Le Grand Jeu

Ville de Seikusu, Kyoto, Japon, Terre => Centre-ville de Seikusu => Discussion démarrée par: Poison Ivy le Août 27, 2016, 11:59:31



Titre: Réunion familiale [Kyli - Harleen Quinzel]
Posté par: Poison Ivy le Août 27, 2016, 11:59:31
« J’ai déménagé pour elle. Elle me demandait pourquoi nous n’avions pas un appartement comme tous les autres dans le lycée. »

Pamela grimpait tranquillement les marches de l’escalier de la résidence. C’était un immeuble construit de manière japonaise, avec l’escalier à l’extérieur, et une série de couloirs à l’extérieur, donnant sur des portes. L’appartement de Pamela était dans les derniers étages, abritant les suites résidentielles. Elle s’était logée dans une grande résidence, avec plusieurs bâtiments reliés ensemble par des passerelles, s’articulant autour d’un grand jardin au centre, avec plusieurs statues, des bancs, et une fontaine en plein milieu. Un endroit luxueux, et qui permettait de rapidement rejoindre le lycée Mishima, en remontant le long du boulevard.

La jeune femme portait des lunettes de soleil, et une belle robe verte estivale, avec des sandales. Une tenue méconnaissable pour l’Empoisonneuse, dont les longs cheveux roux glissaient le long de son dos. À côté d’elle, il y avait Harley, qu’elle avait invité pour lui présenter son logement, mais aussi pour se renseigner sur elle. Ivy avait longuement hésité à aider Harley, et avait finalement décidé de laisser la jeune femme se débrouiller toute seule pour fonder son gang. De ce qu’elle en savait, Harley ne s’en sortait pas si mal, ce qui, en soi, n’était pas foncièrement très surprenant. Le Japon était un pays particulièrement loufoque, et Ivy avait juste conseillé à Harley de se rendre sur les réseaux sociaux pour former son gang, voire de se rapprocher de Mishima pour fonder une activité extrascolaire avec elle. Par l’intermédiaire de Pamela, et avec l’aide de quelques secrétaires comme Shani Stevens, il n’était pas bien difficile de fonder un club consistant à recruter des Quintettes.

Et puis, au-delà de ça, c’était surtout l’occasion pour Harley de revoir Kyli.

« Je lui ai acheté une console de jeux vidéos. Elle a beau être une Alraune, elle a des goûts de plus en plus humains. »

Kyli prenait assez rapidement ses marques et son indépendance, mais elle dormait encore avec sa mère, et ne s’imaginait clairement pas vivre en-dehors d’elle. À Mishima, elle avait progressivement réussi à s’intégrer, et Ivy se demandait si elle n’avait pas déjà couché avec d’autres personnes… Comme Shiro, l’infirmière qui l’avait examiné pendant plus d’une heure, ou même Mélinda, dont la bande lui tournait autour, pour l’inviter à venir passer une soirée dans son manoir.

Les pas de Pamela rejoignirent le dernier étage, où il y avait peu de portes, et elle s’approcha de la sienne, puis l’ouvrit, débarquant dans le vestibule. Ce fut là que, quand Harley entra, plusieurs tentacules jaillirent du plafond et du sol, et vinrent enserrer ses bras et ses jambes.

« Du calme ! C’est une amie ! »

Les plantes de Pamela protégeaient jalousement ce grand appartement, bondissant sur n’importe quelle personne étant considérée comme hostile. Kyli et Pamela pouvaient néanmoins calmer les plantes, et elle laissa les plantes s’imprégner de l’odeur corporelle d’Harley, pour éviter que cet incident ne se renouvelle.

« Il y a une chambre d’amie pour toi, si tu veux… J’ai dit à Kyli que tu venais cet après-midi, elle était… Enthousiasmée. »

Pamela et elle avaient aménagé il y a quelques semaines, et, comme toujours, Ivy avait pris ses propres dispositions. Elle avait loué cet appartement en soufflant sur le propriétaire, qui louait donc l’appartement gracieusement, et avait également ensorcelé ses voisins, pour qu’ils fassent ses courses, et conduisent Kyli à l’école. Les plus jolis avaient même droit de coucher avec Ivy. Le changement était conséquent pour elle, mais elle s’y faisait peu à peu. Elle avait doté son appartement d’un jacuzzi, et il lui arrivait fréquemment de faire venir des hommes pour les utiliser comme esclaves, notamment pour la masser ou faire le ménage. L’essentiel était de ne pas trop le faire devant Kyli, pour ne pas lui donner de mauvaises idées, comme le faire à l’école.

Mais, pour l’heure, Kyli avait entendu sa mère revenir, en compagnie d’Harley, et ne tarderait vraisemblablement pas à venir les saluer…


Titre: Re : Réunion familiale [Kyli - Harleen Quinzel]
Posté par: Kyli le Août 29, 2016, 03:27:41
Cela faisait deux semaines que maman et moi avions emménagé dans notre nouvel appartement. Ce changement de lieu de vie avait marqué un tournant pour moi dans ma vie sur Terre : depuis que j'avais un toit en dur au-dessus de la tête, au lieu de toutes les cachettes végétales d'Ivy, je me sentais plus à l'aise dans ma nouvelle vie. J'avais déjà invitée plusieurs amies, dont ma super copine Hairi-chan, et j'en avais justement une en ce moment dans mon lit, une fille nommée Aiko (http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=761038a44f735ccde94c1a8e3a9f0e62b07cc7.jpg), une deuxième année au corps de rêve qui croyait qu'elle pouvait me commander sous prétexte que j'étais sa kouhai. Inutile de dire que, depuis que j'avais une maison où ramener des amies, je ne me privais pas de coucher avec certaines d'entre elles, que ce soit parce qu'elles en avaient envie ou parce que je les provoquais avec mes phéromones. Et quand je ne faisais pas l'amour ici, je le faisais au lycée. L'une des infirmières m'avait fait un ''examen approfondi'' et l'une des coqueluches du lycée faisait tout pour m'attirer chez elle pour une soirée pyjama. Mais pas ce soir. Ce soir, maman allait venir avec tata Harley, et je comptais bien en profiter juste après en avoir fini avec Aiko.

Tandis que moi et mon invitée nous reposions après l'amour, je sentis les tentacules de l'entrée s'agiter, signe qu'un intrus avait passé la porte. J'allais me précipiter dans l'entrée pour le maîtriser quand je sentis la présence de maman. L'inconnu en question devait sûrement être tata Harley. Rassurée, je quittai ma chambre pour aller les accueillir comme une bonne petite fille doit le faire... en portant juste ma culotte à fraises rouges (http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=573828b225451.jpg) et le soutien-gorge assorti.

« Bonsoir maman, bonsoir tata Harley. Vous avez passé une bonne journée ? »

Je descendis lentement les escaliers pour bien leur laisser le temps de savourer la vue puis, une fois dans leurs bras, je leur fis un gros câlin. C'est là qu'Aiko se réveilla dans ma chambre et vint à notre rencontre, déboussolée et surprise. Rapidement, j'envoyai une dose de phéromone sur son visage pour la remettre en mon pouvoir.

« Encore merci Aiko, c'était très amusant. Maintenant, va te rhabiller et rentre directement chez toi. Si on t'interroge, dis que tu étais à la bibliothèque. »

Puis je retournai voir maman et tata.

« En attendant qu'elle quitte ma chambre, ça te dirait de visiter l'appartement tata Harley ? »

Une fois ma chambre libre, je comptai bien l'y conduire pour jouer avec elle.


Titre: Re : Réunion familiale [Kyli - Harleen Quinzel]
Posté par: Harleen Quinzel le Août 30, 2016, 08:46:42
Retour à la vie normale pour Harley, elle n'oubliait pas d'être Harley Quinn, loin de là mais elle faisait ça surtout le soir, comme une certaine chauve pourris. Et puis elle devait entraîner son gang, mener à bien leurs missions mais pour le moment, c'était repos pour le gang. Elle avait autre chose sur le feu, même deux. Car si Harley était passé chercher Pamela à son travail, c'est aussi car elle avait postulé là-bas. Elle y avait juste déposé son CV mais sans être dans une de ses tenues loufoques. Un beau tailleur (https://i.ytimg.com/vi/TJIKb5FNkEc/maxresdefault.jpg), de fines lunettes sur le nez, les cheveux attachés, bref, voici Harleen Quinzel ! Il fallait bien être sérieux et avoir une double identité. Batman n'est pas toujours Batman sinon il ferait aussi la loi le jour mais soit il dort quand le soleil est levé, soit il a une autre vite. Puis c'est comme tout le monde après tout, Superman, le type à la lanterne, la merveilleuse et gracieuse Wonder Woman – c'était son idole – et tous les autres clampins. Allant donc dans leur nouveau logement, elle échangèrent les banalités, Ivy et ses soucis de maman ainsi que ses aventures de maman célibataire, Harley et son gang.

Contrairement aux idées reçu, elle n'était pas là pour foutre la merde mais plutôt pour faire la loi même si ses méthodes sont musclé avant de jouer la carte pacifiste. Harley semblait tourner la page, adieu Monsieur J, adieux les bêtises, les seules qu'elle fera à présent seront accidentelle ou pour le bien de la ville ! Qui irait plaindre Harley si Lucille, sa nouvelle Batte de base-ball viendrait écraser les bourses d'un pervers qui tripotent des petits culs dans les trains ? Si les gens ne sont pas contents, ils prennent rendez-vous avec Lucille ! Qui irait plaindre Harley si Lucille, sa nouvelle Batte de base-ball viendrait écraser les bourses d'un pervers qui tripotent des petits culs dans les trains ?

« Apprend à dresser tes plantes ! Je m'habille bien, on m'agresse, je m'habille pour sortir le soir, on m'agresse, je me trimballe en petite tenue, on m'agresse ! Je vais finir par croire que tu n'as aucune autorité ma chère ! »

Non mais oh ! Heureusement, sa petit Kyli vint les acceuillir en petite tenue tout mignonne avant qu'elle ne demande à sa petite copine de filer d'ici. Tiens tiens... Telle mère, telle fille !

« Fait donc ma petite fraise mais avant ça, laisse tata te papouiller ! »

Dommage qu'elle ne soit pas en modèle réduit, elle aurait aimé la prendre dans ses bras et lui faire tout plein de choses toute mignonne mais là, un gros câlin et tout plein de bisous étaient aussi bien pour sa petite-nièce. Enfin, c'était sa nièce sans l'être... C'est compliqué la famille ! Ne retirant rien de son aspect psychologue, Harley laissait la mère et la fille lui faire la visite guider de cet apparemment très bio, que ce soit le salon, le jacuzzi, la cuisine, la chambre de Pamy, la terrasse et même la chambre d'amie ! Moui, elle va s'y plaire ici. Reste à voir comment s'organiser avec ses soirées du gang pour passer du temps ici et faire régner la loi ? Compliqué de trouver un équilibre.

« Alors ma Pamy... qu'est-ce que tu nous as concoctées pour s'amuser toutes les trois ? Et toi ma Kyky à la fraise, qu'est-ce que tu as appris de beau à l'école ? Et attention ! Je pourrais peut-être bientôt y bosser alors je garderais un œil sur toi ma petite, tu ne pourras pas faire de bêtise si on te surveille ! »

Dit-elle en plaisantant... des trois, c'était Harley qui risquait de faire une bêtise en premier après tout. Sans aucun doute. Bref, la soirée commençait pour elles et elles avaient tout le temps devant elles alors inutile de déjà chercher la chaleur des corps, autant savourer ses retrouvailles, en famille.


Titre: Re : Réunion familiale [Kyli - Harleen Quinzel]
Posté par: Poison Ivy le Août 31, 2016, 12:28:00
Les plantes d’Ivy étaient peut-être un peu trop sensibles, oui… Mais c’était aussi une manière de protéger Kyli. Les pouvoirs de sa fille se développaient à toute allure, et Pamela soupçonnait que l’aura de luxure qui régnait à Mishima n’y était pas pour rien, et que cette aura avait dû, dans une certaine mesure, influer sur ses pouvoirs. Elle ne fut donc pas surprise de voir qu’une jeune fille sortit de la chambre de Kyli, même si elle fronça légèrement les sourcils, n’ayant encore jamais vu cette dernière. Kyli avait bondi de son lit en voyant qu’Harley était là, et usa de ses phéromones pour chasser Aiko, qui sortit rapidement, sans se poser plus de questions. Restée silencieuse, Pamela admira silencieusement les talents de la femme.

*Les gènes s’affinent de génération en génération… Elle me surpassera bientôt, j’en suis convaincue.*

Et c’était en réalité tout à fait normal, car l’évolution fonctionnait ainsi. Les enfants se devaient de dépasser leurs parents, c’était dans la nature des choses. Elle laissa donc Harley et Kyli refaire connaissance, puis laissa Kyli faire à Harley la visite. Particulièrement enjouée, Kyli filait à toute allure, et Ivy se contenta de les suivre, tout en se disant machinalement qu’il n’était pas concevable de laisser Harley dans un tailleur, maintenant qu’elle était ici. Avec son côté surexcité, on oubliait parfois que, avant que Gotham ne la transforme, Harley Quinn avait été le docteur Harleen Quinzel, une femme particulièrement sérieuse, qui avait suivi des études universitaires, et obtenu un diplôme en psychologie. Néanmoins, et même quand elle était encore socialement acceptable, la jeune femme n’avait jamais eu envie de mener une vie normale, et rêvait de mener une vie libertine avec Le Joker. Au Japon, elle pouvait néanmoins utiliser plus facilement ses diplômes, car, aussi tristement impopulaire soit-il aux États-Unis, le Joker était une figure moins connue au Japon, et c’était encore plus vrai pour Harley.

Pamela et Kyli lui montrèrent donc les multiples chambres, la bibliothèque, la serre, le jacuzzi, et Harley put même voir son laboratoire, avec de multiples plantes, et des instruments. De quoi lui rappeler de vieux souvenirs… Elles arrivèrent ensuite au salon, où Harley demanda quel était le programme.

« Hum… Pour commencer, ma chérie, tu vas te changer. »

Elle se déplaça un peu, et lui présenta une tenue (http://orig12.deviantart.net/2716/f/2016/180/a/2/harley_rebirth_final_lr_by_artgerm-da85q0t.jpg), en lui souriant légèrement.

« Enfile ça à côté, puis Kyli te parlera… Nous parlera… De ce qu’elle fait à l’école, et de ses multiples amants, car, visiblement, même moi, je ne les connais pas tous. »

On aurait pu prendre ça pour un reproche, mais il était atténué par la lueur amusée qui perlait dans ses yeux, et par sa main, qui alla caresser ses cheveux, glissant tendrement dessus. Elle laissa donc Harley se changer, et se retourna ensuite vers Kyli, en lui parlant brièvement.

« Tu n’as pas encore essayé de séduire nos voisins, n’est-ce pas ? »

Vu qu’elle utilisait ses voisins comme esclaves et comme amants, elle n’aurait pas été surprise d’apprendre que Kyli faisait la même chose. Elle était en tout cas sincèrement ravie de voir comment sa fille arrivait à rapidement s’adapter à la vie en société… À la manière dont sa mère le ferait.

Telle mère, telle fille…


Titre: Re : Réunion familiale [Kyli - Harleen Quinzel]
Posté par: Kyli le Septembre 01, 2016, 06:54:18
Après quelques câlins très innocents par rapport à ce qu'on avait fait la dernière fois qu'on était toutes les trois, maman et moi fîmes une visite complète de l'appartement à tata Harley. Les diverses chambres, dont certaines cachaient des tenues érotiques et des jouets sexuels, la bibliothèque, le jacuzzi, dans lequel j'invitais parfois des amies pour un bain pas innocent du tout, la serre, dans laquelle je me ressourçais quand il le fallait, et toutes les autres pièces. Au final, l'appartement n'était pas si grand que ça. Une fois arrivées au salon, l'arlequin demanda quel était le programme de la soirée, et cela commençait par un petit changement de tenue. Ensuite, je devrais parler aux deux femmes de mes activités au lycée et de mes multiples amants.

« Oh tu sais, il n'y en a pas tant que ça. »

Une autre fille aurait sûrement pris ça comme un reproche de sa mère, mais moi je savais que, venant d'elle, c'était un compliment. Pendant que tata Harley se changeait, elle m'interrogea sur mes rapports avec les voisins.

« Non, ils ne m'intéressent pas. A part peut-être la fille qui habite en face. Elle a l'air toute gentille et toute timide, ce serait amusant de la confronter à ses désirs. »

En un éclair, l'arlequin revint dans sa nouvelle tenue, qui lui donnait un tel charme que je me jetai dans ses bras dès que je la vis.

« Tu es trop jolie tata Harley ! J'adore ta tenue. »

Mon envie de câlins me reprenait aux tripes, mais ce n'était pas pour tout de suite. Nous allâmes toutes les trois nous installer dans les canapés, et les deux femmes ouvrirent grand leurs oreilles pour m'entendre parler de ma vie de lycéenne.

« En fait il n'y a pas grand chose à dire. Je vais au lycée tous les jours, je suis bien les cours, je fais mes devoirs... Je suis très forte en sciences mais j'ai des lacunes dans les matières littéraires et pour les cours d'économie domestique. Je me suis inscrite au club de jardinage, dans lequel on travaille sur de nouvelles méthodes pour l'entretien des plantes, et je leur apporte juste ce qu'il faut pour qu'ils ne se doutent pas que je suis une alraune.
Pour ce qui est de mes amants... il y a Aiko, que vous avez vu tout à l'heure, une de mes aînées qui a cru pouvoir me commander parce que je suis plus jeune, alors je me suis dit que je pouvais m'amuser un peu avec elle. Il y a aussi ma super copine Hairi-chan. Tu devrais la rencontrer tata Harley, vous avez plein de choses en commun. Elle aussi elle aime cogner sur des méchants avec une batte. Il y a aussi l'infirmière qui m'a auscultée pendant ma visite médicale. Elle a dit que j'étais très mignonne, elle s'est mise à me peloter, et on a fini ensemble dans un des lits de l'infirmerie. Elle a dit que, si je voulais revenir, je devrais lui donner mes sous-vêtements. Hier, j'ai pris une fille dans les toilettes, elle m'a dit que c'était son fantasme de faire l'amour là. Et enfin, même si je n'ai pas encore couchée avec, il y a cette fille qui s'appelle Mélinda. Elle et ses amies veulent que je vienne chez elle pour faire une soirée pyjama. »


Comme je l'avais dit plus tôt, il n'y avait pas tant de filles que ça. Je ne couchais qu'avec celles qui le voulaient bien, et je n'utilisais mes phéromones que sur celles qui me prenaient la tête, comme Aiko et ses copines. Parler de toutes ces expériences m'avaient passablement excitée, et j'étais prête à parier que les deux femmes le voyaient bien. Néanmoins, rien ne m'empêchait de les taquiner un peu.

« Fwwoohh ! Il fait chaud ici ou c'est juste moi ? »

J'allai ensuite nonchalamment dégrafer mon soutien-gorge sans pour autant le retirer.

« Ah ça va mieux. »

Comment allaient-elles réagir ?


Titre: Re : Réunion familiale [Kyli - Harleen Quinzel]
Posté par: Harleen Quinzel le Septembre 06, 2016, 08:28:37
Maintenant chez elle, il va falloir prendre des nouvelles de sa petite Kyky pour commencer. Ivy aussi mais disons qu'elle savait plus ou moins ce qu'elle avait pu faire depuis leur dernière rencontre, à moins qu'une chose pas croybale lui soit tomber dessus, elle connaissait les grosses lignes. Mais Kyli, ce n'était que du mystère ! Même si elle semblait tenir de sa mère pour se montrer assez « proche » des autres, elle ne savait pas trop comment voir cette petite ? Pour le moment du moins. Ayant droit à une petite visite guidée de leur apparemment, Harley observa sans trop se poser de question, ça restait simple. Chambre, salon, salle d'Ivy pour ses plantes et autres expériences, bref, ça restait du classique. Bien vite, Ivy lui proposa de mettre une tenue moins correcte, plus Harley qu'Harleen. Elle se changea devant elles, sans être gêné plus que ça avant que Kyli lui sautât dans les bras.

« Merci ma chérie mais faut remercier ta mère, elle a toujours eu un talent pour me dénicher de nouvelles tenues. Puis un jour, faudra bien que tu en aies une spéciale toi aussi ? On pourra commencer par voir ce que j'ai en réserve ? »

Une Kyli version Harley ? Une bonne fusion entre Ivy et Harley qui donnerait... Poison Quinn ! Ce qui donner l'air d'entendre Poison Queen, ce qui en jette ! Ou Ivy Quinn dans le même genre, ça aussi c'est pas mal ! Mais quelque chose comme Harley Ivy ou Harley Poison, c'était moins classe... Cela doit, elle imaginait bien sa petite pousse habillé comme elle, elle serait trop choupinette ! Prenant place sur le canapé, la petite entre elles, les deux jeunes femmes l'écoutait, Harfley jouait avec une de ses mèches en se disant que les couettes, déjà, c'était ok pour sa transformation en Quinn. Reste plus qu'à bossé la tenue et peut-être un peu de maquillage ? Harley écouta d'une oreille, trouvant étrange cette Hairi-chan ? En quoi elles se ressemblaient ? Elle ne connaissait pas d'Hairi elle ?

Elle verra plus tard. De même que cette drôle d'infirmière qui collectionnait les sous-vêtements... C'est qyuoi ce lycée ? Après c'est elle qu'on traite de folle ? Si c'était un lycée de fou, elle aurait eu sa place deuis un bail là-bas !

« Des filles qui invitent une nouvelle à une soirée pyjama ? Moi je trouve ça louche quand même... Je sais que tu sais te défense Kyky mais ça cache peut-être du bizutage alors évite cette fille quelque temps. Faudrait que je mène mon enquête à ce sujet pour voir si elle est clean ! »

Harley faisait attention à sa Kyli chérie. Puis Pam pourrait surement lui en dire plus sur cette fille ? Tout comme Félicia ou Aoki qui jouait un double jeu avec le lycée et son job et son autre job secret. Va falloir faire travailler un peu les relations ! Même si Kyli tentait de les séduire – déjà – Harley souriait en posant sa main sur l'un de ses seins, le caressant doucement, avec ou sans son soutif.

« Mmh ta maman le voit peut-être pas comme elle est là tous les jours mais... t'aurais pas pris une petite taille en plus ici ? J'ai l'impression que la dernière fois, c'était moins gros, non ? Pourtant c'est toujours aussi doux et moelleux mais... Mmhh... je trouve que ça a changé. »

Inspection et plaisir peuvent rimer après tout. D'ailleurs même si Harley n'était pas un docteur comme l'infirmière de l'école, elle se devait quand même de voir si sa petite Kyky avait beaucoup changé depuis la dernière fois ? Après le sein, elle se pencha sur sa bouche qu'elle embrassait doucement, avec tendresse pendant quelques instants avant de mordiller sa lèvre inférieure et la lâcher.

« Hum, tu as toujours ton petit goût de menthe douce, tout va bien de ce côté-là. Maintenant, allons voir ta petite fraise. Je me demande si le gazon y a poussé ? »

Bah quoi ? Elle était ado, les poils ça pousse à cet âge-là et Kyky était une belle plante donc pas de poil mais du gazon. On dit que les lesbiennes se broutent le gazon non, autant prendre ça au pied de la lettre. Harley caressa d'abord la culotte à fraise sans perdre du regard sa petite plante avant de doucement glisser ses doigts dedans pour constater la douceur... Imberbe ou épilée la petite ? Difficile à dire mais c'était doux et humide... un bon point pour la petite plante à la belle plante de maman. Cela allait être de sacrées retrouvailles !


Titre: Re : Réunion familiale [Kyli - Harleen Quinzel]
Posté par: Poison Ivy le Septembre 07, 2016, 02:00:33
« Oh, si c’est toi qui va vérifier si cette Mélinda est saine d’esprit, je suis parfaitement rassurée, Harley ! » ironisa légèrement Ivy.

Elle plaisantait, bien sûr, mais n’avait pas trop à s’en faire. Pamela connaissait Mélinda, et savait que, pour elle, « soirée pyjama » signifiait une nuit de sexe à profusion entre des dizaines de femmes et d’hommes. Pamela n’était guère inquiète pour Kyli, qui avait amplement les moyens de se défendre, mais, pour autant, elle ressentait un brin de nervosité à l’idée de la laisser chez Mélinda. Est-ce que cette vampire arrogante irait jusqu’à tenter de la soumettre ? La seule fois où elle avait tenté de jouer à sa manière avec elle, Ivy l’avait enroulé dans ses tentacules, et, pendant toute la durée de la pause-déjeuner, Mélinda avait été violée par tous les orifices dans son bureau, avant que Pamela ne revienne la libérer. Depuis ce moment, Mélinda n’avait jamais retenté le Diable, mais il était difficile de résister face à sa petite Kyli.

Visiblement, le fait de revoir « Tata » Harley, surtout dans une si belle tenue, ne manquait pas d’émoustiller Kyli, qui tenta de les tenter discrètement. Pamela ne put que sourire, elle aussi charmée par la tenue d’Harley. L’uniforme lui allait vraiment à ravir, et Ivy n’était pas mécontente de son choix. Depuis qu’Harley s’était émancipée du Joker, elle avait sensiblement renouvelé sa garde-robe, et cette tenue allait assurément en faire partie.

Ce qui était bien, c’était aussi de voir que Kyli arrivait à se faire au fait de porter des vêtements. Pamela, elle, avait toujours du mal à en porter, car elle avait l’impression d’étouffer son corps, et aimait bien, au contraire, qu’il soit libre, et qu’il respire par lui-même. Harley s’intéressa donc à la taille des seins de Kyli, en se rapprochant, et approcha ses doigts de sa culotte. Assise sur son fauteuil, Pamela, elle, restait silencieuse, en souriant brièvement. Elle avait croisé les jambes, et ne trouvait rien à dire, laissant les deux femmes jouer ensemble.

« Je crois qu’une inspection très poussée s’annonce, Harley... »

Ce faisant, elle n’avait pas remarqué que, dans le vestibule du salon, là où il y avait ses plantes protectrices, plusieurs étaient en train de lentement remuer, et de se couvrir d’épines...



Il sifflait (https://www.youtube.com/watch?v=N_rTGssTRxg) le long de ses lèvres, tout en avançant le long de la rue. Recouvert d’un chapeau feutré, arborant un long manteau qui tombait jusqu’au sol, l’homme ne manquait pas d’une certaine élégance, et la plupart des femmes, happées par son parfum, sensuel et original, se retournaient vers lui. Ses lunettes de soleil dissimulaient son regard, car, s’il était capable de changer la couleur de sa peau et son apparence, ses yeux, eux, restaient toujours nimbés d’un vert étincelant.

Son regard finit par s’arrêter devant un immeuble assez cossu, une superbe résidence privée avec un portail magnétique à l’entrée. Il s’en approcha, en sentant la présence de la personne qu’il recherchait.

*Nettement mieux que les égouts... Ton standing s’améliore, ma douce Pamela.*

Sa main se posa sur le portail, et des tentacules marrons sortirent de l’extrémité de ses doigts, et s’enroulèrent autour de la serrure, ne tardant pas à la broyer sur place, ouvrant ainsi la porte. L’homme s’avança ainsi, rejoignant la cour centrale, avec de multiples fleurs et plantes, qui réagirent toutes instinctivement à son approche... Puis, avec un calme assuré, il grimpa les escaliers de l’immeuble où se trouvait son ancienne élève.

Et, tandis qu’il grimpait, il sentit la colère d’Harvest croître sensiblement en sentant sa mère être de plus en plus proche...

*Oh, ne t’inquiète pas, mon petit, c’est pour bientôt... J’ai hâte de voir la tête qu’elle fera quand elle te verra...*


Titre: Re : Réunion familiale [Kyli - Harleen Quinzel]
Posté par: Kyli le Septembre 07, 2016, 06:39:26
Tata Harley semblait s'inquiéter de l'intérêt que Mélinda me portait, et voulait que je l'évite le temps qu'elle en apprenne plus sur elle. Personnellement, je ne voyais pas où pouvait être le danger, mais je faisais confiance à ma tata, et je pris bien son avis en compte. Puis elle passa de l'inquiétude à l'intrigue en s'approchant de moi, posant une de ses mains sur ma poitrine, affirmant que j'avais du prendre du volume à cet endroit.

« Hhmm... je ne sais pas... si mes soutien-gorges me vont toujours, c'est que je n'ai pas du grandir tant que ça. Qu'en dis tu maman ? »

Elle aussi pronait une inspection poussée, tandis que tata Harley approchait son autre main de ma culotte, caressant doucement ma fente intime par-dessus le tissu, me faisant pousser des petits gémissements tout mignons, avant de glisser sous cette fine barrière pour voir si les poils avaient poussé dans cette zone... mais non, il n'y avait rien.

« Haann... je n'aime pas... laisser pousser... les poils... sur mon corps... je trouve ça... gênant et peu hygiénique. Je m'épile... à chaque fois... que j'en ressens le besoin. »

L'ambiance était très agréable dans la pièce, mais un soudain sentiment de peur vint me saisir au milieu de mon plaisir, me glaçant jusqu'au creux des os. J'avais l'impression qu'un terrible danger était proche. Voyant mon état, maman vint vers moi pour me demander ce qui m'arrivait.

« Je sens... je sens quelque chose. Une créature... principalement végétale... mais avec un fond... de pensée humaine. Elle est en colère... elle réclame vengeance... aahh... »

C'était comme si j'entendais sa voix dans ma tête. Il n'y avait que de la haine dans ses paroles, mais je sentais aussi que cette créature n'était pas seule. Quelqu'un alimentait cette haine comme on remuerait des braises dans un feu. Une personne semblable à ma maman, à mi-chemin entre animal et végétal, mais plus calme et plus réfléchie. La créature se déplaçait avec lui.

« Il y en a deux... ils sont là... ils vont entrer. »

Je les sentais approcher de la porte. Je tremblai sur place, recroquevillée sur moi même. J'avais le pressentiment que cette chose venait pour moi, que j'étais l'objet de sa haine.

« Maman... j'ai peur. »


Titre: Re : Réunion familiale [Kyli - Harleen Quinzel]
Posté par: Harleen Quinzel le Septembre 13, 2016, 08:41:12
Jouer avec sa nièce était toujours plaisant, elle ne l'avait pas vu depuis un ecrrain moment ert même si elle ne l'avait vue vraiment qu'une seule fois, c'était toujours une joie que de l'approcher et profiter de ses câlins. Moui, c'était le seul défaut à cette grossesse rapide, avoir une mini-Kyli aurait pu être pas mal, effacer le côté sexe entre elles pour un côté plus câlin et mignon. M'enfin,, ce n'était pas un vrai souci. Caressant Kyli en savourant tout cela, elle vint préciser qu'elle ne supportait pas les poils, gênant et peu hygiénique ? Bah bien taillé, ça peut être mignon, on peut y faire des dessins. Pour leur retrouvaille, Harley avait un petit cœur pubien au-dessus de son bouton d'amour. Certes Ivy a vite tranché ce petit cœur... mais c'était mignon quand même.

« Tu as tant à apprendre ma petite chérie, même les choses peu ragoutante peuvent être surprenante quand on s'y prend bien. »

Oui, comme avec la nourriture. Parfois ça peut puer ou ne ressembler à rien et pourtant, une fois en bouche, quel plaisir ! Sauf que leur petit manège tourna vite dans un autre sens quand Kyli semblait paniqué en sentant une plante avec une pensée humaine, et pas le genre hippie mais le genre Doomsday, tout détruire car c'est rigolo. Dieu merci, Harley n'avait jamais croisé ce monstre venu de l'espace mais passons. Harley se redressa en obserbvant la porte, car après tout, il n'y avait rien dans le ciel et pas de cheminer donc ce n'était pas le papa noel non plus qui allait venir. Sans demander quoi que ce soit, Betty et Lucille absente, elle prenait une lampe haute qu'elle débrancha avant de s'en servir comme arme. Bah à moins que Pamy ait de jolies battes ou autres armes qui se marient parfaitement avec ses tenues, elle fait avec les moyens du bord.

« Reste derrière nous, Kyli, si quelqu'un veut venir nous les briser, il va voir de quel bois on se chauffe ! »

Non seulement, il interrompt leurs retrouvailles, mais en plus, il serait menaçant ? Oui là ce n'esrt pas le voisin qui sonne toutes les cinq minutes pour emprunter du sel ou du sucre, là, cétait méchant.

« Désolé d'avance Pamy si je casse ta lampe mais je dois apprendre à ces personnes qu'il est pas bon de nous chercher des noises ! »

Le bon vieux retour du duo Ivy/Harley ! Peut-être la formation d'un trio mai pour le moment, restons sur des valeurs sûres, le duo le plus sexy de Gotham ! Car quand elle vit la poignet de porte bougé et tomber en voyant ce qui semblait être... un arbre ? La porte s'ouvrait sur un type... qui ne lui disait rien ? Soit elle avait oublié ce nul, soit-elle ne le connaissait vraiment pas ? Peu importe son identité au final... il risquait de finir avec une lampe dans le fion, on verra s'il jouera encore les malins à ce moment-là. Mais attendons... on ne sait jamais que cet idiot a une bonne idée à proposé ou qu'il fuit la queue notre les jambes ?


Titre: Re : Réunion familiale [Kyli - Harleen Quinzel]
Posté par: Poison Ivy le Septembre 15, 2016, 01:19:49
En train de voir Harley et Kyli s’amuser ensemble, Pamela en oubliait sa vigilance, mais, tandis que Kyli commençait à ressentir quelque chose, sa mère perçut également… D’étranges sensations. Elle tourna sa tête vers les plantes situées dans des pots à côté, et vit ces dernières se couvrir d’épines, grossissant, enflant sur place, devenant plus sombres.

*Que… ?!*

Fronçant les sourcils, Ivy essaya de rétracter les épines, mais, quand elle rentra en contact avec ses plantes, comme elle avait continuellement l’habitude de le faire, et ce presque inconsciemment, sans même y penser. Habituellement, elle contrôlait ses plantes, mais, cette fois, Pamela sentit une féroce résistance. Fronçant les sourcils, elle entendit alors un murmure, fort et vicieux, qui suintait dans ses plantes, un mot violent, qui se répétait continuellement, gagnant en intensité, et que Kyli dut également entendre, elle aussi.

*Harvest ! Harvest ! Harvest !*

Ce nom n’évoquait rien à Ivy, mais provoquait en elle des frissons. Elle se releva donc, et vit Harley se rapprocher de la porte, cherchant un quelconque objet contondant… Quand la porte s’ouvrit brusquement, et laissa passer un mystérieux individu, dont le corps, massif, était masqué par un long trench-coat et un chapeau feutré, son visage plongé dans l’obscurité. Ivy fronça les sourcils, en croyant le reconnaître.

Ses sourcils s’écarquillèrent alors.

« Non ! Tu… Tu es mort !
 -  La mort… Un concept très surfait pour des gens comme nous, ma chère, tu ne crois pas ? Tu as bien progressé, ma chère élève… »

La surprise d’Ivy était incroyable, et elle secoua la tête.

« Jason Woodrue ! »

Ce nom disait peut-être quelque chose à Harley. Quand Ivy était encore une étudiante, Pamela Lilian Isley, Woodrue avait été son professeur, et avait fait d’elle Poison Ivy, en la faisant participer à une expérience. C’était lui qui interférait avec ses plantes… Mais pas uniquement.

« Tu m’as insufflé le baiser de la mort, ma chère Pamela… Mais ça ne m’a pas tué. Après tout, je me suis servi de mon propre sang pour réaliser l’expérience qui t’a transformée. J’ai survécu à la mort, et j’ai exploré mes théories sur le monde de la flore. »

Pamela restait silencieuse, ne trouvant rien à dire. Woodrue était un mégalomane, dont elle avait été amoureuse, et, même si c’était grâce à lui qu’elle était devenue la puissante femme qu’elle était actuellement, le fait est que l’homme l’avait manipulé. Pamela l’avait embrassé, en usant de sa salive toxique, et l’avait laissé sur le sol, mort… Mais, visiblement, Jason avait survécu, et avait continué ses recherches. Pendant ses cours, il parlait toujours de la nature, et évoquait le fait, en se référant à d’anciennes cultures et à des témoignages, que la flore n’était pas qu’un monde inanimé, mais qui abritait une conscience collective. Ses thèses avaient souvent été décriées par ses collègues universitaires, ce qui expliquait pourquoi il s’était retrouvé dans l’université de Gotham City, l’une des plus mal cotées des États-Unis.

Woodrue avait donc survécu à la mort, et s’était rendu jusqu’au Brésil, afin d’explorer l’Amazonie, la plus grande forêt du monde. Il leur expliqua ainsi s’être rendu dans l’un des États amazoniens les plus riches du monde en terme de biodiversité, Mato Grosso. Ivy s’était également rendue là-bas, jadis, ce que l’homme confirma.

« Sans le savoir, je suivais tes traces. L’élève dépassant le maître… J’ai su que tu avais attaqué les camps de bûcherons qui travaillaient dans la région, mais je sais que, comme moi, tu recherchais autre chose. La source de la conscience collective florale… Le Parlement des Arbres. »

Ivy avait découvert qu’il existait trois grandes forces fondamentales naturelles, chacune ayant un représentant et un « parlement » : la Flore, la Faune, et la Rouille. Trois forces qui s’opposaient classiquement. Pamela s’était rendue là-bas pour devenir l’Avatar du Vert, car elle savait que chaque Parlement pouvait conférer à un élu sa force, faisant de lui l’Avatar. Cependant, quand elle était arrivée, elle avait pu brièvement goûter à cette connexion fondamentale, dans laquelle elle s’était absorbée, mais le Parlement avait déjà un Avatar.

« Je les ai trouvés, et j’ai pu m’améliorer… Je suis revenu à Gotham pour te retrouver, Ivy, afin que nous accomplissions ensemble notre destinée.
 -  Q-Quoi ?! »

Abasourdie, elle n’en croyait pas ses oreilles.

« J’ai eu d’autres élèves que toi, et rencontré bien d’autres personnes, mais il n’y a jamais aucune autre personne que toi qui m’a marqué… Tu es la seule à avoir réussi à survivre à mes expériences, et tu partages mes idéaux. L’humanité corrompt et détruit la Nature, on le voit et on le constate chaque jour. Tu voulais changer le monde, et je le souhaite toujours, mais tu t’es égarée, ma chère Pamela. Tu as perdu ta foi en tes capacités, tu t’es… Émoussée. Tu es toujours aussi belle, mais tu n’es plus que l’ombre de ce que tu étais jadis. »

Pamela serra les poings.

« Tu racontes n’importe quoi, je n’ai jamais été aussi puissante !
 -  La femme que j’ai connu n’aurait pas perdu le contrôle de ses plantes ! Elle n’aurait pas laissé derrière elle des enfants en souffrance ! Elle n’aurait pas renié sa mission salvatrice de la flore pour quelques gamines en minijupe, et une folle à la peau grise ! Elle n’ordonnerait pas à sa fille de se dissimuler ! Ta fille a les pouvoirs d’une Déesse, et tu la traites comme une humaine normale ! Oui, Ivy, tu es décevante, et il est temps que je complète ta formation. Tes préoccupations humaines te ralentissent dans ta tâche.
 -  Tu es cinglé, Woodrue… Je ne te laisserai pas faire de mal à Harley !
 -  Tu as oublié qui tu étais, alors… J’ai ramené quelque chose pour te le rappeler… »

Il tendit alors sa main, et, depuis son bras, des tentacules épineux jaillirent furieusement, et hurlèrent tous un seul mot, en boucle, depuis des gueules édentées figurant sur leurs surfaces, et fonçant vers Harley, vers Ivy, et vers Kyli :

« HARVEST ! HARVEST !! »


Titre: Re : Réunion familiale [Kyli - Harleen Quinzel]
Posté par: Kyli le Septembre 17, 2016, 05:47:35
Les plantes du jardin étaient hors de contrôle, et je les entendais murmurer toujours le même mot, de plus en plus fort : Harvest. Ma tête me faisait un mal de chien, j'avais l'impression qu'elle allait exploser d'un moment à l'autre. Puis, brusquement, la porte s'ouvrit et un individu entra. Son corps massif était en grande partie masqué par les vêtements qu'il portait, mais je n'avais pas besoin de le voir pour savoir qu'il n'était pas entièrement humain. Quand maman réalisa de qui il s'agissait, les deux entamèrent un long discours sur leur passé commun, ainsi que sur la façon dont leurs idéaux, autrefois similaires, avaient divergé, cet homme accusant ma mère d'être devenue faible et égarée. Je n'ai pas assez d'informations pour tout comprendre, mais je suis sûre d'une chose : ce type est dangereux, et il faut le maîtriser avant qu'il nous fasse du mal. En plus, je n'aime pas la façon dont il juge les choix d'Ivy en tant que maman, à tel point que je décide de m'en mêler.

« Tu racontes n'importe quoi. Ivy est la maman la plus géniale dont on puisse rêver, et c'est aussi une femme magnifique et forte. Je ne sais pas qui tu es, mais je ne te laisserai pas lui parler comme ça. »

Sur le coup, ma fougue avait surpassée ma peur, mais Jason tendit le bras et des tentacules noirs couverts d'épines jaillirent pour nous attaquer, toujours en hurlant ''HARVEST'' de toutes leurs bouches. Ces voix me vrillaient le crâne et me glaçaient le sang, à tel point que je fis apparaître un dôme d'écorce pour nous protéger toutes les trois. Maman et tata Harley voulaient retourner affronter Jason, mais j'avais trop peur pour retirer notre bouclier.

« Je ne peux pas... les arrêter... il y en a trop... »

Les plantes n'agissaient plus comme si elles avaient une unique voix, il y avait des milliers de consciences réunies dans le chaos le plus total, impossible pour moi de faire obéir cette chose. Mais je n'étais pas à court de ressources, et peu importe que Jason interfère avec notre maîtrise sur les plantes, si maman et moi nous unissions, nous pouvions encore reprendre le contrôle des plantes qui n'étaient pas encore infectées par cet... Harvest.

« Maman,il faut qu'on agisse ensemble. On est plus fortes que ce type et sa créature si on combine nos forces. »

Bien sûr j'étais toujours effrayée, mais pas question de rester éternellement à la merci de nos assaillants. En unissant nos pouvoirs, maman et moi parvînmes à lever des tentacules qui enchaînèrent Jason et obligèrent sa créature à reculer, nous laissant le temps de sortir de notre abri. Je n'avais pas le courage d'en faire, c'était à maman et tata Harley de jouer à présent.


Titre: Re : Réunion familiale [Kyli - Harleen Quinzel]
Posté par: Harleen Quinzel le Septembre 23, 2016, 08:26:59
Les gens sont de plus en plus mal elevé, c'est dingue ! Non seulement monsieur s'invite comme ça chez les gens mais en plus, il se permet d'être super louche avec son look et de se montrer famillier avec Ivy ! Non mais, ils ont pas garder les cochons ensemble à ce qu'elle sache ! Harley gardait son lampadaire comme arme en observant le vieux qui parlait à Ivy du passé, de ce qu'ils avaient vécu. Et même si ce dernier avait donné des pouvoirs à Ivy et appris tout un tas de trucs, bah ce n'est pas une raison ! Harley restait calme et écoutait en observant si tôt ou tard, elle n'aurait pas une occasion de lui cogner le crâne avec son arme de fortune ? Faut bien l'inaugurer pour la baptiser après tout. Mais quand ce plouc la traita de folle à peau grise !

« Hey, d'où ta vue que je suis folle à peau grise pov' tâche d'écolo ! »

Bah quoi ? Quand c'est Pamy qui en parle ça a le mérite d'être assez intéressant, là, c'était barbant ! Non mais s'il se cherche des ennemis, il en a trouvé ! Déjà qu'elle ne pouvait pas l'encadrer vu ce qu'il a fait à Pamy, maintenant non seulement il l'insultait, elle, mais en plus il commençait aussi à s'en prendre à Kyli ? Non mais s'il cherche les emmerdes lui, il va les trouver ! Groumph ! Pourquoi qu'elle a pas une Betty sous la main ? Une version métal pour lui refaire le dentier ! Ou en bois, une véritable batte en bois pour lui montrer qu'il ne contrôle pas toute la nature du monde ! Hélas, pas le temps de lui sauter dessus, ce dernier envoyait ses ronces noires sur elles et sans Kyli, la situation aurait pu être pire... déjà que ce n'était pas la joie.

« Mais merde il est pas bien ce con-là !? Viens te battre sans tes pouvoirs si t'es un homme, on va voir si tu fais le malin !!! »

Harley était remonté ? C'est le moins que l'on puisse dire mais c'est normal, on s'en prend à ses amies/sa famille et en plus, c'est le genre d'abrutie à pouvoir qui s'en vante. Elle n'aimait pas Batman et sa famille mais jusqu'à preuve du contraire, ils étaient de simples humains comme elle, pas de type bizarre comme Gueule d'Argile ou Freeze même si lui, c'est un peu grâce à ses gadgets qu'il refroidit les gens... Mais bref, on s'égare. Kyli les protégeaient mais ça n'allait pas durer éternellement comme ça. Ensemble, la mère et la fille sont parvenue à écarter les ronces et laisser une brèche pour sortir, elle ne savait pas si Pamy allait agir mais elle allait se venger pour le « folle à peau grise ». Son arme en main, elle laissait le haut de son arme – le côté avec socle pour maintenir la lampe au sol – et espérait le coller dans sa mâchoire ou à défaut, dans son genou, ça doit faire aussi mal ici aussi.

Usant de ses jambes pour courir, la « folle » arriva en esquivant les quelques ronces, près de lui et armait ses bras, espérant faire le plus beau home run de tous les temps avec la tête de ce taré. La lampe s'écrasa dans sa face pour le laisser reculer et tomber, forcément, même avec un coup pareil, Batou aurait vu des petites étoiles voler autour de ses yeux, voir même être assomé. Bah quoi, ce n'était pas un casque de moto qu'il portait autour de son crâne quand même ! Bref, le guignol était au sol, elle espérait pouvoir le ligoter et lui faire bouffer ses dents mais peu de chance que ça fonctionne. À trop se préoccuper des belles plantes, il était passé à côté d'un sacré numéro !

« Est-ce qu'une folle à la peau grise irait te remettre les idées en place, Monsieur le stawlker écolo ?! Hein ?! Relève toi et je te garantis que même si je suis pas Zatana, je vais faire disparaître mon joujou en toi en le passant par un petit trou et je te donne indice, ce n'esr pas par la bouche que je vais le faire disparaître ! »

Alors, assommé ou pas le gugusse ? Elle avait la mauvaise impression que non... mais après, elle n'en sait rien, ce n'est pas elle la pro en sale type écolo. Ce coup-là aurait assommé voir peut-être tuer n'importe quel type mais lui, c'était n'importe quel type. Il avait survécu au baiser de la mort d'Ivy, ça en faisait donc quelqu'un de dangereux ? Pour Harley... ça reste qu'un guignol à écraser. Elle a connu pire dans sa vie et plus coriace.


Titre: Re : Réunion familiale [Kyli - Harleen Quinzel]
Posté par: Poison Ivy le Septembre 25, 2016, 12:46:16
Ivy avait un très mauvais pressentiment. Jason Woodrue... Il l’avait manipulé à l’époque, quand elle était encore une jeune étudiante candide, naïve, très renfermée sur elle-même, et avec un grand attrait pour les plantes. Woodrue avait utilisé sa colère envers l’humanité (qui était surtout tournée envers ses parents) pour faire d’elle un rat de laboratoire. Woodrue avait grandi depuis lors, et, pour ne rien arranger, il y avait cette espèce de monstre, cet « Harvest », qui perturbait son lien avec ses plantes. Kyli les sauva d’une mort redoutable en formant un bouclier de ronces, contre lequel les tentacules d’Harvest se brisèrent. Kyli le repoussa ensuite, et Harley profita de cette ouverture pour bondir vers l’homme, évitant les tentacules, en usant de sa redoutable agilité, et le frappa violemment, renversant ce corps massif sur le sol.

« Harley, non, n’approche pas ! »

Il était hélas trop tard. Elle était proche de l’ennemi, le narguant, quand le corps de ce dernier remua alors, bougeant à hauteur de son dos. Le manteau qui le recouvrait se soulevait et s’abaissait sporadiquement, puis des tentacules en jaillirent, tandis que le manteau se déchiquetait sur place. Ivy constata alors que, sous ce dernier, le corps de Woodrue n’était qu’un amas épais de tentacules et de feuilles, et ils fusèrent vers Harley. Malgré toute son agilité, la jeune femme en sentit un s’enrouler autour de son cou, cherchant à l’étrangler.

« C’est pour elle que tu as renoncé à ta mission, Pamela ? À tes pouvoirs ? Au cadeau que je t’ai fait ?
 -  Lâche-là, salopard ! »

Ivy tenta de se concentrer, mais des tentacules jaillirent à nouveau, et elle forma à son tour un bouclier de ronces... Qui se désagrégea alors.

*Quoi ?!*

Harvest était en train de contrôler ses plantes, de la perturber, et Ivy vit alors Harley être repoussée, le tentacule la balançant contre le mur, au fond de l’appartement, près de la terrasse. Ivy se concentra de nouveau, pour une ultime attaque bien particulière... Elle ignorait qui était cet Harvest, mais elle savait que c’était à cause de lui qu’elle ne contrôlait plus ses plantes, qu’il était comme un virus la parasitant. Comment Woodruye avait bien pu faire pour réussir un tel tour de force ? Les questions papillonnaient dans la tête de Poison Ivy, tandis que Jason Woodrue se dressait une nouvelle fois face à eux.

« Harvest n’aime pas beaucoup Kyli... Il est jaloux, je crois. Quant à cette Harley... Elle n’a fait que te retarder, te distraire. Je n’en ai qu’après toi, Pamela. Mais ce n’est pas le cas d’Harvest. »

Pamela avait rapidement réfléchi, et compris qu’elles ne pourraient pas gagner. Des tentacules jaillissaient donc de son corps, mais elle se retourna soudain vers Kyli.

« Tu dois partir, ma chérie ! Fuis ! Va-t-en aussi, Harley, partez, vite ! »

Elle ne leur laissa pas le choix, car les tentacules jaillirent de son corps, et saisirent les deux femmes, les repoussant par le balcon, les envoyant en contrebas. Harvest hurla alors, et de monstrueux tentacules jaillirent hors de l’appartement, fusant vers les deux femmes, qui atterrirent dans des buissons. Cependant, elles n’avaient même pas le temps de souffler, car les buissons se transformaient également. Tout ce qui était végétal semblait être contaminé par Harvest, dont la voix hurlait, de plus en plus forte. Des tentacules jaillirent ainsi du sol, cherchant à saisir les jeunes femmes, et surtout Kyli, de manière à pouvoir la mettre en pièces.

Dans ces conditions, fuir était la seule option possible.


Titre: Re : Réunion familiale [Kyli - Harleen Quinzel]
Posté par: Kyli le Octobre 01, 2016, 07:04:49
Tata Harley fut la première à attaquer, frappant Jason à la tête avec une lampe de chevet. Je croyais que ça avait été efficace, mais des tentacules jaillirent alors du manteau de l’homme-plante, et l’un d’eux saisit l’arlequin à la gorge. Quand maman tenta d’intervenir, elle fut parasitée par Harvest, et tata Harley fut envoyée violemment contre un mur. La peur me paralysait, je n’arrivais même plus à penser, la voix horrible de ce monstre résonnait dans ma tête. Dans un ultime acte désespéré, maman envoya ses tentacules vers moi et son amie pour nous faire quitter l’appartement, espérant ainsi qu’on échapperait à nos assaillants.

« Non ! Maman ! »

Trop tard, je fus éjectée de l’appartement pour aller atterrir au milieu de buissons, qui commençaient eux aussi à se transformer sous l’influence de Harvest. Je voulus me précipiter vers notre maison pour sauver maman, mais tata Harley m’en empêcha.

« Elle va se faire tuer si on la laisse ici ! »

Elle en était bien consciente, mais puisque maman nous avait dit de partir, alors il fallait qu’on le fasse. Je ne pouvais pas ne serait-ce qu’imaginer la laisser à la merci de ces deux monstres, mais l’arlequin ne me laissa pas vraiment le choix et m’emmena avec elle malgré mes protestations.

« Maman ! MAMAN ! »

Je pleurai et hurlai en direction de notre maison, priant de tout mon cœur qu’elle nous retrouve vite. Qu’aurait été ma vie sans ma maman ? Je ne voulais même pas y penser. Harvest nous poursuivait, mais j’avais encore assez de contrôle sur mes pouvoirs pour nous permettre de le semer. Notre course effrénée nous conduisit dans l’une des cachettes végétales d’Ivy, où nous pûmes enfin prendre un peu de temps pour souffler. De mon côté, je n’avais aucune envie de me reposer, je voulais juste retourner chez moi au plus vite pour sauver maman.


Titre: Re : Réunion familiale [Kyli - Harleen Quinzel]
Posté par: Harleen Quinzel le Novembre 06, 2016, 09:28:20
Harley ne s'attendait pas à ça. Elle qui pensait prendre un peu de bon temps en famille, avec sa Pamy-chérie et sa petite Kyky, voici que la fête avait vite pris fin pour que ce taré vienne jouer avec les souvenirs de Pamy, le genre de torture qui ne laissait pas de marque visible mais tout aussi douloureuse. Harley n'avait pas peur de ce dernier, même face à Lobo, Baine ou Doomsday, elle serait prête à donner tout ce qu'elle a sans abandonner trop facilement. Alors ce n'est pas un pervers en imperméable et son monstre de racine qui va lui faire peur ! Même si elle pensait son coup réussi vu qu'elle avait fait flancher le moins solide des deux, c'était une grossière erreur car elle avait frappé... rien. C'était juste un piège qui venait ensuite la prendre à la gorge pour la plaquer ailleurs, tout en continuant de menacer indirectement Ivy et Kyli. Pas question de se laisser faire, Harley tentait de s'en dégager mais c'était compliqué. Pas de couteau sur elle pour trancher ce lien, pas même un couteau suisse ! Quelle galère !

« Lâche moi, saleté de pervers ! »

Il n'était pas Japonais mais avait un faible pour les tentacules, bienvenu au Japon ! Quoique même à Gotham Ivy avait ce genre de penchant... Ivy joua sa dernkière carte en les sauvant, expulsant sans préavis de départ Harley et sa fille en les faisant chuter de la terrasse dans les buissons mais même pas le temps de s'en remettrre que les buissons remuaient et pas dans le bon sens de la chose. Elle n'aimait pas fuir, surtout quand une amie était en danger mais elle avait un plan, un début de plan, un tout petit plan ! Bref, la fuite ! Harley eut tout juste le temps de saisir le bras de Kyli et la tirer vers elle. Elle n'était pas tout en muscle mais elle en avait sous le coude.

« Kyli non ! Viens, allez ! »

Elle tirait la petite qui hurlait pour sauver sa mère, chose qui lui faisait tout aussi mal mais elle n'avait pas vraiment le choix après tout. Elle ne srtait pas de rayon laser des yeux pour cramer ce taré, pas de souffle glaciale pour refroidir l'ambiance. Pas de super force avec un corps tout en acier qui rendrait ses étranglement aussi innoffenssif que ceux d'un bébé. Ce n'était pas une fuite, mais un repli stratégique.

« Elle va pas se fiare tuer ! On doit l'aider, c'est sûr mais pas comme ça ! »

Harley amenai la petite dans son ancien repaire, là où elles s'étaient rencontré, l'ancienne « maison » d'Ivy, la petite s'étant calmé en cours de route, Harley cherchait un plan, elle en avait un mais pas complet, elle avait plusieurs débuts de plans à vrai dire mais rien qui lui plaisait ou qui était si sûr de réussir. Elle faisait les cent pas en fouillant l'endroit. Ivy avait pour Harley une sacrée collection de vêtements mais aucune arme pour aller avec, ce qui était dommage vu la situation.

« Bordel ! Bordel de bordel de bordel de bordel de BORDEL !!! »

Harley shoota dans une chaise en cherchant quoi faire mais, arf, elle n'aimait pas la laisser seule entre ses mains et demander de l'aide ! Elle pouvait toujours demander à Félicia et Aoki de l'aide ? Mais ce n'est pas en jouant les Catwoman qu'elles vont aider. Le SHIELD alors ? Pas vraiment, Ivy était plus ou moins un de leur agent et Harley n'en faisait pas vraiment partie. Elle était dans leur viseur vu son comportement mais elle n'était pas une alliée pour autant. Elle pouvait demander à Chainsaw ? Elle était arrivée à Seikusu que cette petite commençait à faire parler d'elle, même si Batgirl l'avait chopé, elle avait entendu dire qu'elle s'était échappé il y a pas longtemps ? Elle avait les bons outils pour un peu de jardinage. Halrey l'avait croisé durant une de ses virée nocturnes, assez dérangée la petite mais elle pourrait être utile. Elle ne savait pas si Mick et Captain Cold étaient dans le coin, les deux ennemis de Flash auraient été utile, un qui brûle tout, l'autre qui laisse un froid, Ivy n'aurait pas aimé voir les plantes souffir mais Harley n'aimait pas voir Ivy souffrir à cause de ce couillon et de son tas de bouse ! Ils n'étaient pas ici aux dernières nouvelles. De même qu'il y avait Batgirl... Mais elle refusait de faire appel à cette pimbêche ! C'était son ennemie et, on ne demande pas d'aide à son ennemie ! Halrey shoota dans une nouvelle chaise, et Bernie qui n'était pas là pour la conseiller ! Bon, avant de voir Batgirl... chose qu'elle espérait ne pas avoir à faire, elle préférait user du plan A avant le plan B.

« Ramène-toi Kyli, on va avoir besoin de quelques outils de jardinage ! »

Harley n'était pas de bonne humeur mais ça se comprenait. Elle n'allait pas laisser Kyli seule, que ce soit ici ou ailleurs, elle allait veiller sur elle en son absence, c'était sa nièce mais elle devait aussi le faire pur Ivy, agir comme une mère. Certes, une mère n'emmènerait pas fille dans un tel endroit, voire une telle personne mais aux grands maux les grands remèdes.

« Écoute-moi bien, tu restes à côté de moi, tu fait pas de bêtise et surtout tu ne prends pas exemple sur elle ! Pour sauver Pamy, on va avoir besoin d'elle... J'espère juste qu'elle dira oui... »

Ce qui était moins sûr. Harley n'avait pas son numéro de portable, elle ne savait même pas si elle avait un portable cette fille ? Harley l'avait amené devant un sanatorium abandonner, ce qui donnait un air très film d'horreur, même s'il ne faisait pas nuit. C'était là qu'elle aurait habité pendant un moment ave la Duchesse et elle était très attacher à elle il paraît, alors elle serait surement là ? En revanche Harley n'avait jamais rencontre cette Duchesse... Elle pourrait être utile ? Allez savoir. Harley poussa la porte qui mena sur un long couloir sale et glauque, Kyli près d'elle, elle s'avançait prudemment, passant devant quelques portes et couloir qui donnait lieu sur des chambres tout aussi sale qu'angoissante. En général, on reste silencieux dans ce genre d'endroit mais par Harley.

« Chainsaw !!! T'es où ?! Ramène-toi, j'ai besoin de toi !!! »

Pas un bruit... pas même un bruit de tronçeuneuse en route, ce qui pour le coup était inquiétant... Parcourant les couloirs, elles étaient enfin tombées sur elle, dans une ancienne salle d'opération. Elle (http://hentai.forum-rpg.net/index.php?topic=11694.msg253649#msg253649) était là, allongée sur la table en gardant contre elle une tenue d'infirmière tâchée de sang, son regard vide posé sur elles. Elle n'avait pas réagi, pas bouger à leurs appels. Elle semblait presque morte... On pourrait le croire si ses paupières ne se serait pas refermé en les regardant avant de s'ouvrir à nouveau.

« Bordel mais tu peux pas répondre quand on t'appelle ! On a traverser je sais pas combien de salles cradingues et puante !!! »

La fille qui semblait avoir l'âge de Kyli - sous sa forme humaine – ne bougeait pas d'un pouce en les regardant. Harley se rapprocha d'elle sans crainte, seule le mouvement de ses iris bougeait vers Harley, elle semblait ne pas vouloir bouger de sa table.

« Qu'est-ce tu fous ici ?! Je viens pour te proposer de faire un peu de jardinage avec ton joujou et tu reste bloqué là avec ce truc ! Beurk, jette ça à la poubelle ! »

Harley tenta de lui arracher la blouse mais elle tira cette chose tâchée de sang pour la garder contre elle en hurlant, même si pour Chainsaw, hurler voulait dire plutôt murmurer vu sa blessure à la gorge.

« Nooooon ! C'était à Maman ! »

Un peu de sang coula de ses lèvres, user de ses cordes vocales n'était pas bon pour elle. Harley trouva le moyen d'utiliser cette petite.

« Bah justement, la petite avec moi cherche sa mère qui est detenue par de vilains pas beaux kidnappeur de maman ! Tu veux pas venir m'aider ? Voir ce qu'ils ont dans le bide ? Du sang vert ? Des plantes ? »

Chainsaw observa enfin Kyli en détachant une de ses mains de la blouse pour piocher sur elle une sorte de petit micro qu'elle plaça sur sa gorge, sur cette longue cicatrice afin de parler d'une voix rauque et angoissante.

« Tu aimes... ta maman ? »

C'était la faiblesse de cette fille, chose étonnante quand on sait qu'elle a trucidé ses vrais parents pour toucher chez la Duchesse sa « vraie » maman.


Titre: Re : Réunion familiale [Kyli - Harleen Quinzel]
Posté par: Poison Ivy le Novembre 07, 2016, 03:00:45
« Pourquoi tu veux la tuer ?
 -  Ah ! Ma douce Pamela, toujours aussi naïve... Je revois bien là l’élève que tu n’as jamais cessé d’être, même si tu m’as beaucoup déçu.
 -  Ne fais pas de mal à Kyli...
 -  C’est amusant, tu ne trouves pas ? Tu as trouvé une planète infiniment plus pure que celle-ci, une planète où tu aurais pu vivre en paix avec Kyli, dans la forêt de Weldenela, par exemple... Un endroit pur, où Kyli aurait été perpétuellement heureuse, et où elle n’aurait jamais eu à connaître les affres de la pollution. Pourtant, et presque contre toute attente, tu as décidé de la ramener sur Terre... Pourquoi ce choix ? »

Elle serra les lèvres. Ivy n’était même pas surprise de savoir que Woodrue en savait autant sur elle. Plant Man était, comme elle, un individu relié à la flore, relié au Green. Il était au courant de l’existence de Terra, et savait visiblement bien des choses dont Pamela, elle, ignorait tout.

« Je n’ai pas à te répondre, tu es un cinglé, Woodrue, tu l’as toujours été !
 -  Quelle manque de reconnaissance, vraiment... Que serais-tu devenue sans moi ? Hum ? Tout juste une petite étudiante timide et paumée, qui aurait probablement fini ses jours en se faisant égorger dans une ruelle sinistre de Gotham City... Et, au lieu de me remercier pour avoir fait de toi la merveille que tu es, tu me hais... Mais pourquoi tant de haine ?
 -  TU M’AS UTILISÉ ! JE N’ÉTAIS QU’UN COBAYE POUR TOI !! ET TU AS VOULU TUER MA FILLE !!
 -  Je n’ai jamais voulu tuer Kyli, ma chère. Bien au contraire, Kyli est fondamentale dans mes plans. Tu l’as senti, tout comme moi, ta fille est... Elle dispose d’un talent incroyable, qui nous dépasse tous les deux. Pourtant, au lieu de l’éduquer comme il conviendrait, tu la caches, tu tentes de la sociabiliser... Mais Kyli n’est pas destinée à être une simple lycéenne ! Elle a un rôle bien plus important, et c’est pour ça que tu l’as amené ici !
 -  Je l’ai amené ici pour pouvoir l’éduquer, pas en faire une arme de guerre !
 -  La guerre est inévitable, tu le sais aussi bien que moi. Ce monde est vicié, corrompu jusqu’à la moelle, et tu le sais. C’est pour ça que tu as amené Kyli ici, parce que tu penses qu’elle pourra sauver le monde... Mais tu te trompes. Les humains ne changeront pas. L’Histoire nous l’enseigne ; les plus grands changements n’ont lieu qu’après un traumatisme collectif. L’être humain a peur du changement, en réalité, et ne veut pas perturber ses habitudes. C’est aussi simple que ça. Si tu veux bâtir ton utopie, alors il faut faire table rase du passé. »

Pamela resta silencieuse pendant de longues secondes.

« Et Harvest ?
 -  Harvest... Tu sais ce qu’il est, tu l’as senti. Et peut-être est-ce la véritable raison pour laquelle tu as décidé de fuir Gotham, en fin de compte, et que tu as changé de méthode. Harvest est le fruit de tes expériences, Ivy, mais il est aussi le fruit de la pollution. Ce monstre dégénéré est essentiel, Ivy, et tu me poses une question à laquelle tu as déjà la réponse... »

Un léger sourire traversa les lèvres de Woodrue, tandis qu’il terminait son raisonnement :

« Comment donc peux-tu croire que je souhaite vouloir du mal à Kyli ? Je la considère un peu comme ma fille, et, s’il est du ressort de sa mère de lui apporter douceur et confiance, il est rôle du père de lui apporter force et bravoure. Et ça, c’est à ce quoi Harvest va nous servir... »



Pensaient-elles vraiment Lui échapper ? Harvest les sentait. Elle ne pouvait pas se cacher, elle ne pouvait pas fuir, et, partout où il y avait de l’herbe, Il était là. Ce qui voulait dire qu’Il aurait pu prendre possession du corps de cette Alraune, mais, bizarrement, Il n’en était pas capable. Au-delà du fait que sa mère l’avait rejeté pour elle, c’était aussi la deuxième raison principale pour laquelle Il la haïssait. Lui qui avait tant souffert ne désirait qu’une chose : la torturer.

Et, tandis qu’elle était en compagnie de deux autres humaines, Il les observait, silencieusement. Il aurait pu attaquer, mais Père lui avait formellement interdit d’intervenir. Pas tout de suite, pas maintenant... Alors, Il observait, en sachant que personne ne pourrait le remarquer, attendant tranquillement son heure...


Titre: Re : Réunion familiale [Kyli - Harleen Quinzel]
Posté par: Kyli le Novembre 10, 2016, 12:57:46
Même si nous étions à l'abri pour l'instant, je savais que Harvest ne tarderait pas à nous retrouver, nous devions partir le plus vite possible. Mais comment sauver maman alors que nous n'étions que toutes les deux ? Tata Harley aussi savait que la situation était grave, et mit un coup de pied dans une chaise sous le coup de la colère, si fort que je sursautai en l'entendant. Même si elle était du genre à avoir des sursauts de colère, j'avais quand même peur.

« Tata Harley... »

Et d'un seul coup, elle me demanda de la suivre, en disant qu'on allait avoir besoin d'outils de jardinage. Je la suivis sans poser de question, n'ayant pas de meilleure idée à proposer. Nous marchâmes jusqu'à un sanatorium abandonné, l'arlequin me donna quelques instructions avant d'entrer, qui laissaient supposer que nous allions rencontrer quelqu'un d'assez particulier, pour ne pas dire inquiétant. J'avançai dans les couloirs sinistres en restant collée à ma tante, j'étais effrayée par l'ambiance malsaine qui baignait cet endroit. Finalement, nous arrivâmes dans une ancienne salle d'opération, où nous attendait une drôle de jeune fille, allongée sur la table, serrant une tenue d'infirmière pleine de sang contre son torse. Elle ne bougeait pas d'un pouce, se contentait de nous fixer tandis que tata Harley criait sur elle. Cependant, dès qu'elle essaya de lui prendre la blouse, la jeune fille se mit à gigoter, répétant que ce vêtement appartient à sa maman. L'arlequin se servit de ça pour lui expliquer que nous avions besoin de son aide pour sauver maman. Elle se mit alors à m'observer, approcha un micro de sa gorge et sa voix devint soudain plus forte et plus inquiétante.

« Oui, j'aime ma maman. Je l'aime plus que je ne peux en parler avec des mots. Et si tu veux bien nous aider à la sauver, je te remercierai de la façon que tu voudras. »

Peut-être était ce dangereux de promettre ce genre de choses, mais j'étais prête à tout pour venir en aide à maman.

« Tu t'appelles Chainsaw, c'est ça ? Que veux tu en échange de ton aide ? »

Hélas, Harvest vint interrompre la conversation, se manifestant dans un amas de tentacules noirs et couverts d'épines. Je sentais sa colère, son envie de me faire du mal. Il se moquait bien de tata Harley ou de Chainsaw, il ne voulait que moi. Mais alors que je croyais qu'il allait attaquer, son corps se changea peu à peu pour donner la forme d'un visage. C'était Jason Woodrue qui s'exprimait à travers lui.

« Ma chère petite Kyli... je vois que tu t'es trouvée des alliés. »

« Laisse partir ma maman sale monstre ! »

« Ou sinon quoi ? »

« Ou sinon on viendra la chercher nous-même. Et tu ne vas pas aimer ça. »

« Amusant, mais j'ai une meilleure offre à te faire : livre toi sans discuter, et je la libère. »

« Quoi ? »

« Tu as bien entendu : ta vie contre la sienne. »

« Jamais ! Si je meurs, elle sera aussi malheureuse que je le serais si elle mourrait. Alors c'est non. »

« Dommage pour toi. Harvest ! Amène moi Kyli, et tue les autres filles ! »

Jason disparut, laissant à nouveau place à l'amas informe qui composait sa créature. Cette dernière poussa un hurlement et nous attaqua.

« Attention ! »


Titre: Re : Réunion familiale [Kyli - Harleen Quinzel]
Posté par: Harleen Quinzel le Décembre 15, 2016, 08:42:20
Harley avait hésité mais elle n'avait pas trop de choix après tout. Elle connaissait certaines personnes ici mais de peu fréquentable, dont Chainsaw. Il y avait bien le SHIELD et compagnie mais elle n'avait pas trop confiance en eux, vilaine avant tout. Alors amener Kyli n'était pas sa meilleure idée mais la laisser seule là-bas aurait été une moins bonne idée encore. Elle pourrait toujours la protéger face à cette gamine maniaque de la tronçeuneuse mais elle espérait bien s'en servir pour aider, elle avait réussi à attirer son attention déjà en évoquant un sujet qui semblait plus sensible qu'elle ne l'aurait cru. Elle savait qu'elle aimait bien cette Duchesse – Harley ne l'avait jamais rencontré pour le moment – mais de là à la voir réagir ainsi. Bah tant mieux dans un sens, non ? Cela dit quand Kyli évoquait qu'elle ferait n'importe quoi pour elle, arf ?! Ne jamais proposer ça à quelqu'un qui n'est pas saint d'esprit !

Le regard vide de la jeune japonaise ne semblait siffler aucun indice à cette possible récompense. Elle gardait la surprise ou bien elle n'en avait aucune idée ? De toute façon, un invité indésirable intervint et merde ! Elle ne pensait pas le voir débouler de sitôt cette andouille sur racines !

« Et puis quoi encore ?! Va chier troud'uc ! »

Le monstre avait fini de parler et attaqua, les filles évitèrent l'attaque et Chainsaw roula de l'autre côté de la table, disparaissant de la vue des autres personnes alors qu'un bruit de moteur se fit entendre, Chainsaw était réveillée. Elle ne disait rien, détestant parler sans son micro – sauf en grosse colère – mais son regard semblait dire la chose suivante « N’abîmer pas ma maison ! » puis tas de branches vivantes ou non, elle bondissait et venait couper quelques branches ici et là sur son chemin même si Harley savaitr déjà que cela ne suffirait pas à le repousser ni même le vaincre. Harley ne comptait pas rester là, les bras croisés, elle avait sa batte sur elle mais elle serait plus inutile que Chainsaw avec ça. Heureusement, elle avait toujours un petit quelques chose en plus comme le prouvait son pistolet qu'elle venait de sortir.

« Compte pas sur moi pour te faire un cadeau ! »

Elle tira à plusieurs reprises sur lui, sachant qu'elle n'avait pas le vaincre mais au moins le gêner. Chainsaw faisait parler son arme, faisant vrombir le moteur quand elle faisait voler les morceaux de bois autour d'elle, chose qui ne semblait pas lui faire vraiment mal... Dommage. Elle aurait dû emporter quelques grenades ou des grenades, voir des grenades glaçantes pour le geler et l'exploser ! Mais Ivy avait beaucoup de costumes de rechange pour Harley mais son coffre à jouets n'avait pas vraiment ce genre de joujoux.Ha oui mais voilà ! Harley était surement folle mais dans ce genre de situation, elle avait toujours une grenade ! Une unique grenade qui allait changer les chose peut-être. Elle la dégoupilla avant de bondir sur le bras du monstre et lui coller ça dans le bec, avec un bon coup de pied pour lui faire avaler sa pâtée.

« Kyli, Chainsaw, barrer vous de là ! Vite ! »

Non, Harley n'allait pas sortir un bazooka de son pantalon, ce qui était dommage mais elle espérait bien avoir l'aide de Chainsaw pour filer d'ici à la vitesse grand V ! Reculant derrière la table d'opération, le bruit de l'explosion étouffé arrivait avec bien des ronces et des épines dans la pièce, toujours vivant ou non, leur adversaire avait réduit sa taille de moitié.

« Chainsaw, fait nous partir d'ici au plus vite, on va t'emmener vers le vrai con à découper en rondelle ! »

Elle acquiesça simplement avant de quitter sa place et partir vers la sortie, Harley et Kyli dans son dos.


Titre: Re : Réunion familiale [Kyli - Harleen Quinzel]
Posté par: Poison Ivy le Décembre 15, 2016, 09:31:56
« Notre fille grandira des épreuves que je lui infligerai, et...
 -  Ce n’est pas TA fille !
 -  Je t’ai créé, tu l’as créé, ne chipotons pas sur les mots, notre famille a toujours été spéciale. Toi, tu l’éduques avec tout l’amour d’une mère, et, moi, avec la fermeté du père. Qu’elle m’aime ou me haïsse n’a, en soi, aucune espèce d’importance dans ma stratégie...
 -  C’est ma fille, espèce de taré, pas l’un de tes sujets d’expérience ! »

La douleur éclata soudain dans le corps d’Ivy, qui poussa des hurlements de souffrance en sentant les tentacules la retenir se crisper, et se hérisser de pointes, entaillant sa chair.

« Hmmm... Harvest est partagé à ton sujet, tu sais ? Il t’aime, mais te hait aussi... Ou, plutôt, il est partagé entre l’amour maternel et sa jalousie entre l’amour que tu ressens pour Kyli. Je te conseille de ne pas le titiller, il est d’un style nerveux...
 -  Tu... Tu me paieras ça, Jason. Je jure que je te tuerai...
 -  Peut-être... En attendant, je vais au moins nous débarrasser de cette enquiquineuse d’Harley. Quelle idée, de laisser une telle cinglée fréquenter notre fille. Voilà en plus qu’elle lui présente d’autres psychopathes... Vraiment, Pamela, autant je te trouve magnifique, autant, sur d’autres aspects... Comme ton incapacité chronique à purifier Gotham. Comment faisais-tu pour vivre là-bas ? À chaque fois que je m’y rends, l’air y est tellement vicié que j’ai l’impression d’y mourir tout le temps.
 -  Tu t’es rendue à Gotham pour récupérer Harvest, Jason. Tu sauras bientôt pourquoi... »

Et, en disant ça, un léger sourire s’étira sur les lèvres de la jeune femme.



Dans l’entrepôt abandonné, c’était un véritable chaos. Harvest venait d’attaquer, et, comme à chaque fois, le faisait avec grand fracas. Chaque brin d’herbe lui permettait de manifester sa présence, se transformant en tentacule acéré de pointes et d’épines, défonçant les murs et le sol, remontant dans tous les sens. La table d’opération vola en éclats, et le trio sortit de la pièce pour se rendre dans le hall principal, où on avait l’impression qu’un séisme avait lieu. Les tentacules les poursuivaient, jaillissant furieusement du sol, tournoyant autour de l’entrepôt comme des serpents furieux, défonçant les plaques de tôle. Kyli restait proche d’Harley, tandis que Chainsaw filait vers une porte latérale, qu’elle ouvrit, avant de leur faire signe de la suivre...

...Et un tentacule la frappa soudainement au ventre, la balançant dehors. Elle roula sur l’escalier métallique qui se trouvait juste après l’entrepôt, et conduisait à une sorte de petite allée industrielle, avec des tuyaux, des leviers. Des tentacules pulvérisèrent ensuite l’escalier, et se dressèrent devant la porte, bloquant férocement cette dernière. Pour autant, Harvest n’attaqua même pas Chainsaw, se désintéressant totalement d’elle, et retourna sa fureur vers les deux femmes.

Cette fois, elles étaient à lui. Plus aucune échappatoire, et elles se repliaient, cherchant en vain des issues. Et Harvest, par-delà cette haine sauvage qu’il ressentait à l’égard de ces deux voleuses, commençait aussi à sentir une certaine forme de jubilation. Il allait les massacrer, les éviscérer, les déchiqueter sur place, et, après ça, sa mère n’aurait plus que lui, et serait bien forcée de l’aimer, lui, plutôt que ces immondices.

Devant la résistance d’Harley, qui se saisissait de tous les objets possibles pour se défendre, un tentacule la fouetta violemment au visage, la sonnant douloureusement en l’étalant au sol, puis d’autres saisirent Kyli aux bras et aux jambes, la soulevant, et la maintint dans une position qui, en d’autres circonstances, aurait pu être très sexuelle, mais virait ici à la torture. Bras et jambes écartés, suspendue au-dessus du sol, Kyli était en train de se faire écarteler... Et, alors qu’Harvest commençait à tirer, son manque de vigilance à l’égard des évènements extérieurs se fit sentir.

Il y eut comme un sifflement, puis un terrible vrombissement se fit entendre... Et le chaos déferla brusquement, lui faisant ressentir une chose qu’il en ressentait que très rarement, et qu’il réprima instantanément.

La douleur ! Une souffrance terrible, inhumaine, terrifiante, qui le fit se replier, relâchant Kyli, la plupart des tentacules se rétractant, tandis que, dans l’entrepôt, un océan de feu était en train de se répandre... Un nuage de feu se forma devant Kyli et Ivy, repoussant les tentacules, et, dans les flammes, une silhouette noirâtre apparut. Ses ailes recourbées s’étaient étirées, et, pendant quelques secondes, on aurait cru qu’un horrible démon venait de débarquer.

(http://img110.xooimage.com/files/3/4/4/the_night-5125ebf.jpg)

Le Chevalier Noir de Gotham City apparut brusquement, dans un deus ex machina explosif et infernal, se posant pile devant Kyli et Harley. Sa main se saisit de plusieurs objets à sa ceinture, et il lança ses Batarangs sur d’autres tentacules, déclenchant des explosions supplémentaires quand les Batarangs incendiaires heurtèrent les tentacule.

Dans le dos de Batman, un élégant véhicule noir aux phares argentées entra, la Batmobile (http://img110.xooimage.com/files/4/c/6/batmobile-4f81291.jpg), qui cracha deux missiles supplémentaires, fusant à droite et à gauche du trio, et explosa contre un amas de tentacules. L’entrepôt vacillait sur place, et Batman sembla finalement tourner son regard vers les deux femmes... Et tendit sa main vers Kyli.

« Suivez-moi. Vous n’êtes pas en sécurité ici. Surtout toi, Kyli. »

Comment connaissait-il son nom ? Avant même qu’on ne puisse se demander pourquoi, Batman agrippa Harley, et, sans tenir compte de ses éventuelles protestations, la posa sur son épaule, la maintenant comme un sac de patates, et regarda encore Kyli, avant de préciser :

« Vite. Il va se remettre de mes tirs. »

Puis, comme pour achever de la convaincre :

« Si tu veux revoir ta mère, Kyli, grimpe dans la voiture ! »

Et, sur ce, Batman se retourna, et grimpa à l’intérieur, déposant Harley sur un fauteuil à l’arrière. Les tentacules d’Harvest étaient déjà en train de se reconstituer, et, dès que Kyli grimpa, l’homme fit marche arrière, plusieurs tentacules venant frapper violemment sa vitre. Il tournoya sur place, et écrasa la pédale, enclenchant le turbo. À l’arrière de sa voiture, un énorme pot d’échappement cracha d’épaisses flammes, et la Batmobile fusa en avant, faisant un bond spectaculaire, sortant par le mur qu’elle avait défoncé, et fila le long d’une rue en faisant fumer les pneus sur le bitume.


Titre: Re : Réunion familiale [Kyli - Harleen Quinzel]
Posté par: Kyli le Décembre 18, 2016, 07:54:41
Face à cette horreur difforme, chacune de nous avait sa méthode : je combattais le feu par le feu en déployant des plantes de combat, tata Harley donnait des coups de batte et tirait en direction du visage du monstre, Chainsaw partait en mode ''débroussaillage'' avec sa tronçonneuse. Hélas, aucune de nos attaques ne semblaient vraiment efficaces contre cette abomination géante. Puis tout à coup, tata Harley fonça vers lui avec un objet dans les mains. Instinctivement, j'usai de mes pouvoirs pour la protéger de mon mieux tandis qu'elle s'approchait de la gueule de Harvest. Quand elle nous demanda de filer, j'obéis et entraînai Chainsaw avec moi. Nous eûmes le temps de nous mettre en sécurité, mais par l'arlequin, qui se cacha derrière le premier objet un peu solide qu'elle trouva, une table d'opérations. Puis il y eut une grande explosion, sans doute provoquée par ce qu'elle avait fait avaler à notre ennemi. Ce dernier se retrouva privé de la moitié de son corps, mais était toujours en état de combattre. Devant une telle résistance, nous optâmes pour la fuite.

Suivant Chainsaw, tata Harley et moi espérions pourvoir nous échapper, mais Harvest était partout. Ses tentacules perçaient la roche, détruisaient le métal, tout volait en éclats sur son passage. Quand notre nouvelle alliée nous indiqua la sortie, un tentacule vint la frapper au ventre et l'envoya hors du bâtiment. L'arlequin tenta de se défendre, mais il se débarrassa d'elle aussi avant de m'attraper par les bras et les jambes, tirant dessus dans le but de m'écarteler.

« Aaahhh ! »

Je souffrais le martyre, et je ne pouvais rien faire pour me protéger. Je sentais la haine de ce monstre, son envie féroce de tuer, mais plus profondément, en scrutant bien, je crus aussi apercevoir...

De l'amour ?

A ce moment, j'entendis un sifflement venant dans ma direction, puis il y eut une nouvelle explosion, dont le souffle obligea Harvest à reculer. Du nuage de feu surgit une ombre que je pris d'abord pour un autre monstre avant de me rendre compte qu'il s'agissait d'un humain déguisé en chauve-souris.

« Vous... vous êtes Batman ! Maman m'a parlé de vous. »

Mais pas le temps pour les politesses, il fallait nous enfuir au plus vite. Et entre suivre un inconnu qui m'a sauvé la vie et rester pour me faire tuer par un monstre végétal, le choix fut rapide. Sans compter qu'il me promettait de revoir maman. Du coup, je montai avec lui, tata Harley et Chainsaw dans sa voiture, et nous filâmes en quatrième vitesse pour échapper à la mort.

Nous roulâmes pendant plusieurs minutes, le silence planant dans la voiture, jusqu'à arriver dans une cachette secrète, visiblement située sous terre. A l'intérieur se trouvait tout un tas de gadgets dont la seule apparence me dépassait déjà intellectuellement, et notre hôte n'était pas vraiment du genre bavard, du coup impossible de savoir ce qu'il préparait. Mais il n'était pas question que je reste en retrait. C'était de ma maman qu'il s'agissait, et s'il y avait ne serait-ce qu'une petite chose à faire, je voulais le faire.

« Monsieur Batman... ma maman m'a dit que vous étiez casse-pieds, et que vous l'empêchiez tout le temps de rendre la Terre à la nature. Mais elle disait aussi que vous étiez aussi un grand héros et une personne de confiance. Alors, qu'allez vous faire pour la sauver, et comment puis-je vous aider ? »


Titre: Re : Réunion familiale [Kyli - Harleen Quinzel]
Posté par: Harleen Quinzel le Janvier 17, 2017, 09:33:45
Difficile d'échapper à ce monstre végétal, il était aussi increvable que gueule d'argile ! Pour paraître dégueulasse et repoussant, il l'était, comme Harvest, et aussi tenace il l'était car si Gueule d'Argile était doué pour jouer les caméléons, sous sa forme de boue, il était juste chiant ! Comme lui ! Même une grenade ne l'avait pas vaincu, au moins ça avait eu le don de le ralentir un peu mais peu importe qui s'y frottaient, personne n'arrivait à lui tenir tête. Que ce soit Harley, Chainsaw ou Kyli, Harvest arrivait aisément à les maîtriser. Face aux diverses attaques de l'homme plante, Harley était un peu sonné et donc, ne pouvait agir rapidement, quant à Chainsaw, elle tenta d'aider mais elle n'arrivait pas à se dégager des divers tentacules qui lui bloquait la route, elle les tranchait et ça revenait aussitôt !

L'aide qui leur tomba dessus était sortie de nulles parts, comme bien souvent mais le pire c'était quand même de le voir débouler ici. Elle pensait qu'il ne quittait jamais sa ville chérie à part quand Monsieur jouait les grands justiciers dans sa base dans l'espace avec ses petits copains de sa fameuse ligue. Néanmoins... vu qu'il avait aider Kyli à se libérer, elle ne dira rien de méchant sur sa venur mais si elle se retenait de sortir ses mauvaises blagues sur sa venue, le fait d'être enlevé par ce dernier, c'était une autre affaire !

« Hey soit plus doux avec les femmes Bat-nul ! »

Kyli sur un bras, Harley sur l'autre, Chainsaw avait, elle aussi grimper dans la voiture, c'est qu'elle comptait zigouiller la mauvaise herbe comme convenue puis cet endroit de plante a abimer la maison de sa mère ! Elle va gueuler si elle ne lui sert pas au moins la tête de ce dernier avec un joli ruban ! Puis... ce type avec son masque à pointe, c'est le père de l'autre rouquine ? Batgirl là ? Elle avait le droit de le zigouiller lui ? Un bref regard vers Harley lui confirma que non alors elle restait simplement assise dans cette drôle de caisse. Harley se taisait aussi, ménageant ses remarques car elle ne veut pas le reconnaître mais il les a sauvées. Une fois dans son repaire, elle se demandait combien de cachettes il avait le Batnaze ? Elle observait ses bidules en touchant sur certaines d'entre eux, sans les activer heureusement... pour le moment. Le plus étrange était qu'il connaissait apparemment Kyli et que cette petite voyait en lui un espoir. Pff, c'était d'un ridicule oui !

« Te fais pas d'illusion Kyli. Je t'ai juré de t'aider à la retrouver, lui, il va juste nous sortir son grand discours et faire les gros yeux si on ne l'écoute pas ! S'il voulait nous aider, il nous aurait aidé à nous débarrasser de l'autre bidule ! Et surtout on serait en route pour aller sauver Pamy ! »

Les bras serrés contre elle, elle lui lançait elle aussi les gros yeux en tapant du pied sur le sol. Qu'elle ai changé ou non, Batdébile restait quand même sa Némésis, combien de ses coups il avait gâché, combien de fois il lui était tombé dessus sans aucune raison alors qu'elle n'avait encore rien fait ? Elle n'allait pas lui pardonner aussi facilement. Elle ne savait pas encore comment sauver Pamy mais elle le fera, pour sûr !

« Crois pas que, sous prétexte que tu débarque de nul part comme ça avec tes gros joujoux, je vais tout te pardonner Batnul! Si tu veux nous aider à lui en foutre plein la gueule... bon, j'aurais préféré voir un autre débarquer pour nous aider mais je veux bien t'en laisser une part mais ne compte pas sur moi pour crier youpi et faire une croix sur tout ce qui s'était passé ! »

Ils n'étaient pas à Gotham mais ça restait Batman et Harley Quinn, évidemment que cela allait faire des étincelles si on parle d'alliance. Mais pour le moment, ils en étaient loin de faire équipe, elles ne savaient même pas encore pourquoi il était venue à elles comme et puis...

« Et puis comment tu connais Kyli d'abord ? V'là qu'en plus tu t'amuses à mater les petites filles, Batbizarre ?! »

Kyli avait l'air d'une ado, proche d'une jeune femme mais comme pour Ivy, Kyli reste aux yeux d'Harley une petite pousse qu'elle ne perdait pas de temps pour aller enlacer et l'éloigner de ce type bien louche ! Chainsaw se fichait plus ou moins de leur bavardage, elle aussi touchant aux objets, ayant un faible pour ce qui était pointue et ferait surement mal une fois planté dans le corps. Hum... Elle pourrait trouver de quoi faire joujou par la suite ? Son arme fétiche était bien pratque mais parfois bruyant et trop exécutive... une arme plus légère et plus fine pourrait donner plus de plaisir ? Enfin bon, quand ils allaient devoir tuer quelqu'un à la fin ?


Titre: Re : Réunion familiale [Kyli - Harleen Quinzel]
Posté par: Poison Ivy le Janvier 19, 2017, 02:39:38
[HRP. – Conformément aux MP que je vous ai envoyé, je pars du principe, dans ma réponse, que Chainsaw n’est pas grimpée avec les autres dans la Batmobile.]



La voiture roulait rapidement, Batman s’aidant d’un écran artificiel généré par des caméras pointant à l’avant, et qui fournissaient une vue excellente et complète, le tout en étant une vue assistée et améliorée par ordinateur. Mine de rien, ce véhicule était un petit bijou de très haute technologie, bien plus qu’une simple voiture. Le Chevalier Noir écoutait Harley cacasser, la jeune femme oubliant visiblement leurs rares moments de rapprochement (http://img110.xooimage.com/files/2/2/b/jl-1024x579-516a356.png), tout en lui demandant ce qu’il faisait là, et comment il comptait aider Poison Ivy. Néanmoins, et comme à son habitude, Batman restait relativement muet, et préféra porter son attention sur Kyli.

« Ta mère a été capturée par l’homme qui l’a transformé en ce qu’elle est. Le Docteur Jason Woodrue. On l’appelle Plant Master, et il vient d’un autre univers, où il a été banni par les dryades qui peuplent cette dimension. C’est une créature redoutable, capable de commander aux plantes, et qui dispose de l’aide d’Harvest, comme vous avez pu le remarquer. »

Aucune réponse concrète n’avait été apportée, Batman se contentant de récapituler les évidences, tout en s’éloignant de la ville. Wayne Enterprises disposait naturellement d’une succursale à Seikusu, et Batman avait aussi, par l’intermédiaire de la Batman Incorporated, procédé à l’installation d’une véritable Bat-cave, en-dehors de la ville.

« Woodrue veut te capturer, Kyli, car tu es une Alraune exceptionnelle, disposant d’une affinité naturelle accrue avec le Green. Il souhaite t’utiliser pour prendre le contrôle du Green, s’emparer ensuite de ce monde, afin de le remodeler à son image, une utopie écologiste absolue impliquant l’extermination de l’humanité. »

Comme à son habitude, Batman avait ses sources, et les lançait au compte-gouttes, comme s’il soupesait avec attention chaque mot qu’il prononçait. Il était le Chevalier Noir, tout simplement.

« Je surveille Ivy depuis que je suis ici. J’ai été la voir quand j’ai appris qu’elle avait une fille. Ta mère... Ta mère a changé, Kyli. Je souhaite l’aider, mais, en l’état actuel des choses, elle est surtout un appât. La véritable cible, c’est toi, Kyli. »

Batman avait ralenti le rythme, s’enfonçant dans une route forestière isolée.

« Pour l’heure, il faut vous reposer. Harvest peut te pister grâce à ta connexion avec le Green, alors il faudra commencer par s’occuper de ça, puis retrouver Woodrue. Pour gérer ça, je vais devoir te mettre provisoirement dans une cage similaire à celle dans laquelle ta mère se mettait parfois, et qui permet de couper son lien avec ses plantes, par l’utilisation de spores et de gaz spéciaux. »

Le justicier édulcorait la vérité. Cette cage en question n’était autre que la prison de Poison Ivy à Arkham, une cellule spécialement pensée pour elle.

« Woodrue a des contacts à Seikusu, notamment une femme. Elle est la principale cible dont je dispose pour remonter jusqu’à lui... Holly Green (http://img110.xooimage.com/files/4/8/2/holly_green_0001-516a387.jpg). »

Devant lui, il y avait un mur, qui s’ouvrit rapidement, les laissant s’enfoncer dans un tunnel menant à la Bat-cave, au sein de l’une des falaises à proximité de Seikusu. Il tourna enfin son visage vers Harley, pour d’ultimes précisions :

« Tout ce que j’ai toujours voulu faire, Harley, c’est t’aider... »

Il rajouta alors, avec un léger sourire, aussi surprenant que moqueur, sur le coin des lèvres :

« Une femme qui embrasse si bien, je me dois quand même de l’aider... »


Titre: Re : Réunion familiale [Kyli - Harleen Quinzel]
Posté par: Kyli le Janvier 23, 2017, 02:50:52
J'étais morte d'inquiétude pour maman, et tout aide pour la sauver serait la bienvenue. Mais tata Harley n'aimait pas du tout Batman, et elle ne se priva pas de le dire à haute voix. Sans être contre l'aide qu'il nous apportait, elle semblait peu convaincue, limite méfiante à son égard. Elle m'enlaça tout en m'écartant de l'homme chauve-souris, inquiète de savoir comment il pouvait être au courant de mon existence. Il répondit d'abord en énonçant des évidences et des choses que l'on savait déjà, puis il m'expliqua pourquoi Jason voulait me capturer.

« Mais… mais c'est horrible ! »

Le Green était la force qui commandait à tout le monde végétal. C'était grâce à mon affinité avec cette force que je pouvais commander aux plantes. Si ce monstre utilisait mon pouvoir à ses fins diaboliques, toute la nature en serait marquée à jamais.

« Il faut à tout prix l'empêcher ! Mais… s'il fait du mal à maman… »

Jusqu'où une fille peut-elle aller pour aider sa mère ? Heureusement, Batman semblait avoir un plan. La première étape consistait à m'isoler du Green pour empêcher Harvest de me retrouver. Mais sa solution de me mettre en cage ne m'enthousiasma pas du tout, et mit en colère l'arlequin.

« Je… je ne suis pas sûre. Est ce qu'il n'y a pas un autre moyen ? »

Les arguments du héros furent très convaincants. Et si c'était la seule chose que j'avais à faire pour aider maman, alors il n'y avait pas à hésiter.

« D'accord, je vais le faire. Mais promettez moi que vous ferez tout ce que vous pouvez pour aider ma maman. Je… »

De petites larmes apparurent aux coins de mes yeux.

« Je ne peux pas vivre sans elle. »

Je ne le savais pas à ce moment, mais cet homme me comprenait mieux que je ne l'imaginais. Nous traversâmes tous les trois un long tunnel menant à sa Bat-cave et, en chemin, j'appris que lui et tata Harley s'étaient embrassés.

« Oh, c'est vrai ? Tu l'as déjà embrassé tata ? »

J'avais du mal à y croire. Pour moi, un baiser était avant tout une preuve d'amour, et quand on voyait l'hostilité que l'arlequin dégageait envers cet homme, impossible d'y voir la moindre forme d'amour.

Une fois arrivés près de cette cage spéciale, Batman ouvrit la porte et m'invita poliment à entrer.

« Euh… avant d'y aller, est ce que je pourrais juste… avoir une couverture s'il vous plaît ? »

Je courais dehors depuis des heures, avec juste mes sous-vêtements sur le dos, une couette bien chaude n'aurait pas été de refus pour pouvoir au moins m'installer confortablement. Heureusement, le chevalier noir semblait avoir tout ce qui lui fallait sous la main. Il m'apporta de quoi tenir pendant quelques heures dans cette cage : nourriture, boissons, couvertures et vêtements. Je fis un gros câlin à tata Harley, puis j'entrai dans la cage, et il referma la porte. A ce moment, j'eus l'impression qu'on m'avait enlevé une part de moi-même. Plus aucun bruit de vie, plus aucune mélodie de la nature, juste le silence… Angoissée, je me repliai sur moi-même, emmitouflée dans la couverture, ne parvenant à garder mon calme qu'en me répétant une seule phrase dans ma tête.

Ils vont sauver maman… Ils vont sauver maman… Ils vont sauver maman…


Titre: Re : Réunion familiale [Kyli - Harleen Quinzel]
Posté par: Harleen Quinzel le Mars 02, 2017, 06:52:35
C'est la meilleure, sauvé par son pire ennemi ! C'était évident qu'elle n'aimait pas la chauve-souris, qui est-ce qui est venue gâcher tous ses coups, même les meilleurs avec ou sans le Joker ou Ivy ? Qui lui a coller bien des coups au visage ou sur le corps pour la stopper ? Ne dit-on pas que l'on peut frapper une femme avec une fleur, un truc du genre ? Bah des poings, ce n'est pas des fleurs bat-naze ! Originaire du mauvais côté de la loi de Gotham, c'est normal qu'elle ne pouvait pas l'encadrer, tous ceux comme elle n'aiment pas ce type. Son aide était bien tombé cette fois-ci mais ce n'est pas pour autant qu'elle va tirer un trait sur tout ce qu'ils ont traverser à Gotham. Le chevalier noir exposait l'évidence, le but de ce salaud qui a pris sa Pamy-chérie, si cela ne la concernait pas trop – cette histoire de Green... - elle savait que cela était importante pour Pamy et Kyli donc elle fera un effort pour réussir à empêcher ce salopard d'avoir acces à ça. Harley était plutôt calme dans les explications mais quand il évoqua la prison comme une cage, Harley n'en pouvait plus !

« Dit la vérité, c'est pas une cage, c'est une prison dans laquelle t'adorais l'enfermer !!! »

Elle aussi y avait le droit mais sa cellule était plus classique vu qu'elle n'avait pas de super pouvoir. Elle serrait Kyli contre elle, on disait le Joker fou mais là, elle voyait ce bouffon en lui. En vérité, c'était pour le bien de la petite mais elle voyait quand même le mal dedans. Si sa connerie échoue, elle sera la proie facile d'une saloperie de tas de fumier qui lui cours après. Voilà pourquoi elle n'avait pas confiance ! Kyli avait fini par accepter quand même, Harley ne pu empêcher un regard inquiet vers elle. Elle ne savait pas où se placer... c'était pour son bien mais l'enfermer dans une cage comme un animal... elle n'aidait pas cette idée mais que pouvait-elle faire ? Ses attaques étaient inutiles face à ce taré d'Harveest alors que faire ?! Si Harley pouvait se calmer très vite, elle pouvait aussi s'enever très vite, surtout quand Bat-débile évoqua un baiser.

Rien à foutre de l'éducation de Kyli, elle brandissait son majeur en déformant son visage de colère !

« Tu le vois celui-là ?! Bien là ou je pense !!! »

Oui, il n'avait pas menti mais on fait toutes des erreurs dans la vie. Elle ne voulait pas se souvenir de ce genre de choses, surtout depuis qu'elle était au Japon, les seules choses qu'elle voulait bien se souvenir étaient ses souvenirs en compagnie d'Ivy, puis parfois de Selina lors de leurs virées entre filles mais rien de plus. Et la venue du type en noir n'aidait pas à ne pas se souvenir du reste... Face à la cellule de Kyli, Harley la gardait contre elle, trouvant cela triste, surtout quand elle demanda une couverture. Elle avait l'impression d'être un de ses connards abandonnant son chien sur le bord de la route. Ça lui brisait le cœur ! Elle posa un genou à terre pour la prendre dans ses bras, elle ne savait pas si elle l'avait gardé une poignée de secondes ou de minutes, mais elle ne la lâchait pas. Elle ne finit toutefois pas lui baiser le front en lui caressant la joue, lui promettant qu'elle allait ramener Ivy.

Elle se retourna quelque fois vers elle avant de partir, le cœur lourd de tristesse, une main sur son cœur... Elle ne devait pas y penser et se concentrer sur le sauvetage de Pamy. Cela dit, maintenant éloignée, elle pouvait mettre au point une petite chose avec Bat-nul.

« Toi, je t'interdis de lui parler de ce genre de connerie ! Comment tu veux qu'on éduque bien notre petite si elle me prend pour une salope qui embrasse son pire ennemi, hein ?! Salope et traite, plutôt crevé ! »

Oui, notre petite. Nièce ou plus que ça, elle voyait Kyi comme un personnage important dans sa vie, autant que Pamy. Harley avait cette faculté parfois à paraître bi-polaire, tantôt calinoux, tantôt ours enragé. C'était aussi ce qui faisait son charme mais voilà, si elle accepte son aide, ce n'est que pour sauver Ivy, ce nul doit avoir un ou deux gadgets à sa ceinture pour les aider, il a bien affronté des menaces pires que ça comme Darkseid ou autres menaces venues d'un autre monde alors il devait avoir de la ressource le Bat-riche !

« Bon, rassure-moi, tu veux. Tu sais où ils se trouvent ? Ta des bidules pour lui en foutre plein la gueule alors qu'il se croit invulnérable ? »

Surtout cette partie là qui l'intéresse, si elle peut passer sa colère sur sa petite gueule de con, elle pourrait pardonner à ce Bat-zéro d'être venue comme ça. Oh merde ! Elle a oublié Chainsaw là-bas... Bah, soit elle va lui en vouloir à mort d'avoir abîmé sa « maison », soit elle est en train de chercher à faire un peu de jardinage... si ce n'est les deux.


Titre: Re : Réunion familiale [Kyli - Harleen Quinzel]
Posté par: Poison Ivy le Mars 05, 2017, 06:38:54
Les multiples provocations d’Harley semblaient rebondir sur les épaules du Chevalier Noir. Le sombre justicier avait été contraint de mettre Kyli dans une cage en verre, coupant sa connexion au Green, le temps de trouver un meilleur moyen de lui permettre d’avancer librement. Sur ce point, l’homme n’avait pas encore abattu toutes ses cartes. Tandis qu’Harley le questionnait sur la suite des opérations, Batman restait silencieux, et rejoignit la partie centrale de cette grotte spéciale, abritant un Bat-ordinateur (http://img110.xooimage.com/files/3/6/9/bao_batcomputer_batcave-51c295f.jpg), ensemble impressionnant d’écrans et d’appareils, qui bourdonnaient sur place. Batman s’installa devant le clavier, et pianota sur ce dernier pendant quelques instants.

Sans se retourner vers Harley, il lâcha une seule précision :

« Ne touche à rien. »

On pouvait voir le caractère récent de l’installation, car il y avait encore plusieurs séries de cartons abritant du matériel. Rien à voir avec la Bat-cave de Gotham, c’était vraiment une structure secondaire, qu’il avait réaménagé depuis que l’homme s’était intéressé à Seikusu. Il continua à pianoter sur son clavier, et se déplaça sur la droite, rejoignant un autre clavier.

« Ivy m’a déjà parlé de sa fille. »

Il appuya sur un autre bouton, et un écran s’alluma, montrant Pamela. Elle était là, dans son salon, et s’adressait devant une caméra.

« Je sais que tu me surveilles, Batman, et je sais que tu verras cette vidéo. Je... Je ne suis plus la même, Batman, mais ça, je suppose que tu le savais déjà. Autrement, tu serais venu m’arrêter. J’ai une fille, maintenant, Batman, et je tiens à elle comme à la prunelle de mes yeux. Elle est liée à la Nature d’une manière encore plus importante que ce que je n’aurais jamais pu imaginer, et c’est pour ça que je t’envoie cette vidéo... Ainsi que des analyses, et mes recherches. Je... Je ne peux pas y arriver, je tiens trop à elle pour ça, mais toi, je sais que tu pourras poursuivre mes travaux. »

Batman continuait à pianoter, tandis que Pamela, nerveuse, se pinçait les lèvres. Harley pouvait reconnaître les lieux, il s’agissait de son salon, et elle était assise sur le fauteuil, tournant parfois la tête, comme si elle craignait que quiconque ne l’entende.

« Son don est merveilleux, et je sais qu’il attirera des convoitises. Voilà pourquoi je cherche... Un moyen de la protéger. Une solution qui permet de couper temporairement sa connexion avec la Flore. Je me suis fait des ennemis, Batman, des ennemis au moins autant pénibles que toi, si ce n’est qu’eux n’ont aucun scrupule. Toi... Toi, j’ai appris à savoir comment tu fonctionnais, et à comprendre ton code d’honneur. On m’a utilisé, on m’a manipulé, et je refuse qu’une telle chose arrive à ma fille. Voilà pourquoi je te demande d’améliorer mes recherches. Si jamais... Si jamais le pire devait arriver, il faut offrir à ma fille la chance de mener une vie normale. »

La vidéo se termina ainsi, et Batman retrouva enfin la parole :

« J’ai synthétisé une solution liquide du gaz qui circule dans la cage de Kyli. Elle est encore expérimentale, et je n’ai pu la perfectionner qu’avec la bénédiction d’Ivy. Si on la lui inocule, elle pourra sortir de sa cage. »

Batman n’était pas un monstre, quelqu’un qui prenait plaisir à enfermer une innocente petite fille dans une cage. Sur un écran, on pouvait voir la progression du sérum. Revenant à un autre sujet, il appuya sur un bouton, et une image apparut, montrant la devanture d’un night-club.

« Holly Green dispose d’un établissement BDSM à Seikusu. Elle est ma seule piste pour remonter la trace de Woodrue. Holly est la complice de Woodrue, et je suis convaincu que c’est grâce à elle qu’il a pu venir ici.. »

Laissant planer quelques secondes, il reprit ensuite :

« Il faut s’y rendre, et on ne peut pas emmener Kyli, cela va de soi. »



Dans sa cage, Kyli était seule. Elle aurait pu désespérer, et chercher en vain à s’endormir, quand des bruits de pas se firent entendre.

« Alors, c’est toi, la mini plante verte ? Pas mal, je dois dire. »

Une silhouette apparut soudain devant elle, tombant à même le sol. Un jeune homme avec une capuche se tenait devant elle, et l’abattit en souriant, portant fièrement une tenue bariolée rouge avec une cape noire et des gants verts. Il était toutefois assez petit, encore plus petit même que Kyli, ce qui ne l’empêchait pas d’arborer sur son visage un sourire prétentieux et une lueur fière.

Damian Wayne (http://img110.xooimage.com/files/8/9/9/teentitans2-51c2a1b.jpg) se tenait devant elle.

« Je suis Robin, plante verte ! Et toi, tu es la fille d’Ivy, c’est ça ? Mouais, si on veut... Je tenais à te dire que je t’ai à l’œil, ma cocotte ! Tous tes charmes et tes subterfuges ne m’attendriront pas, tiens-le toi pour dit ! »

Damian posa fièrement ses mains sur ses hanches, tout en écartant les jambes, comme pour montrer qu’il contrôlait la situation, et qu’il était là pour s’occuper d’elle.


Titre: Re : Réunion familiale [Kyli - Harleen Quinzel]
Posté par: Kyli le Mars 10, 2017, 08:56:27
Dans ma cage de verre, je me sentais plus seule que je ne l'avais jamais été. Partout ou j'allais, j'entendais les merveilleuses mélodies de la nature. Et quand j'avais besoin de contact, maman était toujours là. Mais maintenant, j'étais vraiment toute seule : pas de maman, pas de flore, mon contact avec le Green rompu… Pour la première fois de ma vie, j'avais l'impression d'être abandonnée. Mais je devais l'endurer pour que Batman et tata Harley puissent sauver Ivy. En plus, je n'étais pas si mal installée : vêtements chauds, couvertures, à boire et à manger… ça aurait pu être pire.

Après quelques minutes qui me semblèrent durer des heures, cherchant le sommeil sans parvenir à la trouver, quelqu'un vint me voir dans ma boîte : un garçon qui devait avoir à peu près mon âge, mais plus petit que moi en taille, vêtu d'un costume de super-héros noir, rouge et vert.

« Je suis Robin, plante verte ! Et toi, tu es la fille d’Ivy, c’est ça ? Mouais, si on veut... Je tenais à te dire que je t’ai à l’œil, ma cocotte ! Tous tes charmes et tes subterfuges ne m’attendriront pas, tiens-le toi pour dit ! »

Je restai un instant à le regarder, à l'observer sous toutes les coutures, puis je lui répondis.

« Ne m'appelle pas ''plante verte''. J'ai un nom, je m'appelle Kyli. Et je n'ai pas l'intention de te charmer. De toute façon, même si je voulais, je ne peux pas, cette cage bloque mes pouvoirs. »

Ce garçon resta devant moi, avec son sourire prétentieux et ses airs supérieurs. J'eus envie de lui dire de partir, mais un peu de compagnie n'était pas de refus en ces moments difficiles.

« Alors c'est toi l'acolyte de Batman ? Tu veux bien me parler un peu de lui ? »

J'avais quand même un peu de mal à croire qu'un seul homme allait pouvoir vaincre Jason Woodrue et ce monstre d'Harvest.

« Maman m'a dit que c'est un grand héros, mais les gens qui nous en veulent sont vraiment très dangereux. Je ne sais pas s'il pourra faire la différence à lui seul. Et… ne le prends pas mal, mais je doute que tu lui sois d'une grande aide. »

Apparemment, ce Robin était assez fier, et jouer sur son ego était assez drôle. Il s'énerva en réponse à mes paroles, ce qui me fit doucement rire.

« Désolée si je t'ai vexé. Ce que je voulais dire, c'est que Jason et Harvest sont des monstres qui ont dépassés le stade d'être humain. Pour les vaincre, il faut être vraiment très fort. »


Titre: Re : Réunion familiale [Kyli - Harleen Quinzel]
Posté par: Harleen Quinzel le Avril 11, 2017, 06:31:03
Non mais pour qui il se prenait lui ! Il essayait de lui mettre la honte devant Kyli puis ça ? Non mais sérieux quoi ! Harley avait du mal à se dire qu'elle allait l'avoir comme allier, combien de fois elle a essayé de lui faire sa fête à celui-là ? Mais bon, ils ont un ennemi en commun après tout. En arrivant dans sa nouvelle bat-cave, il avait bien précisé de ne rien toucher, ceux à quoi elle répondait en tirant la langue dans son dos ! Elle y touche si elle veut d'abord ! Avec son doigt ou son maillet, elle va voir si elle ne peut pas y toucher ! Sauf que quand le message de Pamela s'afficha, là, elle était calme et concentrée. Elle regardait attentivement, murmurant un « Pamy... » prouvant que la folle tenait à sa petite rose. Que Pamela vienne demander l'aide de Bat-nul, c'est qu'elle tenait vraiment à sa petite Kyli, c'était indéniable. Une main sur le cœur, elle soupira une fois la vidéo finie.

« Bon, allons tabasser cette saleté de connard ! Il aime les plantes alors on va lui faire bouffer les pissenlits par la racine ! »

Sauf que Batman avait toujours un coup d'avance puisqu'il savait déjà où il se cachait. Enfin, ça restait sa seule piste, pas sûre qu'il y soit. Cela ne coûtait rien de vérifier, c'était leur seule piste après tout.

« Bon ok mais rassure moi, quand tu dis qu'on y vas, c'est directement pour le trouver, pas pour se faufiler au milieu des invités quand même ? »

Harley croisait des bras en regardant Batman de travers, dans sa tenue toute noire et moulante, il était déjà prêt pour aller là-dedans mais pas elle. Ce n'était pas son délire toute ça, sauf avec Pamy et comme elle n'était pas là. Puis vu la situation, ce genre de pensée, ce n'était pas dans le même sens. Dans le genre sodomie, elle se voyait bien enfoncer une batte de base-ball dans le cul de ce connard qui venait d'enlever Pamy mais une vraie sodomie, elle y pensait même pas.

« Toi qui as le don de tomber comme un cheveu sur la soupe, dis-moi qu'on va le faire chier à débarquer comme ça ? J'ai bien envie de lui faire compter ses dents. Combien vont tomber, combien vont rester dans sa bouche, les paris sont ouverts ! »

Harley était prête à se castagner, comme toujours après tout.


Titre: Re : Réunion familiale [Kyli - Harleen Quinzel]
Posté par: Poison Ivy le Avril 13, 2017, 12:16:54
Damian Wayne était le fils de Bruce Wayne et de Talia al Ghul. Il avait grandi pendant des années sous la férule de Talia, sans que son père biologique ne soit au courant de son existence, afin de devenir un membre d’exception de la Ligue des Assassins. Talia avait fini par l’envoyer à Gotham City, afin que son père apprenne son existence, mais aussi afin que Damian termine son voyage initiatique. Au bout du compte, Damian avait été adopté par Bruce, et avait, peu à peu, changé. Avant, Damian était violent, colérique, n’accordant aucun respect à la vie humaine, suivant les préceptes pervers et extrêmes de la Ligue des Assassins. Bruce avait dû refaire son éducation. Ensuite, Damian avait été tué par sa mère, ce qui était, sans aucun doute, l’un des épisodes les plus douloureux que Batman ait eu à vivre. Il pouvait donc tout à fait comprendre que Poison Ivy ait choisi de se tourner vers lui, car, pour récupérer son enfant, Bruce avait été jusqu’à se rendre à Apokolips, défiant Darkseid en personne, tout en se dressant contre ses camarades de la Justice League.

Pour l’heure, Damian fronça les sourcils quand Kyli fit mine de ne pas le connaître, et indiqua que ses pouvoirs étaient neutralisés.

« Je suis sûr qu’ils doivent encore fonctionner inconsciemment ! » grogna-t-il.

C’était presque à croire que la vision de Kyli le troublait. Il fallait bien admettre qu’elle était plutôt belle ! Mais Damian n’était pas là pour ça, et, si ça ne venait pas de Kyli, alors ça devait sûrement venir des phéromones qu’elle avait laissé en entrant dans cette cage de protection. Et puis, quand bien même, Père n’aurait jamais dû les laisser entrer. Harley Quinn ? La fille de Poison Ivy ?! Son père se ramollissait, surtout que cette fille alla jusqu’à dire qu’il ne serait « pas d’une grande aide ».

« Hey ! s’énerva-t-il. Je suis la nouvelle génération, okay ? La relève, le futur Batman ! Père se fait vieux, c’est moi qui veille sur lui ! Je suis rapide, agile, et bien plus fort que ce que tu peux imaginer... Plante-verte ! »

Kyli expliqua ensuite qu’il fallait être très fort pour lutter contre Woodrue et Harvest, et Damian haussa les épaules, toujours aussi prétentieux.

« J’ai été formé par la Ligue des Assassins, petite, ce n’est pas un vieux bouc décati et une plante carnivore qui vont me faire peur. »

Damian se mit à sourire à nouveau, et marcha un peu.

« Tu tiens à ta maman, non ? Ne t’inquiète pas, on est sur le coup, on va la retrouver ! Et, dès qu’on trouvera un moyen de te protéger d’Harvest, tu pourras sortir de ta cage. »

Il fronça alors les sourcils, en abordant un point sensible :

« Mais... Qu’est-ce que tu sais du passé de ta mère, au juste ? »



Le Black Club était un établissement situé dans le quartier de la Toussaint. Méconnaissable de l’extérieur, il n’était accessible que par une porte d’entrée le long d’une rue. Pas de panneaux, ni de néons flamboyants. Ce genre de club misait sur la discrétion pour ne pas choquer la moralité publique. Depuis un toit en face, une silhouette sombre indiqua à une silhouette rouge et noire de se cramponner à lui.

Batman s’élança alors en avant en compagnie d’Harley Quinn, et déploya ses ailes, puis se laissa planer, et déploya ensuite son Baty-grappin, le fichant sur le toit du Black Club, pour atterrir à son sommet.

« Le club est en-dessous. »

Une simple évidence. Il s’approcha d’une fenêtre, et l’ouvrit rapidement, puis atterrit dans les combles. Pas de musique tonitruante venant de sous les lattes, mais un club enfumé, avec des cages suspendues dans les airs, des tonalités rouges et sombres. On était loin des grands clubs de luxe qu’il y avait dans les villes huppées, c’était un club de quartier, avec un bar.

Le duo s’aventurait à travers le grenier, vers un escalier au fond. Au-dessus de la salle principale du club, il y avait en effet une série de chambres et de pièces. Avec un peu de chance, Holly Green se trouverait justement dans l’une d’elles...


Titre: Re : Réunion familiale [Kyli - Harleen Quinzel]
Posté par: Kyli le Avril 19, 2017, 09:55:27
Enfermée dans cette cage, je crus que le temps allait me sembler affreusement long, heureusement quelqu'un vint pour me distraire : Robin, l'acolyte de Batman, sûrement ici pour me surveiller. En quelques minutes, j'arrivai déjà à cerner certains points sensibles de la personnalité de ce garçon : c'était quelqu'un de fier, convaincu d'être exceptionnel, et dont l’ego était manipulable. Déjà, rien qu'en évoquant la possibilité qu'il ne serait pas à la hauteur contre Jason et Harvest, il s'emballa en me rétorquant que c'était un grand héros, qu'il veillait sur son père et qu'il n'avait pas peur de nos ennemis.

« Tu devrais pourtant. Ce sont des monstres, et leur pouvoir est au-delà de ta compréhension étriquée du monde végétal. »

Chaque attaque à l'encontre de son ego et de ses capacités était un bon moyen de le mettre hors de ses gonds, et je ne pouvais pas nier que le manipuler de la sorte était plutôt amusant. Je n'avais pas l'intention de le mettre vraiment en colère, je voulais juste le pousser un peu hors de ses retranchements pour voir à qui j'avais vraiment à faire.

« Oh, et encore une chose : arrête de m'appeler ''plante verte''. Ma mère m'a donnée un nom, ce n'est pas pour rien. »

Il avait beau être prétentieux, Robin fit quand même des efforts pour me rassurer, en disant qu'on allait vite trouver un moyen de sauver maman, et que je pourrais bientôt sortir de cette boîte.

« Merci... c'est gentil. »

Il m'interrogea ensuite sur ce que savais du passé de ma mère.

« Euh... pas grand chose en fait. Elle m'a dit que, avant de venir vivre à Seikusu, elle habitait une grande ville très polluée appelée Gotham City, et que c'est dans cette ville qu'elle a appris à commander aux plantes. A part ça... »

Impossible de me douter à ce moment-là que maman avait fait bien plus que s'éveiller à ses pouvoirs quand elle était à Gotham. Robin continua à me parler tout en faisant les cent pas devant la porte de ma cellule, en recommençant à m'appeler ''plante verte'', ce qui me tapa rapidement sur les nerfs.

« Appelle moi encore ''plante verte'' une seule fois et tu vas le regretter. »

Évidemment, il répondit à la provocation et, fatiguée d'argumenter et de me fâcher, ne pouvant utiliser mes pouvoirs pour lui faire fermer son clapet, je décidai d'utiliser la seule arme qui marche contre tous les hommes : stimuler leurs instincts d'animaux. Je retirai les vêtements que Batman m'avait prêtés, me laissant en sous-vêtements à la vue de Robin.

« Tu as encore envie de m'appeler ''plante verte'' maintenant ? »

Sur le coup, je pensais que ce geste aurait l'effet d'un répulsif, que Robin serait trop embarassé de me voir ainsi pour oser continuer. Mais il restait un garçon, qui plus est quelqu'un que je supposais proche de moi en âge, peut-être que ma tentative n'aurait pas exactement l'effet escompté.


Titre: Re : Réunion familiale [Kyli - Harleen Quinzel]
Posté par: Harleen Quinzel le Juin 01, 2017, 07:57:28
Pamela ne sera pas sauvé directement, ce serait trop facile qu'une fois dedans, la première porte de passé mène directement à la belle rouquine qui n'attendait qu'eux. Mais pourquoi pas ? C'était tellement cliché de voir le grand méchant entre l'otage et les sauveurs, pourquoi ne pas changer les habitudes ? Harley observait avec Batman le bâtiment mais attendre et entrer en douce, ce n'était pas son genre. Si Batman aimait ça, qu'il demande à Selina de l'accompagner. Harley, elle serait du genre à toquer à la porte bien gentiment. Avec son gros maillet ! Ou de faire sauter la porte, ça avait aussi son charme bien qu'un peu vieux jeu. En tout cas, si Pamela ne serait pas en danger, elle aurait déjà fait un doigt d'honneur à la chauve pourrie avant de jouer elle-même les justicières. Qui sait, dans un autre univers, elle aurait pu s'allier avec lui pour lutter contre un méchant et dictateur Superman ? Pourquoi pas après tout ?

Accrochée à lui, elle arriva sur le toit avec lui pour y entrer le plus discrètement possible. Ce club n'était pas net, déjà le but n'était pas net pour Harley, quitte à faire mumuse bizarrement, autant le faire dans un coin en privée, pas entouré de pervers derrière chaque porte. Passant à l'étage en dessous, il fallait trouver la bonne porte pour voir si la belle plante ne se trouvait pas derrière l'une d'elles ? Mais comment faire ? Frapper gentiment ? Ils étaient loin d'avoir l'air de faire partie du room service ! Puis y en a pas ici. Heureusement, les salles ici devaient être insonorisé pour ne pas embêter leur voisin de chambre. Dans le couloir déjà, la musique restait assourdissante alors dedans, ça devait être pire. Si Harley n'avait pas son maillet sur elle – trop encombrant puis ce ne serait pas terrible contre leur adversaire – elle avait plutôt deux pistolets. Ce n'est pas ça qui allait les vaincre mais au moins ça fonctionnerait un peu mieux que son maillet.

« Quitte à venir aider Pam, t'aurais pu amener Swampy ? Il doit bien l'aimer Pamy vu qu'elle s'occupe des plantes ? »

Demander à Swamp Things de venir ? Lui qui a juré de protéger la sève ? Il aurait accepté de venir aider à libérer Pamela ? Personnellement, elle l'ignorait mais plus il y aura d'aide et mieux ce sera. Swampy contre Harvest et eux contre l'autre débile, ça l'aurait fait non ? En tout cas, il fallait voir si la chance était de leur côté, première porte... Harley donna un grand coup de pied pour fracasser le poignet, mettant en joue ses armes mais... mauvaise pioche. Ha oui, elle ne connaissait pas le mort Discrétion...

« Han c'est pas vrai ça... le gros méchant qui n'a pas été sage c'est passer de mode les gars. Demander à vos femmes de vous passer Cinquante nuance de Grey ! »

Oui, un couple avec un type légèrement en surpoids attaché et fouetté par une svelte beauté tout en latex noir, ça avait un goût de réchauffer. Harley passait donc à la seconde porte, laissant le couple... stupéfait. Nouvelle mise en scène ou folle de passage ? Chercher pas, c'est la seconde option. Seconde porte, cheval de bois, troisième porte, beurk ! Il y avait un type, les fesses à l'air qui se faisait piquer les fesses par plusieurs piques ! On dirait qu'il avait deux hérissons à la place des fesses ! En tout cas les portes tombaient mais il y avait aucune rouquine derrière.

« Grrr, toi qui a toujours tout à ta ceinture, ta pas un détecteur de Qui-est-ce ? Tu dis rouquine et pouf, ta un bat-radar qui indique toutes les rouquines du coin ? »

Non car même si elle s'en fiche, elle va coûter cher à ce club si ça continue et plus elle va défoncer de porte et plus les chances de se faire repérer seront grande. Mais si elle voit un sale type qui chercher à fuir, elle va d'abord lui tirer dans les genoux pour voir s'il ne gardait pas sa petite plante verte ? Si c'est le cas, il va avoir mal et si ce n'est pas le cas... bah pourquoi il s'enfuit !? Quand on est innocent, on ne s'enfuit pas !


Titre: Re : Réunion familiale [Kyli - Harleen Quinzel]
Posté par: Poison Ivy le Juin 04, 2017, 02:58:24
DAMIAN WAYNE

Damian était un jeune homme au passé mouvementé. Fils de Bruce Wayne et de Talia al’Ghul, il avait été élevé par sa mère, non pas pour être un fils, mais une arme, et, surtout, un moyen de piéger Bruce, de le ramener auprès de la Ligue des Assassins. Damian était un plan conjoint de Talia et de son père, Ras, et, pendant ces premières années d’existence, Damian avait été élevé avec l’idée qu’il était spécial. Un disciple surdoué, qui n’avait appris que le combat. Quand elle l’avait estimé prêt, Talia avait envoyé Damian à Gotham City, où il avait rencontré son père. Quand Bruce avait connu Damian, le jeune homme était un tueur-né, qui voulait aider Batman à nettoyer la ville des criminels la peuplant… En les tuant. Son absence d’empathie avait été à l’époque un vrai problème, et il avait fallu de nombreux mois pour qu’il apprenne à se contrôler.

Batman avait fait de lui son nouveau Robin parce qu’il n’avait eu aucune autre option. Initialement, il avait voulu lui donner une éducation normale, mais, quand il avait compris que Damian n’aurait jamais une éducation normale, il avait choisi de le former. Ne pouvant pas lui enlever les années d’entraînement qu’il avait eu auprès de la Ligue des Assassins, Batman avait tenu à le sauver. Depuis lors, Damian avait mûri. Il avait grandi, et avait vécu des épreuves insupportables. Sa propre mère avait utilisé son ADN pour créer des clones de Damian, ainsi que le virus du Man-Bat pour former une horde de monstres chauve-souris afin d’attaquer la ville. Si Batman avait pu la stopper, Damian avait malheureusement été tué, et, pour le ramener à la vie, Bruce avait été jusqu’à affronter Darkseid.

Maintenant, Damian continuait à le suivre, et, même s’il s’était calmé, il restait toujours un homme présomptueux et orgueilleux. Face à Kyli, il venait avec toute son assurance, convaincu que cette fille était aussi dangereuse que sa mère. Il ne comprenait pas pourquoi son père s’acoquinait à ces femmes. Sous leurs atouts, elles étaient des psychopathes, et, quand on savait ce que Poison Ivy avait voulu faire à Gotham… Autrement dit, Damian voulait la surveiller de près.

Dans son esprit, cette conversation n’était rien de plus qu’un interrogatoire. Kyli lui expliqua donc ne pas connaître le passé de sa mère, et, s’énervant devant le surnom que l’homme lui donnait, elle entreprit alors de se déshabiller.

« Hey, qu’est-ce que tu… ?! »

Robin se tut et écarquilla les yeux en voyant la femme dévoiler ses atours. Elle était presque nue, à l’exception de collants verts, et d’un soutien-gorge en forme de feuilles recouvrant sa belle poitrine, et d’une culotte, également végétale. Les joues de Damian se mirent à chauffer, et il serra nerveusement les poings.

« Tu… C’est de la provocation ! Rhabille-toi ! » s’énerva-t-il.

Mais la vénéneuse femme avait visiblement d’autres projets, et usa des leçons de sa mère sur son charme naturel. En la voyant se déhancher, Damian rougit encore plus. Le fait est que, quand il avait rejoint son père, l’homme sortait de l’enfance, et était un jeune adolescent… Mais il avait grandi depuis, suffisamment pour constater que, certains matins, il se réveillait en sueur, avec une érection difficile à réprimer. Bien sûr, Damian n’était pas idiot, il savait à quoi cela correspondait, mais n’aurait jamais cru pouvoir être aussi… Sensible.

Et là, ce corps, cette silhouette…

« Tu uses de tes spores sur moi ! Comment tu fais ? La pièce est hermétique, tu ne devrais pas… »

Non, il n’y avait aucune spore, mais elle était là, se rapprochant de la cage, le tentant. Grâce à ses contacts au sein des humains, Kyli savait que ces derniers étaient gênés à l’égard du sexe, mais ce n’était évidemment pas son cas, Mère l’ayant formé en ce sens. Confus, Damian se racla la gorge, peinant à regarder autre chose que le superbe corps de la femme.

La puberté, pour quelqu’un comme lui, si fier, et si soucieux de se contrôler, c’était réellement terrible !



BATMAN

Comme on pouvait s’y attendre, quand Harley évoqua l’aide du Swamp Thing, Batman resta silencieux. Cette conversation n’avait rien à voir avec leur problème, et il ne voyait donc pas l’intérêt de perdre son temps à lui répondre. De plus, le Chevalier Noir avait toujours eu des doutes sur le Swamp Thing et sur sa prétendue moralité. Choisir entre le Green et l’humanité donnait parfois lieu à des choix insolubles, et le Swamp Thing avait réagi en adoptant une politique de forte neutralité. Qu’Alec choisisse d’intervenir pour sauver Pamela restait donc fort peu probable.

En attendant, le duo s’avançait dans un long couloir, qui ressemblait à un couloir d’hôtel, avec de la moquette, et quelques lumières à basse intensité. Les portes en bois avaient quelques discrets numéros. La cible du justicier était le gérant du club, mais, assez rapidement, Harley décida de suivre son plan, et commença à défoncer les portes environnantes.

« Harley, non ! »

Mais trop tard ! L’ancienne compagne du Joker défonça les portes, avant de s’éloigner, laissant des clients surpris, et des hôtesses qui l’étaient tout autant. Le latex était de rigueur ici pour ces femmes, dont le corps disparaissait parfois totalement dans les courbures de cette texture noire et moulante. Batman finit par s’approcher d’Harley alors qu’elle allait défoncer une autre porte, et la saisit par les épaules, venant la plaquer contre le mur.

« Arrête ça, Ivy n’est pas ici ! Tout ce que tu vas faire, c’est… »

Il n’eut pas le temps de poursuivre que des bruits de pas précipités se firent entendre. Tournant la tête vers le fond du couloir, Batman vit deux hommes armés en costume et en lunettes noires approcher. Ils brandirent des pistolets vers eux, et Batman réagit rapidement, lançant deux Batarangs qui frappèrent les pistolets. L’homme bondit ensuite vers eux, avec une rapidité impressionnante, et envoya son genou dans le ventre de l’un des tueurs.

Le second tenta de l’attaquer avec son poing, cherchant à lui faire un uppercut, mais le Chevalier Noir esquiva rapidement, et l’assomma en quelques coups.

« Il y en a d’autres qui vont venir… »

Autrement dit, ils allaient devoir se dépêcher de traverser ce club, afin d’en trouver la dirigeante !


Titre: Re : Réunion familiale [Kyli - Harleen Quinzel]
Posté par: Kyli le Juin 05, 2017, 05:57:40
Mon action soudaine eut exactement l'effet que j'escomptai sur Damian : gêné de me voir en sous-vêtements, il se retrouva sans voix en m'observant. Sauf que j'espérais qu'il allait aussi détourner les yeux. Au lieu de ça, il se contenta de me fixer avec ses grands yeux, me demandant avec insistance de me rhabiller.

« Désolé, mais je n'ai pas très envie. Si je dois me faire mettre en boîte pour ma propre sécurité, alors j'ai le droit de me mettre à l'aise. »

La seule chose qui assurait encore ma pudeur était une paire de sous-vêtements végétaux couvrant mes endroits intimes et une paire de collants verts. Ils étaient restés en place malgré la coupure de mon lien avec le Green, mais je ne pouvais plus leur ordonner de disparaître. Au moins, Robin n'avait pas à craindre que j'aille plus loin que je ne l'avais déjà été dans la mise à nu. Mais puisque maintenant j'avais l'ascendant sur lui, je pouvais bien m'amuser un peu. D'ailleurs, il était tellement gêné de me voir ainsi qu'il m'accusa d'utiliser mes spores sur lui. Je m'approchai de lui en me déhanchant, attirant toujours plus son regard, jusqu'à être collée contre la porte de la cage.

« Je ne peux pas utiliser mes pouvoirs sur toi, idiot. La cellule bloque mes pouvoirs pour ma sécurité, tu te rappelles ? Tu es juste comme tous les hommes : facilement impressionnable. »

Le temps que j'avais passé avec les humains m'avait appris qu'ils avaient une sorte de tabou par rapport au sexe, contrairement à moi, qui avait été éduqué par ma mère pour considérer le sexe comme une chose centrale dans ma vie. Du coup, c'était facile de les manipuler en utilisant leurs instincts bestiaux. Mais même si je trouvais très plaisant d'avoir le dessus sur Damian, je ne pouvais pas dire que la situation me réjouissait au plus haut point. J'avais beau avoir couché avec des tas de filles avant de me retrouver dans cette situation, c'était la première fois que je me retrouvais en petite tenue devant un garçon. Ce n'était pas non plus désagréable, mais je n'étais pas non plus aussi joyeuse que si j'avais eu une fille en face de moi. Au moins, maintenant, il fermait son clapet.

« Alors, tu as toujours envie de frimer maintenant ? »

Car il avait beau dire tout ce qu'il voulait, pour moi, il n'était qu'un adolescent frimeur face à deux monstres végétaux. J'avais confiance en Batman parce que maman m'avait dit que je le pouvais, mais lui... il fallait encore qu'il fasse ses preuves.

« Je t'aurais bien proposée de venir me montrer ta force en personne, mais cette porte doit rester fermée. Ordre de Batman. Tu es orgueilleux, mais pas au point de lui désobéir et de mettre ma vie en danger. »

Même si je disais ça, j'avais peur que, poussé par son besoin de contrôle, il ne décide d'aller contre les règles. Du coup, pour l'apaiser un peu, je décidai de me rhabiller entièrement.

« Tu ne m'appelles plus ''plante verte'', d'accord ? »

A mon avis, il avait compris la leçon.


Titre: Re : Réunion familiale [Kyli - Harleen Quinzel]
Posté par: Harleen Quinzel le Juillet 13, 2017, 07:34:08
Batman était trop gentil. Oh les sbires à qui il a briser des dents et des os ne seront pas d'accord avec Harley mais à quoi bon être fort si ce n'était que pour marcher sur la pointe des pieds. À Gotham, en voyant la silhouette de Batman, les criminels étaient prêt à dénoncer leur grand-mère pour éviter que le justicier ne lève le poing sur eux. Alors loin de sa ville, le Bat n'était pas encore si connu, toute cette mise en scène ? Tss, quand il venait les stopper avec le Joker – quand elle traînait avec – il ne prenait pas de précaution, il arrivait en fanfare, assommant tout les sbires – dont elle – et fin de la chanson. Alors que là... Elle s'attendait à mieux ! Alors désoler de prendre les devants ! Mais évidemment, sa méthode ne fut pas approuvée par Batman qui venait lui dire non, avant de voir des types armés débouler. Le justicier venait leur apprendre les bonnes manières à Gotham, calmant ainsi ses derniers.

« Si Ivy n'est pas là alors pourquoi on prend autant de précautions ?! Tu fait pas autant de manière quand tu déboules dans le club du Pingouin pourtant ! »

Et dieu sait que le nabot a souvent vu une ombre débouler à l'improviste pour le faire parler. Bref, si maintenant il faut se mettre à jouer de la batte, pas de soucis ! Harley avait une arme à feu pour se défendre mais à défaut de ne pas avoir son maillet, elle avait au moins une batte de base-ball, en bois, car le bois, c'est noble ! Le métal aussi mais... c'est moins prestige ! Avançant donc dans les couloirs, les deux alliés improbables cherchaient donc le bureau de celle qui gérait cet endroit ? Difficile de dire de qui il s'agissait mais Harley comptait bien laisser Batty parler si jamais Batman n'y arrivait pas. Ha, Batty était le petit nom de sa batte, c'est chou, non ? Bien vite, de nouveau type en noir déboulait mais le grand Bat ne leur laissait pas le temps d'agir pour les immobilier avec le moins de dégât. Pour Harley, pas de soucis aussi, un bon coup de batte dans les dents, ça calme de suite ! Bon, il en fallait parfois un deuxième pour les faire cesser de gémir mais hey ! Ils sont au sol et ils ne bougent plus ! C'est gagné donc !

Le club était peut-être grand pour les clients mais le coin staff l'était moins. Calmant de suite le gus qui se tenait devant la porte avec la petite plaque désignant la gérante de cet endroit, Batman et Harley Quinn venaient passer le bonjour, à grand coup de pied dans la porte. Batte en main, elle était prête à faire feu avec. Même si ça ne tire pas de balle, si elle reçoit un coup de batte, elle ne va pas aimer ça.

« Bon, soyons bref, tu nous aides et on te laisse gérer cet endroit, tu nous aides pas, tu vas devoir engager du monde pour te nourrir, te changer tes couches, te laver, bref, tu vas rester au lit un bon moment ! Alors crache le morceau, et le bon ! »


Titre: Re : Réunion familiale [Kyli - Harleen Quinzel]
Posté par: Poison Ivy le Juillet 15, 2017, 01:30:29
DAMIAN WAYNE

« Hey ! Je ne suis pas comme tout le monde, moi ! »

Cette fille était insupportable. Si Damian avait encore des doutes avant ça, il en était maintenant sûr ; il la détestait. Elle était la fille d’une criminelle notoire, une éco-terroriste que son père avait déjà mis sous les verrous à plusieurs reprises, et qui avait toujours pu trouver un moyen de s’échapper en jouant de ses spores, séduisant les hommes, et même les femmes, qui la surveillaient. Et Damian avait toujours trouvé ça pathétique. Il suffisait juste d’avoir de la retenue et de la discipline. Père avait toujours réussi à repousser les spores aphrodisiaques de Poison Ivy. Alors, lui aussi pouvait le faire ! Et ce même s’il était en pleine puberté, et que son sexe lui faisait mal au réveil, sans qu’il ne comprenne pourquoi, et sans qu’il n’en parle, bien évidemment, ni à son père, et encore moins à Alfred.

Damian avait toujours été un garçon turbulent, nerveux, spontané. Batman avait réussi à tempérer les ardeurs du jeune homme, mais Damian restait toujours fidèle à lui-même. Et là, Kyli le provoquait. Délibérément. Elle exhibait ses formes délicieuses devant lui, et Damian, sans trop se l’expliquer, était incapable de détourner le regard, surtout quand elle lui tourna le dos, et qu’il vit la pointe de ses fesses, une délicieuse courbure magnifiquement moulée par sa culotte végétale. Il déglutit lentement, et détourna le regard, serrant nerveusement les poings, puis la fille commença à se rhabiller.

« Je pourrais entrer… Il y a un sas qui mène dans ta pièce. »

Une porte qui s’ouvre, et une autre qui se ferme. Damian avait les joues rouges, et se rapprocha alors, appuyant sur des boutons.

« D’ailleurs, il faut que j’entre. Il n’est pas normal que mon corps réagisse ainsi, il doit sûrement y avoir une brèche quelque part, je ne sais où… Je dois vérifier ! »

Était-il sincère en disant ça ? C’est, en tout cas, ce qu’il pensait. Damian n’était pas le genre d’homme à céder ainsi à la vue d’un joli corps, donc il devait forcément y avoir une autre explication… Et, s’il y avait une brèche, c’était une question de sécurité ! Il déverrouilla la porte de l’antichambre, rentra, puis la porte se referma, et l’autre s’ouvrit.

Une odeur de fragrance végétale lui happa les narines. Kyli avait été coupée du Green, mais son père avait pensé à tout. La pièce comprenait plusieurs plantes, et des ventilateurs diffusaient une odeur végétale, la même que celle qui, à Arkham, apaisait Ivy quand elle y avait été enfermée. Damian entra donc, fronçant les sourcils derrière son masque.

« Reste éloigné de moi, Kyli ! »

Il se rapprocha des murs de verre, et commença à les inspecter. La situation ne s’arrangeait cependant pas pour lui, et il essayait surtout de dissimuler à la femme l’érection qu’il avait, et qui n’arrivait pas à se calmer.



BATMAN

La porte du bureau de la gérante vola en éclats sous le poids d’un garde, qui roula sur le sol, au milieu de morceaux de bois. Derrière, deux agents de sécurité brandirent leurs pistolets vers le couple qui entra. Des Batarangs partirent, et frappèrent les mains des malfrats, tandis que le Chevalier Noir bondit vers l’un d’eux, le saisissant à la gorge, et l’envoya s’écraser sur une table basse en inox dans un coin du bureau. La table explosa sous le contact de l’homme, qui gémit lentement, pendant que l’autre se reçut un coup de batte de base-ball en plein visage, qui l’envoya s’écraser sur un fauteuil.

Harley s’adressa alors à la gérante, qui se trouvait derrière son bureau. Holly Green (http://img110.xooimage.com/files/4/8/2/holly_green_0001-516a387.jpg), dans une tenue noire et sadomasochiste, avec un long manteau noir qui filait dans son dos.

« Batman ? Harley Quinn ? Mais qu’est-ce que vous me voulez, exactement ? Que signifie cette attaque ?
 -  Woodrue ! Où est-il ? gronda Batman.
 -  Jason ? C’est pour ça que vous êtes venus ici en fanfare, et que vous avez tout saccagé ? C’est un honnête établissement ici, je… »

La batte d’Harley frappa alors le bureau en plein milieu, faisant voler une série de feuilles, comprenant divers clichés photographiques, et fracturant le bois précieux du bureau.

« Putain, mais arête, pauvre conne, ça coûte une fortune, ce bois-là ! Bien plus que tout ce que tu ne pourras jamais te payer ! »

Silencieux, Batman observa les différents clichés, pendant qu’Holly se disputait avec Harley.

« Vous croyez pouvoir me harceler comme ça ? Vous en sortir impunément ? Je vais appeler les flics, bande de cinglés, et je…
 -  Allons-y. »

Harley sembla le regarder avec étonnement. Batman se redressa, et fixa encore la femme.

« Nous n’en avons pas fini, Madame Green. »

Il fila ensuite par une fenêtre, en emmenant Harley avec lui, et se posa sur une ruelle, près de la Batmobile, et tendit à Harley une photographie, montrant un jet privé.

« Nous avons ce que nous voulons. Holly a aidé Woodrue à partir avec l’aide de ce jet. »

Inutile de rester plus longtemps avec elle, maintenant.

« Tout ce qu’il faut, c’est trouver le manifeste de ce jet à l’aéroport local, et savoir où il est parti. »

Comme ça, ils arriveraient à retrouver la trace de Poison Ivy.


Titre: Re : Réunion familiale [Kyli - Harleen Quinzel]
Posté par: Kyli le Juillet 18, 2017, 09:46:33
C’est quand Damian parla de me rejoindre dans ma cellule que je compris que je l’avais mal jugée : son besoin de contrôle et son arrogance allaient jusqu’à enfreindre les règles les plus simples. Même si l’entrée était dotée d’un sas pour que je reste toujours coupée du Green, je n’arrivais pas à croire qu’il allait vraiment entrer.

« Cette cellule est parfaitement étanche. S’il y avait la moindre fissure, je le sentirais. »

Mais cette tête de mule refusa de m’écouter en vint quand même me rejoindre dans mon petit abri pour inspecter les murs à la recherche d’une brèche qui n’existait pas.

« Je te dis que tu perds ton temps. S’il y avait la moindre ouverture, je serais toujours en connexion avec le Green, et Harvest me serait déjà tombée dessus. Le seul lien que j’ai encore avec la flore ici, c’est les odeurs de plante diffusées par la ventilation et mes sous-vêtements en feuilles. »

Mais cet imbécile ne m’écoutait même pas, c’était comme parler à un mur. Je retournai donc m’asseoir en le regardant inspecter les surfaces à la recherche d’une explication à sa récente montée de désir qui ne l’obligerait pas à se confronter à ce qu’il ressentait vraiment. Pour briser un peu l’ennui de cette opération, je décidai d’entamer la conversation et de continuer à jouer un peu avec lui.

« Tu sais… ce serait plus facile pour nous deux si tu reconnaissais simplement l’évidence, et que tu arrêtais de te ridiculiser.
Regarde, je vais même t’aider : tu as vu une jolie fille en sous-vêtements, tu as pu admirer la rondeur de ses courbes, du coup tu te sens… »


Mais il continua de m’ignorer et de faire son inspection, malgré l’évidence de la situation.

« Comme tu veux. Mais dis toi bien que tu ne te sortiras pas de cet état en essayant de le refouler. Le seul moyen pour que j’arrête d’avoir une influence sur toi, c’est d’affronter la situation la tête la première. Une fois que tu l’auras fait, je n’aurai plus rien pour te provoquer. »

En attendant de le voir réagir, je m’amusai de le voir tenter de son mieux de refréner son envie, de combattre son afflux de sang sous la ceinture, et sa focalisation sur cette fameuse brèche dans la prison.

« Et puis réfléchis une seconde : s’il y avait effectivement une brèche dans la cellule, et que je pouvais utiliser mes pouvoirs sur toi, pourquoi je ne l’ai pas fait lorsque tu es entré ? Tu peux combattre la logique, mais pas le bon sens. »

Cet âne finirait bien par devoir faire face à la réalité, mais il fallait quand même que je fasse attention à ne pas trop en faire pour ne pas le faire fuir. Sa compagnie m’aidait à me sentir mieux et à apaiser mon stress.

« Je m’excuse si tu as l’impression que j’en fais trop, mais je voudrais juste qu’on puisse passer un bon moment en attendant que cette histoire soit terminée. De toute façon, ce n’est pas comme si j’avais envie de faire quoi que ce soit avec toi… »


Titre: Re : Réunion familiale [Kyli - Harleen Quinzel]
Posté par: Harleen Quinzel le Août 17, 2017, 07:04:18
Un coupable et des réponses, voilà ce qu'ils venaient chercher ici. Même si le coupable ne semblait pas vraiment là, il y avait sûrement des réponses. Maintenant dans le bureau de la gérante de ce lieu, les réponses devaient tomber quand même plus facilement ? Elle l'espérait en tout cas. Une fois les toutous calmés, la pétasse jouait les innocentes avant que Batty ne vienne abîmé son « ô combien coûteux et magnifique bureau » mais si elle voulait le garder intacte, pas de soucis, il y avait la deuxième option.

« Oh c'est comme tu veux, je peux laisser ton bureau tranquille et abîmé ta petite gueule ? Je t'éclate les dents et ne me remercie pas, je t'explose la mâchoire par la même occasion, ça me fait plaisir ! »

Exploser le bureau était donc peut-être une meilleure chose alors. Harley aurait pu continuer plus longtemps, venant même en venir aux mains avec elle mais ce petit coup de batte avait apparemment suffi à Batman pour y aller ? Quoi, il lisait l'avenir dans les bureaux fracturer ? Elle l'observait sans trop comprendre en le suivant, ignorant toujours quelle réponse il avait trouvé comme ça ? Harley ne manquait pas de faire un doigt d'honneur à la gréante de cet endroit, si elle veut reparler de son bureau, elle reviendra pour finir cette « discusion ». Revenant vers la batmobile, Batman montra l'indice, une des photos qui avait volé quand Batty s'était présenté au bureau, un avion donc ? Ça étonnait un peu Harley que Batman ai besoin de venir à l'aéroport pour trouver la destination de cet avion. Lui qui était du genre à surveiller tout et tout le monde à la fois.

« Alors quoi, on va aller là-bas et leur demander gentiment où ce jet à filer ? Même habillé en Batman, ça m'étonnerais qu'ils te donnent la réponse. »

C'était un jet privé après tout, pas une simple compagnie qui donnerait la réponse tout simplement. Cela la frustrait un peu, non pas que ça manquait d'action – quoique ? – mais surtout car la vie de Pamela était en jeu et pour Harley, ça se déroulait trop lentement. Quand il lui tombait dessus, c'est à peine si elle mettait le pied dehors pour commette un méfait que Batman arrivait pour tout foutre en l'air. Et là, Pamela est enlevé par un taré et elle avait l'impression de pédaler dans la semoule !

« Presse le champignon sur ta voiture, y a Pamy qui est en danger là ! 'tain, à Gotham on peut même pas éternuer sans que tu viennes nous faire les gros yeux et ici, on joue les touristes en allant à droite et à gauche ! Ta pas perdu le coup de main avec l'âge depuis ? »

Cela faisait un bon moment que Batman était dans le métier, avant même son arrivé déjà et depuis le temps, il ne semblait pas tout jeune, sans compter les petits Robin devenue grands donc ça laisse encore moins de place à un jeune Batman. Si jamais il arrivait quelque chose de grave à Pamy, la bat-family va finir écraser sous sa batte, parole d'Harley !


Titre: Re : Réunion familiale [Kyli - Harleen Quinzel]
Posté par: Poison Ivy le Août 19, 2017, 12:44:54
DAMIAN WAYNE

Damian était perturbé. Il savait très bien qu’il n’y avait aucune faille dans cette cage de verre, mais était dans une situation paradoxale. Il se savait fort, aussi doué que son père… Et, pourtant, Père avait toujours réussi à repousser les charmes de Poison Ivy. Alors… Pourquoi lui n’y arrivait pas ? Bien sûr, Damian savait ce qu’il ressentait ! Il commençait à avoir l’âge de ressentir ce genre de choses, des phénomènes dont il avait la plus sainte horreur, car, dans ce genre de cas, il ne se contrôlait plus. Il éprouvait des choses, des sensations, qui le dépassaient, et l’amenaient à se conduire bassement, comme une sorte d’animal, bien loin des aspirations nobles que sa mère avait pour lui, ou de l’image qu’il se faisait de Père. Mais que pouvait-il y faire ? Damian était bien trop fier pour en parler, même s’il était plus ou moins sûr qu’Alfred le savait. On ne pouvait rien cacher à ce maudit majordome. Et là, face à Kyli, il continuait à rester les lèvres closes, se refusant à la regarder…

…Et elle continuait à le narguer.

« Et qu’est-ce qui te fait croire que j’ai envie de faire quoi que ce soit avec toi ?! » répliqua-t-il furieusement, le cœur battant follement dans sa poitrine.

Il la regarda encore en lui parlant, et déglutit, les joues rougies, et se retourna brusquement.

« Je… Je ne devrais pas ressentir de telles choses, ce… C’est… C’est indigne de ce que Père et Mère attendent de moi… »

Damian lui tourna le dos, en serrant les bras, voulant surtout faire en sorte que Kyli ne voit pas son érection.

« Je… Je devrais te laisser te reposer, en vrai. Il n’y a… Il n’y a pas de brèche, en effet… Je… Je dois être fatigué, le… Le décalage horaire, tout ça ! »

Il inventait les premiers mensonges qui lui venaient à l’esprit, tout en se dirigeant maladroitement vers la sortie… Mais avec une voix insistante, qui lui pressait de rester là, et qui l’imaginait en train d’embrasser la femme à pleine bouche, et même de se déshabiller devant elle, et de…

*Non, non, pas ça, pas ça !*

Nul doute qu’il était sur le point de flancher, mais avait encore besoin d’un ultime coup pour rester ici…


BATMAN

L’enquête avançait donc. Après leur séance au club, ils avaient une piste : un jet privé à l’aéroport. Tout ce qu’il fallait, maintenant, c’était s’y rendre, et consulter le manifeste pour savoir à qui l’avion appartenait, et où il avait atterri. Retournant à bord de la Batmobile, Bruce démarra donc, et, très rapidement, sa voiture fila dans les rues nocturnes de Seikusu. Harley lui demanda de se presser, visiblement inquiète pour Ivy.

« J’ignorais pour vous deux. Enfin… J’avais des soupçons, mais… C’est une bonne chose. »

Il le pensait sincèrement. Qu’Harley s’éloigne du Joker, notamment. Bruce avait toujours su à quoi s’en tenir avec elle, et, somme toute, il avait toujours ressenti davantage de peine pour Harley que de colère. Elle n’était qu’une des nombreuses victimes du Joker, qui avait joué avec ses pulsions, faisant d’elle, certes sa complice, mais avant tout sa victime. Derrière les sourires, Harley avait toujours eu une vie triste, se caractérisant par de grandes carences affectives, qui avaient justifié d’autant plus qu’elle se retrouve entre les griffes du Joker.

Batman, comme à son habitude, resta taciturne, tout en se rapprochant de l’aéroport, et se gara dans un coin isolé. Il sortit ensuite. Fort heureusement, l’aéroport n’était pas très bien surveillé, et le duo grimpa au-dessus d’un grillage, atterrissant sur le tarmac.

« Allons-y… »

Leur cible était bien évidemment la tour de contrôle, où se trouvait le manifeste.


Titre: Re : Réunion familiale [Kyli - Harleen Quinzel]
Posté par: Kyli le Août 21, 2017, 09:04:52
Je voyais bien que j’avais mis Damian mal à l’aise, et c’était en partie volontaire, mais en voyant comment il réagissait dès que j’ouvrais la bouche, je compris que j’étais allée un peu trop loin.

« Écoute… si je t’ai vexé, je suis désolée. C’est juste que… ma mère m’a élevée en m’expliquant qu’il ne fallait pas que j’ai honte de ma beauté ou de mes désirs, contrairement aux humains qui n’osent jamais les admettre. »

D’ailleurs il le disait lui-même, il trouvait indigne ce qu’il ressentait.

« Ça n’a rien d’indigne. C’est une chose qu’on ne peut pas contrôler, et qui peut être aussi bonne que mauvaise si on sait comment l’aborder. Moi, je fais face à mes désirs, ainsi ils ne prennent jamais le pas sur ma réflexion et ma logique. Toi, à l’inverse, tu cherches à les refouler parce que tu crois qu’ils sont dangereux. »

Maman avait bien fait mon éducation sur ce sujet-là. En tant que future sauveuse qui devait rendre la Terre à la Nature, elle m’avait expliqué de long en large ce que j’avais à savoir sur mes pouvoirs et la façon de les utiliser. Contrôler les humains en jouant sur leurs pulsions était l’une des choses que je devais apprendre à faire.

Tout à coup, Damian décida de sortir de la cellule, prétextant la fatigue, mais je ne pus le laisser partir sans avoir mis cette histoire au clair. Je le pris dans mes bras, ma poitrine plaquée contre son dos.

« S’il te plaît… reste un peu avec moi. J’ai besoin de quelqu’un… pour me rassurer. »

Et là, ce n’était pas pour me jouer de lui, j’avais vraiment peur. Même en sachant Batman et tata Harley sur les traces de Plant Master, je ne pouvais pas m’empêcher de penser au pire, à tout ce qui pourrait arriver à maman si ce fou de Jason n’obtenait pas ce qu’il voulait de moi. J’étais effrayée, et avoir de la compagnie avec moi m’aidait à me calmer.

« Je sais que tu as peur de ce que tu ressens… mais je peux t’assurer que ce n’est rien d’autre que de l’excitation bestiale. Tu n’es attirée par moi que parce que tu m’as vue en sous-vêtements. Il n’y a rien d’émotionnel. La preuve… »

Je le forçai à se retourner, et je posai délicatement mes lèvres contre les siennes, lui offrant ce qui devait sans doute être son premier baiser. Et encore, ce n’était même pas un vrai baiser, juste un contact léger entre nos bouches respectives.

« Voilà. Tu vois, il ne s’est rien passé. »

Mais là, à ma grande surprise, il me prit par les épaules et m’embrassa à nouveau, avec plus de fougue cette fois, même si ça restait un baiser sans la langue. Quand il se retira, il avait le souffle lourd, et moi j’étais assez confuse.

« Robin… qu’est ce qui t’arrive ? »


Titre: Re : Réunion familiale [Kyli - Harleen Quinzel]
Posté par: Harleen Quinzel le Septembre 14, 2017, 07:36:11
Harley Quinn avait deux visages, non pas celui de son identité criminel et civil mais comme Double-Face, il y avait deux Harley ? La gentille Harley une peu folle et cruelle qui agit mal surtout pour s'amuser – celle que Ivy pouvait côtoyer – et qui même en agissant mal mais seule, restait encore gentille. Et il y avait la Harley en colère, furieuse qui n'hésiterait pas à crever les yeux de son adversaire juste pour un commentaire déplacé. Là, elle se dirigeait vers cette optique. Il faut espérer que le ravisseur de Pam soit insensible à la douleur car Harley avait un tas de choses à lui montrer pour lui faire payer ses actes. Kyli était seule chez Batman à les attendre, s'inquiétant sûrement pour sa mère comme pour elle, ça la rendait folle !

« Je te demande pas d'approuver ça, appuis sur ce champignon et trouve moi cet enfoiré ! »

Qu'il voit cela d'un mauvais œil ou vraiment bien, Harley se fichait de son avis, même de l'avis général d'ailleurs. Pam était son amie et elle ferais tout pour l'aider. Elles ont une relation lesbienne ? Et alors. Pouvait-on dire que cette relation était vraie, qu'il y avait de l'amour dans l'air, comme à son arrivée avec la Catwoman aux cheveux blancs et sa nana. Elles, elles s'aimaient, elles... bah elles s'amusent mais de là à dire qu'elles s'aiment ? Oui ? Arrivant enfin à destination, elle quitta la Batmobile en se dirigeant de suite là où il fallait, la tour de contrôle. Autant Batman était tout en noir et pouvait se fondre avec le décor, Harley avait certes du noir mais aussi du rouge sur elle. Son teint pâle pouvait un peu aider mais ce n'était pas aussi bien que lui. Pas de garde à la porte en bas, ils entraient et face au vigile à moitié somnolant sur la chaise, Harley lui présentait Batty, un bon coup sur la tempe, ça aidait à dormir. Mieux qu'un somnifère. Batman pouvait ne pas approuver, ce type n'était pas un criminel mais un brave type qui faisait son job. Rien à foutre, elle veut retrouver Pam. Elle a fait bien pire à des gens innocents qu'un coup sur la tête. Déboulant en haut, ce duo original avait de quoi surprendre tout le monde. Vu le monde, Batty sera utile en mêlée, pas comme ça.

Décrochant un uzi de sa ceinture, elle les visaient, sans tirer mais son regard était déjà chargé et prêt à tirer lui.

« Ok les trous duc, voilà le topo. On est pas des terroristes ou je ne sais quoi, on veut juste une info, vous nous la donner, on se barre sans tirer la moindre balle et vous pourrez offrir un doliprane à votre copain en bas des escaliers. Des questions ? Non, très bien alors le grand-là, il va poser la question en suspend. Joué pas les héros, on est pas les méchants... »

Théoriquement, elle oui mais pas cette fois. C'était un peu le rôle bon flic, méchant flic mais on imagine mal Batman en gentil flic et Harley non plus donc... Duo de mauvais flic ? Dommage qu'elle n'a pas un bottin sous la main tiens.


Titre: Re : Réunion familiale [Kyli - Harleen Quinzel]
Posté par: Poison Ivy le Septembre 17, 2017, 06:26:24
DAMIAN WAYNE

La puberté, ce cauchemar ! Mais Damian avait toujours su qu’il était au-dessus de ça. Fantasmer sur sa camarade de classe, lire des magazines pornographiques, regarder des films érotiques pour se soulager... Lui était au-dessus de ça ! Il était le films de Bruce Wayne, le plus grand détective du monde, et de Talia al’Ghul, la fille de la Tête du Démon ! Il était promis à de grandes choses, à un destin impressionnant... Et il était fort, très fort. Il avait suivi dès sa plus tendre jeunesse l’entraînement de la Ligue des Assassins, il était donc au-delà de ce genre de choses ! Du moins, c’est ce qu’il croyait... Mais là, face à cette femme, il n’arrivait plus à réfléchir calmement. Piégé, il tenta donc de fuir... Mais la femme se rapprocha, et, quand elle se glissa dans son dos, le jeune adolescent sentit une douleur féroce pointer entre ses cuisses. Il serra nerveusement ses poings en baissant la tête, comprenant désormais qu’il ressentait bel et bien une érection ! Exactement comme quand il se réveillait certains matins, paniqué, en espérant que, ni son père, ni Alfred, ne voient ce qu’il avait ! Mais là, il ne pouvait tout simplement pas nier l’évidence !

D’une doucereuse voix de succube, Kyli continua à le stimuler, et, quand il se retourna vers elle, leurs lèvres se frôlèrent, et ils partagèrent un bref baiser, qui remonta dans tout son corps, comme une sorte de redoutable coup de fouet frappant tous ses muscles, le figeant sur place pendant quelques secondes... Puis, juste après le baiser de Kyli, Damian ne put plus se retenir, et l’embrassa d’un coup sec, un baiser bien plus prononcé, qui dura plusieurs secondes, avant qu’il ne le rompe, visiblement aussi surpris que Kyli.

Les joues rouges, il cligna des yeux, hébété, puis se redressa brusquement.

« Je... Euh... »

Qu’est-ce qui lui arrivait, justement ? Tout était confus pour Damian.

« Je ne sais pas ! Je... Je n’arrive pas à te sortir de ma tête ! »

Et ce baiser, surtout... Oh, ce baiser ! Il lui avait fait du bien... Tellement de bien ! Comment-il nier la douceur incroyable de ce baiser ? Tout ce qu’il avait envie, en ce moment, c’était d’en faire plus, de continuer davantage avec Kyli... Tout en sachant qu’il était bien incapable de pouvoir agir par lui-même, d’oser franchir le cap... Mais, en soi, le fait qu’il ne se décollait pas de Kyli, et que ses mains commençaient à caresser ses hanches, c’était bien la preuve que les mots de la femme l’avaient touché.


BATMAN

Le Chevalier Noir était favorable à une approche discrète. Après tout, l’aéroport n’était peuplé que d’employés civils, des gens qui n’avaient rien à voir avec cette histoire... Mais Harley agit différemment. Quand le duo entra dans la tour de contrôle, elle bondit devant les employés, en les braquant à l’aide d’un Uzi. En, grommelant, Batman s’approcha à son tour.

« Nous ne vous voulons aucun mal, nous désirons simplement savoir où est parti un jet privé qui était dans cet aéroport il y a encore quelques heures. »

Les employés de la tour de contrôle se regardèrent nerveusement entre eux, et Batman, non sans jeter un léger regard de reproche à Harley, se dirigea vers un ordinateur.

« Nous n’en avons pas pour longtemps, tâchez de rester calmes. »

Batman se dirigea vers un ordinateur, tandis que les employés, surpris, se regardaient et parlaient entre eux. Une arrivée aussi surprenante... Batman ne tarda pas à trouver les informations qu’il cherchait sur le jet, mais, au même moment, une porte s’ouvrit violemment sur le côté, s’accompagnant d’hurlements... Et du corps d’un vigile qui s’envola pour atterrir sur le sol, livrant passage à deux curieuses créatures. Batman se retourna précipitamment, et fronça les sourcils, en comprenant que Woodrue avait couvert ses arrières.

« RECULEZ-VOUS, VITE !!
 -  C’est trop tard, Batman... Ivy est mienne, et je ne laisserai personne la reprendre, la détourner de son objectif véritable ! »

Deux créatures parlaient en s’avançant vers eux. Les hommes de Woodrue... Des mutants, deux hommes-plantes (https://ultraboy8888.files.wordpress.com/2015/01/tec_534_002.png) qui s’approchèrent dangereusement !

Leur enquête venait brusquement de se compliquer, tandis que des tentacules jaillirent des bras des deux mutants pour fondre sur lui et sur Harley...


Titre: Re : Réunion familiale [Kyli - Harleen Quinzel]
Posté par: Kyli le Septembre 20, 2017, 08:37:58
Après tout ce que j'avais fait à Robin, ce baiser était vraiment sorti de nulle part. A l'entendre, il ne pouvait plus me sortir de sa tête, et je sentais ses mains caresser mes hanches. Il avait l'air perdu, un peu hébété, et ses joues étaient toutes rouges.

« Robin je... je suis désolée. »

Ce fut tout ce qui me vint à l'esprit. Sans le vouloir, j'avais réveillé un tel niveau de désir chez ce garçon qu'il avait maintenant envie de moi. Même s'il ne l'avait pas dit, ça se voyait sur son visage.

« Je ne voulais pas... que ça aille si loin. Je te demande pardon. »

Je me demandai si j'avais le droit de le repousser après l'avoir autant excité. Il ne voulait pas me lâcher, et ses mains étaient assez agréables à sentir contre ma peau. Sa prise était ferme sans être trop douloureuse, ça me changeait du contact avec des femmes. Je ne savais pas quoi faire.

« Robin... crois moi, tu n'as pas envie de faire ça avec moi. C'est juste un désir primaire et impulsif. Si tu cèdes, une fois que ce sera terminé... tu le regretteras. »

Honnêtement, je ne savais pas si j'avais envie de faire ça avec lui, mais reculer maintenant aurait été vraiment trop bête. Maman m'avait toujours appris que, une fois le désir attisé, il n'était plus possible de le calmer autrement que par le sexe. Et vu l'état dans lequel était Robin, je sentis au fond de moi qu'il n'allait pas renoncer. Alors autant aller jusqu'au bout.

« Maintenant que je t'ai mis en garde... fais ce que tu veux. Mon corps... est tout à toi. »

Si j'avais été face à une fille, je n'aurais jamais reculé ou hésité, mais là, c'était un garçon. Mes joues se teintèrent de rouge et ma voix devint plus faible.

« Sois gentil... s'il te plaît. C'est ma première fois... avec un garçon. »

J'en oubliais presque que ça devait être sa première fois à lui aussi.


Titre: Re : Réunion familiale [Kyli - Harleen Quinzel]
Posté par: Harleen Quinzel le Octobre 12, 2017, 07:16:09
Demander à Harley d'agir discrètement et calmement, bien sûr que c'était possible. Mais pour ça, il ne faut pas qu'on lui dise que Pamela est retenue prisonnière quelques part et qu'elle risque sa peau. Batman sait peut-être garder son calme et agir en sachant que chaque acte à ses conséquences. Pour Harley, c'était moins méthodique. Plus elle faisait peur, plus elle se rapprochait du but. Que ce soit des vilains gangster ou de parfaits innocents, s'ils sont sur sa route, attention ! Alors face à ces deux clowns, les types avaient du mal à se mettre au boulot mais la chauve-souris prenait les commandes pour savoir quoi faire. Si ce dernier était sur une bonne piste, des cris se faisaient entendre et bien vite, de la mousse verte géante à forme humaine entrait dans la pièce avec bien sûr, aucune envie de donner un coup de main.

« Elle n'a pas envie de rester avec débile comme toi ! »

Son uzi venait couvrir l'un des monstres de trous mais ce n'était pas suffisant pour le tuer. Elle avait empêché une des lianes de l'agripper et pour ce qui était du second autour de son bras, elle venait le mordre pour s'en détacher. Elle n'avait pas une Quinn ceinture avec tout un tas de gadget mais elle avait de la suite dans les idées. Retirant le chargeur vide, elle installa le nouveau qu'elle vida en quelques secondes dans la tête d'une des monstres. Elle ne s'appelait pas Floyd Lawton donc tout le chargeur n'avait pas fini dans sa tête mais il y avait un joli étalage de petits bouts vert tout autour. Mais une fois encore, même avec une demi-tête en moins, il restait vivant.

« Z'avez pas du désherbant dans vos placards par hasard ?! »

Du désherbant, dans une tour de contrôle ? Pourquoi pas un sextoy dans une classe d'école ! Courant vers sa cible pour ne pas vider toutes ses munitions sur de simples sbires, elle venait enchaîner les coups de battes, assommant plus ou moins le monstre et une fois à terre, elle continua d'user de son arme, de rendre ce tas d'herbe à sa forme originel, un tas d'herbe. Un humain normal, sans les trous de uzi, aurait eut bien des côtés brisées, des os fêlée, en morceau, déboité mais sur un tas de mousse... Vu qu'il était raplapla et qu'il ne semblait pas vouloir se lever, elle avait bien jardiné, non ?

« Filons retrouver Pamy, vu les mots qu'il a employé, j'ai peur qu'il l'ait drogué ou quoi pour la forcer à lui obéir. »

Ce ne serait pas nouveau. Ivy faisait des hommes ses choses, il faisait peut-être des femmes ses choses, non ? En tout cas, détourner Ivy de son objectif, ça ne lui inspirait pas confiance. Qu'Harley foute la merde, c'était dans l'ordre des choses mais Ivy tentait de se racheter une conduite, elle avait même une gosse alors pas question de tout foirer à cause d'un débile jaloux ! Espérons que les tas d'herbes sont bien morts, eux?


Titre: Re : Réunion familiale [Kyli - Harleen Quinzel]
Posté par: Poison Ivy le Octobre 15, 2017, 02:12:30
DAMIAN WAYNE

Le regretterait-il après ? C’est ce qu’elle lui disait, alors qu’il se tenait contre elle. C’était possible, oui... Mais, en ce moment, il se disait surtout qu’il le regretterait s’il ne le faisait pas maintenant. Damian était confus, ce qui était très rare chez lui. De la part du fils de Bruce Wayne et de Talia al Ghul, il fallait bien s’attendre à un enfant hors normes, du genre à ne pas laisser parler ses émotions, et à toujours faire preuve d’un calme imperturbable. Mais ce calme n’était qu’un barrage dissimulant un torrent ardent. Damian était comme n’importe quel individu. Quand on voulait trop rationaliser quelqu’un, on inhibait en lui ses parts de folie, de passion, et ces dernières n’attendaient plus qu’une brèche pour se réveiller, brèches qui se formaient lors de l’adolescence, quand le corps commençait à avoir des réflexes qui vous échappaient. Si Damian n’avait pas connu son père, son amour et sa bienveillance, alors ces brèches auraient sans doute découlé sur une violence perverse, apte à faire de lui un redoutable psychopathe... Mais là, face à Kyli, il ressentait des pulsions très naturelles. Il appréciait la douceur de son corps, la finesse de sa peau, ses élégantes courbes... Son souffle, son visage, ses seins, la courbure globale de son corps...

Damian déglutit quand Kyli avoua que ce serait sa « première fois » avec un homme. Lui avait l’impression de trembler sur place, et ferma les yeux pendant quelques secondes.

« Moi... Je ne suis plus un petit garçon. »

Il n’avait jamais parlé à son père de ses émois, mais Alfred l’avait fait. Peut-être l’avait-il remarqué... Comment, Damian n’en savait rien, mais il s’était souvent demandé si Alfred n’avait pas des dons de télépathe, tant il parvenait à lire aisément dans son esprit, ou dans celui de son père. Toujours est-il qu’une fois, Alfred lui avait parlé des « filles ». Damian avait réagi avec le dédain, bien entendu, mais Alfred lui avait dit, ce qu’il avait retenu, qu’il regarderait « bientôt » les filles de manière différente... Et qu’il ne fallait pas chercher à lutter contre ça.

« Je dois apprendre à maîtriser mes pulsions, mon désir... Et ce n’est pas par l’abstinence que j’y arriverai. »

Damian se pencha alors à nouveau vers elle, et l’embrassa encore. Un baiser plus appuyé, cette fois, mais il n’était pas un expert en la matière. Si Pamela faisait l’amour à Kyli en utilisant ses talents, Damian, lui, agissait avec l’innocence de la jeunesse. Pas de caresses délicates, mais des poignes fermes sur son corps, des baisers appuyés, le tout trahissant sa nervosité et son excitation.

« Mais je ne sais pas comment m’y prendre... Il... Euh... Il faut que je me déshabille, je suppose... »

Pamela avait indiqué à sa fille que, tôt ou tard, elle devrait user de ses talents sur des hommes. Mais sa fille n’avait encore jamais osé le faire. Pamela avait même cru pendant un temps qu’elle était lesbienne, mais Kyli lui avait toujours dit que c’était parce qu’elle avait un peu peur de coucher avec des hommes, qui avaient l’air beaucoup plus nerveux et beaucoup plus violents que les filles.

« Mais nos spores sont beaucoup plus efficaces sur els hommes, Kyli, lui avait-elle dit. En les contrôlant, tu deviendras une Reine pour eux. Ils feront tout ce que tu leur diras. Le désir est une arme à double tranchant, si tu ne le contrôles pas, c’est lui qui te contrôle. »

Kyli avait ici l’occasion de mettre à profit l’enseignement de sa mère...


BATMAN

Batman avait déjà affronté des créatures de ce genre, jadis... À une époque où Poison Ivy était beaucoup moins sociable que maintenant, et où elle utilisait son génie à des fins criminelles, et même eugéniques. Elle utilisait ses spores aphrodisiaques pour séduire des hommes, et les transformait ensuite en ces redoutables hommes-plantes, des créatures puissantes, mais totalement décérébrées. Ici, toutefois, les choses étaient différentes. L’homme-plante qui se rua vers Batman allongea en effet de manière démesurée son bras, sur plusieurs mètres. Mû par ses réflexes, le Chevalier Noir esquiva en filant sur le côté, et lança un Batarang explosif à hauteur de la poitrine de l’homme.

Son arme se nicha dans son corps, et explosa. Une détonation de faible intensité, mais qui permettrait au justicier de confirmer sa théorie... Et, quand le Batarang explosa, il vit, sous les feuillages, non pas de la peau humaine, mais des racines.

*Impressionnant... Ce ne sont donc pas de simples humains transformés, mais des plantes...*

Les feuilles se reconstituèrent rapidement, et l’homme-plante déploya une série de tentacules depuis son ventre, qui foncèrent droit vers le Chevalier Noir. Ce dernier bondit encore en arrière, et se saisit d’une table à proximité, s’en servant comme d’un bouclier. Les tentacules frappèrent la table, et repoussèrent le justicier contre un mur. Il vit alors la table se trouer par endroits, puis les tentacules se hérissèrent de ronces acérées, avant de se saisir de la table, et de la lui arracher des mains.

Entre-temps, Harley s’était acharnée sur son homme-plante, jusqu’à pouvoir en voir l’ossature, à savoir une série de racines s’articulant autour d’un tronc... Et, alors qu’elle pensait la victoire acquise, des racines la frappèrent au torse, la repoussant sur plusieurs mètres. Son corps heurta l’une des vitres de la tour de contrôle, la fissurant sans la briser, et l’homme-plante se releva, reprenant rapidement son feuillage.

« Je ne comprends pas pourquoi Mère m’a abandonné pour une dinde comme toi... C’est toi qui as tout gâché ! Sans toi, elle aurait pu mener à bien ce pour quoi j’ai été créé ! »

Batman comprit alors qu’ils n’avaient pas affaire au Floronic Man, Jason Woodrue, mais à cette créature qui traquait Kyli...

« Tu es Harvest !
 -  Tout juste... Et tu m’as empêché d’éradiquer ceux qui perturbent ma Mère ! Toi, le Chevalier Noir... Curieusement, ma mère avait beau te haïr, elle t’a toujours aussi respecté... »

Les deux hommes-plantes se complétaient entre eux.

« Tu ne peux pas être son fils, Ivy a toujours été inféconde avant de...
 -  Mais j’existe ! Elle m’a abandonné ! Abandonné pour cette chieuse, cette gamine criarde ! Tu n’aurais pas dû t’interposer, Batman. Tu n’es qu’un orgueilleux, un mortel qui croit pouvoir jouer avec les affaires des Dieux !
 -  Ma Mère est une Déesse, elle est comme Gaïa ! Elle dominerait ce monde, si’l n’y avait des gens comme vous pour la dissiper de ses véritables objectifs !
 -  Ta mère était dérangée, et...
 -  SILENCE ! »

Un nouveau tentacule fila droit vers Batman, qui bondit encore sur le côté, et lança plusieurs Batarangs supplémentaires, qui explosèrent en heurtant le torse du monstre végétal.

« HAHA ! Et c’est de ça que ma mère a si peur ? Un pauvre hurluberlu avec ses petits jouets explosifs ?
 -  C’est de ça dont elle est tombée amoureuse ? Une hystérique qui secoue sa batte comme un bébé jouant avec son hochet ? Mère mérite mieux qu’une ratée dans ton genre. »

Et le second homme-plante déploya une série de tentacules vers Harley...


Titre: Re : Réunion familiale [Kyli - Harleen Quinzel]
Posté par: Kyli le Octobre 18, 2017, 09:40:28
Faire l'amour avec un garçon... Maman m'avait bien dit que ça m'arriverait tôt ou tard. Mais à la façon dont elle me parlait des hommes, j'avais imaginé cette première fois comme un moment romantique, avec un garçon hypnotisé par mon charme et peut-être par mes spores. Jamais je n'aurai cru faire ça dans une cage de verre avec un garçon bouffi d’orgueil pendant que ma mère était aux griffes d'un fou furieux et d'un monstre végétal. Comme quoi, la vie est parfois étrange. Après un premier baiser marqué, Robin continua à vouloir me faire croire qu'il était maître de la situation, comme quoi il n'était plus ''un petit garçon'', mais je voyais bien qu'il était aussi perdu que moi. Au moins, il reconnaissait enfin qu'il n'arriverait pas à contrôler ses pulsions en restant abstinent. Nous partageâmes un deuxième baiser bien appuyé, je sentis mon corps trembler sous la puissance qui émanait de lui. Une fois nos lèvres séparées, il m'avoua ne pas être sur de ce qu'il devait faire. Puisque j'en savais plus que lui sur le sujet, je tentai de lui donner des indications.

« Oui... il faudrait... que tu te déshabilles. »

Je ne savais pas encore si je devais être impatiente ou inquiète à l'idée de le voir nu, mais c'était de toute façon trop tard pour reculer, alors autant essayer d'y prendre du plaisir. Il commença par enlever sa cape et le haut de son costume, dévoilant un torse mince mais malgré tout bien bâti, avec des muscles finement dessinés dans sa chair. En le voyant, je ne pus m'empêcher de poser mes mains sur ses pectoraux. Après avoir pris l'habitude de toucher des seins à cet endroit, sentir une chair plus raide et une peau moins douce me paraissait moins agréable au toucher. Malgré tout, ça restait une sensation plaisante, et une première découverte sympathique.

« Wouah... tes muscles sont... magnifiques... »

Un petit compliment ne pouvait pas faire de mal. Avant que nous puissions vraiment faire l'amour ensemble, il fallait qu'on se détende tous les deux.

« Bon... je suppose... que c'est à moi ? »

J'étais angoissée à l'idée de me dévoiler à un garçon, mais sans doute pas autant qu'il l'était en sachant qu'il allait bientôt perdre sa virginité. Mon soutien-gorge végétal tenait grâce à une ficelle nouée dans mon dos et autour de mon cou. Je détachai le nœud dans mon dos en un geste rapide et, alors que j'allai enlever l'autre nœud, une idée me vint, et je me mis dos à mon amant.

« Tu veux essayer... de me l'enlever ? Ça t'aidera... à prendre les choses en main. »

Il fallait bien que je le mette en confiance. Une fois mon soutien-gorge tombé, je me retournai pour lui faire face, couvrant encore ma poitrine.

« Tu es prêt ? »

Je déglutis en lui montrant finalement mes seins nus. Je n'osai plus bouger, comme s'il allait me sauter dessus comme une bête féroce, mais il fallait bien qu'on fasse quelque chose. Et comme je savais qu'il ne ferait pas le premier pas...

« Bon... on pourrait commencer... par se caresser... pour s'exciter un peu... d'accord ? »

Joignant le geste à la parole, je me collai près de lui, plaquant mes seins contre son torse, frottant mon corps contre le sien. Sentir mes tétons contre sa musculature me fit agréablement frissonner, m'encourageant à continuer. Peu à peu, notre câlin devint plus audacieux, plus confiant. Nos mains s'aventurèrent sur le corps de l'autre, je repris certaines de mes habitudes de sexe lesbien et j'allai caresser ses fesses. Elles n'étaient pas bombées et moelleuses comme des fesses de fille, mais elles étaient bien fermes et musclées, agréables à peloter. Malgré ça, je n'en abusais pas, de peur d'aller trop vite pour lui.

Après quelques minutes à sa chauffer, ma mouille commençait à couler le long de mes cuisses, et j'étais prête à parier qu'il devait avoir une sérieuse érection sous son pantalon. Comme j'étais chauffée, je me sentis plus audacieuse et je me risquai à lui parler de front.

« Dis... tu veux... qu'on enlève le bas aussi ? »


Titre: Re : Réunion familiale [Kyli - Harleen Quinzel]
Posté par: Harleen Quinzel le Novembre 01, 2017, 10:03:43
Harley pensait que la manière forte payait toujours, pour preuve, le buisson ambulant ne servait plus à rien, il était à terre, prêt à se faire balayer pour rendre la salle plus propre. Mais ce n'était pas n'importe quel buisson vivant puisqu'elle avait à peine eut le temps de crâner que voilà son adversaire déjà reconstitué, envoyant Harley se coller contre la vitre de la tour de contrôle, se redressant avec un peu plus de haine pour cette chose. Plus encore puisqu'elle était qualifiée de dinde par ce truc.

« Hey, d'où tu me traites de dinde, espèce de marque pour légumes ?! Va faire pousser des petits-pois et fait pas chier ! »

Non mais, on l'avait jamais traité de dinde. Dingue, folle, taré, et plein d'autres noms mais d'où elle glousse elle ? Non mais ! Batman tentait aussi de vaincre son adversaire qui était le même que pour Harley mais vraiment le même ! Le même en jumeau quoi, logique puisqu'il s'agissait d'Harvest, qui en profitait pour jouer les pauvre petite chose en pleine crise d'adolescence. Elle venait dégommer la tête de buisson non loin d'elle, sa façon de faire la morale.

« Un peu de respect pour ta petite sœur ! C'est pas en jouant les victimes et en pointant du doigt ta mère qu'elle va te pardonner ! Jamais Pamy elle t'aurais abandonnée triple abruti bio ! »

Quand on connaissait l'amour des plantes de Poison Ivy, on avait du mal à croire aux paroles d'Harvest, soit ce dernier s'était éloignée d'elle, soit elle avait eut une bonne raison. Et même sur la mauvaise pente, elle aurait tout fait pour l'aider donc il y avait anguille sous roche. Alors qu'Harvest venait encore traiter Harley comme une taré - c'était mieux déjà mais pas assez gentil – il envoyait de nouveaux tentacules vers elle, chose qu'elle esquiva cette fois en roulant sur le côté.

« Oh non mon grand, je connais assez ta mère pour savoir ce que ça veut dire ce genre d'attaque ! Mais toi mon gros, tu est bon pour la fessée ! »

Pointant son uzi sur lui, elle laissait son chargeur partir en vitesse grand V en inventant la première passoire bio dégradable, sauf qu'il retrouva bien vite sa forme, sans le moindre trou apparent. Le cacuhemar des jardiniers. Esquivant toujours de justesse ses coups, parfois en allant virer les lianes à coup de batte avant d'être attrapé. Comprenant que la manière forte ne l'était pas tant que ça pour ce genre d'adversaire, elle regarda autour d'elle avant de bondir pour prendre une nouvelle arme redoutable, un... Extincteur ? Vu la dose de produit chimique dedans, ça ne devait pas être bon pour les plantes.

« Hey, tas de fumier ! Il est temps de te transformer en sapin de noël ! »

Elle arrosa Harvest avec l'extincteur, venant vider le contenu entier sur lui, espérant bien que cela lui serait nocif ou alors au moins, allait le retarder d'une façon ou d'une autre. Au final, il y avait qu'un mauvais bonhomme de neige face à eux, difficile de dire si elle en avait vraiment fini avec lui ? Elle était du genre à se montrer un peu écolo à cause de Pamy mais là, Fuck la nature !

« Bat, dis moi que ta un truc dans ta ceinture pour les stopper car à part foutre le feu ici, je vois pas comment on va les empêcher de nous suivre !! »

C'est vrai qu'ils étaient tenace, qu'importe les coups, les armes à feu ou les coups de battes, ils se relevaient encore et toujours, ça devenait aussi lassant qu'une continuelle suite d'un mauvais film d'horreur.


Titre: Re : Réunion familiale [Kyli - Harleen Quinzel]
Posté par: Poison Ivy le Novembre 02, 2017, 09:39:31
DAMIAN WAYNE

Robin était dans un état très perturbé. Il s’était rarement senti dans une telle situation... Si ce n’est jamais. Lui, si habitué à contrôler son corps, à ne laisser transparaître aucune émotion, à se montrer dur et intransigeant, était en train de trembler, contre le corps de cette femme. Kyli était d’une beauté renversante, et Damian, déboussolé, obéit donc. Il finit torse nu, sentant le souffle des lèvres de la jeune femme contre son cou, ses petites mains tendres se poser sur ses muscles, en éprouvant la fermeté. Une poitrine très différente de celle d’une femme, et il déglutit lentement en voyant Kyli commencer à ôter son soutien-gorge. Ses mains en devenaient moites, mais, plutôt que de se dénuder toute seule, Kyli conserva le dernier nœud, invitant Damian à le faire.

Silencieux, fonctionnant presque en pilotage automatique, l’homme s’avança brusquement, assez gauchement. Son sexe lui faisait un mal de chien, et le moindre déplacement était douloureux, car son membre frottait contre son pantalon, serré dedans, étouffant à l’intérieur. Il posa sa main sur le nœud, et l’autre en appui sur la côte de Kyli, ressentant encore l’incroyable douceur de cette peau.

« C’est... C’est si doux, Kyli... »

Il défit ensuite le vêtement, et la jeune femme se retourna, continuant à le titiller en dissimulant ses seins avec ses mains. Elle aussi rougissait, visiblement nerveuse, mais bien moins qu’elle. Après tout, contrairement à Damian, le sexe n’était pas une grande inconnue pour Kyli, car sa mère l’avait formé, sexuellement parlant, et lui avait appris à ne pas avoir peur du sexe. Damian, malgré toute son assurance, réagissait comme un jeune garçon confronté à ses crises d’adolescence, à ce cauchemar qu’on appelait la puberté. Que faire ? Comment réagir ? Son corps était soumis à une force qui le dépassait, ce dont il avait horreur, tout en étant paradoxalement... Très excité par ça.

Kyli retira finalement ses mains, et Damian déglutit en les observant.

*Mais qu’est-ce qui m’arrive ? Comment est-ce que cette simple vue peut être... Aussi excitante ?*

Il n’arrivait vraiment pas à se l’expliquer rationnellement, tant cela défiait la logique ! Mais ces formes courbées, ces petites pointes, cette apparence globale... C’était... Exquis ! Damian peinait à en détacher le regard, et ne le fit que quand Kyli se rapprocha de lui, et se colla contre son corps. Damian sursauta alors, comme s’il venait de se glisser ses doigts dans la prise électrique, en ressentant un délectable frisson, et soupira à nouveau, avant de fermer les yeux, et d’embrasser Kyli, sa main remontant sur son corps, l’autre se posant sur ses cheveux, les agrippant.

Ce baiser était délicieux, véritablement. Magnifique, même ! Damian ne trouvait aucun mot suffisamment fort pour décrire avec justesse tout le plaisir qu’il ressentait en ce moment, tandis qu’il embrassait cette femme. Elle glissa alors ses mains sur ses fesses, et il sursauta encore, surpris... Mais pas gêné. Au lieu de ça, il sentait encore son rythme cardiaque s’emballer à toute allure, comme un témoin évident de la vibrante excitation qu’il ressentait en ce moment.

« Hmmmm... !! »

Il se frottait à elle, et descendit également ses mains, tapotant les fesses de la femme, avant de reculer précipitamment ses mains... Puis les ramena à nouveau, et les posa sur son postérieur, les pressant tendrement. C’était... C’était doux, c’était si doux. Il sentait les fesses de Kyli fondre sous ses doigts, et serra encore, pinçant involontairement, et sentit, en retour, les dents de Kyli mordre ses lèvres, déclenchant en lui une délicieuse onde de douleur.

Kyli rompit alors le baiser, et proposa de se déshabiller encore. Toujours nerveux, Damian hocha la tête.

« Oui... Oui, Kyli... »

Damian tira sur le pantalon, et ce dernier glissa le long de ses jambes, révélant son caleçon, déformé par son sexe. Il aurait sans doute dû le retirer aussi, mais... Eh bien, pour le dire honnêtement, Damian était tout simplement très nerveux à cette idée !



BATMAN

Batman avait déjà affronté des hommes-plantes, à l’époque où Poison Ivy avait envie de dominer le monde dans un paradis écologique meurtrier.  Mais il ne s’agissait alors que d’une mutation touchant des hommes qui étaient enfermés dans ses cocons. Ici, les hommes-plantes étaient différents, car ils n’étaient pas assemblés à partir de corps humains. Harvest était indéniablement une créature très puissante, dont la nature était une énigme aux yeux du Chevalier Noir. D’où venait-il ? Il était bien placé pour savoir qu’Ivy était inféconde, car il lui était régulièrement arrivé de faire de sinistres expériences pour tenter d’obtenir des bébés. Batman n’avait aucune information sur cette chose. Venait-elle de Terra ? Comment Harvest pouvait-il en savoir autant sur Ivy, et eux si peu sur lui ? Face à lui, Harley déversa le contenu d’un extincteur, en se rapprochant de Batman, les deux hommes-plantes se tenant face à eux.

« Nous avons toujours voulu l’amour de notre mère...
 -  Mais elle a préféré en aimer d’autres...
 -  Une mauvaise femme qui empêche Mère d’accomplir son but, ce pour quoi nous avons été créés !
 -  Et nous allons régler cela ! »

Des tentacules fusèrent encore, mais Batman lança un Batarang incendiaire, qui se ficha dans le torse de l’homme-plante, et explosa, répandant une gerbe de flammes. Il saisit alors Harley, et bondit à travers la vitre de la tour de contrôle, tombant en contrebas, avant de déployer ses ailes, ce qui lui permit de ralentir sa chute. Néanmoins, même malgré ça, le justicier heurta un chariot porteur de bagages assez rapidement, et se renversa sur le sol, relâchant Harley.

Batman se redressa alors, et vit les deux hommes-plantes se tenir à la fenêtre de la tour de contrôle, les observant au loin... Puis des tentacules se mirent à descendre rapidement le long de la tour de contrôle. Sans attendre plus longtemps, le justicier appuya sur un bouton, et la Batmobile, dans un rugissement, se rapprocha.

« On grimpe, Harley ! »

Il s’élança à l’intérieur de la voiture, et se dépêcha de filer, la voiture traquée par Harvest...


Titre: Re : Réunion familiale [Kyli - Harleen Quinzel]
Posté par: Kyli le Novembre 05, 2017, 05:33:46
Robin était nerveux, et je le comprenais très bien, je l’étais aussi. J’avais déjà fait l’amour plein de fois, mais il allait être mon premier garçon, c’était une étape importante. Maman m’avait expliqué quels étaient les meilleurs moyens de satisfaire un homme, mais tout était resté très théorique, la j’étais en plein dans la pratique, face à un jeune homme qui était prêt à perdre sa virginité avec moi. Après quelques caresses et baisers timides, il accepta de retirer le reste de ses vêtements. Il enleva son pantalon, et je me retrouvai nez à nez avec son érection naissante qui formait une belle bosse sous son caleçon. Pendant un instant, je me demandai si ça le faisait souffrir, mais plutôt que de me questionner, je préférai agir.

« Alors… j’y vais… d’accord ? »

Je pris l’élastique du sous-vêtement à deux mains et je le baissai jusqu’à ses chevilles, laissant son sexe à l’air libre. Dès que je le vis, je réalisai qu’il était bien plus petit que les verges végétales que maman créaient grâce à ses pouvoirs, mais c’était aussi à ça que je voyais qu’il était totalement naturel. Évidemment, après avoir été complètement déshabillé, Robin était plutôt nerveux, il n’osait même plus me regarder. Du coup, je décidai de prendre les choses en main. Et sans mauvais jeu de mots, puisque je pris son sexe déjà tendu en main pour le masturber.

« Essaie de te détendre… ce sera plus facile pour nous deux. »

Sa verge chaude tremblait et tressautait sous mes doigts, il couinait et gémissait sous mes caresses. C’était amusant de voir une personne aussi fière et obsédée par le contrôle se laisser aller au plaisir de la chair entre les mains d’une fille qu’il qualifiait de vile tentatrice il y a moins de cinq minutes. Plus je le masturbais, plus je comprenais pourquoi maman m’avait dit que le plaisir était une arme, et que les hommes y étaient plus sensibles. La tentation avait transformé ce garçon si sérieux et si droit jusqu’à le faire tomber dans mes bras, qui sait ce dont il aurait été capable maintenant. Il fallait que je continue à l’exciter.

« Alors Robin… ça te plaît ? »

Il ne me répondit que par des gémissements et des paroles hésitantes, mais je sentis bien qu’il était heureux. Peu à peu, le plaisir monta en moi aussi, et je cessai de le masturber pour passer à la vitesse supérieure en mettant son sexe dans ma bouche. Ce n’était pas la première fois que je suçai une verge, du coup je sus exactement comment lui faire plaisir, mais je n’avais pas prévu qu’il y serait aussi sensible. En moins d’une minute, il atteignit l’orgasme et envoya quelques jets de sperme dans ma bouche. J’avalai tout avec plaisir, puis je me relevai pour caresser son visage et l’embrasser tendrement. Je commençai à ressentir une certaine affection pour lui.

« Tu vois… c’est ça le sexe… des contacts humains… du plaisir… du lâcher-prise. Parfois, ç’a du bon de se laisser aller.
Et maintenant que je t’ai fait plaisir… c’est à ton tour. »


Je collai mon corps contre le sien et je murmurai à son oreille.

« J’ai encore ma petite culotte… que dirais-tu de me l’enlever ? »


Titre: Re : Réunion familiale [Kyli - Harleen Quinzel]
Posté par: Harleen Quinzel le Novembre 26, 2017, 08:53:17
Vraiment, ses trucs ne voulaient pas les lâcher ! Harley avait tout tenter pour les vaincre avec les moyens du bord et à part faire exploser la tour de contrôle, elle voyait mal comment réussir à vaincre ses saloperies ! Elles les écrasent, ils se relèvent, elle les fusille, ils se relèvent, elle les aspèrgent de mousse d'extrincteur et... ils se relèvent ! Ils étaient plus pénibles que Batman à toujours revenir sur le front ! Elle aurait bien envie de leur hurler tout un tas de chose mais ils envoyaient de nouveau leurs lianes vers eux et même si Batman avait réussi à les stopper en envoyant un batarang à retardement, ils reviennent toujours à la charge ! Ça en devient lassant, vraiment !

Même Batman était à court d'idée si bien que fuir était sa solution mais au moins, bien que cela ne l'enchante pas vraiment, il avait pris Harley sous son aile. Et même en bas, les deux gugusses étaient toujours là à les observer comme deux psychopathes. Harley avait l'habitude avec son ancien job et même en habitant tout simplement Gotham mais elle avait quand même le droit de changer d'air !

« Hey, lâcher nous un peu les bottes les deux débiles ! »

Bien que leur réponse était toujours la même, elle grimpa dans la voiture de Batman, de grès pour une fois avant que la voiture ne démarre en trombe pour fuir cet endroit.

« Tu sais, ma mère disait toujours de pas grimper dans les voitures des inconnus ! Mais comme c'est pour qu'ils nous lâchent la grappe, je vais rien dire pour cette fois. »

Sauf si ses deux trucs étaient de grands admirateurs et bon sprinteur comme l'éclair rouge de Central City, ils étaient tranquille pour le moment en voiture. Mais cette fuite lui a donner une idée en cas de retrouvaille avec eux.

« Pense à faire le plein de glace, si t'arrives à bloquer l'autre tas de boue en le gelant un peu, ça devrait aussi fonctionner avec eux. »

Ca devrait, peut-être. M'enfin, sauf si Batman avait déjà ça dans son équipement, va falloir trouver un camion d'azote liquide, ça devrait faire l'affaire comme ça. Mais alors que la Batmobile filait dans les rues de Seikusu, Harley tentait de refaire le point sur ce qu'ils savaient et donc, où se cachait sa chère Pamela ?

« Bon avec ses débiles, je sais même pas si ta eut le temps de trouver ce qu'il fallait la haut ? Ta une piste ou on retourne à la case départ ?! »

Oui, avec Ivy qui avait disparu, elle était quelque peu en colère... constament. Elle espérait que Kyli allait bien et ne s'ennuyait pas trop toute seule.


Titre: Re : Réunion familiale [Kyli - Harleen Quinzel]
Posté par: Poison Ivy le Novembre 28, 2017, 09:29:37
DAMIAN WAYNE

Comment diable en était-il arrivé là? Damian avait le sentiment de s’être fait piéger, la sensation d’être tombée dans une sorte de spirale qui, petit à petit, l’avait conduit dans cette situation instable et gênante. Damian cligna des yeux, et observa Kyli, qui posa ses deux mains sur son sexe. Un frisson le traversa de part en part, et il serra nerveusement ses poings, avant de les relâcher, sentant une indicible vague de plaisir et de souffrance s’enfoncer en elle. La vague le transperça, le laissant pantois. Le souffle de sa respiration se précipita, et il laissa les doigts verts de cette superbe plante remuer sur sa hampe de chair, le stimulant longuement.

« Ha, Kyli... »

Lui, si habitué au contrôle, à maîtriser tous les aspects de son existence, comme son père, se voyait littéralement dominer par cette femme. Les réactions de son propre corps lui étaient inconnues, et Kyli finit par retirer ses doigts, approchant ses lèvres, répondant ainsi au désir interne que Damian formulait dans sa tête. Il la vit mettre son membre en position. Sa queue était terriblement grosse à ses yeux, plus dure et plus grosse que tout ce qu’il avait jamais eu. Il était dans une situation inconcevable jusqu’à présent, et, quand les lèvres de la femme touchèrent son sexe, ce fut comme un coup de fouet. Une vague l’anima, et ses deux mains se posèrent sur la tête de Kyli, pour y trouver un appui, mais aussi, et surtout, pour l’accompagner.

Inexpérimenté dans ce domaine, Damian la laissait faire. Passif, il ne soufflait mot, se contentant d’osciller entre la regarder, ou fermer les yeux. Damian n’aurait su dire en quoi, mais il trouvait ce spectacle fascinant... Celui de cette tête qui filait d’avant en arrière, qui stimulait son membre, cette femme qui, sans aucune hésitation, s’attaquait à son membre, le palpant de ses doucereuses lèvres. Tout son corps en réagissait, remuant en osmose avec elle.

« Kyli, Kyli, hmmm... »

Son sexe disparaissait dans sa bouche, recouvert de sa salive, lui donnant l’impression de flotter ailleurs. Et puis, il lui suffisait de visualiser cette scène, ce corps agenouillé, cette bouche qui filait jusqu’à prendre tout son membre en bouche... Damian se sentait à bout, et c’est bien dans ces conditions qu’il serra les lèvres, banda les muscles... Et se mit à jouir. Ses doigts se crispèrent sur les cheveux de Kyli, témoignant de sa force, et il s’abandonna alors en elle, balançant plusieurs filaments de sperme.

En temps normal, l’éjaculation était libératoire, un moment désagréable à passer, mais qui lui permettait ensuite d’aller mieux. Mais là, il venait de jouir dans la bouche d’une femme, de se relâcher en elle, et, quand Kyli se releva, Damian se sentait toujours aussi nerveux, et... Avait toujours autant envie d’elle. Fallait-il encore en accuser les phéromones ? Il constata qu’elle avait tout avalé, et Kyli se colla ensuite à lui. Ses bras l’enlacèrent à son tour, et elle lui demanda ensuite d’agir, non sans lui préciser, préalablement, que le sexe n’avait rien de répréhensible. Damian sourit légèrement, et l’embrassa sur les lèvres.

« Tu as raison... »

À lui d’agir, donc ! Une tâche délicate, qui l’amena à se mettre à genoux. Mais jouir lui avait permis de lui vider la tête, le rendant plus maître de ses mouvements et de son corps. Ses mains tirèrent sur la culotte de la femme, et il l’abaissa. Phéromones ou non, la mouille de Kyli dégageait une superbe odeur, enivrante, florale et naturelle. Damian l’inhala de plein fouet, et ses joues s’empourprèrent légèrement. Il laissa la culotte à mi-hauteur, puis approcha ses lèvres de la délicate fleur de la femme, et commença à la lécher. Il donna quelques coups de langue à la surface au début, avant de commencer à enfoncer sa langue en elle, lentement, délicatement, précautionneusement, comme s’il redoutait de lui faire mal.

Ses mains, elles, se posèrent sur ses hanches au début, avant de rapidement se déplacer pour s’appuyer sur ses fesses, les malaxant et les palpant, y prenant appui...

...Et que tout cela était bon !



BATMAN

Contre les plantes, le feu était une arme efficace, mais les simples Batarangs incendiaires de Batman n’étaient pas assez puissants contre Harvest. Cette créature était redoutable, et bien décidée à empêcher le duo de retrouver Poison Ivy. Batman affrontait un rude ennemi, une sorte de version psychotique et cancéreuse de Poison Ivy, qui partageait par ailleurs un lien néfaste avec Kyli, la jalousant profondément. Pour autant, le Chevalier Noir savait qu’il allait avoir besoin de l’Alraune, de son contrôle sur la flore, pour vaincre Harvest, mais il ne voulait pas que la jeune Alraune sache les raisons de l’existence d’Harvest.

« J’ai pu récupérer les informations de vol, oui. »

Il appuya sur plusieurs boutons de son ordinateur, et, rapidement, une connexion se fit.

« Oracle, je vous envoie des données à analyser en rapport avec la disparition de Poison Ivy.
 -  Reçu, Batman.
 -  Les agents d’Harvest nous ont attaqué. Ils ressemblent aux créatures qu’Ivy faisait en prenant le contrôle d’agents humains, mais... Ceux-ci étaient entièrement floraux.
 -  Comme... Des Tréants ? Vous n’avez rien de cassé ?
 -  Non, mais Harvest est plus dangereux que ce que je pensais, et semble vouloir s’en prendre aux proches de Poison Ivy.
 -  Donc...
 -  Nos théories se confirment. Tenez-moi au courant du résultat de vos recherches. »

La conversation se termina, et Batman resta silencieux pendant quelques secondes.

« J’ignore encore vraiment ce qu’est Harvest, mais nous avons fait des prélèvements. Les résultats sont... Assez troublants. On y retrouve des traces des composés chimiques utilisés par Poison Ivy pour synthétiser ses plantes, mais... Aussi des groupes d’ADN. Des éléments qui correspondent à des individus originaires de Gotham... »

Il se tut encore, avant d’enchaîner, conscient que ce genre d’informations ne devrait jamais parvenir aux oreilles de Kyli :

« ...Des individus aux origines sociales variées, mais qui ont tous comme point commun d’avoir été des victimes de Poison Ivy. »


Titre: Re : Réunion familiale [Kyli - Harleen Quinzel]
Posté par: Kyli le Novembre 30, 2017, 11:21:10
Jouir avait permis à Robin de se vider un peu la tête et d'arrêter de se poser trop de questions. A ma demande, il se mit à genoux devant moi et baissa ma culotte jusqu'à la moitié de mes cuisses avant d'aller coller son nez près de ma fente intime. Maman m'avait expliqué que nos fluides intimes avaient des effets aphrodisiaques, mais que notre biologie nous en protégeait. Par contre, pour humain, à plus forte raison un jeune homme en proie aux affres de la puberté, le parfum et le goût sucré de ma mouille avaient de quoi le rendre fou. Il se mit à lécher ma fleur intime, et le contact avec sa langue m'arracha un premier soupir.

« Aahh... oui... »

Au début, il se contenta de me lécher à la surface, mais avec le temps, il prit confiance et glissa sa langue plus loin dans mon intimité, ses mains prenant appui sur mes fesses, les malaxant et les pressant. Il était énergique et en même temps très doux, c'était délicieux.

« Hhhmmm... oui... Robin... continue... comme ça. »

Pendant un bref moment, ce plaisir me fit oublier tous les soucis qui m'assaillaient depuis le début de la soirée. Maman prisonnière, Jason et Harvest à ma poursuite, Batman et tata Harley qui faisaient de leur mieux pour les débusquer... Tout ça me sembla loin pendant un instant, et même si la douleur et l'angoisse ne partirent pas, elles furent moins fortes. Je laissai mon corps se relâcher sous les coups de langue incessants de mon amant, mes deux mains posées sur sa tête pour le faire lécher le plus loin possible.

Les minutes qui suivirent furent rythmées par mes gémissements, les spasmes de plaisir traversant mon corps, et les bruits humides de léchouilles contre ma vulve. Finalement, à force d'insister, Robin me fit jouir, et ma mouille jaillit de mon antre dans un cri.

« AAHH ! »

Pour ne pas qu'il soit tenté de s'éloigner lors de mon éjaculation féminine, j'appuyai mes mains contre sa tête pour le garder près de ma fente.

« Haaa... allez... Robin... tu dois... tout boire... »

Goûter ma cyprine allait sûrement l'exciter encore plus qu'il ne l'était déjà, et c'était exactement le but que je recherchais : le rendre ivre de plaisir jusqu'à ce qu'il ne puisse plus s'arrêter de me faire l'amour. Ce n'était pas qu'une question de plaisir, je voulais lui montrer une bonne fois pour toutes que satisfaire ses besoins physiques n'était pas une preuve de faiblesse, et le voir ravaler son petit air suffisant. Mais je crois qu'intérieurement, je cherchai surtout un bon prétexte pour chasser la crainte qui me rongeait le cœur.


Titre: Re : Réunion familiale [Kyli - Harleen Quinzel]
Posté par: Harleen Quinzel le Décembre 11, 2017, 01:27:15
Étant dans la Batmobile, presque de son plein grès, Harley enrageait à l'idée de ne pas avoir retrouvé Ivy ni même d'avoir pu casser les racines de ses maudites plantes ! Au moins, Batman avait eu ce qui pourrait les permettre de mieux pister Ivy mais il n'en disait pas trop, bavardant plutôt avec son oracle sur des théories... Quel genre de théorie exactement ? Sur ça, elle était assez curieuse mais il n'en disait pas trop à se sujet, partant plutôt sur ce qu'il avait trouvé concernant ses étranges plantes qui avaient comme point commun d'être des sujets de Poison Ivy et même de ses victimes.

« Et alors ? C'est sûrement l'autre tordu qui se sert d'eux comme pion, sûrement qu'ils sont plus sensibles aux spores de Pamy comme ils ont déjà été hypnotisés ou alors il veut simplement la rendre le plus coupable possible. »

Elle ne savait pas trop où Batnaze allait avec tout ça mais pour elle, Ivy était pour commencer otage de ce fou, et de deux, ce taré tentait de lui faire du mal par beaucoup de moyens, soit en jouant avec ses nerfs, soit en faisant d'elle la seule fautive de tout ce qui pourrait arriver en pointant du doigt de fausse preuve l'accusant.

« Appuie sur ce maudit champignon qu'on aille la retrouver !!! Et garde pas tes secrets, qu'est-ce que t'entendais pas théorie ? Tu penses qui se trame quoi ? Et ta intérêt à me répondre et pas jouer les grands silencieux sinon je vais te coûter cher en réparation intérieur de voiture. »

Elle n'allait pas faire exploser une grenade alors qu'elle était dedans mais mieux ne vaut pas mettre Harley au défi, elle pourrait trouver bien des moyens de rompre de force le silence de Batman pour le faire parler. Plus le temps passait loin d'Ivy et plus Harley était difficile à tenir tranquille. Ce qui était logique dans un sens car elle savait sa grande amie en danger. Qui garderait son calme dans ce genre de moment ?


Titre: Re : Réunion familiale [Kyli - Harleen Quinzel]
Posté par: Poison Ivy le Décembre 25, 2017, 05:29:53
DAMIAN WAYNE

Il y avait beaucoup de paradoxes chez Robin. Il était le fils de Bruce Wayne et de Talia al Ghul, soit le fils de l’homme considéré comme le plus grand détective du monde, et d’une des femmes les plus autoritaires qui soit. Tout ceci avait pour effet de rendre Damian à la fois très autoritaire, très provocateur, très arrogant... Et en même temps très soumis face aux femmes fortes. Grandir en ayant Talia comme mère, ça n’était clairement pas une partie de plaisir. Sa mère était très exigeante, ne supportant pas la faiblesse ou l’échec, et n’avait jamais vraiment montré d’affection envers Damian. Sous son masque de fer, son caractère intraitable, Damian était en réalité un garçon qui n’avait jamais connu l’affection maternelle, et ce n’était pas avec son père qu’il pouvait pleinement combler ce manque. Il y avait bien des choses que Damian ne confiait pas à son père, comme le fait qu’il avait quelques amis à Gotham, dont Carrie Kelley (http://static5.comicvine.com/uploads/scale_small/6/66303/2964321-1365166415-1.jpg), et qu’il lui était déjà arrivé d’avoir une érection en pensant à son amie...

Damian était impuissant face aux spores de Kyli. Même avant, il était attiré par elle, sans vouloir se l’admettre, mais là, il était clairement sous l’emprise de la femme. Kyli le dominait, tout comme Ivy dominait ses amants. Batman avait toujours été l’exception, mais Damian était encore trop jeune pour avoir la maîtrise de son père, et, même en ayant ça en tête, les spores de Kyli étaient plus pures que celles de sa mère. Il la léchait donc, et attrapait sa cyprine entre ses lèvres, savourant ce nectar délicieux. Damian avait posé les mains sur les fesses de la femme, crispant ses doigts dessus, tout en sentant les mains de la femme se serrer sur ses cheveux. Approchant manifestement de l’orgasme, Kyli lui ordonna de tout boire, et Damian frissonna.

*Comment Père a-t-il pu résister à Poison Ivy et à ses charmes ? C’est impossible !*

Lui-même ne voyait pas ce qu’il pourrait faire si jamais il devait affronter Kyli ! Comment pourrait-il vouloir lui faire du mal ? Son cœur lui semblait être sur le point d’exploser dans sa poitrine, tant le corps de Kyli était délicieux ! Et sa mouille, ah, sa mouille ! Il l’avalait avec appétit, continuant à lécher son bourgeon, titillant sa fleur intime. Maladroit et inexpérimenté, il atteignait toutefois parfois le clitoris de Kyli, le point d’amour, mais léchait surtout là où il pouvait lécher, tout en suçant et en serrant parallèlement ses doigts sur les fesses de Kyli.

Et, tandis qu’il buvait, sa queue se redressa rapidement, semblant même plus dure qu’avant, car le nectar aphrodisiaque de Kyli se répandait dans ses veines, ce qui ne manquait pas de le stimuler fortement...



BATMAN

Harley était évidemment curieuse d’apprendre tout ce que Batman savait. Ce dernier restait imperméable à sa menace de détruire la Batmobile de l’intérieur. Il n’avait qu’à appuyer sur un bouton pour que la jeune femme se retrouve saucissonnée dans tous les sens. Mais, plutôt que de se heurter à elle, il ne tarda pas à lui répondre :

« Isley a toujours eu envie d’avoir des enfants, mais en a toujours été incapable, commença-t-il. Ce fut, pour elle, une grande souffrance, qui l’a amené une fois à se rapprocher de son psychiatre, et à utiliser son sperme pour fertiliser des plantes. »

Ivy avait créé d’horribles monstres-bébés verdâtres, une parodie des enfants dont elle était privée. Batman avait pu sauver le psychiatre de son emprise, et détruire les monstres.

« Je pense qu’Harvest est le fruit des anciennes expériences d’Isley, un résidus d’un ensemble de produits chimiques et de plantes qu’elle a abandonnés dans les égouts en quittant Gotham, et qui ont fertilisé sur les cadavres et les restes des gens qu’elle a tué. »

Tout ça était glauque à souhait, et on pouvait comprendre, maintenant, pourquoi Batman n’en avait pas parlé devant Kyli. Il ne voulait pas dégrader aux yeux de la jeune fille l’image de sainteté de sa mère, en lui indiquant que, jadis, Pamela avait été une écolo-terroriste eugéniste n’éprouvant que du mépris pour la race humaine, tuant sans état d’âme.

« Harvest est né dans les entrailles de l’un des laboratoires d’Ivy. J’en ai entendu parler par le biais de rapports d’ouvriers travaillant dans les égouts, qui faisaient un chantier à proximité. Des attaques, des disparitions... Harvest prenait des forces. J’ignore encore de quoi cette chose est faite, mais elle est dangereuse, fertilisée à partir des cadavres des gens qu’Ivy a jeté dedans. »

L’histoire était glauque. Il fallait imaginer le spectacle d’une sorte de déchetterie composée de cadavres en putréfaction, d’engrais, de plantes moribondes... Tout cela avait créé un cancer corrosif, Harvest.

« As-tu entendu parler du Green et du Swamp Thing ? » demanda brusquement Batman.


Titre: Re : Réunion familiale [Kyli - Harleen Quinzel]
Posté par: Harleen Quinzel le Décembre 29, 2017, 04:34:06
Rendre Harley calme et posé serait aussi intelligent que jouer à la roulette russe avec un pistolet automatique. À moins qu'au prochain virage Batman renverse cette saleté qui a enlever Pamela, elle ne risquait pas de se calmer si facilement. Il était simple à deviner de savoir comment calmer Harley, se défouler sur diverses choses, premièrement la personne qui détient Pamela, ou alors un de ses sbires. Mais qu'il souffre afin de pouvoir bien se calmer évidemment. Toujours aussi furieuse, Batman venait quand même lui répondre en annonçant ce qu'il savait, et l'histoire que Pamela ne puisse avoir d'enfant, elle était bien placée pour le savoir. Quand Pamela l'avait appris, elle avait quitté une énième fois le Joker pour se cacher chez elle et elles en ont parlé autour d'un verre de vin. Mais vu l'humeur triste de la rouquine ce soir-là, ce fut une des rares nuits chastes qu'elles ont passé. Harley était triste pour elle mais aussi de cet amour impossible qu'elle imaginait avec son biquet, Ivy était triste de ces enfants qu'elle n'aura jamais.

Une nuit dans les bras de l'autre, une nuit aussi douce que reposante. Les jours qui ont suivi, elles ont rectifié le tir mais ce soir-là, elles ont été sages comme des images. Mais pour en revenir à Harvest donc, ce dernier serait le fruit d'un des échecs d'Ivy qui a fini par quand même grandir en se nourrissant de cadavres laissés par Ivy et d'autres trouvé ici et là ? Hum, même à Gotham, on a trouvé plus joyeux comme histoire.

« Si ce machin est inopposable, il reste qu'une personne qui peut l'arrêter. Pamela. Harvest agit comme un ado que l'on puni et qui se croit rejeter par ses parents. Pas besoin de sortir d'une grande école pour savoir que ce dernier veut plaire à ses parents pour s'en rapprocher. S'il rejette Pamela pour le moment, c'est qu'il doit voir chez l'autre débile une vision paternel donc il fait tout pour avoir une caresse sur la tête. Pamela doit s'excuser et lui parler franchement comme à un petit garçon blessé. Il peut s'énerver ou refuser de l'écouter mais ca fera effet. Aucun gosse ne veut faire de mal à ses parents. »

Sauf peut-être si ce sont les pires ordures du monde mais Pamela a dû abandonner Harvest en le croyant bel et bien mort, si elle l'aurait sû vivant et surtout, qu'il puisse aussi mal tourné, elle aurait fait le nécessaire. Mais bon, Harley n'était pas que folle, elle avait des diplômes après tout. Mais Batman rebondissait sur autre chose.

« Mouais, rapidement, je sais que Swampy tiens à ce truc comme à la prunelle de ses yeux. C'est un truc genre le sang de la nature, la force de la nature ? »

Plus ou moins... Harley n'a jamais été une passionné des discours écolo de Pamy alors venant d'un autre, bonjour l'ennuie ! Mais le géant pourrait bien aider comme leur mettre des bâtons dans les roues... Difficile à trancher...


Titre: Re : Réunion familiale [Kyli - Harleen Quinzel]
Posté par: Kyli le Janvier 05, 2018, 07:06:48
Pour une première fois, Robin s’en sortait plutôt bien jusqu’à présent. Sa langue reflétait certes sa maladresse de débutant, mais il m’avait bien léché bien et avait quand même réussi à atteindre plusieurs fois mon clitoris, provoquant des sursauts dans mon plaisir, ajoutant une pointe de surprise dans ce cunni. Quand il eut fini de déguster ma mouille, je l’aidai à se relever pour partager un nouveau baiser, cette fois bien plus sauvage. Je pus sentir toute la fougue de mon amant à travers ce baiser, sans compter le fait que ses mains ne voulaient plus se décoller de mes fesses. A ce moment, je sentis qu’il était prêt à passer aux choses sérieuses. Sa queue était dure et bien dressée sous l’effet de ma cyprine aphrodisiaque, à tel point qu’elle commença à me faire envie dès que je posai les yeux dessus. Mais avant de franchir un pas de plus dans l’intimité, j’eus envie de voir jusqu’où je pouvais aller avec ce charmant garçon.

« Dis moi… maintenant qu’on est amis… tu veux bien me dire… ton prénom ? Parce que j’en ai… un peu assez… de tout le temps t’appeler Robin. »

En attendant qu’il se décide, je continuai à jouer avec lui. Mes mains filèrent le long de son corps, caressant sa belle peau un peu rêche et ses muscles. C’était bien différent de ce qu’on pouvait ressentir en caressant la peau d’une fille, mais pas désagréable pour autant. Mes doigts glissèrent sur son visage, ses pectoraux, ses abdos, près de son sexe sans pour autant le toucher, son dos, et finalement s’arrêtèrent sur ses fesses pour les peloter comme il s’amusait à peloter les miennes. Encore une fois, le contraste entre la nouveauté et mes habitudes me frappa. Quand je touchais des fesses de fille, je savais à quoi m’attendre : deux belles bosses moelleuses à souhait, un peau douce et des petits gémissements. Là, les bosses étaient plutôt fermes et musclées, la peau n’était pas très douce, et Robin ne couina pas beaucoup. Malgré ça, je continuai à pétrir ces petites fesses, espérant obtenir une meilleure réaction.

« Ça te plaît mon grand ? Quand je te tripote le cul comme tu le fais avec moi ? »

Après quelques minutes de caresses, je sentis que son sexe était au bord de l’explosion, alors je me décidai à lui offrir ce dont il avait le plus besoin dans cette situation : un endroit où mettre sa queue. Je m’assis sur la couchette de ma cage de verre et écartai grand les jambes pour bien le laisser voir ce qui l’attendait.

« Viens mon tout beau… viens te loger en moi pour apaiser ton feu intérieur. »

Pauvre garçon. Il ne se rendait peut-être même pas compte que j’étais en train de l’hypnotiser avec mes charmes et d’en faire un gentil toutou obéissant. Dès qu’il aurait joui en moi, je le tiendrais pour de bon, et cette perspective… me faisait frémir.


Titre: Re : Réunion familiale [Kyli - Harleen Quinzel]
Posté par: Poison Ivy le Janvier 06, 2018, 12:20:40
DAMIAN WAYNE

Damian déglutit sur place. Nu, il n’était plus dans une situation qui lui permettait de réfléchir. Très excité, le jeune homme était sur le point de perdre sa virginité. Sa première fois... Et il allait la perdre avec cette femme ! Damian soupira encore, avant de sentir les mains de Kyli explorer son corps, palper ses fesses. Lui-même caressait ses hanches, ses délicieuses formes, sa peau terriblement douce, et l’embrassa encore. Kyli caressait doucement son corps, et, quand elle lui demanda son nom, Damian, qui avait déjà violé tous les protocoles fixés par son père, lui répondit d’une voix faible, écrasée par le désir :

« Da... Damian, Kyli... »

Ils s’embrassèrent encore, et il frémit en sentant les doucereuses mains de Kyli palper ses fesses. Il en frémit, et devait bien admettre que c’était... Étrangement agréable. Son sexe tapait contre le ventre de l’Alraune, et, celle-ci semblant réaliser son état, se déplaça alors. Kyli s’était bien rappelée des leçons de sa mère. Les spores aphrodisiaques de Kyli étaient très particulières, car Lily et Raune avaient conçu cette dernière à l’aide de la magie rose. Quand un homme jouissait en elle, son corps enregistrait sa semence, et elle pouvait ensuite émettre des spores qui ciblaient spécifiquement la personne en question, et pouvaient en faire son esclave. Il n’existait pas vraiment de traitements contre ça. Même Ivy n’avait pas un tel pouvoir, c’était l’une des facultés spéciales de Kyli, une Alraune bien plus pure que sa mère.

Quand il vit Kyli s’allonger, Damian soupira, et se rapprocha rapidement, quoique sa démarche soit un peu gauche. Son membre lui faisait mal, il était très douloureux, et il s’allongea au-dessus d’elle. Sa main se posa sur la base de son sexe, et il l’orienta vers l’intimité de la jeune femme.

« T-Très bien, Kyli... J’en ai envie, oui... »

Il aimait l’avoir près d’elle, il avait en ce moment terriblement envie de coucher avec elle. En fait, ça l’obsédait, il ne pouvait penser qu’à ça ! Damian sentit le bout de son sexe heurter les lèvres intimes de la femme, et il soupira, avant de se mordiller les lèvres, et regarda alors Kyli. Il lisait la peur dans ses yeux, mais, surtout, le désir, et la confiance. Elle n’était pas vierge, contrairement à lui, et lui fit signe d’y aller. Damian soupira à nouveau, et sentit la résistance des cuisses de Kyli.

« C’est... C’est si étroit, Ky-Kyli, hmmm... »

Très étroit, en effet ! Mais il força, et sentit son membre coulisser petit à petit, jusqu’à s’enfoncer d’un coup sec, le surprenant. Il écarquilla les yeux en sentant son membre se perdre en elle, et retira ses doigts, puis resta figé pendant quelques secondes, l’air béat... Et commença à remuer, lentement, comme s’il craignait de lui faire mal.

« Co-Comme ça, Kyli... ? » soupira-t-il.

Damian ne l’avait jamais fait, après tout ! Il était donc plutôt nerveux...


BATMAN

La Batmobile continuait à filer, et Batman à expliquer à Harley ce qu’il savait. Le Chevalier Noir savait que la jeune femme était intelligente. Le Docteur Quinzel avait après tout décroché un doctorat, et aurait pu être une psychiatre très compétente, si elle n’avait pas connu un drame personnel... Si ce drame avait été pris en compte, et si l’administration d’Arkham n’avait pas autorisé une jeune thérapeute débutante ayant récemment perdu son petit-ami à vouloir devenir la psychiatre personnelle du Joker. Honnêtement, Batman était sûr que la responsabilité de l’asile pouvait être engagée pour ce qui avait été fait. Mais, à leur corps défendant, l’université d’Harleen avait soigneusement étouffé cette histoire, très embarrassante pour elle, puisqu’elle avait impliqué l’un des professeurs de la fac’.

Quoi qu’il en soit, il continua ses explications :

« Il existe trois forces fondamentales dans la Nature. La Flore, ou le Green, qui représente les éléments végétaux, des arbres aux brindilles. Swamp Thing en est le héraut. Il y a aussi la Faune, ou le Red, qui symbolise tous les animaux, allant de l’éléphant au chat et aux petits insectes. Animal Man en est le représentant. Ces deux forces fondamentales sont autant opposées qu’alliées. »

Historiquement, la Flore et la Faune avaient déjà pu s’affronter, et c’était d’ailleurs de leur lutte que quelque chose avait résulté.

« La troisième force, c’est... Rust. La rouille, la pourriture. C’est une force négative, qui se heurte aux deux autres. Woodrue rêvait jadis d’être le Swamp Thing, mais ses ambitions personnelles n’ont pas échappé au Parlement des Arbres. Si je te parle de tout ça, Harley, c’est parce qu’Harvest est un croisement entre le Rust et le Green. C’est une anomalie qui n’a rien à voir avec Kyli. »

Petite pause. Puis il reprit :

« On ne parle pas juste d’un enfant en manque d’amour, on parle d’une aberration, d’un monstre. Harvest veut tuer Kyli, parce qu’elle représente tout ce qu’il n’est pas. Et il déteste Ivy parce qu’elle est responsable de la mort des gens qui composent Harvest. Aucun câlin au monde ne viendra résoudre ça. »

Le Chevalier Noir avait fixé Harley en disant ça, et termina ensuite :

« Je sais qu’Ivy a changé depuis, et elle travaille pour le S.H.I.E.L.D... Voilà pourquoi je ne tente pas de l’arrêter à nouveau. Mais je pense qu’il est préférable de ne pas en parler à Kyli. »


Titre: Re : Réunion familiale [Kyli - Harleen Quinzel]
Posté par: Harleen Quinzel le Janvier 16, 2018, 02:54:06
Harley en savait des choses, on ne traînait pas avec la pègre de Gotham en restant un inculte, sinon on ne vaut pas mieux qu'un vulgaire voyou qui attend dans une ruelle sombre avec un couteau dans la poche. Non, là, on parle des grands bandits de Gotham, des rumeurs et légende autour de leurs cas. Certes, Swamp Things n'était pas le genre de type qui traînait à Gotham et voulait braquer des banques mais en restant auprès d'Ivy, elle avait appris tout un tas de trucs d'écolo, même si elle en a aussi oublié par la même occasion. Batman exposait ce qu'il savait, notamment sur Harvest avant de souligner que son bilan était faux et que l'amour maternel n'allait pas régler cette histoire. Peut-être bien ouais, mais ce qu'il propose ne la regarde pas.

« C'est à Pam qui vaut dire ça. C'est pas moi la mère de la petite. »

Mais sauver Pamela était plus urgent que dire la vérité à Kyli. À vrai dire, Harley était plutôt pour dire la vérité à Kyli mais pas de façon brutal, en lui parlant, lui expliquant la vérité, les erreurs, bref, c'est à Pamela de le faire et de décider si elle le fera un jour. Pour le moment, Kyli était en sécurité et ce qui compte c'était de remettre la main sur la rouquine écolo et la tiré de ce merdier. Stoper Harvest et Woordue, puis tirer un trait sur toute cette histoire.

« Si tu me raconte tout ça c'est que ta ta petite idée ? Alors crache-le moreau plutôt que de me faire languir. On va chercher Swampy pour qu'il nous file un coup de main ? Si Harvest est moitié Swampy, moitié pourri, il va vouloir donner une bonne correction à ce petit copieur, non ? »

Ca pourrait être une bonne idée non ? Aussi doué était Batnaze, il n'était pas le plus fort, pas le plus rapide, pas le plus mécanique, pas le plus homme-poisson, bref, il semblait juste avoir de super gadget à sa ceinture et de bons plans. Mais face à deux tarés de ce genre, il va arriver à les stopper ? Il a dérouillé le Joker bien des fois mais lui, il avait que son charisme de clown comme arme. Pas de super muscles et rebelote pour la liste des super pouvoir. Harley veut bien aider à sauver Pamela mais faut quand même pas y aller seulement armer de son courage. 


Titre: Re : Réunion familiale [Kyli - Harleen Quinzel]
Posté par: Kyli le Janvier 18, 2018, 07:43:47
Quand Robin m'avoua s'appeler Damian, je sus que je le tenais. Il ne me manquait pas grand chose pour le faire basculer complètement. Allongé au-dessus de moi, il commença à enfoncer sa queue dans mon intimité. C'était une sensation que je connaissais bien, mais il allait être le premier garçon à me la faire ressentir. Ça me fit un peu peur sur le coup, mais j'avais aussi hâte de voir ce que ça faisait, et je voyais bien qu'il était nerveux, pas besoin que je l'inquiète encore plus.

« Allez Damian... vas y. »

Au début, il y eut un peu de résistance, mais finalement son sexe entra d'un coup en moi, m'arrachant un cri de plaisir.

« Aahh ! »

Ce fut la première fois qu'il découvrit l'étroitesse intérieure d'une femme. Et encore, il avait de la chance avec moi, maman et tata Harley étaient déjà passées plusieurs fois pour élargir la voie. Avec une fille vierge, ç'aurait été bien plus dur.

Après quelques secondes où il resta figé, les yeux écarquillés d'extase, je le vis commencer à remuer timidement. C'était agréable mais pas assez physique pour me faire grimper aux rideaux. Du coup, je décidai de lui donner quelques conseils.

« C'est bien Damian mais... aaahhh... tu dois... y aller... un peu plus vite. »

Je comprenais son manque de confiance, j'étais comme lui la première fois. Il lui fallut quelques minutes pour réussir à augmenter le rythme de ses pénétrations, mais comme il était dans une très bonne condition physique, il tenait bon.

« Hhmm... oui... ça y est... tu as compris... haaannn... »

Robin n'arrivait pas encore au niveau d'Ivy, mais je prenais quand même du plaisir avec lui. Hélas, comme c'était sa première fois, il ne tint pas très longtemps avant de sentir la jouissance arriver.

« Ouiii... allez... jouis en moi ! »

Dès que je sentis la semence de Damian jaillir en moi, je bloquai son bassin avec mes jambes pour l'empêcher de se retirer. Je voulais être sûre de bien tout recevoir en moi. Quand l'éjaculation prit fin, je le libérai et je posai une main sur sa joue.

« Haaa... tu t'en es bien sorti... Damian. »

Je n'avais pas joui, mais ça il n'avait pas besoin de le savoir pour l'instant.

« C'est drôle... quand même : tu n'as pas... arrêté de dire... que tu es au-dessus... de tes pulsions... et là... tu es avec moi... nu... et on vient... de faire l'amour. »

Après ça, j'étais persuadée qu'il avait changé d'avis sur le sexe, et que je le tenais pour de bon. Et si ce n'était pas le cas, dès que la menace serait levée et que je sortirais de cette cage, je pourrais utiliser mes phéromones ciblées pour l'envoûter.


Titre: Re : Réunion familiale [Kyli - Harleen Quinzel]
Posté par: Poison Ivy le Janvier 23, 2018, 08:42:25
BATMAN

Quand Bruce avait appris que Poison Ivy était à Seikusu, il s’était renseigné. Il était bien placé pour savoir que Pamela était une femme... Instable. Son humeur dépendait beaucoup du contexte environnemental dans lequel elle était. Alec Holland, le Swamp Thing, avaient souvent expliqué aux membres de la Justice League que lui-même ne pouvait pas se tenir éternellement dans un endroit très pollué sans développer de pensées nocives. Et, quand Pamela Isley était devenue Poison Ivy, elle avait été reliée au Green précipitamment, sans avoir le temps de prendre du recul. Tout ça ne l’exonérait pas de ce qu’elle avait fait, des empoisonnements, des meurtres, voire des tentatives de génocide, mais le fait est qu’elle avait changé... Tout comme Harley, d’ailleurs. Elle aussi, Batman ne savait pas quoi en faire. Autant il savait que, pour la première, elle avait peu à peu réussi à dompter ses pulsions, et à maîtriser sa connexion avec le Green, autant la seconde lui semblait avoir gagné en autorité et en force de caractère.

Harley avait toujours été soumise au Joker, ce qui avait toujours été sa damnation. Une jeune femme sous influence, une jeune psychiatre qui avait été larguée sans airbag à l’asile d’Arkham, et qui avait croisé la route de Poison Ivy après que Le Joker, dans un éclat de colère, ait enfermé Harley dans une petite fusée. Ivy avait soigné la jeune femme, et, ensemble, les deux avaient développé une relation... Criminelle, au début, mais Bruce avait toujours senti qu’il était possible de faire quelque chose d’autre qu’elle. C’est pour cela qu’il avait choisi, à l’époque, de fonder les Gotham City Sirens. Un projet qu’il avait envisagé, et que Nightwing, quand il avait provisoirement pris son identité, avait mis en place pour disposer d’un soutien latéral. Catwoman avait accepté la tâche difficile de former une équipe avec ces deux femmes, et l’affaire avait plutôt bien marché, avant qu’Harley ne retourne entre les bras du Joker, et que la déception d’Ivy ne se mue en puissante colère.

Tout ça pour dire que Bruce n’était pas dans l’optique de l’arrêter, maintenant. Pas s’il était prouvé que sa proximité avec Ivy la mettait dans de meilleures dispositions.

« Swamp Thing n’est pas un membre réserviste de la Justice League, j’ignore comment le contacter... Je ne pensais d’ailleurs pas que tu le connaissais, mais il s’est rapproché d’Ivy, j’imagine que c’est à cette occasion que tu as dû lui parler. Il est venu me voir à Gotham, en fait. Il m’a dit que Poison Ivy avait une fille, et qu’il se portait garant pour elle. C’est une garantie suffisante pour moi, mais je ne contrôle pas Swamp Thing, j’ignore où il est. »

En fait, il était probable qu’il soit déjà au courant de la présence d’Harvest, car ce genre de choses étaient précisément ce contre quoi Swamp Thing luttait. Batman continuait à rouler, et profita de ce moment pour se renseigner sur Harley :

« Et toi, donc ? Vais-je devoir te ramener à Arkham après ça ? Je te rappelle que tu t’es évadée... Mais aussi que tu te tiens relativement calme. J’ai cru comprendre que tu commençais à former un petit gang, mais tu n’as pas l’air de leur apprendre le braquage, le racket, ou d’autres activités répréhensibles. Que souhaites-tu faire ? »



DAMIAN WAYNE

Damian était sous contrôle d’une force qui le dépassait, cette même énergie que celle qu’il avait progressivement commencé à ressentir en regardant secrètement des magazines pornographiques, ou des choses de ce genre. Et là, c’était pareil... Mais de manière décuplée ! Damian serra les lèvres et se les pinça même en sentant l’étroitesse du vagin de Kyli, les parois internes de la femme semblant retenir son sexe, formant comme un délicieux anneau comprimant sa chair.

« Hnnn... !! »

Nerveux à l’idée de lui faire mal, Damian remua donc lentement, et entendit ensuite Kyli lui dire d’aller plus vite... Ce qui l’amena à se pincer les lèvres, et à rougir, tout en obtempérant.

« Ky... Kyli, haaaa... »

Damian accéléra alors, car c’était, visiblement, le seul moyen de faciliter sa pénétration. Et, peu à peu, il y arriva. Il grognait alors, tout en regardant régulièrement Kyli, se délectant de ses soupirs, de ses caresses, de son corps qui se frottait tendrement contre le sien... Tout ça le stimulait fortement, l’excitait énormément, et il continuait donc à la prendre, filant d’avant en arrière, enfonçant sa queue en elle, avant de soupirer encore.

« Kyli, haa, c’est bon, c’est si bon... »

Il le pensait sincèrement, et continuait à la prendre. Damian aurait voulu tenir plus vite, et lui-même prit conscience de son orgasme prématuré, mais... Eh bien, il était vierge jusqu’à présent. Ce qui fait qu’il se relâcha rapidement, sans savoir si Kyli avait joui, mais en le pensant... Puisqu’elle était assez humide. Il se relâcha donc en elle, et resta ensuite dressé au-dessus de son corps, sentant la sueur couler le long de sa peau, respirant lourdement.

Sa queue était toujours en elle, et il sourit donc, puis rougit encore quand Kyli, qui avait serré ses jambes autour de son bassin, le nargua encore.

« Ce... Ça ne veut rien dire, c’était juste pour m’assurer que je suis au-dessus de ça ! »

Tout ça n’avait aucun sens, mais Damian était encore très embrumé pour réfléchir consciemment. Il était niché en elle, et réfléchissait surtout à la suite.

« Euh... Tu as joui ? Parce que je... »

Damian cligna soudain des yeux, en sentant une certaine torpeur l’envahir. Il inhala l’air autour de lui. Depuis plusieurs plantes, une spore s’était échappée, et ses paupières s’alourdirent.

« Je... Kyli, je... »

Et, brusquement, Damian s’affala sur elle, dans les vapes.

Kyli sentit alors une puissante force arriver, faisant fi des protections érigées par Batman. L’une des plantes du décor se mit à grossir, à évoluer, formant une série de tentacules et de feuilles. Une puissance incroyable... Mais pas malveillante. Ivy avait déjà parlé à Kyli de cet homme, mais Kyli n’avait encore eu la chance de le voir en vrai. L’Avatar du Vert, le Gardien de la Flore et de la Nature, celui qui pouvait se matérialiser à partir de chaque fleur...

...Swamp Thing (http://cdn.pastemagazine.com/www/blogs/lists/1swampthingfinal.jpg) venait d’arriver !

Un colosse végétal de presque deux mètres de haut apparut au milieu de la pièce, et observa brièvement le corps endormi de Damian.

« Je ne voulais pas interrompre... Pas avant que tu n’aies sa semence en toi, toutefois. Bonjour, Kyli. Ta mère t’a parlé de moi, non ? Navré de n’arriver que maintenant... Je suis Alec Holland... Plus connu sous le sobriquet de Swamp Thing. »


Titre: Re : Réunion familiale [Kyli - Harleen Quinzel]
Posté par: Harleen Quinzel le Février 07, 2018, 02:08:20
Eh bien quoi ? Elle connaissait Swampy mais rapidement, elle pourrait le décrire et dire plus ou moins ses objectifs, après elle ne le connaît pas bien, qu'on ne lui demande donc pas ce qu'il aime dans la vie ou ce qu'il prendre au petit déjeuné, ça dépassait ce qu'elle connaissait de lui. Mais elle savait qu'il était fort, ce n'était pas le simple gugusse déguisé en boule puante avec une idéologie bio, c'était même le cas de le dire, c'était une force de la nature ! Bon, qu'on lui donne un oscar ! Non ? Bon, on continue l'histoire alors. Bien que Batnaze ne savait pas où trouver le géant vert, c'est vrai que la chauve-souris était du genre à vouloir toujours tout contrôler et avoir un plan pour chaque cas de figure. Mais aussi astucieux pouvait-il être, il ne pouvait pas être partout mais oui, c'est bien en présence d'Ivy qu'elle avait rencontrer le guacamole humain qui se faisait appeler Swamp Things. Mais la route continuait toujours avant que cet idiot ne la menace de l'enfermer à nouveau sauf si elle était sage.

« Déjà, je me suis pas évadé, on m'a gentiment montré la sortie. De ce que je me souviens, j'ai tabassé personne pour prendre la poudre d'escampette, non ? »

C'est vrai, pas un blessé, pas à cause d'elle du moins. C'était une gentille lapine blanche qui lui avait montrer la sortie, une bien gentille lapine même. Mais là n'était pas la question, elle ne dira rien sur la bunny girl, elle ne balançait pas les copines. Mais que ce dernier soit au courant pour sa petite troupe la surprenait ! Elle n'était pas à Gotham et comme il le disait, ce n'est pas comme si ses Quinnettes avaient fait la une des journaux en faisant exploser un hôpital ? 

« Juste leur laisser l'occasion de se défouler et remettre certaines choses en ordre dans le coin. »

Elles n'étaient pas si sages ses petites mais qui irait se plaindre que quelques petits malfrats se faisaient tabasser ? Ceux qui organisent des combats de chiens, les dealers, de petits Yakuzas de bas étages – elle n'allait pas les jeter face à des gens aussi dangereux que louche – ou des gens qui s'amusent à s'en prendre à leurs femmes ? Ceux-là sont bien plus sages maintenant. Certes, ils gagnent en plus un petit arrêt à l’hôpital le plus proche mais la société devrait se sentir soulager de voir de moins en moins d'activité louche à Seikusu ! Bon, c'est un peu le Gotham nippon ici, il y a des tas de choses louche derrière chaque ruelle sombre mais un peu moins de criminalité ne fait pas de mal ! Quand un cancer diminue chez une personne malade, on est heureux, même si ce n'est qu'un tout petit peu.

« Et toi alors, c'est bien gentil de m'aider mais tu es sûr que tu peux quitter Gotham comme ça ? Tu va pas trop lui manquer ?! »

Il avait sûrement sa petite bande de Robin sur place pour garder un semblant de contrôle sur Gotham mais le voir en dehors de ses quartiers sans ses copains de la bande de Justice league, c'est bizarre ? Supernaze est toujours à Métropolis en général ? Green Arrow à star city et Flash à Central City ? Vivement qu'elle retrouve Pamy, elle était pressée d'exploser la tête de l'autre débile, même si ça risque de repousser, il va la sentir passer la douleur, oh oui !


Titre: Re : Réunion familiale [Kyli - Harleen Quinzel]
Posté par: Kyli le Février 11, 2018, 06:34:46
Après avoir partagé le plaisir du coït, Damian et moi étions comblés mais un peu gênés quand même. Il se demandait si j’avais joui, et moi je me demandais ce que nous allions faire maintenant. J’avais sa semence en moi, mais tant que j’étais coupé du Green, mes pouvoirs étaient inefficaces.

« Tu sais Damian, je… »

Soudain, notre conversation fut interrompue par un flot de spores qui passèrent au travers des défenses de Batman avec une grande facilité, et envoyèrent mon amant dans les vapes. Après quoi, des racines émergèrent du sol, des fleurs poussèrent dessus, et je sentis une présence émaner de l’une d’elles.

« Qu’est-ce que… »

C’était une force végétale très puissante, mais pas malveillante comme Plant Master ou Harvest. Cette force se présenta à moi sous la forme d’un avatar végétal de deux mètres de haut. A l’entendre, ça faisait un moment qu’il nous observait. Il se présenta sous le nom d’Alec Holland, aussi appelé Swamp Thing.

« Swamp Thing… Mais oui. Ma maman m’a parlé de toi. Tu es le représentant du Green dans ce monde. Elle m’avait dit qu’un jour on se rencontrerait. Seulement je ne pensais pas que ce serait… comme ça. Et surtout pas maintenant. »

Maman entre les griffes de Woodrue, tata Harley partie avec Batman, et moi avec Damian… D’ailleurs, j’avais beau être nue devant Swamp Thing, ça ne me gênait absolument pas. Je me sentais en sécurité avec lui.

« Si tu es là, c’est que tu sais ce qui se passe. Maman est retenue prisonnière par Jason Woodrue et un monstre nommé Harvest. Des gens sont déjà en train de l’aider mais… »

Je ne pouvais pas douter de tata Harley, et Ivy m’avait dit de croire en Batman, mais seraient-ils de taille ? Il fallait passer à la vitesse supérieure.

« … j’en ai assez de rester ici sans rien faire. Mais si j’y vais seule, il va me capturer aussi. »

Heureusement, pour la première fois depuis le début de cette horrible nuit, les choses semblaient enfin s’améliorer.

« Swamp Thing… tu es mon seul espoir. Est-ce que tu peux m’aider à sauver ma maman ? »


Titre: Re : Réunion familiale [Kyli - Harleen Quinzel]
Posté par: Poison Ivy le Février 15, 2018, 02:07:10
BATMAN

Batman avait entendu parler de cette lapine, et même plus que ça. Quand White Rabbit avait provoqué l’évasion des prisonniers d’Arkham, le Chevalier Noir s’était retrouvé embarqué dans une course-poursuite confuse et complexe, qui l’avait amené à affronter beaucoup d’évadés, traquant White Rabbit à travers les méandres de la ville, jusqu’à rencontrer son commanditaire, le redoutable Bane, pour un combat éprouvant que Batman avait pu remporter. Mais, suite à ça, plusieurs détenus n’avaient pas pu être récupérés... Comme Harley Quinn. Batman avait entendu dire qu’elle était partie vivre à New York, mais, finalement, elle avait emprunté une toute autre voie. Qui sait ? L’air de Seikusu avait été plutôt positif sur Poison Ivy, ça pouvait aussi être le cas pour elle.

Harley expliqua donc qu’elle était là pour casser des figures, et Batman fronça les sourcils, espérant quand même qu’elle ferait autre chose de ses jours. Mais il retint pour lui ses réflexions.

« Ici, j’aide Gotham à ma manière. La ville peut tenir sans moi pendant quelques jours. »

Inutile de rentrer dans les détails. Si le Chevalier Noir était venu ici, c’était pour aider les siens à résoudre les différents problèmes qui avaient lieu ici, et qui impactaient directement Gotham. Il avait d’ailleurs été très surpris d’apprendre que plusieurs des rudes criminels de Gotham se trouvaient ici, à Seikusu. La ville était devenue un haut lieu de la criminalité, les grands criminels venant rafler leur part du gâteau. Batman ignorait ce que tout cela signifiait, mais il n’était guère rassuré par cette évolution.

« Retournons voir Kyli, j’ai comme un mauvais pressentiment. »


SWAMP THING

Alec Holland était une redoutable puissance, ce que Kyli devait clairement sentir. Se dressant devant elle, Holland hocha lentement la tête quand elle se mit à lui parler, annonçant que Pamela lui avait parlé de lui, et lui expliquant la situation.

« Je sais, Kyli. Je voulais te rencontrer dès que j’ai appris ton existence. J’aurais sincèrement aimé que nous puissions nous rencontrer dans d’autres circonstances, mais ta mère est en danger... Et, à travers elle, c’est le Green tout entier qui est menacé. »

La menace était sérieuse, suffisamment pour que Swamp Thing intervienne en personne.

« Ta mère te l’a sûrement déjà expliqué, mais mes pouvoirs émanent d’une puissance naturelle très ancienne, une sorte d’esprit qui symbolise la Flore... Le Parlement des Arbres. C’est le Parlement qui a fait de moi le nouveau Swamp Thing, mais... Hum... Le Parlement était jadis sage, mais l’activité humaine industrielle a amené certains des membres de ce collectif à se méfier de l’humanité. Woodrue a su en profiter. Il a été pendant un moment le nouveau Swamp Thing, et, même si j’ai réussi à le vaincre, en triomphant au passage du Parlement, je n’ai pas pu totalement vaincre les esprits les plus réfractaires. »

Une histoire compliquée... Qui avait amené Alec Holland à se retrouver dans une sorte de monde onirique, au cœur du Green, en compagnie des anciens Swamp Things, et à se retourner contre le Parlement des Arbres, afin d’empêcher Woodrue de dévaster le monde.

« Harvest... Ce sont eux qui ont contribué à sa création. Les esprits renégats du Parlement. Il en veut à ta mère, mais aussi à toi, et pas uniquement parce qu’il est jaloux de toi du fait de tes liens avec Pamela. Toi, Kyli, tu es une perfection biologique. Lily et Raune t’ont conçu avec l’amour qu’elles portent à Pamela. Tu es le fruit de l’amour, Harvest est le fruit de la haine. Mais il a aussi besoin de toi pour être complet, pour pouvoir se répandre dans le Green, et... Hm... »

Tout ça devait être compliqué à comprendre pour elle, alors il se dressa devant elle, et son ventre s’ouvrit brusquement, révélant un espace noir d’où des tentacules verdâtres jaillirent.

« Je vais te montrer, Kyli. Viens, tu n’as pas à avoir peur. »

Et, effectivement, Kyli pouvait sentir, instinctivement, qu’il n’y avait pas de piège. Elle se glissa donc dans le corps de Swamp Thing, qui retourna ensuite dans le Green. Kyli ressortit du corps, et flotta alors dans un univers incroyable (https://img15.hostingpics.net/pics/229055SwampThing2011019006.jpg), où Kyli devait se sentir... Terriblement bien.

« Tu es dans le monde du Vert, Kyli... Un monde où le temps et l’espace ne fonctionnent pas comme ailleurs. Ici, ton esprit est relié à tout... Du simple brin d’herbe à l’arbre, tu peux tout ressentir. »

Alec Holland se rapprocha d’une grande sphère verte brillante.

« C’est comme ça que tu es née, Kyli... Lily et Raune t’ont nourri directement dans la Sève. »

Ici, tout n’était qu’harmonie, et, pourtant, tout était aussi souffrance et vie. Car, partout, des brins d’herbe étaient dévorés, piétinés, coupés, brûlés, ravagés, arrachés... Des morts multiples, des génocides permanents, mais la vie, ici, semblait sans fin, immense, comme un univers sans fin.

« Comment te sens-tu, dis-moi ? Ta mère n’a jamais pu tenir plus d’une heure là-dedans, son esprit finissait toujours par se dissocier... »


Titre: Re : Réunion familiale [Kyli - Harleen Quinzel]
Posté par: Harleen Quinzel le Février 28, 2018, 02:41:15
Pour Harley, elle se fichait de ce qu'il pouvait penser, après tout, il était loin de sa précieuse Gotham le batou. Enfin, tout ce qui comptait pour le moment, c'est de libérer sa Pamy adorée et d'enfoncer sa batte dans le trou ridiculement étroit pour la faire disparaître entièrement. Ouais, Harley pouvait parfois être un peu Zatana sur les bords. Enfin, avant de lancer son tour de magie, elle continua à rester bloquer dans la batmobile avec Batman qui jugeait bon que Gotham pouvait s'en sortir seul sans lui quelques jours. Il y avait ses Robin pour prendre la relève ou non ? Elle avait entendu dire que Batgirl était elle aussi dans le coin après tout. Puis si c'est vrai, il ne pouvait pas quitter Gotham quand elle avait besoin de se remplir les poches, non ? Toujours fallait qu'il lui mette des bâtons dans les roues la tête de pics ! 

Mais quand ce dernier évoqua de retourner voir Kyli, car il avait un mauvais pressentiment, elle se tourna vers lui et son regard qui était tout sauf amicale.

« J'espère pour toi que ma Kyli n'a rien car ta dit qu'elle risquait rien dans sa cage de verre !!! »

Oui, si Batman à menti, il risque de devoir avoir comme alliée et ennemie Harley Quinn. Si Kyli était en danger par sa faute, Pamela lui en voudra énormément ! Bordel, depuis qu'il avait dit ça, elle stressait !!! Y a intérêt que Kyli soit gentiment en train d'attendre, sinon... Grrr...


Titre: Re : Réunion familiale [Kyli - Harleen Quinzel]
Posté par: Kyli le Mars 02, 2018, 07:09:07
Je voulais partir immédiatement pour sauver maman, mais Swamp Thing avait d’abord des choses à me dire. Des tas de choses. Il commença en me racontant l’histoire du Parlement des Arbres, comment l’activité humaine les avait conduits à se méfier de l’humanité, et la façon dont Jason en avait profité pour devenir, pendant un court moment, le nouveau Swamp Thing.

« Lui ? Mais c’est un monstre. Il n’a aucun respect pour la Flore. Si c’était le cas, il ne s’en serait jamais pris à ma maman, et n’aurait pas libéré cette abomination d’Harvest. »

Justement, il me parla de l’origine de la créature, et de sa jalousie envers moi parce que j’étais plus proche d’Ivy qu’il ne l’était. Il enviait notre amour et ma perfection biologique.

« Pardon Swamp Thing mais… j’ai un peu de mal à comprendre. »

Il faut dire que l’histoire était loin d’être simple. Il ouvrit donc un portail vers une destination inconnue, en me disant que je devais le suivre et ne pas avoir peur.

« Bien… je te suis. »

Instinctivement, je savais que je n’étais pas en danger. Je plongeai donc dans le portail, suivi de près par Alec, jusqu’à un monde qui m’était inconnu, et pourtant… semblait très familier.

« Cet endroit… c’est… »

Le monde du Vert. Swamp Thing m’expliqua que cet endroit était relié à toutes les formes de vie végétales de la Terre, et que c’était ici que j’étais née, nourrie directement dans la Sève par Lily et Raune.

Être ici me donna l’impression de vivre une béatitude infinie. Chaque vie de la Flore était désormais reliée à ma conscience. Autour de moi, tout n’était que vie, floraison, lumière, eau, chaleur… mais il y avait aussi la présence de la mort. Plantes arrachées, arbres abattus, forêts en feu… Pour autant, je sentais que ces morts n’étaient qu’une étape, que la vie de la Flore allait renaître, et même si je me sentais triste de voir toutes ces plantes tuées, j’étais plus heureuse encore de voir tant de nouvelles vies naître.

« Aahh… c’est merveilleux. »

Mais mon bonheur fut soudain interrompu par une vilaine ombre au tableau. Ma conscience voyagea jusqu’à notre appartement, où je pus voir maman, prisonnière, en train de se faire torturer par Jason.

« Maman… »

Elle criait, hurlait et pleurait, son corps était meurtri par une végétation hostile commandée par Plant Master.

« Maman… non. »

Mon cœur commença à me faire mal, et sous l’influence de ma tristesse et de ma peur, la nature du monde entier devint plus agressive, allant jusqu’à attaquer les humains. L’herbe poussait jusqu’à immobiliser les pieds des passants, les arbres se défendaient contre les bûcherons, les fleurs crachaient leur pollen sur les gens, de quoi bien perturber l’activité humaine.

« Relâche-là Jason ! »

En voyant mon influence sur le Green, Swamp Thing décida de me sortir d’urgence du monde du Vert avant que je ne déclenche une apocalypse végétale. Ma conscience fut séparée de la Flore, et après avoir connu une telle béatitude, revenir sur Terre fut un sacré choc, laissant mon esprit hagard pendant quelques minutes. Mais malgré ça, une chose était claire dans ma tête : sauver Maman était encore plus une urgence.

« Swamp Thing, il faut qu’on parte maintenant ! »


Titre: Re : Réunion familiale [Kyli - Harleen Quinzel]
Posté par: Poison Ivy le Mars 05, 2018, 01:16:17
Batman n’avait pas « menti ». La pièce dans laquelle il avait mis Kyli reposait sur le même modèle que la cellule d’Ivy à Arkham. Autrement dit, une pièce qui empêchait Ivy de communiquer avec le Green, et de contrôler ses plantes. Une telle cage avait été conçue avec l’aide d’éminents spécialistes, spécifiquement pour elle. Ce n’était évidemment pas l’idéal pour une jeune fille, mais Batman avait eu la confirmation que cette cage était nécessaire. Ils avaient été attaqués par Harvest à l’aéroport, et ce monstre végétal était peu à peu en train de prendre forme, de contrôler davantage ses pouvoirs. Bruce avait la détestable impression que le temps jouait contre eux. Les adversaires étaient redoutables, à tel point que lui-même en venait à se demander s’il n’allait pas avoir besoin de renforts.

La Batmobile les ramena finalement dans son repaire à Seikusu. Il disposait d’un petit manoir situé en hauteur, une maison secondaire appartenant au riche patrimoine des Wayne. Il se gara dans le parking, puis la Batmobile s’ouvrit.

« Robin, je suis de retour. »

Curieusement, Damian ne lui répondit pas, ce qui l’interpella un peu. Batman sortit alors de la voiture, et se répéta :

« Robin ?! »

Aucun signe d’attaque, aucune alarme ne s’était enclenchée... Batman se dépêcha donc, rejoignant rapidement le monte-charges, et, trouvant ce dernier trop lent, déploya son Bat-grappin, empoignant Harley contre lui. Le duo s’envola ainsi pour rejoindre la Batcave locale, avec son ordinateur bourdonnant, et la cage de verre... Où Kyli était absente. Damian, en revanche, était à l’intérieur, visiblement endormi... Et en tenue légère.

« Mais qu’est-ce que... ? »

Batman se rapprocha rapidement de la cage, et l’ouvrit. Une fois à l’intérieur, il prit le pouls de son fils, et constata que ce dernier respirait encore, puis tenta d’obtenir l’enregistrement vidéo. Las, tout ce qu’il vit, ce fut des branchages qui avaient pudiquement recouvert les caméras.

« Il n’y a eu aucune trace d’agression, comment cela-a-t-il pu... ? »

Dans le dos d’Harley, une plante grossit brusquement.

« Inutile de t’inquiéter, Détective, je veille sur Kyli. »

La tête et le buste de Swamp Thing venaient d’apparaître, jaillissant de la plante verte. Il allait poursuivre ses explications quand toutes les plantes alentour se mirent à devenir agressives. Batman vit des tentacules avec des ronces jaillir, et écarquilla les yeux, redoutant une attaque d’Harvest... Les plantes se dirigèrent vers eux, comme pour faire mine de les attaquer, lorsque le corps de Swamp Thing se mit à sortir en entier de la plante, amenant avec lui la jeune Kyli.

Et elle semblait visiblement en état de choc.

« Désolé, les pouvoirs de Kyli sont... Plus puissants que ce que je ne pensais. »

Qu’est-ce qui venait de se passer ? Batman était empreint de confusion !


Titre: Re : Réunion familiale [Kyli - Harleen Quinzel]
Posté par: Harleen Quinzel le Avril 04, 2018, 02:35:57
Mauvais pressentiment, il a intérêt à se tromper, car si Kyli est en danger, il va le regretter ! Avoir partagé ce ressenti avec Harley n'était pas une bonne chose à faire, car si l'arlequin avait une tendance à vite changer d'humeur, passer de mauvaise humeur à très mauvaise humeur, ce n'était pas l'idée du siècle ! Arrivant dans son repaire, le silence de l'endroit lui donnait déjà envie de lui coller un flingue dans la bouche pour voir si le batman avait un gilet pare-balles dans sa mâchoire ?

« S'il est arrivé quelque chose à Kyli, Bane à côté de moi, ce sera une brindille ! »

Il ne faut jamais mettre une femme en colère, surtout une maman. Bon, elle n'était en rien la mère de Kyli, mais elle devait veiller sur elle jusqu'à la libération de Poison Ivy donc, elle était un peu sa mère de remplacement. S'il arrive un truc à sa petite plante, Pamy va lui en vouloir... Arrivant à sa cage de verre par des moyens peu orthodoxe, elle fut surprise de voir que sa plante était devenue un jeune homme en petite tenue ? Quoi ?! Mais elle est où sa petite rose ? Si ce petit con l'a fait fuir en voulant jouer avec son petit oiseau, Batman risque d'avoir sa première Robin dans l'équipe !

« Kyli !!!! »

Heureusement – ou pas – une voix arriva dans leur dos en leur disant de pas s'inquiéter pour elle. Voyant e buisson lui causer, elle voulait trouver un sécateur pour le menacer, car il ne se privait pas avec toutes ses lianes de piques qui empêchait de trop s'avancer. Mais Kyli était vraiment là.

« Kyli ?! Viens me voir ma chérie, s'il te plaît... »

La voir là, en vie, elle en était un poil soulager même si bien des questions lui trottait en tête. Mais serrer sa Kyli dans ses bras était sa priorité. Même si on ne changeait pas Harley comme ça...

« Qu'est-ce que ta voulu lui faire subir espèce de pédobbiophile ?! »

Un grand type qui sort d'une plante avec sa petite Kyli, y a de quoi se poser des questions. Elle n'avait pas encore de moyen et de vraie piste pour sortir Pam de là, mais revoir sa Kyli allait faire baisser sa jauge de stress et ce ne serait pas plus mal pour garder un peu plus les pieds sur terre...


Titre: Re : Réunion familiale [Kyli - Harleen Quinzel]
Posté par: Kyli le Avril 21, 2018, 11:29:53
Sortir du Green aussi rapidement eut plus d'effet sur mon esprit que je ne voulus l'admettre sur le coup, mais j'avais encore les idées assez claires pour savoir ce que je devais faire. Sauf qu'entre-temps, Batman et tata Harley étaient revenues à la Batcave, et quand tata me demanda de venir la voir, je me jetai dans ses bras avec bonheur.

« Tata ! »

Ça me faisait du bien de la revoir. Blottie contre ses seins, je me sentais déjà un peu mieux, mais elle, elle était très agitée. Elle cria contre Swamp Thing, croyant qu'il avait essayé de me faire quelque chose d'interdit.

« Non tata, il ne m'a rien fait de ce genre. Il m'a emmenée dans le monde qui représente la conscience collective de la nature,, mais comme on est sortis très vite, ça m'a un peu... secouée. »

Et c'était le cas de le dire. Mais Batman aussi avait des questions, notamment à propos de Damian.

« Oups... désolée, ça c'est ma faute. On a eu une... une prise de bec qui a mal tournée. »

Je préférais dire ça que de répondre directement que nous avions fait l'amour, la situation était déjà assez compliquée. Et de toute fçaon, il y avait plus grave à penser.

« Tata, il faut qu'on se dépêche. Maman est en train de se faire torturer par Jason, je l'ai vue dans le Green. »

Mais si moi et Harley étions prêtes à foncer dans le tas, Batman et Swamp Thing voulaient d'abord analyser la situation.

« Et vous voulez analyser quoi au juste ? Jason s'est retranché derrière ses pouvoirs et ceux d'Harvest, mais en combinant mes pouvoirs avec ceux de Swamp Thing, on peut le vaincre et mettre fin à tout ça. »

Mais ils ne semblaient pas prêts à m'écouter. Et là, ça commençait vraiment à m'énerver.

« C'est de ma mère dont il s'agit. Tant pis si je dois y aller seule, mais je refuse de la laisser. »

Hélas, je n'eus pas le temps d'aller bien loin avant que des racines noires n'apparaissent dans la cave. Partout sur ces racines, des bouches remplies de dents acérées sifflaient et criaient.

« Harvest ! Il m'a retrouvée. »

Vu que j'étais sortie de la cage, il avait pu retrouver ma trace. Désormais, impossible d'attendre plus longtemps, il fallait agir maintenant.


Titre: Re : Réunion familiale [Kyli - Harleen Quinzel]
Posté par: Poison Ivy le Avril 22, 2018, 09:16:12
« Harley Quinn, je suppose... Pamela m’a déjà parlé de vous... En bien. »

C’est sans doute ce qui expliquait pourquoi Alec ne l’attaquait pas, car il avait aussi lu les journaux et écouté les reportages sur la folle de Gotham. Harley Quinn, une psychopathe agissant de concert avec Le Joker, une ancienne psychiatre devenue folle à cause de lui. Mais, visiblement, Kyli lui faisait confiance, puisqu’elle se rua dans ses bras. Batman, de son côté, observa silencieusement Damian, écoutant les explications de Kyli, et se garda de tout commentaire sur la présence de son fils dans cette cage de Faraday végétale.

Alec, de son côté, en arriva à la même réflexion :

« Je comprends pourquoi vous êtes si redouté, Chevalier Noir... C’est une cage de Faraday adapté au Green. Pamela m’en avait parlé, de ça aussi, c’est pour ça que j’ai eu du mal à rentrer.
 -  Vous êtes rentré dedans ? Alors...
 -  Harvest aussi. Cette créature veut Kyli. Et pas uniquement parce qu’elle est jalouse d’elle. Harvest est... Incomplet, imparfait. Il veut dévorer Kyli pour se compléter, et pour, à terme, remplacer le Parlement des Arbres. »

La menace était considérable. Le Parlement était l’ultime organe veillant sur le Green, une puissante ancestrale et naturelle reposant au cœur de l’Amazonie.

« Que veulent-ils faire d’Ivy ?
 -  L’exploiter, l’utiliser... La corrompre. Pamela a toujours été... Sur la brèche. »

Alec avait beau être devenu le Swamp Thing, il y avait encore suffisamment d’humanité en lui pour qu’il comprenne que parler du passé criminel de Poison Ivy devant sa fille n’était pas la meilleure chose à faire. Kyli, de son côté, commençait à s’impatienter, bien décidée à aller secourir sa mère.

« Personne ne parle de la laisser, je... »

Kyli les avertit soudain de l’arrivée d’Harvest. Alec fronça les sourcils.

« Je... C’est impossible, j’aurais dû sentir sa présence, je... »

La plante verte grandit brusquement, se transforma en un tentacule gris couvert de ronces et d’épines, et transperça le corps de Swamp Thing en deux, avant de fondre vers les deux femmes. À hauteur du plafond, ce dernier se mit à tremble,r comme si d’énormes racines s’enfonçaient dans le sol. Batman réagit à temps, tranchant le tentacule avec son Batarang, et se dépêcha ensuite d’en envoyer un autre à la base de la plante. Un bip clignota pendant quelques instants sur le Batarang, puis une bombe incendiaire très localisée explosa, enflammant la plante.

Batman se dirigea ensuite rapidement vers l’entrée de la cage de Faraday. Sur le plafond, de gros tentacules venaient de percer la roche, s’abattant sur le toit en verre. Le Chevalier Noir eut tout juste le temps d’appuyer sur le bouton de fermeture de la cage qu’un tentacule le frappa au ventre. Il tomba à terre, et sentit le tentacule s’enrouler autour de sa cheville, avant que les portes vitrées de la cage ne le tranchent en se refermant brusquement.

De lourds tentacules frappaient la cage, fragilisant le verre, faisant apparaître de multiples fissures.

« L’ensemble ne va pas tenir éternellement... »

Batman posa sa main sur sa casque.

« Oracle ? Nous sommes coincés...
 -  Je vois ça. Les capteurs sont complètement fous, Bruce. »

Rien à craindre, car seul Batman pouvait entendre Batgirl.

« J’ai envoyé des renforts, mais les tentacules sont encore plus nombreux.
 -  La cage va se rompre !
 -  Je vais déclencher des douches acides, ça permettra d’affaiblir les tentacules présents. Mais inutile de reprendre la Batmobile, j’envoie un hors-bord pour que vous partiez à travers les rivières souterraines. »

Batman acquiesça, et se retourna vers les deux femmes.

« Réveillez Robin, et préparez-vous à courir rapidement. »

Les vitres continuaient à se craqueler, tandis que de puissants tentacules les frappaient violemment, bien décidés à les briser. Et, tôt ou tard, les douches acides allaient venir, et faire fondre les tentacules présents dans la place...


Titre: Re : Réunion familiale [Kyli - Harleen Quinzel]
Posté par: Harleen Quinzel le Mai 20, 2018, 01:49:05
Harley était en colère, comme bien souvent aujourd'hui, elle se rassura un peu en retrouvant Kyli entre ses bras. Pam lui en voudrait si jamais il lui arrivait quoi que ce soit alors elle préférait y faire attention comme la prunelle de ses yeux. La fille de Pamela venait expliquer rapidement ce qui se passait, rien de bizarre avec la crotte de nez géante, juste un petit passage dans le monde bio et elle y avait même vue Pamy s'y faire torturer. Ça leur faisait une piste et une raison supplémentaire de se bouger les fesses ! Harley la gardait contre elle pendant que Batnaze et Swampy tapait la causette, écoutant un peu ce qu'ils disaient même si elle écoutait avant tout Kyli. Quand cette dernière chercha à quitter ses bras, elle la retenait, mais elle avait déjà vu que quelque chose clochait ici et d'énorme tentacules noirs sortaient du sol. Des tentacules au Japon, des filles, on sait ce qui risque de se passer et ça ne sent pas bons pour elles ! De la part d'Ivy, elle voulait bien, pas des autres.

« Fait chier ! Ou est ta bat-tondeuse à gazon qu'on nettoie cette merde ! »

Il avait tout en bat celui-là, cent dollars qu'il a du bat-PQ ! Hélas, la blague sera pour une autre fois, déjà que ça grouillait de partout et que l'ancienne cage de verre se faisait maltraiter par les tentacules qui tentaient de briser la cloche, ça ne sent déjà pas très bon. L'arlequin bombardait les tentacules trop près de balles d'uzi pour leur apprendre le respect. Une balle, c'est rien, mais plusieurs à la suite comme ça, elles étaient vite circoncit ses branches. Sous la directive de Batman, bien que ça ne lui plaise pas, elle obéissait et venait vers le pigeons rouge qu'elle bousculait avec son pied, se tenant prête à canarder la moindre branche se glissant par ici.

« Réveille toi le môme, tu feras ta sieste un autre jour ! »

Kyli à ses côtés, Harley se tenait prête à tabasser quiconque viendrait se mettre en travers de sa route. La pluie anti-incendie s'activait ce qui ne semblait pas plaire aux plantes... Ce ne devait pas être que de l'eau tout ça... En tout cas maintenant plus calme et moins agressive, elle embraquait Kyli avec elle, suivit du bat-gamin pour courir et se barrer au plus vite de cet endroit ! Elle n'aimait pas trop Batman, ce n'était pas nouveau, mais ces trucs cherchaient Kyli alors celui qui les contrôle va avoir mal au cul. Une batte dans le fion, ça fait pas du bien, mais en plus enrouler de papier de verre... Homme ou plante, il y réfléchira à deux fois avant de venir chercher des noises à elle ou Kyli !


Titre: Re : Réunion familiale [Kyli - Harleen Quinzel]
Posté par: Kyli le Mai 24, 2018, 09:13:44
Nous étions dans une sale situation. Acculés par les tentacules d'Harvest, nous avions du nous réfugier dans ma cage de verre pour nous protéger, mais l'ensemble n'allait pas tenir longtemps. Et dire que cinq minutes plus tôt, j'étais dans un paradis végétal dont l'harmonie aurait pu me bercer pendant des siècles sans que je m'en lasse.

Pendant que Batman préparait notre fuite, il fallait réveiller Damian. Tata Harley essaya, mais il ne réagit pas. En revanche, je savais qu'il réagirait si c'était moi qui le lui demandait.

« Damian, lève toi tout de suite. »

Aussitôt dit, Robin émergea du sommeil, mais pas assez vite. Quand les douches acides firent s'enfuir les tentacules et que la voie se libéra, tata Harley nous prit lui et moi par le bras et nous entraîna avec elle dans sa course folle. Sur le chemin, elle et Batman tapèrent sur tous les tentacules qui nous barrèrent le passage, Nous avons couru jusqu'à une rivière souterraine proche, et nous sommes montés dans un hors-bord. Filant à toute vitesse le long de la rivière, nous pensions être en sécurité, mais les tentacules nous poursuivaient encore.

« Attention ! »

En combinant mes pouvoirs, ceux de Swamp Thing, et les gadgets de Batman, nous parvînmes finalement à distancer Harvest, mais je savais que c'était temporaire.

« Harvest va revenir. Tant qu'il me sentira, il reviendra. »

Maintenant qu'on était repérés, deux options s'offrait à nous : fuir vers une autre cachette pour préparer notre plan d'action, ou foncer directement pour sauver maman des griffes de Jason. Personnellement, j'étais plutôt en faveur de la deuxième option, mais ce n'était pas mon plus gros problème pour l'instant. Tata Harley voulait savoir comment mon isolement avait pu se terminer avec Robin complètement nu avec moi dans la cage. Je la sentis un peu contrariée, mais aussi un peu curieuse.

« Eh bien... hhhmmm... on s'est disputés. Je lui ai dit que c'était un idiot... ça a blessé son amour propre et son ego... puis je l'ai un peu charmé. Il a voulu vérifier qu'il n'y avait aucune brèche dans ma cage... et au fur et à mesure... on a fait ce que deux ados font... quand ils sont tous seuls. »

Si tata Harley voulut plus de détails croustillants, Batman sembla très remonté contre Robin pour n'avoir pas su garder son sang-froid. D'une certaine façon, je me sentais coupable de l'avoir mis dans cette situation, mais il ne fallait pas qu'il oublie qu'il avait voulu ça autant que moi.


Titre: Re : Réunion familiale [Kyli - Harleen Quinzel]
Posté par: Poison Ivy le Mai 25, 2018, 08:39:12
Batman était bien connu pour avoir toujours un plan en avance, une ultime roue de secours pour se dépêtrer de n’importe quelle situation. Seul Le Joker semblait être à même de pouvoir véritablement lui tenir tête, et, quand on connaissait les états de service du Chevalier Noir, on ne pouvait qu’être impressionnés. Les douches acides leur offrirent un sursaut temporaire, et il partit en premier, non sans s’assurer que Robin était rétabli. Avait-il deviné ce qui s’était passé ? Batman ne pouvait que s’en vouloir à lui-même. Laisser son fils devant une Alraune, la fille de Poison Ivy... On disait que le costume le protégeait des pulsions aphrodisiaques de Poison Ivy, que le costume disposait d’une espèce de protection contre les phéromones de l’Empoisonneuse. Rien n’était moins vrai. Batman disposait certes d’un appareil permettant d’inhaler de l’air « pur », mais il y avait surtout son impressionnante force mentale... Que Damian ne pouvait pas avoir, compte tenu de sa jeunesse et de sa puberté naissante.

Après les pluies acides, les murs tremblèrent encore, et Batman lança une série de Batarangs incendiaires, provoquant des explosions contre plusieurs tentacules, les repoussant, tout en dévalant un escalier métallique. Une rivière souterraine se trouvait en-dessous, et Batman bondit vers un bateau en forme de chauve-souris qui attendait. Une porte s’ouvrit, et il bondit à l’intérieur, laissant ensuite Harley, Kily, et un Robin confus entrer. La porte du haut se referma ensuite. L’ensemble était un insubmersible, reposant sur la même combinaison que Black Manta, connue pour ne présenter aucune ouverture. Des ordinateurs se mirent à clignoter, des lumières s’allumèrent, et Batman orienta le sous-marin dans l’eau, puis déclencha des turbines. Des tentacules jaillissaient encore des murs, provoquant une série d’alarmes, et il lâcha autour du sous-marin des bombes incendiaires, déclenchant des explosions supplémentaires.

« Accrochez-vous, ça va secouer !
 -  Qu’est-ce que... ? »

Batman n’avait pas le temps de répondre à son fils, et sentit d’autres tentacules fouetter le sous-marin, provoquant des vibrations. Les turbines accélèrent, et le véhicule continua à filer le long du canal souterrain, évitant des débris, et fila sur un canal à gauche, accélérant encore. Il sortit ainsi de la rivière souterraine, et rejoignit la baie de Seikusu. Batman décéléra lentement, et observa, sur son sonar, les signes d’activité de Harvest. Ses doigts papillonnèrent sur un clavier, et il répondit à Oracle.

« Vous allez bien, Batman ?
 -  Oui, oui... Mais il va falloir trouver un moyen de tempérer les ardeurs de Harvest.
 -  Eh bien... D’après les informations que j’ai pu glaner, il y a entre lui et Kyli un lien génétique. Je pense que c’est comme ça qu’il la trace, et, euh... En fait... Les relevés que je viens de faire montrent que les phéromones que Kyli émet sont similaires à ceux produits par Harvest. Alors...
 -  Il faut contrer les effets de ces phéromones. »

Oracle acquiesça, et travaillait justement à ce vaccin. Batman se retourna ensuite vers ses invités, Kyli expliquant benoîtement ce qu’ils avaient fait.

« Je vois... Mais je ne pense pas que la fuite vienne de là. Cette cage de Faraday marche en temps normal, mais le lien qui t’unit à Harvest est trop fort pour ma cage, Kyli.
 -  On ne peut pas se contenter de fuir éternellement, il faut contre-attaquer ! »

Batman resta silencieux, avant d’acquiescer.

« Poison Ivy est en Amazonie. Woodrue veut poursuivre son vieux rêve dément de prendre le contrôle du Green, et je crains qu’il n’utilise Poison Ivy à cette fin. »

Il restait encore à rejoindre l’Amazonie, et ce n’était pas avec le sous-marin qu’il allait pouvoir le faire. Pour l’heure, Batman était au large, et Damian, de son côté, posa sa main sur celle de Kyli, avant de la regarder silencieusement.

« Tu... Tu vas bien ? Je... Je suis désolé pour tout à l’heure, je... Je n’ai pas su te protéger. »


Titre: Re : Réunion familiale [Kyli - Harleen Quinzel]
Posté par: Harleen Quinzel le Juillet 22, 2018, 09:12:18
Maintenant en fuite, dans le bateau, sous-marin ou dieu sait quel nom avait ce bateau, le groupe pouvait fuir tant bien que mal en essayant de fausser compagnie à Harvest qui semblait bien décider à les poursuivre jusqu'à les avoir retrouvé. Une fois bien en fuite, loin de tout ce merdier, Harley se retourna vers sa petite Kyli, tentant de rassurer cette petite pousse.

« Ne t'en fait pas ma chérie, on ne le laissera pas s'approcher de toi... »

Promesse d'Harley Quinn. Elle aurait voulu avoir un vrai pouvoir à exploiter pour aider vraiment, mais son pouvoir était l'effet de surprise et les idées folles qui pouvaient naître dans son cerveau en un temps record. Mais pour le moment, sa machine n'était pas opérationnel pour trouver le piège idéal pour vaincre leur adversaire et rentrer avec Pamy et vivre la vie en rose.

« Mais dis-moi ma chérie... Comment tu as fini... »

Elle ne finissait pas sa phrase, mais son index accusateur tournait entre elle et le petit Robin. Non pas que ça l'intéressait vraiment, mais elle voulait savoir qui était fautif sans cette histoire ? Sa petite Kyli ou ce vaurien qui sert de énième-Robin ?

« Hum, tu es bien la fille de ta mère... »

Dit-elle en souriant. Combien de fois la belle rouquine a user de sa beauté pour avoir ce qu'elle voulait et dans de nombreux cas, la liberté ? Batman avait entre temps de nouvelles informations sur ce lien qui unissait Kyli à Harvest, mais pour le moment, rien de nouveau entre les mains, rien de concret. Mise à part la localisation de Pamela en Amazonie ? Japon, Amazonie, ça va devenir un vrai tour du monde si ça continue comme ça !

« Pff, attend qu'on y arrive, je vais lui foutre une mygale dans le cul à ce débile et puis je laisserais un anaconda lui faire un gros câlin ! Je veux entendre ses os se briser, sa peau bleuir et ses yeux sortir de leur orbite ! »

En colère, Harley était capable du pire. Mais si elle pouvait déjà se défouler sur lui, les animaux n'auront pas besoin de servir d'outil à sa vengeance. Enfin, savoir où était Pamy était une chose, mais y aller ? Harley se doutait que très certainement ce bateau allait se faire pousser des ailes pour y aller ? À moins qu'ils ne gardent pas la voie maritime pour ça ?

« Dis donc Bat-naze, on y va que nous quatre ? Ta pas des petits copains à appeler par hasard ? Non car si l'autre débile menace le monde, c'est pas ta ligue de petit copain qui viennent aussi pour aider ? »

Quand Gotham est en danger, on appelle la chauve-souris, quand c'est le monde, on appelle la Ligue de Justice, non ? Harley savait qu'elle pourrait sauver Pam, même à quatre, mais si les autres peuvent se retirer les doigts du cul et mettre la main à la pâte, elle n'allait pas dire non, surtout s'ils peuvent se battre contre les sbires ou autres glands entre eux et ce débile.

« Et prête moi une bat-tronçeuneuse, si ce débile veut se la jouer écolo, je vais le découper en cure-dent pour qu'il soit un peu utile au moins. »

Harley était bien décider à calmer ses nerfs sur lui, de toute évidence. Mais bon, le voyage risquait d'être long et elle n'était pas du genre à prendre son mal en patience ou faire la sieste. Bon courage pour la supporter !


Titre: Re : Réunion familiale [Kyli - Harleen Quinzel]
Posté par: Kyli le Août 04, 2018, 09:50:30
Eh oui, je n'allais pas cacher ce que j'avais fait avec Damian, mais je ne voulais pas non plus donner trop de détails devant Batman. D'ailleurs, Damina ne semblait pas non plus très serein. Il s'en voulait de ne pas avoir pu me protéger lorsque Harvest était arrivé.

« Ce n'est pas ta faute. Swamp Thing t'avait endormi à ce moment-là. Sinon, je suis sûre que tu aurais été incroyable. »

Je lui pris la main avant de le regarder droit dans les yeux.

« En tout cas... je suis contente que tu n'aies rien. »

Dans d'autres circonstances, ce rapprochement entre moi et Robin aurait pu déboucher sur quelque chose de joyeux, mais là, j'étais trop inquiète pour maman. Batman nous apprit qu'elle était en Amazonie avec Woodrue, qui comptait peut-être se servir pour atteindre le Green et en prendre le contrôle.

« Alors il faut qu'on aille là-bas et qu'on l'arrête. »

J'avais vu le Green de mes propres yeux, j'avais ressenti son immense pouvoir. Si une telle force tombait entre les mains de ce malade, c'était toute la planète qui serait en danger. Tout le monde était prêt à foncer, mais tata Harley demanda quand même comment nous allions nous rendre jusqu'en Amazonie, et si nous devions appeler des renforts. Après tout, l'ennemi en face n'était pas un petit brigand du dimanche, c'était une menace internationale.

« Tata a raison. Si on doit aller là-bas, il nous faut toute l'aide disponible. Et le meilleur matériel. »

Moi j'avais déjà mes pouvoirs, mais les autres allaient avoir besoin d'un sacré équipement. Je ne savais même pas si Swamp Thing allait nous accompagner.


Titre: Re : Réunion familiale [Kyli - Harleen Quinzel]
Posté par: Poison Ivy le Septembre 09, 2018, 08:38:42
Le sous-marin de Batman était un équipement de pointe, une technologie avant-gardiste. Il avait été développé par le département militaire de Wayne Industries, par les bons soins de Lucius Fox. Ce dernier avait repris, pour concevoir ce véhicule, un modèle de chasseur furtif développé par la CIA il y a des années. Le concept était d’avoir un véhicule polyvalent similaire aux Héliporteurs du S.H.I.E.L.D., ces énormes navires pouvant aussi bien flotter dans l’eau que voler. Lucius Fox avait réussi à mettre la main sur l’un des plans techniques du S.H.I.E.L.D. pour concevoir ce planeur. Tandis que Batman avait reçu d’Oracle les informations dont il avait besoin, ses doigts pianotèrent sur l’ordinateur de bord, et le sous-marin se mit alors à s’élever, jusqu’à rejoindre la surface. Tandis qu’Harley évoquait l’hypothèse d’appeler la Justice League, Batman émit un simple grommellement, puis appuya sur un autre bouton. Un autre moteur s’enclencha dans le planeur.

Depuis la vitre, le groupe pouvait voir qu’ils étaient au beau milieu de l’océan. La côte était très éloignée, et le planeur décolla lentement, le sous-marin se transformant en un Bat-plane qui se mit à vrombir, ses turbines remuant l’eau autour de l’engin. Finalement, Batman tourna la tête vers Harley, émettant un bref commentaire :

« Vous m’avez moi » répondit-il laconiquement, mettant ainsi fin à l’éventualité d’appeler des renforts.

Il démarra ensuite, et l’avion eut une brusque accélération qui cloua ses passagers sur le dossier de leur fauteuil. À l’aide d’un GPS, Batman se repéra tout en filant dans le ciel, en profitant pour recouper davantage d’informations. Il chargea le profil de Woodrue, pendant que Damian, nerveux, essayait de masquer son embarras. Non seulement il avait fait honte à son père, mais... Au-delà de ça, il ressentait encore un indéniable attrait pour cette femme. Et Damian devait faire avec le fait d’être en compagnie d’une criminelle recherchée, une femme qui collaborait avec le psychopathe le plus barré de tout Gotham ! Le Joker était l’un des rares ennemis de son père dont Damian se méfiait vraiment, même si, comme beaucoup de gens, il avait commis l’erreur de le sous-estimer au début.

Ce que Batman savait, en revanche, c’est que Le Joker avait mis fin à sa relation avec Harley... De la manière la plus sadique qui soit. La jeune femme avait été capturée par lui, et Le Joker l’avait torturé en l’enfermant en compagnie d’autres cadavres de femmes déguisées en Harley, lui assurant qu’elle n’était qu’une Harley parmi d’autres. Le grand retour du Joker, qui avait réussi à neutraliser toute la Bat-famille pour un « dîner » dans la Bat-cave. Batman avait livré un rude combat contre lui, jusqu’à le balancer dans le vide. Difficile de retrouver son cadavre, vu la profondeur des chutes, mais il savait que Le Joker était encore en vie, qu’il rôdait quelque part...

« Je tenais à te dire qu’il y a eu une révision de ton procès, Harleen, commenta alors Batman. Les charges pesant sur toi ont été allégées, compte tenu de ton passif avec Le Joker. »

Batman appuya sur d’autres boutons, montrant une revue de presse. Un procès par contumace, vu qu’Harley avait pris la poudre d’escampette à Seikusu. Plusieurs experts psychiatriques avaient néanmoins rendu des rapports relevant le caractère de victime d’Harley, manipulée par Le Joker... Des expertises financées par Bruce Wayne, qui avaient permis d’abandonner certaines charges pesant sur elle. Pas assez pour que son casier soit vierge, mais suffisamment pour lui offrir une seconde chance.

Il n’insista toutefois pas trop, conscient que Kyli était dans les parages, et se concentra ensuite sur Woodrue, laissant à Oracle le soin de divulguer les informations qu’elle avait réunie :

« Woodrue vient d’une autre planète. Une planète peuplée de dryades... »

Woodrue avait rapidement été confronté à quelques super-héros de renom, comme Atom... Ou encore Swamp Thing. Des fichiers militaires classifiés montraient qu’il avait été recruté ensuite par le général Sunderland pour enquêter sur le Swamp Thing. Quand Sunderland avait voulu mettre un terme à sa relation avec Woodrue, ce dernier l’avait tué. En mettant Woodrue sur la piste de Swamp Thing, Sunderland avait permis à Woodrue de découvrir l’existence du Green, du Parlement des Arbres, et il s’était alors juré de devenir l’Avatar du Vert, et de détruire toute forme de vie non-florale sur Terre, voyant ces formes de vie comme des parasites.

C’est suite à cela que Woodrue avait disparu pendant des années, pour finir par devenir un professeur d’université enseignant la botanique, et se livrant à des expériences génétiques illégales avec certains étudiants, comme Philip Sylvian, Alec & Linda Holland... Ou encore Pamela Isley.

« C’est à cette période que Woodrue a transformé Pamela Isley en Poison Ivy... Toutefois, je pense que cette transformation était involontaire. Woodrue faisait des recherches pour développer une toxine capable d’annihiler l’espèce humaine, et utilisait Isley comme cobaye. Le virus qui l’a transformé a attiré la sécurité, et Woodrue, craignant visiblement que son passé ne rejaillisse, s’est enfui. »

Pamela avait ensuite passé six mois à l’hôpital, avant de survivre, finalement, et de devenir la femme qu’on connaissait.

« Woodrue n’a jamais oublié son rêve de prendre le contrôle du Vert, et je suppose que Poison Ivy joue un rôle là-dedans... »

Batman acquiesça. Ils volaient maintenant une heure à vive allure. Le Bat-plane avait dépassé le mur du son, et filait à plusieurs milliers de kilomètres par heure, bien au-delà de la vitesse du Concorde.

« À ce propos, faites un détour à Gotham, l’antidote pour Kyli est prêt...
 -  Nous approchons. »

Batman amorça lentement la descente du Bat-plane, avisant une cime d’immeubles près de l’eau. La glorieuse Gotham City apparaissait enfin, et il se reprocha d’un toit précis, où il se posa lentement. Pour Kyli, le changement devrait être de taille, car Gotham était une ville bien plus polluée que Seikusu. Batman descendit du véhicule, et Damian le rejoignit nerveusement.

« Père, je...
 -  Plus tard, Robin. »

Batman appuya sur un bouton de sa ceinture, et, quelques instants après, un drone libéra un objet sphérique, qui alla se poser au milieu du toit. Le Chevalier Noir en récupéra un pistolet avec une seringue au bout, puis se rapprocha d’Harley et de Kyli. Conscient que la situation ne devait pas être facile pour Kyli, Batman tendit le pistolet à Harley.

« Tiens. Il faut lui administrer la solution dans le cou. Le vaccin devrait empêcher Harvest de la traquer. »

Harvest pistait visiblement Kyli grâce aux liens qu’ils entretenaient. En utilisant l’ADN de Pamela et les échantillons que Barbara avait pu récupérer sur des morceaux d’Harvest, elle avait pu concevoir cette solution. Une solution expérimentale, incertaine, mais qui était toujours mieux que rien.


Titre: Re : Réunion familiale [Kyli - Harleen Quinzel]
Posté par: Harleen Quinzel le Octobre 21, 2018, 02:06:41
Sérieusement ? La planète était en danger avec ce taré qui voulait faire en sorte que Pamela soit une de ses armes en jouant avec le Green, Harley propose d'avoir un maximum de force de leurs côtés, car la petite ligue des justiciers ne serait pas de trop. L'extraterrestre qui a peur d'un caillou vert, le policier de l'espace vert, le Martien vert, ils aiment le vert en fait dedans ? Bref, sans oublier la nana de la bande, le collant rouge et on en passe, tout ça, ce ne serait pas de trop, non ? Eh bien, si justement. Car Bat-naze se justifie comme étant LA solution. D'accord, ce type avait le don incroyable de mettre des bâtons dans les roues des criminels de Gotham mais là, on n'était pas dans la cité pollué, ils allaient vers l'Amazonie qui, sauf erreur de sa part, n'est pas à Gotham.

« Tu sais que si tu merdes et qu'il arrive un truc à Pam à cause de ton arrogance, tu vas le payer très cher ? »

Pour sûr, là, si quelque chose arriverait à Pamela, Batman ou pas, il va avoir du mal à la retenir. Un peu plus tard, Batman venait à lui montrer certains journaux qui annonçait une peine moins lourde pour l'Arlequin comme elle était la « marionnette » du Joker, une énième victime. Oui et non. Mais en toute honnêteté, pour le moment elle s'en fichait royalement. Mais en toute honnêteté, pour le moment elle s'en fichait royalement.

« Et alors quoi ? Non seulement, j'ai plus urgent sur le feu, mais en plus, je veux plus rien à voir avec ça. »

Le Joker justement. C'est sûr qu'il avait fait fort lors de leur dernière rencontre et qu'elle ne souhaitais pas le revoir de sitôt. Peut-être de peur de lui retomber à nouveau dans les bras et tout gâcher avec Pamela ? Quoi qu'il en soit, ce n'était donc pas le moment. Dans le ciel, bien que cela n'était pas spécialement visible, ils venaient faire un détour par Gotham, ville aussi pollué que moche où le grand manitou venait chercher quelque chose. Elle ignorait quoi, mais elle vit le môme être remis à sa place, gentiment. Oh, elle ne l'aimait pas ce sale gamin. D'une part pour ce qu'il a fait avec Kyli puis il avait la tête du petit qui lui tiendrait tête alors forcément, le courant passe mal. Vite de retour, il venait à elle en lui donnant une sorte de pistolet seringue pour Kyli ? Jetant un regard sur elle, elle ne savait pas... Dit comme ça, il fallait le fait ! Mais était-ce vraiment sans danger ?

« Et on fait quoi s'il lui arrive un truc ? Ta déjà essayé ce machin ?! »

Elle voulait aider sa petite plante, mais elle avait peur de ce qui pourrait bien se produire si cela venait à échouer donc il lui était difficile de savoir sur quel pied danser. Ce n'était pas le genre de Batman de faire des coups bas et lâche comme ça, mais son instinct de criminelle ou de « mère » entre gros guillemets lui indiquait de ne pas lui vouer une confiance aveugle comme ça. Elle se tourna vers Kyli en la prenant doucement par les épaules.

« Écoute ma petite fleur, tu me diras quand tu sera prête et je t'injecterais ça, d'accord ? »

Elle ira lui baiser l'endroit de la piqûre ensuite comme on faisait avec les enfants. Un bisou magique pour effacer les bobos. Ne jamais sous-estimer le pouvoir magique des bisous. Non pas que ce soit le remède aux maladies ou aux blessures graves, mais sur les petites blessures, c'était le top du top ! Une fois prête, elle lui injectera le contenue de la seringue, pas avant.

« Enfin, faut quand même qu'on se mette d'accord sur un plan avant d'arriver. Je suis d'accord pour transformer ce débile en tronche de Picasso ou en nature très très morte, mais faut pas qu'on se bouscule une fois sur le terrain. »

Harley qui propose quand même d'avoir un plan. On aura tout vue, mais c'est une bonne chose... si elle le respecte du moins.


Titre: Re : Réunion familiale [Kyli - Harleen Quinzel]
Posté par: Kyli le Octobre 26, 2018, 09:34:14
Je pensais que pour affronter un adversaire comme Woodrue, nous aurions besoin d'aide. Mais Batman ne semblait pas du même avis, et son planeur se transforma en avion, accélérant jusqu'à atteindre une vitesse suffisante pour voler. Je ne savais pas où nous allions, mais vu la vitesse de l'engin, c'était loin de Seikusu. J'aurais bien demandé, mais Batman semblait quelque peu vexé que l'on ait envisagé d'appeler des renforts alors je préférai me taire.

En chemin, Batman parla d'un procès concernant tata Harley, et d'un allègement des charges retenues contre elle. Encore une fois, je gardai le silence pour ne pas risquer d'envenimer une situation déjà très compliquée. Après un vol qui me parut durer une éternité, nous arrivâmes dans une grande ville. Clairement, ce n'était pas l'Amazonie.

« Euh... pardon mais... où somme-nous ? »

Nous nous étions posés à Gotham.

« Gotham ? LA Gotham ? La ville de maman ? »

Rien qu'en la voyant depuis mon siège, je compris pourquoi elle avait tant voulu en partir. Cet endroit représentait ce que l'humanité avait fait de pire à la Nature : raser les arbres et les fleurs, bétonner les sols, polluer l'eau et l'air, tout ça au nom de leur soi-disant ''progrès''. Avant de sortir de l'avion, j'utilisai mes pouvoirs pour me préparer au choc de devoir respirer dans un environnement aussi nocif. Nous étions sur un toit d'un immeuble de la ville, suffisamment haut pour avoir un beau point de vue. Cet endroit avait beau être une plaie béante sur la surface de la Terre, elle n'en restait pas moins agréable à regarder depuis les hauteurs, avec toutes ses lumières et ses bruits.

Batman revint finalement vers tata et moi avec un pistolet avec une seringue au bout. Il le tendit à Harley et lui expliqua qu'il fallait m'injecter la solution dans le cou. Bien que cette dernière se montra réticente à le faire, j'avais assez confiance dans le justicier pour me fier à ses choix. Et tata aussi visiblement, puisqu'elle finit par prendre le pistolet et me dit qu'elle allait m'injecter le produit dès que je serais prête.

« D'accord tata, mais avant... laisse moi juste une minute. »

En regardant cette ville depuis mon perchoir, je m'imaginais comment maman devait y vivre et s'y sentir. Je supportais mal de devoir respirer cet air pollué, et la Nature ne faisait presque pas de bruit. Tout n'était que béton, lumières artificielles et brouhaha humain. Maman devait sûrement ressentir la même chose, et elle aura choisi de partir pour installer dans un endroit plus respectueux de l'environnement. Je n'étais là que depuis quelques minutes, et Seikusu me manquait déjà. Pourtant, j'avais envie d'en voir plus, ne serait-ce que par curiosité.

« Un jour, j'aimerais revenir. Avec toi... et maman. »

Je n'arrêtais pas de penser à elle, mais pas question de pleurer. Plus que jamais, je devais être forte.

« Je suis prête tata. »

Harley m'injecta le produit servant à empêcher Harvest de me traquer, puis elle alla tout de suite me faire un bisou là où l'aiguille s'était plantée. J'avais un tout petit trou dans le cou, rien de méchant, mais c'était agréable de sentir les douces lèvres de ma tata sur ma peau.

« Batman, je ne veux pas vous donner d'ordres, mais tata Harley a raison. On ne peut pas aller en Amazonie et affronter Jason si nous n'avons pas un plan précis et détaillé. Mais je suppose que vous en avez un, n'est-ce pas ? »

Batman avait tout à fait l'air du genre de personne à tout planifier de long en large, donc il devait déjà savoir comment se débarrasser de notre ennemi.

« Et... ça ne me regarde peut-être pas mais... n'en voulez pas trop à Damian s'il vous plaît. Ce qui s'est passé est ma faite, je n'aurais pas dû le provoquer. Et il va falloir qu'on soit unis pour venir à bout de la menace qui nous attend. »


Titre: Re : Réunion familiale [Kyli - Harleen Quinzel]
Posté par: Poison Ivy le Octobre 28, 2018, 04:51:15
Ce n’était pas que de l’arrogance. Batman n’avait guère envie de révéler à Harley Quinn, compte tenu de son passif, que la Justice League n’était pas en bon état. Wonder Woman avait disparu depuis plusieurs mois à la recherche de Themiscyra, et Superman n’était pas un allié efficace. Si Woodrue disposait des talents aphrodisiaques d’Ivy, il était en mesure de retourner Superman comme une crêpe, comme Poison Ivy avait déjà eu l’occasion de le faire dans le passé (http://img110.xooimage.com/files/8/3/7/batman---the-comp...hush-100-554b975.jpg). Superman était un allié redoutable, mais un ennemi terrifiant, et sa forte vulnérabilité à la magie faisait que Batman tenait à limiter les risques. Il pouvait bien sûr encore faire appel aux autres membres de la Ligue, comme Flash, ou Green Lantern... Mais Barry était retenu à Coast City pour une enquête, et Hal Jordan était dans l’espace, à plusieurs années-lumière d’ici. Le cas échéant, Batman disposait évidemment d’autres contacts, mais, pour l’heure, il tenait à limiter les risques.

Le petit groupe se retrouva donc à Gotham City. La ville natale de Bruce. Le Chevalier Noir était parti jusqu’au Japon pour la défendre, venant en aide aux autres membres de la Bat-famille qu’il avait délocalisé prudemment là-bas. Un choix tactique, car, après les derniers évènements avec Le Joker, lorsuq’il avait capturé toute la Bat-famille (http://img110.xooimage.com/files/4/1/f/09-554b996.jpg) pour un dîner sanglant et éprouvant. Batman avait tenu à éloigner notamment Barbara, qui avait alors enfin réussi à retrouver l’usage de ses jambes.

Il retournait donc dans cette ville infernale, une ville qui présentait l’un des taux de criminalité les plus élevés du pays. Dans les airs, on pouvait apercevoir les dirigeables de la police, surveillant la ville. Ils faisaient suite à un partenariat entre le GCPD et Wayne Enterprises, visant à doter la police de nouveaux moyens de sécurité. Les dirigeables donnaient à la ville un air rétro et steampunk, mais ils étaient assez efficaces, car ils permettaient à la police de géolocaliser plus rapidement les appels de concitoyens victimes d’infractions, et de coordonner les actions de la police. Malgré les plaintes d’associations de défense pour le respect des droits civiques, les dirigeables s’étaient implantés.

Regardant tout ça d’un air abstrait, Batman se retourna ensuite vers Kyli. Harley avait injecté la solution dans le cou de Kyli, et la petite Alraune rappela ensuite à Batman qu’il fallait un plan, tout en évoquant le cas de son fils. Évidemment, Batman n’était pas né de la dernière pluie, et savait ce qui était arrivé entre eux.

« Mmm... » grommela-t-il pour seule réponse.

Damian découvrait les joies de la puberté, mais c’était surtout à lui de voir ce qu’il voulait faire avec Kyli. Bruce aurait l’occasion de lui en reparler, de toute manière, et préféra se focaliser sur l’essentiel.

« Je dois découvrir comment Woodrue a pris contact avec Harvest, et ce qu’il prévoit de faire, concéda-t-il. Nous allons nous rendre dans l’ancien laboratoire de Poison Ivy. »

Batman s’approcha du rebord de la toiture, près de Kyli, et posa une main sur son épaule.

« Cramponne-toi à moi. »

La jeune femme obtempéra, puis il regarda brièvement Harley, avant de froncer les sourcils.

« On se retrouve en bas. »

Batman tomba ensuite dans le vide, et déploya ses ailes, ce qui lui permit de ralentir sa chute, et de se poser dans une ruelle. Il relâcha alors Kyli, et l’observa brièvement, tandis que la voiture qu’il avait appelé se rapprochait rapidement.

« Ta mère n’a jamais pu se faire à l’odeur de cette ville, expliqua alors Batman. Moi non plus. »

La Bat-mobile approcha ensuite, véhicule noir et élancé. Il grimpa à l’intérieur, et laissa à Harley le temps de les rejoindre pour grimper également dedans. La séance nostalgique allait donc se poursuivre encore, et Batman fila vers les jardins botaniques de Gotham City. Il savait que l’ancien laboratoire de Poison Ivy se trouvait là. Un endroit symbolique aussi pour Harley, car c’était là que Poison Ivy l’avait soigné et l’avait doté de pouvoirs surnaturels (http://img110.xooimage.com/files/b/9/a/dc-comics-present...-001-025-554b9e4.jpg), après que Le Joker l’ait enfermé dans une fusée pour la faire exploser dans l’ancienne foire de Gotham.

Batman s’arrêta dans un coin abandonné des jardins botaniques. Il connaissait l’accès au laboratoire, mais fronça les sourcils en voyant un tag ornant le portail du garage permettant d’accéder à l’intérieur du laboratoire.

« Hmmm... Je crois que les lieux sont squattés par un gang local. »

Avant d’agir, il allait falloir faire le ménage.


Titre: Re : Réunion familiale [Kyli - Harleen Quinzel]
Posté par: Harleen Quinzel le Décembre 09, 2018, 09:24:27
Jamais ô grand jamais le courant ne pourra passer entre Harley et Batman. Même si elle avait tendance en ce moment à se ranger du bon côté de la loi – elle évitait les mauvaises rencontres et son gang fonctionnait plus comme un petit groupe de super-héroïne que comme un gang de malfrats bien que leurs méthodes soient loin d'être sans douleur pour les méchants. Elle ne pouvait tout simplement pas encadrer la chauve-souris. Même si elle ne portait plus le Joker dans son cœur, même s'ils étaient ensemble pour un objectif commun, actuellement, elle faisait des efforts pour rester coopératif et ainsi aider à sauver Pamela le plus rapidement possible et le plus efficacement possible aussi. Injectant la seringue à Kyli, elle l'observait de près, voir si tout allait vraiment bien pour elle ? C'était juste son lien avec l'autre plante invincible qui était rompu ou même son lien avec la nature ? Et ses pouvoirs ? Elle verra bien ensuite. En tout cas, Batman avait comme toujours du mal à dévoiler ses plans. Pensait-il qu'Harley allait faire capoter la chose ? Il s'agissait de sauver Pam, elle n'allait pas le gêner voyons !

La seule chose de notable qu'il annonça pour le moment, c'est qu'ils devaient se rendre à l'ancien laboratoire de Pamela et qu'il prenait les devants avec Kyli ? Pourquoi elle ?! Enfin pourquoi qu'elle ne restait pas avec elle ?! Elle les vit disparaître en bas et elle se rapprocha du bord sans retenir son mécontentement.

« Ta pas intérêt à lui faire des trucs bizarres le nullos ! »

Grrr, pourquoi qu'il l'avait emporté ? Il croyait qu'elle n'était pas capable de protéger sa petite Kyli pour descendre d'un bâtiment ? Harley e fit donc en sautant sur l'escalier de secours avec quelques petites pirouettes. Elle ne cherchait pas à impressionner les autres, juste à arriver en bas le plus rapidement possible. Une fois à terre, elle voyait la voiture du justicier avec Kyli à son bord. Elle grimpa dedans en faisant la tête comme toujours. Après tout, le peu de fois où elle était monter dans cette voiture, c'était pour se rendre à Arkham. Mais une fois sur place, le héros en noir constatait qu'ils n'étaient pas les premiers arriver, ce n'était pas leur ennemi qui était déjà là – peu de chance – mais plutôt des petits malins qui profitaient de l'absence de Pam... Même si elle ne comptait pas revenir ici pour le moment, ça restait CHEZ Pam, donc, oust !

« Je vais te les virer par la peau du cul ! »

Harley décrocha de sa ceinture deux pistolets, pas le temps de s'amuser à les assommer et à offrir un joli show, elle était là pour faire le ménage. Par contre, pas question de défoncer la porte, c'était chez Ivy. Elle l'ouvrait donc, mais le bruit de la porte attira les regards. Gotham a oublié Harley mais elle était de retour au bercail, juste pour le moment.

« Barrez-vous de là avant de crever ! Trois secondes ! Trois-deux-un-zéro-crever !!! »

Attention de ne pas abîmer le matériel si ses andouilles ne l'ont pas déjà fait. Elle n'allait pas les tuer, il n'y avait pas de plante à nourrir avec leurs cadavres, mais elle n'allait pas se gêner pour les blesser afin qu'ils ne reviennent pas ici de sitôt. Elle n'hésitait pas à leur tirer dessus, dans les jambes, dans le corps au pire, mais en tout cas, elle ne leur laissait pas le choix, qu'ils dégagent ou qu'ils lui donnent une bonne raison de mourir. Batman risque sûrement de faire travailler la petite souris encore ce soir en déboittant quelques mâchoires par la même occasion. Heureusement, Pam n'était pas là.... elle aurait eut du ménage à faire car si Batman et Harley décide de cogner du méchant, ça va pas se faire dans la propreté...


Titre: Re : Réunion familiale [Kyli - Harleen Quinzel]
Posté par: Kyli le Décembre 14, 2018, 07:00:37
Après avoir fait le point sur la situation, Batman décida de se rendre dans l'ancien laboratoire de maman. Il me demanda de me cramponner à lui, ce que je fis, et il sauta dans le vide. Évidemment, devant la peur de m'écraser au sol, je me serrai plus fort à Batamn et je ne pus retenir un petit cri de surprise. Une fois au sol, mes jambes tremblaient un peu, mais heureusement nous n'allions pas avoir besoin de marcher.

« C'est vrai que l'odeur est... désagréable, mais ce n'est pas vraiment ma priorité pour le moment. »

Toutes mes pensées allaient vers maman, dont je n'osai pas imaginer le calvaire. Jason avait clairement l'intention de la faire souffrir un maximum, peu importe les moyens employés. C'était aussi pour ça que je devais être prudente dans mes actions. S'il parvenait à nous avoir toutes les deux, plus rien ne l'arrêterait. Rapidement, la voiture de Batman arriva dans la ruelle où nous avions atterri, suivi par tata Harley et Robin. Nous montâmes tous en voiture, direction le laboratoire de maman.

« Dîtes, à quoi lui servait ce laboratoire ? Elle y faisait pousser des plantes, comme dans notre jardin ? »

Mais ils restèrent très évasifs sur la question. Globalement, le trajet se fit en silence jusqu'aux jardins botaniques de Gotham. L'entrée du labo se trouvait dans un coin reculé des jardins, mais Batman comprit vite qu'un gang local squattait les lieux. Il avait sûrement un plan pour entrer discrètement, mais comme d'habitude tata Harley n'eut pas la patience d'attendre. Elle dégaina ses pistolets de sa ceinture et ouvrit la porte. Effectivement, il y avait dans le labo des squatteurs en tenue de ville, et tous leurs yeux se tournèrent vers tata et Batman. Dès qu'elle commença à tirer, certains prirent la fuite, d'autres essayèrent de se jeter sur elle. Mais le combo tata Harley – Batman était redoutable, et ils mirent en déroute tous ceux qui étaient assez courageux pour les attaquer. Personnellement, je restai en retrait, préférant éviter de faire usage de la violence. Personne ne fut tué par une balle perdue de tata, tout le monde finit en fuite ou dans le coma. Une fois la zone sûre, je pus entrer et voir l'endroit de mes yeux.

« Ouah... »

Aujourd'hui, ce laboratoire était plein de plantes grimpantes, de mauvaises herbes et de verre brisé, mais en voyant tout ce qui était ici, il m'était facile d'imaginer ce qu'il avait dû être quand il était en activité. Les appareils devaient tourner en continu pour étudier des cellules végétales, les modifier, créer de nouvelles plantes... le tout dans la bonne humeur et la luxure. Dommage qu'aujourd'hui plus rien ne soit encore en état.

« Au fait, vous ne m'avez pas dit. Qu'est-ce qu'on cherche ici ? »

Et pendant que je fouillais les débris, j'essayais de me rapprocher un peu de Robin. Je sentais bien qu'il était encore mal à l'aise en ma présence depuis notre petit interlude charnel dans la cage de verre. Hors, si nous nous retrouvions en danger, nous devrions donner notre maximum pour nous en sortir. J'attendais donc patiemment près de lui, guettant la bonne occasion pour entamer une discussion.


Titre: Re : Réunion familiale [Kyli - Harleen Quinzel]
Posté par: Poison Ivy le Décembre 17, 2018, 03:00:23
« Pas d’armes à feu, Harley. »

Batman n’allait pas trahir sa règle dorée pour les beaux yeux de l’ancienne petite-amie du Joker. Celle-ci dut lui expliquer que ses pistolets ne comprenaient que des balles incapacitantes, ce qui amena le Chevalier Noir à lui réserver sa meilleure tirade, sa plus saillante répartie : un froncement de sourcils. Rien de plus n’était nécessaire à formuler à partir de là, et le duo s’approcha ensuite de la porte d’entrée. Batman avait découvert ce laboratoire il y a des années, et, même si celui-ci était fermé, et qu’il ne comprenait normalement plus de matériel dangereux, il y avait encore des plantes, d’anciennes mutations de Pamela inoffensives. Harley entra la première, avec sa discrétion habituelle, et tira sur le ventre d’un homme. Batman put ainsi voir que les balles n’étaient pas mortelles. La balle renversa l’homme sur le sol, mais sans le faire saigner, le sonnant juste.

De son côté, le Chevalier Noir jaugea rapidement la situation, et lança un Batarang vers un homme en repli, armé d’un pistolet-mitrailleur qu’il était en train de charger. Son Bat-grappin attrapa également la jambe d’un homme en hauteur, et il le tira en arrière, amenant ce dernier à tirer en l’air une rafale avec son arme automatique, un AK 47. Puis Batman bondit en avant, avec une vitesse redoutable, équivalant bien celle d’Harley. Son poing fracassa le visage d’un bandit, l’envoyant contre le mur. Dans son dos, un autre, armé d’une barre de fer, se rua vers lui, mais, mue par une sorte de réflexe surhumain, la main de Batman se tendit, et saisit l’arme entre ses doigts.

« Pu... »

D’un coup sec, Batman fit sauter l’arme et son coude frappa violemment le visage de l’homme, le clouant au sol. Il bondit ensuite par-dessus une table médicale abritant divers détritus, dont des carcasses de boîtes de pizza, et décrivit avec son pied un mouvement circulaire, s’en servant pour frapper un autre au visage, l’envoyant contre le mur. Batman se rua ensuite sur lui, saisit l’homme par les épaules, et le balança sur un autre comparse.

« On se tire les mecs ! On se tire, putain !! »

Batman les laissa volontiers filer, tout en surveillant Kyli du coin de l’œil. Celle-ci était restée en retrait, et, quelques temps après, le laboratoire de Pamela retrouva son calme. Une forte odeur de renfermé, de sueur, de drogue flottait dans la pièce. Batman se déplaça lentement, et tripota son casque, changeant de mode de vision. Ses pupilles s’illuminèrent tandis que Kyli, intriguée, les rejoignit, et en leur demandant ce qu’ils cherchaient ici.

« Des indices, répliqua-t-il. Woodrue a pu retrouver la trace de Poison Ivy jusqu’au Japon, et, vu la fréquence avec laquelle Harvest nous attaquait, il a dû passer par ici, et il a dû trouver des échantillons... »

Les recherches de Batman l’amenèrent rapidement à comprendre qu’il y avait une forte activité sous le laboratoire. Il grommela en comprenant ce qui se passait, et retrouva une trappe secrète, permettant de rejoindre les souterrains. Quand il ouvrit la trappe, Kyli devrait alors ressentir la présence d’une flore sauvage là-dessous. C’était ici que Pamela rejetait toutes ses plantes défectueuses, tous ses échecs... Ainsi que ses victimes. Batman, en venant ici, s’était assuré de désinfecter les lieux, mais de nouvelles plantes avaient émergé là-dessous.

Un endroit dangereux, car les plantes qui avaient poussé de manière anarchique étaient devenues sauvages et sanguinaires...

« Woodrue a dû réveiller ces plantes. Je suis convaincu qu’Harvest est passé par là. L’endroit est dangereux pour une adolescente, mais, avec ta connexion au Green, Kyli, tu pourras peut-être pacifier certaines des plantes là-dessous... »


Titre: Re : Réunion familiale [Kyli - Harleen Quinzel]
Posté par: Harleen Quinzel le Janvier 15, 2019, 04:37:12
Harley était toujours prête à passer à l'action quand on avait besoin d'elle ! Pour coller des coups, faire couiner les gens de douleur, elle était forte, même très ! Bon, elle n'égalait pas Baine, mais elle n'était pas du genre à avoir d'aussi gros muscles. Heureusement, chacun ses goûts, mais une femme aussi musclée... Beurk ! Bref, Batnaze imposait comme toujours son « faut pas tuer, c'est pas gentil de tuer les gens » mais Harley n'en avait strictement rien à foutre ! Même si elle avait changé depuis ses retrouvailles avec Pam au Japon, Gotham faisait toujours ressortir ce qu'il y a de plus mauvais chez les gens, surtout pour une Gothamienne pure souche. Mais elle n'était pas stupide pour autant. S'il y avait des squatteurs ici, ce n'était pas forcément de petites frappes qui manquaient de coup en plein visage pour être dressé, ça pouvait aussi être des gens qui n'ont pas la chance d'avoir un toit au-dessus de leurs têtes chaque soir... Mais bon, ça reste le labo de Pam', et pas touche à ses affaires !

Débarquant en force, elle tira sur ce qu'elle voyait, surtout quand elle voyait leur apparence de petits drogués. Rien à voir avec des clochards voulant se mettre à l'abri du vent ! Grrrr, faut pas toucher à la drogue !!! L'arlequin fit surtout parler ses armes, au moins, elle ménageait ses forces, mais il n'empêche pas, ils foutaient quoi ici à la fin ? Des indices, donc ? Ils faisaient comment ? Ils soulevaient les dossiers qui traînaient ici et là en espérant trouver une note du genre « si je me fais un jour capturer, user tel flacon sur la vilaine plante kidnappeuse » ? Ce serait trop beau, et trop simple. Cela dit, Harley n'était pas là pour blaguer, elle devait trouver des indices pour libérer Pamela.

« Ouais, mais s'il est venu ici prendre ces fameux échantillons, tu crois vraiment qu'il a laissé les flacons vide ici ? Tu fourres ton nez partout et s'il est pas débile, il a... bon, ok, on cherche. »

Oui, s'il était pas débile, il aurait pris les flacons pour les utiliser ailleurs mais con comme il est, il à laissé trainer ses fameux indices dans le coin. Reste à savoir où exactement ? Venant ouvrir une trappe, Batnul venait à supposer que de vilaines plantes se trouvaient en bas, chose qui n'aidait pas le groupe donc... Mais c'était à croire que le chauve pourris faisait exprès de faire enrager Harley ! Encore Kyli ?! Et pour une chose dangereuse en plus !!!

« Dis donc, t'en a pas marre d'user de Kyli pour tes missions dangereuses ?! Pour ce qui est de stopper tout les criminels de Gotham, ta tout de ce qui faut, mais pour nettoyer un sous-sol envahi par des plantes dangereuses, ta rien en stock ?! Dis-moi ce qui faut trouver en bas, je vais te le chercher moi, trouillard ! »

Kyli était certes la plus à même de faire cette mission pour s'en sortir sans trop de dégât, mais elle n'aimait pas la laisser dans ce genre d'endroit dangereux. Et si Kyli venait à être blessé, Pamela lui en voudrait beaucoup. Pas question que Pam' lui fasse la tête, ça non !


Titre: Re : Réunion familiale [Kyli - Harleen Quinzel]
Posté par: Kyli le Janvier 17, 2019, 09:38:29
Alors que je fouillais le laboratoire, je sentis une force végétale soudaine. Batman venait d'ouvrir une trappe dans laquelle sommeillait de nombreuses plantes modifiées génétiquement et potentiellement agressives. Il me demanda d'aller pacifier la végétation, ce que tata Harley estimait trop dangereux pour moi.

« C'est bon tata, calme toi. Je vais le faire. »

Batman avait raison, j'étais la seule à pouvoir descendre là-dessous sans risquer de me faire transformer en compost par les créations de maman, et pas question de perdre du temps inutilement. Du coup, je m'engouffrai dans la trappe avec une lampe-torche prêtée par le héros chauve-souris. Comme je m'y attendais, les plantes qui avaient poussé ici n'avaient pas bougé depuis longtemps, mais elles se réveillèrent dès qu'elles me virent.

« N'ayez pas peur, je ne vous veux aucun mal. »

J'essayais de les rassurer pendant que mes pouvoirs agissaient dans la pièce.

« Je suis la fille de votre créatrice, Poison Ivy. Vous vous souvenez d'elle ? »

Peu à peu, les plantes se calmèrent. De ce que je pus observer, il y avait là tout un tas d'expériences génétiques allant du simple lierre jusqu'aux plantes carnivores avec de grandes dents. Maman n'avait pas dû chômer quand elle occupait encore ce labo. Toute cette vie, cette agitation tout autour de moi, cela me rendit presque le sourire. Je retrouvais un peu de ma sérénité, mais il ne fallait pas oublier pourquoi j'étais là.

« C'est bon, la voie est libre. »

Le reste du groupe me rejoignit et nous continuâmes les recherches. Mais alors que je cherchais des éléments nous permettant de retrouver maman, Jason ou Harvest, je tombai sur quelque chose qui m'interloqua.

Sous un amoncellement de tentacules, je trouvai un dossier où il était écrit « Diffusion rapide de spores ». Intriguée, je l'ouvris pour voir ce qu'il contenait, mais au lieu de trouver une piste sur notre ennemi, je trouvai les plans détaillés d'un système de diffusion de spore grâce à des fleurs. La dispersion était rapide et pouvait couvrir plusieurs hectares de distance grâce au vent. Toutes les notes parlaient d'une diffusion de spores toxiques qui empoisonneraient l'air et tueraient les humains de manière rapide et douloureuse.

Ce serait une idée de Jason ?

Mais quelque chose clochait. Toutes ces notes avaient été rédigées avec l'écriture de maman, sans compter que sa signature était sur plusieurs feuilles. Les plans étaient très détaillés, tout laissait penser à un génocide de masse.

Non... c'est impossible.

Jamais maman n'oserait faire une chose pareille. Si elle devait créer un tel système, ce serait pour diffuser des spores aphrodisiaques et répandre la joie et le désir parmi les humains. Qu'est-ce qui m'échappait ? Je décidai de demander conseil à quelqu'un qui la connaissait depuis plus longtemps que moi.

« Tata Harley, tu peux venir une minute s'il-te-plaît ? »

Je lui montrai ce que j'avais découvert en espérant qu'elle ait une explication logique à me donner.

« On dirait que tout ça a été écrit par maman, mais... ça ne lui ressemble pas. Tu y comprends quelque chose ? »


Titre: Re : Réunion familiale [Kyli - Harleen Quinzel]
Posté par: Poison Ivy le Janvier 21, 2019, 08:37:43
Face au comportement hargneux d’Harley, Batman se contenta d’un simple grommellement. Elle était pourtant bien placée pour savoir que les protections d’Ivy pouvaient être redoutables, et que le seul moyen efficace de lutter contre les plantes aurait été de tout incendier, au risque de perdre des documents. Le Chevalier Noir resta donc silencieux, sachant surtout que se retrouver à Gotham devait rendre Harley nerveuse. Elle n’avait pas que des bons souvenirs ici. C’était là, dans cette ville, que sa vie avait radicalement changé, qu’Harleen Quinzel, une jeune psychiatre, était devenue Harley Quinn, la complice et la victime du Joker. Une femme qui avait cru que, par l’amour, elle arriverait à guérir Le Joker, et à mener avec lui une vie normale. Une femme qui avait été régulièrement battue et humiliée par Le Joker, qui se déchargeait sur elle de ses frustrations à l’égard de Batman.

Il laissa donc Kyli passer, tout en restant à proximité de la trappe, prêt à bondir s’il entendait des problèmes. Fort heureusement, comme il s’y attendait, les tentacules et les plantes en contrebas n’émirent aucune défense. Elle était la fille de Poison Ivy, c’était son ADN, et elle était également une Alraune, là où Ivy tenait davantage de la créature hybride. Ceci fait, Batman descendit en contrebas, déployant légèrement ses ailes pour ralentir sa descente, et se posa sur le sol.

Le cœur du laboratoire d’Ivy se composait de tentacules plus sauvages, de plantes carnivores. Batman et Robin avaient déjà fouillé les lieux une fois, mais avaient dû rebrousser chemin quand les plantes s’étaient réveillées. C’est en-dessous que Harvest avait été créé, là où, jadis, Poison Ivy abandonnait les cadavres de plantes et des gens qu’elle tuait. Il n’était toutefois guère utile d’en parler à Kyli. Batman avait pour le coup enfin l’occasion d’explorer pleinement ce laboratoire, ce qu’il aurait sans aucun doute dû faire auparavant... Mais il avait préféré le sceller, d’autant que Poison Ivy avait changé.

« Bravo, Kyli », glissa-t-il quand même.

Avare en remerciements, il apprenait à les utiliser de plus en plus. Damian était là pour le lui rappeler en temps normal. Le justicier sombre s’approcha d’une table, convaincu que Woodrue s’était trouvé là avant eux, et qu’il avait trouvé ici un moyen de réveiller Harvest, de ressusciter ce monstre, et de l’utiliser. Mais, surtout, il y avait ici des plantes d’Ivy, ce qui signifiait que Kyli pouvait établir une connexion avec elle. Batman aperçut un classeur abritant une série d’équations, de formules mathématiques pour créer de nouvelles plantes. Pamela Isley avait toujours été une botaniste incroyable. En d’autres circonstances, son génie aurait pu révolutionner le monde.

Il sortit de ses pensées quand Kyli commenta un carnet qu’elle avait aperçu. Les yeux de Batman se froncèrent lentement, tandis qu’elle demandait à Harley des explications sur ce qu’elle avait lue. Bien qu’il n’appartenait pas à Batman de lui répondre sur ce point, il précisa rapidement :

« Le mieux est que tu en parles directement à ta mère, Kyli. Tu peux te relier à elle ici. Ses plantes... Si elles vivent encore, c’est que, d’une manière ou d’une autre, elles sont encore connectées à leur créatrice dans le Vert. Il te suffit d’en attraper plusieurs et de songer à ta mère, d’y penser très fort, et tu devrais pouvoir lui parler à travers le Vert, et ainsi obtenir sa position. »

Batman n’était pas convaincu qu’il appartenait aussi à Harley de se prononcer sur le passé de sa mère. Le mieux était qu’elle en parle avec elle, et Batman le disait en connaissance de cause. La mère de Damian était après tout une terroriste internationale qui avait endoctriné son fils pendant des années.

À Gotham, les relations familiales pouvaient vite devenir très compliquées...


Titre: Re : Réunion familiale [Kyli - Harleen Quinzel]
Posté par: Harleen Quinzel le Février 11, 2019, 04:01:26
Harley voyait mal le fait que Kyli puisse si souvent être utile à Batman. Non pas par une certaine rancœur entre eux, mais plutôt qu'elle devait veiller sur la petite et que s'il lui arrive du mal, Pamela avait beau aimer Harley, elle lui en voudra. D'autant que la belle rouquine n'était pas présente donc, c'était plutôt à elle de veiller sur Kyli. Elle était en quelque sorte sa seconde maman ? Ou troisième ? Elle a jamais bien compris cette histoire d'Alraune. Autant elle avait compris que Pamela était la mère de Kyli mais, la seconde était une vraie personne ou par Alraune, elle entendait la « mère nature » ? Enfin bref, là n'était pas le sujet. Batnaze grognait comme souvent face à son « non » mais Kyli la rassurait en voulant prendre les devant et rentrer dans ce drôle de trou. Elle ne pouvait pas lui dire non, après tout, ils faisaient ça pour retrouver Pamela donc... c'était forcément un risque à prendre, pour elles comme pour lui.

Elle devait donc attendre de ses nouvelles sans savoir quoi faire... Et s'il lui arrivait du mal, elle devait sauter dedans ? Il y avait une autre solution ? Comment faire si tout ça tournait au vinaigre, hein ?! Par chance, tout semblait bien se passer, elle trouva le fameux dossier qu'ils cherchaient ici mais elle trouva autre chose, demandant son avis sur la question. C'était quoi ? Une photo des amants de Pamela ? Une photo osée entre elles ? Voir avec Catwoman à l'époque des Sirens ? Elle aurait préféré, car Kyli avait trouvé un des nombreux plans que Poison Ivy avait élaboré dans le but de rendre ce monde plus vert, avec moins de nuisible qui viennent marcher et détruire les plantes et fleurs tout autour. D'abord silencieuse, elle observa les plans, se disant qu'elle devait regarder tout ça avant d'en dire plus sur Poison Ivy... Batman venait y ajouter son grain de sel, mais pas en mal. Cela dit, elle devait lui dire la vérité, du moins une certaine partie avant qu'elle ne voit cela directement avec elle.

« Tu sais ma chérie, ta maman était différente avant... Cette ville sait faire ressortir ce qu'il y a de plus sombre en nous et même moi... J'ai fait des choses que je ne ferais pas aujourd'hui... »

Elle avait déjà fait en sorte de voler des tas de consoles portables pour les offrir à des enfants en période de noel, et qui, le 25 décembre lançait un téléchargement qui ne mettait pas à jour la console, mais qui la faisait exploser. Et ce n'était pas une explosion de pétard, c'était bien plus fort. Mais c'était le passé.

« Par la suite, ta maman m'a rencontré et j'ai réussi à l'adoucir, puis elle s'est ouvert à d'autres personnes puis, de fil en aiguille, elle t'a eut. Et crois-moi, aujourd'hui, elle ne voudrait même pas voir ce plan en action... Ne t'inquiète pas donc, ta maman ne ferait jamais une chose pareille puis elle ne l'a jamais lancé donc, elle n'a donc pas tue autant de gens donc... Tu n'as pas à lui en vouloir. »

Faute de moyen ou Batnaze avait empêché cela ? Qu'importe, ce n'était pas important. Elle gardait Kyli dans ses bras, caressant sa tête pour lui changer les idées en espérant ne pas lui avoir fait changer la façon dont elle voyait sa mère ? Pamela avait changé depuis le temps, il ne fallait pas trop juger sur le passé, chacun avait ses propres erreurs, pas de quoi en faire tout un fromage...

« On retrouvera ta maman, Kyli chérie... Et on sera heureuse ensemble, comme une vraie famille. »

Harley avait beau être folle, parfois cruel comme un certain clown, elle savait aussi se montrer très tendre avec ceux qu'elle aimait, et les animaux aussi.


Titre: Re : Réunion familiale [Kyli - Harleen Quinzel]
Posté par: Kyli le Février 16, 2019, 04:08:58
En présentant ce plan de destruction massive à tata Harley, je vis bien qu'elle essayait d'adoucir sa réponse en m'expliquant que les choses avaient changé depuis que maman ne vivait plus dans cette horrible ville, mais elle n'avait cependant pas nié que maman était bien l'auteur de cette terrible idée pour tuer des gens avec des spores.

« Tu veux dire que... c'est vraiment elle qui a... »

Tout à coup, je sentis ma tête se mettre à tourner et ma vue se brouilla. Je fus prise de vertiges et je me laissai tomber dans les bras de tata Harley. Découvrir que ma mère, la femme qui me semblait si aimante et si gentille, qui ne vivait que pour aider l'homme à vivre en harmonie avec la nature, celle qui m'aidait à m'endormir le soir et qui me couvrait de tendresse, avait un jour souhaité provoquer une tuerie de masse grâce à la végétation qu'elle aimait tant était un grand choc émotionnel. J'avais envie de pleurer, mais une petite voix dans ma tête m'en empêcha. Même si cette découverte me faisait un sacré pincement au cœur, je savais qu'il y avait des choses plus importantes à faire pour l'instant. Tata Harley m'expliqua qu'il fallait qu'on retrouve maman si on voulait que notre famille soit réunie.

« Snif... tu as raison. On va retrouver maman... et on sera heureux ensemble... comme une famille. »

Pas le temps de se lamenter, il y avait urgence. Je me relevai donc et me remit à fouiller le laboratoire à la recherche d'une piste. Soudain, je remarquai qu'une végétation étrange recouvrait une partie des murs. L'ADN de ces plantes grimpantes avait été modifié, je pouvais le sentir rien qu'à la façon dont leur vie végétale vibrait. Je posai ma main contre ces plantes et je communiquai avec elles. Je découvris qu'elles avaient été modifiées pour bloquer un accès à une porte et qu'elles ne s'écartaient que devant l'ADN de maman. Heureusement, comme j'étais sa fille, mon profil génétique était proche du sien. Il me suffit donc d'utiliser mes pouvoirs pour réduire un peu le niveau d'exigence de ces plantes et elles s'écartèrent en reconnaissant mon lien de parenté avec maman. Une fois hors du passage, je remarquai une poignée que je tirai. Une petite porte s'ouvrit et révéla un compartiment dans lequel il n'y avait qu'une seule chose : une carte imprimée sur papier. Et vu l'état du papier, la carte ne datait pas d'hier.

« Eh, venez voir, j'ai trouvé quelque chose. »

Une note dans un coin indiquait que la carte représentait une zone du bassin amazonien. Il y avait également une zone entourée en rouge.

« Quelqu'un a une idée de ce que ça veut dire ? »


Titre: Re : Réunion familiale [Kyli - Harleen Quinzel]
Posté par: Poison Ivy le Février 16, 2019, 08:28:20
Difficile de se confier face à quelqu’un comme Batman, qui laissa donc Harley prendre Kyli dans ses bras. Pourtant, s’il y avait bien quelqu’un qui pouvait comprendre des gens comme Harley ou comme Ivy, c’était bien lui. Car il n’était pas Superman, ni Wonder Woman. Batman n’inspirait pas l’espoir dans le cœur des gens, il était un garde sombre, un protecteur redoutable qui insufflait la peur, voire la terreur, dans les criminels de Gotham. Il était en ce sens bien plus proche de gens comme Harley ou Ivy qu’on pourrait l’imaginer, tel un funambule suspendu sur sa ligne, et risquant à chaque moment de tomber. Mais il n’avait jamais trébuché, et n’avait jamais failli. Depuis toujours, le Chevalier Noir s’en tenait à sa ligne de conduite, et avait toujours cru à la rédemption, précisément parce que lui-même y avait eu droit. Évidemment, c’était paradoxal... Mais pouvait-on imaginer plus paradoxal qu’un playboy multimilliardaire se déguisant avec une tenue de chauve-souris la nuit et allant combattre les criminels de la ville la plus dangereuse des États-Unis ?

Batman laissa donc Harley et Kyli parler, conscient que quelque chose s’était cassé entre Ivy et sa fille, et que les deux allaient devoir longuement s’expliquer. Ceci étant dit, Batman restait à son idée qu’il pourrait être utile de contacter Ivy à travers le Green... Mais avec le risque manifeste qu’Harvest les surprenne, et ne retrouve Kyli. Et cette créature infernale avait déjà montré de quoi elle était capable. Batman avait savamment épargné à Kyli les détails sur la création d’Harvest, et avait expliqué à Harley les origines d’Harvest, un monstre créé à partir des multiples échecs et frustrations de Poison Ivy.

Restant silencieux, il analysait les lieux, cherchant d’éventuels indices, quand Kyli vint à eux en leur montrant une carte de l’Amazonie.

« L’Amazonie est la plus grande forêt de la Terre, Kyli, c’est elle qui abrite le Parlement des Arbres... Une sorte d’institution ancestrale qui veille sur le Vert. Ta mère a longtemps cherché leur emplacement. Cette carte doit avoir été faite par elle, et montre leur localisation possible... Et probablement l’emplacement où elle se trouve en ce moment. »

Il la photographia avec la visière de son casque, puis hocha lentement la tête.

« Beau travail. »

Un commentaire sobre, court, à l’image du Chevalier Noir. Celui-ci réfléchit encore un peu, et reprit alors :

« Kyli... »

Celle-ci s’interrompit, et, quand Batman croisa son regard, il sut qu’il devait agir, et qu’il pouvait trouver les mots justes pour réconforter le cœur meurtri de la jeune femme.

« Ta mère... Tu dois comprendre qu’elle a toujours été très empathique. Son fonctionnement n’est pas comme celui d’un humain normal, ce que tu as déjà dû réaliser, je suppose. Quand elle a récupéré ces pouvoirs, elle a été manipulée par d’autres personnes, et s’est retrouvée impliquée dans un conflit majeur au sein du Gotham entre deux super-criminels redoutables : Le Joker, et l’Homme-Mystère. »

À cette époque, Harley Quinn était encore Harleen Quinzel, et Le Joker venait de faire son apparition... Tout comme Batman.

« L’Homme-Mystère a embrigadé ta Maman en lui faisant croire qu’elle avait tué des mafieux. C’était un mensonge, mais qui a heurté ta mère, car elle s’est convaincue qu’elle s’était mise à tuer. »

Il reprit de nouveau :

« Après cette guerre, ta mère a continué à être influencée par cette ville. Il y a quelque chose de sombre dans les fondations de cette ville, Kyli, et je sais de quoi je parle, car je me suis retrouvé une fois ici, à l’époque de la Préhistoire. Les hommes préhistoriques qui vivaient ici défendaient ces grottes en organisant régulièrement des sacrifices rituels, convaincus qu’un esprit infernal se terrait là-dedans. J’ai découvert qu’il existait dans ces grottes une force sombre, une puissance malsaine... Et, vu l’empathie particulière de ta mère, je pense qu’elle était plus réceptive que d’autres à cela. »

C’était à la fois exact, mais aussi faux. Batman amplifiait volontairement l’influence néfaste de ce Portail, un portail qui conduisait tout droit vers le Multivers Noir et vers Barbatos. Mais c’était, somme toute, préférable pour la jeune femme.

« Quand ta mère quittait Gotham, elle allait mieux, mais elle revenait toujours... Je me suis souvent demandé pourquoi, et j’ai compris la raison lors de sa dernière crise... Une crise où elle avait répandu dans le monde entier une toxine pour amener les gens à l’aimer, et à la servir volontairement. »

Le Chevalier Noir fléchit le genou, et posa sa main sur la poitrine de Kyli.

« C’est d’amour dont ta mère a toujours eu besoin. L’amour que ses parents ne lui a jamais apporté. L’amour qu’elle n’a pas obtenu avec le Docteur Woodrue, pas plus qu’avec l’Homme-Mystère. Un amour qui a souvent été contrarié avec Harley... Chacun des départs et chacune des crises d’Ivy correspondait à des périodes où Harley s’éloignait d’elle, manipulée par Le Joker, dont je t’ai parlé tout à l’heure. Tu sais comment j’ai résolu la dernière crise ? J’ai amené Harley voir ta Maman... Et ta Maman lui a avoué son amour. »

Un moment émouvant (http://img110.xooimage.com/files/e/5/e/batman-2016--043-017-542a79f.jpg), suite auquel Ivy avait définitivement mis les voiles, et avait rejoint Seikusu, tandis qu’Harley était retrouvée en prison... Avant de finir par la rejoindre également. Batman se releva alors, lentement, et poursuivit brièvement :

« Ta mère a toujours été victime de cette ville, Kyli, mais elle a changé. C’est désormais d’amour dont elle a besoin, et notamment celui de sa fille. »

Avant de conclure, conservant sa main sur l’épaule de la jeune Alraune :

« Tu penses en être capable ? »