Nos partenaires :

Planete Sonic Faire un don à l'assoc MLDK Reose Hybride Yuri-Academia
Inscrivez-vous

Violette Baudelaire

Humain(e)

La chance sembla jouer en la faveur de miss Baudelaire, ce matin précisément elle devait avoir cours mais un professeur était absent et manqua à l'appel mais il n'était pas signalé dans le registre qu'il le serait officiellement pour cet journée, ce fut pourquoi les élèves qui avaient cours aujourd'hui préférèrent attendre mais pour pour ce qui est du cas de l'adolescente, cela lui était complètement égale, c'est vrai que ces derniers jours, elle s'assombrissait de jour un peu et se comportait comme un voyou, les raisons qui l'ont poussée a devenir ainsi fut la tragédie d'avoir perdu la famille... Certes, elle a respecter la dernière volonté de sa mère en arrivant ici mais il n'était pas dit dans son contrat qu'elle devait avoir un comportement exemplaire surtout pour une personne arrogante comme elle qui l'école buissonnière et la maison de correction. Bon, fermons la porte du passé et revenons à nos moutons, il n'y avait rien de mieux à faire pour aujourd'hui, elle sortit dans la cour et respira un bon bol d'air quand quelque chose lui vint en tête, elle décida de passer par le toit et de se laisser baigner par la chaleur vu qu'ici il n'y avait que de la pénombre.

Bon ben je vote pour le toit

La demoiselle monta directement là-haut en passant par le hall avant d'y accéder par les escaliers, c'est long et pénible, dommage que ce bâtiment n'était pas pourvue d'ascenseur, la montée n'en aurait pu être que de facilité, et une fois qu'elle aura atteinte la zone souhaitée, elle pourra se détendre en prenant une pause, de toute manière il ne devait probablement pas y avoir grand monde (a cause du soleil qui tape) pour ce jour d'été, alors c'est chouette. Moins il y a de monde et mieux elle se porte, ses yeux s'agrandirent soudainement, elle pensa ne trouver personne sur les lieux mais un gibier inconnu se trouva par ici et empiétait sur son territoire, une autre fille était là et jouait de la guitare sans public devant elle, elle n'a pas l'air hostile mais il va bien falloir la demander de partir, la cosplayeuse préféra faire résonner le son des talons de ses escarpins Patent a bout rond jusqu'à elle plutôt que de lui parler pour la faire à ses oreilles qu'il y avait une autre personne qui venait d'arriver, elle toucha son épaule avec un petit doigt.

Salut, ma chérie ! je ne voudrais pas te dérangée en plein show mais serait-il possible que tu décampe d'ici ? j'ai besoin de me détendre au soleil mais avec toi dans les parages actuellement, ça ne va pas trop le faire si tu vois ce que je veux dire

Violette n'attendit qu'une réponse qui pourra clore le topic sans réaction négative et avec un peu de chance, tout devrait bien se passer et la demoiselle ne devrait pas être trop longue à donner une réponse convenable.

__________________________________________________________________________

Un moment paisible, calme, magique..... Évanouit en un claquement de doigt. Enfin plutôt par un claquement irritant de talon. Pourtant je continuais de jouer, espérant que la personne irait plus loin, ou même se casserai du toit. Mais non, la détentrice de ces talons la toucha, chose que je n'aimais pas.

Salut, ma chérie ! je ne voudrais pas te dérangée en plein show mais serait-il possible que tu décampe d'ici ? j'ai besoin de me détendre au soleil mais avec toi dans les parages actuellement, ça ne va pas trop le faire si tu vois ce que je veux dire


Ce genre de personne pour moi ne mérite même pas un regard. Pour qui se prenait-elle au juste ? Je m'étais arrêtée de jouer, et la regarda du coin de l'œil, le regard las.

"Le toit est assez grand pour nous deux."

Je soupira doucement, je fis quelques accords avant de l'allumer une cigarette et de fermer les yeux. Je ne supportais pas les personnes qui commençaient par les "chérie", les "poupées", les "ma jolie". Alors pourquoi cette pimbêche se permettait-elle de me parler ainsi ?

Ne pouvait-on pas être un peu tranquille ? Au lieu d'être une matinée calme, cela allait se finir en une putain de matinée . Mieux valait qu'elle aille plus loin, je n'avais pas l'intention d'aller autre part.

"Va plus loin si tu veux être seule. Je ne bougerai pas d'ici je te le dis direct..... Et évite les "chérie", tu n'es pas à mon goût, je préfère les hommes."


Si j'aurais été seule je me serais tapée la main contre mon front. Mais qu'est ce qu'il m'a pris de lui dire ça ? C'était complètement stupide et non fondé. Enfin, après ce n'était pas péjoratif, c'était juste à titre d'indication.

____________________________________________________________________________

Cet fille avait du répondant, elle été "cash" mais ce n'était pas suffisant pour dissuader la fille et cela ne l'a aucunement impressionnée, quoique il est vrai que le toit était gras et spacieux pouvant au moins accueillir une quinzaine voire une vingtaine d'élève mais là n'était pas la question, le véritable but de sa motivation fut de se forger une réputation et pour cela, il fallait quelle qu'elle se fasse craindre et respecté, elle n'avait pas la carrure ni l'étoffe pour y parvenir pour l'instant mais tout n'est que question de temps, ça allait être dure il faut de la ténacité parfois. Elle ne savait même pas qui était cet fille, ni dans quelle classe elle appartenait mais peu importe, pour sa sécurité elle n'avait pas intérêt à la soûler, déjà quelle n'avait pas peur des hommes et ce n'est pas des filles aux allures de garçon manqué qui allait dicter sa conduite. Quoiqu'il en soit, ce n'est pas parce qu'elle a réagi de cet manière que Violette lui obéirait docilement, elle garda les mains sur ses hanches en la fusillant du regard.

Désolée mon minou. Je t'appelle comme je veux, ok ? ça ne fera aucune différence. Et qu'est-ce que peut te faire que je ne t'attire pas, j'en rien à cirer et si toi c'est pas le cas de tes goûts relationnel, laisse-moi te dire que si je devais jouée dans le gout sexuelle avec les hommes et les femmes, cela me conviendrait amplement et toi, t'est en en-dessous de ma botte et tu ne m'atteint pas. et puis, merde. Tu va me casser les oreilles avec ton chant à l'eau de rose.


Violette arracha la guitare des mains et la balança de l'autre coté du toit, un étrange bruit s'ensuivi comme si l'instrument de musique aurait heurter une surface dure et qu'elle a fissuré, bah que lui importe, ça ne changeait rien à l'affaire puisque maintenant les dé sont jetés et que peut-être toutes deux allaient passer aux choses sérieuses.

________________________________________________________________________

Hautaine... La voilà qui se croyais au dessus de moi. Et pourquoi ? Pour que dalle en réalité.

"Moi mon truc c'est de faire ça, tout le monde ne joue pas les gros dure tu sais."

Blanc..... Un blanc.... Un temps d'arrêt... Ma guitare. Mon cadeau. Comment avait-elle osé... Cette pimbêche blonde avait balancé ma guitare comme on se débarrasse d'un vieux mouchoir dégueulasse. Je pouvais encaisser beaucoup de chose, j'avais une grande patience pour ce genre de personne, mais là.... Mon sang ne fit qu'un tour. Je me releva doucement, bien que la blondasse faisait deux têtes de plus que moi, je n'avais pas peur d'elle, loin de la. Maintenant face à elle, je l'a regarda dans les yeux froidement, ma cigarette toujours entrain de se consumer lentement.

"Ce n'est pas parce que tu te crois plus forte que les autres que ça te donne le droit de nous traiter comme de la merde. T'es pas la reine, ni une personne influente ici, alors redescend un peu. Tu ne fais peur à personne...."


Ma cigarette fini je soupira avant de la regarder à nouveau dans les yeux. Le bleu de ses prunelles contre le gris des miens. L'eau contre l'acier, ma patience prenait fin. Mais j'avais arrêtais les conneries, finis les drogues, finis les problèmes et les bagarres. Je ne devais pas perdre le peu de sang froid que j'avais. Sinon cela allait se retourner contre moi.

"....Au contraire tu attises leur pitié."


Bon... Là j'avais fais une bourde, je le sais. C'était venu tout seul, comme ça, tout simplement et sans intonation particulière. Bien qu'au fond de moi je commençais à perdre patiente.


"Ramasse ma guitare, et on en reste là."


C'était direct, froid, et sans appel.

________________________________________________

En avait-elle trop fait ou sinon cette fille d'apparence frêle serait plus forte qu'elle ?... Il ne vaudrait pas mieux lui chercher des crosses surtout qu'elle ne possède pas d'objet pour se défendre, en revanche l'autre idiote peut très bien se servir des débris de son instrument musical pour lui rayer le visage ou pire que ça, qui sait ?... Elle ravala péniblement sa fierté et partit récupérer les restes de la guitare et l'a lui tendit sans mot dire, elle fuya son regard et ne préféra pas le croiser (par mesure de précaution ?). Elle s'attendit probablement à recevoir une méchante tape au visage mais il ne se passa rien, elle entendit seulement des bruits de pas s'éloigner du toit et la claquement sec d'une porte se refermer après un passage. Il s'en est fallu de peu et personne ne peut prévoir ce qui peut arriver si jamais on tombe sur plus fort que soi... La jeune femme sortit alors une clope de sa poche, se posa sur une marche d'escalier le regard perdue dans le vide et en alluma une clope en inspirant une bouffée d'air avant de l'éjecter oralement.


Répondre
Tags :