banniere
 
  Nouvelles:
P'tit jeu pour fêter Halloween !
Venez jouer avec nous !!



Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1] 2
  Imprimer  
Auteur Sujet: Quelles heureuses retrouvailles [Darthestar]  (Lu 2849 fois)
Magikya
Invité

Fiche
« le: Mars 30, 2013, 08:35:09 »

Les draps blanc du lit bougeait étrangement. Une ombre s'y glissait, elle le sentait qui touchait ses cuisses. Elle essaya de bouger, mais ses mains étaient attachées au lit, elle ne voyait pas ce que c'était. Elle sentit une main agripper ses seins sous les draps. Magikya ne pouvait rien faire alors qu'elle se mit à sentir un liquide blanc couler sur le corps. C'est alors qu'elle vit la tête d'un adolescent sortir des draps, tout souriant, montrant ses dents hideuses. Cet adolescent ?

Magikya se réveilla brutallement, ses cheveux ébouriffés. Sa poitrine se soulevait rapidement après ce cauchemar, elle sentait quelque chose se tordre dans sa poitrine ; un mauvais préssentiment, très mauvais même.
Elle alluma une bougie qui reposait sur une table de chevet, puis elle se dirigea vers une grande fenêtre qu'elle ouvrit afin de s'ahérer. Le vent frais et calme la rassura et lui ramena la raison. Elle posa la bougie sur une étagère à côté de la fenêtre afin que le vent ne la souffle pas.
Elle resta ainsi posée un moment. Elle ne portait qu'une nuisette noire et une culotte de la même couleur. Son regard se posait sur toute la plaine depuis sa chambre, l'une des plus hautes du château et probablement la plus grande et confortable.

Cependant, le calme ne venait pas complètement, elle avait toujours ce mauvais sentiment en elle. Ce rêve qu'elle avait eu, ce garçon, elle l'avait rencontrée quelques heures avant sa avec... Darthestar, ce démon. Elle pensait désormais à ce vampire, c'est alors qu'elle eut une illumination : il n'était pas loin !
Elle enleva sa nuisette pour prendre sa robe habituelle, son chapeau, ses bas et son baton de magie. Puis elle ouvrit la porte de sa chambre, il n'y avait aucun garde. Une fête avait été organisée, les soldats étaient rares dans les couloirs. Les seuls encore aptes au combat se trouvaient sur la muraille, normalement personne n'était en mesure d'entrer, rien qu'avec la taille immense des murailles. Mais elle le savait, cela ne pouvait empêcher ce démon d'entrer.

Elle se mit ainsi à parcourir les couloirs, l'esprit alerte, les sens aux aguets. Ses talons marquaient doucement le bruit de ses pas sur le sol, chacun de ses mouvements dévoilait ses longues jambes fines et sa poitrine bougeait délicatement, ne portant aucun soutien-gorge.
Journalisée
Darthestar
Créature
-

Messages: 3053



Voir le profil WWW
Fiche
Description
Darthestar est un être d'un bon mètre 95, et il s'agit surement de l'exemple typique de l'homme torturé par sa nature.

Devenu vampire par le biais d'une bien compliquée histoire, il essayes tant bien que mal de dominer son instincts, mais son combat avec lui même le rend parfois instable et maladroit.

Homme contemplatif, il est avant tout un voyageur et n'use de sa puissance que dans les cas les plus extrêmes, y préférant une certaine forme de sagesse.
« Répondre #1 le: Mars 31, 2013, 12:13:24 »

-Tu as été adorable Candice, merci

-..Oh monsieur Darthestar ce n'est rien.

Le vampire qui avait vécu les derniers jours dehors était enfin à l'abri grâce aux efforts d'une jeune servante tout à fait adorable, du nom de Candice. Elle lui avait déjà donner par deux fois de la nourriture cette semaine, malgré son propre refus, et voilà qu'en le voyant dehors, assis dans une des rues les plus sombres de la ville, la petite avait choisit de l'inviter à se diriger avec elle vers les portes du château. Bien sur le vampire avait eut du mal à accepter une telle proposition, mais cette demoiselle avait le coeur sur la main, et avait argumentée de longues minutes afin de faire à ce que Darthestar la suivent, bien malgré les nombreux dangers que cela entendait et la possible dure punition qu'elle aurait à souffrir si la chef se rendait compte de la présence d'un être étranger au personnel du château à l'intérieur des murs. Néanmoins, étant donner que le vampire voyait toutes ses bonnes raisons de ne pas accepter être balayée, il avait bien dû faire face à cette éventualité qui était d'obligatoirement suivre cette douce demoiselle avec le coeur sur la main... C'est donc vraiment emplie de ce sentiment de redevance qu'il se mit à marcher dans ses pas jusqu'au chateau.

De là, y entrer fut assez compliqué, étant donner qu'il ne fallait pas que d'autres soient au courant qu'il venait. Par chance la garde de la porte arrière était une amie de cette Candice, et elle accepta de faire passer le vampire sous le couverts de " Tu es trop gentille mais je ne peux pas blâmer ta conduite. Allez passe" . Après ce fut un jeu de petits pas, tandis que l'un passait derrière les fourrés, l'autre avançais un peu plus loin pour prévenir si il y avait du monde ou non, et si il fallait se cacher un peu mieux pendant que tel ou tel personne arrive. Candice témoignait que les femmes les plus proches de la reine étaient d'un niveau militaire peu commun. Cela n'effrayait certes pas le vampire, mais il ne pouvait pas non plus avouer son véritable fond à cette charmante enfant, aussi faisait-il profil bas et suivait-il cette âme charitable dans les grandes cours arrières du château, sous le couverts nocturne, pour enfin qu'il arrivent tout les deux sans un bruit dans la salle de stockage des denrées alimentaires, où Candice posa son paquetage et alla fermer les portes pours qu'ils soient un peu en sécurité pendant un moment.

-Malgré tout je ne peux que dire merci face à ta gentillesse.

-Je vous l'ai dis ce n'est rien du tout ... Je vais devoir aller travailler, mais il n'y a que moi qui viens ici, donc vous pouvez être rassuré, on ne pourras pas savoir que vous vous êtes arrêté ici, dans le château, pour vous sortir de la peine du froid extérieur. Je ne peux vous ordonner de rester ici, mais ce serais le moins dangereux pour vous, un intru finirait vite en charpie dans ces lieux ! Enfin je vous laisse, à plus tard.

-Oh euh avant, puis-je te demander d'arrêter de me vouvoyer ? C'est gênant.

-Vous voulez que ...euh ... Tu veux que j'essaye ainsi ? D'accord Darthestar, je vais essayer. Allez à plus tard.

Elle sortit, après avoir déverouillé le loquet vers l'intérieur du château, et lui fit un dernier signe avant de disparaitre, laissant ainsi le vampire seule au milieu des oeufs, des légumes, des pièces de viande toutes fraîches d'aujourd'hui et des morceaux de céréales joliment empaquetés et rangés. Le vampire n'avait donc rien d'autre à faire que de se caler dans un coin et d'attendre que la jeune fille revienne quand elle aura finit de travailler pour qu'ils puissent discuter tout les deux, ou manger un petit truc ensemble jusqu'à l'aube prochaine. Il devait être bien tard étant donner l'obscurité dans laquelle ils avaient baignés lui et elle en se dirigeant vers les hautes tours du château, et l'aurore ne pointera peut être pas tard, mais point tôt non plus, et le vampire avait déjà du mal à rester dans cette pièce après dix minutes d'attente. Enfin, comment dire, il y avait tout un château dans lequel marcher, voyager, rêvasser, et il était là à attendre comme un idiot que les choses se passent. Cela ne lui plaisait en rien, et il fallait qu'il se dégourdisse les jambes et la tête. Aussi le choix fut vite fait, et il se redressa avant de passer la porte du local de stockage.

Une demi-heure plus tard, il avait éviter de nombreuses gardes et se baladait dans le troisième étage de la tour, tranquillement, observant avec une certaine lenteur le monde qui l'entourait. Il était un peu nostalgique, car même si c'était loin, la dernière fois qu'il avait ainsi visiter une telle bâtisse remontait à une ou deux années, lorsqu'il était étrangement tombé dans le pays des ombres. Il se baladait en observant les tapisseries, les meubles, réfléchissant simplement à ce qui l'entourait, le résultat étant qu'il faisait un peu moins attentions à ses sens, même si pour l'instant il avait put agir avec cette vitesse inhumaine qui faisait qu'on croyait toujours voir une ombre et que finalement rien ne se trouvait là. Il ricana un peu en pensant qu'il y allait qurement y avoir bientôt des histoires de la salle de garde comme quoi un fantôme se balade tard le soir dans les couloirs de la haute bâtisse. Ayant fait un bon tour du troisième, il entama de monter au quatrième étage, toujours emporter par le plaisir de sa petite balade... Qui allait surement se terminer une fois le pied posé sur le palier.
Journalisée


Magikya
Invité

Fiche
« Répondre #2 le: Mars 31, 2013, 11:53:09 »

Grat et Dostran discutaient tranquillement, sans réellement faire attention à l'environnement alentours. C'était à eux de faire leur garde dans ces couloirs sombres et froids, rien de plus ennuyeux. Il ne se passait jamais rien, d'autant qu'il devait être près de trois heures du matin. Ils marchaient ainsi, le bruit de leurs bottes silencieuses les accompagnant.
Leur discussion s'envinema lorsqu'ils parlèrent de Rostraryan, un minotaure dément, lui et son bataillon de diverses créatures venaient de rentrer au château il y a deux jours. Ce bataillon était réputé pour sa barbarie, ils ne suivaient les ordres de Magikya que car il y avait une récompense à la clé, mais s'ils apprenaient qu'il y avait plus gros ailleurs, Grat et Dostran en étaient certains, ils n'hésiteraient pas à se mutiner. D'autant que parmi eux se trouvait un étrange chaman aux pouvoirs dont la source était inconnue des autres et difficilement blocable. Quoiqu'il en soit, les soldats humains de ce chateau ne les appréciaent guère, ils étaient presque obliger de baisser le regard lorsqu'ils les croisaient.
Ils s'arrêtèrent subitement, ils venaient d'entendre des pas, silencieux aussi, des talons. Ils avaient la main sur le pommeau de leur arme. 

Mais ce fut Magikya qui apparue devant eux.

-Vous deux, suivez-moi,je crois qu'un intru èrre dans le chateau.

Ils la suivirent alors, sans trop savoir ce qu'ils cherchaient exactement et en espérant que l'intru n'était qu'un vulgaire espion ou autre chose qui ne signifiait pas de grands dangers. Les deux soldats jetaient quelques regards vers Magikya et son corps, elle était d'une beauté incroyable, ils regardaient ses seins se bouger librement et ses longues jambes fines.

-Le voilà !

Les deux soldats arrêterent leurs songes contemplatifs pour voir une ombre en face d'eux, un humain semblait-il. Magikya lanca subitement un sort pour l'empêcher de reculer, un mur se dressa ainsi derrière lui, bleu et translucide, mais normalement impénétrables. Les deux soldats sortirent leurs épes de leurs fourreaux tout en criant "à la garde !".
Journalisée
Darthestar
Créature
-

Messages: 3053



Voir le profil WWW
Fiche
Description
Darthestar est un être d'un bon mètre 95, et il s'agit surement de l'exemple typique de l'homme torturé par sa nature.

Devenu vampire par le biais d'une bien compliquée histoire, il essayes tant bien que mal de dominer son instincts, mais son combat avec lui même le rend parfois instable et maladroit.

Homme contemplatif, il est avant tout un voyageur et n'use de sa puissance que dans les cas les plus extrêmes, y préférant une certaine forme de sagesse.
« Répondre #3 le: Mars 31, 2013, 05:03:32 »

Le voilà au quatrième, toujours révassant et occupé à observer les alentours, sans prendre le soin de faire preuve de la moindre once de prudence, marchant au beau milieu du couloir, normalement, sans faire attention au bruit de ses pas, et sanas avoir pris le temps de libérer ses pouvoirs en cas de soucis. Cette époque où chacuns de ses gestes s'accompagnait d'une longue période de préparation, de mise en condition au cas où il fallait fuir, ou de repérage minutieux avant de s'attaquer à quelqu'un était révolue, et loin derrière lui, si bien qu'il ne voulait plus perdre autant de joie et de psontanéité en prévoyant les choses. Maintenant si il avait à se balader dans un château qui n'était pas le sien, et qu'il était repéré, advienne que pourra, il prendra surement la fuite avec toutes les manières possibles pour réussir, mais en tout cas il n'agirait plus comme il l'eut fait autrefois, à savoir vaincre les opposants sur son chemin pour aller chercher au cou de la demoiselle ce qu'il avait décider qu'il prendrait le soir venu. Non il était désormais d'un grand calme, il vivait dans le plaisir de la gentillesse d'autrui et des relations simple et agréable qu'était les relations humaines.

En tout cas il n'était pas dans cet état d'alerte maximale qu'il avait arboré durant des mois, alors capable de sentir le moindre ennemis approcher avant même que celui-ci ne se soit douter de sa présence. C'est surement cela qui faisait que le vampire allait aussi bien désormais, mais qui le déservait aussi dans des cas comme celui-ci, car soudainement il sentit une prséence juste au tournant du couloir, bien trop proche pour qu'il puisse engager un mouvement pour s'arrêter et trouver un lieu pour se dissimuler. De plus il n'y avait rien au quatrième étage de suffisament gros pour camoufler sa forme, sans parler du fait que c'était bien plus éclairer que les autres étages, ou les soldats se déplaçaient rarement, et donc ne ravivaient pas les torches. Il ne paniqua pas, resta d'un calme parfait en regardant autour de lui le moindre détails pouvant lui permettre de se dissimuler mais trop tard, les trois personnes arrivant en face venait de surgir du coin ... Et prirent le vampire par surprise car réagissant immédiatement, comme si ils étaient au courant qu'il se trouvait dans les couloirs du château, alors qu'il était quasiment certain de ne pas avoir été vue depuis le début de sa balade.

-Le voilà !

Cette voix, où l'avait-il entendu ? En tout cas il n'était pas tant de se faire de vieux os, les gardes étaient en train de sonner l'alarme, et il aurait tôt fait de se retrouver dans une situation fâcheuse, tout puissant et immortelle qu'il est. Il se prépare, saute en arrière pour rejoindre l'escalier le plus proche et percute un mur invisible, recevant une lourde décharge à cause du choc imprévu. Merde. Tombant au sol, sonné, il a du mal à se relever, la magie n'étant déjà pas son fort, et surtout parce qu'il s'était jeté de toutes ses forces vers cette protection qui l'empêchait de fuir, s'étant percuter viollement à celui-ci. Il était à la merci de ses adversaires et ceux-ci semblaient avoir bien vu l'occasion qui leur était offerte pour se jeter sur lui, arme dégainée. Par chance la confusion du vampire ne dura pas assez pour que ces deux là abattent leurs lames sur son corps, et dans un mouvement hésitant il para un des gardes en lui bloquant le poignet, et esquiva le second, avant de pousser l'un des gardes sur l'autres, les deux s'effondrant alors au sol.

Il se retourna, la troisième personne incantait. Il n'avait pas trop le choix, prenant une impulsion, il sauta contre le mur, dans un geste parfaitement inhumain, et se réceptionna derrière la mage, coupant son vêtement afin de la mettre à nue, la gêne lui obligeant surement de s'arrêtée dans ce qu'elle avait préparée. Il vit un corps, fin et blanc, de toute beauté, seul un sous vêtement cachant son intimité, sa poitrine restant complètement à nue, comme le reste de ses courbes, offert en cadeau à la moindre personne voulant la contempler. Et puis il fuit. Sans un regard en arrière, juste avec cette question au fond de lui que de savoir à qui appartenait cette voix qui lui donnait une impression de déjà-vue, il prit la poudre d'escampettes alors qu'il entendait les gardes du câteau monter à l'étage. C'était dangereux de rester ici, en cette place où il se ferait vite encerclé et il ne pouvait pas descendre par l'escalier alors ... Il restait les fenêtres. En ouvrant une à la volée grâce à une charge d'épaule méthodique et puissante, le voilà qui plonge jusqu'à un toit du premier étage, où il se rattrape sans se faire le moindre mal. Un véritable 10 sur 10 du saut artistique, avec même la petite pirouette à la fin pour ratterir sur ses jambes, sans soucis. En bas, dans la salle, des minotaures, et des voix difficilement audible, mais quelque chose le surprend :

-....Cette mage est une pu.... Plus d'argent.... Elle compte nous faire un coup par derrière... On ne peut faire confiance.... Mériterait de finir esclave....

Tient tient tient ... Il y avait des personnes qui portaient griefs à celle face à laquelle il avait du fuir. Cela allait l'arranger, il va pouvoir utiliser cela pour revenir à la salle de stockage le plus discrètement possible. Parfait !
« Dernière édition: Mars 31, 2013, 06:47:15 par Darthestar » Journalisée


Magikya
Invité

Fiche
« Répondre #4 le: Mars 31, 2013, 07:43:38 »

Magikya en avait oublié l'agilité et la rapidité de ce démon. Son saut la surpris, elle n'eut pas la présence d'esprit de réagir, le revoir c'était de nombreux souvenirs qu'elle avait tenté d'oublier qui remontaient à sa surface. La jeune femme était ainsi rester immobile alors qu'elle pouvait entendre le bruit feutré des pas de Darthestar qui s'enfuyait.

-Grat... Mate-moi ça, murmura Dostran alors qu'il se relevait lentement. Son regard était orienté vers Magikya.

Le regard de Grat suivi rapidement clui de son frère d'armes et s'immobilisa sur le corps de nu de sa reine. Un rêve éveillé après le cauchemar de cette ombre surhumaine. La jeune femme était magnifique, ses seins étaient d'une divine rondeur et ses tétons roses semblaient appeller ses mains à venir les caresser, les durcir. Cela lui changeait de sa femme qui n'avait plus aucune place dans son esprit, tout était orienté vers le soulèvement lent de la poitrine de cette fleur qui dégageait l'arôme le plus attrayant qu'il n'avait jamais rencontré.

Magikya vint rapidement à la raison. Elle ne s'était même pas apperçu du découpage, si rapide et insensible, comme une lame de vent, qui avait découpé d'un geste radical sa tenue. Elle se sentit honteuse devant le regard pervers de ses deux soldats. Elle passa rapidement un bras le long de sa poitrine pour cacher, tant bien que mal, ses seins.

-Vite, poursuivez-le et alertez la garde !

Le ton de sa voix, malgré la tentative de garder une certaine prestance, lui semblait maladroit. Mais les deux soldats s'exécutèrent, sans trop oser la regarder de nouveau mais se précipitant loin dans les couloirs, encore troublés par cette image.
La jeune femme tenait à les éloigner afin de ne pas subir plus longtemps cette humiliation. Ces vêtements tombés au sol étaient impossible à remettre. Alors qu'elle se baissa pour les ramasser et essayer, avec ces morceaux de tissus, de cacher sa nudité, elle ne vit pas les quatre paires de prunelles brillantes dans un couloir perpendiculaire. Drastrok, le chef du bataillon des créatures, un minotaure puissant et monstrueux, avec Stralznan, le chaman.
Ces deux-là avaient put observer la scène, ses vêtements tombés au sol, mais sans faire part de leur présence. La voyant ainsi si faible et nue, ils ressentirent un mélange d'excitation, mais aussi de haine pour cette femme. Sous l'oeil du Drastrok, le chaman avait comprit comment tirer avantage de cette scène. Il avait ainsi sortit un des nombreux parchemins magiques qui ne le quittaient jamais afin de capturer l'image de Magikya, lorsqu'elle fut nue, sur ce parchemin. le sort avait parfaitement marché, son corps avaient été fidèlement reproduit.

-Quelle catin... Montrons ça aux autres, ils verront qu'elle n'est pas digne de nous, dit à voix très basse le chef de bataillon alors qu'ils s'éloignaient tous deux rejoindre les autres.

Quant à Magikya, elle portait sa cape, maladroitement, sur son torse, tout en se dirigeant vers la chambre d'une de ses servantes afin qu'elle l'habille d'un vêtement simple avant de la raccompagner à sa propre chambre où elle reprendrait une tenue plus convenable et digne d'elle.

_____

Quelques étages plus bas, Slya rentrait, épuisée, d'une patrouille qui avait été faite à l'extérieur du château sans se douter, à un quelconque moment, du remue-ménage qui commençait à agiter le château. Une de ses servantes lui avait couler de l'eau chaude dans son bas, sachant qu'elle aimerait se reposer après cette éprouvante journée.
Slya toucha délicatement l'eau de ses doigts fins, celle-ci était encore bouillante, il est vrai qu'elle était rentrée un peu plus tôt que prévu. Elle soupira délicatement, heureuse d'être désormais tranquille. Malheureusement, sa chambre n'offrait aucune fenêtre, impossible donc de refroidir rapidement cette eau, il lui faudrait attendre.
Elle posa son arc et ses flèches sur son lit, lut quelques notes, puis s'apprêta à se déshabiller en tirant sur les lacets de son corset afin de pouvoir mieux respirer. Toutefois, alors que les ficelles se détachaient, dévoilant presque totalement sa poitrine, la porte de sa chambre s'ouvrit brusquement et une ombre inconnue surgit.
Journalisée
Darthestar
Créature
-

Messages: 3053



Voir le profil WWW
Fiche
Description
Darthestar est un être d'un bon mètre 95, et il s'agit surement de l'exemple typique de l'homme torturé par sa nature.

