Le Grand Jeu - Forum RPG Hentai

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des œuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible.
Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans.

En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Vous acceptez également le traitement automatisé de données de notre hébergeur.

Une jeune fille réduite au silence...

Nos partenaires :

Planete Sonic
Reose Hybride Yuri-Academia L'Empire d'Argos Astrya
Inscrivez-vous

Yamie Kuroïe

Dieu

Une jeune fille réduite au silence...

lundi 29 octobre 2012, 22:31:53

Je me promène quelque part dans nexus a faire on ne sait trop quoi dans les rues, sauf que j'ai changée mon apparence ; J'ai cachée ma puissance magique et j'ai rajeunie mon age, de plus j'ai les yeux bleu et des cheveux roses. Cette teinte est peu commune mais ça ne fait rien, car de toute façon pas grand monde ne ferait attention a une petite fille jouant dans un parc. Plus précisément assise sur une balançoire je joue comme une enfant et je me balance gaiement, sans prêter attention aux autres ni a ce qui peut m'arriver par la suite. Le temps est plutôt calme, bien qu'il fasse un peu frais, ce vent gèle un peu ma peau mais ça ne fait rien, car le soleil la réchauffe en même temps c'est un mélange de sensation assez bizarre...

-Bon je vais pas m'attarder la éternellement !

Dis-je en sautant de ma balançoire je commence alors a marcher a l'extérieur du parc et je m'avance tranquillement dans la rue, évitant les passant qui me disent de faire attention ou je met mes pattes. C'est bien ce que je dis, les gens en ont rien a faire d'une gamine alors moi je m'en vais dans une ruelle très éloignée de la route principale. C'est plutôt lugubre par ici. Il fait sombre et je n'y vois pas grand chose, enfin si mais déguiser en petite fille je vois, mais je suis obligée de jouer mon rôle sinon je suis grillée. En gros je suis passée de 18 a 15 ans. Enfin 18 hahaha ! elle est bien bonne je suis bien plus agée que ça. Mais qu'a cela ne tienne je me sens observée d'un coup, et je me demande ce qui me suis ou alors c'est mon imagination mais je crois que ça va me tomber dessus d'une quelconque façon...

Silence

Légion

  • -
  • Messages: 2709


  • FicheChalant

    Description
    Silence, mercenaire, capitaine de la guilde des Griffes d'Ammoth.

Re : Une jeune fille réduite au silence...

Réponse 1 mardi 30 octobre 2012, 08:55:33

Silence s'ennuyait à mourir. Sa dernière opération ne l'avait même pas détendue. Il faut avouer que récupérer les trois chats d'une noble n'est pas très glorieux, et sans la récompense à la clé, les Griffes n'auraient jamais accepté ce genre de mission déshonorante. Et encore, si l'employeuse était physiquement potable, il aurait pu se récompenser... En nature. Mais en l'état actuel des choses, il avait préféré laissé Douleur régler l'acquisition. Lui, il marchait comme à son habitude, un peu au hasard, dans Nexus, cherchant quelque chose d'intéressant à faire. C'est à ce moment-là, l'habituel instant de doute où le mercenaire se demande si il fait bien de se balader seul. En même temps, il est en sécurité, son talent au combat lui permet de se défendre contre les bandits de grand chemin.

Donc c'est à ce moment-là qu'il remarqua la présence, certes discrète, d'une jeune fille à la chevelure d'un rose éclatant, et aux grands yeux brillants dont il ne distinguait pas la couleur du fait de la distance les séparant. Intéressé, et s'imaginant très bien se détendre un peu avec cette fille, malheureusement une simple gamine. Il se rapprocha d'elle rapidement, mais utilisant sa connaissance du déplacement silencieux pour ne tromper sa possible vigilance. On ne sait jamais, sur Terra, il ne faut jamais se fier aux apparences. Ils étaient en terrain à découvert, mais la ruelle, même si elle était juxtaposée au parc, était complètement déserte. Silence avisa sur sa droite un minuscule espace entre deux bâtiments, qui devait servir en temps normal à sortir les poubelles, mais qui n'avait pas été utilisé depuis longtemps, les deux bâtiments l'entourant étant abandonnés depuis plusieurs mois.

Une fois qu'il se fut suffisamment approché, et qu'il frôlait presque le dos de cette jeune fille, qui était ma foi "physiquement potable" justement, sa main gauche alla directement se poser sur sa bouche, étouffant un petit cri de surprise, tandis que sa main droite testait la marchandise. En effet, sa petite poitrine était ferme et tenait bien en main, même si il avait connu plus imposant.  Il l'entraîna dans le petit coin tranquille qu'il avait repéré et la plaqua contre un mur. Elle était donc dos à lui, l'un de ses bras voulait se protéger, tandis que l'autre l'empêchait de se blesser bêtement contre le mur froid. Silence, lui, commençait justement à devenir chaud. Il malaxait maintenant les seins de sa victime à deux mains, avant de dégainer un petit couteau de poche, avec lequel il trancha violemment les vêtements de la petite rose. Il rangea son arme d'un simple geste, donnant l'illusion qu'elle avait disparu, alors qu'il l'avait juste fait glisser dans sa manche. Le corps de la jeune s'offrant à lui, il continua de la caresser avant que ses mains ne glissent jusqu'à son intimité.

Le mercenaire fut très surpris de la sentir déjà humide. Elle aimait donc ce qu'il lui faisait ? Mais c'était très intéressant, ça. Sans attendre, et puisque de toute façon son corps y était préparé, il enfonça deux de ses doigts dans le vagin de cette petite qui, toujours tournée vers le mur, eut un spasme de plaisir, et sans doute de douleur et de surprise en même temps. Silence commença ses va-et-vients appréciant la texture et la douceur de ses parois vaginales qui se resserraient sur ses doigts.

- Tu aimes ça, hein ? Petite cochonne !



Yamie Kuroïe

Dieu

Re : Une jeune fille réduite au silence...

Réponse 2 mardi 30 octobre 2012, 11:28:16

- Hein !? Hmmm... 

Comme je le pensais je fus réduite au silence, une fois de plus. Mon appât lycéenne fait son effet, puisqu'une personne ma enlever. Et voila que celle ci me plaque contre un mur il me déshabille avec un couteau, plutôt agile. Je dirai que c'est un tueur professionnel, ou quelque chose qui s'en rapproche. A présent il malaxe ce qui me sert de poitrine et semble visiblement satisfait. Il descend jusqu'a mon intimité et y enfonce deux doigts et commence a faire des va et vient de façon plutôt désagréable. J'ai mal et j'ai du plaisir, c'est assez bizarre je pourrai comparer sa a du sadomasochiste ? Mais bon si c'est le cas c'est doux encore... 

-Tu aime ça, hein ? Petite cochonne !

-Q-qui êtes v.. vous.....

Dis-je juste avant un long gémissement de douleur qui a pour effet de me contracter mes muscles, il ne s'agit pas encore de jouissance, mais de douleur pure et simple. Il me fait trembler, je tente de tourner la tête pour voir a qui j'ai affaire mais je pense qu'il va m'en empêcher, pour l'heure je continue de subir ses va et vient. Je me demande ce qu'il a prévu de faire. Mais en réalité j'en sais bien plus qu'il ne doit penser, a ses yeux je ne suis qu'une pauvre fillette sans défense prête a me faire défoncer au premier abord. Je me demande comment il réagirait si je révélait mon identité divine, supérieur. Mais bon je préfère m'amuser encore un peu et je continue de jouer son jeux. Dans le silence.

Silence

Légion

  • -
  • Messages: 2709


  • FicheChalant

    Description
    Silence, mercenaire, capitaine de la guilde des Griffes d'Ammoth.

Re : Une jeune fille réduite au silence...

Réponse 3 vendredi 02 novembre 2012, 12:19:39

- Q-qui êtes v.. vous.....

La jeune fille ne se débattait même pas. Elle tenta de tourner la tête vers son agresseur, mais, ne voulant être identifié, il replaça violemment son visage contre le mur de sa main gauche, qui ensuite retourna pétrir son sein. Il retira ses doigts d'un coup vif et et apprécia l'état d'excitation dont témoignait le jardin secret de sa victime du jour. Il abaissa son pantalon, passant cette fois aux choses sérieuses. Son membre déjà bien gonflé apparut, alors qu'il était toujours dans le dos de la jeune fille. Elle devait sentir sur sa peau nue le contact du gland brûlant du mercenaire.

