Le Grand Jeu - Forum RPG Hentai

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des œuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible.
Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans.

En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Vous acceptez également le traitement automatisé de données et mentions légales de notre hébergeur.

-

Nos partenaires :

Planete Sonic Reose Hybride Yuri-Academia L'Empire d'Argos Astrya Hybride Industry Iles Mystérieuses THIRDS Petites indécences entre amis
Inscrivez-vous

-

795 1

Echo / Yue

Invité

  • Messages:

-

dimanche 02 janvier 2022, 01:32:59

.
« Modifié: jeudi 04 janvier 2024, 15:36:06 par Echo / Yue »

Joshua R. Spender

E.S.P.er

Re : Petites chattes en promenade ! [PV]

Réponse 1 vendredi 28 janvier 2022, 22:27:45

Joshua était installé depuis peu dans cette ville plus que charmante, depuis sa descente de l'aéroport il n'avait cessé de toujours être à la fois intrigué, étonné et ébahi par tous les aspects si différents de cette ville par rapport à ses années passées dans un pays à la culture occidentale.
Il avait commencé à prendre l'habitude de sortir, découvrir des gens, de nouveaux lieux. La supérette près de chez lui et ouverte nuit et jour avait été sa première étape, commençant petit certes, mais il avait réussi avec succès à utiliser ses compétences linguistiques qu'il pensait trop maigres, et réussissait à se faire comprendre autant qu'il comprenait les autres. Au terme de la deuxième semaine, il s'était lié d'amitié avec une jeune femme qui y faisait régulièrement ses courses, et il ne savait pas si c'était son charme qui était à l'œuvre ou bien si les clichés concernant les femmes du coin étaient bel et bien attirées par les occidentaux et si ces faits étaient avérés, mais il reçu de sa part une invitation à un genre de parc à thème ou fête foraine, là dessus son vocabulaire étant encore un peu rouillé il n’était pas sûr à cent pour cent.

Il avait alors farfouillé dans ses affaires, pour retenir les meilleurs vêtements pour un premier rendez-vous, soudain il s'arrêta net. Était-ce un premier rendez-vous ? Il se montait peut-être la tête pour rien, assis désormais sur le rebord de son lit, alors que les frusques débordaient des tiroirs de sa commode et envahissait désormais le sol et une partie de son lit. Peut-être était-ce juste une façon d'accueillir une nouvelle personne résidant dans le quartier, mais alors… Devait-il y aller plutôt décontracté, ou du genre plus guindé au contraire, les tenants et les aboutissants de cette nouvelle culture le sidérait autant qu'elle le laissait pantois.

Il décida d’opter pour un style décontracté, le côté guindé et très carré se rappellerai à son bon souvenir une fois les cours repris, et il voulait profiter des éventuelles attractions sans avoir à faire attention au reste. Il prit alors un des pantalons qui pendaient misérablement sur le rebord du tiroir éventré de sa commode, ce dernier après une fouille en règle avait fini de vomir les différents pantalons et pulls sur le sol. Un jean noir, ainsi qu’un t-shirt manche longue devrait faire l’affaire, à cela il rajoutera son long manteau noir, et il sera fin prêt. Alors qu’il se rendit compte du carnage d’étoffe répandu dans l’ensemble de sa chambre, il se jura mentalement de faire un “brin de ménage” à son retour.

Et c’est dans cet après-midi qu’il tenta de rejoindre le parc en question, ayant quelques difficultés avec les correspondances qu’il ne maîtrisait pas encore en prenant les transports en commun. Il se référera un nombre de fois incalculable aux différents plans affichés par son téléphone, et ce même quand il avait la certitude d’être dans le bon bus, et allant dans la bonne direction.

Oh je vais être en retard… et c’est vraiment mal vu… tu parles d’une première fois… murmura-t-il en voyant le reflet de son visage sur l’écran de son téléphone portable, alors que le bus passait sous un tunnel.

Alors que le bus venait d’ouvrir ses portes, et que le flot de passagers se déversa sur le trottoir, Joshua observa son téléphone, et tenta de mémoriser le reste du plan, il avait encore plusieurs minutes de marche, du moins de course se dit-il. Alors qu’il avait pressé le pas, il remarqua un taxi venant dans le sens inverse, et vit un peu peiné, que la demoiselle l’ayant invité était sur la banquette arrière, le nez baissé sur son téléphone, hésitante. Il arrêta sa course net, regardant le véhicule s’éloigner, alors qu’il s’était retourné pour suivre le triste spectacle du regard. Il haussa les épaules, sortit une cigarette de son paquet, et alluma cette dernière en protégeant son briquet des aléas du vent qui se levait quelque peu, et finit sa marche paisiblement en direction du parc. Son rendez-vous était fichu, mais il pouvait toujours y aller et s’amuser, il avait besoin de décompresser, et de voir du monde, même la foule anonyme se trouvant à l’entrée lui faisait du bien. La discipline de la foule devant les files d'attente pour atteindre les caisses, aussi bien de la part des adultes que des enfants, cela lui faisait tellement de bien de voir ce ballet parfaitement structuré, et symétrique.

Il passa une heure pour faire la queue devant un genre de montagnes russes, une fois ressorti, il se remit de ses émotions fortes, se mit une cigarette aux lèvres et l'alluma. Il entendit une petite voix derrière lui, se demandant si on s'adressait à lui, il se retourna, et encore une fois abasourdi, vit une petite demoiselle, qui s'adressait effectivement à lui. Et cette charmante petite demoiselle lui demandait de lui venir en aide, après qu'elle eu fini de parler, il regarda dans la direction pointée par le petit doigt qui désignait un arbre, et vit dans la seconde la présence d'un foulard accroché aux branches assez hautes.

Se sentant chevalier servant dans l'âme, il lui sourit, et se mit à grimper, lentement d'abord, et se disait qu'il était peut être interdit de monter sur les arbres dans un pays si discipliné. Il se hâta, et réussir à atteindre la branche supérieure, il tendit le bras, serra les dents et réussi à saisir le bout d'étoffe balloté par le vent. Il tira délicatement, pour éviter que ce dernier se déchire et réussit à le récupérer. Cependant, les cris des gens présent dans le wagon des montagnes russes le surprit, et il perdit soudainement l'équilibre, perdant soudain prise et tomba sèchement sur le sol.

"Aieuh !" dit-il faiblement alors qu'il venait de heurter le sol.


Répondre
Tags :