banniere
 
  Nouvelles:
Pour la promotion du forum, pensez à voter régulièrement pour nous si vous avez un peu de temps.
Merci ! ♥





Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Un vendredi soir pour sortir! (pv)  (Lu 2070 fois)
Nanami Seikyo
E.S.P.er
-

Messages: 224



Voir le profil
Fiche
Description
Jeune fille au pouvoir qui transforme son corps en poupée vaudou
[color=blue] Parole esprit normal [/color]
[color=navy] Parole esprit sadique [/color]
« le: Septembre 11, 2013, 01:39:35 »

Après un bon entrainement de kendo et une bonne heure de danse dans la rue, Nana était crevé. Pourtant, elle n'avait vraiment aucune envie de rentrer chez elle. De toute façon elle ne risquait pas de se faire engueulée, ces parents savaient qu'elle savait se défendre et qu'elle s'amusait. Ils commençaient à s'inquiéter que si le matin à 6h ils n'étaient pas réveillés par leur fille et sa musique. C'est pourquoi elle n'avait pas d'heure pour rentrer. Donc rentrer malgré sa fatigue ne l'intéressait pas. Nana c'était contenté de s'incruster chez une amie pour prendre une douche avant de repartir et se changer. C'est donc en jean et veste blanche ouverte sur un haut de bikini noir qu'elle reparti pour se promener, son sac sur le dos et son poste à la main.

Nana c'était donc décidé de manger au parc et de profiter de la fraicheur qui tombait avec l'arrivée de la nuit. Demain c'était le week end et donc elle avait bien l'intention de profité de sa soirée et même de la nuit pour s'amuser. Sans programme particulier, elle s'installa tranquillement entre deux arbres et installa directement son poste radio. Avec le son un peu fort, elle écoutait l'un de ses groupes préféré Nobodyknows+. Coucher dans l'herbe Nana commença à mangeait tranquillement des onigiri acheté à un petit stand avant d'arriver au parc. C'était parfait à cette heure là il n'y avait pas grand monde dans le parc, personne n'allait la déranger. La nuit commençait à tomber, mais les étoiles n'étaient pas encore apparut. Ainsi Nana était seule à manger à écouter sa musique sans déranger personne et ne dérangent personne aussi.

Tout en mangeant elle s'interrogeait sur ce qu'elle allait faire après. Peut être partir en boite et s'éclaté sur les pistes de danse. Elle était fatigué, mais le temps de manger et transporté par la musique, elle pouvait encore bouger toute la nuit. Ou peut être faire un tour en ville et se trouver une victime pour s'amuser. Sa faisait un moment qu'elle n'avait pas abusé de ses pouvoirs. A moins qu'elle face une rencontre intéressante.


-J'ai envie de m'amuser ce soir et pas toute seule !
Journalisée

Hécate Cryptis
Créature
-

Messages: 60


Chanteuse à travers les mondes


Voir le profil
Fiche
« Répondre #1 le: Septembre 17, 2013, 10:41:47 »

Le vendredi soir et un moment que j’aime sur Terre, et plus particulièrement dans le parc. On y trouve toutes sortes de personnes sympathique et désireuse de faire connaissances. La seule chose un peu dérangeante ça serait de croiser mes clients de ce monde ou des gens qui parlent un dialecte que je ne comprends pas. Un peu comme les Terranides tout frais sortis de leur royaume et qui n’ont appris qu’à communiquer de façon animale si vous voyez ce que je veux dire. De mon coté, je me trouve pour l’instant sur le trottoir en train de regarder les animaux Terriens avec leurs propriétaires.  Cela me rappelle ce fameux concept d’esclavagisme autorisé dans certains recoins d’Ashnard. La laisse, l’air idiot et obéissant, le maître au torse bombé en avant,… Ho belle transition musicale. Le refrain de la chanson que j’écoute parle justement d’esclaves de la vie qui abat ses chaînes par sa seule volonté.

Ho quelle dommage…Il n’y a pas grand-monde ce soir dans cet endroit floral perdu dans la ville. Je présume que les gens préfèrent rester chez eux avec leurs familles après le travail. Chose que je peux comprendre aisément.  Sûrement que des jeunes gens doivent se cacher des adultes trop formels de ce pays. Je suis totalement étrangère autant de physique que de morale à ce morceau de monde mais je ne suis pas de la dernière averse. S’isoler pour chercher à se plaisir c’est… Naturel. Ah voilà que je rougis sans raison ! Ce n’est pas bien de penser à ça Hécate… Pas bien.

Quel est ce bruit d’un seul coup ? Ce n’est ni ma musique ni le bruit des joues que l’on tapote j’en suis formelle. C’est très énervant d’entendre un bruit dérangeant alors qu’on ne sait pas d’où ça viens. Je dirais que ça se rapprocherait des arbres manquant un peu de feuillage, près de la poubelle grinçante toujours pleines de mégots ou de cette chose que les humains d’ici mâchent en permanence. Du… "Cheuwingue gomme" il me semble. Ah le bruit se fait plus insistant. Je suis presque sûre qu’il y a quelqu’un derrière cette amas feuillus. J’avance un peu… Et en effet il y a quelqu’un. Je pose doucement ma main sur son épaule pour montrer ma présence :


- Excuse-moi mais ta musique est un peu trop forte. Tu pourrais la baisser s’il te plait ?

Comme j’ai appris, tutoyer les gens de son âge fait plus respectueux. J’espère juste qu’elle fera fi de mes origines ou de mon accent qui n’est clairement pas d’ici
Journalisée

Nanami Seikyo
E.S.P.er
-

Messages: 224



Voir le profil
Fiche
Description
Jeune fille au pouvoir qui transforme son corps en poupée vaudou
[color=blue] Parole esprit normal [/color]
[color=navy] Parole esprit sadique [/color]
« Répondre #2 le: Septembre 23, 2013, 12:32:29 »

Etendu dans l'herbe, mâchant ses boulettes de riz tout en bougeant la tête au rythme de la musique, Nana ne faisait plus attention à grand-chose. C'est pourquoi elle ne remarqua pas tout de suite l'oiseau qui c'était approché et mangeait sans peur les miettes qu'elle avait fait tomber. Bien sûr elle ne le chassa pas, il ne la dérangeait pas et pouvait bien se nourrir lui aussi. Passant au beignet au fruit qui lui servait de désert, elle porta son regard au loin dans le parc sur un homme assis sur un banc. De là où elle se trouvait, elle ne le voyait pas bien, mais à sa posture elle imaginait un regard triste sur son visage. Elle entendit un battement d'aile signalent le départ de l'oiseau qu'elle avait déjà oublié. Subitement elle sentit quelque chose se poser sur son épaule la faisant sursautée. Le cœur battant plus fort sous l'effet de la surprise, elle tourna la tête pour voir une fille qui l'observait lui demandant de baisser sa musique. Mais d'où elle sortait elle ? Se rendait-elle compte de la peur qu'elle venait de lui faire ?

-Oh, j'ai le cœur qui a dépassé le mur du son. Tu pourrais faire plus de bruit quand tu approches des gens.

Nana savait parfaitement que si elle avait été plus attentive, elle l'aurait vue arrivée ou du moins entendu, mais bon elle était comme ça. Jamais avoué sa faute quand on peut l'évité. Elle se redressa passant de la position coucher à assise et tourna le bouton du son pour le diminuer. Se n'était pas vraiment pour lui obéir, mais surtout pour mieux l'entendre. A la voir elle n'était pas japonaise et malgré qu'elle ne l'avait pas très bien entendu, cette fille avait un accent différent. Ses vêtements avaient un style d'écolière, mais ses piercings et sa coiffure sont habituellement refusé par les règlements. Surement pour ce faire un look rebelle ? En tout cas ça lui plaisait de le pensé.

-C'est mieux comme ça ? Dit tu peux me donner le numéro de ton coiffeur ? J'aime les couleurs que tu t'es fait. Ce n'ai la première fois que je te vois par ici non ?

Nana venait très souvent au parc, que ce soit pour manger comme ce soir, pour danser avec des amis ou encore traîné avec eux tout simplement. En gros, elle connaissait de vue les habitués comme l'homme triste qu'elle voyait toujours les mêmes soirs, comme si à répétition il revivait la même chose. Nana s'imaginait une histoire de couple compliqué. Nana était de ses habituer. Du coup en y repensant elle avait déjà aperçu cette fille de loin. Au début elle pensait qu'elle devait être une étudiante d'une autre ville qui venait par ici pour le week end. Se n'était pas vraiment le fait qu'elle soit de toute évidence étrangère qui lui faisait penser ça. La ville était presque à moitié peuplée d'étranger, d'où se super mélange de culture. C'était surtout qu'en dehors d'ici elle ne l'avait jamais vue. Pourtant, Nana vagabondait un peu partout dans la ville. Peut être aussi que c'était le hasard.

Son regard descendit sur sa boite de beignet, il en restait deux. Elle pouvait facilement en manger un, mais l'autre ça faisait trop. Ne voulant pas s'encombré de reste et évite de le jeté, elle releva la tête vers la fille.


-Tu en veux un ? C'est au fruit. Si tu ne le veux pas il finira à la poubelle et un chien errant finira par le prendre.

Nana voyait surtout à travers ce geste, un moyen de se rapprocher de cette fille. Comme elle n'avait pas encore choisi son programme de la soirée, elle se dit que cette rencontre allait être le départ pour s'éclater. Pour le moment Nana ne savait pas si elle allait devenir son jouet, une amie ou peut être même un coup d'un soir, voir une amante, mais peut importer pour l'instant. Son défi était lancé passé une bonne soirée à s'amuser avec cette miss et peut importer comment.

Journalisée

Hécate Cryptis
Créature
-

Messages: 60


Chanteuse à travers les mondes


Voir le profil
Fiche
« Répondre #3 le: Septembre 23, 2013, 09:34:49 »

… Que je fasse plus de bruit quand je marche ? J’ai rêvé où est-ce qu’elle tente de rejeter la faute sur moi alors qu’en réalité je ne suis pas plus silencieuse que la plupart des gens ? Soit elle est du genre irresponsable qui rejette la faute sur les autres, soit c’est une idiote finie.  Je ne suis pas du genre à critiquer les gens au premier abord donc j’espère me tromper, dans les deux cas. J’ai déjà assez de mal comme ça avec mes problèmes de clients mal lunés à Nexus ou qui semblent l’être, donc je ne vais pas non plus juger cette jeune femme de but en blanc juste pour une remarque stupide dut à la surprise de mon arrivée. Au moins, elle a baissé le son et je peux à nouveau écouter ce Led Zeppelin me charmer avec ses talents d’artistes prouvés. Et elle me demande… Le numéro de mon coiffeur ? J’en reste pantoise :

- Je fais moi-même ma propre coiffure

Hum j’avoue avoir parlé d’une voix très, comment dire… Désintéressée et peu enclin à la discussion ? Voilà qui ne me ressemble absolument pas ! D’habitude je ne demande qu’à sympathiser avec les gens de manière calme et posée, ou alors plus dynamique avec quelques moments entrecoupés de rire agréables. Vraiment étrange. Soit elle m’a fait plus mauvaise impression que je le pensais initialement, soit j’ai comme eut un mauvais pressentiment en restant en sa présence. Un peu comme si un malheur allait m’arriver si je restais près d’elle…

En principe, les gens de ce monde sont souvent beaucoup plus pressé et immatures que ceux de Terra et également plus dangereux au quotidien. Il suffit de voir tout ces casse-cous qui traverse en dehors de la zone sécurisée sur les routes, ou ceux qui circulent à toute vitesse sur ces même routes en prenant à peine le temps de regarder devant eux. Soit aucunes de ces personnes ne tiens à leurs santé physique et morales, soit c’est quelque chose que j’ignore encore. Il y a aussi l’exemple du travail. Sur Terra, il y a beaucoup d’esclaves, généralement des prisonniers ou des captifs de guerre qui travaille pour des gens nés riche et puissant alors que sur Terre… C’est les élus du peuple qui prennent plus cher verbalement à cause de ce même peuple jamais content dés qu’une "réforme" sur le travail apparaît.

Hmm je me suis un peu emportée dans le monde onirique de pensée, je l’avoue. Elle me propose un beignet aux fruits ? En temps normal, je ne suis pas contre. Mais la société de consommation de ce monde à une grosse propension à… Bâcler les travaux de plantations et jardinages pour faire des fruits et légumes à goût d’eau pour des pâtisseries à goût de sucre, mais sans goût :


- J’évite de manger trop de pâtisseries. A tendance à me peser sur l’estomac

Ce qui n’est pas faux dans un sens. J’ai peut-être l’air de d’être repoussante ou désagréable, certes, mais j’ai mes raisons de me méfier ici. Surtout dans ce parc quand le soir tombe. Il y a tout un tas de personnes passant par ici, des plus ennuyées qui passent leur temps à se morfondre sur leur situation misérable sans tenter d’y remédier réellement, aux plus dynamiques ne cherchant qu’à s’amuser pour fuir leurs obligations du jour via un système qui les dépassent. Ou encore ceux comme moi qui ne veulent qu’un moment de détente, loin du bruit de leurs travaux quotidiens, pour fermer les yeux et souffler cinq petites minutes :

- Ou alors juste un morceau. Mais c’est juste parce que j’ai ton visage en mémoire

Maintenant que j’y pense, il me semble l’avoir déjà aperçue quelque part. Ou du moins quelqu’un lui ressemblant vaguement. Mes souvenirs ne sont pas parfaits, loin de là vu que je n’ai pas cette prétention, mais tout en m’asseyant sur mes genoux comme je l’ai appris ici, j’ai une image en tête. Donc rester un petit peu de temps avec cette femme, les écouteurs aux oreilles en train de parler pour me rafraîchir la mémoire ne sera pas un refus, surtout en vue du Week-end qui s’annonce :

- Tu propose souvent à manger aux inconnues qui passent par ici ?
« Dernière édition: Septembre 23, 2013, 10:39:11 par Hécate Cryptis » Journalisée

Nanami Seikyo
E.S.P.er
-

Messages: 224



Voir le profil
Fiche
Description
Jeune fille au pouvoir qui transforme son corps en poupée vaudou
[color=blue] Parole esprit normal [/color]
[color=navy] Parole esprit sadique [/color]
« Répondre #4 le: Septembre 28, 2013, 01:07:49 »

Ce n'est pas la bonne humeur qui l'étouffe celle là, ou alors elle se méfit d'elle. Dans un sens elle n'aurait pas tort de le faire. Après tout Nana pourrait très décider de jouer avec elle, mais pour l'instant se n'était pas vraiment le but. Cette fille lui plaisait physiquement et aussi niveau vestimentaire. Malgré qu'elle semble méfiante, Nana avait envie d'apprendre à la connaitre et qui sait peut être même la séduire, mais elle en était pas encore là. Au moins déjà elle lui répondait. Ainsi elle se faisait sa propre coiffure ? Elle avait du talent c'est sûr, peut être que c'était son métier même. Cherchant à l'approcher un peu plus voulant lui offrir un beignet pour se montrer amical et engager quelque chose entre elle. Au dépars, elle crut avoir raté son coup, car la fille refusa prétextant une mauvaise digestion de la pâtisserie. C'était mal partie pour son défi, mais finalement elle accepta de prendre un bout et elle s'assied avec elle. Nana lui fit un sourire sincère, appréciant vraiment son effort. C'était un premier pas, qui pourrait ouvrir sur quelque chose de bien.

-Prend ce que tu veux, mais ne te force pas.

La fille confirma en même temps qu'elle l'avait déjà remarqué aussi, prouvant bien que les deux jeunes filles c'étaient déjà aperçut de loin plus d'une fois. Installer assise face à elle, la jeune fille ce servi. De sa position entre le couché et la position assise, Nana avait une vue directe sous la jupe de la fille. Si part respect elle ne regarda pas avec intensité dessous, elle aperçut quand même sa culotte. Une jolie couleur violette et sexy en plus, pas un dessous de petite fille. Décidément elle la trouvait de plus en plus à son goût, mais pour le moment impossible de savoir ce qu'il en était pour elle. Surtout qu'elle ne connaissait même pas son nom. Tien la voici qu'elle engage un peu la conversation, plutôt bon signe. Elle lui lançait une chance et maintenant à elle de la saisir.

-Non pas souvent, mais comme tu le vois je suis toute seule et toi aussi. On est vendredi soir et j'ai envie d'en profiter.

Elle lui fit un sourire et prit son dernier beignet pour finir ce qu'elle n'avait pas prit. Après tout avec le morceau que la jeune fille avait prit, elle pouvait arriver à le finir en se forçant un peu.

-Pour être honnête tu me plais bien. Et j'ai bien envie d'apprendre à te connaître. Que dirais tu d'une soirée entre fille ? Avec une inconnue, ça peut être excitant. Si ça se trouve ce soir vas se former une amitié nouvelle. Peut être pas aussi, mais j'ai bien envie de tenter ma chance.

C'était peut être directe, mais au moins elle ne tournait pas au tour du pot. Et ainsi la jeune fille savait ce qu'elle lui voulait. Peut être qu'elle partira ne voulant pas tenté l'expérience, ou alors elle se laissera tenté et Nana en serais bien contente. Que ce soit, de sortir en boite, resté au parc ou voir même autre chose, ce qui l'intéressé c'était de réussir ce défi. Se n'était bien sûr pas qu'une histoire de défi, cette fille l'intéressait réellement.

-Si tu veux tu peux choisir ce qu'on peut faire, mais si tu n'as pas d'idée, j'ai plein d'endroit cool où s'éclater ou faire des rencontres. A moins que tu ais quelqu'un qui pourrait être jaloux ?

C'était une façon indirecte de voir si elle avait un mec ou une fille dans sa vie. Bien sûr rien ne dit qu'elle allait lui répondre sur ça et encore moins qu'elles allaient passer la soirée ensemble. Tout n'était que tentative pour sympathiser. Mais aussi la curiosité sur sa vie amoureuse et peut être aussi sur ses attirance. Peut être qu'elle apprendrait une bonne nouvelle a se sujet.

-Au fait je m'appelle Nanami, mais je préfère Nana et toi ?

Journalisée

Hécate Cryptis
Créature
-

Messages: 60


Chanteuse à travers les mondes


Voir le profil
Fiche
« Répondre #5 le: Septembre 30, 2013, 01:02:07 »

Donc elle fait ça rarement. Aussi étrange que cela puisse paraître, je ne suis pas aussi surprise que je l’aurais cru, au premier abord. En revanche, le fait qu’elle décide de se faire plaisir en ce début de week-end est tout à fait prévisible. Moi-même je n’ai pas spécialement envie de rester chez moi à ne rien faire ou tout simplement me reposer. Et je suis prête à parier que nous ne sommes pas les seules vu qu’il s’agit d’une libération pour beaucoup d’adolescents ou de jeunes adultes. Donc prenons ce beignet… Comme je m’y attendais, c’est assez gras pour que mes doigts glissent légèrement si je ne le tiens pas fermement, et suffisamment sucré pour que je le sente en me forçant à peine. J’ai encore moins envie d’y goûter maintenant, c’est sûr… Mais je vais quand même en prendre une ou deux bouchée, juste pour essayer…

A peine je décide de mordre dedans pour trouver du goût que l’inconnue se remet à me parler. Donc comme ça je lui plais bien ? Rrrrmmh… Me revoilà en train de rougir un peu des joues en tournant légèrement le regard. Je n’ai jamais rien eut contre le fait d’en apprendre sur des gens d’à peu prêt mon âge, loin de là, mais elle ne m’inspire toujours pas confiance. Je ressens toujours quelque chose de malsain ou de maléfique en elle. Comme si… Comme si elle avait suffisamment de pouvoir couplée avec sa volonté pour me faire du mal quand j’aurais le dos tourné. Je me trompe peut-être, et bien que je le souhaite sincèrement pour une fois, mais il vaudrait mieux pour moi que je laisse les choses couler normalement pour après m’en aller gentiment :


- Et bien pour être franche…

Elle vient de me couper la parole après que j’ai avalée ma deuxième bouchée de pâtisserie. C’est qu’en plus elle est du genre bavarde. Au moins, ça se comprends dans le sens où j’ai l’air de réellement lui plaire. J’ai très envie de partir bouger c'est vrai, mais cette femme est un peu trop... Expansive à mon goût. Je n'ai rien contre les personnes ayant atteint ce stade dans leurs sentiment envers une personne, mais dans le cas présent, avec la méfiance que je ressens envers elle, ça plus que jugé nécessaire :

- J'aimerais que tu évite de me couper la parole quand je veux te répondre. Je m'appelle Hécate et pour être franche à mon tour, je n'aime pas les personnes trop curieuses. Surtout si je connais à peine cette personne.

Tans pis si je l'ai vexée. Au moins, elle est au courant de mes positions actuelles. Je repose le beignet dans sa boite, avec deux traces de morsures évidentes, et je dégage ma vue des mèches qui ont un peu trop bougés. Tiens donc... Je remarque tout juste que je n'ai plus de son dans mon petit bijou diffusant de la musique. La batterie n'a pas duré suffisamment longtemps ce soir apparemment. Bref, je regarde à nouveau  cette Nanami :

- Pour ma part j'ai l'intention d'aller en spectatrice dans une salle de répétition privée. J'ai entendu dire qu'un tout nouveau groupe laisse aux inconnus prendre place derrière la vitre sans teint. Une façon de promouvoir leurs notoriété je pense.

D'ailleurs, je risque être en retard. Il faut que je me prépare maintenant si je ne veux pas rater le début des gammes.
Journalisée

Nanami Seikyo
E.S.P.er
-

Messages: 224



Voir le profil
Fiche
Description
Jeune fille au pouvoir qui transforme son corps en poupée vaudou
[color=blue] Parole esprit normal [/color]
[color=navy] Parole esprit sadique [/color]
« Répondre #6 le: Octobre 03, 2013, 08:09:42 »

Premier coup contre elle, Nana lui avait coupé la parole sans le remarqué. Peut être qu'elle était longue à prendre la parole. Heureusement malgré cette réflexion, elle donna quand même son nom. Ainsi donc elle s'appelait Hécate ? En voilà un nom pas commun, en même temps elle n'était pas d'ici c'était plutôt évident. Nana s'en prit encore en pleine tronche. Sa tentative pour obtenir des informations, ne lui avait qu'appris qu'elle n'aimait pas les curieuses. C'était franchement mal barré. Et voilà que maintenant elle lui expliqua qu'elle avait quelque chose de prévue, dans un truc privé. C'était clair, Hécate ne voulait pas d'elle pour la soirée. La pauvre allait devoir faire avec, si Nana n'arrivait pas à sympathiser avec elle, il ne restait plus qu'a jouer avec elle.

Nana se pencha et lui fit une bise sur la joue. Se fut rapide et bref, mais sa langue effleura sa joue, juste le temps de prendre le contrôle sur elle. Pour preuve, les yeux naturellement gris de Nana étaient maintenant violets. Dans la nuit tombante, se n'était pas évident à remarquer, puis fallait déjà avoir observé son regard pour remarquer la différence et encore plus se méfier pour ne pas penser que se n'est que l'imagination.


-Je vais te laisser alors. Si on se recroise peut être qu'on pourra parler plus longtemps.

Elle se leva et regroupa ses affaires dans son sac et prit son poste dans l'autre main.

-Passe une bonne soirée.

Avec un grand sourire et un signe de la main Nana s'écarta et parti laissant Hécate derrière elle. Tant qu'elle avait son pouvoir sur elle, Nana pouvait ressentir sa présence et pouvait donc parfaitement la retrouvé. Pour le moment Hécate ne devait rien ressentir en particulier. Sa destination n'était pas bien loin. A la sorti du parc se trouvait un immeuble face à l'entrée. Elle appuya sur l'interphone et rapidement une voix se fit entendre. C'était l'un de ses amis avec qui elle dansait souvent dans la rue. Il lui ouvrit la porte et elle monta pour lui confier son poste et son sac, pour le reste de la soirée, ça allait être trop encombrant. Puis il était hors de question qu'elle rentre chez elle maintenant. Nanami, le sentait sa proie s'éloignait et si elle ne se dépêchait pas elle risquait à perdre son emprise sur Hécate. Elle se dépêcha à redescendre et  sentant sa présence se lança à sa suite tout en restant loin de façon à ne pas être vue par sa proie.
Journalisée

Hécate Cryptis
Créature
-

Messages: 60


Chanteuse à travers les mondes


Voir le profil
Fiche
« Répondre #7 le: Octobre 04, 2013, 01:40:54 »

Elle semble ne pas avoir trop mal prit ce que j'ai dis au sujet de mon départ. Je suppose qu'elle a dut comprendre sa faute vu qu'après tout, c'est elle qui a mal annoncé ses désirs. Même si à l'origine c'est moi qui l'aie abordée de façon peu amicale, je dois bien l'avouer. Ce n'est pas mon genre de faire ce genre de chose habituellement, moi qui aime beaucoup la liberté et le plaisir de se faire plaisir. Un peu redondant comme expression... Bref, elle me fait une bise ? Pourquoi pas après tout puisque j'apprécie ce genre de petite attention donc autant lui rendre. D'ailleurs, après lui avoir rendu, elle me fait une réflexion polie que l'on fait généralement quand on se quitte. Donc encore une fois, autant lui renvoyer. Après tout, elle a été polie, amicale dans son genre bien que je reste méfiante, et pas si vexée que ça à vue d’œil :

- Merci beaucoup. Je te souhaite également la même chose. A une très probable prochaine fois, Nanami

Ça c'est fait. Il ne reste plus qu'à reprendre mes affaires en place et sortir de là. Donc maintenant, il ne me reste plus qu'à aller rejoindre cette salle de répétition privée et profiter de ce spectacle audio qui nous sera tendue par les dieux de la musique et du spectacle terrien. Même si j'ignore son nom à vrai dire. Bon maintenant que je me sens plus tranquille, cherchons de quoi remettre un peu d'énergie dans cette batterie vide... Je crois qu'il me reste une pile ou deux de rechange quelque part dans ma réserve mais je ne sais plus s'il fonctionne avec ces petits engins, ce lecteur-ci. Je suis presque sûre que c'est le cas maintenant que je vois la marque... Bon tans pis, il ne me reste plus qu'à ranger tout ça dans mon sac...

Me voilà sortie du parc. Exactement au même endroit que je suis entrée d'ailleurs maintenant que je le remarque. Donc c'est par ici que ça se trouve d'après mes souvenirs. La foule est encore moins dense qu'il y a quelques minutes, véhicules compris, et je dirais que cela ne va pas s'arranger. Du moins dans cette partie là de la ville sachant que certaines personnes ne travaillent plus et profitent de ça pour sortir s'amuser, comme moi en somme. Ah je suis dans la bonne rue. Il ne me reste plus qu'à trouver l'entrée en espérant que ça soit ouvert à cette heure-ci. Ah c'est ici ! Allez Hécate on se dépêche à descendre et va voir derrière la vitre si le groupe est là. Tiens un papier,  il y marqué... :


- Quoi !? Le groupe à été dissous et n'assurera plus de concert !?

Alors là, je suis choquée. Ça expliquerait le fait que je suis toute seule dans ce couloir en dessous du niveau de la route...
Journalisée

Nanami Seikyo
E.S.P.er
-

Messages: 224



Voir le profil
Fiche
Description
Jeune fille au pouvoir qui transforme son corps en poupée vaudou
[color=blue] Parole esprit normal [/color]
[color=navy] Parole esprit sadique [/color]
« Répondre #8 le: Octobre 15, 2013, 12:40:07 »

La traque était lancée. Son jouet si appétissant si attirant n'était pas bien loin. Nanami sentait sa présence à moins de cent mètres d'elle devant elle. C'était une bonne chose, mais se n'était pas pour autant évident pour la repérer. En pleine ville, elle pouvait très bien être dans une rue plus loin, comme dans un bâtiment, à l'étage ou aux sous sol, comment savoir ? Pas question d'abandonner si vite, non, voir son visage couvert d'expression de surprise, de gène et de plaisir, oui rien que d'y penser... Si ses souvenirs étaient bons, elle devait rejoindre un studio privé. Dans le coin elle n'en voyait qu'un. Une rue plus loin, oui à côté du karaoké. Plus Nana s'approchait plus elle sentait sa présence, confirmant ses pensées.

L'entrée du studio était vide. Surprenant si un groupe offert un truc privé, il devrait y avoir des personnes pour contrôler les personnes autorisées. En s'approchant plus prêt, il n'y avait même personne dans le hall. Les entrées était fini surement. Ses idiots ont laissé les portes ouvertes. C'est donc sans difficulté qu'elle entra à l'intérieur. Sa présence était de plus en plus proche. Elle la sentait, Hécate était toujours en mouvement, elle ne devait donc pas être encore arrivé à l'endroit exacte du rendez-vous. Mais pourquoi il n'y avait personne ? C'était un groupe si peu connue qu'elle allait voir ? Ah la voilà enfin au bout du couloir, elle vient de tourné à droite. Continuant à la suivre à la trace restant planqué Nana l'aperçut s'arrêter devant une vitre. Tous était clair maintenant ce qu'Hécate était venue faire ici était annulé.


-Ne t'inquiète pas ma jolie je vais te remonter le moral.

Nana se glissa dans la salle se trouvant dans le dos d'Hécate. C'était une autre salle d'enregistrement vide avec un store fermé devant la vitre faisant face à celle d'Hécate. La pièce étant dans le noir, Nana était parfaitement cachée. Elle tourna légèrement la poignée pour écarter un peu le volet du store histoire de voir à travers. Heureusement la surprise semblait avoir figé la pauvre Hécate. C'était vraiment idéal comme endroit, la vitre faisait miroir et même si sa victime était de dos, elle voyait parfaitement son visage.

Installer comme il faut, Nana activa enfin son pouvoir sur elle. Maintenant Hécate allait sentir ses sensations corporelles comme si c'était sur elle qu'elle le faisait, comme si elle partageait toutes les deux le même corps. Nana avait défait son haut de bikini et se retrouvait la poitrine à l'air. Pour commencer, elle allait commencer doucement. Avec ses doigts, elle caressa doucement ses tétons, s'excitant déjà par ce petit jeu. Rien de bien fort, juste de la caresses, mais Hécate devait déjà commencer à ressentir une douce sensation sur sa propre poitrine.
Journalisée

Hécate Cryptis
Créature
-

Messages: 60


Chanteuse à travers les mondes


Voir le profil
Fiche
« Répondre #9 le: Octobre 29, 2013, 12:33:03 »

Quelle galère et quelle perte de temps... Pourquoi est-ce que tout les meilleurs groupes amateurs se font souffler pour terminer dissous ? J'avoue ne jamais avoir compris ce système dans le monde de la musique. Plus les groupes non-médiatisés sont bons et plaisent dans les petites salles de concerts, plus ils finissent dispersés au gré du vent. Sûrement une grosse prise de tête sur quelque chose ou un membre qui a été appelé par un producteur pour faire une carrière solo ou intégrer un groupe déjà bon, mais non homogène. Dans tout les cas, les fans comme moi seront très certainement déçus de voir cette annonce, à moins que je sois la dernière à m'en être rendue compte. Ce qui est malheureusement très probable.

J'en suis figée. Mais... C'est quoi cette sensation un peu oppressante que je viens de ressentir ? J'ai beau tourner la tête je ne voit personne, et je n'ai entendu personne non plus. Pourtant avec le vide ça ne devrait pas être trop dur en plus de l'insonorisation du lieu... Je me fais sûrement des idées et je crois je perds trop les pédales avec ce qui m'est arrivé. Allez, on s'adosse à ce mur annonciateur de mauvaises nouvelles et on respire bien et fort. Qu'est-ce que je vais bien pouvoir faire pour passer la soirée maintenant ? J'en regretterais presque d'avoir refusé la proposition de cette Nanami. Peut-être qu'elle se trouve toujours au parc ? Mais il y a toujours cette affreuse sensation que j'ai ressentit en sa présence... :


- C'est vraiment ennuy... Hum ?

Qu'est-ce qu'il se passe ? Une bestiole viens de rentrer sous ma tenue ou quoi ? Encore qu'étrangement j'avoue que ça fait plus du bien que du mal. Bon vu que j'ai pas envie que l'on me voit passer la main sous ma tenue, je vais plutôt bouger avant de me faire traiter de perverse. Montrer sans le vouloir les sous-vêtement ce n'est pas trop un problème, mais trifouiller sous des habits pour vérifier qu'il y a quelque chose qui me gêne, là s'en est un. Donc je me met dans le coin d'un des couloir adjacent à la salle derrière moi, je vérifie qu'il n'y a vraiment personne... Mais vraiment personne ! Ce genre de chose serais trop gênante s'il quelqu'un me regarderais alors que j'ai négligé tout mes sens.

Donc vu que je semble seule, je lève un peu le haut de ma tunique et passe ma main sur ma poitrine, enfin mon soutient-gorge super beau acheté en même temps que la culotte qui lui est assortit ! Celle que je porte en ce moment qui plus est... Bref, concentre-toi Hécate et trouve ce qui te gêne. Bien sûr il faut que ça soit dedans et non dessus. Sale bestiole perverse. Donc je passe ma main dessous pour trouver et... Il n'y a rien !? Non sans rire, je ressens toujours ces petites caresses, agréables dans un sens mais gênante car imprévues, mais juste comme ça sans rien !? Je ne comprends pas. Oui j'ai l'air étonnée puisque je SUIS étonnée :


- C'est quoi cette sorcellerie !?
Journalisée

Nanami Seikyo
E.S.P.er
-

Messages: 224



Voir le profil
Fiche
Description
Jeune fille au pouvoir qui transforme son corps en poupée vaudou
[color=blue] Parole esprit normal [/color]
[color=navy] Parole esprit sadique [/color]
« Répondre #10 le: Novembre 07, 2013, 11:34:11 »

Nana regarda souriante à travers la vitre. Hécate venais d'avoir une réaction à la sensation qu'elle ressentait. Nanami continuait ses petites caresses sur les tétons sans rien faire de plus, attendant de voir ce qu'elle allait faire suite à cette sensation. Hécate se met à bouger, heureusement pas très loin. Elle est toujours en vue, même si c'est beaucoup moins visible pour le coup. Que c'était amusant de la voir glisser la main dans ses vêtements cherchant la cause de cette douce sensation. Bien sûr elle ne trouvait rien, elle ne pouvait rien trouver. Nanami souriait et s'approcha un plus de la limite de la vitre, toujours dissimulé derrière le rideau. L'étape suivante augmenté les sensations. Elle stoppa les caresses pour prendre ses tétons entre ses doigts et les sera un peu. Juste les écrasé un peu, pas de douleur, mais plus de sensation. Nana pointait déjà pas mal, excité à voir Hécate la main sur sa poitrine à chercher à comprendre ce qui lui arriver.

Maintenant qu'elle avait serré un peu les tétons, Nanami se malaxa la poitrine. C'était très agréable, un plaisir double, le plaisir que lui procurer son corps et le plaisir de voir Hécate le ressentir aussi. Avec un tel soin sur ses seins, c'était obligé qu'elle comprenne que se n'était pas son imagination. Elle pouvait imaginer une personne invisible, mais pourtant elle ne devait pas ressentir de contact sur son corps juste les sensations de sa poitrine. Nana avait envie de s'approcher pour vieux voir sa réaction, d'ici elle ne voyait plus son visage ce qui était vraiment dommage. Après un bon malaxage destiné à lui faire comprendre que quelque chose était en train de lui arriver, Nanami stoppa de jouer avec sa poitrine et stoppa le partage le temps de remettre son haut de bikini. Bien sûr elle n'avait pas brusquement arrêté, elle avait fini par de petites caresses.

Ce premier aperçut étant terminé, elle lui laissa une pause. Nana voulait la laisser réfléchir à ce qui lui était arrivé, la laissé s'imaginer à quoi elle a pu avoir à faire et surtout ce qui l'attend d'autre. Car bien sûr, elle ne comptait pas en resté là. Pendant que sa belle victime se torturait l'esprit à cause d'elle, Nana en profita pour chercher un meilleur point de vue. Mieux elle voyait sa cible, meilleur c'était de jouer avec. Discrètement, elle poussa légèrement la porte de la salle, cette dernière était déjà entrouverte ce qui passait donc inaperçu. La porte ouverte, elle s'assied face à l'ouverture pour voir à travers. Bien sûr, pas coller à la porte, fallait être con pour le faire. Elle s'était assise plus loin dans le noir, là où l'obscurité la dissimuler parfaitement. Maintenant elle avait suffisamment réfléchi, il était temps de recevoir davantage de plaisir. Nana défit le bouton de son pantalon et le fit descendre légèrement pour pouvoir avec plus de liberté de mouvement, mais pas trop pour pouvoir se relever et bouger rapidement.


-Aller détend toi, Hecate.

Avec un petit sourire, Nanami réactiva son pouvoir sur la jeune fille, puis glissa une main dans son pantalon. Avec un doigt, elle commença à se caresser le devant de la culotte. Ce n'était pas une surprise, mais cette dernière était déjà mouillée pour l'excitation de la situation. Comment elle allait réagir face à cette nouvelle sensation ? Une douceur soudaine et mystérieuse. Nanami pouvait faire ressentir ses émotions aux autres, mais pas ressentir les leurs, dans un moment comme ça, sa serais si excitant. Que pouvait bien ressentir ses victimes en ressentant un plaisir soudain et surtout sans savoir comment ?
« Dernière édition: Novembre 07, 2013, 11:39:50 par Nanami Seikyo » Journalisée

Hécate Cryptis
Créature
-

Messages: 60


Chanteuse à travers les mondes


Voir le profil
Fiche
« Répondre #11 le: Mars 15, 2014, 04:34:58 »

Je... Je ne comprends rien. Normalement quand quelque chose stimule une partie de notre corps, c'est dût à un élément extérieur. Ou par nous-même. Mais certainement pas tout seul et sans aucune raison enfin ! S'il n'y a pas de bestioles ni personne pour me toucher, c'est que ça doit sûrement être mon imagination qui me joue des tours... Oui c'est ça ! Cela ne peut être QUE ça. Les bruits de la ville ainsi que ma musique à dût me donner mal à la tête et mon cerveau envoie des données corrompue par avance au reste de mon corps ! Oui ça tient la route, c'est... Hmmm ça fait finalement trop de bien pour être de la simple imagination... Je pousse des petits cris extrêmement gênant. Si j'aurais eut un partenaire sexuel, je dirais qu'il s'y prends très bien. Mais là ça n'est pas le cas ! :

- Hmmm... Non...

Je déteste quand il m'arrive des choses que je ne peut pas expliquer ! Et pire quand... Hum ça c'est arrêté. Les sensations se sont stoppées après avoir ralenties... Quel soulagement ! Bon il faut que je me calme. Je transpire et réagit comme une gourde devant quelque chose qui la dépasse. Réfléchit Hécate... Réfléchit. Vu la situation, il doit certainement s'agir d'un sortilège lancé par quelqu'un. Mais qui ? Je n'ai rencontré personne capable d'effectuer un quelconque sort sur Terre et encore moins avoir ressentit une once de magie sur les personnes que j'ai rencontré. A moins que ce dernier aie profité de la foule pour abuser de moi !? Non c'est impossible... Pour lancer un sort de contact comme ça il faut avoir gardé à l’œil suffisamment longtemps sa victime, c'est à dire moi dans le cas présent, puis conserver jusqu'au bout le contact visuel. Et puis ça aurait été plus logique de faire ça là où je ne peux pas crier sans être repérée comme dehors...

Raaaah je n'y comprends rien !

Je vais vite fait rentrer chez moi et y repenser à tête repo... Kyaaaa non ça reprends ! Mais en bas cette fois donc encore pire ! J'ai peur que ça soit un revenant si ça continue comme ça... Ou alors que la personne soit dans la salle ? Tout est vide par ici ! Et puis j'aurais entendu des pas résonner à un moment où un autre. Et puis... Je ne sais pas pourquoi mais je trouve ça très agréable... Mais pourquoi !? Ce n'est pas moi qui me fais ça. Et même, je n'ai aucune raison de me faire ce genre de choses dans un endroit pareil bon sang ! Il faut que je m'en aille et vite. Allez Hécate, on se redresse et on essaye de s'enfuir ! Ça devrait... Hmmm non !!! Une grosse vague de plaisir surgit. Je peux à peine tenir debout à cause de ça. Bon tans pis je vais me mettre derrière tout ces encombrants et attendre que ça passe. Personne ne pourra me prendre en traître derrière ce mur

Ho non, je sens comme quelque chose s’infiltrer... Je passe mes mains devant mais il n'y a toujours rien... Ho mon dieu si vous voyez les quelques larmes à peine visible qui coulent le long de mes joues, faites quelque chose par pitié !
Journalisée

Nanami Seikyo
E.S.P.er
-

Messages: 224



Voir le profil
Fiche
Description
Jeune fille au pouvoir qui transforme son corps en poupée vaudou
[color=blue] Parole esprit normal [/color]
[color=navy] Parole esprit sadique [/color]
« Répondre #12 le: Mars 24, 2014, 12:45:17 »

Toujours assise Nanami commença à jouer de ses doigts. Elle avait commencé à travers le tissu, mais ça n'avait pas duré longtemps. Hécate cherchait à partir et pour la retenir, elle augmenta les sensations en rentrant la main dans son sous vêtement. Ses doigts caressaient ses lèvres lui procurant un plaisir qu'elle partageait avec Hécate. Cette dernière avait quand même réussi à bouger, Nana ne la voyait plus.

-Tu ne m'échapperas pas, je sais que tu es encore là.

Tant qu'Hécate était en son pouvoir, elle ressentait sa présence et elle n'était pas loin. Chacune dans une pièce différente. Elle regrettait de plus la voir, mais elle n'allait pas s'arrêter comme ça. L'excitation et le plaisir était déjà lancé de toute façon. Lentement, elle se glissa deux doigts à l'intérieur frissonnant de plaisir. Suivie ensuite par des vas à viens d'abord lent, mais qui gagnait en vitesse petit à petit. De petits soupirs de bien être sortait de sa bouche, mais elle devait faire attention à ne pas faire trop de bruit non plus. Il serait bien dommage de tout gâché en se faisant tout à coup repéré, par un bruit de trop. Nana avait de toute façon l'habitude et savait très bien resté discrète. Qui pouvait se vanté de s'enfoncer une aiguille entière dans le bras sans pousser le moindre son de douleur ? Qui pouvait s'ouvrir la jambe avec un couteau et simplement soupiré et légèrement mouillé comme effet ? Nana en tout cas pouvait se vanter de pouvoir le faire.

Qu'elle est excitante cette fille, un look magnifique et original, des sous vêtements à la fois beau et excitant, puis son corps était tout aussi appréciable. Hécate l'excité et pas qu'un peu, si bien que juste à l'imaginé suffisait à la faire accélérer encore. Il ne lui fallut pas longtemps pour finalement jouir en silence. Elle se détendit et désactiva les sensations avec son pouvoir. Non resta quelques secondes à ne pas bouger pour se remettre et se relava rapidement pour remettre son vêtement en place. Comme Hécate lui plaisait et que c'était la première fois qu'elle jouait avec elle, Nana c'était montré douce et n'en avait pas trop fait. Il y avait tant de possibilité avec son pouvoir, elle n'avait même pas sorti un de ses godes. Une autre fois peut être.

Maintenant, il ne lui restait plus qu'à partir sans se faire voir. Certain penserait que c'était trop tôt et trop risqué, mais l'expérience de Nana était là. Elle savait qu'il fallait un certain à ses victimes pour commencer à réagir après avoir ressentis la jouissance. Le cerveau était perturbé obligatoirement, il venait de recevoir des informations corporel d'un corps auquel il n'était pas rattaché, puis les pensées étaient aussi embrouiller à la fois par le plaisir et l'incompréhension. C'était donc le moment idéal pour décamper sans attirer l'attention. Nana jeta rapidement un œil par la porte entrouverte et voyant qu'elle n'était toujours pas sorti de sa place et se fiant à son pouvoir pour la localiser. Ainsi elle réussit à sortir sans se faire remarquer. Le tour était joué.

Nana souriante et clamé marchait alors dans la rue comme si rien ne s'était passé. Pourtant, tout n'était pas fini. Non elle n'allait pas lâcher les choses comme ça. Après l'avoir abusé, elle allait lui offrir un peu de cœur. De la compassion ? Oui bien sûr, aussi cruel qu'elle était, aussi perturbée qu'elle pouvait être par les possibilités de son pouvoir, nana n'était pas totalement un monstre non plus, enfin pas encore. Plus d'une fois elle s'était fait peur en se voyant aller de plus en plus loin dans ses petits jeux. Continuant de marcher a priori sans destinations particulières, il en était tout autre. Se fiant toujours à son pouvoir, elle traquait Hécate à travers les rues. Elle prenait volontairement des rues parallèles pour ne pas la perdre. C'était ses quartiers, ici aucun endroit n'avait de secret pour elle. C'est comme ça qu'elle réussit à faire ce qu'elle avait prévu à la seconde même ou son pantalon avait remonté. Traversant un bâtiment qui était l'un des squatte où elle faisait des battles de danse, elle déboucha comme prévue juste devant elle, comme si c'était le plus normal des hasards. Jouant parfaitement la surprise, elle se tourna vers elle et lui fit une drôle de grimace entre surprise et sourire.


-Tien si je m'attendais ! Qu'es qui t'arrive ? Tu as mauvaise mine, tu es arrivé en retard et tu n'as pas pus voir ton groupe ?

Depuis son petit jeu il s'était passé plusieurs dizaines de minutes, et ça c'était passé bien loin de cette rue là, sans oublier que Nana sortait juste d'un bâtiment. Il faudrait un sacré raisonnement pour arriver à trouver que ce qui lui était arrivé était de sa faute. Pour autant, elle ne la connaissait pas et la logique et les raisonnements ne sont pas les mêmes avec les personnes. Si elle pouvait avoir des soupçons sur elle, les preuves par contre n'y étaient pas. Il y avait à la limite la transpiration de son corps qui pouvait la trahir, mais là encore elle pouvait justifier ça de bien des façons. Non elle n'avait pas la moindre crainte face à elle, maintenant il ne restait plus qu'arrivé à la séduire et à se montrer douce avec elle, comme elle le voulait au départ.
Journalisée

Hécate Cryptis
Créature
-

Messages: 60


Chanteuse à travers les mondes


Voir le profil
Fiche
« Répondre #13 le: Juillet 09, 2014, 11:20:08 »

Je… Je me sens comme violée et trahie à la fois… C’est très désagréable comme sentiment et pourtant, je me sens également excitée… Je ne comprends absolument pas cette situation bizarre et loin d’être positive pour moi. C’est à en devenir aussi folle à lier qu’un tueur en série n’ayant plus rien à attendre et à perdre de sa misérable vie. Cette sensation me rappelle certaines choses que je connais déjà plutôt bien, mais pas à un tel degré. Ces choses-là ne sont pas aussi affreuses à ressentir d’habitude, et pourtant c’est aussi doux que quand c’est moi-même qui me le fais. Même si je trouve comment arrêter tout ça maintenant et que tout s’arrête enfin, il y a très fort à parier que je sois dégoûté de ce genre de sensation pour un bon moment. Et peut-être même largement plus qu’un simple moment… Disons un sacré paquet de temps volé au grand horloger responsable du plus grand sablier chargé de l’écoulement du temps.

- Hmmm… Gniaaaaa….

Je l’ai retenu autant que je le pouvais, mais c’était bien un cri de jouissance…. Bon sang, j’ai joui en me faisant littéralement abusée par une force que je ne connais pas. A cet instant précis, j’avoue ma haïr et haïr également ce fichu livre du destin qui semble avoir quelque chose envers ma façon de vivre. Se faire ainsi punir pour quelque chose que je n’ai pas commis, ou alors que j’ai commis sans le savoir, ce qui n’est absolument pas ma faute dans ce cas, c’est aussi atroce que de frapper un nourrisson juste pour le plaisir de l’entendre pleurer. Et en parlant de larmes, j’en ai qui coulent le long de mes joues… C’est amer. Comme une mauvaise défaite alors que toutes les autres victoires ne laissaient rien présager de tel. J’en suis toute blottie contre-moi-même avec le visage entre les joues.

Allez finit de pleurer. Ce n’est pas cela qui va arranger les choses. On essuie tout ça, à part ma culotte vu que je n’ai pas de quoi la changer, et on s’en va. Si ça se trouve, ce n’est qu’un vilain rêve qui va disparaître quand j’ouvrirais les yeux dans mon lit. Oui c’est sûrement ça ! Je l’espère du fond du cœur en tout cas.

Je sors de ce maudit endroit qui va me laisser des choses très mauvaises dans mon esprit et on retourne à la maison. Je serais bien passée par le poste de police, mais je dirais quoi ? Que je me suis faite violée par une entité spectrale et que je n’ai aucune preuve concernant tout ça ? Tout ce qu’ils verrons, ce n’est qu’un sous-vêtement à peine afriolant couverts de cyprine à l’intérieur. Et je ne connais aucun mage dans ce monde. Je trouverais moi-même le coupable et le trainerait vers les faits pour ensuite l’envoyer dans la boue ! Du moins si mes petits muscles me le permettent… Ho Nanami ! C’est la deuxième fois que je la voit dans une même journée… Peut-être qu’elle pourrait m’aider ! :


- Si ça ne serais que ça… Je viens de vivre la pire expérience de ma vie.

Ho mais je viens de penser. Avec le mauvais pressentiment que j’ai eu la concernant… Et  peu de temps après cette sale expérience dans la salle d’audition vide. C’est plutôt un drôle de hasard je trouve, à considérer que ça en soit réellement un. Elle aurait très bien put me faire quelque chose ! Oui c’est ça. Je suis sûrement parano depuis cet instant, mais après tout, ce n’est pas impossible. Je viens de Terra, là où la magie existe. Donc si j’ai pu passer dans cet autre monde où tout cela n’est que mythes et légendes, n’importe qui peut venir là-bas, elle y comprit. Il faut que j’en aie le cœur net. En espérant que mon court moment de résolution approximative ne s’est pas trop vu

Allez Hécate, ressaisit-toi et pose lui ta main sur les épaules. Il ne faut pas qu’elle sache que tu as déduit tout ça et qu’il faut savoir si elle est responsable ou non :


- Finalement oublie… On ne peut rien y faire de toute façon. Des lâches il y en a partout
Journalisée

Nanami Seikyo
E.S.P.er
-

Messages: 224



Voir le profil
Fiche
Description
Jeune fille au pouvoir qui transforme son corps en poupée vaudou
[color=blue] Parole esprit normal [/color]
[color=navy] Parole esprit sadique [/color]
« Répondre #14 le: Juillet 26, 2014, 01:29:29 »

Nanami regarda Hécate d'abord avec le sourire et après avec un visage compatissant. La pire expérience de sa vie ? Si elle ne le montrait pas, cette phrase l'affecta beaucoup. Bien sûr ce qu'elle lui avait fait était un viol, mais elle avait cherché à lui donner du plaisir...pas à la traumatiser. C'était dur à entendre, mais pourtant c'était vrai, après tout dans la situation inverse...Oui des remords c'était ça qu'elle ressentait...au moins elle se rassurait à savoir qu'elle avait encore ce genre de choses et qu'elle n'était pas un monstre sans cœur. Vouloir la revoir juste après se viol n'était peut être pas une bonne idée...la séduire derrière ça n'était peut être pas possible...Non avant ça...

-Oublie ? Attend après ce que tu viens de me dire...rentre et raconte moi... il t'est arrivé quelque chose ? Des lâches tu dis, tu t'es faite agresser ?

Prenant dans les siennes, les mains qui c'étaient posé sur ses épaules, elle la conduit dans le bâtiment abandonné. L'intérieur était couvert de tag, des cannettes traînaient au sol, il y avait un morceau de mur détruit offrant une autre entrée, un endroit typique ou des jeunes se réunissait entre eux. Elle s'approcha d'un tapis et s'assied dessus. Maintenant qu'Hécate était de nouveau près d'elle, elle ressentait bien sûr mieux sa présence. C'est là que quelque chose la perturba, il y avait quelque chose d'étrange en elle, oui elle ressentait ce qu'elle ressentait chez les autres victimes, mais il y avait aussi un truc différent. C'est ça, comme les gens sur terra...Ceux qui n'étaient pas humain...Et ci elle n'était pas entièrement humaine ? Ou peut être qu'elle était comme elle avec un pouvoir ? Après tout elle ne savait comment elle était, elle pouvait ne pas utiliser son pouvoir sur elle-même. Ne sachant pas ce qu'il en était réellement, il y avait un risque qu'elle soit démasquée...Mais heureusement, un plan venait de germé en elle...oui et une bonne idée même, ça pourrais calmer les soupçons et même mieux l'innocenté.
Hécate se méfiait, ça se voyait sans même chercher. Après tout quand savait ce qu'elle avait vécu c'était normal, mais justement, elle ne devait pas savoir ce qu'elle avait vécu.


-Je vois...après on vient de se rencontrer, je ne sais pas ce qu'il t'est arrivé, mais je me doute qu'en parler à une inconnue ça doit pas être simple...

Nana croisa les bras sous sa poitrine et fit mine de réfléchir, ce qu'elle faisait d'ailleurs cherchant comment mettre son idée en place. Alors qu'elle trouva la solution, elle réactiva son pouvoir sur elle. De nouveau elle pouvait lui faire ressentir les sensations de son corps. Nana se leva d'un bond montrant de la motivation.

-Si je ne peux pas te soulager en te prêtant une oreille attentive, je sais ce que je vais faire. Je vais te distraire en te montrant comment je danse. Bon sans musique, ça sera peut être pas aussi efficace, mais bon.

S'écartant un peu prenant place sur le tapis qui servait en temps normal aux danseurs quand tout le monde se retrouvait ici et commença à danser. Une danse pop, mouvementé et dynamique, le côté sportif de ce qu'elle faisait était impressionnant, montrant ses heures d'entrainement. Petit a petit, elle lui fait partager ses sensations, mais pas toute, non, juste ce que ressentait les muscles de ses jambes. Étant sportive, Nana ne ressentait pas d'étirement, tout juste du échauffement du à l'effort, les sensations que devait ressentir Hécate devait être légère, rien de bien alarmant. Puis arriva le moment de mettre son plan en place arriva.

Dans un cri de douleur, Nana s'écroula au sol et Hécate du ressentir une violente douleur au pied. Nana c'était volontairement tordu le pied et avait partagé la douleur avec elle. Habituer à se faire mal volontairement en faisant passé par des accidents, la jeune fille avait l'habitude de la faire pour éviter de participer aux compétions de kendo. Ainsi ce qu'elle venait de faire pouvait tout à fait passer par un accident. L'idée était risquée, mais elle révélait volontairement son pouvoir à Hécate, c'était fou comme idée, mais le but, faire croire qu'elle ignorait son propre pouvoir et faire passer tout ça pour quelque chose de non maitriser et non volontaire. Oui faire l'inconsciente de son pouvoir, voilà son idée.


-Bordel ça fait mal...je me suis pris le pied dans le tapis, mais quelle crétine...

Accroupi au sol, elle se massait la zone douloureuse, massage qu'Hécate pouvait aussi ressentir. Maintenant fallait croiser les doigts et voir comment tout ça allait ce passer.
Journalisée


Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox