banniere
 
  Nouvelles:
La nouvelle Gazette est en ligne !
Bonne lecture !



Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: A la recherche de la bête... ( pv Darthestar )  (Lu 952 fois)
Magikya
Invité

Fiche
« le: Novembre 07, 2012, 12:36:32 »

L'aube se leva et Magikya fit de même. Elle s'étira doucement, encore courbaturée de son voyage parcouru jusque la veille et qui l'avait mené à ce village. Un petit village côtier, suspendu en haut d'une falaise. Elle avait pour projet de dormir ailleurs mais les villageois l'avaient beaucoup plébisciter afin qu'elle passe la nuit ici, par sécurité, car une bête rôdait non loin, qui avait déja tué d'après eux, mais également pour qu'elle s'en débarasse le lendemain, ayant appris qu'elle était magicienne. Elle avait d'abord refusée mais elle n'était pas insensible. Elle avait donc logée à l'atelier du forgeron, au premier étage se trouvait une pièce qu'ils avaient installés pour acceuillir les étrangers.
Elle soupirait, elle avait dormi d'un sommeil si profond dans ce lit moelleux avec une couverture presque propre, cela lui manquait et luit fit un bien fou. Elle s'assit sur son lit, la couverture sur ses genoux, les cheveux ébouriffés et encore endormie.
La porte s'ouvrit brutalement laissant apparaître le jeune fils du forgeron qui devait à peine avoir quinze ans, il semblait essouflé, en effet, la maison du forgeron était assez loin de son atelier.

"Madame, mon père m'envoie vous chercher, le déjeuner est prêt si vous voulez bien venir à la maison..."

La jeune femme eut un moment de remise en question lorsqu'elle s'apperçut que ce jeune adolescent avait subitement changer l'endroit où il regardait pour passer de ses yeux à... la poitrine de la jeune fille. Magikya baissa les yeux et put voir ses deux mamelons, ses seins étaient plutôt petit, la main du jeune homme aurait put se refermer dessus, mais surtout, ses seins étaient d'une rondeur et d'une fermeté juvénile qui avait excité de nombreux autres adolescents qui avaient rêvés de voir ces deux domes, rêves assouvis du moins pour ce garçon. La jeune femme poussa un petit cri et remonta rapidement sa couverture contre sa poitrine, elle avait oubliée, par habitude de dormir habillée la nuit, qu'elle n'avait absolument rien mit pour cacher ses seins, heureusement pas trop voyants mais d'une rondeur exquise.

"Heu... Je... Je vais prévenir mon père que vous arrivez !"

L'adolescent ferma rapidement la porte et elle l'entendit dévaler les escaliers à toute vitesse... Décidemment, la journée commençait bien !
Elle s'habilla rapidement, vêtue d'une robe, elle s'en plaignit à cause de l'accident, au large décolleté et qui ne descendait pas très bas, s'arrêtant à la moitiée de ses cuisses, ses manches longues et larges donnaient l'aspect d'un yukuta d'une couleur mauve.  Puis elle fila chez le forgeron.
Là-bas, elle fut satisfaite de ne pas avoir oubliée de mettre un soutien-gorge rouge alors qu'à table, le jeune homme regardait moins son plat que la poitrine de Magikya, celle-ci soupira. A table, en plus du regard, disons intrigué du jeune garçon, un fermier qui disait avoir perdu sa femme, tuée par la bête, et qui était sensé la mener à la grotte, là où l'on avait retrouvé le cadavre de sa femme.

Celui-ci la mena donc, très peu bavard, mais cela n'ennuya pas trop la magicienne, la grotte n'étant vraiment pas très loin, il leur fallu descendre un sentier côtier qui les mena sur une grande plage. Ils se trouvaient ainsi face à la falaise, dans celle-ci se trouvait une entaille importante due à l'érosion et aux éboullements du temps.
Le fermier s'arrêta là, même si la grotte se trouvait en hauteur, pour l'atteindre il était préférable que la mer soit basse, ce qui était le cas en cette matinée. Il la laissa donc là. La jeune femme, davantage curieuse qu'effrayée ( les frayeurs des villageois étaient souvent sans véritables fondements, il se pouvait que sa femme soit tombée de la falaise, où s'était fait avoir par la montée rapide des eaux ). Magikya se fraya donc un chemin dans la grotte, le début du chemin était plutôt accidenté mais elle s'enfonca rapidement, l'eau gouttait de la paroi, elle sentait qu'elle approchait de cette "bête".
« Dernière édition: Novembre 07, 2012, 11:31:06 par Magikya » Journalisée
Darthestar
Créature
-

Messages: 3053



Voir le profil WWW
Fiche
Description
Darthestar est un être d'un bon mètre 95, et il s'agit surement de l'exemple typique de l'homme torturé par sa nature.

Devenu vampire par le biais d'une bien compliquée histoire, il essayes tant bien que mal de dominer son instincts, mais son combat avec lui même le rend parfois instable et maladroit.

Homme contemplatif, il est avant tout un voyageur et n'use de sa puissance que dans les cas les plus extrêmes, y préférant une certaine forme de sagesse.
« Répondre #1 le: Novembre 07, 2012, 11:11:05 »

La bête sentait.
Et elle avait faim aussi. Étrange amas de substances plsu ou moins rigides, elle avait fui dans une caverne marine afin de se reposer. L'eau calmait... Elle s'évaporait surtout pour l'instant. Mais le plus caractèristique du monstre c'est qu'il sentait, il sentait bien facilement sa prochaine proie. Elle était venue hier, elle était venue par simple envie de voyager et avait été prise par les villageois à peine celle-ci entrée dans le village. Il l'avait testée, discrètement, et avait vite découvert ses pouvoirs ... Et le monstre aussi par la lmême occasion. Sauf que le monstre est plus intelligent que les villageois, oui bien plus intelligent. Parce que le monstre sais déjà tout avant que les villageois le sache, et il sait très bien pourquoi ils ont choisit de prendre une magicienne parmi eux. Ils espèrent soit qu'elle réussira à le battre, le monstre, et qu'elle puisse alors sortir, son cadavre à la main, pour sauver les villageois, soit qu'elle se fasse prendre par le monstre et que par ce sacrifice tout à fait innocent, ils gagnent le pardon de la bête et obtiennent le salut pour leur vllage et leurs têtes. Sauf qu'il sait le monstre, il sait !

Encore ce matin il guettait dans son antre suffocante les réactions matinales des habitants. Surtout la maison du forgeron, particulièrement la maison du forgeron. Pourquoi ? Parce que c'est là qu'elle était allée se logée, son exécutrice, ou son futur repas, selon les villageois. Elle dormait que c'était mignon ... L'autre femme aussi était endormie quand le monstre avait approché. Elle était endormie et était encore là, allongée sur le sable, son corps encore palpitant de ce qui s'était déroulée il y a une heure sous les yeux du monstre caché dans la grotte. Une fois qu'elle avait été seule, il était venue. Elle dormait, et il avait faim le monstre. Alors il avait pris sa proie et l'avait ingérée. Elle n'avait pas souffert, et puis le monstre en l'avait pas non plus inséminée, il n'en avait pas envie dans le fond, et elle avait déjà accueillit quelqu'un donc cela ne se faisait pas de passer derrière. Alors il l'avait juste manger pous satisfaire ses besoins naturels. Il avait recraché tout ce qui n'avait pas fondu dans sa bouche et s'en était alors aller, pour mieux se reposer dans l'énorme grotte à la chaleur effroyable.

Et ce matin il avait perçu une scène coquace, avec un gamin qui avait eut le droit à la première vision de sa vie d'une femme à son réveil. Le monstre connaissait ça, vu que le monstre était aussi humain. Il connaissait ce qu'il se passait quand on se réveille près d'une femme le matin, cette femme encore douce de la nuit passée dans ses draps, et encore embrumée dans ses rêves pour la rendre un peu plus belle. LE jeune garçon avait bien évidemment fui dés que la demoiselle avait semblée quitter sa nature candide du réveil et avait compris le message, mais du coup le monstre avait envie d'en savoir plus. Alors de sa grotte il se focalisa... Il prit de son temps, et aiguisa au plus que possible ses perceptions pour pouvoir ressentir ce qu'il se passait dans la chambre de ce jeune homme tout émoustillé :

===

-Oh Magykia ... Oui comme ça ...

Elle l'avait drôlement excitée. Elles sont belle les femmes à cet âge là, nue surtout. Et qu'elle était belle celle-là, une vraie cochonne en plus comment elle avait agit. Elle lui avait montré ses seins, sans pudeurs, deux jolies seins de taille légèrement petite mais d'une forme parfaite. De très belle rondeurs, rebondies, bougeant avec le mouvement de la femme, toujours placés comme si ils attendaient que l'on s'occupe d'eux. Et deux tétons qui tronaient au milieux. de si beaux tétons, petit, discret, mais qui donne envie de les mordre, de les titiller. Un bonheur...

-Oui Magykia, prends ma bite entre tes seins, branles moi petite trainée.

Que c'était bon de l'imaginer comme la petite salope qu'elle pouvait être. Il l'imaginait nue, à genoux devant lui entrain de presser ses seins contre son sexe actuellement si dur. Et tandis que son imagination faissait se bouger une magicienne salope qui ne voulait que sa queue, lui il répétait le mouvement avec sa main sur son sexe.

-Une magicienne ça ? Pfff, en faite tout ce que tu aimerais c'est te la prendre hein ? Tu voudrais que je l'enfonce dans ta petite fente toute humide n'est-ce pas...?

Il imaginait des oui, il accéléra ... Et il jouit ... une longue trainée qui alla tâcher le sol de la chambre. Sans gêne il imaginait déjà sa réponse.

-T'es vraiment une salope ... Allez nettoie tout ça ...

Il haletait, et il commençait à avoir honte.

===

Le monstre n'en pouvait plus, il riait dans sa forme inhumaine et ne s'arrêtait pas, incapable de contrôler l'amusement qui l'avait prit en écoutant le jeune homme plus haut. LE monstre était heureux, apparemment sa future victime était une de ces femmes q'il était facile de s'éprendre, et surtout qu'il était facile de durcir en pensant à elle, sauf que la bête savait très bien que contrairement à ce garçon si adorable et si pur qui venait de se plonger dans une honte impossible après avoir assouvi ses fantasmes avec sa main et son imagination, il allait lui bien s'occuper de la jeune femme, il allait même tellement bien s'en occuper qu'elle se rappelerait toute sa vie de cette triste histoire où elle se sera aventurée un peu trop loin dans les griffes du loup. Fermant ses perceptions, l'énorme masse gélatineuse reparti dans les tréfonds de la grotte qu'il affectionne, et s'y cachant, vient tranquillemùent réfléchir à son prochain plan d'attaque pour profiter au mieux de la surprise de la demoiselle. Quand on est un monstre, un prédateur, il faut bien savoir jouer avec ses victimes. Et le monstre avait une idée ... Et cette idée, l'humain dans le monstre l'avait aussi.

...

Bien plus tard, la demoiselle entrait dans la grotte. Il y faisait atrocement chaud, et la condensation sur les murs et le plafonds se raréfiat au fur et à mesure que Magikya avançait dans l'étrange labyrinthe que constituait cette grotte sous-marine. Le sel, partout présent, craquelait tandis que Magikya s'enfonçait sous terre. LA chaleur est insoutenable, et pas la moindre mare dans le coin laisse entendre que cette zone ai été irriguée depuis longtemps. Alors comment cela pouvait-il se faire ? En tout cas la réponse n'alait paas venir des villageois, ils avaient tous tellement peur de descendre dans cette grotte que le simple fait de la nommée était devenue tabou en deux jours. Maintenant, l'Antre était devenue un lieu ou pas un seul des marins n'avait mis les pieds depuis deux mois, et la bête avait donc du faire son nid sans être souciée de la présence adverse. En tout cas ce fut avec ces questions que Magikya, portée par ses pas, rencontra du sang au sol. Une longue trainée qui s'enfonçait au plus profond de l'antre. Une longue trainée qui menait, plusieurs embranchements plus loin, à une grande salle où se trouvait étendue un homme en tenue sombre, apparemment très durement touché à l'épaule.
« Dernière édition: Novembre 08, 2012, 01:45:10 par Darthestar » Journalisée


Magikya
Invité

Fiche
« Répondre #2 le: Novembre 08, 2012, 12:44:15 »

Magikya repenssait au regard du jeune garçon, elle se sentait froisée qu'il ait vu ses deux seins, la jeune femme était loin d'être une exhibisionniste, mais elle voulait que ce soit quelqu'un qu'elle aimerait qui les regarderait, non un garçon qui n'allait pas s'arrêter de repenser à ses deux domes de chair...
Cela faisait un moment, du moins elle en avait l'impression, qu'elle déambulait dans cette grotte et ses pensées, tout comme elle, se mettaient à vagabonder. La grotte était bien plus grande qu'elle ne le paraissait, normal qu'une bête choisisse cet endroit comme son antre. Elle marchait actuellement au-dessus d'un filet d'eau, les pierres étaient glissantes, mais heureusement pour elle, les algues qui avaient glissée jusqu'au fond de cette "antre" étaient phosphorecentes. Elle avançait pas à pas, d'autant que Magikya avait une épée à sa ceinture, du côté gauche, bien qu'elle soit dans son fourreau, un mauvais mouvement était vite arrivé, il était inutile qu'elle se blesse ainsi avant même sa rencontre avec ce monstre. Elle s'obligeait ainsi à faire des mouvements lents.

Elle maudissait intérieurement ces villageois, tellement pleutre et pervers qu'ils préferaient envoyer une fille d'à peine dix-sept ans s'aventurer dans une grotte sombre et obscure, l'un d'eux aurait au moins put l'accompagner !
Ses pensées orienter vers ce satané village et sa trop grande gentillesse, elle faillie glisser sur une pierre humide, elle se retint de justesse. Néanmoins, elle se rendit vite compte que sa robe n'était absolument pas adaptée à ce genre de préiple, les villageois auraient au moins put lui en toucher deux mots ! Un tissu noir, qui faisait partit de sa robe, cachait discrètement son ventre tant la robe était ample. En effet, elle aurait due mettre au moins une tunique en dessous de sa robe, au niveau de son torse, sa robe s'écartait sans cesse, n'ayant rien pour rattacher le côté droit de sa robe au côté gauche, dévoilant à chaque mouvement un peu périlleux toute sa poitrine. Au moins avait-elle pensée à prendre un soutien-gorge et n'avait-elle pas à courir, cela se serait avérer encore plus gênant. Elle se mit donc à hésiter quelques secondes à retourner au village, mais s'y résigna, et puis, la bête ne devait pas être si terrible que cela, ces villageois étaient facile à effrayer, il y a encore quelques décennies, ils n'auraient surement pas hésiter à bruler une jeune magicienne comme elle.
Rien qu'à penser au feu, Magikya se mit à soupirer de la chaleur accablante qu'il faisait, au moins, là était le côté pratique de cette robe, ses jambes restaient plutôt fraiches grace à la taille courte de cette robe.

Finalement, au bout de plusieurs embranchements et alors qu'elle avait finalement réussie à mémoriser un chemin pour pouvoir la guider jusqu'à la sortie, elle sa baissa pour regarder le sol. Là, des gouttes de sang, parfois très nombreuses. Elle se mit à les suivre, pendant un moment inquiète car elle n'avait pas entendue parler d'autres disparitions au village, peut-être un marin ou un vagabon ? En tout cas, elle avait besoin de savoir, finalement, la bête devait vraiment exister alors elle devrait porter secours à la personne qui avait due être enlevée.
Puis, elle arriva à une grande pièce. Enfin pièce, cela était relatif, disons que c'était davantage une grande salle rocheuse. Cette salle était très haute, on la distinguait à peine, l'imaginant seulement à cause de la faible luminosité des algues. Elle crut voir une table, c'était l'érosion qui l'avait formée, car le sol était loin d'être plat, sauf par endroit. C'est alors que son regard se porta sur une silhouette.
On aurait dit un homme, il était allongé, il semblait agoniser, le sang devait certainement provenir de son corps. Il semblait presque être sans vie. La jeune femme regarda bien autour d'elle si elle ne détectait pas la présence de ce monstre. Mais rien, peut-être était-il partit après s'être rassasié, comme il était venu ? De même, sans regarder, elle replaça sa robe bien sur ses seins. Puis elle s'avance lentement vers l'homme, sa main gauche posée sur le manche de son épée, ses doigts fin le tenant délicatement.
Elle se mit à murmurer doucement qu'elle venait l'aider, elle était désormais presque à côté de lui, elle regardait le sang qui semblait venir, en grande quantité, de son épaule.
« Dernière édition: Novembre 08, 2012, 12:56:52 par Magikya » Journalisée
Darthestar
Créature
-

Messages: 3053



Voir le profil WWW
Fiche
Description
Darthestar est un être d'un bon mètre 95, et il s'agit surement de l'exemple typique de l'homme torturé par sa nature.

Devenu vampire par le biais d'une bien compliquée histoire, il essayes tant bien que mal de dominer son instincts, mais son combat avec lui même le rend parfois instable et maladroit.

Homme contemplatif, il est avant tout un voyageur et n'use de sa puissance que dans les cas les plus extrêmes, y préférant une certaine forme de sagesse.
« Répondre #3 le: Novembre 08, 2012, 11:27:30 »

Le coup avait fais bien plus mal que prévu, mais c'était le minimum pour qu'elle puisse croire que ce n'était pas une mise en scène. Le sang coulait de la plaie de manière certes un peu éxagérée, mais dans le fond il se moquait bien de perdre un litre ou deux vu qu'il allait vite récupérer ce manque au cou de sa prochaine victime. À vrai dire il avait encore un peu de mal à ordonner sa pensée en forme monstrueuse et sa pensée en forme humaine, mais dans les grandes lignes, il était capable de coordoner les deux pour avoir toutes les infos recueillies par une forme ou l'autre, et ce dans le but d'avoir les plus grandes facilitée, une fois la proie dans ses filets, pour l'obtenir en un temps record. Sauf que pour l'instant il ne faisait que piétiner vers la large grotte du fond. Le sel qui tombait parfois sur la plaie le faisait hurler de douleur, décidément c'était peut-être la première fois qu'il poussait la comédie jusque là, mais le jeu semblait en valoir la chandelle, alors pourquoi ne pas repousser ses propres limites théâtrales, quitte à souffrir ? Voilà, il avait tellement mal qu'il commençait à se poser de nouvelles questions idiotes. De toute manières elle sera à lui, tout à lui, tout bientôt, et rien ni personne ne pourra sauver cette jeune femme des griffes du puissant prédateur qu'il était devenu.

S'écroulant plus que s'allongeant au sol, souffrant, il utilisa quelques peu ses pouvoirs afin de maitriser la perte de sang le temps que la jeune femme soit proche. Il la sentait là, sur la plage, encore hésitante sur les vraies raisons des villageois, et sur la présence réelle d'un monstre dans la grotte où Darthestar avait tendance à se cacher quand il était obligé de devenir le monstre afin de reposer son corps imparfait d'être humain. C'est vrai qu'elle semblait bien, mais de loin le vampiroïde préférait ne pas encore trop se fier à ses perceptions, bien trop modelé par l'imagination qu'il pouvait avoir en ce qui concernait la demoiselle. Du coup il restait là, sur le sol, et restait ouvert à sa perception immédiate des choses qui l'entouraient, et ce jusqu'à l'entrée même de la grotte, moite et déjà annonciatrice de nombreux soucis. Pourtant la jeune humaine ne sembla pas hésiter quand il la sentit poser le pied sur les rebords rocheux qui se trouvaient à l'entrée de ce labyrinthe de pierre qu'était l'antre de Darthestar. Soit elle n'avait absolument pas peur de ce qui pouvait se trouver dans les recoins sombre de ce domaine minéral, soit elle pensait même que les villageois n'était que d'incompétent trouillard qui avait peur du vent qui s'engouffrait à l'intérieur de  la grotte, et que réellement il n'existait même pas de monstres digne d'une telle peur dans le coin. Il ricana un peu sur le coup, il l'aimait déjà beaucoup cette gamine, autant pour son comportement que son incrédulité qui pouvait lui être fatale.

Il attendait tranquillement dans le fond de sa grotte. Peu à peu il ne prenait plus soin de ressentir les vibrations dans l'air, et se contentait juste de son odorat et de son ouïe pour pouvoir évaluer l'approche de la demoiselle. Chaques pas qu'elle faisait vers lui produisait un écho de victoire pour le vampire, et chaque nouvelle fragrance perceptible était un cadeau offert par la providence pour la victoire de plus en plus certaine de l'être vil qui se cachait actuellement sous les traits d'un innocent promptement attaqué par on ne savait quel monstre à la dangerosité si particulière. C'est vrai que le manques d'informations provenant des villageois était une grande chance pour le vampire, et l'ignorance certaine de cette femme allait lui permettre de rentrer dans un jeu si facile dans le fonds que c'en était vraiment triste pour cette demoiselle, si gentiment venue pour aider un groupe de vieux débris effrayés et de gosses pervers ne pensant qu'à prendre de manière insultante leur sauveuse. Apparemment elle n'avait pas de mal à avancer, les plantes lumineuses ainsi que ses yeux qui devaient s'être habituer à l'obscurité étaient dans le fond d'une grande aide à la demoiselle pour ne pas se blesser, et puis même ainsi le lieu où elle se trouvaient descendaient en pente douce, sauf par endroits où quelques éboulis servaient de passages. Ces éboulis lui serviront beaucoup d'ailleurs un peu plus tard, lorsque de blessé il passera à prédateur. Oh oui, la jeune femme était loin d'être en bonne compagnie, et elle ne le savait même pas.

C'est une fois qu'elle parvint jusqu'à la trace sanguinolente qui relâcha sa conscience, pour faire semblant d'être complètement et définitivement évanoui, et ce de la manière la plus naturelle possible pour ne pas éveiller les soupçons de la jeune demoiselle quand elle arrivera à son corps. Par cela, il perd la notion du temps, et ne sais pas du tout quand est-ce qu'elle parviendra à lui mais ce n'est pas le plus important, car désormais qu'elle à vu qu'un "innocent" à été blessé, elle ne peux tout simplement pas revenir en arrière, et le vampire le sait très bien, d'où son apparent relâchement et sa mise en veille de son corps pour ne pas qu'il souffre plus que cela, ses forces étant nécessaire pour la suite du jeu. Ses sens seront donc titillé uniquement au moment où elle débarque seule dans la grotte à la chaleur étouffante, centre de l'antre obscure, et normalement lieu du nid de la bête qui terrifie les villageois. Une fois que son pied à foulé les roches qui tapissent la grotte, il s'était éveillé, très discrèetement, la tête dans son propre sang mais dans le fond pas si blessé qu'il en avait l'air, sa nature de vampire ayant déjà commencée à faire cicatriser le tout. Alors il attendait la, son vêtement déchiré au niveau de l'impact, le sang ayant fais une belle flaque sur le sol. Elle s'était approchée, armée et méfiante, et lui avait parler, tout doucement pour lui dire qu'elle était là pour lui. Que c'était adorable de sa part, que s'était dangereux aussi. Faisant exprès de bouger avec difficulté, il tendit le bras vers elle et attrapa le bas de son vêtement, révélant par là un peu son corps en tirant.

-Aidez-moi ... Je ... Il ... Il les mange ... Il nous mange .... Il faut sortir... Je ne peux quasiment plus bouger ... Aidez moi ... Au moins à me relever.

Il fallait juste qu'elle le prenne bras-dessus bras-dessous et tout serait parfait. Si elle le prenait sur ses épaules ce serait encore mieux, mais il se doutait qu'elle n'en aurait tout simplement pas la force. Une fois debout tout les deux, le démarrage pour le retour vers la sortie sera long et difficile, mais dans le fond quoi de mieux pour apprendree les faiblesses de la femme ? Toute manières toutes ses actions futures étaient prévues : D'abords, ils avanceront jusqu'à un dées éboulis, où elle sera obligée de le posée pour trouver une sortie. À ce moment précis, ils partira par une voie de côté, et reviendra par en haut, sous sa forme monstrueuse, l'obligeant à fuir de nouveau vers le fond du tunnel. Sauf que ce qu'elle ne savait pas, c'est que les derniers tunnels, hormis bien sur la grotte où se réfugie normalement Darthestar, dse termine tous par un cul de sac, et son tapissés par des algues qui ont la tendance d'être particulièrement collante et difficile à arracher. De toutes les manières possibles, elle était cuite, maintenant il restait juste au vampire de déguster sa proie.
Journalisée


Magikya
Invité

Fiche
« Répondre #4 le: Novembre 09, 2012, 01:03:44 »

Magikya fut effrayée à la découverte de cet homme blessé, il y avait donc bien un monstre ici ! Cela changeait ses plans, elle ne s'y attendait absolument pas et était assez troublée. Mais avant de paniquer, il fallait d'abord qu'elle s'occupe de cet homme, il fallait le faire sortir, sa plaie était vraiment importante.
Elle lui dit de s'appuyer de son bras valide sur elle, elle eut un peu peur que de cette manière sa robe dévoila rapidement son soutien-gorge, mais elle n'y pensa rapidement plus, la situation était bien plus grave qu'un décolleté beaucoup trop grand. Elle surveillait l'homme et essayait de le soutenir autant que possible, de peur qu'il s'évanouisse.
Ils avançaient lentement, mais au bout d'un moment, un éboulement les empêchaient d'aller plus loin. La femme soupira. L'homme lui murmura, de manière à peine intelligible, qu'elle ferait mieux de le déposer le temps qu'elle trouve une sortie. Magikya acquiesca, elle le déposa lentement au sol, fit attention à ce qu'il soit bien adossée à un mur puis alla inspecter les lieux.
Au bout de quelques minutes, alors qu'elle s'était plutôt éloignée, elle cru entendre un cri qui résonna sur les parois du mur.
Son coeur batta plus vite et elle courut à toute vitesse au lieu où semblait provenir le cri, là où elle avait déposée l'homme. Mais une fois sur le lieux, plus de trace de son corps, à la place en haut du gravat, un monstre, elle ne put le distinguer convenablement dans l'obscurité, mais elle sentait qu'il était dangereux, elle ne pourrait rien faire et l'homme avait probablement été dévoré.
Elle se précipita dans le sens opposé du monstre, haletante, mais au final, elle se retrouva face à une paroi... Une impasse, elle se retourna, la bête était là et elle ne pouvait plus rien faire, sa poitrine se soulevant et s'abaissant rapidement, elle était mal.
Journalisée
Darthestar
Créature
-

Messages: 3053



Voir le profil WWW
Fiche
Description
Darthestar est un être d'un bon mètre 95, et il s'agit surement de l'exemple typique de l'homme torturé par sa nature.

Devenu vampire par le biais d'une bien compliquée histoire, il essayes tant bien que mal de dominer son instincts, mais son combat avec lui même le rend parfois instable et maladroit.

Homme contemplatif, il est avant tout un voyageur et n'use de sa puissance que dans les cas les plus extrêmes, y préférant une certaine forme de sagesse.
« Répondre #5 le: Novembre 17, 2012, 01:29:42 »

Son souffle était tellement saccadé, tellement faible, peut-être surjoué mais le vampiroïde savait qu'elle était complètement incapable de se rendre compte de ce genre de petit détail dans le cas actuel. Elle devait agire pour la survie d'un homme, et ce brin de femme de 17 ans n'était pas encore assez grande et assez connaisseuse de sa personne pour être capable de se faire confiance et donc de faire preuve d'un parfait sang-froid dans des situations qui demandait une réactivité instantanée comme celle-ci. Alors elle semblait regarder autour, un peu apeurée, un peu moins sur d'elle, son sang allant plus vite au travers de ses veines et la peur accélérant ses pensées dans sa jolie petite tête. Puis elle semblait chercher les solutions, comme si elle ne pouvait choisir entre tel ou tel action à faire, se demandant laquelle pouvait vraiment les aider tout deux à s'en sortir sans trop de problèmes. Oui son plan avait marcher comme sur des roulettes et il n'avait plus qu'à attendre que la demoiselle fasse ce qu'il attendait de manière la plus prévisible possible.

En effet elle lui proposa son bras, et loin de le refuser il s'y accrocha comme l'homme blessé qu'il était, se hissait d'une manière assez pitoyable pour atterir contre le corps de la jeune fille. Tout deux était très différents. Elle était petite, il était immense, elle était actuellement rayonnante et belle, même si la peur semblait creuser ses yeux et la faire perdre un peu pied, tandis que le vampire semblait faible et incroyablement limité, alors que sa tête concentrait encore une telle accumulation de vilainie et de machiavélisme que la moindre personne ayant connaissance de ses pensées se serait mis à le fuir immédiatement. Il était le prédateur né, et elle était la faible proie qui allait finir entre ses crocs, privés de vêtements, privés de libertés, uniquement à elle, au bout de son sexe et incapable d'échapper au comportement des plus préjudiciable de ce vampire tellement assoifée que leurs actuels proximités lui donnait envie de mettre tout son jeu en l'air. Mais ses crocs restaient bien calés derrière ses lèvres, et ses pulsions se trouvaient contenus en son corps, jusqu'à ce que leurs poursuite commence.

Avancer auprès de cette jeune fille lui offrit tout le temps de l'observer de près, de haut en bas, d'avant en arrière, il profita de son propre aspect faible pour examiner et juger de l'état de cette demoiselle si particulière que des villageois infames avaient osés envoyer à leurs places pour régler leurs problèmes. Promis la prochaine fois qu'il passe au village, ils le ressentiront tous au plus profond de leurs veines, car il ne faut pas l'énerver, et leurs comportement n'as décidément pas été à l'aune de ce qu'aurait espérer le vampiroïde, même si cela lui a permit d'obtenir une proie bien plus appréciable qu'il n'aurait pu l'imaginé. Elle était petite mais très joliment sculptée. Sa poitrine, même si un peu plus petite que la normal, se trouvait d'une forme parfaite comme l'avait souligné le fils du forgeron un peu plus tôt. Sur ce corps se trouvait un visage d'une grande beautée, aux yeux et cheveux violacés, les uns étant le reflet d'une bonté profonde et d'un charme très particulier, tandis que les autres tombaient en cascade pour offrir un peu plus de mystère à cette femme déjà terriblement attirante. Sa légère robe asiatique, de couleur concordante avec ses cheveux, offrait une vision délicieuse de son corps, tout de chair lisse et de peau douce qui ne donnait qu'envie d'y toucher. Enfin des sous-vêtements d'un rouge pur cachait la pudeur de la demoiselle, d'une manière très élégante et adulte. Un pièce de collection que cette femme.

Enfin il dut bien maheureusement quitter ce corps pour retrouver les froides pierres quand Magikya dut trouver un autre chemin pour monter, celle-ci ne pouvant grimper les éboulis avec lui sur les épaules. Il lui sourit faiblement d'une manière très théâtrale et la regarda s'en aller sans dire un mot, déjà en train de remettre en état son corps. Une fois les pas de magikya sonnant comme de lointain roulis de gravats, Darthestar se reprit et s'asseya de manière soudaine, avant de commencer à plonger son corps dans un état proche de la perte de conscience humaine. Ceci fait il débloqua les "cadenas" naturels de son corps et laissa la bête prendre contrôle de son être. Son corps gonfla, engloutissant ses vêtements en lui,  et perdit encore plus de couleur pour attindre une manque tel de pigment que sa chair devint d'un blanc parfait. Ses os perdirent de leurs consistance, ses yeux rentrèrent en lui et de sa seule bouche encore présente il hurla de douleur, jusqu'à ce que le crie se mue en l'énorme et guttural son produit par la bête. Le voilà transformer.

Il l'entendait, petite forme agitée qui courrait, la peur dans le coeur vers la zone où il se trouvait. Sautant soudainement, il s'écrasa sur le plafond et s'y attacha avant d'avancer au-dessus de l'éboulis pour pouvoir la surprendre. Le temps qu'elle arrive, il avait rejoint les hauteurs, et se laissa de nouveau tomber mollement sur le sol pour regarder au loin la femme qui venait de découvrir la disparition de l'homme qu'elle avait espérer sauver. Trop tard mademoiselle, cet homme n'est plus ici, mais la bête si, et elle a tellent envie de goûter ce corps si particulier qu'est le votre vous savez ? Oh vous ne comprenez pas la bête mais vous la regardez de manière si apeurée, si terrifiée ? Vous êtes impuissantes hein ? Un mong cris pousser par la bête suivit ces pensées intérieures, un cri terrifiant qui permit bien étrangement à la magicienne de se reprendre pour fuir dans les tréfonds de la caverne, le coeur battant et une telle peur qu'elle pourrait s'évanouir si elle oubliait sa concentration.

Elle fuyait et lui avançait vers elle. Elle finira de toutes manière par se retrouver bloquée dans un des couloirs au fond de la caverne, et en forme monstrueuse il est trop large pour que quiconque puisse espérer s'en sortir en passant auprès de lui, tout particulièrement dans cette grottes aux chemins parfois si serrés qu'il est difficile d'y passer de face pour un être humain normale. Mais voilà, qu'il soit sous sa forme de vampire comme sous sa forme de monstre, soit son agilité lui permet de passer sans soucis, soit son corps mou et malléable lui permet d'oublier la souffrance causés par la déformation de son corps et l'amène à passer au travers des failles les plus fines sans soucis, seul son corps brûlés de l'avant se craquelant alors dans un bruits d'os brisés. Tout est fait pour causés la terreur de la fuyarde, et le monstre fais exprès d'accentuer cela, frotant sa tête contre les parois pour briser la couche dure dans des bruits ignobles,  ou faisant grincer ses griffes de tractions pour faire entendre à quel point il s'approche.

Enfin elle finit par se bloquer sottement au détour d'un couloir, s'enfonçant malheureusement dans un cul-de-sac. L'énorme monstruosité s'approche alors, n'étant pas loin derrière elle, et lui bloque le passage avant même qu'elle ait eeu le temps d'imaginer s'enfuir. La bête, de plus de trois mètre de hauteur et impressionante de puissance semble dominer la pauvre magicienne à huit mètre devant lui, bloquée dans le fond de ce refuge de fortune. Alors qu'elle aurait pu imaginer que le monstre ne puisse entrer dans un chemin aussi exigu, elle aura le malheur de l'apercevoir se plier dans de craquements ignobles, faisant sortir de sous des croûtes noires des jets d'un liquides orangés et bouillant. Et il s'approche peu à peu, dans une lenteur insupportable et pourtant encore preuve d'un peu de vie pour la magicienne acculée. Peu à peu, le brasier sortant de la gueule de la bête réchauffe à un tel point l'atmosphère que la tête de Magikya lui tourne, alors que l'air de moins en moins présent la fait étouffée. Si elle ne fait rien elle va s'évanouir sans plus de raisons et finir complètement livrée à la bête, mais vas-t-elle être capable de réagir dans de telles conditions, et surtout à ce point terrorisée par la chose qui se tient désormais à quatre mètres d'elle?
Journalisée


Magikya
Invité

Fiche
« Répondre #6 le: Décembre 15, 2012, 12:48:45 »

La bête s'approchait, elle prenait son temps, certaine de détenir sa proie coincée au fond de ce couloir sordide. Magikya s'était crue, pour un temps, en sécurité : les parois de ce couloir était trop étroite pour la carrure du monstre... Son futil espoir dura vraiment peu, et une chaleur vint faire bouilloner l'air... Magikya commençait à chanceler, il fallait qu'elle s'écarte de ce brasier, et au plus tôt, sinon, elle tomberait inconsciente, à sa merci. Elle reculait jusqu'au fond, se donnant davantage de temps pour réflechir. Mais, si la créature ne lui laissait aucune porte de sortie sur les côtés, il y en avait en haut, le plafond était très élevé. Elle se concentra au maximum, concentra sa magie vers la plante de ses pieds, mais il ne lui en restait que peu, cette chaleur était vraiment démoniaque. Elle se calma, respira lentement, et réussie à sa projeter par-dessus la créature, mais passer si près de ce brasier la fit tomber à terre derrière la créature. Sa vision était brouillée et elle n'avait pas réussie à se projeter assez loin. Elle se leva, cela nécessitait toute sa concentration, puis la jeune magicienne se mit à courir à toute allure. Malgré l'instinct de survie qui la guidait plus que tout en ce moment, elle gardait une grâce féminine dans sa course, telle une danse. Mais une danse contre la mort, car cette créature, cette bête, elle sentait sa noirceur au plus profond d'elle même.

Elle avait franchit à peine quelques dizaines de mètres qu'elle ressentait cette horrible chaleur, elle ne faisait plus attention à sa tenue, cela n'était vraiment plus sa priorité à l'heure actuelle. Mais l'ennemi arrivait, son souffle semblait flamboyer l'air environnant, et Magikya ralentissait, puis soudain, plus rien...

                                                ______________

Magikya se maudissait et maudissait avec encore plus de force les villageois. Si elle s'en sortait vivante, elle les ferait payer ! C'était la dernière fois qu'il lui arrivait une chose de ce genre à cause de sa gentillesse trop spontanée. Elle ne savait pas dire non ? Si elle se sauvait, elle irait s'occuper de ce salge gamin qui ne frappait pas à sa porte, elle haïssait ces villageois en ce moment !
En effet, elle était désormais attachée, pieds et poings liées, encore l'esprit embuée, mais suffisament réveillée pour en vouloir à la terre entière d'être dans cette situation. Le haut de sa robe était déchirée, probablement à cause des parois auxquelles elle n'avait pas fait attention et une longue déchirure montait de haut en bas, mais heureusement sur le côté de sa jambe gauche, ne dévoilant pas son intimité.
Journalisée
Darthestar
Créature
-

Messages: 3053



Voir le profil WWW
Fiche
Description
Darthestar est un être d'un bon mètre 95, et il s'agit surement de l'exemple typique de l'homme torturé par sa nature.

Devenu vampire par le biais d'une bien compliquée histoire, il essayes tant bien que mal de dominer son instincts, mais son combat avec lui même le rend parfois instable et maladroit.

Homme contemplatif, il est avant tout un voyageur et n'use de sa puissance que dans les cas les plus extrêmes, y préférant une certaine forme de sagesse.
« Répondre #7 le: Décembre 15, 2012, 03:04:44 »

Sa fuite avait été l'une de celle les plus inutiles que l'être vampirique avait pu contemepler de toute sa vie. Elle était incapable de mettre de la distance avec lui, alors même qu'il prenait son temps, elle était incapable de gêner sa course, alors que'en tant que magicienne, user de ses pouvoirs aurait pu lui offrir un sursis intéressante et salvateur. Enfin elle n'avait même pas eut l'idée d'user de la moindre énergir pour l'attaquer directement, ce qui aurait put avoir la chance de mettre le vampiroïdes dans un assez mauvais état pour qu'elle puisse reprendre son souffle et trouver un chemin de manière plus posée. Non tout ce qu'elle avait fait c'était cantonner à essayer de fuir l'énorme surface gélatineuse qui la poursuivait depuis maintenant plusieurs minutes, et dont elle était dans la totale incapacité de s'y frotter. Il l'avait d'ailleurs vite bloqué et savourait sa victoire intérieurement, l'exhalaison ardente semblant déjà ammener la jeune magicienne au bord de l'évanouissement.

Pourtant elle avait réussi par un grand effort à s'échapper, même si son kimono s'était en partie arraché au contact de la roche et du dos visqueux et collant de Darthestar. Elle avait fait un bon qui lui avait permit d'aller au dessus de lui sous sa forme monstrueuse, ce qui tenait déjà du miracle en sois, mais en plus elle semblait avoir garder encore un peu d'énergie pour reprendre sa course, ce qui était d'autant plus louable envers la magicienne qu'elle ne devait plus vraiment être capable de quoi que ce soit à part de penser à sa survie immédiate. Mais malgré tout, en forme de monstre Darthestar était d'une réactivité étonnante pour sa masse, et la jeune fille ne pouvait le sentir mais il était directement sur ses talons, son haleine si chaude qu'elle en provoquait l'évanouissement la poursuivait sans jamais s'arrêter, et chaque baisse de régime chez la jeune fille était une occasion de plus pour la monstruosité de réduire la distance entre elle et sa proie, celle-ci finissant par être baigner de ces vapeurs du diable.

Et elle s'était évanouie. D'un coup, comme si son énergie venait de se dissiper en un seul instant elle s'était écroulée, mort de fatigue et incapable de prolonger sa survie. Elle avait lamentablement perdue face à Darthestar, et elle avit terriblement échoué la où les villageois avaient placés leurs espoir en elle. Quoique dans un sens, elle remplissait les condition, Darthestar n'allait surement pas embêter les ribaudes de ce petit village où les femmes étaient d'une beauté somme toute moyenne quand il avait le droit à un tel bouquet de rose comme dessert. Une fois qu'elle avait atteint le sol, il avait quitté sa forme de monstre pour enfin prendre de nouveau celle de l'nveloppe corporelle de base, l'enveloppe Darthestar, vampire assoifé de sang de qualité et amateur de belle demoiselle. Soulevant le corps inanimé de la magicienne, il l'apporta dans la pièce où ils s'étaient rencontrés plus tôt, et la posa là, en milieu de pièces, avant de lui attacher mains et pieds avec des cordes, faisant des noeuds d'une grande résistance pour ne pas lui laisser une chance de fuir. Elle était donc ligotée, en partie dévêtue à cause de ses vêtements déchirés, et enfin elle était la proie d'un être sans imite morale, pauvre d'elle.

Il attendit qu'elle sois réveillée pour s'approcher d'elle doucement, et de nettoyer ce qu'il voyait de son corps avec une serviette mouillée. Le contact frais de cette serviette contrastant avec la chaleur de l'endroit était surement un contact proche du contact divin, si rafraichissant et agréable quand on se sentait le corps collé de saletés à cause de la sueur et du sang qui avait séché sur les multiples petites plaies d'un tel parcours pour sa survie.Bien sur ce n'était là qu'un petit jeu pervers et le vampire n'attendait qu'à ce qu'elle remarque à qui elle avait affaire pour enfin profiter pleinement de la satisfaction que lui apporterait cette lueur de trahison et de peine qui se lirait dans les yeux de la magicienne prise au piège. Darthestar était décidément un beau salopard, et il le savait, il appréciait même que l'on puisse lui dire que dans le fond il était le pire des manipulateurs, car cela entendait qu'il avaitle pouvoir et que ces pauvres petites choses dont il profitait lui appartenait corps et âmes. C'est aussi bien pour cela qu'il attendit qu'elle se rende bien compte de qui il s'agissait en face d'elle pour qu'il prenne le haut du pan déchiré de son kimono et l'arrache en l'écartant, laissant voir un beau sein rond en sortir, petit mais à l'air appétissant, encore tou chaud dans son écrin d'un beau rouge sang. Ce joli mont toujours protégé par un soutien-gorge de belle qualité, le vampire ne fais pas dans la dentelle et tire dessus pour l'arracher, pour ensuite mordre dedans, goulûment, le trouvant délicieux, puis il s'écarte et la regarde :

-Et dire que tu faisais le fantasme d'une bonne moitié des villageois prépubère. Ils auraient dû prendre plus soin de toi n'est-ce pas ? On envoie pas une fillette à peine adulte chasser le monstre, surtout quand ce dernier est un être qui à sans problème put manger un être main ... Ton sein, qu'est-ce qu'il est doux et moelleux, et je me demande comment est ton cou ... Mais avant tout commençons par les présentations. Quel est donc ton nom, petite magicienne ?
« Dernière édition: Décembre 15, 2012, 03:24:34 par Darthestar » Journalisée


Magikya
Invité

Fiche
« Répondre #8 le: Décembre 15, 2012, 12:34:21 »

La jeune femme s'était subitement arrêter de fulminer contre tout le monde. Ce n'était pas le monstre qui se tenait devant elle, c'était l'homme qu'elle avait tenté de secourir. Comment était-ce possible ? Toute sorte de pensée fulminaient dans son esprit, absurde tout d'abord, se demandant si ce n'était pas un coup de ces villageois... Sa pensée la plus raisonnable fut que cet homme dirigeait dirigeait cette bête, que tout avait été prévu dès le début. Cela l'effraya encore plus, tout d'abord car elle s'était faite manipulée, mais également car cet homme devait être très puissant pour diriger une créature telle que celle qui l'avait poursuivie.

Un frisson la parcourue jusqu'au bas de son ventre et elle retint instinctivement sa respiration lorsque l'homme mordit dans son sein. Cette sensation lui parut étrange. A vrai dire, elle ne sentit pas grand chose, trop effrayée mentalement pour se concentrer sur le contact charnel. Elle avait regardée avec des yeux effrayés l'homme défaire violemment sa bretelle. Elle avait peur qu'il aille plus loin, mais, à la place il se ressaisit et lui parla.

Une fois qu'il y eut finit, Magikya, déboussolée, mit du temps à répondre. Elle essaya de reprendre son calme et de trouver un moyen de sortir. Rampait ne servirait à rien, il lui fallait gagner du temps pour trouver cette issue miraculeuse :

-Magikya... Mais vous, qui êtes vous ? Quelle est cette créature qui rôdait ?

Magikya essaya de reculer, de trouver un endroit stable, mais ses mains étaient attachées derrière son dos. Elle se dépecha de poursuivre :

-Comment ça le fantasme ? Comment êtes vous au courant de ce que peuvent penser les villageois sur moi ?

Elle finit par réussir à s'adosser à une paroi, elle ne sut trop comment, elle gardait les yeux fixés sur cet homme si étrange, et dangereux, qui avait parlé de son cou...
Dans un moment de panique, elle se promit que si elle réussissait à s'en sortir, elle faierai payer les villageois, et s'améliorerai en magie, peu importe les sacrifices ! Magikya était, à ce moment, assoiffée de la vie, elle en réclamait, et était prête à se battre jusqu'au bout.

Elle essaye, tant qu'elle put par des mouvements d'épaule de remettre un pan de sa robe sur son sein découvert. Ce faisant, alors qu'elle frottait ses mains liées contre la paroi, elle eut une idée, la seule vraisemblable pour l'instant. Elle tenta de scier ses liens contre la paroi, mais cela prendrait du temps si cela était faisable, la paroi était trempée.

-Que faites-vous dans cette grotte ?

Ses questions semblaient déplacées dans ce contexte où sa vie était probablement en jeu, mais c'était le seul moyen trouvé pour pouvoir gagner ce temps précieux. Un temps où les précieuses secondes semblaient s'écouler trop vite. Elle redoutait la cruauté qu'elle crue pouvoir discerner dans le regard de cet... homme ?
Journalisée
Darthestar
Créature
-

Messages: 3053



Voir le profil WWW
Fiche
Description
Darthestar est un être d'un bon mètre 95, et il s'agit surement de l'exemple typique de l'homme torturé par sa nature.

Devenu vampire par le biais d'une bien compliquée histoire, il essayes tant bien que mal de dominer son instincts, mais son combat avec lui même le rend parfois instable et maladroit.

Homme contemplatif, il est avant tout un voyageur et n'use de sa puissance que dans les cas les plus extrêmes, y préférant une certaine forme de sagesse.
« Répondre #9 le: Janvier 19, 2013, 05:47:42 »

Comme elle tremblait, comme elle était faible face à lui. On peut encore croire que le vampire a une once de bonté car il ne lui a pour l'instant rien fait de réellement affligeant mais il n'en est rien, plus d'une pensée lui traverse l'esprit, et toutes sont moins purs les unes que les autres. En la sentait ainsi bloquée dans sa peur et son manque de puissance, le vampire ne ressent que le doux plaisir d'un terrible prédateur ayant acculé sa proie, qui va bientôt servir à la libération d'un besoin naturel de sa personne si vile et lamentable. Il l'avait déjà goûté dans le fond en mordant son petit sein à la forme si parfaite, et le peu de sang qu'il avait récolté suffisait au vampire pour lui donner l'envie de la vider de son fluide vital jusqu'à ce qu'elle n'ai même plus la force de riposter, ou même de tenter de s'enfuir tant elle manquera d'énergie. En tout cas il s'approche un peu d'elle, toujours de manière à faire palpiter un peu plus vite son coeur avant de la regarder doucement, de haut en bas, et de renifler très discrètement le parfum sucré de son sang alors qu'elle lui répond.

-Magikya... Mais vous, qui êtes vous ? Quelle est cette créature qui rôdait ?
-Qui je suis ? Eh bien appelle moi Darthestar, je suis ce que j'ai nommé de moi-même un vampiroïde... Et la créature, c'est moi !

Oh cette réaction qu'elle avait. Elle paraissait si démunie en se traînant sur le sol pour s'écarter de lui, et pourtant elle paraissait à la fois si vivante et pleine de ressources que le vampire ne put s'empêcher de sourire en la voyant ainsi s'éloignée, toute préoccupée par la distance qu'elle se devait d'installer entre elle et le vampiroïde, sans comprendre que dans le fond elle n'avait absolument aucuns moyens de s'en sortir dans l'immédiat. Rien que pour le jeu, il fait un petit pas vers elle, silencieux, comme si il n'existait pas, et réduit un peu la distance qu'elle essaye tant bien que mal de mettre en place, et une fois qu'elle a de nouveau réussit à gagner assez de distance pour compenser le pas de l'homme monstre, ce dernier en fait lui aussi un nouveau, ce faisant il est toujours pile à la bonne distance pour pouvoir réagir en cas de surprises malencontreuses.

-Comment ça le fantasme ? Comment êtes vous au courant de ce que peuvent penser les villageois sur moi ?
- Ah tu commence à poser les bonnes questions. Comment je peux savoir tout cela ? Mais parce que je l'ai entendu et sentis depuis ce bout de caverne. Je suis assez, sensible dirons nous, et mes perceptions sont telles que je doute que la moindre pensée de ces villageois m'échappe, d'où le fais que je sache qu'il y a au moins un jeune garçon qui ne rêvait de vous que comme d'une traînée qui avale ce qui sort de son sexe de pré-pubère. Quel popularité, à mon avis si vous ne serviez pas pour eux de chair à canon contre moi, ils vous auraient attacher au pilori et violé chacun leurs tours avec le plus grands plaisir.

Grâce à la paroi qu'elle avait atteinte elle avait put se redresser et cela ne lui donnait qu'un petit charme de plus, son aspect une peu débraillé lié à sa position donnant l'impression d'un petit animal acculé à qui il ne restait même plus de crocs pour se défendre. Elle n'était pas plus dangereuse qu'un chaton de un mois qui aurait perdu sa mère, et Darthestar la contemplait comme le repas de choix qu'il allait s'offrir dans peu de temps. À côté de ça, al jeune femme semblait avoir une nouvelle lueur dans les yeux et elle tremblait moins, ce qui laissait au vampire tout le loisir de comprendre qu'elle s'était trouvée une voie de sortie à sa condition actuelle, et q'elle reprenait espoir apparemment. Sauf que voilà, tout d'abord le vampiroïde n'était pas aveugle et de tels changements se voient vite sur le visage de quelqu'un qui était auparavant si apeuré. De plus et malheureusement pour la magicienne, une fois cela remarqué, il fallut peu de temps au vampire pour remarquer les mouvements d'épaules de la jeune femme, et donc pour comprendre qu'elle ne s'adonnait qu'à une seule action, ronger ses liens. Soi,t il allait ne rien faire, lui donner un peu d'espoir pour mieux la faire redescendre.

-Que faites-vous dans cette grotte ?
-Ça me parait évident mais si vous ne le voyez pas... Avouons le un être se transformant en monstre n'a pas la vie facile. Cette grotte est mon petit bercail quand je dois me reposer, et je profite du temps ici pour réorganiser mes compétences, tout en profitant des proies qui me sont si généreusement offertes. Et il faut dire que ma proie actuelle est bien plus intéressantes que les autres, j'ai hâte d'entamer le repas...

Il dit cela innocemment tandis qu'elle rongeait ce qui lui servait de liens aux poignets. Le vampiroïde attendit en parlant doucement qu'elle réussisse à suffisamment les couper pour que ceux-ci glissent sur ses mains, offrant alors au vampire une lueur de joie dans les yeux de la magicienne. Quel dommage qu'elle n'ai jamais eut à se défendre contre un être aussi sensible que le vampiroïde, elle aurait peut-être ainsi appris à se protéger corps et âmes en se défendant de montrer son visage, et donc en ne montrant pas ses changements émotionnels naturels, ce qui lui aurait permis de rester discrète face à Darthestar. Au lieu de cela elle lui avait donner le départ pour la plus grande des désillusions qu'elle ait pu connaitre de sa petite vie de jeune femme, que le vampire pris d'ailleurs bien soin de souligner de manière théâtrale en en parlant avant même d'agir :

-... D'ailleurs je crois qu'il est temps de m'y mettre, vos bras libres vous empêcherons de souffrir de la suite. C'est gentil d'avoir couper les liens à ma place !

Et dans un mouvement fulgurant il l'attrape pour la plaquer au sol. Il l'a prise au niveau de l'épaule, l'a emporté vers l'avant et lui a coller l'épaule au sol, le corps suivant juste derrière. Se plaçant alors au dessus d'elle, il lui bloque toute possible retraite et passe sa langue sur le cou de la jeune femme avant d'y faire glisser tout doucement ses crocs, faisant deux petites rayures rouge sang du cou à l'omoplate de la demoiselle. Elle peut essayée de se défendre mais dans cette position ses bras peuvent seulement lui servir à se maintenir au sol au cas où. Alors qu'il passe un nouveau coup de langue pour absorber les petites gouttes d'élixir vital qui s'échappe des plaies qu'il vient de faire, l'une de ses mains vient doucement prendre le sein découvert de la demoiselle pour le masser, tandis que deux crocs luisants approche dangereusement de son cou. il souffle là où il compte mordre et passe un troisième coup de langue pour bien préparer le terrain avant le moment fatidique.

-Votre captivité commence Magikya.

Et il la mord, sa morsure mélangeant à nouveau la douleur de la perforation et l'extase que provoque toute morsure d'un vampire très entraîné. Chaque goulée qu'il prend est une nouvelle gorgée de bonheur pour lui, et une longue piqûre d'extase pour la magicienne au sol. Le vampire passe de longues minutes à lui pomper le sang, par petites gorgées, profitant de manière tout à fait déloyal des sensations que provoquent ses crocs pour que la magicienne se tienne calme, si ce n'est qu'elle devienne réceptive à ce qui va suivre. Alors qu'il la sent affaibli, tout doucement, il lâche son sein pour faire descendre sa main sous les vêtements de la femme, et explore la zone toute proche de l'intimité de la jeune femme, avant d'y glisser une main agile, touchant les lèvres vaginale de Magikya. Il caresse, il fait de lents mouvements mais le message est là, il attend juste de voir quand est-ce que le plaisir de ses crocs va l'envahir pour enfin passer à plus sérieux. Lui il a tout son temps.
Journalisée



Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox