Ville de Seikusu, Kyoto, Japon, Terre > Refectoire

C'est l'histoire du gars qui n'avait rien à manger et ... [PV: Coralie Scorpio]

(1/1)

Shawn:
C'était un des derniers jours de cours de la semaine pour moi. Et oui! Notre professeur était malheureusement tombé malade en plein milieu de la matinée, et vu que la direction n'avait pas pu s'organiser pour amener un professeur remplaçant pour nous faire notre cours pour les dernières heures de l'après-midi. On pouvait prendre congé comme on dit! Malgré tout j'allais quand même prendre mon repas, on paie donc on mange non? Même si je suis sûr que je mangerai autre chose en rentrant chez moi car la cuisine de l'école n'est jamais très fameuse. J'étais un des derniers à arriver au réfectoire et il ne restait pas grand-chose, le curry qui était censé être là n'était plus, c'était obliger que ça arrive puisque c'est un des plats les plus manger dans ce pays. Ensuite hamburger frites, un classique que tout le monde aime, sauf moi car la sauce qu'ils mettaient dedans plus les cornichons me donnaient envie de vomir. Après avoir regardé tous les plats vides j'avais fini par trouver quelque chose ... de très basique, mais c'était mangeable. Une salade composée avec : Choux, tomate, soja, carotte, navet avec une petite sauce. Ça pourrait être suffisant en plus il restait deux flans et vu que je semblais être le dernier je le pris.

Je mangeai rapidement finissant de me remplir avec de l'eau et du pain avant de partir fissa, passant par la porte peu fréquenter à midi qui permettait d'aller en direction du portail. Mais je commençais à avoir une drôle de sensation avant de voir une élève entourer par deux des sous fifres du gars qui me poursuit en temps normal et ils ne semblaient pas là juste pour taper la discute et ensuite partir. Non ils semblaient vouloir l'entraîner quelque part. Je pris un de mes crayons dans mon sac. Je bénéficiais de l'effet de surprise vu qu'ils avaient leurs regards rivés sur la jeune demoiselle. J'avançais, doucement, le crayon en main avant de me tenir à la hauteur des gars et de planter le bout du crayon dans le mollet du gars le plus proche en souriant quelque peu c'est vrai.

-" Tututu, il ne faut pas embêter les jolies filles tu sais? Sinon elles peuvent te castrer en donnant un coup de pied entre les jambes!"

Je perdais mon sourire en voyant que l'autre gars était prêt à me frapper alors que l'autre pesta contre moi en se tenant la jambe.

Coralie Scorpio:
Coralie profitait d'un des rares moments d’accalmie qu'elle pouvait avoir lorsqu'elle était en cours. Le temps était agréable, une légère brise caressait avec douceur les cheveux de la jeune fille, et le soleil brillait juste ce qu'il fallait pour réchauffer le corps mais pas suffisamment pour faire mal au yeux. Le téléphone diffusait la chansons Echoes depuis les écouteurs et permettait à Coralie de laisser son esprit loin des tracas quotidiens que sa malédiction lui inflige tous les jours de sa vie.

La matinée de cours avait été éprouvante pour la jeune fille, cela avait commencé dans le couloir principal de l'établissement. Lorsque l'occasion se présente, elle tente toujours d'éviter la foule, mais il arrivait lors des heures d'affluence, et plus précisément, lors de la sortie de cours, de se retrouver dans des marées humaines. Dans ce genre de moment, il y a toujours une multitude de mains baladeuses pour la tripoter plus ou moins discrètement. Puis elle était parvenu à échapper à la tentative de viol d'une fille sociopathe qui avait passé la matinée à la traquer. Enfin, un professeur avait eu plusieurs eu moment de blanc en regardant le bas du dos de Coralie. Et le pire dans tout ça ? C'est que toutes ses personnes n'y était strictement pour rien, ils étaient simplement tous tombé sous l'influences de Lust Enigma. Selon les jours, sa malédiction pouvait rendre infernal certaine journée, voire carrément être invivable. Mais depuis quelques jours un rayon d'espoir était apparu et portait le nom d'Inori. Peut être que grâce à elle, ce destin qui la tourmente ne serait plus qu'un mauvais souvenir.

La pause pris finalement fin lorsque deux mecs maousse aperçurent la jeune fille. Leurs corps se raidirent d'un seul coups comme s'ils n'étaient plus maîtres d'eux même. Les deux élèves lambdas devinrent des prédateurs sexuels potentiel à cause de Lust Enigma.

Regarde ça mec, si c'est pas appétissant. Dit le premier.

En effet, je m'en payerai bien un bout. Répondit le second en se léchant le coin des lèvres.

Coralie comprenant instantanément le problème, ne prit pas le temps en considération vaine. Dès que les deux zombies s'approchèrent d'elle, cet dernière leurs envoyé une volée de coups pour les repousser, la jeune fille profita de l'occasion pour tourner les talons et tenter de mettre de la distance afin que sa malédiction de les affectent plus.

Je suis désolé de devoir faire ça, mais je sais que vous êtes pas dans votre état normal. Leurs dit la jeune fille en s'éloignant.

Les deux élèves allèrent contre les toutes les prévisions de Coralie et se remirent rapidement sur pieds, ils ne leur fallut pas longtemps pour la rattraper. Elle était maintenant acculé et la situation empirait de minute en minute, se préparant à sortir sa lame d'auto-défense en derniers recours. C'est alors que de manière totalement inattendu, un jeune homme fit son apparition et planta un crayon dans le mollet de l'un des deux zombies.

Tututu, il ne faut pas embêter les jolies filles tu sais? Sinon elles peuvent te castrer en donnant un coup de pied entre les jambes ! Dit-il avec un sourire satisfait.

Le garçon déchanta vite lorsque le deuxième larrons se retourna vers lui pour tenter de le frapper. Plusieurs choses se produirent dans la tête de Coralie à une vitesse défiant l'imagination. Tout d'abord, elle fut stupéfaite que quelqu'un tente de la protéger (autre qu'Inori bien sûr). Puis, elle fut parcouru par un sentiment de satisfaction en sachant qu'il y avait des gens capable encore de faire ça. Enfin, il était intolérable pour elle que quelqu'un souffre à cause de sa malédiction. Elle se jeta alors sur l'élèves et lui agrippa le bras pour l’empêcher de frapper le jeune sauveur. Cela ne pouvait pas être pire comme situation car l'influence de Lust Enigma est bien plus forte lorsqu'il y a contact direct avec le corps de quelqu'un d'autre, les pulsations de son pouvoir pouvait ainsi se propager bien plus facilement.

COURS ! ENFUIS TOI ! JE LES RETIENS ! VA T'EN ! Hurla t'elle au jeune garçon.

Il y'avait bien sûr un autre risque, celui que son jeune sauveur tombe sous l'influence de sa malédiction et décide également de s'en prendre à elle. L'autre élève était toujours au sol entrain de couiner, elle finirait bien par parvenir à se débarrasser de l'autre. Toujours tenter en premier lieux d'éviter que la situation n'empire.
La jeune fille sorti sa lame d'auto-défense mais le zombie ne se laissa pas faire et attrapa Coralie avant de la plaquer violemment au sol. La force du choc fit lâcher le couteau qui glissa à même pas quelque centimètre d'elle.

Je savais que tu voulais ma bite et pas celle d'un autre foutu salope. Dit l'élève avec un regard de fou et de la bave au coin de la bouche.
*Kof* *Kof* ! Lachez moi ! Vous ... Vous n'êtes pas dans votre état normal ! Ressaisissez vous ! Tenta de raisonner la jeune fille.

Mais rien n'y faisait, le zombie était sur elle et utilisait tout son poids pour la maintenir au sol. Du coins de l’œil, Coralie aperçu sa lame d'auto-défense et tendit la main pour tenter de l'attraper. L'élève quand à lui avait saisi le t-shirt de la jeune fille pour essayer de l'arracher à même les mains. Il ne manquait que quelques millimètre pour qu'elle parviennent à attraper son couteau, on pouvait entendre le craquement du tissus qui se déchirait lentement, cédant petit à petit du terrain face à la force de son adversaire.

Shawn:
La jeune femme s'était jeter sur l'élève qui avait commencé à tendre son bras dans ma direction, le bloquant quelques instant en sortant un couteau avant qu'elle ne finisse sous cet élément perturbateur. Je me sentais bizarre et le fait que le gars commence à déchirer le t shirt m'avait quelque peu bloqué, dans un recoin de ma tête je voulais qu'il le déchire mais avant que ça se passe je prit un peu d'élan avec ma jambe gauche avant de donner un violant coup de pied dans le visage du fou furieux, celui-ci s'étala un peu plus loin en se tenant le visage avant que je ne lui sonne dessus pour donner un coup de poing assez violant a la mâchoire pour la lui fracturer.
Je me levais en regardant autour de moi avant de regarder la magnifique femme qui était allongé devant moi, je m'approchais pour l'aider à se lever en le prenant par la bras, mais quelque chose se produisit, je me sentais beaucoup plus attirer que tout à l'heure, mais je restais bloqué, ne comprenant pas ce qu'il se passait avant de voir ma main. Je me mis à la mordre, me faisant saigner pour penser à autre chose, secouant ma tête un certain temps.

- "Putain ça fait un mal de chien ... Bon  je pense qu'on doit partir d'ici un moment ... si leurs copains se ramènent on est mal ..."

Je fini de la relever d'un bras avant de récupérer son couteau par terre et lui tendre pour qu'elle le prenne, regardant autour de nous pour trouver la sortie la plus proche et c'était sans contester la fenêtre, mais je ne pense pas que je pourrais facilement la porter en sautant, ça pourrais nous couter des blessures et ce n'est pas ce que je voulais. Je vis donc une sortie de secours un peu plus loin, menant sûrement sur un escalier extérieur. Je pris doucement l'avant-bras de la femme qui semblait étrangère à cette patrie elle aussi, avant de me diriger vers la porte en marchant assez rapidement, commençant à accélérer quand elle accéléra le pas.

Coralie Scorpio:
Grace à l'intervention du jeune garçon, le T-shirt de Coralie fut sauvé. Trait d'humour mise à part, l'aide qu'elle avait reçu était la bienvenue, car ce n'était pas du tout dans son intention de blesser qui que ce soit. L'une de ses plus grandes peur, c'était qu'un jour il n'y ai plus d'autre alternative que de prendre la vie de quelqu'un. En effet, ce dernier serait forcément un innocent, et cela était inacceptable. La jeune fille ne tuerait que le monstre que Lust Enigma enverra pour accomplir sa malédiction et seulement si toutes les autres solutions auront échoué.

Putain ça fait un mal de chien ... Bon  je pense qu'on doit partir d'ici un moment ... si leurs copains se ramènent on est mal ...

Le couteau lui était rendu, mais les agissements du sauveur montraient clairement que ce dernier luttait pour garder le contrôle sur quelque chose qu'il ne comprenait pas. Coralie n'avait envie que d'une chose, le prendre dans ses bras pour pouvoir le remercier, mais ça serait probablement la pire chose à faire au vue de la situation. Alors que les deux se dirigeaient vers une sortie de secours au pas de course, cette dernière lui fit lâcher son bras lorsqu'elle reprit ses esprits.

Je te suis extrêmement reconnaissante pour ce que tu as fait. Mais tu te met en danger en restant auprès de moi. Lui annonça t'elle.

Mais la vérité, c'était que la menace venait indirectement de lui. Inutile d’essayer de lui dire que la jeune fille était maudite, cela ne ferait que la desservir en la faisant passer pour une folle.

C'est... C'est très difficile à expliquer, tout ce que je peux te dire pour le moment, c'est que tu n'as pas à t'inquiéter pour moi. Ça devrait aller maintenant.

Et comme pour la contredire, le corps de Coralie se mit à émettre de puissante pulsation, d'une puissance telle, que le sol et les murs se mirent à vibrer sensiblement. La jeune fille tomba à genoux, tremblotante et larmoyante.

Oh non... Ça recommence... Et c'est de pire en pire... Il... Il faut que je m'enfui, je ne peux plus rester au lycée.

Un bruit se fit entendre au loin, semblable au rugissement d'une meute de bête sauvage, mais avec des voix humaines. Coralie savait très bien ce que cela voulait dire, Elle en avait déjà fait l'expérience auparavant. Si la catastrophe avait pû être évité, c'est uniquement grâce aux encouragements et pouvoir d'Inori

Ecoute, je sais pas si tu es encore capable de m'entendre. Dit-elle au jeune homme avant de reprendre. Il y a une fille du nom d'Inori dans cet établissement que je dois absolument trouver. Je pars la chercher et je te conseil de ne pas me suivre si tu ne veux pas te faire blesser.

Elle se retourna, prête à partir, tentant de réfléchir le plus vite possible à une solution pour ce sortir de se pétrin.

Shawn:
Elle dégagea son bras de sa main avant de parler. Elle le remercia avant de l'avertir du danger, il est vrai vu la façon dont les gens se sont jetés dessus, plus ce qu'il ressentait que quelque chose n'allait pas. Mais bon après son voyage dans l'autre monde ça ne l'étonnerait pas qu'une créature ou quelque chose du genre en soit la cause. Elle ne voulait pas en dire plus, pensant que je suis une des nombreuses personnes en ce monde qui n'ont pas vraiment de culture autre que celles qu'on peut qualifier de "logique".

Alors qu'elle continuait à parler, quelque chose en Shawn l'avait percuté, un genre de pouvoir, un appel qui le rongeait de l'intérieur, il n'entendait plus rien, seul cet appel était là. Il vit la jeune femme qui commençait à partir du coin de l'œil puis vit quelque chose d'anormal dans son champ de vision, comme un projectile, instinctivement, il se rua dessus. Alors qu'elle continuait à parler, quelque chose en Shawn l'avait percuté, un genre de pouvoir, un appel qui le rongeait de l'intérieur, il n'entendait plus rien, seul cet appel était là. Puis arrivant entre la rousse et le danger, il se prit celui-ci dans l'avant-bras droit qu'il levait devant lui, lui réprimant un petit gémissement de douleur avant de regarder à terre. Il vit devant lui plusieurs personnes, l'écume aux lèvres, presque enrager. Quelque chose se passait en lui et ce n'était pas seulement l'animosité qui se réveillait en lui, mais autre chose, tout en levant la tête devant il se rendit compte de quelque chose.

Le temps était plus lent, il se leva, voyant les gens légèrement ralentis puis sourit en se ruant vers la meute. Les gens qui constituaient la meute ne trouvaient pas ça bizarre qu'il se déplace plus vite, en fait, ils l'ignoraient. Une fois arrivé devant eux, il commença à taper avec un sourire quelque peu sadique, défoulant son animosité sur les élèves, faisant cracher des dents à certains. Ces coups commençaient à lui faire mal aux mains de pas la brutalitée de ses coups, mais il s'en fichait, il continuait à taper jusqu'à voir toutes ses personnes à terre. Il se demandait si la femme était toujours là et il tourna sa tête pour vérifier, ses mains étaient quelque peu teintées de sang, celui des personnes qui étaient enragées et le siens de par les blessures qui s'étaient ouvertes sur ses mains. Shawn lui reprenait son souffle, se sentant largement mieux, il était redevenu comme avant. Il avait l'air étrangement calme, était-ce le séjour dans l'autre monde qui lui aurait permis d'être comme ça ? Il devra y aller de nouveau pour s'en assurer.

Navigation

[0] Index des messages

Utiliser la version classique