Le Grand Jeu - Forum RPG Hentai

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des œuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible.
Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans.

En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Vous acceptez également le traitement automatisé de données et mentions légales de notre hébergeur.

Soirée mondaine de la décadence. (pv)

Nos partenaires :

Planete Sonic Reose Hybride Yuri-Academia L'Empire d'Argos Astrya Hybride Industry Iles Mystérieuses THIRDS Petites indécences entre amis
Inscrivez-vous

Kasui / Carolina

E.S.P.er

Soirée mondaine de la décadence. (pv)

jeudi 30 décembre 2021, 17:26:05

Kasui et Carolina avaient reçu un appel d’un homme pour effectuer un nouveau contrat en cette fin de semaine, elles devaient assurer la sécurité de leur client pendant une soirée, rien de bien compliqué. Les tarifs des deux amies étaient très élevés, elles avaient donc conseillé à l’homme d’aller ailleurs si ce n’était que le temps d’une soirée pour avoir des prix plus raisonnables, mais celui-ci avait insisté pour que ce soit leur agence qui gère. Les filles n’allaient pas aller à l’encontre des choix de ce client, elles avaient donc accepté d’assurer sa sécurité.

Rendez-vous avant la soirée.

Les filles avaient eu un entretien avec leur client, un jeune homme du prénom de Clad, le groupe avait convenu que Kasui et Carolina allaient se faire passer pour des invitées dans cette soirée pour rester discrètes. Elles seront quand même à la disposition de leur client si quelque chose devait mal se passer, prêtes à agir rapidement pour contrôler la situation. Les filles choisissent une tenue simple qui reste élégante mais qui permet d’agir facilement s’il le faut. Un jupe droite noire qui arrivait au-dessus des genoux avec en dessous un porte-jarretelle pour pouvoir y ranger un couteau de combat, des bas clairs pour dessiner leurs charmantes jambes. En haut, c’était un chemisier blanc avec des motifs noir sur le col et les manches, avec un blazer à porté de main s’il fallait aller dehors pour ne pas attraper froid.

Pendant la soirée.

Tout se déroulait comme il faut, Clad gérait sa soirée, les différentes animations ainsi que les invités, comme elles le pensaient cette soirée n’était pas de leur niveau de surveillance. C’était l’occasion de souffler un peu, même si Kasui et Carolina avaient du mal à tenir en place sans rien faire et qu’elles avaient bien envie de se défouler… Ca n’allait pas tarder, vers l’entrée des voix commençaient à s’élever celle d’une fille hystérique et d’un mot, Clad juste devant essayait de contenir la situation du mieux qu’il le pouvait. Les filles se rapprochaient rapidement, bousculant les invités trop curieux tout en les écoutant…

– C’est son ex…

– Avec son nouveau copain…

Un histoire de conquête, ils étaient venus foutre la merde pour être clair, les filles ont à peine le temps d’arriver que le garçon attrape le col de Clad tout en levant son poing, Carolina lui attrape fortement le poignet l’empêchant de bouger.

– Lâchez le, je ne vais pas le répéter !

Le ton autoritaire de Carolina montrait qu’elle n’était pas là pour rigoler, le garçon lui se montrait moins assuré d’un coup sentant sa force alors que la fille allait commettre un mauvais pas en voulant s’en prendre à Carolina… Kasui l’arrêta en plein vol pour lui décrocher un coup dans le visage faisant gicler du sang et une dent… Le garçon voulant défendre sa petite copine, essaya de se défendre, Carolina le stoppa net de la même manière, un coup dans la mâchoire bien placé. Il essaya de revenir encore une fois à la charge, Carolina soupira pour le calmer… Encore…

– Arrête idiot.

Il semblait avoir compris car il ne bougea plus à moitié avachi sur le sol devant les invités, ceux de la sécurité du dehors arrivaient pour les évacuer et essayer de calmer l’assemblée.

– Plus rien à signaler… Nous allons effacer les traces de cette mésaventure et nous revenons.

Kaisui s’adressa à Clad, il avait besoin de se remettre aussi après ce petit accrochage, les filles devaient enlever le sang sur leurs chemisiers avant qu’il ne sèche. Une dernière vérification avant de partir dans les toilettes pour une toilette.

– Enfin un peu d’action, je pensais qu’on allait rien avoir.

– Tu parles d’action… Ça a à peine calmé mes nerfs, j’ai encore plus envie de tout détruire… Où…

Carolina se tourna vers Kasui pour la plaquer contre le mur des toilettes, elle passa sa main sous sa jupe pour caresser ses lèvres sous sa culotte.

– Te détruire…

Carolina poussa le tissu, pour glisser ses doigts contre la fente de son amie, tout en levant son autre main pour lui attraper fermement un sein, approchant son visage à quelques centimètres du sien.

– J’en ai envie Kaisui… Maintenant… Je dois évacuer la pression…

Au milieu des toilettes, Carolina s’en fichait de ce qu’il se passait à côté, si quelqu’un pouvait débarquer.

Clad Oyio

Humain(e)

Re : Soirée mondaine de la décadence. (pv)

Réponse 1 jeudi 13 janvier 2022, 23:05:24

Clad rentrait chez lui, il venait de finir sa journée de cours et c'était enfin le weekend. Il allait pouvoir tranquillement chill chez lui. Au volant de sa voiture de sport, il s'amusait à accélérer à vives allures dans les rues du centre ville de Seikusu. Mais alors qu'il venait de s'arrêter à un feu rouge, une autre voiture de sport, vint à sa hauteur, sur sa gauche. Un allumeur de première baissa sa vitre et commença à injurier Clad. Notre homme avait un peu de mal à le comprendre, mais il savait ce qu'il voulait. Une petite course ? Pas de problème. Clad fit rugir le moteur de sa voiture, l'autre homme fit de même. Les deux jeunes conducteurs attendirent que le feu passe au vert … VERT ! Clad appuya à fond sur l'accélérateur, durant une bonne centaine de mètres,  les deux individus étaient à deux de front, mais un virage arriva et Clad, grâce à une meilleure tenue de route, réussit à prendre l'avantage et s'en aller jusqu'à chez lui. Laissant l'autre homme frapper sur son volant, probablement énerver de s'être fait battre de la sorte.

Clad arriva chez lui, mais avant de rentrer dans son bel appartement, il ouvrit sa boîte aux lettres. A l'intérieur s'y trouvait une petite enveloppe blanche, avec juste écrit "Clad". Il entra chez lui pour l'ouvrir à l'intérieur. Il sorti de l'enveloppe une petite fiche cartonnée, où était inscrit l'adresse d'une petite soirée mondaine, dans un joli château, à la sortie de la ville de Seikusu. Pourquoi pas après tout. Ca lui permettra de bien commencer le weekend, parce qu'en effet, la soirée commencera à 20h ce soir.

Il était seulement 17h, donc Clad essaya de profiter du peu de temps qui lui restait avant d'y aller. Seulement voilà. Il venait de percuter. Mais la personne qui l'invitait, était amie avec une de ses ex. Et cette ex lui en voulait beaucoup. Pas étonnant, étant donné qu'il l'avait trompé. On a tous ses pêchés comme on dit. Et il avait eu écho, qu'elle sortait maintenant avec un boxeur. Une petite sécurité rapprochée s'impose.

L'homme rechercha sur internet une équipe de garde du corps. A vrai dire, un seul aurait été suffisant, mais il aimait faire son petit effet. Alors, il scrupta toutes les offres qu'il y avait. Il tomba sur une offre particulièrement alléchante. En effet, il s'agissait d'un duo de femme. Il s'empressa de les appeler.

Quelques minutes après il raccrocha. Les deux parties avaient défini leurs accords respectifs et avaient décidés de se retrouver devant le château, mais elles devaient l'impression d'être des invitées et non les gardes du corps de Clad. L'homme s'habilla dans un costume assez chic, violet foncé.

Plus tard dans la journée, en début de soirée, il retrouva les deux jeunes femmes et ensemble entrèrent dans le somptueux château. Tout se passait bien. Mais c'est quand Clad se servit un nouveau verre de whisky qu'il fut frapper par le fameux copain de son ex. Ni une, ni deux, ses deux gardes du corps vinrent à sa rescousse et s'occupèrent de l'homme. Sourire en coin, Clad bu une gorgée juste devant l'homme et fit un clin d'oeil à son ex, puis se dirigea vers un groupe de femmes.

La soirée continua sans accros, mais une envie pressante dirigea notre homme vers les toilettes, un peu éméché, il confondit les toilettes des hommes avec celles des femmes et entra. C'est alors qu'il tomba presque nez à nez avec ses deux gardes du corps en train de s'embrasser.

"Que … Que se passe-t-il ici ? Vous … Vous êtes au courant que vous devez assurer ma sécurité et pas faire ce genre de choses ici ?" dit-il en posant son verre sur le lavabo. "Mais il faut avouer que la vue est très belle. Pouvez-vous continuer ?" dit-il en posant sa main sur le lavabo à côté de son verre, en appuie.

Cette soirée était décidément riche en rebondissement.

Kasui / Carolina

E.S.P.er

Re : Soirée mondaine de la décadence. (pv)

Réponse 2 samedi 29 janvier 2022, 14:31:21

Carolina s’en moquait de qui pouvait bien arriver dans les toilettes à ce moment, elle voulait juste évacuer la pression qui la rongeait… Ne rien faire, c'était vraiment le pire pour cette fille qui aimait l’action, les combats avec de l’intérêt, ce mec qu’elle venait de clouer au sol n’apportait rien du tout pour son palmarès, les deux amies étaient des E.S.Per, un simple humain n’était rien.

Si proche l'une de l'autre, Carolina menait la danse à son habitude, c'était elle qui avait le côté dominant de la bande. Ses doigts passent sous la culotte de Kasui, tirant sur le tissu pour bien pouvoir passer.

- Hen… Salope… Je t'avais dit de prendre soin de toi…

Carolina en passant sa main remarquait que son amie était mal rasée, un duvet s'était installé sur son intimité. Ce qui lui déplaisait fortement, elle n'aimait pas bouffer des poils. Pour lui faire comprendre qu'elle n'appréciait pas, les doigts de Carolina venaient de se refermer sur les lèvres de Kasui pour les presser, les tordre fortement, tirer dessus jusqu'à la faire couiner de douleur. Elle la lâcha au bout d'une longue minute pour lui décrocher des claques sur sa fente bien mouillée… Au même moment, la porte des toilettes venait de s'ouvrir, Carolina jeta simplement un coup d'œil voyant leur client…

Qu'est-ce qu'il faisait dans les toilettes des femmes ? Vu l'odeur qu'il dégageait, l'alcool avait dû aider… Il n'était clairement pas là car des gens étaient revenus pour lui en mettre une, avec la leçon qu'ils venaient de se prendre le reste de la soirée devrait être calme… Du moins de ce côté. Il les regarda un instant, avant de leur signaler qu'ils ne les payaient pas pour ça… Les yeux de Carolina se mirent à se froncer, merde elle qui commençait à s'amuser… Mais son visage changea bien vite quand il demanda de continuer.

- Si le client souhaite qu'on continue Kasui, nous ne pouvons pas faire autrement.

Un large sourire s'affichait sur son visage, quand elle attrapa à pleine main la chatte de Kasui. Elle se remit à tirer sur ses deux lèvres en même temps pour tordre la peau avec force.

- HENNNN CARO…

Kasui poussa un cri de douleur sous la pression de son amie, mais elle ne chercha pas à la repousser pour autant. Se laissant totalement faire les bras écartés contre le mur pour avoir un appuie. Carolina arracha de son autre main le bas de Kasui, une longue déchirure sur sa robe puis sur sa culotte… En quelques secondes, c'était devenu inutilisable.

-Montre à Monsieur Oyio comme t'es sale avec ça !! -
Carolina pointa les poils de chatte de Kasui, lui donnant ensuite une claque dessus. Son intimité était bien rouge depuis le temps qu'elle se faisait martyrisée.- Lamentable… Il n'y a rien de professionnel dans tout ça…

L'agent fit signe à son amie de se mettre à genoux sur le sol entre elle et Clad.

C'est Monsieur Oyio qui va choisir ta punition comme tu lui fais honte… Et je pense qu'il était venu aux toilettes pour quelque chose de précis...

Derrière les fesses de Kasui, Carolina se tenait debout autoritaire… Elle matait le cul et la fente de sa copine, elle adorait ça sous sa culotte à elle, c'étaient les grandes eaux, elle sentait sa culotte se coller à sa vulve. Elle avait envie de s'amuser encore avec elle et Monsieur Oyio qui allait sûrement avoir des grandes surprises.

Clad Oyio

Humain(e)

Re : Soirée mondaine de la décadence. (pv)

Réponse 3 jeudi 24 février 2022, 15:27:42

Clad était bien éméché. Il faut dire qu'il avait discuté avec de nombreuses personnes ce soir et qu'il avait partagé un verre avec chacunes de ses personnes.  Et même s'il tenait plutôt bien l'alcool, il devait s'avouer vaincu. En effet, il ne marchait plus bien droit et avait galéré à trouver les toilettes. Alors, une fois trouvé, vous vous doutez bien qu'il ne voyait aucune différence entre les toilettes des femmes et des hommes. C'est pourquoi il se retrouva dans la même pièce que ces deux gardes du corps. Elles étaient en train de s'amuser. L'une était presque à moitié nue, tandis que l'autre se faisait un malin plaisir à la torturer.

Il était bourré, donc ce qu'il avait retenu c'était les deux visages qu'il connaissait et une jolie petite chatte pas très bien rasée. C'est alors qu'il vit la petite chatte ... Sa garde du corps se positionner devant lui, à genoux. Il ne comprenait pas trop ce qu'il se passait, puis d'un seul coup, tout redevenait clair et limpide. Il était venu ici pour pisser. Il avait une envie de fou, après avoir bu quelques bières. Instinctivement donc, il déboutonna son pantalon, et le laissa tomber au niveau de ses genoux, il sorti alors son énorme queue de son boxer. Pendante, jusqu'au visage de Kasui, il la prit en main et sans faire vraiment attention, la dirigea vers le visage de cette dernière. Quelques secondes plus tard, il se mit à uriner sur son visage et dans sa bouche une quantité folle d'urine. Il resta dans cette position près d'une minute, avant de s'arrêter et de lui balancer au visage les dernières gouttes.

"aaaah … Oui … Ca fait du bien … Merci … De … De m'avoir rappelé pour … Pourquoi j'étais venu." dit-il en se baissant pour remettre son pantalon.

Mais il n'y arrivait pas. Quelque chose bloquait. Evidemment. Son énorme bite, était encore à l'air libre et impossible pour lui de boutonner son pantalon, lorsque son sexe prend l'air de cette façon.

"Fait chier … Des … Fois j'aimerai quand même qu'elle soit moins … grosse." dit-il en la prenant en main et en la regardant de toute sa taille. "Enfin … c'est vrai que ça me permet de bien baiser les femmes … C'est  suuuur." dit-il toujours avec une voix un peu particulière.

L'homme se tourna et se dirigea vers le lavabo. Il s'appuya sur sa queue et se mit à ouvrir les robinets pour se laver les mains. Il se retourna vers les deux jeunes filles, sans savoir qu'il venait d'uriner sur Kasui :

"D'ailleurs est-ce que les femmes qui ont de gros seins pensent pareil ? Est-ce que ça les gêne vraiment d'en avoir d'aussi … gros ?" dit-il essayant de paraître le plus sérieux possible, même si ce genre de question trahissait largement son état. "Vous en avez des gros vous … hein ? Montrez-moi !" dit-il en posant ses coudes sur le lavabo derrière lui, toujours en regardant les deux jeunes femmes.


Répondre
Tags :