Bac à sable > One Shot

Les Milles Haches (Fermé)

<< < (2/5) > >>

Elesa Garland:
(L'ordre de post sera: Elesa, Naisho, sirel, Zekreet, Chikako. ^^)

---

La récolte avait été bonne, il y avait plusieurs esclaves potentiels. La majorité des vieillards et des enfants avaient sans doute été évacuée, ainsi que la plupart des femmes. La cheftaine n'allait apparemment pas avoir droit à quelques donzelles pour son plaisir personnel, il fallait se contenter des mâles qu'elle avait devant elle. Elle marcha lentement devant la ligne de prisonniers, les examinant un par un. Quatre spécimens en particuliers attiraient son attention. Tout d'abord, un homme qui semblait avoir un grand mépris pour la tribu. Un dur, alors, voilà qui amuserait la cheftaine un bon moment. Ensuite, il y avait un individu mince et élancé comme un elfe, mais à défauts d'oreilles pointues, celui-là avait des oreilles de chat et une queue féline, voilà qui était intéressant. Thorka passa ensuite devant une sorte de loup humanoïde qui n'était pas sans rappeler un gnoll mais en plus gros et avec le crâne d'un loup, plutôt que celui d'une hyène. Sans doute le résultat de la sorcellerie, puisque s'il avait été un lycanthrope, il ne se serait transformé qu'à la pleine lune, du moins, à ce qu'en savait la grande guerrière. Elle repassa devant les esclaves, pointant du doigt ses élus tour à tour.

-Celui-là ... le chat aussi ... et le gros loup. Amenez-les à ma hutte.

Elle étira un rictus en regardant ses élus être séparés du reste. Les autres esclaves iraient au reste de la tribu, les guerriers feraient bien ce qu'ils voudraient avec le reste. Alors que la cheftaine s'apprêtait à revenir à sa grande hutte, un guerrier accouru.

-Thorka! On a vu une humaine en train de s'éloigner du village, c'est peut-être une lâche qui s'enfuit.

Thorka lâcha un grognement, détournant le regard vers son subordonné.

-Va chercher des hommes et prenez vos sangliers d'guerre, allez m'la chercher!

L'orc ne se fît pas prier, il alla de suite armer quelques guerrier avec des lances et des filets et un groupe de sangliers partirent en direction de la pauvre touriste, qui finirait sans doute parmi le groupe d'élus de Thorka. La cheftaine entra dans sa spacieuse hutte, où un trône en os était installé ainsi qu'une large couche couverte de fourrures ainsi que plusieurs râteliers contenant des objets de toutes sortes, dons certains avaient des formes plutôt caractéristiques .... Thorka posa les mains sur ses imposantes hanches, fixant ses esclaves du moment avec un rictus.

-Maint'nant vous êtes les esclaves de Thorka, du clan des Milles Haches. Vous allez êtres mes jouets, mes marionnettes!

La cheftaine passa son indexe sur la joue des trois individus en se léchant les lèvres.

-Vous avez d'la chance, mes hommes vont me ramener une femme qui s'ra peut-être à mon goût, vous n'aurez donc pas à vous sodomiser les uns les autres pour mon bon plaisir.

La cheftaine se débarassa de ses morceaux d'armures, les seules choses couvrant son corps étant ses peintures de guerres ainsi que les quelques bijoux primitifs qu'elle portait. Sa musculature d'acier ainsi que sa poitrine bien faite étaient à la vue de prisonnier. Elle alla s'assoir sur son trône d'os, sa hallebarde à portée de main.

-Alors, j'me d'mande, qui a la plus longue langue entre vous trois? Le chat? J'suis pas convaincue. Peut-être l'autre, qui me regarde depuis tout à l'heure? Et toi, l'cabot, tu sais t'servir de la tienne?

Elle avait à l'évidence une idée derrière la tête, elle se releva et attrapa une lame courbe à un râtelier. elle s'approcha des hommes prisonniers les agrippant par le collets, cherchant à les dénuder en déchirant leur vêtements à l'aide de son arme, après quoi elle se campa devant l'homme-loup.

-On va commencer par toi, gros poilu. viens par ici.

Elle lui fît signe de suivre, le menaçant de sa lame. Elle retourna s'asseoir sur son trône, écartant les jambes. Sa chatte verte était dévoilée, bien rasée, ce qui semblait étrange pour une cheftaine orc.

-Vient lécher, et qu'ça saute! J'ai besoin de distraction en attendant que mes hommes reviennent.

Naisho Yujima:
Hiroshi était totalement dégouter par la tourne des évènements. Non seulement son village natale avait été capturer,non seulement il avait été vaincut,mais en plus il devait maintenant être l'esclave de cette... chose? Elle avait beau avoir un nom,Thorka,nom qui allait bien à une monstruositer de son genre, elle n'étais pas considérer comme étant 'cultiver et saine d'esprit. Cette créature s'amusait avec là vie des pauvres innocents de ce village et de plusieurs autres, elle assouvissait ces ebsoin à l'aide d'humble citoyen et voulaient être considérer comme étant supérieure?Ce n'est qu'un déchet,rien de plus. Il là regarda droti dans les yeux quand elle s'adressa au trois homme, e tdu moment qu'elle eu le regard tourner, cracha au sol pour prouver son dégout et commença à marmoner.

Cette idiote n'ira pas loin si elle continu de faire l'idiote comme sa.Elle crosiera sur son chemin qu'elqun de trop fort pour elle ...et je compte bien être cette personne.

Il regarda ensuite le terranide qui avait des parties de chat et lui chuchota.

Hey, laisse-pas toi faire à ton tour!Préserve ton honneur et montre lui que les hommes libres n'ont rien à faire d'une orc corromput par là luxure et l'envie.

Il porta de nouveauson regard sur l'orc et swe demandais bien comment il pourrait avoir un minimum de plaisir à devoir être avec cette...chose!

Sirel:
Ils étaient des jouet pour elle, hein ?

Cela lui rappela sa captivité où il fut rudement malmené, si son visage avait été épargné, son corps lui n'était plus aussi beau qu'auparavant. Lorsque l'orc mit son torse à nu, elle pouvait voir des traces de nombreux coups de fouet, des brûlures et des entailles. Ces blessures étaient certes cicatrisés, mais bien visibles car fraiche, il avait subit d'autres traitement, mais en tant qu'ancien seigneur il n'avait pas perdu ce qui faisait de lui un chef. 

Hey, laisse-pas toi faire à ton tour!Préserve ton honneur et montre lui que les hommes libres n'ont rien à faire d'une orc corromput par là luxure et l'envie.

Cette remarque fit rire le félin, l'honneur, il l'avait déjà perdu, mais son compagnon d'infortune ne le savait pas.

-Je l'ai déjà utilisé et l'ai perdu, beaucoup d'hommes pense que l'honneur est réutilisable or il perd sa valeur ainsi, de plus cette orc fait preuve de plus d'humanité que certains humains tu peux me croire, cependant...

Il préféra se taire, répondre à sa remarque reviendrais à crier haut et fort ses intentions, il n'était pas devenu souverains juste par sa gentillesse, il utilisa sa vision périphérique pour trouvé ce qui l'intéressait, nulle doute qu'il allait en pâtir, mais il devait montrer qu'il n'était pas un gentil minou obéissant. Ses chance étaient faible, mais il réservait une surprise à l'orc.

Ce n'était pas une question d'honneur, mais de fierté, s'il était vaincu il se plierait aux souhait de l'orc, le plus fort domine, mais chez sa race dominé était aussi respecter le vaincu. En allait-il être de même avec l'orc ?

Il songeait à la provoquer en duel en respectant les règles de son clan, pour un orc c'était un honneur, mais sa race étant trop peu répandu sans doute ne connaissait-elle pas celles-ci.

Zekreet:
Aligné dans la file Zekreet ne se souciait que peu des autres, son regard était posé sur la femme Orque, et uniquement elle. Cet intérêt était aussi du au fait qu’il était un peu éméché, et il se demandait si la dite demoiselle l’avait remarqué. Il vit bien vite l’un des subalternes dire qu’une jeune femme tentait de fuir à cheval. Ou du moins, s’est ce qu’il saisit et s’en fichait, alors qu’on finit par les sélectionné et faire avancer jusqu’à une grande tente, qui était visiblement celle de l’Orque femelle.

Mais, que peu d’élus furent finalement choisit, puisqu’hormis lui-même, Zekreet put voir qu’un terranide mi-homme, m-chat avait été choisi, et un humain pur souche à priori, se tenaient désormais à ses côtés. D’ailleurs il les entendit discuter entre eux, mais ne s’en soucia pas, tout comme les propos de la seule présence féminine, et chef de la troupe qui les avait capturés.  Par contre, la caresse du doigt sur sa joue, et ce qu’elle sembla sous entendre ne laissai pas le chien indifférent.

Il la vit alors s’assoir sur son trône et écarté les jambes pour attendre ce dernier, puisque Zekreet avait été le premier sélectionné.  Il fallait d’ailleurs être simplet pour ne pas comprendre ce qu’une orque nue, et les jambes écartées attendait de lui en l’appelant.  Il s’avança alors à pas assez lents mais sans aucun signe de crainte ou réticence de sa part. Ses deux compagnons d’infortunes désapprouveraient sans doute ce qu’il allait faire, et son obéissance sans révolte. Mais, lui s’en fichait royalement, et peut être était ce tout simplement du à son état d’ébriété.

- Oui, maîtresse !

S’était il contenté de répondre avant de s’agenouiller devant l’orque, posant ses grosses mains sur les cuisses écartées de la créature pour avoir un bon  appui. Puis, il approcha son visage, et museau de l’intimité verte de l’orque, et commençât à lécher lentement les grandes lèvres et clitoris, dans le même mouvement, récoltant les prémices de cyprine que celle-ci pourrait libérer au fur et à mesure de son excitation. D’ailleurs, ses mouvements de langues étaient si amples qu’il partait souvent de la raie anale, et passante donc aussi sur l’autre trou.  En tout cas, si l’orque regardait son organe buccal, elle ne manquerait pas de voir qu’il était plutôt long, et que Zekreet n’était pas un chien pour rien au final.

Ishikawa Chikako:
Cinq Orcs chevauchant des sangliers de guerre s'approchèrent de Nelem Hiza, la Barbare venue des Terres Chaotiques, lui criant "Halte !". Elle grommela en se voyant encerclée.

-- Grrrrumpfff...
-- Où comptais tu fuir, ma mignonne ?

Lui lança l'un d'eux. Prenant cette réflexion pour un affront, elle s'emporta.

-- Fuir c'est lâche !!

Elle enleva les pieds de ses étriers, puis se mit debout sur sa selle et se jeta aussitôt sur le plus proche, le tuant d'un seul coup de hache, profitant ainsi de l'effet de surprise. Les autres s'approchèrent en descendant de leurs sangliers.

-- Raaaaaaaaaaaaaaahhhhhhh !!!!!!!!!!

Beugla-t-elle, déjà en berserk. Elle parvint à tuer trois autres d'entre eux et à trancher le bras du dernier, celui qui tenait son arme. Celui-ci hurla sous la douleur. Elle ramassa le corps de l'Orc et plaça sa hache sous sa gorge.

-- Mais tu veut quoi ?
-- Conduis moi à ton maitre.

Elle se dirigea vers la hutte que l'individu lui désignait. En y entrant, elle vit une femme Orque en train de se faire brouter par un loup géant. Rien de surprenant. Elle même pratiquait ce genre de jeux dans sa tribus. Elle eu un rictus pervers sur son visage.

-- Pardon maitresse, elle nous a eue, elle est si forte !
-- Ta gueule !

Cria-t-elle à son prisonnier estropié.

-- Je suis Nelim Hiza, du clan Hiza, de la tribu des Rouges. Je viens des Terres Chaotiques, comme vous. Je veux juste traverser se village. Je n'ai que faire de vos agissements. Laissez moi partir où je vous poutre tous, par Crôm.

Navigation

[0] Index des messages

[#] Page suivante

[*] Page précédente

Utiliser la version classique