Ville de Seikusu, Kyoto, Japon, Terre > Les alentours de la ville

Un jour ou jour 1 ? C'est toi qui choisis ! [PV CLAD]

(1/4) > >>

Chloé Reynard:
Chloé repose la brochure qu'elle a récupérée au club de fit. Sponsorisée par une marque de vêtements et chaussures de sport, la méthode  "1jour/1sport" fait fureur en ce moment. A la base créée pour redynamiser les jeunesses occidentales trop molles et avares d'efforts, la formule a succès a trouvé écho auprès d'un public plus large et en manque d'idées novatrices pour animer les pages de leurs ... réseaux sociaux. Shawn, son coach perso du club et même sa sœur Kelly ont posté leur semaine d'effort. Pas question que Chloé reste à la traîne ! A 20 ans, la survie d'un compte Instagram est prioritaire sur à peu près tout. Dès cet après midi, elle  se lance ! Sept jours de sport et à chaque jour une nouvelle activité!

Un coup de fil à Shawn. Y'a un complex sportif à l'extérieur de la ville? Avec tout un tas de terrains et salles pour tout faire? Super ! Quoi c'est un peu cher? Pas grave ... c'est pas moi qui paye. Sur le site du complex, le menu regorge de disciplines dont Chloé n'a pas la moindre idée de ce dont il s'agit. Octopush ? Chessboxing ? C'est quoi ces trucs? Ca existe pour de vrai ? Ouais ben non, pas moyen de se ridiculiser à faire des conneries pareilles. Il faut un sport qui impacte l'esprit et fasse ressortir ses qualités de battante. Oh ? ça c'est pas mal, du trail sur petite distance, huit kilomètres! Ok, Chloé est habituée à courir. Chaque semaine elle s'entretient et trotte au grand parc du centre ville donc ça devrait aller.

Son samsung est chargé, reste juste à choisir sa tenue. Dans sa chambre, Chloé dispose d'une garde robe digne d'une princesse de Monaco. Alors on commence, une brassière blanche avec un logo vert moderne pour maintenir en place son imposante poitrine. Le problème récurrent de Chloé est de garder en place son 100D sans qu'il cherche à s'échapper de ce qu'elle porte. Oui mais pour les photos c'est mieux ... donc échancrée la brassière qu'on puisse bien voir le contenu et courte pour exposer son ventre plat. Un shorty de course moulant bien sûr, même couleurs, et ... elle doit avoir des chaussures de trail, qu'elle n'a jamais mise, quelque part. Là les voilà, des Salomon fluos aux teintes orangées. Aïe elles sont raides ... bon tant pis. Allons-y. Elle passe un sweat à capuche qui va avec l'ensemble et récupère son petit sac à dos avec tout ce qu'il faut dedans pour survivre une demie journée loin de chez elle. Un coup de make up waterproof, parfaite ! Ah non, encore un truc : une petite photo avant d'y aller !

"Mamaaaannnn! Tu peux venir, j'ai besoin que tu me prennes en photo!"

C'est cool une maman qui sait utiliser un smartphone, et mieux encore qui à l'œil pour cadrer. Le rendu est trop beau : la preuve.

"Merciii! Je vais courir! A ce soir !!"

Au volant de sa petite voiture, elle traverse Seikusu en se laissant guider par la voie masculine de son GPS.. Le complex apparait après une quarantaine de minutes de route, en periphérie de la ville, près d'une zone boisée. C'est moderne, ça lui plait. Elle laisse sa voiture sur le grand parking et entre dans l'édifice principal. Ouh là, y'a du monde ! Une brune magnifique et plus grande qu'elle officie à l'accueil. Pensée immédiate : oui mais toi, t'es aussi plate qu'une planche à pain ..... Chloé abaisse le zip de son sweat d'un tiers et sûre d'elle, la poitrine bien en place, elle s'avance. Elle adore qu'on la regarde.

"Bonjour! Je voudrais prendre une carte pour la semaine. J'ai vu qu'une séance de trail commençait dans une demie heure et je voudrais y participer."

Carte en poche, Chloé se rend aux vestiaires pour y déposer ses affaires et se préparer. Il fait bon, le sweat ne sera pas nécessaire. Elle fait claquer son shorty sur ses cuisses, ajuste sa brassière qui doit être une taille trop petite et resserre sa crinière rose en queue de cheval. Impeccable !

Une femme d'une cinquantaine d'années la regarde en haussant les yeux. Ben quoi ? Le sport c'est aimé son corps aussi non ?

Le lieu de rendez-vous pour le groupe de trail est à l'extérieur, près d'une halle ouverte où une foule d'hommes tous plus musculeux les uns que les autres s'épuisent sur des agrès de crossfit. Mmmh mmmh, finalement elle va peut être prendre une carte à l'année ...

Il fait beau et tout le monde est de bonne humeur, ça va être un après midi productif. Hop ! Un selfie avec les beaux gosses en arrière plan #LoveMyLife.

Bon? Il est où le groupe? Ah ! Lui ça doit être Kenichi, le coach. La brune de l'accueil l'avait désigné comme un petit gars musclé, pas très grand, comme Jackie Chan ... Jackie qui ?

"Salut ! Moi c'est Chloé! Enchantée! Bon, c'est toi qui va nous faire souffrir? Mais ... on est que deux? Ah ok j'ai eu peur ...  on va attendre un peu alors."

Pas que deux mais pas nombreux non plus, bah, tant qu'elle ne serait pas seule! Tapant de la pointe du pied pour caler ses chaussures, elle observa les alentours. Il y avait beaucoup de monde, des équipes se disputaient sur des terrains synthétiques et tout un tas d'athlètes sautaient, lançaient des trucs et couraient autour d'une piste de course interminable. Allez, elle avait hâte de commencer!



Clad Oyio:
Clad venait de rompre avec une énième copine. Comme d'habitude c'était la même chose, il lui avait fait tout ce qu'il voulait et s'en était lassé petit à petit. C'était inconscient, il n'arrivait pas à s'attacher. Et ça le sera surement jusqu'à la fin de sa vie. Donc il n'était pas du tout déprimé ou quoi que ce soit. Bien au contraire même, il avait besoin de se défouler et de connaître de nouvelles personnes. C'est alors qu'il rentra chez lui et commença à aller sur internet. Il parcourra quelques sites de rencontres, tchatant avec quelques filles, puis décida de voir ce qu'il se passait du côté des événements sportifs.

Oui, il faut savoir aussi que Clad était un grand sportif. Il avait un corps très athlétique, courait très souvent, notamment au parc du centre de Seikusu. Il allait souvent à la salle et avait chez lui nombre d'équipement sportif afin de s'entretenir même lorsqu'il avait la flemme d'aller à la salle. Sa cuisine hyper équipée, lui permettait de se préparer les plats qu'il veut et notamment très sains.

Pour revenir à Clad et son ordinateur, il découvrit sur les réseaux sociaux, notamment, qu'il y avait en ce moment même un événement sportif qui s'intitulait : "Un jour, un sport". Il n'avait pas encore fait de sport de la journée, et allait être du coup un peu plus libre ces temps-ci. Il se leva, direction sa chambre. Il ouvrit son armoire et prit un t-shirt noir sans manche et un short noir de marque connue. Il enfila des baskets blanches et prit un sac, où il mit des affaires de rechange. Il se faufila ensuite dans sa salle de bain, pour prendre un gel douche et un shampooing. Ensuite, direction la cuisine pour prendre deux petites bouteilles d'eau. Il referma son sac et se dirigea vers l'entrée de son luxueux appartement Seikusien. L'homme prit ses clefs de voiture et se dirigea vers le garage souterrain. Il trouva facilement sa jolie voiture de sport rouge et sorti de là en faisant rugir le moteur.

En peu de temps qu'il fallait  pour le dire, il se retrouva sur le parking du lieu de rencontre de l'événement. Il était arrivé un peu en retard, étant donné qu'il ne savait pas, il y a deçà quelques minutes, qu'un tel événement existait. L'homme sorti de la voiture et se dirigea vers l'entrée. Il signa quelques papiers et prit la carte pour le trail qui allait se dérouler dans quelques instants. La femme qui le lui donna était ravissante. Peut-être allait-il la revoir à l'occasion. Il se dirigea ensuite vers les vestiaires où il y déposa ses affaires. Il se posa sur un banc pour resserrer ses lacets et sorti d'ici, direction le point de rendez-vous.

Quelques instants plus tard, Clad s'y trouva. Il y avait pas mal de monde, il cru apercevoir quelques personnes qu'il avait l'habitude de croiser lorsqu'il courait non loin d'ici. L'homme s'avança dans le petit groupe et s'arrêta. Observant les environs. La personne tournée vers eux, un petit gars musclé, devait certainement être là pour les encadrer. Il laissa son regard vaguer un peu partout, jusqu'à cette jeune femme devant lui. Elle avait les cheveux roses et un très joli corps. En effet, son shorty ne laissait place à aucun imagination, elle avait un très joli cul. Clad décida de tenter sa chance et d'entamer la conversation. Il lui tapota légèrement l'épaule et se pencha vers elle, au niveau de son oreille :

"Salut ! Tu crois qu'il pourra nous suivre avec ses petites jambes ?" dit-il en pointant du doigt l'homme ressemblant étrangement à Jackie Chan.

Chloé Reynard:
Chloé sursauta. Occupée à noter physiquement  les beaux gosses musclés qui s'affairaient autour d'elle, elle n'avait pas fait attention à celui qui arrivait derrière elle et qui lui avait touché l'épaule.

"Salut! Tu crois qu'il pourra nous suivre avec ses petites jambes?"

Le scanner de Chloé s'activa immédiatement. Beau gosse, musclé mais pas excessivement, un look sympa, sûr de lui. Elle lui attribua une note honorable, ne connaissant pas les détails plus intimes. Elle ricana.

"Avec ses jambes arquées? On va lui en mettre plein la vue!"

Elle se retourna pour lui faire face et lui tendit la main dans un geste faussement officiel.

"Moi, c'est Chloé! Enchantée!"

Il était plus grand qu'elle et devait avoir une vue plongeante dans son décolleté qu'elle accentua en serrant ses bras de part et d'autre de sa poitrine. Elle afficha un sourire éclatant, heureuse. Elle venait de trouver son compagnon de course.

Au même moment, Kenichi fit l'appel et elle compta 6 coureurs de plus. le coach leur expliqua qu'il s'agissait d'un petit trail et qu'il fallait en profiter. Il n'irait pas vite et espérait qu'ils passeraient un bon moment. Ca, Chloé en était certaine. C'était parti!

Un kilomètre et demi plus loin ...

"Aïe j'ai un point de côté! T'as vu par où ils sont partis?"

Un désastre, une véritable catastrophe. Le petit Kenichi aux jambes arquées avait démarré en trombe et une fois les sous-bois atteints les avait fait cavaler comme des fous en prenant les chemins forestiers les plus pentus. Habituée à courir sur du plat et le long de chemins bien praticables, Chloé avait explosé au bout d'un kilomètre. Elle avait trainé 50 puis 100 mètres derrière le groupe en grognant jusqu'à ce que le gars sympa se laisse descendre à son niveau.

"Ca me gonfle, c'est quoi ces conneries??" avait-elle lâché.

500 mètres plus loin, elle avait craqué et s'était arrêtée pour s'asseoir sur une souche. Autour d'eux, des arbres, rien que des arbres. le groupe de tête devait être loin. Kenichi avait précisé que le sentier était le seul et qu'on ne pouvait pas se perdre. Ils en avaient déjà croisé trois. Donc ... ils étaient perdus. Ce serait nul à raconter sur ses comptes. En plus ses chaussures neuves lui faisaient un mal de chien. Elle avait eu chaud et sa peau luisait.

"Mais on a pas idée de courir comme ça, il a un problème ou quoi ce type? Je croyais que ça devait être sympa."

Elle dévisagea son compagnon d'infortune et se dit que tout n'était pas perdu. Après tout, elle n'était pas seule et tout pouvait encore arriver. En bonne actrice, elle décida de fournir un petit effort supplémentaire.

"Tu veux bien courir à côté de moi?"

Elle repartit en trottinant, cette partie là était relativement plate aussi elle y arriva. Elle se tenait bien droite, sa queue de cheval battait ses épaules, sa poitrine tressautait à chaque pas. Voilà, ça c'était un vrai rythme de course.

"Et ... tu me racontes un peu qui tu es? Je cours rarement avec des inconnus, tout peut arriver."

Clad Oyio:
Le petit coach, car il était vraiment petit. Il avait beau être musclé, Clad devait faire au moins une tête de plus que lui. Ce dernier se mit à courir plutôt rapidement. Cela ne dérangeait pas du tout notre homme qui au contraire arrivait à le suivre dans les premières positions. Mais au bout d'à peine un kilomètre, il perdit la trace de sa compagne de fortune. Il regarda derrière lui, et pouvait distinguer tout au bout sa chevelure rose, bien caractéristique. Il décida alors de baisser de rythme. Il se fit dépasser par tout le monde et arriva à hauteur de Chloé.

"Oui, c'est vrai que ce n'est rien par rapport à ce qu'il avait dit juste avant de partir." dit-il en s'arrêtant à côté d'elle.

"Et je ne sais pas si tu m'as entendu tout à l'heure, mais moi c'est Clad." dit-il avec un sourire charmant.

La jeune femme lui proposa de courir ensemble, il acquiesça d'un signe de tête et se mit à courir à ses côtés. Le rythme n'avait rien à voir par rapport à ce qu'il  courrait d'habitude. Mais ce n'était pas un soucis, il pouvait ainsi profiter seul, de ce très joli bout de femme. Il mentirait s'il ne faisait pas exprès de venir à sa hauteur, afin de profiter des monter et descente de sa grosse parire de sein à l'intérieur de haut de sport, ou de ralentir légèrement, pour regarder son joli cul bouger dans tous les sens. Tout cette luxure excitait légèrement notre homme. Il ne le remarquait pas, mais une bosse s'était formée au niveau de son entrejambe.

Alors qu'il remonta à hauteur de Chloé, l'homme répondit à sa question :

"Et bah écoute, je suis étudiant au campus de Seikusu. Je vis en ville, dans un superbe appartement, dans l'immeuble le plus grand du centre ville. Je vis ma petite vie tranquillement. Je vis seul et j'aime me faire des amis, notamment filles." dit-il en avec un sourire malicieux.

Les sous bois étaient de plus en plus dense. Clad essayait de regarder devant lui, afin de ne pas perdre de vue le reste du groupe.

"Et toi ? Excuse-moi si je me trompe, mais j'ai cru voir ta petite tête sur Instagram ? Ne serais-tu pas une influenceuse ?" dit-il en dévisageant de nouveau la jeune fille. Mais uniquement pour profiter de son corps.

Chloé Reynard:
Clad. Ok pour Clad! Un prénom original dont elle ne situait pas la provenance mais en tout cas, Chloé lui attribua un point de plus dès qu'il l'accompagna au rythme qui l'arrangeait elle. Elle l'écouta se présenter, assimilant les éléments comme une bonne opportuniste. Au moins, il disait être d'un niveau social intéressant. Bon, toujours étudiant mais en tout cas, il n'avait rien des boutonneux pompeux qui parfois s'accrochait à elle jusqu'à ce qu'elle les envoie bouler. Exposé sa condition et le fait qu'il est de l'argent ne le gênait pas. Tant mieux, elle était pareille. Et puis il était physiquement bien foutu, ce qui faisait de cette petite escapade un moment qui pouvait devenir "vraiment" sympa.

Il ne cacha même pas son attirance pour les filles, grand bien lui fasse, Chloé honnissait les timides! Avec elle, il fallait être franc quitte à prendre un râteau. Mais les heureux élus savouraient ensuite des bains de volupté.

Il la matait, elle savait bien que les hommes lorgnaient constamment sur sa poitrine et elle prenait un malin plaisir à toujours la mettre en valeur. Son petit haut du jour allait en ce sens et alors qu'elle haletait, le vêtement semblait prêt à éclater à chaque inspiration. Quand Clad glissait un peu derrière elle, ce n'était pas de fatigue mais pour observer ses fesses, c'était évident. Elle ne s'en offusquait pas. Elle aussi aimait les beaux corps.

Elle lui répondit alors qu'il la questionnait sur sa vie sur le web.

"Influenceuse? Non pas vraiment ... C'est vrai que j'ai beaucoup de followers mais ils sont plus attirés par mes décolletés que par ce que je dis. Curieux non?" ajoute t'elle un sourire enjôleur aux lèvres.

"Je ne cherche à influencer personne et je n'ai pas de sponsors publicitaires, ni de marques attitrées. Je pourrai si je le voulais. Peut être faudrait-il que j'y pense. Et puis je suis à l'aise financièrement donc ... à voir."

Elle ne précisa pas que c'était la fortune de son père qui assumait son train de vie mais ça, Clad n'avait pas à le savoir.

"Si tu suis mes comptes, qu'est-ce que tu aimerais me voir faire?"

C'était la question mortelle, et elle était posée en "presque" toute innocence.

"Attend, on s'arrête un peu, j'ai mal dans les mollets, tu m'aides à m'étirer?"

Ils cessèrent de courir alors qu'ils entraient dans un sous-bois touffu. Un petit chemin déviait du leur et ils trouvèrent une adorable petite clairière cachée derrière des buissons épais.

Navigation

[0] Index des messages

[#] Page suivante

Utiliser la version classique