Devenu vampire par le biais d'une bien compliquée histoire, il essayes tant bien que mal de dominer son instincts, mais son combat avec lui même le rend parfois instable et maladroit.

Homme contemplatif, il est avant tout un voyageur et n'use de sa puissance que dans les cas les plus extrêmes, y préférant une certaine forme de sagesse.
« Répondre #5 le: Mars 31, 2013, 10:53:25 »

Voilà maintenant un bon quart d'heure qu'il était assis le long de la fenêtre, observant avec un grand sourire les personnes présentent dans la salle. Punaise ce qu'ils étaient stupides, mais au moins cela l'arrangeait beaucoup, il gobait avec une telle facilité ce que disait le vampire que celui-ci en avait même des remords, au fond de son enveloppe. En tout cas les minotaures étaient déjà sur le pieds de guerre, prévoyant leurs plans d'attaque sur les "pitoyables soldats du château". Certains autres êtres un peu échauffé avait déjà prévu de les suivres, et seuls ceux qui réfléchissait le plus (ou le moins) restaient encore debout ou assis pour l'écouter. De toutes manières il ne semblait pas non plus vouloir lancer l'assaut sans l'accord de leur chef, mais vu leur réaction, il était quasiment offert que le chef devait aussi en avoir long à redire sur la dame contre laquelle Darthestar les montait. Dame qui s'était révélée être la seigneur de cette contrée, ce qui avait vraiment surpris le vampire, lui refaisant faire le lien entre cette cité et cette grande et agréable forteresse dans laquelle il avait été hébergé alors qu'il était encore un homme faible et non pas le vampire tout puissant d'aujourd'hui.

En tout cas il venait d'acquérir les centaures à sa cause, et il ne restait plus qu'à faire comprendre aux trolls prétendument vivant, ce dont le vampire doutait étant donner le manque de réaction de ces êtres depuis qu'il les avait en vue, qu'il fallait se mettre en marche pour agir avant que la reine les trahissent en les vendant à une armée ennemie en guise de traité de paix et de base pour de nouvelles relations. Mais c'est à ce moment que les deux chefs de cette troupe décidèrent d'entrer, tandis que le shaman tenait dans sa main droite un parchemin étrange sur lequel était marqué... Attendez QUOI ? L'image exacte de ce qu'il s'était dérouler plus tôt, et on le voyait encore derrière, puissant personnage dont les griffes d'ombres acérés venait de déchirer en un mouvement toutes les protections de la femme. Il ne fut pas le seul surpris de voir cette scène, les deux chefs le regardant fixement sur le bords de la fenêtre, incapable de continuer de dire ce qu'ils avaient surement prévu de scander, cette photo à l'appui. Là, le vampire était en facheuse posture, et il allait falloir qu'il fasse encore preuve d'une grande capacité de tromperie pour s'en sortir. Ah ! Pourquoi était-ce quand il n'aimait plus cela qu'il était amener à en faire usage ?

- Que ... Que fais-tu là, parmi mes hommes ?

-Oh ne vous en faites pas, rien d'illégal. Il suffit de voir ce qui s'est passer plus tôt, vous voyez bien que je suis contre celle que vous détestez. Pour tout vous dire, je n'aime ni la tromperie, ni la trahison,  et encore moins cette reine qui m'avait proposé de vous vendre à mes chefs, contre une alliance et la paix ! Il parait qu'étant d'hideuse et d'insupportable créature, elle avait jugée bon de vous envoyer au plus vite au casse-pipe histoire de trouver des êtres plus efficaces, plus calmes, et à moindre prix que celui que vous lui coûtez. Vous savez les seigneurs sont ainsi, ils se moquent de la puissance des autres, ils ne sont pour eux qu'une simple chair à canon, une chaire à canon qui d'autant plus, ne sert qu'à servir ses ordres d'être faible. Et vous avez bien vu à quel point elle était faible, étant donner qu'une seule de mes attaques à suffit pour passer outre ses défenses et la désarmé, suite à mon refus, afin que je puisse fuir, et optionellement vous prévenir.

- Oh ! Très bien inconnu, pour m'avoir prévenu, j'oublierais toutes les insultes que je viens d'entendre dans tes propos. Mais la reine ne s'en tireras pas ainsi ... Je n'ai même pas besoin de ce bout de papier finalement.

-Oh bien sur, tuez-la, violez-la, qu'importe ... Par contre dépêchez vous, maintenant que j'ai réussis à fuir, elle n'aura de cesse de vous éliminer une fois vêtue, j'en suis certain. Levez vite vos armes contre elle ! Et pas de quartier !

Mes mots avaient marcher, et tout ce petit monde sembla se mettre en marche avec joie vers les couloirs, dirigés par leur chef. Un seul sceptique restait, le shaman, et par la plus grandes des chances, c'est l'homme que je comptais garder avec moi un moment. Je lui fis un geste discret, et il y répondit : Oui, il comptait bien rester pour me parler, surement était-il blesser dans son orgueil, car lui, le conseiller de ce puissant homme, venait de se faire surclasser en intérêt par un parfait inconnu. En tout cas une fois que même les trolls aient passer les larges portes de la salle, le shaman s'approcha du vampire qui quitta de son côté le rebords de fenêtres pour se poster face à lui. L'un avait la carrure typique d'un puissant guerrier, l'autre d'un vieux magicien, deux archétypes représentant typiquement la dualité entre ces deux êtres. Oh Darthestar aurait put s'épancher sur la singularité de cette image et son intérêt, mais pour l'instant il avait plus à faire que de se laisser aller à sa rêverie, et il regarda le shaman de haut avant de laisser un grand sourire couvrir son visage et ses lèvres, puis tendit la main pour recevoir le papier en main.

-Puis-je ? Je vous avouerais que cela m'embêterais d'apparaitre sur un tel document. Et puis ce n'est pas comme si vous en ayez encore besoin, à moins que la nudité de cette femme vous excite.

-Du tout ... Tient, je te la donne, maintenant à moi de ...

-Oh merci, et pardonnez moi mais j'ai une autre chose à vous dire, d'où le fait que je vous coupe. Apprenez que dans un autre monde, un appareil sert à faire ce que vous venez d'accomplir, à savoir mettre une image sur du papier ... Malheureusement pour vous, certaine choses font que vous ne pourrez jamais vérifier mes dires, ou encore moins témoigner de mes actions à vos chefs. Parce que ...

Et sans finir sa phrase il lui arracha la tête des épaules, dans un geste si vif que l'homme n'eut pas le temps de réagir. Parce que "je suis très en colère que tu ai fais cela à cette femme, qui mérite plus de respect que tout les porcs de votre genre". Il sauta par la fenêtre, emplie dans ses pensées, en entendant plus haut les bruits d'affrontement qui débutaient. Oui il se souvenait d'elle, elle avait bien changée, mais en la revoyant ainsi photographiée, il l'avait revu telle la jeune fille qu'il avait attaqué dans les grottes chaudes où il se réfugie pour devenir cet être monstrueux. Il se souvenait de cette attaque dont elle avait du ressortir particulièrement choquée, ainsi que son autre servante qui avait tentée de l'aider, sans savoir à quel type d'adversaire elle s'était promise, finissant bien vite dans le même état de servitude que sa maîtresse. Et maintenant elle était reine ? Décidément on ne soupçonne jamais assez la volonté cachée des autres. Enfin après deux trois sauts bien gêrée, le voilà qu'il se réceptionne dans une cours intérieur, et cherche à retrouver le chemin vers l'abri de stockage, lieu où il retrouverait Candice en toute sécurité.

À droite ou à gauche ? Quasiment sur que c'est à gauche, il s'y engage en courant, à une vitesse bien inhumaine, et il se dirige vers ce qu'il croit être les cuisines, qui lui permettront alors de rejoindre son asile en hâte. Développant peu ses pensées quand à Magikya, sauf en ce qui concerne ce sentiment de remords et de souffrances lié à la peine et aux affres qu'il a du lui faire subir à cette époque, il fonce en réfléchissant maintenant un peu plus à la mutinerie qu'il a déclencher. Étant donner la réaction des soldats un peu plus tôt quand il avait été affaibli, il s'agissait d'une armée relativement potable, et donc capable d'arrêter ces boeufs humains, au moins le temps que leur maîtresse use de cette magie si efficace que même lui n'avait pu s'en rendre compte. Voilà, la porte de la cuisine en vue, il s'y dirige et sans comprendre comment, se prend les pieds dans une marche, la seule marche de ce long corridor, encore une chose qu'il n'avait put voir à cause de son manque de prudence et d'attention. Partant en avant, il se rattrape et rentre dans la porte de la cuisine, telle une brute, l'ouvrant à la volée et poursuivant alors son mouvement déséquilibré. Comble des malchances, le voilà qui percute quelqu'un, et tente de s'y rattraper, sauf que la personne en question étant bien plus légère que lui, elle l'accompagne dans son mouvement, et tout deux finisse dans une eau presque trop chaude, elle en dessous, lui au dessus, la tête au milieu de sa poitrine complètement découverte sans qu'il n'y fasse trop attention, étant surtout bloqué sur le choc qu'il avait prit en percutant les bords de la baignoire, et le fait qu'il soit tremper des pieds à la tête, au bord de s'ébouillanter.

-Oh mince ... où je suis.

Il redresse sa tête,appuyant maladroitement sur un sein, tandis que la feuille avec la photographie de Magikya volette et échoue sur le sol de la salle, bien à la vue de tous, juste à côté du corset de la femme qui se trouve actuellement dans l'eau avec le vampire, celui-ci étant tomber durant la dégringolade.
« Dernière édition: Mars 31, 2013, 11:09:41 par Darthestar » Journalisée


Magikya
Invité

Fiche
« Répondre #6 le: Mars 31, 2013, 11:28:02 »

Magikya portait désormais une nouvelle tenue, aussi légère que la précédente et toujous sans soutien-gorge. Elle parcourait les couloirs avec une dizaine de soldats, retournant à la recherche de Darthestar qui ne pouvait avoir fui si loin. Sa robe se soulevait le long de ses cuisses à chacun de ses pas, la rendant très attrayante.

C'est alors qu'un bruit se fit entendre, celui... d'une armée en marche ! Comment cela était-ce possible ? Elle vit deux de ses soldats débouler dans le couloir, en sang.

