banniere
 
 
Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Pensées très intimes [Noémie Greetings]  (Lu 895 fois)
Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3158



Voir le profil
FicheChalant
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« le: Janvier 02, 2013, 03:48:35 »

« Ouvrez vos cahiers... A la page 128, et résolvez les exercices 1 à 10. »

Y avait-il possible de trouver cours plus long et plus ennuyeux que celui-là ? Tous les éléments étaient réunis pour former un cocktail explosif. Il était 14h, soit l’heure qui suivait le déjeuner, celle où la digestion commence à produire son effet, et où tous les élèves ont le nez qui commence à piquer vers le sol. Dehors, il faisait de plus assez chaud. Toutes les fenêtres étaient ouvertes, mais il faisait tout de même suffisamment chaud pour qu’on étouffe dans les sailor fuku du lycée. Ces petites uniformes n’étaient certes pas trop pesants, mais, sous cette chaleur, Mélinda s’imaginait plutôt chez elle, en soutien-gorge et en culotte, à siroter un verre de sang frais devant la piscine. Et, pour les achever, ou, plutôt, pour l’achever, ce cours était un cours de mathématiques. Un cours qui, comme tous les cours de mathématiques, était long, et incroyablement lourd. Il portait sur les probabilités, un vaste sujet. N’étant, par principe, pas énormément attirée par les sciences, un cours de probabilités ne pouvait que lui donner envie de se suicider.

Elle ouvrit son cahier, priant pour que le cours se termine vite, afin de pouvoir rentrer chez elle. Les aiguilles de sa montre, toutefois, semblaient avancer au ralenti, comme si la chaleur les anesthésiait également. Pourquoi diable avait-elle décidé d’aller au lycée ? Elle aurait été tellement mieux chez elle, près d’un gros ventilateur ! Mélinda regarda brièvement ses camarades. Certains envoyaient des SMS, d’autres semblaient en train de subir une torture horrible, d’autres luttaient contre le sommeil, et la plupart, ou presque, tentaient vainement de comprendre ce qui se passait. Même le prof de maths semblait largué, de grosses gouttes de sueur glissant le long de ses joues.

*Je devrais sans doute le plaindre...*

Fermant les yeux, elle se redressa sur son siège, et retourna dans son manoir. Son beau manoir, avec l’air climatisé. Pourquoi diable était-elle donc ici ? Elle serait si bien, près de sa piscine. Elle pouvait en imaginer la scène, avec fidélité. Elle, allongée sur un transat, avec des lunettes de soleil, un maillot de bains 2 pièces noir, prenant du sang avec une paille, tout en entendant ses petites protégées s’amuser dans l’eau, lui éclaboussant les pieds. Il n’y aurait que quelques timides nuages blancs, de délicates tâches au milieu d’un ciel infiniment bleu. Elle se redresserait alors, et verrait sa petite Clara, avec un maillot de bains rose, en train de s’amuser à couler une autre femme.

Mélinda se redresserait alors, et s’enfoncerait dans l’eau, se glissant dans le dos de Clara, pour l’embrasser sur la nuque. Cette image était très intéressante, et Mélinda en oubliait presque son cours. Elle se voyait embrasser Clara dans l’eau, caressant d’une main son dos, pressant son sein avec un autre. Sa main dans le dos glissait alors pour disparaître dans l’eau, agrippant la culotte de cette dernière, caressant ses superbes fesses. Elle se voyait sous l’eau, voyant les bulles remuer, et sa main qui, lentement, se glissait sous la culotte. Clara se cambrait en gémissant de plaisir.

*Mais qu’est-ce que je fous là, bordel ?!*
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Noémie Greetings
-

Messages: 39



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #1 le: Janvier 02, 2013, 07:45:19 »

Les maths *w* quelle belle matière que voila. Assise à la première table en face du bureau du professeur je profitais de ces deux heures où seule les calcules les chiffres et les graphiques étaient importants. Bien sur je me faisais toujours chier à cause de mes camarades de classe qui n’arrêtait pas de se plaindre, l'un pour l'heure l'autre pour la chaleur et enfin un dernier parce qu'il était juste trop con pour comprendre ce genre de leçon. Pouvoir entendre les pensées des gens avaient un gros coté négatif, la classe qui normalement était silencieuse était pour moi aussi bruyante qu'un marché ouvert. C'était impressionnant comment le fait d'avoir un cour à 14 Heures réveiller l'imagination des gens; à l'image des bébés ils semblaient faire leur sieste mais d'une autre manière. Le garçon juste à mes cotés était par exemple en train de voyager dans un train, j'entendais le bruit des railles sortir de son cerveau et aussi la voie d'une charmante jeune femme avec qui il parlait.

Souriante je faisais mes exercices silencieusement, repensant à la petite remarque qu'avait fait intérieurement mon prof sur moi. Car oui mon pouvoir avez aussi son coté positif, ainsi une fois montée au tableau j'entendais Monsieur Math se répétait en lui qu'il n'y avait que moi dans cette classe qui méritait son attention et une fois l'exo terminé il fit une nouvelle petite remarque du style " elle est aussi mignonne qu'intelligente".

Plus le temps passait et plus les bruits dans la classe se faisait intense, j'avais remarqué ce phénomène sur plusieurs cas. Aujourd'hui la pensée qui se faisait la plus intense était celle de Mélinda Warren. Assise deux tables derrière moi elle semblait être dans une plage voir la mer. Elle n'était pas seule; accompagnée de nombreuse filles dont les petits cris de plaisir laissaient croire qu'elles s'amusaient bien. Son rêve avait l'aire intéressant, je fermai les yeux me concentrant sur elle pour essayer de ne plus entendre d'autre voix que la sienne. Je m'étais entraînée de nombreuses heures et je réussissais maintenant à me concentrer sur une seule personne. Mais a peine les autres voix mise de coté que son rêve devint disons le clairement plus intime.

Le son de baiser et de gémissement résonnait dans ma tête et je devins très vite toute rouge.. Heureusement le professeur reprit la parole et m’interpella me faisant revenir à moi même.

Noémie tu vas bien? (Ahh qu'est ce qu'elle craquante!!) Donc bon.. Je disais que pour le prochain exercice vous devez vous mettre deux par deux et toi (jolie petit ange) tu vas aller travailler avec Warren(cette brunette tout aussi mignonne que toi, toi et elle êtes mais deux plus grands fantasmes je vous imagine en train de vous embrasser comme les chaudasses que vous êtes)

Rouge de honte, j'étais vraiment aussi pourpre qu'une tomate. Je me retournai vers la table de Mélinda le regard dirigé vers le sol avant de m'asseoir à ses cotés ne lui adressant qu'un petit sourire avant de me plonger dans le livre lisant l'exercice qui faisait bien une page entière et dont la correction en ferait au moins sept de page.

Euh Mélinda? Tu as une petite idée sur l'exo ou tu préfères que je le fasse toute seule? Ca te permettra de continuer à...( Quelle conne je fais..) Enfin bref .. il fait beau dehors tu trouves pas ?
Journalisée

Tenterez vous votre chance?



La récompense sera plutôt intéressante
Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3158



Voir le profil
FicheChalant
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #2 le: Janvier 04, 2013, 02:25:54 »

Dans son coin, Mélinda rêvassait silencieusement, plongée dans ses pensées. Sa petite Clara... Ce qu’elle pouvait l’aimer ! Il fallait dire que la lycéenne aux cheveux roses avait beaucoup de qualités, que ce soit dans le lit, ou hors du lit.  Grande amatrice de baisers, Mélinda focalisait surtout là-dessus... Jusqu’à ce que la voix du prof’ vienne la sortir de ses pensées. Il demanda à Noémie de venir avec elle, afin de travailler à deux sur un exercice de mathématiques. Mélinda releva la tête en clignant des têtes, surprise, et vit la jeune femme, une très belle blonde platine, s’asseoir à côté d’elle. Elle avait l’air d’avoir chaud, vu la rougeur qui décorait ses belles joues.

*Elle est à croquer...*

Loin de se douter que le professeur de maths fantasmait sur elles, Mélinda regarda Noémie, qui avait les yeux plongés sur son cahier, lisant l’exercice. C’était un long exercice, en plusieurs étapes. Noémie se retourna alors vers Mélinda, et leurs regards se croisèrent. Elle avait aussi de très beaux yeux.

« Euh Mélinda ? Tu as une petite idée sur l'exo ou tu préfères que je le fasse toute seule ? Ca te permettra de continuer à... »

Silence. Mélinda fronça les sourcils. De continuer à... ? Que voulait-elle dire par là ? A glander ? Pourtant, Mélinda était derrière Noémie... Comment pouvait-elle savoir qu’elle ne fichait rien ? C’était si visible ? Mélinda avait remarqué que Noémie était l’une des rares filles intéressées par ce cours aussi passionnant qu’un vieux pneu crevé abandonné en bord d’autoroute. Noémie reprit rapidement, sans laisser le temps à Mélinda pour dire quoi que ce soit :

« Enfin bref .. il fait beau dehors tu trouves pas ?
 -  Hein ? »

De quoi est-ce qu’elle parlait ? Mélinda fronça les sourcils, suspicieuse.

*Encore une tarée... Pour aimer les maths, de toute façon, il faut bien l’être un peu.*

Elle finit par hausser les épaules, éludant cette question, revenant plutôt à celle concernant l’exercice de maths.

« Si tu veux le faire toute seule, je ne vais pas te refuser ce petit plaisir... »

Mélinda n’allait tout de même pas se donner sérieusement pour un exercice de probabilité ! Elle se borna à brièvement observer le corps de Noémie, et laissa son imagination vagabonder rapidement, s’imaginant seule dans la salle, avec Noémie. Elle la plaquait contre la porte, et venait caresser ses belles petites fesses, qu’elle imaginait bien rondes. Elle l’embrassait dans le cou, remontant ses mains le long de ses hanches, avant de la retourner. Elles se regarderaient alors, et Mélinda l’embrasserait sur les lèvres, un long et sensuel baiser, où elle fermait les yeux, et où elle glissait l’une de ses mains dans les cheveux de Noémie, afin de se blottir contre elle, et de mieux apprécier son corps.

*Il n’y a qu’à voir ses lèvres... Je suis persuadée qu’elle doit embrasser super bien.. Elle doit avoir plein de mecs qui lui courent autour, songeait pensivement Mélinda. Hum...*

Elle avait l’air d’aimer les maths, et, sous cette chaleur, le regard de Mélinda se portait sur la courbure de sa poitrine. La vampire se rapprocha alors d’elle, penchant sa tête.

« Tu t’en sors ? »
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Noémie Greetings
-

Messages: 39



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #3 le: Janvier 05, 2013, 04:24:12 »

Ok avouons le de suite j'avais vécu de bien meilleur journée que celle ci.. Être assise et obligée de faire l'exercice avec une fille pas très douée et en plus de cela savoir que mon professeur fantasmait sur moi faisait que je me sentais vraiment très mal. Pour ne rien arranger j'avais failli dévoiler mon secret; à deux doigts de mettre la puce à l'oreille à Mélinda. Heureusement je me rétractai au dernier moment ne passant au final que pour une "tarée".

J'affichai une légère grimace quand elle me donna l'autorisation de faire toute seule l'exercice; et puis je m'y attendais elle n'était pas une flèche et elle m'aurait plus retardé qu'aidé. Je tirai donc le livre un peu plus de mon coté, stylo en main je commençai à résoudre trouvant ici et là quelques difficultés qui furent très vite surmontée. Les rougeurs disparaissaient peu à peu de mon visage jusqu'à ce que l'imagine de Miss Warren se remette en marche. J'entendis tout d'abord un bruit; comme ci quelqu'un frappait un la porte d'un coup brutale. Des gémissements et un son de baiser vinrent ensuite se faire entendre; les gémissements semblaient provenir de moi...

Ma main vint immédiatement se poser entre mes deux cuisses, les rougeurs sur mes joues se firent plus intenses et je commençai à bouger frénétiquement ma jambe gauche. Je sentais son regard emplie de perversité en tout genre posé sur moi, les chiffres, les équations et les méthodes de résolution s'embrouillèrent dans mon cerveau et je commençai à barrer ici et là des bouts de calcul que je ne réussissais plus à faire correctement. Sa pensée sur mes lèvres n'arrangea certainement pas les choses à tel point que j'en étais arrivée à me mordre la lèvre inférieur cachée néanmoins par mes cheveux.

Euh oui ça peut aller .. Mais .. S'il te plait tu ne peux pas t'éloigner juste un peu .. Je ne sais pas ce qui m'arrive j'ai vraiment très très chaud ..

Je continuai par la suite l'exo, essayant de faire abstraction de tout ce qui m'entourait. Les questions s’enchaînèrent l'une après l'autre à un rythme effrainé à un tel point que j'avais fini avant que les autres n'atteignent la moitié de l'exercice. Je levai mon doigt en direction du professeur:
Euh monsieur ...J'ai ..Enfin on a fini.

Trés bien vous n'avez qu'à vous reposez un peu le temps que vos camarades finissent (tu peux aussi venir sous mon bureau si c'est ce que tu désires ..)

J'affichai un sourire gêné, tandis que je jetai un coup d'oeil vers mes mains qui se serraient tout deux entre mes cuisses. C'était un peu la position que je prenais quand je me sentais pas bien. Je me retournai par la suite vers Mélinda :

On se fait vraiment chier non? On lui demande de sortir un peu? ..Vu qu'on a fini .
« Dernière édition: Janvier 05, 2013, 04:31:00 par Noémie Greetings » Journalisée

Tenterez vous votre chance?



La récompense sera plutôt intéressante
Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3158



Voir le profil
FicheChalant
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #4 le: Janvier 10, 2013, 06:23:12 »

« Euh oui ça peut aller .. Mais .. S'il te plait tu ne peux pas t'éloigner juste un peu .. Je ne sais pas ce qui m'arrive j'ai vraiment très très chaud .. »

Un énigmatique et bref sourire vint éclairer les lèvres de Mélinda. Elle savait ce qui lui arrivait... Elle sentait le sang circuler plus rapidement dans ses veines, un sang qui, à en juger par l’emballage, devait être délicieux. Elle aurait du se formaliser qu’on lui demande de s’éloigner, mais Mélinda ne dit rien, et observa le dos du camarade juste devant elle. Aucune pensée érotique ne vint à nouveau à son esprit, et elle s’intéressa également à l’exercice de probabilité. Les élèves chuchotaient entre eux à voix basse, et elle commença à lire l’énoncé. C’était un problème commençant par un énoncé concernant un joueur qui achetait régulièrement aux tabacs des grilles de jeux à gratter, l’exercice consistant à répondre à plusieurs questions. La vampire n’était pas idiote, mais les sciences brutes ne l’intéressaient pas vraiment. Dans son harem, elle avait déjà un comptable pour s’occuper de tout ça. Noémie, en revanche, semblait passionnée, et écrivait très rapidement, noircissant son cahier. Son sang circulait toujours à un degré anormal, même si Mélinda se demandait si cette excitation n’était pas aussi liée à l’exercice de mathématiques. Le sang circulait à chaque fois que quelqu’un était passionné.

Ceci était susceptible d’énerver Mélinda. Ce serait bien la première fois qu’elle serait jalouse d’un exercice de mathématiques ! Noémie finit par lever bien haut la main, annonçant qu’elle avait fini. Le professeur les félicita, leur annonçant qu’elles pouvaient se reposer. Mélinda vit alors les mains de Noémie se glisser entre ses cuisses. Hum...

*La chaleur a toujours pour effet de stimuler les phéromones... Et toi, ma petite Noémie, tu as l’air d’être dans cette inconfortable situation où on a désespérément envie de sortir et de s’isoler...*

La tête de Noémie se tourna alors vers Mélinda.

« On se fait vraiment chier non? On lui demande de sortir un peu? ..Vu qu'on a fini . »

Mélinda n’était pas sûre que le professeur accepterait, mais elle hocha la tête, et leva à son tour la main.

« Oui, Mélinda ?
 -  Est-ce qu’on peut aller aux toilettes, Monsieur ? »

Le professeur cligna des yeux, les observant toutes les deux.

« Aux toilettes ? Toutes les deux ? Pour quoi faire ? »

A quoi pensait-il ? Mélinda aurait été intéressée par l’idée de creuser un peu les pensées qui devaient traverser le prof’, mais répondit rapidement, avec cette franchise qui la caractérisait si bien :

« Pour faire ce qu’on fait habituellement aux toilettes, Monsieur... Je ne voudrais pas vous faire un dessin... »

Il y eut quelques gloussements. Le prof haussa les épaules, et leur fit signe d’y aller. Mélinda le remercia, et sortit la première, se retrouvant dans le couloir avec Noémie. Il faisait un peu plus frais, mais la chaleur était toujours présente. Mélinda remua ses cheveux, glissant ses doigts à l’intérieur pour les remuer, et se retourna vers Noémie. En la voyant avancer vers elle, elle s’imagina avec elle dans les toilettes. Noémie y irait pour se soulager, et Mélinda se glisserait devant elle. Elle pousserait un petit cri surpris, avec sa culotte entre ses genoux, et Mélinda lui caresserait les joues, avant d’enfoncer ses deux pouces dans sa bouche, pour la faire taire, tout en fermant la porte derrière elles. Noémie se redresserait ensuite, toute perturbée, et Mélinda viendrait l’embrasser, avant de la déshabiller, de glisser ses mains sur son corps, d’ôter les boutons de sa chemise pour suçoter l’un de ses seins. Elle imagina même Noémie à genoux devant elle, leurs deux corps nus, couverts de plaques rouges et ruisselants de sueur, tandis que la langue avide de cette dernière filerait entre ses jambes, léchant comme une petite chienne son intimité, faisant haleter Mélinda, qui lui caresserait alors solidement les cheveux.

« Tout va bien, Noémie ? lui demanda-t-elle. J’ai eu l’impression que tu avais l’air... Gênée... »

Elle l’observa à nouveau.

*Qu’est-ce qu’elle est belle, c’est terrible... Retiens-toi, Mélinda, ne lui saute pas dessus !*

La chaleur influait aussi sur les phéromones de Mélinda.
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox