banniere
 
  Nouvelles:
LGJ inaugure un système de vote et nous vous parlons de l'avenir du forum ici.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Promenade en terre inconnue (PV Samara)  (Lu 515 fois)
Ayane Geko
Avatar
-

Messages: 226


Démon


Voir le profil
Fiche
« le: Août 16, 2013, 05:39:09 »

Comme à son habitude, mon oncle décidait à ma place, il décidait de ce que je devais faire, ou, quand et comment. Je ne pouvais décidément rien y faire.

 *Tu as juste à obéir, et tu seras grandement récompensée"

Voilà ce qu'il me disait ce putain de démon à cornes ! Moi-même étant un démon, je ne les aimais pas, en fait, je n'aimais pas leur façon de faire, leur façon de torturer les personnes même innocentes. Comme disait Père, nous vivons dans une époque de misère, c'est chacun pour soi et Dieu pour tous ! Comment pouvait-il dire ça étant lui même un démon, il n'y avait pas de Dieu pour nous, seule Mère croyait à un Dieu tout puissant, j'y croyais aussi étant petite, mais en grandissant, je compris vite que Dieu n'existait pas, c'est vrai quoi s'il existait vraiment pourquoi ne m'avoir pas ramené mes parents à la vie ? Mère disait qu'il était tout seul pour un bon nombre de gens et qu'il pouvait réaliser le souhait de n'importe qui, à condition de l'avoir mériter.

Enfin, il fallait que j'arrête de penser à ça, mais à quoi pouvais-je bien penser ? Mon oncle m'avait envoyée à Ashnard dans les contrées du Chaos, déjà que je venais tout juste de prendre mes aises sur une nouvelle terre, il fallait maintenant que j'obéisse encore à mon oncle, j'en avais marre mais il c'était ma seule famille, il me restait que lui. Je ne l'aimerais pas autant que Père non, mais je ressentais un sentiment pour lui peut être de l'affection ? Car après tout j'ai quand même grandit quinze ans avec lui. Arrête de te poser des questions Ayane, arrête ! Il fallait vraiment que j'arrête car j'arrivais au pied d'une tour, on aurait dit que la ville était déserte, comme dans un film d'horreur où une horde de zombies viennent vous attaquer par derrière ! Je commençais à monter les marches, en regardant vers le haut, je voyais que j'allais en mettre du temps avant d'arriver la haut ! Je soufflais un bon coup puis je déployais mes ailes pour m'envoler.

Ainsi fait j'arrivais en haut de la tour en deux trois mouvements. Je rangeai mes ailes, me disant que je n'étais certainement pas la seule à vouloir le trésor d'un mage ! J'observais les alentours je ne voyais rien. Mais putain de bordel de merde, je foutais quoi ici, j’espérais que le trésor en valait la peine     parce que sinon je m'étais jurée de faire un scandale à mon oncle. Je regardais autour de moi, c'était sombre à faire fuir les enfants. Mes yeux en devinrent rouges car ils s'étaient habitués à l'obscurité de la pièce. Une fois rouges, mes yeux peuvent distinguer n'importe quoi de loin, ça allait être plus facile que je le pensais. En à peine une minute, j'avais trouvé le trésor caché que mon oncle convoitait. Le coffre été rempli de pièces d'or, pour moi toutes maudites car je me souvenais que Père disait que les trésors sont souvent porteur de malédiction. Un bout de tissus été à côté je le pris et renversa dedans les nombreuses pièces. Le coffre été bien trop lourd, bien trop gros, les gens me verrait sûrement. Le sac fermé et sur mon dos, je déployais mes ailes en m'apprêtant à partir.
Journalisée

Samara
Avatar
-

Messages: 459



Voir le profil
Fiche
« Répondre #1 le: Août 17, 2013, 02:25:17 »

Le malheur des uns faisait le bonheur des autres. Constamment, ce proverbe tenait à montrer sa véracité. Dans l’une des régions profondes d’Ashnard, une belle région boisée, une épidémie de peste avait éclaté. Virulente, la peste avait éclaté depuis une grande ville commerciale, et s’était répandue dans toute la région, contraignant les Impériaux à se déployer pour lutter contre la maladie, incendiant les cadavres et les foyers infectieux. Pris de panique, de nombreux petits villages avaient été progressivement désertés, les habitants fuyant vers les garnisons impériales proches, afin d’éviter la peste. C’est ce qui était arrivé au petit village de Mol Duinne, dont le seul intérêt était un moulin à eau, et un petit hameau agricole, avec quelques vaches, et des champs de blé... Et une tour, qui appartenait à un mage ashnardien, Jubar. Jubar n’était pas n’importe qui, il était un professeur à l’Académie magique d’Ashnard, et un chercheur émérite, qui s’était rendu à Mol Duinne pour étudier, pendant des mois, des singularités magiques, conformément à ce que son statut d’enseignant-chercheur lui permettait de faire.

Jubar avait attrapé la peste, et avait du déserter sa tour, pour se soigner. Il ne mourrait pas, mais il était comateux. Et, naturellement, les autres mages allaient se ruer vers sa tour pour essayer d’obtenir ses trésors, que ce soit ses recherches, ou ses cristaux. Des objets précieux dont Samara était friande. Son poste influent au sein de l’Empire, gagné essentiellement à force de coucher avec les hauts dignitaires, et d’être l’intermédiaire entre les Ashnardiens et la Déesse des Sorcières, la redoutable et désirable Sha, lui avait permis de court-circuiter les lettres officielles annonçant la situation de Jubar, retardant ainsi le moment où la nouvelle éclaterait. Grâce à un Portail de téléportation, elle s’était rendue à proximité de Mol Duinne.

Bien qu’il n’y ait plus aucun humain, la peste était aussi véhiculée par les animaux, et, si les démons étaient bien plus résistants que les humains, ils n’étaient pas non plus insensibles aux maladies. Elle avait donc choisi d’atterrir à bonne distance de Mol Duinne, et, grâce à de rapides tests magiques, elle établit que la peste n’était pas là. Soit elle n’était pas encore venue, soit elle avait contourné Mol Duinne. Samara s’avança donc à travers la silencieuse forêt, contournant une scierie abandonnée, où quelques instruments encore posés ici et là indiquaient clairement que les habitants étaient partis dans la plus grande hâte. Elle vit le moulin à eau, posée près d’un étang et d’une passerelle en bois, permettant d’observer la scène, et poursuivit son chemin, atteignant finalement le petit village isolé.

Il n’y avait aucune fortification l’entourant, car la région était calme. D’un pas lent et sexy, sa queue ondulant de gauche à droite, frottant parfois le sol, Samara s’avança le long des rues ne sentant aucune présence. La place centrale était vide, l’église abandonnée. Même le prêtre était parti, avec ses ouailles et ses assistants, ce qui amena un sourire sardonique à Samara, qui se permit d’entrer dans l’église. Une vieille légende disait qu’aucun démon ne pouvait entrer dans une église sans être foudroyée sur place. Elle y entra donc sans crainte, caressant des doigts les bancs nus.

*Sha doit sans doute influencer mon jugement sur ces courageux prêtres...*

Elle observa la statue de l’Homme-Jésus, hésitant à l’envie de commettre un blasphème. La tentation de rejoindre la tour de Jubar fut la plus forte, et elle sortit, remontant la rue, jusqu’à voir la tour. Elle était dans un coin, et était un ancien grenier, avant que Jubar ne la rachète au bailli local. Le manoir du seigneur local était également vide. La tour avait probablement eu une bonne activité. Les magiciens étaient généralement bien appréciés, car la populace pensait que leurs sorts éloignaient le mauvais œil, protégeant la ville des loups et des brigands. De plus, ils étaient souvent consultés par les agriculteurs, et leurs sorts étaient appréciés des enfants, ainsi que leur magie blanche... Ce qui en faisait généralement les ennemis des apothicaires et des guérisseurs, mais Mol Duinne était trop pauvre pour avoir un dispensaire médical performant. Et Jubar avait de bonnes compétences en magie blanche. Il connaissait notamment un sort miraculeux, permettant de lutter contre les migraines résultant de l’alcoolémie, ce qui en faisait un très grand ami commun.

Se rapprochant de la tour, Samara ressentit alors une présence familière. Un autre démon, ce qui amena sur ses lèvres un léger sourire. Quelqu’un avait réussi à al devancer, mais cette personne n’était là que depuis récemment. Samara s’avança donc, raffermissant son allure, et ferma les yeux, étendant ses cercles de perception magique pour visualiser l’intérieur de la tour, le mobilier, le décor. Une téléportation devait toujours s’accompagner de cet indispensable postulat, afin de ne pas se retrouver dans un meuble, ce qui revenait à une explosion de matières, et à une mort rapide, indolore, et sanguinolente.

Elle repéra le démon, au dernier étage, et se téléporta instantanément.

Samara se téléporta pile devant une magnifique créature noire, qui avait de belles ailes noires. Elle crut même, sur le coup, être tombée sur une Ange déchue, mais son aura n’était pas celle des Anges, mais bien celle des démons... Ou, plutôt, d’une appétissante démone. Elle avait mis le trésor de Jubar dans un lourd sac, et Samara pencha la tête sur le côté, sa queue continuant à remuer autour d’elle.

« Ce sac n’est pas assez lourd pour porter un tel butin, petite démone. Il se déchirera en deux dès que tu tenteras de t’envoler. »

Son ton était doucereux, mielleux, sensuel. Samara était une créature très sensible à la beauté, et cette femme avait un très bon capital beauté, pour être honnête.

« Je m’appelle Samara, se présenta-t-elle alors, un léger sourire amical sur les lèvres. Et toi, belle femme ? »
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Ayane Geko
Avatar
-

Messages: 226


Démon


Voir le profil
Fiche
« Répondre #2 le: Août 18, 2013, 08:07:11 »

Putain, encore un démon ? Des démons, encore des démons, toujours des démons ! J'en avais ras-le-cul à la fin ! Mais bon, je pensais vraiment que j'attirais les démons en faite, je devais avoir une sacrée odeur tout de même ! Enfin, je regardais la démone, elle avait la peau rouge et brillante, et une queue ! Elle était plutôt mignonne à part les cornes qu'elle avait sur la tête, c'était bizarre, mais ça lui faisait un certain charme. En fait, je l'a trouvé sexy. Bref, elle avait dit quelque chose qui ne m'avait pas plu, elle croyait que j'étais un ange déchu, je pouvais lire dans sa tête, et non madame je ne suis pas un ange déchu, je suis belle et bien une démone, comme tu en as finalement conclu ! M'enfin, je l'a regardait curieusement, je n'avais jamais vu une telle créature auparavant, si j'avais déjà vu le diable en personne, mais on aurait dit la femme du diable justement, sa peau rouge, ses cornes et sa queue me faisait penser à ça. Je continuais à la regarder quand elle me dit que le tissus qui enveloppait les pièces allait se déchirer une fois que j'aurais prit mon envol. Elle n'avait pas tord en faite, mais après tout pourquoi elle me disait ça ? J'avais pas besoin de conseils.

"Il ne se déchirera pas, mais merci du conseil" Lui dis-je en lui tournant le dos.

C'est vrai quoi, elle voulait quoi ? Le trésor j'imagine, mais elle sera déçue, car je l'avais trouvé avant et elle pouvait toujours courir si elle croyait que j'allais gentiment lui filer. J'avais pas fait tout ce chemin pour rien merde ! Bon elle ne savait pas que j'avais des pouvoirs, enfin si elle devait le savoir mais pas ce que j'avais hérité. Je suis capable de contrôler les éléments, alors le tissus n'allait surement pas céder si je décidai de m'envoler. Bref j'allais pas lui étaler ma vie tout de même. Et puis elle se présenta sous le nom de Samara, je détestais ce prénom car il me faisait penser à un film d'horreur. Belle femme ? Elle avait dit belle femme ? Haha mais pour qui elle se prenait pour m'appeler de la sorte ? C'est vrai que j'étais belle, mais bon je n'aimais pas qu'on se foute de ma gueule, surtout avec le sourire qu'elle avait aux lèvres.

Elle croyait parler à qui elle ? Ne savait-elle pas qui j'étais ? Ah non j'suis bête, elle ne pouvait pas le savoir c'est vrai. Bref, je n'avais pas envie de me présenter, alors je ne le fit pas, la regardant de haut en bas avec un air de curiosité. Ma seule préoccupation c'était le trésor, je devais rentrer, et tout de suite. C'est pourquoi je vins lui dire.

"Je dois partir, au revoir Samara."

Je ne savais même pas pourquoi je lui avait adresser la parole, mais bon. J'approcha d'elle pour continuer mon chemin car je devais passer devant elle. Quelle aura magnifique qu'elle dégageait.
Journalisée

Samara
Avatar
-

Messages: 459



Voir le profil
Fiche
« Répondre #3 le: Août 21, 2013, 04:32:04 »

Samara sentit la femme venir dans sa tête, et comprit avoir affaire à une télépathe. Elle se concentra un peu mieux pour fermer ses pensées, verrouillant son esprit. L’Archimage n’aimait pas qu’on s’amuse à farfouiller dans sa tête. La démone était visiblement guère enthousiaste à l’idée de croiser un homologue de sa race... Ce qu’on pouvait comprendre. Les démons n’étaient pas réputés pour s’aimer entre eux. Pour autant, cette mystérieuse femme, non contente d’être belle, avait aussi quelque chose qui attirait Samara : les trésors de Jubar, dont elle comptait bien s’en emparer. Samara la regarda silencieusement. La snobant complètement, la mystérieuse femme aux cheveux noirs s’avança vers elle, bien décidée à partir. Samara aurait tout à fait pu la laisser partir... Mais ce n’était pas dans son intention.

« Je dois partir, au revoir Samara »

L’Archimage répondit en conservant les bras croisés, sa queue ondulant dans son dos, alors que la femme se rapprochait d’elle.

« Partir ? répéta-t-elle. Mais nous venons à peine de nous croiser, ma belle. »

Et, disant ça, Samara se concentra légèrement. La démone était maintenant juste à côté d’elle, quand des espèces de liens noirs, magiques, jaillirent du plafond et du sol pour s’enrouler autour des bras et des jambes de la femme, l’immobilisant, tandis qu’un autre s’enroula autour de son cou. Il s’agit de tentacules noirs offensifs, un sort de magie noire que Samara maîtrisait bien. Si elle le voulait, les tentacules pouvaient s’auréoler d’éclairs noirâtres particulièrement dangereux, mais, en l’état, elle voulait juste retenir un peu cette femme. Les tentacules se mirent à serrer ses membres, et Samara tendit sa main, caressant l’une des joues de la femme, se mettant juste devant elle. Elle caressa tendrement sa peau.

« Je n’aime pas qu’on me snobe, petite femme... Ni qu’on prenne ce qui m’appartient. »

Et, disant ça, les tentacules balancèrent alors la démone, qui atterrit de l’autre côté de la pièce, roulant sur le sol. Samara regarda des yeux le sac de toile entourant le coffre, et utilisa sa magie. Les fibres et les éléments composant le sac se déchirèrent alors de part en part, faisant apparaître le coffre. D’un coup, Samara l’ouvrit, voyant quantité de breloques, de livres, et quelques talismans magiques importants. Jubar devait y tenir, et Samara sourit devant cette connaissance étalée devant elle. Elle reporta ensuite son attention sur la démone.

« Je ne veux pas que ce trésor... Tu es également à moi, petite femme, je t’apprendrais la politesse. »

Samara disait cela sur un ton très sérieux. Elle aimait bien la beauté, et cette femme, indéniablement, était belle. Elle se mit donc à sourire, en croisant les bras, attendant sa réaction. Samara était une Archimage particulièrement puissante. Et, de ce qu’elle pouvait voir, cette mystérieuse démone, qui avait refusé de lui dévoiler son identité, n’était pas de taille contre elle.
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox