Nos partenaires :

Planete Sonic Faire un don à l'assoc MLDK Reose Hybride Yuri-Academia
Inscrivez-vous

Kyle Macross

Valinichonneur

  • -
  • Messages: 7750


  • FicheChalant

    Description
    ◄ Sentinel Prime ►
    (En plus d'avoir des plus grosses couilles que ton père, il porte mieux les collants que ta mère.)

Re : Harem de Tinuviel ( Pnj)

Réponse 15 février 12, 2012, 08:35:41 pm

Plaisir o/

Tinuviel Lastrim

Créature

Re : Harem de Tinuviel ( Pnj)

Réponse 16 septembre 05, 2012, 03:00:11 pm

L'heure est venue de vous présenter les nouvelles venues^^



Née d’une drôle d’alliance entre une déesse et un démon, cette jeune femme est sans doute la plus puissante créature qu’héberge le harem.   Cependant, la majorité de ses pouvoirs sont bridés de telle façon à ce qu’elle ne fasse pas trop de dégâts.  En effet, l’elfe  avait conscience que de par sa nature, cette jeune femme était des plus instables.
Oui, la majeur partie du temps, cette jolie jeune femme est un véritable ange, une demoiselle ayant comme seule et unique envie de vous faire plaisir et cela dut à sa partie déesse.  Cependant, il arrive que la partie démoniaque  de la jeune déesse reprenne le dessus  et alors ses pouvoirs deviennent totalement incontrôlables.  En effet, elle conserve sa gentille et se voit donc sanctionné par une malchance incroyable et surtout des manifestations dangereuses de ses pouvoirs. Son histoire est remplie de zone d’ombre, en effet elle est relativement discrète sur son passé et l’elfe a promis de ne rien dire sur celle-ci, respectant sa volonté.  L’elfe est donc la seule à être a savoir la totalité de cette histoire. Cependant,  la déesse a accepté d’en dévoilé une petite partie aux autres

Ainsi, on sait que cette déesse fut envoyée sur terre pour rendre heureux les humains. Cette mission, la déesse la réussit durant de nombreuses années. Mais  sa vie changea lorsqu’elle tomba amoureuse d’un humain.  Elle resta avec lui jusqu’à la mort, traversant ensemble des épreuves que peu peuvent imaginer. Cependant la  mort du jeune homme  fut d’autant plus violente qu’imprévisible, en effet l’homme mourut dans la fleur de l’âge d’un accident de moto.  La déesse repris donc son travail, mais cet incident la poursuivit durant plusieurs jours, elle estimait qu’elle aurait dut le sauver.  Et ce fut à cet instant que son potentiel démoniaque se réveilla.   Elle sombra dans une colère si violente qu’elle dévasta une ville entière, elle était totalement incontrôlable si bien que on l’envoya de force sur terra estimant qu’à défaut de la maitriser, elle ferrait moins de dégâts là-bas.

Durant plusieurs jours, elle continua son travail de destruction.  Epuisée, elle fut rapidement attrapée par l’ordre immaculé. L’ordre lui promit de ramener son amant en échange de son pouvoir.  La déesse se rangea donc du coté de ce groupe de fanatique.  Oui,  elle était peu être un peu crédule mais elle n’y pouvait rien, elle espérait sincèrement que l’homme à la tête de ce groupe  tienne ses promesses.  Quand la déesse comprit que cet homme en était incapable, la région se transforma en un cratère fumant.  Ce fut à ce moment que l’elfe la retrouva.  Elle prit le temps de la calmer, de la consoler, de l’écouter.  Lui disant que même si elle ne pouvait lui donner ce qu’elle avait perdu, elle pouvait lui donner une famille et surtout  elle pourrait prendre soin d’elle.
La déesse refusa ce que l’elfe lui proposa.   Toutefois, elfe ne la laissa pas comme cela. Elle la suivit durant une longue période observant la déesse.  Durant tout ce temps, elle  se rendit compte que malgré sa tristesse latente, la déesse faisait son possible pour aider les humains, quand elle n’était pas la proie de colère incontrôlable.  Elfe  retourna donc la voir, lui expliquant qu’elle la suivait déjà depuis pas mal de temps.  Elle lui expliqua  son action, et lui fit comprendre que leurs objectifs se joignaient.  Il fallut longtemps pour que la  déesse accepte la proposition de la dame rouge.
L’elfe réussit  à obtenir la confiance de cette ancienne déesse.  Elle travailla durant de longues  nuits sur un  limitateur de pouvoir.  En effet si ce genre d’artefact était monnaie courante au ciel, cela n’était pas le cas sur terra.  Cependant l’elfe réussit ce tour de force,  imitant celui que la déesse portait autrefois.  Depuis la déesse  a prit ses marques dans le harem, certes elle n’est pas encore prête à sauter le pas des relations intimes mais elfe ne désespère pas et pense qu’elle sera bientôt prête à passer à autre chose.  
Une dernière petite chose, cette ancienne déesse est incapable de mentir, en plus d’être une très bonne cuisinière.


Cette fière Ookami est une ancienne soldate Tekhane, une  ancienne esclave affranchie ayant réussit à intégrer l’armée de Tekhos.   Durant un an, elle apprit à se servir des armes  les plus perfectionnées mais également   une éducation basique.  Les Tekhanes lui accordèrent ce droit uniquement parce qu’elle faisait partie de l’armée. On ne se faisait cependant pas trop d’illusion la concernant,  elle servirait juste de chaire à canon en première ligne.  C’était le contrat en échange de sa liberté et la louve préférait cela à une cage ou un collier.  

Sa première mission se déroula bien,   il fallait dire que l’équipement qu’on lui fournissait était particulièrement adapté à la destruction d’alien.  Une arme à feu capable de transpercer  la plus dure des chitines  ainsi qu’une  nano combinaison  pouvant supporter à la fois la salive acide des  formiens mais également leurs mâchoires plus aiguisées que la pire des épées.    En plus de cet équipement,  il  fallait rajouter les sens  particulièrement aiguisés de la jeune terranide.  Son  ouïe et sa vision lui permirent d’éviter l’implantation  d’implants cybernétiques sans pour autant être un poids pour ses coéquipières.  Finalement, la louve aimait cela, être au plein cœur de la bataille, sentir l’adrénaline lui bruler dans les tempes et  libérer ses plus bas instincts en  purifiant Terra de ces fichues bestioles.
Oui, cette vie à l’époque, elle pensait qu’ elle aurait put la vivre encore et encore… pourtant… Pourtant  aujourd’hui, elle regrette sincèrement cela.
Pour comprendre le changement d’opinion plus que radicale de la demoiselle, il faut savoir que sa seconde mission contrairement à la première fut totalement catastrophique.  En effet,  ce qui à l’origine n’était qu’une simple  mission de patrouille sur la périphérie du territoire Tekhan, se transforma en une embuscade. Oui, la patrouille fut prise dans une des nombreuses attaques forminiennes, cependant personne n’avait prévu qu’elle  aurait lieu de cette façon. En effet  l’attaque vient du sol,  oui ces fichus bestiaux avaient réussit à créer une série de tunnel  invisibles aux appareils  d’observation classique car trop en profondeur.  Ainsi, la petite troupe lutta vaillamment, mais fut finalement coincée.  Ce fut à partir de cet instant que le calvaire débuta pour ces jeunes femmes.  
Les formiens les transformèrent en de vraies mères pondeuses.  Ce traitement dura durant des mois et des mois.   Les demoiselles enchainaient les rapports et les pontes, donnant naissances sans cesses à  des créatures  dont même les enfers ne voudraient pas.  Les humaines ne survécurent pas à ce traitement,  en effet, elles avaient beau être de bonnes soldats, leurs corps n’étaient  pas assez fort.  Il n’y eut donc que la jeune terranide pour combler les envies incessantes des formiens.   Et ces assauts à répétition n’étaient pas sans conséquences.  Son psyché mais surtout son corps étaient peu à peu corrompus.  En effet, les formiens avaient la fâcheuse manie de corrompre tout ce qui se trouvait à leurs contacts.   Bientôt, en plus des grossesses à répétions, vient se mêler la douleur d’un organisme en perpétuel mutation.  Oui, peu à peu cette splendide créature se transformait en une horrible mutante.
Elfe quand à elle,  avait besoin d’une fleur ne poussant que dans les profondeurs  de la fourmilière. C’était un voyage certes dangereux, mais obligatoire si elle voulait terminer son  travail.  Elle avait déjà une petite expérience dans  le domaine des formiens en effet elle avait déjà eut besoin de ce genre de  plante.
Ce fut dans l’une des galeries de la fourmilière qu’elle trouva ce résidu de femme.  En effet, elle était plus proche de la bête désormais qu’autre chose, mais elfe pensait pouvoir la sauver.  Alors, elle la remmena au harem.   Autant dire que ce fut extrêmement complexe. Amy lui confirma que son code génétique était particulièrement  endommagé et que ses chances de survie étaient proches du zéro.
Elfe  commença donc par les éléments les plus vitaux, c'est-à-dire le cœur et les poumons.  
La jeune terranide reprenait peu à peu forme humanoide,  finalement les deux femmes purent discuter un peu plus facilement.  Créant peu à peu des liens avec celle-ci.  Elfe réussit d’ailleurs à lui redonner sa forme initiale.  La  Talia resta donc avec l’elfe pour lui prouver sa reconnaissance mais également parce  que l’elfe lui plaisait. Après tout, elle n’avait pas choisi tekhos que pour le travail.

Brigade du lys  Composé de :


Ces charmantes demoiselle ont  à peut prêt la même histoire, il faut dire qu’elles sont issues malgré leurs différences du même pays.  Une contrée lointaine perdue dans les profondeurs de terra, un endroit à la fois protégé des monstres et des humains. En effet, ce lieu était une petite ile perdue, le genre d’endroit paradisiaque que l’on trouve sur les cartes postales.    Personne ne s’était intéressé à cette endroit, car cette ile était réputée déserte. Pourtant, il y a quelques dizaines d’année, un  navire marchand fit naufrage sur cette ile, et sa cargaison en profita pour établir une nouvelle vie.  Finalement cette petite communauté se développa rapidement, en effet l’ile était riche en nourriture et en eau.
Cette utopie ne dura cependant pas longtemps, la génération suivante fut de nouveau la cible d’esclavagiste. En effet, des traces de vie même minimes sur une ile supposée déserte, cela fait tâche.  Et on peut dire que la pêche fut des plus fructueuses.
Ce fut une cinquante de terranide, aussi bien male que femelle qui furent capturés.  Ils voyagèrent  en bateau jusqu’à Ashnard avant d’y être dressée durant deux longues années selon un entrainement particulièrement violent et poussé.   Les demandes d’esclaves dressées pour le plaisir féminin étant en forte hausse, ce fut  pour cela qu’elles furent entrainées et dressées. Le résultat fut des plus  efficaces, il fallait dire que la succube chargée de ce  genre de  dressage était une experte dans ce domaine.
Une fois que le dressage fut fini, elles furent envoyées dans le domaine de «Waterfall ». Elles ne restèrent quelques jours dans cette plateforme de l’esclavage avant que le destin se mêle de cette histoire.  En effet, ce fut à peut prêt à ce moment que l’elfe rouge attaqua le domaine.  En tant que vainqueur, elle s’appropria tous les esclaves, notamment ce lot ci.  Ensuite, elle fit le tri.  Dans un premier temps, elle se débrouilla pour  placer ceux qui n’avaient pas besoin d’être ici.  Elle ne retenait personne et elle ne pouvait s’encombrer de servants qui ne lui  donneraient  pas leurs totales confiances.  Une fois ce premier tri fait, elle sépara les males des femelles.   Elle hésita d’ailleurs à garder un jeune male extrêmement mignon,  mais ce dit qu’il serait bien mieux pour lui de lui trouver une maitresse unique et aimante.  Elle  réussit finalement à trouver un maitre pour chaqu’un et chaqu’une répondant aux exigences des esclaves.  Cependant,  malgré tous ses efforts, il y eut un groupe que l’elfe ne réussit pas à vendre. Il fallait dire que celui-ci  enchainait les contraintes, il s’agissait de furry, n’étant plus vierge depuis longtemps et dont l’éducation avait déjà était faite.  Mais ce n’était pas cela le problème, elles étaient trop sauvages, trop dangereuses pour être confier à quelqu’un.
Elfe  les garda donc à son service,  appelant ce groupe, la brigade des lys en hommage aux mangas terriens  ou souvent on retrouve des fleurs de lys, enfin dans certains mangas dont l’elfe est devenu fan.  
A partir de ce moment, tinuviel reprit  leurs éducations.  Elfe  continua ainsi leurs formations, que ce soit pour la gestion du harem ou bien pour  les activités plus physiques. En effet et malgré leurs passages chez la succube, elfe se rendit compte qu’il y avait de nombreuses lacunes dans ce domaine.  Le plus dur fut sans doute de leurs apprendre à maitriser leurs pulsions. En effet, la majorité du temps, leurs instincts sauvages reprenait le dessus  et l’elfe  se retrouvait avec un coup de croc au milieu de l’acte, encore que l’elfe trouvait que cette bestialité avait un certain charme.  Enfin, ce petit détail étant désormais réglé.   Ces demoiselles n’ont plus de problème et peuvent donc  être libres dans le harem et sans surveillance, sauf en période de chaleur, ou elfe doit s’occuper en particulier d’elles…
 
Celsius vient des landes glacées se situant bien au-delà des mers du nord.  Dans cette zone ou le blizzard et le froid règne en maitre, la maitrise de la magie fut vite indispensable pour survivre.   Les térranides du lieu se sont vite adaptés et depuis des générations maintenant, ils sont capables de se servir de la cryomancie.   Cette affinité au froid est d’autant plus forte qu’elle est vitale pour ce peuple.  Ainsi, de nombreuses traditions sont nées de cette alliance fragile entre la glace et ces créatures, la plus étonnante est sans doute celle de la demande en mariage.  En effet, ce sont les femmes qui choisissent leurs futurs époux d’une manière particulière quand on connait l’enfance de ces demoiselles.   En effet, les jeunes filles sont éduquées pour être des épouses modèles, elles savent cuisiner, de tenir une maison mais sont également de véritable volcan au lit.  Cependant pour les demander en mariage, l’homme se doit de résister aux pouvoirs gelés des terranides.  Si celui-ci arrive à se sortir de la gangue de glace, alors il peut demander la main de la jeune femme, dans le cas contraire, il doit d’oublier la jeune femme.    Sachant que c’est toujours la jeune femme qui décide ou non de geler l’homme.  Cela a toujours fonctionné.  
Du moins jusqu’au cas Celsius, en effet cette jeune femme détient une affinité avec la glace bien supérieur que les autres membres de son peuple.  Ainsi, chaque fois qu’un homme lui plaisait, celui-ci n’arrivait jamais à contrer son pouvoir, le plongeant donc dans un sommeil boréal.   Au final, la jeune femme testa tous les hommes de sa tribu, avant de comprendre qu’il lui faudrait un mari d’un autre pays.  Elle commença dont un long voyage, gelant chaque homme sur son passage.  Mais il semble que non, ce n’était pas une bonne méthode. En effet, il y eut bientôt des légendes sur un esprit des glaces vengeresses.  Dans tous les cas, la jeune femme continua doucement son voyage jusqu’à atteindre une petite bourgade ou l’elfe rouge se trouvait pour la nuit.  N’ayant pas sommeil elle trainait dans les rues.  Ce fut comme cela qu’elle tomba sur la jeune kitsune.  Kitsune qui avait dans l’idée de transformer un pauvre homme en glaçon.  L’elfe stoppa la vague de froid d’un coup de poignet. Chose qui énerva profondément la créature des glaces.  Celle-ci se concentra, avant d’utiliser son pouvoir au maximum de sa puissance sur l’elfe rouge dans le but de la congeler définitivement.  Le sort la toucha effectivement, congelant l’elfe rouge dans un cercueil de glace aussi solide que le diamant.  Avant que celui-ci n’explose en mile morceau à cause du choc thermique provoqué par une elfe en furie.  
La kitsune se rendit compte alors de ce qu’elle venait de faire, elle avait congelé cette femme, qui s’était libérée de son sort… Ce qui voulait dire, qu’elle était désormais mariée à elle… Elle fondit alors en larme devant un elfe qui semblait totalement décontenancée, chose qui ne lui était pas arrivée depuis bien longtemps.  La mage rouge la conduisit donc à l’hôtel, ou la kitsune lui expliqua la situation. L’elfe fut claire, lui expliquant que non, elle n’était pas mariée, et que non, elle ne le serait jamais.  Que son but était tout simplement d’offrir à des femmes et à des hommes un peu de répit dans ce monde de brute, et que si jamais elle  le souhaitait, elle pouvait partir.  La demoiselle ne le vit pas de cette façon, puisqu’elle était l’épouse de cette elfe.   Elle se devait de soutenir son épouse car il en allait de la réputation de son clan.  Elle visita donc le harem, l’elfe l’initia d’ailleurs aux plaisirs saphiques, choses qui lui plut apparemment puisqu’elle  hésite plus pour demander de temps en temps que son amante  s’occupe d’elle.


Samia est le prototype même de L’orientale,  il faut dire qu’elle fut spécialement créée pour répondre à cela.  En effet, cette jeune femme est née non pas sur un laboratoire de Terra mais bel est bien de la Terre.  En effet, croire que les gouvernements  ne remarqueraient pas l’apparition d’étranges créatures  était de la folie.   De nombreuses créatures ont réussies à s’échapper  et à retourner sur Terra  mais le fait est que ce ne fut pas le cas pour toutes.  Quelques unes   furent capturées  le premier but fut d’en faire des armes  de combat, des  bêtes capables d’être plus rapides, plus violentes, plus dangereuses,  ainsi des milliards de Dollars furent injectées dans ce projet.  Cependant, celui-ci n’avançait pas assez vite.  Ainsi, alors il fut décidé de vendre les premiers spécimens.  Ils n’étaient pas spécialement   plus doués que les humains, mais leur physique hors normes   permettrait sans doute de renflouer les caisses de ce projet.
Le projet X 36;98 fut donc vendu à un riche, très riche prince des Emirats Arabe Uni, un homme beau, gentil et particulièrement galant.  L’homme la prit sous son aile, lui donna un vrai nom et fini par tomber sous son charme.  Il  lui apprit à lire, à écrire mais cette amour était à sens unique et cela, il le savait même si  en réalité il refusait de le voir.  Il la couvrit  donc de cadeau, de bijoux, de parfum pour tenter de faire fondre son cœur mais rien ni fit.  La jeune femme eut cependant un caprice, elle demanda une servante.   L’homme bien trop amoureux accepta sans problème, il fallait  dire que malgré tout son amour, il était fréquemment absent.  Au final, les deux femmes développèrent des liens bien plus forts que la simple relation domestique employeur.  Lorsque son employeur découvrit la vérité, il en fut fou de chagrin, il renvoya donc la servante avant de s’isoler durant plusieurs jours.  Durant ce temps, il hésita entre renvoyer Samia ou bien la garder près de lui malgré ce qu’elle lui avait fait.  Il n’eut jamais le cœur de la laisser, cependant il l’enferma dans une cage dorée, estimant que puisqu’il ne pourrait jamais avoir son cœur personne ne l’aurait.  
Avec le temps, sa douleur se fit moins violente et il recommença à parler et à discuter avec la jeune femme. Celle-ci, lui promit que si il réussissait à lui faire rencontrer quelqu’un comme elle,  elle consentirait à le prendre comme époux.  Elle pensait cela impossible et pourtant, il ne fallut qu’une semaine à l’homme pour trouver l’existence des portails et une autre pour préparer son expédition.  
Il négligea cependant la dangerosité des lieux, tombant directement dans le désert du harem.  Il eut cependant la chance d’être trouvé avant que le désert ne s’occupe de lui. Il se réveilla donc dans le harem avec une bonne migraine et fut accueilli par Horo.   L’homme, n’en crut pas ses yeux et sa première réaction fut de  brutaliser la jeune femme, lui demandant de la suivre et ne lui laissant d’ailleurs pas le choix.
Autant dire qu’il ne fit pas un pas avant de  tomber sur un elfe relativement en colère.  Cependant, cela se régla à l’amiable.  En effet ce jeune homme n’avait pas vraiment l’air méchant, elle l’écouta donc et lui proposa quelque chose.  En effet, elle ne pouvait pas vraiment laisser une de ses amantes seules.  Elle proposa donc à ce jeune homme quelque chose.  Il n’avait qu’à revenir avec  elle au harem et elle tenterait de résoudre leurs problèmes.  Elle lui donna  donc un  parchemin pour revenir au harem ainsi que les instructions pour le faire fonctionner.
Quinze jours plus tard, L’homme fut de retour avec une très jolie demoiselle.  Au bout de quelques  heures, elfe  comprit se qu’il se passait.  Elle prit doucement la jeune femme à part et discuta avec elle.  Elle apprit ainsi qu’elle n’avait pas de sentiment pour cet homme et qu’elle n’en aurait jamais. Bien sur, elle était reconnaissante  mais rien de plus.  Elfe proposa quelque chose à l’homme, si jamais elle réussissait à lui faire oublier cette jeune femme, celle-ci aurait la possibilité de choisir ce qu’elle ferrait de sa vie.
L’elfe s’absenta durant trois jours avant de revenir avec une magnifique furry panthère.  Une femme totalement magnifique.  Ce fut le coup de foudre si bien que le  jeune homme en oublia directement Samia.  L’homme repartit sans demander son reste,  après tout, il avait enfin trouvait une femme qui lui plaisait et à qui il plaisait.   La furry quand à elle, demanda à l’ elfe de rester à ses cotés. Après tout, elfe était à son gout et  en plus elle n’avait rien d’autre à faire de sa vie.

Comme Celsius, elle vient du nord, des forêts boréales plus exactement. Ces forets ont durant longtemps abritaient de nombreuses peuplades de terranide. Ces belles landes étant l’abri d’une faune et d’une flore particulièrement riches, il n’était pas difficile pour les peuplades de trouver  de la nourriture et des matières premières.   Les tribus ayant organisées un commerce avec l’extérieur. Il y eut un accord entre les rares humains vivant à la frontière et ces hybrides.   Les humains fourniraient du fer, et des métaux ainsi que divers ustensiles et en échange les hybrides  fournissaient  du cuir, de la nourriture.

Cet équilibre était précaire cependant il dura des nombreuses années.  En réalité,  Il dura jusqu’à l’arrivé des hommes du sud grâce à une nouvelle voie commerciale. En effet,  les hommes comme souvent sont méfiants envers ce qui ne sont pas comme eux.  Le commerce c’est donc fait entre homme, laissant les terranides seuls.  

Il y eut quelques mois de tranquillité, cependant les terranides manquèrent bientôt de ressource.  Il fut donc décidé de  se battre contre  les humains.  La guerre avait deux grands avantages, le premier était de rassembler les tribus sous une même barrière, permettant la création d’une puissance capable de rivaliser avec les autres pays mais également d’obtenir une main d’œuvre peu chère voir gratuite.   Les humains n’étant pas les seuls à pouvoir faire des prisonniers de guerre et des esclaves.
Ice, était membre d’une petite tribu,  une de ses personnalités car elle disposait de quelques petits dons.  En effet Ice était dotée d’un don unique, le don de voir l’avenir.  Cette divinatrice  ayant vu les conséquences qu’aurait cette guerre, elle tenta de convaincre son village de ne pas y prendre  part. Malheureusement, elle ne  fut jamais écoutée et préféra  partir, plutôt que de voir la fin de son peuple.

Elle  prit donc les routes,  subsistant grâce à ses dons de voyance.  Certes, elle trouvait cela triste de devoir vendre ce si splendide cadeau, cependant elle devait bien manger et elle préférait cent fois cela à la vie normale d’une hybride, c'est-à-dire être une esclave ou une catin.
Toutefois, son don arriva rapidement aux oreilles d’un duc, un homme extrêmement puissant qui tenta de la convaincre de rentrer à son service.  Elle refusa son offre et donc, il ne lui laissa pas le choix. Elle fut enlever et durant quelques années, elle dut travailler pour lui pour qu’elle puisse sauver sa vie.  Au final, elle fut relâchée car elle lui annonça que la fin de son règne arriverait par son fils.  Il ne la crut pas, penser que son fils bien aimé pourrait  le trahir lui était insupportable et la traita de menteuse.  Le pauvre homme fut empoisonné le lendemain et étrangement ce fut son fils qui prit sa place.  Mais revenons-en à l’histoire d’Ice.  Elle eut de la peine à être discrète et fut malheureusement pour elle capturée.  La jeune femme fut cependant donner à une esclavagiste qui eut en charge son dressage.  Elle la transforma en une bonne esclave, n’hésitant pas à jouer avec elle et ceux contre sa volonté.  Puis, elle fut vendue à un autre esclavagiste qui la vendu en lot avec d’autres esclaves.  Elle fit quelques autres  propriétaires avant finalement de  rejoindre un bon client de l’elfe rouge qui fut intéressée par elle.  Elle se la fit donc offrir en cadeau.  Ice ne comprit pas vraiment ce qu’était cette femme, mais elle était passée entre tellement de main que finalement cela lui était égale.  Cependant elle eut rapidement des visions de l’elfe et elle comprit que cette femme était destinée à un futur exceptionnel et elle aurait sans doute un rôle dans celui ci.  Ce fut pour cela qu’elle accepta de rester avec elfe.  Avec le temps, elle se montra plus bavarde et tissa une véritable relation avec la dame rouge.

« Modifié: octobre 13, 2017, 02:35:34 am par Tinuviel Lastrim »

Tinuviel Lastrim

Créature

Re : Harem de Tinuviel ( Pnj)

Réponse 17 septembre 05, 2012, 03:19:29 pm

Mélange improbable entre un poisson, une femme et une louve personne ne sait d’où vient cette créature.  On ignore même s’il s’agit d’une mutante, d’une nouvelle espèce d’hybride ou bien la dernière représentante d’une race aujourd’hui disparut.  
Son histoire est encore entourée de mystère car elle ne se souvient plus de rien.  Son esprit n’est qu’une mer de brume et malgré toutes les tentatives de la mage rouge, elle ne la toujours pas retrouvée.  Elfe suppose que celle si est désormais perdue et que rien ne pourra la faire revenir. Cependant, elle ne considère pas cela comme dramatique et reste pleine de vie, heureuse de vivre avec elfe.
Leur rencontre est d’ailleurs relativement étrange. En effet, elfe avait eut vent de rumeurs ayant lieu dans un petit village isolé.  La rumeur faisait vent d’un monstre terrorisant les habitants et d’une récompense  si on pouvait se débarrasser de lui.  En tant normale cela ne l’aurait sans doute pas intéressé, mais le harem avait besoin d’argent et puis elle devait l’avouer, elle était curieuse de savoir si oui ou non, il s’agissait d’un vrai monstre ou bien d’un vaste canular.
Elle se mit donc en route accompagnée de Lorna, qui depuis le temps était devenue son ombre mais également de Kella . La pauvre centauresse avait besoin de se défouler, elle avait besoin de courir sur des terres inconnues.  
Le chemin fut rapidement fait et l’elfe commença à négocier le prix de la chambre pour ses amantes. Certes, elle ne fut pas la bienvenue, cependant le fait qu’elle promette de débarrasser les environs de la bête lui permit de ne pas avoir de problème.  
L’elfe observa durant plusieurs jours les rites des villageois, elle analysa les points d’attaques et en déduit que la créature  recherchait seulement de la nourriture, en effet, elle ne s’attaquait qu’à des entrepôts ou des places de marchées.   Elfe prit donc les mesures nécessaires pour que celle-ci ne s’attaque plus aux réserves de nourriture, mais curieuse, elle tenta de retrouver la bête.
Elle n’y arriva pas et dut s’arrêter dans une grotte, en effet, elle fut surprise par des brumes plus épaisses qu’un nuage.  Dans cette grotte elle trouva une créature étrange.  Et elle en déduit sans mal que c’était elle le monstre.  Elle tenta de communiquer, mais aucune langue ne semblait convaincre cette créature de ne pas attaquer, car l’intrusion de Tinuviel dans sa grotte avait provoqué des grognements, puis des postures relativement menaçantes.
Elfe tenta  grâce à ses chants l’elfiques d’apaiser cette créature.  Celle-ci, même si elle ne comprenait pas les paroles, elle  semblait être apaisée par le rythme lent et profond de la mélodie.  Elfe en profita pour s’avancer avant de voir l’état d’esprit de la créature.  Elle avait faim, mais surtout elle avait peur.  
L’elfe réfléchit quelques minutes puis tenta de la rassurer grâce à des images. Elle s’occupa ensuite de trouver de la nourriture pour la créature.  
Au final, l’elfe trouva le moyen de communiquer avec elle.  Elle ne parlait pas, c’était vrai, mais elle était capable de ressentir des émotions et  ce fut ainsi que elfe  échangea avec elle des idées et des sentiments.  Dans les images de la créature, il y avait du froid,  de la faim et surtout de la solitude.  
Elfe fut prise de pitié et la prit avec elle.   Elle lui offrit de la nourriture et un toit, se demandant si elle pourrait faire parler cette jeune femme.  Elle échoua, elle l’avoue mais elle ne  regrette pas d’avoir pris une si étrange créature sous son aille.


L’histoire d’ Anubia  est sans doute un étrange coup du destin.  La première chose à savoir c’est que les dieux Grecs ne sont pas les seuls à être vénérés sur Terra, non, il existe aussi des cultes dédiés aux dieux égyptiens.    Mais intéressons nous quelques minutes à un culte en particulier. Le culte du dieu Anubis.  Pourquoi s’intéresser à un culte tel que celui-ci, certes il priait avec ferveur leur dieu mais c’était la seule et unique chose qui sortait un peu de l’ordinaire pour ce culte.
Du moins, jusqu’à l’arrivé de la terranide, celle-ci en effet eut la chance ou la malchance de  ressembler énormément au dieu à tête de chacal.   La jeune femme  avait l’habitude  de marcher au hasard,  subsistant avec peine dans cette nature  hostile mais  son arrivée au culte provoqua un véritable  bouleversement dans les habitudes de  groupe de fidele et dans la vie d’ Anubia  
                En effet, de part sa ressemblance, le groupe crut à une apparition d’un émissaire de leur dieu.  Une rumeur se propagea même dans le culte, cette femme serait en réalité le dieu Anubis en reconnaissance pour la création de son nouveau monde de ténèbres.  Le  nom de la terranide n’aidant pas vraiment elle fut finalement prise pour le dieu destructeur avec les avantages que cela lui procurait.  En effet, elle  fut bientôt couverte d’or, de parfums  et pierres précieuses, bien sur  qu’elle savait qu’elle n’était pas l’incarnation du dieu Anubis et donc que ces cadeaux ne lui étaient pas destiné.  Pourtant, avoir une dizaine d’humains satisfaisant le moindre de vos caprices était si plaisant qu’elle laissa planer le mensonge.  Tant et si bien, qu’il dura encore et encore durant des mois, puis des années…  Cependant, le mensonge fini par éclater et des lors les choses furent bien moins agréables pour la Furry.  Dans un premier temps, on proposa de la sacrifier au dieu des ténèbres. Cependant vu le blasphème qu’elle avait provoqué, on la jugea indigne de recevoir un si grand honneur… Non, il fallait lui trouver un châtiment digne de cette saleté de créature.  Elle qui se jouait d’eux depuis plusieurs mois déjà.
Ce fut finalement une des membres du culte qui eut l’idée de vengeance suprême.  Le culte  élevait un groupe de chien du désert particulièrement sauvage,  il s’agissait de véritables monstres avides de sang, de chaire et de combat.  D’ici quelques temps commencerait la période de ruts de ces monstres et cette catin serait justement le jouet idéal pour eux.   Cette idée fut jugée cruelle, mais d’un autre coté elle  le méritait.
Durant trois semaines c'est-à-dire la période de rut de ces démons, la jeune femme fut soumise aux pires supplices.  Ses journées et ses nuits se résumaient à des chevauchées teintées des pires violences et des pires humiliations possibles. Après tout, elle restait en partie humaine et son rôle n’était pas de satisfaire  un ersatz de chien de combat.  Oui, elle était malheureuse, car elle n’avait aucune dignité, aucune considération.  
Après ces trois semaines, l’état de la jeune femme était  des plus préoccupants.  En plus des blessures physiques, son mentale avait était mit à rude épreuve et elle ne souhaitait plus qu’une seule et unique chose,  mettre fin à sa vie.  Cependant non, le culte avait un autre projet pour elle.  Elle allait être vendue à une femme dans un pays qui payerai une forte somme pour elle.  A  vrai dire cette somme était assez conséquente pour combler les dettes de la créature.
Elle fut donc ligotée avant d’être envoyée dans le harem de l’elfe rouge.   Elfe qui d’ailleurs apprécia que moyennement sa nouvelle protégée était séquestrée et surtout martyrisée.  Bien que les premiers temps furent particulièrement tendus entre l’elfe et la créature. L’atmosphère se réchauffa cependant peu à peu. En effet, L’elfe comprit un peu les petites faiblesses de la créature.  Au final et grâce à quelques cadeaux et quelques petits compliments quotidiens, il ne fut pas difficile pour l’elfe de gagner la confiance de cette créature.  Une fois que ce fut fait, elfe  proposa à la jeune femme de la soigner,  au moins physiquement.  C’était le minimum qu’elle pouvait faire pour elle. Après la jeune femme aurait le choix. Recommencer une autre vie ou bien  rester ici avec elle.  
Honnêtement, elle hésita durant de longues heures, cependant cette expérience avec le culte l’avait assez refroidie.  Et puis, elfe ne semblait pas être trop méchante. Alors, malgré ses réticences, elle accepta de rester ici.


Rika la danseuse.  Son histoire est relativement courte car comparé aux autres, il n’y a pas grand-chose à raconter sur celle-ci.   Elle ne comporte ni drame, ni lutte, au final, c’est sans doute l’histoire de nombreux terranides.  Elle grandit dans un élevage  de terranide, construit pour répondre à la demande d’un noble fortuné. Celui-ci voulait des esclaves toujours fraiches avec lesquelles il pourrait jouer puis se débarrasser.  Ce fut dans cet endroit glauque qu’est née Rika.   Elle avait cinq ou six ans quand le noble qui finançait    le projet fit faillite.  Il perdit tout du jour au lendemain aux jeux, pariant plus que ce qu’il n’aurait dut.
Pour ne pas finir ruinés, les esclavagistes en charge du projet, se débarrassèrent de leurs esclaves. La gamine trop jeune pour finir dans un bordel, fut vendue à une école de danseuse. Les journées n’étaient que travail pour la pauvre gamine qu’elle était, elle ne comptait plus les heures, cependant lorsqu’elle sortie de cette école, elle avait un véritable métier.   A partir de la, elle commença à se produire dans les palais, les villas. Bref, partout ou la richesse était capable de payer des sommes folles pour animer le temps d’un soir  un bal ou bien une fête.   Cette délicieuse danseuse était  l’une des étoiles montantes et bientôt sa réputation fut relativement reconue.  Elle ne connut cependant jamais la gloire ou la fortune.  Pourquoi ?  Une histoire de rivalité, ou un simple incident.  Le résultat était le même. Elle fit une mauvaise chute et ne put jamais recommencer à danser.  Cela, elle l’avoua, l’attrista profondément.  Elle aimait cela, même si elle en avait bavé pour arriver jusque la.  
Elle consulta avec  ses maigres économies les meilleurs médecins du pays, allant jusqu’à s’endetter pour espérer danser.   Cependant, personne ne réussit à  la guérir, la blessure étant trop ancienne.  
Au bout de quelques jours, on vient réclamer ce qu’elle devait.  Voyant qu’elle n’arriverait jamais à rembourser ce qu’elle devait, elle décida de se vendre elle-même, sachant que comme cela, elle  pourrait au moins  se vendre à un prix descend.  Elle attendit une grande vente d’esclave avant de se vendre elle-même.  Elle se vendit relativement bien mais ce qui fit monter les enchères ce fut réellement  un coup de bluff de sa part.  Elle dansa une dernière fois, aggravant encore une fois ses blessures mais ne laissant rien paraitre.     Ce fut l’heure de la mise en vente. La terranide avait beau avoir extrêmement mal, elle s’était fait plaisir une dernière fois et si jamais elle tombait sur quelqu’un qui ne lui plaisait pas. Elle s’arrangerait pour ne pas  subir trop longtemps cette vie d’esclave.
Tinuviel comme d’habitude avait été conviée à ce genre d’événement. Il fallait dire que l’elfe était prête à donner une somme relativement astronomique pour un coup de cœur.  Le rêve de tout marchant d’esclave quoi.  Jusqu’à présent personne n’avait réellement retenue l’attention de l’elfe, au il y avait bien une ou deux terranides qui lui firent un peu de l’œil mais rien de plus.  C’était jusqu’à l’arrivée de la jeune danseuse.  L’elfe en plus de la trouver splendide, devait lui reconnaitre un talent certain. Elle avait connu effectivement une belle danseuse  et elle la revoyait dans cette terranide, il y avait la passion, l’envie et surtout le plaisir dans cette danse.   Au final, l’elfe dépensa trois fois le budget qu’elle avait prévu pour acquérir la belle créature, mais elle ne le regrette pas.   Si l’elfe avait acquis le corps de la jeune femme, elle savait qu’elle n’avait ni son cœur, ni son âme.  Elfe tenta donc de se montrer le plus agréable et la plus prévenante que possible. Pourtant, elle n’arrivait pas à convaincre  la jeune femme de se livrer à elle.  Elle était bien trop prude pour cela.  Elfe pouvait cependant lire cette tristesse présente dans ses si beaux yeux.  Elle connaissait bien cette tristesse, celle des rêves brisés.  Mais pourquoi ?  
Elle mit longtemps avant de pouvoir comprendre pourquoi la situation était si familière.  Elle avait déjà eut une jeune danseuse  dans le même cas, impossible pour elle de danser et c’était sans doute ce qui rendait la jeune femme triste.  Elle ne l’avait vu danser qu’une seule et unique fois, puis plus rien.  Pourtant elle était sur qu’elle adorait cela.
Elfe lui posa donc directement la question.  La furry tenta de la convaincre que non, qu’elle se faisait des idées. Puis, elle fini par craquer et tout dire à l’elfe.  Elfe que se contenta de sourire avant de passer sa main sur la jambe de la jeune femme, soignant doucement mais surement cette demoiselle.   Elle lui ordonna ensuite de danser.
La Furry eut les yeux grands comme des soucoupes.  C’était l’ordre le plus étrange et accessoirement le plus cruel de sa vie.  Elle souffrirait le martyr et cela pour rien mais sa condition d’esclave l’obligeait à suivre cette ordre.  Elle fit un pas puis un second, constatant avec bonheur que sa douleur c’était envolée.   Durant trois courtes heures, l’elfe regarda émerveillé cette danseuse alternait les pas, les sauts dans de nombreux styles différents.  Puis, la demoiselle s’arrêta, essoufflée, fatiguée mais souriante comme jamais.   Elle se mit à genoux remerciant l’elfe encore et encore, lui demandant après de longues minutes comment elle pourrait remercier l’elfe.  Celle-ci , s’approcha doucement d’elle, l’embrassa sans lui demander autre chose.  Elle eut juste un petit sourire avant de lui dire :<< Reste avec moi, s’il te plait.>> Et elle accepta.

Les fées ne sont pas spécialement reconnue pour leurs aptitudes à la luxure , on pourrait même dire que cette discipline leur est le plus souvent étrangère.  En effet la  majorité des fées ne sont pas issue de l’union charnelle de deux êtres mais le plus souvent de la magie.  Les fées naissent le plus souvent dans le cœur de fleurs  en fonction de condition bien particulière.  Personne  ne connait réellement ces  conditions,  on prétend par  exemple qu’il faut attendre la première nuit de pleine lune au moment exacte ou les  rayons lunaire touchent la première fleur du printemps.
Donc hormis quelques rares cas préalablement corrompue par des êtres irresponsables, les fées sont des créatures totalement insensibles à l’art de la luxure.    Pourtant les mages rouges les plus célèbres vous diront  que la cyprine de fée est un élément particulièrement puissant malgré sa rareté.  Le rêve de nombreuses succube est de mettre la main sur ce liquide aussi rare que précieux et celles qui y sont parvenues sont aujourd’hui de puissante  créature démoniaque.
Cependant il y a chez les fées un élément encore plus puissant et recherché chez les fées.  Leurs ailes.  Ces  éléments  ayant des pouvoirs extra ordinaires et pouvant atteindre des milliers de pièce d’or l’unité sur le marché noir.
Et voila le problème,  vu le prix que coute une aile de fée aujourd’hui, de nombreux chasseurs de primes se sont  spécialisés dans la capture et la  vente de ces composés magiques.  Cela a eut de grave conséquence sur les populations de  fées.   En effet, moins on trouve de fée et plus les prix augmentent  jusqu’à atteindre des sommets inimaginables.  Ce fut un cercle vicieux, car plus  les fées se font rares et plus la traque est  acharnée.
Laéris, jusqu’à il y a peu de temps vivait heureuse dans un petit village loin de tout.  Celui-ci était protégé par de nombreux sort d’illusion. Le rendant invisible pour tous ceux qui n’étaient pas fée.  Cependant   ce type de sortilège a un léger défaut,  il déforme légèrement l’image de la zone qu’il protège.  Cela ne se voit généralement pas au premier coup d’œil. Cependant cette légère différence est sans doute ce qui est à l’origine de tous les malheurs de cette fée.
En effet, il y eut un homme qui réussit un jour à découvrir cette petite communauté.  Il engagea des mercenaires et se lança à l’assaut.  Le résultat fut abominable.  Durant  des heures, les fées firent ce qu’ils ( car il existe en effet des fées  masculines)  purent sans succès.  Il y eut des cris, des pleurent,  puis un silence sans fin.  La majorité des habitants était désormais enfermée dans des flacons, résignée.  Ils  connaissaient tous ce qui se produisait lorsqu’on réussissait à les attraper.
La pauvre Laéris, avait beau se débattre, rien n’y faisait,  la fiole qui était sa prison ne bougeait pas d’un pouce.  Pourtant,  cette combativité ne dura pas.  En effet, elle assista rapidement au même rituel  macabre.  Chaque jour,  un ou l’une de ses amis était sacrifié,  ses ailes  arrachées vives condamnant le pauvre ou la pauvresse à une mort lente et horrible et ou durant des heures on l’entendait  hurler de douleur.   Ces cris  déchiraient ses oreilles autant que son cœur. Elle vit les jours, puis les semaines passer.  Elle fut bientôt la dernière  heureuse finalement que son calvaire prenne fin.  Elle se consolait  en se disant qu’elle aurait au moins elle retrouverait ces frères.
Pourtant lorsque vint finalement son tour, au lieu de la  découper en rondelle comme elle s’y attendait,  on se contenta de lui accrocher un collier à sa taille le long du cou avec une laisse métallique pour  celle-ci ne s’envole pas.  On l’avait vendu, elle,   lui ôtant le peu d’honneur qu’il lui restait.
Elfe avait entendue parler de cet homme  et c’était débrouillé pour en acheter une.  Elle avait eut d’ailleurs une chance monstrueuse car  il n’en restait qu’une et elle était justement une femme.   Et grâce à elle,  elfe l’espérait,  elle pourrait terminer son grand projet.   Elle récupéra donc la fée.  Qui se contenta de l’ignorer.  L’elfe soupira,  lui demandant ce qui n’allait pas.  Et ce fit incendier par cette petite fée.  D’un autre coté comment pouvait-elle savoir ?
Elfe  défit  finalement les liens de la fée, lui  offrant sa liberté,  elle ne pouvait pas la retenir ici, après ce qu’elle avait vécut et tant pis pour ses projets.  
La fée tenta de s’envoler.  Cependant elle n’y arriva pas.  Cela faisait trop longtemps qu’elle ne l’avait plus fait et ses muscles s’étaient entre temps atrophiés. Elfe lui proposa donc  de l’héberger quelques temps, le temps que celle-ci  reprenne des forces.  La fée accepta donc, elle n’avait de toute façon, pas le choix, dehors  elle était une cible facile, trop facile.  Alors que chez cette femme, elle avait une chance de vivre, celle-ci ne semblait en effet pas  en vouloir après ses ailes, sinon elle les lui aurait déjà arrachées.  
Les premiers temps furent  très tendus,  en effet la fée ne voulait absolument pas voir l’elfe, se cachant comme elle le pouvait pour lui échapper.  Cela lui permit cependant d’en savoir plus sur cet endroit étrange.  Il y avait cependant un étrange rituel, un rituel qui se pratiquait le plus souvent le soir, mais parfois aussi  à d’autre moment de la journée.  La fée, observait cela  avec une curiosité importante.  En effet,  elle cru d’abord  au vu des cris que poussaient les jeunes femmes  à une sorte de torture,  cependant elle changea rapidement d’opinion.
Surprise,  elle profita d’une des nombreuses absente de l’elfe pour aller voir Horo, la terranide  lui inspirait  confiance  sans qu’elle ne puisse se l’expliquer.  La terranide la prit donc sous son aile, le temps que la fée comprenne ce qu’il se passait vraiment ici.  Elle lui expliqua  ce que l’elfe avait fait pour toutes les femmes mais également  ce qu’il se passait vraiment ici, le soir.  La fée ne comprenait pas que l’on puisse éprouver un tel plaisir avec des pratiques  si sommaire.  Elle observa  donc l’elfe durant l’une de ses séances nocturnes et tenta de reproduire cela sur elle-même. Le résultat fut assez troublant pour que la fée essaye d’en savoir plus sur cela.  Elle se dirigea d’elle-même vers l’elfe du soleil.  Il s’en suivit un dialogue assez cordial ou elfe lui expliqua ce qu’elle voulait savoir et lui proposa même de l’initier à ce genre de pratique,  jouant sur la curiosité des fées.   Fée qui accepta,  cela lui fit bizarre au début, cependant elle  dut avouer qu’elle aimait cela.  Elfe prenait en effet soin d’elle  et mine de rien, elle se sentait de mieux en mieux ici.  Elle prit donc le temps de réfléchir,  et pendant ce temps, elfe raffermissait  son  emprise sur la petite  fée.  Petite fée qui justement  n’était plus si petite que cela  puisque pour profiter au mieux de  ces nouvelles expériences, prit la taille d’un être humain.
Depuis le temps, la fée est désormais à sa place chez elfe.  Elle apprécie ces étreintes mais également l’atmosphère du lieu  et n’hésite plus  pour donner  une partie d’elle-même pour les folles inventions de la dame rouge.


Artica est sans doute une particularité au harem.  En effet,  il ne s’agit pas d’une  femme comme les  autres,  puisque  cette jolie demoiselle  une hermaphrodite.   Une particularité  qu’elle  a obtenue dès sa naissance  et qui ne semble pas avoir dérangé ses nombreux  partenaires.     Car s’il y a bien une chose qui plait à cette bisexuelle convaincu  c’est les expériences qu’elle peut vivre.   Ainsi elle ne se refuse rien de puis des années.  Cependant de part sa constitution un peu bizarre  elle s’est vite rendu compte que  certain homme n’accepterai pas de jouer avec elle.   Mais ce que l’on pouvait penser d’elle, elle s’en moquait,  la seule chose qu’elle  prenait en compte était le plaisir  qu’elle prenait  et qu’elle donnait. Elle testa donc de multiples choses : des plus simple comme le sexe oral, la masturbation, l’utilisation de jouet  mais également des choses plus extrême voir même totalement  Triolisme, sexe anal, bondage et la liste et encore longue.
Un jour, elle fini par rencontrer quelqu’un, une jeune femme qui l’acceptait comme elle était  mais qui était malheureusement pour elle était un peu trop  conservatrice.  Artica resta donc durant plusieurs semaines avec cette jeune créature.  Elle fit son maximum pour lui être fidèle et y  parvient durant  quelques temps,  cependant la tentation fut trop forte.  En effet,  l’hermaphrodite eut une aventure d’un soir. Aventure qui tourna court puisqu’elle fut découverte par son amie du moment.  Cela provoqua une vive et violente dispute et Artica fut  mise à la porte.  Elle avait beau  savoir que c’était normale après ce qu’elle venait de faire, cela restait extrêmement dur pour elle.
Elle sortit donc et  resta sur les routes. Elle eut plusieurs aventures en chemin,  mais cela ne la comblait que momentanément  et à vrai dire  il lui en fallait de plus en plus.    Elle s’arrêta dans une petite ville  ou elle entendit une rumeur.  Cette rumeur  disait qu’il existait un endroit ou les femmes pouvaient vivre leurs passions sans avoir peur d’être jugée  et qui était dirigé par une adepte de la luxure. Elle tenta donc de trouver cette endroit,  se disant que la bas, elle n’aurait pas de mal pour combler ses pulsions.  
Ce voyage durant une semaine supplémentaire, une semaine d’abstinence supplémentaire.  Autant dire que lorsqu’on lui ouvra elle crut que l’heure de sa délivrance venait de sonner.  Elle se précipita donc sur la pauvre femme qui lui ouvra, c'est-à-dire Celsius.    La furry ne se laissa cependant pas faire, loin de la.  Elle congela son agresseur avant de la porter à l’elfe. Après tout , elle était la seule a pouvoir faire fondre ce bloque de glace ici et comme son but n’était pas de tuer cette nouvelle venue.
 La kitsune eut donc des comptes à rendre expliquant ce qu’il s’était passé.  Heureusement pour elle que Celsius ne s’était pas donné à fond car sinon. Enfin,  ce ne fut pas bien difficile et elfe put donc interroger cette vandale.   Elle soupira lorsqu’elle comprit que ce n’était qu’un mal entendue. Et lorsque  cette jeune femme lui demanda de rejoindre le harem, elfe accepta cependant elle y mit quelques conditions. Interdiction de toucher à celles qui ne le voulaient pas et surtout considérer chaqu’une des femmes ici comme sa famille.
Elle réussit donc à contrôler la libido de la jeune femme, grâce à un petit programme de son cru et quelques accessoires  et le résultat semble convenir à cette jeune femme puisque désormais elle a trouvée un point d’ancrage.

Les lamias sont des amantes extrêmes.  Elles sont à la fois délicieuses mais surtout particulièrement dangereuses.  Elles sont violentes,  sadiques  et ont un appétit a toute épreuve. Malgré cela de nombreux nobles tentent d’en dresser pour en faire de jolis animaux de compagnie.  La seule solution était de les faire dresser par des mages et encore, le contrôle était  relatif,  on ne compte plus le nombre d’humain décapités ou serrés tellement fort qu’ils en furent étranglés.  Bref, l’elfe y réfléchit plusieurs fois, cependant elle abandonna vite le projet estimant qu’une lamia était une créature bien trop sauvage.  Il y avait en effet des risques non négligeables.  Le pire était qu’elle s’en prenne à une de ses amantes.
Voila pourquoi le projet fut avorté.  Elfe y renonça  estimant que le jeu n’en valait pas la chandelle.  
Du moins jusqu’à  un jour  particulier.  L’elfe arpentait le désert du harem comme à son habitude, cependant  et elle ne comprenait pas pourquoi, mais elle sentait une odeur  étrange.  Une odeur qu’elle ne connaissait pas  mais qui  n’était pas franchement agréable.   Plus elle avançait en direction de cette odeur et plus  celle-ci se faisait  forte.   Au bout d’un moment,  l’elfe tomba sur la source de cette puanteur  et cette vision lui donna un haut le cœur.
Devant ses yeux se trouvait une dizaine de corps dans un état de putréfaction avancée,  cependant  et c’est surtout cela  qui choqua la elfe,  il manquait  la tête à tous ces pauvres bougres.  Oui, tous avaient été décapités.  Autant dire qu’il ne s’agissait pas d’une bête mais bel et bien d’une créature doté de raison.     Il y avait également plusieurs traces de morsure.
L’elfe comprit immédiatement que celui qui était responsable de ce carnage pouvait s’en prendre à ses amours et elle se mit donc à sa recherche.
Il lui fallut quelques jours, mais finalement elle mit la main sur cette créature.  Une lamia,  une lamia qui avait élue domicile  ici,  mais celle-ci  ne se laissa même pas approché et l’attaqua directement.  L’elfe du évité un coup de croc mortel d’un bond et tenta de répliquer par une boule de feu.
Le sort ne parvient pas à transpercer les protections antimagiques de la créature.  Un coup d’épée de l’eau,  mais l’elfe ne se laisserait pas faire.
Au bout d’une heure de combat acharnée, l’elfe réussit finalement à porté un coup létal.  Sous sa forme de louve,  elle avait réussit à trancher la jugulaire de la serpent qui désormais agonissait  dans des souffrances inimaginables.   Elle en fut un peu triste, n’ayant aucune haine pour cette créature mais n’ayant pas envie de mourir.  Elle explora un peu plus la tanière de la créature  essayant de trouver des objets magiques ou d’autre relique intéressante, mais elle tomba sur quelque chose de plus intéressant.

Elle tomba effectivement sur une chose qui la surpris,  mais qui expliquait pas mal de chose.  Dans un coin de la grotte des dizaines de petits serpents grouillants…   Des bébés,  des bébés lamia.    Malheureusement pour eux, leur mère étant morte, ils ne survivraient sans doute pas  et impossible pour l’elfe de les récupérer puisque il avait déjà  goutté à la chaire humaine.    Cependant,  il restait encore un espoir pour un ou pour une de ces étranges reptiles.  En effet,  il y avait encore un œuf non éclot.  Elfe prit donc la décision de le récupérer, laissant les autres à leur triste sort.

Ce fut en chemin que l’œuf  éclot.  Elfe prit réellement conscience de ce qu’elle venait de faire à ce moment  précis  et la petite chose  qui recherchait de la chaleur se dirigea naturellement vers l’armure de l’elfe ou elle trouva ce qu’elle désirait.
Arrivé au harem,  elle tenta de savoir si jamais cette créature serait un futur homme ou une future demoiselle.  Le destin et la génétique surtout  voulurent que ce soit une femelle, en effet le nombre de lamia male est pratiquement égale à zéro.  En effet les femelles n’en ont pas besoin puisque leurs gènes sont dominants sur les autres espèces.
Une fois arrivé au harem,  son éducation commença.  L’elfe l’aimait comme une mère mais elle se montrait intransigeante  notamment sur les signes d’agressivités.  L’elfe l’éduquait  mais la soumettait également à un régime magique pour que son corps et son esprit grandisse de manière plus rapide tout en étant équilibrée.

Le résultat fut spectaculaire et dépassa toutes les espérances de l’elfe. La seule chose qui trahit l’utilisation de la magie est la modification de ces oreilles qui sont désormais comme celle de l’elfe.  Une histoire d’harmonisation d’essence pense elle,  enfin ce n’est pas bien grave.  Cette lamia est donc une petite perle.    Mais cette jeune fille comme toute lamia  devait devenir tôt ou tard une femme,  hors pour cela,  la mère de la lamia doit l’initier à la sexualité.
Cela se produisit, alors que la jeune serpente la surpris dans l’un de ses jeux nocturne,  l’instinct se fit plus fort et cette jeune femme âgée de dix huit ans,  la ligota violement dans sa queue lui caressant doucement la peau  de ses deux mains alors que  la pauvre lorna n’osait plus bouger.
Tinuviel comprit à cet instant que si jamais elle ne voulait pas devenir le jouet de sa fille,  elle devrait menait la danse, lui prouver qu’elle était la maitresse.

La nuit fut courte, mais la lamia comprit que sa « mère »  était encore la meilleure.  Cependant, cette expérience fut  des plus plaisantes et elle en redemanda encore…  Voila comment de fille, la demoiselle devient  amante.
 Sa croissance étant désormais fini, elle ne changera plus désormais, du moins physiquement,  car mentalement elle continue pour faire plaisir à maman à étudier. Mais son instinct reste fort et l’elfe doit la surveiller pour ne pas qu’elle ne se montre dangereuse.




« Modifié: octobre 13, 2017, 02:59:06 am par Tinuviel Lastrim »

Shion

Humain(e)

Re : Harem de Tinuviel ( Pnj)

Réponse 18 septembre 06, 2012, 05:05:37 am

*tire la robe de Tinuviel, lui murmure quelque chose à l'oreille et s'enfuit, rougissante*

Darthestar

Créature

  • -
  • Messages: 3053


  • FicheChalant

    Description
    Darthestar est un être d'un bon mètre 95, et il s'agit surement de l'exemple typique de l'homme torturé par sa nature.
    
    Devenu vampire par le biais d'une bien compliquée histoire, il essayes tant bien que mal de dominer son instincts, mais son combat avec lui même le rend parfois instable et maladroit.
    
    Homme contemplatif, il est avant tout un voyageur et n'use de sa puissance que dans les cas les plus extrêmes, y préférant une certaine forme de sagesse.

Re : Harem de Tinuviel ( Pnj)

Réponse 19 septembre 06, 2012, 08:03:19 am

Autant de pers vraiment appréciés que d'autres moins ... Mais dans le fond ... Ah un harem comme cela ce serait plaisant ^^
Tinu tu garde tout pour toi pas bien ^^


Tinuviel Lastrim

Créature

Re : Harem de Tinuviel ( Pnj)

Réponse 20 septembre 07, 2012, 07:29:57 pm

Il faut que je rajoute les joueurs tot ou tard^^
Mais j'ai un peu la flemme^^
Cependant merci dar,  et  je les gardes pas que pour moi,  tu peux tenter ta chance, on ne sait jamais^^

Darthestar

Créature

  • -
  • Messages: 3053


  • FicheChalant

    Description
    Darthestar est un être d'un bon mètre 95, et il s'agit surement de l'exemple typique de l'homme torturé par sa nature.
    
    Devenu vampire par le biais d'une bien compliquée histoire, il essayes tant bien que mal de dominer son instincts, mais son combat avec lui même le rend parfois instable et maladroit.
    
    Homme contemplatif, il est avant tout un voyageur et n'use de sa puissance que dans les cas les plus extrêmes, y préférant une certaine forme de sagesse.

Re : Harem de Tinuviel ( Pnj)

Réponse 21 septembre 07, 2012, 07:53:23 pm

A voir, si un jour il se loupe et tombe maladroitement dans le toit, puis dans l'eau du bassin du harem ^^
Pour 'instant il a déjà pas mal de jeu même si plusieurs sont en "attente" donc je lui laisse le temps p^^


Asuka Ayame

E.S.P.er

Re : Harem de Tinuviel ( Pnj)

Réponse 22 novembre 15, 2013, 09:17:27 pm

Je voulais te prévenir que les liens pour les images de Celcius, Samia, Ice, Mist, Artica et Naya n'existent plus.

Bellephia

Dieu

Re : Harem de Tinuviel ( Pnj)

Réponse 23 novembre 15, 2013, 11:29:27 pm

*salut les demoiselles, se retenant de rougir devant autant de femmes si peu vêtu.*

Mes salutation  Dame Tinuviel. J'espère que toute ses jolies créatures ne sont pas esclave, sinon il sera de mon devoir de chevalier errant de les libérer de votre joug.
Jeune prince errant en tant que chevalier sur des terres hostiles.

Tinuviel Lastrim

Créature

Re : Harem de Tinuviel ( Pnj)

Réponse 24 novembre 16, 2013, 02:41:41 am

Les liens morts sont désormais réparés^^
Quand a votre question jeune prince, je ne retiens personne.  Libre a vous de me croire ou non.

Law

E.S.P.er

Re : Harem de Tinuviel ( Pnj)

Réponse 25 novembre 18, 2013, 02:07:24 pm

Y a pas de validation à mettre (on en avait parlé en PV je crois), cependant je ferais une remarque pour la forme : A force, c'est gavant de cliquer. Ca casse le rythme de la fifiche. Tu cliques, t'attends que ça charge, tu vois l'image, tu fermes l'onglet et tu reprends ta lecture... C'est relou. En plus, comme l'avatar est quelque chose qui aère un texte, le rend plus agréable, là bah bof. Pour te dire, j'ai cliqué sur la première et j'ai pas eu le courage de regarder les autres, j'me suis contenté de lire.

Du coup, mon conseil, et c'est peut-être une erreur : affiche les images dans la fiche. Essaie une mise en page fun, j'sé pas.

Ah, et les espaces. Pitié. ;___;

Ancien Despote, admirateur de Moumou la Reine des Mouettes, président/trésorier/unique membre de l'association des cultistes de Frig, directeur du club des Persos Vitrines, Roi des Bas-Fonds de Nexus, grand-maître de l'ordre du caca masqué, membre des Jmeféchié, médaille triple platine de l'utilisation du Manuel des Castors Juniors, premier gérant de l'association "Cthulhu est votre ami", vénérateur de la cafetière, seigneur de la barbe et des cheveux, chevalier servant de ces dames, Anarchiste révolutionnaire, extrémiste de la Loi.

 

Je suis pour la réhabilitation des Userbars.
Les userbars sont VOS amies. Elles sont gentilles.
Utilisez des userbars. <3

O'kaya Nyala

Terranide

Re : Harem de Tinuviel ( Pnj)

Réponse 26 novembre 19, 2013, 01:08:05 pm

Si Tinu fait ça, c'est sans doute à cause des images trop dénudées ? ::)

Tinuviel Lastrim

Créature

Re : Harem de Tinuviel ( Pnj)

Réponse 27 août 29, 2015, 11:05:01 pm


Cette Terranide  était  à l’origine  une  louve  sans  autres particularités que  son pelage blanc.  Une louve  vivant  dans une des nombreuses forêts de terra  et qui passait son temps à tenter de survivre face à un écosystème  loin d’être clément.   Toutefois, elle n’avait  pas à se plaindre, elle vivait dans une meute en tant qu’alpha.  Dut moins jusqu’à être  mit sur la touche par une louve plus  jeune.  Elle fut  donc exilée de la meute  devant  se débrouiller  seule.
Affamée elle se dirigea donc vers la ville, guidée par son simple  instinct  et elle fut rapidement capturée,  elle aurait  sans doute  dut  finir  en une cape en fourrure ou bien en  un trophée pour noble en quête de reconnaissance  cependant elle tomba dans  les  mains  d’une  elfe  rouge.   L’elfe la jugea apte à être son sujet d’expérience,  elle voulait savoir si elle était capable de modifier les capacités cérébrales  des êtres vivants.  Ce fut pour qu’elle serve de cobaye qu’elle l’acheta.  La  louve fut terrorisée  et il lui fallut plusieurs  jours pour que son esprit  soit réceptif au changement que l’elfe  rouge avait   fait.  L’expérience fut bien plus efficace ce que Tinuviel ne l’aurait cru.  Le Q.I de la louve atteignit rapidement celui d’un terranide et elle fut bientôt capable de prononcer des mots simples que l’elfe lui apprit.   Il faut dire que loin d’être idiote celle-ci  compris rapidement que la dame rouge était la maitresse de cette meute et que si elle ne voulait pas se faire égorger elle devait  mieux obéir du moins jusqu’à être totalement rétablie.  
Cela dura quelques semaines mais la louve tenta de prendre le contrôle,  elle fut facilement battue par l’elfe qui lui laissa la vie en échange de sa soumission.    La mage rouge lui apprit à lire et à parler puisque cela lui servirait tôt  ou tard  et lorsqu’elle la jugea prête elle passa à l’étape supérieure. En effet elle avait beau avoir un esprit de créature son corps lui restait  celui d’une créature.  Elle savait qu’elle ne pouvait plus faire marche arrière,  elle devait finir son évolution.  Oui, l’elfe se prit pour une déesse  et lui donna un vrai corps humanoide.  Elle fut satisfaite et tenta de la retransformée en louve pour lui rendre sa liberté.  Mais cela ne se produit pas,  elle  échoua et la louve se retrouva totalement coincée.  Cela servit de leçon à elfe  et elle se promit de ne jamais recommencer ce genre de chose. Sa magie avait ses limites et elle venait de les trouver.  Elle eut cependant des remords et se promis donc de s’occuper d’elle.
Elfe la forma doucement mais sûrement à être une vrai femme et non plus une simple femelle, elle lui expliqua comment se mettre en valeur.  Elle ne résista cependant  pas.  Un baiser,  ce fut comme cela que la jeune louve, ancienne expérience  se  transforma en l’une des amantes de l’elfe.  La pauvre  ne compris pas, mais trouva cela agréable.  Le reste vous vous en doutez…
Je vous ai déjà parlé de la déesse  Loth,  la  déesse  araignée et maîtresse du panthéon drow.   Elle est sadique, violente  et calculatrice  à l’image de ses prêtresses.   Mais il existe bien pire chez les  drows, des créatures maudites  de la déesse araignée,  les driders.  On ne sait pas grand-chose sur  eux,  les prêtresses prétendantes qu’il s’agit d’individus ayant ratés les épreuves visant à déterminer s’ils sont dignes de servir ou non la grande déesse. L’échec est synonyme de malédiction,  le drow est transformé en driders et se voit bannit de sa cité.
C’est ce qui est arrivée à cette pauvre âme,  elle fut rejetée par les siens et dut trouver refuge dans un ancien tombeau nain.   Elle y vécut durant quelques temps avant que la famille des défunts ne décide de purifier leur tombeau.  Un violent combat s’engagea et malgré sa puissance,  elle  dut encore une fois  fuir.  Cela  se  reproduisit de nombreuses fois jusqu’à ce qu’elle  trouve  une grotte ou elle fut enfin tranquille, elle tissa donc sa toile  attendant avec patience sa future victime.
L'elfe rouge eut la malchance de tomber dans ses griffes.  La pauvre n'eut pas le temps de réagir qu'elle se retrouva totalement entoilée à la merci de la créature.  Elle  eut a peine le temps de prononcer le mot :  Abban.
Un mot qui en drow signifie allier.  Interloquée, la femme s'arrêta lui laissant quelques secondes de répits.   La drow lui demanda donc comment celle ci  connaissait elle son langage.  Ce fut à ce moment que l'elfe comprit que ses cours avec Lyrinda  pour apprendre le drow furent utile.   Elle put donc convaincre la créature de la libérer en échange d'un endroit la créature pourrait vivre et surtout de quelqu'un qui la comblerait.  
Elfe rouge  lui proposa donc de vivre dans les caves du harem et la drider accepta, en échange, l'elfe rouge lui offre nourriture, sexe et attention.  
Petit à petit l'elfe rouge réussit à prouver qu'elle était la plus forte. Ceci ne se fit pas sans dommage puisque la drow l’empoissonna plusieurs fois et sans l'elfe noire et bien, elle serait sans doute morte depuis longtemps.  Le coté positif est que désormais, elle peut  sans problème passer la nuit avec elle et répondre à tous ses petits caprices  notamment ceux qui  demande  que l'elfe rouge donne de sa personne.


Autrefois dragon et l’elfe du soleil vivaient en paix,  les deux peuples avaient même des relations des plus cordiales, les deux races ayant de nombreux traits communs.  En effet, les dragons et les elfes sont des races fières, intelligente, maîtrisant la magie  et  extrêmement anciennes.
 Cependant  une guerre éclata entre les deux peuples, Elfes du soleil et dragons  se haïssent désormais à cause d’un événement  qui date de plusieurs centaines d’années désormais.  Cette événement et connue sous le nom de guerre des orbes.

Les elfes du soleil ont rapidement pris conscience que  jamais les dragons n’accepteraient de se soumettre à leurs volontés.  Ce fut pour cela que furent créées les orbes, des objets magiques capables de plier la volonté de n’importe quel dragon afin d’en faire des jouets.   Le but étant de créer une armée de dragon en soumettant les différentes matriarches draconniques existantes.  Le projet était presque prêt lorsque les dragons attaquèrent la capitale des elfes du soleil et détruisirent les orbes.  
Cette attaque  fut extrêmement dévastatrice et il fallut de nombreuses années pour que les elfes reconstruisent leurs cités et les elfes se promirent de ne plus jamais se servir de cette technique. Ils enfouirent donc les recettes

Il s’écoula quelques  siècles avant que la formule soit exhumée par hasard.  Cet événement fut considéré comme une renaissance car avec cette arme les elfes du soleil pourraient enfin accéder à leurs glorieuses  destinées.  Les mages  se mirent donc au travail afin de recréer une nouvelle série d’orbes.

Les premières furent testées sur une série de  dragon mais les individus ne survécurent pas aux massacres cérébraux causée par le pouvoir de l’orbe.  Il fallut donc de nombreux autres dragons avant que  le résultat fut concluant  et pour se faire,  la guerre était l'une des plus  grandes sources d'approvisionnement. Oui, toute la guerre des elfes du soleil n'était qu'une excuse afin d'avoir les dragons à leur service.
Au final, et après plusieurs dizaines de test, les orbes de contrôle furent enfin au point  et ce fut à cet instant que les grandes autorités de la cité décidèrent de passer à la suite.  Trois nouvelles orbes furent créer  dotées des plus puissants sorts de contrôles mental.
Ce fut ainsi que les elfes du soleil  tentèrent de prendre le contrôle de trois mères des couvées. Les dragonnes les plus puissantes et donnant des œufs.  Oui, le but était de créer une arme de dragon dociles en dominant les dragonnes.
Cela dura quelques années, toutefois le cataclysme  qui ravagea la ville endommagea les orbes.  Ceci eut pour conséquence d'endommager l'esprit des dragonnes qui plongèrent dans une profonde folie. Elle dévorèrent tout ce qui passait à coté de leur crocs : elfes comme dragonneaux...  
Cet événement fini par causer le glas des elfes du soleil. Lorsque la cité fut en ruine, les trois dragonnes l'esprit brisées finirent par tomber dans un profond sommeil.
Elles furent cependant réveillée par Tinuviel. En effet celle ci venait de retrouver l'emplacement de sa cité et avait dans l'idée d'y aller pour enfin comprendre ce qu'il s'était passée.  Lorsqu'elle se retrouva nez à nez avec trois mères des couvées, l'elfe rouge fit la seule chose à faire.  Fuir.  Elle se cacha alors dans les ruines, tentant de sauver sa peau.
Pour être honnête, elle resta cachée plusieurs jours, explorant les ruines en faisant attention à ne pas se faire repérer par les dragonnes ne sortant que la nuit. Elle ne pouvait pas sortir de la cité, cela aurait été signer son arrêt de mort, car si les décombres lui assurés des cachettes potentielles, l'extérieur n'était qu'une vaste plaine ou une cible à pied était extrêmement vulnérable.
Elle finit par tomber sur les laboratoire alchimique de la cité ou elle découvrit les restes d'anciennes orbes de contrôle.  Elle passa de nombreux jours à en comprendre le fonctionnement, remerciant l'esprit  bureaucratique des chercheurs qui  compilèrent chacune des expériences.  Bon, le cataclysme avait détruits de nombreuses données mais il en restait suffisamment pour en comprendre l'essentielle.
Elle tomba ensuite sur la chambre forte du laboratoire, l'endroit ou se trouver les trois orbes des  mères des couvées. En voyant les orbes, l'elfe rouge hésita.  Elle  avait deux solutions, soit elle détruisait les orbes, soit elle les réparées.   La première solution voudrait dire qu'elle donnerait la mort à des créatures innocentes, après tout, elles n'avaient rien demandée.  La seconde  voudraient dire les retenir contre leur volontés.    Elle soupira, choisissant finalement la seconde option.  
Elle reforgea donc les orbes, pliant les dragonnes à sa volonté.   Elle se servit de son essence afin de restaurer les orbes  donnant aux dragonnes une forme humanoide.  
Une fois cela fait, l'elfe rouge procéda au pillage des restes de sa cité. Elle était après tout, la dernière elfe du soleil, tout ce qui se trouvait ici lui revenait donc de droit.


Manon (kitsune)
Claire (Okami)


Avant d'être une kitsune et une ookami, ces deux sœurs étaient deux humaines  sans histoire. L’aînée, Manon était responsable de sa sœur.  Âgée de 25 ans, la demoiselle ayant passée son diplôme d'infirmière  ramenait assez d'argent pour pouvoir louer  un petit appartement et permettre à sa petite sœur de suivre  une scolarité dans un petit lycée proche.  Leurs parents,  ayant péris dans un accident de voiture trois ans auparavant, ce fut à l’aîné de prendre soin de la cadette.
Les deux sœurs étaient donc très proche. Aussi proche que deux sœurs pouvaient l'être et leur petite vie tranquille  aurait put rester  normale...  Malheureusement pour elles,  elles furent capturées et utilisées comme cobaye.  En effet l'apparition des nations terranides avait fortement réduit la quantité d'esclaves disponibles sur Terre.  Pour répondre à la demande  une entreprise peu scrupuleuse eut l'idée de transformer de jeunes lycéennes en esclaves terranides.
Le traitement fut une réussite, l'ainée devient une kitsune, la cadette, une ookami. Toutefois, le traitement avait un autre objectif : les rendre sensibles  aux phéromones de l'autre.  Cela se traduisit tout d’abord par un rapprochement des deux sœurs, jusqu'à l'apparition de fantasmes que ni l'une ni l'autre n'osèrent avouer.  
Elles furent ensuite vendues à l'elfe rouge qui les acheta.  Elle avait l'habitude de  ce genre de transaction. Toutefois, lorsqu'elle apprit la vérité sur l'origine de ses terranides, l'elfe rouge fut choquée.  L'esclavage sur terra était une chose qu'elle désapprouvait, mais elle ne pouvait pas laisser la terre avoir ce genre de pratique.  Elle  infiltra donc le laboratoire et détruisit les recherches, brûlant les locaux en libérant les autres esclaves...
Une fois ceci  fait, elle put s'occuper des deux demoiselles.  L’aînée, n'eut que peu de mal à s’adapter a ce nouveau lieu, mais la cadette, elle ne faisait pas confiance à l'elfe rouge.   Les deux sœurs quand à elles, vivaient relativement mal leur nouvelles attraction.   L’aînée fini par se confier a l'elfe rouge et celle ci compris le problème.   L'inceste sur terra n'était pas aussi mal vu que sur terre et elle accepta d'aider la jeune femme a parler avec sa petite sœur.  Il fallait au moins crever l’abcès.  Elle invita donc la petite sœur et la demoiselle . Au final, Manon accepta de révéler à sa sœur son affection.  La petite sœur, accepta les sentiments de sa grande sœur, sujette elle aussi a ces sentiments.
L'elfe rouge les laissa donc seules durant la nuit, nuit qui sembla relativement courte pour ce jolie petit  couple incestueux.    
Finalement au bout de plusieurs  semaines  Claire accepta  de faire confiance à l'elfe rouge.  Sa grande sœur aidant beaucoup et désormais  le petit couple coule des jours heureux dans le harem.
Il est d'ailleurs à noter que le traitement à eut d'autres effets sur les corps des deux demoiselles... Mais pour le savoir, il faudra les rencontrer...



Thekos n'est pas la  seule cité à être en mesure de voyager dans l'espace. Il existe en dehors de notre système solaire de très nombreuses cultures  capables de manipuler l'espace afin de se détacher des contraintes imposées par les lois de la physique.
C'est le cas de Ischira. Cette jeune et belle créature  n'eut d'autre choix que de se poser sur terra en catastrophe à la suite d'un crash. Si elle s'en sortie en un seul morceau, son vaisseau lui fut totalement détruit lors de  l'impact.  Seule perdue dans les étendues de terra sa survie était des plus compromise.  Sachant que personne ne viendrait la secourir,  la demoiselle fit la première chose que tout être doté de logique : hurler à s'en détruire la voix toutes les insultes connues  contre le con qui avait eut la bonne idée de placer un foutu astéroïde sur la trajectoire de son vaisseau.
Une fois ceci fait, elle  se mit à explorer les contrées hostiles afin d’essayer d'y trouver de la nourriture, de l'eau... bref, des éléments essentiels à sa survie.  Heureusement pour elle l'air de la planète était respirable.

La plaine bien que semi désertique ne lui offrait que peu de ressources mais ce ne serait pas cela qui allait la démotiver.  Elle commença par se créer des outils, puis un abri, puis une fois ceci fait elle alla rechercher plus de ressources.
Les jours s'écoulaient et au finale la demoiselle avait quand même réussit à survivre mais la folie n'était pas loin et il lui faudrait trouver quelqu'un pour ne pas devenir folle.
Elle s’aventura plus loin à la recherche de trace de civilisation.  Elle tomba en effet sur un village humain mais son apparence la fit passer pour un démon.Elle fut donc capturée et vendue  à un marchand d'esclave.   Elle ne comprenait rien, ne sachant pas pourquoi on la mit en cage, ni même comment communiquer avec les individus de cette étrange race.  Ce ne fut que lorsqu'elle fut sur le marché de Nexus qu'elle comprit l'horreur de sa situation, elle était vendue, comme un vulgaire animale.
La situation fut de pire en pire, vendue, enchaînée, violée, revendue  encore et encore. On l'avait transformer en une vulgaire catin.  Remarquez, c'était le cas puisque c'était un bordel qui avait fait son acquisition.  Son calvaire dura un long moment. Elle ne mangeait pratiquement pas et au bout d'un moment sa volonté de vivre s'était lentement éteint... Elle  n' était plus assez attrayante et elle fut revendue.
Elfe rouge fut l'acheteuse,  elle avait déjà aperçut cette perle autrefois mais elle n'avait pas réussit à la récupérer.  Lorsqu'elle la vue, elle était dans un salle état.  Elle la prit sous son aile, l'aidant à se reconstruire. Elle commença par lui rendre sa virginité volée, puis lui montra que  Terra n'était pas un monde si mauvais que cela et que ses habitants pouvaient être  amicaux.
Le temps passant l'aventurière de l'espace c'est rapprochée de sa bienfaitrice et de ses compagnes. Au final, elle se sert du harem comme d'une base d'observation pour une étude sur les comportement Terran.
« Modifié: juillet 27, 2016, 06:40:40 pm par Tinuviel Lastrim »


Répondre
Tags :