Le Grand Jeu - Forum RPG Hentai

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des œuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible.
Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans.

En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Vous acceptez également le traitement automatisé de données de notre hébergeur.

Du rhum, des femmes... [Pv]

Nos partenaires :

Planete Sonic
MLDK Reose Hybride Yuri-Academia L'Empire d'Argos
Inscrivez-vous

Capitaine Read

Humain(e)

Du rhum, des femmes... [Pv]

vendredi 17 mai 2019, 18:17:22

Voilà maintenant trois mois que j'étais sur les mers avec mon équipage, nous étions partis sur une île chercher un trésor, ça n'a pas été facile... De nombreux pièges se trouvaient sur place et en plus une civilisation inconnue, des hommes à la peau foncé, armés de lance et d'arc. Heureusement, nous avions des armes, nous avons fait beaucoup de mort, beaucoup de prisonniers, puis nous avons tout prit ce qui nous intéressait sur l'île. Il y avait beaucoup d'or, des bijoux dans des pierres que je ne connaissais pas. De nombreuses figures en bois se trouvaient partout, c'était surement le soi-disant Dieu qui devait les protéger... Nous avons tout brûlé. De toute façon, toutes les religions sont de la merde ! On se donne à aucuns Dieux, nous sommes Maître de notre destin.   

Enfin, nous sommes restés une semaine à terre, le temps de rassembler tout ce qu'on pouvait trouver. Des vivres, des trésors, des esclaves que j'allais revendre... Une fois que le bateau fut prêt et que mes hommes étaient reposés on reprit la mer, pour retourner chez nous. Si on peut appeler ça chez nous... L'île Bulta, un climat agréable, de nombreux mercenaires, une quantité énorme de putain et des tavernes un peu partout. C'est le point de rencontre de tous les pirates, on s'y sent bien ! Il fallut du temps avant de rentrer, heureusement, on ne croisa pas de bateaux ennemis et ont dû faire face cas deux tempêtes.   

Une fois arrivé sur l'île de Bulta, je donnais mes ordres, nous allons rester deux semaines ici, histoire de bien se reposer et de profiter. Je partis tôt le matin pour aller revendre les esclaves que nous avions avec nous ce qu'elle allait devenir ? Ce n'était pas mon problème. C'était principalement des femmes je vous laisse deviner. Toute la journée, je fis le tour des marchands pour troquer quelques trésors contre des informations pour savoir où mon équipage et moi allons repartir après. C'est bien beau d'être Capitaine, mais il faut des résultats sinon, notre équipage ne va pas apprécier. J'avais entendu parler de plusieurs îles, je m'assurais des coordonnées, des trajets, si les îles étaient occupées ou non ainsi de suite... Si bien que cela me prit toute la journée, la nuit tombait déjà quand je finis de récolter mes informations.   

"Bien..." Je rangeais ma carte dans mon pantalon, tout en regardant le soleil s'éteindre. A ma ceinture, une pochette remplit de pièce d'or et de bijoux. Il était temps d'aller se détendre un peu maintenant. J'avais mes petites habitudes sur cette île, j'appréciais une taverne qui se trouvait un peu éloigné de tout, il y avait de l'alcool assez fort. Sur la route je croissais des pirates de mon équipage qui profitait bien comme il faut de la vie. Baisant des putains au milieu de la rue comme des vrais chiens en ruts, le versant des bouteilles d'alcool sur la gueule ou sur leurs poitrines. Les putains de Bulta n'étaient pas très belles, mais pas trop moche non plus, sa passaient on allait dire. C'était suffisant pour satisfaire des hommes avec la queue raide depuis des mois. Chacun pouvait trouver facilement son bonheur. Je saluais chaque homme de mon équipage sur la route d'un signe de main qui me rendait souriant.   

J'arrivais enfin à la taverne, il y avait du monde, l'alcool coulait à flot, les chants des pirates résonnaient dans la pièce. Je me dirigeais tranquillement vers le comptoir, me mettant assise sur un haut tabouret.   

"Captaine ! Voilà bien des mois que je t'avais pas vu ! Tu veux quoi ?" Le Directeur de la taverne me connaissait depuis bien longtemps, si longtemps que j'étais encore dans les jambes de mon Père.   

"L'alcool le plus fort que tu as !" J'annonçais la couleur, ce soir je voulais profiter et lâcher prise. Il me fit un sourire, se retourna me prépara un verre et me l'apporta, j'avais déjà aligné les pièces d'or sur le bar qu'il s'empressa de ramasser. Je pris le verre pour boire le contenu, oh... Ce truc pouvait ramener un mort à la vie ! Je me retournais alors pour regarder les environs. Cette taverne n'avait pas changé depuis des années... Un endroit sale, avec une odeur qui prenait au nez quand on rentrait, mais ensuite on s'y faisait. Je croisais les jambes sur mon siège, redressant mon chapeau pour bien voir les environs, à ma ceinture se trouvait mon épée. Je ne la quittais pas surtout ici, une bagarre peu éclater si vite avec tous ses hommes ivres. Il valait mieux savoir se battre, sinon on pouvait vite perdre un membre.   

Clad Oyio

Humain(e)

Re : Du rhum, des femmes... [Pv]

Réponse 1 dimanche 19 mai 2019, 11:29:27

Titus Blackwell, était un pirate de la nouvelle génération. Bientôt trente ans, il avait pourtant avec lui un des plus beaux bateaux jamais construit. Un équipage d'un demi millier d'hommes et une réputation naissante. On le surnommait même déjà, le « Faucon des mers ». Dû à sa capacité à rapidement repérer les bateaux et trésors qu'il voudrait piller. Cela faisait presque six mois, que lui et son équipage étaient en mer. Les cales étaient remplis de trésors en tout genre. Ils revenaient d'ailleurs de terre. Il avait entendu parler de plusieurs îles, qui renfermaient en elles de nombreux trésors. Et effectivement, il ne s'agissait pas que d'une légende. Titus et son équipage avait tout prit. Remplissant tout le bateau. Il avait même dû partager le butin avec son équipage, comme des colliers ou des bracelets, tellement il y en avait.

Ils levèrent l'encre et se dirigèrent vers une île, où la contrebande était ce qui la faisait vivre. Elle s'appelait l'île de Bulta. Notre pirate, y allait quelque fois avec son équipage, afin d'y passer quelques jours et y recharger les batteries. Après quelques jours de mer, ils arrivèrent sur l'île. L'homme demanda brièvement à son second de se charger de la vente de tout ce fabuleux trésor et une fois fait, de profiter de l'île pendant quelque temps.

Quelques minutes plus tard, Titus, se retrouva dans une taverne. Même s'il était que le début de l'après-midi, il y avait déjà beaucoup de monde. Il franchit la porte et se dirigea vers le bar.

« Une pinte de bière ! On va commencer doucement aujourd'hui. » dit-il en balançant une pièce d'or en  l'air, que le barman rattrapa avec sa main droite.

Titus, en plus d'être grand (1m90), était plutôt costaud. Un vrai sportif. Pourtant, il n'avait aucun mal à boire de l'alcool et à manger très mal. La mer, sans doute, lui était très bénéfique et lui permettait de garder cette silhouette là. Qui plus est, il tenait vraiment bien l'alcool.

Plusieurs heures étaient à présent passées. Titus, était à présent posé sur le coin gauche du comptoir. Il avait bu six pintes et avait déjà bu son deuxième verre de rhum.
Une jeune femme, à priori, pirate fit son apparition dans la taverne. Elle s'assit juste devant le comptoir du bar et se mit à commander au barman, qui avait l'air de la connaître. Titus fini sa choppe et se rapprocha de la jeune femme.

« Remets-en moi. Ma choppe est vide. » dit-il en faisant signe au barman.

Il se tourna alors vers la jeune femme.

« C'est peu courant de voir une femme pirate. Surtout ici. Titus … Titus Blackwell ! » dit-il en tendant sa main droite vers la jeune femme.

Capitaine Read

Humain(e)

Re : Du rhum, des femmes... [Pv]

Réponse 2 mardi 30 juin 2020, 15:41:26

J'étais en train de boire tranquillement tout en regardant cette taverne, il y avait des gens que je connaissais qui n'était pas de mon équipage. Des gueules cassées trop vieux pour aller en mer, ils avaient posé leurs bagages ici et gagnaient leurs vies en nettoyant des bateaux, péchant, transportant des affaires, mendiant... Et si leurs vies de pirates avaient permis d'avoir des trésors, ils pouvaient vivre tranquillement, ce n'était pas le cas de tout le monde.

Je n'avais plus à faire mes preuves ici, presque tout le monde savait qui j'étais, qu'il ne fallait pas venir me chercher et surtout ne pas essayer de me voler ce que je venais de conquérir ! En l'apparence, je n'ai pas l'air forte, mais pour voguer sur les mers, il faut un sacré tempérament et une très bonne condition physique. C'est pourquoi, très peu de monde ose me parler dans ces lieux... Prenant des distances ! D'un côté ce n'est pas plus mal, je peux pleinement me reposer, faire le point dans mes idées et relâcher la pression. Ce n'est pas facile d'être capitaine quand on regarde bien, les matelots attendent toujours de nous d'avoir encore et encore des trésors, des femmes pour forniquer, de l'alcool pour oublier les jours où la mer est calme et qu'il est difficile d'avancer... Je dois toujours me débrouiller pour que tout aille pour le mieux, alors ici, je n'ai juste cas prendre soin de ma petite personne ! Et je peux boire à outrance. Enfin, je me berçais d'illusion quand une main tendue arriva moi... Je baisse la tête pour la regarder, avant de tourner la tête vers un homme que je n'avais jamais vu... Par contre, je connaissais sa réputation.

"C'est peu courant... Alors tu devrais avoir entendu qui je suis ! Les commérages vont vite ici !" Je remonte un peu mes sourcils, le regardant de haut en bas, comme-ci je le dévisageais.

Arriva enfin, le moment où je lui tends la main en retour, attrapant la sienne quelques secondes avant de la relâcher et remettre mon coude sur le comptoir. Je n'ai même pas pris la peine d'enlever mes longs gants en cuire. Une marque de politesse, mais vu mon comportement, on pouvait largement penser le contraire et c'était bien le cas. Depuis quand, les pirates se serraient la main comme ça ? Cette nouvelle génération...

"Tssss..." Ma langue siffla entre mes dents. On perdait nos traditions à cause des personnes dans ce genre.

"Capitaine Read !" Je ne pris pas la peine de donner mon prénom... S'il avait pris le temps de faire des recherches, il le savait. C'est important pour les pirates de se tenir au courant de ces potentiels concurrents... Adversaires !

Sur terre, nous sommes déjà sur nos gardes, gardant nos sous proche de nous, mais sur la mer ! On n'hésite pas à attaquer ceux avec qui ont buvaient la veille pour voler leurs trésors ! C'est pour ça qu'il est préférable de ne pas avoir la langue trop pendu, il est si facile d'écouter des conversations dans une taverne.

"Que veux-tu, Titus ou comme les gens aiment t'appeler le Faucon des mers ?" Je n'avais pas choisi ses mots par hasard, je ne mettais au courant que je savais déjà beaucoup de chose à son sujet.

En attendant sa réponse, je fis un signe de la main au tavernier pour qu'il remplisse de nouveau mon verre, avant de remettre mes longs cheveux blancs en place. Ma main qui se trouvait en dehors de la vue de Titus, était placée sur le pommeau de mon épée, prête à la sortir s'il me cherchait un peu de trop. On ne sait jamais, je ne savais pas pourquoi il m'adressait la parole, autant être sur la défensive pour le moment.


Répondre
Tags :