- Tu risques de ne pas apprécier tout de suite..., soupira-t-il avec un petit sourire sadique.

Il guida lentement sa hampe jusqu'à ses lèvres intimes, puis d'un coup sec, l'enfonça dans les entrailles de l'agressée, avant de commencer un mouvement de va-et-vient extrêmement rapide et fort. En même temps, de temps à autre, il lui donnait une grosse claque sur les fesses. Il s'enfonçait toujours plus violemment, désirant la dominer complètement, la faire souffrir et lui montrer qui était le maître. Ses pénétrations étaient de plus en plus facilitées par le flot de cyprine relâché par la jeune fille aux cheveux roses.

- Alors ? Qu'est-ce que tu en penses ? Tu aimes quand je te démonte la chatte comme ça, hein ? Salope !

Il lui donna une claque plus violente, laissant une trace de main rougeoyante sur sa fesse droite. D'ailleurs, une vue de plus en plus satisfaisante s'exposait à lui. Il décida donc de caresser le petit anus de sa victime, qui devait commencer à réellement prendre du plaisir. Il se pencha en avant pour lui lécher et mordiller le cou, après avoir humidifié son doigt sui continuer de voyager autour de son petit trou. Il sentit alors un bouillonnement bienfaisant dans son propre corps, suivi d'un soubresaut de la part de sa lance de chair. Il retira donc son membre, retourna violemment la jeune victime avant de lui enfoncer dans la bouche, la taille relativement impressionnante de l'engin devant l'empêcher de respirer convenablement. Il viola littéralement sa bouche jusqu'à ce que la première goutte de sa semence jaillisse, suivie d'une éjaculation de grande quantité. La jeune fille s'étrangla littéralement, et Silence pa prit par la gorge en criant :

- Si tu n'avales pas tout, tu vas souffrir... Si tu avales tout, un peu moins...



Yamie Kuroïe

Dieu

Re : Une jeune fille réduite au silence...

Réponse 4 vendredi 02 novembre 2012, 13:43:14

Comme je m'y attendais il ne veut pas être découvert et recale violemment ma tête contre le mur, qui a pour effet de me laisser pousser un petit cri de douleur. Mais le voila qui en redemande plus encore car il abaisse son pantalon dans le but unique de libérer son membre déjà bien brulant certainement. Remarque je n'ai pas eu besoin d'attendre longtemps avant confirmation car je le sent en premier lieu, au niveau de mes fesses il me met en garde cependant, contre quoi je ne sais pas alors j'écoute ce qu'il a me dire.

- Tu risques de ne pas apprécier tout de suite...

Dit-il en passant a l'acte ; Il positionne son sexe vers mon petit vagin, et d'un coup brutale le voila qui me l'enfonce 'un seul bloc, ce qui me fait bien sur crier, avec un cri comme ça si il me fais pas taire je suis prête a parier que quelqu'un viendrait de curiosité. En attendant ce type continue de faire ces va et vient me faisant ainsi hurler de douleur. Fallait s'y attendre en même temps mais bon j'en ai vue des pires pour l'instant cependant je n'ai pas le choix et je dois me laisser faire.

- Alors ? Qu'est-ce que tu en penses ? Tu aimes quand je te démonte la chatte comme ça, hein ? Salope !

Je tente de me débattre pour lui prouver le contraire, mais il me donne une gifle sur mes fesses qui me fais crier encore plus que ce que je ne crie déjà. Je sens qu'il s'occupe de mon anus en même temps et je pense qu'il ne va pas tarder a passer a autre chose mais je me demande bien quoi. Une fois de plus j'ai la réponse rapidement a ma question, il me retourne et me met au sol violemment sans que j'ai le temps de le voir et aussi tôt après il m'enfonce son membre dans ma bouche. Je vois son intention était la fellation. Cependant c'est un gros engin alors j'ai du mal a respirer et même a diffuser un son quelconque avec ma bouche...

-Hmmmm hmmmm

Dis-je en étant forcer de le sucer le plus profondément possible, afin de prolonger son petit plaisir personnel je suppose. Il me viole la bouche, jusqu'à ce qu'il en jouisse a l'intérieur mais il me donne un autre ordre.

- Si tu n'avales pas tout, tu vas souffrir... Si tu avales tout, un peu moins...

Voila qui est fâcheux déjà que je peux difficilement respirer et parler avec son gros membre dans ma bouche le voila qui m'oblige a tout avaler sinon je souffrirai. De toute façon c'est du chantage dans les deux cas je souffrirai inévitablement, mais bon quand il me remplit la bouche j'essaye de tout avaler, et je ferme mes yeux en poussant un petit couinement...

-Hmmmmm.....

Silence

Légion

  • -
  • Messages: 2709


  • FicheChalant

    Description
    Silence, mercenaire, capitaine de la guilde des Griffes d'Ammoth.

Re : Une jeune fille réduite au silence...

Réponse 5 samedi 03 novembre 2012, 14:02:26

- Aaaaaaaaaah...

Silence se vida dans la bouche de sa victime, qui eut beaucoup de peine à avaler toute sa semence chaude et collante. Quelques gouttes tombèrent sur le sol, et, exerçant une pression sur la nuque de la jeune fille, il poussa son visage vers le sol et lui cria, ne lui laissant aucun répit :

- Lèche. Je t'ai dit d'avaler tout.

Alors qu'elle s'exécutait en grimaçant, il la retourna une fois de plus et replongea son membre, qui n'avait pas encore retrouver toute sa dureté, dans son petit jardin secret, son bas-ventre frappant son clitoris à chaque coup de rein. Il continua à frapper ses fesses de plus en plus régulièrement, passant parfois sa main sur le petit trou intime qui lui faisait de l'oeil, décidément... Une fois son barreau charnel au maximum de sa forme, il se retira de la chaleur bienfaisante du petit vagin et pressa son bout contre son second antre de plaisir...

- Au tour de ton petit cul serré de déguster, maintenant...

Il s'enfonça de toutes ses forces dans l'anus dégoulinant de sa propre salive, avec un râle de plaisir. Sa victime, elle, hurlait de douleur alors que son arrière-train s'élargissait pour accueillir un invité de marque... Posant ses mains sur ses seins, et les malaxant, il pilonnait son derrière avec délice. Cette petite partie de jambes en l'air, même si elle n'était pas consentie, lui faisait décidément beaucoup de bien.



Yamie Kuroïe

Dieu

Re : Une jeune fille réduite au silence...

Réponse 6 dimanche 04 novembre 2012, 03:22:17

Quel enfoiré ! Il a oser vider sa semence dans ma bouche, je m’étrangle a moitié mais je réussie a en avaler beaucoup, bien que quelque goutte ne tombe au sol, et il ne me laisse aucun repos a peine j'ai finis avec ce sperme, qu'il me fout au sol avec un regard dur et d'une voix ferme i m'ordonne de lécher le sol, je grimace un peu mais n'ai guère le choix si je veux que ma couverture soit parfaite, l'enflure il me le paiera !

Après que le niveau fellation soit finit, le voila qui me retourne et qui commence tout bonnement a me violer, et il n'y va pas par quatre chemin. Il enfonce son membre encore tiède dans mon vagin et commence a donner des coups de reins, ce qui a pour effet bien entendu de me faire crier. Pas très discret dit donc le silence. Niveau discrétion j'ai vue bien mieux  mais une fois qu'il aie finit il passe a mon anus et il y va directement : aie  j'ai très mal, et du coup je crie vraiment très fort mais pourquoi il cherche pas a me faire taire ? Il est bête ou quoi !? On est juste a coté du parc, ldonc c'est limite grossier niveau discrétion mais me pilonnée ainsi ne lui suffisait pas, et j'essaye de me débattre mais vu que j'ai la force d'une lycéenne de 15 ans actuellement ça ne sert pas a grand chose. Je continue de crier c'est tout ce que je peux faire, cependant sous le choc de la douleur je m'évanouis et je tombe alors littéralement au sol en essayant de dire " arr.. re ttez..... " Quoi de plus réaliste ?  Et puis, au moins a mon réveil si il a un atelier de torture, il a qu'a mit emmener pour continuer de me traiter de la sorte. En tout cas ce déguisement fait ses preuves...

Silence

Légion

  • -
  • Messages: 2709


  • FicheChalant

    Description
    Silence, mercenaire, capitaine de la guilde des Griffes d'Ammoth.

Re : Une jeune fille réduite au silence...

Réponse 7 lundi 05 novembre 2012, 19:18:56

Silence s'amusait beaucoup à défoncer ses jolies fesses rebondies, et ne se préoccupait pas du tout des cris stridents qu'elle poussait alors qu'elle sentait son gros membre s'enfoncer profondément en elle, car Douleur et Ronfleur patrouillaient dans les environs. Ils avaient pour tâche de faire leur ronde dans un périmètre d'où l'on n'entendait rien, et de se montrer très persuasifs pour empêcher les intrus de passer. Et puisqu'à part le parc, ce quartier était fort délaissé par la population, Silence ne s'inquiétait pas, mais alors là pas du tout de ce qui pourrait arriver. La jeune fille perdit alors connaissance, s'écrasant sur le sol. Le mercenaire ne diminua pas le rythme, cela ne le dérangeais pas. Si jamais elle mourait d'épuisement, il s'arrêterait, mais en principe il n'irait pas jusque là.

- Ah... Ah... Aaaah...

Pour la seconde fois, Silence ressentait un flot bouillant s'échapper de son corps par saccades, remplissant presque complètement le cul de la lycéenne. Son sperme chaud se répandait également sur le sol, en grande quantité. Il se retira d'un coup sec, assez satisfait. Mais il n'en avait pas encore assez. En ce moment, sa soif de sexe était insatiable et il en voulait encore plus. Pour l'instant, sa victime ne semblait pas vraiment disposée à être remplie une fois de plus, mais à se défendre non plus. Tant mieux. Elle cesserait peut-être quelques temps de lui briser les tympans. Il décida donc de profiter qu'elle soit inanimée, pour changer légèrement le décor.

Il l'empoigna, la posa sur son épaule et entreprit de la transporter dans un lieu plus opportun. Il obliqua dans une ruelle sombre et pénétra dans un bâtiment moins miteux que tous les autres autour de lui. C'étai le Quartier Général des Griffes d'Ammoth dans les bas-fonds de Nexus. Il la déposa sur un lit, dans une pièce aux lumières tamisées, qui semblait avoir été aménagée uniquement pour le sexe. Des objets sexuels de toutes sortes s'alignaient sur des étagères, une garde robe pleine de lingeries et de combinaison moulantes de latex occupait tout un côté de la chambre. Usant d'elle comme d'une poupée à habiller, le mercenaire la revêtit de cette tenue, histoire de s'exciter un petit peu. Il s'éloigna dans la mièce adjacente, d'où il pouvait observer sa prisonnière (qu'il avait attachée au lit), mais d'où elle-même ne pouvait le voir.



Yamie Kuroïe

Dieu

Re : Une jeune fille réduite au silence...

Réponse 8 mardi 06 novembre 2012, 21:53:01

Je me souviens avoir fait semblant de perdre connaissance, et grâce a mon pouvoir j'ai réellement perdue mes esprits de manière contrôler bien sur je ne me mettrais pas en danger. C'est programmer pour me réveiller si je suis menacée par quelque chose ou que j'ai une trop grosse douleur physique mais pour l'instant sa n'est pas le cas. Il finit donc de ce vider en moi, et il a quand même réussie a remplir ma lycéenne. Bref je sens que je vais passer un sale quart d'heure dans ce corps. Car si je veux rester discrète je dois prendre en compte les attributs de la personne concerné et une lycéenne a pas beaucoup de force.

Une fois a l'intérieur d'un bâtiment il me met une tenue, mais j'ignore encore la qu'elle et il m'attache au lit afin que je ne puisse pas m'échapper. Je reste un petit moment ligoter comme ça au lit, et je finis par finalement me réveiller. Je me retrouve alors dans une pièce avec une lumière tamiser il y'a des étagères avec des jouets dessus, cette pièce est finalement prévue pour jouer. comme je suis attachée au lit je commence alors a gigoter a droite et a gauche, mais c'est inutile tout ce que je fais c'est gémir faiblement de panique avec ma voix, tout en me frottant sur le matelas... J'essaye de me détacher mais inutilement, grrr je me suis faite avoir, ou plutôt la lycéenne c'est faite avoir. Qu'importe pour l'instant je fais semblant d'être celle qui découvre et qui est paniquer.

-A... A l'aide !!!  O-ou je suiiiis ? ? ? ? ? A aidez m-moi !!!

Je continue de gesticuler inutilement en regardant le lieu. Je ne sais pas que mon ravisseur est dans la pièce d'a coter en train de m'observer. J'ai également remarquer la tenue sexuelle en latex noir qu'il ma placer. Tenue légère il a l'intention de jouer encore avec moi ou bien ?...

Silence

Légion

  • -
  • Messages: 2709


  • FicheChalant

    Description
    Silence, mercenaire, capitaine de la guilde des Griffes d'Ammoth.

Re : Une jeune fille réduite au silence...

Réponse 9 lundi 19 novembre 2012, 19:55:20

Silence comptait laisser un petit répit à la jeune fille. Ronfleur avait capturé une jeune bien plus appétissante. Du genre, une belle paire d'oreillers... Pas comme cette gamine qui, même si son corps état bien agréable, n'avait las les arguments qu'il affectionnait tant. Ils firent donc un échange. Son second pénétra dans la pièce où la lycéenne continuait de tirer sur ses cordes. Ronfleur était encore plus pervers et violent que Silence. Il avait à peu près la subtilité d'un sac de frappe pour boxeurs expérimentés. Et la jeune fille put s'en apercevoir très rapidement. Voyant une petite partie du corps féminin mis à nu, il lâcha :

- Tu en as un beau nombril. Ça te gêne si je le caresse de l'intérieur ? L'avantage de cette pièce c'est qu'elle est insonorisée comme pas deux. Tu peux crier, personne d'autre que moi t'entendras. Viens, ma petite salope. Tu vas gueuler.

Il commença à caresser l'intimité de sa nouvelle compagne à travers le tissu avant de le repousser légèrement pour dévoiler à ses yeux voyeurs le petit vagin que Silence avait violé très peu de temps auparavant. D'ailleurs, il y avait un peu de sa semence séchée sur la peau laiteuse de la terrienne. Il enfonça directement deux doigts, la faisant crier à nouveau, un cri étouffé par son bâillon. Il introduisit rapidement un troisième doigt, entama de très rapides va-et-vients et se déshabilla avec sa main libre. Son Capitaine avait été généreux, il savait que Ronfleur était terriblement excité par les tenues sexy en latex, et ce dernier disposait d'un membre d'une taille phénoménale, qui impressionnait beaucoup les autres Griffes. Lorsqu'il fut entièrement nu, la lycéenne put apprécier son énorme érection. Il la voulait, cette petite. Un quatrième doigt rejoignit les trois autres, même s'ils peinaient maintenant à la pénétrer. Pourtant, le mercenaire ne s'arrêtait pas.

- Tu as découvrir avec moi toute l'élasticité de ta petite chatte...

Et avec un horrible sourire, il plongea toute sa main dans la mare de cyprine qu'il doigtait énergiquement depuis maintenant cinq minutes. Un peu plus et elle ne tiendrait plus. Ronfleur éclata d'un rire mauvais.



Yamie Kuroïe

Dieu

Re : Une jeune fille réduite au silence...

Réponse 10 mercredi 21 novembre 2012, 22:53:56

Je tire sur les menottes et je continue d'appeler au secours, mais y' a un type  étrange qui se ramène dans la pièce il a une dégaine de boxeur et un baillon dans la main... un baillon ? Mais que va t-il faire ? Le voila qui me fait taire en le placent sur ma bouche afin de m'empêcher de parler, c'est plutôt réussi je dois dire, un son très faible ce dégage de ma voix, et je joue les paniquer, mais il me dit quelque chose d'assez pervers.

- Tu en as un beau nombril. Ça te gêne si je le caresse de l'intérieur ? L'avantage de cette pièce c'est qu'elle est insonorisée comme pas deux. Tu peux crier, personne d'autre que moi t'entendras. Viens, ma petite salope. Tu vas gueuler.

Il commence alors a me caresser mon intimité mais je suis sans défense a l'heure actuelle. Il le pousse d'un regard assez avide d'ailleurs il ne se fait pas prier pour comprendre ces envies, il enfonce deux doigts d'entrer de jeux qui a pour effet de me faire pousser un gémissement étouffer ! Ouille cela fait rudement mal d'un coup sec comme ça. Puis il en ajoute un autre,et commence alors une série de va et vient infernal qui me fait pousser de long cri étouffer. Et avec ça main de libre il se déshabille histoire de montrer qu'il a l'intention de jouer avec moi. Mais je continue de pousser ses gémissement.

Malheureusement pour moi, son sexe est assez massif et ce corps a un vagin assez étroit, je vais passer un sale quart d'heure, merde. Le ravisseur me dis quelque chose de pas très rassurant :

- Tu as découvrir avec moi toute l'élasticité de ta petite chatte...

-Hmm mmmmmmm !

Dis-je en étant bailloner, j'avais beau essayer de me débattre mais rien a y faire je suis prise au piège, j'attendrais le bon moment, pour me changer en déesse de la mort, cependant le voila qui éclate d'un rire sadique en enfonçant sa main la ou vous pensez. J'ai beau gesticuler dans tout les sens cela ne sert strictement a pas grand chose...

Silence

Légion

  • -
  • Messages: 2709


  • FicheChalant

    Description
    Silence, mercenaire, capitaine de la guilde des Griffes d'Ammoth.

Re : Une jeune fille réduite au silence...

Réponse 11 samedi 24 novembre 2012, 20:10:54

- Oh... Mon... Dieu... ! C'est génial ! Je peux mettre toute ma main dedans ! Elle nage carrément dans ta petite mouille de salope !

Et il la gifla si violemment qu'elle tomba à la reverse sur le lit, rattrapée par les menottes qui lui firent de jolies marques rouges sur les poignets. Il continua à aller et venir brutalement dans son vagin, si bien qu'elle eut un petit orgasme assez rapidement, ce qui arrosa plus encore la main immergée du mercenaire. Il se lécha les babines avec gourmandise et se pencha vers elle. Il se coucha sur son petit corps et la coinça sous son poids. Il était dans le sens inverse d'elle. En position parfaite pour une 69. Il sortit sa langue et donna quelque coups avec entre les lèvres vaginales de sa victime. Il prit ses fesses entre ses mains et les massa, les frappant fort à intervalles irréguliers. Même si sa poitrine était peu développée, elle avait les fesses bien rebondies, cette petite.

Elle aurait pu croire qu'il allait continuer longtemps comme ça, mais sans prévenir il se redressa et plongea sans attendre son énorme membre dans le petit vagin. Il eut un long râle de pur plaisir alors que ses parois se contractaient autour de son sexe.  Il s'imaginait déjà, si sa chatte le stimulait autant, est-ce qu'il pourrait rentrer complètement dans son petit cul serré ? Ce serait sympa d'essayer en tout cas. Il la fourra énergiquement pendant un moment, la giflant toujours sur les fesses ou les seins (les petites poitrines étant plus sensibles, il lui pinçait les mamelons pour la faire hurler, mais le bâillon de la jeune fille empêchait ses cris de sortir.

- Hahahaha ! Alors petite pute ? T'aimes ça hein ? Je devrais appeler mes potes pour qu'on te poutre tous en même temps ! Mais je vais d'abord profiter de toi ma salope ! Putaiiiiiiiiin !

Il éjacula dans son sexe, comme elle ne devait jamais avoir vu ou senti quelqu'un éjaculer. En un seul orgasme, il aurait pu remplir tout un verre à vin. Lorsqu'il se retira, elle dégoulinait encore de sa semence, et il prit sa tête dans ses mains pour venir lui faire lécher les restes sur sa queue toujours fièrement dressée et droite comme un I. Ronfleur était au paradis, et sa victime était en enfer...



Yamie Kuroïe

Dieu

Re : Une jeune fille réduite au silence...

Réponse 12 samedi 24 novembre 2012, 22:17:09

- Oh... Mon... Dieu... ! C'est génial ! Je peux mettre toute ma main dedans ! Elle nage carrément dans ta petite mouille de salope !

Dit-il en me donnant une sévère correction, j'en tombe même a la renverse du lit mais l'étreinte des menottes est douloureuse elle abime ce corps en y laissant des traces rouges le voila qui veut faire un 69 seulement étant bailloner ce n'est pas super facile de sucer son immense queue. Moi je veux bien jouée cinq minute les victimes mais je commence a en avoir assez de son sale traitement, si il ne se montre pas plus respectueux en vers moi je ferai apparaitre mes marquages divins, afin de lui montrer que je ne suis pas quelqu'un d'ordinaire qu'on croise tout les jours.

Mais le voila qui ne reste pas longtemps comme ça, oh que non il a vite fait de me bourrer le vagin, cette enfoiré et il continue comme ça pendant un temps me faisant pousser des cris de douleurs étouffer par cette  chose hideuse qu'ai le baillon.

- Hahahaha ! Alors petite pute ? T'aimes ça hein ? Je devrais appeler mes potes pour qu'on te poutre tous en même temps ! Mais je vais d'abord profiter de toi ma salope ! Putaiiiiiiiiin !

-hmmmm mmmmm !

J'avais beau crier pleurer essayer de me débattre il n'y avait rien a faire, je suis prise au piège dans cette pièce ligoter et bailloner . Violentée comme ça, mais rira bien qui rira le dernier pensais-je oh ça... Je me demande ce que sera leur réactions quand ils verront ma forme divine, lorsqu'ils m'auront "assassinée". Mais pour l'heure le voila qui vient me faire lécher la semance qui continue encore de couler, et elle reste bien droite, bien dure. Lui il est au anges et moi en enfer, de toute façon je l'ai toujours été puisque je suis la déesse de la mort moi. C'est plutôt lui qui finira sa vie en enfer tantôt...
« Modifié: dimanche 25 novembre 2012, 15:57:49 par Yamie Kuroïe »

Silence

Légion

  • -
  • Messages: 2709


  • FicheChalant

    Description
    Silence, mercenaire, capitaine de la guilde des Griffes d'Ammoth.

Re : Une jeune fille réduite au silence...

Réponse 13 samedi 29 décembre 2012, 16:12:04

A peine la lycénne avait-elle fini de lécher le reste de sperme qui coulait du membre tendu de Ronfleur, que le mercenaire des Griffes d'Ammoth administra un violent coup de poing dans son estomac, ce qui eut pour effet immédiat de couper la respiration de la jeune victime qui, en ouvrant la bouche, libéra l'énorme queue qui alla bien vite reprendre sa place au plus profond de ses entrailles.

Il recommença à violer la pauvre jeune fille qui devait commencer à avoir de sérieuses envies de suicide, ou bien en tout cas, elle devait penser que c'était vraiment le jour le plus horrible de toute sa vie. Mais ça, son violeur n'en avait rien à faire. Il n'avait pas le physique le plus enviable de tout l'univers, et il n'avait donc pas souvent l'occasion de pratiquer son activité favorite dans les règles de l'art, et il devait donc s'abaisser à ce genre d'agression. Mais il gardait tout de même quelques limites. Les gamines, d'accord, jusqu'à un certain seuil de jeunesse. Une enfant, jamais, Ronfleur n'était pas un pédophile, et il ne pourrait jamais être accusé de choses comme cela.

 Il retourna la jeune lycéenne et inséra lentement son gigantesque pénis dans son petit anus serré, avant de s'enfoncer violemment avec un grand râle de béatitude complète...
« Modifié: samedi 29 décembre 2012, 16:19:27 par Silence »




Répondre
Tags :