Nos partenaires :

Planete Sonic Faire un don à l'assoc MLDK Reose Hybride Yuri-Academia
Inscrivez-vous

Yuka/Yuko Karistal

Humain(e)

Heureuse. Il n'y avait pas d'autres mots, Yuko adorait sa petite chatte alors, une petite chatte en chaleur, dieu que Yuko s'en donnait à cœur joie ! Elle la prenait encore, encore et encore, sans se fatiguer ! En réalité, évidemment qu'elle se fatiguait, mais sous le coup de l'adrénaline, elle pourrait continuer comme ça durant de longues, très longues minutes ! Son corps contre le sien, son sexe profondément en elle, sa langue se frottait contre la sienne, elles partageaient tout, des sensations au plaisir en passant par la même envie, déjà agrandir leur famille. Un petit chaton ? Deux ? Plus ? Soyons fous. Elles en voulaient, beaucoup, un par un ou beaucoup en une seule portée, elle s'en fichait. Elle savait que Pleione sera la femme de sa vie et elle allait fonder une grande famille à ses côtés.

« Hum... ne t'inquiète pas... ma chérie... je laisserais, ha... d’abord nos chatons se rassasier... Huuuum, après... je viendrais te téter à mon tour... »

Une promesse qu'elle lui faisait. Mais pour le moment, même avec la meilleure volonté du monde et de la chance, cette scène n'arrivera que dans neuf mois, il va falloir être patiente. Mais imaginer Pleione dans une belle robe de marier avec un joli ventre, ce serait mentir de dire que cela ne lui faisait pas envie. Plus elle y allait, plus elle se rapprochait de sa limite et c'est avec grande joie qu'elle se libéra en rependant sa semence dans sa petite chérie. Elle était tellement heureuse, si heureuse de combler sa femme et, qui sait, d'avoir planté la bonne petite graine ? Reprenant son souffle, elle reposait son bassin, sa neko venant en profiter pour un câlin, assez simple mais toujours agréable à prendre.

« Hum oui... viens mon chaton... mais tu ne te reposeras pas longtemps... j'ai la queue en feu... et il n'y a que ta douce petite chatte qui arrive à me faire du bien... Kuhuhu... »

Mais avant de reprendre, elle gardait sa neko dans ses bras, frottant son nez contre le sien en savourant tout ce plaisir. Ce trop-plein de luxure qui venait les rendre tellement heureuse, tellement proche, tellement amoureuse. Les mains de Yuko passaient sur la peau de sa chérie sans vraiment chercher à jeter de l'huile sur le feu, juste son dos, ses cheveux. Pas besoin d'en rajouter, si Yuko lui proposait de recommencer, elle serait sûrement déjà prête. Mais justement, après avoir savouré ce moment plus calme très basées sur les caresses et les petits baisers, Yuko se détachait de sa neko, attrapant les hanches de la nekos en se redressant sur le lit. N'ayant plus que le haut du dos et la tête encore sur le lit, tout le reste était en l'air. Abordant son fidèle petit sourire, Yuko savait déjà comment elle allait procéder.

« Comme ça, je suis sûre et certaine d'atteindre ta chambre à bébé... et je vais encore te remplir, ma petite chatte ! »

Bien qu'elle s'insérait doucement en elle, la position n'était pas top pour y aller franco, une fois bien en elle, elle pouvait cette fois y mettre du sien et la prendre comme il se doit. S'aidant de ses genoux et de son bassin, Yuko était littéralement en train de pilonner sa petite chatte, elle allait à coup sûre la faire déborder ! Enfin, pas si sûre... mais elle comptait bien jouir ainsi, remplir sa petite chérie. C'était une position très dominante, mais qu'importe, Yuko s'y plaisait, observant Pleione en savourant tout cela.

« Haaaaaa ! Haaaaaa ! Chérie ! Hummm ! Porte mes chatons ! »

Yuko y ajoutait son poids – en partie – pour aller le plus loin possible afin d'être sure de remplir son utérus. Qui sait si ça augmentait les chances ? En tout cas, ce n'était pas déplaisant.

Pour les deux blondes, l'ambiance était tout aussi maternel, mais plus dans le côté « futur ». Yuka et Antares, entouré de petits chats bien curieux en observant Antares et en posant plein de questions. Rien de bien méchants, ils se posaient juste des question concernant cette relation amoureuse et ce qui risquait d'arriver ? Évidement que oui, il y aura des chatons. Près d'elles, sur leurs cuisses, des petits neko mâle comme femelle tournaient autour d'elles. Une vraie vision de bonheur !

« Dans quelques années, ce sera peut-être notre quotidien ? Devoir avoir des yeux partout pour surveiller tant de mignon petits chatons. »

Cela n'était en rien déplaisant. Yuka s'imaginait bien élever une grande famille, s'occuper de tout les adorables petits chats qui feront sa famille et une fois le soir venue, s'occuper de sa femme après une dure journée de travail. Le job de mère au foyer ne dérangeait pas Yuka, elle aimerait beaucoup même ! Sans qu'elle ne s'en rende compte, Yuki avait pénétré la pièce, toujours en compagnie de Leia. Toute les deux avaient les cheveux mouillés, à se demander si Leia avait été la seule à avoir pris un bain ? Peut-être Leia était joueuse et avait mouillé le visage de sa mère ? Ou bien, Yuki s'occupait de cette neko vraiment de façon maternelle ?

« Eh bien, je ne suis pas la seule à m'occuper de vous aujourd'hui ? »

Elle attira tous les regards vers elle, faisant ainsi venir plein de chaton à ses jambes pendant qu'elle baissait pour enlacer tant de petits chats. Yuka ne se souvenait pas que sa mère soit si proche des petits ici, mais il faut croire qu'en étant moins souvent à la maison, elle a appris à s’occuper de tout les petits pour combler son manque de jouer les mamans. Même présentes, ses filles devenaient des femmes après tout. Prenant place sur le canapé, elle se retrouva près d'Antares, rapidement avec des nekos tout autour d'elles, Leia venait plutôt près de Yuka, obtenant ainsi quelques caresses.

« Que faites-vous ici, Mère ? »
« J'ai pris l’habitude de voir si tout allait bien ici, parfois je ne fais que regarder ce qui s'y passe, parfois, je m'occupe d'eux, parfois, je fais les leçons, ça dépend des jours. »
« Pourtant, avant vous étiez plus souvent ailleurs à vaquer à vos occupations qu'avec des nekos, en dehors de Leia. »
« Cette maison est bien trop calme, sans vous deux. Alors je dois bien m'occuper un peu. L'époque où vous étiez si petites et collées à moi est bien loin à présent. Au moins, ça me rappelle des souvenirs de les voir tous ici. »
« Mère, je... »
« Ne dis rien, ma chérie. Tu grandis, tu as un travail, une fiancée et je suis sûre, bientôt des enfants, il est normal pour toi de quitter le nid. Mais au moins, même loin de moi, il y a toujours ses petits chatons qui demandent mon attention. Et puis... tôt ou tard, ta sœur ne tardera pas avoir des enfants elle aussi. Alors crois-moi, m'ennuyer, ce n'est pas pour demain. Dans quelque temps, je perdrais une fille, mais j'en gagnerais deux, sans compter les petits enfants qu'il y aura derrière Fuhuhu... »


Yuki avait toujours ce don de regarder, de parler, toujours en ayant l'air de cacher son jeu, laissé des sous-entendus. Rien que le message des petits enfants avec Yuko et Pleione... Elle savait ce qui se tramait actuellement dans la chambre ou ce n'était que coïncidence ? Sa main venait caresser la tête d'Antares, près de son oreille.

« Même si ce n'est pas encore le cas, tu as ma nouvelle fille, au même titre que ta petite sœur. Bien que je sois triste de voir ma fille me quitter un jour pour vivre avec toi, ta petite sœur sera auprès de moi, avec Yuko... Mais on aura l'occasion de revoir tout cela plus tard, mais sachez une chose toutes les deux, en tant que future grand-mère, je tiens à voir mes petits enfants ! Donc n'attendez pas des années avant de venir me les présenter ! »

Son ton était certes ferme, mais elle était heureuse en disant tout cela, ce n'était pas une menace, bien qu'il ne faudrait pas jouer avec elle sur ce terrain-là.

Antares/Pleione Lilianstar

Terranide

  • -
  • Messages: 663


  • FicheChalant

    Description
    Antares et Pleione sont les filles nekos du plus grand magnat de l'énergie terranide. Elles sont lesbiennes et amantes secrètes. Elles voyagent à travers l'univers pour se trouver des partenaires.
Après le dernier vidage de couilles de Yuko, Pleione profita d'un instant câlin avec elle. Elle savait que ce moment détente ne durerait pas longtemps, sa chérie lui rappela que sa queue était en feu et que seul son petit minou humide pouvait lui faire du bien. Une fois la pause terminée, la neko se retrouva dans une drôle de position. Seule sa tête et le haut de ses épaules étaient encore contre le matelas, tout le reste était maintenu en l'air par sa chérie qui la tenait par les hanches. A voir son sourire, elle allait bien s'amuser.

« Ooouuuhhh... quelle vilaine. Mais tant que tu me remplis... nnyyaa... ça me va. »

Pleione vit Yuko s'insérer doucement en elle, et une fois bien au fond, elle commença à la pénétrer avec plus d'énergie. La neko pouvait sentir la saucisse de la femme lui pilonner sa chambre à bébés, et elle miaulait de plaisir à chaque allée et venue. Son corps bouillant était apaisé de la plus délicieuse des façons, et elle espérait que tous ces jets de semence en elle finiraient par planter la petite graine et qu'elle aurait un beau bébé dans le ventre.

« Hhhmmm... oui... quel pied... j'adore. Aaahhh... encore ! »

Pleione ne pouvait pas s'arrêter de ronronner de plaisir. Quand elle regardait Yuko, elle n'arrivait pas à penser à autre chose qu'au plaisir qu'elle prenait, ou bien elle se mettait à imaginer ce qu'allait être sa vie dans peu de temps. Mariée avec Yuko, mère d'un ou plusieurs jolis bébés, elle leur donnerait le sein puis sa chérie finirait de vider ses seins avant de la baiser bien fort... Quel bonheur. Sa position lui empêchait de bouger, ce qui la rendait encore plus soumise, et elle adorait ça. Quand l'humaine-neko finit par jouir une fois de plus, la Lilianstar sentit son sperme juter jusqu'au fond de son utérus, et cela lui fit tellement plaisir qu'elle en jouit à son tour.

« MMMYYYUUU !!! »

Ce nouvel orgasme envoya Pleione au tapis, et elle se retrouva affalée sur le lit. Elle avait l'impression que des milliers de fourmis couraient dans tout son corps, elle avait les joues rouges et la respiration lourde, mais elle était vraiment heureuse. Après ce nouvel orgasme, son corps était un peu moins chaud, elle arrivait à penser à autre chose qu'à son envie de sexe et de tomber enceinte.

« Mmmrrraaawww... mon amour... tu m'as... épuisée. »

Étendue sur le lit, les jambes écartées et les bras tout mous, la neko avait eu sa dose de sexe pour le moment. C'était sans doute le bon moment pour lui rappeler qu'elle devait faire sa valise même si, vu son goût pour les petites culottes, il aurait été un peu dangereux pour elle de s'en approcher dans son état, en particulier si elles appartenaient à la femme qui essayait de lui faire un bébé.

De son côté, Antares et Yuka se consacraient aussi aux enfants, mais pas à les faire, juste à s'en occuper. Tous ces petits chats qui venaient réclamer des câlins et des bisous comme des fous ravissaient la Lilianstar, d'autant que sa chérie lui faisait entrevoir un avenir des plus joyeux.

« J'espère juste qu'on en aura pas autant à surveiller. »

Les enfants apportaient peut-être la joie, mais la neko ne se sentait pas capable d'en surveiller plus de cinq en même temps. D'ailleurs, elle était tellement occupée à surveiller ceux qui l'assaillaient de câlins qu'elle ne remarqua pas que Yuki était entrée dans la pièce avant qu'elle ne se mette à parler. Dès qu'elle arriva, plusieurs chats se décollèrent du petit couple pour aller câliner la maman. Apparemment, elle avait l'habitude de venir ici pour surveiller ces petits chats. Selon elle, cela lui permettait de compenser le silence de sa maison depuis que ses filles travaillaient de plus en plus. Elle comprenait bien que ses enfants s'éloignent d'elle peu à peu pour avoir leur propre vie, et elle les encourageait à suivre leur bonheur. Antares l'écouta sagement jusqu'à ce qu'elle vienne lui caresser la tête près de l'oreille en lui expliquant qu'elle allait devenir sa nouvelle fille au même titre que Pleione, et qu'elle avait hâte de devenir grand-mère. Son ton était un peu ferme mais malgré tout heureux.

« Bien sûr. Moi non plus je n'ai pas envie d'attendre des années avant d'être maman. J'ai vraiment envie d'avoir un bébé, et je suis sûre que vous serez une super grand-mère. »

Antares sentait qu'elle avait la fibre maternelle, et peu importe les efforts que cela lui demanderait, elle ferait tout pour être maman avant son vingtième anniversaire.

« D'ailleurs, quand je serai maman... j'espère que vous pourrez me donner quelques conseils. Les enfants ont l'air de vous adorer. »

Entre sa mère et sa belle-mère, elle sera bien entourée. Mais d'abord, elle devait se marier. Et pour cela, il fallait commencer par parler de son idylle à ses parents. Elle savait que les choses n'allaient pas se passer sans heurt, mais elle était sûre qu'une fois qu'ils auraient appris à connaître les jumelles, il ne pourrait que les aimer.

« Tu es d'accord mon amour ? Toi aussi tu veux des enfants au plus vite, n'est-ce pas ? »

Antares prit Yuka dans ses bras pour lui faire un petit câlin. Rien de trop indécent, Yuki les regardait. Mais dans sa tête, elle s'imaginait déjà comment elle concevrait son premier enfant avec sa future femme. Que ce soit durant leur nuit de noces, dans leurs belles robes blanches et leur lingerie sexy, ou plus tard, durant une soirée de couple. Étrangement, la première chose qui lui vint en tête de ce genre de soirée fut d'imaginer sa chérie en tenue de maid sexy qui obéirait à ses ordres. Elle l'imagina ensuite avec un joli ventre bien rond, une poitrine et un fessier bien arrondi par la grossesse, et elle se mit à mouiller sa culotte. La tentation fut plus forte que la raison, et elle alla murmurer des paroles coquines à l'oreille de sa chérie.

« Pour avoir ce bébé... je te baiserai comme une lionne. Tu crieras ton plaisir... tu en réclameras toujours plus... tu me tendras ton minou pour que je le fasse déborder. Ce sera le pied intégral. »

En gros, ce sera comme ce que Pleione et Yuko faisaient dans leur chambre. En espérant que Yuki n'avait rien entendu de ce que sa future belle-fille venait de murmurer.

Venez découvrir mes DC sur ce topic

Yuka/Yuko Karistal

Humain(e)

C'était un véritable ballet de sexe qui se déroulait. Non, pas un ballet, une bataille ! Yuko aimait la douceur et le prouver à son amour, mais là, le fiat de l'avoir en chaleur, qu'elle soit si ouverte à porter son enfant, ça l'excitait ! Et elle le voulait ! Elle voulait obtenir de sa chérie cette récompense qui prendra neuf mois à arrivée, mais qui les comblera de bonheur. La position était loin d'être la plus agréable, mais au moins, sa semence pourra couler sans problème tout au fond. Voir Pleione de haut, dans cette position, c'était aussi très bandant, avec son porte-jarretelles, Yuko ne pouvait qu'en être heureuse d'avoir une telle fiancée. Mais après tant de sexe et d'effort, Yuko venait à jouir, entraînant aussi Pleione à en faire autant. L'occasion de vraiment souffler cette fois. Elle la déposa sur le lit, venant se blottir dans son dos en laissant sa queue se reposer pendant qu'elle venait lui caresser doucement le ventre.

« Repose-toi un peu, ma chérie... Tu l'as mérité... »

Elle délaissa son ventre pour faire sonner une petite cloche sur sa table de nuit avant de reprendre ses caresses. Après un moment, une domestque – neko, forcément – entra dans la chambre sans être gênée par ce qui se passait sous ses yeux.

« Oui, Maîtresse ? »
« Soit une gentille neko, fait la valise de ma femme, s'il te plaît. »
« Tout de suite, Maîtresse. »
« Elle a laissé quelques affaires traînée ici et là, tu peux les lui réunir ? »
« Oui, Maîtresse. »
« Bien, une dernière chose, si jamais on s'endort, réveille nous d'ici une heure. Et en récompense, une fois la valise fini, tu pourras venir nettoyer la queue si je l'ai encore, et ce qui couleras de l'entrejambe de ma femme aussi. »
« Merci, Maîtresse. »


Voilà, la valise de Pleione sera faite – sans les cadeaux en plus – ce qui la libère d'une tâche le temps de se reposer pendant que Yuko restait blottit contre elle en caressant son ventre avec délicatesse.

« Peut-être qu'on n'aura pas que mariage à parler avec tes parents ? En tout cas, si jamais tu tombes enceinte, ce sera plus difficile de te laisser seule, ma chérie... Oui... Si c'est le cas, je veux être avec toi tout le temps, pour t'aider si tu te sens mal, si tu te sens fatigué ou peu importe. Je veux être toujours présente pour ma femme, et la mère de mes futurs enfants. »

Yuko baisa son épaule sans cesser de caresser ce petit ventre encore bien plat. La vie poussait-elle dedans ? Sa semence avait atteint le but dans laquelle elle existait ? Impossible à savoir, surtout aussi rapidement.

« Si tu veux, tu pourras me renvoyer la pareille... Si tu redeviens comme hier, j'aurais une petite chatte en rûte et il faudra bien qu'elle vide ses grosses couilles en moi, non ? »

Et oui, Yuko pouvait bien écarter les jambes pour sa femme. Une femme à ses chaleurs, un mâle est en rûte, alors si sa chérie avait de quoi la mettre enceinte, elle serait en rûte. Mais elles verront, pour le moment, elle était plus sage et il y aura le voyage dans la journée. Qui sait, ce serait peut-être à Zon'da que Yuko aurait une belle surprise à montrer à sa chérie d'ici neuf mois ? Bien qu'elle imaginait sa chérie porter son bébé – du moins le premier – elle n'excluait pas le fait de porter aussi ses chatons.

« Kuhuhu... Nous devrons aussi aller distribuée le lait de notre bain à celles qui sont ici... Jackie... Notre petit trio de rongeurs... Elles seront contentes que tu viennes leur donner du lait. »

Autant les enfants s'en fichaient, tant qu'ils avaient du lait, bien que d'ordinaire, ils le tètent. Mais pour la maman, c'était plutôt ce que Yuko avait encore entre les jambes qui lui faisait envie. Mais pas grave, Jackie ira la combler de plaisir s'il n'y a que ça pour lui faire plaisir.

« Mrrrrraaawwww.... Ma Pleione d'amour. »

Le nez se frottant dans sa nuque et cheveux, Yuko était si heureuse.

Entouré d'enfants, l'autre couple était loin d'avoir le même genre d’activités que leurs sœurs. Yuka et Antares étaient certes entourées de petits chats, mais aussi de Yuki qui était venue ici, surprenant sa fille et sa future belle-fille. La mère des Karistal restait aux côtés de la neko, caressant sa tête avec son petit sourire qui semblait jouer double jeu. Soit elle savait quelque chose, soit elle était simplement comme ça. On pouvait savoir de qui Yuko tenait son petit sourire en coin quand elle avait décidé de s'amuser.

« Si tu veux, mais ta mère aussi pourra te guider. De plus, il n'y a pas de secret, tu sais. Il suffit juste de distribuer son amour et les petits chats vous le rendent si bien. »

Antares venait à se tourner vers Yuka, demandant son avis sur le fait de devenir parent au plus vite. Yuka rougissait quelque peu. Parler de ça devant sa mère... Certes, elle ne cachait pas son envie de devenir une maman, mais au plus vite... oui, ça ne la gênait pas mais... eh bien ça restait sa mère.

« O-oui... évidemment que je veux avoir des enfants... et rapidement. »

Le rose aux joues lui allait si bien, mais il était rare que Yuka rougisse. Si Antares voulait l'humilier pour obtenir un tel résultat, elle était heureuse, pas gênée. Mais loin de s'arrêter, Antares en rajouta une couche, ce qui fit frissonner Yuka, elle le sentait passer de sa queue aux oreilles, lâchant un léger miaulement. Yuki n'avait rien entendu, elle ne pouvait pas entendre aussi bien même à côté, surtout avec tout les enfants qui miaulait et ronronnait à côté. Pourtant, son sourire pourrait laisser sous-entendre qu'elle aurait pu entendre ou deviner ce murmure. Mais non. Elle était humaine et pas avec des pouvoirs particuliers donc, nul crainte à ce sujet. Yuki se relevait, observant les deux demoiselles.

« Leia, tu viens. Laissons-leur un peu d'intimité. Je reviendrais voir les petits plus tard. Pas de bêtise vous deux. »

La neko fila avec Yuki faisant un petit signe aux deux grandes nekos avant de passer la porte.

« Ma mère vous rend souvent visite ? »
« Oui, la Maîtresse vient au moins une fois par jour ici. Elle nous surveille, nous aide ou nous fait les leçons parfois. Même qu'elle aide aussi les mamans parfois. »
« Mhh... Ma mère faisait à peine attention aux enfants quand j'étais ici... Leia ne commençait à la suivre partout que lorsque Mélinda nous a offert cet emploi... »


Il n'était pas difficile de comprendre que la mère des jumelles, distribuait son amour aux autres nekos en voyant ses filles grandir et s'éloigner doucement. Mais elle le prenait bien. Bien que Yuki et Leia les ai laissé seules, il restait encore les chatons tout autour.

Antares/Pleione Lilianstar

Terranide

  • -
  • Messages: 663


  • FicheChalant

    Description
    Antares et Pleione sont les filles nekos du plus grand magnat de l'énergie terranide. Elles sont lesbiennes et amantes secrètes. Elles voyagent à travers l'univers pour se trouver des partenaires.
Pleione avait beau être en chaleur, elle avait aussi ses limites. Son dernier orgasme l'avait un peu fatiguée, elle avait besoin d'une pause. Yuko la déposa sur le lit et vint ensuite se blottir dans son dos, caressant son petit ventre encore plat avec ses mains.

« Mmmrrraaawww... »

La neko pouvait sentir la verge à demi-molle de sa chérie contre son derrière, et cela l'excitait un peu, mais pas assez pour se relancer aussitôt dans les joyeusetés. Elle entendit une clochette sonner, et une domestique entra dans la chambre. Elle était trop fatiguée pour se soucier du fait qu'on la voie nue, elle écouta juste l'humaine-neko donner ses ordres : faire la valise de la Lilianstar et venir les réveiller dans une heure si jamais elles s'endormaient, avec permission de venir nettoyer sa queue et le minou de sa fiancée. Encore une fois, la neko frémit de joie en s'imaginant se faire réveiller à coups de langue sur l'entrejambe, mais elle était un peu moins enthousiaste de laisser quelqu'un d'autre faire sa valise.

« Nyyyuuu... non mon amour. Si je ne prépare pas mes affaires moi-même... Antares va se fâcher. »

Mais tout de suite, elle se mit à imaginer le côté sexuel de la chose.

« Hhhmmm... peut-être qu'elle me donnera une fessée... pour me punir. »

De toute façon, Pleione était trop bien installée et trop claquée pour s'occuper de sa valise. Autant laisser quelqu'un d'autre la faire. Pendant ce temps, elle continuait de profiter des douces caresses de Yuko sur son ventre. Cette dernière lui expliqua qu'il allait peut-être falloir parler de plus que du mariage avec ses parents si jamais elle tombait enceinte. Sa chérie ne voulait pas la laisser seule pendant neuf mois si un petit chaton se mettait à grandir en elle.

« Ggrroouu... si je tombe enceinte... avant qu'on se sépare... je courrai te rejoindre ici. Je veux être avec toi... pour partager cette expérience. »

Pour elle aussi, il n'était pas envisageable qu'elle passe sa grossesse loin de l'élue de son cœur. Même si elle savait que ses parents allaient piquer une crise si elle tombait enceinte avant le mariage, elle s'en fichait. Elle n'était plus une petite fille, elle avait le droit de prendre des décisions pour sa vie future. En revanche, elle était en désaccord avec l'humaine-neko sur son idée de lui rendre sa queue pour qu'elle vienne la féconder.

« Ah non. Je veux un petit chaton en moi. C'est toi qui vide tes grosses couilles dans ma chambre à bébé, pas l'inverse. »

Même si elle ne savait pas ce dont elle aurait envie au cas où elle deviendrait une petite chatte en rut, elle préférait actuellement s'imaginer comme le terreau fertile plutôt que comme la planteuse de graine. Et à cet instant, le terreau était au repos. Bientôt, il allait falloir aller distribuer le lait de leur bain aux filles du manoir. Jackie, la maman souris, pour ne citer qu'elles, seraient sûrement ravies de pouvoir se désaltérer avec du bon lait dans lequel leurs maîtresses ont baigné. En plus, la neko se voyait bien faire une petite gâterie au mandrin colossal de la terranide jument ou se régaler du bon lait de la maman souris, qui la collerait de force contre ses mamelles pour l’obliger à téter jusqu’à être une neko bien sage à l'estomac rempli.

« Mrrrrraaawwww.... Ma Pleione d'amour. »

« Mmmrrraaawww... ma Yuko adorée. »

Confortablement installée, Pleione se détendit peu à peu dans les bras de Yuko jusqu'à fermer complètement les yeux. Mais pour autant, impossible pour elle de s'endormir complètement. Chaque fois qu'elle commençait à s'enfoncer dans le sommeil, elle se mettait à voir des images de sexe endiablé avec Yuko, Yuka, Jackie, la maman souris, Antares... il y avait même Yuki. Sa future belle-mère lui avait attaché les poignets au lit avant de lui mettre une grosse fessée en l'obligeant à l'appeler « maman », puis elle lui avait fait téter son sein de force avant de la récompenser en lui faisant renfiler les petites culottes humides de ses filles, et même la sienne.

« Gggrrrooouuu... »

Ce moment de repos s'annonçait très coquin.

De leur côté, Antares et Yuka profitaient de la compagnie d'adorables petits enfants nekos. La Karistal semblait un peu gênée de parler de leurs futurs enfants devant sa mère, mais la Lilianstar n'était pas aussi prude. Elle avouait facilement qu'elle désirait être mère le plus vite possible, surtout si cela lui permettait d'avoir un coït sauvage avec sa chérie. Sa belle-mère décida de leur laisser un peu d'intimité, en leur sommant de ne pas faire de bêtise, puis elle partit avec Leia.

« A plus tard. »

Elle savait qu'elle allait revoir Yuki au déjeuner. Une fois sa mère partie, Yuka demanda aux enfants si elle venait les voir souvent, et ces derniers lui répondirent qu'elle venait au moins une fois par jour ici.

« C'est assez logique. Quand toi et ta sœur avez commencé à travailler, elle a eu besoin de compagnie. On se sent seule quand ses petits chatons s'en vont de la maison. »

Antares se blottit plus près de sa fiancée.

« Un jour, ça nous arrivera à nous aussi. »

Certains parents voudraient que leurs enfants restent petits et mignons toute leur vie, mais malheureusement ils doivent tous s'en aller tôt ou tard.

« Il n'empêche que j'ai toujours hâte de te faire un bébé.
Et vous les enfants, vous avez hâte que maîtresse Yuka ait un bébé ? »


Ces petits enfants aussi étaient enthousiastes à l'idée de rencontrer le bébé de leur maîtresse et de son amoureuse. Et plus elle parlait de faire des enfants, plus Antares se sentait chaude. Il faut dire que voir Pleione et Yuko s'envoyer en l'air comme des animaux avait de quoi stimuler. Mais même si elle avait envie de se laisser aller, elle savait que ce n'était pas raisonnable. Elle était habillée et coiffée, elle ne voulait pas finir nue et en sueur à un peu plus d'une heure du déjeuner.

« Dites les enfants, vous voulez jouer à un jeu ? »

Peu importe quel jeu, elle voulait juste penser à autre chose qu'à son envie de palper le cul de Yuka.

Venez découvrir mes DC sur ce topic

Yuka/Yuko Karistal

Humain(e)

L'amour. Cela la rendait parfois tellement douce et parfois tellement sauvage. Mais justement, après l'effort, le réconfort. Yuko restait collée à sa neko, caressant son petit ventre en se demandant si le premier essai avait été la bonne ou si ce n'était qu'à charge de revanche ? Aucun moyen de le savoir. Mais pour le moment, sa chérie devait se reposer alors Yuko demanda à une domestique de s'occuper de sa valise. Bien qu'elle refusa, l'idée de peut-être recevoir une punition de sa sœur rendait la possibilité moins dérangeante. Yuko gloussa en entendant cela.

« Alors il suffit de ne rien lui dire. De plus, tu es avec moi pour le moment, chaton, alors si quelqu'un doit te punir, c'est moi. Et rien que moi. »

Du moins, personne n'irait fesser cette petite paire de fesses sans son autorisation. Toujours allongée dans le lit, elle ne la pressait pas, elles étaient bien dedans après tout. Et dans le pire des cas, on viendra les réveiller si c'est urgent. Une petite sieste d'une heure, c'était toujours agréable, surtout en sentant sa chérie dans cette petite tenue. Ça l'émoustillait ! Mais elle aussi devait souffler. Cette belle queue demandait plus d'énergie, ou bien sa chérie était plus dure à combler de bonheur, au choix. Puis si elles doivent recommencer, elle doit garder ses forces, car si c'était à elle de l'enfanter, pas question de tomber à cours d'énergie. Yuko continua de caresser ce petit ventre en douceur, avant de cesser, sombrant dans un doux rêve elle aussi. Pas vraiment coquin, pour une fois, mais qui les concernaient tout de même. Sa jolie femme était enceinte, un ventre bien rond et Yuko le caressait doucement, en espérant sentir des petits coups à la surface, des preuves que leur chaton ne tarderait pas à sortir de là pour se faire câliner par ses mamans. C'était adorable.

Mais les rêves érotiques de Pleione et ses chaleurs avaient inviter une autre personne dans le lit. Pas une personne du manoir, mais plutôt une ange. Sya, qui était revenue de base vers Yuko pour lui annoncer quelque chose, elle les avaient trouvé endormis et l'odeur de luxure autour de Pleione la rendait elle aussi toute chose ! Mais pas question d'en profiter et de déranger, elle était juste venue les rejoindre dans le lit, se blottissait contre la neko, en savourant cette douce luxure qui lui titillait les narines. Elle savait de quoi elle parlait, elle était prêtresse de la luxure ! Et elle était marié à une neko, donc, elle en savait elle aussi un rayon à ce sujet. Mais pour se fondre dans la masse, elle aussi adopta la même tenue. Elle garda ses longs collants noirs et son porte-jarretelles, sans culotte. Qui sait, au réveil, elle pourra aussi jouer ? Mais la présence de Sya dans cette chambre pouvait aussi bien changer la balance... Coup de pouce du destin ou elles en restent à leur propre chance ? Elles verront cela au réveil, pour le moment, il ne fallait pas déranger leurs songes...

Pour les deux autres, Yuki leur laissait l'occasion de rester seules, laissant Antares confirmer les pensées de Yuka. Il n'y avait rien de mal avec cela, même si elle aurait préféré voir sa mère plus proche des nekos – même si ce ne sont que les enfants – quand elles étaient encore là.

« Hmm, non... Moi, j'espère qu'on aura toujours nos petits chats avec nous. Et dans le pire des cas... il faudra me faire beaucoup, beaucoup de chatons pour pas que je sois triste. »

Sans sa mère auprès d'elle, elle retrouvait cette envie non dissimulée. Et puis cette idée ne devait pas déplaire à Antares, mettre sa femme enceinte le plus souvent possible. Certes, cela voulait dire beaucoup de travail derrière, mais c'était un mal pour un bien. Même Antares enfonçait le clou en demandant aux petits s'ils aimeraient voir le bébé de Yuka et évidemment, la réponse était positive. Même les plus jeunes voulaient déjà le voir, croyant sûrement que ce bébé était dans une autre pièce. Et face à la proposition de jouer à un jeu, cela créait un certain brouhaha, chacun avait son envie de jeu. Ce fut Yuka qui trancha, claquant des mains pour calmer le jeu.

« Et si vous dessiniez à quoi ressemblera mon bébé ? Ou même mes bébés ? »

Dit-elle en tournant le regard vers Antares. Outre le nombre, espérons nombreux de chatons qu'elles auront dans leur vie, Yuka avait la chance de pouvoir obtenir des jumeaux, du moins une chance plus grande que la moyenne donc, avec de la chance, elles seront doublement heureuse ! Cette idée de dessin calma un peu l'ambiance et tout le monde y mettait du sien en dehors des plus jeunes qui restaient sur les genoux des nekos. Elle s'adossa bien comme il faut dans le canapé, observant les enfants en posant sa tête sur l'épaule d'Antares.

« On a pas vraiment de leurs noms. Tu aimerais quel genre de nom ? Enfin, tu as peut-être déjà une ou deux idées de noms ? »

Des noms provenant de sa famille ou simplement qu'elle aimait bien ? Yuka n'avait pas spécialement d'idée, si elle a des jumeaux/jumelles, rester plus ou moins dans les noms similaires, comme elle et Yuko mais sinon, Ashnardien ou de Zon'da, elle se fichait de l'origine des noms. Bien qu'elle avait une petite préférence quand même...

« Je t'avoue que, même si je ne sais pas quel nom précisément, j'aimerais bien piocher dans les origines de ma mère. Un prénom d'Edoras, comme elle et nous. »

Il est vrai que Yuki, Yuka et Yuka, ça ne sonnait pas vraiment Ashnardien. Si elles vont en voyage de noces là-bas, ça pourrait être l'occasion de mieux se pencher sur la chose.

Antares/Pleione Lilianstar

Terranide

  • -
  • Messages: 663


  • FicheChalant

    Description
    Antares et Pleione sont les filles nekos du plus grand magnat de l'énergie terranide. Elles sont lesbiennes et amantes secrètes. Elles voyagent à travers l'univers pour se trouver des partenaires.
Après son dernier rêve érotique, Pleione commença doucement à se réveiller, et quelle ne fut pas sa surprise en voyant une nouvelle personne dans le lit. Sya était couchée devant elle, blottie tout près de son corps, avec juste un porte-jarretelles et des collants sur le corps, comme les autres demoiselles dans le lit. Plus la neko ouvrait les yeux, plus elle arrivait à la reconnaître.

« … Sya ? C'est toi ? »

Encore à moitié endormie, Pleione crut d'abord à un rêve. Elle observa son joli visage, ses lèvres roses, sa poitrine nue, et son corps commença doucement à redevenir chaud. Sans réfléchir, elle s'approcha de l'ange et l'embrassa tendrement. Pas de caresses coquines ou de danse de langue, elle se contenta d'un gentil bisou. Une fois le baiser terminé, elle éloigna sa bouche mais resta collée près d'elle.

« Est-ce que c'est un rêve ? »

Sya s'amusa à la laisser douter en lui expliquant qu'elle ne pourrait vraiment réaliser s'il s'agissait d'un rêve ou non que si elles s'amusaient ensemble. La neko se mit à ronronner en sentant les mains de l'ange se balader sur son corps, et elle lui rendit la politesse. Elle glissa ses doigts le long de son dos nu, savourant la douceur de sa peau, et elle descendit peu à peu jusqu'à atteindre ses fesses. Tandis qu'une de ses mains palpait le derrière de la demoiselle, son autre main alla se poser sur sa poitrine menue. Elle avait beau ne pas être très fournie, Sya était un régal pour les yeux et les doigts de la Lilianstar.

« Mmmrrraaawww... si tu es un ange de luxure... alors tu dois savoir... ce dont j'ai très envie maintenant. »

En plus de son désir profond de tomber enceinte, ce dont Pleione avait envie maintenant, c'était de renfiler la petite culotte d'une ange de la luxure. Ce n'était pas parce que Sya n'en portait pas pour le moment qu'elle n'en avait pas une de côté qu'elle pourrait donner à la neko pour apaiser un peu ses chaleurs.

Au milieu de leur câlin érotique, Pleione sentit des mains se poser sur sa tête pour la grattouiller entre les oreilles et sous le menton. Yuko venait juste de se réveiller, et elle était amusée de voir sa chérie s'ébattre avec Sya.

« Ooouuuhhh... mon amour... toi aussi tu es dans mon rêve ? »

Avec une ange de la luxure, une neko en chaleur et sa fiancée membrée, l'ambiance torride de la chambre allait vite revenir.

Antares et Yuka s'amusaient d'une façon bien plus innocente. Elles faisaient des câlins à d'adorables petits chatons, et quand la Lilianstar leur proposa de jouer à un jeu, ils se mirent tous à s'agiter. Tout le monde avait envie de jouer à un jeu différent, la Karistal dut intervenir pour mettre un peu d'ordre. Les enfants allaient jouer à dessiner le futur bébé du petit couple, sauf les plus jeunes, qui voulaient rester sur les genoux de leurs maîtresses. Et pendant ce temps, les amoureuses s'interrogèrent sur le prénom qu'elle pourrait donner à leur futur enfant.

« Eh bien... je ne connais pas bien les prénoms d'Edoras, mais on pourra s'interroger là-dessus si on va passer notre lune de miel là-bas.
Pour ma part, j'imaginerais bien des prénoms classiques, comme Sarah ou Léon. Et si jamais ce sont des jumeaux, j'aimerais leur donner des prénoms qui se ressemblent. Comme Léa et Lisa, ou Martin et Matthieu. Qu'est-ce que tu en dis ? »


Ce n'étaient encore que des idées, elles avaient le temps de se poser sérieusement la question plus tard. Pour l'instant, elles profitaient juste de leur moment de détente avec tous ces merveilleux petits chatons. Antares caressait les petites têtes des garçons et des filles assis sur ses genoux. Ils étaient si mignons dans leurs petits vêtements, à ronronner sous les caresses et à s'agiter comme des puces.

« Oui, vous êtes très mignons. Soyez gentils, allez jouer avec les autres. Il faut que je parle à ma chérie. »

Une fois les enfants partis, la neko se rapprocha de Yuka. Elle voulait aborder un sujet mature avec elle, le genre de chose dont elle ne pouvait pas parler avec des petites oreilles innocentes à côté d'elle.

« Dis moi ma chérie, tu t'es déjà imaginé comment ce serait... de concevoir notre bébé ? »

Antares se mit à ronronner, une de ses mains glissa sous la robe de sa chérie pour caresser ses cuisses tandis que l'autre lui massait la nuque.

« Est-ce que ce serait pendant notre nuit de noces ? Un peu plus tard ? Ou un peu plus tôt, comme nos sœurs essaient de le faire en ce moment ? Et quelle genre de tenue on porterait ?
Pour ma part, je te verrais bien en tenue de maid sexy. Tu serais à mon service, tu ferais tout ce que je te demande, et pour te récompenser, je te culbuterai jusqu'à te mettre un petit chaton dans le ventre. »


La neko était curieuse de savoir comment sa future femme s'imaginait le jour où elle tomberait enceinte.

Venez découvrir mes DC sur ce topic

Yuka/Yuko Karistal

Humain(e)

Si Yuko dormait paisiblement encore contre sa chérie, celle-ci finis par ouvrir les yeux en découvrant l'invitée qui s'était glissée dans le lit. Ayant le sommeil léger pour répondre présente si ses maîtresses la demandent, elle ouvrit les yeux en lui souriant doucement, sentant ses lèvres sur les siennes et la chaleur de son corps bruler à nouveau. Pleione dégageait cette délicieuse odeur naturelle de luxure qui l'avait poussé à rejoindre ce lit. La pauvre ignorait si elle était réveillée ou non ?

« Hihi... le talent de Sya va au-delà du commun... Peut-être Sya est votre rêve ? Peut-être Sya est vraiment là... Sya est là pour toutes les femmes alors, profiter de ce doux rêve. »

Si Pleione voulait la voir comme un rêve, soit. L'ange sentait les douces caresses de la neko sur le bord de sa peau pendant qu'elle ronronnait en demandant si l'ange connaissait le fruit de ses envies ? Hélas, ce n'était pas simplement en la regardant qu'elle pouvait le savoir précisément. Vu son état, elle se doutait que répondre un bébé, serait une bonne réponse, mais ce bébé ne devait pas provenir de Sya, certainement. Elle se blottissait un peu plus contre elle, collant son front contre le sien, visualisant sans difficulté le fruit de ses envies. L'une de ses mèches de cheveux prenait vie pour venir piocher la culotte qui était au sol pour ensuite la tendre au-dessus de la tête de la neko, tel un appât.

« Sya vous l'offre avec plaisir, mais la petite esclave n'a pas encore bien mouillé sa culotte. »

Cette dernière tomba sur la tête de Pleione qui venait à savourer ce nouveau cadeau. Une culotte très simple, la base quoi. Sya adaptait ses dessous en fonction de l'action ou de ses maîtresses, mais pourquoi vouloir la cerise sur le gâteau alors que le gâteau en lui-même était délicieux.

« Sya vous l'offre... si vous la laissez profitez de votre corps et de votre odeur... si délicieuse. »

Humant ce doux parfum, Sya venait à faire apparaître sur sa tête deux oreilles velues, de même qu'une longue queue aux poils de la même couleurs que ses cheveux, juste au-dessus de ses petites fesses. Sya n'avait aucune bénédiction du dieu neko, mais ses pouvoirs lui permettait bien des folies quand il s'agissait de luxure. Sans vraiment attendre de oui, car après tout, Pleione avait accepté ce cadeau, elle frottait son corps contre le sien, léchant sa peau près de sa poitrine en miaulant doucement, ce qui avait sûrement réveiller Yuko, ou peut-être pas ? En tout cas la demoiselle caressa sa chérie qui semblait toujours entre deux mondes.

« Non, ma douceur... c'est ta présence qui fait de ma vie un doux rêve... Quant à toi, tu tombes bien, petite perverse des cieux. »

Sya relevait le regard en souriant, son visage coller contre la peau de la neko.

« J'aurais éventuellement un service à te demander... »
« Sya aussi, Maîtresse... Est-ce que la deuxième femme de Sya peut venir habiter et travailler chez vous ? Sya est en train de voir avec Maîtresse Tinuviel, comme ça, Sya pourra voir plus souvent sa deuxième femme. »
« Il y a toujours de la place pour des nekos, surtout aussi perverse que toi. Mais me concernant, tu dois le deviner, mais ma chérie a ses chaleurs... Tes pouvoirs ne permettent pas de garantir un joli petit chat dans ce mignon petit ventre ? »
« Pas entièrement, Maîtresse... Si une de vous deux, ou même toutes les deux, vouliez un enfant dans mon ventre à moi, il y a de fortes chances que demain matin, vous ayez une jolie petite neko. Mais concernant les autres femmes, je ne peux qu'améliorer les chances de procréation... Malheureusement, je ne peux pas réaliser cela à cent pour cent, sinon, Maîtresse Mélinda aurait déjà son bébé... »
« Augmenter le taux de réussite n'est déjà pas si mal... Qu'est-ce que tu en penses mon amour ? Tu veux un petit coup de pouce de Sya ou bien nous laissons le hasard en décider pour nous ? »


Sya n'aura qu'à user de sa magie sur le ventre de Pleione et entre les jambes de Yuko, ça fera une double chance, rien de plus, rien de moins. Après, rien ne l'empêche de s'amuser un peu avec ses maîtresses, ça, c'était pas déplaisant.

Pour nos deux sœurs blondes, l'ambiance restait encore bien mielleuse, rêvant d'enfants, de prénoms, et nos deux amoureuses avaient le même point de vue en cas de jumelage. Après tout, les chats ça a des portées, ça ne semblait pas être vraiment le cas pour les nekos, mais Yuka ayant une sœur jumelle, elle avait peut-être plus de chance d'avoir plusieurs bébés d'un coup ?

« Oui, moi aussi, j'aimerais rester sur ce genre de noms qui se ressemblent. »

Sa sœur se nommait Yuko et sa mère, Yuki. Pourquoi elle serait contre cette idée ? Sauf qu'en laissant un peu de temps passé, Antares demanda aux enfants de s'éloigner un peu afin de rester un peu plus seules avec Yuka et bien vite, la neko venait à passer l'une de ses mains sur sa cuisse, passant même sous sa jupe. Une chance qu'elle portait d'épais collant même si cela pouvait au contraire un objet de fantasme pour sa fiancée. Antares lui racontait sa façon de voir la chose, ce qui fit doucement ronronner Yuka, c'était une agréable vision, mais pour le coup, elle était moins inspirée que sa chérie.

« Hmm, moi, je vois ça lors de notre nuit de noces... mrrraw, je m'imagine avec encore ma robe, à peine remonter et toi qui viens me faire l'amour avec passion. Tu serais si pressée que j'aurais à peine le temps de l'écarter pour que tu t'y enfonces... »

Toujours contre sa petite amie, elle avait cependant bien une seconde vision, qui collait mieux à son caractère habituelle...

« Ou bien... Je te verrais bien, dans une tenue très... cuir... Moi, attachée au lit, les jambes écartées, et toi qui me prends comme bon te semble.... Hummmmrrraaaawwww.... J'imagine déjà les traces que tu pourrais me laisser sur le corps... »

Yuka voulait être très sage ce matin, afin de commencer la journée sans forcément copier leurs sœurs, mais l'envie arrivait vraiment cette fois, mieux vaut ne pas s'éloigner des enfants sinon, elle était bonne pour jouir, avec ou sans sa chérie... Dommage, elle était bien habillée et coiffée.

Antares/Pleione Lilianstar

Terranide

  • -
  • Messages: 663


  • FicheChalant

    Description
    Antares et Pleione sont les filles nekos du plus grand magnat de l'énergie terranide. Elles sont lesbiennes et amantes secrètes. Elles voyagent à travers l'univers pour se trouver des partenaires.
Pleione ne fut pas surprise de voir que Sya voyait clair dans ses désirs, et elle utilisa une de ses mèches de cheveux pour déposer sa culotte sur sa tête. C'était une culotte normale, pas le genre de sous-vêtement que la neko s'attendait à voir portée par une ange de la luxure, mais cela ne l'empêcha pas de la prendre pour la sentir. Elle n'était pas très humide mais elle avait une bonne odeur de féminité, un parfum enivrant que la Lilianstar renifla avec délice. Quand Yuko se réveilla, elle expliqua que sa chérie n'était pas en train de rêver, mais qu'elle avait fait de la vie de sa fiancée un rêve éveillé.

« Nnnyyyuuu... un rêve rose alors. »

Même si le sexe n'était pas l'unique composante de leur relation, c'en était quand même une grande partie. Après tout, elles étaient encore adolescentes, leurs hormones bouillonnaient dans leur corps, et elles ne se privaient pas de les laisser sortir en baisant comme des lapines.

Yuko demanda à Sya si ses pouvoirs étaient capables de leur garantir un petit chaton dans le ventre de Pleione, mais l'ange leur répondit qu'elle ne pouvait qu'améliorer les chances de procréation. Le seul moyen certain d'avoir un bébé serait d'utiliser Sya comme mère porteuse. La Lilianstar apprit également que la demoiselle était mariée à une neko qui voulait venir travailler ici.

« Oh, tu es mariée à une neko ? J'aimerais beaucoup la rencontrer. »

Une neko mariée à une ange de la luxure devait être une sacrée amante. Mais pour l'instant, elle préférait se concentrer sur sa fiancée, et sur leur mission du jour : faire un bébé.

« Oui mon amour... je veux que nous ayons le plus de chance possible. Je veux sentir un petit chaton en moi. Notre petit chaton. »

Pleione se tourna vers Yuko et l'embrassa à pleine bouche. Ses mains caressaient les cheveux et la peau nue de sa chérie, sa langue remuait frénétiquement dans sa bouche, et elle sentait sa chaleur intime monter. Quand elle sépara ses lèvres de celles de l'humaine-neko, elle lui montra la petite culotte de Sya.

« Regarde. C'est la culotte de notre invitée. Elle n'est pas très mouillée mais... elle sent très bon. »

La neko porta le sous-vêtement à son visage et le renifla. Elle adorait ce parfum, il avait quelque chose... d'enivrant.

« Hhhmmm... ça me rend toute chose. Tiens, renifle-la toi aussi. »

Une fois qu'elles seraient toutes les deux bien excitées, Pleione laisserait Sya utiliser sa magie, et la chevauchée sauvage pourrait reprendre de plus belle.

De leur côté, Antares et Yuka restaient sages, mais ça n'allait peut-être pas durer. Antares écoutait avec plaisir les rêves de Yuka sur la façon dont elle tomberait enceinte. Pour sa part, elle s'imaginait faire ça durant sa nuit de noces, avec sa robe à peine remontée, se faisant culbuter par une neko si pressée qu'elle forcerait presque le passage. Ou alors, elle s'imaginait sa chérie dans une tenue de cuir qui l'aurait attachée au lit, les jambes bien écartées, et qui la prendrait comme bon lui semblerait en laissant des traces sur son corps.

« Oh oui. Des griffures et des morsures. »

Elle ronronnait déjà en se représentant la scène. Un subtile mélange d'amour et de domination, de douceur et de douleur. Ses mains se firent plus audacieuses sous la robe de sa fiancée, venant titiller les alentours de son entrejambe.

« Mmmrrraaawww... et dire qu'on voulait rester sages... jusqu'au déjeuner. »

Difficile de résister à la tentation. Antares savait déjà qu'elle avait très envie d'avoir un bébé, mais pas qu'elle le désirait au point que simplement l'évoquer pourrait lui donner envie de se jeter sur Yuka pour essayer d'en faire un. Elle vint murmurer la suite de sa phrase dans le creux de son oreille velue de neko.

« Voilà ce que je te propose : soit on cède à l'appel de la luxure et on file dans une chambre pour que je puisse jouer avec ton délicieux petit cul, soit on reste tranquilles jusqu'à notre départ pour vraiment exploser une fois dans la calèche. »

Pendant que la Karistal se décidait, le petit couple dut arrêter ses caresses intimes car les enfants commençaient à revenir vers elles avec leurs dessins.

« Regardez maîtresse, voilà votre bébé. »

« Non, ça c'est votre bébé. »

« Allons allons, pas de chamailleries. On va regarder tous les dessins, c'est promis. »

Antares prit les dessins des enfants pour les regarder de plus près. Ceux faits par les plus jeunes n'étaient pas très claires, on ne pouvait que supposer de ce qu'ils avaient voulu représenter, et d'autres étaient plus faciles à comprendre. Certains chatons étaient blonds, d'autres bruns. Certains avaient les yeux bleus, d'autres les yeux verts. Mais chacun représentait un fragment du futur qui attendait Antares et Yuka : être les mamans d'un joli bébé neko. Un futur qui pouvait aussi bien se réaliser dans plusieurs années... que dans neuf mois.

Venez découvrir mes DC sur ce topic

Yuka/Yuko Karistal

Humain(e)

Sya se plaisait à renifler le corps de la jolie neko en chaleur, pendant que Yuko la caressait elle aussi en gardant un œil sur ses deux-là. Sa petite chatte retrouvait bien vite son appétit, ce qui ne déplaisait pas à la jeune femme, mais cela risque de résumé leur matinée à du pur sexe . Pleione était aussi intrigué par la vie sentimentale de Sya, marié non pas à une, mais à deux nekos. Un mariage qui n'avait rien d'officiel pour le moment, étant marier sous la bannière de Lust, ça ne valait pas grand-chose un peu partout sauf dans les temples de la luxure. Mais au moins, elle pouvait épouser ses deux amoureuses, mais Sya lui en dira plus bientôt, pour le moment, elle semblait surtout attirée par sa petite amie. Se tournant vers Yuko, elle ne manqua pas de lui montrer ce que Sya lui avait donné, une jolie culotte qui sentait bon. Yuko avait bien compris que sa future femme avait une certaine forme de fétichisme autour des sous-vêtements, ce qui ne la dérangeait pas.

« Elle sent bon, oui... mais je suis sûr qu'il y a des petites culottes qui sentent encore meilleure que ça... Du genre... des culottes de nekos enceintes ? Hum ? »

Enlacées dans leurs bras, elles se regardaient en s'embrassant doucement, Sya ne venait pas les déranger, du moins elle tentait de se faire toute petite en appliquant ses mains sur le ventre de Pleione. Elle ressentait qu'une douce chaleur dessus, pas d'effet supplémentaire qu'elle ressentait même si le sexe serait un poil meilleur.

« Observer des femmes amoureuses se faire l'amour, c'est une des plus belles choses que j'aime faire. »

Cela ne durait pas longtemps et la neko ne voyait pas de différence physique ou même en elle, ça se jouera après. Sya venait aussi appliquer un peu plus de chance sur Yuko, sauf que le traitement était un peu différent. Ses doigts caressaient sa fente, faisant doucement grandir une queue entre ses jambes avec bien sûr ce qui allait servir à fabriquer des bébés. Mais une fois sa belle queue dressée, il n'y avait plus qu'à mettre tout cela en pratique.

« Allez y, je vais juste vous regarder... pour le moment. »
« Dans ce cas... je te laisse mener la danse, ma chérie. »


Yuko allait rester tranquillement allongée à caresser ce joli ventre, espérant le voir grossir au fil des mois grâce à cette journée ou du moins, aux multiples rapports qu'elles auront jusqu'à ce qu'elle doit retourner chez elle, à Ashnard. Redressée sur elle, ou lové contre elle, Yuko allait la laisser faire comme bon lui semble, mais dans les deux cas, ses mains ne quitteront pas son délicieux corps...

Pour les deux autres, l'ambiance se montrait de plus en plus tendue, elles qui tentaient de se montrer gentille, voilà qu'elle semblaient de plus en plus vouloir succomber à l'amour de l'autre. Vont-elles succomber ou non ? Cela reste un mystère mais la présence des chatons aidaient tout de même a mettre quelques barrières. Il était difficile de choisir après tout car les deux propositions étaient intéressante... Se calmer pour un gros boum une fois en direction de Zon'da ou bien succomber à la tentation maintenant pour retirer un poids de leurs épaules ? Bonne question... Yuka avait après tout une certaine envie. Envie de sentir ses mains sur ses fesses, qu'elles lui fassent mal ! Mais cela voudrait dire plus ou moins se déshabiller, mais sinon, un peu de patience encore et ça sera encore mieux... La balance était difficile à prendre une descision. Yuka ronronnait doucement en pesant le pour et le contre, sans trouver la bonne réponse.

Une chance que les enfants étaient pour doucement faire pencher la balance dans un sens. Profitant du fait qu'ils se rapprochaient, elle venait à en prendre une sur ses cuisses en souriant doucement.

« Si tu n'y vois pas d'inconvénient, je vais prendre une protection. »

Au moins comme ça, elle était sûre de ne pas succomber facilement à la tentation. L'idée pouvait rester, les actions pouvaient difficilement prendre vie.

« Comment ça se passera chez vous ? Tu as une chambre séparé ou tu es toujours avec Pleione ? Quant au reste, tu as aussi des domestiques ? »

Yuka était un peu curieuse – et ça changeait de sujet – mais après tout, elle allait bientôt voir ça de ses propres yeux, et bientôt, y habiter. Et d'ailleurs...

« Chérie... Une fois marier, on vivra chez tes parents ou bien, on aura déjà notre petit chez nous ? »

L'un comme l'autre ça ne la dérangeait pas, elle s'informait, tout simplement.

Antares/Pleione Lilianstar

Terranide

  • -
  • Messages: 663


  • FicheChalant

    Description
    Antares et Pleione sont les filles nekos du plus grand magnat de l'énergie terranide. Elles sont lesbiennes et amantes secrètes. Elles voyagent à travers l'univers pour se trouver des partenaires.
Il y avait quelque chose d'envoûtant dans le parfum de cette petit culotte. Plus Pleione la reniflait, plus elle avait envie de la renifler. Elle supposa que cela venait de la magie de Sya. En tant qu'ange de la luxure, elle pouvait sûrement faire ce genre de choses. Yuko sentit aussi le parfum de la culotte, mais selon elle, il y avait sûrement des petites culottes qui sentaient encore meilleur. Des culottes de nekos enceintes, par exemple.

« Oh oui... mmmrrraaawww ! »

La neko se blottit plus près du corps de sa chérie.

« Quand je serai enceinte... je te laisserai sentir mes culottes. Tu me diras comment elles sont. »

Pendant qu'elle câlinait et embrassait sa fiancée, Pleione sentit les mains de Sya se poser sur son ventre et y diffuser une douce chaleur. Elle fit ensuite la même chose sur la queue de Yuko et se retira en disant qu'elle allait juste observer pour le moment. L'humaine-neko décida de laisser sa chérie mener la danse. La neko la regarda en ronronnant, et se rapprocha encore d'elle.

« Nnnyyyuuu... si c'est moi qui décide... alors je sais quoi faire. »

Elle commença par prendre la culotte de l'ange et la rendit à sa propriétaire.

« Mouille-là bien... et ensuite... gggrrrooouuu... je la reniflerai encore. »

Elle se tourna ensuite vers sa fiancée, et tout en restant allongée à côté d'elle, elle guida sa queue tendue jusqu'à son intimité. Une fois la verge logée profondément en elle, elle était si proche de son amante que leurs fronts se touchaient.

« Parfait. Maintenant... aaahhh... appuie tes mains... sur mes fesses. »

Le but était de s'assurer que sa chérie avait une prise solide pour bien la tenir, mais aussi un peu pour lui donner envie de la fesser. Elle se mit ensuite à bouger son bassin pour faire aller et venir la queue de sa chérie dans son antre intime.

« Nnnyyyaaa... ooohhh... quelle trique... mon amour. »

Ce n'était certes pas la position la plus sexy ou la plus facile, mais Pleione avait très envie de la tenter, et elle n'était pas déçue. Elle regardait Yuko droit dans les yeux, son visage était si proche qu'elle pouvait sentir son souffle chaud contre ses lèvres, elle sentait ses doigts presser son petit derrière et sa grosse queue joufflue dans son minou. Tout était merveilleux. Mais elle cherchait quand même à en avoir encore plus.

« Aaahhh... Yuko... dis moi... de vilaines choses. Dis moi... ooohhh... que je suis... ta petite salope en chaleur... ta vilaine neko accro à ta bite... ta petite cochonne dévergondée... qui serait prête à te lécher les pieds... pour que tu lui fouettes le cul-cul. Hhhmmm... dis moi tout ça ! »

Pas de doute, la neko était à fond dedans.

A côté, Antares et Yuka étaient plus sages mais se laissaient peu à peu glisser dans l'envie de sexe. Elles parlaient de leurs fantasmes et de leurs rêves sur la façon dont leur bébé serait conçu, mais furent interrompues par le retour des enfants qui voulaient leur montrer leurs dessins. La Lilianstar dut se décoller de sa chérie, qui prit une jolie petite fille sur ses genoux en lui expliquant qu'il s'agissait de sa ''protection''.

« Comme tu voudras. Dans ce cas, moi aussi j'en prends une. »

Antares prit elle aussi une jolie petite fille sur ses genoux. Une petite neko qui devait avoir dans les 6 ou 7 ans, vêtue d'une belle robe rose, avec une chevelure blonde coiffée en nattes et un sourire à faire fondre le cœur de n'importe qui.

« Regardez maîtresse, regardez. J'ai fait un beau dessin. »

« Oh oui, il est très beau. Je peux le voir ? »

La neko regarda le dessin fait par la petite fille. Comme pour les autres, cela représentait la possible apparence du futur bébé du petit couple. La petite fille avait imaginé un bébé neko aux cheveux roux avec des yeux oranges. Sa chevelure rousse aurait pu laisser croire que c'était un garçon, mais la robe indiquait clairement qu'il s’agissait d'une fille.

Antares fut interrogée par Yuka sur la façon dont les chambres étaient organisées au manoir Lilianstar, ainsi que sur l'endroit où elles vivraient une fois mariées.

« Pleione et moi partageons une chambre, mais on a aussi une chambre pour les invitées. Je suppose que nous irons dans une des deux chambres et que nos sœurs iront dans l'autre.
Les règles de la famille disent que le manoir doit être occupé par ceux qui gèrent le commerce des noyaux. Je ne sais pas encore si mes parents voudront me confier les rênes juste après notre mariage, mais si ce n'est pas le cas, on pourra toujours rester vivre avec eux. Sinon, on pourra aller s'installer dans l'une des autres propriétés que nous avons à Zon'Da. »


L'humaine-neko n'en avait peut-être pas encore conscience, mais sa fiancée était extrêmement riche. Heureusement, la neko était sûre que leur amour était sincère et que l'argent n'entrait pas en ligne de compte entre elles.

« Si ça te dérange de devoir partager notre espace intime avec mes parents, je comprendrai très bien. »

Un jeune couple amoureux comme le leur avait besoin d'un espace pour s'épanouir, et peut-être que la Karistal n'apprécierait de vivre en partageant cet espace avec ses futurs beaux-parents. De son côté, Antares n'avait pas de problème avec cette idée, même si elle savait qu'un temps d'adaptation allait être nécessaire.

« Dis moi... tu es sûre que tu es prête à venir vivre avec moi ? Je veux dire... quitter Ashnard, ta famille, tes amis... ça fait beaucoup d'un coup. »

La neko voulait être sûre que Yuka avait bien mesuré tout ce que son déménagement allait impliquer.

Venez découvrir mes DC sur ce topic

Yuka/Yuko Karistal

Humain(e)

À peine réveillée que le jeu allait reprendre entre les amoureuses. Peut-être était-ce à cause de Sya qui était venue se blottir contre Pleione et qui a ainsi cultivé sa curiosité, ou bien, c'était à cause de ses chaleurs, tout simplement, mais en tout cas, c'est reparti pour un tour. Yuko voulait bien laisser son aimée mener la danse, elle voulait voir aussi de quoi était capable sa future femme. Elle avait après tout bien mener les choses avant leur petite pause alors, question d'équilibre. Pour commencer, elle rendait la culotte à l'ange, juste pour qu'elle puisse mieux la mouiller avant de la lui rendre. Cela ne tombait pas dans l'oreille d'une sourde qui la replaçait entre ses jambes, sans perdre le couple du regard. Puis doucement, en restant côte à côte sur le lit, Yuko venait s'enfoncer dans sa femme jusqu'à maintenir ses petites fesses en guise de prise. Le tout commençait bien, même si Pleione pourrait chevaucher Yuko pour plus de confort, non ? Qu'importe, la neko lui fit oublier cette idée avec son envie salace.

« Kuhuhu... Tu veux que je t'insulte ? Huuum, j'aurais tant à dire... ma petite pute. »

Autant commencer en douceur. Tenant fermement ce petit cul, Yuko la fit rouler afin qu'elle se retrouve sur elle, ainsi si la neko veut danser sur sa queue, elle le pouvait. Mais il était peut-être trop tôt pour cela. Maintenant sa prise sur ses fesses, elle gardait le sourire en embrassant rapidement sa neko, avant de reprendre.

« Si je t'aime tant, ma chérie... Hum, c'est aussi pour ça... Tu es une beeeeeelle salope... Sans accusé, hum, tes chaleurs... l'idée que je te défonce ta petite chatte... ça t'excite beaucoup, hein ? Hmmm, t'inquiètes pas, petite catin... Hum... Une fois marier... je me ferais une joie, oh oui... Huum,... de te maintenir sur le lit... et te défoncer autant le cul que la chatte... Kuhuhu... Mais je ne suis pas égoïste... »

Prenant une pause dans ses si belles paroles, elle laissait ses mains parler pour elle, venant fesser ce joli fessier, faisant naître dans cette chambre un délicieux bruit, sous les yeux passionnés d'une petite ange qui ne perdait pas une miette de tout cela en se touchant.

« Je ferrais venir toutes celles qui veulent aussi leur part du gâteau... Han... Tu imagines ? Tant de filles qui viendront elles aussi enfoncer leur grosse bite en toi ? Hum... Te fesser ce joli petit cul de salope ? Le griffer, le mordre ? Haaaa... Tu seras ma précieuse petite pute... et tout le monde t'aimeras pour ça... »

Reprenant les fesser en l'embrassant voracement, si bien que ses dents aimaient tirer sur sa lèvre inférieure, lui procurant une légère douleur. Autant mettre la cerise sur le gâteau...

« Et pour finir... je laisserais même Myr'idya jouer avec ta petite chatte... Tu l'imagines ? Elle et son énorme bite, venir te prendre ta toute petite chatte en te baisant avec force dans le lit, hum, sans aucune douceur ? Hmmm, oh oui... Je veux la voir te violer... »

Ce ne serait pas vraiment un viol, car Yuko la laissera faire que si Pleione était d'accord, mais côté sexe, on sera effectivement plus proche du viol que de l'amour tendre et doux avec tout plein de caresses... Les mains de Yuko alternaient, de belles gifles pour faire rosir sa chair, ses doigts qui s'enfonçaient dans cette tendre petite chair, pour potentiellement laisser ses marques. Leur baiser devenait plus endiabler, les explications de Yuko n'avaient pas excitée Pleione, du moins pas que, car Yuko aussi se sentait excitée par tout ce qu'elle a imaginé.

« Vas y ma salope ! Hummm ouais, vas y danse ! Bouge ton petit cul, putain ! Huuum, encore, ça arrive.... MMMMMMMMMMRRRRRRRRRRRAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAWWWWWWWWWWWWWWWWWWW !!!!!! »

Ses deux mains se crispaient sur son petit cul, venant lacérer sa chair en sentant l'orgasme la libérer d'une belle pression, elle se sentait libre... mais aussi libre de recommencer, merci la magie rose ! Mais elles avaient aussi le droit de souffler un peu.

« Oh, Maîtresses, vous étiez si belles ! Sya a mouillé sa petite culotte rien que pour vous... Si Sya aurait eu une bite, elle aurait elle aussi arroser sa petite culotte, hihi. Tenez. »

Elle venait poser sa culotte humide sur la bouche de Yuko, toutes les deux pouvant la renifler à volonté, ou même partager un tendre baiser avec ce tissu humide comme barrière pou que leurs deux langues ne se touchent pas ? Laissant les nekos souffler, elle passait entre leurs jambes, venant renifler la douce odeur de sexe qui s'en dégageait, car après tout, c'est là que l'odeur était la plus forte. Sa petite langue venait lécher la base de la queue de Yuko, venant lécher ce qui coulait doucement des lèvres intimes de Pleione, avant de lécher son petit anus. Un anus vierge, c'était si rare, et ça avait un goût unique ! Du moins, si on en croit les mots de Sya.

« Ma délicieuse petite chatte d'amour... Bientôt... tout ça.. ce sera notre quotidien... je pourrais te câliner et t'embrasser à volonté. »

Après tant d'effort, la voilà redevenue toute douce et gentille pour sa neko d'amour.
Pour ce qui était des deux autres nekos, la tension montait elle aussi pour devenir dangereuses, mais heureusement, tout un tas de petits chats traînaient là, de quoi se protéger pour ne pas craquer et passer aussi sur autre chose. Ainsi, Yuka venait à se demander comment ça allait se passer côté chambre, une fois chez sa fiancée ? Idem, une fois marier. Pour ce qui était des chambres, l'un des couples prendra la chambre d'amis le temps de leur séjour, donc pour ça, rien à craindre, même si partager le même lit que leur sœur ne sera pas dérangeant. C'est ce qu'elles avaient fait ici après tout. Et concernant le fait de vivre ensemble après, eh bien là aussi, elle avait le choix. Vivre avec Antares chez ses parents si jamais elle reprend le commerce de ses derniers, ou bien simplement habité une autre de leurs maisons. Eh bien, elle était riche sa fiancée ! Mais bon, Yuka aussi donc pour elle, ça ne faisait pas vraiment de différence. Elle était sûre que si Yuko demandait à leur père une maison pour vivre avec Pleione, il ne dirait pas non.

« Ne t'inquiète pas, ça ne me dérange pas si on vit avec tes parents. Je risque juste de me sentir honteuse si jamais ils nous surprennent ou qu'ils nous entendent. »

Cela n'était jamais arrivée avec ses parents même si une ou deux fois, ce n'est pas passé loin. Enfin, Antares s'inquiétait aussi un peu du fait que Yuka allait tout quitter pour vivre avec elle, mais elle n'avait pas spécialement besoin de s'en faire pour cela, car au final, elle s'y était déjà un peu préparée.

« Ce serait mentir de dire que ça ne me fait rien, mais je m'y prépare. Ça sera bizarre au début de ne pas pouvoir voir mes parents, de ne plus jouer avec les autres filles au harem ou même avec Yuko... Mais si c'est pour vivre avec toi et y élever notre petite famille, alors je suis prête. Plus je passe de temps avec toi, plus je me rends compte que c'est toi à présent qui fait mon bonheur, Anta-nyan. »

Un peu de romantisme pour cacher l'envie de luxure.

« Si je pouvais t'aider dans ton travail, je le ferais. Sinon, eh bien, je t'attendrais à la maison, en te préparant à manger, en s'occupant de nos petits chats. »

Yuka n'était pas dérangé au travail de femme au foyer, ça lui convenait parfaitement. Surtout, si elle avait des enfants à élever, passer le plus de temps possible avec eux, ça lui ferait grandement plaisir !

« Mais dis moi... tu ne joue qu'avec ta sœur ou vos domestiques y participent aussi ? »

Histoire de savoir sur quel pied danser une fois là-bas.

Antares/Pleione Lilianstar

Terranide

  • -
  • Messages: 663


  • FicheChalant

    Description
    Antares et Pleione sont les filles nekos du plus grand magnat de l'énergie terranide. Elles sont lesbiennes et amantes secrètes. Elles voyagent à travers l'univers pour se trouver des partenaires.
Au contact de Yuko, Pleione avait découvert son côté masochiste. Elle aimait sentir la douleur sur son corps, en particulier sur ses petites fesses, mais elle aimait aussi être insultée. Et sa chérie était une experte dans ce domaine. En maintenant sa prise sur son derrière, elle commença à lui dire qu'elle était une belle salope, et elle lui fit miroiter un avenir conjugal avec beaucoup de sexe sauvage, aussi bien par la chatte que par le cul.

« Mmmrrraaawww... ooouuuiii... j'aime entendre ça. »

La première fessée tomba et la neko eut un sursaut de joie. La chambre se remplit du délicieux bruit de claques et des gémissements d'extase de la jeune terranide. Mais l'humaine-neko ne s'arrêta pas là, elle lui promit qu'une fois mariées, elle ferait défiler les filles dans leur chambre pour qu'elles aient toutes l'occasion d'enfoncer leurs belles bites en elle ou de fesser son joli petit cul de salope.

« Ooohhh... non, arrête... je vais devenir folle. Nnnyyyuuu... »

Pleione s'était découvert un goût pour l'exhibitionnisme grâce à Yuko, et elle mouillait de plus en plus en s'imaginant être au centre d'une ribambelle de belles dominatrices qui viendraient lui faire mal et la remplir jusqu'à ce qu'elle déborde de semence par tous ses trous. Et sa chérie ajouta qu'elle la donnerait aussi en pâture à Myr'idya, la neko sauvage, pour qu'elle la baise avec son énorme mandrin, sans aucune douceur, faisant preuve d'une telle force qu'elle aura l'impression de se faire violer sous les yeux de sa femme.

« Aaahhh... mon dieu... tu es un vrai monstre ma chérie. Mais... ggrroouu... ça ne me dérange pas. »

Elle savait bien que sa fiancée ne la laisserait pas entre les griffes de Myr'idya sans lui demander son avis. En plus, la neko était un peu curieuse de voir ce que serait le sexe avec une créature aussi puissante et brutale que la neko sauvage. En attendant, elle profitait du sexe avec l'humaine-neko. Baisers passionnés et baveux, gifles et griffures sur son petit cul, une belle bite qui lui remplissait le minou... que du bonheur. Tout cela continua crescendo jusqu'à ce que la futa ne finisse par se vider les bourses dans l'antre de la Lilianstar, entaillant ses fesses avec ses ongles.

« NNNYYYUUU ! Oui ma Yuko ! Ooouuuiii ! »

Pleione sentit la crème jaillir dans son antre intime et la remplir complètement. L'orgasme venait de la soulager d'un poids, mais elle avait hâte de recommencer une fois qu'elle aurait repris son souffle. Cependant, Sya n'avait pas l'air de vouloir laisser le petit couple se reposer complètement, et vint déposer sa petite culotte toute mouillée sur la bouche de Yuko. Selon elle, le spectacle était tellement plaisant qu'elle aurait arrosée son sous-vêtement si elle avait été futa. Et effectivement, la neko put sentir une bonne odeur de jus intime contre la culotte.

« Hhhmmm... mmmrrraaawww... ooohhh... ce parfum... ça me rend toute chose. »

Pleione embrassa Yuko, mais en laissant la petite culotte entre leurs lèvres respectives. Elle laissait cette odeur enivrante de mouille d'ange de la luxure remplir ses narines, c'était un tel délice qu'elle avait du mal à y croire. Elle devinait le contour de la bouche de sa chérie sous le tissu, elle se mit à la lécher. Et au milieu de tout ça, elle pouvait sentir la petite langue de Sya s'activer entre ses cuisses, léchant la base de la queue de la futa ainsi que son anus encore vierge.

Sya, tu n'es qu'une grosse coquine.

Ce drôle de baiser dura deux bonnes minutes avant qu'elle n'arrête.

« Mmmyyyaaa... ça t'a plu ? »

La neko garda son visage tout près de celui de sa chérie pour pouvoir sentir le doux parfum de la culotte.

« Je ne sais pas pourquoi mais... je ne peux pas m'empêcher... ggrroouu... de la renfiler. »

Sans doute un effet de la magie rose. D'ailleurs, cette magie l'inspirait tellement qu'elle sur quoi faire pour leur prochaine tentative de fécondation.

« Mon amour... ggrroouu... tu sais à quoi... j'ai envie de jouer ? »

Pleione se mit à genoux, posa son menton contre un oreiller et sa poitrine contre le matelas pour relever son délicieux petit cul.

« Je veux que tu me baises... en levrette. Et je veux que tu me bâillonnes... avec cette petite culotte. »

La neko aimait sentir le parfum de l'intimité de Sya, mais son but premier était de tomber enceinte. C'était sur cela qu'elle devait concentrer ses efforts.

De son côté, Antares discutait de l'avenir avec Yuka. Sa chérie n'était pas inquiète à l'idée de vivre avec les parents Lilianstar, elle se sentirait juste un peu honteuse de se faire prendre en plein ébat par ses beaux-parents.

« Eh bien... on essaiera de ne pas faire trop de bruit. »

Bien sûr, sa chérie appréhendait un peu de quitter sa famille et ses amis à Ashnard pour aller s'installer à Zon'Da, mais elle était prête à le faire si c'était pour vivre avec sa chérie. Peu importe qu'elle l'aide dans son travail ou qu'elle s'occupe de leur maison et de leurs chatons.

« Les deux m'iraient aussi. Mais je ne sais pas si je pourrai me concentrer si je vois au travail tous les jours. J'aurais tout le temps envie de te faire... de gros câlins. »

Elle ne pouvait pas trop en dire devant les enfants.

« Et si tu restes à la maison... tu pourras m'accueillir en tablier ? »

Ce serait amusant de voir sa femme l'accueillir à la maison avec un tablier de cuisine ou une tenue de maid... et très sexy aussi.

« Je ne joue qu'avec ma sœur. Les domestiques ne sont pas au courant de notre relation. Peu de gens sont au courant d'ailleurs. Par contre, il arrive que Pleione aille mater les maids quand elles se changent. Elle croit que je ne suis pas au courant. »

Sa petite sœur croyait qu'elle était un mystère, mais Antares connaissait une bonne partie de ses secrets depuis longtemps. Son fétichisme des culottes, aller regarder les maids se déshabiller, s'endormir en utilisant une grosse poitrine comme oreiller... et encore, ce n'était pas le pire.

« J'espère juste que mes parents nous laisseront dormir dans la même chambre. Quand je leur dirai qu'on a déjà fait des choses ensemble, ils risquent d'être un peu perdus. »

Les parents Lilianstar étaient loin d'être des coincés ou des adeptes de la chasteté. Eux-mêmes étaient déjà intimes avant leur mariage. Mais ils n'avaient jamais rien connu d'autre que l'hétérosexualité, et Antares appréhendait un peu leur réaction en découvrant les penchants de leurs filles. Elle ne s'attendait pas à être jugée ou dénigrée, mais ses parents seraient sans doute dans l'incompréhension au début.

« Mais peu importe. J'en ai assez de leur mentir. Je veux pouvoir leur dire que je suis amoureuse, et que la personne que j'aime est la plus belle jeune femme du monde. »

La neko s'arrêta avant de trop verser dans le mielleux, et elle consacra à nouveau son attention aux enfants. Tous voulaient son avis, ainsi que celui de sa chérie, sur leurs dessins de leur futur bébé.

Venez découvrir mes DC sur ce topic

Yuka/Yuko Karistal

Humain(e)

C'était pourtant évident qu'en compagnie de sa femme – du moins, future femme – le sexe était toujours à son paroxysme ! Alors en rajoutant en plus le fait que Pleione avait ses chaleurs et que Sya était là – donc qu'il pouvait y avoir moult possibilités impossibles sans son aide – eh bien c'était le bonheur. Yuko se plaisait tant à culbuter sa neko d'amour. Cette petite chatte si tendre et si douce qui avait un seul désir, celui de se sentir remplir pour enfin avoir un petit chat qui grandirait doucement dans son petit ventre. Yuko le voulait aussi plus que tout au monde pour le moment. Qu'importe qu'elles ne soient pas encore marié, qu'importe qu'elles ne vivent pas encore sous le même toit, elle voulait combler sa neko et si pour ça, il fallait la mettre enceinte, eh bien soit ! Toutes ses insultes, tout ses baisers, toutes ses fessées, toutes ses caresses, tout ce plaisir, Yuko adorait sa petite chatte et elle le lui rendait bien. Car quand enfin arrivait l'extase, elles furent trois à jouir, bien que Sya ne participait pas directement, mais son cadeau avait de quoi rendre sa petite chatte heureuse.

Pleione reniflait cette culotte, prouvant qu'elle adorait ce genre de perversion, mais cela ne dérangeait pas Yuko, elle s'imaginait déjà, tôt ou tard, lui faire l'amour dans un lit, remplit de culotte que tas de femmes auraient mouillés juste avant de commencer leur ébat. Perdue dans un paradis de tissu et d'odeur intime. Elle gardait cette idée pour sa prochaine visite au harem tien. Mais en suivant l'idée de l'ange, Yuko et Pleione s'embrassaient, en laissant une partie de la culotte comme barrière entre leurs langues. Un baiser direct et indirect à la fois.

« Hmm, tout ce que je fais avec toi me plaît, chérie. »

Bien excitée, sa petite chatte savait se vendre et Yuko n'avait qu'une envie, lui défoncer sa petite chatte ! Mais elle n'oubliait pas un détail, Sya. Il ne fallait pas trop la négliger.

« C'est d'accord, ma chérie. Sauf, à un détail prêt ! Sya, elle va se placer juste en dessous de toi. Et toi, Sya, tu vas juste pouvoir caresser ma neko, et lui lécher le visage autant que tu le souhaites. »

Gloussant, elle ne perdait pas de temps pour venir se placer juste en dessous de Pleione, sa menue poitrine venait se frotter contre celle de la neko, pendant que leur visage se faisait face, si prêt l'une de l'autre. Ses mains passaient délicatement dans son dos, venant frotter son nez contre le sien.

« Vous êtes belle, Maîtresse... Un jour ou l'autre, il faudrait que vous aussi, vous vous occupiez de Sya. »

Et sous bien des formes. Mais passons, Yuko s'installa dans le dos de sa femme, venant la réveiller en fessant ce délicieux petit cul, ce petit trou si arrogant qui lui interdisait l'entrée et qui pourtant, la tentait tant ! Franchir l'interdit. Même le bout de sa queue se frottait dessus, sans pour autant rompre la promesse. Elle n'était pas dans son petit trou, elle était sur son petit trou...

« Oh ma chérie... Tu sais que si à notre mariage, tu es enceinte... Ton petit cul va prendre très très chère ! Oh que oui... Toutes les fois ou ça m'a démanger de te déflorer l'anus, on va vite rattraper ça en une soirée ! Mais je te rassure, même si tu n'est pas enceinte, une fois marier, ton petit cul va quand même y avoir droit ! »

La priorité sera le bébé, mais pas que. Se cramponnant à ses hanches, elle profita de cette superbe vue, de ce petit cul bombé, de ce magnifique porte-jarretelles qui lui allait si bien pour s'enfoncer en douceur dans son antre. De nouveau, elle devait remplir sa chambre à bébé, pendant que sa petite chatte était bâillonnée avec une délicieuse culotte à son goût.

« Tu imagines quand même ma chérie... Je pourrais ordonner à Sya de te baiser si l'envie me prenait... Bien sûr, je demanderais à ce que sa petite bite d'ange ne puisse pas te donner de bébé... Mais tu aurais deux belles queues dans sa petite chatte... Bien étroite... Et on te ferait miauler d'extase ! »

Yuko avait toujours le chic pour être la tentation à forme humaine. Oui, elle voulait plonger sa fiancée dans tous les aspects de la luxure, et elle y arrivera. Pas aujourd'hui peut-être, mais Pleione allait en apprendre beaucoup sur le petit monde rose de Yuko...

« Mhhh, Maîtresse, vous êtes si tentante... Sya se ferait plaisir dans le corps de Maîtresse Pleione... Hum... »

Sya continuait la partie douceur, caressant son dos, sa tête, ses épaules, venant récolter la bave qui coulait le long des lèvres de la neko. Sans en faire plus, juste ça. Sya la douceur, Yuko, la douce douleur. Sa queue continuait de lui ramoner son entrejambe, ses doigts telles des serres d'aigles agrippées à son délicieux petit cul, le pressant de plaisir, ce trio s'amusait très, très bien.

Pour les deux sœurs, l'ambiance pourrait elle aussi être bien rose, mais elles avaient la chance d'être dans une piège plein de chaton. Cela évitait de vite se déshabillé au moins. Yuka s'imaginait parfaitement déconcentrée sa femme en étant avec elle au travail, trouvant une occasion d'aller dans un coin pour lui faire l'amour rapidement avant de la laisser filer, faire ses choses. Ou même de simplement rester chez elle, l'accueillir en rentrant, nue sous un tablier ou pourquoi pas en domestique sexy, comme cela semblait inspirer Antares ?

« Il y aurait tant de possibilités pour te détendre après une dure journée de travail. »

Phrase innocente pour des oreilles innocentes et bourrées de sous-entendus pour Antares. En revanche, chez elle, pas question d'inviter les domestiques dans leur petit jeu, elles faisaient chambre à part pour cela. Dommage, mais au moins elle était prévenue. Yuko devrait être prévenue aussi, elle pourrait facilement risquer l'erreur de tourner un peu trop près d'une neko.

« Au moins, ça veut dire qu'il n'y aura que nous pour jouer ensemble. »

Elles et leurs sœurs, pas plus. C'était un peu dommage, mais ça évitait de trop se perdre en partenaires. Bien que sa fiancée avait quelques craintes vis-à-vis de ses parents et leur relation, elle était décidée à rendre cela public. Si elles doivent se marier après tout, pourquoi retarder la chose ? Yuka rougissait un peu face aux jolies choses que disait sa neko à son sujet.

« Ne t'en fais pas, chérie, je serais là pour t'aider, pour qu'ils comprennent. Au moins sur ce sujet, mon père est rassuré que ce soit vous deux qui soyez nos amoureuses. Il a toujours eu les garçons d'un mauvais œil quand ils se montraient trop curieux nous concernant. »

L'idée de voir un homme dominer ses filles ou lui faire des choses que des « petites » filles ne devraient pas connaître le hantait ? Allez savoir, mais de savoir ses filles, amoureuses de deux filles, il valait mieux ça qu'amoureuses de deux garçons. Yuka finit pas poser la petite chatte afin de se libérer les cuisses et se redresser en prenant la main de sa fiancée.

« Désolés, mes trésors, Yuka va aider Antares à faire sa valise, vous êtes sages, d'accord ? »

Bien que pour quitter la salle, il fallait encore câliner tout ce beau monde, elles étaient libres. Bien qu'Antares avait déjà fait sa valise avant de venir ici... Donc... ça cachait autre chose, ça...

« Pardon mon amour, mais j'ai un peu chaud... à un certain endroit donc... si nous cherchons un coin tranquille... pour que tu puisses m'aider ? »

Il n'était pas question de faire l'amour sauvagement et nue dans le couloir, juste trouver un petit coin à l'abri des regards pour se détendre un peu... Placard, chambre de bonnes, il y avait plein d'endroits possible après tout.

Antares/Pleione Lilianstar

Terranide

  • -
  • Messages: 663


  • FicheChalant

    Description
    Antares et Pleione sont les filles nekos du plus grand magnat de l'énergie terranide. Elles sont lesbiennes et amantes secrètes. Elles voyagent à travers l'univers pour se trouver des partenaires.
Pleione s'était mise en position, elle n'attendait plus que Yuko. Cette dernière prit la culotte de Sya et la lui fourra dans la bouche de façon à ce qu'elle ne puisse pas la recracher. La neko était maintenant incapable de parler, et elle sentait le goût délicieux de la mouille sur sa langue. De plus, elle demanda à Sya de venir se mettre sous le corps de Pleione pour caresser son corps et lécher son visage. L'ange dit à la neko qu'elle était belle et qu'elle avait hâte qu'elle s'occupe d'elle.

« Hhhmmm... »

La Lilianstar sentit le sexe de l'humaine-neko frotter contre son anus. Elle avait très envie de lui remplir son autre trou avec son jus, mais elle était prête à attendre le mariage. Qu'elle soit enceinte ou non à ce moment-là, elle allait prendre cher.

« HHHMMM ! »

Yuko agrippa les hanches de Pleione et enfonça sa trique dans son vagin. La neko aurait sans doute hurlé si sa bouche n'était pas remplie par une belle culotte humide. Sya caressait son dos, sa tête et ses épaules, rajoutant une petite pointe de douceur dans leur câlin. Elle prenait son pied et aurait voulu que ça ne s'arrête jamais.

« Hhhnnn... Hhhmmm ! »

Dans ce coït délicieux, la neko s'imaginait prise à la fois par sa chérie et par l'ange de luxure. Deux belles bites dans sa chatte, ou dans sa bouche, ou bien prise en sandwich... il y avait tant de possibilités délicieuses. Pleione se laissa porter par ce merveilleux plaisir jusqu'à ce qu'elle n'en puisse plus et jouisse allègrement contre la bite de sa maîtresse.

« HHHMMM !!! »

Mais même après cet orgasme, elle continua de se faire culbuter jusqu'à ce que sa chérie ne jouisse à son tour, remplissant sa chambre à bébé d'une autre dose de foutre crémeux. Une autre chance pour elle de tomber enceinte. Une fois l'éjaculation finie, Yuko se délogea et Pleione s'étala de tout son long contre le corps de Sya. Elle retira la petite culotte humide de sa bouche pour pouvoir respirer normalement.

« Aaahhh... ooohhh mon amour... c'était merveilleux... comme à chaque fois. Mais... mmrraaww... j'en ai assez... des jeux classiques. J'ai envie... ggrroouu... de faire des folies. »

Elle plongea son regard dans celui de l'ange de la luxure.

« Sya... j'ai besoin... de ton aide. La dernière fois, tu m'avais jeté un sort... pour que j'ai un besoin quasi-vital... d'être fessée. Je veux que tu fasse la même chose... mais sur Yuko. »

Elle murmura la suite à son oreille pour que sa maîtresse n'entende pas.

« Je veux qu'elle soit attirée... par les petites culottes... comme je le suis. »

De son côté, Antares discutait tranquillement avec Yuka. La conversation était repartie sur ses craintes concernant ses parents, mais sa chérie la rassura en lui assurant qu'elle serait là pour leur aider à comprendre. En revanche, de son côté, son père était rassuré à l'idée que ses filles se marient avec d'autres filles. Il avait toujours eu les garçons d'un mauvais œil.

« Ça peut se comprendre. Les pères sont toujours très protecteurs avec leurs filles. Et d'après tout ce que tu m'as raconté sur lui, le tien l'est encore plus. »

La neko vit sa fiancée faire descendre la petite chatte qu'elle avait sur les genoux et annonça qu'il était temps pour elles de partir. Evidemment, les enfants furent attristées de l'entendre, et il fallut beaucoup de câlins et de bisous avant qu'elles ne puissent s'en aller.

« Au revoir les enfants. La prochaine fois que je viendrai ici, je passerai vous voir, promis. »

Le petit couple sortit de la pièce, mais alors qu'Antares s'attendait à retourner sagement dans sa chambre, Yuka la plaqua contre un mur en lui disant qu'elle commençait à avoir chaud à un certain endroit.

« Oh... il me semblait bien que j'avais déjà fait ma valise. »

La neko ronronna doucement en posant ses lèvres contre celles de sa chérie le temps d'un petit baiser. Ses mains glissèrent le long de son dos jusqu'à atteindre ses fesses, qu'elle pressa fermement.

« Allons nous trouver un endroit tranquille. »

Le petit couple commença à parcourir les couloirs du manoir. Au début, elles pensèrent se mettre dans l'une des chambres des employés, mais cela n'aurait pas fait bonne figure si elles s'étaient faites prendre. Elles laissèrent de côté la salle de bains, Antares ayant peur de se lancer dans un marathon sexuel si elles le faisaient sous la douche. Il y avait trop de monde dans les pièces de vie commune, et les toilettes étaient trop étroites. Mais finalement, à force de chercher, elles trouvèrent un endroit approprié : le vestiaire où les maids se changeaient. Vu qu'elles avaient commencé leur service, elles ne risquaient pas de revenir avant un moment. La pièce était assez grande pour que les deux jeunes femmes puissent laisser parler leur fantaisie, et il y avait même des tenues de maid de rechange au cas où.

« Ici ce sera bien. »

Antares entraîna Yuka avec elle et elle alla s'asseoir pendant que sa chérie restait debout.

« Alors... si tu me montrais... où tu as chaud ? »

Venez découvrir mes DC sur ce topic

Yuka/Yuko Karistal

Humain(e)

Chaleur ou non, Yuko était toujours ravie de faire l'amour à sa chérie. Dans cette position, avec une ange de la luxure sous sa petite amie, c'était encore mieux ! Yuko pressait ses petites fesses en donnant de puissants coups de reins afin de mieux la prendre, espérant qu'au bout du compte, elle ait la chance d'apprendre qu'elles allaient devenir maman dans neuf petits mois. Ça bousculerait un peu le mariage, mais pour un bonheur arrivant plus tôt que prévu. Entendre ses petits couinements à cause de cette culotte qui bloquait sa voix, ça rendait la scène encore meilleur. Plus elle la pénétrait, plus elle se sentait devenir plus... Sauvage. Yuko s'en donnait à cœur joie, venant même provoquer – avec l'aide de Sya, certainement – l'orgasme de la neko qui en tremblait de plaisir. Yuko cessa un instant ses coups de butoir pour se pencher sur elle, venant souffle à voix basse près de son oreille :

« Tu jouis déjà ? Kuhuhu... Petite salope... Tu vas te transformer en une vraie fontaine quand je t'enculerais... »

Un nouveau coup de reins remit la machine en marche, reprenant rapidement le rythme que Yuko avait cesser, sous les yeux d'une ange qui continuait de prendre soin d'elle, utilisant juste sa langue près de ses lèvres, ses mains passant parfois dans ses cheveux. Leurs corps en sueurs se frottaient déjà bien assez comme cela mais une fois l’orgasme de Yuko arrivée, elle se détendait pleinement sur son corps, ôtant sa petite culotte de la bouche pendant que Yuko en fit de même contre le corps de sa neko. Une petite lueur prit vie dans son regard quand elle parlait de vouloir plus de folie.. oh, elle aurait réussi à lui donner envie d'écarter ses petites fesses pour y glisser sa grosse queue ? Hélas, non, ce n'était pas ça la question. Avec l'aide de Sya, elle voulait quelque chose pour la rendre folle, mais elle murmura cela à Sya, sans que Yuko n'entende son souhait.

« Hihihi... Cela semble amusant, Maîtresse... Mais si Sya peut se permettre, vous n'avez rien pour la rendre folle, justement. »

Oui, elle avait bien la culotte de Sya, mais ça restait son cadeau pour Pleione, elle n'avait que ses collants et porte-jarretelles, rien entre les jambes. Son petit string se baladait quelque part dans la chambre si la neko domestique ne l'avait pas déjà ranger dans sa valise ? Mais Sya ne serait pas une ange de la luxure si elle ne pouvait pas régler un problème si ridicule. En soit, aucune différence, elle ne semblait pas soudainement en manque, mais il fallait attendre juste un petit instant. En soit, aucune différence, elle ne semblait pas soudainement en manque, mais il fallait attendre juste un petit instant. Sya venait voler un baiser à Pleione, un baiser tendre en profond tout en passant sa main entre ses jambes, caressant son petit minou tout chaud. Par magie, une ravissante culotte venait couvrir quelque peu cette zone. Du tissu noir s'était collé à sa peau, une fine lingerie ravissante, sans oublier l'essentiel, fendu à deux endroits précis. Son baiser terminé, elle libéra la neko, sans pour autant quitter sa place.

« Maîtresse, votre fiancée à un cadeau pour vous. Baisser la tête. »

Yuko restait souriante en baissant son visage, comme demander. Sauf qu'en voyant ce qu'elle portait par magie, son sourire se brisa quelque peu. Ça ne tournait pas rond ? Au contraire... Yuko se recula pour mieux se rapprocher, touchant cela du bout des doigts, c'était à croire qu'elle voyait ce genre de chose pour la première fois de sa vie, sans le comprendre. Alors qu'elle connaissait bien cela.

« Pleione... Bordel, que tu m'excites ! »

Le prouvant de suite, elle plongeait sa tête entres ses fesses, venant à la fois frotter son visage sur ce peu de tissu, pendant que sa langue se perdait sur sa zone interdite. Elle était folle de cette nouveauté, laissant ses mains griffer son petit cul tout en le pressant, sa langue se perdait sur son petit trou, venant parfois mordre ses fesses, sa culotte, les deux aussi.

« Mmmmmh, han n'amour... Je veux plus te quitter... Hum.... Toi... ton petit cul merveilleux... »

Yuko était folle de sa neko, oubliant presque sa queue. Disons que bien qu'elle eût toujours envie de lui faire ce bébé, sa lingerie venait de gagner la première place des priorités pour le moment, pendant qu'elle devenait folle amoureuse du cul de sa fiancée et sa culotte qu'elle tirait parfois avec ses dents. Quant à Sya, elle se régalait de tout cet amour en caressant le corps de la neko.

Pour le second couple, elles avaient réussi à se libérer des petits, pour laisser un peu parler leurs pulsions amoureuses, bien qu'elles y résistaient bien depuis ce matin, il fallait tout de même jeter un peu d'eau sur ce feu pour calmer le feu qui les rongeait. Et après avoir longuement tourné en rond dans la maison, sans trouver un bon endroit – et pourtant, un instant, emprunter la chambre de ses parents semblait être une bonne idée dans le cerveau de Yuka. Mais au final, elles avaient trouvé un coin tranquille et logiquement vidé de toute présence humaine pour un moment. Antares venait s’asseoir en demandant où Yuka avait chaud ? Question bête mais amusante. Face à elle, elle venait d'abord placer les mains sous sa jupe pour en retirer son collant, découvrant ses jambes pour qu'elles retrouvent leur couleur naturelle, avant qu'elle n'ôte sa petite culotte en la laissant elle aussi sur le sol. Pas le temps de jouer avec. Sa propre main venait se caresser quelques secondes pour en montrer un rapide petit filet entre ses deux doigts qu'elle tendait vers la bouche d'Antares, les enfonçant doucement de force dedans.

« Ici, ma chérie... si tu savais combien ça me brûle... ça me démange... J'ai l'impression que... tes doigts ne suffiront pas... Mais... ta langue... elle semble... Parfaite... pour ça... Tu veux bien m'aider... S'il te plaît... »

Yuka avait déjà le rose aux joues, elle avait vraiment chaud et une folle envie que sa fiancée ne vienne l'aider à se sentir mieux.


Répondre
Tags :