Le Grand Jeu - Forum RPG Hentai

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des œuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible.
Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans.

En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Vous acceptez également le traitement automatisé de données et mentions légales de notre hébergeur.

[UNIVERS] Le Multivers

Nos partenaires :

Planete Sonic Reose Hybride Yuri-Academia L'Empire d'Argos Astrya Hybride Industry Iles Mystérieuses THIRDS Petites indécences entre amis
Inscrivez-vous

Le Grand Jeu

Administrateur

  • -
  • Messages: 123


  • Fiche

    Description
    Posteur de messages officiels.

[UNIVERS] Le Multivers

mardi 10 septembre 2019, 19:12:47

Le Multivers

  • Introduction

Le Multivers, c’est ce qui existe au-delà de l’Univers. C’est une multitude d’univers, tous similaires, et tous différents à la fois. Une infinité d’infinités, car, si on admet que l’Univers est infini, alors on admet aussi que le Multivers est infini. Et, bien qu’on pourrait se contenter de ces quelques mots pour présenter le Multivers, il apparaît nécessaire de développer davantage ce qu’est le Multivers, comment l’expliquer, et comment expliquer les relations qui existent au sein de l’infini possible.

  • Préambule scientifique – le chat de Schrödinger

En 1935, le physicien allemand Erwin Schrödinger conçut une expérience tout à fait fascinante, qui sert de base pour expliquer le phénomène de la mécanique quantique, mais aussi le concept du Multivers, et de l’infini des possibilités. Le concept de cette expérience, purement théorique, consiste à enfermer un chat dans une boîte, en l’accompagnant d’un flacon de gaz mortel et d’une source radioactive. Si un compteur Geiger détecte un certain seuil de radiation, alors le flacon se brise, et le gaz se libère, tuant le chat. Et, pour que le seuil de radiation augmente, l’expérience de Schrödinger partait du principe qu’il existait, dans la boîte, une particule atomique susceptible de se désintégrer ou non, cette désintégration entraînant la hausse du seuil de radioactivité, et, donc, la cassure du flacon, soit la mort du chat.

La particularité de cette expérience, c’est qu’il est impossible, en physique quantique, de s’assurer de la désintégration de la particularité sans l’observer. Autrement dit, l’expérience de Schröndiger se termine sur un paradoxe, qui fait que le chat, dans sa boîte, peut aussi bien être en vie que mort, sans qu’il ne soit possible de se l’assure, car la particule quantique qui se situe dans la boîte peut, soit se détruire, soit exister, le seul moyen de s’en assurer étant d’ouvrir la boîte.

L’expérience de Schrödinger a pour but de montrer l’impossibilité d’appliquer les mécanismes de la physique quantique à la physique classique. Dans la physique quantique, il existe un principe de superposition quantique qui veut que, contrairement à la physique classique, on ne peut pas situer un objet précisément dans l’espace et dans le temps. Autrement dit, dans la physique quantique, tel objet peut être à tel endroit à tel ou tel moment, ou, au contraire, à tel autre à tel ou tel moment. C’est ce qui explique pourquoi le chat de Schrödinger, dans le cadre de l’expérience exposée, est à la fois mort et vivant.

Pour résoudre ce paradoxe, il existe une théorie, qui reçoit application dans l’univers de ce forum : celle des univers parallèles, du Multivers. Selon cette théorie (dite théorie d’Everett), le chat de Schrödinger est mort et vivant en même temps, car il existe une dimension où il est vivant, et une autre où il est mort. Autrement dit, à travers le Multivers, la superposition quantique trouve une application physique, en ce que chaque probabilité s’explique par un univers parallèle où ladite probabilité se réalise. De manière concrète, cela signifie que, lorsque vous hésitez entre dormir et prendre votre douche, et que vous prenez votre douche, il existe un autre « vous » qui, dans une réalité parallèle, choisira de se coucher, et non de se doucher.

Voilà le Multivers exposé : l’infini des possibilités.

  • Une infinité d’infinités

Le Multivers et un concept immense, qui dépasse, et de loin, la compréhension humaine. C’est une échelle située bien au-delà de l’échelle de la planète. Si on suit l’échelle de grandeur, nous avons, en effet :

  • Une planète,
  • Le système planétaire dans lequel s’insère cette planète, chaque système solaire regroupant de cinq à dix planètes en moyenne,
  • Une galaxie, regroupant des milliards de systèmes planétaires,
  • L’Univers, regroupant des milliards de galaxies,
  • Le Multivers, regroupant des milliards d’Univers possibles.

À l’échelle de la galaxie, une planète n’est déjà qu’une poussière disparaissant dans une infinité sans fin. Quant à l’Univers lui-même, il est à noter qu’on ne peut même pas en observer l’immensité depuis notre position, tout simplement parce qu’il est bien trop vaste pour qu’on puisse en voir les frontières. Dès lors, il est impossible de dire ce qui se passerait si, en prenant un vaisseau, on fonçait aux limites de l’Univers. Pour certains, un tel voyage vous amènerait à voyager dans le temps, et à revenir dans le passé, car vous iriez plus vite que la lumière, et, somme toute, plus vite que le temps lui-même. On peut aussi supposer que, en atteignant les limites de l’Univers, vous sortiriez de l’Univers, pour rejoindre cet autre espace, supérieur à l’Univers : le Multivers.

Comment se présente le Multivers ? Comment le représenter dans son esprit ? Eh bien, vu d’au-delà de notre propre dimension, le Multivers prend la forme d’une grande variété de bulles, plus ou moins grandes, qui abritent chacune une infinité colossale de galaxies :


Prenez l’une de ces bulles, et dites-vous qu’il s’agit de notre Univers. Là, sur un point précis de cette bulle, vous apercevrez une poussière. Si la bulle est à taille humaine, cette poussière sera plus petite qu’un millimètre. Peut-être même l’effacerez-vous du doigt sans le réaliser. Ce faisant, vous effaceriez la Terre.

Toutes ces bulles flottent sans jamais se heurter... Normalement. Et, si vous vous reculez encore, vous apercevrez qu’il existe, entre ces bulles, des liens, des relations, extrêmement complexes. Plus qu’un océan de bulles, le Multivers, dans sa forme aboutie, aurait davantage tendance à ressembler à une série d’arbres, avec quantité de bulles flottant le long de ces « arbres ». Et, à chacun de ces arbres, il existe un plan astral supérieur, là où vont les morts. Selon les « arbres », ce plan astral se subdivise en un ou en plusieurs parties : Enfer, Paradis, Royaume des Morts... La Terre et Terra se situent dans le même « arbre », mais il en existe une infinité.

  • Les interactions entre les dimensions parallèles

Par principe, un univers parallèle n’interfère pas avec un autre. Ceci est clairement admis. Votre « Convergent », c’est-à-dire votre autre « moi », dans une autre dimension, ne vous connaît pas, et vous ne le connaîtrez jamais, et vous n’aurez jamais conscience qu’il existe. Mais, pour autant, il est inexact de dire que les frontières entre ces dimensions sont étanches. En réalité, il existe entre chaque dimension des liens, plus ou moins subtils, et en tout cas inexplicables. Des espèces bien plus évoluées et bien plus intelligentes que les humains n’ont jamais réussi à expliquer le fonctionnement de ces liens, et ce n’est donc pas moi, pauvre mortel, qui arriverait à l’expliquer.

Tout ce que nous pouvons dire, c’est dresser une liste de ces exceptions, sans avoir la prétention de la dire exhaustive.

LE POUVOIR DE L’IMAGINATION

L’on dit que la foi est susceptible de déplacer des montagnes. Que ceci soit vrai ou non, il est admis que, dans le Multivers, la spiritualité a un sens bien différent de ce qu’on entend sur Terre. Dans l’infini des possibles, il s’est avéré que ce qui, dans un univers-A, soit une simple histoire, existe dans un univers-B. Prenez ce roman de fantasy que vous aimez lire. Ne vous est-il jamais arrivé de vouloir vivre dans ce monde, ou, à défaut, d’imaginer la vie qui existe dans ce monde ? Eh bien, sachez que, quelque part dans le Multivers, que ce soit sur votre « arbre », ou sur un autre, il existe un univers parallèle qui correspond exactement au roman. Dès lors que vous avez admis ça, une nouvelle question survient : qu’est-ce qui a créé cet univers ? D’où vient le roman que vous avez lu ? Son auteur a-t-il été inspiré par les aventures de son Convergent ? Ou est-ce que son histoire a tellement marqué ceux qui l’ont lu que, par le pouvoir de l’imagination, de la foi des lecteurs, leur croyance et leur espérance en un autre monde a fini par créer cette autre temporalité ?

LES SOURCES

Il existe des individus très particuliers, qu’on appelle à tort des magiciens. À tort, car, s’ils sont certes des magiciens, ils ne sont pas que ça. Une Source, c’est un individu qui, pour d’inexplicables raisons, prend conscience, dès la naissance, de ses autres Convergents. Une situation peu enviable, car les Sources ont tendance à sombrer dans la folie dès le plus jeune âge, victimes de schizophrénie qui se traduisent par des épisodes magiques particulièrement violents où ils finissent, soit morts, soit dans un état catatonique. Mais il existe quelques rares Sources qui parviennent à maîtriser leurs pouvoirs. Certains choisissent de se couper des autres, et d’autres Sources, au contraire, profitent de leur état de conscience pour se transcender, et dépasser leur propre statut, afin de rencontrer leurs autres Convergents.

LES FAILLES DIMENSIONNELLES

On parle aussi de « Portails ». Ces Portails et ces Failles peuvent, soit avoir une forme tangible, soit n’avoir aucune apparence quelconque. Quand on la traverse, on rejoint une autre dimension. Instables par nature, les Portails peuvent disparaître ensuite, risquant de poser un problème pour vous permettre de revenir. Les Failles n’existent généralement qu’au sein d’un même « arbre », et leur fréquence varie fortement en fonction des univers.

LES INCURSIONS


Le phénomène des Incursions est une particularité étonnante, et encore inexpliqué pour l’heure, mais qui suscite des réactions de la part de certains. L’Incursion, c’est un étrange phénomène où deux dimensions parallèles rentrent en collision. Ce phénomène, qui n’est pas censé arriver, tend à se multiplier, et engendre de graves conséquences. Quand deux univers se heurtent, il y a une réaction en chaîne qui entraîne la destruction, soit de l’un des deux univers, soit des deux.

LE CAS DE TERRA ET DE LA TERRE

Terra et la Terre sont deux univers parallèles très rares au sein du Multivers, car ils sont extraordinairement proches l’un de l’autre. Sans se heurter, ils se frôlent. Sur Terre, ce frôlement se fait à hauteur de la commune de Seikusu et de sa région, et, sur Terra, le point de frottement a lieu sur toute la surface de la planète Terra. C’est un phénomène qui, sans être exclusif au sein du Multivers, reste très significatif, et explique pourquoi il est si facile, depuis Seikusu, de se rendre sur Terra, et inversement.

  • Pour aller plus loin

Envie d'en savoir davantage sur l’univers étendu de LGJ ? Regardez donc ci-dessous :

La Base Spatiale, présentation d’une station spatiale qui flotte dans l’Univers de Terra.
Les Green Lanterns, présentation d’une force de police cosmique.



Spoiler (cliquer pour montrer/cacher)
« Modifié: mercredi 18 décembre 2019, 23:51:17 par Keira Metz »


Répondre
Tags :