-La légion des créatures se rebelle !

L'un deux tomba subitement, mort. L'autre détailla la situation ; la légion avait envahit le premier étage du château, tuant tout le monde sur leur chemin. Magikya savait qu'il y avait de nombreux magiciens parmis eux, mais elle pouvait au moins les ralentir en utilisant sa propre magie. en effet, seule deux portes gigantesques pouvaient mener au deuxième étage et sa magie les contrôlait. Elle ordonna ainsi à ses hommes de se diviser en deux groupes pour aller à chacune des portes.

Magikya, elle, garda quelques soldats d'élites à ses côtés, ils l'accompagneraient à la recherche de ce démon, elle sentait toujours qu'il n'était pas loin.

_____

En effet, un peu plus bas, Slya, les seins désormais nues se releva subitement du bain, trempée, sa petite jupe blanche devenue transparente et coulant à sa peau. Elle le repoussa subitement, d'un violent coup de pied face à cet étranger. SOn regard tomba alors subitement sur le parchemin où l'on voyait... Magikya, seins nus !
Elle se précipita sur son lit pour prendre une dague et faire face à cet être.

-Qui es-tu ?
Journalisée
Darthestar
Créature
-

Messages: 3053



Voir le profil WWW
Fiche
Description
Darthestar est un être d'un bon mètre 95, et il s'agit surement de l'exemple typique de l'homme torturé par sa nature.

Devenu vampire par le biais d'une bien compliquée histoire, il essayes tant bien que mal de dominer son instincts, mais son combat avec lui même le rend parfois instable et maladroit.

Homme contemplatif, il est avant tout un voyageur et n'use de sa puissance que dans les cas les plus extrêmes, y préférant une certaine forme de sagesse.
« Répondre #7 le: Avril 01, 2013, 12:12:35 »

Il était à moitié assomé, trop de truc en même temps, et si la jeune femme n'avais pas essuyer le moindre choc c'est parce que c'est le vampire qui avait prit les bords de la baignoirs dans le dos. Sans parler que ça avait de nouveau frapper là où plus tôt il s'était percuter contre le mur magique de la maîtresse des lieux, rajoutant une couche sur une douleur qui était déjà bien assez parlante pour se faire évanouir un homme sans qu'il n'est le temps de dire quoi que ce soit. Tout cela donc rendait le vampire complètement incapable de faire quoi que ce sois à part essayer de s'extirper maladroitement de la baignoir où il avait bien malgré lui bloquée la jeune femme qui se tenait dans cette chambre. Il ne s'est même pas encore rendu compte qu'elle était à moitié nue, et il ne fait pour l'instant rien d'autre de se déplacer vers l'arrière, ouvrant un passage pour que la jeune femme puisse sortir. Il se tient la tête encore endolorie, la douleur de son dos étant difficile à supporter, même pour lui, et il sent enfin sa compagne d'infortune se déplacer, preuve qu'il ne l'a pas non plus assomer. Elle fait quelques mouvements, comme pour s'extirper, tandis que le vampire reste là, incapable de continuer lui à se mouvoir.

Et enfin elle réussit à se relever de l'eau, belle elfe aux courbes légères et à l'apparence pure et raffinée. Elle sort en toute hâte de la baignoire, ce qui se comprend étant donner la gêne qu'il a du provoquer chez elle en l'embarquant dans l'eau sans prévenir, et le vampire ayant repris un peu d'aplomb fais de même, tremblant sur ses jambes, ses affaires noires ne montrant rien de son corps, mais le moulant maintenant de telle manière qu'il n'est difficile de ne pas voir le corps parfaitement entraîner qu'il arbore. Il fait quelques pas à l'intérieur de la chambre, chancelant, cherchant un appui où se maintenir et trouve le mur, s'y adossant avec douceur pour ne pas se faire plus mal qu'avant. Bon dieu dans quel état il était. Et le pire c'est que tout était de sa faute, si il ne s'était pas jeter contre le mur magique, il ne serait pas actuellement en train de tituber de manière misérable, et ça, ce n'était du qu'à une erreur de vigilance de sa part. Quand il recommence à voir un peu mieux, il voit la belle elfe à la poitrine visible, et mouvante de par sa respiration, chercher dans son lit et en ressortir une dague brillante comme la lune, tranchante comme un rasoir, laissant au vampire tout le soin de comprendre que la jeune femme avait été loin d'être amusée par la performance.

-Qui es-tu ?

-Darth ... Darthestar .... Je ...

Il s'avance vers elle, il lui semble qu'elle fais mine de prendre son couteau pour l'attaquer, mais elle n'en a pas le temps, car même dans cet état le vampire est maintes fois plus réactif et puissant que la rôdeuse, et le voilà qu'il lui pare son attaque en lui bloquant le poignet, prouvant par la une dextérité parfaite, surtout quand on voit qu'il est sur le point de s'évanouir, la lueur pâle dans ses yeux en témoignant. Puis soudainement on se rend compte que son geste n'est pas aussi maîtrisé qu'il n'y parait : Glissant sur le corset de cuir détrempé à cause de l'eau de la baignoire qui est en petite partie tombée au sol, le voilà qu'il part en avant en emportant à nouveau Slya, la plaquant dorénavant sur son lit, dans une position plus que gênante. Leurs visage sont à moins de 5 centimètres, et un sein est bien empoignée par une main solide qui cherchait depuis tout à l'heure une attache à laquelle se tenir. Leurs corps plus bas sont un peu plus séparés, mais le genoux de Darthestar vient presser contre les lèvres intimes de la rôdeuse, relevant sa jupe bien haut, celle ci ne cachant désormais rien. et plus haut, sa main armée est toujours maintenue par le vampire à moitié conscient.

Il la regarde et soudain il l'entends. Le sang qui court dans les veines à cause de l'adrénaline, du plaisir ou de la peur. Ce sang qui l'appele, lui donne envie, et lui promet de se rétablir tellement vite pour lui offrir enfin la capacité de partir loin de ces tours et de cette enceinte, afin d'éviter de créer d'autres soucis. Elle doit le sentir, l'homme quitte son visage et approche de son cou, embrassant celui-ci, doucement, comme à chaque fois qu'il se prépare à mordre une personne. Il s'y prépare, approche ses crocs de la chair et ferme sa machoire sur la gorge de la femme... Sauf qu'il retire sa tête au dernier moment, s'empêchant de boire. Qu'avait-il essayer de faire ? Il s'était promis de ne plus boire de sang sans l'avis de la personne concernée. Sur le cou de la femme, deux zébrure rouges, les crocs avaient éffleurés la peau de la demoiselle mais n'avait pas percer. C'était suffisant pour créer ces vagues de plaisirs si spéciale malheureusement, et Darthestar repoussant l'idée qu'il ait failli perpétuer encore ses anciens crimes s'écarte vivement. Son genoux, puis sa jambe dans le mouvement frotte tout le long du sexe de la pauvre demoiselle, puis sa jupe s'en trouve déchirée, alors que le vampire tombe en arrière, sur les fesses, puis se redresse et fuit de la chambre, maladroitement, sa vision se troublant.

---

Au second, les affrontements font rage, et les portes que Magikya avait fermés permettait déviter les débordement, ce qui donnait un net avantage aux soldats de la reine, qui vainquait pour l'instant sans trop de soucis les troupes bestiales. L'affrontement faisait rage, mais la tactique payait, et pour quelques morts parmi les soldats, les non-humains se retrouvaient déjà diviser de moitié, si bien que le chef avait eut vent d'un moyen de gagner bien plus efficacement, grâce à un de ses subordonnés qui descendit vite aux étages inférieurs afin d'accomplir la mauvaise besogne. Les sors des monstres étaient faible, mais il en pleuvait de toutes parts, et c'était bien le seul truc qui empêchait les soldats de libérer tout leurs potentiel offensif durant cet affrontement. Après une demi-heure d'affrontement, voilà que les troupes non-humaine se retrouvait au quarts de leurs effectifs, et le derniers mage de ce côté ci ayant été mis à terre, les soldats se préparaient à une charge sanguinaire pour finir l'affrontement par une victoire totale, quand enfin le chef du côté des minotaures fit son apparition. À côté de lui se trouvait un ogre, tenant Candice, la préposée aux courses, vêtements déchirés et jambes écartées au dessus du sexe disproportionnée de l'ogre.

- Eh, la reine des prostituées ! Je sais que tu es là, et je t'invite à venir me voir directement si tu ne veux pas que ta servante vive sa défloration et sa mort au même moment.

Là ... il allait falloir la jouer fine si elle voulait s'en sortir, tout en sauvant celle qui la sert. Le cef et l'Ogre sont au beau milieux de la pièce, près des cadavres, et sont dans une position telle que le moindre faux pas sera fatale pour la petite candice, actuellement en larme.
« Dernière édition: Avril 01, 2013, 12:21:24 par Darthestar » Journalisée


Magikya
Invité

Fiche
« Répondre #8 le: Avril 01, 2013, 12:42:13 »

Slya se précipita dehors, quasiment nue, la dague à la main. Elle fit quelque pas à travers les couloirs, peu inquiète de sa tenue, voulant surtout rattraper cet agresseur, mais celui-ci était surhumain. elle arrêta ainsi rapidement sa course, essouflée par tant de surprises. C'est alors qu'elle vit... des gobelins !
Ceux-ci venaient en renfort de l'armée des créatures, ils grimpaient les murs de l'extérieur et une dizaine déja étaient entrés dans ce couloir. Il y eut un moment de stupeur, puis la belle se mit à fuir, courant à travers les couloirs. Ses seins se ballotaient et sa jupe déchirée risquait à chacun de ses mouvements de glisser et de tomber.
Derrière elle, elle entendait les pas des gobelins qui étaient à sa poursuite, courant sur les murs et le sol. Il ne fallait pas qu'elle se fasse arrêter, elle devait à tout prix prévenir le reste de l'armée, sinon ils seraient pris à revers et cela risquait d'être leur fin.
Cependant, d'autres grappes de soldats apparaissaient de tous côtés. Slya ne savait plus où, précisement, elle se trouvait, elle avait perdu tout sens d' l'orientation. C'est alors qu'elle se retrouva dans une grande pièce rectangulaire. Il n'y avait qu'une sortie alors que les ennemis derrière elle, étaient de plus en plus proche.
La porte du bout de la pièce s'ouvrit sur... Les cavernes d'eau chaudes, il n'y avait aucune sortie possible. Elle se retourna alors, près à défendre chèrement sa peau.


