigeantes. La jeune femme sentit alors un corps massif se plaquer contre le sien, juste dans son dos, ainsi qu'une partie de son anatomie sur son fessier, qui ne laissait aucun doute sur ses intentions à son encontre. Sentir un mâle contre elle ne lui fit ni chaud ni froid. A force de jouer les esclaves en infiltration et de tomber sur des esclavagistes bien plus honnêtes que ses propres mères, son aversion pour ses derniers avait pratiquement disparue.

- Nous allons donc aller droit au but. Tu vas me dire ce que toi et ta petite bande êtes venues faire ici. À la moindre menace, Togum te labourera le cul.

La gag-ball fut retirée et Erika en profita pour exercer sa mâchoire quelques instants, avant de prendre la parole.

- Vous, les Ashnardiens, vous avez un sacré sens de l'accueil... Par contre, pour mes "petites amies", je devrais plutôt vous remercier. Car contrairement à ce que vous semblez croire, je ne suis pas une espionne... Disons plutôt que j'ai appris des choses sur le conseil Celkhan que je n'aurais jamais dû savoir... Et que ce dernier à chercher à me faire taire. Mes "petites amies" étaient là pour me ramener au bercail ou me descendre. Pour résumé, j'ai trahie Caelestis.

Elle lui fit un petit sourire, malgré sa situation, et continua même un peu plus sur sa lancée, totalement effrontée.

- Concernant votre mec, je me suis fait tellement labourée le cul par des hommes qu'au final, j'men fout un peu. Mais avec mon armure, tout ce qu'il arrivera à faire, c'est se tordre le membre dessus... ou se masturber dessus, au choix. Enfin, si ça peu le soulager quelques heures, je peux aussi le sucer, mais je suis certaine que vous mourrez d'envie de savoir ce que j'ai appris sur mes salopes de chefs, pas vrai ?
Journalisée

Samara
Avatar
-

Messages: 470



Voir le profil
Fiche
« Répondre #3 le: Décembre 26, 2013, 03:37:32 »

« Vous, les Ashnardiens, vous avez un sacré sens de l'accueil... Par contre, pour mes "petites amies", je devrais plutôt vous remercier. Car contrairement à ce que vous semblez croire, je ne suis pas une espionne... Disons plutôt que j'ai appris des choses sur le conseil Celkhan que je n'aurais jamais dû savoir... Et que ce dernier à chercher à me faire taire. Mes "petites amies" étaient là pour me ramener au bercail ou me descendre. Pour résumé, j'ai trahie Caelestis. »

Voilà qui était... Inattendu. Une traîtresse ? Vraiment ? Samara pencha légèrement la tête sur le côté, sa queue venant glisser sur le sol, ondulant lentement, comme une espèce de serpent. Ceci expliquait pourquoi les Celkhanes avaient commis l’erreur de trop se rapprocher du Palais Impérial. En revanche, que l’appareil ait échappé aux détecteurs ashnardiens était problématique. Cette jeune femme devait s’être échappée avec un appareil très sophistiqué, car les appareils furtifs, généralement, émettaient des ondes que les puissants sceaux magiques entourant la capitale impériale repéraient. Il allait donc falloir les renforcer davantage. Samara  se posait un certain nombre de questions. Comment cette petite poupée avait-elle bien pu faire pour trahir les siennes ?

« Concernant votre mec, je me suis fait tellement labourer le cul par des hommes qu'au final, j'men fout un peu. Mais avec mon armure, tout ce qu'il arrivera à faire, c'est se tordre le membre dessus... ou se masturber dessus, au choix. Enfin, si ça peu le soulager quelques heures, je peux aussi le sucer, mais je suis certaine que vous mourrez d'envie de savoir ce que j'ai appris sur mes salopes de chefs, pas vrai ? »

Samara esquissa un léger sourire. Les Ashnardiens avaient hésité à retirer cette combinaison... Ou armure, plus exactement. La seule manière de la retirer semblait de la mettre en pièces détachées, et ils avaient donc préféré attendre. Le sexe de Togum risquait d’avoir du mal à passer, en effet. L’idée était surtout de débecter la Celkhane, mais, manifestement, elle n’était pas lesbienne, contrairement à la majorité des Celkhanes. Samara resta, après ce discours, silencieuse pendant un certain temps, puis hocha lentement la tête.

« Je dois admettre que ton aveu me surprend, Celkhane... Mais ce pourrait tout aussi bien être un fieffé mensonge. Néanmoins, il m’impose à prendre quelques dispositions supplémentaires. »

Samara allait devoir consulter sa supérieure et amie : Kaileesha, émissaire et amante d’Emhyr Var Emreis, l’un des plus influents conseillers impériaux du moment. Si cette information était exacte, alors Samara allait devoir en référer. Sa queue caudale se redressa légèrement. Si c’était vrai, ce serait elle qui en bénéficierait ! Ceci ne ferait qu’accroître davantage son influence au sein de l’Empire, une influence qui était déjà assez forte, notamment par le biais de ses relations avec Sha, une Déesse sombre dont la présence plaisait et embêtait en même temps les Impériaux. Elle se rapprocha donc de la femme, et retourna caresser l’une de ses joues, avant que sa queue ne s’enroule sensuellement autour de l’une des jambes de la femme, et que ses lèvres se rapprochent.

La démone embrassa la jeune femme, tendrement, caressant avec son autre main ses cheveux, savourant le contact de sa bouche. Sa langue joua contre le contact des lèvres de la femme, la caressant pendant quelques secondes.

« Si tu dis vrai, jeune femme, si tu détiens des informations sur ces terroristes, l’Empire saura se montrer reconnaissant envers toi. Mais, si tu mens, je te promets que je te ferais longuement torturer, avec tout le raffinement dont nos plus cruels bourreaux sont capables. Tu souffriras tellement que tu finiras par implorer la mort de venir te prendre, toi et ton joli petit cul. »

Samara s’écarta ensuite de la femme, se dirigeant vers la sortie.

« Je vais aller chercher une femme pour poursuivre cette discussion... Probablement dans un meilleur endroit. Tu peux te soulager sur elle, Togum, mais ne traîne pas trop. »

Togum hocha lentement la tête, et Samara partit. Le bourreau abaissa alors les chaînes, afin de mettre la Celkhane à hauteur du sol, puis il se plaça devant elle. Il avait un ventre assez proéminent, des mains massives et charpentées, et, surtout, un beau sexe qui dressait vers le visage de la femme.

« Les Celkhanes m’ont toujours fait envie, lâcha-t-il. Alors, à défaut de t’enculer, tu vas me sucer. »

Il fourra sa queue dans sa bouche, et la remua. La fellation dura une bonne demi-heure, avant que Togum n’abandonne la femme. Il s’était déchargé dans sa gorge, balançant de grosses giclées de sperme, et endormit la femme avec une potion soporifique.



La jeune femme devait se réveiller dans un autre endroit, plus confortable. Ce n’était plus une geôle ashnardienne, mais une confortable chambre. Elle était étalée sur un lit avec des couvertures faites de soie rouge, dans une vaste pièce luxueuse, et sans attaches. À gauche, attachée contre un mur, une esclave dans une tenue de latex, avec un gag ball sur les lèvres, et un bâillon autour des yeux, était enchaînée contre le mur, avec un vibromasseur planté dans son intimité, et un autre dans les fesses, les deux remuant silencieusement. Plusieurs servantes dans des tenues très exotiques servaient deux femmes assises dans de confortables fauteuils, deux démones.

« Notre invitée se réveille enfin, annonça la voix sensuelle de Kaileesha. Je suis Kaileesha, et je me suis dit que cet endroit serait un peu plus approprié pour vos révélations, jeune Celkhane. »

Kaileesha esquissa un léger sourire.

« Reprenez donc vos esprits, et vendez-nous donc votre offre. »
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Erika Caelisia
Humain(e)
-

Messages: 19


Celkhane Traîtresse et mercenaire


Voir le profil
Fiche
« Répondre #4 le: Décembre 26, 2013, 03:52:40 »

- Je dois admettre que ton aveu me surprend, Celkhane... Mais ce pourrait tout aussi bien être un fieffé mensonge. Néanmoins, il m’impose à prendre quelques dispositions supplémentaires.

Erika ne dit rien, mais elle n'en pensait pas moins. La jeune femme savait comment fonctionnait les siennes. Et toutes, sans exception, auraient insultés et proférées des menaces de morts à l'encontre du "mâle" derrière. Et aucune d'entres elles n'aurait jamais insultée ouvertement les membres du conseil. Vu les regards intéressés lancée par Samara avant qu'elle ne parle, la démone avait sans doute dû espérée ce genre de comportement venant d'elle, histoire de s'amuser et se délecter de sa souffrance, physique et morale. Manque de bol, ce n'était pas le cas et, visiblement, la démone se voyait obligée de lancer d'autres types de menace, histoire d'entretenir la réputation de l'Empire.

- Si tu dis vrai, jeune femme, si tu détiens des informations sur ces terroristes, l’Empire saura se montrer reconnaissant envers toi. Mais, si tu mens, je te promets que je te ferais longuement torturer, avec tout le raffinement dont nos plus cruels bourreaux sont capables. Tu souffriras tellement que tu finiras par implorer la mort de venir te prendre, toi et ton joli petit cul.

Histoire de donner le change. Hé! Mine de rien, elle embrassait bien, pour un "être démoniaque assoiffé de sang et de souffrance", comme l'aurait dit sa mère.

- Je vais aller chercher une femme pour poursuivre cette discussion... Probablement dans un meilleur endroit. Tu peux te soulager sur elle, Togum, mais ne traîne pas trop.

L'homme obéit et Erika se retrouva à un bien meilleur niveau. Dans un sens, elle était un peu excitée, car ça faisait relativement longtemps qu'elle n'avait pas sucer de mec, et encore moins en étant attachée. Fétichiste du bondage ? Pas vraiment, mais une fois ou deux, cela pouvait être assez amusant.

- Les Celkhanes m’ont toujours fait envie. Alors, à défaut de t’enculer, tu vas me sucer.

Avec un sourire mi amusé, mi provocateur, elle lui répondit légèrement espiègle.

- Profite en bien mon grand, c'pas souvent qu'une Celkhane te sucera avec son consentement.

Erika ouvrit donc la bouche bien grande et accueillit entre ses lèvres cette épaisse queue, qui se mit bien vite à remuer dans sa bouche. La Celkhane ne fut pas en reste de son coté et se mit bien vite à lécher le gland que allait et venait en elle, gémissant pratiquement de bonheur. Elle fut toutefois déçue en constatant qu'il n'avait tenu qu'une petite demi-heure seulement, se déchargeant bien vite en elle. Avant de s'endormir avec la potion qu'il lui administra, Erika eu tout de même le temps de lui conseiller de prendre un fortifiant, histoire d'augmenter un peu son endurance à l'avenir...
_________________________________________________________________________________

Lorsque la Celkhane repris ses esprits, elle se trouvait dans ce qui s'apparentait à une chambre intégrant un salon... Une chambre très luxueuse, dans les deux sens du terme, au vu de la richesse clairement affichée... et de l'esclave qui semblait prendre énormément de plaisir contre son mur, affichée comme une simple décoration. Une Celkhane lambda aurait trouvé ça profondément choquant et immorale. Elle, trouvait juste dommage que l'esclave ne puisse pas se toucher elle-même.

- Notre invitée se réveille enfin. Je suis Kaileesha, et je me suis dit que cet endroit serait un peu plus approprié pour vos révélations, jeune Celkhane.

Erika tourna la tête vers une table proche. En plus de la démone à la peau rouge des cachots, il y avait une nouvelle démone, à la peau un peu grise et avec de grandes ailes de chauve-souris. Et, visiblement, les tenues très courtes semblaient être la mode Ashnardienne... Ou peut être faisait-il simplement trop chaud en Enfer...

- Reprenez donc vos esprits, et vendez-nous donc votre offre.

Erika ne se fit pas prier et pris le verre d'eau à coté de son lit pour humidifier sa bouche et la rincer par la même occasion. Le sperme, c'est bon, mais le sperme séché, sa irrite la gorge comme pas permis. La jeune femme se leva ensuite pour les rejoindre.

- Au fait, vu que je n'ai ni la mentalité Celkhane, ni leur aversion pour les hommes, et vu que je les ai trahies, ce serrait sympa que vous arrêtiez de me nommer ainsi... Appelez moi juste Erika, c'tout.

Sans plus de cérémonie, Erika pris une chaise et s'installa à la table, entre les deux démones, puis tendis sa main droite vers le haut, doigts écartés, et prononça un petit "aperiens" à mis voix... mais rien ne se passa...

- Oh ? Je vois... Vous avez dû activer vos cristaux anti magie... C'pas grave, j'vais faire autrement.

Erika pianota un peu sur l'écran intégré à son armure, sur son bras gauche, et recommença après être passée sur la batterie solaire. Cette fois-ci, de petits arcs électrique partirent de ses doigts vers le haut et formèrent un petit cercle magique dans le vide. Quelques secondes plus tard, un petit objet en sortit et tomba directement dans sa paume. A vus d'œil, il ne faisait aucun doute qu'il s'agissait d'un disque de données.

- Mes compatriotes ont dû vous le rabâcher suffisamment de fois chaque fois que vous avez eu affaire à elles, donc je ne vous prendrait pas la tête avec le foutu discours sur l'esclavage de Terra et les salopards d'esclavagistes, bla bla bla... Ça, c'est la propagande qu'on nous apprend depuis la maternelle, ainsi que l'infériorité intellectuelle des hommes, sans parler de cette connerie de changer les hommes en femmes pour les intégrer à la société, comme si le sexe avait une influence sur le cerveau. Berf...

Erika leur montra le petit disque de données et l'activa, affichant une image holographique de ce qui ressemblait à une réunion du Conseil Celkhan, montrant donc cinq femmes, soit deux humaines (une Tekhane et une Celkhane), une archange qui représentait le royaume céleste, ainsi qu'une Terranide et une Créature (Ici une lamia et une neko), qui représentait les esclaves délivrées.

- Dans un sens, vouloir faire des missions pour venir en aide aux personnes en difficultés aurait pu passer pour de nobles missions humanitaires, si les Celkhane ne faisait pas ouvertement la guerre aux esclavagiste. Mais c'est plus ou moins ce que pensent faire les nées Celkhanes, au plus profond d'elles-mêmes. La vérité, c'est que ces Celkhanes sont manipulées par leur propres dirigeantes, qui se gardent bien de leur dire les véritables raisons...

Erika posa le disque de données au milieu de la table. Il ne restait plus qu'à appuyer sur le bouton de lecture.

- Vous soupçonniez déjà Caelestis comme étant un état terroriste. Ce disque contient la preuve formelle que, non seulement vous aviez raison, mais qu'en plus, la situation est bien plus grave que ce que vous pensiez. Cet enregistrement prouve incontestablement que Caelestis bénéficie à la fois du soutien de Tekhos en secret, mais également de celui du royaume des anges et, à travers lui, de l'Ordre Immaculé.

Après tout, la technologie Celkhane fonctionnait en très grande partie avec la magie des anges, et ces derniers combattaient donc les démons d'Ashnard via ces dernières, sans rompre le contrat établis avec les démons, car ne combattant pas directement ces derniers. En revanche, personne n'avais jamais songés à l'implication de l'Ordre, qui étaient les principaux informateurs des Celkhanes, au travers des anges qu'ils voyaient fréquemment.
Journalisée

Samara
Avatar
-

Messages: 470



Voir le profil
Fiche
« Répondre #5 le: Décembre 27, 2013, 02:21:05 »

Le moins que Samara puisse dire, c’est que cette petite humaine n’avait pas froid aux yeux. Sa vie ne tenait littéralement qu’au bon vouloir de Kaileesha, et, même outre ça, une Celkhane se serait vendue assez chèrement au marché aux esclaves, et n’aurait pas eu une vie facile. Ce n’était pas une esclavagiste comme Warren qui aurait récupéré celle-là, mais des esclavagistes bien plus cruels, ceux qui avaient souffert des assauts celkhans. Erika aurait salement morflé, peu importe qu’elle dise ne pas se considérer comme une Celkhane ou non. Manifestement, Erika, qui avait beau savoir dans quelle situation elle se tenait, ne cherchait nullement à susciter la pitié de ses geôlières... Ce en quoi, de toute manière, elle aurait été bien mal placée. De manière plus simple, elle n’agissait pas vraiment comme une prisonnière, plutôt comme une sorte de contractante ayant une offre à faire, et envisageant les termes du marché. Elle afficha une image holographique où les deux démones purent voir une sorte de réunion, d’assemblée, avec cinq personnes. Deux Terranides, une ange, et ce qui ressemblait à deux Celkhanes.

*Où veut-elle en venir ?* se demanda Samara.

Tandis que l’esclave jouissait silencieusement, mordillant dans son gag ball, Samara et Kaileesha écoutèrent le discours d’Erika, qui finit par leur dire qu’elle avait avec elle des informations compromettantes :

« Vous soupçonniez déjà Caelestis comme étant un état terroriste. Ce disque contient la preuve formelle que, non seulement vous aviez raison, mais qu'en plus, la situation est bien plus grave que ce que vous pensiez. Cet enregistrement prouve incontestablement que Caelestis bénéficie à la fois du soutien de Tekhos en secret, mais également de celui du royaume des anges et, à travers lui, de l'Ordre Immaculé. »

Le soutien de l’Ordre n’était pas, fondamentalement, une surprise. L’Ordre Immaculé était contre l’esclavage, affirmant que chaque être vivant avait droit à la dignité. L’esclavage était une pratique consistant à nier cette égale dignité en créant un statut spécial pour des individus qui étaient estimés d’une valeur sociétale moindre que d’autres personnes. L’Ordre Immaculé n’avait toutefois jamais encouragé la pratique de Caelestis, estimant que la violence ne résout rien... Pour les démons, tout ça n’était rien de plus qu’une immense fumisterie, une hypocrisie massive. L’Ordre était une religion de violence, ce que les Inquisiteurs prouvaient sans cesse en développant la torture, et ce que les croisades saintes rappelaient fréquemment, en allant massacrer les ennemis de la foi.

En revanche, le soutien de Tekhos, voilà qui était nettement plus intéressant. Depuis plusieurs années, les Ashnardiens, comme les Nexusiens, ne cessaient de presser Tekhos à intervenir directement contre les Celkhanes. Pour l’heure, les Tekhanes avaient toujours refusé, en avançant, justement, le fait qu’il n’y avait aucun lien concret entre les deux nations, et que Caelestis restait un État indépendant et souverain. Pour les Ashnardiens, un tel point de vue était également hypocrite. Les fondatrices de Caelestis étaient des Tekhanes, et les Celkhanes utilisaient la technologie tekhane pour se battre. Les liens étaient évidents, mais les Tekhanes avaient toujours estimé que les liens n’étaient pas suffisamment probants. Si Erika avait une preuve certaine, ceci pouvait changer pas mal de choses. Certes, Ashnard et Nexus n’avaient pas la puissance militaire de Tekhos, mais Tekhos n’avait aussi pas intérêt à se froisser envers les deux autres nations. C’était l’un des plus grands pays importateurs de matière première du monde, après tout.

« Hum... »

Kaileesha réfléchissait silencieusement, se titillant les lèvres, plantant son regard jaune dans celui d’Erika. Si cette Celkhane ne bluffait pas... Samara en frissonnait d’excitation. En soi, le conflit croissant entre Ashnard et Caelestis lui importait peu, mais, si ça lui permettait de gagner de l’influence, là... Samara était une créature très ambitieuse, elle ne cherchait pas à le nier. Son ambition était liée à son esprit de grande dominatrice. Les trois femmes étaient d’ailleurs dans son immense appartement, très grand, qui était à proximité du Palais Impérial.

« Là, ça devient intéressant... Vous êtes donc venue chez nous, avec un enregistrement compromettant, ce qui explique pourquoi les Celkhanes vous ont poursuivi. Votre discours tient la route, pour le moment, Erika. »

Kaileesha avait ramené ses mains le long des confortables accoudoirs, et remua un peu sur son fauteuil, avant de poursuivre :

« Je ne doute pas que les Celkhanes paieraient cher pour se débarrasser de vous... Et les Nexusiens ne sont guère des hommes de confiance... Ashnard peut vous protéger, c’est sans doute pour ça que vous êtes venue ici... Non ? »

Samara soupçonnait autre chose. Elle pensait qu’Erika voulait un petit plus que le droit d’asile, mais, si Kaileesha se mettait à envisager d’autres possibilités, c’était le signe qu’elle admettait pouvoir offrir plus. Kaileesha restait donc uniquement à ce qui lui semblait le plus logique, eu égard aux informations détenues par Erika : le droit d’asile.
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Erika Caelisia
Humain(e)
-

Messages: 19


Celkhane Traîtresse et mercenaire


Voir le profil
Fiche
« Répondre #6 le: Décembre 27, 2013, 03:29:45 »

La démone aux ailes de chauve-souris sembla réfléchir un long moment, analysant probablement ce que la Celkhane venait de dire, cherchant à déceler un piège quelconque, alors que Samara elle, semblait trépigner sur place, tant son excitation était palpable. Et il n'était pas bien difficile d'en deviner la cause.

- Là, ça devient intéressant... Vous êtes donc venue chez nous, avec un enregistrement compromettant, ce qui explique pourquoi les Celkhanes vous ont poursuivi. Votre discours tient la route, pour le moment, Erika.

Et encore que ça tenait la route ! Après tout, Erika avait bien faillit y laisser la peau.

- Je ne doute pas que les Celkhanes paieraient cher pour se débarrasser de vous... Et les Nexusiens ne sont guère des hommes de confiance... Ashnard peut vous protéger, c’est sans doute pour ça que vous êtes venue ici... Non ?

- A vrais dire, je pensais surtout que le meilleure endroit où révéler ce genre d'information, c'était avant tout chez les pires ennemis des anges. Pour ma part, j'envisage plutôt la profession de mercenaire ou de chasseuse de prime, bien plus excitante que d'infiltrer des centres de dressage en me faisant passer pour une innocente esclave. Mais c'est vrai qu'avoir un port d'attache ne sera pas plus mal.


Erika activa le disque de données et l'image se mit en route. Il y était apparemment fait mention, durant la conversation entre les chefs, du véritable objectif de Caelestis. Dès l'enfance, les Celkhanes apprenait à grandir en haïssant l'esclavage sous toutes ses formes possibles, à voir en un esclavagiste une sorte d'être démoniaque à éradiquer, selon l'idée de l'archange qui présidait à la table avec les autres. Se faisant, les "héroïnes" sauvait ainsi plusieurs centaine de vies par opération et augmentaient la population de l'archipel, population qui, plus tard, ferra des enfant – la seconde génération de Celkhanes – et augmenterai ainsi les rangs de l'armée.

Le vrais but derrière ceci en revanche, n'était pas de libérer toutes les esclaves de Terra (l'archipel ne pourrait pas intégrer autant de monde), mais de faire en sorte que le commerce de l'esclavage finisse, sur le long terme, par s'effondrer totalement. La guerre entre Ashnard et Nexus fonctionnant principalement via cette économie, serait alors mise à mal, perdant énormément de fond pour leurs armées respectives. En parallèle, le conseil Celkhan savait que son armée n'était pas assez grande pour envisager une attaque générale à l'heure actuelle des choses. En revanche, en faisant s'écrouler le marché de l'esclavage, les Celkhane affaibliraient celles-ci tout en sauvant des vies. Et une fois cela fait, une fois les deux armées très affaiblies et s'annihilant totalement, elles passeraient à l'attaques et s'empareraient de tout les états, les amenant à la modernisation que Tekhos connaissait actuellement et y instaurant également les même lois, ce qui, de facto, amenait également à l'éradication des mâles de la surface de la planète. Car du point de vu des Tekhanes, les hommes n'étaient que des animaux violents qui ne pensaient qu'à la guerre plutôt qu'à la paix.

Une fois Terra "Tekhannisée" et de nouvelles soldates formées, ces dernières disposerait d'une armée suffisamment puissante pour enfin débarrasser le monde de la menace Formienne et instaurer une paix globale sur l'ensemble de la planète, faisant ainsi d'une pierre deux coups. L'hologramme grésilla et fini par s'éteindre.

- Comme vous avez pu le constater, Tekhos et Caelestis envisagent à peu près la même chose qu'Ashnard, soit coloniser Terra et amener celle-ci à la même modernisation technologique que Tekhos. L'esclavage ne prenant que 5% dans l'économie de la mégapole, ce ne sera pas pour elles une très grande perte. Puis, éradiquer les Formiens grâce à cette supère armée bardée de technologie. Mais ne pouvant pas se concentrer sur deux fronts simultanément, Caelestis fut créée comme base secondaire, arienne et surprotégée, les Tekhanes y vivant ayant été officiellement exilées pour leurs idées, mais officieusement pour mettre en place ce plan démentiel. Notez au passage que les nées Celkhanes ignorent tout des véritables raisons de leur combat et que, malgré l'indépendance, une navette fait régulièrement le trajet entre Tekhos et Caelestis.

Erika fit une brève pause, reprenant le disque de données, avant d'achever son monologue.

- La vraie seule différence entre vous et Tekhos, c'est que vous assumez pleinement ce désir de coloniser l'ensemble de Terra, alors que les Tekhanes au contraire, nient tout en bloc. Bien sûr, en échange de ce disque de données, je demande l'asile politique. On pourrait toutes se contenter de ça et en rester là, mais j'ai une autre offre à vous faire, qui va de paire avec la première... car ce disque contenant d'autres données susceptibles de vous intéressées.
« Dernière édition: Décembre 27, 2013, 04:01:23 par Erika Caelisia » Journalisée

Samara
Avatar
-

Messages: 470



Voir le profil
Fiche
« Répondre #7 le: Décembre 28, 2013, 04:10:24 »

L’enregistrement se mit en marche. Il s’agissait visiblement de l’enregistrement d’une caméra de sécurité, montrant une réunion très officieuse entre des autorités tekhanes, celkhanes, et angéliques. Les Ashnardiens savaient déjà que Caelestis était la réponse des Anges face à la hausse de l’Empire d’Ashnard, une sorte d’antichambre angélique ayant pour mission de répandre les valeurs promues par les anges, comme l’égale dignité de chaque être vivant. C’était ce raisonnement qui avait conduit les Celkhanes à se concentrer exclusivement sur la lutte contre les esclavagistes. Les Tekhanes et les Celkhanes parlaient de chiffres. Les Celkhanes affirmaient que leurs actions conduiront, tôt ou tard, à dérégler le marché esclavagiste. Or, ce marché était vital pour les deux grandes nations de Terra : Ashnard, et Nexus.  Les Celkhanes envisageaient notamment de frapper les esclavagistes qui fournissaient les mines de Kovar, une région nexusienne qui constituait le poumon de l’armée nexusienne. Les importantes mines et carrières kovariites fournissaient armures et pierres à l’armée nexusienne, permettant de fortifier les châteaux-forts nexusiens. Cependant, Kovar était une région assez hostile, dangereuse, désolée... Il n’y avait quasiment que des esclaves qui y travaillaient, dans des conditions exécrables. La Tekhane affirmait que son gouvernement viendrait soutenir les Celkhanes, afin de prendre le contrôle des États inférieurs.

« Très bientôt, le Projet « Terminator » sera opérationnel. D’ici quelques années, nous pourrons donc prendre Nexus, Ashnard, et bénéficier de cette manne de mâles pour renforcer notre armée de choc. »

Samara ignorait ce que signifiait ce projet « Terminator », mais elle n’était guère rassurée par cette information. Devait-elle donc, finalement, aller à Tekhos ? Samara savait que sa beauté l’aiderait à être bien reçue, et elle y réfléchissait silencieusement. Ashnard était un Empire démoniaque, et constituait donc sa terre de prédilection. Cependant, si jamais les Tekhanes devaient finir par envahir les autres États terrans... Et bien, il valait mieux avoir plusieurs cordes à son arc. L’Archimage réfléchissait silencieusement. Il était probable que Tekhos ne se lancerait pas dans une guerre ouverte. Tout ce qu’on pouvait retenir de cet enregistrement, c’était qu’il y avait une collusion entre Caelestis et Tekhos. Toutefois, face à la menace formienne, les Tekhanes ne pouvaient pas directement envahir les autres États terrans. Elles avaient donc forcément un plan un peu plus développé, pour pouvoir reprendre rapidement le contrôle des États terrans.

Ce plan n’était toutefois pas révélé dans cette vidéo. Cependant, Kaileesha était légèrement troublée, et observait la Tekhane en fronçant les sourcils, s‘humectant les lèvres avec ses doigts griffus.

« La vraie seule différence entre vous et Tekhos, c'est que vous assumez pleinement ce désir de coloniser l'ensemble de Terra, alors que les Tekhanes au contraire, nient tout en bloc. Bien sûr, en échange de ce disque de données, je demande l'asile politique. On pourrait toutes se contenter de ça et en rester là, mais j'ai une autre offre à vous faire, qui va de paire avec la première... car ce disque contenant d'autres données susceptibles de vous intéresser. »

Kaileesha leva la tête vers la femme.

« Vous m’avez l’air bien gourmande, Erika... Vos données sont intéressantes. Cette femme, cette Tekhane, je la connais... Elle s’appelle Naomi, et elle travaille pour le lieutenant-colonel Caldwell... Qui travaille dans les services secrets tekhans. »

Samara hocha lentement la tête, et se redressa alors. Elle se rapprocha lentement d’Erika, faisant onduler sa queue, et posa chacune de ses mains sur ses épaules, remontant le long de son armure, jusqu’à caresser son cou, ses joues, glissant sur son menton. Sa queue caudale se déplaça pour frotter l’armure d’Erika, glissant sur ses formes, à hauteur de son ventre.

« Va pour l’asile politique, jeune femme... Tu es chez moi, ici, et je pense que l’endroit devrait te plaire à ravir... »

Samara cessa de la caresser, mettant ainsi fin à ces allusions sexuelles, et marcha un peu. Elle se rapprocha de l’esclave enchâssée contre le mur, et caressa ses jambes. Elle sentit l’esclave frissonner, frémissant lentement. Elle était attachée ici depuis plus d’une dizaine d’heures, maintenant, et la queue caudale de Samara alla se frotter contre elle. L’esclave ne tarda pas à avoir un nouvel orgasme, soupirant silencieusement. Kaileesha ne s’y intéressa guère, et reporta son attention sur Erika.

« Pour l’heure, vos informations ne font que corroborer ce que mes agents m’ont déjà appris. »

C’était une technique de négociation classique : minimiser l’importance de l’information reçue. En réalité, Kaileesha savait que cette information serait très intéressante. Ce n’était pas une preuve totalement suffisante, car les Tekhanes trouveraient un moyen de tirer leur épingle du jeu, mais elle constituait, indéniablement, un élément utile.
« Dernière édition: Décembre 29, 2013, 03:01:29 par Samara » Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Erika Caelisia
Humain(e)
-

Messages: 19


Celkhane Traîtresse et mercenaire


Voir le profil
Fiche
« Répondre #8 le: Décembre 29, 2013, 03:00:39 »

- Vous m’avez l’air bien gourmande, Erika... Vos données sont intéressantes. Cette femme, cette Tekhane, je la connais... Elle s’appelle Naomi, et elle travaille pour le lieutenant-colonel Caldwell... Qui travaille dans les services secrets tekhans.

Evidement qu'elle était gourmande, les information et équipement qu'elle trimbalait avec elle constituait son assurance retraite, et Erika espérait en tirer assez d'argent pour espérer avoir de quoi vivre, pour les périodes désertiques de contrats. Et cet enregistrement n'était qu'un prémices avent le plus gros morceau, celui qui intéressera d'avantage les Ashnardiennes. Samara vint alors la voir et s'adressa à elle, les mains sur les épaules et fixant son visage. Tout en lui parlant, elle caressait sensuellement son corps et ses propos étaient emplis de sous-entendus. Si Erika cédait à la tentation – et elle savait que ça finirait par arriver – alors la jeune femme serrait définitivement une traitresse, pour avoir fait l'amour avec une Ashnardienne et pleinement consentante...

- Va pour l’asile politique, jeune femme... Tu es chez moi, ici, et je pense que l’endroit devrait te plaire à ravir...

La démone s'éloigna d'elle pour s'amuser un peu avec son esclave. Oui, cette perspective était des plus délicieuses.

- Pour l’heure, vos informations en font que corroborer ce que mes agents m’ont déjà appris.

Erika sourie. Elle savait depuis le début que ce ne sera pas suffisant, l'enregistrement ne faisant que confirmer les soupçons qui pesaient déjà sur l'archipel. Néanmoins, il fallait admettre qu'elle avait appris quelque chose ce jour-ci. Naomi c'était elle-même déclarée comme exilée de Tekhos et était membre du Conseil Celkhan. Ce que les Celkhane (civiles et soldates) ignoraient, c'est que Naomi fasse en réalité partie des services secrets Tekhan. Que le conseil soit au courant n'était guerre étonnant et révélait que Caelestis était, en définitive, sous la coupe de ces même services secrets, obéissant directement au sénat Tekhan.

- Vous avez raison, cet enregistrement n'était qu'un amuse gueule. En réalité, ce disque contient des choses bien plus intéressantes... Les plans de fabrication détaillés des armes, armures et appareils Celkhan, plus évolués que l'équipement Tekhan car combinant la technologie avec la magie, appelée communément Technomagie.

Tout en parlant, elle fit défiler les dits plans depuis son disque de données. On pu notamment voir des mitrailleuses à munitions magiques, des lames énergétiques, des armures lourdes, des chasseurs, etc... Et chacun de ces plans était minutieusement détaillé, avec les composant et la façon la plus optimale pour en obtenir, de quoi occuper les alchimistes et les forgerons de l'Empire pour plusieurs dizaines d'années.

- Mais le must de ce disque de données, c'est... ceci.

A présent, c'était une carte en temps réel de Terra qui était affichée. En zoomant et dé-zoomant, on pouvait voir l'ensemble des états Terraniens, l'activités au sein des cités, et tant d'autres choses. Dans les alentours de Novac par exemple, on pouvait voir un immense vaisseau s'amarrer près d'un gratte-ciel. Dans Nexus, c'était en revanche une violente émeute qui déferlait dans les rues. L'autre détail intéressant de cette carte, c'était ce petit point rouge, qui semblait se déplacer dans le ciel de Terra, assez lentement toutefois.

- Ce disque permet d'accéder à un satellite Tekhan, le ATHENA, et affiche la carte du monde en temps réel. J'ai rendue cette connexion indétectable et, concrètement, les autorités concernée ne peuvent détecter ma présence sur le réseau. Un expert en informatique pourra sans doute rendre cette connexion plus sécurisée encore. C'est notamment grâce à cette carte que les Commandos Celkhan savent exactement ou frapper. J'attire maintenant votre attention sur le point rouge...

En zoomant suffisamment, le point rouge prit la forme d'un archipel volant très détaillé, permettant de visualiser chaque maison comme si on y était.

- La carte permet également de visualiser la position en temps réel de Caelestis... et, pour finir, le disque contient également l'infrastructure de l'archipel. Il faut un code d'accès pour pénétrer le bouclier plasma qui l'entoure, et rend l'archipel invisible du même coup, et celui-ci à sans aucun doute été changé depuis mon évasion. Néanmoins, il vous sera sans doute plus aisé de surveiller Caelestis avec ceci. Je vous offre donc ce merveilleux disque pour 1000 pièces de platines. Ou un lingot de platine. Etant donné tout ce qu'il contient, sa valeur est largement justifiée.
Journalisée

Samara
Avatar
-

Messages: 470



Voir le profil
Fiche
« Répondre #9 le: Décembre 30, 2013, 04:05:40 »

La brave esclave se tortillait entre ses chaînes, mordant davantage son gag ball. Samara esquissa un léger sourire, continuant à jouer avec elle. Cette Celkhane lui faisait de l’effet. Sa beauté, son arrogance... Autant de qualités qui plaisaient à la démone, et qui se voyait bien être en sa compagnie. L’archimage continua à caresser le corps de l’esclave, ses doucereuses mains glissant sur sa peau, caressant son corset de latex, ses formes alléchantes, pressant ses tétons. Elle sentit son esclave jouir à nouveau. C’était une simple humaine, que Samara avait acheté au marché des esclaves. Le marchand disait qu’elle était vierge, mais, à l’aide d’un sortilège magique, Samara avait détecté que la jeune femme ne l’était pas, et que son hymen avait été reconstruit. Une technique frauduleuse que beaucoup d’esclavagistes faisaient. Le temps que Samara réalise la supercherie, le vendeur était parti avec sa caravane. L’Archimage avait longuement fait l’amour avec l’esclave. Elle avait assez peu d’esclaves, en réalité. Elle n’avait pas un harem, et ses quelques esclaves étaient là pour son service personnel, la servant, lui obéissant fidèlement.

Samara tourna la tête quand Erika reprit :

« Vous avez raison, cet enregistrement n'était qu'un amuse gueule. En réalité, ce disque contient des choses bien plus intéressantes... Les plans de fabrication détaillés des armes, armures et appareils Celkhan, plus évolués que l'équipement Tekhan car combinant la technologie avec la magie, appelée communément Technomagie. »

Les plans de fabrication défilèrent provisoirement du disque, avant qu’Erika ne les renferme. La Celkhane passait au plat de résistance. Relâchant l’esclave, Samara se rapprocha d’Erika, et resta dans son dos, posant ses mains sur le dossier du fauteuil, glissant lentement dessus. Erika continua à parler, et leur expliqua qu’elle avait aussi subtilisé l’accès à l’un des satellites de défense tekhans, ATHENA. Ce nom n’était pas inconnu à Kaileesha. Du fait de la guerre contre la Fourmilière, les Tekhanes avaient envoyé dans le ciel une série de puissants satellites d’observation, à usage militaire. Ils disposaient de zooms très précis, et voyaient le monde entier. Les satellites disposaient également de capteurs très précis, qui permettaient de repérer les signes de bio-infestation. Les Tekhanes leur avaient assuré que ces satellites n’étaient disponibles que pour les militaires tekhanes. Si les Celkhanes y avaient accès, c’était un signe supplémentaire qu’on les avait dupés.

Indéniablement, ces informations étaient très intéressantes. Les Ashnardiens pouvaient se renseigner auprès des nains pour essayer de forger de telles armures, mais ces informations seraient surtout utiles pour leur permettre de déjouer cette technologie, de trouver des failles, des flèches qui pouvaient lancer des impulsions électriques désactivant leurs armures assistées. Autant dire que ces informations étaient particulièrement juteuses. Et cette carte présentait également un avantage indéniable pour le renseignement tactique, notamment dans les assauts contre Nexus. Grâce à ce satellite, les Ashnardiens pourraient enfin se renseigner, en temps réel, sur l’évolution des cavaliers nexusiens. Beaucoup des offensives ashnardiennes avaient été perdues par la venue de chevaliers et de cavaliers survenant par surprise, attaquant les armées ashnardiennes sur le flanc. Une telle technologie permettrait d’éviter ce genre de désagréments... Ceci, Erika en avait bien conscience.

La jeune Celkhane annonça alors son prix.

« Je vous offre donc ce merveilleux disque pour 1000 pièces de platines. Ou un lingot de platine. Etant donné tout ce qu'il contient, sa valeur est largement justifiée. »

Un lingot de platine... Une véritable fortune, en d’autres termes. Avec ça, Erika avait de quoi se faire couler un bain d’or, et s’y baigner lascivement. Même Samara n’avait pas une telle fortune en stock.

« Hum... »

Kaileesha réfléchissait silencieusement, et pencha la tête sur le côté.

« Effectivement, je comprends mieux pourquoi vous avez décidé de vous risquer jusqu’ici, jeune Celkhane... Mais, vous savez, les trésors de l’Empire ne sont pas remplis. L’or que nous récupérons est constamment dépensé dans nos forges, dans nos armées, dans nos forts... De fait, il me vient à l’esprit une question... Pourquoi devrais-je payer pour une information dont je dispose déjà ? Je veux dire... »

Samara comprenait très bien où Kaileesha voulait en venir, mais cette dernière termina :

« Qu’est-ce qui m’empêcherait de prendre ces informations immédiatement ? Si ce que vous dites est vrai, vous êtes un adversaire aux yeux de Tekhos... Et vos informations me semblent suffisamment précieuses pour que les Tekhanes daignent vous poursuivre. Nous pourrions tout à fait vous livrer à Tekhos... En d’autres termes, je pense que vous autoriser l’asile politique, vous offrir une identité, et la promesse d’un endroit sûr, justifient pleinement que nous prenions ce disque... Et, dans le cas contraire... Qu’est-ce qui m’empêche de vous le prendre ? »

Le rapport de force... En définitive, c’était toujours à ça qu’on en revenait avec les démons.
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Erika Caelisia
Humain(e)
-

Messages: 19


Celkhane Traîtresse et mercenaire


Voir le profil
Fiche
« Répondre #10 le: Décembre 31, 2013, 03:50:35 »

Durant de longues secondes, Kaileesha semblait plongée dans une profonde réflexion. Pendant ce temps, Samara avait lâchée son esclave pour revenir s'appuyée contre le dossier derrière la Celkhane. Erika savait très bien ce qui allait se passer. L'une des règles en négociation lorsqu'il est question de prix, c'est d'annoncer un prix plus élevé que la véritable valeur de l'élément concerné, afin de trouver un terrain d'entente aux alentours du véritable prix. Partir d'emblée sur ce dernier était une erreur, car dans ce cas, le prix négocier serait plus faible que la valeur de base.

- Effectivement, je comprends mieux pourquoi vous avez décidé de vous risquer jusqu’ici, jeune Celkhane... Mais, vous savez, les trésors de l’Empire ne sont pas remplis. L’or que nous récupérons est constamment dépensé dans nos forges, dans nos armées, dans nos forts... De fait, il me vient à l’esprit une question... Pourquoi devrais-je payer pour une information dont je dispose déjà ? Je veux dire...

Erika était un peu surprise. Elle avait pensée que la démone baisserai le prix, mais pas qu'elle voudrait avoir les information gratuitement. Décidément, l'arrogance des démons l'étonnera toujours...

- Qu’est-ce qui m’empêcherait de prendre ces informations immédiatement ? Si ce que vous dites est vrai, vous êtes un adversaire aux yeux de Tekhos... Et vos informations me semblent suffisamment précieuses pour que les Tekhanes daignent vous poursuivre. Nous pourrions tout à fait vous livrer à Tekhos... En d’autres termes, je pense que vous autoriser l’asile politique, vous offrir une identité, et la promesse d’un endroit sûr, justifient pleinement que nous prenions ce disque... Et, dans le cas contraire... Qu’est-ce qui m’empêche de vous le prendre ?

Erika lança un sourire à Kaileesha, mi amusé, mi provocateur, avant de prononcer un simple mot, inoffensif, qui absorba le disque de données dans le PDS en un dixième de secondes.

- Intéressant, ce petit dispositif, n'est-ce pas ? Il associe admirablement technologie et magie et peut même être utilisé malgré vos cristaux. Il s'agit ni plus ni moins que d'une poche dimensionnelle de stockage, ou PDS, qui me permet de conserver près de moi tout mon armement, mon vaisseau, ainsi que ce petit disque. Il m'est lié et, si je meurs, tout cela disparaîtra à jamais. Concrètement, vous connaissez l'existence des informations qu'il contient, mais vous ne les possédez pas.

Erika se leva alors de sa place et se dirigea vers l'esclave enchaînée au mur, la caressant doucement. Cette dernière frissonna au contact de l'armure légère, sans doute pensait-elle avoir affaire à une soldate, coupée du monde qu'elle était. Elle se retourna ensuite vers les deux démones.

- Je dois avouée que je suis un peu déçue. Je me doutais, certes, que vous chercheriez à baisser le prix annoncé – c'était prévu pour – mais pas à ce que vous demandiez toutes ces informations gratuitement. Il me vient alors, à mon tour, une question à l'esprit... Lorsque vous vous rendez au marché des esclaves pour faire vos courses, négociez-vous le prix des esclaves, ou bien vous contentez vous de vous servir, avec la promesse au marchant d'être envoyé aux cachots s'il ose protester ?
Journalisée

Samara
Avatar
-

Messages: 470



Voir le profil
Fiche
« Répondre #11 le: Janvier 02, 2014, 02:55:16 »

Kaileesha voulait la mettre à l’épreuve. Samara savait comment la démone raisonnait. Elle ne voulait pas d’une cocontractante qui risquait de la trahir ensuite, de la doubler. Elle la menaçait pour s’assurer qu’elle avait les épaules solides, pour essayer de discerner de quoi elle était capable. C’était une technique d’approche classique, sommaire chez les démons. Erika y répondit en parlant. Elle se releva ensuite, et les deux démones louchèrent sur ses fesses. Elle retourna près de l’esclave enchaînée, et recommença à la caresser. Lorsque ses doigts et son bras glissèrent sur son corps, l’esclave frémit silencieusement, gémissant, mouillant à nouveau. Elle retourna ensuite vers les deux démones, nullement inquiète, et se mit à parler :

« Je dois avouer que je suis un peu déçue. Je me doutais, certes, que vous chercheriez à baisser le prix annoncé – c'était prévu pour – mais pas à ce que vous demandiez toutes ces informations gratuitement. Il me vient alors, à mon tour, une question à l'esprit... Lorsque vous vous rendez au marché des esclaves pour faire vos courses, négociez-vous le prix des esclaves, ou bien vous contentez vous de vous servir, avec la promesse au marchand d'être envoyé aux cachots s'il ose protester ? »

Kaileesha sourit, et entreprit de se relever alors. Elle s’avança vers Erika, lentement, d’une démarche sensuelle. Ses ailes remuaient lentement dans son dos, et elle lui parla, répondant à ses questions :

« Un marchand est défendu par une guilde, une corporation... Vous, vous êtes une traîtresse. S’il me prenait l’envie de vous enfermer, de vous torturer, qui viendrait vous défendre ? Vous êtes seule, Erika. Seule face à un Empire. Négocier n’est pas dans vos moyens. »

La démone se rapprocha à nouveau, et posa sa main sur la joue d’Erika, avec une sorte de force herculéenne. Elle finit par plaquer la femme contre le mur, et se plaça devant elle, son corps longeant le sien. Son autre main caressa son sein, à travers l’armure. Elle se mit à malaxer tendrement son sein, et reprit, sans qu’il ne soit clairement possible de déterminer de quoi elle était capable :

« Vous seriez torturée pendant des mois et des mois, et vous finiriez par tout me dire... Les bourreaux ashnardiens sont particulièrement efficaces sur ce point. »

Elle sourit alors, un sourire qui pouvait tout à fait apparaître comme étant cruel et malicieux :

« Mais il n’en sera rien, Erika... Car tu me plais. J’aime ton courage, ton insolence... Et ta beauté. »

La démone l’embrassa alors sur les lèvres. Le baiser s’éternisa un petit peu, et elle tendit sa main dans son dos, agrippant les cheveux bleus de la femme, tout en la pressant contre elle, glissant son autre main sur ses fesses. Elle les caressa sensuellement, fourrant sa langue dans sa bouche, prolongeant volontiers le baiser. Elle rompit ensuite le baiser, et poursuivit ses explications :

« Voici mon offre. »

Kaileesha s’écarta alors, et rejoignit l’esclave attaché, puis caressa sa culotte, ses doigts titillant le vibromasseur qui remuait en elle. L’esclave, heureuse d’être l’objet de tant d’attention, eut un nouvel orgasme. Kaileesha continua à jouer, et approcha sa bouche, venant sucer le téton de la femme, sa langue glissant sur sa chaîne. Elle retira ensuite ses lèvres, laissant à Erika le soin d’attendre, de se remettre de l’éventuelle crainte qu’elle avait pu ressentir. La démone la regarda alors, continuant à caresser l’une des jambes de la femme, glissant de son bassin à ses pieds, savourant la manière dont l’esclave, lentement, se tortillait.

« Je n’ai pas les moyens de vous offrir un lingot de platine, intervint-elle. Une telle somme nécessite un acte du Conseil impérial. Le Conseil, je pense, vous l’offrirait, vu la hauteur de vos informations, mais une telle somme, brute, serait aperçue par les Tekhanes. Les mouvements monétaires importants ne leur échappent pas, et elles remonteraient votre trace en suivant l’argent. Si vous le posez sur un compte bancaire, elles le retrouveront, et le bloqueront. »

Kaileesha s’écarta de l’esclave. Samara, quant à elle, s’était glissée dans le dos d’Erika, et caressait ses hanches, l’embrassant dans le creux du cou, ses seins se pressant contre son dos, sa queue caudale filant entre ses cuisses, frottant son intimité, la titillant lentement, sensuellement. Samara, alors relativement muette, poursuivit alors :

« Je peux t’offrir l’hospitalité, Erika... Mon corps...
 -  Je vous offrirai une rente mensuelle viagère équivalant à ce que reçoit un haut-officier impérial : 20 000 pièces d’ors par mois. Je vous en laisse faire le calcul, mais cette somme dépassera tôt ou tard le lingot de platine que vous demandiez. Cependant, comme je vous aime, je vais également vous offrir, outre l’hospitalité de ma chère Samara, un domaine dans l’une de nos colonies insulaires. Nous avons un archipel comprenant quelques centaines d’îles dans un endroit paradisiaque, certaines étant très petites. »

Samara était dans le dos d’Erika, et Kaileesha se plaça devant elle, l’embrassant à nouveau, posant chacune de ses mains sur ses joues. Elle rompit ensuite le baiser, et posa un doigt sur les lèvres de la femme.

« En somme, je vous offre les mêmes avantages qu’un haut-officier impérial. Votre véritable identité sera protégée par nos services, vous pouvez bénéficier d’un lopin de terre, ainsi qu’un accès privilégié à deux des harems d’Ashnard, selon vos choix. Une sorte d’accès VIP gratuit à vie. »

C’était une offre on ne peut plus généreuse. Kaileesha restait contre Erika, avec un sourire.

« J’ai foi en vos performances, jeune femme, c’est pour ça que je suis si généreuse... Maintenant, si mon offre vous plaît, nous allons l’honorer à la manière des démons ashnardiens... »

Elle l’embrassa à nouveau, rapprochant ses lèvres de son oreille :

« Dans la luxure et la volupté. »
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Erika Caelisia
Humain(e)
-

Messages: 19


Celkhane Traîtresse et mercenaire


Voir le profil
Fiche
« Répondre #12 le: Janvier 05, 2014, 04:22:12 »

Dans un coin de sa tête, Erika se fit la réflexion que les démons étaient des êtres très ambigus... Celle en face d'elle en était un parfait exemple, en ce sens qu'elle se montrait à la fois très sensuelles dans ces faits et gestes... et en même temps, très menacent. Difficile de savoir si elle comptait réellement lui faire tout ce qu'elle lui annonçait, ou s'il s'agissait juste de la mettre en garde sur ce dont était capable l'Empire. Néanmoins, même si la jeune femme avait trahie sa patrie et ne se comportait pas tout à fait comme une Celkhane lambda, il y avait tout de même un point qu'elle partageait avec ses anciennes camarade : la ténacité. Et Erika était prête à mourir plutôt que de se soumettre. En d'autres termes, si elle n'obtenait pas satisfaction, plutôt disparaître avec les documents plutôt que de les laisser sans compensation. Dans un sens, cela satisfera les intérêts de Caelestis et tant pis pour Terra. Oui, c'était un point de vu très égoïste, mais en même temps, cela correspondait si bien avec les Démons... Néanmoins, il n'en fut rien.

- Mais il n’en sera rien, Erika... Car tu me plais. J’aime ton courage, ton insolence... Et ta beauté.

Erika eu alors droit à... un baisé. Sauvage, sensuel, profond, langoureux, une véritable explosion de sensation dans la bouche, durant de longues minutes. Elle avait déjà eu droit à des baisés durant ses infiltrations, mais jamais aussi intenses. En son fort intérieur, la jeune femme ne pouvais s'empêcher de penser que, si les Ashnardiens embrassaient tous aussi bien, alors elle se plaira sans doute dans ce petit coin d'Enfers. Et en plus du baisé, les caresses sur son corps ne firent qu'augmenter son excitation. Kaileesha fini cependant par s'écarter, retournant jouer avec sa poupée murale.

- Voici mon offre. Je n’ai pas les moyens de vous offrir un lingot de platine, intervint-elle. Une telle somme nécessite un acte du Conseil impérial. Le Conseil, je pense, vous l’offrirait, vu la hauteur de vos informations, mais une telle somme, brute, serait aperçue par les Tekhanes. Les mouvements monétaires importants ne leur échappent pas, et elles remonteraient votre trace en suivant l’argent. Si vous le posez sur un compte bancaire, elles le retrouveront, et le bloqueront.

Là encore, il était difficile pour Erika d'imaginer une telle possibilité. Certes, les Tekhanes ne se priveraient pas pour bloquer son compte si celui-ci se trouve à Tekhos. Mais dans le cas d'un autre état ? Cela signifierait que Tekhos outrepasse ses frontières et agit hors de ses limites judiciaires. Pour prendre un exemple terrien, ce serrait comme si l'état Japonais décidait de bloquer un compte en Suisse, sans demandez l'avis des responsable du territoire concernés. En d'autres termes, il s'agirait d'un acte illégal.

- Si cela s'avère exacte et que Tekhos trouve normal d'agir hors de ses limites de juridiction, alors c'est que la mégapole considère déjà Ashnard comme étant annexé... Hn!

- Je peux t’offrir l’hospitalité, Erika... Mon corps...


Erika n'avait pas du tout sentie Samara se glisser dans son dos. Et voilà que la démone à la peau rouge était toutes blottie contre elle, la caressant dans des zones très intimes, de manière particulièrement sensuelle. C'est qu'elle faisait de l'effet sur la démone dit donc, et pas qu'un peu... Oh et puis au fond, pourquoi pas ? Écoutant toujours la démone à la peau grise, Erika pencha légèrement la tête de coté, pour laisser de la place à la langue de Samara, pendant que la jeune femme caressait les cuisses de cette dernière, aussi sensuellement qu'elle.

- Je vous offrirai une rente mensuelle viagère équivalant à ce que reçoit un haut-officier impérial : 20 000 pièces d’ors par mois. Je vous en laisse faire le calcul, mais cette somme dépassera tôt ou tard le lingot de platine que vous demandiez. Cependant, comme je vous aime, je vais également vous offrir, outre l’hospitalité de ma chère Samara, un domaine dans l’une de nos colonies insulaires. Nous avons un archipel comprenant quelques centaines d’îles dans un endroit paradisiaque, certaines étant très petites.

Grâce à un rapide calcul mental, Erika estima donc qu'il lui faudrait très exactement 4 ans et 2 mois pour atteindre le lingot de platine, en imaginant qu'elle n'ait aucun contrat et aucune dépense d'ici là. Avec de juteux contrat cependant, il lui serra peut être possible d'atteindre cette somme bien avant, et donc de largement la dépasser d'ici là. En utilisant maximum 10 000 par mois, et en ayant des contrats entre 5 000 et 15 000, il lui faudra donc entre 6 à 8 ans pour y parvenir. C'était jouable. Mais pour obtenir une petite somme dans les plus bref délais (et atteindre l'un de ses principaux objectif) il faudra donc qu'elle vende ses prototypes d'armes directement aux responsables des armées. Se balader avec une vingtaine de mitraillettes et de sabres était, en soi, parfaitement inutile.
Erika avait été si prise dans ces calculs mentaux qu'elle n'avait pas tout de suite remarquée que la langue de Kaileesha était de nouveau dans sa bouche, et tarda un peu pour y répondre, celle-ci se retirant avant.

- En somme, je vous offre les mêmes avantages qu’un haut-officier impérial. Votre véritable identité sera protégée par nos services, vous pouvez bénéficier d’un lopin de terre, ainsi qu’un accès privilégié à deux des harems d’Ashnard, selon vos choix. Une sorte d’accès VIP gratuit à vie.

Ça par contre, c'était très avantageux. Si la jeune femme pensais devoir acheter un terrain, c'était à présent une chose de moins à penser... Encore qu'il fallait construire quelque chose sur ce lopin... Quoi que... Le vaisseau qu'elle avait volée avait déjà tout le confort d'un appartement Tekhan. Donc tant qu'à faire, il valait mieux construire un hangar pour son vaisseau. Un hangar qui, d'un point de vu extérieur, ressemblerait à une petite chaumière. Le camouflage parfait pour ses activités. Quand aux harem... Mieux valait se rendre dans ceux qu'elle ne connaissait pas encore, et qui n'avaient pas été démantelez par les Celkhanes... Hmm... Pourquoi pas celui de Warren, la vampire qui avait "profondément" humiliée une de ses anciennes camarade ? Quant au second, elle ne voyait pas encore...

- Il faudra me proposer un catalogue de harem alors... A part Mélinda Warren, qui est très connue là haut, je connais surtout des centres d'élevages...

- J’ai foi en vos performances, jeune femme, c’est pour ça que je suis si généreuse... Maintenant, si mon offre vous plaît, nous allons l’honorer à la manière des démons ashnardiens...


Vu comment elle l'embrassa de nouveau, il ne faisait aucun doute pour Erika que les offres se concluaient par pas mal de sexe, ce qui contribuât finalement à la faire mouiller d'excitation. La question, c'était de savoir si elle attendait un peu ou retirait son armure maintenant ? Nan, vu la tournure des événements, les tenues Celkhanes/Tekhanes devaient particulièrement exciter à Ashnard. Discrètement, la jeune femme pianota une commande sur l'écran incrusté sur son poignet.

- Dans la luxure et la volupté.

- Alors honorons cette offre comme il se doit, très chères...


Il y'eu un très léger bruit de chuintement, et les plaques métalliques cachant ses parties intimes s'écartèrent, s’emboîtèrent et se réorganisèrent, dévoilant sa faible poitrine aux tétons dressés, sa belle fente imberbe et humide, ainsi qu'un beau fessier bien tendre, après quoi Erika prit l'initiative d'embrasser langoureusement la démone devant elle, caressant sensuellement une fesse de l'une des démone et une fesse de l'autre avec ses deux mains. Aux gémissement d'Erika, s'ajoutèrent également, en bruit de fond, ceux de l'esclave, qui devait sans doute ressentir les ébats proche d'elle...
Journalisée

Samara
Avatar
-

Messages: 470



Voir le profil
Fiche
« Répondre #13 le: Janvier 06, 2014, 03:06:39 »

Il ne fallait pas trop compter sur les démons pour s’ennuyer avec des soucis d’argent et de compte bancaire. Ce que Kaileesha avait essayé d’expliquer à Erika, c’était qu’elle ne pourrait pas placer son argent dans un compte en banque tekhan. Elle était toutefois libre de le placer dans un compte en banque ashnardien, mais il n’y aurait pas d’accès informatique à ce compte. De plus, on ne mettait pas un lingot de platine comme ça, d’un coup, dans une banque. Les Tekhanes, tôt ou tard, apprendraient l’existence de cette somme, et découvriraient rapidement que la somme avait été offerte à Erika. Dès lors, elles feraient une demande d’extradition officielle, que l’Empire accepterait, soucieux de bien se faire voir auprès des Tekhanes, et de perfectionner son image de marque auprès de la superpuissance. Ce faisant, l’Empire récupérerait aussi son or. En somme, en proposant à Erika de modifier les termes du marché, et en lui suggérant une rente viagère, elle était tout simplement en train de lui montrer qu’elle était de bonne foi. Si elle avait accepté, telle quelle, l’offre d’Erika, la Cekhane aurait fini, tôt ou tard, dans les profondeurs de la Prison Eternum.

Comme quoi, même les démons pouvaient être de bonne foi. Kaileesha sentait, en effet, qu’il y avait, avec cette humaine, un véritable potentiel. Une Celkhane qui trahissait sa nation risquait de trahir aussi Ashnard, mais elle pouvait aussi représenter une aide pour accomplir certaines missions difficiles... Et pour servir de bouc-émissaire parfait, si jamais elle échouait. Depuis de nombreuses années, Ashnard cherchait à perfectionner son armée, en s’accaparant les technologies tekhanes, mais, constamment, ils échouaient. Tout ce qu’ils obtenaient étaient des plans incomplets, dépassés... Les Tekhanes protégeaient jalousement leur technologie. Le secret de l’atome, voilà notamment une arme que les Ashnardiens convoitaient tout particulièrement. Peut-être que cette Celkhane, dans un fut proche, serait l’un des maillons de la chaîne qui permettrait aux Ashnardiens de pouvoir brandir l’arme suprême ?

« Alors honorons cette offre comme il se doit, très chères... » glissa alors Erika.

Prisonnière entre les corps des deux démones, Erika avait une chance incroyable. Coucher avec Samara n’était pas donné, mais, en plus, elle aurait l’occasion de bénéficier également du magnifique corps de Kaileesha. Erika déplaça certaines plaques de son armure. Elle savait donc que les femmes en armure constituaient un fantasme ashnardien reconnu. Samara sourit légèrement en voyant Erika embrasser Kaileesha à pleine bouche. Les deux mains d’Erika glissèrent alors sur chacune des fesses de ses deux partenaires, les caressant, et Samara se pencha, embrassant, à son tour, Erika, dans le creux du cou, mordillant sa peau, tandis que sa queue caudale remontait, caressant l’intimité d’Erika, glissant dessus, titillant sa partie intime. Kaileesha et Erika s’embrassèrent assez longuement, pendant une bonne minute, avant que Kaileesha ne rompe le baiser, pour que Samara la remplace.

Kaileesha s’écarta alors un peu, faisant glisser ses mains sur les hanches de sa partenaire, avant de laisser Samara l’enlacer. Une main s’enroulant autour de sa nuque, Samara prolongea son baiser, envoyant l’autre presser ses fesses, les titillant légèrement, avant d’écarter ses lèvres. Elle pouvait entendre son esclave mural gémir à nouveau. Le baiser entre Samara et Erika dura également un certain temps, la langue de Samara remuant dans la bouche d’Erika, avant d’accepter que celle d’Erika ne file entre ses lèvres. La démone à la peau rouge sentait une excitation de plus en plus forte s’emparer d’elle. Si elle était une succube, elle aurait dégagé des phéromones assez élevés. Au lieu de ça, les soupirs et les gémissements des amantes suffirent à exciter la belle esclave.

« Passons aux choses sérieuses, ma belle... »

Samara s’avança vers le lit, où Kaileesha s’était allongée, écartant les jambes, ses ailes s’étalant de part et d’autre de son corps. Erika se retrouva presque poussée par Samara, et atterrit sur le corps de Kaileesha, s’allongeant sur elle. Samara se mit alors à côté des deux femmes, et déplaça sa queue caudale, qui adopta la forme d’une verge, pour titiller les fesses de la femme. Samara louchait sur cet admirable cul, et se déplaça alors, venant embrasser les fesses d’Erika avec sa bouche, glissant dessus, écartant, avec ses doigts, ses fesses l’une de l’autre, léchant ainsi sa croupe. Elle enfonça son nez dans cette partie de son corps, remuant dessus, tout en pinçant ses fesses, les serrant tendrement, amoureusement. Elle lécha ensuite son anus, soupirant silencieusement, se délectant de ce contact, tout en sentant l’une des mains de Kaileesha venir presser l’une des fesses de la femme.

« Je crois que je vais adorer te prendre en levrette, ma chère Erika. »

Kaileesha esquissa un sourire.

« Te crois-tu suffisamment endurante pour pouvoir résister à nous deux, Erika ? » plaisanta-t-elle.

Elle l’embrassa sur les lèvres, à nouveau, tendrement... Tout en continuant à presser ses fesses. La queue caudale de Samara, quant à elle, titillait désormais l’intimité de la femme, filant entre les jambes de la femme, avant de s’enfoncer tendrement en elle, tournoyant dans son corps, s’enfonçant progressivement dans son intimité.
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox