banniere
 
 
Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1] 2
  Imprimer  
Auteur Sujet: Il pleut, il pleut bergère [Pv SP]  (Lu 1607 fois)
Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/
Terranide
-

Messages: 3994



Voir le profil
FicheChalant
Description
A un putain de réseau social.
« le: Novembre 08, 2013, 06:46:45 »

Seikuzu, un jour normal comme tant d’autres. Normal ? Non, car par chance la ville semblait être prise d’une crise de cosplayer, un festival de jeux vidéo, d’anime et de manga se déroulait en cet instant en ville, faisant la joie de plusieurs adolescents pré-pubères. Autant dire que la louve n’avait aucun problème pour se fondre dans cette masse faisant passer ses attributs Terranidien pour un simple  déguisement.

Oh bien évidemment, la louve se devait de ne pas battre de la queue fébrilement au risque d’attirer l’attention des passants. Marchant sans se presser dans la ville, elle s’arrêtait à certain stand observant les quelques produits qui y étaient présentés. Mais ce n’était pas cela qui l’intéressait. L’hybride avait un objectif en tête : Trouver de la nourriture.

La chasse s’est bien, mais si elle arrivait à dénicher un petit sandwich ou autre, voir à en chaparder un discrètement, elle n’allait nullement se gênait. Enfin c’était beaucoup plus facile à dire qu’à faire et l’Okami n’arrivait jamais à trouver le moment opportun pour faire son petit méfait. Hé après tout, il fallait bien qu’elle mange non ? 

Maugréant tout en marchant, Shad sentit d’un bloc une goutte tomber. Une première goutte éclaireuse, ouvrant la marche à ses consœurs. A peine la louve avait-elle sentit cette petite goutte de rien du tout qu’une pluie diluvienne s’abattait sur la ville. Les habitants se protégèrent avec ceux qu’ils pouvaient, courant se réfugier soit dans des magasins soit sous des abris de bus. Tout le monde cherchait à rester au maximum au sec.

Quant à Shad, elle marchait d’un pas hâtif, tremblotant légèrement sous l’eau qui lui glaçait la peau. Regardant rapidement autours d’elle, elle ne parvenait pas à trouver un endroit au sec qui n’était pas encore bondé de monde. Grognant légèrement, elle s’aventura dans le quartier de la Toussaint, espérant trouver un logis désinfecté. Tant pis pour le risque de croiser une personne peu recommandable,  elle n’avait qu’un objectif en tête : Se trouver un coin à l’abri de cette foutue pluie.

Avançant à travers les ruelles,  elle se maudissait, voyant à chaque fois des lieux potentiels mais soit habitué soit barricadé, une vraie poisse pour la Terranide qui était maintenant trempée jusqu’à l’os. Finalement, elle manqua de se manger  un escalier de secours, étant occupée à regarder plus autours que devant elle. Titubant un peu sur l’impact, la louve suivit par après la progression de l’escalier de secours. Bingo ! Une fenêtre ouverte  et l’intérieur ne semblait pas donné signe de vie.

Sans plus attendre une seconde plus, Shad grimpa rapidement à l’escalier de secours et s’engouffra dans l’appartement, passant par la fenêtre. Une fois à l’intérieur,  elle se mit à frotter rigoureusement  ses avant-bras cherchant  à se réchauffer rapidement. Complétement trempée, l’hybride était à moitié frigorifiée ses vêtements lui collant à la peau, le corps tremblotant de froid et une petite flaque d’eau se créant sous ses pieds.

« Ha…pu… »

Soudain, elle releva son visage et marqua un arrêt.  L’appartement n’était pas vide au contraire. L’Okami aurait pu se frapper pour sa bêtise, se reculant d’un pas, les oreilles légèrement abaissée vers l’arrière, le corps toujours tremblant de froid. En parlant d'oreilles lupine, elle nota que ces dernières n'étaient pas cachées et elle ne savait pas si cet humain était au courant pour le fameux défilé.  Instinctivement, elle plaqua ses paumes contres tentant de les dissimuler. La prochaine fois, elle mettrait un couvre-chef.

« Hahem…oups ? »

Oui bon, il y’avait d’autres moyens comme techniques d’approches mais elle n’allait pas lui  demander qui il était alors qu’elle venait tout juste de débarquer chez lui sans prévenir. Ce genre de fait n’arrivait vraiment qu’à la lupine et elle s’en maudissait. Pourtant elle n'arrivait pas à bouger, comme bloquée. Il fallait dire également qu'elle ne s'attendait pas à se retrouver dans pareilles situations.
« Dernière édition: Novembre 11, 2013, 03:58:13 par Shad Hoshisora » Journalisée

-Ralentissement RP ! -

-Envie de RP ? MP ! -



Wouf
Pour une idée des différentes tailles, clique ici !
Kyle Macross
Bogoss en Collants
Valinichonneur
-
*
Messages: 7720



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #1 le: Novembre 11, 2013, 08:15:58 »

Arriver à Seikusu avait été une aventure en soi, vous savez. Et une fois à bon port, les choses n'avaient pas été de tout repos non plus ! Se retrouver paumé dans une ville à l'autre bout du monde, à se débrouiller pour se faire comprendre dans une langue qu'on ne maîtrisait que de façon très rudimentaire... Je vous laisse imaginer la galère qu'avait été la seule journée passée à rechercher la famille japonaise qui avait accepté de s'occuper de ma prise en charge en ville. Les Mako m'avaient trouvé un appartement à très bas prix et fourni un abonnement pour le métro afin que je puisse aller travailler, mais il m'avait fallut m'occuper de diverses formalités plutôt lourdingues. Et les fonctionnaires déjà peu compétents qui perdaient leur patience face à moi qui peinait à leur expliquer mes projets de façon intelligible ne m'aidaient franchement pas à apprécier mes premiers pas au pays du hentaï et des brochettes de boulettes au sucre.

Tout ça pour dire quoi ? Pour dire que ça n'avait pas été en s'améliorant. L'appartement loué à mon nom par les Mako se trouvait dans le quartier de la Toussaint, soit le coin le plus mal famé de toute la ville. Un peu comme si le Bronx avait ouvert une extension chez les japonais, quoi. Sale nouvelle, qui s'était concrétisée avec la visite de l'appartement en lui-même : à peine 50 mètres carrés mal agencés, avec du papier peint qui avait été à la mode quand...euh...qui n'avait jamais été à la mode, finalement. Une odeur de renfermé, un immeuble sale perdu dans une rue HEUREUSEMENT réputée "tranquille" et pour finir une concierge imbuvable -madame Hirohishi, sorte de Terminator en tong-chaussette- qui avait l'air d'en vouloir aux américains à titre personnel. Plutôt que de lui expliquer que la guerre du Pacifique était terminée depuis un bail et que de toutes façons je n'avais rien à voir avec Hiroshima et Nagasaki, je m'étais employé à entamer des liens polis avec elle afin de lui faire comprendre que j'allais me faire livrer quelques meubles.

Bref, ma première semaine à Seikusu s'était déroulée bon an mal an et j'en étais arrivé à mon premier week-end sur place. J'avais mes cartons à défaire et mon appart' à installer, aussi n'avais-je pas pu aller au festival donné dans le centre-ville. J'étais resté cloîtré chez moi à jouer les déménageurs bretons. Facile de bouger le frigo et la gazinière quand vous pouviez la porter à bout de bras ! En pantalon de jogging et le torse nu, j'avais passé tout le début de l'après-midi à jongler avec les cartons et les meubles. La télé et le canapé avaient été installés en premier, puis le PC et le lit. Tout ce qui était stratégique, quoi ! Profitant de ma toute nouvelle connexion internet, j'avais lancé ma playlist Youtube à fond et m'amusais à remuer du popotin tout en flottant ça et là dans l'appartement pour l'aménager tranquillement.
Quand le
remix de Get it on de T-Rex par London bus stop se mit à résonner, je revenais de la salle de bain en glissant sur le carrelage, mimant un air de guitare pour moi-même en m'improvisant rock star. Et alors que je balançais mon furieux solo d'air guitar, mes yeux se posèrent sur une vision assez inédite. Une nana trempée comme une soupe s'était glissée dans mon salon alors que j'avais eu le dos tourné et nous nous retrouvions ainsi face-à-face comme deux cons surpris de notre présence respectives sur les lieux.

Je la matais une seconde ou deux (parce que j'avais toujours trouvé les t-shirts mouillés très sexy) et me décidais enfin à bouger. Levant le doigt face à elle pour lui dire de ne pas broncher, je me tournais vers l'un des cartons derrière moi et fouillait dedans pour en tirer une serviette de bain que je lui balançais à la tronche.

- Essuie toi, au moins. Tu vas attraper la mort, à rester comme ça.

Bon, elle n'avait pas l'air bien méchante, ni n'avait le profil d'une cambrioleuse. Et plutôt que de se montrer agressive, l'inconnue semblait plutôt paumée. Pas de quoi appeler les flics, en somme. D'autant que si elle commençait à faire la maligne, je saurais certainement la calmer et la maîtriser sans trop de peine.
Réajustant mes lunettes sur mon nez, je me décidais à approcher une approche diplomatique et d'évoluer ensuite au jugé.


- Alors, tu me file une bonne raison pour être entrée chez moi sans être invitée, ou je te vire vitesse grand V ?
Journalisée

Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/
Terranide
-

Messages: 3994



Voir le profil
FicheChalant
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #2 le: Novembre 11, 2013, 09:18:43 »

Comment Shad aurait-elle put deviner qu’une personne logeait dans cet appartement à l’aspect abandonné vu de l’extérieur ?  Le premier contact était des plus comiques. Chacun regardait l’autre d’un air niais, se demandant ce que foutais l’autre en face de sa propre personne. Prise sur le court, la louve ne savait pas comment réagir, cherchant ses mots, elle gardait le silence en voyant le doigt levé de l’homme, lui imposant le silence.

Une serviette fut projetée à travers la pièce et elle la rattrapa rapidement, s’essuyant au maximum pour éviter d’attraper une quelconque maladie et donc la crève.  Cependant bien qu’en frottant fortement, ses habits restaient trempées, l’eau s’y étant imprégné, elle n’aurait d’autres choix que de les faire sécher et rapidement si possible.  Gardant  la fameuse serviette en main, l’Okami désigna d’un geste rapide la pluie diluvienne tombant au dehors.

« La pluie, je cherchais un endroit où me mettre au sec, mais je ne pensais pas qu’il y’aurait quelqu’un ici » Elle marqua un petit arrêt, fis quelque pas et lui tendis la serviette «  Ha et merci, je ne vais pas plus rester ici, désolé du dérangement »

Elle n’avait aucune raison de rester ici après tout. Et surtout Shad ne souhaitait pas s’attirer encore des ennuis. Sur le coup, elle oubliait même qu’elle cachait ses oreilles de louve, après tout, elle n’aurait qu’à faire passer cela pour un déguisement. Et sa queue ? Aussi pour un accessoire de cosplay ! Ce n’était également pas difficile d’en trouver dans des magasins spécialisés.

L’Okami jeta un rapide coup d’œil par la fenêtre et soupira longuement. Il pleuvait, non il ne pleuvait pas, c’était un véritable déluge au dehors A choisir, elle préférerait rester bien au sec dans cet appartement plus habité que vide. Et en parlant de vie dans cet appartement, l’attention de l’hybride fut attirée par la fameuse playlist Youtube. Haa les musiques Terriennes tant de diversités mais tous aussi bonnes les unes que les autres. Enfin mise à part deux trois dont il est plus sage d’éviter l’écoute.

Enfin, l’Okami ne pouvait rester là et rapidement elle décela l’emplacement de la porte d’entrée. Elle attendrait au pire dans le couloir que la pluie cesse.  Tranquillement elle se dirigea vers cette dernière et posa la main sur la poignée, jetant un regard vers le propriétaire de l’appartement.

« Hey..la prochaine fois je ferais plus attention, bonne journée ! »

Sa main entama un mouvement de flexion, la poignée commençant à s’abaisser mais cette dernière resta bloquée. Impossible de l’ouvrir en somme. Porte fermée à clef. Haha que c’était con.   La porte d’entrée était fermée à clef mais une fenêtre menant sur un escalier de secours grand ouvert. Ironie de la chose.

« Hmm vous ouvrez ou je repasse par la fenêtre ? »

On pouvait facilement entendre au son de sa voix que Shad n’était nullement enthousiaste à cette idée. Après tout qui aimerait sortir sous une pluie battante ? A part les peuples souffrant de la sécheresse ?  Personne et cela était compréhensif.
Journalisée

-Ralentissement RP ! -

-Envie de RP ? MP ! -



Wouf
Pour une idée des différentes tailles, clique ici !
Kyle Macross
Bogoss en Collants
Valinichonneur
-
*
Messages: 7720



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #3 le: Novembre 12, 2013, 12:38:42 »

Non mais... Sérieuse, la meuf ? Voilà qu'elle me lâche le plus naturellement du monde qu'elle vient d'entrer chez moi parce qu'il pleuvait dehors ! Du coup, j'hésite. Est-ce que c'est l'excuse la plus foireuse pour un cambriolage avorté, ou est-ce qu'elle fait preuve d'une franchise franchement à toute épreuve ? Je la regardais s'essuyer, me demandant si elle ne me prenait tout de même pas pour un crétin fini. J'avais toujours été un peu bonne poire, mais dans le cas présent ça dépassait tout ce qui avait toujours été mon seuil. N'importe quel type l'aurait sortie par la peau du cul en la balançant par la fenêtre qu'elle s'était permise d'emprunter à l'aller, mais moi je ne trouvais rien de mieux qu'à lui proposer une serviette.

- Tu ne pensais pas qu'il y aurait quelqu'un ? Non mais, c'est peut-être pas un château mais il y avait de la lumière et de la musique, hein ! Je levais les yeux au ciel en récupérant d'un geste sec le linge qu'elle me rendait. Désolée du... Putain, sans déconner. T'es gonflée, quand même !

Elle s'excusait du dérangement ? Elle venait de me saloper le sol avec l'eau qu'elle avait laisser abondement y goutter, tout comme elle avait pourri mon groove à l'Air Guitar et plombé ma tranquillité d'esprit chèrement acquise et elle se contentait de s'excuser genre "je le ref'rais plus monsieur" ? Bah merde. Si les filles dans son genre avaient des ailes, mon inconnue du jour aurait été un putain de chef d'escadrille !
Laissé sur le cul par son comportement, je l'observais en silence. Des oreilles animales, un appendice caudal... Normalement, je me serai inquiété pour sa santé mentale. Mais nous étions au Japon, pays fabuleux du mindfuck et du WTF bien allumé. Je soupirais et me désintéressait de son déguisement, croisant les bras pour la suivre du regard tandis qu'elle se dirigeait vers la porte d'entrée le plus naturellement du monde.


- Hey... la prochaine fois je ferais plus attention, bonne journée !
- En même temps t'emballe pas, t'es pas encore partie non plus.

PARCE QUE OUAIIIIIIIIIIIIIIIIIS, JE FERME MA PORTE A CLÉ DE L’INTÉRIEUR ! J'oublie parfois les fenêtres, mais la porte, jamais ! Mon sens des priorités n'est parfois pas très à-propos. Pour la première fois depuis cinq minutes c'était elle qui passait pour une conne et je m'en ravissais, un large sourire aux lèvres. Elle se proposait bien de repasser par la fenêtre -chose que j'étais tout à fait disposé à la laisser faire en guise de punition- mais son petit air attristé témoignait de son manque de volonté. En même temps, vu ce qu'il tombait à l'extérieur... Bon. Soit je suis un bon crétin jusqu'au bout, soit je me comporte enfin en mec responsable et sûr de son coup.
...Je vais encore rester un peu con.


- C'est bon, c'est bon. Je ne vais pas te foutre dehors de ce temps là, tu peux rester. Mais tu me file un coup de main avec les cartons, faut pas déconner. Viens avec moi.

Je lui fis un petit signe de tête, l'invitant à me suivre dans l'appartement pour emprunter un petit couloir. Face à elle, la porte ouverte de ma chambre. Sur sa droite le coin cuisine et sur sa gauche, la salle de bain que je lui désignais d'ailleurs en ouvrant la porte.

- Tu as sûrement besoin d'une bonne douche chaude, non ? Alors éclate toi. Je vais te trouver des fringues sèches, on va faire sécher les tiennes.

La laissant prendre possession de la pièce et lui accordant une intimité bien naturelle (je n'étais pas non plus un goujat mateur), je filais dans la chambre pour y remuer mes cartons de vêtements. Après un moment, je trouvais un boxer assez ample que je ne mettais plus et un t-shirt Alien. Considérant que c'était bien assez pour une inconnue dont je ne connaissais même pas le nom, je revins à la salle de bain et frappait à la porte avant de l'ouvrir un peu, passant juste le bras pour déposer les deux fringues sur le panier à linge sale.

- Tiens, voilà pour toi. Laisse tes habits mouillés dans l'évier, je m'en occuperais quand tu auras terminé ta douche.

Je repartis finalement vers le salon en me grattant l'arrière du crâne. Voilà que je jouais les bon samaritains avec une fille qui venait sûrement chez moi pour me taper quelques bibelots en pensant que j'étais absent. Et moi, plutôt que de l'envoyer chier ou de l'expédier sur la lune, je l’accueillais ! Pff... Crétin. J’espérais juste que je n'aurai pas à le regretter plus tard et me dirigeais vers le salon pour continuer de déballer mes cartons. Un problème à la fois, après tout.
« Dernière édition: Novembre 19, 2013, 11:27:04 par Sentinel Prime » Journalisée

Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/
Terranide
-

Messages: 3994



Voir le profil
FicheChalant
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #4 le: Novembre 12, 2013, 03:37:19 »

Pour avoir l’air conne, elle avait bien l’air conne la Terranide en ce moment !  Si elle avait pu, elle se serait frappée la tête contre le mur pour se maudire de sa bêtise. Non mais franchement, où avait-elle eu la tête ? En temps normal elle était bien plus prévoyante et faisais attention aux endroits où elle fourrait les pieds mais là. Non, madame avait était trop occupée à se trouver un endroit au sec qu’elle n’avait pas pensé à jeter un coup d’œil rapide avant de pénétrer dans l’appartement. Poisse, poisse, poisse ! Et pour combler le tout, la porte d’entrée était fermée, donc impossible de sortir à moins de passer par l’escalier de secours quelque peu glissant maintenant avec la pluie qui tombe à verse dehors.

« - C'est bon, c'est bon. Je ne vais pas te foutre dehors de ce temps là, tu peux rester. Mais tu me file un coup de main avec les cartons, faut pas déconner. Viens avec moi. «


« D’accord. Pas de souci »

Elle rejoignit donc l’inconnue, se laissant guider dans l’appartement, jetant des rapides coups d’œil ici et là. Des cartons il en restait encore pleins, une chose était sûre c’est qu’ils n’auront pas fini de les déballer avant plusieurs heures facile.   Le logis n’étant pas des plus grands, il fut rapidement traversé et la Terranide se retrouva face à la salle de bain. Une bonne douche chaude…l’offre était alléchante et l’humain avait raison, elle en avait bien besoin !

Hochant simplement la tête en signe d’affirmation, elle s’engouffra par la suite dans la salle d’eau, retirant ses affaires trempée. Poussant un léger soupir, elle observa sa queue également mouillée.  Le coup du déguisement ne risquait plus de fonctionner quand elle sortirait de cette pièce, car qui donc s’amuserait à garder sur lui des accessoires fantaisistes toute la journée ? Nue, en tenue d’Eve, la louve fit couler quelques instant l’eau chaude de la douche, s’assurant qu’elle soit à la bonne température en passant sa main sous le jet d’eau.

Un régal. Sentir l’eau chaude sur son corps s’était un régal pour l’Okami qui ne pouvait pas trop connaître ce luxe dans les conditions de vie où elle vivait en ce moment, à savoir dans les bois.  Shad entendit la porte de la salle de bain grincer légèrement et tourna son attention vers la porte, attendant à entendre le propriétaire lui parler. Rien de cela juste un bruit de tissu froissé. Sans doute les dits-vêtements.

Consciente que l’eau ça coûte cher, la louve fit une rapide toilette avant de sortir de la douche, attrapant une serviette au passage et se séchant rapidement. Elle tricha sur ce fait, se concentrant un peu pour faire apparaitre quelques petites flammèches ici et là sur son corps. La chaleur produite lui permis de se retrouver sec en vitesse grand V. Elle aurait put le faire plus tôt mais elle se voyait mal s'immoler devant un parfaite inconnu.

Attrapant les habits proposés,  la louve esquissa un sourire. Un tee-shirt Alien. Outre les Disney, il s’agissait de films qu’elle appréciait particulièrement. Enfin, les personnes sur Terra devait beaucoup moins l’aimait car les fameux xenomorph était une race potentiellement possible sur la planète jumelle de la Terre.  S’habillant rapidement et posant ses effets dans l’évier comme demandé, elle rejoignit donc l’humain dans le salon.
Oh, elle aurait aimé tout de suite s’attaquer à un des cartons pour l’aider mais l’Okami ne voulait pas prendre de décision seule. Oui c’était con mais elle n’était pas chez elle. Passant une main gênée derrière la tête, elle  chercha un instant ses mots avant de légèrement s’incliner.

« hem..merci encore et désolé…Par contre j’aurais une question…Il y’a eu un nouveau film Alien depuis ces dernières années ? »

Cette question la titiullait depuis qu’elle avait rêveti le fameux tee-shirt où trônait l’œuf de Facehugger et la fameuse phrase de la saga.  La louve n’avait pas était présente sur Terre pendant un moment et risquait également d’y repartir assez rapidement. Se remettant droite, elle fit instinctivement bouger légèrement son appendice caudal, le laissant doucement brasser l’air dans un mouvement léger. De toute façon, elle ne pouvait plus le cacher, alors à quoi bon ? Et puis, elle n’était pas la seule créature venant de Terra qui habitait ici après tout.

Désignant les cartons d’un rapide coup de tête, la louve enchaîna :

« Je commence par lequel ? Ha et oui…tant qu’à faire, vous pouvez m’appeler Shad, ou comme bon vous sembles »

Donner son nom était quand même la moindre des politesses qu’elle pouvait lui faire, surtout qu’il aurait pu la jeter dehors comme une grosse merde.
« Dernière édition: Novembre 12, 2013, 03:58:25 par Shad Hoshisora » Journalisée

-Ralentissement RP ! -

-Envie de RP ? MP ! -



Wouf
Pour une idée des différentes tailles, clique ici !
Kyle Macross
Bogoss en Collants
Valinichonneur
-
*
Messages: 7720



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #5 le: Novembre 13, 2013, 12:34:53 »

Quand ma petite cambrioleuse du dimanche réapparu dans la circulation, j'étais occupé à installé avec mille précautions ma précieuse table à dessin. C'était un meuble qui était nécessaire à mon travail et pour lequel j'avais payé une petite fortune afin de pouvoir m'offrir le top du top. En partant de mon île, je l'avais longuement emballé dans du papier-bulle et il m'avait fallut pas moins de dix bonnes minutes d'acharnement pour tout ôter. J'installais le meuble dans un coin assez éclairé de mon salon, profitant du fait que l'inconnue soit sous la douche pour voler rapidement à travers l'appartement pour me débarrasser plus efficacement de certains cartons et de leurs contenus. Mes pinceaux, crayons et autres feutres furent rapidement mis à leur place légitime et je m'affairais à chercher quelques unes de mes esquisses quand la petite voix de la jeune femme retentit derrière moi. Je me retournais donc, toujours torse nu et les lunettes ayant glissé sur le bout du nez. Je les relevais tout en la regardant. Sans déconner, elle avait gardé ses fausses oreilles et sa queue animal ? Je soupirais en arrêtant mes yeux sur ces attributs. *Les Otakus sont VRAIMENT des gens chelou*, pensais-je avant de décider de passer à autre chose. Curieuse question que celle qu'elle me posait.

- Tu es dans la rue depuis longtemps, pour ne pas savoir ça ? Pas depuis le 4, Ressurection. Enfin, y'a bien eu une pseudo préquelle, Prometheus... Mais franchement, tu n'as rien raté. C'était beau à regarder et c'est tout, parce que le reste de l'histoire c'était une insulte pour les fans.

Je quittais ma table à dessin et me dirigeais vers le meuble télé dans lequel je fouillais un moment. Finalement redressé, je tendis à la belle un coffret de DVD. L'Anthologie de la série, auquel j'adjoignais pour le principe le DVD de Prometheus.

- Voilà de quoi combler ta curiosité.

Elle montra les cartons tout en me donnant son nom, et je soupirais doucement. Je n'avais pas envie de faire tout mon déménagement maintenant que j'avais de la compagnie, d'autant que le temps dégueulasse à l'extérieur se prêtait davantage à une journée de farniente sous prétexte qu'il pleuvait des cordes. Le genre d'après-midi à passer à buller devant la télé, en somme. Merde, cette fille venait de casser ma belle motivation à faire quelque chose d'utile.

- Baaaaah... Laisse tomber les cartons. Ca te dit un chocolat chaud ? Et au pire, si y'a un des films que t'as pas vu, on peut se le mater. J'ai la flemme de déballer mes cartons, maintenant. Au fait, Shad, tutoie moi. J'suis Kyle.

Je lui tendis la main pour qu'elle la serre, avant que mon regard ne glisse instinctivement sur ce que je pensais être une fausse queue... Sauf qu'elle se mit à remuer le plus normalement du monde ! Surpris, je retirais ma main dans un petite bond et ouvrais des yeux ronds comme des billes avant de faire tourner Shad sur elle-même pour qu'elle soit dos à moi. Et, sans y penser sur le coup, je baissais le boxer qui la couvrait et dévoilait une bonne partie de ses fesses... Et le fait que l'appendice caudal soit VRAIMENT greffé à sa peau. Je me redressais, raide comme un piquet.

- ...C-c-c-c-comment c'est possible ? C'est une VRAIE ?

Mes doigts filèrent vers le haut de son crâne, pour saisir les oreilles que j'avais vues précédemment. Et j'établissais le même étonnant constat, ne pouvant pas adopter un air plus con que celui que j'avais sûrement déjà. La vache, tu parlais d'une découverte !

- Tu.. t'es quoi ?
Journalisée

Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/
Terranide
-

Messages: 3994



Voir le profil
FicheChalant
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #6 le: Novembre 13, 2013, 03:34:33 »

L’Okami observait calmement le coffret que lui avait tendu l’humain, relisant au passage les quelques synopsis, se rappelant ainsi quelques scènes de chaque film. Son préféré ? Sans doute le deux, ce film mêlait action, humour et un peu d’angoisse. Et puis on y voyait la Reine Alien et autant dire qu’elle avait grave la classe ! Bon se retrouvait face à elle dans la réalité ne serait sans doute pas une partie de créature, mais bon sang ! Quelle reine !

Par la suite, la louve jeta un rapide coup d’œil sur le fameux film « Prometheus ». Un préquel ? Ainsi il était censé donner des explications sur le premier film Alien ? Mais au vue de la remarque du propriétaire des lieux, Sahd compris rapidement que ce n’était pas le cas. Pourtant sa curiosité la piquait. Même s’il qualifie ce film comme une insulte à la saga Alien, la louve aurait aimé le visionner pour s’en faire sa propre idée.

Relevant son visage de la boîte du DVD de Prometheus, l’hybride reposa ce dernier contre une table non loin ainsi que le coffret, serrant la main que lui tendait Kyle. Une poigne forte, ferme, dénudé de toute mauvaise intention et elle approuva l’idée du chocolat chaud. Après tout, une petite boisson chaude ne pouvait pas lui faire du mal et elle n’était pas contre cette idée. Bon, elle abusait peut être un peu de l’hospitalité non ?

« Va pour un petit chocolat chaud et sinon pour la question précédente…Je regarderais bien ce fameux film là, Prometheus, du moins si c’est possible et… »


Tiens ? Bouh ? Le pauvre Kyle venait de faire un bond en arrière, l’air hagard en voyant que la queue qu’il prenait pour un accessoire de Cosplay bougeait le plus naturellement du monde. N’ayant le temps de prononcer un mot, l’Okami fut retournée, le bas abaissée et son appendice caudal dévoilé au grand jour sous les yeux ébahis de l’homme, poussant sa curiosité il fit remonter ses mains sur ses oreilles, les touchant pour s’assurer qu’ils soient vrais.

En guise de réponse, l’hybride se retourna et donna une petite tape sur la main de Kyle, remontant par la même occasion le boxer qu’il avait précédemment abaissé. Quelle idée de toucher sa queue et ses oreilles comme ça, non mais oh !  Bon, elle aurait pensé qu’il avait déjà croisé des bizarreries ici à Seikuzu, après tout ce n’était pas ce qui manquait mais en y repensant, il était en train de déménager donc, il n’avait pas encore eu la joie de connaître toutes les bizarreries de cette ville nippone.

Shad affichait un air amusé face à la tête surprise de Kyle, il y’avait de quoi après tout ! Doucement, elle lui fit signe de se calmer, avant de croiser ses bras, tapotant de son index contre l’un de ses avant-bras, cherchant ses mots. Comment lui expliquer ce qu’elle était ? Bon après tout, autant ne pas passer par quatre chemins. Même si cela lui semblerait farfelu, il serait bien obligé de la croire, après tout, elle avait deux arguments en béton.

« Je suis ce qu’on appelle chez moi une « Terranide louve » ou une « Okami ».  En gros, je suis une humaine avec des attributs d’animaux rien de plus. Il existe aussi d’autres Terranides par exemple tirant sur les chats, lapins, vaches…enfin sur à peu près tous les animaux existants. Ha et oui, il y’a une autre race, mais comment dire..tu prends l’animal et tu le mets sur deux pattes, l’humanisant ? »

Soufflant, la dite Terranide se recula de quelques pas, observant la réaction de Kyle. Le croirait-elle ? Allait-il essayer de rentrer plus dans les détails ? Si elle devait lui expliquer et lui raconter toutes les races peuplant Terra, elle en avait facilement pour deux heures voir plus. Entres les Espers, les Terranides, les humains, les avatars, les Formiens…Non la liste était bien longue.

« Hé ? Tu as perdu ta langue ? »

Allez dis quelque chose quoi, merde !
Journalisée

-Ralentissement RP ! -

-Envie de RP ? MP ! -



Wouf
Pour une idée des différentes tailles, clique ici !
Kyle Macross
Bogoss en Collants
Valinichonneur
-
*
Messages: 7720



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #7 le: Novembre 19, 2013, 11:54:44 »

C'est con, quand même. Cette journée ne partait pourtant pas trop mal et même l'intrusion de Shad chez moi avait presque fini par tourner au rendez-vous entre copains potaches, qui partagent un chocolat et un film en faisant les larves sur le canapé. Appelez ça comme vous le sentez, mais pour moi c'était plus ou moins une journée idéale. Pour un peu, ça aurait put se conclure en un "Oh Kyle t'es un mec adorable, baise moi sur le sofa que je te remercie de cette journée en ta compagnie". Ben quoi ? J'avais le droit de rêver, non ? Et touuuuuut se passait bien jusqu'à ce que j'ai la très mauvaise idée de vérifier la nature exacte de ce que j'avais jusque là pris pour des accessoires pour fana de manga gentiment atteint. En guise de récompense pour ma gentillesse, j'avais gagné les oreilles et la queue.
Hahaha.


Quand elle me tapa le dessus de la main, je clignais des yeux en retirant les doigts et en prononçant sans grande conviction un "Euh... d'solé..." tout en revenant à la réalité. Même si le mot me semblait pas mal erroné, pour le coup. Une bonne femme avec des bouts d'animaux en guise de prolongation du corps ! Shad remonta le boxer que j'avais abaissé par réflexe -sans prendre le temps de mater son cul, en plus- et moi je restais là à ne savoir ni quoi dire ni quoi penser. Et ma petite invitée surprise ne semblait pas bien plus loquace que moi, jusqu'à ce que finalement elle ouvre la bouche pour me déballer le discours le plus farfelu du monde.
Elle me parla de "terranides", des êtres qui seraient comme elle des gens dotés d'attributs empruntés au règne animal. Et comme pour les glaces, il y en aurait d'après elle pour tous les parfums ! Du chat, du lapin, de la vache... Soit Shad déconnait à pleins tubes et me pondait une histoire sortie d'un manga quelconque soit j'avais passé la porte de la Quatrième Dimension et là, ça devenait flippant pour de bon. Je me retrouvais à battre des cils comme un abruti sans trop savoir ce que j'allais pouvoir lui répondre, jusqu'à ce qu'elle ne me ramène à la réalité.


- Okaaaaaaaaay... Tu ferais donc partie de cette race dont tu parlais, les...euh...terranides, c'est ça ? Et les vampires, ce sont vos copains ? Vous avez réussi à attraper des Pokémons rares en compagnie de Bob l'Eponge, dis ?

Ben voyons. J'allais pas gober ces salades, si ? D'un côté, c'était presque tentant. Imaginer une race inédite faisait marcher mon imagination à plein régime, moi qui avait toujours rêvé d'une touche de fantastique dans la grisaille du monde moderne. Mais présenté aussi brutalement que Shad l'avait fait, j'avais simplement un mal fou à y croire. Ou plutôt à vouloir y croire. Je tournais ça à l'ironie vexante un peu pour me défendre, pour me mettre un frein. Parce que peu importait comment je présentais la chose, les attributs de Shad restaient bien réels et je doutais très fortement qu'ils eut jamais été greffés chirurgicalement. Il fallait donc qu'ils viennent de quelque part !

- C'est un peu comme si tu me disais que les hommes volants existaient et pouvaient se poser sur le bord de ma fenê...

Je n'achevais pas, me rendant compte de ce que je venais de dire. Restant un moment interdit, comme le type qui aurait eu une révélation soudaine, je percutais que si Shad était une créature un peu fantastique... Ben moi aussi, finalement. Je pouvais voler entre les buildings, soulever des voitures et accomplir d'autres exploits impossibles pour le commun des mortels. A force de mettre mon petit secret de côté, j'en venais parfois à l'oublier. En fait, je n'avais absolument pas les moyens de remettre l'existence de Shad en doute, pas plus que de mettre en défaut la véracité de ses délires.
Un peu paumé, je soupirais et abandonnais carrément la discussion pour filer dans la cuisine, fouillant frigo et étagères pour trouver de quoi préparer ces deux chocolats. Après un moment et un passage au micro-ondes, je revins avec deux tasses fumantes et lui en tendis une.


- 'ttention, c'est chaud.

Mon cul allant rejoindre le canapé, je restais rêveur tout en soufflant sur le contenu de ma tasse. Maintenant, je ne savais ni trop quoi dire ni trop quoi penser et j’espérais que Shad, elle, saurait comment vite passer à autre chose.
Journalisée

Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/
Terranide
-

Messages: 3994



Voir le profil
FicheChalant
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #8 le: Novembre 19, 2013, 10:15:43 »

La réaction de Kyle était à prévoir après tout. Comment aurait-il put seulement la prendre au sérieux immédiatement ? Sur Terre ce n’était pas commun de croiser des races de différentes ethnies à la différence de Terra. La louve poussa un soupir d’exaspération face au comportement du propriétaire des lieux et ne manqua pas de lâcher un grognement quant à la mention d’être amis avec des vampires :

« Les vampires ? Ce ne sont que des gros cons…imbu d’eux-mêmes rien de plus….Y’a juste Arashi qui est une vampire sympa… «

Nouvelle information pour l’humain, les vampires existent ! Et oui vieux ! Et y’en a même un à Seikuzu en plus de ça ! Voir plusieurs si on cherchait bien. Quant à la mention des Pokémons et de Bob l’Eponge, la louve n’en fit aucune mention, mais ne put s’empêcher de se demander si de telles créatures pouvaient existaient sur Terra. Les dites-créatures étaient bien sûr les Pokémons voyons ! La lupine ne s’imaginait pas du tout un être comme ce Bob l’Eponge vivre sur la planète jumelle de la Terre.

« C'est un peu comme si tu me disais que les hommes volants existaient et pouvaient se poser sur le bord de ma fenê... »

« Hé, je suis sûre que ça peut exister en plus ! Et qu’ils auraient une sacrée chance de pouvoir voler ! »

Pouvoir voler, le rêve de tous. L’Okami avait déjà eu ce loisir mais toujours sur le dos ou dans les griffes d’une créature volante. Mais voler de ses propres ailes, c’était un fait complétement incroyable, inimaginable, une simple utopie pour la plupart des mortels. Cependant, étrangement la louve ne serait pas surprise en voyant un humain ou toute autre créature voletait gaiement dans le ciel. A cette pensée,  Shad jeta un rapide coup d’œil vers la fenêtre, mais nul trace de super-héros volant se posant sur le rebord de la dite fenêtre actuelle. Surtout quand le dit  homme-volant était présent  dans la même pièce mais cela l’Okami ne pouvait le deviner.

Pendant que ce dernier s’absentait dans la cuisine, la louve se mis à marcher un peu dans la pièce, faisant les cent pas en attendant le retour de Kyle.  N’osant pas toucher avec les mains, elle touchait donc avec les yeux, observant quelque peu curieuse les diverses affaires de Kyle. Il n’était donc pas difficile de noter la différence entre ce monde et son jumeau. Rien que pour les affaires personnelles, il y’avait une énorme marge entre les deux.

Finalement, Kyle revint, deux tasses de chocolat chaud dans la main et la louve pris doucement la sienne, le remerciant par la même occasion. Tandis qu’il s’installait, elle resta un instant debout, soufflant sur le contenu de sa tasse tout en observant la pièce se cherchant un endroit où se poser avant de finalement hausser les épaules et de venir s’assoir à côté de Kyle.  En effet, rester debout droite comme un piquer n’enchantait pas la Terranide.

Le silence s’installa à nouveau tandis que les deux protagonistes buvaient quelques gorgées. Un régal pour les papilles. Le chocolat chaud était peut être une boisson plus orientée pour les enfants, mais bon sang qu’est ce qu’il pouvait faire du bien des fois. Et maintenant qu’il savait que ses oreilles et sa queue n’étaient pas factices, Shad pouvait aisément les mouvoir à sa guise, comme elle le ferait en temps normal.

« Hmm… On tiens je vais te montrer quelque chose pour te prouver que je ne t’ai pas raconté n’importe quoi et après on se le fait ce film ou pas ? »

Finissant sa phrase, l’Okami but une dernière gorgée et posa la tasse à moitié vide, ou moitié pleine selon le point de vue sur la table basse.  S’étirant un bref instant, la lupine finit par se lever du canapé et faire face à Kyle et murmurer un petit :

« Bon c’est parti »

A la seconde qui suivit, la Terranide avait laissé sa place à un loup. Ou une plutôt une louve d’une taille conséquente, dépassant sans difficulté par la taille le loup commun. De plus son pelage arborant les couleurs blancs, noirs et bleus étaient bien trop singulier pour appartenir à u n loup de la Terre. Se mettant assise, la louve fixait de ses yeux azuré Kyle, passant un instant sa langue sur son museau. Si cela ne lui suffisait pas pour lui prouver qu’elle n’était pas une humaine déjantée, elle ne saurait plus quoi faire !


Finalement, la bête se remit sur ses quatre pattes avant de reprendre une apparence plus humaine. Faisant craquer un instant ses os au niveau de sa nuque, Shad vint se reposer comme si de rien n'était à côté de Kyle, reprenant sa tasse de chocolat chaud en main. Un petit sourire amusé se dessina sur son visage tandis qu'elle lançait nonchalamment :

"Woaf ?"

Maintenant, c'était l'heure de la séance cinéma proposée plus tôt par Kyle. Et toujours autant curieuse, Shad voulait visionner ce fameux prequel à la Saga Alien, voir à quel point il était si mauvais, comprendre pourquoi les fans lui crachait dessus. Mais voir un film de la propre quadrilogie ne la gênait pas non plus. Pour cela, elle laisserait le maître de maison décider.
« Dernière édition: Novembre 19, 2013, 10:21:55 par Shad Hoshisora » Journalisée

-Ralentissement RP ! -

-Envie de RP ? MP ! -



Wouf
Pour une idée des différentes tailles, clique ici !
Kyle Macross
Bogoss en Collants
Valinichonneur
-
*
Messages: 7720



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #9 le: Novembre 21, 2013, 04:35:13 »

Une sacrée chance de pouvoir voler, qu'elle avait dit. Bah. Dans les faits, elle n'avait pas tort. C'était un délice que de filer à travers l'azur en crevant les nuages qui le parsemaient et rien ne valait quelques acrobaties aériennes effectuées sans aucune machine. Ca valait bien tous les orgasmes du monde, d'être un oiseau. C'était un privilège accessible à très peu de personnes dont j'avais l'insigne honneur de faire partie. Peut-être que lorsque Shad lâcha cette phrase, j'aurai dû passer la tête à la porte de la cuisine et lui beugler un "Ouais, ça tuuuuuuue ! Enfile un pantalon, je te fais faire le grand 8 entre deux orages !" Aaaah, si la vie était seulement aussi simple ! Je préparais mes tasses pensivement, me demandant finalement si je ne perdais pas mon  temps à mener une vie aussi simple et banale. Moi qui était Sentinel Prime, je pouvais certainement prétendre à plus qu'un appart' minable et un salaire à peine correct. Je pouvais bien me lancer dans une vie d'exploits et d'aventures, me retrouvant pendu aux bras de superbes femmes chaque soir différentes. J'aurais pu devenir une star, aussi. Rendez vous compte, le premier super-héros médiatisé !
Mais non. Je menais une vie tout à fait ordinaire, ne prenant même pas le temps de m'envoler de temps en temps histoire de me faire plaisir. Y'avait un côté franchement pathétique là-dedans, mine de rien. Au moins, je pouvais me consoler en me disant que je n'étais pas puceau. En même temps, je ne baisais pas souvent non plus.

J'étais donc revenu dans le salon avec un air un peu assombri à peine consolé par le chocolat chaud sur lequel je soufflais. J'observais silencieusement Shad, sa queue et ses oreilles du moins, par curiosité. Alors que j'avalais plusieurs gorgées en manquant de me brûler la langue (à croire que je n'étais pas invulnérable de partout), Shad se proposa de prouver ses dires. Pas que j'étais encore suspicieux, mais pourquoi pas ? Ca casserait au moins le blanc gênant qui s'était installé entre nous. Glissant un "Okay" peu convaincu alors que j'écartais la tasse de mes lèvres, j'assistais à sa transformation. De surprise, mon bras m'envoya la tasse à la tronche dans une gerbe chocolatée qui inonda mon torse nu et mon pantalon de jogging. Loin de m'arrêter à la brûlure que ça aurait dû me causer, je restais à fixer la louve avec des yeux ronds comme des billes et la bouche figée en un "Oh !" qui n'avait de cesse de durer. Mettez vous à ma place, merde ! La bonne femme de mon salon avait laissé place à un loup ENOOORME, blanc noir et bleu qui se comportait comme un bête clébard de compagnie. Et que je te fixe, et que je me lèche le museau... Y'avait de quoi me laisser pantois. Tant que je réalisais ce qui se passait devant moi, Shad redevint humaine et s'installa dans le canapé la tasse fumante à la main tout en me regardant comme si ce qui venait de se passer était bien entendu tout à fait normal.


- Okaaaaaaayyyyyyy, ça c'était chelou.

Je me relevais du canapé, essuyant le chocolat qui roulait sur moi du mieux que je pouvais. Grognant un peu, je soupirais en ôtant mon pantalon pour me retrouver en boxer noir et moulant.

- T'as gagné, tu m'as soûlé. Bouge pas de là, on va jouer ensemble.

Filant dans la salle de bain, je laissais Shad sur le carreau sans lui laisser le temps de me répondre et j'entrepris de me débarbouiller rapidement à l'aide d'un gant de toilette. Hop hop, je me rendais dans ma chambre une fois propre et farfouillais dans mes cartons de fringues pour attraper un jean's, une paire de pompes et le fameux t-shirt noir frappé du "S" rouge. Je m'habillais de l'ensemble et en un instant après avoir déposé mes lunettes, Kyle Macross laissait place à Sentinel Prime. Je chopais un K-way au vol en sortant et revins vers Shad tout en déployant l'impérméable que je lui fis passer sans trop lui demander son avis avant de la conduire à la fenêtre par laquelle elle avait fait irruption chez moi. En un tour de main, nous nous retrouvions sur l'échelle de secours, à l'extérieur de mon appartement. La pluie battait toujours et l'orage grondait même méchamment, mais je n'en avais cure.

- Je vais te montrer, moi, un truc qui arrache.

Un sourire amusé fit jour sur mes lèvres alors que je l'attrapais sans difficulté... Pour la balancer comme un sac de patates par-dessus le garde-fou, l'envoyant ainsi dans le vide depuis le cinquième étage. Bien sûr, elle ne s'écrasa pas ! La rattrapant en plein vol à la manière d'une jeune mariée (un bras dans le dos l'autre derrière les genoux), je lui empêchais la mort et pris de l'altitude pour nous faire nous élever dans le ciel ô combien pluvieux de Seikusu. Rapidement, tout le quartier de la Toussaint se retrouva sous nos pieds et je nous arrêtais à bonne hauteur pour lui accorder un sourire de gamin satisfait de sa connerie.

- Pourquoi les terranides ne pourraient pas exister, si les hommes volants existent ? Je vais même te donner un peu de soleil, tiens.

Et je m'élançais à travers le ciel, montant comme une flèche sans forcer ma vitesse de vol pour être sûr que l'organisme de Shad la supporterait. Nous filâmes à travers le tissu orageux, un instant ballottés par les vents et spectateurs privilégiés des éclairs qui zébraient le ciel avant de s'abattre sur la terre. Finalement, nos corps percèrent la croûte nuageuse et nous nous retrouvâmes au-dessus de la pluie sous un ciel bleu baigné de soleil. Sous nos pieds en suspension, le gris de l'orage s'étendait un peu comme un tapis de poussière bruyant parfois illuminé par un flash léger. Voilà un spectacle qu'on ne voyait pas souvent. Et voler à nouveau, quel pied splendide !

- T'es peut-être bien la première louve volante, toutes mes félicitations ! Alors, maintenant que tu es dans le ciel, tu t'estime chanceuse ?
Journalisée

Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/
Terranide
-

Messages: 3994



Voir le profil
FicheChalant
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #10 le: Novembre 21, 2013, 10:24:09 »

Bon, peut-être qu’elle aurait dû agir différemment sous sa forme lupine, soit en parlant, soit en se mettant à danser avec des flammes dans les pattes ? Non, cela aurait été de plus bizarres et saugrenues, après tout agir normalement suffisait également.  La louve s’était donc rassise dans le canapé, sa tasse de chocolat chaude fumante en main. Cependant elle haussa un sourcil de surprise et de questionnement, Kyle s’était bien renversé son chocolat chaud sur son torse non ? Alors pourquoi n’avait-il pas crié de douleur ?

A moins que sa boisson était froide pour lui ? Non, Shad avait bien vu la fumée qui s’en extirpait, les deux tasses étaient chaudes, alors comment ? N’ayant malheureusement pas le temps de lui poser la question, elle le vit se lever, s’essuyer et surtout se mettre quasiment nu. Le rouge monta aux joues de la lupine qui détourna le regard en le posant sur sa tasse. Hé fallait l’avouer, il n’était pas moche à regarder !

La louve releva le visage une fois qu’elle l’entendit parler et surtout filer vers la salle de bain. Prenant une inspiration, elle souffla doucement histoire de se calmer les nerfs et vida rapidement le contenu de sa tasse, la posant par la suite sur la table basse, fixant le couloir, la tête légèrement penchée sur le côté, se demandant bien ce qui l’attendait en cet instant. Le voyant arrivée, elle se  leva spontanément, attrapant l’imperméable qu’il lui balançait dans la tronche.

Si Kyle voulait qu’elle sorte, il n’avait qu’à le lui dire après tout. Sans pouvoir dire un seul mot, l’Okami était limite tirée vers la fenêtre où elle avait fait éruption quelques temps plus tôt. Un k-way sur la tronche, la sortie indiquée, pour la louve, il voulait simplement qu’elle parte, rien de plus.  Cependant, elle le senti la saisir, facilement, comme si elle ne pesait rien et sur le coup, elle se figea. Il n’allait quand même pas ?

« Hé…hé non arrêtes fais pas le con, ooohh puttai….. »

Et si, il allait le faire.  Shad fut balancée dans le vide comme si elle ne pesait rien pour Kyle. Les yeux de la Terranide se fixèrent sur le sol qui s’approchait dangereusement. Elle allait mourir, elle allait finir écrasée comme une crêpe. Quelle mort stupide et débile. La louve ferma instinctivement  ses yeux, comme pour ne pas voir l’impact, après tout, elle devrait mourir sur le coup non ? Elle l’espérait, si autant elle devait y passer, elle voulait que ce soit en une fois et pas dans la souffrance.

Mais, ce ne fut pas le cas, son corps ne heurta pas violemment les pavées de Seikuzu et tremblotante sur le coup de la peur et de la surprise, la Terranide rouvrit doucement ses yeux, se demandant comment s’était possible avant de noter qu’elle était dans les bras de Kyle et qui en plus voler ! Par réflexe, elle se colla un peu plus à lui, le souffle court, le cœur battant la chamade, si monsieur aurait aimé lui montrer qu’il savait voler, il y’avait d’autres moyens !
« Tu aurais pu dire…que tu en étais un » souffla-t-elle simplement face à la remarque de Kyle.

La louve se calma bien vite, profitant du paysage qui lui était offert observant dans toutes les directions notamment vers le bas. Bas qui s’éloignait de plus en plus et quand il lui parla de voir le soleil, Shad leva systématiquement la tête vers les nuages, déglutissant, il n’allait quand même pas ?

Et si, il fonça dans les nuages noirs et menaçant, les faisant balloter à tout va pendant leurs ascension. La louve se crispa encore plus, se tenant au corps de l’humain volant. Lui pouvait se narguer de faire vi de la gravité et de l’apesanteur, pas elle.  Finalement, au grand soulagement de la Terranide, ils percèrent enfin la couche nuageuse et se retrouvèrent au-dessus. Pour du spectacle c’était du spectacle.

T'es peut-être bien la première louve volante, toutes mes félicitations ! Alors, maintenant que tu es dans le ciel, tu t'estime chanceuse ?


«Hé…Si je dis non tu me lâches ? »

La réponse était bien sûr ironique. Bien sûr que c’était une chance de pouvoir voler ! Elle l’avait déjà fait mais jamais de cette manière. Doucement, elle se détendit, observant l’épaisse couche de nuage en contre-bas.  Bon, là, elle était haut, très haut même, elle lança un regard à Kyle, espérant au fond d’elle-même qui n’allait pas lui refaire le coup de l’appartement.

« Et maintenant…tu m’emmènes où juste pour savoir ? »

Non pas que ça inquiétait la Terranide mais elle aimerait également savoir où Kyle comptait les mener, surtout que sur le coup, elle n’avait pas grand-chose à dire. Finalement, une lueur de malice illumina les yeux azurés de  Shad, elle  allait sans doute regretter ses dires mais peu importe, autant lancé les dés et roule ma poule !

« Hé Kyle ? TU saurais faire des pirouettes sans me lâcher bien sûr ! »

Voler s’est bien, mais faire des figures aériennes dans le ciel s’est encore mieux non ? Et puis cela risquait de mettre un peu de piquant à cette balade improvisée.

Journalisée

-Ralentissement RP ! -

-Envie de RP ? MP ! -



Wouf
Pour une idée des différentes tailles, clique ici !
Kyle Macross
Bogoss en Collants
Valinichonneur
-
*
Messages: 7720



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #11 le: Novembre 25, 2013, 11:04:17 »

Okaaaaaaaaay, le coup de la balancer par-dessus bord était peu être un peu too much. Mais puisque Shad aimait la mise en scène et s'était bien amusée à mes dépends lors de sa transformation en louve sous anabolisants, j'avais estimé assez amusant de lui rendre la pareille. Je savais pertinemment que j'étais en mesure de la rattraper à temps et ne m'étais pas inquiété, fondant vers elle comme un rapace vers sa proie avant de reprendre de l'altitude quand mes bras s'étaient refermés sur elle. Et le tour était joué ! Allez savoir pourquoi j'avais fais ça, au fond. Peut-être que c'était tout simplement Shad, dont la nature inhumaine me poussait à dire qu'elle n'irait pas beugler mon petit secret sur tous les toits. Bon, ça n'était pas très malin non plus. Qui sait qui nous avait vus tomber et nous envoler dans la petite cour arrière de mon immeuble ?

Elle me parla, mais je ne répondis pas. Lui dire que j'étais un de ces "hommes volants" dont on parlait juste avant, quel intêret ? Je n'étais pas sûr de ce que ça pouvait impliquer sur notre monde, d'avoir ce genre de pouvoirs. Et puis... Faire le malin en plein ciel était une chose, mais j'avais décidé d'être un héros. Or, je n'avais plus rien fait pour sauver personne depuis presque un an et voilà que je jouais l'acrobate dans les nuages pour mon seul plaisir et celui d'une inconnue. Je n'étais pas fier de ça, compensant le petit sentiment de culpabilité qui me tordait un peu le ventre sous le plaisir que j'éprouvais à fendre les nuages. Rien ne valait ça, rien au monde.
Voilà donc que nous nous retrouvions au-dessus de l'orage qui grondait toujours sous nous et au-dessus de Seikusu, sauf que nous nous retrouvions en plein soleil. Agréable comme paysage, malgré le froid de l'altitude.


- Hé… Si je dis non tu me lâches ?
- Ça serait tentant de te punir de ne pas être contente, non ?

Je dessinais un petit sourire et me contentais de mieux affirmer ma prise sur elle. Shad ne risquait rien, avec moi. Lançant le vol, je nous fis avancer doucement, à la vitesse d'une petite marche à pied. Où est-ce que j'allais l'emmener, hein ? Bonne question. J'étais juste venu avec l'idée de faire le malin, mais pas de partir en balade. Kyle Macross, spécialiste du coup de tête stupide ! Si l'envie m'en prenait, je pourrais aller en France pour acheter des croissants où en Australie bondir avec les kangourous, mais son corps ne supporterait pas la vitesse supersonique. Tandis que je cherchais quelque chose de pas trop crétin à lui répondre, la terranide enchaîna et me sauva la mise. Elle voulait faire des pirouettes ! Mon sourire en vint à s'élargir et je vérifiais bien ma prise.

- Ooooh, mademoiselle veut jouer les acrobates ? Okay, accroche toi bien !

Shad ne pouvait finalement que passer ses bras autour de mon cou, dans sa position. Ca faisait très "colle toi à moi poulette", mais il valait mieux qu'elle se tienne prête. Même si je ne la lâcherais certainement pas, on était jamais trop prudent. Ainsi, quand je sentis ses bras agripper avec un peu plus d'insistance, j'hochais la tête et basculais un peu en arrière avant de couper mes pouvoirs. Voilà que nous tombions comme des pierres, à une vitesse folle et la tête en bas !
Juste avant de toucher les nuages d'orage, je repris la main et me retrouvais à voler sur le dos avant de commencer à rouler sur moi-même. Vagooom ! Le vol remonta en flèche et à l'endroit, nous faisant monter un peu plus haut pour amorcer un looping. La boucle fut esquissée sans mal et sans trop de vitesse, achevée simplement pour entamer la seconde puis la troisième. A la fin de celle-çi, je nous redressais à l'identique de notre départ.... Et partais en avant comme une fusée vers l'avant, variant les accélérations et les changements d'altitude assez brutalement. Et une boucle par ici, une chute contrôlée par là ! Au final, lorsque je décidais d'arrêter, nous allions presque dépasser la ligne orageuse.


- Satisfaite ? Allez, Shad, on rentre ! Il fait de plus en plus froid, comme le soleil se couche.

Et vlan ! Voilà que je relâchais une nouvelle fois la chute à travers le parterre de nuages grondants, le crevant et veillant à ne pas perdre de temps, pour éviter de nous faire percuter par un éclair. Nous revînmes au-dessus de Seikusu et de la Toussaint sans peine mais trempés comme des soupes, atterrissant en face de ma fenêtre quelques secondes plus tard.

- Fin du voyage, merci d'avoir voyagé sur Kyle Airlines. Un sourire complice échangé avec Shad, avant que je ne la fasse entrer dans l'appart'. Va à la douche si tu veux, j'irais après.

Et tout en évoluant dans le salon, je me débarrassais du t-shirt noir qui me collait maintenant au torse, alourdi par la pluie. C'était joli, à coller mes muscles comme ça... Mais c'était poisseux et froid, surtout ! Maintenant que Shad connaissait le chemin, je n'allais pas l'accompagner à la salle de bains. Et puis, je devais bien avouer que mes acrobaties avaient ouverts toutes sortes d'appétits. Inutile de coller la jolie terranide, donc. Gentleman, ou un peu timide ? Allez savoir.
Journalisée

Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/
Terranide
-

Messages: 3994



Voir le profil
FicheChalant
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #12 le: Novembre 25, 2013, 11:41:04 »

La proposition de faire des acrobaties en pleins ciel avait été lancée au débotté par la louve, mais jamais elle n’aurait imaginé que Kyle la prendrait au mot. Après tout, si ce dernier aurait décidé de continuer à voler ainsi, tout simplement au-dessus de la masse orageuse était également une expérience incroyable. Mais quand elle entendit que Kyle semblait  pour faire une petite séance d’acrobaties dans le ciel, elle n’eut que comme premier réflexe de mieux se tenir à l’humain volant quitte à se coller un peu plus à lui.

Après tout, mieux valait être collés-serrés qu’en charpie par terre non ? Hochant la tête pour donner le feu vert à Kyle, la louve se demandait ce qui l’attendait, quelle expérience cet humain, pas vraiment humain, allait lui faire découvrir. D’un coup,  Et elle n’eut pas à attendre longtemps, tombant avec Kyle en chute libre.

Hé, elle avait demandé de faire des pirouettes, pas de partir s’écraser sur le sol ! Sur le coup de l’adrénaline, Shad réaffirma encore plus sa prise, ses yeux s’écarquillant sous l’effet de la peur avant de partir dans un fou rire. La sensation était…spéciale. Bien évidemment la louve se cramponnait à Kyle et nul doute que leur deux corps se frottaient l’un contre l’autre pendant  les tonneaux du super-héros en vacances mais cela importait peu à la Terranide, après tout, elle s’amusait !

Après els tonneaux, place au looping ! La louve faisait en sortes de garder ses yeux grands ouverts pour profiter au maximum du spectacle. Et de un, vu sur le ciel et vue sur la masse orageuse en contre bas ou plutôt au-dessus d’eux cette fois ? En pleins looping et en pleins ciel il était difficile de savoir où était le haut, le bas, la gauche et la droite, alors quand vous vous amusiez à faire  des boucles dans le ciel azuré…

La joie et la bonne humeur s’empara ainsi de la Terranide qui profitait, qui s’amusait grâce à Kyle. La peur de tomber ? Effacer ! D’un côté elle lui faisait suffisamment confiance qu’elle savait que si elle viendrait malencontreusement  à glisser et tomber, son «  pilote » viendrait  à lui éviter une chute fatale, alors la louve en profitait un maximum, tout comme sans doute Kyle d’ailleurs !

Mais toute bonne chose avait une fin. Et Shad ne put réprimer une mine déconfite quand ils repassèrent dans les nuages. Eux qui étaient sec juste à l’instant, les revoilà trempés jusqu’aux os ! Dommage qu’ils n’avaient pas pu éviter ce passage. Enfin, mise à part ça, c’était une sacrée expérience !

« Satisfaite oui ! Merci pour ce petit moment de fou rire et de sensation Kyle ! »

Retour à la maison, la louve relâcha sa prise et posa pied à terre. En temps normal, un chien se serait secoué et aurait éclaboussé de l’eau ici et là, mais la Terranide bien qu’ayant des gênes canins n’était pas de ce bord-là. Peut-être l’aurait elle fait sous son autre forme ?  S’étirant doucement, elle hocha la tête face à la proposition de Kyle.

« Le Kyle-airline hein ? Sympa comme nom, bon, je file sous la douche comme proposé, je reviens ! »

Ni une, ni deux, la direction de la salle de bain fut prise. Retirant ses habits empruntés et trempés qui lui collaient à la peau,  Shad s’engouffra sans plus attendre dans le caisson de douche. Deux passages dans cette dernière en une seule journée, après ça, on ne pouvait pas lui dire qu’elle puait ! Et comme la fois précédente, elle ne perdit pas son temps, sortant relativement vite de la douche, saisissant une serviette afin de sécher.

« … merde… »

Un simple juron, lancé ainsi au dépoté. La raison ? Cette fois, l’Okami n’avait pas d’habit de rechange et ceux qu’elle portait précédemment étaient loin d’être sec.  Donc là, elle était quelque peu dans l’impasse. Soupirant, elle s’avança vers la porte, l’entre-ouvrit et interpella le maître de maison. Bien évidemment, aucune réponse. Refermant la porte, elle repassa dans la salle d’eau, réfléchissant tout en finissant de se sécher.

Finalement,  Shad ne voyait qu’une solution.  Attrapant une serviette plus grande, à défaut d’un peignoir qu’elle ne trouva pas, la louve sorti ainsi de la salle de bain, serviette autours de la taille, cachant juste ce qu’il fallait. Ainsi, elle débarqua dans le salon, une main gênée derrière la tête, l’autre tenant la serviette qui cachait sa nudité.

« Hem..tu aurais un autre habit à me prêter par hasard ? »

Le rouge était légèrement monté aux joues de la Terranide. Bien qu’elle ait à force l’habitude d’être nue devant un certain homme, elle se voyait mal débarquer dans la plus simple tenue d’Eve devant Kyle. Bon, le souci c’était que cela la gênait de lui demander encore des habits. A force elle finirait par vider son armoire.
Journalisée

-Ralentissement RP ! -

-Envie de RP ? MP ! -



Wouf
Pour une idée des différentes tailles, clique ici !
Kyle Macross
Bogoss en Collants
Valinichonneur
-
*
Messages: 7720



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #13 le: Décembre 29, 2013, 11:22:33 »

Une fois le t-shirt trempé posé sur le rebord de la fenêtre de mon petit salon, je fis suivre à mon jean's le même chemin et restais un moment là, à regarder la pluie s'abattre sur Seikusu. Voler... Ca faisait combien de temps que je n'avais pas pu le faire, au juste ? Depuis la mort de Mako et mon échec à sauver son avion, je n'avais jamais été tenté de reprendre le chemin des nuages. Un tel pouvoir ainsi abandonné, c'était assurément un beau gâchis. Combien auraient voulu être à ma place et jouir de cette incroyable capacité ? Des légions de types, assurément. C'était un talent plus que rare, même au vu de la presse de Seikusu qui parlait abondamment de phénomènes incroyables. On y parlait même de super-héros, comme Batgirl et des monstres en veux tu en voilà ! Bien que me trouvant être un homme volant, je gardais en moi une part de doute. Toutes ces histoires ne pouvaient pas être vraies, non ? Et pourtant, je venais de faire des acrobaties aériennes en compagnie d'une jeune femme capable de se transformer en louve et qui avait sous forme humaine queue et oreilles canines... De quoi remettre bien des choses en question et surtout de quoi me redonner le goût du vol. C'était tentant de me dire que je pouvais à tout moment décoller depuis ma cuisine pour aller enchaîner tonneaux et piqués à des centaines de mètres au-dessus du sol et c'était bien pour ça que je restais béatement devant ma fenêtre à contempler les nuages orageux et la ligne d'horizon rendue anarchique par les silhouettes des grands bâtiments qui parsemaient la ville. Voler, ça voulait aussi dire prendre le risque de me faire voir et de devenir une bête de foire. Faire le super-héros ? J'avais donné. Pas mon plus grand succès, comme la catastrophe du vol 180 me l'avait prouvé.

Je chassais l'image du crash en mer en serrant les dents, détournant la tête pour passer à autre chose. J'étais resté de longues minutes à rêvasser et j'en avais presque oublié que ce qui me restait de fringues était trempé. Machinalement, je me baissais pour dégager mes chaussettes puis ôtais finalement mon boxer. En tenue d'Adam  -comme souvent, n'oublions pas qu'en bon célibataire je pouvais me balader le service trois pièces exposé aux quatre vents tant que j'en avais envie- je pris le tas d'habits et décidais de me diriger vers la salle de bain. J'allais foutre tout ça dans la machine à laver quand la réalité me rattrapa.
Voyez vous, quand je me perds dans mes pensées, il arrive que j'ai du mal à remettre tout à fait les pieds sur terre. Il m'arrivait d'oublier les pâtes sur le feu ou même ce que je disais cinq minutes avant, ce genre de chose. Et ce que j'avais oublié cette fois, c'était Shad. Purement et simplement, j'avais occulté la présence de la jolie okami dans mon appart'. Imaginez donc ma tronche quand elle se pointa devant moi juste avec une serviette pour se cacher alors que moi, j'étais complètement à poil. Ma bouche afficha un "o" d'étonnement sincère  avant que je ne lâche les vêtements que j'avais dans les bras. Au bout d'une seconde ou deux, j'arrivais à bredouiller quelques mots tandis que mon cerveau, enfin, daignait se remettre en marche.


- Habits... ? Ah, oui oui ! Euh, viens avec moi et je, euh, je vais te donner ça.

Il m'est parfois arrivé de me demander quelle quantité de sang il fallait à une homme pour remplir sa verge et la faire s'ériger. Comme je m'étais parfois demandé si avoir une grosse queue (qui demandait plus de sang, fatalement) impactait sur les capacités mentales au moment de l'érection. Pourquoi j'en venais à penser à ça ? Parce que j'avais, face à Shad, un mal fou à me concentrer. Et oui... Je me tapais une bandaison flatteuse depuis quelques secondes, à tel point qu'une de mes chaussettes n'était pas tombée à terre avec le reste mais était restée étendue sur le vit que, tardivement, je me précipitais à cacher de mes deux mains. Pas facile de dissimuler un machin pareil, vous pouvez me croire ! Pas que je sois gaulé comme un étalon, mais c'était délicat de mettre mes deux mains là-dessus. Et bien sûr, face à une Shad au corps humide et à la serviette légère collée à la peau, il était hors de question que mon érection diminue d'elle-même !
Rouge comme une pivoine -comment pouvais-je avoir assez de sang aux joues pour ça alors que plus bas, c'était une reproduction symbolique d'Excalibur- je baissais les yeux pour les faire tomber sur les seins de Shad, les remontant vite pour les plonger dans ses yeux et ne pas arriver à la regarder en face vu la situation. Cherchant mes mots à toute vitesse, je me demandais si je pouvais avoir l'air encore plus ridicule.


- Le... la chambre, la chambre ! Par là !

Je tendis une main pour désigner la porte tout à côté, libérant fatalement mon sexe (pour un peu, j'aurai juré entendre le "Tzoiiiiiiiiiing !" des dessins animés) et me rendis compte de ce que je venais de faire ou dire. Lui parler de la chambre dans mon état, quel coup de génie à la con ! Je voulais juste lui dire à ma façon que c'était là qu'elle trouverait des fringues, mais vu la scène, mes mots pouvaient prendre une tout autre tournure. Passant du rouge au blanc, je bafouillais en tentant de sauver les meubles.
...Mauvaise idée.


- Je voulais pas dire que je voulais te faire aller dans la chambre, hein ! Enfin si, mais pas pour te proposer de coucher ! Mais si je te propose pas, c'est pas parce que tu me plais pas, parce que franchement c'est toi qui me fais bander comme ça et c'est bie- NON NON NON ! C'EST PAS CE QUE JE VOULAIS DIRE, TU ME FAIS PAS BANDER ! Je me mordillais la lèvre, complètement désespéré par la tournure des événements. Je veux dire si, c'est toi, mais pas toi non plus ! Parce que t'es bonn... jolie, jolie ! Mais ça se fait pas de bander comme ça, même si c'est un compliment, mais j'veux pas te toucher ! On va dans la chambre, y'a des...euh...DES FRINGUES ! Voilà, c'est ça ! On va dans la chambre pour t'habiller et pas pour coucher, ça m'a pas DU TOUT traversé l'esprit d'ailleurs ! A aucun moment !

Et pour me sortir de cette situation désastreuse avant de mourir de honte, je disparaissais dans le couloir pour filer dans la dite chambre dont Shad -si elle avait le courage de me suivre- pourrait apprécier le foutoir et quelques livres de cul posés ici et là ainsi que mon lit aux draps froissés. Ce n'était pas ça qui allait m'aider à rétablir une image de gentleman, pour sûr...
Il ne me restait plus à espérer qu'elle parte vite sans me gifler trop fort, que je puisse expirer seul dans mon coin en me maudissant pour ma bêtise.
Journalisée

Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/
Terranide
-

Messages: 3994



Voir le profil
FicheChalant
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #14 le: Décembre 30, 2013, 07:37:31 »

Quelle est la pire des idées qu’une personne puisse avoir en prenant une douche chez un parfait inconnu ? Sortir de cette dite douche avec seulement une simple serviette enroulée autour de la taille en guise de  rempart contre la nudité pardi ! Soit, Kyle n’était plus réellement un inconnu vu que lui et Shad avait en partie partagé leur petit secret, mais cela ne faisait également pas longtemps qu’ils se connaissaient.

La louve avait tenté d’appeler le propriétaire de l’appartement dans l’espoir d’avoir une réponse et obtenir ainsi quelques habits de substitutions et n’obtenant aucune de sa part, elle s’était tout simplement mis à sa recherche dans son logis,  pensant le trouver au pire en caleçon, torse nu au vue de ces vêtements qui devaient être trempé et collé à la peau. Mais elle n’aurait pu imaginer qu’elle se retrouver face  à l’homme volant, ce dernier complétement nu, dans le plus simple appareil, son service trois pièces à l’air.

L’Okami marqua un temps d’arrêt, comme si elle eut été figée dans le temps, n’arrivant à prononcer aucun mot sur le coup. Ses yeux se baissèrent comme par réflexe sur le sexe de l’homme avant de les remonter, courant du bas ventre jusqu’au torse, où elle apprécia un bref instant la musculature avant de terminer sur son visage, les joues légèrement rosies. Quel instant ambigu quand même.

« Euh..je… »

Mais à croire qu’elle n’était pas la seule à se sentir mal à l’aise de cette situation. Réalisant qu’il était nu comme un ver face à la Terranide, Kyle laissa subitement tomber la pile de vêtement, seule une chaussette termina sur le bout de son membre, comme accrochée à ce dernier, le mettant encore plus en valeur, d’un air de dire « Hé ! Hé toi ! Regarde ! Regarde là ! ». C’est que c’est pervers une chaussette.   Mais la virilité de l’homme fut bien vite cachée par ce dernier à l’aide de ces mains, tentant de dissimuler aux mieux une érection qui se faisait plus grande, plus imposante à chaque instant.

La lycane quant à elle, ne savait pas trop quoi penser, serrant presque machinalement un petit peu sa serviette contre son corps encore légèrement trempé par la précédente douche. Enfin, il fallait avouer qu’elle n’aurait pas pensé le croiser ainsi et se mis à penser que lui non plus. Cette rencontre dénudé n’était  rien de moins qu’un accident, oui un accident involontaire. Toutefois, il ne fallait pas oublier la raison première pour laquelle, Shad était venue à la rencontre de Kyle, ce dernier parvenant finalement à balbutier une direction.

« - Le... la chambre, la chambre ! Par là ! »

Joignant le geste à la parole,  il désigna d’un mouvement de la main, la pièce juste à côté, exposant par d’ailleurs son vit au regard de la Terranide.  Cette dernière ressentie le rouge lui montait légèrement aux joues face à cette situation avant d’arquer un sourcil d’incompréhension. La chambre ? Pour des vêtements ? Surtout qu’il était encore en pleins déménagement ?  Sans doute Kyle avait-il remarqué sa petite boulette qu’il se mit à chercher une explication, bredouillant des phrases quasiment incompréhensible.

La louve cligna des yeux, une fois, deux fois, trois fois, avant de voir Kyle filait vers la dite chambre. Quant  à elle, elle resta un moment stoïque dans le couloir, clignant une quatrième fois des yeux comme si elle n’en croyait pas ses oreilles avant de tout simplement…éclater de rire. Oui, la jeune Okami se mis à rire de la situation des plus loquaces, cet incident ayant un petit côté comique néanmoins.

Se reprenant rapidement et séchant une larme qui coulait au coin de son œil, la lycane s’avança vers la chambre dont la porte était close.  Après tout, elle devait lui dire que ce n’était pas grave et qu’elle ne lui en voulait pas. Prenant son inspiration, elle toqua  à la porte avant de l’ouvrir doucement, s’aventurant dans le domaine privé du propriétaire. Une vraie chambre d’homme, en fouillis, des magazines pornographique ici et là, le lit défait et qui n’avait sans doute pas été fait depuis un bon moment et aussi une odeur de mâle qui y planait. Cette odeur musqué si particulière à la gente masculine.

« Et ben…. »

Shad s’arrêta un instant, s’abaissant, ramassant l’un des nombreux magazines au sol, le feuilletant rapidement tout en s’approchant du lit où était Kyle. Un petit sourire orna son visage tandis qu’elle reposa le livre plus loin, s’assoyant à côté de l’humain, du moins si elle pouvait le nommer ainsi et déposa une main contre son épaule, avant de tapoter légèrement son dos.

« Là, là, je ne t’en veux pas, c’était un accident, un bête accident, tu m’avais juste oublié hein ? »

Après tout elle disait la vérité, il ne s’agissait que d’une rencontre  hasardeuse. Et malgré la nudité de l’homme, la louve ne semblait pas gênée, du moins, elle ne tenta pas de garder ses distances, cherchant dans un premier temps à le rassurer. Sa serviette quant à elle restait encore solidement nouée autour de la taille mais n’empêchait pas le malheureux d’avoir une vue sur un décolleté naissant.

« Et sinon ce film ? »

Etrangement, la lycane n’était pas revenue sur sa précédente question. Sans doute ne voulait-elle pas encore plus embarrasser Kyle en revenant sur ce sujet. L’idée du film lui était donc venue spontanément, sans qu’elle ait réellement besoin d’y réfléchir, sa main s’étant arrêté de tapoter gentiment le dos du mâle, le caressant à la place, ses doigts courant le long  de ce dernier, laissant place des fois à la paume qui y appliquait un léger massage.

Journalisée

-Ralentissement RP ! -

-Envie de RP ? MP ! -



Wouf
Pour une idée des différentes tailles, clique ici !

Tags:
Pages: [1] 2
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox