Le Grand Jeu - Forum RPG Hentai

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des œuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible.
Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans.

En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Vous acceptez également le traitement automatisé de données de notre hébergeur.

Retournez à la case vente ne touchez pas votre liberté (Mach)

Nos partenaires :

Planete Sonic
Reose Hybride Yuri-Academia L'Empire d'Argos Astrya
Inscrivez-vous

Succubus

Succubus ne se rappelait même plus pourquoi elle était de nouveau dans les pattes des esclavagistes, mais bon pour elle avoir une personne qui la gouverne est mieux que de rester dans une ruelle à attendre que la faim et la soif la dessèche complètement et ne la tue, c'est sans doute dans une ruelle qu'elle a été capturé, mais bon, elle ne se plaint pas de sa situation qui n'a rien de nouveau.

Quelqu'un la saisit par les cheveux, sans doute le vendeur voulant la mettre en exposition, comme une vulgaire bête de foire, plus d'une personne se serait mise à le mordre, mais Succubus marcha tout simplement sur l'estrade, certains enfants de noble se mirent à lui jeter des morceau de pains, choses qui manquait pour les pauvres, un enfant alla même jusqu'à lui envoyer une pierre à la tempe.

Succubus ne bougea pas, même si cela faisait mal, plus d'un acheteur fut surprit de voir une esclave aussi parfaite, aucun regard rebelle ou haineux ne sortait des yeux de l'esclave, elle arracha tout simplement un bout de sa robe, pour en faire un bandeau et comprimer la plaie, faisant cela sans hésitation ou pudeur quand sa robe du être légèrement levé pour la permettre d'arracher le plus droit possible le tissu.

un deuxième cailloux vint vers elle et elle le saisit avec rapidité et dextérité, elle tourna la tête vers le vendeur qui fit un geste négatifs de la tête, puis murmura quelque chose à Succubus, qui jète alors le cailloux, frôlant la foule pour atterrir au pied de l'enfant, le cailloux se fendit en deux.

- Admirer sa précision, en plus d'être magnifique, elle ne vous dira jamais non, tout vos désirs seront ses ordres.

Succubus entendit une succession de prix, elle n'en avait que faire qu'elle soit acheté ou donné, tout ce qu'elle voulait c'est une personne qui se sert d'elle, même si elle ne devait être qu'un vulgaire outils, cette condition la suffirait pleinement, plein l'avaient acheté avant pour en faire une servante qu'ils exhibe lors de grande réunion, allant même jusqu'à la demander de se dénuder, jamais elle n'a fait ne serais qu'un signe de protestation.

Elle attendit que les enchères se finirent pour connaître le visage de la nouvelle personne qu'elle devra servir.

Mach Bonin

Humain(e)

Re : Retournez à la case vente ne touchez pas votre liberté (Mach)

Réponse 1 mercredi 23 février 2011, 09:45:32

Cela semblait une journée comme une autre pour Mach qui avait quitté sa maison à Nexus depuis quelques heures. Il ne comptait pas chercher du boulot aujourd’hui, ayant décidé de prendre une journée pour s’équiper de nouveau. Ainsi, le jeune homme se baladait  tranquillement dans les rues de la ville en se dirigeants vers les bas fonds pour y trouver ce qu’il souhaitait acquérir.  Naturellement ce dont il avait besoin n’était pas très légal, d’où sa destination.

Le hasard avait fait que le mercenaire passe par un marché aux esclaves, déjà bien fréquenté malgré l’heure matinale. Il se mit, par curiosité à regarder les différents étals, et donc les différentes esclaves potentiels. En effet, ses yeux ne se posèrent que sur des individus de sexe féminins, avec lesquels il pourrait s’amuser sexuellement bien sur. Mais, la plupart des demoiselles du jour semblait assez mal en point et franchement pas très jolies, bien que cela n’empêche pas certains de s’intéresser à elles et de les acheter. Chacun avait ses goûts après tout.

Par contre, il finit par s’arrêter devant un stand où une demoiselle assez jolie, et visiblement bien docile était menée sur l’estrade sous les sifflements et commentaires de l’assistance. Il vit même des jeunes nobles lancer du pain à la demoiselle, comme s’ils pensaient que ce geste était de la charité. Mach leur envoya un regard dédaigneux avant qu’une pierre ne finisse par atteindre la jeune femme qui se mit à signer.. Cependant cette dernière ne dit rien, et d’un geste qui montrait son absence de pudeur, releva sa robe pour en déchirer un morceau afin de penser sa blessure.

Elle révéla donc une partie de son anatomie qui sembla plaire à la foule et fit sourire Mach. Cependant le gamin qui jouait avec les pierres ne cessa pas, bien que cette fois, elle l’arrêta en vol avant de la renvoyer aux pieds du premier rang suite à une demande de l’esclavagiste qui ne tarda pas à commenter la scène. Il captiva d’ailleurs la foule qui commença à enchérir, et Mach attendit un moment avant de se dire que cela pourrait être amusant.

- Ici…

Dit-il en levant la main pour prendre l’enchère que l’esclavagiste venait de donner. Cela fut donc noté avant qu’il ne demande si quelqu’un voulait surenchérir à nouveau. Le processus dura encore un peu, alors que les mains se faisaient moins nombreuses à se lever, Mach étant toujours dans la partie. Les sommes commençaient à monter, mais le mercenaire ne manquait pas d’argent avec les primes de ses missions qu’il ne dépensait généralement que très peu  Finalement cependant il finit par se retrouver seul, alors que certains pestaient sur le prix atteint, et qu’ils n’avaient pu atteindre, alors que d’autres s’éloignaient déjà du stand, soit parce qu’il pensait la cession de vente finie, soit par dégout quelconque d’avoir loupé cette affaire.

- Et bien, je crois que je suis le dernier enchérisseur au final !

Marmonna t il avec le sourire avant d’attendre de voir la décision de l’esclavagiste sur le gagnant de l’enchère.
Ma Fiche : Mach Bonin

Succubus

Re : Retournez à la case vente ne touchez pas votre liberté (Mach)

Réponse 2 mercredi 23 février 2011, 10:02:53

Le vendeur jubilait du prix de vente de cette succube de bas étage, il venait surtout de faire une affaire en or avec une créature du vice, même pas capable d'envouter les êtres vivants, il attendit que le ... la dernière rivale de Mach abandonne, c'était une riche baronne, mais elle était aussi radine que Picsous.

Succubus elle ne bougea pas attendant que le vendeur se mette à déclarer.

- ... Trois fois adjugé vendu, monsieur veuillez me suivre pour signer les papier de ventes.

Mach fut enconduit sous une petite tente où se trouvait un bureau sobre, mais qui était fait sur mesure et à la perfection, montrant la richesse du vendeur, il invita le client à prendre place sur un fauteuil des plus agréable et tendit le papier de vente de la succube, on pouvait y lire ceci :

Esclave : Succubus (possibilité de changer son nom)

Race : Succube

Capacité : Vitesse surhumaine

Qualité : Obéissance absolue

Défaut : Manque de dépendance.

Contrôle (à faire par l'acheteur et mettre "Vérifié" par ce dernier après contrôle) :

Je jure sur l'honneur d'avoir acheté cette esclave par des pratiques réglementaires et de faire retourner la marchandise en cas de soucis pour une réparation des défauts émit par l'acheteur. L'esclave ne peut être échangé ou reprit, sauf motif valable.

Date :

Signature :

Le vendeur fit un claquement de doigt et Succubus fit glisser sa robe, pour être nu comme un vers, sa peau ne frissonnant même pas, signe qu'elle se sentait à l'aise avec la température ambiante.

- Si vous voulez contrôler la marchandise c'est le moment, rassurez-vous elle en mordra pas tant que je n'aurais pas dit qu'elle attaque, bien sûr un fois en votre possession elle vous obéira aveuglément.

Le vendeur regarda d'un oeil mauvais Succubus, il n'aimait pas les succubes, mais il ne pouvait pas se plaindre d'avoir vendu une perle comme ça, normalement les succubes sont des dominante, celle là était soumise, une occasion qu'aucun vendeur ne peut laisser échapper.

Mach Bonin

Humain(e)

Re : Retournez à la case vente ne touchez pas votre liberté (Mach)

Réponse 3 mercredi 23 février 2011, 23:23:26

L’enchère se finit par la victoire de Mach, et l’esclavagiste ne tarda pas à le faire venir dans un bureau coquet, qui mettait clairement en valeur les richesses du propriétaire. Il s’assit donc sur le fauteuil qu’on lui attribua alors que son homologue s’assit sur celui d’en face.  La jeune femme, pour sa part resta debout dans un coin de la pièce, alors que son propriétaire actuel sortit un formulaire de vente qu’il tendit au mercenaire. Ce dernier prit alors le temps de le lire

-Voilà donc la partie la plus ennuyeuse !

Dit le jeune homme sur le ton de la plaisanterie, plus que parce que s’était vraiment le cas. En tout cas, le contrôle de la demoiselle ne serait pas ennuyeux puisque suite à un geste de l’homme, la demoiselle s’approcha et se dévêtit révélant à Mach un corps des plus charmants, alors que son maître actuel invitait le jeune homme à aller faire le contrôle.

- Beau morceau dis donc !

Commenta t il en admirant la beauté de la jeune femme. Il se leva d’ailleurs et vint se placer devant celle-ci, plus petite que lui tout de même, le forçant à baisser son regard pour ne pas la quitter des yeux. Mach posa alors une main sur la joue avant de la glisser lentement sur les lèvres de la demoiselle, et lui faire écarter en faisant entrer un doigt qui se mit à fouiller lentement la cavité buccal. Ce qu’il put sentir sembla lui convenir, et il retira alors son doigt avant de reprendre sa caresse de la peau, en faisant descendre sa main sur la poitrine de la demoiselle.

Ces derniers étaient assez volumineux, si bien que celui qu’il empoigna entra bien dans sa main, et débordait même un peu, alors qu’il se mit à le soupeser, le malaxer, testant même les tétons qu’il pinça sans grande force entre deux doigts. Un nouveau sourire, montrant sa satisfaction, et il reprit sa descente sur le ventre de la jeune femme pour arriver à son intimité. Celle-ci n’opposa aucune résistance alors qu’on approchait de son jardin le plus secret, mais pour une Succube, elle devrait après tout n’attendre que cela.

- Voyons donc voir ce qu’il y a ici !

Dit-il avec un sourire malicieux, alors que sa main se glissa sur es grandes lèvres de la demoiselle, faisant quelques vas et viens dessus avant que deux doigts ne les écartes pour se glisser à l’intérieur, sans la pénétrer. Non, pour le moment, il ne fit que les écarter pour frôler les petites lèvres et venir caresser le clitoris de celle-ci.

- Cela m’a l’air bien accueillant en tout cas !

Dit-l avec un nouveau sourire en s’écartant légèrement du haut du corps pour regarder sa vulve de plus près en quelques sorte, alors que sa mains la stimulait toujours.
Ma Fiche : Mach Bonin

Succubus

Re : Retournez à la case vente ne touchez pas votre liberté (Mach)

Réponse 4 jeudi 24 février 2011, 16:40:18

Succubus ne réagit pas quand Mach complimenta ses formes. L'esclave ne leva pas la tête, croiser le regard de son futur maître aurait put être mal interprété. Son regard n'avait aucune étincelle de vie, pourtant  on sentait bien qu'elle était différente des autres esclave, comme si elle acceptait de sa propre volonté le fait d'être esclave d'une personne.

La jeune succube ne crispa même pas la mâchoire, quand Mach se mit à inspecter sa bouche, il avait dû sentir la douceur de ses lèvres, des dents faites pour tuer d'une simple morsure, si elle ne fit aucun geste, sa peau frémit légèrement en sentant les doigts glisser sur sa peau jusqu'à sa poitrine.

Quand elle se fit saisir un de ses seins, une légère lueur apparut dans ses yeux pour disparaitre presque aussitôt, sa poitrine était effectivement bien développée, ses téton pointant rapidement sous les pincements, mais Succubus ne laissa rien paraitre et encore moins gémir. L'esclave était comme une statue fait de chair et d'os, aucun sentiments ne laissait paraitre, après tout le vendeur ne lui avait pas donné l'ordre de se laisser aller, il doutait lui-même que cette succube puisse éprouver des sentiments.

Mach se mit à l'exciter en jouant avec elle et il put voir que la succube commençait à mouiller légèrement sous l'excitation, si son visage ne montrait aucun signe de sentiment, il devint petit à petit de plus en plus rouge, Succubus n'avait pas le droit de gémir tant que le vendeur n'en donnait pas l'autorisation. Ce dernier se mit à réagir très vite, il avait d'autres esclaves à vendre et Mach était trop long, ce qui faisait perdre de l'argent au vendeur.

- Vous semblez satisfait de notre produit, je ne voudrait pas vous presser, mais je n'ai que ce lieu pour accueillir les clients et vous savez que les affaires sont dure de nos jours avec ces rébellions. Vous pourrez l'inspecter davantage une fois que vous avez signer le contrat, bien sur nous offrons la tenue et les pierres pour inhiber son pouvoir.

D'ailleurs à cette remarque, il montra à Mach le collier, qui était plus un bracelet pour une des chevilles de l'esclave.

Mach Bonin

Humain(e)

Mach s’était donc mit à occulter la jeune femme dont il allait acquérir les droits, en gros son esclave quoi. Notons aussi qu’il la touchait plus pour le plaisir de sentir ses formes et voir comment elle réagissait au plaisir que pour savoir si elle avait réellement des défauts. D’ailleurs, la demoiselle ne sembla pas réagir aux diverses caresses que lui procura le jeune homme, ce qui lui fit se poser quelques questions. Mais, à en croire les légers frissons qu’il put ressentir sous ses mains, il se dit que le fait n’était pas qu’elle ne ressentait rien, mais qu’elle semblait au contraire tenter de contenir ce plaisir qu’on lui donnait.

Enfin, elle commença à réagir, quand la main de Mach atteint son intimité pour caresser ses lèvres et son clitoris. Et si la voix de la jeune femme ne se fit pas entendre, les rougeurs de son visage parlaient pour elle. Mais, s’est aussi à ce moment là que l’esclavagiste se montra impatient et donc un peu contrarier. Car même si au final, le petit jeu du jeune homme n’avait pas duré longtemps, le maître actuel de la Succube ne le prenait pas du même œil.  Peut être s’imaginait il qu’après son petit jeu, Mach se rétracterait sur l’achat ?

Mach cessa donc ses caresses et se tourna vers l’homme qui tenait une sorte de bracelet dans ses mains. Le mercenaire haussa alors les épaules, restant quelques secondes devant la jeune femme avant de se rapprocher de l’esclavagiste.

- Oh pas besoin de vous montrez agacer. Vous n’allez pas me faire croire que vous ne profitez pas  parfois de votre bureau pour des jeux personnels, même pendant le temps de travail….

Dit-il calmement avec un ton montrant clairement qu’il ne chercha pas à provoquer l’esclavagiste.  D’ailleurs, à son avis, l’homme avait du tout autant profité de la chose que les deux protagonistes, puisqu’un Homme était toujours de nature perverse et voyeur, même s’il s’en cachait. D’autant plus, qu’il ne faisait sans doute aucun doute qu’il avait du déjà profiter de la Succube avant de la mettre à la vente. Après tout s’était aussi une des primeurs de ce métier, et l’une des raisons pour lesquelles certains hommes le choisissaient.

- Alors, cela vous convient-il ?

Demanda t il alors qu’il venait de signer le papier et qu’il le tendait à présent à l’esclavagiste. L’achat était à présent presque terminé, puisqu’il ne manquait plus qu’à sortir l’argent. Ce qu’il ne tarda pas à donner en posant une liasse sur la feuille de l’acte de vente. Il se dirigea alors en suite vers la jeune femme et se baissa donc pour lui mettre le bracelet à la cheville, en suivant les indications de l'esclavagiste. Il se releva alors face à la demoiselle et dit

- Alors prête à me suivre ?

Demanda t il calmement pour tester ses réactions, maintenant qu'elle avait changé de main.
« Modifié: mercredi 02 mars 2011, 18:59:28 par Mach Bonin »
Ma Fiche : Mach Bonin

Succubus

Le vendeur ne fit aucune remarque sur le fait que Mach avait totalement raison sur le fait qu'il profitait un peu des esclaves, mais pour Succubus, c'était spéciale, il avait toujours un mauvais pressentiment en s'approchant de cette succube.

Il fut ravi de voir son acheteur signer les papiers et tendre l'argent tant attendu, il ne se fit pas prier pour recompter, on est jamais sûr de tomber sur un radin prêt à oublier quelques pièces d'or pour des économies.

- Tenez, faites bien attention à ce que cela soit bien serré, sinon les pierres n'agiront pas.

Mach le mit, mais visiblement ce ne fut pas assez serré et Succubus, le serra davantage, on pouvait dire qu'elle ne semblait nullement incommodé par le fait d'avoir un bracelet à la jambe.

Vint la question de Mach et la succube se mit à répondre.

- Attendez un peu, Succubus va chercher une robe.


Elle partie dehors, le vendeur s'avança vers Mach.

- Faites très attention, les succubes sont redoutables, même si elle parait toute gentille elle pourrait bien cacher son jeu, aussi n'hésitez pas une seule seconde à l'enchainer.

Succubus revint quelque minutes plus tard avec une robe bleu azur.

- Voilà, Succubus est prête à  vous suivre, maître.

Mach Bonin

Humain(e)

La jeune femme devint donc la propriété de Mach, alors que le vendeur ne relevait pas le commentaire sur le fait qu’il profitait de ses esclaves, bien qu’il ne la nia pas. Mais bon, qui aurait pu lui en vouloir hein ?  Le jeune homme sourit alors et mit le bracelet à la jambe de Succubus, qui finit par le serrer elle-même, comme si son nouveau maître ne l’avait pas assez fait. Il en fut surprit, puisque s’était tout de même assez rare de voir une esclave qui acceptait aussi bien sa condition. Ils étaient donc prêts à partir, mais la demoiselle prit pour la première fois la parole pour dire qu’elle allait chercher une robe.

Elle s’éloigna alors, moment que profita l’esclavagiste pour mettre en garde le jeune homme. Mach ne fut pas étonné, ou du moins prit la remarque sur le fait que l’espèce des Succubes était souvent des insatiables, et vidaient l’énergie vitale des hommes qu’elles prenaient pour proie. Et donc la mise en garde laissait supposer que Mach devrait être endurant.

- S’est sur qu’il vaut mieux si on veut un peu de repos..

Dit-il en plaisantant, n’imaginant pas que les autres pouvoirs des Succubes puissent véritablement être une menace, même s’il ne fallait pas non plus les sous estimer. Succubus revint alors vêtue d’une robe bleue, et annonça qu’elle était prête.  Mach se tourna alors vers elle, et sourit en la trouvant jolie avant de se placer à ses côtés, et lui donner une légère tape sur les fesses.

- Et bien allons y !

Dit-il en glissant le même bras dans le dos de la jeune femme et la diriger lentement vers la sortie en remerciant le vendeur. Les gens qui se tournèrent vers eux n’eurent aucun mal à ne pas les confondre avec un couple banal, mais, après tout qui formait réellement un couple sur cette place.

- S’est pas commun de voir une jeune femme accepter sa condition d’esclave comme tu l’as fait…. S’est d’ailleurs étonnant que tu n’aies pas de maître avant moi…

Dit-il sans s’imaginer que ceux-ci avaient peut être eu des problèmes qui furent qu’ils n’étaient plus en état d’être maîtres. Mach marchait donc en direction de son appartement, la main glissant sur les fesses de Succubus qu’il malaxa tendrement sans se soucier des regards autour d’eux. Après tout, il savait très bien ce qui se passerait une fois arriver, alors tant qu’à faire commencer à préparer sa partenaire avec quelques jeux.
Ma Fiche : Mach Bonin


Répondre
Tags :