_____


Magikya se retourna subitement, surprise. Elle s'était retrouvée isolée de ses soldats et la scène qu'elle vit la laissa silencieuse. Elle ne savait que faire, choquée.
Mais sa raison pris le dessus, elle laissa tomber son baton, et un pas après l'autre, s'approcha doucement de ces crétaures, fixant la pauvre servante dans les yeux, elle était paniquée. La jeune femme tentait de trouver un moyen de les tromper et de s'enfuir avec la servante, elle réflechissait à toute vitesse, mais rien ne venait, elle était épuisée.
Journalisée
Darthestar
Créature
-

Messages: 3053



Voir le profil WWW
Fiche
Description
Darthestar est un être d'un bon mètre 95, et il s'agit surement de l'exemple typique de l'homme torturé par sa nature.

Devenu vampire par le biais d'une bien compliquée histoire, il essayes tant bien que mal de dominer son instincts, mais son combat avec lui même le rend parfois instable et maladroit.

Homme contemplatif, il est avant tout un voyageur et n'use de sa puissance que dans les cas les plus extrêmes, y préférant une certaine forme de sagesse.
« Répondre #9 le: Avril 01, 2013, 02:06:06 »

Le chef minotaure la regarda s'approchée avec un grand sourire sur les babines, lui donnant un air d'être satyrique. Les bras croisés, l'air patibulaire mais vainqueur, tout cela cumulé ne faisait rien de plus dans le fond qu'enlaidir encore un peu cet être qui déjà ne ressemblait pas à un grand prix de beauté, tout particulièrement parmi les siens d'ailleurs. Il posa les yeux sur l'ogre, lui interdisant bien d'assouvir la moindre pulsion, ou sa masculinité en sentirait le contre-coup, et il reposa son regard sur la reine désarmée qui marchait vers lui, avec un air fière, mais aussi cette lueur dans le regard qui semblait dire qu'elle ne pouvait pas agir autrement en oubliant l'état de sa servante. La dite servante qui, traumatisée, bougeait son bassin pour essayer de l'acérter de l'axe du sexe de l'énomre monstre, qui lui laissait déjà sortir de son glands ces quelques gouttes de spermes qui laissaient entendre qu'au moindre avis positif du minotaure, il ne se laisserait pas dire deux foix la consigne avant de plonger son sexe entre les reins de la servante, créant une telle agonie pour celle-ci que la mort sera surement immédiate. Ces monstres étaient décidément pire que tout, ne reculaient devant rien.

Une fois la reine bien en face du minotaure, à un mètre de celui-ci, et qu'elle ai fait le dernier pas, le chef des troupes non-humaine ricana légèrement, avant d'être prit d'un énorme fou rire qui fut accompagner par tout les rires qui pouvait s'échapper des gorges de la troupe quasiment décimée. Prenant tout le couloir, ce bruit tonitruant éclatat dans le château comme une annonce de la pire des choses imaginables, et étant donner la réaction générale des troupes de cet être méprisable, il était quasiment évident que depuis un moment les êtres non-humains avaient rêvé de ce moment où la bâtisse serait à eux, et que la femme qui leur servaient actuellement de chef serait à leurs pieds, prête à accomplir les basses besognes. Deux soldats quittèrent le front selon un geste de tête du large guerrier qu'était leur maître, et ils vinrent se placer avec un air particulièrement vicieuxsur les côtés de la reine, tandis que le minotaure s'approche d'un demi mètre, prit le disque que la jeune femme installait dans le dos, et l'envoya voler au loin, tel un frisbie, pour qu'il ratterisse avec un tintement clair près des escaliers.

-Tu entends ce son, catin ? C'est le bruit de ta déchéance ... Par contre je remarque que tu as beaucoup de vêtement pour quelqu'un qui aime être nue ! Les gars ? Dévêtissez moi la demoiselle, montrons à ses gardes qu'est-ce que sont de vrais hommes !

Et alors Magikya put se sentir palper. Les deux gardes, bien excité, étaient en train de lui enlever ses épaulettes, puis attrapèrent le haut de la robe de magykia pour la tirer vers le bas, faisant tomber le fin plastron qui se trouvait à l'avant au passage, libérant ainsi sa poitrine parfaite et tellement synonyme de luxure, de bonheur sexuel. Il prenait leur temps, comme le souhaitait le chef, afin que la reine puisse sentir autour d'elle le regard de chacun de ses hommes sur son corps de rêve, qui ferait bientôt le fruit d'un traitement ignoble dont le chef minotaure prenait plaisir rien qu'a y penser. Enfin le haut ôté, l'un des gardes se servit de l'étoffe pour faire un noeud autour des poignets de la reine, dans son dos, afin qu'elle ne puisse se défendre. De toute façon au moindre mouvement de protestation qu'elle ferait, elle risquait la vie de sa servante, aussi lui était-il conseillée de rester parfaitement calme et raisonnable. Ce n'était qu'un petit château qui allait lui passer dessus, on en faisait pas un drame à ce niveau, et on apprenait à écarter les cuisses, c'est tout !

Puis les bas y passèrent. Les étages de jupes, une par une, était ôtée à Magikya, révélant à chaque fois un peu plus ses jambes fines et délicates, ne donnant aux hommes de ces lieux que l'envie de participer à ce qui se déroulait actuellement, à savoir le futur viol de leur maîtresse. Certains déjà avait du mal à se tenir en place, et aurait bien facilement trahit leurs reines en allant faire battre leurs couilles en rythmes contre le bassin de cette femme si délicieuse et agréable qui se faisait effeuillée sous leurs yeux. À la fin, il ne resta à cette puissante magicienne que ses jambières et ses protèges-bras, ainsi que son dessous, donc les mains des soldats orques avait déjàpénetré le secret, une paire malaxant ses fesses devant tout l'auditoire tandis qu'une autre main caressant l'entre-jambe de la demoiselle, jouant avec les fines lèvres intimes. Le minotaure la regarda alors, toujours avec ce sourire immonde, et la gifla d'un coup sec, l'envoyant au sol devant tout le monde, et il s'approche alors d'elle pour la placer sur le ventre d'un coup de sabot bien placée.

-Regardez soldats ce qu'est votre reine, une traînée, une catin, que je vais défoncer, et que tout le monde défonceras cette nuit !

Alors le minotaure attrape sa culotte, et lui tire les fesses vers le haut, afin que son derrière soit visible pour tout le monde, et plus facilement atteignable pour lui. Il lui déchira alors ce qui servait encore à dissimuler son intimité, montrant à tout le monde ce qui rendait selon lui cette femme si faible, si inférieur à lui, ce sexe, qui ne servait qu'à se faire saillir pour les hommes pour servir de jouet pour adulte, avant d'être ramenée à sa place qui est celui de servir l'homme supérieur. Il passe d'ailleurs un de ses gros doigts dans l'intimité de la reine mise au sol, et commence à le remuer en elle en riant, appréciant de trainer dans la boue celle qui pendant si longtemps à essayer de lui paraitre supérieur. Puis il se devêt. Il enlève ses tassettes et la partie basse de son armure pour sortir un sexe de taille peu commune, et de viser le sexe de magikya, en clâmant haut et fort devant l'assemblée qu'il allait enfin remettre une pute à sa place. Puis le néant. Le gland de l'énorme sexe du minotaure se trouvait bien aux portes de celui de la reine, mais elle venait de se faire éclabousser par un liquide moins visqueux que du sperme, et bien rouge étant donner les tâches sur le sol. Darthestar venait de tuer le chef minotaure, son bras étant enfoncer dans la boîte cranienne de celui-ci jusqu'au coude. Plus loin, Candice était au sol, encore choquée, l'ogre ayant été stérilisé à vitesse grand v. Et seul le vampire restait, son bras désormais sortie du corps de l'ancien chef non-humain, apparemment pas en forme.

-Qu'est-ce que vous foutez ... Finissez moi ces merdes !

---

Ah les gobelins, charmante créature. Vous savez ce qui plait plus à un gobelin qu'une potentielle guerre, des litres de sangs, la possibilités de récupérer les honneurs de son clan et d'ainsi pouvoir dévorer de la chair humaine à foisson, jusqu'à avoir tant et tant manger qu'on ne peux plus rien dévorer et juste aller chier sur les morveux pour qu'ils se taisent ? Eh bien une humaine. Les gobelins adorent les humaines. Pas au goût, mais du point de vue sexuel. Il n'y a rien de plus bon au monde que d'avoir réussi à saillir une belle humaine et d'avoir joui en elle, de l'avoir rempli entièrement et ce partout. Et ce même si elle résistait. De toutes façons les relations gobelines sont telles que jamais un rapport sexuel n'est consentant, aussi ils ne voient pas pourquoi faire la baise à une humaine contre son gré serait une marque de déshonneur comparé à un gobelin qui l'aurait obtenu par volonté de la femme servant de vide-burne. Et même c'est plutôt celui qui l'aurait obtenu sans soucis qui serait déshonoré, voyons franchement, la femme qu'il aurait obtenu ne serait même pas son jouet, et il ne l'aurait même pas maitrisé pour qu'elle tente de se défendre et geigne durant l'acte.

Et là franchement, ils étaient vingt à être venue pour aider un ancien amie qui leur avait promit de la chair fraiche, et voilà qu'ils avaient vu cette humaine, toute nue dans les couloirs, n'attendant que leurs bites bien dures pour se faire sauter comme une prostituée. Tout de suite les priorités ont changées, et les voilà tous à sa poursuite, observant son corps fin et blanc se dandiner devant leurs yeux emplis d'envies et de désirs plus salaces les uns que les autres. La petite course dure quand même un moment, mais à vingt contre une la victoire était déjà assurée, et quand enfin la femme cesse de fuir et se met en position de défense, c'est le double de ce qu'elle avait remarquée qui lui sautèrent dessus, sans armes ne voulant la blessée, et leurs sexes durcies ridicules déjà sorties, prêt à être usés sur la rôdeuse. Bien sur l'affrontement fit rage, mais voilà, elle avait beau en tuer un bon nombre, à savoir une douzaine, elle finit par se faire submerger par les huit restants, qui la colle à terre et la bloque en étoile, chaque gobelin lui tenant un membre pour ne pas qu'elle puisse se relevée. Puis en vient deux, un à chaque extremités, ravi du spectacle.

-Hmmm ! Jolie femme miam ! Nah doit aimer la bite de gobelin hein ? Doit beaucoup aimer, déjà toute mouillée !

Et les voilà qui s'affairent à leurs besognes. L'un vient la prendre part la gorge, l'autre s'empare de son sexe. Mais il faut dire que leurs sexes sont minuscules, et on peut même se demander si ils sont capable de lui offrir le moindre plaisir, mauvais comme ils sont . En haut il n'arrive pas à enchainer deux mouvements sans partir à gauche ou à droite, et en bas le sexe du gobelin ne va pas assez profondément et n'est pas assez large pour offrir le moindre frissons à Slya, une véritable catastrophe. Oh par contre les gobelins semblent ravie, les quatre au niveau des membres frottant leurs petits membres au passage sur le corps de la rôdeuse, tandis que les deux qui n'ont rien à faire sont en train de se masturber au dessus de la femme violée. Ce doit d'ailleurs être les deux meilleurs du lot, non pas qu'ils aient l'air mieux menbrés, mais au moins il se tiennent un peu plus à leurs place ! Est-ce que ceux-ci auraient un cerveau contrairement aux autres ? Sincérement on peut en douter. En tout cas le constat est là, au rez-de-chaussé du château, il y a quelqu'un qui à moins de chances que les demoiselles du second étage.
Journalisée


Magikya
Invité

Fiche
« Répondre #10 le: Avril 17, 2013, 07:25:23 »

Magikya n'eut pas l'opportunité d'être rassurée par la mort de son ennemi. Un soldat venait de lui donner une tunique, que portait une servante désormais morte, que la foule des créatures mit une barrière magique d'une puissance incroyable entre Magikya et son sauveteur.
Un camp de créatures se tenaient non loin et ils avaient accourus à l'aide de leurs compagnons. Ils étaient deux fois plus nombreux que ceux présents dans le château, c'est pour éviter des risques de révoltes qu'un camp avait été établis à l'extérieur et par peur des loups-garous, membres de ce bataillon.

Les créatures poussaient les soldats et Magikya vers les étages inférieurs du chateau. Le combat dura plusieurs heures jusqu'à ce que Magikya et une dizaine de ses soldats finissent dans les souterrains, repères grandioses des crétaures. Ils se retrouvèrent dans une grande salle, ancienne salle du trone d'un roi tyran où les quatre murs étaient composés de multiples cellules.
Magikya, en frappant de son épée, put voir de nombreuses personnes de sa cour dans ces cellules. Les soldats autour d'elle tombaient, les uns après les autres, ils n'étaient plus que trois, puis deux... Et là, nul sauveur ne pourrait arriver rapidement, il faudrait au moins une journée au plus grand des magiciens pour franchir les barrières magiques.
Magikya se battait merveilleusement, ses mouvements étaient semblables à une danse, sa robe se soulevant et se baissant, dévoilant presque ses charmes, mais les créatures attendaient patiemment qu'elle se mette à baisser sa garde, ce qui ne tarderait pas, et alors, qui sait ce qu'ils leurs feraient dans cette salle aux multiples arcades magiques.
_____


Alors que Slya sentait le sperme blanc des gobelins la couvrir sur tout le corps, un puissant troll apparu. A sa vue, à les gobelins s'écartèrent sans demander leur dû. Le troll avait reçu l'ordre de ramener tous les ennemis au sous-sol. Il souleva délicatement la jeune femme qui s'évanouissait et l'emmena vers les sous-sols.
Journalisée
Darthestar
Créature
-

Messages: 3053



Voir le profil WWW
Fiche
Description
Darthestar est un être d'un bon mètre 95, et il s'agit surement de l'exemple typique de l'homme torturé par sa nature.

Devenu vampire par le biais d'une bien compliquée histoire, il essayes tant bien que mal de dominer son instincts, mais son combat avec lui même le rend parfois instable et maladroit.

Homme contemplatif, il est avant tout un voyageur et n'use de sa puissance que dans les cas les plus extrêmes, y préférant une certaine forme de sagesse.
« Répondre #11 le: Avril 17, 2013, 09:29:22 »

Il avait vu les choses se passer à une vitesse folle. Il venait de tuer les deux principaux ennemis et était là, devant ce parterre de soldats muets et cette raine dont le corps magnifique était dévoiler à tous. Putain il avait jamais voulu ça. Il pensait que cette femme, dôtée de ses nouveaux pouvoir aurait eut toutes les capacités de matés une petite rébellion, mais celle-ci semblait avoir prise des proportions hors normes, et le vampire s'en voulait encore d'en être l'origine, même si il se doutait bien que ce shaman avec son bout de papier de merde aurait très bien pût les liguer contre la reine sans son aide. Néanmoins il fallait voir la vérité en face, il avait bien tout fait pour la mener à ce genre de confrontation, et même si c'était inévitable il ne pouvait pas regarder directement cette jeune femme au corps de rêve sans sentir au plus profond de lui cette profonde douleur qu'apporte la trahison alors qu'il était sûrement le premier à devoir prendre soin d'elle, en compensation de ce qu'il lui avait fait par le passé. Mais il était affaibli, sa vue se troublait, et ses sens vampiriques ne purent le prévenir de la suite des opérations ...

Alors qu'il allait se redresser, couvert de sang, un immense mur opaque et argenté se dressa autour de lui, ne lui laissant qu'à peine la place de se mettre debout, et il entendit très vite au dehors les bruits d'un affrontement redoublé, et surtout celui de la douleur des soldats de la reine, dont les cris aigus dépassaient facilement la protection magique qui l'entourait. Il essaya de crier des directives, de leurs dires par où il était venu pour qu'ils puissent tous fuir et vite, mais ils ne semblaient pas l'entendre, même la grande reine archimage était tout à fait incapable de lui offrir la moindre réponse tangible. Il était isolé, ici, avec la tête du minotaure qu'il avait décapité comme signe de sa traîtrise et de la culpabilité qui devait imprégner son coeur. Le dégoût le prenait à la gorge, et sans savoir pourquoi il partit un peu en arrière, trop en arrière à vrai dire, et son dos rencontra la barrière magique argenté, lui renvoya un choc égale à ce qu'il avait subit plus tôt. La douleur lui remonte vive le long de l'échine, et vient percuter son cerveau fatiguer avec une telle puissance que le vampire tourne de l'oeil, et s'évanouit.

---

L'affrontement, violent, implacable, avait décimé tout les soldats de la reine, sauf ceux qui avait été fais prisonnier ou qui avait rejoint les ennemis pour une raison X. Désormais seule, Magikya était entraînée dans un ballet mortel, sans fin, où chacun de ses pas flirtait avec la mort, et où le moindre de ses défauts pouvait créer une large erreur la menant à la défaite. En plus des adversaires déjà nombreux au départ, la pauvre femme avait soudainement vu un bon nombre de gobelins s'ajouter à ses assaillants, lui compliquant encore plus la tâche, mais ce fut quand le chef loup-garou arriva dans la salle que ce fut la fin pour la pauvre demoiselle. Dwan du pelage d'ébène était un guerrier, qui loin du minotaure ne s'était pas mis sous les ordre de Magikya parce qu'elle payait bien, mais parce qu'elle avait été jusque là la plus forte. Et Dwan ne respectait que la force. Maintenant cette pauvre faiblette sans une goutte de magie et avec un art de la lame juste assez suffisant pour ne pas se faire tuée lui inspirait le dégoût... Et elle ne méritait plus d'avoir sous ses ordres l'un des plus puissant chef de guerre de ces contrées, selon le dit chef courroucée par ce qu'il voyait.

Si elle a eut le temps de remarquer, elle n'aura par contre pas le temps de riposter. Le loup-garou encore sous forme humaine et déjà puissant avait prit un gobelin et l'avait jeter avec force sur la personne de Magikya. Bien sur la magicienne peu sotte avait tranché cet étrange projectile assez rapidement avant qu'il ne lui arrive en pleine figure, mais le loup garou suivait juste après, et elle prit alors un prodigieux coup de poings dans les côtes qu'elle avait laissée sans garde après son coup, le chef lycanthrope lui faisant cracher tout l'air qu'elle avait dans les poumons et l'amenant alors au sol, sans qu'elle ne puisse faire quoi que ce soit, il n'en fallut pas moins de temps pour qu'elle soit maîtrisée, et que son épée lui soit bien éloignée des mains pour qu'elle ne cherche pas à se défendre inutilement. Elle sentit la patte du loup-garou désormais tout à fait transformer se poser sur sa nuque, en signe de domination totale, et maintenue au sol elle ne pouvait plus faire grand-chose à part attendre le jugement de cet être guerrier.

- Placez la dans une geôle, elle est comme les autres, une soldate vaincue, et pas un pantin ! Magikya, dommage pour vous, vous étiez faible, et les faibles se soumettent aux plus forts, souvenez vous en ! Maintenant cette salle, ainsi que ce château m'appartienne. Occupez vous d'abords des souterrains, je veux que vous connaissiez le moindre recoin de ce trou, et que vous en fassiez notre premier bastion ... Après la ville, nous nous attaquerons aux tribus alentours ! Exécution !

Il était un guerrier, contrairement à cet abruti de Drastrok. Lui, il allait penser un peu moins avec son sexe, et bien plus avec son arme, et ce qui comptait c'est qu'il devienne le maître du royaume que s'était constituée la magicienne, pas qu'il se perde en un ébat sexuel inutile avec une femme déjà vaincue dans tout les sens du terme. Magikya fut transportée jusqu'à une geôle où elle fut jetée par deux de ses propres hommes, afin de lui faire un peu plus comprendre qu'elle ne valait désormais plus grand-chose. C'est écroulée et épuisée qu'elle entendit les portes se fermée derrière elle, avec ce bruit caractéristiques de fer clinquant. Il n'y avait plus un son, à part quelques lamentations bien plus loin, mais elle avait été menée dans une des geôles les plus reculées, et elle ne pouvait pas compter sur l'aide ou le soutien d'une voix familière, quelle qu'elle soit. C'est un petit peu plus tard qu'elle entendit une nouvelle fois les gonds de la porte s'ouvrir, lentement, et qu'elle se sentit jetée au mur avant de même de pouvoir réagir, avant d'y être attachée Par deux robustes chaînes. La portes se referma alors et elle entendit enfin la voix d'un non-humain, surement un survivant minotaure qui se moqua depuis les ténèbres au dehors :

- Sans ton sauveur tu peux rien faire hein ? T'es une pute comme l'avait dit le chef... Bah t'en fais pas je t'ai amener un pote pour que tu t'amuse bien, et nous ainsi que les autres on va profiter pour regarder... Parce que faut pas dire, mais Dwan, il pense pas aux soldats qui veulent voir ton petit con se faire déchirer ! Quoique est-ce qu'il sera assez petit ...?

- Naaah ... moi n'as veux humaine sur bite ! ... nah nah ... ça aimer les salopes !

