Le Grand Jeu - Forum RPG Hentai

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des œuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible.
Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans.

En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Vous acceptez également le traitement automatisé de données et mentions légales de notre hébergeur.

Mère violée, mère volée [PV : Momoko Hanna]

Nos partenaires :

Planete Sonic Reose Hybride Yuri-Academia L'Empire d'Argos Astrya Hybride Industry Iles Mystérieuses THIRDS Petites indécences entre amis
Inscrivez-vous

Clad Oyio

Humain(e)

Mère violée, mère volée [PV : Momoko Hanna]

mardi 26 septembre 2017, 22:04:26

15h, ce lundi, Clad flânait comme à son habitude dans les rues de la ville à la recherche de la moindre tentation féminine qu'il pouvait trouver. Il n'avait pas baisé depuis 2 jours, et cette idée lui déplaisait au plus haut point. Le soleil était à son zénith, la température avoisinait les 25 degrés, une journée parfaite en somme, pour lui, comme pour les filles et les femmes, qui n'hésitaient pas à porter le moins de vêtements possibles. Et ces filles étaient généralement situés dans la FAC voisine. Clad s'y dirigea, à allure modéré. Une fois arrivé, il s'installa dans un des jardins qui faisait face à l'entrée de la faculté. Contre un arbre, il alluma une cigarette, remis une de ses mèches derrières son oreille, et observa les environs. Malheureusement il n'y avait pas grand chose à voir, juste deux étudiants qui mimaient une femme avec de gros seins.

Vu qu'il s'ennuyait, il décida de s'approcha des deux jeunes hommes, mais utilisa sa faculté à se faire disparaître et donc se rendre invisible. Il arriva 3 / 4 mètres des deux étudiants et commença à écouter ce qu'ils disaient.


« T'es sérieux  Felix ?! Je peux vraiment le faire ?
… ouais elle veut encore que je m'occupe d'elle, mais là j'ai beaucoup trop de boulot avec les cours, je ne serai pas rentrer avant tard dans la nuit. Toi je te fais confiance et tu as toujours été super cool avec moi. Donc ouais tu peux aller la voir et lui dire que son fils t'as demandé d'accepter toutes les avances de son pote de classe, absolument toutes.
Putain mec, t'es vraiment trop cool ! Je peux y aller après les cours ?
Tu finis quand ? A 19h ? Ouais vas y, mais par contre essaye de faire vite, je veux pas te voir dans les parages quand je rentrerai.
T'inquiètes pas pour ça.
Tiens,  mon adresse c'est 90 rue …
Merci mec.
Allez, viens, la cloche va tarder à retentir, mieux vaut pas s'éterniser ici.
"

Sourire en coin, Clad, se dirigea ni une ni deux vers la maison située à cette adresse. C'était vraiment une super occasion de se faire plaisir, et se faire une mère était encore plus excitant. Par chance, il avait un look d'étudiant, donc son mensonge passera forcément inaperçu. Il faudra juste ne pas être trop long, c'est bien ça le plus difficile. Apparemment elle avait de gros seins, c'était un bon début.

Clad était devant le petit portillon, d'une charmante petite maison de banlieue. Il entra, continua sur la petit chemin pour enfin arrivé devant la porte. Il sonna, une magnifique femme, aux énormes siens lui ouvra la porte.

« Wow .. hmm … bonjour Madame. Je suis un pote à Félix, je le côtoie très souvent en cours. Excusez moi de vous dire, mais il m'a dit certaines choses … que … que … que je pouvais vous faire … parce que … bah … parce que c'est lui qui décide et que j'aurai droit à tout ce que je veux de … de … bah de vous ... » dit-il en jouant l'étudiant timide peu sûr de lui. Il s'efforça de ne pas regarder en direction de la poitrine de la femme.
« Modifié: vendredi 13 mai 2022, 16:16:54 par Clad Oyio »

Momoko Hanna

Humain(e)

Re : Viol masqué [PV : Momoko Hanna]

Réponse 1 lundi 02 avril 2018, 21:04:58

Voilà une très bonne journée bien tranquille, il faisait assez chaud aujourd'hui surtout dans la maison de Momoko. Elle avait fermé les volets histoire que la chaleur ne rentre pas trop, elle c'était mise assise sur son canapé, un éventail dans la main et un jus d'orange remplit de glaçon dans l'autre. Il y avait bien un ventilateur dans la maison, mais celui-ci était réservé pour son fils. Certes, il n'était pas là aujourd'hui car il était en cours, mais il ne voulait pas qu'elle touche à ses affaires. Donc cette mère de famille faisait comme elle pouvait.

Momoko essayait donc de se rafraichir les idées comme elle le pouvait. Elle portait un petit chemisier blanc, les boutons de celui-ci étaient ouverts bien bas, laissant apparaître un magnifique plan sur sa généreuse poitrine de femme d'une quarantaine d'année. Pour le bas, elle portait une jupe en voilage blanche également qui lui arrivait aux genoux. Et beaucoup moins sexy elle avait des claquettes qu'elle mettait seulement dans sa maison.

Alors qu'elle bugeait devant la télévision à regarder une série complètement niaise sur des histoires d'amour. Quelqu'un sonna à la porte d'entrée. Un étudiant qu'elle avait déjà venu devait passer aujourd'hui, Momoko avait déjà eu des relations avec lui et comme il payait bien son fils lui avait dit de le recontacter pour avoir encore plus d'argent celui-ci avait accepté et il devait justement passer aujourd'hui. Mais comme il avait cours, Momoko pensait qu'il allait arriver bien plus tard. Enfin, tant pis elle n'avait pas le choix, elle n'allait pas le laisser à la porte son fils n'aurait pas été content et elle serait punit quand il serait de retour à la maison... Elle se leva donc du canapé et se dirigea vers la porte pour l'ouvrir et là surprise ce n'était pas l'étudiant qu'elle attendait mais un autre.

"Bonjour..."

La femme se sentait quelque peu gêné de voir un autre étudiant à la place. Normalement le contrat ne se passe pas comme cela, son fils Masao était très stricte avec les règles et son planning... Alors quand il y avait des divergences elle en payait le prix. Momoko lui fit signe de rentrer dans la maison, puis elle referma la porte derrière lui, elle n'allait quand même pas parler de cela sur le bord de la porte.

"Hum... Félix n'a pas payé encore, alors à moins que tu ai de l'argent, je ne pourrais rien faire pour toi !"

Les règles de Masuo étaient claires ! Pas d'argent, pas touche à sa maman.

"Donc voilà je pense que tu as compris. Si tu de l'argent on pourra s'arranger, Masao comprendra sinon... Tu pourras dire à Félix de passer ce soir avec ce qu'il faut."

Momoko lui fit un large sourire, avant de lui tapoter le dessus du crâne comme pour le réconforter.

Clad Oyio

Humain(e)

Re : Viol masqué [PV : Momoko Hanna]

Réponse 2 jeudi 02 décembre 2021, 16:28:15

Une fois entré, Clad remarqua l'intérieur très joli de la maison de Félix. Tout était propre, rangé, et même si tout était un peu minimaliste, cela restait une maison de banlieue tout à fait correcte. Mais que dire encore une fois, du physique de sa mère. Elle était vraiment incroyable. Il n'avait jamais eu la chance de se faire une femme mature et c'était l'occasion rêvée. Malheureusement, cela allait être moins facile que prévu. En effet, avec son fils, la jeune femme avait élaborée des règles très strictes. Pas d'argent ? Pas de sexe.

L'homme déçu, posa son regard par terre, la tête légèrement baisser. Il sentit la main de la jeune femme lui tapoter le dessus du crâne. Il n'avait pas penser à amener de l'argent liquide. En effet, à la base, il devait passer la journée en cours, donc aucunement besoin d'argent. Quel idiot ! Et le pote à Félix n'allait pas tarder à venir et s'occuper de sa mère. Il n'avait pas d'autre choix que de faire avec ce qu'il avait sur lui et improviser.

"C'est vraiment trop nul ... Masao ne m'avait pas parlé de ça. Si j'avais su, je vous aurais amené plein d'argent, parce que … Bah … Vous êtes une femme incroyable … Raaah, c'est trop nul !" dit-il en donnant un coup de pied dans le vent, frottant légèrement le tapis du salon de Momoko.

La pitié, était-ce la solution ? Non, encore une fois ce serait beaucoup trop facile !

Clad en relevant la tête vit un bout de la cuisine, et un évier rempli de vaisselle.

"Bon … Bah … Tant que je suis là, vous voulez que je vous aide en quelque chose de particulier ? Je n'ai rien à faire et je peux être très bon dans les corvées ménagères, si vous en avez." dit-il en levant le regard vers la mère de Masao.

Elle était vraiment belle. Pas étonnant que son fils prenne plaisir à profiter de ce corps.
S'il voulait lui aussi en profiter, il fallait qu'il soit méthodique et ne pas précipiter les choses.

Il avait un plan, allait-il marcher  ?
« Modifié: jeudi 12 mai 2022, 13:29:47 par Clad Oyio »

Momoko Hanna

Humain(e)

Re : Viol masqué [PV : Momoko Hanna]

Réponse 3 mercredi 11 mai 2022, 23:39:04

Momoko ne voulait pas aller à l’encontre des règles de son cher fiston, Masao, si elle avait des relations sans avoir de l’argent… Il s’énervait beaucoup. La punition était terrible… Juste d’y penser son coeur se soulevait dans sa poitrine et elle sentait encore la douleur des coups de ceinture sur ses fesses pendant de longues minutes… Très longues minutes. Même si elle était triste pour le jeune homme dans son salon, elle ne pouvait pas lui dire que c'était bon, alors doucement elle déposa sa main sur l’arrière de son crâne pour le réconforter.

“C’est gentil ! Ne t'inquiète pas, tu pourras toujours revenir, il faudra voir avec son fils pour avoir une place avec moi.”

La mère de famille avait un coeur, elle avait été jeune et voir la déception de ce garçon la touchait quand même. Elle s’imaginait son fils dans le même état, quand il était triste et que rien ne pouvait le consoler à part les doux seins de sa maman.

“Un peu d’aide ? Tu es tellement gentil, venir jusqu’ici pour rien et quand même me proposer de faire des tâches ménagères.”

Ce petit avait un bon fond.

“Non, je ne peux pas te demander de faire ça, mais si tu veux rester un peu avec moi, je ne vois pas de problème.”

Momoko prit la télécommande sur le canapé pour éteindre la télévision, ça m’étonne que ce jeune garçon veuille regarder une émission aussi niaise sur des histoires d’amour. Elle alla ensuite à la cuisine, pour tirer une chaise pour que son invité puisse s'asseoir à la table.

“Tu veux une limonade fraîche ? J’ai aussi du jus de pomme, du coca, de l’eau bien sûr.”

La maman avait ouvert le frigo pour chercher les boissons, se penchant vers l’intérieur laissant ses fesses basculer au nez du garçon, sa jupe à la limite de dévoiler ce qu’elle avait en dessous… Rien ! Mais elle se redressa trop vite pour que ça puisse aller plus loin. Elle déposa les bouteilles sur la table et prit deux verres signalant au garçon qu’il pouvait se servir ce qu’il voulait. En attendant, elle prit un verre de limonade, allant vers l’évier pour commencer à faire la vaisselle, tout en discutant.

“Je n’ai pas le souvenir de savoir ton prénom ?”

Momoko, commença à laver les couverts qui traînaient là. La cuisine était bien équipée, c’était son fils qui avait presque tout payé avec l’argent qu’il se faisait sur le dos de sa mère. C’était pour qu’elle puisse lui préparer des bons petits plats quand il en avait envie, il lui arrivait en pleine nuit de réveiller Momoko pour qu’elle lui prépare des crêpes, des cakes, des oeufs… Tout ce qui lui passait par la tête, elle n’avait pas le droit d’aller se coucher tant qu’il n’avait pas fini et le plus souvent, il lui demandait une petite gâterie en même temps… Obligée de passer sous la table pour se nourrir de son bon lait, la tête encore dans le gaz. Dans un coin de la cuisine, vers le frigo, on pouvait également voir deux gamelles, une d’eau et une avec de la nourriture pour chien, au-dessus, il y avait une planche avec écrit Mommy. Encore un des jeux de Masao quand il s’amusait à réduire sa mère à l’état de chienne.

Clad Oyio

Humain(e)

Re : Viol masqué [PV : Momoko Hanna]

Réponse 4 jeudi 12 mai 2022, 18:44:51

Une fois encore, il trouvait la maman de Masao incroyablement gentille. Il était dur d'imaginer que sous ce toit, cette femme était l'esclave sexuel de son fils. Pire encore, il se faisait de l'argent sur son dos, et tout ça lui était égal. Il trouvait ça choquant, mais au fond de lui, il aurait tout donné pour avoir une mère comme elle. En ce moment même elle prouvait sa gentillesse et ses bonnes manières en refusant son aide et en lui proposant à la place de quoi boire. De la limonade ? Du coka ? De l'eau ? Il y avait de tout. Elle se servit un verre, et lorsqu'elle eut le dos tourné, il en profita pour se servir un simple verre d'eau. Clad avait beau être jeune, il savait que l'eau était la meilleure des boissons lorsqu'on avait soif. Il but la moitié de son verre et remarqua brièvement que Madame Momoko ne portait pas de culotte. Son excitation monta de plus belle. Il fallait à tout prix qu'il trouve une excuse. Lorsqu'il eut fini son verre, la mère de Masao lui demanda son nom. Il est vrai qu'il ne s'était pas encore présenté :

"Je m'appelle Clad. Masao ne vous a jamais parlé de moi ? Etonnant. Lui ne me parle que de vous !" dit-il en descendant de sa chaise pour se mettre à côté de la jeune femme et la regarder faire la vaisselle. "Je suis terriblement gêné, j'ai vraiment envie de vous aider !" dit-il en prenant un torchon qui trainait sur le côté.

Le tissu était sec, il était donc tout destiné à essuyer la vaisselle humide. Il se mit légèrement sur la pointe des pieds afin d'atteindre le petit meuble en bois sur lequel elle avait posée la vaisselle tout juste lavée mais encore mouillée, et commença à l'essuyer. Assiettes, couverts, poêle, tout y passait. Il posa toute cette vaisselle propre à sa droite, bien rangée.

Alors qu'il eut fini d'essuyer, il décida de l'aider à laver les dernières fourchettes qu'il y avait, mais en prenant l'éponge sur le bord de l'évier, juste à côté des robinets, il actionna sans faire exprès, celui de l'eau froide, et avec son bras, il projeta de l'eau en plein de les vêtements de Momoko. Dans sa précipitation et la volonté de réparer son erreur, il augmenta le débit d'eau. C'était un vrai cauchemar, il y avait de l'eau partout. Il mit presque vingt longues secondes pour couper les robinets. Il tourna alors la tête vers la jeune femme, qui était mouillée de la tête au pied. Il s'en voulait affreusement. Mais ça, c'était ce qu'il voulait faire croire à la jeune femme. En effet, grâce à ce petit manège, elle avait le t-shirt complètement mouillé et il pouvait ainsi voir à travers. On y apercevait des tétons dressés fièrement, ainsi que les grosses aréoles. L'excitation de Clad montait encore un peu plus. La bosse bien visible, caractéristique de sa bite en pleine érection, tapotait le bord du meuble, sur lequel ils nettoyaient la vaisselle :

"Je suis désolé ! Je … Je ne sais pas ce qui m'arrive … Je … Je voulais bien faire ! Attendez, je vais vous essuyer !" dit Clad en prenant un morceau de papier essuit-tout qui se trouvait à sa droite à côté du grille-pain.

Le jeune homme se mit alors à lui essuyer le visage, puis assez rapidement, le haut de sa poitrine, puis ses seins. Il prit un malin plaisir à s'occuper de la mère de Momoko, si bien qu'il ne remarquait pas que lui aussi était mouillé de la tête au pied. Si bien, que son sexe se voyait encore plus, en effet, le tissu s'était resserré autour de sa verge.

"Heureusement, qu'il n'y avait personne ! J'aurais eu du mal à expliquer tout ça !" dit-il en essayant de se rattraper le mieux qu'il pouvait.


Répondre
Tags :