Le Grand Jeu

Plan de Terra => Territoire de Tekhos => Discussion démarrée par: Miyubi Inari le septembre 24, 2017, 05:48:57 pm

Titre: Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Miyubi Inari le septembre 24, 2017, 05:48:57 pm
Un certain rythme avait pris place au sein de cette famille terranide. La mère, Miyubi, était toujours la première debout pour préparer le terrain, préparant de quoi manger au petit matin avant d'aller réveiller ses filles, uniquement les deux dernières car l'ainée avait un travail en plus durant la nuit donc elle avait le droit de dormir un peu plus. Mais civilisée ou non, elle n'oubliait pas ce qu'elle avait toujours fait jusqu'à aujourd'hui et ce qu'elle avait aussi fait sa mère avant elle et ainsi de suite, c'est-à-dire, laver ses enfants. Si Nozomi (http://img15.hostingpics.net/pics/4656507761207ed80b386be8923f249eef1444.jpg) était assez grande pour se laver seule, elle profitait de sa petite Kozué (http://img15.hostingpics.net/pics/817565aaaa30a60b1d9d37814ec14ac75caf25.png) pour la laver entièrement avec sa langue, n'hésitant pas à jouer un peu avec elle au passage. Une fois les premières prières au kami effectué, elle laissait sa fille partir à l'école, afin de parfaire sa lecture et les autres coutumes humaines. Kozué était bien trop petite encore alors elle aidait sa mère comme elle pouvait.

Kanna (http://img15.hostingpics.net/pics/712698e0fc03f8712668e0ccd1d3fcfc90a6f6.jpg) fut levée quelques heures plus tard, alors que midi pointait le bout de son nez, la kitsune avait le même rituel que cette sœur en léger décalage. Il faut dire que la renarde aidait sa famille au temple mais qu'elle avait un autre travail pour mieux aider sa famille, même si cela semblait presque à l'opposé de servir les kamis. La demoiselle travaillait dans un bar à hôtesse où de belles femmes et de beaux hommes venaient profiter de sa présence, soit pour bavarder et plaisanter, soit pour un peu plus. On disait que les kitsunes avaient le sang chaud, ce n'était pas totalement faux. Puis Kanna avait vite obtenu le rang de favorites, le fait qu'elle soit une furry avec un petit accent la rendait populaire. Ni elle, ni sa mère n'avait le moindre malaise, pour elles, ça restait un travail. Quand elles vivaient à l'état sauvage, le terme de loyauté sexuelle n'était abordé que pour enfanter, en dehors, il n'était pas rare de voir plusieurs mâles et femelles coucher ensemble.

Quand Kanna pris donc son service, elle laissa sa mère aller se reposer et faire une petite sieste avec sa petite sœur. De la famille, c'était bien elle qui était pressentit pour le mieux s'intégrer à Edoras, elle n'a pas vraiment connu la vie sauvage et la pauvre avait grandit en captivité, au moins, non séparer de sa famille. Mais pour les autres membres de la famille, chaque jour apportait son lot de surprise dans les coutumes humaines ou d'Edoras, de mot qu'elles ne comprenaient pas encore. Elles se débrouillaient bien, mais face à des mots rares ou trop sophistiqué, découvrir ce que ça voulait dire n'était parfois pas simple. Continuant de garder le temple propre en guidant les quelques habitants vers les statuts des Kamis, elle s'occupait de tout parfaitement bien. La belle renarde avait son chambre, dans sa tenue de miko, elle était aussi belle que sa mère, de qui elle tenait de beaucoup de choses. Elle n'avait pas encore le même tour de poitrine mais des trois sœurs, elle était la mieux lotie. Dans un sens, Kozué était encore trop petite pour ça et Nozomi était plus garçon manquée donc...

Les gens venaient et partaient comme ils voulaient ici, ce temple était aussi le leur. Il n'y avait que la partie habitable du temple qui était réserver à la famille qui entretenait le temple, sans ça, Kanna était là pour aider mais les gens pouvaient se débrouiller seuls. Elle fut quand même surprise de sentir cette odeur. Une odeur de kistune ici ? Son peuple n'était pas rare dans cette ville mais jamais elle n'avait sentit cette personne ici ? Une nouvelle ? Une touriste ? Elle reniflait l'odeur en si rapprochant, arrivant dans son dos, sans la surprendre, elle ouvrit la bouche à quelques mètres d'elle, lui faire peur n'était pas dans son intention.

« Bonjoul à vous. Vous passez une bonne joulnée ? »

La politesse était une chose qu'on leur avait apprise ici en priorité, après, le fait de prononcer les R en L, ça semblait génétique pour elles, que ce soit Kanna ou Kozué, elles n'y arrivaient pas. Mais ça faisait partie de leur charme et ce n'était pas dérangeant.
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Tek_Kitsune le septembre 27, 2017, 08:02:07 pm
Après six mois de travail acharné, d'enquête, de voyages aux quatre coins de Terra, d'opérations musclées, de coups tordus, d'embuscades et de risques, voilà mon bilan : je suis crevée. La traque des deux autres ''Tek'' est une mission épuisante, et qui n'apporte que peu de résultats pour tous les efforts fournis. La dernière opération a bien failli me coûter la vie, et pour cette raison, mes chefs à Tekhos ont estimé que j'avais bien mérité un congé. Ils m'ont accordé un mois, et je compte profiter un max. Pour commencer, je vais passer une semaine dans le Temple du Renard Blanc, histoire de dire bonjour à toutes mes vieilles amies. Je rencontre les nouvelles élèves prêtresses, je pars à la chasse, je profite des sources chaudes, la grande prêtresse Kimi me demande même de donner un cours de magie avec elle, un immense honneur. Ç’a vraiment été une semaine géniale. J'aurais pu rester plus longtemps, mais j'avais envie de profiter des trois semaines suivantes pour voyager un peu, découvrir Terra sans avoir à me presser parce que je poursuis des fugitifs dangereux.

Mes voyages me mènent finalement jusqu'à Edoras, une ville affiliée au gouvernement Tekhan, mais qui n'a que peu de points communs avec Tekhos. Ici, la nature est omniprésente au milieu de la technologie, je peux voir de vrais fleurs, de vrais arbres, et pas juste des répliques. Et surtout, il y a beaucoup de kitsunes, et elles ne sont pas enchaînées ou mises en vitrine, elles sont correctement vêtues et se baladent en toute liberté. Toute la ville me fait penser au Temple du Renard Blanc. C'est vraiment fabuleux. C'est la première fois que j'y mets les pieds, mais j'ai le sentiment que ce ne sera pas la dernière. Je prends une chambre dans une auberge, avec l'intention de rester trois jours en ville, peut-être plus si je m'y plais vraiment.

Le premier jour, je fais un tour complet d'Edoras. Je vais de surprise en surprise en découvrant tout ce qu'il y a ici : des temples, des sources chaudes, des boutiques d'objets traditionnels, des monuments, le Temple de la Lune, demeure de la reine Hinata Kaguya et sa femme Shunya, des restaurants... Il y a de quoi m'occuper pendant une semaine. Au cours de la journée, je découvre qu'il y a un temple en ville qui est géré par une famille de kitsunes. Intriguée, je décide d'y aller. Qu sait, je rencontrerai peut-être une connaissance.

En arrivant devant l'entrée du temple, je ressens immédiatement une forte présence bienveillante des kamis, comme j'en ai rarement ressenti au cours de toutes ces années en tant que prêtresse. On m'avait dit que la famille qui s'occupait du temps était très populaire en ville, que la mère était muette mais que ça la rendait encore plus efficace dans son travail, qu'elle était devenue une sorte de mascotte d'Edoras. Même le couple royal était venu ici. Ma curiosité ne fait que se renforcer. Je me dirige vers le bâtiment principal en baladant mes yeux partout autour de moi. Ce temple est vraiment apaisant, je me sens calme rien qu'en marchant dedans. Et quand on sait quel genre de travail je fais, j'ai rarement le luxe de me calmer. Tout à coup, alors que je suis plantée devant une statue, j'entends une voix dans mon dos. Je me retourne en sursautant un peu. Ça peut paraître exagérée, mais comme je l'ai dit plus tôt, je n'ai plus l'habitude d'être détendue, à tel point que mes nanites étaient devenus comme des yeux dans mon dos. Alors être prise par surprise...

« Excusez moi d'avoir sursauté, j'ai été surprise... Héhé.
Bonjour à vous. Je passe une très bonne journée, merci de demander. »


Mon interlocutrice est une kitsune, prêtresse de ce temple à voir la tenue qu'elle porte. D'ailleurs, cette même tenue lui fait un sacré décolleté, je ne peux m'empêcher d'y jeter un coup œil.

« Enchantée. Je m'appelle Amata Koitobi, je suis une prêtresse kitsune du Temple du Renard Blanc. Vous ne connaissez sûrement pas, mais bon... »

La coutume veut que lorsque une prêtresse entre dans un temple autre que le sien, les autres prêtresses l'accueillent comme une prestigieuse invitée, c'est une façon de montrer aux kamis que nous sommes soucieuses du bien-être de leurs représentantes dans notre monde. La prêtresse se présente à moi sous le nom de Kanna, et m'explique que sa famille s'occupe de ce temple. Son accent qui lui fait prononcer les R en L est assez inhabituel mais plaisant à entendre.

« On m'a beaucoup parlé de ce temple pendant que je visitais la ville. Apparemment, vous êtes très populaires ici. »

Elle n'a même pas l'air de se rendre compte à quel point les gens aiment ce temple.

« Bon, je sais que normalement, la tradition veut que je sois accueillie avec prestige, mais ne nous embarquons pas là-dedans. Je me contenterai d'une tasse de thé et d'une petite visite guidée. »
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Miyubi Inari le octobre 01, 2017, 08:29:08 pm
Kanna était une ravissante jeune femme, un joli minois, de longs cheveux, un regard doux, elle avait tout pour plaire. Il est vrai que sa tenue de miko était légèrement ouverte mais au moins elle était sûre d'avoir toute l'attention des autres quand on lui posait une question. Et chez cette kitsune, elle trouvait étrange ce nombre hallucinant de queues ? Dans son clan, jamais elle n'avait vu ça étant jeune, même plus tard. Même si elle avait surprise cette femme, elle s'en excusa avant de se présenter, elle-même aussi prêtresse d'un temple de renard blanc ? Tiens donc ? Effectivement, elle ne connaissait pas mais ce n'était pas forcément à cause d'un manque d'information.

« Désolé de ne pas connaîtle mais nous ne sommes pas encol habituée à toutes les coutumes d'ici. Je m'appelle Kanna, je vis ici avec ma mèle et mes petites soeul. »

Elle gardait le sourire, depuis leur arrivée, elles ne pouvaient pas tout connaître en quelques mois après tout. Amata évoquait la popularité du temple mais Kanna ne savait pas si ce temple était déjà si visité avant leur arrivé ou non ? C'est sûr que depuis que le peuple savait que la reine et sa femme étaient venue priée ici - et même bien plus même si cela n'avait pas été mentionné – il y avait plus de visite. Depuis qu'on savait le couple royale enceinte, chaque fait et geste de leur part entraînait un tel engouement. Il suffisait que la reine ou sa femme dise apprécier un thé après le repas que beaucoup de gens vont les copier ! Il suffit qu'Hinata avoue aimer manger quelques dangos que pouf, ça explosait les ventes dans les salons de thé dans le coin ! Alors une visite ici, c'étaient presque tous les jours !

« C'est à cause de la leine, elle et sa femme sont venue plier et depuis, tout le monde viens plier les kamis, comme elles. »

Mais tout le monde n'avait pas le même traitement de faveur que sa majesté Kaguya. Amata souhaita donc juste un thé et une visite, autant commencer par la visite, le thé sera servi dans les appartements privées des kitsunes. Kanna lui montra tout ce qu'il y avait à voir, de la statue des kamis, aux différents endroits important et bien entretenue du temple, tout était parfait ici ! Même sans vraiment connaître les kamis et les coutumes locales, pour des kistunes sauvages, elles s'étaient vite adaptée. Une fois dans la partie privée du temple, un petit coin maison, Kanna l'invita à s'asseoir. Tradition oblige, il y avait une table basse et des coussins. Leur appartement était très modeste, des objets du quotidien posé ici et là mais rien de personnel comme des photos de famille ou autre, ça, elles ne savaient pas vraiment s'en servir.

Kanna se rapprocha en servant le thé dans une tasse, tout était toujours fait dans la pure tradition d'Edoras, avec des tasses en terre cuite, rien d'extravagant ou coûteux. Ce n'est pas comme si elles avaient du goût pour le luxe après tout.

« Cela va de sois mais ne pallons pas tlop folt, ma mèle et ma petite sœur dolment juste à côté. »

Derrière les portes coulissantes du salon se trouvait l'unique chambre où la petite famille dormait le soir. Kanna avait elle aussi une tasse de thé qu'elle buvait lentement, ça restait encore chaud après tout. Mais bien vite, il était temps de briser un peu la glace, de laisser parler la curiosité et d'en apprendre plus sur Amata.

« Excusez-moi de poser la question, Amata-san mais c'est la plemièle fois que je vois une kitsune avec autant que queue ? Dans notle clan, nous étions tous, hum... je ne veux pas vous blesser, mais nous étions tous nolmal... »

C'était commun chez les kitsunes non furry ? C'était intriguant mais elle et sa famille devait l'être tout autant pour Amata. Kanna avait évoqué le clan, ce qui voulait dire qu'elle et sa famille n'étaient pas originaire d'Edoras mais des kitsunes sauvage à l'origine ? Leur accent prouvait bien qu'elles n'en étaient pas habituée. Malheureusement, ce n'était pas une histoire joyeuse derrière tout ça, comme bien souvent.
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Tek_Kitsune le octobre 05, 2017, 12:14:01 am
J'étais venu pour une visite du temple, et voilà que je la fais avec ce que je suppose être la fille aînée de la famille de kitsunes qui gère ce temple. A moins que ce soit la mère, mais dans ce cas elle serait vraiment jeune. En tout cas, c'est un très bon guide, elle me montre la statue des kamis de ce temple, les jardins zen, les lieux de prière, me fait un petit exposé sur chaque endroit... Elle est vraiment calée sur son sujet. Une fois ce tour terminé, elle m'emmène dans une partie privée du temple, un petit coin maison, et je m'assois autour d'une table basse. Pendant qu'elle va préparer le thé, je passe mon regard dans la pièce, et je me rends vite compte qu'il n'y a rien de très personnel ici. Pas de photo, pas de dessin encadré, aucun jouet qui traîne, juste des objets du quotidien. Alors soit cette famille est aussi calée rangement chez eux que pour le temple, soit ils ne veulent pas étaler leur vie privée.

C'est quand même bizarre.

Mais bon, je garde mes réflexions pour moi et je prends la tasse de thé que me tend Kanna. Elle me demande aussi de ne pas parler trop fort, sa mère et sa petite sœur dorment à côté.

« Compris. »

Le thé est très chaud, on en profite pour papoter en attendant. Elle amorce la première discussion en me demandant s'il est naturel chez les kitsune d'avoir autant de queues. Apparemment, c'est la première fois qu'elle en voit une avec plus d'une queue.

« Eh bien... je ne dirais pas naturel mais... ce n'est pas anormal pour autant. C'est vrai que chez les kitsunes, on voit surtout des individus à une queue, mais il y a une légère probabilité pour qu'on naisse avec plus. J'ai déjà rencontré des kitsunes avec deux, trois ou quatre queues. Et dans le temple d'où je viens, nous sommes toutes des kitsunes à neuf queues. »

Maintenant que j'y pense, c'est vrai que je n'ai pas croisé beaucoup de kistunes avec plus d'une queue au cours de mes périples. Je peux comprendre que ça paraisse étrange pour Kanna si elle n'a connu que des individus à une queue.

« Je suis quand même surprise que vous ne soyez pas au courant. J'aurais cru que toutes les kitsune savaient ça. Dites moi, si ce n'est pas trop indiscret... où était situé votre clan ? »

J'emploie le passé parce que j'ai bien entendu qu'elle l'a utilisé aussi, ce qui veut dire qu'elle et sa famille l'ont quitté. Je suis quand même curieuse de savoir où ont pu s'installer des kitsunes pour croire qu'avoir plus d'une queue est une chose ''anormale''. Qui sait, j'irai peut-être y faire un tour ensuite.
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Miyubi Inari le octobre 08, 2017, 07:22:17 pm
Après une petite visite du temple, Kanna lui montrait son sens de l'hospitalité en lui servant le thé, expliquant certaines choses de chez elle, comme la kistune lui parlait aussi de certaines choses, comme du fait que dans son temple, toutes les kitsunes avaient neuf queues ? Comme quoi, ça ne devait pas être si anodin que ça du coup ? Amata venait ensuite poser une question plus personnelle concernant la localisation de son clan. C'était personnelle mais elle n'avait pas vraiment de mal à parler de tout cela. De la famille, elle était celle qui en avait le moins de mal à parler de tout ça. Sa mère était un peu mélancolique en pensant à tout ça, sa petite sœur était toujours de mauvais poil et la petite, eh bien elle n'a pas connu la vie sauvage elle.

« Aucune idée. Nous étions éloignées de la civilisation humaine mais des gens nous ont quand même tlouvé et captulé. Il y a encole quelques années, on ne pallait pas un mot humain, on a dû applendle là où nous étions enfelmé. Pal chance, on a pas été sépalé. Ce n'est qu'à la fin, une fois lible glace à ses femelles en costumes moulantes que nous sommes ici, sa majesté nous a leceuilli, nous et d'autles tellanides alols nous sommes heuleuses de pouvoil vivle ici, ensemble. »

Kanna n'avait pas tout dit mais elle avait résumé les grosses lignes. Une vie paisible dans le clan, elle et sa famille ont été capturé puis libérer bien des années plus tards par des Celkhanes avant d'être remise à Edoras. Elles ignoraient géographiquement où se trouvait leur clan, ça pouvait bien être à deux pas d'Edoras comme à l'autre bout du monde. C'est sûr, elle n'avait pas parlé de leur père, obligé de combattre à mort des terranides pour que sa famille puisse vivre et manger, de sa punition que sa femme à subit car il a refusé de tuer un autre kitsune, de son clan. Cette partie de leur vie était la moins belle et la moins joyeuse à raconter. Mais Kanna n'en était pas affectée, elle ne le montrait pas du moins, elle gardait un léger sourire en buvant son thé.

« Mais dites moi, Amata-san, quel kami y vénèle-t-on au temple du Lenald blanc ? Nous en avons pas entendu paller ici ? »

Cette histoire l'intéressait, elle savait que les terranides, particulièrement les renards et les chats avaient une grande place dans la culture d'Edoras alors ce renard blanc, elle s'en posait des questions. Mais avant même que la réponse ne tombe, la porte du salon coulissa pour laisser passer une petite kistsune aux cheveux longs, touchant presque le sol. Les yeux fatigué, pratiquement fermé, nue, elle avança sans faire attention vers une autre porte qui était les toilettes. Kanna en souriait, jetant un œil vers la chambre où sa mère continuait de dormir à point fermé sur le futon, nue, elle aussi. Elles ont grandi à l'état sauvage alors ce qui est pyjama leur était inconnu. Baissant d'un ton, elle n'était nullement gênée.

« Voici ma petite soeul Kozué et ma mèle Miyabi... »

Elle referma doucement la porte coulissante, invitant Amata a raconter son histoire.
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Tek_Kitsune le octobre 11, 2017, 07:51:27 pm
Kanna m'explique qu'elle n'a aucune idée de la localisation géographique précise de son clan, elle sait juste que c'était très éloigné de la civilisation humaine. Immédiatement je pense aux terres sauvages des Contrées du Chaos, beaucoup de terranides y vivent en totale liberté, mais c'est une zone de choix pour les braconniers et les marchands d'esclaves. D'ailleurs, elle m'explique aussi qu'elle et sa famille ont été capturé il y a des années, jusqu'à ce que des ''femmes en combinaison moulante'' les libèrent et qu'elles soient envoyées à Edoras.

« Wouah... pour quelqu'un qui ne parlait pas un mot d'humain il y a quelques années, vous avez bien appris. »

C'est un petit compliment envoyé au milieu de la conversation pour se détourner d'un sujet sensible. Car j'imagine facilement que, entre le jour de leur capture et celui de leur libération, il a du se passer beaucoup de choses, dont certaines très douloureuses. J'étais prête à rebondir à toute vitesse sur le sujet suivant, qui concerne le temple d'où je viens, mais avant que j'ouvre la bouche, la porte coulissante de la chambre d'à côté s'ouvre et une petite kitsune haute comme trois pommes avec de très longs cheveux en sort. Elle est encore à moitié endormie, elle ne remarque même pas ma présence, par contre moi je vois très bien qu'elle se balade toute nue, heureusement elle se dépêche de sortir par une autre porte. Je vois mon hôte jeter un coup d’œil dans la chambre par la porte entrouverte, et je crois y apercevoir une femme plus âgée, qui semble aussi être nue. Pour la petite je comprends, mais pour elle... Remarque, c'est vrai qu'elles ont grandi à l'état sauvage, elles n'ont pas du être habituées au port de vêtements. Chez moi, on avait été un peu touché par l'influence de la civilisation humaine, on portait des tenues à base de peau animale (http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=948044IMG0801.jpg). Et au temple, c'était robe obligatoire pour toutes, avec sous-vêtements en option.

Kanna me présente rapidement sa petite sœur Kozué et sa mère Miyubi.

« J'irai les saluer convenablement quand elles seront réveillées. »

Une fois qu'elle a fermé la porte de la chambre, je peux commence mon histoire.

« Le Temple du Renard Blanc a été crée en l'honneur du légendaire loup blanc Shiranui (http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=509050tumblrmyqpwdsdFF1toyp9lo11280.jpg). Selon la légende, ce puissant loup a aidé le héros Izagani à vaincre le Yamata no Orochi, le serpent à huit têtes considéré comme le symbole du mal. Pour rendre hommage à son courage, une prêtresse kitsune a bâti le temple de ses propres mains. A l'origine, il aurait du s'appeler ''Le Temple du Loup Blanc'', mais pour récompenser la volonté de la prêtresse, Shiranui le batisa ''Le Temple du Renard Blanc''. Et voilà. »

Bien sûr c'était un résumé très court, mais il m'aurait fallu une heure pour parler de la légende dans sa version intégrale, et je n'avais pas envie d'abuser de l'hospitalité de Kanna en la tuant d'ennui.

« Et vous Kanna, vous pouvez me parler des kamis de ce temple ? »

Tout à coup, la porte s'ouvre à nouveau et la petite kitsune de tout à l'heure repasse par ici. Mais entre-temps, je crois qu'elle s'est un peu réveillée, et qu'elle a remarqué ma présence.
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Miyubi Inari le octobre 15, 2017, 06:21:14 pm
C'était gentil de sa part mais elles avaient appris le langage humain avec des choses simples chez leur ravisseur. Obligé de devoir apprendre l'humain pour se faire comprendre, alors si dans un premier temps leur parole étaient très primaire – se résumant à eau, faim, froid, non, sortir, ect... - Edoras leur avait appris bien plus, d'où le fait de parler comme tout le monde ou presque. Si Amata employait des mots savant devant elle, elle ne sera pas si à l'aise pour lui répondre. Encore, ça va pour Kanna, elle a l'occasion de parler et s'entraîner tout le jours mais leur mère ne pouvait pas s'entraîner à parler alors parfois, elle demandait à ses filles ce que cela voulait dire.

Amata lui expliqua l'histoire de son temple, de son kami avec cette drôle d'histoire de loup blanc, pour qu'au final, ce soit la prêtresse kitsune qui soit récompensé en nommant le temple ainsi, grâce à elle. Kanna connaissait mal le folklore local, même ceux de Terra, auparavant, son clan vivait au jour le jour, parfois en s'alliant avec d'autres clans mais toujours dans la paix, en évitant les batailles et l'effusion de sang. Alors la politique, les rois, les reines, l'argent, elles s'en fichaient. La terranide lui renvoyait la question alors que Kozué sortait des toilettes, son regard observait Amata avant qu'elle ne grimpe sur Kanna, enfouissant sa tête entre les seins de sa grande sœur.

« Kozué, va dolmil avec maman, tlésol... » la petite ne répondait que par de faible jappements. Si c'était celle qui avait le plus de chance de bien apprendre le langage humain vu son jeune âge, elle savait tout autant parler sa langue natale. « Tu lestela avec moi aplès d'accold ? Va, sinon, Maman va s'inquiéter en se léveillant. »

Un peu à conte coeur, elle levait la tête avant de retourner dans la chambre, enfouissant sa tête entre les seins de sa mère, cette dernière remua en plaçant son bras autour d'elle, comme pour la protéger, même dans son sommeil. Kanna ferma à nouveau la porte en souriant.

« Désolé, comme je tlavail le soil, elle me voit pas beaucoup et aime passer du temps avec moi. »

Avec sa mère et son autre grande sœur aussi mais les enfants sont comme ça après tout. De même que Kozué était une gentille petite kitsune pleine de vie mais étant encore dans son sommeil, elle n'était pas d'humeur à se montrer souriante et pétillante. Mais il était temps de répondre à Amata. Parfois, elle disait avoir un/e seul/e Kami, parfois plusieurs. C'était juste un kami représenter différemment sur les statues, parfois renard, parfois non, tout comme son sexe était indeterminé.

« Notle Kami n'a pas une vlaie histoile comme la votle. Elle plotège ces telles depuis bien longtemps. Elle a de nombleux lôles aussi. Elle veille sul les foyers, sul les lécoltes ainsi que le commelce. Mais elle a aussi un lôle plus vénélé, plus... Coquin. Elle est pliée poul sa feltilité et cela fonctionne. La leine et sa femme sont passé il y a quelques temps, depuis, elles attendent un bébé glâce à nous. Nous plions tous les jouls poul l'en lemelcier, elles passent aussi tlès souvent, poul lemercier les kamis, ainsi que nous. Mais là où notle kami est coquine, c'est qu'elle veille aussi sul ce que les humains appellent la plostitution. Et dans ce sens, je plie notle kami comme elle veille sul moi le soil. »

C'était une façon de dire que son deuxième travail n'était pas aussi sage et spirituelle qu'ici mais avant d'avoir directement cette étiquette sur le front, elle préférait quand même donner plus de précision.

« Je tlavail dans un endloit où l'on selt de compagnie aux pelsonnes qui viennent se détendre, le plus souvent, ça se limite à ça mais si la pelsonne nous plaît et qu'elle donne assez d'algent, on lui offle un peu plus. »

Elle n'était pas gênée de parler de ça, il n'y avait pas de prostitution au sein de son clan, même si elle était jeune à l'époque, elle n'a jamais vu ça. C'est juste qu'à l'état sauvage, il n'y a pas cette notion de fidélité. L'amour, outre le fait de passer du temps avec son compagnon/sa compagne et sa famille, ça se limite à enfanter la même personne. Il n'était pas rare qu'un mâle ou une femelle aille voir ailleurs, tant que les bébés avaient les mêmes parents.

« D'ailleuls, notle nom de famille est celui de notle Kami, poul mieux lessembler aux humains. »

Oui un nom de famille, elles trouvaient ça étrange au début ? Tout comme leur nom typiquement Edorassien, là encore, c'était pour se fondre à eux, ce n'était pas leur vrai nom mais Kozué aimait bien l'idée d'avoir un autre nom alors leur mère à décidé que toute la famille aura un nom du pays, sans oublier leur racine. Peu importe la situation ou le sujet, Kanna semblait rester très souriante, sans gêne apparente, tout ce qu'elle venait de dire avait dû étonné Amata mais pour elle, qu'est-ce qui était bizarre ?
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Tek_Kitsune le octobre 18, 2017, 10:38:57 pm
La petite renarde m'a bien vu, mais elle ne m'accorde pas beaucoup d'attention. Son premier geste est de venir se blottir contre Kanna, enfouissant sa tête entre ses seins. Je regarde le mignon petit spectacle de ces deux sœurs discutant entre elles, la plus grande s'exprimant comme une humaine, la plus petite émettant juste des jappements. Finalement, Kozué finit par repartir dormir avec sa maman, Kanna m'explique alors que comme elle travaille le soir, sa petite sœur n'a pas beaucoup d'occasions de la voir.

« Forcément. »

Je me dis que, dans les mêmes circonstances, je ferais sûrement pareil, mais surtout pour pouvoir me blottir entre ses seins qui ont l'air bien moelleux.

Après ce petit interlude, Kanna me raconte l'histoire du kami de ce temple, qui semble être une protectrice avec de nombreuses champs d'activité, comme les récoltes ou les foyers, mais c'est aussi une coquine qui veille sur la prostitution et la fertilité. C'est d'ailleurs pour ça que la reine et sa femme sont venus dans ce temple.

« J'ignorais que les kamis approuvaient la prostitution. »

C'est une info intéressante, mais pas aussi intéressante que d'apprendre que Kanna travaille dans un cabaret où les filles dansent et servent en petite tenue. On peut même payer plus cher pour passer un moment intime avec les filles.

« Vraiment ? Et... où se trouve ce cabaret ? »

J'hésite à lui dire que je vais profiter de la soirée pour aller y faire un tour, je ne voudrais pas qu'elle pense que je suis une perverse, même si elle doit être habituée vu qu'Edoras est rattachée à Tekhos, et que les tekhanes ont une réputation de vicieuses partout sur Terra.

« Je dois dire que vous avez une vie plutôt unique Kanna. Prêtresse la journée et serveuse de cabaret la nuit... ça doit vraiment être passionnant. »

Évidemment, comme je parle de son travail, il semble logique qu'on parle du mien ensuite. Je m'en tiens à mon rôle de prêtresse itinérante, allant de ville en ville pour trouver des kitsunes à neuf queues et leur parler du Temple du Renard Blanc. Je ne dis pas un mot sur Tek_Neko ou Tek_Usagi, autant pour leur sécurité que pour la mienne. Notre conversation continue ensuite sur divers sujets, puis la porte de la chambre finit par s'ouvrir. Miyubi et Kozué, respectigvement la mère et la petite sœur de Kanna, sont réveillées. Je vais me présenter à la mère.

« Bonjour madame. Je m'appelle Amata Koitobi, je suis une prêtresse du Temple du Renard Blanc. Enchantée de vous rencontrer. »
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Miyubi Inari le octobre 22, 2017, 06:23:46 pm
Kanna expliqua donc tout ce qu'elle savait de ce temple, de l'histoire des kamis. C'est sûr qu'en débarquant ici, elles étaient toutes perdues, des divinités, des prières, tout ça était si nouveau pour elles. Mais être accueillis dans cette grande ville, aidé, par toutes ses personnes, elles pouvaient faire l'effort de croire en tout ça et d'aider les gens qui venaient ici. Avoir une divinité qui protège les prostitués était quand même étrange mais il ne faut pas oublier que la kami était à l'origine une renarde.

« Vous savez bien que nous avons le sang chaud poultant ! »

Dit-elle, amusée. Certes, Edoras n'était pas le genre de cité ou l'esclavagisme et la prostitution se voyait. Déjà, pas d'esclave, sur ça, les reines ont étés formels, même avant Hinata. Mais la prostitution se fait que dans des endroits fermés, pas dans les rues. Cela doit être un choix, pas une contrainte. Kanna souriait face à ses questions, indiquant simplement l'adresse, avec si elle le désirait la possibilité de l'accompagner en y allant ce soir, elle lui fera un petit prix d'amie vu que c'est une kitsune.

« Cloyez le ou non, la vie au cabalet est plus passionnante. Ici, on aide les gens, on plie, c'est souvent le même genle de loutine. Depuis que la leine et sa femme viennent, c'est un peu plus animé. Mais à mon tlavail, les gens ont tous des vies si diffélentes, amusantes ou tlistes. Cela ne m'empêche pas d'aimer mes deux tâches. »

Un peu plus tard, face à sa mère qui sortait de sa sieste avec Kozué dans les bras, Amata vint se présenter. La mère comme la petite était habillée, même si leur tenue n'était pas encore serrée au maximum, elles étaient au moins couvertes. Miyubi écouta, fatiguée mais avec un petit sourire avant de tendre sa petite dernière à sa fille avant de remuer des mains en faisant plusieurs signes.

« Ma mèle est enchantée aussi de vous connaîtle, elle vous souhaite la bienvenue en espélant que votle séjoul vous plaît ? »

Oui, ça pouvait surprendre de faire face à une muette mais Miyubi s'en était accommodé depuis. Ce n'était pas volontaire, cela était une blessure invisible sous son pelage, deux incisions sur le cou, au niveau des cordes vocales pour les couper. L'erreur de son mari pour avoir refusé de tuer un confrère lorsqu'ils étaient prisonniers. Miyubi observa son invité, observant aussi les nombreuses queues dans le dos d'Amata avant de remuer à nouveau les mains pour faire plusieurs signes à sa fille.

« Ma mère à un plofond lespect poul vous. Appalament, dans notle clan, plus une kitsune avait de queues, plus elle était lespectée même si cela était lale. »

Au moins, Miyubi avait entendu parler de cette rumeur, elle approcha sa main de ses queues avant de s'arrêter, montrant simplement les queues à Amata, Kanna précisant si besoin si elle pouvait les toucher ? Un pelage reste un pelage mais c'était un honneur de pouvoir toucher de nombreuses queues. Si Amata aurait été une furry, Miyubi se serait sûrement sentie plus honorée encore ! Non pas qu'une terranide était mal vue mais c'était moins authentique qu'une vraie furry. Entendant ça, Kozué se retourna vers leur invité, quittant les bras de sa sœur pour aller voir ça de plus près. Elle aussi avait une tenue de miko, touchant avec ses petites pattes, leur mère veillant à ce qu'elle ne fasse pas une bêtise.

« Pouquoi tu as plusieul queues ? Moi je n'ai que un queue ? »

Dit-elle en tournant sur elle-même. Du haut de ses quatre primtemps, elle avait encore du mal à parler mais vu son âge, on ne lui en voudra pas, elle apprenait autant le langage humain que kitsune après tout. Comme tout les enfants, elle était curieuse après tout.
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Tek_Kitsune le octobre 24, 2017, 08:09:08 pm
En voyant Miyubi, je m'attends à entendre une voix aussi douce et sauvage que celle de Kanna, mais au lieu de ça elle me fait des tas de signes avec les mains. Sa fille aînée traduit pour moi, c'est là que je comprends que Miyubi est muette.

Ah ben mince alors...

Bien sur j'ai envie de demander pourquoi, mais ça ne serait pas très poli, alors je me contente de lui répondre normalement.

« Je passe un très bon séjour, merci. Et je tiens à vous dire que votre temple est magnifique, vous en avez bien pris soin. »

Contrairement à Kanna, la mère kitsune n'est pas surprise de me voir avec neuf queues, elle explique même à sa fille que c'était un signe de respect dans leur clan. Beaucoup de terranides m'ont toujours traité comme une femme importante à cause de ça, mais je ne pense pas mériter ces égards juste parce que je suis née avec huit queues de plus que la normale.

Tout à coup, je sens des petites mains se poser sur mes queues. Je me retourne, et je vois la petite Kozué, interrogative devant autant de queues, laissant parler sa curiosité d'enfant.

Elle est trop mignonne !

Dressée sur ses petites pattes, vêtue de sa tenue de miko un peu trop grande pour elle, s'exprimant avec son accent sauvage, elle était à croquer. Je me mets à genoux et je lui caresse le sommet du crâne, entre ses deux oreilles pointues.

« C'est parce que je suis née comme ça. Et regarde ce que je peux faire grâce à ça. »

Je fais apparaître un orbe de magie au bout de chacune de mes queues, puis je leur fais prendre toutes les couleurs de l'arc-en-ciel, offrant à la petite kitsune un spectacle lumineux magnifique, qui fait briller ses grands yeux d'enfant.

« C'est joli hein ? »

Je prends un des orbes dans ma main et je le lui tends.

« Tiens, c'est un cadeau pour toi. »

Kozué est toute joyeuse, mais ma petite performance a aussi impressionné les deux autres kitsunes. Je crois qu'une petite explication s'impose.

« Plus les kitsunes ont de queues à la naissance, plus leur potentiel magique inné est grand. Autant vous dire qu'avec neuf queues, je suis pratiquement née pour être une magicienne. »

Puisque Miyubi est levée, ça pourrait être une bonne discussion de s'asseoir et de discuter de sa famille si inhabituelle autour d'une tasse de thé.
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Miyubi Inari le octobre 29, 2017, 06:25:08 pm
Même à l'état sauvage et même chez les clans voisins, jamais Miyubi n'avait vu de kitsune à neuf queues bien qu'elle savait que ça existait. Kozué s'en était approché aussi, là ou Miyubi touchait doucement en demandant, elle, elle caressa l'une des queue directement en posant sa petite question. Amata venait lui caresser la tête en lui arrachant un petit jappement de plaisir avant de lui montrer une chose incroyable avec ses queues en faisant un petit tour de magie. Enfin, c'était un grand mot mais avec ses queues, elle avait quand même réussi à faire des boules de lumières et même en rendre une solide pour l'offrir à Kozué. Même si elle était émerveillé par le spectacle et heureuse du cadeau, on pouvait la voir regarder sa queue qui remuait sans pour autant réussi à faire la moindre lumière au bout de sa queue.

« L'amouleuse à la leine aussi elle fait du magie. Mais elle fait pas avec la queue, elle en a pas en plus. »

Oui, lors de son passage ici, après être longtemps resté auprès de sa mère et de sa grande sœur, elles en étaient ressortie très heureuse et étaient rester un peu encore la famille, particulièrement les deux membres qu'elle n'avaient pas beaucoup vue. Et Kozué avait pu voir Shunya pratiquement de la magie, elle en avait été fascinée. Elle restait encore près d'Amata, jouant avec sa balle qu'elle mordillait un peu en observant toujours les queues de la kitsune invité pendant que les grandes personnes parlaient.

« Oui, la femme de notle leine possède un tatouage magique dans le dos, mais elle a un don incloyable pour ça. Je ne pense pas qu'elle poullait faire de mal, elle use sultout de magie blanche. »

C'était la base de sa vie même, aider les autres et si elle n'aurait pas rencontré leur reine, elle serait sûrement devenue une personne très importante en médecine ici. Rien ne l'empêchait de prendre cette voie mais maintenant que les deux femmes vont devenir maman, elles vont avoir beaucoup à faire. Kanna apporta une tasse de thé pour sa mère qui l'en remercia d'un signe de la tête en écoutant leur conversation. Tournée vers sa fille, elle agitait de nouveau les mains pour communiqué avec elle, chose que Kanna traduisait aussitôt.

« Ma mèle pense que vous devliez aller lendle visite à la leine, du moins sa femme. Elle poullait vous aider si jamais vous avez un conseil magique à lui demander ? »

Jamais Amata n'avait parlé de chercher un conseil magique mais Miyubi préférait quand même le lui dire, ça ne coûtait rien de savoir ça si un jour elle a besoin d'aide sur un sujet magique ?

« En plus, elle adole les kitsunes alols vous selez la bienvenue ! »

Cela concernait surtout la reine qui se faisait un plaisir de kidnapper Kozué à chaque fois qu'elle venait ici. La benjamine de la famille était si mignonne mais pour Hinata, qui raffole des kitsunes, c'était pire !

« Vous platiquer quel genle de magie ? »

Mise à part faire des balles de lumière ?
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Tek_Kitsune le novembre 01, 2017, 08:08:43 pm
Je regarde avec amusement Kozué prendre la balle de lumière entre ses petites pattes avant d’essayer de faire de la magie avec sa queue. Entre deux mordillements sur la balle, elle me dit que la femme de la reine locale fait aussi de la magie, mais elle c’est une humaine. Kanna ajoute que cette femme possède un tatouage magique dans le dos, et qu’elle pratique surtout la magie blanche. Miyubi me conseille d’aller la voir si j’ai besoin d’un conseil en magie.

Franchement, si quelqu’un doit recevoir des conseils, c’est pas moi.

Sans vouloir me vanter, depuis que les nanites ont fusionné avec mon corps et amplifié mes pouvoirs magiques, je me sens assez puissante pour vaincre une armée à moi tout seul. D’ailleurs, c’est ce que je serais peut-être amené à faire dans ma traque de Tek_Neko. Par contre, je pourrais être tenté d’aller rendre visite au couple royal pour voir si la reine est vraiment une adoratrice des kitsunes. La discussion arrive ensuite sur la nature de mes pouvoirs.

« Je fais de la magie élémentaire. J’accumule les forces de la nature et je leur donne ces formes d’orbe, ensuite je peux les utiliser comme bon me semble. Par exemple, un orbe rouge contient la puissance du feu, je peux m’en servir pour cuire un plat ou pour allumer un grand feu qui tiendrait les bêtes sauvages à distance. »

Mieux vaut ne pas leur parler de tous leurs usages guerriers qu’on pourrait en faire, en tant que prêtresse je suis censée être une femme pacifique et emplie d’amour. Je ne leur parle pas des nanites parce que personne ne doit savoir, mais c’est grâce à ça que j’ai pu solidifier la balle de lumière que j’ai donné à Kozué.

« C’est très pratique comme magie parce qu’elle me permet de faire presque tout ce que je veux. Je me rappelle qu’une fois, j’ai utilisé plusieurs orbes bleus pour faire pleuvoir sur un large territoire et éteindre un feu de forêt. »

Un grand moment que celui-ci.

« Mais assez parlé de moi. J’aimerais en savoir plus sur vous et sur votre famille. »

Et rien de tel pour ça que de poser mes questions à la mère de la famille.

« Miyubi, j’ai déjà vu Kanna et Kozué, mais est-ce que vous avez d’autres enfants ? »

Elle communique tellement facilement en mimant à Kanna que j’en oublie presque qu’elle est muette.
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Miyubi Inari le novembre 05, 2017, 06:22:29 pm
Faire la connaissance de cette kitsune à neuf queues était presque unique, même si elle disait que ce n'était pas si rare, jamais elles n'en ont vue en chair et en os. Juste entendu dans quelques récits au sein de leur clan. Alors la voir faire de la magie était assez incroyable, tant pour la mère que pour ses filles. Amata leur racontait la façon dont elle utilisait ses sphères et leurs propriétés pour les utiliser bon escient, ce qui était bien. Ça devait être quelque chose de les voir vraiment en action pour juger un peu comment cela se passe mais elles en vont pas allumer un feu uniquement pour voir comment fonctionne la sphère bleue. La curiosité continua et elle désirait en apprendre plus sur la famille, à commencer par savoir si Miyubi avait d'autres enfants ? Quand on regarde Kanna et Kozué, il y avait un bel écart entre les deux âges après tout. Kanna n'avait pas besoin de regarder sa mère, elle pouvait très bien parler de sa petite sœur, ce n'est pas comme si elles ne s'entendaient pas.

« J'ai une petite soeul, une deuxième plutôt qui est plus glande que Kozué. Elle s'appelle Nozomi et actuellement, elle suis des couls en ville pour mieux éclile et maîtliser la langue. »

L'écriture d'Edoras était bien compliquée et il y avait encore bien des mots de la langue humaine que la petite famille ne pouvait pas comprendre. Quand c'est simple, il n'y a aucun souci mais parfois, elles doivent chercher à savoir ce qu'un mot peut vouloir dire. Kanna travaillant un peu ici et au club le soir, Miyubi devant gérer le temple et sa petite famille et Kozué étant trop petite, c'était Nozomi qui devait apprendre le plus pour elles. Pas le meilleur des choix cela dit. Car si la petite famille semble heureuse et épanouis, Nozomi avait une certaine rancœur envers le peuple humain, après avoir été enfermé si longtemps et avoir subi tout ça, c'est normal de ne pas être très confiante envers eux. Bien que ce soit aussi des humains qui les ont sauvé. Donc sans être hostile pour autant, elle n'était pas la première à tendre le bras. Concernant les terranides, ça allait mais c'était surtout les furry comme elles, elle n'avait rien contre un peuple couvert de poil ou d'écailles. Mais Amata verra bien Nozomi une fois de retour, étant une terranide kitsune, elle ne sera pas très hostile mais pas la plus accueillante non plus.

« Lols de la plochaine début d'école... » le terme rentrée des classe lui étant encore un peu inconnu. « ce sela Kozué qui devla y aller et applendle des choses. »

En disant cela, Miyubi observa sa petite dernière avec une petite lueur de tristesse dans le regard. C'était sa petite dernière et bien qu'elle avait compris à quoi sert une école, elle avait du mal à se séparer de ses enfants. Passe encore pour Kanna et Nozomi, dans leur clan, vu leur âge, il serait normal de leur laissé un peu plus d'indépendance mais Kozué était si petite. Kanna tendait la main vers sa mère, caressant sa main avant d'échanger quelques mots dans leur langue natale, des jappements pour certains, des mots pour d'autres.

* Ne t'inquiète pas, tu vas t'y habituer et au début, ce n'est que le matin. *

Entendant et comprenant que sa mère n'était pas celle qui voulait l'y emmener au plus vite, Kozué retourna dans ses bras pour s'y blottir avec sa petite balle, jappissant contre elle, qui léchait tendrement sa bouille d'amour pour profiter au plus de sa petite chérie.

« Et vous Amata-san, vous avez une famille à qui lendle visite ? »

Sinon oui, comme tout le monde elle avait des parents, peut-être des frères et sœurs.
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Tek_Kitsune le novembre 08, 2017, 10:42:08 pm
Kanna m’explique qu’elle a une autre sœur cadette, plus âgée que Kozué, qui s’appelle Nozomi. Actuellement elle est à l’école, mais j’aurais peut-être l’occasion de la voir quand elle rentrera. On approche de la fin de la journée, je peux bien rester encore un peu pour la voir. Puis la mère et la fille entament une petite conversation en parallèle. De ce que je comprends, Miyubi est triste de se dire qu’elle devra laisser Kozué aller à l’école lors de la prochaine rentrée des classes. Je comprends un peu ce qu’elle ressent, c’est dur de voir les gens qu’on aime s’éloigner de nous, et ça doit être encore plus dur quand c’est un de nos enfants. D’ailleurs, Kanna en vient à m’interroger sur ma propre famille.

« Oh… eh bien… mes parents vivent dans un village des Terres Désolées. Je n’ai ni frère ni sœur et… je ne suis pas rentrée chez moi depuis très longtemps. »

Et je ne suis pas pressée d’y retourner. Depuis le jour de ma naissance, mes parents m’ont toujours traitée comme une poupée de cristal, qui se briserait si elle n’était pas en permanence observée et cajolée. Je ne leur en veux pas de m’avoir donné de l’amour, en revanche je leur en veux de m’avoir isolée et traitée comme si j’étais différente des autres enfants. C’est pour ça que je me suis enfuie. Ça fait tellement longtemps maintenant… peut-être qu’ils ont eu d’autres enfants. Même si je rentre chez moi, je ne sais pas comment ils m’accueilleront après tout ce qui s’est passé. Enfin, mieux vaut ne pas trop y penser. Je décide de changer de sujet.

« Vous permettez que je reste ici le temps que Nozomi revienne ? Je sais me faire toute petite. Je peux même vous aider à faire un peu de ménage si vous voulez. »

Je vois bien qu’elles sont gênées de me faire travailler ici alors que je suis leur invitée, mais je suis une femme d’action, je n’aime pas rester assise sans rien faire. Du coup, entre deux tasses de thé, je donne un coup de main à Miyubi et Kanna pour l’entretien du temple et je joue avec Kozué. Cette petite est trop mignonne, et la voir grignoter la balle de lumière que je lui ai donné comme le ferait un renardeau sauvage… c’est trop chou ! Je ne résiste pas à l’envie de lui faire des câlins, on dirait une grosse peluche qui fait des jappements.

Il s’écoule bien une heure ou deux avant que Nozomi ne rentre finalement chez elle. Le soleil commence à décliner, ses teintes jaunes et oranges éclairent le temple d’une magnifique façon et projettent des ombres sur le sol. Je vais à la rencontre de la jeune kitsune en compagnie de Kanna et Miyubi.

« Bonjour. Tu dois être Nozomi. Enchantée de te rencontrer. Je m’appelle Amata Koïtobi, je suis une prêtresse venue du Temple du Renard Blanc. J’espère qu’on pourra s’entendre. »
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Miyubi Inari le novembre 13, 2017, 08:42:28 pm
Les renardes buvaient paisiblement leur thé en tenant compagnie à leur invité, le temple était calme pour le moment et pas de panique en cas de visite, elles avaient un bon odorat pour savoir si quelqu'un pénétrait dans le temple. Écoutant Amata, Miyubi intervint suite à sa réponse, dictant à sa fille avec ses mains, ce qu'elle devait lui dire.

« Vous devliez levoil vos palents, un enfant manque toujouls à ses palents. »

Kanna était assez grande pour habiter seule mais elle restait avec sa mère. D'une part car elles étaient libres que depuis quelques mois mais aussi car son départ causera bien des tracas à sa mère. Elle préfère encore rester en sa compagnie pour le moment. Mais suite à son autre question, Kanna n'avait pas besoin de voir sa mère pour trouver la réponse, elle trouvait la question assez amusante.

« Vous êtes notle invité, ce selait même malpoli de paltil maintenant. »

Amata devra certainement manger avec elles et si elle en a besoin, elles ont un autre futon pour la faire dormir ici si elle le souhaite. Continuant d'échanger quelques mots ensemble, les deux femmes tentaient d'éviter qu'Amata ne les aide mais si elle le faisait, c'était de très petites choses. Au moins, Kozue jouait avec elle pour l'occuper, venant parfois embêter sa mère et sa sœur. Leur façon de jouer avec elle pouvait avoir un côté effrayant pour les gens d'ici car elles n'évitaient pas à montrer leur dent et à mordre ses cheveux. Mais c'était des kitsunes sauvage à l'origine, Kanna et Nozomi jouaient ainsi étant jeunes, en venant même avec leurs mains, sans user des griffes. Mais bon, mordre des cheveux aussi long ne faisait pas mal. Quand la kitsune manquante arriva, Amata était venue avec elles pour l'acceuillir mais ce fut Kozué la première à rejoindre sa sœur en lui sautant dans les bras. Sa grande sœur l'accueillait en souriant, avant de voir sa famille ainsi qu'une inconnue qui se présenta à elle.

« Salut. »

Ce fut la seule chose qui sortait de sa bouche, loin d'avoir le sourire de sa mère ou la joie de vivre de ses sœurs. Elle commença à continuer son chemin avant que sa mère ne lui barre la route en parlant avec elle. Elle avait beau être muette, ses gestes étaient un brin plus vif que depuis le début, soulignant un certain mécontentement. Après quelques échange gestuelles et dans leur langue natale, elle se retourna à nouveau vers Amata.

« Soyez la bienvenue ici. »

Gardant sa petite sœur avec elle, elle allait dans leur chambre – le temple n'était pas grand, surtout la partie famille alors elles avaient une chambre pour quatre. Kozué entrerait à l'école à la prochaine rentrée et bien que l'école n'était pas une chose que Nozomi aimait grandement, elle n'était pas contre aider sa petite sœur. Peut-être pour éviter que les enfants ne se moque de son accent ? En tout cas, Miyubi échangea rapidement quelques « mots » avec sa fille avant que Kanna ne retourne vers leur invitée.

« N'en voulez pas à Nozomi, elle a toujouls du mal à s'ouvlil aux autles, en dehols de nous, elle ne cause pas beaucoup. Même si vous êtes une kitsune, vous galder une appalence tlès.... humaine. Aplès avoil tlavelsés tout ça, Nozomi a galer une celtaine... hum... colèle contle les humains. Ce n'est donc pas votle faute, ne vous en inquiétez pas. »
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Tek_Kitsune le novembre 15, 2017, 09:43:22 pm
Après avoir vu Kanna et Kozué, je dois dire que je suis un peu surprise de voir avec quelle indifférence Nozomi me salue. Même sa mère, bien que muette, me paraît plus bavarde. Alors que la renarde commence à partir, Miyubi lui barre la route et se met à lui parler en signant. Et vu comment elle gesticule, elle n'est pas contente. Après une brève discussion entre la mère et la fille, cette dernière me salue à nouveau, d'une façon à peine moins glaciale, puis emmène sa petite sœur avec elle. Kanna vient s'excuser pour le comportement de sa sœur, apparemment elle n'aime pas beaucoup les humains, et mon apparence est plus proche de l'humain que de l'animal, alors elle ne me fait pas confiance.

« Pas de problème, je comprends. »

Je ne vais pas la juger pour si peu, ce serait vraiment méchant.

« Bon, le soleil va bientôt se coucher, je ferais mieux de rentrer moi. Miyubi, encore merci pour votre accueil. Kanna, on se revoit ce soir au cabaret. »

Mais elles ne me laissent pas partir comme ça, elles veulent que je reste pour le dîner.

« Merci mais je crois que j'ai assez abusé de votre hospitalité pour aujourd'hui. »

Nous avions dépassé le cadre officiel d'une rencontre entre prêtresses, mais elles insistaient quand même pour que je partage leur repas. Et comme ça n'aurait pas été très poli de refuser, je finis par accepter.

« Dans ce cas, je reste. Merci à vous. »

Je rejoins les kitsunes dans leur salon et je leur donne un petit coup de main pour préparer le dîner, bien qu'elles me répètent que je suis leur invitée et que je n'ai pas besoin de les aider. Du coup, je finis par les laisser pour aller voir ce que font Nozomi et Kozué. Elles sont dans leur chambre et jouent ensemble tout en travaillant leur diction. Comme je sens que Nozomi ne veut pas que je m'approche, je décide d'aller faire un tour dehors et respirer un peu d'air frais. Cet endroit dégage une atmosphère de calme et de paix accompagnée d'une pointe de sensualité, je peux presque sentir la présence chaleureuse du kami de ce temple.

Après une petite dizaine de minutes à tourner entre l'extérieur et la petite famille de Miyubi, le dîner est servi.
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Miyubi Inari le novembre 19, 2017, 07:41:12 pm
On ne pouvait pas être étonné, il y avait toujours une exception dans les familles, ici, c'était Nozomi. Puis si on sait en détail ce qu'elles ont vécu, on ne peut pas clairement en vouloir à cette jeune kitsune d'avoir une dent contre la race humaine. Si Amata a voulu fuir, Miyubi s'interposa en expliquant à sa fille ce qu'elle devait dire. Étant invitée, elle n'allait pas fuir comme ça, pas sans avoir mangé ! Si après elle veut profiter un peu de la ville avant de retrouver Kanna à son travail, peut-être mais elle ne quittera pas cet endroit sans manger ! Non seulement, elle était une prêtresse mais aussi une renarde à neuf queues, pas question de lui faire honte ! Ce qu'elle faisait était bien petit contrairement à la petite famille, les adultes aidaient aux repas, les plus jeunes – bien que Nozomi était presque une jeune femme – jouaient se cultivaient.

Cette dernière gardait toujours Amata à l'œil, dommage que la pauvre Kitsune ne soit pas entièrement renarde, sinon elle l'aurait sûrement accueillit aussi chaleureusement que les trois autres membres de la famille. Mais une fois le repas prêt, la famille et leur invité se réunissait. Miyubi avait glissé deux mots à ses cadettes avant qu'elles ne reviennent comme il y avait une invitée. Le temple était fermé à cette heure de la journée, les habitudes avaient la vie dure et comme Amata avait pu voir lors de leur sieste, les kistunes vivaient dans le plus simple appareil, et au repas aussi. Mais comme elle était là, tout le monde avait encore sa tenue de Miko, sauf Nozomi. Ayant été à prendre des leçons, elle avait une tenue plus civile qu'elle conservait aussi lors du repas. Tradition d'Edoras, la famille mangeait avec des baguettes, même si tout le monde n'était pas habitué. Un repas aussi classique mais quand même nourrissant. Du riz, quelques légumes et morceaux de viande.

Kanna et Nozomi arrivaient à se débrouiller avec les baguettes et Miyubi avait encore un peu de mal, bien qu'elle connaissait la façon dont les tenir. Le plus drôle et le plus adorable restaient Kozué qui tentait tant bien que mal de se débrouiller en grognant lors de ses échecs en se vengeant en mettant la truffe dans son bol pour quand même manger un peu à chaque essai. C'était chou.

« T'es habitué à mangé comme ça ? » Jeune et clairement la petite rebelle de la famille, Nozomi n'avait pas la politesse de sa sœur et de sa mère qui, même muette, on en comprenait la politesse qu'elle dégageait. « Manger comme ça, comme eux ? Tu tlouve pas que ce selait mieux de manger nolemalement ? »

Au moins elle bavardait avec Amata même si elle la testait un peu. Pour elles, normalement était une façon sauvage ou les assiettes et les baguettes n'auraient aucune utilité, étant jeune, Nozomi et Kanna mangeaient à même les pattes en croquant à pleine dents mais elles sont civilisé à présent. Mais contre toute attente, c'était Kozué qui répondait avant leur invitée et sa réponse ne manquait pas de vérité et d'humour.

« Moi, j'aime manger avec nos pattes ! Aplès, je m'essuie dans les poils et quand maman me lave, elle veut me manger ! »

Mignon mais pas très propre. Enfin, ça restait une enfant donc on excusait cette pratique car même sans baguettes, elles essuieraient leurs pattes dans un chiffon, à la limite une fois les avoir bien léché si la viande était juteuse par exemple. En vérité, Nozomi n'avait rien contre Amata mais, elle flairait une chose étrange. Si elle peut, avant son départ, elle aurait deux mots à échanger avec elle, soit elle était un peu parano, soit elle avait raison.
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Tek_Kitsune le novembre 22, 2017, 11:03:45 pm
Autour de la table, on mange avec des baguettes, une tradition typique d'Edoras. Évidemment, n'étant jamais venue dans cette région auparavant, je suis à peu près aussi adroite avec ça que si je voulais manger avec des gants de boxe. Lors de mon déjeuner de ce midi, je m'étais renversée de la nourriture partout, et j'avais quitté le restaurant en ayant pris la honte de ma vie. Heureusement, j'ai eu le temps de penser à une astuce pour mon prochain repas : je tiens les baguettes comme il faut dans ma main, et au moment d'attraper la nourriture, je coince juste l'aliment entre les baguettes et je le soulève grâce à un fin nuage de nanites invisible à l’œil nu. De cette façon, je mange avec des baguettes sans passer pour une andouille. Mais autour de la table, je vois que je ne suis pas la seule à avoir du mal : Miyubi s'en sort mais se rate quand même à une ou deux occasions, et Kozué multiplie les échecs en grognant à chaque fois qu'elle laisse s'échapper la nourriture, puis se venge en mettant la truffe dans son bol. Mais bon, comme elle est petite et mignonne, c'est moins ridicule que si c'était moi.

Au milieu du repas, Nozomi m'interroge pour savoir si je suis habituée à manger comme le font les humains, et si ce ne serait pas mieux de pouvoir manger avec les mains.

« J'ai grandi en apprenant à manger avec des couverts, alors je suis plutôt habituée. Je n'aime pas trop manger avec les mains. »

En tout cas, j'apprécie que cette petite rebelle essaie de faire la conversation avec moi, peut-être qu'on va réussir à s'entendre finalement. Kozué, elle, répond qu'elle aime manger avec ses pattes parce qu'après elle se nettoie les mains dans ses poils, et que sa maman essaie de la manger quand elle la lave. Cette petite est vraiment trop chou.

« Avec une frimousse aussi mignonne, moi aussi j'aurais envie de te manger Kozué. »

J'imagine que sa mère continue de la laver avec sa langue comme le font les animaux avec leurs petits. Elles ont beau vivre dans une cité, ces kitsunes n'ont jamais vraiment du abandonner leurs instincts sauvages.

Nous continuons le repas dans une bonne ambiance, je déguste ce que Miyubi a préparé et je m'en lèche les babines. C'est encore meilleur parce que l'on sent que ç'a été fait par une mère aimante. De temps en temps, je jette de discrets coups d'œil vers Kanna et son superbe décolleté, en prenant bien garde que Nozomi ne me surprenne pas. La dernière chose dont j'ai besoin, c'est de renforcer son hostilité. Une fois le repas terminé, je pose les baguettes et je remercie la mère de famille.

« Merci pour ce délicieux repas Miyubi, et merci pour votre hospitalité, mais je crois que je me suis assez imposée pour aujourd'hui. »

Elle a beau me répéter que je ne me suis pas imposée du tout, que ça lui fait plaisir de m'avoir ici, je pense quand même qu'il est temps que je laisse la petite famille tranquille. De toute façon, je les reverrai sûrement dans peu de temps, déjà parce que je vais me rendre ce soir au cabaret où travaille Kanna, et ensuite parce que je compte bien revenir les voir demain. Leur accueil et le charme de ce temple méritent plus qu'une visite, et demain je ramènerai des offrandes pour leur kami.

« Kanna, on se revoit ce soir. Nozomi, Kozué, j'ai été ravie de vous rencontrer. »
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Miyubi Inari le novembre 26, 2017, 08:41:45 pm
Le dîner allait donc commencer avec leur invitée et si tout semblait bien se passer dans ce silence de soirée, Nozomi venait questionner leur invité en sachant comment elle mangeait, voulant ainsi savoir si elle avait été habituée à manger comme les gens des villes ou comme une terranide ? Amata avoua avoir l'habitude de manger avec des couverts, ce fut Kozué qui y mit son grain de riz en se plaignant que sa mère voulait la manger quand elle la lavait, vu qu'elle essuyait ses pattes sur sa fourrure quand elle mangeait avec les pattes. Amata blaguait même en étant d'accord avec Miyubi pour manger Kozué mais la petite frimousse ne se lassait pas faire en jappant, que l'on pourrait traduire par un « Mais ! » dans leur langage. Bien sûr, cela faisait rire la table avant que le repas ne reprenne, laissant donc cela de côté sans que Nozomi n'ajoute autre chose.

Une fois terminé, Amata prenait congé en désirant vouloir partir même si Miyubi et Kanna l'invitait à rester encore un peu mais ce serait impoli de trop insister selon les coutumes d'Edoras. Miyubi s'inclinait poliment, Kozué ne répondit pas ou uniquement en souriant, quant à Kanna, elle imita sa mère avec un sourire plus charmeur peut-être. C'est à peine si Nozomi avait fait signe de la tête mais elle n'allait pas la laisser partir si facilement. Alors que la petite famille commençait à reprendre un train de vie normale et pour preuve, Kozué commençait déjà à se dévêtir en se dirigeant vers le bain, il était l'heure de faire sa toilette, tant en petite fille d'Edoras qu'en petite Terranide avec sa maman. Kanna s'occupait des tâches habituelles du soir avant de se préparer, elle pouvait aider sa mère dans leur quotidien. Nozomi aussi avait des choses à faire mais si elle était absente, ce n'était pas qu'elle était déjà au travail, elle était sortie. Pas comme une fille de son âge pour prendre l'air et voir de potentiels amis, non, elle avait un autre projet.

Grimpant sur le toit, elle reniflait l'odeur d'Amata, elle n'était pas bien loin de toute façon. Silencieusement, elle était là, à quelques mètres d'elle alors que la kitsune était sur le toit, elle avait dans sa main une pierre récupérer près de l'entrée. Elle visa, faisant attention à viser à côté, elle ne voudrait pas la blesser si jamais ses idées étaient fausse et en jetant la pierre, même à côté, Amata avait esquivé. Même en terranide, sentir un caillou foncé sur soi n'était pas normal, pas pour une kitsune du moins. Le regard de Nozomi se fut plus dur alors qu'elle descendait du toit en avançant vers Amata, pas directement vers elle mais plutôt en lui tournant autour, comme beaucoup de fauves. Son poil était légèrement hérissé, c'étaient surtout ses pattes, ses doigts bien écartés laissant apparaître ses griffes, chose qu'on ne fait pas attention en temps normal.

« Je me disais bien que tu n'étais pas nolmal... Ma mèle et ma glande soeul te font peut-êtle confiance mais pas moi... Lépond-moi flanchement Amata... Qui est-tu ? Sache que si tu attile les ennuis sul ma famille, je selais loin d'êtle gentille avec toi... »

Nozomi cherchait juste la vérité, faisant attention à ce que sa famille soit en sécurité. Elle était la plus froide de la famille et apparemment la plus sauvage mais ce n'était pas sans raison. Elle ne voulait pas de mal à Amata, juste la vérité et savoir si sa venue faisait courir un risque à sa famille, uniquement ça. Elle était libre de faire ce qu'elle voulait après.
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Tek_Kitsune le novembre 29, 2017, 06:37:52 pm
Je me mets tranquillement en route vers l’hôtel où je suis installée, mais après quelques minutes, j’ai le sentiment qu’on m’observe. J’envoie mes nanites en repérage, et je finis par voir Nozomi qui m’a prise en filature. Au début, j’ai envie de me retourner et d’aller la voir pour avoir des explications, mais ça ne ferait que la rendre plus méfiante à mon égard. Du coup, je décide de la laisser faire. De toute façon, je n’ai aucun problème à ce qu’elle voie dans quel hôtel je loge. Je marche encore quelques mètres, puis tout à coup Nozomi envoie une pierre dans ma direction. Je l’esquive par réflexe, et ce n’est qu’après que je réalise que j’ai fait une erreur. Maintenant, cette petite teigne de renarde sait qu’il y a quelque chose de bizarre chez moi, et ça la rend encore plus méfiante et agressive à mon égard. Elle sort de sa cachette et vient me tourner autour, poil hérissé et griffes dehors. Elle veut des réponses, et malheureusement je ne peux pas les lui donner. Je dois noyer le poisson.

« Je suis une prêtresse avec de grands pouvoirs magiques Nozomi, c’est facile pour moi de sentir arriver un caillou. Quant à qui je suis, je te l’ai déjà dit : je suis Amata Koïtobi, prêtresse du Temple du Renard blanc. Je suis en voyage pour découvrir Terra et visiter d’autres temples, voir comment font les autres prêtresses. Je ne suis une menace ni pour toi ni pour ta famille. Tout ce que je voulais en entrant chez vous, c’était faire votre connaissance. »

En mélangeant vérité et mensonge, j’espère réussir à la convaincre. J’ai bien compris qu’elle n’est méfiante que parce qu’elle veut protéger sa famille, et je respecte ça, mais si je lui dis la vérité, là elles seront vraiment en danger. L’existence des nanites est l’un des secrets les plus sensibles du gouvernement tekhan, et ils sont prêts à tout pour le cacher, d’autant plus que ce projet a déjà connu deux gros échecs. Si je mets la famille de Miyubi dans la confidence et que ça arrive aux oreilles de mes employeurs, ils me feront arrêter ainsi que la famille de kitsunes, peut-être même qu’ils ne prendront pas la peine de nous faire passer par la case Prison et enverront directement des assassins. Je dois impérativement éviter ça.

« J’espère que ce manque de confiance n’a rien à voir avec le fait que je vais voir ta sœur ce soir. »

Peut-être qu’en plus de vouloir protéger sa famille, Nozomi n’apprécie pas que je fasse des avances à Kanna. La kitsune s’offusque et peste en disant que ça n’a rien à voir, c’est là que je me dis que j’ai un bon moyen de l’éloigner. Si je la fais sortir de ses gonds, elle voudra s’en aller pour ne plus me voir.

« Tu sais, même si Kanna et moi finissons par nous rapprocher, ça ne veut pas dire que je vais te voler ta sœur. Et puis, si j’entre dans votre famille, on deviendra plus proches. Ça ne te plairait pas ? »

Cette fois, je l’ai vraiment énervée. Et tant mieux, parce qu’elle ne me parle plus du tout des choses étranges que j’arrive à faire. Je lui donne le coup de grâce.

« Allez, un petit câlin. »

Elle me repousse et grogne un bon coup avant de s’en aller. Je sens que ça ne va pas améliorer nos rapports, mais au moins elle restera en vie. Je tourne les talons et me remet en route vers mon hôtel pour manger et me reposer au vu de la longue soirée qui m’attend.

A la nuit tombée, je sors et me rend au cabaret que Kanna m’a indiqué. J’entre et vais directement voir l’hôtesse à l’accueil.

« Bonjour, je voudrais voir Kanna s’il vous plaît. »
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Miyubi Inari le décembre 03, 2017, 07:47:50 pm
C'était louche. Qu'une prêtresse d'un autre temple vienne les saluer, pourquoi pas. Mais une kitsune à neuf queues, civilisé, ça lui sautait à la truffe. C'était trop louche. Elle avait donc suivit Amata et c'était un peu avant la sortie de leur temple qu'elle avait retrouver la kitsune, jetant une pierre près d'elle, sans la viser qu'elle vit ses soupçons prendre forme. Elle ne comptait pas la combattre, si ce que ses parents lui ont raconté est vrai, avec sa magie, elle n'avait aucune chance face à elle. Mais elle devait vérifier ses soupçons. Cette dernière tentait bien de lui dire qu'elle n'était que prêtresse et qu'elle était plus ou moins en pelerinage mais ça ne prenait pas. Ses parents lui ont toujours dit qu'un kitsune a neuf queues était respecté au-delà du raisonnable, ayant presque un aspect divin dans un clan. Presque en chef de clan, il avait tout ce qu'il désirait et sa tâche envers la meute était de les protéger, ses pouvoirs lui donnant un net avantage. Alors pourquoi elle était simplement prêtresse ? On pourrait même voir ça louche qu'une kitsune, prêtresse arrive comme par hasard dans un temple tenue par des kitsunes ! Mais elle était du temple du renard blanc donc c'était assez logique.

Quand elle a mentionner le fait qu'elle allait voir sa sœur ce soir, son regard se durcit un peu plus. Non pas que Nozomi était jalouse que quelqu'un aille la voir ou qu'Amata n'ai pas plutôt des vues sur elle mais elle trouvait ça idiot de mettre ça sur le terrain. Ça n'avait rien à voir !

« Dis pas n'impolte quoi ! »

La voilà qu'elle racontait des bêtises, lui voler sa sœur, devenir une seule et même famille ? Sa sœur faisait ce qu'elle voulait mais elle espérait la voir en couple avec un ou une kitsune furry, comme eux. Elle n'a rien contre les kitsunes humains, comme elle mais elle a toujours cette horreur des humains alors plus une chose n'a pas l'air humaine, mieux c'est. Pour seule réponse à ses bêtises, son sourire était toujours plus carnassier et méchant alors quand elle se rapprocha, quémandant un câlin, elle bondissait vers le toit, lâchant un « Imbécile » dans sa langue natale, difficile à dire si cette insulte était pour Amata ou elle-même ? En tout cas, Nozomi laissait la kitsune tranquille.

Mais une fois la soirée venue, le cabaret battait déjà son plein, des tas de personnes, hommes et femmes se réjouissait de passer une soirée en charmante compagnie. Dedans, les hôtesses avaient des kiminos, long ou court, laissant quelques ouvertures ou bien fermé, Edoras restait fidèle à ses coutumes, même ici. Alors à la venue de la jeune femme kitsune, elle observa ses notes en souriant.

« Kanna-san nous a avertis de votre venue, allé vers le fond, elle se trouve dans l'un des coins VIP. »

Si la salle ressemblait vaguement à un restaurant ou moult demoiselles gloussaient autour de clients en dégustant de l'alcool, le coin VIP avait des coins plus confortable caché par des paravants mais ça n'était pas une raison pour faire des galipettes, après tout, c'était encore un autre service ça. Kanna n'avait pas sa tenue de miko mais un kimono tout aussi beau et ouvert, laissant bien voir sa poitrine, même si elle était caché, ce qu'il fallait pour pas ne pas trop en montrer.

« Tu en as mis du temps à venil. »

Kanna ignorait ce que sa sœur avait été faire, évidemment elle n'allait pas le chanter sur tout les toits. Mais Kanna lui laissait une place à côté d'elle sur la banquette en cuir.

« Tu veux boile quelque chose ? »

Évidemment, son rôle d'hôtesse était de faire consommer sa cliente pour lui faire dépenser de l'argent, plus elle dépensait, mieux c'était. Mais en tant que Kitsune et prêtresse, elle lui faisait une petite fleur.

« Fais-toi plaisil, je paie le plemier velle. Il faut bien se détendle aplès tout. »

Ici, pas de petite kitsune qui risque de pointer le bout de sa truffe, donc toutes caresse était le bienvenu mais pour aller plus loin, ça coûteras une certaine sommes à Amata. Kanna travaillait après tout. Kanna ne faisait que rester près d'elle, ignorant si Amata était ici poliment ou pour faire plus ample connaissance mais elle sentait un petit quelque chose quand même... Une terranide sentait des choses que les humains ne sentent pas, ça s'appelle des phéromones. Alors notre belle prêtresse en dégageait ou non ?
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Tek_Kitsune le décembre 06, 2017, 07:41:52 pm
La femme à l’accueil me redirige vers le coin VIP, apparemment Kanna l’a prévenue de mon arrivée. En passant, je vois tout autour de moi des hommes et des femmes en compagnie de jolies serveuses dans des kimonos edorassiens plus ou moins ouverts. Une fois arrivée dans mon petit carré VIP, couvert par des paravents pour plus d’intimité, je découvre Kanna elle aussi vêtue d’un kimono avec une belle ouverture au niveau de la poitrine pour un superbe décolleté.

« Ouah… ça change de ta tenue de miko. »

Elle me signale que j’ai pris mon temps pour venir, je n’ose pas lui dire que c’est en partie du à Nozomi, je me contente de m’excuser rapidement et je m’installe sur la banquette en cuir, à côté d’elle. Elle décide de m’offrir le premier verre, alors je jette un rapide coup d’œil à la carte.

« Hhhmmm, voyons… Ah, je vais prendre une liqueur de cerise. »

En attendant mon verre, j’échange quelques mots avec Kanna tout en caressant sa fourrure. Je garde mes mains loin de ses zones sensibles, d’après ce que j’ai compris il faut payer un supplément pour ça. Quand ma commande arrive finalement, je prends le verre et je le lève en regardant Kanna.

« Alors… trinquons à cette soirée. »

J’avale une première gorgée, et je sens la liqueur me remuer les entrailles.

« Ouah, c’est fort ce truc ! »

En temps normal, les nanites qui circulent dans mon corps me protègent contre toute forme d’empoisonnement en éliminant les substances nocives, y compris l’empoisonnement à l’alcool. Mais si je veux éviter que la kitsune ne se pose des questions, je dois laisser la boisson me monter à la tête tout en prenant garde à ne pas boire jusqu’à en devenir bavarde, j’ai trop de secrets à garder.

« C’est fort mais… c’est bon. »

Je mets quelques minutes entre chaque gorgée pour tenter d’atténuer le choc, mais l’alcool est vraiment fort et je n’ai plus l’habitude de ses effets depuis ma transformation. Une fois la boisson finie, j’ai l’impression d’avoir la tête toute légère, et mes inhibitions commencent à disparaître.

« Ok… je crois… que je vais prendre… autre chose maintenant. »

Je regarde la carte et je repère la boisson la moins forte indiquée. Je sors un billet, que je glisse entre les seins de Kanna.

« Je vais prendre ça… et prends quelque chose toi aussi pour boire avec moi. »

Même si je dois garder la tête froide, ce n’est pas une raison pour ne pas profiter de la soirée, surtout en compagnie d’une serveuse aussi charmante. Quand les deux verres arrivent, nous trinquons et buvons ensemble. Les verres finissent par s’enchaîner, parfois si vite que je ne m’en rends même plus compte. Et a chaque nouvelle tournée, je glisse un nouveau billet dans sa poitrine, j’en profite pour la tripoter un peu.

Verre après verre, mes barrières émotionnelles sautent progressivement. C’est rare pour moi d’être aussi détendue, mais dès que je sens que je n’ai plus les idées claires, j’arrête les consommations.

« Hic… Kanna… je… je crois que… héhé… hic… je suis pompette… »

Avec la tête embrumée par la boisson, je sens que tout est possible, et je viens embrasser la serveuse sans prévenir. Un petit bisou sur les lèvres, je passe rapidement ma langue dessus mais je retire aussi vite.

« Oups… pardon… hic… »

Je sors mes billets de ma poche et je commence à les compter.

« Dis moi… hic… combien de billets… je dois mettre… hic… entre tes seins… pour pouvoir… hic... t’enlever… ton kimono ? »

Marre de la subtilité, on passe aux choses sérieuses.
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Miyubi Inari le décembre 11, 2017, 01:37:49 pm
Kanna accueillait son invitée de la soirée, lui offrant le premier verre car après tout, la kitsune était spéciale alors elle pouvait bien faire ça pour elle. Plus classique, Kanna pris une coupe de saké, la boisson alcoolisée la plus traditionnelle qui soit à Edoras. Elle trinqua avec Amata, savourant l'alcool comme il se doit. Elle tenait bien l'alcool mine de rien, pour une kitsune qui ignorait tout des alcools, en quelques mois, elle avait progressé. Il faut dire que les kitsunes sauvages n'ont pas cette notion d'alcool, pour eux, c'est une chose inédite. Mais elle y a pris goût durant son travail ici, sans pour autant boire tout le temps, elle encaissait plutôt bien, à sa grande surprise. Elle discuta donc un peu avec Kanna en se laissant caresser par endroits, sans pour autant dépasser certaines limites que la maison appliquait. Plus le temps passait et plus Amata semblait sentir les effets de la boisson, eh oui, le sakura était très beau à observer mais à boire, il avait un petit effet que l'on sous-estimait. Amata venait même placer le billet entre ses seins.

« Ne sois pas tlop vite fatigué quand même, ce selait dommage de juste dolmil avec moi. »

Après, si c'est qu'Amata recherche, elle a le droit de payer pour ça mais bon. Kanna passa donc une nouvelle commande et pendant que les verres arrivaient, elle en profita pour l'embrasser rapidement sur les lèvres en s'excusant.

« Ce n'est pas glave, tu n'es la plemièle à qui ça allive. »

Mais la kitsune commençait à vouloir passer aux choses sérieuses en cherchant le tarif pour arriver à ses fins. Kanna ne fit guerre attention aux billets, venant prendre place sur ses cuisses, cette dernière étant à quelques centimètres de ses seins, son visage était à deux doigts du paradis.

« On va voil ça aplès. Poul le moment, laisse-toi faile. »

Passant ses pattes autour de sa tête, Kanna venait amicalement étouffer Amata entre ses seins, sans retirer son kimono, elle était prise dans une tendre vallée de douceur moelleuse, la kistune caressa doucement sa tête en souriant. Cela avait toujours un petit effet sur les personnes qu'elle servait et mine de rien, pensant comme les humains, cela avait souvent le don d'augmenter son pourboire. Après ses quelques instants au paradis, elle la libéra en lui souriant, se relevant en la prenant par la main.

« Suis-moi. »

Kanna n'oublia pas de vider sa coupole de saké mais Amata pouvait prendre son verre. Quittant le coin VIP, elle marchait le long des autres coins VIP jusqu'à passer un petit rideau dans un couloir aux lumières tamisées. Elle ouvrit une porte menant à une chambre sobre et bien assortie avec un vrai lit, pas juste des futons comme chez elle. Fermant la porte derrière elle, ici, elles vont pouvoir s'amuser comme l'entend Amata. Pour le prix, elle verra bien avant de partir, Kanna avait bien vu que ses billets suffisaient à payer cela. La kitsune posa ses mains sur les épaules d'Amata, approchant sa truffe froide de son visage en se blottissant contre elle.

« Avant de letiler mon kimono, poulquoi pas deviner ce que je polte en dessous ? Glisses-y tes mains, n'est pas peul. »

Son kimono était ouvert au niveau de la poitrine et assez court en bas, permettant plus facilement d'y glisser les mains en dessous pour deviner ce qui s'y cachait ? Mais outre la douceur de ses poils, Amata devait bien se rendre compte que rien ne camouflait ses fesses, ce qui faisait sourire Kanna.

« Hihihi. On n'aime pas beaucoup polter ce genle de choses dans la famille. »

Donc, que ce soit Miyubi ou ses sœurs, elles avaient rien sous leur tenue de miko ? Surement. Kanna venait enfin embrasser Amata, doucement en y allant lentement pour faire frotter sa langue contre la sienne. Une pratique humaine étrange mais pas désagréable. Dans son clan, le baiser se résumait à lécher les autres, parfois langue contre langue mais sans les cacher dans la bouche. Le baiser rompu, elle guida doucement sa cliente vers le lit, ce sera plus confortable et stable pour elle comme ça.

« Alols ? Que veux-tu faile avec moi, hum ? »

Amata devait avoir chaud et surtout toute sorte d'idée. À voir ce qui va sortir de sa bouche en premier.
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Tek_Kitsune le décembre 13, 2017, 09:48:23 pm
J'étais prête à passer à la caisse tout de suite pour que Kanna retire ses vêtements, mais je n'ai même pas eu besoin de glisser un billet de plus entre ses seins, elle est juste montée sur mes cuisses et m'a demandée de la laisser faire. Comme j'étais un peu sonnée par la boisson, je n'ai pas discuté et je l'ai laissée me plaquer la tête dans sa poitrine. A cet instant, je me suis retrouvée dans une vallée de douceur et de moelleux, cette chair tendre contre mes joues me fait saliver et allume la chaleur entre mes jambes. Cette diablesse de kitsune est douée dans ce qu'elle fait. Après quelques minutes dans cette position, elle me prend par la main et m'invite à la suivre.

« Oh... hic... attends une seconde. »

Ne voulant pas m'encombrer de choses inutiles, je finis mon verre rapidement puis je la suis d'un pas léger et un peu tremblant. Kanna m'emmène jusque dans un recoin loin de la zone VIP où se trouve une belle chambre avec un lit dans le style ashnardien et nexusien, assez grand pour nous accueillir toutes les deux. Après avoir fermé la porte, elle vient se coller contre moi et m'invite à découvrir ce qui se cache sous son kimono.

Pas possible... elle porterait de la lingerie ?

D'après ce que j'ai déjà pu voir, la famille Inari n'est pas très portée sur les vêtements, alors imaginer cette kitsune avec quelque chose sous son kimono... Mais peut-être que c'est juste pour son travail, pour séduire les clients ou quelque chose du genre. En tout cas, je ne me gêne pas, et je passe une main dans l'ouverture menant à sa poitrine et l'autre sous le tissu pour aller palper ses fesses. Et comme je le supposais, pas de sous-vêtement, la demoiselle est complètement à découvert. Ça semble même l'amuser.

« Hic... je te comprends. »

Moi même, quand j'étais encore en formation, on ne m'imposait pas de porter des sous-vêtements sous ma tenue. Mon séjour à Tekhos m'a fait découvrir le plaisir de porter une belle lingerie, et même maintenant je continue à en mettre parce que c'est assez désagréable de sentir mes seins rebondir quand je dois beaucoup bouger. Malgré tout, je continue à passer mes nuits sans sous-vêtements, et cette nuit non plus je n'en ai pas mis, je suis autant à découvert que Kanna.

Elle vient me voler un baiser, plus appuyé que le précédent, puis je la laisse me mener au lit pour que les festivités commencent.

« En effet... hic... j'ai des idées. »

Kanna est certes magnifique, mais je ne veux pas la dévorer toute crue, j'ai envie de la savourer comme un délicieux repas. Pour commencer, je viens l'embrasser en étant plus audacieuse et fougueuse que tout à l'heure, et je passe délicatement mes mains sous ses vêtements pour aller caresser sa fourrure là où elle est la plus sensible. Une main sur sa poitrine, l'autre contre ses fesses, je perds mes doigts dans ses poils soyeux tout en palpant sa chair ronde et moelleuse à souhait. De temps en temps, elle pousse un petit jappement pour m'en remercier. Je la déguste à volonté sans pour autant lui enlever sa tenue.

Après quelques minutes de baisers et de caresses, j'ai envie de passer à la vitesse supérieure, mais pour que ce soit plus excitant, je veux que ce soit elle qui prenne l'initiative.

« Kanna... hic... tu veux bien... me montrer... hic... tes nénés ? »

Je crois que l'alcool me remue le cerveau, j'emploie des mots que je n'ai plus utilisé depuis que j'ai dix ans.
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Miyubi Inari le décembre 18, 2017, 05:40:55 pm
Eh oui, c'était un piège, Kanna ne portait rien sous son kimono car comme elle l'avait dit, dans leur famille, ils n'aimaient pas beaucoup cette idée mais il paraît en plus que parfois les femmes edorassienne ne portent rien sous leur kimono, comme Kanna. C'est donc à la fois par tradition dans ce pays et dans les habitudes de son clan qu'elle ne porte rien en dessous ! En même temps, dans son clan, le mot vêtement n'existe pas. C'est donc avec plaisir qu'elle laissait son amie balader ses mains là où elle le voulait, elles étaient dans cette chambre pour ça après tout. Qu'Amata en profite car elle lui a réservé cette soirée et dieu sait que la liste d'attente est longue pour passer un moment avec la kistune. Elle était caressée partout même si naturellement, c'était son fessier et sa poitrine qui étaient le plus récompensé. Mais en revanche, quand Amata vint faire sa demande, elle ne fit pas fasse à un gloussement de la kitsune ou même une taquinerie, Kanna pencha la tête sur le côté, sans comprendre sa demande ?

N'oublions pas que la terranide parle la langue depuis peu et ne connait pas tout les synonime, pour elle, une poitrine est une poitrine, ou des seins. Quoi qu'elle avait appris recément que c'était aussi des nichons – ses humains qui inventent tant de mots pour une seule chose – mais des nénés ? Elle observa son corps, cherchant à savoir si ce mot ressemblait à quelque chose qui y ressemble ? Néné, c'était nombril ? Non, en plus elle en avait qu'un de nombril. Son nez alors ? Non, idem elle a une truffe et deux petits trous dedans mais des nénés ?

« Hum, c'est quoi des... nénés ? Je pense pas en avoil ? »

Au contraire, elle en avait deux beaux sur le corps mais ne jouons pas la fine bouche en langage, la famille Inari ne comprenait pas encore toute la richesse du langage humain. Seule Nozomi s'en sortait plutôt bien grâce à l'école et plus tard ce sera Kozué mais la mère et son aînée n'étaient pas entièrement au courant de tout ce qui pouvait se dire. Cela n'avait e rien refroidis l'ambiance, juste que la kitsune ne savait pas ce qu'elle devait faire au final ?

« Tu peux me les montler si j'en ai ? »

Aucune taquinerie dans la voix, juste la vérité simple. Après tout, ce serait étonnant qu'Amata refuse de lui montrer ce dont il s'agissait ? SI elle voulait retirer elle-même ce qui masquait ses « nénés », elle avait le droit. 
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Tek_Kitsune le décembre 20, 2017, 07:30:26 pm
Alors que je m'attends à voir Kanna jouer avec moi ou tout simplement enlever le haut de son kimono, elle se met à me regarder avec de grands yeux, la tête légèrement penchée sur le côté, ne comprenant pas ce que je lui ai demandé. C'est vrai qu'elle ne parle pas notre langue depuis longtemps, alors il y a sans doute certains mots qu'elle ne connaît pas encore. En plus, j'ai utilisé le mot 'nénés' parce que j'ai un coup dans le nez. Elle me demande de lui montrer où sont ses 'nénés', et je me fais un plaisir de lui montrer.

« C'est simple. Tes nénés…  »

J'attrape les bords de son kimono au niveau de la poitrine, puis je les écarte délicatement jusqu'à voir les pointes de ses seins. Puis je pose mes mains sur ses merveilleux globes.

« …c'est ça... hic. »

Je me mets à peloter sa poitrine sans gêne, trop contente de pouvoir savourer cette douceur et cette chaleur sous mes doigts.

« Les nénés... c'est un... hic... autre mot... pour dire... les seins. Donc tu vois... tu as... hic... des nénés. Deux beaux... nénés. »

Je n'en reviens pas d'autant utiliser ce mot. Je crois que la dernière fois que je m'en suis servi ce soir, c'était quand j'avais dix ans, pour demander à ma mère si un jour j'aurais des 'nénés' comme les siens. Et je n'ai pas à me plaindre de ce côté-là, la nature a été généreuse, tout comme pour Kanna, dont la poitrine est une bonheur à caresser. Deux beaux globes moelleux et chauds couverts de poils tout doux, que je presse et malaxe pour faire couiner cette coquine de kitsune.

« Hic... j'adore... quand tu jappes... »

Après quelques minutes à me faire les doigts sur sa poitrine, j'ai envie de passer à l'étape supérieure, alors j'écarte une de mes mains pour pouvoir aller lécher et sucer la pointe bien dure de son sein. J'adore sentir son téton dans ma bouche, c'est si délicieux que je me mets moi-même à en mouiller, un sentiment sans doute facilité par l'alcool.

Tandis que je joue avec sa poitrine, je me dis que les lacunes de langue de Kanna pourraient être amusantes à utiliser pour de petits jeux érotiques. Dans cette optique, je fais descendre ma main libre jusque sous son kimono et je viens caresser ses fesses nues. Tandis qu'elle gémit et tremble, je murmure à son oreille.

« Dis moi... ce que je te touche là... hic... comment ça s'appelle ? »

J'ai hâte de voir comment elle appelle son cul.
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Miyubi Inari le décembre 29, 2017, 04:38:01 pm
Kanna n'était pas la personne la plus cultivée en langage, non pas qu'elle est bête mais elle a longtemps grandis dans son clan et quelques bases durant sa captivité, manger, dormir, mal, oui, non, quelques morts pour se faire comprendre devant la personne qui avait acheter sa famille. Alors poitrine et sein font partie de son vocabulaire pour désigner cette partie de son corps, même nichon, elle avait entendu ce mot quelques fois mais néné ? Non, ça, c'était bien la première fois. Mais heureusement, Amata se faisait une joie de le lui montrer, abaissant un peu plus les bords de son kimono pour exposer sa poitrine au grand air et jouer avec en la caressant, venant même la lécher. Elle avait plutôt généreuse, moins que sa mère mais Kanna avait quand même un bel atout.

La kitsune gémissait doucement, laissant volontiers Amata continuer, elle n'avait pas été la première à jouer avec sa poitrine après tout. De plus, si elles sont dans cette chambre, ce n'était pas pour rien. Elle laissait ses pattes caresser les cheveux blonds de la kistune qui semblait se régaler mais ce n'était pas elle qui avait du lait mais sa mère. Même si Kozué commençait à s'habituer au lait normal, celui de sa mère restait meilleur. Même elle et Nozomi y ont eut le droit un long moment, plus que les humains avec leur mère. Quand elle laissa enfin ses seins tranquille, Amata venait se montrer curieuse en demandant la façon dont était appelé cette partie de son corps. Pour cette partie, elle avait déjà quelque petits noms mais rien de bien originale. Gloussant, elle répondait en souriant.

« Je sais que c'est des fesses mais souvent, on dit que j'ai un meilveilleux petit cul ! Donc je connais que fesse et cul. Poulquoi, il y a un autle mot pour ça ? »

Des tas, mais ce n'était pas encore une fois que Kanna connaissait, elle connaissait un ou deux synonymes pour certains mots mais de là à être un dictionnaire sur pattes, ce n'était pas pour elle. Sauf que la prêtresse devait bien savoir que les kitsunes avaient le sang chaud quand on les taquine alors il ne fallait pas s'étonner à ce que la demoiselle prenne aussi les devant en caressant son entrejambe sans pour autant mettre la main dans son pantalon, uniquement sur le tissu.

« Et ici ? Ça polte quoi comme autle nom ? Je connais le vagin, le minou même si ça n'a lien à voil avec les nekos, chatte aussi. Alols ? Dis-moi comment se nomme ma petite foullule ? »

Amata va devoir apprendre plein de choses à cette kitsune !
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Tek_Kitsune le janvier 02, 2018, 10:32:20 pm
Alors que je pelote son arrière-train complètement exposé, Kanna me dit qu’elle appelle cette partie ’les fesses’, mais que ses clients lui disent souvent qu’elle a ’un merveilleux petit cul’. Elle me demande aussi s’il y a d’autres noms pour cette partie de son corps. Je me fais une joie de lui répondre.

« Hic… eh bien… tu peux l’appeler… le fessier… l’arrière-train… la chute de reins… le postérieur… ou même… hic… comme les enfants… »

Je murmure le dernier nom à son oreille.

« Le cul-cul. »

Je ne sais pas pourquoi j’ai donné ce dernier nom à voix basse, mais il me fait pouffer de rire comme une enfant qui aurait entendu un gros mot. Je crois que j’ai un peu abusé sur la boisson, mais ce n’est pas forcément une sensation désagréable. Je me sens libre de parler sans crainte.

« En tout cas… hic… les autres clients… avaient raison. Tu as… hic… un merveilleux petit cul. Tu me laisseras… jouer avec… après ? »

Mais avant d’en venir aux fesses, Kanna me provoque en allant caresser son entrejambe par-dessus le tissu, me demandant quels noms on donne à cet endroit. Encore une fois, je me fais un plaisir de répondre.

« Eh bien… en plus de… chatte… minou… et vagin… hic… tu peux l’appeler… l’abricot… la touffe… ou la vulve. »

Je pose une de mes mains contre la sienne pour caresser le tissu contre son sexe.

« Moi… j’aime bien l’appeler… hic… le minou… ou la minette… c’est plus mignon. »

Une main caressant son intimité, l’autre pelotant ses fesses et le visage niché entre ses seins, je me sens au paradis. Il faut dire que mes rapports sexuels sont assez rares, et comme j’ai peu d’expérience dans ce domaine, à chaque fois que je fais l’amour, c’est toujours le rêve. Mais là, avec l’alcool qui me désinhibe, je me sens plus joyeuse et plus sensible.

Kanna et moi partageons des câlins pendant de longues minutes, mais je sens qu’elle n’ose pas trop franchir mes vêtements, elle se contente de me caresser les cheveux et le visage. Je ne peux pas croire qu’une renarde aussi chaude soit timide, elle doit sûrement attendre que je lui donne mon accord. Je relève mes deux mains pour caresser ses joues.

« Kanna… hic… caresse moi… toi aussi. Je veux sentir… tes mains sur… hic… mes nénés… mon cul-cul… et ma minette… hihi. »

Le temps qu’elle se décide à s’y mettre, je lui donne un petit baiser sur les lèvres et je recolle mes mains sous sa ceinture pour caresser et peloter sa fourrure intime. C’est vraiment agréable de sentir son intimité et ses fesses sous mes doigts.
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Miyubi Inari le janvier 07, 2018, 06:59:55 pm
Le client est roi, une formule que les humains aiment utiliser dans ce qu'ils appellent le commerce. Ainsi, Kanna attendait la véritable autorisation pour aller plus loin mais pour l'instant, elle apprenait des choses sr les divers noms pour désigner une seule chose. Pour les fesses, elle retenait surtout fessier, ça ressemblait au mot de base donc c'était assez simple à retenir même si là-aussi, cul-cul était plutôt simple à retenir même si elle ne comprenait pas l'hilarité de la chose ? Enfin, elle savait que l'alcool rendait souvent les gens plus joyeux et avait donc plus de facilité à rire de certaines choses. Quand elle demanda à jouer avec ensuite, elle en gloussait avant de lui dire doucement :

« Mais quand tu veux, tu es là poul ça. »

Mais Kanna venait tout de même demander avant de voir comment ils nommaient son intimité ? Elle connaissait là aussi certains mots et d'autres lui évoquait de petits animaux, minou, minette, ça lui donnerait presque faim ! Cela évoque surtout des chats mais Edoras étant un endroit très respectueux, les nekos étaient appellés des nekos et les véritables chats se faisaient plutôt rares autour du temple. Peut-être sentaient-ils que les kitsunes étaient des prédateurs ? Plus ou moins car comme tout animal sauvage, Miyubi avait marqué son territoire autour du temple pour éloigner les petites créatures nuisibles et indiqué qu'elles étaient là.

Après bien des caresses très agréables, Amata venait à demander le retour de la pareille, qu'elle soit aussi caresser en retour, partout. Souriant à la jeune femme, après le petit baiser, elle venait s'écarter d'elle légèrement, posant fermement ses mains sur ses fesses qu'elle pressait pendant que sa bouche se refermait sur son sein. Pas une simple zone entourée par sa bouche, non, pressé aussi avec sa gueule, sans pour autant la mordre. Sa langue venait jouer sur son mamelon, gardant les mêmes gestes de son enfance quand elle tétait sa mère sauf qu'évidemment, il n'y a rien qui va sortir de son sein cette fois, juste du plaisir qui va déverser dans son corps. Ses mains pressant ses petites fesses, elle savait y mettre plus de force que de simples caresses car si Kanna ne semblait pas bien forte, elle n'aurait aucun mal à soulever cette dernière par les fesses par exemple.

La kitsune en profita un petit moment de sa poitrine avant de se retirer, relevant sa truffe vers Amata avec un sourire loin d'être innocent...

« J'ai une petite faim... Je peux manger ton petit minou ? »

Réponse évidente, elle allait se mettre à genoux pour faire face à cette zone encore camouflée. Elle en écartait tous les tissus possible – cette manière qu'on les humains à se couvrir – retirant si possible ce qui gênait et comme toujours, Kanna rigolait dans sa tête. Elle trouvait ça drôle que les humaines – même si Amata était une kitsune, elle était plus humaine que terranide – à être si peu velue. Kanna aussi avait de belles lèvres douces mais tout autour, elle était aussi velue que le reste de son corps. Mais cela ne la dérangeait pas vraiment, à grand coup de langue, elle venait déguster cette zone, enfonçant sa langue dedans pendant que ses doigts se pressaient plus sur son petit cul. Non pas qu'elle la griffait mais elle devait sentir ses griffes pointer sur sa tendre chair. Dévorant son petit minou, elle gardait le visage pointé vers Amata, contemplant son plaisir pendant que sa langue remuait. C'était drôle, elle en rigolerait presque de tout cela.
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Tek_Kitsune le janvier 10, 2018, 06:29:22 pm
Maintenant qu'elle a mon autorisation, Kanna n'a plus de raison d'hésiter. Et justement, après un autre baiser, elle s'éloigne un peu de moi pour pouvoir poser sa bouche sur mon sein tandis que ses mains viennent fermement agripper mes fesses.

« Aahh ! »

Ses gestes montrent une certaine expérience. Déjà, elle n'a pas peur de bien appuyer sur mon cul, sa prise est assurée et puissante sans être brutale malgré tout, c'est vraiment plaisant. Et elle aspire si bien mon téton tout en jouant avec sa langue que j'ai l'impression d'avoir un aspirateur contre le sein.

« Hhhmmm... oui... oh oui... tu es géniale... hic... Kanna... »

Comme elle est un peu éloignée de mon corps, et avec l'alcool qui me fait tourner la tête, je laisse mes mains hors de sa fourrure, je préfère m'en servir pour bien rester en place.

Après quelques minutes, Kanna se détache de ma poitrine pour me demander si elle peut manger mon petit minou. Un grand sourire béat apparaît sur mon visage.

« Hic... bien sûr... il est tout à toi... hihi. »

Après avoir écarté tout le tissu qui lui barre le passage, elle se retrouve face à mes lèvres intimes totalement imberbes. Grâce à mes nanites, je peux me raser en un éclair, et comme je n'aime pas avoir de poils dans cette zone parce que je trouve ça inconfortable, je me les rase souvent. Mais ça ne change rien au plaisir que je prends quand je sens la langue de la kitsune passer sur mon minou.

« Haaannn ! »

En même temps, ses doigts appuient plus fort contre mes fesses, je peux presque sentir ses griffes pointer. Je couine et gémis comme une femelle en chaleur, mon regard croise parfois celui de ma partenaire, et voir son museau coincé entre mes jambes m'excite comme une petite folle.

« Kkyyaahh... oui... Kanna... dévore moi... le minou... aahh... »

Encore une fois j'insiste dessus, mais je n'ai vraiment pas l'habitude des rapports amoureux. Je l'ai beaucoup fait après ma transformation avec les scientifiques tekhanes, sous prétexte de vérifier que mon corps avait bien assimilé les nanites et que rien ne clochait, mais à part ça... Et en plus c'est une kitsune, ça rend les choses encore meilleures. Je suis obligée de garder les mains sur le matelas pour que mon corps ne bascule pas, et à chaque seconde le plaisir me gagne un peu plus.

« Oohh... oh oui... c'est tellement... hic... bon... Aahh... AAAHHH ! »

Sans même que je le sente venir, mon corps atteint l'orgasme et c'est un délice indescriptible. Mon intimité lâche un petit jet de cyprine directement contre le museau de Kanna, et j'ai beau m'appuyer de toutes mes forces sur mes bras, je tombe à la renverse sous l'effet du plaisir. Tout à coup, j'ai envie de rire.

« Ahahah... regarde... je suis tombée... hihi. »

Si j'étais un peu moins saoule, je me rendrais compte que je me comporte comme une idiote et je me jurerai de ne plus jamais boire autant alors que je ne peux pas utiliser mes nanites, mais là... j'ai juste envie de m'esclaffer et de continuer à jouer avec la kitsune.

« Hic... maintenant... je veux jouer avec... ton merveilleux petit cul. »

Je me mets dans le dos de Kanna et je relève son kimono pour voir ses belles fesses.

« Elles sont encore plus jolies... hic... quand on les regarde. »

Je commence à lécher et embrasser sa fourrure arrière, savourant la sensation moelleuse et douce de ces belles bosses couvertes de poils.
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Miyubi Inari le janvier 16, 2018, 02:49:48 pm
Pour Kanna, elle avait pris l'habitude avec toutes les personnes venant ici pour passer du bon temps avec elle. Se dévêtir, faire des choses coquines, c'était devenu son quotidien et à vrai dire, cela lui allait bien. On disait souvent les kitsunes plutôt coquines, c'était le cas dans la grande majorité des cas car comme partout, il y a toujours des exception mais pas avec Kanna. Certaines personnes avaient peut-être du mal à « vendre leur corps » mais pour la demoiselle, ça allait. Elle ne comprenait pas la logique humaine à faire cela contre des morceaux de papier ou des morceau d'argent et d'or mais bon, c'était une civilisation à part. Étant petite, dans le clan, il y avait du troc, parfois juste de l'entraide sans demander de paiement. Et quand le désir se faisait sentir, les adultes faisaient ça entre eux, dans un coin à l'abri des regards des enfants évidemment. La fidélité dans son clan n'était pas aussi sacré que certaines personnes à Edoras ou ailleurs, dans le clan, tant que le mâle était d'accord, la femme pouvait coucher avec d'autres personnes du moment qu'elle restait auprès de son mâle. La seule interdiction était de porter le bébé d'un autre ou de coucher avec une renarde enceinte. En dehors de ça, la notion de mariage et autre, c'est une chose qu'elles ont apprise à Edoras.

Alors passer du bon temps avec Amata, pourquoi pas ? La kitsune continuait de passer sa langue contre les petites lèvres de la belle Amata, léchant ce qui se trouvait en elle, entre ses lèvres, savourant ce drôle de petit liquide que les humains nommait la mouille. Elle ignorait pourquoi ce nom mais elle s'en fichait. Elle continuait de lécher, se régalait autant de ce goût que du plaisir visible sur le visage d'Amata jusqu'à sentir la belle jouir, venant arroser sa truffe. Ce n'était rien, elle avait déjà eut bien pire sur la truffe. Même si sa cliente venait perdre l'équilibre, elle gardait au moins le sourire. Là aussi, elle n'était pas la première à réagir de la sorte. La kitsune ne perdait pas de temps pour vouloir jouer a son tour avec ses fesses mais Kanna venait vite lui retirer le pain de la bouche. Mais pour une bonne raison. Elle grimpa sur le lit, venant se mettre à quatre pattes, les fesses relevé avec sa longue queue touffue qui remuait. Le haut de son corps était presque couché sur le lit, mais elle gardait la tête tournée par-dessus son épaule pour regarder Amata.

« Viens, ce sela plus confoltable comme ça. »

Souriante, elle n'attendait plus qu'elle ! Cette pose était bien aguichante quand même, si Amata aurait été un homme ou une de ses femmes à sexe masculin, elle aurait sûrement eut plus envie de faire autre chose que lui embrasser les fesses ! Cela dit, Kanna était ouverte à toute proposition, la bourse de la kitsune lui permettait bien des folies ce soir. Si elle voulait baiser ses fesses, ok, si elle voulait lécher son petit trou arrière, pas de problème, si elle voulait y enfoncer autre chose que la langue, qu'elle se fasse plaisir ! 

« Fait tout ce qui te plaila ! »

Absolument tout ! 
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Tek_Kitsune le janvier 17, 2018, 07:54:13 pm
Kanna a bien compris que je veux jouer avec ses fesses, alors elle me donne un petit coup de main en changeant de position. Elle grimpe sur le lit à quatre pattes, les fesses relevées, sa queue poilue se balançant dans le vent. C'est une position drôlement aguichante, on dirait qu'elle m'offre ses fesses pour que je vienne y glisser quelque chose d'un peu plus gros que ma langue. Ayant passé un bon moment à Tekhos, je sais que les hermaphrodites sont assez communes, et même si j'ai la capacité de faire apparaître un pénis entre mes jambes grâce à mes nanites, je n'ai pas très envie de le faire pour le moment. Je préfère utiliser ce que j'ai sous la main. Et quand Kanna m'invite à approcher en me disant que je peux lui faire ce que je veux, je ne me fais pas prier.

« Attention, j'arrive. »

Je me mets à genoux derrière la kitsune, je pose mes mains contre ses hanches pour avoir un bon appui, puis je me penche en avant pour venir embrasser son derrière.

« Hhmm... il est si doux... hic... et si moelleux... »

Oui, jouer avec ces deux bosses bien fermes couvertes de poils est un bonheur. Je les couvre de baisers, de léchouilles, je les masse, je les caresse... Impossible de s'en lasser.

« Hic... j'adore... ton cul-cul... Kanna. Hihi... »

Je crois que là, j'ai vraiment dépassé toutes les limites du ridicule, mais je ne m'en rends pas compte parce que j'ai encore le sang rempli d'alcool, et que je suis trop ivre pour songer à l'éliminer grâce à mes nanites. Je préfère jouer avec le cul de Kanna, et c'est vraiment génial.

Au bout d'un moment, après avoir bien embrassé et léché cette zone, j'ai envie de me lâcher un peu plus, alors je lui pose une question.

« Dis... Kanna... hic... tu aimes... les fessées ? »

Pour être bien sûre qu'elle comprenne, je lui mets une bonne claque sur la fesse droite.

« Est-ce que... hic... tu aimes ça ? »

Si elle aime, je continue. Sinon, je crois que je me laisserai tenter par lécher son petit trou arrière.
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Miyubi Inari le janvier 21, 2018, 05:58:31 pm
Prenant une pose bien aguichante, Kanna invitait sa consœur kitsune à venir faire ce que bon lui plaisait avec ses fesses, et la belle ne venait pas faire comme certaines femelles qui cachaient bien leur jeu en faisant poussé une queue de leur vagin. Elle avait connu ça que depuis son arrivée à Edoras, étant jeune, elle avait une amie qui avait elle aussi une queue entre les jambes et une fente comme elle, mais elle ne pouvait pas la cacher. Elle ignorait ce que cette amie devenue depuis leur séparation mais elle espérait qu'elle s'en était sortie et qu'elle allait bien. En tout cas, Amata ne fit que lécher ses fesses, les presser tendrement et se faire plaisir, c'est ce qui comptait alors elle n'avait pas son mot à dire, elle y trouvait son bonheur, c'est tout ce qui comptait.

Kanna gémissait en jappant doucement devant le plaisir que prenant la belle Amata avec ses fesses jusqu'à entendre une drôle de question ? Amata venait le lui demander de façon plus constructive, lui fessant la fesse, faisant traverser en elle un petit frisson qui venait légèrement hérisser son pelage sans pour autant la déranger vraiment. Il est vrai que les humains avaient de drôle de goût sur ce sujet, en découvrant cela, elle avait demandé à sa mère si dans leur clan, ça arrivait ce genre d'envie mais elle lui avait dit que non. Les rapports sauvages existait bel et bien mais personne ne venait intentionnellement frapper sur les fesses des femelles ou des mâles pour les exciter. Mais bon, on peut se dire que celle qui avait enseigner ce genre de chose à Kanna était une sacrée chanceuse.

« Le moment où je te bondilais dessus poul t'alleter, tu saula que ça ne me plaît plus. »

Et voir une Kanna, tout poil hérissé avec un petit air menaçant sur le visage, ce serait excitant ? Elle ne venait pas de la menacer, juste de lui faire comprendre qu'elle pouvait continuer pour le moment. Ce genre de pratique, elle n'y était pas encore totalement habitué, alors elle aimait bien mais à petite dose. Pour le moment, Amata pouvait donc se faire plaisir en fessant la belle kitsune autant qu'elle le voulait, elle devrait le sentir le moment où Kanna n'en aura plus envie. Mais après quelques bons frissons ressentit, Kanna venait lui poser une question. Peut-être le signal de passer à autre chose ou alors une simple curiosité ?

« Dis, Amata-san, à me voil ainsi, tu n'a pas envie de me glimper ? En génélal, les gens n'attendent pas longtemps poul me glimper dessus. »

Une preuve que Kanna en avait vue beaucoup des filles qui pouvait la grimper. Enfin, elle n'a pas précisé que certaines usaient de jouet en plastique pour ça, pas forcément un vrai sexe tout en chair. D'ordinaire, les gens ne tiennent pas longtemps quand elle a cette pose. Kanna venait même à se retirer e cette pause, prenant place sur le dos, appuyer sur ses coudes en écartant les jambes sans la moindre gêne.

« Ou tu pléfèle peut-êtle cette paltie là de moi ? »

Là aussi, elle était libre de suivre son envie. Mais que ce soit en tendant ses fesses ou en écartant les jambes, Kanna savait se montrer très aguichante. Elle était faite pour ce travail...
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Tek_Kitsune le janvier 24, 2018, 10:33:21 pm
J'ai envie d'essayer des choses avec Kanna pour voir quel genre d'amante elle est, alors je tente de lui mettre une petite fessée, et là, elle me répond que je saurai quand arrêter quand elle me sautera dessus.

« Oouuhh... quel effrayante bête sauvage j'ai là ! »

Mais j'ai bien compris le message : OK pour les fessées, mais ne pas abuser. Du coup, je me mets à alterner entre les léchouilles sur ses bosses arrières couvertes de poils et les gifles plus ou moins fortes, en guettant le moindre signe de contestation. Je trouve excitant de jouer avec elle de la sorte, d'avoir la crainte permanente de voir cette renarde fougueuse me bondir dessus, laisser parler ses instincts de prédatrice et me croquer toute crue.

Après quelques minutes à jouer comme ça, Kanna me demande si je n'ai pas envie de lui grimper dessus en la voyant dans une position pareille, comme le font la plupart de ses clients.

« Hic... le problème... ma chérie... c'est que moi... hic... je n'ai pas... de pénis... »

En revanche, quand la renarde vient se mettre sur les coudes et écarte les jambes pour me montrer son sexe couvert de fourrure, je sens mon cœur battre plus vite. D'un seul coup, j'ai la folle envie de lécher cette zone, donc je n'hésite pas à y aller.

« Hhhmmm... cette partie... me donne envie. »

Je pose mes mains contre les cuisses de la kitsune et je me penche en avant pour bien avoir mes lèvres contre son sexe. Ce dernier est caché derrière une belle touffe de poils blonds, ça me fait des chatouilles sur la langue, c'est un petit plus appréciable.

En un éclair, mes léchouilles font japper Kanna de plaisir, et c'est un son très agréable à entendre. De mon côté, je savoure les sons mais aussi le goût de sa mouille sur ma langue et la douceur de sa fourrure contre mes joues. Avec l'alcool qui file dans mon sang encore plus vite vu que mon rythme cardiaque augmente, j'ai l'impression de ne plus avoir d'inhibitions et que tout m'est possible. Je détache mon visage de ses cuisses le temps de la regarder pour lui dire ce qui va se passer.

« Attention Kanna... parce que maintenant... je vais... hic... te manger... le minou. »

Après tout elle me l'a fait, alors je peux bien lui faire aussi. Je remets ma tête entre ses jambes, mais là, je me mets à la lécher vite et fort, espérant bien la faire exploser de joie dans ma bouche.
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Miyubi Inari le janvier 28, 2018, 10:25:35 pm
Pour Kanna, c'était assez simple à gérer, elle a déjà eut bien plus pervers dans la chambre, notamment une belle blonde travaillant au palais qui n'hésitait pas à payer cher pour passer du temps avec elle en lui montrant tout ce que son imagination avait envie de lui faire faire. Enfin, d'après les autres filles, celle-ci était spéciale et aimait passer beaucoup de temps ici. Mais Kanna ne semblait pas avoir la possibilité de jouir d'une autre façon de ses fesses alors la kitsune venait lui proposer autre chose. Si jamais elle voulait rester sur ses fesses, elle lui fera volontiers plaisir en se retournant à nouveau mais à la voir, jambes écartées, ça semblait bine lui plaire donc pourquoi s'en priver ?

À peine montrer que la belle voulait déjà se jeter dessus, elle avait le droit, elle en avait les moyens. Mais même sans, Kanna lui aurait laisser l'occasion, entre kitsune miko il faut bien s’entraider. Sa langue venait à elle, lécher cette zone cachée par ses poils mais toujours bien présente et agréable, faisant doucement japper Kanna au fil des coups de langue, c'était un peu dommage qu'elle n'avait rien entre les jambes mais depuis son arrivée à Edoras, elle savait que les femmes, même sans jouet, avaient des façons bien particulière de se faire plaisir. Entre frottant leur intimité entre elles par exemple. Amata venait même la prévenir d'une suite bien plus amusante.

« Hmmmmrraaaaaaa, ne te gêne sultout pas... »

Oui, les R étaient une chose qu'elles pouvaient prononcer mais uniquement durant leur jappement, mais dans un mot, sans japper, ça restait compliqué mais on n'est pas là pour parler grammaire. Joueuse comme bien des kitsune, Kanna tendiat ses jambes pour venir les passer autour de la tête de la seconde kitsune, souriante à souhait.

« Maintenant, tiens palole. Je ne te lachelait pas avant de t'avoil malqué... »

Cette prison risquait de faire plaisir à une certaine kitsune alors maintenant, au boulot ! Car à moins d'user de la force, Kanna ne vas pas retirer ses pattes sur simple demande, pas avant de lui avoir jouit sur le visage ou dans la bouche.
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Tek_Kitsune le janvier 31, 2018, 07:45:29 pm
Jetée à l'assaut du minou de Kanna avec la ferme intention de la lécher jusqu'à ce qu'elle en jouisse, je me rends compte qu'elle a pu prononcer un R au milieu de ses jappements de plaisir. Pour moi, c'est le signe que je suis sur la bonne voie pour lui donner du plaisir. Et quelques instants après, je reçois un signe beaucoup plus clair : elle entoure ma tête avec ses jambes et me dit clairement qu'elle ne me lâchera pas tant qu'elle n'aura pas eu son orgasme. Je ne peux pas lui répondre parce que ma bouche est collée contre sa peau, mais j'ai bien compris.

Je me mets à lécher son intimité comme une folle. Je multiplie les allées et venues à une vitesse effrénée, je lèche de toutes mes forces ses poils, sa fente et son clitoris, j'augmente la vitesse au rythme de ses gémissements de renarde, un bruit délicieux à entendre, aussi délicieux que sa mouille sur mes papilles. Et pour ne pas laisser mes mains dans le vide, je les pose contre ses hanches, à la naissance de ses fesses, pour caresser sa fourrure et palper ses rondeurs.

Vas-y Kanna... jouis... remplis moi la bouche.

Finalement, ma langue fait jouir Kanna, et son jus d'amour vient éclabousser mon visage, quelques gouttes finissent sur ma langue, de quoi savourer le goût de son plaisir à l'état brut. Quand ses jambes se desserrent, je redresse la tête et je m'approche de son museau.

« Kanna... mon visage... est tout mouillé... hic. Tu peux me nettoyer ? »

C'est autant pour une question de confort que pour sentir sa longue langue humide contre ma peau. Une vois mon visage séché, je viens échanger un baiser passionné et un peu sauvage avec elle. Quand nos bouches se séparent, un mince filet de bave nous sépare encore.

« Maintenant... c'est à toi... de jouer avec... hic... mon corps. »

Je tourne le dos à Kanna, je me mets à quatre pattes et je bombe mes jolies fesses.

« Viens... mes fesses n'attendent... hic... que toi. »

Sans vouloir me vanter, j'ai un postérieur exquis, et je suis sûre que la kitsune va adorer le palper et le lécher. Peut-être même qu'elle me mettra une ou deux claques sur le cul.
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Miyubi Inari le février 07, 2018, 02:03:04 pm
Les pattes bien écartées, la kitsune laissait le champ libre pour sa consœur plus humaine et cette dernière ne se fit pas prier pour venir à elle et lécher avec autant de plaisir que possible cette belle zone certes velues mais ce n’était pas des poils de pubis, uniquement le prolongement de sa belle fourrure aussi douce qu'agréable. Kanna la laissant faire en gémissant doucement, sentant le plaisir grimper en elle, et cela était encore mieux car elle sentait la belle venir la lécher autant que possible, toujours plus loin, toujours avec plus de plaisir. Que de joie. La longue queue touffue de la kitsune bougeait doucement sous le plaisir, caressant le corps d'Amata en même temps, nul doute que ce n'était pas dérangeant, au contraire, c'était même mieux.

« Huuuuum, myaaaaaagh ! »

Plus le temps passait avec sa tête entre les jambes et plus le plaisir grimpait, toujours plus haut et plus fort. La belle venait évidemment finir par jouir en aspergeant le visage de sa nouvelle amie. Nul crainte, c'était toujours une joie de se faire arroser par ce genre de chose. Et quel soulagement, Kanna gloussait en observant Amata, c'était délicieusement jouissif ! Se redressant, la kistune se blottissait contre elle en passant sa langue sur le visage de la terranide, léchant avec plaisir son visage autant que sa semence. En passant par le baiser un peu plus fougueux, Kanna ne pouvait pas cacher que cela lui avait bien plus mais elle avait autre chose à s'occuper à présent, quelque chose de tout aussi désirable ! S'approchant d'elle à quatre pattes, elle passait ses mains dessus, un mélange de douceur entre ses doigts velues et ses coussinets pendant qu'elle observait bien ses fesses.

« Huhu ! Il faut que je te laisse un tlès bon souvenil de moi alols... »

Elle posa ses mains sur ses fesses, qu'elle pétrissait et écartait un peu. Pas de coup de langue sur ses fesses, non, dans ses fesses plutôt. Terranide, ça ne la gênait pas du tout de fourrer sa langue dans ce petit trou si serré. Ses pattes pressaient bien ses douces fesses, les retenant avec force pendant qu'elle enfonçait sa langue le plus loin possible dans ce tout petit trou. Beaucoup de gens n'avait pas l'habitude de cette pratique mais quand elle le faisait, tout se laissait plutôt faire ? Peut-être du fait qu'elle avait grandi en étant sauvage, ça heurtait moins leur conscience ? En tout cas, de légers gémissements et jappements s'échappaient de sa bouche. Car Kanna venait s'arrêter en plein milieu de son travail, venant glisser son corps sous celui d'Amata, prenant la peine de ceinturer son corps avec ses jambes, en posant ses pattes arrière sur sa tête, contre le matelas.

« Je vais me légaler ! »

Elle avait à présent tout son corps sous son contrôle. Bon, elle pourra sûrement facilement sans défaire avec ses pouvoirs magique mais Kanna tenait bien ses petites fesses à présent et continuait de se régler en fourrant dans son étroit petit trou, sa langue. Quand elle sentira la belle jouir sur sa fourrure, elle pourra s'arrêter, pas avant.

« Hmmmmm ! »
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Tek_Kitsune le février 10, 2018, 07:37:09 pm
J’offre mes fesses à Kanna avec plaisir, et elle les accepte avec tout autant de plaisir. Je sens ses coussinets contre ma peau, pétrissant et écartant mes bosses arrières, sa langue trouvant le chemin vers mon petit trou secret.

« Aahh… Kanna… hic… c’est bon… »

Entre le plaisir et l’alcool dans mon sang, il ne me faut pas longtemps avant de perdre la force dans mes bras, ce qui aide la renarde à prendre le contrôle de mon corps : elle se glisse sous moi et pose ses pattes arrières sur ma tête, me plaquant tout le haut du corps contre le matelas pendant qu’elle joue avec mon bassin.

« Haaannn… vilaine renarde… »

Même dans mon état, je pourrais me libérer facilement grâce à mes nanites, mais j’adore cette position. Sentir cette bête sauvage me dominer physiquement, me lécher intensément, entendre ses jappements… Oui, j’adore ça, je voudrais que ça ne s’arrête jamais. Mais vu l’ardeur qu’elle met à me faire jouir, je sais bien que je ne tiendrai pas longtemps.

« Hhhmmm… oui… Kannna… encore… encore… Ouuuiii ! »

Piégée comme je le suis, je ne peux que recevoir tout ce plaisir de me faire lécher la rondelle et tripoter le cul. Au bout de quelques minutes, tout ce plaisir me noie à tel point que l’orgasme arrive en un éclair. Dans un grand cri, je laisse ma cyprine jaillir et le frisson de la satisfaction filer dans mon corps, puis tous mes muscles se relâchent d’un coup. Kanna me libère de son emprise, puis je viens m’allonger à côté d’elle.

« Hic… Kanna… c’est peut-être… l’alcool qui parle… mais… »

Je lui fais un bisou sur chaque joue, puis sur le bout du museau, et enfin sur la bouche.

« Je te trouve… trop sexy… »

J’écarte un peu les pièces de tissu qui nous couvrent sans pour autant les enlever, juste de quoi me permettre de poser mes zones érogènes contre les siennes.

« Bon, maintenant… je vais me frotter… contre toi… hic… jusqu’à… te faire jouir. »

Avec sa fourrure contre ma peau, mes tétons érigés contre les siens et nos deux fentes collées l’une contre l’autre, ça ne devrait pas prendre trop de temps. Je commence à me frotter contre elle et je l’entoure de mes bras pour que nous soyons toujours le plus près possible.
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Miyubi Inari le février 11, 2018, 09:47:41 pm
Pour la kitsune, c'était une chose agréable que d'avoir sa truffe dans le nez de cette autre kitsune plus humaine et d'y fourrer sa petite langue entre ses belles fesses bien moelleuse. En d'autres circonstances, elle aurait pu demander de les mordre. Pas jusqu'au sang, mais au moins pour y laisser sa marque de dents. Mais pour le moment, la « vilaine renarde » continuait de maintenir la tête de sa cliente sur le lit, continuant de savourer ce qu'elle avait à déguster, venant se réjouir de tout cela et ce, jusqu'à sentir la belle frissonner et asperger son pelage de son nectar. Kanna en récoltait un peu sur elle pour le porter à sa bouche et cela était délicieux. Mais après tant de plaisir, la belle venait se reposer près d'elle, venant déposer quelques baisers sur elle.

« Mmmmmrraaaaaaaa.... Tu es tlop gentille, ma belle... Redis-moi ça quand tu aulas les idées clails. »

Cela serait bien plus agréable à entendre, car pour le moment, ce n'était que des qui pouvaient déborder de vérité comme ne pas être vrai. Bon, elle se doutait que si elle avait accepté l'invitation en connaissant son métier, c'est qu'elle lui plaisait mais en toute situation, rien n'est jamais très agréable à entendre quand l'haleine sent l'alcool. Se posant contre elle, la belle venait se frotter contre elle, seins contre seins, jambes contre jambes, que des choses agréables. Mais Kanna ne comptait pas être une simple poupée qui se laissait faire. Elle ne lui avait rien demandé après tout. Ses mains se plaquaient sur ses fesses qu'elle pressait de plaisir en léchant le visage de la belle Amata.

« Et moi, j'espèle te faile jouil aussi... »

On verra selon la pratique, en tout cas, Kanna ne comptait pas finir sa soirée de sitôt ! Jappant doucement contre elle, la kitsune savourait ses fesses, ses queues, son corps. Un corps humain restait doux malgré le peu de présence de poil. Mais côté Kanna, son corps n'était que douceur, partout ! Et ça, c'était génial !
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Tek_Kitsune le février 14, 2018, 10:52:32 pm
Nos deux corps collés l’un contre l’autre, je peux sentir la douce fourrure de Kanna contre ma peau et ses zones intimes caresser les miennes. Le plaisir vient de partout, et avec l’alcool qui continue de tourner dans mon système sanguin, j’ai l’impression de pouvoir continuer à me frotter contre elle sans jamais ralentir. Pour compléter le tableau, la kitsune ne veut pas rester inactive, elle plaque ses mains contre mes fesses et me lèche le visage pendant que je me frotte contre son corps.

« Mmrraa… oh Kanna… pelote moi bien… vas y. »

J’ai parfois tendance à l’oublier, mais cette renarde est une terranide sauvage, qui vient d’une tribu, elle n’a pas été civilisée comme je le suis. Même ivre, je fais toujours preuve d’une certaine retenue, mais elle… Si elle voulait me sauter dessus et me baiser jusqu’à ce que je m’écroule, elle le ferait. Une chance qu’elle soit gentille avec moi.

Plaquée contre Kanna, je remue mes hanches, ma poitrine et mes jambes pour que nos zones sensibles se caressent. J’ai l’impression que mon corps tremble de partout, je sens des fourmillements de plaisir m’envahir de la tête aux pieds, j’ai le sentiment que plus rien ne peut m’arrêter. Je gémis, je couine, j’échange des baisers avec la renarde, qui me malaxe le cul et jappe de plaisir à mon contact. A un moment, j’ai l’impression de jouir, mais je ne me sens pas fatiguée, alors je continue.

« Aaahhh… oui… haaannn… oui… oui… mmrraa… »

La température monte, le plaisir grimpe, jusqu’à ce que l’extase ne me noie.

« Oh oui… ça y est… JE JOUIS !!! »

Le plaisir explose, je laisse ma mouille sortir et se répandre sur les poils de Kanna, je crie un bon coup, puis je laisse tout retomber d’un seul coup.

« Aahh… oh oui… aahh… ça… c’était… hic… le pied… »

Je sens que mon corps fatigue, mais j’en veux encore, et je sais ce que je veux. Je me couche sur le lit, en position de soumise, et je fais signe à la renarde.

« Viens Kanna… baise moi… laisse parler… ta sauvagerie. »

J’ai envie de voir ce que ça fait que de faire l’amour avec une kitsune sauvage.
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Miyubi Inari le février 20, 2018, 01:21:44 am
Kanna se plaisait à faire l'amour avec cette femme, c'était amusant, mais l'alcool devait l'aider autant que la freiner. Elle préférait forcément les gens plus maître de leur mouvement et leur envie plutôt que suivre ce que cette boisson leur disait de faire. La kitsune se plaisait quand même à passer ses mains sur son corps, peu importe où ses mains arrivaient, c'était toujours un plaisir que de faire ça. Mais les humains, en grande majorité du moins, avaient tendance à se montrer trop gentil et trop doux, que ce soit avec elle ou entre eux. Certains sortaient du lot, mais généralement oui, c'était bien trop... doux ? À moins que les kitsunes sauvages étaient plus sauvage, justement, mais elle trouvait ça parfois loin de ce qu'elle a pu apprendre. Depuis qu'elle avait découvert le sexe, elle avait appris bien des choses et surtout de la part d'une cliente travaillant au palais, elle lui a montré des vidéos de terranides sauvages qui s'amusaient au sexe, c'était très loin de toutes ses caresses. C'était agréable, mais Kanna avait parfois envie de voir plus loin.

« Haaaaaa ! Haaaaaaaaaa ! »

La bouche ouverte en laissant sa langue pendre quelque peu, elle continua de prendre la jeune femme, se frottant contre elle en sentant le plaisir grimper jusqu'à ce que leur corps soit tout deux inondé ! Du moins, leur entrejambe uniquement. Le plaisir se calma un instant, surtout chez Amata qui savourait cela en reprenant son souffle sauf que... elle avait une certaine demande qui pourrait bien être une erreur si elle n'était pas préparée. Elle se tourna d'abord vers elle en souriant, passant son index sur sa joue.

« Tu es sûl ? Cal une fois lancée, je ne peux pas êtle sûle de m'allêter... »

Se penchant au-dessus d'elle, la renarde la regardait en détail, de haut en bas. C'était un beau morceau cette Amata, très belle, mais sa nature furry aurait préféré la voire comme elle, dans un beau pelage de roux, de blanc et de noir, mais même comme ça, elle était très belle. Mais puisqu’elle semblait d'accord... Elle se plaçait de façon à poser ses pattes sur ses poignets, plongeant sa tête dans son cou, léchant sa peau en long et en large, faisant parfois raclé ses dents sur sa peau. Pas pour la mordre, pour l'exciter, toutes les deux. N'étant pas une femme à sexe masculin, elle ne pouvait pas agir comme elles, mais cela n'allait pas l'empêcher de la faire jouir d'une façon similaire. Sa bouche descendait plus bas, venant lécher sa poitrine de la même façon, faisant sentir autant sa langue que ses dents, amenant une de ses mains pour presser sa zone si moelleuse, tandis que sa seconde main continuant sa chute. Arrivée plus bas, elle venait enfoncer son index et son majeur en elle, agissant déjà de façon bien rapide dans son trou intime.

L'humidité du coin aidant, de délicieux bruit se fit entendre entre les gémissements de la jeune femme, ce qui plaisait beaucoup à Kanna qui ne comptait pas faire que ça. Mais il fallait bien commencer... doucement. Eh oui, les kitsunes ont la réputation d'être plutôt coquine, autant que les nekos qui aiment les câlins. Si Amata voulait dormir rapidement, elle avait pioché la mauvaise carte en venant ici.
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Tek_Kitsune le février 22, 2018, 05:48:55 pm
J’ai envie de voir ce dont Kanna est capable quand elle se lâche, mais elle me met quand même en garde comme quoi, une fois lancée, elle n’est pas sûre de pouvoir s’arrêter. Mais moi, sous l’effet de l’alcool et du plaisir, je ne pense pas aux risques.

« Hic… vas y… je t’attends. »

Elle vient se mettre au-dessus de moi, pose ses mains contre mes poignets, et commence à lécher la peau de mon cou, raclant parfois ses dents dessus.

« Aahh… Kanna… »

C’est un début prometteur. Ensuite, sa bouche descend sur mon corps, s’arrête au niveau de ma poitrine pour lécher et mordre ma chair, tout en la pressant avec une de ses mains. Quant à son autre main, elle poursuit sa course vers le bas jusqu’à atteindre mon entrejambe, et là, elle rentre son index et son majeur dans mon intimité.

« Haaannn… ouais… c’est… c’est super. »

Comme je suis complètement trempée sous la ceinture, ses doigts font des bruits humides, de quoi rendre les choses encore plus excitantes. Je sens sa fourrure contre ma peau, sa langue et ses dents sur ma poitrine, ses doigts et ses coussinets qui me massent et me pénètrent… Les assauts viennent de partout. Je me laisse complètement faire, mon corps s’abandonne au plaisir, j’ai même envie de titiller un peu mon amante.

« Ggrroouu… oohh oui… Kanna… tu es… vraiment bonne. »

A force de me faire attaquer sur tous les fronts, le plaisir atteint le point d’orgue et je me relâche d’un coup. Ma mouille gicle, je pousse un cri, puis tout retombe. Cet orgasme était moins spectaculaire et bruyant que ceux d’avant, mais il est quand même délicieux. La kitsune ne prend pas une seconde pour se calmer, elle retourne à l’assaut tout de suite.

« Kanna… aahh… quelle sauvagerie. »

Je sens que la suite de la soirée va être intéressante.
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Miyubi Inari le février 26, 2018, 01:58:14 pm
Si la demoiselle voulait du sauvage, elle va y avoir le droit ! Oh oui ! La kitsune se jetait sur son corps, le léchant de plaisir, laissant ses dents marqué sa présence sur sa peau, sans pour autant la mordre. Ses doigts s'agitaient plus bas pour toujours faire mouiller la demoiselle, toujours un peu plus qu'avant, la faire gémir de plaisir et bon sang que cela était bon à entendre ! Kanna se régalait, il n'y avait pas d'autres mots. Et pourtant, tout cela n'était que le début, le début d'une longue soirée de débauche et de plaisir. Entendre la kitsune gémir était aussi amusant que plaisant, qu'est-ce que ce serait si elle se décharnait vraiment ? Pour le moment en tout cas, elle y allait doucement, si elle le désire, elle ira un peu plus vite, mais elle ne voulait pas sauter les étapes.

« Hmmmmrrrrrr, tu aimes, n'est-ce pas ? Hummmm »

La kitsune se plaisait à lécher sa joue en la contemplant prendre un vrai plaisir à subir tout ça, quoi de plus simple après tout. Kanna avait su en peu de temps maîtriser ce que le plaisir du sexe avait à offrir. Il faut dire que sa mère lui avait appris certaines choses une fois en sécurité à Edoras, des choses de sa mère, des choses de ses collègues et amies, Kanna a su très bien s'entourer pour se faire sa réputation si élogieuse. Mais la belle kitsune venait déjà à arroser sa main en se relâchant, chose bien amusante. Mais qu'elle ne pense pas dormir si vite, ça ne se passera pas comme ça. Déjà, Kanna venait se mettre sur elle, faisant en sorte que son « minou » se retrouver contre celui d'Amata qu'elle observa en souriant.

« Sauvagelie ? Mais je ne fais que commencer, ma jolie... »

Comme un mâle, elle venait donner de puissants coups de reins contre son minou, de façon à ce que sa zone poilue se frotte contre la zone imberbe de la belle invitée, là, elle pourrait déjà laisser parler un peu plus de sauvagerie. Ses mains plaquaient les siennes contre le lit, son visage près du sien venait offrir une vision plus animale puisque Kanna ouvrait la bouche en laissant sortir sa langue, respirant fortement et en plein visage de la belle Amata. Une chance qu'elle ne puait pas de la bouche. Kanna pouvait imiter les humaines, mais sur certains points, ça reste une kitsune. Là, Kanna aura de quoi jouir aussi avec sa partenaire.
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Tek_Kitsune le mars 01, 2018, 09:53:18 pm
Je croyais que Kanna laissait déjà parler sa sauvagerie, mais à l’entendre, tout ça n’était que le commencement, je dois donc m’attendre à ce qu’elle se donne plus à fond.

« Oh… alors… hic… je t’attends. »

La kitsune se comporte comme si elle était un mâle sur le point de me pénétrer. Elle colle son minou contre le mien, elle me domine de tout son corps, elle plaque mes mains au lit avec les siennes, et quand elle commence à donner des coups de rein, elle entrouvre sa bouche pour laisser pendre sa langue. Cette vision m’excite beaucoup. J’ai très envie de prendre mes mains et de les poser contre ses petites fesses poilues, ou derrière sa tête pour l’embrasser, mais elle me tient bien et je ne peux pas bouger. Elle me domine complètement… et ça me plaît.

« Hic… Kanna… tu fais très… virile… comme ça. »

Je ne peux pas bouger, mais je peux au moins goûter à sa langue pendante. Je sors la mienne de ma bouche et je lève un peu ma tête pour atteindre la sienne. Nos langues se mettent à se caresser, c’est une sensation très plaisante, et je l’apprécie d’autant plus que mon amante me pilonne comme si elle était un mâle bien membré voulant me mettre enceinte.

Après quelques minutes de ce petit jeu, je jouis allègrement, et ma mouille vient éclabousser l’intimité de Kanna. Ce nouvel orgasme me secoue encore plus que le précédent. On dirait que la sauvagerie dans le sexe me plaît. Il faudra que je m’en souvienne après avoir dessoûlée.

« Alors… Kanna… tu as… hic… quoi d’autre… en réserve ? »

Avant qu’elle ne puisse faire quelque chose, je pose mes deux mains contre son fessier et je le pelote avec bonheur, y mettant une ou deux petites tapes légères pour faire circuler le sang.

« Oui… j’adore ton cul… et j’adore… te fesser. »

J’essaie de la provoquer un peu, voir si ça stimule sa sauvagerie ou si ça lui fait plaisir. Quitte à me faire baiser par une kitsune bestiale, autant qu’elle y prenne du plaisir aussi.
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Miyubi Inari le mars 04, 2018, 11:24:51 am
Ce n'est que maintenant qu'elle pouvait commencer à laisser parler son côté sauvage, sans ça, elle était très douce jusque-là. La façon de la maintenir sur le lit, de l'écraser et de se montrer plus mâle, c'était un classique chez les femelles. Et encore, sa mère lui a expliqué que quand deux femmes faisaient l'amour, ou même avec un homme, il était normal aussi de se mordre. Pas jusqu'au sang, mais pour montrer qui décidait, qui était le chef dans ce combat, mais en ayant expérimenté cela, ça faisait peur aux humains ce genre de choses ? Soit elle s'y prenait mal, soit ses dents pointues en était la cause ? Donc elle évitait ça. Car même sans sexe masculin, elle la bourrinait tout comme, une fois encore, pour montrer qui décidait dans cette partie de sexe. Amata avait peut-être plusieurs queues et une forme respecter au sein des kitsunes, quand il s'agit de sexe, c'est chacun pour sa peau. En général, elle l'aurait laissé la dominer, mais elle n'était pas en état et de plus, elle n'en a pas fait la demande.

« Vilil ? Oh non, haaaa... Tu n'as lien vue... »

Car oui, Kanna avait déjà essayé la virilité, face à des clientes qui ont payé une petite fortune pour ça et ses femmes se souviennent encore de la virilité de Kanna, de la gentille kitsune devenue une bête de sexe dominante. C'est qu'elle y avait laissé ses marques la belle demoiselle. Mais ce n'était pas le cas pour Amata pour le moment. Elle la laissait venir lécher sa langue puis l'embrasser, Kanna ne résistant pas à l'envi de la prendre plus fort encore pendant ce baiser. Elle devait constamment montrer qu'elle était la patronne. Kanna n'était pas spécialement dominante, mais son travail lui a appris les deux rôles, la douce boule de poil à caresser et la bête sauvage et dominante. Elle jouait sur ses deux tableaux et ça avait son petit succès. Mais comme toute source de plaisir, cela eut une fin où elle arrosa Amata de son jus, recevant de même de sa part sur sa fourrure. Kanna libéra Amata le temps de respirer, mais la belle semblait en redemander, tripotant ses fesses en jouant de nouveaux avec de petites tape dessus, ce qui la faisait sourire.

« Si tu l'adole, tu vas le manger... »

Kanna se retira et changea de posture, venant poser ses genoux près de la tête de sa partenaire, ses fesses étaient si proches de son visage et son sourire semblait indiquer qu'elle était toujours maîtresse de ce combat. Et comme elle l'avait sous-entendus, elle colla ses belles fesses bien douce sur son visage, laissant quand même son nez libre pour respirer, mais elle avait de quoi faire avec ses fesses si proches.

« Legale-toi, moi aussi, j'ai une petite faim. »

S'allongeant sur elle, elle venait passer sa langue dans sa petite zone humide et intime. Mais ce n'était pas de simples coups de langue a à l'aide de ses pattes, elle écarta ses lèvres vaginales pour y enfoncer le plus loin possible sa langue et ainsi se régaler. Elle pouvait parfois y sentir ses dents lui gratter légèrement la peau. Sa queue remuait faiblement au-dessus du visage de la kistune. Elle va se souvenir de son passage à Edoras, oh oui.
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Tek_Kitsune le mars 07, 2018, 03:26:15 pm
Je pensais pouvoir jouer un peu avec les fesses de Kanna avant qu’elle ne réagisse, et voilà qu’elle vient me les coller sous le nez. Assise sur mon visage, laissant juste mon nez pour que je puisse respirer, elle vient ensuite s’allonger sur moi pour me lécher l’entrejambe.

« Hhhmmm ! »

Je gémis, mais aucun son ne sort de ma bouche vu qu’elle est bloquée par un superbe fessier de kitsune. Du coup, je décide de lui rendre la pareille. J’arrive à ouvrir la bouche pour sortir ma langue, et je viens lécher sa petite porte juste devant moi. Je me demande si elle a déjà eu un sexe d’homme dans le cul.

Oh oui… ça va être le pied.

Je sens sa langue se glisser au plus profond de mon intimité, ses pattes écartant mes lèvres vaginales, et ses dents mordillant ma peau. Pour lui rendre la pareille, je malaxe son postérieur velu tout en léchant son anus, et d’après la façon dont sa queue remue devant mon nez, je crois qu’elle apprécie beaucoup.

Ça te plaît Kanna ? Alors goûte moi ça.

Je glisse le bout de ma langue dans son fondement, essayant d’aller le plus loin possible malgré l’étroitesse du passage, et je lui mets des tapes de plus en plus fortes sur le cul. Je reste attentive à ses couinements et à la façon dont sa queue remue, je ne veux pas que mon entrain me fasse faire des choses que la renarde n’apprécierait pas.

Après quelques minutes de léchouilles, de câlins et de tripotages délicieux, nous avons toutes les deux un nouvel orgasme. Je sens sa mouille éclabousser mon menton et ma gorge tandis que Kanna jappe et que sa queue s’agite. Le plaisir déferle dans mon corps, puis quand les choses se calment, je sens une certaine lassitude m’envahir. Je crois que je commence un peu à fatiguer, mais je sens que j’ai encore de la réserve, et la kitsune aussi.

« Aahh… alors… ma chérie… que fait-on… maintenant ? »
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Miyubi Inari le mars 12, 2018, 03:42:49 pm
Leur petite sauterie continuait de plus belle et comme Amata n'était pas fatigué, elle pouvait pousser le jeu un peu plus loin. Ses fesses, rondes, douces et fermes se posaient sur son visage pour lui laisser tout le loisir de jouer avec de bien des façons du moment que cela ne la gênait pas. Si c'était le cas, elle va vite le savoir. De son côté, Kanna pouvait jouer avec plaisir avec son petit minou, le léchait avec grand plaisir en venant faire frotter ses petites dents aussi là-dessus, provoquant bien des plaisirs chez la jeune femme. On disait que les kitsunes avaient une grande passion pour le sexe, ce qui était loin d'être faux comme pouvait le voir la jeune femme. La langue en elle, la kistune gémissait comme elle pouvait, mais elle ne pouvait pas hurler son plaisir. Cela dit, ça s'entendait déjà très bien. Mais toutes les bonnes choses ayant une fin, elle venait jouir sur elle, tout comme Amata en fit de même sur sa truffe.

Kanna se reposa un instant en reprenant le bon sens, caressant le corps chaud de son invitée qui semblait en demander plus. L'alcool semblait moins faire effet aussi, ce qui serait tout aussi meilleur. La gueule dans son cou, elle le léchait doucement, sentant bien son invitée un peu fatiguée sans pour autant agiter le drapeau blanc.

« J'ai bien une petite idée, mais... Sela tu assez folte pour le suppolter ? »

Piochant une petite fiole bien entamer, elle agita ce dernier devant les yeux d'Amata, conservant ce grand sourire.

« Ceci est un ploduit que l'on utilise pour les glosses goulmandes... Avec ça... je deviens plus mâle... Mais si je le plend, ça va duler quelques heules ou alols, il faudla bien me fatigué.... Tu saula tenil le coup ou assez me fatiguer ? »

Bonne question, car une kitsune membrée, ça ne doit pas s'épuiser en deux orgasmes. Même si on peut se dire qu'elle n'y était pas trop habituée, elle semblait avoir une certaine habitude de la chose donc... cela pourrait être dangereux si Amata a prévu de s'endormir au plus vite, mais sinon, il y a deux kitsunes qui vont très bien dormir !
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Tek_Kitsune le mars 14, 2018, 08:05:01 pm
Je reprends calmement mon souffle tandis que Kanna me lèche le cou, et quand je lui demande ce qu'on fait ensuite, elle me propose quelque chose d'un peu particulier. Elle agite devant mes yeux une fiole remplie d'un produit qui, d'après ce que je comprends, va la doter d'un sexe masculin, mais cela va aussi la rendre plus assoiffée. Si elle le prend, il faut que je sois sûre de tenir le coup, parce qu'elle ne s'arrêtera pas avant d'être complètement satisfaite ou de m'avoir baisée pendant plusieurs heures.

« Un... un sexe masculin ? »

Cette proposition me pose deux problèmes. D'abord, même si j'ai pu éliminer un peu de l'alcool que j'ai dans le sang, je ne crois pas que je serais capable de tenir encore plusieurs heures à me faire baiser par une kitsune sauvage membrée. Et ensuite, bien que j'ai un peu honte de l'admettre après tout ce qu'on a déjà fait, j'ai peur de recevoir une verge en moi parce que... ça ne m'est encore jamais arrivée. Physiquement, je suis toujours vierge parce que mon hymen est toujours en place. Mes premières expériences sexuelles, je les ai eu après ma transformation. Les scientifiques tekhannes voulaient s'assurer que mes fonctions biologiques n'avaient pas été altérées par l'injection des nanites dans mon corps, alors elles avaient procédé à quelques stimulus sexuels. Et au-delà de ça, je m'étais aussi un peu faite plaisir avec les infirmières. Je suis contente de l'avoir fait parce que sinon j'aurais été bien plus manche au lit avec elle, mais là, c'est quand même un moment important, et je ne me sens pas de le faire maintenant. Il faut que je lui explique avec calme.

« Kanna, je... crois moi, j'ai très envie de toi mais... hic... je ne pense pas... pouvoir tenir... si tu me prends... avec ta verge... maintenant. »

Je vois bien qu'elle est un peu déçue, alors je me dépêche de rattraper le coup.

« Mais j'ai une idée. Demain matin... on ira faire un tour... dans un lac près d'ici. On se baignera... on se lavera... et ensuite... je t'accueillerai en moi... avec plaisir. »

J'ai repéré ce lac pendant une de mes visites. Il n'est pas très loin de la ville, mais assez loin quand même pour éviter les visiteurs inopportuns. Ce sera l'endroit parfait pour se rafraîchir.

« En attendant... hic... que dirais-tu... de jouer encore... mais comme des femmes ? »

En bougeant un peu, nous voilà en position de ciseaux, l'idéal pour les plaisirs saphiques. Je frotte mon intimité lisse et imberbe contre son intimité poilue, gémissant de plaisir et écoutant ses jappements.

« Hhmm... tu aimes... Kanna ? »

Pour l'instant c'est moi qui mène, mais j'espère qu'elle va vite reprendre le dessus et me dominer sauvagement.
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Miyubi Inari le mars 20, 2018, 11:39:38 pm
Kanna était prête à aller bien plus loin, a toujours repousser les limites du plaisir avec cette belle petite kitsune et pour cela, comme elle semblait bien gourmande, elle lui proposait un petit quelque chose pour rendre tout cela plus étonnamment bon. Mais en voyant la potentielle suite arrivée, Amata ne fut pas très emballé. Non pas par la proposition, mais elle avait peur de ne pas tenir pour continuer ce petit jeu. C'était dommage, car Kanna en avait plutôt envie, même si Amata proposait quelque chose en retour, ce n'était pas encore tout à fait pareil...

« Tu oublies une chose, je tlavail jusqu'au matin et je me léveil qu'en début d'aplès-midi, et j'aide ma mèle poul qu'elle se lepose... »

La vie de famille ! Kanna avait beau travaillé ici, elle pensait à sa mère et lui laissait l'occasion de se reposer avec sa petite sœur, comme lors de l'arrivée d'Amata dans le temple. Mais tout n'était pas perdue pour autant.

« Mais si tu veux bien attendle la fin de joulnée, demain je ne tlavaille pas, on poulla faile ça en début de soilée ? »

La même chose, mais moins tôt dans la journée. Que cela lui plaise ou non, Amata venait proposer une petite chose qui n'était pas de refus en venant coller son minou contre le sien et l'y frotter. Elle n'était pas la première et pas la dernière à lui proposer une telle chose, et ça ne pouvait pas se refuser !

« Mhhhh mmmmmaaaaaa.... tu vois quand tu veux.... Allez, continue... »

Kanna ne comptait pas vraiment prendre le dessus, pas maintenant du moins, ça l'amusait de l'avoir sur elle, jouant les renardes coquines. Mais il ne fallait pas oublier une chose, ça n'allait pas rester ainsi très longtemps. Au fil des minutes, Kanna gémissait en se retenant, mais quand la passion fut trop forte, elles échangeant les places, la kitsune venant plaquer la seconde sur le lit, en lui levant une jambe. Posez le long de son corps, sa langue passait près de son pied, léchant sa peau douce. Kanna n'avait rien d'une fétichiste du pied, mais ça ne la dérangeait pas de lécher ce coin. Frottant son intimité avec plus de conviction, elle continua de plus en plus vite et plus fort. Elle comptait la faire jouir férocement. Pas à coup de griffe et de croc, ni même de rugissement. Mais que cela soit comme un trop-plein de plaisir, la transformer en une bête de sexe. Posez le long de son corps, sa langue passait près de son pied, léchant sa peau douce.
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Tek_Kitsune le mars 21, 2018, 11:17:37 pm
Se réveiller avec un bon bain m'aurait fait plaisir, mais Kanna me rappelle qu'elle travaille le matin et aide sa mère au temple l'après-midi.

« Ah oui, c'est vrai. Dommage. »

En revanche, elle est d'accord pour prendre un bain avec moi si c'est en fin de journée.

« Parfait, alors on fait comme ça. »

En attendant, je décide de partager un petit ciseau avec elle. Je prends rapidement le dessus, et elle a l'air d'apprécier, mais au bout d'un moment, ses instincts sauvages reprennent le dessus et elle nous change de position. Je me retrouve couchée sur le lit, mon corps plaqué contre le sien, son minou caresse le mien mais avec plus de conviction, elle attrape une de mes jambes et la lève pour venir me lécher près du pied.

« Aahh ! Oohh... Kanna... ooouuuiii... prends moi... baise moi ! »

Je n'aurais jamais cru aimer autant le sexe. J'admets que tester avec des infirmières tekhanes m'a donné le goût du plaisir, mais là on est sur un tout autre niveau. Nous partageons notre intimité, c'est une sensation délicieuse, et je veux qu'elle me noie complètement jusqu'à ce que je tombe de sommeil.

« Haaannn... ça vient... oui... OOOUUUIII ! »

Et hop, un nouvel orgasme. Je crie un bon coup, ma mouille éclabousse les poils de l'entrejambe de Kanna, et puis mon corps retombe mollement, laissant à mon corps le temps d'assimiler ce flot de plaisir. Mais à epine relevée, je viens en réclamer plus.

« Hhhmmm... Kanna... fais moi jouir encore. »

Je frotte ma joue contre la sienne en couinant, et je vais poser mes mains contre ses fesses dodues.

« Aahh... comment tu fais... pour être aussi belle ? »
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Miyubi Inari le mars 28, 2018, 01:42:04 pm
Partageant le plaisir avec la belle Amata, Kanna ne se fait pas prier, c'était devenue son métier après tout et elle y était très doué apparemment. En tout cas, prenant plaisir dans une position plus féminine en se frottant l'entrejambe, chacune contre l'autre, sentant le plaisir aller dans leur corps, toujours plus loin, ce même plaisir semblait toujours grandir de plus en plus en elle, quel délice ! Sa jambe le long de son corps, Kanna en léchait son pied, même si elle en fit de même surtout près de son tibia et de sa cheville. Sa queue remuait elle aussi, toujours plus de façon saccadé, elle gémissait face à tant de plaisir, savourant toujours ce moment partager avec une autre personne. Une fois, elle a même tenté avec deux personnes, c'était tout aussi agréable d'ailleurs.

Mais après ce petit orgasme, Kanna avait à peine le temps de souffle qu'elle en demandait toujours plus ? Qu'elle était gourmande cette kitsune !

« Héhéhé, je cloyais que tu étais fatigué ? »

Elle n'allait pas refuser sa demande, mais Kanna s'installait à peine sur elle que ses mains venaient à l'assaut de ses petites fesses qu'elle venait presser en la faisant légèrement couiner. Face à sa question, la renarde se rapprochait de son visage en léchant le bout de son nez.

« Mhhh ça, il n'y a pas de seclet... »

Kanna n'avait rien fait pour entretenir sa beauté, elle vivait normalement, mangeait normalement, et tout ce qui est coiffure ou autre, elles ne connaissent ça que depuis leur libération. Petites, dans son clan, les femmes gardaient leur cheveux long ou court et parfois, ils attachaient leurs cheveux quand ils en avaient envie. Mais les dégradé, teinture, maquillage et autre, c'est des choses toutes nouvelles pour elles. Mais bon, maquillage, c'est une chose impossible pour elle déjà. Puis qui sait, sa beauté devait être de sa mère ? Quand on voit les trois ravissantes filles qu'elle a eut, avec son père, ils ont fait de beaux mélanges.

« Plofite en poul me callesser... Plus tu me callessela, plus j'ilais vite... »

Pour le moment, elle remuait doucement contre elle, embrassant même cette dernière assez tendrement en augmentant le rythme peu à peu, elles devaient jouir après tout alors si elle va aussi lentement, elles y sont encore demain matin.
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Tek_Kitsune le mars 28, 2018, 07:48:13 pm
Quand je vois une femme aussi belle que Kanna, je ne peux pas m'empêcher de penser qu'elle a un secret pour être aussi belle. Mais d'après elle, tout est naturel. Donc ça veut dire qu'elle a juste eu de la chance sur la génétique ? En même temps, c'est vrai que sa mère est assez jolie.

La kistune m'encourage à la caresser, en me disant que plus je la caresserai, plus elle ira vite. Je sens son corps remuer contre le mien, et je gémis en réponse.

« Aahh ! Oui... vas-y Kanna. »

Je me mets à peloter ses délicieuses fesses avec plus d'énergie et, comme prévu, son corps se frotte au mien plus intensément, elle vient même m'embrasser. Nos langues jouent joyeusement ensemble, ma peau est caressée par sa douce fourrure, mes doigts se font plaisir à tâter sa chair ferme et moelleuse à souhait. Plus je la caresse vite, plus elle se frotte à moi.

« Hhhmmm ! »

Je laisse parler toute ma fougue à travers mes mains. Je masse, presse, pince et fesse son cul, j'écarte ses deux fesses l'une de l'autre, je l'écoute japper de plaisir. J'ai l'impression de ne plus pouvoir m'arrêter, mais plus elle se frotte à moi, plus je me sens partir peu à peu vers l'orgasme, et mon corps s'y abandonne doucement. La douceur des poils de la renarde devient encore plus plaisante, je sens chaque mouvement de sa langue avec la mienne, c'est un vrai délice.

« Hhhmmm... ooouuuiii... Kannaaa... Aaahhh ! »

Ce nouvel orgasme arrive en silence, je ne pousse aucun cri bien audible, mais le plaisir est bien présent. Ma mouille jaillit de mon antre intime, puis je me laisse tomber dans les bras de la kitsune. Ça y est, nous y sommes. Ce dernier orgasme a absorbé toute l'énergie qu'il me restait pour le transformer en un sentiment de plaisir modéré mais tenace, qui va sûrement m'accompagner dans mes rêves cette nuit.

« Aahh... Kanna... tu as été... géniale... mais je sens... que je fatigue. Si tu veux bien... je vais aller dormir. »

J'espère juste qu'on peut dormir dans cette chambre et que je ne vais pas être obligée de retourner jusqu'à mon hôtel.
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Miyubi Inari le avril 04, 2018, 03:59:17 pm
C'était délicieux de faire l'amour avec elle, Kanna avait depuis pris l'habitude de faire l'amour avec les gens, au moins une fois par soir. Certaines personnes n'étaient pas assez fortunées pour avoir cette chance de coucher avec elle ou alors obtenir juste un peu de sa compagnie suffisait sans le désir charnel, mais si la kitsune a une sacrée réputation ici, ce n'est pas pour rien. Faisant l'amour avec sa partenaire renarde, elle continua de l’amener toujours plus loin dans le plaisir, un plaisir toujours repoussé. Il y avait mieux, mais inutile de passer du coq à l'âne. Après un nouvel élan de plaisir, la belle Amata abandonnait et voulait se reposer. Il est vrai qu'il était possible d'avoir une chambre ici pour passer la nuit, mais soyons franc, c'était très cher et cela arrivait peu de fois. 

« Dans ce cas, va chez moi, dis leul que tu peux plendle ma place en attendant. Quand j'allive le matin, elles sont déjà toutes léveiller donc je dolmilais à tes côtés. Moi, je dois encol tlavailler. »

Vu l'heure, sa mère et sa petite sœur dormaient, mais Nozomi devait encore être réveillé, et dans le pire des cas, sentir cette odeur inconnue allait les réveiller et en voyant que c'était Amata, elles ne diront rien. Pour ce qui est de sa mère et de la plus jeune de ses sœurs, aucun doute qu'elles ne diront rien et dorment déjà, mais Nozomi a toujours pris l'habitude de ne veiller un peu plus tard, pas vraiment pour dormir, mais veiller sur l'endroit. En l'absence de Kanna, elle veille sur sa famille et vu son caractère, ce n'était pas étonnant. Revoir Amata ne risque pas de plaire à Nozomi, mais elle ne grogne plus qu'elle ne mord. Amata ne lui a pas laissé l'occasion de se montrer féroce après tout, et heureusement, mais elle acceptera si elle vient de la part de Kanna. Elle va accepter, mais ça ne va pas lui plaire... Kanna, de son côté, ne manquait pas de piocher la somme qui lui était du pour ce moment de plaisir, elle l'aurait bien fait gratuitement, mais elle devait fournir la somme à sa patronne, d'autant plus qu'Amata avait eut une réduction sans le savoir, mais chut, cadeau de la maison...

« Va te leposer, demain, on aula une autle glosse joulnée. »

Kanna se redressa pour enfiler de nouveau sa tenue, sa journée de travail n'était pas finie, elle avait encore bien des gens qui voulait un moment avec elle. 
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Tek_Kitsune le avril 06, 2018, 01:51:41 pm
Quand je dis à Kanna que j'ai besoin de dormir, elle me répond que je peux aller dormir chez elle. J'ai peur de déranger sa mère et mes sœurs, mais elle m'assure qu'il n'y a pas de problème. Elle doit encore travailler, mais elle viendra me rejoindre dès le matin.

« Bon, dans ce cas... j'y vais. Travaille bien. »

Je remets ma tenue sur mon dos et je quitte le club en remerciant l'hôtesse à l'accueil.

« A bientôt mademoiselle. »

Je me dirige vers la maison de Kanna, titubant un peu sous l'effet de l'alcool. Maintenant qu'il est dans mon sang, impossible de m'en débarrasser complètement. Du coup, atteindre le temple me prend plus de temps qu'à l'aller. Je marche jusqu'à la maison, j'ouvre la porte le plus discrètement possible, en prenant garde de ne réveiller personne, mais là Nozomi me tombe dessus.

« Oh... salut Nozomi. »

Évidemment, elle n'est pas très contente de me voir ici.

« C'est ta sœur qui m'a dit... que je pouvais dormir ici. On a un peu trop... joué ensemble... et maintenant... il faut que je me repose. »

Je vois bien qu'elle a du mal à croire, mais elle me laisse quand même entrer, non sans grogner avant.

« Merci. »

Je sais qu'elle ne veut pas me voir ici, mais j'ai vraiment besoin de dormir. Je vais me coucher dans le dernier futon encore libre, en gardant juste ma culotte sur moi pour ne pas avoir trop chaud, et je m'endors comme une pierre en ignorant complètement le regard de la kitsune sur moi. J'espère juste qu'elle ne va pas essayer de me mordre pendant que je dors, parce que mes nanites sont conçus pour me protéger en cas d'agression.

Aux premières lueurs du jour, la petite famille se réveille, et Miyubi et Kozué ont la surprise de me trouver dans le futon de Kanna. Elles font tout de même attention de ne pas me réveiller et vont vaquer à leurs occupations. Une ou deux heures après, je reprends conscience en sentant des bras poilus se nouer autour de mon corps.

« Hhhmmm... bonjour Kanna. »
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Miyubi Inari le avril 09, 2018, 12:13:45 am
Nozomi était celle dans la famille qui avait le plus de chance de paraître citoyenne à Edoras, elle était assez grande pour comprendre les choses et elle transmettait ce savoir à sa famille. Kozué en grandissant sera une vraie petite edorassienne, mais en attendant, elle devait apprendre, pour sa petite sœur. Elle n'aimait pas trop l'école, les coutumes qu'avaient les gens qu'elle trouvait parfois stupide ou sans intérêt. Mais malgré tout, elle savait remercier ces gens. C'était l'armée de cette ville qui avait accepter d'héberger toute sa famille gratuitement du moment qu'elles s'occupent de cet endroit. Pas d'obligation, d'humiliation ou de combat. Alors elle faisait l'effort de tenir parole aussi pour sa famille. Après, Nozomi était méfiante envers les humains, même un peu les terranides à formes humaines comme Amata. Il n'y avait que les terranides comme elle, couvert de poils, plumes ou écailles, à qui elle faisait facilement confiance. C'était après tout des humains qui les ont garder prisonnier durant des années en forçant son père à combattre d'autres terranides. Elle restait dans le salon pour ne pas déranger sa mère et sa petite sœur quand elle sentit une présence, une odeur qu'elle avait déjà sentit et face à la porte, elle vit Amata.

« Tu fais quoi ici ?! »

On a connu plus agréable comme accueil. Mais la kitsune l'observe toujours en fronçant les sourcils, écoutant son excuse. C'était plausible, Kanna n'était pas du genre à amener des clientes ici, mais étant elle aussi une kitsune, cette demande avait été fort possible. Et si ce n'est pas le cas, demain, elle va lui faire comprendre qu'elle n'était pas la bienvenue ici... Elle la laissait entrer en grognant légèrement. Dans la chambre familiale, il n'y avait pas trop de choix, quatre futons, trois de libres. Kozué avait pour habitude de rejoindre sa mère pour dormir sur elle, mais Nozomi entra avec elle dans la chambre, interdisant son futon et celui de sa petite sœur. Ça ne l'enchantait pas de dormir à côté d'elle, mais elle devait la surveiller et pas question qu'elle dorme dans le futon de sa petite sœur. Nozomi était déjà nue depuis que la nuit était tombée, tout comme sa mère et sa petite sœur. Elle restait allongée dans le lit, sans fermer l’œil pour surveiller Amata quelques longues minutes.

Une fois son souffle stabilisé et sûrement endormi, elle l'observa de plus près, toujours à se méfier de son réveil. Elle renifla doucement la jeune femme, sentant bien l'odeur de sa sœur sur elle... Elle n'avait pas menti sur ça... Nozomi terminait par s'endormir aussi... Au petit matin, effectivement, Miyubi était surprise de la voir là, mais elle n'en fit pas tout un fromage. Silencieusement, dans la chambre, elle recouvrait le corps de la jeune femme avec la couverture, comme une mère. Elle laissait Kozué se réveiller doucement en venant la téter pendant qu'elle réveillait Nozomi qui, comme à son habitude, aida déjà sa mère, préparant les tâches du matin. L'heure défilait lentement dans la maison kitsune et Kanna finissait par revenir du travail, regagnant sa chambre et le futon de Nozomi comme le sien était occupée. Elle ne manquait pas rejoindre Amata qui se réveillait doucement, mais il y avait un souci.

« Non, bonne nuit, Kanna. »

Elle revenait tout juste, elle allait dormir jusqu'au début de l'après-midi, mais si Amata s'en sentait l'envie, elle pouvait quitter la chambre et commencer sa journée. Kanna va dormir, maintenant qu'elle avait pris sa douche pour se nettoyer de toutes ses odeurs et semences, elle devait se reposer.
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Tek_Kitsune le avril 11, 2018, 09:31:56 pm
Je lui dis bonjour, et elle me répond bonne nuit. Logique, comme elle vient juste de rentrer chez elle. Pour ma part, j'ai très bien dormi, mais sentir la douce fourrure de Kanna contre ma peau me donne envie de prolonger un peu ma nuit. J'enroule mes bras autour d'elle et je cale ma tête entre ses seins.

« Hhmm... très confortables tes oreillers. »

Je m'endors dans cette position. Étonnamment, je trouve le sommeil assez vite, alors que je viens de me réveiller et que j'ai déjà dormi longtemps. Mais cette fois, mon sommeil n'est pas des plus tranquilles, et je fais un drôle de rêve.

A mon réveil, je bâille à m'en décrocher la mâchoire, et là, un jappement vient se mêler à mon bâillement. Sur le coup, je suis surprise, mais ce n'est pas ça le plus incroyable. Tout mon corps est couvert d'une fourrure de la même couleur que mes cheveux. Je regarde mes mains, ce sont maintenant des pattes, avec des coussinets à la place de mes paumes. Ma mâchoire s'est allongée, j'ai une truffe à la place du nez, et des dents pointues. Je n'en reviens pas, je suis... une kitsune furry ! Est-ce que mes nanites se seraient déclenchés dans mon sommeil et m'auraient transformée ? Quoi qu'il en soit, je ne peux pas rester comme ça. Mais là, Kanna se réveille et me regarde.

« Kanna, je... je peux tout t'expliquer. »

Mais au lieu de s'interroger, elle me prend juste dans ses bras et m'embrasse comme si c'était naturel. J'essaie d'intégrer ce qui se passe, mais elle me plaque dans le lit et me dit qu'elle a encore envie de me manger. Je ne comprends plus rien à ce qui se passe, du coup je me laisse juste faire.

Après mon premier orgasme, je finis par me réveiller pour de bon. Kanna dort à côté de moi, assoupie comme une souche. Je vérifie quand même mon corps. Pas de pattes, pas de truffe, pas de fourrure... c'est bon !

Après une rêve pareil, j'ai bien besoin de me dégourdir les jambes. J'enfile ma tenue et je sors faire un tour dehors. La petite famille de kitsunes est déjà au travail et je ne veux pas les déranger, alors je les salue de loin et je vais me balader sur le site du temple. Kanna ne devrait pas se réveiller avant le déjeuner, ça me laisse quelques heures en tête-à-tête avec moi-même.
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Miyubi Inari le avril 17, 2018, 03:31:41 pm
Kanna venait de terminer son travail et venait donc trouver le repos dans son futon, laissant Amata dormir avec elle si l'envie lui prenait, mais la luxure attendra, elle devait d'abord se reposer. Du côté de la famille, les habitudes reprenaient, Nozomi avait fini par quitter la maison pour son école, Miyubi s'occupait du temple avec Kozué, toujours là pour l'aider quand elle ne s'amusait pas ailleurs. Les gens du coin savaient pour la mère de famille, pour son mutisme alors parfois Kozué venait expliquer avec ses mots à elle quand elle n'arrivait pas à se faire comprendre avec ses gestes. Plus tard, quand Amata fut enfin debout, se baladant dans le temple, elle salua Miyubi qui lui rendait son salut avant de voir débarquer comme une furie Kozué qui courrait sur ses quatre pattes, venant bondir sur Amata. Avec ses petites griffes, elle agrippait à elle, grimpant jusqu'à ses oreilles qu'elle tentait de mordiller même si ce fut surtout ses cheveux qu'elle mordait.

Miyubi voyant la scène en lâchait son balai pour taper dans ses mains pour attirer l'attention de sa fille qui se détachait d'elle avant de détaler ailleurs dans le temple. Elle n'était pas méchante, mais elle avait une petite crise de folie comme tout les jeunes animaux en courant partout, voulant jouer avec tout ce qu'elle trouvait et Amata étant aussi une kitsune... La mère se rapprocha, l'air désolée sur le visage avant de s'excuser comme les gens du coin en se courbant en avant. Pas de mot d'excuse, mais on le lisait bien sur son visage. Une fois redressée, elle approchait ses pattes pour peigner Amata comme elle pouvait avant de chercher sa fille du regard, mais elle avait détaler bien loin.

La petite voulait juste jouer après tout et Miyubi n'allait pas la punir pour ça, mais elle savait pourtant qu'elle pouvait jouer avec sa mère ou ses sœurs, mais pas avec n'importe qui. Que voulez-vous, c'était une enfant qui voulait juste s'amuser. Inutile de dire que sur ses quatre pattes, elle courait bien plus vite que sur deux pattes. Elle devait se cacher en guettant sa prochaine proie ou se calmer ? Allez savoir...
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Tek_Kitsune le avril 18, 2018, 10:37:26 pm
Je croyais passer une matinée ennuyeuse, mais à peine sortie du temple, voilà que Kozué me fonce dessus comme une furie, bondit et m'escalade en s'agrippant à ma tenue, jusqu'à arriver sur ma tête, mordillant mes oreilles et mes cheveux.

« Aahh... Kozué... haha... fais attention. »

Miyubi voit la scène et se dépêche d'intervenir, faisant détaler sa fille. Elle s'excuse du comportement de Kozué, l'air désolé sur le visage.

« Ça ne fait rien. Elle est encore petite, c'est normal qu'elle veuille jouer. »

De toute façon, ce n'était pas comme si ça m'avait fait mal ou que ça m'avait dérangé. La mère de famille se redresse et part s'occuper de sa fille après avoir repeigné mes cheveux, mis en bataille par la petite.

C'est bien une maman. Toujours à s'occuper des autres.

Forcément, ça me fait penser à mes propres parents, et à mes amies du Temple du Renard Blanc. Depuis que je travaille pour Tekhos, je n'ai pas remis les pieds au Temple tellement ma mission me prend de temps. Quant à ma maison... Depuis ma fugue il y à huit ans, je n'ai pas osé revoir mes parents. Tout ce que je leur ai laissé en partant, c'était une lettre pour leur dire de ne pas s'inquiéter, que j'étais en sécurité et que je reviendrai un jour. Mais depuis, je ne leur ai pas donné signe de vie. Peut-être qu'ils me croient morte, ou qu'ils n'ont plus envie de me voir...

Non. Je ne dois pas penser à ça.

Comme l'avait dit Miyubi hier, un enfant manque toujours à ses parents. Je suis sûre qu'ils savent que je vais bien, et qu'ils ont hâte de me revoir. Mais en attendant, je vais m'occuper de cette petite chipie de Kozué. Si elle veut jouer, alors on va jouer.

Je fais apparaître un orbe de lumière dans ma main. En utilisant mes nanites, je peux ensuite le remodeler, et même le faire bouger comme s'il était vivant. Et me voilà avec un petit renard brillant (https://image.noelshack.com/fichiers/2018/16/3/1524049159-63f7537c67a2df92b3f2f7f94c861f44.jpg) avec lequel elle pourra s'amuser. Grâce à mes nanites, je retrouve la trace de la petite kitsune, visiblement tapie dans un coin en attendant sa prochaine proie, et j'envoie ma petite bête à sa rencontre.

« Fais-la courir. »

Le renard court jusqu'à Kozué, mais ne s'approche pas trop, il laisse juste dépasser sa frimousse et sa queue pour l'inciter à le poursuivre. Il commence à courir, avec la petite kitsune à ses trousses, mais il parvient toujours à garder une distance suffisante pour ne pas se faire attraper. De temps en temps, il se cache pour échapper à la demoiselle, attend une minute, puis relance la poursuite. Malgré son énergie, Kozué ne peut pas tenir éternellement, et quand elle commence à se fatiguer, je la laisse attraper sa proie et je vais à sa rencontre.

« Alors ma chérie, j'espère que tu t'es bien amusée. Parce que moi, j'ai adoré. »

Même en jouant les renards sauvages qui court après sa proie, cette petite est trop adorable. J'ai envie de la serrer dans mes bras comme une grosse peluche, mais je la sens encore un peu secouée, alors je préfère lui donner un jouet. Le renard dans ses bras se transforme en balle, qu'elle peut griffer et mâchouiller à sa guise. Sa mère arrive alors pour vérifier ce que fabrique sa fille.

« Ne vous en faites pas Miyubi, tout va bien. »

J'ai bien fait attention de ne pas mettre Kozué dans des situations dangereuses, qu'elle ne se fatigue pas trop, qu'elle ne sorte pas du domaine du temple, et ça ne m'a pas dérangé de jouer avec elle. Ça m'a même fait plaisir, c'est mieux que d'attendre sans rien faire que Kanna se réveille.
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Miyubi Inari le avril 24, 2018, 03:47:17 pm
Miyubi était vite venue à la rescousse d'Amata, elle savait que sa fille n'avait rien fait de mal et que son invitée ne lui en voudrait pas. Mais c'était la politesse. Qu'elle fasse cela avec elle ou ses sœurs, ce n'était pas un souci, mais elle ne devait pas en faire de même avec de parfaites inconnues. Amata venait ensuite à elle pour la faire jouer un peu, faisant apparaître un petit renard qui saura s'amuser avec elle et la défouler. La petite Kozué s'en donnait à cœur joie, gambadant partout en s'amusant, en laissant parler son côté prédateur. Plus tard, une fois calmé, Miyubi retrouva sa fille près d'Amata, sa fille mâchouillait une drôle de balle, comme la veille. Mais en la voyant arrivée, elle fonça voir sa mère en tirant sur son kimono.

« Maman !!! Ai faim ! »

Miyubi souriait avant d'observer un instant Amata. Elle voulait lui dire quelque chose, mais c'était des choses sûrement difficiles à comprendre pour elle. Elle mit son doigt sur la truffe de sa fille, lui expliquant ce qu'elle voulait qu'elle lui dise. Pas sûr qu'elle comprenne tout mais elle devait essayer.

« Maman veut tu legalde les gens et dis quoi faile. »

Grosso modo, oui, qu'elle prenne son rôle le temps de donner un petit quelque chose à Kozué. Ce n'est pas comme si le temple était constamment visité, mais parfois les curieux ont besoin d'en savoir plus sur ce qui se passe dans ce temple, les Kamis, ou juste visiter. Miyubi prenait place sur le bord des marches, près de la zone « maison » du temple, venant sortir un de ses seins de sa tenue, laissant sa petite venir combler sa faim. Pas de trop, car elle doit aussi manger normalement, mais elle n'a jamais refuser à ses enfants de boire son lait. Ses sœurs ont bien grandi comme ça, alors elle aussi. Nul trace d'un plaisir incestueux sur son visage, elle caressait les cheveux de sa fille en souriant, laissant sa petite se remplir la panse. Ce n'était qu'après une minute ou deux que Kozué commençait à gémir, car elle en voulait encore. Mais il était bientôt midi, l'heure du repas pour elles et l'heure où Kanna ne tarderais pas à se réveiller. Elle se vengeait donc sur sa belle qu'elle mordait. Moins énergique qu’auparavant, mais toujours aussi joueuse. Kozué retourna auprès de leur invité, tirant à nouveau sur son kimono.

« Joue avec moi. »

Qu'importe le jeu, ça restait une enfant qui voulait jouer, tout simplement.
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Tek_Kitsune le avril 25, 2018, 08:41:18 pm
Revoir sa maman donne l'occasion à Kozué de dire qu'elle a faim. C'est normal, c'est bientôt l'heure du déjeuner. Miyubi fait plusieurs signes dans ma direction, que je n'arrive pas à comprendre, mais heureusement, sa petite fille peut me faire une traduction approximative. Ça me prend quand même un peu de temps pour bien comprendre.

« Ah, vous voulez que je vous remplace au temple, c'est ça ? »

Elle hoche de la tête pour dire oui.

« Bien sûr, comptez sur moi. »

Pendant que Miyubi s'occupe de nourrir sa fille, moi je vais me mettre près de l'entrée, au cas où quelqu'un aurait besoin d'un guide de visite ou juste d'un renseignement. Deux minutes plus tard, Kozué revient me voir, et tire sur mon kimono pour me demander de jouer avec elle.

« Eh bien, tu as vite mangé. »

Elle m'explique que sa maman lui a donné le sein juste pour la calmer le temps que le repas soit servi.

« Oh... ta maman t'allaite encore ? »

Pour elle, ça semble quelque chose de normal, mais pour moi, qui ai été habituée à vivre comme une humaine, une mère arrête de donner son lait avant que son enfant ait un an, alors que là, Kozué doit bien avoir quatre ou cinq ans. Mais bon, je ne vais pas commencer à lister les différences de culture entre les deux espèces.

« Bon, on va jouer toutes les deux, et quand ta sœur sera réveillée, on ira la voir, d'accord ? »

Je vois qu'elle a encore la balle que je lui ai donnée, alors je la prends pour la lui lancer. Évidemment, elle se met à courir après, la prend entre ses dents et me la rapporte. Elle a beau savoir parler et marcher debout, au fond d'elle, c'est encore une petite bête pleine d'énergie. On joue à la balle pendant quelques minutes, puis je lui propose un autre jeu.

« Tu connais le jeu cache-cache ? Je ferme les yeux, je compte jusqu'à dix, et pendant ce temps tu vas te cacher. Ensuite j'essaie de te trouver. Ça te dit ? »

Elle a l'air d'aimer l'idée.

« Par contre, interdiction de sortir du temple, sinon ta maman va nous gronder toutes les deux. »

Je mets mes mains devant mes yeux et je commence à compter pendant que la kitsune part se cacher. Comme elle est encore petite, je compte jusqu'à vingt plutôt que dix, ça lui laisse plus de temps. Quand j'ai fini de compter, je me lance à sa recherche.

Je commence par fouiller les différentes pièces du temple, sauf la chambre de Kanna pour ne pas la réveiller. Ensuite, je la cherche dans la forêt, elle aurait pu se cacher dans les buissons. Je vais voir au bord du lac, dans la cour du temple, et même un peu en dehors au cas où elle n'aurait pas tenu compte des consignes. Mais rien à faire, je ne la trouve pas. Après quelques minutes, je commence à me faire du souci, et j'envoie mes nanites dans tout le domaine pour la trouver. J'espère qu'il ne lui est rien arrivé, sinon Miyubi va me mettre en pièces.

Heureusement, mes petits robots finissent par retrouver Kozué. Soulagée, je me dépêche d'aller la retrouver dans sa cachette.
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Miyubi Inari le mai 01, 2018, 03:59:05 pm
C'était peut-être étrange pour les humains, mais les terranides sauvages allaitent leur enfant plus que les humaines. Là ou une mère humaine juge qu'un lait provenant d'une autre créature était tout aussi utile en grandissant, une mère « sauvage » y voit pas que des bons côtés. Kanna et Nozomi ont bien grandi en tétant leur mère, décidant par elles-mêmes quand arrêter cette pratique. Mais Kozué était encore bien jeune pour songer à arrêter, elle devait prendre des forces après tout. Jouant à la balle avec Amata, elles trouvent rapidement un autre jeu, cache-cache. Elle connaît bien, elle a même plein de cachettes. Elle songeait un instant à se glisser sous la maison, mais sa mère n'aimait pas la revoir revenir plein de poussière donc elle évitait cette cachette. Tant pis, choix numéro deux.

Elle fonçait vers un arbre sur lequel elle grimpait comme un chat en s'aidant de ses petites griffes. Elle n'avait pas vraiment le vertige donc elle savait y descendre seule même si Miyubi ne voulait pas qu'elle grimpe trop haut. Kozué restait donc dans son arbre à attendre qu'on vienne la chercher, elle avait même aperçu Amata chercher dans le coin sans lever les yeux dans l'arbre. Quand enfin elle fut trouvé – un peu en trichant, mais Kozué ne pouvait ni voir ni sentir les fameuses nanites – elle descend de l'arbre pour continuer à courir partout. Calmer un enfant est difficile, calmer une enfant terranide, c'est pire. Par chance, Miyubi était là et venait faire comprendre à Kozué d'aller réveiller sa sœur. Elle désignait Kanna caressant ses longs cheveux là où elle désigne Nozomi en caressant ses mèches tombant sur ses épaules. Miyubi ne les avaient pas tombant sur les épaules, mais Kanna avait quelques mèches sur le front et le reste de sa crinière était dans son dos. En général quand elle doit désigner Kozué, elle désigne une petite taille, forcément.

Courant vers la maison, la plus jeune fait glisser la porte de la chambre avant de rejoindre le futon en jouant sur sa sœur. Elle cherche à mordre ses cheveux, et même ses épaules ou ses bras. Elle ne faisait pas mal, c'était une façon normale de jouer chez les terranides après tout. Kanna, souriante, finie par céder en se levant, enfilant rapidement sa tenue de miko, tenant le pantalon d'une patte, Kozué dans ses bras avec le reste sur les épaules, non fermé. Pour la pudeur, on repassera, mais elle venait tout juste d'ouvrir les yeux. Miyubi préparait à manger pendant qu'elle allait voir sa mère, partageant des salutations, sa mère frottant son visage dans son cou et ses cheveux en l'observant. Quelques jappements pour dire que tout allait bien avant de déposer Kozué qui ne voulait pas quitter ses bras, mais Kanna devait bien fermer sa tenue avant de rejoindre la table basse. 

« Hm déjà debout, hein ? »
« Elle jouer avec moi. Je caché dans albe. »
« Elle ta tlouvé ? »
« Hm. Pas suite, j'ai tendu albe. »


Kozué était encore bien jeune et ne maîtrisait pas bien la langue commune, parfois elle devait le dire dans leur langue à elle, mais c'était Nozomi qui lui apprenait surtout à bien parler pour la préparer à l'école. 

« Tu es plête poul notle balade ? »
« Venil ! »
« Pas toi, tu dois lester avec maman et sulveiller le temple. »
« Nan ! Venil ! »
« Kozué, si tu leste, je plendlais poul toi des dangos, hm ? »


Du coup, elle hésitait. Elle profita de son silence pour expliquer à sa mère dans leur langue qu'elle devait s'absenter un peu cette après-midi, mais qu'elle reviendra en début de soirée, afin qu'elle puisse se coucher plus tôt en permettant aussi à Nozomi de se reposer un peu pendant qu'elle veille sur le temple en terminant les corvées. Sur les cuisses de sa grande sœur, elle enfonçait sa tête dans sa poitrine, boudant un peu, ou fatigué peut-être, mais l'heure du repas approchait un peu donc elle ne devait pas dormir alors Kanna jouait avec elle en la chatouillant, même si cette dernière cherchait à mordre ses bras, c'était naturel dans la famille avec Kozué. Kanna et Nozomi aussi étant jeune. 
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Tek_Kitsune le mai 04, 2018, 08:43:02 pm
Cachée en haut d'un arbre ! La petite renarde s'est prise pour un singe et a grimpé au sommet d'un des arbres de la forêt pour s'y cacher. Je me trouve un peu idiote de ne pas avoir songé à lever la tête pour la chercher, mais je suis contente de voir qu'elle n'a rien.

« Trouvée. Allez descends vite. »

Mais Kozué n'est pas encore d'humeur à se calmer. A peine descendue, elle se remet à courir partout, il faut l'intervention de sa mère pour qu'elle cesse de s'agiter. Elle lui fait quelques signes que je n'arrive pas à comprendre, puis elle se met à courir vers la chambre de Kanna. Apparemment, il est l'heure de réveiller sa grande sœur.

La petite kitsune se jette dans son futon et se met à lui mordiller les cheveux et les épaules. C'est un drôle de jeu, mais je dois reconnaître que c'est assez amusant à regarder. La grande kitsune finit par se lever, enfilant rapidement sa tenue de miko tout en jouant avec sa sœur, puis va retrouver sa mère. Après les salutations du matin, elle me demande si je suis prête pour notre balade.

« Évidemment, j'attends ça depuis ce matin. »

Kozué aussi veut venir, mais ce n'est pas vraiment le genre de balade faite pour une petite fille. Kanna lui fait des chatouilles et lui promet de lui ramener des dangos, et j'y vais également de ma petite touche personnelle.

« Si tu restes, je te laisserai jouer avec le petit renard. Tu te rappelles ? »

Je fais vite réapparaître le renard de tout à l'heure, lui rappelant comme elle avait aimé lui courir après. Avec tout ça, elle finit par accepter de rester au temple avec sa mère. Kanna et moi nous mettons alors en route pour le lac.

Je profite de cet trajet en tête-à-tête pour lui parler de certaines choses.

« Kanna... je voulais m'excuser... d'avoir autant bu hier soir. Ça faisait des mois que je ne m'étais plus... laissée aller, alors j'en ai un peu trop profité. Mais malgré ça... la nuit dernière a été géniale. »

Je n'ai pas eu l'esprit assez embrumé par l'alcool pour oublier ce que j'avais ressenti. Et ces souvenirs réveillent mes envies de câlins. Je prends le bras de Kanna pour le coller contre mes seins et je vais murmurer à son oreille.

« J'ai prévu une petite surprise pour notre baignade. J'espère que ça te plaira. »

Main dans la main, nous marchons tranquillement jusqu'à atteindre le lac (https://image.noelshack.com/fichiers/2018/18/4/1525329110-anime-crater-lake-by-colorfulsllama-d90t8n6.jpg). Perdue au milieu de la végétation, entouré par la forêt et les montagnes, il offre un décor digne d'une carte postale.

« C'est si beau... et si paisible. »

Peu de chances qu'on soit dérangées ici. Je retire ma robe, et dévoile à Kanna ma petite surprise : un bikini (https://image.noelshack.com/fichiers/2018/18/4/1525329110-sexy-bikini-string-maillot-de-bain-bresilien.jpg) très sexy qui recouvre juste assez de chair pour que ce soit pudique. Je tire un peu sur les bandes du bas pour jouer les allumeuses et faire ressortir mes fesses.

« Qu'est ce que tu en dis ? »

Je sais que les terranides sauvages ne sont pas très portés sur le charme et les fantasmes comme peuvent l'être les humains et les terranides civilisés, mais j'espère quand même attirer un peu son intérêt avec mon maillot. Je rentre tranquillement dans le lac.

« Ouh, elle n'est pas très chaude. »

Nous sommes au début de l'été, il commence à faire plus chaud mais pas encore assez pour pouvoir se baigner sans avoir froid. Heureusement, un petit sort de feu sur ma peau et me voilà réchauffée comme si l'eau du lac était à 27 degrés. Je m'immerge jusqu'à la nuque, et je fais signe à Kanna de venir.

« Si tu veux m'enlever mon bikini... il va falloir me rejoindre. »
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Miyubi Inari le mai 13, 2018, 04:11:13 pm
Kanna venait de se réveiller, aidée par Kozué avant de préparer leur petite sortie. Pour elle, la journée commençait, mais pour Miyubi, le repas de midi était pour bientôt. Après un petit marchandage avec la dernière de la famille pour ne pas être suivi, Amata venait y ajouter son petit cadeau pour la laisser ici le temps qu'elles aillent jouer entre adultes. Kanna prit tout de même le temps de manger un morceau avant de partir. Et face à ses excuses, elle gloussait quelque peu.

« T'excuser ? Mais j'ai vu bien pile au tlavail, tu sais ? Tu étais bien gentille quand je vois celtaines pelsonnes. »

Des femmes ivres qui laissaient parler leur libido, idem avec des hommes, elle en avait vue défiler de drôles de réactions à cause de l’alcool ! Face à une Amata qui se collait un peu beaucoup à elle, lui promettant aussi une surprise, Kanna était bien intrigué par tout cela. Sur ça, Edoras était vraiment agréable, la ville avait ce petit coter respectueux sans pour autant manquer de choses, la technologie aidaient quand cela était vraiment utile, bref, ce petit coin vert était la preuve qu'il faisait bon vivre à Edoras. Une fois arrivée devant ce lac, très beau d'ailleurs, Amata se mit à son aise en posant pour Kanna, lui demandant son avis.

« Huhu, tu es à cloquer ! »

Petit détail, Kanna ignorait ce qu'était un bikini ou un maillot de bain, pour elle, ce n'était qu'un soutien-gorge et une culotte noire. Différentes de d'habitude, mais elle ne voyait pas vraiment de différence. À son tour, la kitsune se mit à nue, retirant sa ceinture en laissant tomber ses habits de Miko, elle était toujours aussi belle. Elle se rapprocha de l'eau, nageant doucement pour rejoindre Amata en souriant. Contrairement à Amata, elle était velue et avec l'eau, son poil était forcément moins doux, mais ça ne gâchait pas ses belles formes.

« Maintenant que tu n'as pas d'alcool sul toi, tu veux faile quoi avec moi, dans l'eau ? »

La question à la réponse évidente, mais Kanna voulait l'entendre alors qu'elle se rapprochait de plus en plus d'elle. Elle n'avait pas oublié d'emporter de quoi s'amuser ensuite, mais on garde toujours le meilleur pour la fin après tout. Sa truffe était si proche de son nez, leur baiser était imminent... Avant ou après la réponse ?
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Tek_Kitsune le mai 17, 2018, 08:23:15 am
Immergée dans l'eau du lac, emballée dans mon bikini super sexy, je barbote gentiment en attendant que Kanna vienne me rejoindre. La kitsune retire sa tenue de miko pour se mettre toute nue et rentre le lac, nageant doucement jusqu'à moi. Une fois dans l'eau, toucher sa fourrure me fait un effet très différent, mais ça ne gâche pas ses formes, ni le plaisir d'être l'une contre l'autre. Je pose délicatement mes lèvres contre les siennes, et voilà un baiser doux mais passionné entre nous, le premier de la journée. Mes mains s'aventurent sous l'eau pour aller caresser ses fesses, et quand le baiser se termine, je réponds à sa question.

« D'abord... j'aimerais nager un peu... pour me détendre. Et ensuite... on jouera... avec nos fesses. »

J'ai déjà un ou deux idées en tête. Je commence à nager vers le milieu du lac, savourant l'eau qui glisse sur ma peau et les rayons du soleil qui m'éclairent. Kanna nage près de moi, et c'est une joie de partager ce moment avec elle. Il faut dire que j'ai rarement l'occasion de pouvoir me détendre ou enfiler un bikini, alors j'en profite.

Après plusieurs minutes de brasse, je commence à revenir vers le bord du lac, et quand j'ai suffisamment pied, je reprends la kistune dans mes bras, embrassant ses joues humides.

« Hhhmmm... je sens qu'on va bien s'amuser. »

En me tenant bien face à Kanna, je passe mes mains dans mon dos pour faire croire que je défais mon haut de maillot, mais comme il s'agit d'un vêtement crée avec mes nanites, un simple ordre mental défait les nœuds, le tout sans que Kanna ne se doute de quelque chose. Le haut du bikini tombe, je l'envoie au bord du lac pour qu'il ne soit pas emporté par le courant, et je reviens me coller contre mon amante.

« Aahh... ta fourrure humide... sur mes seins nus... j'adore. »

Après un autre baiser langoureux, dans lequel je me permets de mordiller un peu la langue et les lèvres de Kanna, je retourne jusqu'au rivage en nageant, et sans sortir de l'eau, je me mets à quatre pattes pour tendre mon joli cul vers elle.

« Maintenant ma chérie... je veux que tu viennes... me grignoter les fesses. Mais puisque j'ai enlevé... le haut toute seule... c'est à toi... de faire tomber le bas. »

Un jeu d'effeuillage et sentir les crocs de la kitsune sur mes fesses. Que du bonheur.
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Miyubi Inari le mai 20, 2018, 03:00:24 pm
Il était temps de débuter cette petite sortie ensemble comme il était prévu. Se baignant ensemble à l'eau, les deux kitsunes se rapprochaient pour s'embrasser doucement, profitant du calme et de l'ambiance.Il était temps de débuter cette petite sortie ensemble comme il était prévu. Cette famille avait un lien très fort donc il ne faut pas croire que Kanna irait un jour abandonner le temple comme ça en tombant amoureuse. Ça pourrait bien arriver, mais cela ne se fera pas sur un coup de tête et si rapidement. Une fois les quelques exercices terminée, toutes les deux rejoignaient le bord de l'eau après un délicieux baiser ou elle tentait de lui mordiller les lèvres comme la langue. Amata ayant déjà eu le haut débarrassé, elle lui proposa donc de l'aider pour le bas en tendant ses jolies fesses vers Kanna.

Sortant de l'eau, la kistune se secouait d'abord pour débarrasser l'eau de son pelage, en partie bien sûr, elle se rapprocha d'elle, sans répondre à sa question. Elle avait vraiment besoin d'une réponse ? En tout cas, elle passait ses mains sur ses fesses trempées en glissant deux doigts sous le tissu qu'elle tirait doucement vers le bas, dévoilant deux belles bosses à l'air libre.

« N'oublie pas ce que je t'ai dit hiel soil... » s'en souvenait-elle avec l'alcool ? « Si tu le veux, je te baiselais comme un mâle... »

Elle avait ce qu'il fallait pour ça dans sa tenue, le reste pouvait rendre la suite bien plus intense, mais autant commencer en douceur. Sa patte caressa sa fesse, ses doigts pinçant doucement cette chair tendre, laissant ses lèvres et ses dents caresser la peau douce. Sa langue trouva bien vite le petit trou secret cacher entre ses deux collines, elle le léchait volontiers en gardant ses fesses entre ses pattes.

« Mais dis moi... maintenant que tu as l'esplit clail... Qu'est-ce qui te felait envie ? »

La kistune restait curieuse de savoir ça tiens... elle pouvait l'aider à combler ses envies après tout ?
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Tek_Kitsune le mai 22, 2018, 08:19:14 pm
Je n'ai eu qu'à tendre les fesses vers Kanna pour qu'elle vienne baisser le bas de mon bikini jusqu'à mes genoux et qu'elle commence à jouer avec mes fesses mouillées. Elle caresse et pince ma chair tendre, l'embrasse et la mord du bout des dents, puis elle écarte mes deux collines pour venir titiller mon petit trou secret.

« Aaahhh... »

Au milieu de ses attentions, elle me demande ce qui me ferait envie maintenant que je n'ai plus l'esprit embrouillé par l'alcool. J'ai bien une idée, mais avant j'ai envie de jouer un peu.

« Si on commençait... par un petit ciseau ? »

On s'allonge à moitié dans l'eau du lac et on colle nos lèvres intimes ensemble. Au début, je bouge calmement pour attiser un peu le feu sous la cendre, mais la kitsune est bien plus sauvage que moi, et elle accélère vite la cadence. Rapidement, le délicieux frisson du plaisir m'envahit.

« Aahh... ooouuuiii... comme ça... ggrroouu... »

Bon sang ce que j'aime le sexe. Ça fait moins de douze heures depuis mon dernier rapport, mais je suis quand même très contente de pouvoir refaire l'amour. Kanna est une amante géniale. Avec elle, un simple ciseau devient incroyablement jouissif. Avec les vagues qui nous lèchent le corps en plus, tout est parfait. En quelques minutes, je jouis avec bonheur, et mon liquide intime vient éclabousser la fourrure mouillée de la kitsune et se mêler à l'eau du lac.

« Haann... ouais... c'était... une bonne entrée. »

Après un orgasme, je me sens toujours plus romantique, alors je prends mon amante par la main et je l'entraîne un peu plus loin dans le lac avec moi, jusqu'à ce que l'eau nous arrive au nombril. Là, je passe mes bras autour de ses hanches, mes mains prennent appui sur ses fesses, et je l'embrasse. Un baiser tendre et passionné, nos langues dansent ensemble en faisant des bruits humides, je palpe son délicieux petit cul sous l'eau, les poils tanguent entre mes doigts, c'est une sensation exquise.

Après m'être séparée de ses lèvres, je la ramène vers le bord car j'ai pris une décision. Ce qu'on a fait est déjà un bon début, mais j'ai envie de plus. J'ai envie... de franchir un cap.

« Mmmhhh... ce qui me ferait envie... maintenant... ce serait de goûter... à ta queue de mâle. Par contre je te préviens... je n'en ai encore jamais vu. »

Oui, je veux savoir ce que ça fait d'être pénétrée. J'ai beau avoir été très influencée par la culture saphique des tekhanes, je n'en reste pas moins une femme, et je suis curieuse de l'organe masculin. Kanna, qui est d'accord pour me faire goûter à cette sensation, sort une petite fiole de sa tenue de miko et en avale une gorgée. J'attends un peu, et tout à coup, je vois une verge longue et dure émerger de son antre intime. Un peu déboussolée, je ne peux pas m'empêcher d'agir comme une idiote en la regardant.

« Bon... heu... tu m'expliques comment... on fait... avec ça ? »
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Miyubi Inari le mai 27, 2018, 02:58:46 pm
Pour Kanna, c'était un plaisir que de fourrer sa langue entre les fesses d'Amata. Contrairement aux humains, cette famille avait une vision plus naturelle – sauvage dirons certains – de voir les choses alors ce qui peux dégoûter des humains est naturelle pour eux. Inversement aussi, ils peuvent trouver des choses chez les humains très étranges... La première fois qu'elles ont vu le dentifrice, elles ne comprenaient pas pourquoi ça devaient s'étaler et se frotter sur les dents ? Ce n'est pas une chose que l'on trouve et apprend dans la nature après tout. Elle pensait vite en venir au fait, mais Amata désirait une chose plus féminine avant un ciseau. Elle n'était pas contre Kanna se mit en position et commença le travail. Mais la douceur et la lenteur ne faisaient pas tellement partie de ses habitudes, Kanna avait la fougue de la jeunesse et la passion ! Bien vite, elle venait donc remuer plus rapidement contre sa partenaire jusqu'à sentir l'extase l'envahir ! Délicieux.

« Hmmmm, c'est toujours aussi bon, hein ? »

Kanna fut un peu perdue de retourner nager pour s'embrasser. Elle n'avait rien contre et savourait même cela, mais ensuite, elles retournaient près du bord pour passer à une chose vraiment nouvelle pour l'invitée. Pas de quoi avoir peur même si la première fois peut toujours faire peur. Kanna a appris elle aussi à manier cela et à le sentir en elle durant sa formation au travail. Elle n'avait rien contre et savourait même cela, mais ensuite, elles retournaient près du bord pour passer à une chose vraiment nouvelle pour l'invitée. Mais en action, ça, c'était autre chose. Mais au final, la kitsune s'en était bien tiré et depuis, c'est une des meilleures filles à son travail.

« Il ne faut pas t'inquiéter, c'est tlès agréable. Il n'y a que la plemièle fois qui fait un peu mal mais aplès, c'est que du plaisil. »

Buvant un peu de sa fiole, elle laissait le produit agir, lui donnant quelques bouffées de chaleur avant que son clitoris derrière les poils ne vient prendre la forme phallique des pénis. Long et dur, il était déjà prêt à servir, mais il ne fallait pas bousculer les choses. Souriant face aux mystères se lisant sur le visage de sa partenaire, elle se rapproche, venant caresser son visage pour la forcer à la regarder.

« N'ai pas peul... tu dois applendle à le connaîtle... Legarde-moi, emblasse-moi... et calesse le en attendant... »

Il ne fallait pas en avoir peur, elle devait s'y habituer, à le toucher, le sentir contre elle et quand sa pression aura diminuer, elles pourront passer à la suite. Mais en attendant, ce n'était qu’un long et délicat baiser.
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Tek_Kitsune le mai 31, 2018, 12:05:17 am
Une verge... C'est la première fois que j'en vois une. Celle de Kanna me semble assez grosse, même si je n'ai aucun élément pour comparer. D'une certaine façon, rien que la regarder m'attire. La kitsune m'encourage à l'embrasser tout en caressant son sexe en attendant de m'y faire.

« D'accord. »

Je me remets debout, avec ma culotte au niveau des genoux, et je viens embrasser mon amante, tout en posant timidement ma main sur sa queue. C'est une drôle de sensation : elle est très dure, mais plutôt douce au toucher, et complètement lisse, ça change de la fourrure de la demoiselle. Elle est aussi toute chaude et pulsante, je la sens bouger dans ma main. C'est étrange, mais pas désagréable. Et comme je suis détendue grâce au baiser, j'ose bouger un peu mes doigts dessus. Plus je remue, plus je la sens enfler dans ma main.

« Hhhmmm... Kanna... tu aimes... que je te caresse comme ça ? »

Ça peut paraître idiot de demander ça, mais je ne suis pas habituée, alors forcément je me pose des questions. Après plusieurs minutes d'un long et délicat baiser, je décide de passer à l'étape suivante, et je me mets à genoux devant la queue de Kanna.

« Ouah... elle est vraiment grosse. »

Et même assez appétissante. Bien que timide, je commence à mettre de petits baisers sur toute la longueur de son sexe. Je sens sa chaleur sur mes lèvres, j'entends les soupirs de la kitsune, je commence moi aussi à chauffer. Après les baisers, je passe aux coups de langue, savourant cette verge comme une délicieuse glace. La température monte plus vite que je ne l'aurais cru, j'ai déjà envie d'aller plus loin.

« Mmmhhh... ma chérie... je vais la mettre... dans ma bouche... d'accord ? »

Je n'arrive pas à croire à quelle vitesse je me suis mise à l'aise avec une Kanna membrée. C'est peut-être mes hormones féminines qui me disent que j'aime les sexes masculins et me guident d'instinct sur ce que je dois faire. En tout cas, la kitsune aussi me donne de très bons conseils sur la façon dont je dois m'y prendre, et alors que je m'attaque à sa queue avec ma bouche, je sens mes lèvres inférieures se mettre à mouiller.
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Miyubi Inari le juin 10, 2018, 03:56:01 pm
Depuis le temps, Kanna avait eu l'habitude de se faire à cette drôle de façon de faire des humains, à pouvoir changer de sexe aussi facilement – du moins pour les femmes. Même si cette pratique était surprenante au début, avec son métier, la kitsune avait eu le temps de s'y faire. Faire l'amour comme ça avec Amata, ce serait si simple. Face à elle, le membre dressé, elle lui demandait de se laisser faire, d'y aller doucement en le touchant d'abord avec ses mains, de s'y habituer. Rien ne sert de presser les choses. Sa main glissa dessus, le caressant doucement, faisant doucement soupirer la renarde. Sa queue n'était pas très animale, elle était plus proche d'une queue humaine même si elle était légèrement plus velue que la normale. Mais rien qui ne dérange, sauf si on n'aime pas la douceur des kitsunes.

« Oui, j'aime beaucoup... »

Face à elle, sa patte caressa son visage encore humide, l'observant avec tendresse. Kanna pouvait se montrer très coquine comme très douce. Amata finis par se mettre à genoux pour lui faire face, la trouvant soudainement grosse. Face à son sexe, c'est sûr que ça paraît plus gros.

« Fait comme tu veux... va à ton lythme... »

Elle ne voulait pas la brusquer si c'était sa première fois. Sentant de petits baisers dessus, elle en soupirait de plaisir, mais ce n'était qu'un début. Petit à petit, elle y passait sa langue jusqu'à vouloir l'avoir en bouche. Elle ne demandait pas mieux, si elle se sentait prête, qu'elle agisse ainsi. La kitsune poussa un léger gémissement une fois en bouche, sans la brusquer, elle laissait sa patte passer dans ses cheveux, évitant de remuer aussi, pour ne pas aller trop vite.

« Hmmmm... tu te déblouille bien... »

Kanna la laissait faire comme bon lui semble, si jamais elle voulait plus, elle lui fera ce plaisir, mais en attendant, elle voulait la laisser découvrir ce plaisir avec sa simple curiosité. Ajoutant sa seconde main sur sa tête, on pourrait se dire qu'elle va la forcer à avaler sa queue... mais elle se retenait en caressant ses cheveux.
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Tek_Kitsune le juin 13, 2018, 07:44:58 pm
C'est la première fois que je fais l'amour avec une futa, mais rien qu'en ayant son sexe sous les yeux, je me sens pousser des ailes. J'ai commencé par quelques caresses et baisers, et là j'ai envie d'avoir cette belle saucisse dans la bouche. Kanna m'encourage à aller à mon rythme, donc je ne me presse pas, j'aspire et je lèche sa belle verge avec lenteur et sensualité, et je frémis en sentant les mains de la kitsune posées contre ma tête qui caressent mes cheveux.

« Hhhmmm... »

Oui, j'adore sa queue. Je suis parfois un peu maladroite, mais j'adore la lécher et la sucer. En plus, chaque passage de ma langue et de mes lèvres sur son sexe fait japper la renarde, un bruit qui me fait frémir. Peu à peu, j'accélère le rythme et j'essaie de pousser la queue plus loin dans ma bouche, mais dès qu'elle tape près de l'entrée de ma gorge, je la fais reculer. Je sens que je vais vomir si elle s'enfonce trop. Après plusieurs minutes de ce petit jeu, je me retire le temps de pouvoir exciter Kanna tout en branlant sa verge pour que sa tension ne baisse pas.

« Aaahhh... Kanna, ma chérie... ta queue... est couverte de ma bave. Ça me rend folle. »

Et hop, je gobe sa trique à nouveau. Et au bout de quelques minutes de plus, Kanna m'annonce qu'elle va jouir. Je n'ai pas le temps de me retirer, et une partie de sa semence finit dans ma bouche, le reste va éclabousser mon visage et ma poitrine.

« Haaannn... j'ai réussi... à te faire jouir. »

Je suis heureuse de voir que, sans être une experte des sexes masculins, je sais quand même comment les satisfaire. Mais tout ce sperme sur mon visage et ma poitrine, c'est plus une gêne qu'un plaisir.

« Kanna... tu peux m'aider à me nettoyer ? »
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Miyubi Inari le août 19, 2018, 02:38:36 pm
Kanna profitait de ce petit moment auprès d'Amata, elle avait beau ne pas être habitué à cela, elle se débrouillait bien. Elle avait connu des débutantes bien moins à l'aise qu'elle donc elle n'avait pas à en rougir. La kitsune la laissait faire, s'habituant à ce sexe si nouveau pour elle. Plus tard, elle pourra la remercier pour cela, mais pour le moment, elle devait apprendre à le connaître et à le dompter. Parfois, elle lui caressait les cheveux, la faisant avaler un peu plus de queues sans trop la forcer non plus. Même si elle se débrouillait bien, il était intéressait de titiller sa limite aussi. Pour l'encourager un peu, quand elle n'avait pas sa queue dans sa bouche, Kanna laissait tomber sa salive dessus.

« Et la mienne aussi... »

Comme ça, cela l'encourage encore un peu plus à continuer et à pousser Kanna toujours un peu plus loin dans les limites du plaisir. Elle n'était pas innépuisable, mais elle n'était pas non plus du genre à partir trop vite. Et pour preuve, elle avait réussi à la faire jouir ! Bravo. Elle en avait un peu laissé en bouche, mais aussi sur elle et la kitsune demanda à être nettoyé pour cela. Elle n'était pas innépuisable, mais elle n'était pas non plus du genre à partir trop vite.

« Mais d'abold.. Tu avales ce que tu as dans ta bouche. »

Souriant de façon coquine, elle la laissait faire, ensuite elle pourra la nettoyer. Une fois sa petite bouche libérée de sa semence, elle pouvait se lancer dans la suite.

« Tu t'es bien déblouiller, ma jolie... Mais c'est poul toi alols... je t'aide mais tu dois tout plendle... »

Se rapprochant d'elle, Kanna venait lécher son visage et toutes les parties où le liquide blanc se répandait, coulant doucement sur son corps. Elle faisait plusieurs pauses où elle embrassait la jeune femme pour lui donner le fruit de ses récoltes, comme ça elles s'embrassaient et elle nourrissait cette dernière. Mais une fois propre, Kanna se frottait un peu contre elle, ses poils contre sa peau nue...

« Tu veux jouer à quoi ? Il y a plein de jeux tlès amusant... lien ne te donne envie ? »

Aussi bien dans sa tête qu'en voyant le corps de la kitsune... Tant de possibilités après tout...
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Tek_Kitsune le août 22, 2018, 11:48:41 pm
Kanna a bien joui, sa semence est partout sur mon corps. Je lui demande de m'aider à me nettoyer, mais avant elle exige que j'avale ce que j'ai dans la bouche.

« Quoi ? Tu veux dire... boire ton... »

Ça ne m'a pas l'air très hygiénique comme idée. Mais puisqu'il le faut... j'avale le sperme que j'ai dans la bouche, puis j'ouvre grand pour bien lui montrer qu'il ne reste rien. Après ça, la kitsune se met me lécher le visage et toutes les parties de mon corps maculées de blanc, et chaque goutte qu'elle récolte finit dans ma bouche, transmis par des baisers baveux et bien gluants. Son sperme a un goût étrange que je n'arrive pas à définir, mais ce n'est pas désagréable de le boire.

Une fois propre, Kanna vient se frotter contre moi, ses poils contre ma peau nue, nos deux corps humides et glissants. Elle me demande à quoi je veux jouer maintenant. Au début je ne sais pas trop quoi faire, mais ensuite une bonne idée me vient en tête.

« Je crois que je sais... mais j'ai besoin... que tu changes de position. »

Je fais allonger ma chérie sur le dos, puis je me mets à hauteur de son bassin.

« Encore une fois, je ne suis pas sûre de ce que je fais alors... si tu veux que j'arrête, dis le moi. »

Je prends mes seins dans mes mains et je les place de façon à coincer la trique de la kitsune entre mes globes de chair. Après ça, je commence à remuer mon buste de haut en bas pour agiter mes seins le long de son sexe.

« Aahh... alors... ça te plaît ? »

Je m'applique de mon mieux pour que sa verge soit bien caressée sur toute la longueur, et plus je bouge, plus je commence à me sentir bien. Non seulement je satisfais Kanna, mais en plus les allées et venues me font des frissons dans les seins. Mes tétons pointent, les fourmillements de plaisir me parcourent le corps, c'est vraiment agréable. Du coup, je vais de plus en plus vite, et je n'hésite même plus à me pincer les tétons pour prendre encore plus mon pied.
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Miyubi Inari le octobre 14, 2018, 03:07:30 pm
Kanna avait l'habitude de ce genre de choses, même si elle était à Edoras que depuis quelque temps, elle a vécu plus longtemps à l'état sauvage et captive qu'en personne civilisé. Mais dans son travail du soir, elle a appris bien des choses quand il s'agissait du sexe. Alors lécher diverses semences, ça ne la dérangeait pas, pour elle, non pas que ce soit naturel, ça restait quand même quelque chose dont elle n'avait pas à en rougir. Elles étaient entre adultes après tout. Même face à des enfants... elle ne serait pas trop dérangé mais elle comprendrait que ce ne serait pas le genre de chose qui doit être vue par des petits. Elle ne ferait pas ça devant Kozué par exemple.

« Hm, tu plépale quoi ? »

Elle se positionna comme elle le demandait en se demandant bien ce qu'elle pouvait avoir en tête ? Penchée sur elle, Amata venait placer sa poitrine sur sa queue en érection, pour la compresser et remuer sa poitrine dessus. Doucement, la kitsune ne répondait pas, mais ses petits gémissements prouvaient bien que tout cela était bien agréable. Elle avait déjà eut droit à ce genre de chose même si généralement, les rôles étaient inversés. Amata y mettait du sien, devenant de plus en plus rapide, faisant frissonner la fourrure de la kitsune qui lui caressait doucement les cheveux.

« Hmmm, tu es douée... Mais hm, tu sais... je lisque... de... t'en mettle paltout... »

Cela ne dérangerait pas Kanna, mais si jamais elle voulait reprendre cela dans sa bouche plutôt que de s'en étaler sur le visage, ça ne la dérangerait pas. La voir se pincer les tétons en pressant et en remuant sa poitrine restait tout de même excitant, mais elle n'allait pas jouir si vite. Elle venait de jouir, il y a peu de temps après tout. Mais ça arrivera vite, très vite...

« Ham... Aplès... Je te felais encole... l'amoul... Dans un autle tlou... »

Si elle était d'accord, elle lui apprendrait ce que pourrait être le plaisir anal ou vaginal, à elle de voir. Sa bouche avait bien droit de se reposer un petit peu après tout.
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Tek_Kitsune le octobre 17, 2018, 06:50:55 pm
Je ne pensais pas que le sexe pourrait être si agréable. En même temps, il faut dire que je n'ai pas eu beaucoup d'occasions de pratiquer dans ma vie. Mais maintenant, je me lâche complètement avec Kanna. Mes seins vont et viennent de haut en bas, avec sa verge logée entre les deux, nous donnant à chacune une bonne dose de plaisir charnel. La kitsune me dit que je suis douée, mais que si je continue, je risque de recevoir sa semence sur tout mon corps.

« Tant mieux... aaahhh... c'est le but. »

Après tout, je ne lui branle pas la queue avec ma poitrine sans raison. Je veux la voir jouir à nouveau et juter son liquide intime. Et puisqu'elle me dit qu'elle va bientôt jouir, j'accélère un peu la cadence. Très vite, mon corps finit par bouger de lui-même, guidée par sa volonté de trouver plus de plaisir. J'ai beau agiter mes globes et me pincer les tétons, rien ne semble pouvoir me calmer. Après plusieurs minutes de ce petit jeu, je sens sa queue tressauter entre mes seins, et je sais très bien ce que ça veut dire. A ce moment, je mets son gland dans ma bouche et je l'aspire de toutes mes forces pour la faire jouir.

Dans un gémissement, ma chérie envoie un jet de sperme directement dans ma gorge, et cette fois j'avale tout. La moindre goutte de sperme qui jaillit de son corps va sur ma langue, que je puisse la savourer. Son jus semble meilleur qu'à la première giclée que j'ai goûtée. Une fois son éjaculation finie, je libère son sexe et je me lèches les babines.

« Hhhmmm... délicieux. »

M'agiter de cette façon a peut-être suffi à faire jouir Kanna, mais moi je suis toujours en chaleur. J'ai besoin de sa jolie verge dans un de mes trous, mais comme elle sait mieux que moi comment ce genre de choses se fait, je me mets juste à quatre pattes et je lui présente mon bassin, remuant mon petit cul pour l'aguicher.

« Il y a deux jolis trous pour toi. Je te laisse choisir. »

Ma chatte déjà humide ou mon anus serré ? Deux entrées possibles, toutes deux vierges, et qui n'attendent que la venue de Kanna et de sa belle queue. Bien que pour ma part, je me vois plutôt commencer par la chatte.
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Miyubi Inari le novembre 25, 2018, 04:29:58 pm
En compagnie de cette kitsune, Kanna n'était pas prête de s'ennuyer, elle était partie pour lui apprendre tout un tas de choses qu'elle avait put déjà apprendre durant son travail. Autant dire qu'Amata allait les quitter en ayant appris tout un tas de choses ! Après avoir joui dans sa bouche, sa queue était loin de se reposer sur ses lauriers et il semblerait que sa partenaire soit aussi partante pour continuer, lui offrant même le choix en agitant ses délicieuses petites fesses. Kanna se rapprochait, caressant ses fesses, y approchant même sa truffe pendant qu'elle reniflait son odeur. Non pas spécialement l'odeur de ses fesses, mais plutôt l'odeur qu'elle dégageait. Pendant l'acte, les gens dégageaient une odeur agréable et envoûtante. Kanna remonta doucement, caressant le bas de son dos, venant se coller à elle, sa queue pressée contre son joli cul, sans pour autant l'introduire.

« Hmmm, un choix compliqué, tu sais ? Chaque pelsonne à ses pléfélences, et même moi, chez certaines pelsonnes, je pléfère leur petit cul, chez d'autles, leur petit minou. »

Sa truffe humide passait dans son cou, accompagnée de sa langue, mais loin de faire la douceur – ni dans la douleur – Kanna venait placer ses mains sur les épaules d'Amata, forçant pour que le haut de son corps soit à terre. Pas violemment, elle voulait juste lui faire bomber ses adorables fesses. Une position très classique chez les terranides à vrai dire. Une position où l'on voyait la domination de l'autre, mais cela apportait un meilleur taux de réussite dans la conception du bébé. Cela ne réussissait pas toujours, mais c'était déjà mieux. Sans parler du fait que le plaisir y était plus présent, moins douloureux dans l'orifice et plus simple pour elle.

« J'ai une folle envie de commencer pal ton petit cul... mais comme c'est ta plemièle fois, il faut tout t'applendle. »

Gardant ses pattes plaquer sur ses épaules, elles remuaient son bassin pour que sa queue soit plus proche de son antre à bébé et une fois dessus, elle allait y mettre une de ses mains pour enfoncer doucement l'entrée. Le corps pressé dans son dos, elle tentait de la rassurer un peu en lui léchant la joue. Il ne faut pas qu'elle ait peur de cette petite douleur ou même du sang qui allait couler. Sa fourrure pressée contre ses queues, elle força doucement l'entrée pour se glisser de plus en plus en elle. Une fois bien au bout, elle frottait sa joue contre la sienne, cherchant à rassurer sa partenaire comme elle le pouvait, attendant son aval pour continuer, et voir si elle devait y aller plus rapidement ou tout en douceur ? Kanna faisait comme sa partenaire le voulait. Si c'est la douceur, elle restera à genoux en libérant son poids de ses épaules, mais si elle était gourmande, elle allait mettre ses pieds bien à plat pour se redresser un peu et marteler son joli postérieur avec son corps. Amata allait se souvenir de sa première fois ! Oh que oui !
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Tek_Kitsune le décembre 02, 2018, 07:15:25 pm
Alors que je suis dans l'attente de voir où Kanna va loger sa queue, la kitsune vient coller sa truffe contre contre mes fesses pour renifler l'odeur du désir qui s'en échappe. Ensuite elle vient se presser contre moi, sa queue contre mon fessier et son visage dans mon cou. Elle vient poser ses pattes sur mes épaules et force un peu pour me forcer à être à moitié couchée sur le sol. Mon bassin s'en retrouve bien bombé, une position qui doit sans doute bien l'exciter. Je me sens un peu dominée en étant comme ça, et je n'en ai pas l'habitude car en général je suis toujours la plus forte en toute situation. Mais puisque là c'est Kanna qui sait, je la laisse faire. Elle me dit qu'elle a une folle envie de commencer par mon petit cul, mais qu'elle va quand même prendre le temps de bien tout m'apprendre pour ma première fois.

« Merci Kanna, j'apprécie. »

Les pattes toujours plaquées sur mes épaules, elle dirige sa queue vers mon vagin, et je sens son sexe enflé caresser mes lèvres intimes. Je gémis doucement dans l'anticipation de ce qui va m'arriver, sans savoir si je vais aimer ou si je vais avoir mal. La kitsune me prépare au mieux, puis s'enfonce peu à peu en moi jusqu'à taper au fond de mon antre. Et là, je ne peux pas m'empêcher de crier.

« AAAHHH ! »

Oui, ça fait mal. Honnêtement je ne m'attendais pas à ça. C'est comme si mon intérieur se faisait déchirer par ce vit qui me semble monstrueusement colossal maintenant qu'il est dans mon corps. Heureusement que je ne couche pas avec une bête féroce. Kanna attend mon aval pour pouvoir continuer, et aussi pour savoir comment elle doit y aller.

« Vas-y doucement... hhhmmm... s'il te plaît. »

La kitsune libère son poids de mes épaules et se met à remuer le bassin. Son sexe va et vient dans mon antre humide. Au début, la douleur de sentir mes parois intimes s'étirer pour la première fois domine sur le reste, mais plus les secondes passent, plus je sens le plaisir gagner mon corps. Je sens d'agréables fourmillements partir de mon entrejambe pour se répandre de ma tête à mes pieds, et même les picotements de douleur encore présents semblaient agréables à leur façon. Je laisse le rythme du sexe me gagner, gémissant à chaque fois que la queue de Kanna bouge dans mon corps. Sans m'en rendre compte, j'enroule mes neuf queues autour du corps de mon amante, signe que j'ai envie de la garder près de moi.

« Ooohhh... Kanna, c'est... c'est bon. »

Mais bon, ça reste ma première fois, du coup je jouis très vite. Dans un long gémissement de joie, ma cyprine jaillit sur le sexe de la kitsune ainsi que sur ses poils. Il me faut plusieurs secondes avant de réaliser que je viens de vivre ma première pénétration, ainsi que mon premier orgasme dû à la présence d'un chibre dans mon antre intime.

« Ouah... Kanna... c'était très... impressionnant. Et honnêtement... j'ai très envie... de recommencer. »

Mais bon, c'est elle qui sait comment s'y prendre, c'est à elle de voir comment elle veut gérer ça.
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Miyubi Inari le janvier 12, 2019, 05:24:37 pm
C'était la première fois d'Amata, il fallait donc y aller plus doucement que prévue, si c'était trop brusque, elle risquait de ne pas aimer et d'en être dégoûter. Hors, la kitsune ne voulait pas la faire fuir, bien au contraire. Bien que la position semblait très dominée par Kanna, c'était plus une habitude. Si elle a appris que les humains avaient une façon de faire bien à eux, elle a toujours vu que les adultes faisaient comme ça quand il s'agissait de faire l'amour. Il y a des fois où ils restaient allongés, comme les humains, mais même en parlant de ça avec sa mère, elle lui avait dit qu'eux, en tous les cas les kitsunes, faisaient l'amour ainsi, les femmes présentant leurs orifices et le mâle faisait ce qu'il avait à faire. Ou les femelles membrées dans le cas actuel.

Pour ce qui était de la défloration, elle y allait d'un coup sec, mieux vaut que cette douleur soit aussi rapide que bref, si elle y allait doucement, ça ne fonctionnerait pas forcément et face à la douleur de plus en plus grande, ça pouvait faire peur. Mais une fois en elle, Kanna s'assurait que tout allait bien avant de continuer doucement, maintenant, pour lui montrer ce qu'était le plaisir. Le poids de ses mains était plus léger sur ses épaules, lui laissant plus de confort pendant qu'elle la prenait doucement en remuant en elle. La douleur s'estompait pour Amata et le plaisir commençait à ne faire qu'un avec son corps. Oublier la douleur et tout le reste, elle devait se détendre et savourer ce qui se passait. Elle se détendait même un peu trop vu qu'elle venait à jouir, stoppant Kanna dans son action. Elle était mignonne, elle pensait que c'était déjà fini ? La kitsune se pencha sur elle, souriante, avec sa voix suave.

« D'accold, mais laisse-moi d'abold finil, petite goulmande ! »

Eh oui, Amata avait joui, mais Kanna, elle, était toujours là, sans avoir fini. Elle se remettait donc à doucement lui faire l'amour, profitant de sa position, pour lui lécher la joue. Ce n'était déjà pas simple alors elle ne pouvait pas l'embrasser non plus. Elle gémissait en remuant et ses énormes queues autour d'elle restaient assez douces. Presque rassurant. Si Amata était déjà aux anges en jouissant avec une queue en elle, qu'est-ce que ce sera une fois que ce sera Kanna qui aura jouit ? La réponse, tout de suite. Couinant de plaisir, Kanna libéra sa semence en elle, venant répandre un liquide aussi chaud qu'agréable en elle, se sentant plus légère pour grimper au septième ciel. Elle se retira doucement pour qu'Amata change de position si elle le voulait, mais Kanna, elle, ne manqua pas de la retourner pour l'embrasser langoureusement en se frottant contre son corps.

« Hum, c'est ton petit coeul qui bat si vite ? Huhuhu, c'est mignon ! »

Le corps encore humide par leur baignade, elle reprenait son baiser avec elle, caressant ses cheveux. Elles étaient si bien ici et leur petite sauterie ne faisait que commencer après tout. Amata avait bien des choses à découvrir en sa compagnie. Une courtisane sait beaucoup de choses après tout !
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Tek_Kitsune le janvier 13, 2019, 06:53:37 pm
J'ai beau avoir joui, Kanna n'en a pas encore fini avec moi. Elle se remet très vite à me pénétrer avec sa délicieuse verge, m'arrachant de multiples soupirs et couinements de plaisir.

« Aahh... oui... hhhmmm... comme ça... »

Elle m'avait traitée de gourmande et elle avait bien raison. Sentir sa trique dans ma chatte réveillait mon appétit, j'avais envie de la dévorer entièrement. Au sens métaphorique bien sûr. Mes queues s'agitent dans tous les sens au rythme de notre coït, elles bougent instinctivement sans aucune intervention de ma part. Je croyais que ce moment était déjà délicieux, mais je ne prends vraiment conscience de sa puissance que lorsque je sens la verge de Kanna balancer son sperme en moi.

« Aaahhh ! »

Je sens ce liquide chaud se répandre dans mon intimité et c'est une sensation... étrange. Je ne peux pas le décrire, mais c'est terriblement agréable et j'en profite à fond avant que la kitsune ne se retire de moi et me retourne pour venir m'embrasser. Je sens sa fourrure humide et chaude contre ma peau nue, sa langue qui joue avec la mienne, son cœur battre dans sa poitrine, et apparemment elle sent aussi le mien.

« Aahh... contente... que tu trouves ça... mignon. »

Je n'arrive pas à croire ce qui m'arrive. J'ai rencontré cette kitsune hier, et je me sens déjà complètement accro à elle. Je lui ai donné ma virginité et j'ai encore envie de faire l'amour avec elle. Si c'est ça le genre de sensations que procure le sexe, je comprends pourquoi les infirmières tekhanes qui se sont occupées de moi après ma transformation étaient si perverses, et je me dis que mes amies prêtresses ne savent pas à côté de quoi elles passent en choisissant l'abstinence.

« Tu sais... il y a un autre jeu... auquel j'aimerais bien jouer. »

Je me lève et je marche en direction du lac, lui laissant bien le temps d'admirer ma chute de reins avant de m'immerger dans l'eau.

« Et si on faisait l'amour dans l'eau ? »

Quitte à essayer des choses, autant que ce soit des choses qui sortent un peu de l'ordinaire.
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Miyubi Inari le janvier 22, 2019, 03:58:15 pm
Kanna le lui avait promis, une après-midi en sa compagnie qu'elle n'était pas prête d'oublier. Et ça, c'était réussi. Dans un sens, Amata avait de la chance, car ce genre de prestation pouvait vite coûter cher au travail. Or, là, elle ne travaille pas, elle joue avec elle. Une chanceuse cette kitsune ! Déversant en elle sa semence blanche, elle se collait à elle, l'embrassant doucement en sentant son cœur battre bien rapidement. C'était mignon. Prise dans le feu de l'action, elle avait une autre envie, restant dans le sexe, mais en changeant un peu de décor. Faire ça dans l'eau ? Elles s'y étaient baigné et ça serait dommage d'avoir faire à peine trempette dedans, mais si elle y tenait.

« C'est toi qui décides. »

Kanna se releva, prenant la main de sa partenaire pour se diriger à nouveau vers l'eau. Elle ignorait si elle voulait avoir pied ou non, mais si elle ne lui disait rien de spéciale, elle l'amena de façon à pouvoir rester sur place en nageant. Ses pattes remuaient sous l'eau, elles étaient bien proches, ça pouvait donc reprendre.

« Je dois bien avoué que c'est plutôt lale pour moi de faile ça comme ça. Mais il faut bien essayer de nouvelles choses. »

Sans attendre plus longtemps, elle se collait de nouveau contre elle, venant embrasser Amata avec douceur et passion, mais si elles sont venues là, ce n'était pas que pour se faire des bisous. Sa queue se frottait contre elle, la kitsune se plaçait face à elle, venant passer ses mains sous ses bras pour se placer de façon à doucement la pénétrer.

« Houmph, plête pour la suite ? »

Pour le coup, ce sera sûrement à sa partenaire de remuer sous l'eau pour s'empaler sur sa queue, Kanna devait tenir son corps, plus le fait de rester nager pour rester sur place et ne pas couler. Souriante, Kanna attendait de voir de quoi elle était aussi capable.
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Tek_Kitsune le janvier 27, 2019, 05:21:13 pm
Collée contre moi, Kanna était d'accord pour qu'on fasse l'amour dans l'eau. Ses poils humides sur ma peau sont très agréables, de même que ses lèvres contre les miennes. Mais le plus important, c'est sa queue qui se frotte sur mon entrejambe. Je la sens entrer en moi, mais la kitsune ne peut pas bouger plus que ça si elle ne veut pas couler. C'est donc à moi de remuer mon bassin pour faire l'amour.

« Hhhmmm... oh Kanna... »

Le plaisir est un peu long à venir à cause des conditions qui me demandent plus d'efforts, mais c'est quand même excitant. L'eau chaude qui fait des vagues sur ma peau, le contact avec la fourrure mouillée de mon amante, le plaisir qui remplit mon corps... Ce n'est peut-être pas la meilleure idée que j'ai eue, mais elle est quand même assez bonne pour me satisfaire.

Kanna et moi faisons l'amour jusqu'à ce que j'en jouisse et que ma cyrpine se mêle à l'eau du lac. Après l'orgasme, je me sens d'un seul coup très faible et mes jambes flagellent au point que la kitsune est obligée de me retenir pour que je ne coule pas. Cette expérience a été plaisante, mais je crois qu'il est temps d'y mettre fin.

« Kanna... ma chérie... aaahhh... retournons au bord. »

Son corps nu émerge de l'eau avec élégance et grâce, cela me fait frissonner jusqu'aux orteils. A peine sortie du lac, je me jette à son cou pour l'embrasser à nouveau. Ses lèvres sont toujours aussi délicieuses, je n'arrive pas à m'en lasser. Et sentir sa langue danser avec la mienne... ohlala !

« Aaahhh... je veux que tu... me baises encore. Mais cette fois... »

Je lui tourne le dos avant de me coller à elle, remuant mon joli petit cul sur sa verge tendue.

« … je veux que tu passes par l'autre trou. Celui qui n'a jamais rien eu dedans. »
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Miyubi Inari le février 19, 2019, 04:00:25 pm
Elle n'y voyait pas d'inconvénient, faire cela dans le lac, c'était possible, mais elle n’allait pas pouvoir mener la danse, Amata allait devoir remuer sur elle, sinon Kanna, elle coule. Amenant donc la kitsune dans le lac, elle venait la prendre dans ses bras, remuant ses jambes pour nager pendant que sa partenaire venait s'empaler sur sa queue. C'était assez amusant, épuisant, mais amusant. L'eau remuait autour d'elles, l'eau apportait un certain confort mine de rien. Une fois l'orgasme atteint entre elles, les deux renardes pouvaient quitter l'eau, mais sa partenaire ne perdait pas de temps pour lui sauter au cou pour l'embrasser en continuant les hostilités. De délicieuses hostilités.

« Hum, j'aime bien te voil comme ça... Allons vels les albles. »

Dit-elle en caressant son corps humide. Bien qu'à genoux, ça semblait être un bon compromis, debout présentait aussi certains avantages comme écarter les jambes plus facilement, un détail plus important pour une première fois. Restant dans son dos, elle remonta ses mains vers ses seins, les caressant doucement en baisant son cou.

« Tu veux que je sois lente, ou lapide ? »

Cela restait tout de même sa première fois, la prudence était préconise, mais on ne sait jamais, la fougue de la jeunesse comme on dit ! Sa queue glissait entre ses jambes, sans chercher à rentrer à nouveau dans le même trou, elle faisait juste sentir son excitation. Pressée contre son corps, elle ne pourra pas attendre bien longtemps avant de la pénétrer, mais Kanna restait une terranide, et des câlins, elle aime en recevoir autant qu'en donner.

« J'espele que pelsonne viendla nous délanger ici... j'ai pas envie d'alleter de te faile l'amoul, ma jolie Amata. »

Pour une terranide, elle avait la peau douce, peut-être cela venait de son côté kitsune ? Elle n'avait pas souvenir d'avoir croisé des femmes humaines à la peau si douce ? Quoique ? La reine et sa femme étaient aussi très douces au toucher ? Mais bon, il n'empêche qu'elle aime la caresser.
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Tek_Kitsune le février 21, 2019, 10:50:25 pm
Kanna est prête à venir visiter mon autre trou, mais elle commence par m'amener à l'orée de la forêt à côté du lac. Je ne sais pas si je dois être nerveuse de me balader à poil dans un endroit où on pourrait nous surprendre à tout moment, mais je n'y pense pas vraiment pour le moment. Je pose mes mains sur le tronc de l'arbre en face de moi pendant que la kitsune dans mon dos me caresse les seins et embrasse mon cou en me demandant si je veux qu'elle soit rapide ou lente.

« Aaahhh... vas-y doucement... pour commencer. Ensuite... on verra. »

Oui je suis excitée et je frissonne d'anticipation, mais pas au point de m'en prendre plein le cul dès le départ. De plus, je vois que je ne suis pas la seule à me demander si on va être prises sur le fait, Kanna aussi espère que personne ne viendra nous déranger car elle ne veut pas arrêter de me faire l'amour.

« J'espère aussi... ma jolie Kanna. »

Avant de commencer à me pénétrer, la kitsune vient me lécher la rondelle pour préparer le passage de son sexe. Je tremble en sentant son appendice buccal contre mon entrée secrète. C'est un plaisir étrange mais pas désagréable pour autant. Mon corps frissonne de ce contact si particulier, mon intimité laisse couler quelques gouttes de jus intime, je sens mes jambes qui flageolent. J'ai l'impression que je pourrais jouir de cette simple gâterie, mais ce n'est que le prélude à la vraie expérience.

Une fois que je suis bien lubrifiée, Kanna approche sa queue de mon anus et commence à la faire coulisser en moi jusqu'à être bien logée. Mon corps est noyé sous un sentiment de plaisir mêlé de douleur. Je serre mes ongles dans l'écorce de l'arbre, je n'arrive plus à bouger car mon corps est comme tétanisé par cette sensation d'avoir un mandrin entre les fesses. Je laisse faire Kanna, elle sait comment s'y prendre et je ne voudrais pas faire un faux mouvement dans mon excitation.

Soudain, j'aperçois au loin un buisson qui s'agite. Est-ce que j'ai rêvé parce que je suis en train de vivre ma première sodomie, ou est-ce qu'il y a vraiment quelque chose qui a fait bouger ce buisson ?
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Miyubi Inari le mars 24, 2019, 09:47:03 pm
Pour Kanna, impossible de faire autre chose que l'amour avec Amata. Enfin, si elle en décidait autrement peut-être, mais si la kitsune avait envie de ça, elles feront ça. Elle ne devait rien à cette kitsune si ce n'est un certain respect. Selon sa mère, les kitsunes aux multiples queues avaient un certain statut à l'état sauvage, bien que civilisé à présent, étant édorasienne, elles restent fidèles à leurs racines alors Kanna se doit de la divertir et plus encore si là est son désir. Si elle voulait donc que la kitsune lui apprenne ce qu'elle savait sur ce vaste sujet qu'était le sexe, elle le ferait. Venant près d'un arbre – si jamais elle a envie de griffer quelque chose – elle devait donc commencer en étant douce ? D'accord, ce n'était pas un souci pour elle. Kanna venait donc d'abord lubrifier tout cela avec sa langue, léchant sa petite zone secrète en prenant son temps, enfonçant un peu sa langue, comme ça, pour sûr qu'elle sera lubrifier !

« J'y vais... »

Doucement, elle venait donc s'enfoncer en elle, savourant cette douce sensation qui parcourait son corps, mais surtout son entrejambe. C'était plaisant, très plaisant. Kanna fermait les yeux en agrippant ses hanches, installant un rythme doux et délicat, de petits coups de reins, sans aucune brutalité. Ses doigts griffus parcouraient parfois ses cuisses imberbes, laissant une douce sensation de frisson, elle n'oserait pas la griffer, pas comme ça, mais au moins, elle avait ce petit frisson. Mais soudain, elle la sentait trembler un bref instant, entendant par ailleurs un buisson remuer un peu. Un voyeur ? Kanna n'en ressentait pas spécialement la présence, mais ce buisson n'avait pas bougé par magie. Ça devait sûrement être un petit animal ?

« Eh bien alols ? Tu as peul qu'on nous voit comme ça ? Ou bien peut-êtle que... ça t'excite ? »

Sa mère était au temple, Kozué était forcément avec elle et à cette heure-là, Nozomi était encore à ses cours, ou bien elle avait fini ? En tout cas, elle ne laisserait pas sa mère et sa petite sœur seule au temple en sachant Kanna absente. Sa mère avait aussi besoin de se reposer et il fallait que quelqu'un veille sur le temple ou sa petite sœur si jamais elle ne dort pas. Penchée sur elle, sa truffe venait se frotter à sa joue alors qu'elle gémissait doucement.

« Si tu veux un public... je connais beaucoup de gens qui paielaient chel poul nous voil faile ça... »

Que ce soit des femmes ou des hommes, ils lâcheraient beaucoup d'argent ! Kanna n'avait pas vraiment une grande importance de l'argent, mais elle avait comprise que l'argent permettait d'obtenir beaucoup de choses, nourriture comme petites choses du quotidien qui pourraient les aider elle et sa famille. Bien que l'état leur offrait une « maison » gratuite en prenant soin du temple, le stock de nourriture ne se remplissait pas tout seul, c'est aussi pour ça que Kanna travaillait dans ce bar à hôtesse un peu spécial.
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Tek_Kitsune le mars 28, 2019, 06:46:30 pm
J'ai l'impression qu'un buisson a bougé, mais dans mon état actuel je peux très bien avoir halluciné. Kanna a remarqué mon inquiétude et me demande si j'ai peur d'être vue en pleine action, ou si au contraire l'idée m'excite.

« Hhhmmm... non... je ne veux pas... qu'on nous voie. »

Ce que je fais avec Kanna est très intime, je n'ai pas envie que quelqu'un en soit témoin. J'espère donc sincèrement que ce buisson a bougé à cause d'un animal sauvage et pas d'un pervers venu se rincer l’œil. La kitsune vient ensuite se pencher sur moi, sa truffe humide sur ma joue, et elle me dit qu'elle connaît des gens prêts à payer pour nous voir nous envoyer en l'air.

« Sérieusement ? »

J'ai passé assez de temps à Tekhos pour savoir que le sexe est vu différemment ici. Des méga corporations entières se sont bâties sur le marché de l’érotisme, alors il n'est pas étonnant de se dire que certaines personnes seraient prêtes à donner de leur poche pour voir deux femmes kitsunes s'envoyer en l'air. Pour autant, j'ai du mal à comprendre ce qu'il peut y avoir d'excitant à faire l'amour en se sachant observé. Pour l'instant, je range l'idée dans un coin de ma tête, ne l'excluant pas totalement pour si j'ai envie d'essayer un autre jour, et je me concentre sur le moment présent, appréciant la façon dont la verge de Kanna me remplit l'anus. Elle fait preuve de douceur et je peux sentir ses griffes glisser le long de mes cuisses sans forcer. Ça ne fait même pas mal, ça me fait juste frissonner.

« Aaahhh... oui... accélère un peu... »

Plus je m'habitue à sa présence dans mon corps, plus mon appétit grandit. Sur ma demande, elle commence à aller de plus en plus vite, et je me sens décoller un peu plus à chaque seconde. En plus, je sens que l'excitation rend Kanna plus sauvage, ses griffes appuient de plus en plus fort sur ma chair. Et le plus bizarre c'est que... j'aime ça. J'aime sentir ses doigts griffus qui me font mal, c'est une douleur très agréable. Ça me rappelle quand les infirmières du programme m'ont fait regarder une démonstration de SM avec une femme habillée en latex qui donnait une fessée à une autre femme. Je n'avais pas compris ce que la femme fessée pouvait trouver de si plaisant là-dedans... jusqu'à maintenant.

« Hhhmmm... Kanna... remplis moi... griffe moi... ggaahh... j'en ai envie. »

A ce moment, j'ai l'impression que la kitsune se montre plus sauvage avec moi. Sa verge me dilate complètement mon entrée secrète en allant et venant à toute vitesse, ses griffes attaquent mes cuisses avec moins de retenue, j'entends les halètements et les jappements de plaisir de mon amante dans mon oreille. Ils viennent se mêler à mes propres gémissements de plaisir qui se répandent dans toute la forêt. J'ai toujours l'espoir qu'il n'y ait personne dans les alentours, parce que je ne peux pas m'empêcher de crier et de couiner de plaisir. Cette sodomise me rend complètement folle, j'ai envie qu'elle dure pendant des heures et que ce plaisir qui inonde mon corps ne s'arrête jamais.
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Miyubi Inari le avril 22, 2019, 09:23:23 pm
Kanna se sentait excitée, avoir une queue l'avait toujours rendue plus assoiffée de sexe alors ce n'est pas un petit mouvement dans un buisson qui va lui faire peur. Avec tout ce qu'elle a pu voir ou vivre dans son travail, c'était bien peu que quelqu'un risque de les observer. De plus, elle ne ressentait aucune présence forte donc dans le pire des cas, c'est un petit animal qui joue les curieux. Pressée contre son corps, elle le caressait, ses griffes venaient se presser doucement contre sa peau tandis qu'elle frémissait doucement. Sentir sa queue loger dans cet étroit petit trou, hum, c'était plaisant. La kitsune continuait de la prendre, gémissant autant qu'elle jappait, son plaisir ne faisait que grandir pendant qu'elle continuait de lui faire l'amour, un amour anal, mais un amour quand même. D'autant plus que la furry emportait doucement sa partenaire dans cet univers. Elle connaissait peu de chose sur le sexe et, sans être une prêtresse de la luxure, Kanna en connaissait un rayon avec son travail.

« Plus folt ? D'accold... »

Doucement, la renarde tenait parole et augmentait la vitesse de pénétration, de même qu'elle s'accrochait mieux à Amata, ses griffes avaient un peu tendance à s'enfoncer dans sa peau, sans pour autant la percer. Une petite pression, peut-être un tantinet douloureux, mais rien de bien gravissime. Continuant la sodomie, sa partenaire semblait de plus en plus curieuse de cette pratique, voulant plus de force et plus de douleur ? Eh bien, quel brusque changement. Mais ça lui plaisait. Sa langue passait dans son cou, tandis que sa voix chaleureuse était là pour lui faire plaisir.

« Tlès bien... ma petite lenalde. »

Ses mains quittaient ses hanches et ses cuisses, venant presser sa poitrine. Ses griffes se faisaient moins sentir bien qu'elles étaient encore là, pressant sa délicieuse poitrine pendant qu'elle la redressait doucement. Elle continuait de lui faire l'amour en lui prenant son petit cul, venant y mettre plus de force, à défaut de mieux faire sentir ses griffes. Sa langue continuait de passer dans son cou, alors que la kistsune s'en donnait à cœur joie mais il manquait une chose...

« Allez... Clie, ma belle... Montle aux autles que tu plend ton pieds, rrrrhhaaaaaa... Clie bien folt ! »

Elle voulait l'inciter, car de toute façon, Kanna n'allait pas se retenir de montrer à tous les animaux qui vivent dans le coin combien elle était heureuse de lui prendre le cul. Aucun doute. Sa douce poitrine était pressée entre ses pattes, ses poils, ses coussinets, ses griffes, Amata ressentaient beaucoup de chose sur sa poitrine, mais elle devait retenir qu'une seule chose, le plaisir. Car quand elle va jouir, Kanna va se sentir plus légère, plus câline, mais pas plus sage et calme. Elle va vite revenir au galop.
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Tek_Kitsune le avril 24, 2019, 02:29:19 pm
En plus de la queue dans mon anus, je sens les mains de Kanna venir presser ma poitrine et sa langue passer dans mon cou. Ses doigts velus et ses coussinets Tout mon corps est sous son emprise, elle me domine totalement en me donnant du plaisir, et j'adore ça. Du coup, quand elle me demande de crier bien fort pour que toute la forêt m'entende prendre mon pied, je ne me fais pas prier.

« Ooohhh ooouuuiii ! Quel pied ! Aaahhh... ta grosse bite... qui me remplit le cul... hhhmmm... c'est trop booonnn ! Défonce-moi Kanna... vas-y... OOOUUUIII !!! »

S'il y a quelqu'un d'autre dans les alentours, il risque bien de m'entendre crier. Je ne cherche plus à retenir ma voix et à éviter qu'on me remarque, je crie mon plaisir de toutes mes forces. J'ai les ongles plantés dans l'écorce de l'arbre contre lequel je me fais sauter, je sens mon bassin remuer au rythme des allées et venues de la kitsune dans mon fondement, tout cela est tellement bon. J'ai l'impression que tout mon corps est noyé dans un torrent d'extase et que mon cerveau ne parvient plus à penser à autre chose qu'à l'envie de sexe. Dès que Kanna me donne un ordre, j'y obéis immédiatement.

« AAAHHH ! Oui, encore ! Remplis moi Kanna. Je veux te sentir... hhhmmm... juter en moi. Ooohhh... ooouuuiii... OOOUUUIII !!! »

Après ce que j'ai cru être un battement de cils alors que ç'a bien dû durer au moins dix minutes, je sens enfin le sperme crémeux de Kanna qui sort de sa verge et qui me remplit le fondement. C'est une sensation si délicieuse que je jouis presque immédiatement après le début de son éjaculation. Ma cyprine jaillit et vient mouiller le pelage de la kitsune au niveau du bassin.

« Aaahhh... ooouuuiii... »

Une fois le plaisir de l'orgasme passée, je me sens tout à coup un peu fatiguée. Quand Kanna déloge son sexe de mon anus, je tombe à genoux devant elle, la respiration lourde.

« Kanna... la sodomie a été... grandiose. Mais là... je me sens un peu... fatiguée. »

Cependant, la fatigue est passagère. Dès que je relève un peu la tête et que je vois la verge à moitié molle de ma partenaire devant mes yeux, je sens la chaleur revenir dans mon bassin. C'est plus fort que moi, je pose mes mains dessus et je le caresse pour le voir retrouver un peu de vigueur.

« Oh non, ça ne va pas du tout. C'est trop mou pour me faire du bien. Il faut que je lui redonne de l'énergie. »

Je prends la queue de Kanna en bouche presque instinctivement. Je me laisse guider par une sorte de pulsion primaire à l'intérieur de ma tête qui me dit exactement quoi faire pour donner du plaisir à mon amante et voir son sexe se dresser à nouveau. Et une fois qu'il sera bien dur, je la laisserai me pénétrer à nouveau.
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Miyubi Inari le juillet 11, 2019, 11:41:57 pm
Tout cela continuait encore. Kanna lui avait promis une après-midi rien qu'avec elle, Amata allait être servi. Ce sera sûrement que du sexe, mais si jamais elle voulait faire autre chose, elle pouvait le faire aussi. Kanna devait un certain respect à cette femme, bien qu'elle ne soit pas aussi velue qu'elle et sa famille, elle avait plusieurs queues et ça, qu'importe la meute avec laquelle on grandit, on sait que les kitsunes qui possèdent plusieurs queues sont respecté, voir même honoré par certains. Mais puisque cette dernière voulait une certaine éducation sur le sujet, elle était là pour lui apprendre ce qu'elle avait appris ici, à Edoras. Ayant grandi dans une situation peu favorable, Kanna avait grandi en espérant surtout quitter l'endroit où elle était avec sa famille, elle n'avait pas le temps de se demander pourquoi son corps changeait ou ce qui serait agréable d'apprendre.

« Huuuummmm aaaaaaaaah. »

Il était plaisant de continuer de la prendre par-derrière, là encore, c'était une chose qu'elle avait apprise par ici, car quand elle en avait parlé avec sa mère, elle était étonnée de la pratique. Que ce soit juste leur meute ou peut-être bien les terranides sauvages à l'origine, ils n'utilisaient pas vraiment ce trou. Même les baisers, ici la langue servait pour beaucoup de choses ! Alors que de base, sa mère avait indiqué qu'en-dehors de montrer son affection en leur léchant le visage – ou faire leur toilette quand ils étaient plus petits – la langue pouvait parfois servir à lécher l'entrejambe féminin, c'est vrai, mais sinon... jouer avec deux langues, ensemble, ça lui avait sembler bizarre. Mais maintenant, elle avait appris les coutumes et elle aimait plutôt ça.

« Huuuummm rrrrrrrhhhhaaaaa.... j'aime entendle ta voiiiiix.... Clier. »

Oui, il n'y avait que durant leurs jappements et ses gémissements que les R sortaient comme il faut, même si parfois, on pouvait entendre entre un L et un R, ça dépendait. Bien agrippée à elle, elle continua de lui butiner l'arrière-train jusqu'à enfin jouir, gémissant sans honte, en hurlant de plaisir à son tour. Quand bien même quelqu'un serait là à les observer, elle n'aurait ni honte, ni peur.

« HAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAANNNNNNNN !!! »

Elle se retira doucement quelques instants après avoir joui, sa queue retombant doucement pour perdre de sa vigueur pendant qu'Amata avouait avoir un petit coup de mou. Elle observa tout de même la jeune femme, elle restait sexy et si elle voulait se reposer, elle n'allait pas la pousser à continuer. D'autant plus que ça semblait être sa véritable motivation. Sa main caressa sa joue pendant qu'elle lui souriait.

« Eh bien fait ce qui te plaît, alols... Aplès... hum... Je te plendlais à cet alble... Huuum... En y allant tlès folt. »

Techniquement, il y avait pratiquement zéro pourcent de chance qu'elle tombe enceinte via leurs petits jeux. Kanna avait usé des mêmes pilules au travail et aucune femme n'était revenue vers elle avec un heureux événement. Ou alors elle ne le savait pas. C'est surtout fait pour s'amuser ce genre de choses sinon, ce serait très facile d'avoir un enfant et la reine ne serait pas venue en personne demander l'aide des kamis. Mais le risque zéro n'existe pas. Qu'est-ce qui se passerait si Amata attendait un enfant de Kanna ? Ce serait une première, c'est sûre ! Sa mère serait sûrement ravie, de même que ses sœurs, mais... Kanna se demandait si elle devrait changer quelque chose à sa façon d'être ? N'ayant pas la même mentalité que les citoyens d'Edoras, son travail ou son âge importait peu au fait d'être une mère, mais du coup, elle aurait le rôle de « père » pour cet enfant et ça, eh bien elle ne savait pas à quoi s'attendre ? Mais oublions, elles étaient là pour s'amuser, pas fonder une famille. Surtout que cela faisait à peine une journée qu'elle connaissait Amata, pas de quoi penser famille de suite.

Sa langue sortait quelque peu de sa bouche, juste le bout, pendant qu'elle laissait sa partenaire rendre sa queue plus dure. Il faut croire qu'elle y avait pris goût. D'ailleurs, elle pouvait continuer son apprentissage ? C'était le bon moment pour ça, où elle allait trop vite ?

« Tu sais ce que c'est qu'une golge plofonde ? » elle la laissait continuer pendant qu'elle continuait d'éclarier sa lanterne si jamais elle ignorait la chose. « C'est le fait d'enfoncer ma queue dans ta bouche, tlèèèèès loin. C'est tlès... intensse. Mais aussi spéciale cal ça bloque la lespilation donc, il faut êtle plépaler. Si jamais tu veux... on poulla essayer ? »

Peut-être pas maintenant, elle lui avait promis de la prendre contre l'arbre, mais après, c'était possible si jamais Amata n'était pas fatiguée.
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Tek_Kitsune le juillet 15, 2019, 06:31:20 pm
Pendant que je suçais la queue de Kanna, qui redevenait peu à peu dure dans ma bouche, elle décide de parler d'une autre pratique liée au sexe oral : la gorge profonde. Elle m'explique que cela consiste à enfoncer sa queue dans ma bouche bien plus loin qu'à la limite de ma gorge, il faut que j'avale complètement sa saucisse. C'est très intense, mais c'est aussi difficile parce que ça empêche de respirer par la bouche. Elle me propose d'essayer, que ce soit maintenant ou plus tard. Je sors son sexe de ma bouche pour lui répondre.

« On peut faire un essai maintenant. Ta queue est déjà dans ma bouche, autant en profiter. Mais dis moi quand tu seras proche de jouir. »

Je reprends ensuite la fellation, et après quelques allées et venus classiques, je prends une grande inspiration par le nez et je fais avancer cette belle trique peu à peu dans ma gorge. Et dès que je sens que je commence à m'étouffer, j'arrête. Kanna avait raison, je n'arrive plus à respirer par la bouche. Mais dès que je commence à bouger, je me rends compte que la fellation est beaucoup plus intense. Je sens ma gorge vibrer au rythme des allées et venus de cette grosse saucisse en moi, c'est un véritable régal. Je n'y vais pas trop vite, de peur de m'étouffer, mais c'est quand même délicieux. Je pense qu'avec un peu d'entraînement, je pourrais vite devenir douée à ça.

Après quelques minutes, Kanna me dit qu'elle se sent proche de l'éjaculation, alors je sors vite sa verge de ma bouche. Je me retrouve nez à nez avec un vit dur et tendu, et une kitsune qui semble frustrée de ne pas avoir pu se soulager dans ma bouche.

« Je t'avais prévenu. Ma bouche était juste là pour te rendre bien dure à nouveau. Maintenant... »

Je vais me coller contre l'arbre et je me penche en avant pour tendre mon délicieux petit cul vers la futa. L'une de mes mains passe entre mes jambes pour caresser ma vulve humide, ce qui m'excite bien en prévision de ce qui m'attend.

« … viens me prendre... aaahhh... comme tu l'as promis. »

Je n'ai pas besoin d'attendre longtemps avant de sentir le corps chaud et velu de Kanna se presser contre le mien, et sa queue tendue se perdre dans mon intimité trempée.

« Kkyyaahh ! Oui, vas-y, prends-moi ! »

C'est tellement bon.
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Miyubi Inari le août 05, 2019, 11:18:47 pm
La partie de jambes en l'air continuait de plus belle entre les deux kitsune, Kanna souhaitant lui en apprendre un peu plus sur les gorges profondes. Elle était après tout ici pour lui en apprendre plus les pratiques sexuelles, lui faire une vraie éducation à ce sujet. Bien entendu, comme demandé, elle ira doucement, mais pour le moment, elle pouvait donc lui donner un avant-goût de ce qui l'attendait. Elle lui laissait même diriger la chose. Seule sa main droite restait sur sa tête, caressant Amata entre les deux oreilles. Elle se débrouillait bien, mais après un premier essaie, elle sentait qu'elle avait vu trop gros. Mais par chance, ce n'était pas ça qui allait lui faire peur et retourna par la suite sur son morceau de viande. Plus lente, mais plus confiante, elle se débrouillait de mieux en mieux. Pas une pro, mais elle pouvaient que s'améliorer et peut-être en faire son domaine de prédilection ?

« Hmmmmm, rrrrrrrhhhhmmmmm.... »

Kanna continua de lui caresser la tête, laissant le plaisir la submerger de plus en plus. C'était simple, si elle continuait comme ça, elle risquait de jouir dans sa jolie petite bouche. Mais heureusement – ou non – elle se retira pour signaler que ce n'était pas dans sa bouche qu'elle devait jouir, mais ailleurs. Prenant place près d'un arbre, elle tendait son arme fatale. Cela dit, son petit derrière était tout aussi tentant, mais elle venait tout juste de jouir dedans. Kanna se rapprocha en souriant, sa queue toujours aussi tendue. Son corps se pressa contre le sien, ses bras venant la ceinturer, sa poitrine s'écrasant dans son dos pendant que sa queue s'écrasait contre ses fesses, sans la pénétrer pour le moment.

« Mmmmh, poultant... je poullais te leplendle ton joli petit cul... mhhh... mais ce selait... hollible de pas, hmmm... te lemplil ton petit chat. »

Sa main glissa entre les jambes d'Amata, venant chercher sa queue pour la fourrer entre les jambes de la kitsune, gémissant doucement avant de reprendre les mouvements. Elle remuait en la pénétrant, mettant de plus en plus de cœur à l'ouvrage. C'était tellement bon et elle avait vraiment envie de jouir ! Donc, Kanna ne risquait pas de faire durer la chose, elle comptait en profiter un maximum pour faire durer le plaisir mais il ne faudra pas compter sur elle pour trop durer. Sa bouche avait accompli là un sacré travail !

« Mmmmmhhhh haaaaaaannnnnnn ! Huuuuum que c'est... Bon ! »

Kanna continua, frottant son visage près de celui de la kitsune, elle finit par hurler en gémissant près de son oreille, remplissant l'utérus de sa partenaire. Un pur délice.

« Mmmmmhhh... ce que j'aime... te lemplil... »

Devenant toute douce à nouveau, elle léchait la joue de sa partenaire en desserrant ses bras autour d'elle. Elles pouvaient reprendre un peu de douceur avant de passer à la suite. D'ailleurs... qu'allait-elle lui apprendre à présent ? Elle avisera, elle voulait un peu de douceur et de caresse avant.
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Tek_Kitsune le août 08, 2019, 08:02:41 pm
Maintenant que j'ai bien excitée Kanna, j'ai hâte de sentir sa queue tendue se perdre dans mon vagin. Elle vient coller son corps contre le mien, entourant ma taille avec ses bras, écrasant sa poitrine dans mon dos et frottant sa verge contre mon derrière. Apparemment, cette partie de mon corps lui donne encore envie, mais elle pense aussi que ce serait horrible de ne pas me remplir la chatte.

« Je suis bien d'accord. »

Je sens sa main entre mes cuisses, elle guide son sexe jusqu'à l'entrée du mien et se met à remuer. La pénétration commence gentiment, puis elle bouge de plus en plus vite, laissant parler ses instincts les plus primaires.

« Aaahhh... hhhmmm... gggaaahhh... »

Très vite, je me retrouve ballottée comme une poupée, mon corps suit naturellement les mouvements de celui de Kanna pour accompagner sa délicieuse pénétration. Je peux sentir son appétit vorace et son envie de jouir dans la fougue qu'elle met à me bourrer. Je l'ai bien excitée avec la gorge profonde de tout à l'heure, c'est normal qu'elle ait très envie de jouir. Je la laisse donc me faire tout ce qu'elle veut. Je sens ses mains et sa bouche se balader sur mon corps, sa verge prend de plus en plus de volume en moi. Et quand elle finit par jouir en poussant un hurlement, je sens le plaisir m'inonder.

« Aaahhh... ooouuuiii !!! »

Sa semence qui me remplit l'intérieur me fait atteindre l'orgasme à mon tour, et ma mouille jaillit pour aller recouvrir sa fourrure et sa verge. Après cette délicieuse jouissance, nous voilà redevenues sages et toutes douces. Kanna lèche ma joue et je lui réponds en léchant son museau. Je laisse sa verge sortir de mon corps et je l'invite à se coucher dans l'herbe moelleuse avec moi. Je sens la douceur de l'herbe et de la fourrure de la kitsune sur ma peau nue, c'est l'idéal pour bien se détendre après une partie de jambes en l'air bien méritée.

« Kanna... ma chérie... faire l'amour avec toi... hhhmmm... c'est vraiment le pied. »

Même si je n'en suis pas à ma première expérience, je dois dire que celle-ci a été la plus plaisante. En plus, je commence à m'attacher à cette beauté velue et à sa famille. Je caresse sa joue avec ma main sans que mes yeux ne se détachent jamais des siens.

« Je crois que je préfère clairement... le sexe vaginal... à l'anal. Mais ce que j'ai le plus aimé... c'est me servir... de ma bouche. »

Je me rapproche un peu plus d'elle pour qu'elle sente que ma mouille recommence à couler sur sa verge rien qu'en parlant de ce qu'on a fait.

« J'ai adoré sentir ta grosse saucisse... qui me remplissait la bouche... et qui s'enfonçait dans ma gorge. J'aimerais pouvoir le refaire... dans d'autres endroits. »

Je commence à imaginer tous les endroits où je pourrais flatter la virilité de Kanna avec ma petite bouche de suceuse. Dans sa chambre, sous une table, dans un vestiaire, dans les toilettes... Et en plus des lieux, il y avait sûrement plein de façons marrantes de faire des fellations.

« Je compte bien devenir une excellente suceuse. J'espère que tu m'aideras... à m’entraîner de temps en temps. »
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Miyubi Inari le août 22, 2019, 10:52:05 pm
Hum, faire l'amour avec elle était très plaisant. Kanna se reposait un peu, profitant de ce petit calme pour frotter son visage contre le sien. Il faut savoir souffler, laisser son corps se détendre un peu, léchant la joue d'Amata qui lui rendait la pareille, sur son museau. La belle était aussi douce qu'elle détendue. C'était ça aussi le sexe, un peu de détente dans ce monde brute. Kanna gémissait doucement, caressant le corps imberbe de la kitsune, mais quand même bien doux.

« C'est aussi agléable de callesser ton colps. Il est tout doux... et tout mou quand tu es détendu. »

Elle pourrait l'achever avec un massage, mais non, pas tout de suite. D'autant plus que malgré le repos, Amata semblait d'humeur à continuer, au moins à se rapprocher encore d'elle donc, elle n'allait pas la repousser, au contraire, elle était heureuse de l’accueillir plus près d'elle. Chacun ses goûts après tout. Kanna était plus vaginale qu'anal ou buccale, même si cela n'avait rien de déplaisant.

« Huuuum... on le fela... tôt ou tald. Mais il ne faut pas aller tlop vite, ma belle. »

C'est sûr qu'elle pouvait le faire malgré tout, tout de suite, mais Kanna préférait quand même y aller doucement, ne pas tout découvrir maintenant et lui donner bien des raisons de la revoir au pus vite. Elle sentait son liquide délicieux couler entre ses jambes, coulant le long de sa verge, ce qui ne faisait que renforcer au plus vite sa dureté.

« Si c'est ce que tu veux... ce sela un plaisil de mettle ma queue dans ta bouche beaucoup de fois. Mais il ne faut pas se sulmener, sinon, ce sela moins bon. Lepose-toi, Amata... On lentlela aplès chez moi. Mais poul le moment, dodo. »

Kanna avait beau avoir une belle érection, elle ne faisait que garder Amata contre elle, caressant son dos nu en continuant de lui donner moult petit signe d'affection. Mais à vrai dire, Kanna avait un petit plaisir, un petit fétichisme même... Celui de faire l'amour avec une personne endormie. Là, c'était son petit moment où le sexe déployait son potentiel. Sa partenaire aux pays de songe, elle lui faisait faire somptueux rêve, merveilleux et doux. Elle contemplait son visage endormis déformé par le plaisir. Quelle meilleure façon de rendre son sommeil encore meilleur ? Peut-être elle le fera, mais pour ça, il faut qu'Amata s'endorme, et que Kanna ait encore sa queue. Une fois rentrer, ce sera plus calme, elle laissera sa mère se reposer, elle prendra la relève et devra s'occuper de Kozué, faire le repas, ect... bref, elle n'auras pas le temps de s'ennuyer, jouant parfaitement le rôle de femme au foyer.
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Tek_Kitsune le août 25, 2019, 08:44:58 pm
Le coït avec Kanna a été très agréable, mais maintenant j'apprécie un moment détente dans ses bras. La kitsune me caresse avec ses mains velues, je sans sa fourrure si douce contre ma peau, c'est comme être enveloppée dans une couverture toute douce et toute chaude. Elle me dit qu'elle a hâte de me faire découvrir le sexe plus en profondeur, mais pour l'instant, elle veut juste se reposer.

« Faire la sieste ? Bon... pourquoi pas. »

Même si je n'ai pas très envie de dormir, j'avoue qu'un peu de repos ne serait pas du luxe après tout l'exercice que je viens de faire. Je me blottis donc au plus près de Kanna, laissant sa douceur et sa chaleur m'envelopper tandis que je ferme les yeux. Très vite, cette étreinte et ma fatigue me font me détendre, et je m'endors profondément. Ce que je ne sais pas, c'est que pendant que je dors, mon amante retrouve son excitation et se remet à me besogner. Et même si ça ne suffit pas à me réveiller, cela a un impact sur mes rêves.

Quand j'ouvre les yeux, je suis dans une chambre que je reconnais vite. C'est la chambre de Kanna, mais elle n'est pas là. Je me sens un peu désorientée. La dernière chose dont je me souviens, c'est que j'étais avec Kanna au bord du lac en train de faire une sieste. Je ne me rappelle pas avoir fait le chemin du retour. Elle m'aurait portée jusqu'ici ? Alors que j'essaie de regrouper mes pensées, je remarque que la couverture fait une bosse sur mon corps. Je la retire, et là je vois mon ventre. Il est tout rond et gonflé, comme si j'étais enceinte et prête à accoucher d'un moment à l'autre, ce qui est impossible puisque je suis stérile. Je commence à paniquer, mais aucun mot ne sort de ma bouche. Tout à coup, Kanna arrive dans la chambre. Elle est complètement nue, et une verge puissante pointe entre ses cuisses. Elle me dit qu'elle vient voir comment va son bébé, j'essaie de lui répondre, mais je n'arrive toujours pas à parler. Pourtant, plus je la regarde, plus mon corps est gagné par le désir et la chaleur. J'ai envie d'avoir sa verge tendue dans tous mes orifices, et au plus vite. La kitsune vient se coucher à côté de moi dans le lit en me disant qu'il est normal que j'ai autant envie d'elle, que ce sont les hormones de la grossesse qui me rendent aussi assoiffée. Et elle ne veut pas laisser sa partenaire dans une telle détresse, alors elle se met au-dessus de mon corps et enfonce sa verge dans mon corps.

Hhhmmm !

Je n'arrive toujours pas à parler, mais le plaisir se lit sur mon visage. Kanna me remplit avec sa queue, que je sens écarter mes parois intimes et diffuser des ondes de plaisir dans tout mon corps. Et si je suis aussi excitée dans mes rêves, je me demande comment je suis dans le monde réel.
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Miyubi Inari le septembre 02, 2019, 11:56:51 pm
La douceur, Kanna en faisait preuve avec la kitsune aux multiples queues. Elle était encore en forme et pouvait continuer, mais il était important de prendre un peu de repos pour mieux rebondir ensuite. Surtout si elle n'était pas habituée à tout cela. Gardant cette dernière contre elle, elle laissait parler le calme, voulant la mettre sur la route du sommeil, pour mieux en profiter. Car au fil de son expérience, Kanna avait découvert une passion, faire l'amour à des personnes endormis. En femelle ou en mâle, elle trouvait ça tellement plaisant. Profiter du corps de sa partenaire pour lui offrir encore plus de plaisir, afin de lui garantir un meilleur sommeil.

Quand elle était sûre qu'Amata dormait, elle continua de la maintenir ainsi, la caressant doucement en léchant son cou. Doucement, sa queue reprenait des forces pour un dernier coup avant de se reposer à son tour. Elle remuait doucement avant de la pénétrer, prenant un léger plaisir qui, pour Amata commençait aussi. Sans la bousculer, elle allait doucement en elle, lui faisant doucement l'amour en s'enfonçant dans son corps. Elle ignorait quand même de quoi elle rêvait, mais avec un tel bonheur, elle avait bien une idée du genre de rêve. Doucement, sa queue remuait en elle pendant que Kanna contemplait son minois qui changeait face à ce plaisir inconnu. Elle était mignonne, adorable, et ça l'excitait. Sa langue venait parfois lécher son visage, savourant ce plaisir partagé. Elle ignorait quand même de quoi elle rêvait, mais avec un tel bonheur, elle avait bien une idée du genre de rêve.

Elles étaient nues dans la nature, ça ne la dérangeait pas. Kanna avait grandi en étant toujours nue, mais cela ne la dérangeait pas. Puis sa nature sauvage rendait son ouïe et son odorat plus fort que la moyenne donc si un danger approche, elle le saura. La kitsune rêva d'autre chose, pas comme sa partenaire, mais c'était aussi un peu sexuel, mais aussi plus doux. Car elle rêvait de cela en famille, avec sa mère et ses sœurs. Évidemment, Kozué ne participait pas autant, mais elle restait avec sa mère, apprenant ce qu'était le jeu des grandes personnes. Après une bonne demi-heure de sommeil, Kanna se réveilla, léchant le front de la kitsune pour la réveiller en douceur, tout en lui souriant.

« Bien dolmi ? On devlait lentlé à la maison, ma mèle doit m'attendle, et aussi Kozué et sa sulplise. »

Kanna avait promis de lui apporter des dangos sur le retour donc elle devait tenir parole, comme une grande sœur le ferait.

« Habille-toi, nous ilons aplès en ville. Tu as lêvé de quoi d'ailleuls ? »

Kanna se demandait si son action avait joué des tours à ses songes ? De son côté, elle n'avait plus rien entre les jambes, juste son petit fantasme en tête. Elle n'aurait aucune honte à avouer le sien d'ailleurs.
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Tek_Kitsune le septembre 06, 2019, 08:16:47 pm
J'ignore combien de temps à duré notre sieste, mais quand Kanna me réveille, je sens sa langue humide sur mon front. Il me faut quelques instants pour m'arracher du pays des songes et de mon drôle de rêve, mais je finis par me lever. La kitsune me dit qu'il est temps de rentrer chez elle, sa mère et ses sœurs l'attendent. Mais avant, il faut qu'on passe en ville.

« OK, je vais m'habiller. »

Comme mes vêtements sont faits de nanites, ils se sont évaporés. Du coup, je les reforme dans un buisson en prenant garde que Kanna ne remarque rien et je me rhabille comme si de rien n'était. Une fois vêtue, je la suis sur le chemin menant à chez elle. Et pendant qu'on marche, je me sens tout à coup d'humeur câline, alors je viens lui prendre le bras et le serrer contre mon corps.

« J'ai passé un très bon moment avec toi. J'espère qu'on pourra remettre ça. »

Et tout à coup, voilà que la kitsune me demande de quoi j'ai rêvé pendant ma petite sieste. Et je ne sais pas quoi dire.

« Mon rêve ? Euh... »

Je ne sais pas pourquoi, mais je me sens tout à coup gênée. J'ai rêvé que Kanna m'avait fait un bébé et qu'elle comblait mon appétit sexuel de femme enceinte. Bien sûr ce n'était qu'un rêve, il n'était ni sérieux ni réaliste, et pourtant j'éprouvais un certain embarras à l'évoquer. C'est comme si j'avais peur de sa réaction en lui évoquant que j'ai entrevu un avenir où on pourrait être un heureux couple. En tout cas, peu importe ce qui me bloque, je n'ai pas le courage de lui parler de mon rêve.

« Eh bien je... j'ai rêvé de sexe... avec toi. Enfin, je crois. J'ai un peu de mal à me souvenir. »

Je lui parlerai peut-être de mon rêve de grossesse plus tard, mais pas tout de suite. Une fois sorties de la forêt, nous nous retrouvons en ville. Edoras n'est pas une ville aussi grande et agitée que la métropole, mais on y trouve quand même de nombreux commerces et beaucoup d'habitants se baladant dans les rues. Partout où je regarde, je vois de l'animation. Kanna veut acheter des dangos pour Kozué, alors je la suis jusqu'à un magasin qui en vend. Et juste à côté, je vois une boutique qui vend des tenues traditionnelles de la région. Je vois surtout des kimonos pour la journée, mais il y en a aussi des plus légers pour la nuit ainsi que des kimonos de fête. Je les observe de loin avec intérêt, mais sans y aller. Nous ne sommes pas là pour ça.

« Dis moi Kanna, c'est quoi exactement les dangos ? »
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Miyubi Inari le septembre 08, 2019, 12:47:48 am
En compagnie d'Amata, la kitsune rentrait doucement vers Edoras en sa compagnie. Cette dernière se tenait à son bras, ce qui ne la dérangeait pas, loin de là. Évidemment qu'elles allaient remettre ça, que ce soit ce soir ou plus tard encore. Tout dépendra de comment ça se passe. Car une fois chez elle, elles ne seront plus seules. Toutes les deux rentraient vers la ville alors que le ciel ne tarderait pas à changer de teinte pour un voile plus orangée d'ici quelques heures, peut-être moins ? Sur le chemin, Kanna lui demanda ce qui avait animé son rêve, se doutant bien que son petit plaisir avait joué un rôle là-dedans. Elle hésita un peu avant de dire qu'elle avait rêvé qu'elles couchaient ensemble dans son rêve. Sans trop être sûre, ce qu'elle comprenait, elle aussi parfois oubliait facilement son rêve, qu'il soit bon ou non.

« Hmmm... Du moment que tu as bien dolmi, c'est ce qui compte. »


Arrivant en ville, de nouveau face à la population sans être seule en pleine nature, le brouhaha était assez calme. Edoras était une grande ville sans pour autant avoir le bruit ambiant de Tékhos, c'était un endroit bien plus calme. Femmes, hommes, enfants, tout le monde se baladait en souriant, vivant leur petite vie. Des patrouilles de soldats se baladaient en ville, faisant office de police locale, la criminalité n'était pas haute ici. Elle existait, comme partout, mais elle n'était pas haute, surtout en pleine journée, bien que ce soit la fin de l'après-midi. Kanna s'arrêta près d'un salon de thé pour prendre quelques dangos, comme promis à sa petite sœur. Cette chose semblait intéresser la belle Amata.

« Tu connais pas ? Je suis pas une bonne cuisinièle, mais je clois que c'est fabliqué avec du mochi, une pâte de liz. C'est suclé et tlès bon, sultout avec du thé. Mais ne t'inquiète pas, j'en ai plis aussi poul nous. »

Sortant une brochette de sa petite boute, il y avait trois petites boules planté dessus. Une verte, une rose et une blanche. Le goût ne variait pas beaucoup d'une couleur à l'autre, mais ça restait délicieux. Tendant le bâtonnet vers elle, elle l'invitait à prendre une des boules avec sa bouche, directement pour se faire son avis. Kanna en fit de même à la suite, montrant sans gêne son plaisir face à ce petit bonheur moelleux et sucrée.

« Mmmmh... Tu aimes ? »

Marchant doucement pour retourner au temple, qui servait aussi de maison, Kanna marchait en compagnie de la kitsune aux multiples queues avant de voir le temple se dessiner. Rien de grave n'avait dû se passer, elle se demandait juste si sa mère avait pu se reposer où si Nozomi était trop occupé et n'avait pas pu aider leur mère. Passant les portes du temple, il ne fallait gère longtemps pour que la petite Nozomi ne vienne lui sauter dans les bras en léchant son visage. Pas encore curieuse de son cadeau, elle était surtout heureuse de revoir sa grande sœur. Sa queue remuait dans tout les sens pendant qu'elle jappait de plaisir.

« Mmmmh, Kozué, tu as été sage ? »
« Moui ! »
« Maman a dolmi ? »
« No'omi lenté tald, Maman fatigué. »
« Je vois. Alols on va aider maman, comme ça, elle ila faile un glos dodo. »
« Mmm ! »
« Fait comme chez toi, je vais voil ce que je peux faile pour l'aider. Lepose-toi. »


Elle était leur invitée après tout. Amata pouvait rester là à patienter, donner un coup de main pour Miyubi, Kanna ou s'occuper de Kozué, ou même tenter de se rapprocher de Nozomi, mais c'était la plus sauvage de la famille...
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Tek_Kitsune le septembre 13, 2019, 08:35:46 pm
Kanna m'explique que les dangos sont une friandise sucrée faite à partir de pâte de riz qui va très bien avec le thé. Elle sort ensuite une petite brochette sur laquelle est piquée trois dangos de couleur différente. Elle m'invite à en prendre un, alors je l'attrape entre mes dents et je le mets dans ma bouche.

« Hhhmmm... c'est très bon. »

Un vrai petit bout de bonheur, moelleux et sucré. Une fois avec les dangos en notre possession, nous avons repris la route vers le temple, mais nous avons pris notre temps pour savourer le plaisir de cette marche. Une fois passé les portes du temple, Kozué vient se jeter dans les bras de sa grande sœur. Elle lui explique que Nozomi est rentrée tard hier soir et que sa mère est fatiguée, alors Kanna décide d'aller lui donner un coup de main pour qu'elle puisse se reposer. Pendant ce temps, j'étais libre de faire ce que je voulais.

« Je vais rester avec Kozué. Va t'occuper du temple, et si tu as besoin d'aide, fais-moi signe. »

Et voilà que je me retrouve à garder une petite boule de poils mignonne comme tout. Heureusement, j'ai de quoi l'occuper.

« Tiens Kozué, voilà les dangos que tu voulais. »

Dès que je lui en donne un, elle l'attrape entre ses petites pattes et l'avale aussitôt. Je laisse la boute à côté d'elle pour qu'elle puisse se servir comme elle veut et je la regarde manger. C'est un spectacle très amusant de voir cette petite renarde attraper les dangos et les manger en se mettant des miettes partout sur les babines et sur ses vêtements. J'arrive à prendre un dango et je le savoure, mais je laisse le reste à Kozué. Une fois qu'elle a fini de manger, je lui propose de jouer un peu pour se défouler, et je fais réapparaître la balle qu'elle avait tant aimé la dernière fois.

« Tiens ma puce. »

Kozué et moi jouons à la balle pendant quelques minutes, puis je vois arriver Nozomi. Je fais un signe à cette dernière pour lui dire bonjour, mais elle passe aussitôt pour rejoindre l'intérieur du temple. Il semblerait qu'elle ne me porte pas vraiment dans son cœur.

Quand Kozué se lasse de jouer à la balle, je ne sais plus trop quoi faire pour l'amuser. Du coup je l'invite à aller rejoindre sa mère pour faire une petite sieste. De mon côté, je décide d'aller voir Nozomi pour essayer de me rapprocher un peu d'elle. Je la trouve assise sur une chaise en train de fixer l'horizon.

« Bonjour Nozomi. »

Elle m’accueille avec un grognement et un regard noir.

« Écoute... j'aimerais te demander un petit service. Je voudrais aller en ville pour faire des achats, mais Kanna est en train de travailler et je ne veux pas déranger ta mère. Est-ce que tu accepterais de m'accompagner ? »

J'espère que cette tentative sera un peu plus fructueuse que les précédentes.
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Miyubi Inari le septembre 13, 2019, 11:57:17 pm
La famille Inari retrouvait un certain quotidien, le fait cette fois que Kanna était absente l'après-midi fit que Miyubi dû rester éveillé sans faire de sieste avec Kozué, qui l'avait quand même fait, elle. Nozomi avait toujours ses cours pour apprendre la vie en société, et même ce que toute jeune fille de son âge devait savoir, l'écriture, l'histoire, la langue. De son retour tardif, sa mère n'avait pas pu se reposer, mais maintenant Kanna de retour, sa mère pourrait se reposer. Sauf que la mère de famille était assez têtue et préférait continuer de travailler, elle irait juste se coucher plus tôt ce soir. Pendant que la mère de famille cuisinait, Kanna l'aidant dans sa tâche, Nozomi terminait les tâches au temple. Vu l'heure, les visites vont se terminé au sein du temple, le reste était toujours accessible comme toujours. Le ménage, fermer les portes, ce genre de petites choses.

Amata jouait avec Kozué pour le moment, amusant la petite comme elle le pouvait avant de la libérer pour qu'elle retourne voir sa mère. La sieste ne serait pas pour maintenant, surtout pour elle sinon elle ne dormirait pas ce soir. Bien qu'elle traînait dans le coin cuisine, elle avait l'habitude de ne pas déranger sa mère dans ce moment, sauf si vraiment elle s'ennuyait, mais elle observait sa mère et sa grande sœur parler, enfin, surtout Kanna, Miyubi ne communiquant que par signe. De son côté, Nozomi se reposait un peu de toutes ses tâches avant de revoir Amata venir vers elle. Techniquement, elle ne lui avait rien fait de mal, mais la jeune fille n'arrivait pas à supporter les humains. Amata avait beau être une kitsune, elle restait imberbe. Seuls les furrys pouvaient aisément approcher Nozomi, sans ça, elle restait méfiante des imberbes. Bien qu'elle avait appris à respecter les multi-queues au sein des kitsunes, comme les autres, elle avait la malchance de ne pas être une furry. Sinon, Nozomi aurait été une toute autre personne avec elle.

Son regard se tournait vers elle, pas le moindre synonyme de sympathie dans son regard noir, elle restait silencieuse un instant avant de soupirer, sans le cacher.

« Si tu veux, mais on devlait ne pas pelde de temps, cal celtaines boutiques vont commencer à felmer. »

Surtout ce genre de boutique, c'était plutôt les restaurants et bar qui restait ouvert tard. Non pas qu'il faisait nuit, mais le ciel perdait de son bleu pour virer doucement au orange. Elle acceptait donc la requête d'Amata, uniquement, car elle savait qu'en faisant sa tête de mule, sa mère et sa grande sœur aurait continuer de lui faire la morale. Se redressant, elle passait rapidement dans le coin cuisine, indiquant dans sa langue natale son départ avec Amata. La mère comme la fille se retournait vers elle. Miyubi gardait son sourire de maman quant à Kanna, elle sourirait aussi. Mais que voulait dire ce sourire ? Ça pouvait autant être le même message que Miyubi qu'un sourire plus charmeur. L'interprétation était libre venant de la kitsune charmeuse. Elle embrassa – plutôt léchait – les lèvres de Kozué avant de partir. Toujours habillée dans sa tenue de miko, car autant ne pas perdre de temps, elles quittaient le temple pour revenir en ville.

« Qu'est-ce que tu veux acheté en ville ? Comme ça, je saulais mieux te guider. »

Nozomi était la plus cultivée de la civilisation Edorasienne. Elle apprenait la langue, l'écriture, la culture, pour ensuite apprendre ça à sa famille. Plus tard, ce sera Kozué, qui pourrait mieux apprendre tout cela vu qu'elle est encore jeune, mais pour le coup, ça restait son rôle à elle d'apprendre pour sa famille. Malgré tout, toute la famille gardait leur petit accent transformant les R en L. La kitsune restait sauvage vis-à-vis d'Amata mais elle faisait des efforts au moins, c'était déjà ça.
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Tek_Kitsune le septembre 18, 2019, 12:12:00 am
Nozomi me regarde avec des yeux vides de toute sympathie, elle ne cherche même pas à cacher ses soupirs. J'ai presque envie de lui dire qu'elle ne vienne pas avec moi si elle n'en a pas envie, mais j'espère bien profiter de ce passage en ville pour tenter de me rapprocher d'elle. La journée va bientôt se terminer et les boutiques vont fermer, il faut donc qu'on se dépêche un peu. La kitsune commence par aller dire à Miyubi et à Kanna qu'elle m'accompagne en ville. La mère et la sœur se tournent ensuite vers moi en m'adressant un joli sourire dont je n'arrive pas à comprendre la signification. Elles sont peut-être juste contentes de voir que Nozomi accepte de s'ouvrir un peu à moi.

Nous descendons rapidement en ville. Les rues commencent à se vider et certaines échoppes se préparent pour la fermeture. Il n'y a pas de temps à perdre. Nozomi me demande ce que je veux acheter pour qu'elle puisse me guider au mieux.

« Je voudrais m'acheter un kimono comme ceux qu'ils portent ici. »

La kitsune m'emmène jusqu'à un magasin de vêtements et je commence à regarder les produits proposés. Au fond de moi, je me dis que c'est un peu idiot de venir ici pour acheter des vêtements alors que mes nanites me permettent de m'habiller comme je veux, mais cette sortie shopping va bien plus loin. Mon but premier est de réussir à apaiser un peu la colère de Nozomi à mon égard en comprenant pourquoi elle m'en veut tellement et en essayant de changer ce qui peut l'être. Et pour commencer, je lance un sujet de conversation.

« Dis-moi Nozomi, quel genre de kimono m'irait le mieux selon toi ? »

Malheureusement, la kitsune ne semble pas très décidée à ce que nos rapports s'améliorent. A la façon dont elle grogne et soupire, je vois qu'elle veut juste que je choisisse au plus vite et qu'on s'en aille. Mais je ne m'avoue pas vaincue pour autant et je tente une autre approche.

« Est-ce que tu aimes ce que tu apprends ici ? »

Après quelques minutes de conversations mêlées de grognements avec Nozomi, une vendeuse de la boutique vient m'interpeller.

« Bonjour, je peux vous renseigner ? »

Je ne peux plus faire traîner les choses, alors j'essaye une dernière manœuvre.

« Bonjour. Eh bien je voudrais essayer ces modèles. »

« Bien sûr. Suivez-moi, vous pourrez vous changer par ici. »

Je me tourne ensuite vers la kitsune.

« Nozomi, tu serais tentée par un kimono ? »
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Miyubi Inari le septembre 27, 2019, 12:17:11 am
Si la petite famille semblait ouverte à tendre la main à Amata, la respectant et appréciant sa compagnie, avec Nozomi, c'était une tâche bien plus ardue. La kitsune rebelle n'appréciait que la compagnie des terranides furrys. Que ce soit des poils ou des écailles, elle s'en fichait, mais il n'y a qu'avec eux qu'elle se montrait souriante et aimable. Alors une terranide à moitié humaine, c'était moite-moite, elle pouvait se montrer aimable, mais pas trop. D'autant plus qu'Amata était une kitsune à plusieurs queues, sa famille et son clan – même les clans en général – venaient à vénérer ce genre de kitsune. Mais, ce ne serait pas se tromper de dire qu'il y avait autre chose derrière cette animosité avec Amata. Elle n'était pas jalouse de sa sœur, mais elle n'aimait pas vraiment la voir trop se rapprocher de sa grande sœur. Avec ce que sa famille avait vécue, Nozomi aimait voir sa famille unie alors y ajouter une autre personne qui pourrait éloigner sa sœur... ça ne lui plaisait pas, d'autant plus que ce n'était pas une terranide furry ! Sur ça, Nozomi était un peu extrême, mais... elle n'allait pas changer si facilement du jour au lendemain.

Donc c'est pour ça aussi que lorsqu'elle s'adressait à elle, bien qu'elle y répondait, ce n'était pas vraiment de bon cœur. Elle était franche, sans être spécialement aimable pour autant.

« J'en sais lien. Ça dépend de tes goûts et de ce qu'ils ont. »

Il y avait bien des kimonos, tous différents donc forcément, il fallait essayer pour voir de plus près ce que ça pouvait donner. Observant ce qu'il y avait, Amata cherchait encore à se rapprocher, venant tenter d'en apprendre plus sur elle, mais ça ne sera pas gagné aussi facilement.

« Ça dépend. Y a des choses qui me passionnent pas, pas gland chose même... Mais bon, il faut bien que j'applenne des choses pour les applendle aussi à ma famille, sultout à Kozué. »

C'était elle la plus jeune, celle qui absorbait mieux les choses et pourrait le mieux s'adapter ici. Il était donc important que Kozué soit la mieux intégrer ici. Elle et Kanna ont grandi en partie à l'état sauvage et dans cette prison, mais Kozué n'avait que de petits souvenirs de cette prison et avec de la chance, elle oubliera même cela. Après l'aide de la vendeuse, Amata venait à proposé à la kitsune un kimono pour elle aussi. Les bras croisés, elle continuait de la regarder sans la moindre réjouissance dans le regard.

« Non. Je pléfèle vivle comme j'ai glandis, sans le moindle vêtement. J'en polte cal je suis obligé. »

Chez elle, après ses cours et l'aide au temple, elle était habillée de façon légère là aussi, car sa mère tenait à se que sa famille soit le plus civilisé, mais dés qu'elle pouvait, elle vivait habillée que de sa fourrure, uniquement. Certes, là, elle portait sa tenue du temple, uniquement, car elle n'avait pas eu le temps de se changer puis, elle n'avait pas grand-chose à se mettre sur le dos. Oui, Amata avait donc bien entendu, sa famille vivait surtout en étant nue. Rien de choquant quand on savait que lorsqu'elle était un petit renardeau, elle vivait nue en galopant partout dans la nature. Nozomi attendait donc, donnant son avis, sincère et franc sur les kimonos qu'elle lui présentait. Mais quand le temps se pressait – pour Nozomi – elle ne fit pas dans la pudeur et entra dans la cabine, qu'importe qu'elle soit prête ou non. Elle s'occupait peut-être de chose qui ne la regardait pas, mais elle devait mettre les choses au clair.

« Écoute, je sais pas ce que tu veux à ma soeul, mais ta pas intélêt à l'éloigner de nous ! Kanna est gentille avec toi peut-êtle, mais si elle quitte la maison, ma mèle sela tliste et ce sela plus de tlavail poule elle comme poul nous ! »

Nozomi était attachée à sa famille et il y avait une part de vérité dans ce qu'elle disait même si ça restait son opinion avant tout. Sa mère pourrait être triste si Kanna quittait la maison pour vivre sa vie, mais comme toutes les mères, elle savait que ce jour allait arriver donc elle y était préparer. Puis si elle quittait la maison, elle ne serait sûrement pas loin ? D'autant plus que vivre en couple, ça pouvait vouloir dire fond une famille et Miyubi sera sûrement heureuse d'avoir des petits enfants. Après, rien ne disait qu'AMata était là pour charmer Kanna et l'éloigner de sa famille, mais c'était ce que Nozomi imaginait. Elle était protectrice envers sa famille, à sa façon. Elle était un peu sauvage mais pas méchante, elle était même plutôt mignonne et adorable quand elle acceptait la présence des autres.
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Tek_Kitsune le septembre 28, 2019, 08:15:04 pm
J'ai emmené Nozomi avec moi dans cette virée shopping en espérant qu'elle se dériderait un peu, mais j'ai oublié un point essentiel : c'est une terranide ayant grandi à l'état sauvage, pas une jeune fille de métropole. Le shopping ne l'intéresse pas, elle a l'habitude de vivre nue et elle ne met des vêtements que parce qu'elle y est obligée.

« Ah, je vois. Mais tu sais... ça peut devenir autre chose qu'une obligation. Certains vêtements peuvent parfaire ta beauté physique. »

Il est évident que je perds mon temps, alors je la laisse tranquille et je vais essayer mes kimonos. A chaque fois que j'en enfile un, je le montre à Nozomi pour qu'elle me donne son avis, et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'elle est toujours franche. Si ça ne lui plaît pas, elle me le dit bien en face, parfois en étant un peu insultante mais je m'en remettrai. Seulement, après le quatrième essayage, elle fait quelque chose à quoi je ne m'attendais pas : elle débarque dans la cabine alors que je suis en pleine reconstruction de mes vêtements.

« Ah ! »

Dans la panique, je suis obligée de les disperser en vitesse, et me voilà nue de la tête aux pieds en face de la petite sœur de Kanna. Heureusement, elle ne semble pas avoir remarquée les nanites.

« Nozomi, qu'est-ce que... »

La renarde me regarde droit dans les yeux et me fait clairement comprendre que je ne dois pas éloigner Kanna de sa famille. Son ton est des plus sérieux, limite menaçant. Et là, alors qu'elle doit s'attendre à ce que je me sente intimidée ou craintive... je me mets à sourire.

« Quoi ? C'est ça qui te fait peur ? »

Je trouve ça plutôt flatteur que Nozomi croie que je me suis assez rapprochée de Kanna pour la convaincre de quitter Edoras. Ça veut dire qu'elle pense que notre relation est sérieuse.

« Je crois qu'il faut qu'on discute de certaines choses. Mais d'abord, sortons d'ici. »

Je retourne voir la vendeuse et je lui achète un kimono rose avec des motifs de fleurs blanches. Nozomi et moi prenons ensuite le chemin du temple. La nuit va bientôt tomber, Miyubi et ses filles doivent nous attendre. La marche me donne l'occasion de discuter avec la kitsune.

« Nozomi, je trouve ça formidable que tu t'en fasses autant pour ta sœur. Mais tu sais, on vient juste de se rencontrer elle et moi. Je n'ai pas l'intention de la demander en mariage demain et de l'emmener loin de vous. Je veux juste qu'on passe du bon temps ensemble. »

Je ne peux pas m'empêcher de repenser à mon rêve où je suis enceinte de Kanna. Peut-être qu'au fond de moi j'ai envie d'un peu plus qu'une relation ponctuelle, mais je sais que ce n'est pas possible. J'ai une mission à accomplir, et de toute façon les nanites m'ont rendu stérile.

« Tu n'as pas à te sentir menacée par moi. Je ne suis pas venue ici pour séparer ta famille ou pour vous faire du mal. Je veux juste me reposer et profiter de votre compagnie avant de repartir. »

Depuis le début j'essaie d'être gentille et compréhensive avec Nozomi, mais je commence à me dire que je devrais essayer une nouvelle approche pour bien lui faire comprendre que son comportement ne me laisse pas indifférente.

« Je peux comprendre que tu ne m'aimes pas parce que tu ne fais pas confiance aux gens sans fourrure, mais tu n'arriveras pas à me faire partir. Je suis heureuse avec ta sœur et je compte bien profiter au maximum du temps passé avec elle. Alors tu peux continuer de me traiter avec méchanceté et à garder tes distances avec moi, ou bien on peut essayer de travailler ensemble à se rapprocher. Puisque toute ta famille semble m'apprécier, pourquoi on ne pourrait pas s'apprécier nous aussi ? »
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Miyubi Inari le septembre 30, 2019, 11:40:47 pm
Nozomi venait voir Amata, habillée ou non, elle s'en fichait, car voir les gens nus, pour elle, c'était plus normal que les voir camouflé sous toutes ses choses. Pour elle, c'était simple, la voir se rapprocher trop de sa grande sœur, c'était dangereux. Ainsi, en lui expliquant cela, elle espérait bien que le message était passé, Nozomi ne voulait pas voir sa sœur partir ! Elle n'était que sa petite sœur, elle ne pouvait pas l’interdire de fréquenter cette kitsune imberbe, mais elle ne devait pas quitter la famille ! La famille Inari a grandi comme bien des kitsunes, en meute. Les familles vivaient avec les uns et les autres, et quand bien même les plus grands pouvaient fréquenter d'autres personnes et avoir leur propre famille, ils restaient tous au même endroit, proches de leurs familles. Ça pouvait arriver que certains s'éloignent, mais c'était tout de même assez rare, la meute faisait la sécurité après tout.

Elle la laissait s’habiller, attendant docilement de dehors de la cabine, payer ses achats avant qu'elle ne reprenne là où elles avaient fait une pause. Elle disait bien être là en amie, pas pour les séparer ou autre, mais comme elle était du genre à voyager, elles ne savaient pas d'où elle venait, où elle habitait. Ce n'est pas comme si elle habitait à Edoras, si ça se trouve, sa maison était à l'autre bout du monde.

« Du moment que Kanna leste avec nous, le leste, je m'en fiche... »

Amata restait aimable en cherchant à se rapprocher malgré son caractère de cochon, mais elle n'était pas du genre à changer d'avis si facilement donc ce n'était pas en dix secondes qu'elles allaient devenir de grandes amies.

« Tss, je sais pas ce que tu mijotes, ce que tu chelche avec nous, alols clois pas que tu y allivela facilement. »

Nozomi n'était pas fermé à se rapprocher d'elle, après tout, ça restait une kitsune à plusieurs queues, mais ça restait une imberbe qui colle un peu trop sa sœur, donc, ce n'était pas de si tôt qu'elle sera gentille avec elle. De retour à la maison, le dîner était prêt à être servi, Miyubi était en train de finir les derniers détails, pendant que Kanna s'occupait de placer les plats et les assiettes. La famille n'était pas du genre à crouler sous l'argent puis ça restait des gens simples. De la viande, du riz, un repas banal ici, mais toujours plaisant.

« Qu'est-ce que tu acheté de beaux ? »

Kanna se montrait curieuse, toujours souriante, se demandant s'il avait pu se passer quelque chose entre elle et sa sœur ? Loin d'être jalouse, la famille était très proche après tout puis connaissant sa petite sœur, elle savait qu'une chose pareille ne risquait pas d'arriver. Kozué observait simplement, sans en demander plus. La faim et/ou la fatigue jouait peut-être sur son calme. La mère risquait de manger et d'aller dormir, laissant le soin à Kanna ou Nozomi de faire prendre le bain à Kozué avant qu'elle aille dormir. Le repas allait pouvoir commencer d'un instant à l'autre.
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Tek_Kitsune le octobre 04, 2019, 09:26:15 am
Apparemment, Nozomi se fiche bien que je sois là pour un jour ou pour un an. Tout ce qu'elle veut, c'est que je ne sépare pas sa famille et que je n'essaie pas de faire quoi que ce soit qui leur ferait du mal. Et j'ai beau lui répéter que je suis arrivée dans leur temple avec les plus pures intentions, elle continue de me repousser et d'être méfiante à mon égard. Je savais que je ne changerais pas son opinion sur moi en une seule sortie, mais là je ne perçois pas la moindre once de changement. Tant pis, j'essaierai une autre fois.

De retour au temple, je retrouve toute la famille de Miyubi prête à passer à table. Kanna était en train de mettre la table pendant que la mère kitsune finissait de tout préparer. Kozué restait là, sans bouger et sans rien dire, ce qui m'inquiète un peu d'ailleurs. Une telle boule d'énergie, ce n'est pas du genre à se calmer d'un seul coup. Kanna vient me voir en demandant ce que j'ai acheté.

« Tiens, regarde. »

Je sors le kimono du sac et je le montre à la renarde. Pour elle qui est habituée à la nudité, ça doit être quelque chose de banal, mais moi je le trouve splendide. Et au-delà du kimono, ma chérie veut savoir s'il s'est passé quelque chose entre moi et sa petite sœur.

« Malheureusement non. J'essaie d'être gentille et d'initier un rapprochement, mais rien. Elle est toujours aussi distante. Mais je ne m'avoue pas vaincue. »

Il est finalement temps de se mettre à table. Au menu : viande et riz. Un repas simple, mais rempli de tout l'amour d'une mère. Nous commençons à manger ce qu'il y a dans nos assiettes, et je dois dire que je suis impressionnée par les prouesses culinaires de la mère kitsune. Avec des ingrédients simples, elle a fait un repas délicieux.

« Oh Miyubi, ce riz est succulent. »

La renarde me remercie puis commence à faire des signes à Kanna pour qu'elle traduise. Elle veut savoir comment je me sens depuis que je suis à Edoras.

« Très sincèrement, j'adore cette ville. Le climat est agréable, tout comme le décor, et on y trouve de très jolies choses. Mais le plus charmant ici, c'est sans aucun doute votre accueil. Je vous remercie encore une fois de me laisser passer du temps avec vous. Je vous remercie toutes. »

C'est vrai que je ne suis ici que pour un congé temporaire, mais être avec cette famille de renardes me fait un bien fou, et je crois que commence à m'attacher à elles. Et j'ai envie qu'elles sachent à quel point je suis heureuse en leur compagnie. Les conversations vont bon train, et quand le repas est fini, il est temps pour tout le monde de se préparer à dormir, et pour Kozué d'aller prendre un bain. Mais sa mère semble un peu trop fatiguée pour s'en occuper, c'est sûrement Kanna ou Nozomi qui va le faire. J'ai envie de me proposer en renfort, mais ce ne sont pas vraiment mes affaires, alors j'attends de voir si elles vont me le proposer.
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Miyubi Inari le octobre 21, 2019, 11:50:51 pm
« Tu aulas du mal à avec Nozomi mais je te lassule, lale sont les gens avec qui elle est aimable au début. »

Sauf si ce sont des terranides, évidemment. Poil, plume ou écaille, qu'importe. C'est sûr que faire en sorte que Nozomi accepte Amata et soit donc plus sympa avec elle, ça ne va pas se faire en un claquement de doigt. Peut-être que si la kitsune aux multiples queues venaient soudainement à se couvrir de fourrure, ça irait mieux ? Ce n'est pas dit, étant donné qu'elle l'a vu sous cette forme métisse, elle saurait qu'il y a anguille sous roche ? Quoi qu'il en soit, il ne fallait pas perdre espoir, il y avait toujours un passage plus compliqué, dans une relation, dans un film, dans la vie, eh bien ici, c'était Nozomi. Amata n'avait pas commencé avec les bonnes cartes en main, elle allait lui faire savoir. Qu'importe que la famille Inari accueille cette dernière à bras ouvert, elle, ce ne sera pas la même chanson.

Venant donc entamer le dîner, Amata complimenta la mère qui n'avait pourtant rien fait de spécial. Elle avait appris à cuisiné depuis son arrivée à Edoras, avant cela, évidemment comme elle était sauvage, elle mangeait la viande crue, et ce qui était légume, ce n'était que parfois. Mais bon, elle avait reçu certaines leçons en arrivant ici donc elle les appliquaient. Elle maîtrisait la cuisine simple, la preuve en est ce soir, mais si on demande un plat trop compliqué, elle ne saurait le gérer. Elle la remerciait cependant en lui souriant, communiquant via quelques signes que Kanna venait traduire pour qu'elle puisse comprendre. La réponse d'Amata plaisait à Miyubi, savoir que sa famille était la chose qu'elle allait le mieux retenir de ce passage à Edoras, ça lui faisait très plaisir. Une kitsune à plusieurs queues qui lui dit ça, ça, c'était important.

Cependant, Miyubi ne se faisait pas très bavarde ce soir, un peu fatigué de sa journée sans sieste, elle termina son plat, Kanna se proposant de s'occuper de débarrasser et s'occuper du reste pour qu'elle aille se reposer plus tôt. Elle salua Amata avant d'expliquer à Kozué qu'elle allait dormir et qu'elle irait d'abord prendre son bain avant qu'elle puisse la rejoindre. Ce sera Nozomi qui s'occupera de lui faire prendre le bain, une tâche pas si simple que ça face à cette boule de poile énergique ! Enfin, la fatigue du soir et l'idée de rejoindre sa mère allaient rendre la tâche sûrement plus simple ? Pendant que Nozomi se chargeait de cela, Kanna s'occupait de débarrasser avant de faire la vaisselle pour que sa mère en soit libérer demain matin.

« Tu veux venil me donner un coup de main ? »

La belle kitsune avait beau être une jeune adulte, elle avait déjà toutes les cartes en main pour être la parfaite femme au foyer. Non pas que cela l’intéressait, mais un jour ou l'autre, elle aura des enfants et devra se plier à certaines choses naturellement. Entamant de nettoyer les ustensiles, elle commençait doucement, entamait aussi la discussion pour voir comment allait se passer la soirée ? D'ordinaire, elle serait déjà au travail, mais aujourd'hui étant son jour de repos, elle avait la soirée pour se reposer et elle pourra dormir demain matin.

« Notle petite vilée t'a calmer ou bien tu souhaites continuer ce soil ? »

Kanna n'avait aucun souci à continuer ce soir, qu'importe la forme que cela prendra. La seule chose à prendre en compte, c'est qu'il n'y avait qu'une seule chambre ici, en famille. Miyubi allait dormir à poings fermés et Kozué aussi, quand elle était avec sa mère, peu de chose pouvait la réveiller. Il y avait juste Nozomi, mais justement, ce pourrait être une façon de briser la glace, mais le souci étant qu'elle pourrait se couper en brisant cette glace... C'était à double tranchant.

« Ma mèle ne palticipela pas, elle est épuisée, et Kozué dolmila aussi avec elle. » surtout qu'elle était encore jeune, même à l'état sauvage, les jeunes renardeau comme elle n'était pas autorisé à regarder ou participer. « Et Nozomi, eh bien... Je n'aulais aucun mal à jouer avec elle, mais léussil à l'applocher poul toi, ce sela lisquée... Nozomi tient de mon péle, elle chelche à ploteger la famille et n'hésite pas à glogner poul se faile complendle, mais une fois dompté, elle sela plus douce... Enfin, lien ne t'oblige à tenter le coup ce soil, il est un peu tôt pour te faile adopter pal tout le monde. Aplès, si l'idée de nous legalder jouer ensemble te tente... Ce sela un jeu d'enfant de m'occuper d'elle. »

Qui sait, Amata pouvait proposer sa propre vision de la soirée, ce n'était pas interdit et qui sait, elle aurait de bonnes idées peut-être ? Après, elle pouvait trouver dérangeant l'idée de jouer avec toute la famille ou même juste les deux grandes sœurs. Mais bon, pour la famille, ça n'avait rien de choquant, elles jouaient ensemble, elles ne cherchaient pas à se reproduire donc, où était le mal ? Elles avaient appris bien des choses étranges sur les humains en arrivant ici après tout.
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Tek_Kitsune le octobre 24, 2019, 07:27:19 pm
Une fois le dîner terminé, j'attends de voir si on a besoin de moi pour une tâche quelconque. Nozomi décide d'aller donner un bain à Kozué. Dommage, j'aurais bien voulu l'aider à faire ça. Par contre, Kanna me demande de l'aide pour faire la vaisselle.

« J'arrive. »

Pendant qu'on nettoyait les assiettes, la kitsune me demande si je suis partante pour qu'on refasse l'amour ce soir ou si notre virée au lac m'avait suffi.

« Eh bien... je ne serais pas contre... un autre round avant de dormir. »

Mais elle ne me propose pas seulement du sexe, elle me propose aussi d'inclure Nozomi dans notre jeu.

« Nozomi ? »

J'ai bien compris que les standards des terranides sauvages sont très différents de ceux des terranides civilisés, mais j'ai un peu de mal à croire que les sœurs aient ce genre de rapport. D'un côté, ce serait un bon moyen de me rapprocher de Nozomi en lui montrant des bons côtés de moi qu'elle ne soupçonne sans doute même pas, mais j'ai aussi un peu peur qu'elle prenne ça comme une approche agressive.

« Eh bien... j'avoue que ça me tente mais... il est peut-être encore trop tôt pour inclure Nozomi. »

Rien ne presse, je ne vais pas essayer de forcer les choses avec sa sœur alors qu'il est clair qu'elle n'a pas envie de se rapprocher de moi pour l'instant. J'ai Kanna, et c'est déjà beaucoup.

« Dis-moi, c'est commun pour des sœurs terranides de coucher ensemble ? »

Nous discutons tranquillement tout en nettoyant la vaisselle, je me permets quelques petits mouvements séducteurs envers ma chérie pour la titiller, comme caresser son visage, entrelacer sa queue avec les miennes ou même la peloter. Je dois avouer que j'ai hâte qu'on se retrouve au lit.

Une fois la vaisselle terminée, j'aide Kanna à finir les dernières corvées puis nous nous rendons dans la chambre. Mais là, je me rends compte de quelque chose : toute la famille dort dans la même chambre. Ça veut dire que Miyubi, Nozomi et Kozué vont nous voir et nous entendre pendant qu'on fera l'amour. Le faire devant Miyubi et Nozomi me met déjà mal à l'aise, mais devant Kozué... c'est impensable.

« Kanna... on... on ne va pas le faire ici, pas vrai ? »

Heureusement, elle m'explique que sa mère et sa jeune sœur sont profondément endormies, nos câlins ne les réveilleront pas. Quant à son autre sœur, elle pourra regarder si elle a envie, mais il y a peu de chances qu'elle participe.

« Bon. Dans ce cas... »

Je ne sais pas si c'est bien de faire l'amour dans cette chambre alors que nous ne sommes pas seules, mais je dois avouer que j'en ai vraiment envie. Mon corps est déjà tout chaud et j'ai confiance dans le jugement de la kitsune, du coup je la laisse prendre les choses en main.
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Miyubi Inari le novembre 04, 2019, 10:42:56 pm
Dans un ton beaucoup plus calme, Kanna se faisait aider d'Amata pour faire la vaisselle. Ce n'était pas très passionnant, mais donner le bain à Kozué pouvait parfois être très sportif donc ce n'était pas plus mal dans un sens. Mais concernant une autre petite sauterie, elle n'était pas contre, ce qui était une bonne chose, mais lorsque Kanna évoquait d'y inclure sa petite sœur Nozomi, ça ne semblait pas être la priorité de leur invitée. Pour Kanna, ça aurait pu aider, mais ça aurait pu ne pas aider aussi, chacun sa vision des choses. Cependant, elle posait une drôle de question, si c'était commun de coucher ensemble, entre membres d'une même famille ?

« Poulquoi ? C'est bizalle ? »

Cela était une vraie question. Quand Kanna en parlait avec ses clientes, ça ne semblaient pas les déranger, au contraire elles trouvaient ça assez intéressant. Les gens civilisées avaient une drôle de façon de voir les choses. Coucher ensemble, ce n'était pas grave, porter l'enfant d'un de ses proches, là oui ça serait étrange et un peu problématique... Une fois la vaisselle terminée, il était temps de leur petite activité avant de dormir et évidemment, cela se passait dans leur chambre. Il n'y avait qu'une seule chambre après tout ici. Deux futons étaient posés l'un à côté de l'autre, plus deux autres collées aux deux premiers, au niveau des oreillers. Miyubi dormait à point fermé sur le dos, Kozué était allongée sur elle, la tête sur sa poitrine en guise d'oreiller. Nozomi dormait donc à côté de sa mère, d'ordinaire, c'est le futon de Kozué, mais elle dort toujours sur sa mère en général. Il faut dire que les invités ici sont assez rares, ceux qui y passe la nuit en tout cas. En temps normal, Miyubi aurait pu juste dormir et les surprendre, sans que cela ne la dérange mais là, elle va bien dormir !

« Poulquoi ? Ma mèle dort, paleil pour Kozué. Il n'y a que Nozomi qui poullait nous entendle. »

Dit-elle à voix basse. Même si elles dormaient bien, il ne fallait pas en profiter pour parler fort. Avançant vers son futon, Kanna laissait tomber ses vêtements, se retrouvant nue dans la pénombre, venant s'asseoir sur son futon, tout en faisant signe à Amata de venir la rejoindre. Le but sera d'en profiter un maximum en faisant le moins de bruit possible.

« Allez, viens... Je te laisse commencer comme tu pléfèle. »

Tout son corps était pour elle, reste à savoir ce qu'elle voudrait en faire ?
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Tek_Kitsune le novembre 07, 2019, 04:30:59 pm
Même avec Miyubi et Kozué endormies profondément, il ne faut pas qu'on fasse trop de bruit. Je regarde Kanna faire tomber ses vêtements et s'asseoir nue sur son futon. Je ne la distingue pas complètement dans la pénombre, mais je vois qu'elle me fait signe de la rejoindre. Je l'imite et j'enlève mes vêtements pour me mettre complètement nue avant d'aller me mettre près d'elle. Elle me laisse décider comment je veux commencer, le but étant d'en faire le maximum en faisant le moins de bruit possible.

« Très bien. Alors je vais commencer... par ça. »

Je pose une de mes mains sur sa nuque et je colle ma bouche contre son cou. Je sens sa fourrure toute douce contre mes lèvres et ma peau, et je me régale à l'écouter japper pendant que je lèche et que je suce sa belle peau. J'utilise mon autre main, jusque là inactive, pour aller caresser sa hanche et savourer la douceur de sa fourrure de kitsune. C'est comme caresser un chat, sauf que ce chat là me rendra mes caresses.

« Hhhmmm... tu es toute chaude Kanna... on dirait une grosse peluche. »

Les mains de la renarde se mettent ensuite à me tripoter, mais j'arrive à retenir ma voix pour ne pas couiner trop fort. Je me concentre sur mes propres caresses, et j'attaque le cou de mon amante à grands coups de baisers et de léchouilles. Sa peau est délicieuse, je ne me lasse pas de la goûter encore et encore et de l'entendre gémir de plaisir.

Après quelques minutes, je décolle ma bouche de son cou velu pour venir l'embrasser. Ses lèvres sont délicieuses, ma langue danse avec la sienne, nos soupirs étouffés s'échappent discrètement de nos bouches collées l'une à l'autre. C'est un régal. Mes mains glissent le long de son dos jusqu'à atteindre son joli derrière, que je presse et malaxe gentiment. Je viens aussi me coller près d'elle pour sentir sa poitrine velue contre la mienne et nos tétons se caresser.

« Hhhmmm... »

Quand le baiser se rompt, je fais allonger Kanna sur son futon et je viens m'allonger sur son corps velu. Je laisse mes pulsions primaires me guider, je sais d'instinct ce que je dois faire.

« Jappons ensemble ma chérie. »

Je commence à me frotter contre la kitsune, peau contre peau, seins contre seins, et surtout, vulve contre vulve. Nous nous mettons toutes les deux à gémir de plaisir, et je ne sais pas si je vais réussir à retenir ma voix tant le plaisir ressenti est agréable. J'espère juste que Kozué ne se réveillera pas.
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Miyubi Inari le novembre 19, 2019, 11:59:55 pm
Aucun problème pour Kanna pour voir sa partenaire, les renards étant des animaux nocturnes, elle voyait très bien Amata se diriger vers elle. Bien que la nuit sera agréable et très plaisante, il faudrait éviter de japper. Un renard qui jappe, ça s'entend contrairement au miaulement d'un chat. Hier ça ne posait pas de soucis sur son lit de travail, ici, il y avait trois autres personnes qui dormait autour d'elles. Accueillant la belle, elle la laissait commencer, sentant ses lèvres dans son cou, la faisant doucement gémir, sa peau imberbe se collant à sa fourrure et ses mains qui commençaient à parcourir son corps. Hum, elle aimait bien cela.

« Hmmm, si ça peux te faile plaisil... »

Une peluche... Se laisser dorloter était une idée agréable, mais Kanna était plus de nature dominante que dominer. Enfin, après cela pouvait vouloir dire qu'une partie de la soirée ou au pire, la nuit. Après, elle reprendrait sa domination plus tard. Kanna aussi venait lécher son corps, son cou fin, sa peau douce, sa langue comme ses pattes passaient sur son corps, caressant surtout son dos, et un petit peu ses fesses, c'est vrai. Moult caresses et gémissements timide dans l'ombre, jusqu'à se coucher ensemble pour une séance un peu plus poussée. Sa poitrine se pressant contre la sienne. Kanna posa ses mains dans son dos, la caressant doucement.

« Baise-moi comme je t'ai baisé cette aplès-midi. »

Avec son travail, elle avait appris que ce genre de discours plaisait très souvent. Ils disaient que ça s’appelait avoir un langage cru. Une chose qu'elle ne comprenait pas venant des gens civilisé, car pour elle, cru, c'était de la viande pas cuite, alors pourquoi des mots pourraient se faire cuire ? Ses pattes venaient s'enrouler autour de sa taille et cette fois, c'était Amata qui allait jouer le rôle de Kanna. Sauf qu'elle n'avait pas de queue entre les jambes, mais c'était sans importance, le plaisir était là, c'est tout ce qui comptait. Ses mains continuaient de la caresser, ses lèvres de l'embrasser avec toujours plus de plaisir.

« Huuummm... Han, je suis sul... que t'aimelais me baiser, hein ? Mhhhh comme moi... avec une glooooosse queue. »

Les kitsunes avaient une certaines réputation, celle d'être très coquine. Ce serait mentir de dire que ce n'était qu'un cliché.

« Hmmm... Vas-y... Tlès folt ! »

Elle voulait ressentir ce plaisir, même si elle n'avait pas sa queue.
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Tek_Kitsune le novembre 22, 2019, 08:47:30 pm
Prise dans les bras de Kanna, je savoure ses caresses sur mon corps et je les lui rends autant que possible. Je sens sa langue dans mon cou, ses doigts dans mon dos et sur mes fesses, et je jappe avec elle. Mais après quelques minutes de pelotage et de gémissements étouffés, la kitsune se couche dans le futon et je m'allonge au-dessus de son corps pour la suite. Poitrine contre poitrine, elle me demande de la baiser comme elle me l'a fait plus tôt dans la journée. Au début, je ne comprends pas ce qu'elle veut dire. Puis elle vient enrouler ses jambes autour de ma taille, et là j'ai un déclic. Elle veut que je la prenne comme le ferait un mâle, comme elle l'avait fait avec moi au bord du lac.

« Je veux bien mais... je n'ai pas de queue. »

Pourtant, Kanna a l'air de s'en ficher. Elle veut que j'y aille très fort et elle sait comment me motiver.

« Aaahhh... très bien. »

Je commence à bouger mon bassin d'avant en arrière comme je le ferais si j'avais une grosse queue à loger dans l'intimité de mon amante. Et à ma grande surprise, je n'ai pas besoin d'un sexe masculin pour ressentir du plaisir en bougeant de la sorte. A chaque fois que nos intimités respectives entrent en contact, je frissonne de plaisir, mais en même temps je me sens frustrée car j'ai toujours envie de plus de contact. Je vais de plus en plus vite, et ça devient difficile de retenir ma voix.

« Aaahhh... ooouuuiii... c'est tellement bon. Kanna... hhhmmm... griffe-moi... fesse-moi... et couine avec moi ! »

Je sens tout mon corps être gagné par le plaisir. Je frissonne des pieds à la tête, je couine comme un animal en chaleur, j'ai l'impression que rien ne suffit à me calmer. Je continue mes assauts sur Kanna tout en l'embrassant fougueusement, nos langues dansant ensemble un ballet des plus sulfureux, jusqu'à ce que je sente le plaisir atteindre son point d'orgue en moi.

« Hhhmmm... AAAHHH ! »

Dans un ultime couinement de joie, je laisse gicler ma mouille sur le bassin de la kitsune et je m'étends ensuite contre elle, haletante et le souffle court. Allongée contre le corps chaud et velu de ma chérie, je reprends doucement des forces pendant qu'elle me caresse. Et bien que fatiguée par mon effort, je ne suis pas encore satisfaite. Il m'en faut plus.

Pendant ce temps, dans le futon voisin, Miyubi et Kozué dorment toujours à poings fermés, mais Nozomi a été réveillée par les bruits de coït. Je ne m'en suis pas encore rendu compte, mais peut-être qu'elle va vouloir nous rejoindre, ou juste nous dire de faire moins de bruit.
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Miyubi Inari le décembre 04, 2019, 04:27:57 pm
Les renards étaient des animaux nocturnes et pas du genre discret quand il s'agit de se faire entendre du moins. Leur jappement était bruyant et pouvait aisément se repérer en cas de plaisir nocturne. Mais bon, étant dans une famille kitsune, il faudrait plus que ça pour se réveiller. Alors une petite gâterie avant de s'endormir, certes, ce n'était pas courant dans leur chambre, mais ça n'avait rien d'étonnant non plus, dans le pire des cas, ça allait en réveiller une ou deux, mais elles trouveront à nouveau le sommeil rapidement. Elle se fichait qu'Amata n'ai pas de queue, c'était dommage, mais pas grave, elle voulait la sentir la pénétrer, au moins en mimant le geste, ça suffirait à faire naître le feu ardent en elle. Il ne faut pas oublier que certains clichés étaient exagérer au possible, mais le côté coquin des kitsunes, c'était un fait.

« Mmmmmrrrrrraaaaaaaaa, ouh, tu es vilaine... »

Souriante, sa main venait raffermir sa chair, sur sa fesse, une petite douleur, mais elle préférait éviter les fesser même si une ou deux, ça ne fait pas de mal. Autant les jappements, ça pouvait ne pas s'entendre ici, car c'était un bruit habituel, autant le bruit d'une claque, c'était différent. Sa patte se crispait, ses griffes raclaient doucement sa chair pour la faire couiner doucement, avec plaisir, une légère douleur sans pour autant laisser de réelles marques sur ce beau fessier. Se prêtant au jeu, Amata était de plus en plus vif, ses coups de plus en plus prononcé et fort ! Que c'était bon ! Kanna gémissait doucement à tout cela, embrassant la kitsune quand elle le pouvant avant de jouir, ses jambes se détachait d'elle pour se tendre en l'air alors qu'elle couinait doucement, malgré un visage qui en disait plus qu'elle ne le faisait entendre.

« Haaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaannnnnnnnnn mmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmhhh !!! »

Aucun mouvement vers sa mère et Kozué, toutes les deux dormaient paisiblement. Elle avait remarqué de léger mouvement de sa sœur, mais rien de plus, pour le moment du moins. Inutile de la taquiner, elle pouvait avoir juste bougé dans son sommeil après tout même si elle ne serait pas entièrement sur de la réponse.

« Mmmmmhhhh, encole.... Fait moi encole jouil, ma jolie... Je t'ai assez dominée pour la joulnée, ce soil, c'est toi qui t'occupe de moi. »

Elle l'embrassait à nouveau, juste un court baiser en caressant son visage avant de reprendre.

« On lecommence ou bien tu veux me plendle pal dellièle ? Ou bien jouer avec mes jolies mamelle ? »

Aguichante, Kanna se trémoussait doucement, sa poitrine presser sous ses mains, ses hanches qui dansaient doucement, qu'est-ce qui tentait le plus la jolie Amata dans tout ça ?

« Ils ne sont pas aussi glos que ceux de ma mèle mais ils sont tout aussi délicieux... sauf que je n'ai pas de lait. »

Si Miyubi serait réveillé et non épuisé, elle aurait pu participer au jeu et faire goûter à Amata son lait maternel, ce serait même un honneur pour elle de le faire. Alors, que voulait la belle ? Se prêter au jeu du mime en la prenant par-derrière ou venir jouer avec sa poitrine ?
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Tek_Kitsune le décembre 06, 2019, 11:48:10 am
Alors que je viens juste de faire jouir Kanna, elle me dit qu'elle en veut encore. Et puisqu'elle a passé la journée à me dominer, c'est à moi de prendre les rênes cette fois. Et j'ai le choix entre deux possibilités : faire semblant de la prendre par derrière comme je l'ai fait à l'instant, ou bien m'attaquer à sa poitrine. La kitsune se montre aguichante, presse sa poitrine et ondule des hanches pour me mettre l'eau à la bouche. Elle laisse aussi échapper une info comme quoi sa mère aurait encore du lait dans ses mamelles. Je croyais qu'il venait juste quand il était l'heure de donner à manger à Kozué, mais apparemment, elle peut en donner quand elle veut.

« Hhhmmm... difficile de choisir... les deux sont apétissants. »

Je prends quelques instants pour bien détailler, puis je décide de porter mon choix sur ses jolis obus de chair. L'entendre parler du lait dans les seins de sa mère m'a donné envie de jouer avec ses orbes. Je m'allonge sur elle pour mettre mon visage au niveau de sa poitrine et je commence à masser ses seins. Ils sont tout doux grâce à la fourrure qui les couvre, et plus je les caresse, plus ils deviennent durs. La renarde jappe et couine de joie sous mes assauts, ce qui me fait bien mouiller.

« Oui... tu aimes, hein ? Tes jolis nichons... entre mes doigts... aaahhh... ça m'excite. »

Je viens poser mes lèvres contre les siennes pour un petit baiser, qui se transforme vite en une embrassade passionnée. Nos langues jouent ensemble et nos corps se caressent, nous nous frottons l'une contre l'autre avec plaisir et la température monte peu à peu.

Je détache mes lèvres des siennes quand le souffle finit par me manquer. A moitié haletante, mes yeux se posent sur ses jolis seins durcis par l'excitation, en particulier sur ses tétons érigés.

« Et maintenant... ooohhh... je vais me régaler. »

Je pince son téton droit avant de le mettre dans ma bouche, et je l'aspire entre mes lèvres. Même s'il n'y a pas de lait qui sort, sentir sa chair tendue entre mes lèvres me ravit. Je me régale de ses petits couinements et de la chaleur de sa fourrure contre ma peau.

« Hhhmmm... »

Je sens ses pattes sur ma tête et sur mon dos et je couine de plaisir quand elle me caresse. Pendant que je suce un de ses tétons, je continue à peloter son autre sein, alternant entre les pressions légères et fortes pour la faire gémir.

Je sens que notre câlin va vite prendre une tournure intense. J'espère juste que nous ne ferons pas trop de bruit et que nos voisines dans le futon d'à côté de ne se réveilleront pas.
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Miyubi Inari le décembre 24, 2019, 03:02:33 pm
Pour pimenter la suite, car elles n'allaient pas s'endormir après si peu, Kanna lui proposa un choix. Celui de jouer avec sa poitrine comme bon lui semble ou continuer de faire semblant de la prendre, mais cette fois en étant par-derrière. Après un peu d'hésitation de la part d'Amata, elle avait finalement opté plutôt pour sa poitrine avec laquelle elle pourra se faire une joie de jouer avec. Kanna la laissait faire, comme bon lui semble, elle n'allait pas la diriger vers une direction ou une autre. Si elle veut les mordre, les lécher, les téter, elle faisait ce que son esprit désirait. Elle s'allongeait sur elle de façon à ce que sa tête soit près de sa poitrine et ainsi débutait ce nouveau jeu.

« Mmmmrrrrrrr haaaaaw. »

Cela commençait même plutôt bien. Elle n'allait pas jouir pour si peu, mais c'était très agréable à ressentir. Lui laissant ainsi carte blanche, elle retourna quand même voir ses lèvres et toutes les deux partageaient un long baiser sa poitrine s'écrasant sur la sienne avant qu'elle n'y retourne un instant plus tard. Retrouvant ses sensations de plaisir, elle gémissait doucement en caressant sa tête, parfois son dos pour la caresser un peu. Elle aussi avait droit de se détendre un peu bien que ce soit quand même un peu plus chaste. Pour le moment, elle lui laissait la vraie part d'action dans tout cela.

« Huum, tu aimes ça, me téter.... Huhu, demain, tu poullais demander à ma mèle si tu veux de son lait. »

Aucune honte ou taquinerie dans sa phrase, elle était sérieuse. Du moment qu'elle ne boit pas tout, elle pourrait passer après Kozué pour y goûter si elle veut. Sa mère serait même fière de pouvoir donner de son lait à une kitsune qui a plusieurs queues. Peut-être que dans la société, ça ne se faisait pas vraiment, mais pour leur famille, en quoi ça gênait ? Surtout que là, ce sera chez elle, pas dans la rue donc ça ne devrait pas choquer les autres. Miyubi était une mère qui prenait soin de ses enfants, même si elles ont passé l'âge, Kanna et Nozomi avaient parfois le droit de venir la téter pour recevoir ce lait maternel qui les a si bien fait grandir. 

« Haaaaaaaaawww.... vas-y... »

Qu'elle aille plus vite, plus fort, comme bon lui semble. Kanna voulait juste jouir grâce au traitement que subissait sa poitrine. Elle délaissait cependant les caresses dans son dos, sa main sur sa tête allait juste alterner. Sa main de libre se levait, venant caresser à l'aveuglette les cheveux de Nozomi. Pour l'inviter ? Peut-être. Qui sait, elle était peut-être déjà réveiller, elle allait le savoir sous peu, elle connaissait assez sa sœur pour savoir quand elle dormait ou faisait semblant. 
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Tek_Kitsune le janvier 06, 2020, 09:34:49 pm
Téter les seins de Kanna m'apporte plus de plaisir que ce à quoi je m'attendais. C'est à la fois relaxant et excitant, surtout quand je sens son téton érigé contre ma langue. Et quand la kitsune voit à quel point je prends plaisir à jouer avec sa poitrine, elle me dit que sa mère pourrait éventuellement me laisser boire de son lait.

« Vraiment ? Hhhmmm... »

En temps normal, j'aurais refusé catégoriquement, mais là, l'excitation me fait dire que ça pourrait être plaisant. Mais pour l'instant, je préfère téter la poitrine qui m'est offerte. Plus l'excitation augmente, plus je vais vite dans mes assauts. Je masse ses seins, j'aspire ses tétons, je les pince, je frotte mon corps contre le sien, et tout ça la fait bien couiner. Alors que le plaisir noie nos corps sulfureux, je remarque que mon amante caresse les cheveux de sa petite sœur. Est-ce qu'elle veut la réveiller ? Je me demande comment elle réagira en me voyant coucher avec sa sœur.

« Aaahhh... oouuii... »

En plus du plaisir physique, je me mets à fantasmer. J'imagine comment ce serait de coucher avec Miyubi après avoir pu téter son sein, ou de faire l'amour avec cette petite rebelle de Nozomi. Elle commencerait par protester, mais très vite, le plaisir la décoincerait, et elle japperait aussi fort que sa sœur.

« Hhhmmm... »

Les attaques vont de plus en plus vite. Je sens le frisson du plaisir qui me gagne, encore et encore, jusqu'à ce que ces frissons se changent en une onde délicieuse qui me parcourt tout le corps. Et là, c'est la jouissance.

« Oui... ça... ça vient... ooouuuiii ! »

L'orgasme me traverse de part en part, je fais de mon mieux pour retenir ma voix tandis que mon liquide intime coule de ma chatte. J'espère que personne n'a été réveillé par Après que Kanna ait joui à son tour, nous prenons une minute pour reprendre notre souffle. Je me frotte gentiment à sa fourrure toute douce en soupirant, un grand sourire sur les lèvres.

« Aahh... Kanna... c'est vraiment le pied. »

Tandis que je me repose contre le corps velu de la kitsune, je continue à regarder en direction de l'autre futon. Miyubi et Kozué sont toujours bien endormies, mais j'ai l'impression de voir Nozomi gigoter. Est-ce qu'on a fini par la réveiller ?
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Miyubi Inari le janvier 22, 2020, 10:28:15 pm
Kanna laissait Amata faire, après l'avoir dominé une bonne partie de l'après-midi, elle pouvait bien la laisser prendre un peu l'avantage. Elle se faisait plaisir avec sa poitrine, la renarde jappais doucement, car même si sa famille pouvait ne pas se réveiller si facilement au moindre jappement, ce n'était pas une raison pour le hurler, continuant de caresser la seconde renarde à plusieurs queues. Bien que ce détail apportait à Amata un grand respect de la part de sa famille, même si elle aurait été une simple kitsune, elle aurait été bien traitée. Pas de traitement de faveur même si dans le fond, un renard à plusieurs queues n'avait pas un statut divin, mais la meute dans laquelle elle avait grandis, ainsi que ses parents avaient toujours dit que ce genre de kitsune avait un statut spécial.

L'une de ses mains caressait les cheveux de sa petite sœur Nozomi, sachant pertinemment que cette dernière avait du mal avec leur invitée. Tout ça pour quoi ? Une histoire de fourrure ? Si Amata aurait eu la même pilosité qu'elles, une fourrure sur tout le corps, elle n'aurait sûrement pas fait tant d'histoire et se serait présenter bien plus gentiment. Après, il y avait peut-être autre chose derrière cette colère envers elle, mais Kanna ne préférait pas parler en son nom sans savoir clairement son avis là-dessus. Mais le fait qu'elle caressait ses cheveux n'étaient en rien anodin. Quand enfin Amata venait à jouir en ayant bien profité de sa poitrine, Kanna l'embrassait doucement en souriant. Elle avait l'habitude de cela, vu son lieu de travail, elle n'était pas là-bas pour faire office ce mascotte, elle était douée dans ce domaine. À croire que certains stéréotypes sont parfois vrai. Les kitsunes ont un côté coquine.

« La soilée débute à peine, ma belle... Pas besoin d'avoil folcément une queue pour jouer ensemble. »

Ce genre de jeu des grandes villes, Kanna l'avait appris en habitant ici, au sein de la meute, sa mère avait déjà eu vent que ce genre de femelle masculine pouvait exister, mais c'était rare, très rare. Mais ici, il suffit à peine de le demander que c'est possible. La seule chose qui changeait de la rumeur, c'est qu'ici, bien que ce soit facile de devenir une femelle masculine, avoir des enfants entre femmes était bien plus compliqué, là où, selon les rumeurs toujours, une femelle masculine avait moins de difficulté à avoir des enfants. Juste autant qu'un mâle pouvait en avoir, c'est tout. Maintenant Amata contre elle, elle la fit rouler sur le côté, juste pour mieux se tourner vers sa petite sœur au-dessus de leurs têtes.

« Allête de faile semblant, je sais que tu dols pas. »

Parlant à voix basse, sa sœur pouvait quand même entendre ses paroles et après avoir remué un peu, son regard se posait sur elles, toujours ce regard mauvais qui pourrait faire couler une petite goutte de peur si ce regard venait à apparaître dans une ruelle sombre en pleine nuit. Kanna ne lui en voulait pas, elle tenait de leur père. Bien qu'il n'était pas méchant, garde à celui qui voulait toucher à sa famille, il pouvait être très féroce et dangereux. C'est aussi ce trait qui leur a fait gagner leur survie pendant tant d'années de captivité et sans leur père, Nozomi se devait de veiller sur sa famille. Sa mère était douce et Kanna l'était tout autant en général et Kozué, bah ce n'était qu'un renardeau, elle ne pouvait pas faire grand chose, elle.

« Viens jouer avec nous, plutôt que bouder. »

Kanna n'eut aucune réponse, son regard restait poser sur elles, sans plus de raison que son silence, mais il en fallait plus pour que la grande sœur abandonne.

« Maman ne sela pas contente si elle sait que tu lefuse de jouer avec notle invitée... Tu sais ce que maman et papa nous ont applis sur les plusieuls queues. »

Bien que le regard restait le même, un léger grognement émanait d'elle, mais elle se redressa. Elle n'aimait pas avoir tort, mais Kanna avait raison. Si leur père était encore de ce monde, lui aussi ne serait pas content que Nozomi soit si impolie envers une kitsune pareille. Bien que redressée sur ses genoux, sa grande sœur la tirait vers elle, par le bras, enlaçant sa petite sœur contre elle, l'une face à l'autre. Elle l'embrassa doucement, sans trop la bousculer et malgré son regard mauvais, elle se laissait faire. Après ce petit baiser, elle la retournait, la faisant asseoir entre ses cuisses pendant qu'Amata servait plus ou moins de dossier à vrai dire. Tout comme sa grande sœur et les deux autres, elle était nue, sa poitrine était juste moins épaisse que celle de sa grande sœur ou de sa mère, plus fine, mais pas moins douce, ça, ça se voyait à son regard dominante, mais, c'était peut-être qu'un masque.

« Vas-y, plofites-en. »

Oui, Amata pouvait enfin jouer avec elle, mais reste à voir ce qui la tente le plus ? Il serait prudent de ne pas aller trop vite et de brûler les étapes, mais là, Nozomi était face au mur, elle ne pouvait pas lui refuser ses demandes.
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Tek_Kitsune le janvier 25, 2020, 06:23:33 pm
Après mon orgasme, j'ai besoin de me reposer. Je reprends tranquillement mon souffle contre le corps velu de Kanna, quand tout à cou, elle passe un bras autour de ma taille et me fait basculer sur le côté, toujours en me gardant contre elle. Elle pose ensuite une main sur la tête de Nozomi et lui dit doucement qu'elle sait qu'elle ne dort pas.

« Hein ? »

Je regarde en direction de la kitsune, et effectivement, elle est réveillée. Et elle me regarde aussi, toujours avec ses yeux mauvais qui me flanqueraient la chair de poule si je la croisais dans une ruelle un soir. Sa grande sœur lui dit qu'elle devrait venir jouer avec nous plutôt que de bouder, elle ajoute même que sa mère ne serait pas contente si elle apprenait qu'elle ne le fait pas.

« Attends, je... »

J'aurais voulu leur dire que je me fichais bien que Nozomi ait envie de coucher avec moi ou pas, que le fait que j'ai plusieurs queues n'avait aucune importance, mais ils ne m'en laissent pas le temps. Après un grognement, la jeune kitsune vient se joindre à nous. Kanna la fait changer de place avec moi pour pouvoir la serrer contre elle, et elles s'embrassent.

C'est en voyant ce baiser que je réalise vraiment la différence de culture entre nous. Si j'avais eu une sœur, jamais je n'aurais envisagé de l'embrasser comme ça un jour. Pourtant, quand je les regarde, je trouve ça plutôt beau, et même un peu excitant. Finalement, les sœurs se séparent et Kanna fit s'asseoir Nozomi entre ses cuisses. La kitsune s'offre complètement à moi, son corps aussi nu que le nôtre. La grande sœur me dit que je peux en profiter, mais j'hésite quand même à approcher. Sa cadette a toujours cette lueur mauvaise au fond des yeux, comme si elle était prête à me dévorer dès que je m'approcherais un peu trop.

« Nozomi, tu... tu es d'accord pour que j'approche ? »

Elle ne me répond pas, mais Kanna me répète encore que je peux y aller sans crainte. Alors je m'approche doucement du corps de Nozomi et je me mets près de son visage.

« Surtout, si tu veux que j'arrête, tu me le dis. »

Je ne me sens pas encore en confiance pour l'embrasser, alors je préfère commencer par sa poitrine. Je pose doucement mes mains sur ses seins et je commence à les masser. Ils ne sont pas aussi rebondis que ceux de Kanna, mais ils sont clairement aussi doux, voir même peut-être un peu plus. Je sens bien la fourrure sous mes doigts, mais aussi ses petites pointes roses qui s'érigent sous l'effet du plaisir, ça me fait des frissons partout. Et le mieux, c'est l'expression sur le visage de la kitsune. On dirait qu'elle essaie de retenir ses gémissements, mais je vois bien ses joues devenir rouges et les petits sursauts de son corps. Je crois bien qu'elle aime ça.

« Ça te plaît Nozomi ? Tu veux que je te tète, comme je l'ai fait avec ta sœur ? »
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Miyubi Inari le février 12, 2020, 10:44:47 pm
Kanna fit venir sa petite sœur avec elles pour s'amuser, mais Nozomi n'était pas du genre docile. Sauf entre terranides évidemment, mais il fallait qu'elle apprenne à se montrer plus aimable avec les gens, qu'ils soient terranides ou non. Et jouer avec Amata sera un bon entraînement même si de base, elle devrait se montrer plus aimable étant donné qu'elle semi-terranide. Amata restait une kitsune, mais aux yeux de la famille, elle ne l'était qu'à moitié étant donné qu'elle avait beaucoup de traits humains comparé à elles. Autant avec sa grande sœur, elle restait douce, il fallait juste que de son coté, la cadette face des efforts.

Amata se rapprochait en restant prudente, une bonne chose, mais Nozomi ne fera rien pour la blesser, sa grande sœur y veillait. Elle conseillait à la jeune femme de profiter. Miyubi avait beau être une mère de famille adorable, il ne fallait pas la mettre en colère. Elle commença en palpant sa poitrine, beaucoup moins fournis en taille, mais un peu plus épaisse en fourrure ce qui la rendait plus douce. La kitsune restait quand même prudente dans ses actions, lui demandant si elle voulait subir le même traitement qu'avait eut droit Kanna, mais elle ne répondait pas, se contentant de la fixer avec son petit regard sauvage.

« Fait-le, elle n'osela pas le demander. »

Elle levait la tête vers sa sœur, l'air de demander pourquoi l'avoir dit, mais Kanna connaissait assez sa petite sœur pour savoir qu'elle n'était pas franche. Certes, elle préférait sûrement qu'Amata soit une kitsune aussi velue qu'elles, mais elle n'allait pas cracher dans la soupe. Kanna venait parler à voix basse dans son oreille, usant de leur langue maternelle pour lui dire certaines choses qui la faisaient réagir doucement, lâchant de petits jappement plaintif entre deux gémissements due aux sucions de la kitsune aux multiples queues. Sa bouche près de son visage, elle léchait sa joue, sa main se glissa entre ses jambes, caressant la jolie fente entre ses jambes.

« Quand elle aula jouis, on fela en solte que Nozomi puisse venil elle aussi plofiter de ta mouille. Elle doit applendle à mieux te connaitle. »

Cette belle soirée pourrait bien devenir encore plus amusante !
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Tek_Kitsune le février 16, 2020, 07:13:09 pm
J'hésite à prendre l'initiative face à Nozomi. J'ai bien compris qu'elle ne m'apprécie pas à cause de mes nombreux traits humains, qu'elle aurait préféré que je sois une kitsune couverte de fourrure comme elle, et je la vois mal être ravie à l'idée de faire l'amour avec moi. Mais Kanna m'encourage à y aller, me disant que sa sœur n'osera pas me demander de la satisfaire et que je devais faire le premier pas. Et j'ai confiance en Kanna. Alors j'approche ma bouche de sa poitrine, je trouve un de ses tétons sous sa fourrure et je le coince entre mes lèvres pour le sucer. Je commence à entendre des jappements de plaisir s'échapper de la bouche de la renarde, preuve que Kanna avait raison : Nozomi n'ose peut-être pas le dire, mais elle aime ça. Et pendant que je me fais plaisir, la grande sœur kitsune s'assure de garder sa cadette excitée en lui caressant l'entrejambe. Elle me dit qu'une fois que sa sœur aura joui, elle pourra venir profiter de ma mouille, que ça l'aidera à mieux me connaître.

« Hhhmmm... d'accord. »

En attendant, je me fais plaisir avec le joli corps de Nozomi. Je suce ses petits tétons, je caresse sa fourrure si douce, je me régale en l'écoutant japper son plaisir. Si seulement elle était plus honnête avec ce qu'elle ressent, tout serait parfait. Mais pour l'instant, je me contente de ce qu'elle me donne et je savoure la douceur de ses poils blonds contre ma peau nue.

Il faut plusieurs minutes à Nozomi pour que nos caresses la fassent jouir. La mouille gicle de sa fente intime et elle pousse un long couinement de plaisir, qu'elle tente de refréner au maximum, soit parce qu'elle ne veut pas réveiller sa mère et sa sœur, soit parce qu'elle ne veut toujours pas admettre qu'elle prend son pied avec moi. Une fois son orgasme passé, je dépose un baiser sur le bout du museau de la renarde.

« Alors... tu as aimé ça ? »

Je ne m'attends pas à ce qu'elle me réponde, je veux juste être sûre qu'elle ne passe pas un mauvais moment. Après ça, je viens embrasser Kanna pour pouvoir avoir un baiser plus doux et plus passionné.

« Aahh... bien... passons à la suite. »

Je m'allonge à moitié sur le futon, soutenant le haut de mon corps avec mes mains, les jambes bien écartées, offrant la vue de mon intimité luisante à Nozomi.

« Viens Nozomi. Ma fente... est toute à toi. »
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Miyubi Inari le mars 06, 2020, 08:23:43 pm
Faire en sorte que Nozomi avoue aimer ça, il fallait s'accrocher. Elle avait une si grande mésentente avec tout ce qui touche de près ou de loin avec les humains que même l'évidence sera contredit par la jeune kitsune. Enfin, ne sait-on jamais ce que réserve cette soirée, mais il était trop tôt pour espérer un miracle. Maintenue par sa grande sœur, Amata n'avait qu'à se pencher sur elle pour entamer son travail et cela portait ses fruits. Elle gémissait doucement face aux coups de langue et à la succion sur sa poitrine, mais il en faudra plus pour la faire jouir et gémir plus que ça. Même si Kanna donne un coup de main en caressant son entrejambe, il va falloir quelques minutes pour la faire jouir. Sauf si elle était en manque ou en chaleur, ce qui n'était ni l'un ni l'autre. Et puis même sans "petite-amie" comme diraient les humains, la famille ne voyait pas le mal dans l'inceste donc en cas de besoin, Nozomi – ou autre – pourrait très bien aller voir sa mère ou sa grande sœur pour se soulager.

« Doucement... nous avons tout le temps... »

Inutile de se presser. Kanna léchait le cou de sa petite sœur en continuant de caresser son entrejambe si doux, ce qui était logique pour une furry, mais des gens comme elles, habitué aux poils et à la fourrure verrait la différence, subtile, entre le poil de son entrejambe et celui de sa sœur. Kanna serrait le corps de Nozomi contre le sien, sentant son souffle s'accellerer, son plaisir grandissant au fur et à mesure des caresses et des succions, jusqu'au moment où enfin, elle venait à jouir. Un gémissement mêlé à un jappement échappait à sa gorge, mais fière comme elle était, et têtue surtout, elle refuserait d'admettre quoi que ce soit.

« N'espèle pas gagner si facilement, Amata. Nozomi est... mmhh... tête tu comme vous dites ? »

Oui, la famille ne pratiquait la langue humaine depuis moins longtemps que les gens normaux donc forcément, certains mots, expressions ou conjugaison sont encore à revoir. Mais pour la suite donc, c'était des rôles à inverser pour que Nozomi aussi profite de leurs petits jeux et qu'elle apprenne à mieux connaître leur invitée. Après un baiser entre elles, Amata venait offrir son entrejambe à Nozomi, toujours aussi méfiante et peu enclin à faire plaisir. Mais Kanna venait à nouveau parler dans son oreille, dans leur langue maternelle, ce qui la faisait doucement réagir au vu des grimaces sur son visage. Non pas que Kanna la menaçait, mais elle savait trouver les bons mots pour la faire pencher de leur côté. Nozomi se rapprochait doucement, telle une bête dans l'ombre, la peur d'être repérer, prise au piège mais elle se rapprochait, jusqu'à s'allonger entre ses jambes, reniflant d'abord son entrejambe pendant quelques instants avant que sa langue ne se fasse sentir sur la peau nue de la kitsune.

Kanna la félicitait avec quelques caresses sur sa tête. Mais la grande kitsune n'allait pas rester spectatrice, profitant de leur position, elle enjamba sa soeur pour faire face à Amata, et approcher ses lèvres des siennes.

« Maintenant, c'est nous deux qui allons te faile jouil. »

Sa langue trouva sans mal la sienne, partageant un baiser avec elle, plus doux, plus tendre et assumé qu'entre Amata et Nozomi. La plus jeune des deux sœur continuait de lécher son intimité, doucement, à son rythme, pendant que Kanna profitait de ses lèvres. Elle savait les réticences de sa sœur, ses peurs, elle le comprenait même parfaitement, mais Nozomi avait du mal à comprendre, elle restait fixée sur ses peurs, sur ce qui la dérangeait.

« Allonge-toi, Amata... Et saisit la tête de Nozomi avec tes mains. Et glatte ses oleilles, pal-ici. »

Kanna le fit avec les oreilles d'Amata, lui montrant où le faire afin de doucement la dompter. Mais pour le moment, Nozomi ne se montrera pas aussi docile que le reste de la famille. Mais ça viendra sûrement après.
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Tek_Kitsune le mars 17, 2020, 06:50:34 pm
Je vois bien que Nozomi a aimé jouir grâce à mes caresses et à celles de Kanna, mais elle est trop têtue pour le reconnaître. Alors en attendant qu'elle s'ouvre un peu plus à moi, je suis les conseils de Kanna et je la laisse gérer sa sœur. Cette dernière vient mettre son museau entre mes jambes après que sa sœur soit allée murmurer quelque chose dans son oreille. Sans doute une petite phrase pour la motiver. Pendant ce temps, sa grande sœur vient se mettre à côté de moi et nous partageons un délicieux baiser, plus tendre et plus assumé que celui que j'ai brièvement eu avec Nozomi.

« Hhhmmm... »

Je peux sentir la kitsune entre mes jambes qui lèche doucement ma vulve, donnant des petits coups de langue dessus, sans oser y mettre plus d'énergie que celle qu'elle y mettait déjà. Kanna finit par détacher ses lèvres des miennes, me demande de m'allonger complètement et d'aller gratter les oreilles de Nozomi en me montrant avec les miennes où je dois mettre mes mains.

« Aaahhh... d'accord. »

Je m'allonge de tout mon long sur le futon et je viens poser mes mains sur la tête de la kitsune. Une fois que j'ai trouvé l'endroit que m'a décrit Kanna, je commence à grattouiller doucement. Et pour la première fois, j'ai l'impression que Nozomi n'est pas énervée contre moi. Je sens ses oreilles frémir sous mes caresses, et je crois entendre des jappements étouffés entre ses dents. Mais vu que je gémis beaucoup, j'ai peut-être juste rêvé.

« Ooohhh... ooouuuiii... comme ça... Nozomi. »

Et la petite sœur n'est pas la seule à s'activer sur mon corps. Pendant que Nozomi me fait un cunni, Kanna vient jouer avec ma poitrine. Ses mains pelotent mes seins, elle fait rouler mes tétons entre ses doigts et les pince doucement, elle vient même les aspirer entre ses lèvres.

« Aaaggghhh... ooouuuiii ! »

Je suis au paradis. Un paradis plein de poils et de jappements. Si seulement Nozomi pouvait être plus souriante envers moi, tout serait parfait.
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Miyubi Inari le avril 02, 2020, 06:22:49 pm
Kanna s'assurait que tout se passe bien dans ce petit ménage à trois. Entre elles, pas de soucis, elle s'attendait bien avec Amata mais concernant Nozomi, c'était plus délicat. Sa sœur n'accordait aucune confiance aux humains et Amata ayant des traits hybrides – mi-humain et mi-kitsune – c'était déjà une moitié de mauvais point concernant l'invitée et de plus, elle semblait faire preuve d'une certaine jalousie vu comment elle s'accaparait sa sœur. Soit c'était ça, soit elle avait peur que Kanna quitte la maison pour vivre avec elle, loin d'ici. Pour cette famille, vivre ensemble était essentielle vu leur passé mais même sans ça, les meutes vivaient généralement toujours ensemble, il arrivait que certains enfants changent de meute en trouvant un partenaire ailleurs mais sans ça, même en ayant quelqu'un avec qui avoir des enfants, tout le monde restait près de la meute. Une meute, c'est comme une deuxième famille.

Mais Nozomi voyait toujours Amata d'un mauvais œil, bien que Kanna cherchait à changer sa visions des choses. Elle ne pouvait pas lui reprocher sa haine des humains, sans eux, ils seront toujours libres avec leurs amis et leur père serait de ce monde encore. Mais c'était aussi des humains qui les ont sauvé, appris à parler la langue commune en leur offrant ce toit, sans rien demander en retour que prendre soin de cet endroit. C'était tout de même une bonne chose. Au fil du temps, les kitsunes ont pu voir, en tout pour Edoras, combien les gens étaient gentils envers leur famille, il suffisait de voir la reine pour s'en rendre compte, depuis leur rencontre, il n'était pas rare qu'elle passe au moins une fois par semaine et cela n'avait pas toujours un rapport avec sa grossesse. Donc elle n'avait rien à craindre d'Amata, Kanna était bien placé pour le savoir. Surtout que c'était une kitsune qui a plusieurs queues et d'après leurs parents – car leur père en avait aussi parler – il faut toujours respecter les kitsunes de ce genre. Généralement, ils pouvaient manipuler la magie.

Kanan donnait donc quelques indications à son amie en espérant que cela puisse servir à dompter Nozomi, ses petites gratouilles derrière ses oreilles firent leur effet. Plus détendue, elle gémissait doucement et pour fêter ça, Kanna venait profiter de la poitrine de son amie, les caressant, les pinçant aussi avec délicatesse certes mais une pointe de douleur quand même, c'était bien plus intéressant comme ça. Se penchant sur elle, elle laissait ses seins écraser le visage de son amie pendant qu'elle venait sucer son mamelon, le mordillant pendant que Nozomi continuait de lécher pendant qu'elle gémissait. Ce n'était pas encore ça, mais il y avait du progrès. Kanna espérait bien crever l'abcès une bonne fois pour toute après, car c'était elle qui s'y connaissait en sexe après tout. Mais elle verra bien ce que ça donneras. Elle continua jusqu'à l'orgasme de leur invitée, qui aspergea le visage de Nozomi, se lechant les babines mines de rien.

« Huhu, ça c'est un bel olgasme, Amata... Mais il en faut plus encole. »

Elle se rapprochait à quatre pattes de sa petite sœur, se glissant dans son dos à elle cette fois, sa main se dirigeant sans hésitation entre ses jambes où une simple caresse lui provoqua une grimace qui voulait tout dire !

« Mmmh, toi aussi, tu dois jouil, Nozomi. Amata, occupe-toi d'elle. Je veux vous voil faile un ciseau. »

Si avec ça, elles ne se rapprochent pas, Nozomi est une cause perdue. Malgré son froncement de sourcil, son regard était déjà un peu moins mauvais. Se tenant, les mains en arrière, ses jambes montraient sa petite zone intime laissant son pelage mouiller dans cette zone.

« Allez y, moi je vais me légaler à vous legalder. »

Elle ne comptait pas juste être spectatrice, elle allait se joindre à leur baiser pour faire un beau baiser à trois ou à deux, si elle s'accaparait les lèvres de l'une des deux. Mais à trois, c'est plus amusant. Elle se pencha vers Amata, léchant sa joue en venant lui murmurer un petit quelque chose avant de commencer.

« C'est ta chance de la lendle plus douce. »
Titre: Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
Posté par: Tek_Kitsune le avril 05, 2020, 11:30:59 pm
Mon orgasme m'avait bien détendu, et maintenant il est temps de détendre Nozomi. Je regarde Kanna passer dans son dos, sa main filant entre ses cuisses pour caresser son intimité, et le visage de la petite sœur afficher une douce expression de plaisir. La grande sœur décide que Nozomi et moi allons faire un ciseau, et elle restera à côté à nous regarder.

« Un ciseau ? Tu es sûre ? »

Je me dis que c'est encore un peu tôt, mais à ma grande surprise, la kitsune se met en position. Soutenant son corps les mains en arrière, elle écarte les jambes et montre sa petite zone humide. Sa sœur passe dans mon dos en me murmurant que c'est ma chance de la rendre plus douce. Et elle a raison. Ce petit contact est une occasion en or de donner un maximum de plaisir à la renarde, qu'elle voie que j'ai aussi des bons côtés. Si elle pouvait déjà m'apprécier en tant qu'amante, ce serait un pas en avant.

Je viens coller ma vulve mouillée contre la sienne. Je sens sa fourrure humide contre ma peau qui me chatouille, je ris doucement de ce contact doux et agréable. Une fois nos sexes bien l'un contre l'autre et nos jambes bien positionnées, je commence à bouger.

« Aahh... No... zomi... gggnnn... »

J'y vais doucement au début, histoire de voir si Nozomi peut suivre le rythme, mais à ma grande surprise, c'est elle qui commence à accélérer. Apparemment, elle a autant envie que moi d'un orgasme. Je suis le rythme sans difficulté, et je sens la chaleur monter peu à peu en moi. La kitsune est douée, elle sait comment bouger son bassin pour que le ciseau soit agréable et procure un maximum de plaisir.

« Ooouuuiii... comme ça... Nozomi ! Aaahhh ! »

L'occasion est trop belle, je ne résiste pas à l'envie de titiller un peu la renarde pour la faire réagir plus intensément à cette expérience. Grâce à mes nanites et à un peu de magie de foudre, je me mets à envoyer de petites décharges électriques dans sa vulve. Pour elle, ça semble être de légers picotements, mais ces petits éclairs vont directement stimuler son clitoris pour lui donner encore plus de plaisir qu'avec un ciseau traditionnel. Son visage s'illumine rapidement sous l'effet de l'excitation, et elle jappe de plus en plus vite et fort. A un moment, je me dis qu'on devrait faire moins de bruit pour ne pas réveiller Miyubi et Kozué, mais je prends trop mon pied pour m'en inquiéter.

« Hhhmmm... ggaahh... ouais... »

Kanna n'est pas encore intervenue, elle nous regarde en se tripotant doucement la poitrine et l'entrejambe, mais j'ai le sentiment qu'elle ne va pas tarder à venir nous rejoindre pour prendre sa dose de plaisir.