Et le petit gobelin qui avait été mis dans la geôle avec Magikya lui sauta dessus avant d'enfoncer son petit sexe dans son vagin, la sienne étant juste assez grande pour que magikya puisse ressentir la honte du plaisir sexuel lié à ce viol. Dehors ce sont les ricanements des hommes qui purent lui faire ressentir la colère et la honte, et elle sentit au cours des heures qui suivirent le jet chaud de plusieurs hommes passer entre les barreau pour voler sur son corps dont la tunique déchiquetée et maltraitée par le gobelin ne cachait plus grand-chose. Le petit peau-verte était d'ailleurs inépuisables, et plus les heures avançaient plus il se mettait à dire n'importe quoi, preuve que les soldats l'avaient bourré de Sjiguis, une drogue gobeline rendant ces petits êtres fous et inépuisables. Il jouit sans s'arrêter en l'ancienne reine, la remplissant à peine le sperme finissait de s'écouler entre ses cuisses irritées par les incessant passage de l'être. Puis il s'écroula raide mort, épuiser de toute l'énergie qu'il avait dépenser dans cette entreprise. Dehors les rires fusèrent, avant que la porte claque, et qu'elle sente que ses chaînes sont enlevées du mur, avant qu'elle ne se fasse traînée on ne sais où ... Puis elle entend des voix:

- Eh Grat, tu trouve pas que l'idée du troll là, celle de manger l'autre prisonnière était vraiment bête ?

- Ouep t'as raison Dostran, tant mieux qu'on a réussi à les convaincre avec NOTRE idée, ça va être du grand spectacle.

- Oui t'en fais pas, j'ai toujours voulu les voir comme ça !

Ses anciens serviteurs l'avait trahie, et encore plus dur, c'était eux qui avait trouver une nouvelle torture à lui faire subir. Amenée dans une pièce peu éclairée, elle fut vite attrapée par les personnes du coin et elle fut revêtue de cette tenue avant d'être rejetée sur une espèce de grande table en marbre où elle entend déjà les tentatives de jouissements contrôlée d'une personne incapable de tenir à ce qu'elle devait être en train de subir. Deux personnes la retournèrent alors sur le dos et elle vit Slya vêtue d'un haut en cuir ouvert, et portant au niveau des reins un gode-ceinture, tandis qu'un minotaure est en train de la prendre par son autre trou. Elle était comme sa reine couverte du sperme des soldats ennemis, et semblait avoir subit un traitement bien égale au sien. Puis elle vit le minotaure soulever Slya comme un pantin, et la placer entre les jambes de Magikya, avec un sourire dément. Ils s'activent à plusieurs, et elles sont vite placées de telle manière que chaque coups de reins du minotaure entraîne un coup de gode-ceinture en Magikya. Puis justement le soldat entame de reprendre son viol, sur les deux femmes désormais, tandis que les autres soldat regarde le spectacle en reprenant leurs masturbation excessive. Devant elle, en larme, Slya jouit sans pouvoir rien faire.

-Pardon ma reine ... Pardon mon amie

---

-Terreur des Glaces !

La barrière magique vola en un milliers de petits morceaux glacées. Darthestar, furieux et réveillé par un nouveau choc dans son corps avait finit par profiter de sa lucidité pour jeter son pouvoirs le plus puissant, réduisant en morceau de glace tout ce qui l'entoure dans un rayon de 15 mètre. LA barrière magique avait tout manger d'u coup et n'avait pas supporter le choc. Quand Darthestar se rendit compte de ce qui l'entourait il comprit bien que le combat n'avait pas dû tourner en faveur de la reine, et il distingua rapidement l'odeur de celle ci parmi les autres effluves qui imprégnait ce château afin de la pister. Il descendit les escaliers à toute vitesse, puis ce fut au tour des échelles avant qu'il n'arrive dans une espèce de souterrain puant le fauve à plein nez. Darthestar détestait ça, et il ne savait pas combien de temps il avait été assommé aussi il fallait obligatoirement qu'il rejoigne au plus vite la jeune femme pour la sauvée. utilisant toutes ses capacités en tant que mobilité, il parcourut avec vitesse les dédales afin de rejoindre celle qu'il n'avait pu protéger de l'assaut non-humain. Même ces gardes, obstacles sur son chemin, n'avait le temps de voir qu'un trait avant de s'effondrer, la mort était passée.

Enfin il arriva dans la salle et vit l'affreux spectacle. Celle qu'il avait vu se baigner, violée par un sexe disproportionné, celui d'un minotaure, tandis que la reine était obligée de subir les assauts avec une même violence, mais via un sex-toy attaché à la pauvre elfe sans défense. Beaucoup furent ceux qui le remarquèrent, mais c'était trop tard, le vampire courroucé calcula pile la distance pour que Magikya et son amie soit au delà de 15 mètres, et il déclencha une nouvelle fois la terreur des Glaces, réduisant tout les êtres l'approchant en petit morceaux bleutés brillant. La peur du restant des soldats furent total, et le reste fuit à toute vitesse au travers des diverses galeries découverte pour sonner la garde. Seul le minotaure prit dans son affaire resta, et sentit alors les griffes du vampire lui arracher le coeur, le faisant malheureusement jouir dans les fesses de Slya, une nouvelle honte pour le vampire. Il prit alors la carcasse et l'arracha des corps des deux demoiselles, puis il les regarda avec dépit. Il ne voulait pas leurs dire cela, mais il ne pouvait pas vraiment en faire autrement vu la situation :

- Je suis désolé de vous dire ça, surtout que je n'ai aucuns pardon... Mais il faut partir vite ... Je peux porter l'une d'entre vous, mais je ne pourrais pas le faire pour vous deux... Ils vont sonner la garde sous peu, il faut que vous vous leviez, que nous trouvions vos affaires et que nous fuyons. Dépêchons !

Il récupéra les deux épées du minotaure, et leurs en tendit une chacune. Ça allait être dur pour elle, mais pas le choix.
Journalisée


Magikya
Invité

Fiche
« Répondre #12 le: Avril 17, 2013, 10:32:01 »

Les deux jeunes femmes évadées et le vampire courraient à toute vitesse à travers les couloirs des souterrains. A eux trois, ils formaient une troupe plutot étrange, le vampire devant les deux femmes, Magikya les seins nus et un léger pagne et Slya complètement nue à l'exception d'une veste en cuir.
Les seins des deux femmes se ballotaient ainsi dans un mouvement hypnotique et excitant, leurs tétons roses pointant et leurs corps couverts de sperme blanc.

Au bout de quelques minutes, ils trouvèrent une petite pièce, vide, seules quelques tenues et armures y trainaient, datant d'un temps révolu. Magikya, l'esprit plus serein que Slya, rassemblait ces débris de vêtement pour voir ce qu'elle pourrait en faire. Cependant, même si elle se posait quelques questions sur la présence de ce vampire qui, lors de leur première rencontre, n'avait été que peu agréable.

Magikya donna un corset en armure à Slya, la tenue couvrant le plus le corps car Magikya voyait comme elle tremblait. La magicienne, sans magie car épuisée, et reine déchue, fit une armure beaucoup plus légère, elle n'avait pour l'instant aucun moyen de s'habiller plus chaudement. Elle était ainsi vêtue d'un capuchon, d'un long pagne sous lequel elle n'avait rien, de longs gants et bottes. N'ayant rien pour le torse et ne souhaitant pas non plus être seins nues, à l'aide de quelques longs morceaux de cuir elle réussi adroitement à couvrir ses mamelons. Bien rudimentaire, pensa-t-elle, dès qu'elle le pourrait elle prendrait des vêtements qui dissimuleraient moins ses atouts féminins.

Mais, les deux femmes et le vampire n'étaient pas tout à fait seuls. Des tableaux étaient accrochés un peu partout dans les couloirs, et notamment ceux traversés par le groupe, et dans la pièce où ils se trouvaient. Ces peintures étaient imprégnées de la même magie que celle qu'avait utilisé le chaman. Sur chacune de ces toiles on pouvait ainsi retrouver les images de leur fuite, indiquant, en plus de leurs tenues osées, par où ils s'étaient enfuis.

Au bout d'un moment, les trois individus arrivèrent dans une pièce rectangulaire, large, quelques colonnes soutenaient le plafond. Et au moment où Darthestar ferma les lourdes portes derrière eux, un trol surgit de nul part, criant de toutes ses cordes vocales, il tenait une énorme masse qui frappait le sol autour de lui.
Les deux femmes l'attaquèrent mais, épuisée, Slya prit un violent coup au niveau du ventre, l'armure métallique sous ses seins étaient complètement tordue et l'empêchait de respirer. Magikya, en sautant pour rejoindre son amie, dévoila un peu trop son intimité cachée sous son pagne causant une certaine excitation chez le troll qui ne put voir la rapide attaque de Darthestar contre cette créature.

Magikya enleva la plaque métallique que portait Slya afin qu'elle puisse de nouveau respirer, mais si cela permit à la jeune femme de reprendre sa respiration, son bas-ventre était désormais nu.
Journalisée
Darthestar
Créature
-

Messages: 3053



Voir le profil WWW
Fiche
Description
Darthestar est un être d'un bon mètre 95, et il s'agit surement de l'exemple typique de l'homme torturé par sa nature.

Devenu vampire par le biais d'une bien compliquée histoire, il essayes tant bien que mal de dominer son instincts, mais son combat avec lui même le rend parfois instable et maladroit.

Homme contemplatif, il est avant tout un voyageur et n'use de sa puissance que dans les cas les plus extrêmes, y préférant une certaine forme de sagesse.
« Répondre #13 le: Avril 18, 2013, 12:29:36 »

C'était une fuite pure et dure. Darthestar ayant un stade largement supérieur à toutes ces larves n'aurait jamais eut le moindre souci pour s'en sortir si il avait eut devant lui un petit peu de temps. Le plus gros souci venait plutôt du fait qu'il était désormais accompagné par deux jeunes femmes qui, loin d'avoir on pouvoir et son expérience, était d'autant plus affaiblie que le traitement qu'elles avaient reçu avait été particulièrement violent. Magikya semblait quand même mieux tenir le coup que sa servante, apparemment nommée Slya, mais malgré tout il ne fallait pas se faire d'illusions, aucune des deux n'était viable dans un affrontement, leurs jambes tremblaient bien trop, et leurs corps encore frissonnant était bien trop sensible à ce qui se déroulait aux alentours. Pour l'instant ils ne faisaient qu'enfiler les couloirs, silencieusement, et le vampire s'était placer à l'avant pour parer à tout éventualité. Il n'y avait quasiment personne sur leurs chemins, preuve qu'il devait s'être rassemblé pour pouvoir attaquer tout en même temps, sûrement espéraient-ils bloquer le vampire en le combattant par le nombre, et ils n'avaient pas tort, ce dernier ne pouvant plus user de son sort si les deux filles se trouvaient à sa portée.

Quand il entrèrent dans la petite pièce et aperçurent les vêtement, le vampire sourit et les fit vite entrée afin qu'elle se change. Lui de son côté observait les deux portes, ne voulant déjà pas les gênés, et surtout étant bien trop méfiant actuellement pour en pas imaginer que de tels objets aient été placés la tel un piège pour les attirer tout les trois à leurs pertes. Bienheureusement ce en fut pas le cas, et il se retourna pour les regarder, sans avoir un petit mouvement de recul en voyant ça. Slya, menue, avait en plus dans cette armure un air pur et tellement doux malgré la honte qui se lisait sur son visage que le vampire avait vraiment beaucoup de mal à ne pas la penser mignonne. Mais là où il avait eut le plus gros bon de coeur, c'était envers Magikya, qui n'avait pas pu trouver grand chose à part du cuir de bien mauvaise qualité pour se vêtir, et qui était encore maintenant largement peu couverte, même si elle avait enfin de quoi dissimuler son bassin. Le pauvre homme eut bien du mal à se réprimer et soupira un petit coup pour calmer ses instincts avant de se retourner vers la sortie, observer les alentours, puis leur fit signe de le suivre, pour qu'ils reprennent leur course.

Les bruits des troupes non-humaine s'accumulait derrière eux, et ils n'avaient plus trop le choix que de faire de nombreux détours pour essayer de gagner du temps. Pourtant à la grande peur de Darthestar pour les deux demoiselles, ces êtres semblaient étrangement toujours retrouvés leurs traces. Slya, alourdie de plus par son armure semblait avancer de moins en moins vite, ce qui obligea le vampire à l'attraper rapidement et à l'emporter dans ses bras pour qu'il puisse continuer de fuir sans définitivement se faire rattraper. Sans trop se rendre compte, il se prit à la contempler: quand il avait été affaiblie il n'avait pas vu à quel point elle était frêle, et étrangement le vêtement ainsi que l'armure qu'elle portait maintenant ne faisant qu'accentuer cette fragilité, même si cela apportait en même temps une bien belle part de beauté. Ses fines courbes soulignée par le corset de métal, et les longs collants et gants blancs qu'elle portait lui apportait de cette élégance qui contrastait vraiment avec le visage à moitié en pleur, à moitié gêné qu'elle n'avait pas pu quitter depuis qu'elle avait été obligée de faire subir elle-même le viol à sa maîtresse. Même la tassette, disproportionnée par rapport à son corps, en rajoutant une couche quand à la fragilité de Slya, petite elfe qui ce soir devait être un peu perdue.

Lors d'un infime moment de sa course, il voit un flash du coin de l'oeil, au niveau d'une peinture mural et pose son regard sur le bout de papier tout en continuant sa course. Sur celui-ci, l'image changeait, prenant l'apparence de lui et des deux demoiselles qui l'accompagne. Mince, voilà comment ils faisaient pour les rattraper, les tableaux qu'ils avaient croisés durant leurs courses étaient en train de recopier leurs parcours, et du coup il n'en devenait que plus facile de les suivre. Tant pis il allait falloir se replier, ils n'arriveront pas à les distancer dans ce cas ci, Magikya ne tiendra pas une augmentation de l'allure, et Darthestar ne pouvait pas vraiment non plus prendre de vitesse avec Slya dans ses bras. Il bifurqua vers ce qui semblait être un cul de sac, clairement, mais les parois rapprochées du chemin pouvait lui permettre à lui, le vampire, de défendre sans soucis les deux femmes si des adversaires s'approchaient. Et là par bonheur ce n'est même pas un cul-de-sac, mais une grande salle qui en débouche, étant certes sans sorties, mais possédant une porte solide que Darthestar s'empressa de fermer après avoir posé Slya au sol, délicatement.Il place la barre devant pour bloquer, puis attrape une énorme roche venant d'une colonne en ruine et la jette devant la porte, la bloquant définitivement avec un bruits sonore, un gros boum ... Peut-être un peu trop fort d'ailleurs pour une simple pierre de colonne ... Euh ?

Il se retourne, et c'est non pas la pierre mais un énorme troll qui venait de créer ce bruit, tenant dans sa main un gourdin ressemblant plus au tronc d'un arbre millénaire qu'à autre chose. Slya se releva pour l'affronter mais trop tard, le vampire trop loin ne put l'empêcher de prendre un violent coup de masse dans le corps, l'envoyant volée contre une colonne un peu plus loin. La reine bien sure s'empressa de la rejoindre, non s'en faire attention à ses vêtements qui dévoilèrent quasiment tout de son corps sans lui demander préalablement son avis. Le troll en eut une superbe excitation, qui aurait presque pu mettre le diamètre de son gourdin à l'amende, sauf que malheureusement pour lui il ne pouvait plus faire grand-chose d'autre après ça, le vampire venant de l'éventrer à avec une telle rage que tripes et sang giclèrent dans toute la pièce. Le vampire déjà couvert de cette substance n'en fit guère attention. Pas le temps de se reposer, le cadavre tombe avec fracas, tandis que l'on entend les troupes non-humaines frapper contre la porte. Derrière, une vois imposante, celle de Dwan, perce la porte et résonne dans la pièce.

-Je ne sais pas qui tu es guerrier, mais ces femmes sont vaincues, et m'appartiennent. Rends les moi, et à mes hommes, immédiatement, et affronte nous pour avoir ainsi assassiner nos membres. Tu es un combattant, et fort, tu dois comprendre la nécessité de l'honneur, et la loi du plus puissant en ce monde doit être respecté. Les femmes sont faibles, qu'elles subissent le prix de leur faiblesse.

-Dommage pour toi, Lycanthrope, mais je suis loin d'accepter de te les rendre. Apprends qui plus es, toi qui es près de cette porte, que je peux agir dans un rayon de 15 mètre grâce à mon pouvoir , et qu'ne me tenant près de la porte je peux vous pulvériser sans toucher les demoiselles en fond de salle, aussi je n'hésiterais pas à en faire usage. Vas-t'en, avec tes sbires. Dorénavant vous ne pouvez vous approcher de nous.

-Guerrier, tu es coincé dans cette salle, et tu devras sortir ... Et à ce moment là tu regrettera de m'avoir obligé à me retirer. TOUS AU CROISEMENT. Dés qu'ils sortent nous nous en occuperons !

Darthestar soupira en entendant les bruits de pas des non-humains, et il s'approcha lentement de la porte avant de s'asseoir sur ce bout de colonne qu'il avait mit là. Il vit Magikya dénuder Slya dont le corps avait été comprimé par l'armure, et l'air de soulagement que venait de prendre l'elfe remit sur le visage du vampire une léger sourire. Mais quand il vit que les deux corps des femmes n'étaient quasiment pas couverts, c'est une autre sensation qui s'empara de lui, sensation qui se manifesta au niveau de son entre-jambe, et qu'il cacha assez vivement en se tournant un peu de côté, afin d'être dos au demoiselles. Oui en effet ils étaient coincés ici, mais la pièce comportant quelques armoires dans lesquelles étaient placés des victuailles, et des cruches que Darthestar espéraient remplies. Il n'étaient donc pas en danger en ce qui concernait le repas, sauf pour lui, qui allait devoir se rationner au niveau sanguin. Tant pis, elle avait déjà suffisamment souffert, et le vampire savait qu'il avait la bien mauvaise attitude de prendre tout contre lui les femmes qu'il venait de mordre, afin de s'octroyer leur chair. Et ici, dans cette grotte, mieux valait pas leur faire revivre ce genre d'humiliation. Il enleva son lourd manteau et le leur envoya dans un grands geste, finissant donc juste en pantalon et botte.

-Reposez vous ... Je vais monter la garde, ne vous en faites pas. Prenez mon manteau comme couverture ou matelas et allez dormir dans un coin de la pièce, cela vous fera le plus grands bien.
Journalisée


Magikya
Invité

Fiche
« Répondre #14 le: Avril 18, 2013, 01:01:32 »

Le repas fut très simple, quelques créatures avaient dû occuper cette salle il y a peu et laisser les armoires. Ces mêmes armoires furent brisées afin de faire un léger feu de camp, quelques ouvertures dans le plafond servaient d'aération, ne les enfumant pas.
Les discussions étaient rares entre les trois évadés, les bruits de pas des céatures qui rôdaient autour les effrayait et les préocupait. Une fois ce sobre repas terminé, Darthestar s'éloigna un peu du feu, surveillant les alentours.

Magikya et Slya s'allongèrent près du feu. Slya portait le manteau du vampire, elle semblait très frêle dans ce grand manteau mais c'était un moyen de se réchauffer, d'autant que dormir avec une armure métallique était peu agréable, elle était ainsi seins nus sous ce manteau.
Les deux jeunes femmes avaient du mal à trouver un paisible sommeil, Magikya contemplait le plafond et les inscriptions. En plus, elle était obligée de dormir sur le dos afin que son pagne ne dévoile pas trop son corps. Au bout d'un moment, la magicienne entendit Slya se lever pour aller rejoindre le vampire.

L'elfe s'approcha près de Darthestar que Magikya n'osait pas encore approcher, elle avait bien du mal à comprendre son retournement de situation mais elle lui demanderait des comptes une fois cette aventure terminée.

-Je... Je voulais vous remercier pour tout ce que vous avez fait pour nous... Vous êtes quelqu'un de bien.

En disant ces mots, Slya s'assit contre le vampire.

Mais, à l'autre bout de la pièce, Magikya ouvrit de grands yeux et se leva subitement, s'armant d'une épée qui était posée non loin d'elle. Elle pointa du doigt le plafond dont les inscriptions dorées s'illuminaient.

-Ils utilisent la magie ! cria la reine afin de faire réagir les deux autres, le moment de calme avait disparu, l'instinct de survie devait reprendre le dessus.

Les inscriptions étaient en fait des sceaux qui se mettaient à bouilloner de magie. Des gardiens se mirent alors à en surgir, tombant avec lourdeur mais agilité sur le sol qui se mit à trembler. Ils étaient semblables à des statues de pierres, hautes de deux mètres au moins. Magikya se mit à reculer pour avoir un point de vue d'ensemble sur cette situation dramatique, les gardiens de pierre sont insensibles à la magie et difficilement destructible, il allait falloir ruser.
Ces monstres de pierre étaient près d'une quinzaine, Magikya, la lame à la main, se mit à lancer un assaut contre eux, elle se servait de son agilité et de sa souplesse pour donner quelques coups, mais rien qui ne destabilisait suffisament ces gardiens, d'autant que deux des gardiens se dirigèrent rapidement vers la porte avec l'envie de l'ouvrir.
« Dernière édition: Avril 18, 2013, 02:29:08 par Magikya » Journalisée

Tags:
Pages: [1] 2
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox