banniere
 
  Nouvelles:
La nouvelle Gazette est en ligne !
Bonne lecture !



Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: 1 [2]
  Imprimer  
Auteur Sujet: En souvenir du pacte (Keleth)  (Lu 3316 fois)
Keleth
Avatar
-

Messages: 399



Voir le profil
Fiche
« Répondre #15 le: Mai 19, 2013, 10:12:42 »

[Dictature d’Ashnard – Maintenant]

Elle avait du forcer un peu pour la menée à l'intérieur du magasin, à la fois parce qu'elle ne devait pas user de ses réelles capacités en publique, étant une simple vendeuse quand elle se trouvait ici, et parce que la jeune fille qui ne ressemblait vraiment plus à cette Norah qu'elle avait connu pesait lourd parce qu'elle ne faisait aucun effort pour se tenir debout. Voilà, Keleth aurait eut à se trimbaler, avec la force d'une humaine normale, un gros sac à patates de 50 kiles que ça n'aurait pas du tout été différent de l'actuelle situation. C'est donc en la traînant à moitié sur les dalles qu'elle l'amena jusqu'à son magasin, en l'entendant gémir ou marmonner comme si elle était entrée dans un état second. Oh Keleth ne trouvait ça ni agréable, ni gênant, mais elle aurait préféré que le retour des souvenirs de cette jeune fille se fasse de manière un peu plus simple que cette petite comédie où elle faisait une scène peu crédible de théâtre, du genre : "Oh mon dieu, mes souvenirs reviennent avec les longues douleurs du passés. Mon coeur saute et se blesse sur les coins écharpés de ma mémoire d'antan !"

Elle aussi avait eut besoin de se remémorer quelques durs moment et elle n'en avait pas fait une maladie. Enfin, elle pousse la porte de son magasin d'un bon coup de fessier et entraîne la jeune demoiselle à l'intérieur, sans trop de difficulté, maintenant qu'elle était à l'abri des regards. Une fois la porte définitivement fermée, Keleth soulève Norah dans ses bras et l'amène jusqu'à une assise, entre l'étalage sur les potions en tout genre et celui qui contient les armes magiques de catégories D, les petites qui balancent de jolies flammèches mais que tout le monde peut utiliser. Espérons juste qu'elle ne bouge pas trop durant son retour de souvenirs, la démone désirant que son installation déjà précaire n'ai pas à subir les assauts d'une quelconque magie venant d'un objet bousculé par Norah. Mais bon, jusqu'ici elle se tenait tranquille donc la démone n'allait pas faire de mauvais esprit, et elle se contenta de reprendre ses petites affaires en rangeant les différents éléments ou en faisant ses comptes, espérant que cela l'occupera jusqu'à ce que la demoiselle refasse surface. Parce que là oui, elle avait un truc croustillant sous les dents et elle n'attendait que de pouvoir prolonger l'expérience.

L'après-midi passa ainsi entre son devoir de vendeuse qui range bien ses affaires mais qui n’accueille ses clients qu'à l'entrée pour raison personnelles, et les gémissements quasiment fiévreux de la jeune fille qui se retournait d'un côté à l'autre sur sa chaise, comme en prise avec de bien difficiles et pénibles souvenirs. Keleth voyait très bien ce qui devait déranger la jeune femme ou enveloppe, à savoir le passage où cette demoiselle avait du passer de sa forme humaine à une forme plus puissante, un outil démoniaque des plus pur et sanguinaire. Keleth faisait dorénavant la part des choses, et avait bien moins de mal dans l'idée d'avoir transformer ce bout de chou agonisant en assassin, mais elle restait toujours un peu gênée en imaginant que, par son comportement de démone sûre et supérieure, elle l'avait amenée dans une vie presque plus dangereuse que celle que Norah avait connue dés lors de sa naissance. Oh elle s'en était vite accommodée, mais le souvenir de la retrouvée morte un soir, la gueule ouverte dans son cri de rage, était quelque chose de désagréable pour la démone. Elle avait vite récupéré la dague et jeté ce style de pacte à la poubelle.


- Ouais plus jamais je referais un truc pareil ...

- Bordel… Je suis où encore ? Et on est quand ?

Oh elle venait de se réveillée ! Sans faire trop de bruit, imaginant qu'elle ne devait pas encore être dans le meilleur des états, un peu comme un alcoolique après sa dernière soirée de fête, Keleth se dirigea vers la porte du magasin qu'elle prit soin de fermer, puis elle tourna la pancarte marquée "CLOSED" afin d'avoir la paix. Tout ces éléments réunis, le magasin bascula d'un monde à un autre, du domaine de Terra au domaine infernal, sur commande de Keleth. Très bien, elles allaient enfin pouvoir être seules, en bonnes et vieilles amies pour discuter un peu du bon vieux temps. Après tout n'y a-t'il rien de mieux que de profiter des opportunités qui s'offrent à nous pour refaire à nouveau connaissance, dans un espace un peu plus chaleureux que la dernière fois ? Après tout même après des années et des années, elle restait sa pactisante, c'était inscrit dans son âme à défaut de sa chair. C'est pourquoi elle s'approcha de la femme dont le corps avait bien changer et s'accroupie devant elle pour pouvoir discuter.

- Eh bien c'est plutôt compliquer pour tout te dire. Mais tu es dans ma boutique, disons à 25m de là où tu nous a fait ta petite crise de remémoration. Et cela doit bien faire 6 bonnes heures que tu es en train de gémir sur ma chaise. Alors Norah, comment vas-tu depuis tout ce temps ?
Journalisée

Zénoriel
Avatar
-

Messages: 2246


Imparfait obscur


Voir le profil
Fiche
« Répondre #16 le: Juin 22, 2013, 09:35:01 »

Bon sang… Avoir la tête dans le cul n’est jamais vraiment agréable à subir, surtout après un choc psychologique pareil. Un putain de flashback qui avait complètement écrasé Norah, et en partie Zénoriel en vue de son impossibilité d’intervertir l’Âme de Norah avec une autre plus apte à prendre le contrôle du corps. Dans un coup d’œil rapide, la tueuse éveillée observa sa sauveuse du passé proclamer la fermeture de ce qui était sa boutique. C’est vrai qu’elle avait été interpellée par cette femme dans l’espoir initial de se faire arnaquer, mais son agressivité et sa mémoire balançante avait décidé un autre avenir à cette rencontre apparemment fortuite. Sa position n’était pas des plus confortables dans l’instant, donc elle changea pour passer assise de manière traditionnelle. Après avoir pris son aisance plus facilement, Keleth fit de même en position accroupie, face à elle, et lui expliqua la situation. Donc…  En gros il était passé plus de six heures à rien foutre dans une position exacerbant une situation de faiblesse évidente. Pas super comme condition sachant qu’elle aurait put faire plein de truc pas très net à son insu… Mais de mémoire, Keleth ne l’aurait peut-être pas fait :

- Comment je vais hein ? Ben…

Et elle s’arrête de manière totalement volontaire. Elle se devait d’éviter de parler de pas mal de sujet étant arrivés depuis sa réincarnation dans le vaisseau des Âmes. Même si en théorie, Keleth serait en mesure de pouvoir capter qu’elle n’est plus seule vu son équivalence à une divinité. Dans le doute, elle se devait de garder le secret pour éveiller aucuns soupçons là-dessus à la demande de Nathaniel et Zephirya. Elle ne pouvait également pas parler de ce qu’il s’est passé entre l’obtention de ses pouvoir lié au flashback et l’événement avec la Terra Hero Team étant donné qu’elle n’en sait rien. Les choses à raconter allait être sûrement plus maigres et moins intéressantes que pourrait le croire l’habitante du monde d’en bas :

- Hum putain de souvenirs… Ben en gros j’ai réussis à me débarrasser de ces gros porcs d’humains. Par la suite j’ai erré à droite et à gauche pour buter juste pour le plaisir de le faire… C’est d’ailleurs vachement trippant quand j’ai les boyaux de mes ennemis en mains

Et elle rigola. Non pas un rire lié par l’humour, mais plus quelque chose de malsain et follement dingue. Dans un sens, ses paroles n’étaient pas un mensonge avec les souvenirs qu’elle avait récupéré, impossible de croire que ses premiers persécuteurs soient encore vivants à ce jour. Et son tempérament ne l’aurait pas empêché d’annihiler toute forme de vie juste parce que sa soif de sang perpétuelle l’emmenait à produire plus de meurtres et de séance de destructions tenantes. Si elle serait libre de son propre corps, c’est d’ailleurs ce qu’elle aurait fait. Mais ce n’est pas le cas. La Norah d’aujourd’hui restait tout de même bien différente de la Norah qui venait d’acquérir son nouveau pouvoir :

- Et toi à part jouer les vendeuses à moitié à poil, t’as foutu quoi hein ? Et comment t’as eut mon couteau ?

Elle pouvait se permettre d’avoir facilement une discussion plus ou moins normale avec cette femme, même si on sentait que ça la gavait plus qu’autre chose. Mais par le simple fait que son destin est lié à cette démonesse, vaux mieux ne pas la faire chier et rester trop agressive. Enfin… Pas trop du moins.
Journalisée


Des Âmes en regroupées en un corps, autant de vies enchainées par le sort
Une bataille pour un destin incertain, enchaînée par ce satané malin
Autant d'êtres inconnus si liés, qui à osé prononcer "imparfait"?
Nous sommes toutes ici réunies, Et le Grand Jeu n'est pas fini...





Tags:
Pages: 1 [2]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox