banniere
 
 
Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Douceur féline [Haruhi Suzumiya]  (Lu 966 fois)
Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3148



Voir le profil
FicheChalant
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« le: Novembre 11, 2012, 10:53:53 »

C’était elle. Mélinda la voyait, alors qu’elle s’approchait du comptoir présentant les repas de midi. Le moins qu’on puisse dire, c’est que la nourriture d’un réfectoire de lycée n’était pas fameuse. C’était même, selon les goûts très exigeants de Mélinda, assez infect. Elle allait donc très rarement au réfectoire, cette grande cantine, quand bien même elle était attirante. La cantine de Mishima se situait dans un bâtiment, s’étalant sur deux étages : un étage réservé à l’équipe enseignante, au personnel administratif, et un autre, au-dessus, pour les élèves. Mélinda se rendait donc à l’étage au-dessus, où ses informatrices lui avaient dit que sa proie se trouvait là. Il s’agissait d’une lycéenne assez belle... Aussi belle que naïve et coquine. Étant au lycée depuis un certain temps, Mélinda s’était tracée tout un petit réseau, et on l’informait ainsi sur les cibles les plus intéressantes... Comme cette Haruhi, dont le prénom était déjà tout un programme... A croire que ses parents avaient volontairement choisi de l’appeler ainsi. Une ahurie s’appelant Haruhi, c’était presque une blague.

Mélinda entra dans le réfectoire, prenant un plateau et son plat. La cafétéria du lycée Mishima était blindée à l’heure de pointe, mais elle avait réussi à venir avant le rush du Midi. Partant de là, la grande cafétéria, avec une belle vue sur les jardins et les cours du lycée, était assez déserte. Elle n’eut aucune difficulté à trouver la femme qu’elle cherchait.  Haruhi était vraiment très belle. Pour une jeune femme de seize ans, elle était très agréable à regarder. Son corps était magnifiquement proportionné, avec une poitrine des plus attirantes, mais également de longues jambes fuselées, et une superbe chevelure brune.

*Oui, elle est très attirante... Ce sera un véritable plaisir de m’amuser avec elle...*

Mélinda sortit rapidement de son petit état de torpeur, et s’avança vers la jeune femme. Haruhi venait de se poser, et était visiblement seule. Soit elle n’avait pas d’amis, soit ces derniers étaient en cours. Mélinda avait choisi un créneau où elle avait justement peu de chances d’être dérangée par des éléments inopportuns. C’était simple : elle voyait en cette belle jeune fille naïve un cadeau divin, une invitation. En tant qu’esclavagiste, Mélinda avait ce besoin quasi-compulsif de dresser les autres, de dompter et de dominer les belles femmes qu’elle voyait. Haruhi avait, jusqu’au bout des ongles, le profil-type. Ne pas la séduire, la dresser, aurait été contre son éducation, contre sa formation et sa vie d’esclavagiste, contre tous ses principes moraux. Elle ne pouvait pas passer à côté. C’était aussi simple que ça.

La vampire se plaça donc à côté d’elle, et posa le plateau sur la table, juste en face d’elle. Elle attendit qu’Haruhi tourne la tête pour la regarder. Elles ne s’étaient encore jamais vues, car elles n’étaient pas dans la même classe, mais ça n’empêcherait pas Mélinda de s’approcher d’elle, de se familiariser avec elle, et d’en faire les esclaves. Dans un lycée, il était difficile d’avoir des secrets. On ne cessait mutuellement de s’espionner, et, dans ce domaine, Mélinda avait de bonnes informatrices. Elle avait ainsi une véritable petite fiche d’informations sur Haruhi, et utilisait les informations dont elle disposait pour trouver un moyen de l’approcher.

*Dans un dressage, il ne faut jamais oublier que tout se fait lors du premier contact... Tout, ou presque.*

La première rencontre était décisive, fondamentale, et Mélinda ne comptait pas la négliger. Elle prit donc un air innocent, et sourit légèrement, avant de se mettre à parler.

« Bonjour ! Ça te dérange si je m’installe à côté de toi pour manger ? Je déteste manger seule ! »

Elle ménagea une courte pause, et rajouta, avec un joli sourire :

« Je m’appelle Mélinda... Mais tu peux m’appeler Mél’ ! »

Pour le moment, du moins...
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Haruhi Suzumiya
-

Messages: 5


Une lycéenne très naïve...


Voir le profil
Fiche
« Répondre #1 le: Décembre 09, 2012, 07:33:19 »

Deux heures d'éducation sportive venaient de s'achever pour Haruhi.
Essouflée, elle lacha un soupir d'exaspération et poussa la porte des vestiaires: Elle allait enfin pouvoir retirer cette tenue de sport toute puante de sueur. Elle s'asseya sur le banc et retira son bas de survêtement. Mais bon, Haruhi n'était pas vraiment rapide ce jour là, et les filles de sa classe quittait peu à peu le vestiaire féminin. Sans parler de son professeur qui perdait peu à peu patience:

-"Bouge toi un peu, Haruhi !criait son professeur, il ne reste plus que toi !

Deux minutes plus tard,le vestiaire était partiquemen vide. Et Haruhi transpirait tellement qu'elle avait prévue une autre paire de sous vêtement, qu'elle sortit de son sac. Mais Rika, une fille de sa classe, s'empressa de lui faire remarquer l'idiotie de la chose:

-"T'es trop nâïve Haruhi: Qui dans la classe, se met à poil dans les vestiaires ? Et tout ça juste pour des sous-vêtements un peu humides ? Pfff, t'es vraiment trop conne...

Le pire dans tout ça, c'est qu'elle avait raison. Haruhi c'était ridiculisée pour rien: on ne change pas de sous vêtements après le sport, c'est quand même logique non ? (il est vrai que Haruhi n'y avait pas pensé du premier coup). Elle enfila sa jupe (plissée et relativement très courte; elle aurait du prendre une taille au dessus, elle le savait !) et boutonna sa chemise. Sa poitrine relativement opulente la faisait remonter d'un poil, et laissait parfois apparaître une partie de son ventre. Elle mit son gilet et quitta les vestiaires en quatrième vitesse.

***

Bien sûr, personne ne l'avait attendue. Peu de personne aimait déjeuner au self: La nourriture y était infecte, et malgré le style résolument moderne du batîment, personne ne prenait la peine d'y aller manger.
Malheureusement pour elle, Haruhi allait devoir y manger. En pénetrant dans la grande salle, elle n'aperçut personne de sa classe. En fait, peu de personne dans la classe appréciait Haruhi, en particulier les autres filles. Il faut croire que ses atouts morphologiques faisait des envieux. Mais Haruhi s'en fichait: Elle avait son cercle d'amis et c'était tout ce qui comptait.
En arrivant devant la cantinière (qui la toisait du haut de ses mètres 70 et de ses 103 kilos) elle demanda l'unique plat auquel elle pouvait bénéficier: Un steak et de la purée.
La bonne femme se retourna, et ouvrit le frigo à provisions situé derrière elle. Elle y atrappa un steak gelé, le posa 7,8 secondes sur la plaque chauffante et le mit dans l'assiette d'Haruhi. Deux louches de purée plus tard, Haruhi était servie.

La lycéenne s'approcha d'une table vide (il y en avait pas mal) et s'empressa de s'asseoir. Courage: A la fin de ce repas, ce sera le week end.
Mais elle entendit alors une voix qui l'extirpa de ses pensées:

-« Bonjour ! Ça te dérange si je m’installe à côté de toi pour manger ? Je déteste manger seule ! »

Haruhi ne savait pas quoi dire... Elle s'appretta à accepter la demande que l'autre la coupa:

-« Je m’appelle Mélinda... Mais tu peux m’appeler Mél’ ! »

Haruhi lui décocha (par réflexe sans doute) son plus beau sourire et sauta sur l'occasion:

-"Oui bien sûr ! Assied toi là.

Haruhi tira la chaise à coté d'elle, comme pour inviter Melinda à venir s'asseoir près d'elle.

-"Je ne t'ai jamais vue dans ce lycée, tu es nouvelle ?

Haruhi écarquillait les yeux, et attendait visiblement une réponse. Et ça lui donnait un petit coté naïf, si caractéristique de sa personnalité.
« Dernière édition: Décembre 09, 2012, 08:43:13 par Haruhi Suzumiya » Journalisée

Ce compte est une doublette d'Alleyne. Si vous souhaitez faire un rp avec Haruhi, Contactez Alleyne.

Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3148



Voir le profil
FicheChalant
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #2 le: Décembre 12, 2012, 10:24:20 »

« Oui bien sûr ! Assied toi là. »

Elle répondit sur un ton enjoué, rapide et précipité. Mélinda ne dit rien, et Haruhi, rapidement, l’invita à s’asseoir. Mélinda comprit que le jeu de mots entre son prénom et le mot « ahuri » n’était peut-être pas si exagéré que cela. Quand on était une esclavagiste, il fallait savoir lire les signes, car ces derniers ne mentaient pas. Ce sourire un peu trop large, cette chaise qu’elle écartait en personne... Il n’en fallait pas plus pour que Mélinda aille à l’esprit une jeune fille isolée, timide. Les filles devaient jalouser sa poitrine, et sa naïveté devait l’amener à négliger l’attirance qu’elle suscitait pour les hommes. Cette situation était très surprenante, mais pas impossible à envisager, même si la vampire avait du mal à la comprendre.

*Ça risque d’être plus facile que prévu…*

Les filles en manque d’affection étaient souvent les plus faciles à séduire. Elles manquaient de confiance en elles, et il n’était, dès lors, pas bien difficile, pour Mélinda, de se faire passer pour une espèce de guide. C’est ainsi qu’une relation de domination, pour elle, devait fondamentalement fonctionner. Il fallait créer une situation de dépendance entre le dominant et le dominé, que l’esclave éprouve une sorte de soumission légitime sur le maître. Ceci n’excluait pas un rapport de force, bien entendu, mais Mélinda essayait de développer un lien fusionnel de ce type, car il était le plus productif.

Elle s’assit donc à côté d’Haruhi, posant son plateau, et Haruhi ne tarda pas à lui parler à nouveau :

« Je ne t'ai jamais vue dans ce lycée, tu es nouvelle ? »

Mélinda tourna la tête vers elle, lui faisant un petit sourire en coin. La lycéenne avait de grands yeux, comme si elle était étonnée qu’on s’intéresse à elle. Voilà qui confirmait, encore une fois, ce que Mélinda pensait sur cette femme : une jeune lycéenne introvertie et timide. Curieux, vraiment, quand on avait une telle poitrine, et un air aussi mignon sur le visage... Mélinda s’humecta les lèvres, et ne tarda pas à lui répondre, jouant le jeu :

« Je suis assez récente, en fait... Je viens d’arriver depuis quelques semaines, et je suis un peu perdue... »

Elle se rapprochait de la femme, voulant jouer la carte de la confiance, de la confidente. La soumission était tout un art, et elle commença à manger, coupant son steak pour en manger un morceau. Il n’était pas terrible, mal cuit, n’ayant rien à voir avec ce qu’elle mangeait chez elle. La beauté féminine exigeait quelques sacrifices, après tout.

« Je viens de la France... Mes parents ont déménagé à Seikusu, et je me sens très seule... C’est une ville bien plus grande que ce que je croyais, et j’ai perdu tous mes amis... »

Elle parlait sur une petite voix, et avala un peu de la purée.

« Et toi ? Tu t’appelles comment ? »
« Dernière édition: Décembre 15, 2012, 07:05:30 par Mélinda Warren » Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Haruhi Suzumiya
-

Messages: 5


Une lycéenne très naïve...


Voir le profil
Fiche
« Répondre #3 le: Décembre 15, 2012, 05:20:36 »

-« Je suis assez récente, en fait... Je viens d’arriver depuis quelques semaines, et je suis un peu perdue..."

Pandant qu'elle lui parlait, Mélinda semblait confiante et honnête. Haruhi n'avait pas ressenti un tel sentiment depuis longtemps: une amitié semblait se lier entre elles.

-« Je viens de la France... Mes parents ont déménagé à Seikusu, et je me sens très seule... C’est une ville bien plus grande que ce que je croyais, et j’ai perdu tous mes amis... »

Petit à petit, Haruhi s'identifiait à ce qu'avait vécu Mélinda. Elle semblait avoir subi les memes tourments: lier une amitié n'était pas sa tasse de thé, ce qui semblait être la même chose pour Mélinda, qui lui dit d'une petite voix:

-"Et toi ? Tu t’appelles comment ? "

-Haruhi !

Haruhi ne pouvait pas dissimuler sa joie à l'idée de se faire une nouvelle connaissance. Et plus Melinda avançait dans la conversation, plus elle semblait proche d'elle.
La fin du repas approchait, et Haruhi voulait à tout pris quitter le réfectoire.

-"Je propose qu'on aille discuter ailleurs, qu'est-ce que t'en dis ?"
Journalisée

Ce compte est une doublette d'Alleyne. Si vous souhaitez faire un rp avec Haruhi, Contactez Alleyne.

Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3148



Voir le profil
FicheChalant
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #4 le: Décembre 15, 2012, 07:16:19 »

Son petit subterfuge semblait plutôt bien marcher. Si elle l’avait pu, elle se serait félicitée elle-même. Soit elle était douée pour mentir, soit Haruhi était vraiment naïve... Dans tous les cas, Mélinda sentit que cette dernière la croyait, et voulait se rapprocher d’elle. Elle parla avec une voix forte et enjouée, se présentant. La vampire dut retenir un sourire victorieux, et s’empressa de terminer sa pitance. Comme elle l’espérait, Haruhi désirait rester près de Mélinda, ce qui n’était nullement pour déranger cette dernière. La compagnie de cette femme était très agréable. Mélinda était une femme qui vouait une grande importance à la beauté physique. Haruhi satisfaisait beaucoup de ses critères. Outre une poitrine des plus attirantes, elle avait aussi un corps propre, qui avait l’air tendre, de beaux yeux bleus, de longs cheveux bruns, et un air de douceur et d’innocence sur le visage. Que de raisons de vouloir se rapprocher d’elle, en somme.

« Je propose qu'on aille discuter ailleurs, qu'est-ce que t'en dis ? »

La vampire hocha la tête en se relevant, répondant assez rapidement :

« J’en serais ravie, répliqua-t-elle avec un joli sourire. Je n’ai pas cours cet après-midi, en plus ! »

Mélinda ignorait totalement si elle avait un cours ou pas, mais elle s’en fichait bien. Cette petite femme était bien plus intéressante. Prenant son plateau-repas, Mélinda alla le poser sur un tapis roulant, qui l’amena près des cuisines, et descendit l’escalier, restant près d’Haruhi. Elle hésita à lui tenir la main. Les petites Terriennes aimaient bien faire ça, mais, à leur âge, ce pouvait être tendancieux. Néanmoins, quand elle vit tout le lot de lycéens en contrebas, à acheter leurs tickets pour pouvoir manger, elle eut une idée derrière la tête, et attrapa la main d’Haruhi. Cette dernière avait être suffisamment naïve pour ne pas voir le double jeu de la vampire.

« Je préfère qu’on se tienne la main pour ne pas se séparer, se confessa Mélinda. Je... Ça va te paraître stupide, mais... J’habitais dans un petit village en France, et... J’ai peur, quand il y a tant de monde... »

Elle parlait d’une petite voix, en baissant les yeux, l’air mal à l’aise, ses doigts s’entortillant entre eux. Sa petite taille l’aidait parfois à la faire passer pour une femme vulnérable.

« Je suis stupide, hein ? » rajouta-elle rapidement, rougissant presque.
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox