banniere
 
  Nouvelles:
Pour participer à l'évolution du forum et faire entendre votre voix, n'oubliez pas de vous inscrire sur la liste des électeurs ! Vous aurez ainsi accès aux sujets sur lesquels le Staff consultera les membres. Plus d'informations ici !

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1] 2 3 ... 5
  Imprimer  
Auteur Sujet: Flèche & Plasma [Zenobia]  (Lu 6525 fois)
Iron Girl
Humain(e)
-

Messages: 286



Voir le profil
Fiche
« le: Février 08, 2013, 04:22:52 »


Detmold

Le coup l’envoya s’écraser contre un arbre, qu’elle arracha, avant de rouler sur le sol, terminant sa course hors du petit hameau, dans un délicat ruisseau. Secouant la tête sous la surprise, Iron Girl entreprit de rapidement se relever, et ses capteurs l’alertèrent d’un danger imminent. Une onde magique venait droit sur elle. Elle actionna instantanément ses propulseurs, et décolla du sol, évitant la boule de feu qui explosa au contact du sol, la déflagration envoyant valdinguer des morceaux de terre et de bois. En l’air, Iron Girl tendit ses bras, ciblant l’ennemi, et envoya deux décharges de plasma. Elles explosèrent au contact du sol, mais le magicien les évita en se téléportant, avant de se retrouver sur le toit d’une des cabanes en bois et en paille. Il leva son bâton, l’orbe magique à son extrémité se mettant à briller, et un nouvel éclair jaillit, frappant Iron Girl au ventre. L’hurlement de douleur de cette dernière fut inaudible de l’extérieur de son armure, mais elle s’écrasa dans l’une des misérables bicoques une pièce, pulvérisant une table, des stocks de bois empilés lui tombant dessus.

Detmold était un mage noir particulièrement redoutable, extrêmement talentueux, que Rachel poursuivait depuis la Terre, où il était venu, se faisant passer pour un riche collectionneur. Ayant des dons en polymorphisme, il avait réussi son coup. Son objectif était de s’emparer d’une relique magique se trouvant dans un musée, en Europe. C’était là-bas que Rachel l’avait affronté, avec l’aide d’alliés, mais le combat avait coupé court. Detmold était fort, et avait utilisé des sorts permettant de transformer les objets inamovibles en guerriers. Il avait réussi à s’enfuir, et l’enquête qui avait été menée avait établi qu’il venait de Terra. Il était connu sur cette planète pour être un mage s’intéressant aux arts occultes. Il avait étudié dans une académie, et était reconnu pour son talent. Detmold, toutefois, avait été renvoyé de l’académie où il se trouvait, car ses pratiques étaient contraires au code déontologique en vigueur dans cette académie. Il pratiquait la nécromancie, utilisant l’énergie résultant de la mort pour ses sorts. Rachel le traquait, et elle l’avait retrouvé ici, à quelques lieues de Nexus, dans l’une des immenses forêts qui entouraient la ville, dans un petit hameau, qu’on surnommait Les Coques. Les Coques vivait de sa scierie, de l’exploitation du bois, revendant des stères de bois au suzerain de la région. De sommaires fortifications en bois, des plates-formes bâties le long des énormes arbres millénaires entourant Les Coques, servaient à protéger les habitants des menaces de la forêt, notamment les endriagues. Cependant, ces misérables fortifications n’avaient nullement suffi à stopper Detmold. Le hameau se composant d’une cinquantaine d’âmes n’était plus qu’un triste hameau abandonné. Hommes, vieillards, femmes, enfants, tous avaient été tués par le mage noir. Rachel était arrivée trop tard. Tout ce qu’elle avait pu faire avait été de contempler le massacre de ses propres yeux. Les cadavres avaient été réunis au centre de la plage, et Detmold avait rechargé son Pouvoir grâce à leurs âmes. Le mage était donc chargé à bloc quand Iron Girl l’avait attaqué.

Dans la petite maison, la jeune femme réfléchissait à une stratégie, à une solution, mais ses capteurs l’avertirent encore. Detmold envoyait une nouvelle attaque magique vers elle, et elle se protégea avec son bouclier, tandis qu’une autre boule de feu venait pulvériser la cabane, envoyant voler des morceaux de bois un peu partout. Son armure avait tenu le coup. Le mage flottait désormais en l’air, tenant fermement son bâton.

« Piètre créature, lâcha-t-il, nul n’est supérieur devant le pouvoir de la Magie ! »

Rachel aurait bien aimé trouver un mot d’esprit, mais les différents coups que l’homme lui avait envoyé avaient malmené sa patience. Elle préféra donc utiliser ses armes, et envoya plusieurs missiles vers Detmold. Ces derniers décrivirent une traînée blanchâtre en fonçant sur lui, et il se téléporta à nouveau... Sauf que, cette fois, les missiles continuèrent à le poursuivre, repérant sa signature thermique. Ils filèrent droit sur lui, et le mage n’eut que le temps de former un bouclier de protection, avant que les missiles n’explosent contre lui. Utilisant cet avantage, Rachel fonça vers Detmold, mais ce dernier n’était pas encore vaincu, et envoya une décharge magique, qui repoussa Rachel. Son bâton concentra alors une boule noire, et les capteurs d’Iron Girl paniquèrent à nouveau, avant que Detmold n’envoie une boule noire, entourée d’éclairs bleuâtres sombres qui tournaient autour. La boule était lente, et frappa le sol, avant de sensiblement grossir, et de former une sorte de trou noir qui se mit à aspirer les éléments autour d’elle. Les capteurs de Rachel paniquèrent. C’était une attaque de Gravité, qui consistait à attirer les éléments autour de la boule, avant de les faire éjecter dans tous les sens.

*Résiste, résiste !*

Elle actionnait ses propulseurs à fond, tandis que l’intégrité de son armure, les plaques qui la reliaient, souffraient douloureusement. Elle voyait les petites maisons être complètement arrachées, et la boule explosa alors, le souffle projetant Rachel. Sous l’effet des propulseurs, elle décolla, et défonça une branche d’arbre, avant de rouler sur le sol, rebondissant à plusieurs reprises, et tomba dans un ravin. Elle essaya de s’accrocher à quelque chose, une souche d’arbre, une racine, mais cette dernière lâcha, l’emportant dans le vide, sur une vingtaine de mètres. Rachel termina violemment sur sa course en heurtant le sol, sentant des alarmes résonner dans sa tête.

« Oh putain... »

Rachel secoua la tête, lentement, sentant son corps souffrir. Son armure avait du mal à fonctionner, et ses capteurs repérèrent des formes approcher. Des créatures s’approchaient lentement. Des endriagues. Rachel lança une maintenance, mais se défendre risquerait d’être difficile.
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Zenobia
Créature
-

Messages: 387


Lunatique & Lubrique


Voir le profil
Fiche
« Répondre #1 le: Février 08, 2013, 05:20:22 »

Elle était occupée à rêvasser à l'ombre d'un chêne centenaire. C'était une belle journée ensoleillée et Zenobia, fidèle à sa nature elfique, se plaisait à contempler le ciel bleu à travers les frondaisons et les branchages de la forêt tout en écoutant le chant des oiseaux.

Ces derniers s'envolèrent brusquement et elle comprit que quelque chose les avait effrayés. Elle se releva, les sens en alerte et l'arc au poing, prête à accueillir un éventuel agresseur à coups de flèches bien senties. Rien. Elle entendit néanmoins, grâce à son ouïe fine, des bruits inhabituels venir du nord, à quelques miles d'ici.

Intriguée, elle se dirigea vers l'endroit et arriva en vue du petit village humain des Coques qu'elle connaissait bien : les gens y vivaient de l'exploitation du bois. En bonne elfe, Zenobia réprouvait ce genre de pratiques mais elle n'allait pas, comme certains de ses congénères quelque peu "extrémistes", massacrer ces paisibles villageois : la vie était sacrée et puis ces braves gens veillaient à ne pas endommager la forêt, laissant les jeunes arbres pousser et épargnant même certains d'entre eux qui avaient plusieurs centaines d'années.

Accroupie sur une branche, elle vit un spectacle qui la laissant pantoise : une sorte de type en robe noire et à l'air vaguement maléfique affrontait un étrange chevalier en armure rouge et or. Ce n'était que débauches d'éclairs, de projectiles magiques et de boules de feu. Devant le mage, était entassé des corps humains fraîchement tués, formant un gros monticule : les cadavres de tous les habitants du village !...

Le combat faisait rage et, à un moment donné, le sorcier avait envoyé le guerrier valdinguer vers la forêt, en utilisant une sorte de vortex, qu'il avait fait jaillir de son bâton noir, attirant dans un premier temps le bois, les morceaux de maçonnerie et les débris des maisons détruites avant d'exploser, renvoyant ces éléments aux alentours. Zenobia n'eut que le temps d'éviter un gros bloc de pierre en sautant prestement sur la branche du dessus.

Une fois que le calme fut revenu, elle s'aperçut que le magicien commençait à prononcer des incantations devant les cadavres des villageois. Ses poils se hérissèrent et un frisson de dégoût parcourut tout son corps : de la nécromancie ! Elle se saisit de son arc et encocha une flèche tout particulièrement utile pour ce genre d'occasions : elle était enchantée de manière à traverser les boucliers d'énergie magiques. Le trait siffla dans les airs et atteignit le félon au flanc, lui faisant pousser un véritable cri de douleur. L'Elfe fit la moue : elle avait visé le coeur mais elle avait peut être sous-estimé la puissance de son bouclier magique ; ou alors sa robe était capable de dévier les projectiles...

Quoi qu'il en soit, cela fut suffisant pour briser la concentration du sorcier qui jeta un regard meurtrier vers le perchoir où s'était trouvé Zenobia il y a quelques instants. Elle se réceptionna au sol et s'approcha discrètement de la palissade, maintenant éventrée en maints endroits. Elle jeta un bref coup d’œil et vit le nécromant retirer la flèche, du sang s'échappant de sa blessure, tâchant sa belle robe. S'il n'était pas mort, il était sérieusement blessé.
Le mage jeta le projectile au sol et jugea bon de ne pas s'attarder sur les lieux de son crime : il prononça une formule et il disparut en un éclair.

Restait l'étrange Chevalier : elle se dirigea vers l'endroit où il avait été propulsé et le trouva bientôt, gisant au sol et entouré d'étranges bestioles à l'aspect répugnant. Elle ne perdit pas de temps et décocha 4 flèches, une par créature, en un temps record qui atteignirent leur but, envoyant chacune de ces saletés vers l'autre monde. Les autres se tournèrent vers elle, glapissant, mais l'Elfe avait dégainé son épée magique et, poussant un cri de guerre ancestral elfique tout en effectuant des moulinets avec son arme, en tua trois autres. Les autres ne demandèrent pas leur reste et s'enfuirent.

Zenobia se pencha sur le chevalier : il avait l'air sonné mais était toujours en vie. Elle essaya d'enlever le casque mais n'y parvint pas. Drôle d'armure d'ailleurs : elle était faite dans un métal qui lui était inconnu (un Nain l'aurait peut être su lui) et ne dégageait aucune magie même si elle pouvait sentir qu'une étrange source d'énergie l'alimentait.

Tout va bien ? demanda-t-elle, ne sachant trop si l'inconnu pouvait la comprendre...
Journalisée

L'arc de Zenobia :
Spoiler  

L’Épée de Zenobia :
Spoiler  

Zenobia dans une scène banale de sa vie quotidienne :
Spoiler  
Iron Girl
Humain(e)
-

Messages: 286



Voir le profil
Fiche
« Répondre #2 le: Février 08, 2013, 06:27:07 »

RÉPARATION EN COURS... RÉPARATION EN COURS... FONCTIONS DÉSACTIVÉES...

Les messages défilaient devant les yeux de Rachel, qui sentait son armure devenir un sarcophage, trop lourde pour qu’elle la soulève. Elle avait morflé. Detmold était fort, et elle l’avait compris. Ses attaques magiques étaient surpuissantes, et son armure avait souffert, surtout à cause de l’attaque gravitique, et de son envol dans les bois. Elle pouvait sentir les bêtes approcher, mais elle était encore mieux dans l’armure. Les endriagues étaient des insectes vivant généralement dans de grandes forêts millénaires comme celle-ci, avec des arbres gigantesque. Ils se trouvaient sur ces derniers, descendant lentement quand leurs proies approchaient. Les endriagues se rapprochaient de Rachel, tandis que la maintenance continuait. Elle essayait de concentrer la redistribution d’énergie sur l’armement. Les attaques magiques avaient déréglé ses circuits, et elle voyait une petite barre indiquer le temps nécessaire avant que l’armure ne soit opérationnelle. 35%... 40%... Long blocage, tandis que les endriagues se rapprochaient.

Rachel espérait que les plaques tiendraient bon, quand ses capteurs ne sentirent plus aucune vibration sur el sol. Les quatre endriagues s’étaient visiblement arrêtés, et elle secoua la tête, surprise. Qu’est-ce qui avait bien pu se passer ? Un autre prédateur ? Pouvait-elle être malchanceuse à ce point ? Elle perçut alors une autre forme se rapprocher rapidement, et actionna la visière de son armure, voyant une grosse poitrine, puis une peau sombre, un arc, et des mains tenter, bien inutilement de retirer les plaques.

*C’est qui, celle-là ?*

Elle lui demanda si elle allait bien. La présence, visiblement, n’était pas hostile, et Rachel consulta l’évolution de la maintenance. 76%... Elle ne dit encore rien, ne pouvant pas remuer ses bras, et attendit quelques secondes supplémentaires, avant de pouvoir à nouveau parler. Une voix mécanique, artificielle, jaillit alors de l’armure, avec des intonations féminines :

« Veuillez vous écarter, Madame. Je vais bien... Malgré la chute que j’ai reçue... »

Rachel se releva, tandis que la maintenance se terminait. Elle afficha le diagnostic, et grogna, en voyant que beaucoup de fonctions étaient désactivées pour le moment :

Résultat maintenance

  • Système de propulsions.................................  OFFLINE
  • Système d’armement secondaire...................  OFFLINE
  • Système d’armement principal......................  ONLINE
  • Système de protection………………………….  ONLINE
  • Interface utilisateur……………………………..  ONLINE



Le reste ne l’intéressait pas vraiment. Les autres fonctions reviendraient plus tard, et elle s’intéressa à l’état de son armure. Le blindage était toujours bon. Il fallait croire que l’armure n’avait pas apprécié les éclairs magiques. Debout, Rachel considéra la femme se tenant devant elle. Elle observa sa grosse poitrine, encore plus imposante que la sienne, et ses oreilles pointues, comprenant avoir affaire à une elfe.

« Je vous remercie pour votre assistance. Je m’appelle Rachel Hawkes, Officier militaire. »

Rachel lui fit un salut militaire, et, pour la rassurer, rétracta la plaque couvrant son visage, dévoilant ce dernier, avec quelques mèches de cheveux.

« Puis-je savoir ce que vous faites ici ? Il y a un magicien particulièrement dangereux à proximité, il est dangereux de rester dans le secteur. »
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Zenobia
Créature
-

Messages: 387


Lunatique & Lubrique


Voir le profil
Fiche
« Répondre #3 le: Février 08, 2013, 07:02:35 »

Une voix féminine aux étranges intonations jaillit de l'armure :

Veuillez vous écarter, Madame. Je vais bien... Malgré la chute que j’ai reçue...

Drôle de voix... pensa Zenobia, s'écartant malgré tout de l'être. Elle se demanda si elle n'avait pas affaire à une sorte de créature artificielle, un peu comme un Golem, mais en beaucoup plus perfectionné. Si l'elfe avait entendu parler de Tekhos, ou mis les pieds, elle aurait très bien pu croire que cette chose venait de là-bas, tant cet endroit regorgeait de merveilles technologiques de ce type mais comme ce n'était pas le cas, elle ne put faire le rapprochement, se contentant d'attendre que le chevalier en armure, ou l'armure tout court, se relève plus ou moins péniblement.

Zenobia entendit un grognement provenir de l'intérieur du casque puis à nouveau la même voix étrange se fit entendre, la remerciant de son assistance puis, après avoir décliné son identité et l'avoir salué d'une manière que l'Elfe trouva amusante, lui montra son visage en faisant coulisser une des pièces métalliques. L'Elfe poussa un "Ouah !" d'étonnement, pareille à une gamine qui tombe sur un pot de confiture ; on n'aurait su dire si elle admirait la performance de l'armure (qui n'avait rien d'extraordinaire pour l'officier militaire, bien entendu) ou celle qui se trouvait à l'intérieur.

Le premier moment de surprise passé, Zenobia étudia attentivement la dénommée Rachel Hawkes ou du moins le peu qu'elle en voyait : un beau visage encadré par quelques mèches de cheveux auburns, avec des yeux gris et des lèvres pulpeuses.

Eh ben, je ne sais pas d'où elle sort mais elle a pas oublié d'être belle ! se dit-elle, rengainant son épée.

Puis-je savoir ce que vous faites ici ? Il y a un magicien particulièrement dangereux à proximité, il est dangereux de rester dans le secteur.
Vous voulez parler du sale type en robe noire ? Je lui ai décoché une flèche ensorcelée qu'il s'est prise dans le buffet ! Il n'est pas mort malheureusement mais il est salement blessé. Il a prononcé une formule magique et s'est barré je ne sais pas trop où... répondit-elle en ramassant ses flèches, plantées dans les cadavres des bestioles malodorantes.

On pourrait s'étonner que Zenobia, étant une Elfe, utilise un langage quelque peu familier, mais à force de fréquenter des humains, de basse ou de modeste extraction qui plus est, ils avaient fini par déteindre sur elle. Qui plus est, elle n'avait jamais été du genre collet-monté et n'avait donc que peu de répugnance à s'accoquiner avec des individus plus ou moins louches, comme les représentants de la Guilde des Voleurs de Nexus, qui n'étaient pas toujours raffinés.

... mais vous avez raison : mieux vaut pas moisir ici ! Jouons un air à cet endroit et allons vers ma guitoune. On y sera plus à l'aise pour discuter.

D'une main, elle l'invita à la suivre vers son logis (une petite cabane construite dans les arbres) qui n'était qu'à une dizaine de miles de l'endroit où elles se trouvaient.
Journalisée

L'arc de Zenobia :
Spoiler  

L’Épée de Zenobia :
Spoiler  

Zenobia dans une scène banale de sa vie quotidienne :
Spoiler  
Iron Girl
Humain(e)
-

Messages: 286



Voir le profil
Fiche
« Répondre #4 le: Février 08, 2013, 11:25:46 »

A sa surprise, l’elfe lui annonça avoir réussi à toucher Detmold avec une flèche. Rachel en fut légèrement sceptique et déçue. Elle-même avait eu un mal de chien, et une simple elfe, avec un arc, avait réussi là où une armure high-tech ayant coûté des milliards de dollars avait échoué. Il fallait croire qu’elle avait du bénéficier de l’effet de surprise, et ainsi atteindre Detmold. Ou alors, Rachel était vraiment nulle. Elle préféra donc se dire que l’elfe avait eu de la chance.

« Jouons un air à cet endroit et allons vers ma guitoune. On y sera plus à l'aise pour discuter. »

Curieuse expression. Rachel hésita. La suivre ? Rester ici ? Aller au village enquêter ? De toute manière, son armure était pour le moment hors-service, et elle ne pouvait donc pas retourner au hameau. C’était trop dangereux, et elle ne tenait pas à tomber sur Detmold dans cet état. Elle se doutait que le mage ne tarderait pas à se soigner, et elle devait aussi découvrir ce qu’il voulait faire ici, et pourquoi il avait tué tous ces gens. Beaucoup de questions qui restaient en suspens, et qui allaient nécessiter de sa part un sérieux investissement. Pour l’heure, elle pencha la tête, et suivit la jeune femme, s’avançant au milieu des arbres, dans cette forêt dense, vers la guitoune de cette dernière. Tout en marchant, Rachel constata une autre chose : le système de ventilation de son armure était également offline. Son corps avait d’autant plus chaud qu’elle se trouvait dans une forêt profonde, où les arbres retenaient plutôt bien la chaleur.

*Une grande réussite, pour l’heure, cette mission...*

Le coin restait joli. En levant la tête, on voyait les rayons de soleil percer à travers d’antiques feuillages. Il y avait de petits ruisseaux, les oiseaux gazouiller, l’endroit resplendissait de vie. Ce type de forêt était rarissime sur Terre, mais, sur Terra, on en trouvait un peu partout. Cette planète était vraiment incroyable. Elle justifiait bien pourquoi le SHIELD avait établi des bureaux à Seikusu, et pourquoi Rachel, de temps en temps, se rendait dans ce monde. Tout en marchant, elle retira des plaques supplémentaires, découvrant ainsi le haut de sa poitrine, et un peu mieux sa tête, ses cheveux flottant derrière elle. Elle portait sous l’armure une fine combinaison. Il n’était pas recommandé de porter des vêtements, car ils pouvaient très bien être déchirés. En temps normal, Rachel portait, soit ses sous-vêtements, soit une combinaison, comme c’était le cas en ce moment.

Au bout d’un petit moment, le duo arriva devant une discrète cabane perchée sur un arbre. C’est donc ici que l’elfe vivait. Rachel regarda autour d’elle. Se repérer ne poserait pas de réelle difficulté : l’ordinateur de son armure programmait automatiquement une carte à partir de la progression de Rachel, permettant à cette dernière de réparer.

« Vous êtes donc une elfe ? »

Ce n’était pas vraiment une question, tant la réponse était évidente. Elle voulait juste capter l’attention de l’elfe, et s’intéressa à elle.

« Comment vous appelez-vous ? »

Ça en revanche, c’était une vraie question.
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Zenobia
Créature
-

Messages: 387


Lunatique & Lubrique


Voir le profil
Fiche
« Répondre #5 le: Février 09, 2013, 12:12:51 »

N'importe qui vous le dira : les Elfes n'ont pas leur pareil pour se déplacer en silence et rapidement au sein de la nature, tout particulièrement dans une forêt. Il n'y avait que les Druides et les Rangers qui pouvaient rivaliser avec eux. Zenobia marchait au beau milieu de cette verdure sans faire le moindre bruit, sans déplacer la moindre feuille au sol, la moindre branche ou le moindre buisson.

De temps à autre, elle se retournait vers Rachel : l'humaine faisait un boucan de tous les diables et son étrange armure n'arrangeait rien. Une tribu d'orques ne ferait pas pire ! pensa-t-elle, avec un petit sourire en coin. Mais bon, elle avait des excuses car elle avait été rudement secouée par son combat contre le magicien.
Du fait de la chaleur, l'humaine avait enlevé quelques plaques de son armure, le pectoral entre autres, laissant voir une sorte vêtement qui semblait fait d'une seule pièce et Zenobia remarqua avec amusement que la militaire avait elle aussi une sacrée paire de roploplos. Eh ben, elle doit provoquer des torticolis sur son passage ! se dit-elle.

Elles arrivèrent finalement à la cabane de l'Elfe. Perchée sur un arbre, on pouvait y accéder par une échelle de corde.

Vous êtes donc une elfe ? demanda Rachel.
On ne peut rien vous cacher ! fit-elle en lui faisant un sourire malicieux.
Comment vous appelez-vous ?

L'Elfe ne répondit pas tout de suite : sans crier gare, elle prit son arc, encocha une flèche et la décocha, le tout en une fraction de seconde. Le projectile fila droit vers un petit lapin qui passait par là, le tuant net. Elle alla le chercher et revint vers Rachel, tout sourire :

Voila notre repas ! J'adore le lapin et puis, le gros gibier c'est pour les débutants ! Allez, venez !

Et elle grimpa l'échelle de corde avec l'agilité d'un singe. Une fois en haut, elle dépiauta le lapin, l'embrocha et le fit cuire tout doucement, le tournant lentement, au-dessus d'un foyer qui se trouvait au centre de son logis. L'intérieur était un peu en désordre et l'ameublement simple, pour ne pas dire spartiate. Bientôt une délicieuse odeur de viande grillée, agrémentée d'herbes, emplit la pièce.

Je m'appelle Zenobia, finit-elle par dire, répondant enfin à la question de Rachel. Si vous voulez boire un coup, servez-vous ! reprit-elle en désignant une outre de cuir : y'a du pinard dedans !

Le lapin était prêt et Zenobia en coupa quelques morceaux avec son couteau de chasse et les mit dans une écuelle en bois qu'elle tendit à son invitée. Puis elle se servit elle-même quelques tranches.

Tout en mangeant, délicatement, elle demanda à Rachel : alors, qu'est ce qu'il vous a fait ce magicien ? Il vous a jeté une malédiction ? Et puis c'est quoi cette armure ? Je n'en ai jamais vu de pareille auparavant ; c'est pas magique en tout cas.
« Dernière édition: Février 09, 2013, 12:20:03 par Zenobia » Journalisée

L'arc de Zenobia :
Spoiler  

L’Épée de Zenobia :
Spoiler  

Zenobia dans une scène banale de sa vie quotidienne :
Spoiler  
Iron Girl
Humain(e)
-

Messages: 286



Voir le profil
Fiche
« Répondre #6 le: Février 09, 2013, 06:15:18 »

Rachel suivait l’elfe, et n’eut pas le temps de réagir quand cette dernière, au lieu de décliner son identité, attrapa son arc, et décocha une flèche sur la gauche de Rachel. Iron Girl entendit un petit couinement de douleur, et vit l’elfe récupérer la carcasse d’un lapin. Elle avait de très bons réflexes, typique des elfes. Rachel se serait presque crue dans un roman de Tolkien, à voir cette femme. Elle revint vers Rachel, oubliant toujours de se présenter, lui présenter, avec un léger sourire, et une belle poitrine, leur repas. Rachel ôta la tête, la remerciant ainsi, et vit ensuite l’elfe monter le long d’une échelle rustique menant à la cabane. Rachel dut retirer quelques plaques supplémentaires de son armure, afin de pouvoir grimper sans que son poids ne soit trop encombrant. Cette armure, mine de rien, était particulièrement lourde. Elle arriva ainsi dans la cabane de l’elfe, une misérable bicoque sombre et poussiéreuse, avec peu de meubles. Iron Girl observa la scène en fronçant légèrement les sourcils, tandis que l’elfe dépeçait le lapin, avant d’embrocher sa carcasse pour la faire cuire. Croisant les bras, restant debout, Rachel l’observa, tout en se demandant ce qu’elle faisait là. Sa mission était d’appréhender Detmold, pas de rencontrer des autochtones. Ceci dit, en côtoyant cette femme, elle pourrait avoir un allié non négligeable. Elle était rapide, vive, et avait réussi à blesser le mage noir, un exploit. Dans la pièce, une légère odeur de viande grillée se mit à grossir, attisant l’appétit de Rachel, lui rappelant qu’elle n’avait pas mangé depuis plusieurs heures.

« Je m'appelle Zenobia » lâcha enfin l’elfe, avant de lui proposer de l’alcool.

Voir une elfe parler de « pinard », ça troublait, pour une femme dont la culture elfique reposait essentiellement sur Tolkien. De la bouche d’un nain, ça ne l’aurait pas choqué, mais elle se permit de sourire, remerciant poliment l’elfe en buvant un peu d’alcool. Ce n’était pas de la vinasse, ni du grand cru, mais ça se laissait boire. Elle but quelques gorgées, avant de reposer l’outre. Piloter l’armure était difficile en temps normal, alors elle ne tenait pas à l’essayer en étant ivre. Zenobia finit par découper le lapin, et offrit plusieurs tranches sur une écuelle en bois. Rachel dut d’asseoir en tailleur, et attrapa l’écuelle. Des couverts étaient inutiles, et elle utilisa son armure.

*Je devrais songer à demander à ce qu’on rajoute des lames et des pinces dans mon armure, songea-t-elle en attrapant entre deux doigts la tranche, ça fera office de couvert.*

En l’état, salir son armure ne la dérangeait pas vraiment, et elle avala les tranches. Elles étaient bien cuites, délicieuses, offrant une accalmie à la traque d’Iron Girl. Zenobia se servit également, avant de lui poser plusieurs questions. Ce qu’était cette armure, et pourquoi elle traquait le mage. Ce genre d’informations, en temps normal, ne pouvait pas être communiqué à des civils, mais Rachel fit un effort. Après tout, elle était techniquement hors de sa juridiction, dans un endroit où les lois américaines ne s’appliquaient pas. Cependant, elle savait que ce genre d’arguments juridiques séduisaient peu une organisation qui, par nature, intervenait dans des endroits où elle n’avait aucune autorisation.

« Je traque Detmold depuis un pays très éloigné, entama Rachel, ne mentionnant pas la Terre, car il lui était formellement interdit d’en parler. C’est un mage noir qui a tué plusieurs individus là où je vis, et qui cherchait des objets pour procéder à un rituel obscur, mais dangereux. Je pense qu’il a attaqué cet hameau afin de réaliser ce rituel, mais je n’en sais malheureusement pas plus. »

Ce n’était pas faux. Le SHIELD ignorait encore les motivations de Detmold, et Rachel ne tenait pas à rentrer dans les détails. Elle finit sa première tranche, puis s’attaqua à la seconde. La chaleur était étouffante dans cette cabane, et elle se félicitait d’avoir pris une combinaison absorbant la sueur. Néanmoins, ce n’était pas pour autant qu’elle se sentait bien. Vivement que les fonctions de l’armure refonctionnent, qu’elle puisse utiliser le climatiseur !

« Quant à l’armure, ce n’est effectivement pas le genre d’appareil qu’on voit dans une forêt médiévale. Cette armure est un fleuron de la technologie, une armure de combat dont le fonctionnement est tellement complexe que je serais bien incapable de vous dire comment, très précisément, l’armure fonctionne. De manière très simple, elle me permet de voler, de me battre, à l’aide de tout un système d’armes, et dispose d’autres fonctions. Je peux notamment me rendre dans l’espace... Mais le combat contre le mage a endommagé plusieurs des fonctions de l’armure, alors, je suis plutôt limitée, pour le moment. »

Elle estimait en avoir dit suffisamment sans griller sa couverture, et sans parler de secrets d’État. Cette armure avait été conçue sur le modèle des armures Stark, avec l’aide de Tony Stark, et tout le savoir-faire de l’armée américaine.

« Et pour vous ? demanda alors Rachel. Vous êtes habile avec un arc, et vous savez cuisiner... Quelle est votre histoire ? »

Autant essayer de se renseigner un peu.
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Zenobia
Créature
-

Messages: 387


Lunatique & Lubrique


Voir le profil
Fiche
« Répondre #7 le: Février 09, 2013, 06:57:21 »

La dénommée Rachel répondit aux questions de Zenobia, qui écouta tout en mâchant chaque bouchée du lapin avec lenteur, comme si elle savourait chaque morceau. Le mage qu'elle avait blessé avait pour nom Detmold...

Bon sang, c'est quoi ce nom ?! pensa-t-elle. Ça fait pas très "mage noir". Enfin bon...

Ce charmant personnage avait tué pas mal de gens dans le pays de Rachel afin de mettre la main sur des objets de pouvoir qui lui permettrait d'accomplir un rituel maléfique.

Hum, ce type est très original... fit-elle d'une voix ironique. Le dernier morceau de lapin mangé, elle se servit une petite rasade de vin et en proposa à nouveau à son invitée.
Elle remarqua des gouttes de sueur perler sur le front de Rachel alors qu'elle-même ne paraissait nullement incommodée par la chaleur ; une autre particularité des Elfes : ils arrivaient à endurer les températures extrêmes (jusqu'à un certain degré) sans en réellement souffrir (ce qui ne voulait pas dire qu'ils peuvent se balader tout nu dans la neige pendant des heures ou traverser un désert brûlant sans emmener de l'eau).

- Vous devriez enlever votre armure si vous avez trop chaud !

D'ailleurs, en parlant d'armure : celle de Rachel était un "fleuron de la technologie", une armure de combat tellement complexe que la jeune femme ne savait même pas comment ça marchait. Grosso modo, elle lui permettait de voler...

- Ça doit être chouette ça ! s'exclama Zenobia, avec l'air d'une gamine excitée.

... de se battre avec tout un tas d'armes et permettait même d'aller dans l'espace...

- Oh, vous pouvez aller sur la Lune ?! J'ai toujours rêvé d'y aller : on dit qu'il y a des habitants là-bas, les Sélénites.

Le problème est que le combat contre Detmold avait fortement endommagé ce miracle de technologie et que par conséquent Rachel ne pouvait pas en tirer grand chose.

- C'est balot ça ! Et ça se répare comment ? Pas chez le forgeron du coin en tout cas. Certains font des miracles, mais là...

Puis Rachel lui en demanda plus sur elle. Zenobia ne répondit pas tout de suite : elle se leva et alla chercher une sorte de théière, y versa quelques herbes et la mit sur le foyer. Puis elle s'assit en tailleur et, en attendant que la tisane chauffe, raconta son histoire à son invitée :

Hum, eh bien je suis née dans une région de France qu'on appelle la Bourgogne, au sein d'une immense forêt où vivent ceux de ma race, les Elfes. Un jour, j'ai eu envie de partir à l'aventure et de visiter le vaste monde : je voulais visiter les Royaumes Nains d'Allemagne, voir des Dragons, aller à la cour du roi de France, goûter aux charmes des cités italiennes, comme Venise ou Rome... Au cours d'un de mes voyages, je suis tombée sur une sorte de portail scintillant ; je l'ai traversée et je me suis retrouvée dans cette contrée étrange. Bien entendu, le portail s'est refermé derrière moi...

Elle ne dévoila pas à Rachel ses origines "spéciales" pas plus qu'elle ne lui dit que les nuits de pleine lune elle se muait en prédatrice sexuelle, conséquence de son héritage infernal... Elle ne voulait pas l'effrayer même si elle ne devait pas être du genre impressionnable.
Journalisée

L'arc de Zenobia :
Spoiler  

L’Épée de Zenobia :
Spoiler  

Zenobia dans une scène banale de sa vie quotidienne :
Spoiler  
Iron Girl
Humain(e)
-

Messages: 286



Voir le profil
Fiche
« Répondre #8 le: Février 09, 2013, 08:30:41 »

« Vous devriez enlever votre armure si vous avez trop chaud ! »

Ainsi, ça se remarquait ? Rachel ne s’en formalisa pas. Néanmoins, elle ne pouvait pas vraiment la retirer, vu qu’elle n’avait rien en-dessous. Elle ne dit rien. Dans un sens, ça lui rappelait l’époque où elle était en Afghanistan, et où la chaleur était un autre élément à prendre en compte. L’adrénaline dopait cette dernière, l’avalait, mais, en patrouille, quand on devait tenir une position dans des gorges sèches, la chaleur était un élément à prendre en compte. Militairement parlant, lon avait toujours sous-estimé l’impact de la chaleur sur le moral des troupes. La légendaire bataille de Hattin en était un exemple. En d’autres termes, Rachel espérait que le système de climatisation se remettrait rapidement en marche. Elle but encore un peu de vin, pour ne pas froisser Zenobia, mais sans excès, encore une fois. Comme toujours, elle était une militaire, elle devait rester sobre. C’était une hygiène de vie. Zenobia commentait tout ce dont Rachel était capable, faisant sourire cette dernière à l’évocation d’un « forgeron ». Effectivement, une armure de ce type ne se réparait pas avec un marteau.

Rachel haussa les épaules. Elle-même ignorait comment l’armure était réparée. Quand les plaques étaient endommagées, elle devait la déployer dans le laboratoire, à la base militaire, et cette dernière était tout simplement réparée. C’était aussi simple que ça. Elle vit l’elfe faire chauffer une espèce de théière, avant de lui expliquer son histoire... Et ce fut la seconde surprise de Rachel de la journée, sans doute encore plus forte que celle de tomber sur une elfe bronzée avec des seins gonflés à l’hélium.

« Hum, eh bien je suis née dans une région de France qu'on appelle la Bourgogne, au sein d'une immense forêt où vivent ceux de ma race, les Elfes. »

Des Elfes ? La Bourgogne ? Rachel ne dissimula pas sa surprise, avant que Zenobia ne lui parler de « nains » vivant en Allemagne. Des... Des nains ?! En Allemagne ? Pour le coup, Iron Girl se sentit légèrement mal à l’aise, se demandant, pendant un bref moment, si l’elfe ne se payait pas sa tête. De quoi était-elle en train de parler ? Rachel connaissait la géographie de Terra, et savait que ce n’était pas une reproduction de la Terre. Il y avait une multitude d’États, et le monde était dominé par trois grandes puissances : Ashnard, un Empire autoritaire, Nexus, une cité-État ravagée par la corruption, et Tekhos, un État futuriste sexiste. Les autres États se rattachaient soit à cet États, soit étaient neutres. La France, l’Allemagne, l’Italie... Ils n’existaient pas sur Terra.

*Et les nains et les elfes n’existent pas non plus sur Terre... Soit elle a trop touché à sa ganja, soit il y a des choses que j’ignore...*

Iron Girl hocha lentement la tête.

« Vous venez donc de la Terre ? »

Ce n’était pas véritablement une question, mais elle exprimait juste l’incrédulité de Rachel.

« Pardonnez-moi, mais je viens moi aussi de la Terre... Du moins, d’un monde où la France, l’Italie, et l’Allemagne, existent, et sont trois États faisant partie d’un continent important, l’Europe. »

Elle avait l’impression de réciter un cours de géographie au collège.

« Et, là d’où je viens, l’Allemagne ne comprend pas de nains, et on ne trouve pas d’elfes en Bourgogne. Et, vu que vous avez mentionné le ‘‘Roi de France’’, je me demande... Est-ce que les Etats-Unis, ça vous évoque quelque chose ? La Seconde Guerre Mondiale ? »

Rachel voulait cerner le personnage, et essayer de résoudre cette énigme.

« Et..., rajouta-elle alors. Décrivez-moi un peu votre monde. Je veux dire... Est-ce que vous vous cachiez ? Qu’il y avait beaucoup d’elfes ? Ce genre de choses... »
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Zenobia
Créature
-

Messages: 387


Lunatique & Lubrique


Voir le profil
Fiche
« Répondre #9 le: Février 09, 2013, 10:21:25 »

La tisane était chaude et Zenobia la servit dans deux gobelets. Elle en tendit un à Rachel qui lui posa moult questions :

- Vous venez donc de la Terre ? demanda-t-elle avec un brin d'incrédulité dans la voix.
- Tout à fait ! répondit l'Elfe, sirotant le breuvage.
- Pardonnez-moi, mais je viens moi aussi de la Terre... Du moins, d’un monde où la France, l’Italie, et l’Allemagne, existent, et sont trois États faisant partie d’un continent important, l’Europe.
- Vous aussi ? Ah ben je suis contente de l'apprendre ! Je pensais être la seule habitante de la Terre dans le coin. Ça fait toujours plaisir de rencontrer des compatriotes. Enfin quand je dis "compatriotes", c'est une façon de parler.
- Et, là d’où je viens, l’Allemagne ne comprend pas de nains, et on ne trouve pas d’elfes en Bourgogne. Et, vu que vous avez mentionné le ‘‘Roi de France’’, je me demande... Est-ce que les Etats-Unis, ça vous évoque quelque chose ? La Seconde Guerre Mondiale ?

Zenobia fronça les sourcils à l'évocation de ce nom de pays qui avait quelque chose d'étrange. Plus étrange encore était le fait que les Nains et les Elfes n'existaient pas là d'où elle venait...

- Les États-Unis ? Nom ça me dit rien comme nom. Plutôt tarte d'ailleurs. Des états qui sont unis... Vous venez de là-bas ? Vous êtes donc une "étatsunienne" ? Hum, ça sonne pas terrible... Quant à cette "Seconde Guerre Mondiale", idem ; d'ailleurs ça veut dire qu'il y en a déjà eu une première. Je parie 10 pièces d'or que c'est une guerre entre humains ! Il n'y a qu'eux pour provoquer une guerre à l'échelle euh... mondiale.

Elle but une autre gorgée de tisane. Rachel n'en avait pas fini avec ces questions :

- Et... Décrivez-moi un peu votre monde. Je veux dire... Est-ce que vous vous cachiez ? Qu’il y avait beaucoup d’elfes ? Ce genre de choses...
- Ben, comme je vous l'ai dit, ma communauté vit au sein des forêts de Bourgogne ; il y en a d'autres ailleurs, ça c'est sûr mais je les connais pas toutes... Ce qui me fait penser à une chose : un vieux magicien que j'avais rencontré au cours de mes voyages avait établi une théorie farfelue mais qui ne manquait pas d'intérêt : il pensait qu'il existait plusieurs versions de la Terre et qu'il était peut être possible de voyager de l'une à l'autre. Sur le coup j'ai trouvé ça un peu débile mais maintenant que je discute avec vous, ben je me demande s'il n'y a pas un fond de vérité...

Au dehors le soleil s'approchait de l'horizon : la nuit tomberait dans une heure ou deux.

- Si vous voulez, vous pouvez dormir ici : j'ai un hamac supplémentaire.
Journalisée

L'arc de Zenobia :
Spoiler  

L’Épée de Zenobia :
Spoiler  

Zenobia dans une scène banale de sa vie quotidienne :
Spoiler  
Iron Girl
Humain(e)
-

Messages: 286



Voir le profil
Fiche
« Répondre #10 le: Février 10, 2013, 02:57:39 »

C’était bien ce qu’elle pensait. Quand Rachel avait rejoint le SHIELD, elle avait eu accès à une quantité d’informations secrètes, classifiées, et avait été affolée de voir combien, pour reprendre cette célèbre expression, la vérité était ailleurs. Extra-terrestres, dimensions alternatives, elle avait vu que le SHIELD avait, avec l’aide des super-héros, affronté de nombreuses menaces spatiales, vaincu des tyrans, s’était mêlé à des guerres entre races. Elle s’était presque crue en train de lire le script d’une nouvelle série de Stargate, mais, pourtant, les dossiers qu’elle avait sous la main appartenaient bien aux archives du SHIELD. Elle ne fut donc pas surprise d’apprendre que Zenobia venait d’une Terre similaire à la sienne, tout en étant différente. Elle ignorait ainsi ce qu’était les Etats-Unis, première puissance mondiale, ni la Seconde Guerre Mondiale, le conflit le plus dévastateur ayant eu lieu sur l’humanité, dont les conséquences étaient incalculables. Zenobia rejoignit la théorie de Rachel, sur l’existence d’univers parallèles, et Rachel hocha silencieusement la tête, avant que cette dernière ne lui propose de passer la nuit ici :

« Si vous voulez, vous pouvez dormir ici : j'ai un hamac supplémentaire. »

Dehors, la nuit commençait en effet à tomber. Et l’armure n’était toujours pas réparée. L’idée de dormir sur un hamac arracha un sourire à Rachel, lui rappelant les stages en colonie de vacances, où elle s’amusait effectivement à dormir dans des hamacs.

« Je ne voudrais pas abuser de votre hospitalité, commença Rachel, mais, si vous y tenez... Le lapin était très bon, en tout cas. »

Rachel entreprit alors de se redresser, et se retourna vers la porte de sortie de la cabane.

« Permettez, je vais vérifier l’état de mon armure. »

Les plaques de son armure se refermèrent alors instantanément, et elle consulta le diagnostic. Le générateur était toujours en bon état, mais l’armure n’arrivait plus à redistribuer l’énergie. Visiblement, des circuits avaient grillé. Rachel jura. Elle allait devoir faire une réparation manuelle. Les plaques autour de sa tête disparurent à nouveau, et celles autour de ses bras se déplacèrent, jusqu’à révéler une série de fils et de circuits imprimés. Tout ça ressemblait un peu à Star Trek, quand on y réfléchissait bien. Il n’y eut aucun crachotement électrique. Elle consulta les circuits imprimés défectueux. Ils avaient du griller sous l’effet de l’éclair de Detmold, et elle ne s’y connaissait pas assez pour réparer ça sans de l’aide.

*Tant pis, je verrais ça plus tard...*

Rachel s’intéressa à nouveau à son hôte.

« Bref... Il existe effectivement quantité de dimensions parallèles et alternatives. Terra et la Terre n’en sont qu’une manifestation, mais il en existe beaucoup d’autres. A vrai dire, il est possible que leur nombre soit infini. »

Elle haussa les épaules.

« Et je suis originaire des Etats-Unis, oui, mais vous pouvez considérer que je suis Américaine. Cette armure, d’ailleurs, est la propriété de mon pays. »

Elle se doutait bien que ce devrait être assez étonnant, mais Rachel n’avait pas vraiment envie de développer, car elle ne tenait pas à perturber Zenobia. Iron Girl retira ensuite quelques plaques supplémentaires de son corps.

« Quoiqu’il en soit, il me faudra retourner au hameau. Je dois en savoir plus sur ce que Detmold voulait faire ici. Et je ne saurais que trop vous recommander d’être vigilante. Si vous l’avez blessé, il aura envie de se venger. »
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Zenobia
Créature
-

Messages: 387


Lunatique & Lubrique


Voir le profil
Fiche
« Répondre #11 le: Février 10, 2013, 12:20:54 »

Rachel accepta la proposition de Zenobia et se mit ensuite à vérifier l'état de son armure : l'humaine fit coulisser des plaques, laissant apparaître des fils et des lumières rouges, vertes, bleues... Pendant ce temps, l'Elfe fit un peu de rangement : elle jeta la carcasse du lapin par la fenêtre, non sans avoir auparavant adressé une petite prière à l'animal pour le remercier de ce repas qui leur avait redonné des forces, éteignit le foyer et installa les hamacs, les fixant à des crochets rivés aux murs de la cabane.

Rachel avait fini et elle reprit la conversation sur les univers parallèles, enchainant ensuite sur sa nationalité : elle était "américaine" et son armure appartenait à son pays.

- Ah ? Elle est même pas à vous ?! C'est balot ça... Quoi qu'il en soit, "américaine" ça sonne mieux que "étatsunienne" ; au fait pourquoi on vous appelle comme ça alors que votre pays ce sont les "États-Unis" ? États-Unis de quoi au fait ?

Elle lui parla ensuite de son projet de retourner au hameau afin de savoir ce que ce fameux Detmold ourdissait. Elle lui recommanda la prudence vis à vis de ce magicien. Zenobia éclata de rire :

- Bah ! Les magiciens ne me font pas peur : sans leurs sorts, ils sont tout nus et ils sont même pas foutus de manier un cure-dent ! D'ailleurs j'ai ça en réserve si jamais l'un d'eux me cherche des noises.

Elle sortit d'une petite boîte de forme allongé une flèche de couleur noire et qui crépitait d'énergie magique et qui renvoyait des éclats bleutés aux alentours, illuminant faiblement la pièce.

- Une Flèche Tueuse de Magiciens ! fit-elle avec une pointe d'excitation dans la voix. Je l'ai trouvée dans les ruines d'une cité antique à quelques semaines de marche d'ici. Elle ne sert qu'une fois mais si l'un de ces agitateurs de doigts et frappé par elle, il est raide mort !

Elle ferma le couvercle de la boîte et la rangea dans un coin de la pièce. D'ailleurs, ce Detmold n'a même pas eu le temps de voir qui lui avait envoyé une flèche dans le buffet. Ça me fait penser qu'il y a à Nexus un Gnome qui a été fait prisonnier d'un endroit appelé Technos, un truc comme ça, et qui a réussi à s'évader ; il est spécialisé dans les inventions bizarroïdes, un peu comme votre armure ; peut être qu'il pourrait la réparer...

Le soleil se couchait et jetait des éclats sanglants à l'intérieur de la cabane.
Journalisée

L'arc de Zenobia :
Spoiler  

L’Épée de Zenobia :
Spoiler  

Zenobia dans une scène banale de sa vie quotidienne :
Spoiler  
Iron Girl
Humain(e)
-

Messages: 286



Voir le profil
Fiche
« Répondre #12 le: Février 10, 2013, 02:23:07 »

La conversation se poursuivait. Zenobia désirait en savoir plus sur les Etats-Unis, mais lui faire une leçon d’Histoire risquait de prendre du temps. Néanmoins, ce n’est pas comme si Rachel était débordée. Son armure ne fonctionnant plus totalement, elle ne pouvait guère se risquer à affronter à nouveau Detmold. Elle considéra avec un certain scepticisme la flèche de cette dernière. Une flèche tueuse de mages ? Elle ignorait que les mages formaient une race spécifique, mais Iron Girl savait, en revanche, que Terra était un monde riche et très diversifié, bien plus, à certains égards, que la Terre. Elle lui parla ensuite d’un individu qui, selon elle, pourrait réparer son armure :

« Ça me fait penser qu'il y a à Nexus un Gnome qui a été fait prisonnier d'un endroit appelé Technos, un truc comme ça, et qui a réussi à s'évader ; il est spécialisé dans les inventions bizarroïdes, un peu comme votre armure ; peut être qu'il pourrait la réparer... »

Un gnome ? De ce qu’elle savait, les gnomes étaient des inventeurs. Il devait probablement venir de Tekhos, endroit que Zenobia n’avait jamais du visiter, vu sa prononciation hasardeuse. Elle hocha la tête, avant d’hausser les épaules.

« On ne perdra rien à essayer. Mais je ne peux pas me déplacer à Nexus dans cette armure... Ce n’est pas très discret... Et je n’ai sous cette dernière qu’une combinaison courte, pas spécialement discrète non plus. »

Elle allait devoir encore une fois abuser de l’hospitalité de cette elfe. Si se déplacer en armure ne la dérangeait pas dans une forêt, dans une grande ville, c’était autre chose. Dans l’absolu, se rendre à Nexus faisait partie de ses plans, car ce serait le seul moyen d’en savoir plus sur Detmold. Restait encore à y aller, sans s’y perdre. Avec Zenobia, ce pouvait être différent. Rachel décida de lui montrer sa combinaison, et rétracta totalement son armure. Toutes les plaques se retirèrent, jusqu’à ce que l’armure ne forme plus qu’un petit disque monolithique noir qui se logea dans le creux de la main de Rachel. La combinaison couvrait juste ses seins (une partie) et son intimité, ainsi que ce qu’il y avait entre les deux, mais tout le reste était à nu. Elle se releva. Elle était d’une couleur grisâtre.

« Vous comprenez mieux, je suppose, pourquoi je ne peux pas me déplacer librement. Si vous aviez la générosité de me donner quelques vêtements, j’en serais fort aise. »

Rachel avait aussi bien moins chaud, maintenant, et se sentait un peu mieux. Elle secoua la tête, et commença à parler à Zenobia de son pays.

« Je ne vais pas vous faire une leçon d’Histoire complète, alors, pour résumer... Les Etats-Unis sont un pays fédéral, c’est-à-dire un pays composé d’autres pays. Tous ces pays sont indépendants sur certains points, et sont tous reliés entre eux par une administration centrale, qui les dépasse. C’est un peu comme un royaume féodal : différentes seigneuries libres, mais reliées entre elle. Chez moi, elles doivent respecter un ensemble de lois et de documents qui sont d’une valeur supérieure aux lois que ces pays peuvent édicter. On appelle ce document supérieur la Constitution. »

C’était un résumé rapide, mais qui lui semblait suffisamment complet pour qu’elle comprenne. Le fédéralisme existait aussi sur Terra, après tout. Rien qu’en évoquant la Constitution, Rachel se rappelait de ces cours de droit constitutionnel, où, l’un après l’autre, elle avait étudié les différents amendements, notamment les dix premiers, qui formaient le bill of rights américain, dans la mesure où les Dix Premiers Amendements comprenaient toutes les libertés fondamentales : la liberté d’expression dans le Premier Amendement, le droit pour la communauté de porter des armes dans le Deuxième Amendement, etc... Elle avait du les apprendre par cœur. Pour une patriote, ça avait été un honneur.

« Quant au nom... C’est une histoire compliquée, mais, pour simplifier, les Etats-Unis font partie d’un continent, qui s’appellent l’Amérique. En soi, appeler les habitants de ce pays Américains est une erreur, mais c’est une erreur historique, et sciemment entretenue par mon pays, afin d’établir une confusion entre lui et le continent, et donner l’impression que l’Amérique ne peut pas s’envisager sans les Etats-Unis. Vous devez savoir que les Etats-Unis sont le pays le plus puissant du monde, et ont été, à l’issue de la Seconde Guerre Mondiale, le pays le plus puissant ayant jamais existé, peu importe les points de vues sur lesquels on se place. »

On pouvait sentir la voix de Rachel vibrer de fierté à cette évocation. C’était normal, elle était une patriote, issue d’une famille de militaires et de patriotes. Évoquer la gloire de son pays, sa puissance et son influence, étaient pour elle un honneur.
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Zenobia
Créature
-

Messages: 387


Lunatique & Lubrique


Voir le profil
Fiche
« Répondre #13 le: Février 10, 2013, 04:17:38 »

Rachel acquiesça au sujet de l'idée de Zenobia. Par contre, elle avait un léger problème concernant sa tenue vestimentaire : elle avait une combinaison sous son armure et elle n'était pas des plus discrètes. L'américaine rétracta complètement son armure, la réduisant à un simple disque noir qui tenait dans la paume de la main.

- Pratique ! s'exclama Zenobia, ouvrant de grands yeux et applaudissant comme si elle avait assisté à un tour de bateleur particulièrement habile. Puis elle eut un sourire amusé : effectivement la combinaison qui se trouvait sous l'armure ne couvrait pas grand chose et elle se ferait vite remarquer si elle baladait comme ça à Nexus avec une tenue pareille (surtout par les mâles du coin) !

- Vous comprenez mieux, je suppose, pourquoi je ne peux pas me déplacer librement. Si vous aviez la générosité de me donner quelques vêtements, j’en serais fort aise.

Elle hocha la tête et se dirigea vers un coffre dont elle en sortit, après une fouille de quelques secondes, une culotte* et un pourpoint verts assortis d'une jolie paire de bottes de cuir souple.

- Ça devrait vous aller je pense : vous et moi avons à peu près la même taille. dit-elle en tendant les vêtements à Rachel, tout en jetant un bref regard sur sa poitrine qui était aussi généreuse que la sienne.

D'ailleurs son invitée répondit à ses questions concernant ses fameux "États-Unis". l'Elfe écouta attentivement la réponse et dit au bout d'un moment :

- Ouais, grosso modo c'est une sorte de groupements de royaumes. Le terme "empire" conviendrait mieux en fait. Et c'est qui le souverain ?

Rachel embraya ensuite sur le nom des habitants de ce pays qui se fondait avec celui de ceux qui vivaient sur le continent : l'Amérique. Elle conclut par le fait que ces "États-Unis" étaient la nation la plus puissante du monde. Zenobia remarqua la voix vibrante de passion de son interlocutrice et se dit que ces "américains" ressemblaient un peu à certains de ses frères Elfes qui affirmaient que leur race était supérieure à toute autre et que les autres races devaient être guidées par elle.

Elle choisit de ne pas trop s'étendre sur le sujet et se mit à bailler ostensiblement :

- Eh bien, nous reprendrons cette passionnante conversation demain. Pour l'instant je meurs de sommeil. Je vous souhaite une bonne nuit.

Et sans en ajouter d'avantage, elle se coucha sur son hamac et ferma les yeux. Bien entendu, les Elfes ne dormaient pas, pas au sens où on l'entendait ordinairement : ils plongeaient dans un état appelé rêverie où ils revivaient les souvenirs passés de leur existence ; en gros ils étaient endormis tout en étant éveillés, un peu comme la méditation...


* Dans le sens ancien du terme. Désigne un pantalon.
Journalisée

L'arc de Zenobia :
Spoiler  

L’Épée de Zenobia :
Spoiler  

Zenobia dans une scène banale de sa vie quotidienne :
Spoiler  
Iron Girl
Humain(e)
-

Messages: 286



Voir le profil
Fiche
« Répondre #14 le: Février 11, 2013, 02:49:47 »

Zenobia lui offrit quelques vêtements. Un pantalon et un pourpoint vert, avec des bottes en cuir. Elle remercia la jeune femme. Elle les enfilerait demain, pour aller à Nexus. Dehors, la nuit tombait. Zenobia alla se coucher la première :

« Eh bien, nous reprendrons cette passionnante conversation demain. Pour l'instant je meurs de sommeil. Je vous souhaite une bonne nuit.
 -  Bonne nuit à vous. »

Rachel ne se coucha pas tout de suite, et se rapprocha de la porte de la cabane. Ses jambes sortaient dehors, et elle observait la forêt. La nuit semblait paisible, et, en faisant attention, elle pouvait entendre les hiboux, les bruits de la nuit. Outre les arbres, Rachel observait surtout le ciel. Une belle nuit étoilée. Il est dommage que les feuillages la gênaient autant. Elle se releva un peu, observant autour d’elle, surtout les feuillages, et envisagea l’hypothèse d’escalader l’arbre. Zenobia semblait dormir paisiblement, et elle ne se sentait pas vraiment fatiguée, loin de là. Alors... Pourquoi ne pas observer le ciel nexusien ? Rachel envisagea sérieusement cette hypothèse. Certes, elle n’avait plus ses propulseurs, mais elle savait escalader. Elle enfila les vêtements que Zenobia lui avait mis, la cabane étant faiblement éclairée par le feu qui avait servi à cuire le lapin, puis sortit. Elle longea la cabane par la gauche, jusqu’à atteindre l’une des grosses branches d’arbre, puis leva la tête. Le sommet avait l’air assez éloigné, mais l’arbre, du fait de ses grosses branches, était très facile à escalader. Elle se mit ainsi à grimper, sautant pour s’agripper à la branche des trouvant au-dessus, avant de lever ses jambes, les enroulant autour de la branche, s’en servant pour se redresser.

*Un peu de sport, ça ne fait jamais de mal...*

Iron Girl continua ainsi à monter, et, au bout d’un quart d’heure, sans embûche, elle atteignit le sommet de l’arbre, au milieu des branches et des feuilles. Elle avança prudemment le long d’une branche, puis s’assit. Depuis sa position, elle avait une vue superbe, romantique, sur toute la forêt. Les arbres se perdaient au loin, et les étoiles formaient une mer étoilée au-dessus d’elle. Elle observa les différentes constellations, n’en reconnaissant aucune. Elle avait eu quelques connaissances sommaires en astronomie, remontant à l’époque où elle allait à la colonie. Le soir, on s’amusait à identifier les constellations, grâce à leurs formes. La Grande Ourse, avec sa forme de casserole, était une constellation que Rachel avait toujours trouvée facilement. Mais, là, dans le ciel, elle ne la voyait pas. A vrai dire, le positionnement des étoiles était sensiblement différent. En revanche, elle pouvait voir une fine traînée astrale, blanche, dans le ciel. La galaxie dans laquelle Terra gravitait. Observer les étoiles était toujours pour elle un grand moment, surtout en pleine nature, où on pouvait très facilement les voir. C’était si beau, un spectacle ravissant. Comment ne pas se sentir curieux, comment ne pas ressentir le désir de l’exploration, en voyant cette mer infinie ? Il y avait des milliards de petits points, chaque point correspondant à un système solaire, l’ensemble de ces points faisant lui-même partie d’un autre ensemble comprenant des milliards de galaxies. L’infiniment grand, ainsi qu’on l’appelait.

Elle continua à observer les étoiles, avant de tourner la tête. Elle vit, au loin, des lueurs. Probablement Nexus. Une petite tâche colorée. La ville semblait à des kilomètres. Ça promettait de bonnes heures de marche, mais c’était nécessaire.

*Au pire, je trouverais un portail me ramenant sur Terre...*

En toute honnêteté, elle ne pensait pas qu’un simple gnome arriverait à réparer une armure aussi compliquée. Un léger soupir s’échappa de ses lèvres, alors qu’elle prit entre ses doigts le disque, l’observant. Il était pratique, en effet, mais, parfois, elle regrettait son ancienne vie, en Afghanistan. Dans un sens, c’était plus simple. Et elle ne risquait pas d’affronter des magiciens surpuissants.

*Qui aurait cru que je me retrouverais un jour sur une autre planète, à observer les étoiles ? Pas moi, en tout cas. Comme quoi, la vie nous révèle parfois bien des surprises...*
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Tags:
Pages: [1] 2 3 ... 5
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox