banniere
 
  Nouvelles:
Une nouvelle édition de la Gazette LGJ est disponible !

Vous pouvez y accéder ici.



De nouvelles lois européennes rentrent en vigueur, informez vous ICI.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1] 2 3
  Imprimer  
Auteur Sujet: [FINI]Une nuit mouvementée ! [PV Alice]  (Lu 5024 fois)
Clad Oyio
Humain(e)
-

Messages: 224



Voir le profil
FicheChalant
« le: Novembre 04, 2012, 12:17:14 »

Clad venait juste de finir d’installer ses affaires dans sa chambre et la pièce principale, il était arrivé hier à l’académie. C’était sa deuxième année de cours dans ce campus après une longue absence et il ignorait ce qu'allait donner cette nouvelle année. Comme chaque année les habitants du campus auront encore changés de tête, Clad se demandait si les étudiants seront aussi surprenant que les années précédentes. Bref là n'était certainement pas la question.
Clad s’écroula doucement de fatigue sur le canapé puis se mit à pensé à ses dernières années hors du campus, quand tout à coup il entendit du bruit à l’entrée.

*Tiens je me demande ce que s’est ?*

Clad pencha sa tête vers l'avant et posa son regard sur la porte. C'est comme ci un monstre rampait sur le sol et faisait tremblé l'étage entier ... Clad était peut être un peu fatigué. Il regarda l'heure : 3h32 du matin. Ouais, Clad était fatigué. Mais tout ces sens étaient en éveil et il était sûr qu'il y avait quelque chose dans le couloir, devant sa porte maintenant. Il se leva, mis une main dans ces cheveux pour se recoiffer (ça pourrait être une superbe jolie fille) et ouvrit la porte. Une fumé, comme un brouillard épais était face à lui; autrement dit il ne voyait rien.

*C'est peut être de nouveaux étudiants qui fumes à se péter les poumons !?*

Se dit-il de façon pas très réfléchit. Le brouillard s'estompa petit à petit. Et il vit ... personne. Déçu malgré tout, il ferma la porte, retourna sur le canapé et enroula son bras autour de sa copine ... attends, il n'avait pas de copine ?! Il sursauta et prit la première chose qui était venu à sa main, une chaussette ! Et il menaça la jeune demoiselle avec ça.

T'es ... t'es qui toi ?!!
« Dernière édition: Janvier 14, 2013, 07:20:29 par Clad Oyio » Journalisée
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Humain(e)
-

Messages: 7047



Voir le profil
FicheChalant
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #1 le: Novembre 04, 2012, 11:59:02 »

Il arrivait, de temps en temps, qu’Alice se rende sur Terre. Elle y allait surtout pour en savoir plus sur le passé de son amour, Sakura. Ancienne Terrienne, cette jeune fille avait, après tout, été capturée par des esclavagistes, et, après moult péripéties, s’était retrouvée épouse de la Princesse de Sylvandell. Alice l’aimait, et était très curieuse à son sujet. Elle se rendait ainsi, dès qu’elle en avait l’occasion, sur Terre. Non seulement le paysage était assez dépaysant, mais ça lui permettait d’en savoir bien plus sur le passé de sa chérie. Elle logeait généralement dans le manoir de Mélinda, son amie, mais, ce soir, elle avait décidé de dormir dans les dortoirs du lycée. Mélinda n’avait eu aucune difficulté à lui trouver une place, et Alice s’était donc paisiblement endormie au milieu de tout un regroupement d’adolescents. Manger avec eux avait été une expérience saisissante, très originale, et elle avait du affronter une batterie d’hommes ayant tenté (en vain) de la séduire.

Alice se reposait maintenant dans l’un des dortoirs, mais le sommeil peinait à la trouver. Elle dormait dans un lit très petit, et n’était guère habituée à cela. Pour elle qui était habituée à pouvoir s’étendre, et s’enrouler confortablement dans d’épaisses couvertures, ces petits lits superposés étaient une vraie torture. Elle manquait de place, et dormait par à-coups, se réveillant constamment.

*J’aurais du accepter la proposition de Mélinda, et rester dans son manoir... Seigneur, cette nuit est interminable !*

Regardant autour d’elle, Alice alluma sa montre, et vit l’heure. Il était trois heures passées, et elle soupira. Elle dormait dans une salle à quatre. Il y avait un salon commun à plusieurs des dortoirs, et elle entendait quelqu’un ronfler. Un cauchemar... Alice soupira. En Princesse impatiente, elle envisageait presque d’utiliser son téléphone portable pour appeler Mélinda. Cette dernière étant une vampire, elle répondrait certainement à son appel... Après une brève hésitation, la Princesse referma son portable, et essaya de dormir. Elle ferma les yeux, mais sans succès.

Après une bonne dizaine de minutes, elle se redressa lentement, et sortit de la chambre, atterrissant dans le salon, et alla se poser sur le canapé. Elle était en fine nuisette blanche, et se tenait sur le canapé, en soupirant. Le sommeil la narguait, jouait avec elle, mais elle n’avait nullement envie de dormir. Elle soupira lentement, et ferma les yeux, avant d’entendre du bruit dehors. Alice tourna la tête vers la porte, et entendit alors un homme approcher. Dans la pénombre, elle ne discernait pas grand-chose, et tendit sa main vers une petite lampe sur la table basse, près du canapé. Elle appuya dessus, histoire de savoir à qui elle avait affaire, et l’individu qui venait d’entrer dans le salon se posa à côté d’elle, enroulant son bras autour de sa taille. Médusée, Alice en fut tellement surprise qu’elle ne réagit pas sur le coup, avant que l’homme ne semble réaliser ce qui se passait, et ne se mette à bondir sur ses pieds.

« T'es ... t'es qui toi ?!! » s’exclama-t-il.

Alice le regarda, interloquée.

*Encore un cinglé...*

Elle cligna plusieurs fois des yeux, avant de répondre :

« Et bien... Une fille qui n’arrive pas à dormir... Du moins, je crois. »

La Princesse remarqua alors que l’homme tenait dans sa main... Une chaussette ? Elle ignorait si elle devait rire ou fuir.

« Et tu comptes faire quoi avec ce truc, exactement ? »
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.

Complément de script : La Saga De La Tour Sombre
Clad Oyio
Humain(e)
-

Messages: 224



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #2 le: Novembre 04, 2012, 07:53:52 »

Il avait beau être habitué à des choses inhabituelles, surtout ici, mais de voir une jeune fille débarquée de nulle part l'étonnait toujours autant. Il reprit petit à petit ces esprits et la question de la demoiselle accompagnée d'un petit sourire qui signifiait qu'elle hésitait à rire ou non, eut fini des ces interrogations et se redressa en jetant la petite chaussette sous une table de chevet. Il mit une main dans ses cheveux, un geste habituel encore une fois, se gratta le derrière de sa tête et observa la fille qui était assise en face de lui. Notre jeune homme ne put s'empêcher de remarquer la tenue assez provocatrice et à la fois magnifique de la jeune demoiselle, en même temps qui ne pouvait s'empêcher de remarquer cela. Non, c'était certain il ne l'avait jamais vu ici parce qu'il l'aurait remarqué, il remarque toujours les jolies filles ici et susceptible de ... bref. Clad se rendit compte que ça faisait un petit moment qu'il l'a regardait, mais vu qu'elle n'avait pas bougé et encore moins prit la parole, Clad se disait que ça ne lui dérangeait peut être pas de se faire observer de la sorte; les pensées de Clad s’emmêlèrent c'était une évidence. La surprise, le choc, la présence de la jeune fille et (surtout) la beauté de celle-ci; il faut le comprendre le jeune homme n'était plus habitué à autant de chose à la fois. Après avoir reprit ces esprits, il retourna s’asseoir à côté de la jeune demoiselle. Il essaya de faire le trajet de celle ci, par où avait elle pu aller ? ... Il se questionna lui même *elle n'a pas pu venir du dortoir, parce que je l'aurais reconnu ... quoique ça fait à peine une heure que je suis là ... et surtout qu'il y a mes affaires toujours entacées devant la porte du dortoir ... Bref.* Oui il aimait bien dire "bref". Son bras toujours autour de la taille de la jeune demoiselle ... *MAIS QU'EST-CE QUE JE FAIS* Oui Clad était parfois très surprenant. Donc le jeune homme avait encore mis son bras sur la jeune fille sans s'en rendre compte. Ca n'avait pas l'air de déranger la demoiselle car il n'y avait pas eu de réaction de sa part *Quoiqu'elle est peut être en train de se poser mille et une question, bien au contraire ...* Il réfléchissa alors, à un moyen de d'attirer l'attention sur quelque chose d'autre.

"Tu débarques d'où comme ça en fait ? Parce que j'étais assis tout seul, et je me rassois et tu es là ? T'es un ange ?"

Oui, Clad réfléchissait assez peu quand il était un peu nerveux, mais ça ne lui arrivait pas beaucoup. Tant mieux. Il pensa que la jeune fille était vraiment resplendissante, ça faisait un moment qu'il n'en avait pas vu d'aussi jolie. D'où la question de Clad justement ...

"En tout cas, heureux de faire connaissance, moi c'est Clad et tu es ?"

Il faisait incroyablement chaud dans cette pièce, c'était en tout cas le ressenti de Clad, peut être était-ce dû à la personne qu'il avait à côté de lui. Pourtant il était habillé de son traditionnel short et torse nu. Donc ce n'était forcément pas en rapport avec la chaleur de ses vêtements.
Journalisée
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Humain(e)
-

Messages: 7047



Voir le profil
FicheChalant
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #3 le: Novembre 04, 2012, 11:48:07 »

Alors qu’Alice était sortie de la chambre pour essayer de se détendre, et trouver un moyen de dormir, quitte à s’affaler sur le canapé, voilà qu’elle tombait sur un hurluberlu ! L’agressant avec une chaussette, l’homme était en short, complètement nu, et Alice l’observait en clignant des yeux, surprise. Il semblait complètement à l’ouest, et retourna s’asseoir sur le canapé, passant alors un bras autour des épaules d’Alice, qui frissonna. Elle résista à l’envie de le repousser, et, alors qu’elle allait gentiment, mais fermement, lui rappeler de dégager son bras, l’homme se mit à parler.

« Tu débarques d'où comme ça en fait ? Parce que j'étais assis tout seul, et je me rassois et tu es là ? T'es un ange ? »

Mon Dieu... Il ne manquait plus qu’il l’appelle « ma poulette » ! Il était le stéréotype même du dragueur foireux ! Elle ne savait pas quoi dire, toujours aussi surprise. Il était presque quatre heures du matin, et elle tombait sur une espèce de dingue ! Alice était plus interloquée et amusée qu’horrifiée ou irritée, et elle en perdait même son latin. Ses lèvres se mirent lentement à remuer, avant que l’homme ne se présente. Il s’appelait Clad, et sa question ramena Alice dans le monde des vivants. Elle sursauta, et se redressa alors, se relevant, se débarrassant ainsi du bras un peu trop collant de l’homme.

« Je ne suis, ni une ange, ni un accoudoir, mais une fille qui n’arrive pas à dormir, tout simplement. »

Alice haussa les épaules, et posa ses mains devant ses seins. Elle avait bien vu le regard libidineux du jeune homme, mais elle n’était pas spécialement gênée. Ce n’était pas la première fois que des hommes la regardaient ainsi. Elle savait qu’elle était belle, et que cette nuisette la mettait en valeur. Elle n’allait pas rougir comme une jeune vierge effarouchée ; elle était une Princesse, après tout ! Alice se racla lentement la gorge, et reprit rapidement :

« Je m’appelle Alice... Et je suppose que je suis arrivée pendant que tu regardais dehors. Un simple hasard... »

La Princesse haussa lentement les épaules, chassant cette idée de sa tête. Alice ignorait totalement comment les choses allaient s’organiser, maintenant... Subitement, la perspective de retourner dans la chambre était tentante, mais elle se rappela les ronflements de ce type... C’était vraiment insupportable !
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.

Complément de script : La Saga De La Tour Sombre
Clad Oyio
Humain(e)
-

Messages: 224



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #4 le: Novembre 05, 2012, 12:24:05 »

Clad était soulagé, enfin elle avait eu une réaction, normal certes, parce qu'enfin elle avait enlevé le bras de Clad de ses épaules. Il se sentait libéré d'un certain poids parce que c'était situation assez étrange. Elle s'appelait donc Alice ... Non, il n'avait rien entendu sur elle, donc impossible de savoir d'où elle venait et surtout pourquoi elle était là. Ilvit la jeune demoiselle mettre ses mains sur ces seins, ce qui amusa étrangement le jeune homme. Clad décida de se lever et prit dans sa valise un t-shirt pour l'enfiler; il n'aimait pas vraiment être "à découvert" comme ça. Il se dirigea vers le frigo qu'il y avait dans la salle commune du dortoir. Il y avait ici de nombreuses boissons rafraîchissantes, de l'alcool et divers nourritures. Avant tout Clad voulait se racheter de son comportement assez direct , parce qu'il se doute que même si elle n'avait pas l'air énervé, le fait que Clad mette son bras autour d'elle avait dû la gêner et surtout l'étonnée. Il mit une main dans le frigo pour se prendre une bouteille de Coca Cola en verre, il tourna sa tête vers la jeune demoiselle.

"Tu veux quelque chose ?"

Avant qu'elle ne réponde, il entendit les ronflements d'un mec qui dormait dans le dortoir, c'était super énervant. Il traversa la pièce pour aller fermer la porte à clé *on peut être tranquille deux minutes, oui !?* se dit-il. Le jeune homme réfléchissa deux minutes et se dit que c'était peut être pour ça que Alice était venu sur le canapé ... pour être tranquille. Ca n'arrangeait pas son cas, car elle recherchait de l'apaisement et il était là, à la déranger plus qu'autre chose. Il hésita même à aller se coucher lui aussi. Il retourna vers le frigo toujours ouvert.

"Le mec qui ronfle, tu crois que ça va continuer toutes les nuits ? Si ça ne te dérange pas, je pense que je vais réquisitionner ce canapé pour toutes les nuits ici !"

Dit-il en souriant. Clad attendit néanmoins la réponse d'Alice à sa question, si elle voulait quelque chose ou non.
Journalisée
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Humain(e)
-

Messages: 7047



Voir le profil
FicheChalant
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #5 le: Novembre 08, 2012, 09:44:19 »

« Tu veux quelque chose ? »

La situation, lentement, commençait à se décrisper. Alice haussa les épaules. Il était trois heures du matin passée, et, même si elle était une petite goinfre, il était un peu tard pour elle pour manger ou boire quoi que ce soit. Elle aurait bu de l’eau si elle avait eu la gorge sèche, mais, comme ce n’était pas le cas, elle répondit négativement, en secouant lentement la tête de droite à gauche. Que lui voulait cet illuminé ? Alice n’était pas effrayée, mais assez intriguée. L’homme ouvrit un petit frigo dans le dortoir, vérifiant les boissons. D’après ce qu’Alice avait compris, toutes les boissons provenaient des différents élèves de ce bloc des dortoirs. Il réalisa soudain que quelqu’un ronflait fort, et tourna la tête vers la porte entrouverte. Il fallait toujours qu’on tombe sur quelqu’un comme ça, ce ronfleur qu’on avait envie d’égorger pendant la nuit.

*Si j’avais été plus prévoyante, j’aurais pris mon lecteur MP3... Ou des boules Quiès...*

Il était maintenant un peu trop tard pour y penser, de toute manière. Clad alla refermer rapidement la porte, coupant court aux ronflements de l’homme, et se retourna vers Alice, qui restait relativement muette, les bras toujours croisés.

« Le mec qui ronfle, tu crois que ça va continuer toutes les nuits ? »

Qu’en savait-elle ? Il la prenait pour un devin ? Elle ne savait même pas comment ce type s’appelait ! Il était tout aussi possible que ce ne soit qu’une passe, et qu’il n’émette bientôt plus aucun son. Elle ne répondit, encore une fois, rien, car elle n’avait rien à répondre. A dire vrai, elle doutait que Clad se soit attendu à une réponse de sa part, car il enchaîna rapidement, consultant toujours le réfrigérateur.

« Si ça ne te dérange pas, je pense que je vais réquisitionner ce canapé pour toutes les nuits ici ! »

Elle haussa les épaules en souriant. De toute manière, la nuit prochaine, elle ne serait plus là. Cette expérience était une mauvaise idée, mais ça lui servirait de leçons. Ne pas dormir dans un lit trop petit pour une Princesse, ni avec quelqu’un qu’on ne connaît pas.

« Comme tu veux, répliqua-t-elle donc, mais c’est moi qui suis la première à avoir posé mes fesses dessus. Par conséquent, je crois que ce canapé m’appartient pour cette nuit. »

C’était une question de logique, et elle comptait batailler sévèrement pour avoir un moment de tranquillité&. Il lui suffirait juste d’aller chercher sa couverture. Le canapé était encore plus petit que son lit, mais y rester un petit moment ne pourrait pas lui faire de mal... Jusqu’à ce que le sommeil commence à la titiller. Alors, elle se traînerait comme une limace dans son lit, et dormirait sans la moindre difficulté. C’était son plan, et elle entendait scrupuleusement s’y suivre. Elle s’était donc rassise sur le canapé, et se retourna alors vers l’homme.

« J’ai changé d’avis... Je prendrais bien un jus d’orange... S’il-te-plaît. »

Elle aimait bien le jus d’orange, et venait d’avoir une subite envie de s’humecter les lèvres avec cette merveilleuse boisson. Alice avait failli oublier le rituel « S’il-te-plaît ». Elle était une Princesse, après tout ; une Princesse ordonnait, elle ne quémandait pas. Mais, sur Terre, il valait mieux que les autochtones ignorent qui elle était vraiment, et voient en elle une simple lycéenne un peu absentéiste.
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.

Complément de script : La Saga De La Tour Sombre
Clad Oyio
Humain(e)
-

Messages: 224



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #6 le: Novembre 10, 2012, 01:12:39 »

Clad acquiessa d'un signe de tête à la demande de la demoiselle. Il prit la petite bouteille de jus d'orange, ferma le frigo et donna la boisson à Alice. Il s'assit de nouveau aux côtés d'elle, et commença à siroter son Coca Cola. Il pensa alors qu'il se faisait tard et qu'il n'allait pas tarder à y aller, dormir ? sortir ? travailler ? Clad était hésitant dans son choix de suite de soirée. Mais cette jeune fille le tracassait vraiment, une si belle créature, là, toute seule, au milieu de la nuit. Il n'avait pas fréquenté de demoiselle depuis un moment, mais il n'était pas fou, Alice était très agréable à l'oeil et avait l'air d'avoir un petit caractère qui ne déplaisait pas à Clad. Bref, il posa sa bouteilla de Coca Cola sur la petite table en face de lui. Et regarda la jeune demoiselle :

"Pour revenir à ce que tu m'as dis; non il n'est pas question que tu prennes ce canapé, j'étais là avant toi. Je mettais levé pour voir ce qui se passait dehors. Et quand je suis revenu, tu étais là. Par conséquent, parce que je ne pense pas que je sois bête, je mérite ce canapé; et ce ne sera pas la petit minois d'une jolie jeune fille qui me fera changer d'avis ... sauf si !"

Clad avait sa petite idée sur le moyen de mettre d'accord nos deux protagonistes. Mais il le savait c'était sacrement osé. Et puis bon il n'avait rien à perdre. Son pouvoir qui était de se rendre invisible n'allait pas lui servir à grand chose, donc il ne trouva qu'un seul et unique moyen "Un bras de fer !" ... Clad n'était décidément pas très fufut. Le jeune homme prit une légère inspiration :

"Ou il faudra que l'on partage ce canapé"

Énorme ! Il réfléchissait avant de dire des conneries maintenant ! C'était assez rare venant de lui, surtout en ce moment où tous ces souvenirs le faisaient douter encore et encore. Il avait besoin de prendre confiance auprès de quelqu'un et il pensa que c'était peut-être la bonne personne. Il l'a trouvait très agréable en tout point. Donc pourquoi pas. Déjà si elle répondait affirmativement à sa réponse, il tentera surement quelque chose, mais pour le moment c'était bien trop impromptu d'essayer ne serait-ce qu'une approche physique. Puisqu'il sentait la demoiselle hésitante et qu'elle craignait Clad. Mais il était bientôt 4h du matin et les deux jeunes individus n'allaient pas tarder à tomber de sommeil et puis il sentait comme l'envie, non comme le devoir de montrer quelque chose à la jeune fille. Il approcha néanmoins sa main de celle d'Alice.
Journalisée
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Humain(e)
-

Messages: 7047



Voir le profil
FicheChalant
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #7 le: Novembre 11, 2012, 10:58:01 »

Aimable chevalier servant, l’homme lui offrit sa bouteille de jus d’orange, qu’Alice prit précautionneusement. Elle était fraîche, et Alice ne tarda pas à boire, se rasseyant sur le canapé. C’était bon ! Elle adorait le jus d’orange, un produit qu’elle avait découvert presque par hasard il y a plusieurs années, lors d’un voyage dans des jungles tropicales. On lui avait offert du jus d’orange. Celui-là était bon, et elle but plusieurs gorgées avec plaisir avant de poser la bouteille sur la table de chevet, se sentant un peu mieux. Ses problèmes n’étaient pas réglés. Il y avait un ronfleur dans sa chambre, et un dragueur du Dimanche à côté d’elle. La Princesse comprenait un peu mieux pourquoi on disait les hommes lourds, parfois. Elle regarda l’homme, qui refusait catégoriquement de partager son canapé, arguant des arguments foireux qui surprirent un peu Alice. Il prenait son temps pour proposer une alternative qui surprit la Princesse.

« Ou il faudra que l'on partage ce canapé » suggéra-t-il.

Partager ce canapé ? Mais il était tout petit ! C’était à peine si Alice arriverait à convenablement s’installer dedans ! Alors, avec quelqu’un d’autre... La seule explication possible était que ce dernier avait fait un sous-entendu dans sa demande. Elle le regardait sans quoi penser, et ses yeux s’attardèrent alors sur la main de l’homme, qui se rapprochait d’elle. La Princesse ne savait pas trop comment réagir. Ce type la séduisait délibérément, mais Alice restait une Princesse, pas une fille facile. Elle s’écarta donc un peu, sourcils froncés, et ne tarda pas à lui répondre, restant sur la défensive :

« Je crois que ce canapé n’est pas assez grand pour que nous puissions dormir côte-à-côte... »

Pourquoi diable fallait-il donc que les hommes soient aussi embêtants et agaçants ? Alice se sentait légèrement irritée devant les refus puérils de ce jeune homme. Il lui sortait qu’elle n’avait pas droit à ce canapé parce qu’il était là auparavant. Son excuse était facile, et elle avait surtout le sentiment qu’il cherchait à l’embêter, comme un petit garçon qui prenait la poupée de sa camarade, et refusait de la lui rendre. Une manière puérile et très contreproductive d’essayer d’obtenir l’attention des autres. De plus, l’heure avancée de la nuit n’aidait pas Alice à rester calme et patiente. En fait, c’était vraiment tout ce dont elle n’avait pas besoin !

« Si tu veux dormir sur ce canapé, lâcha-t-elle sur un ton irrité, en commençant à se relever, je ne vais pas te l’interdire. Merci pour le jus d’orange, et repose-toi bien ! »

C’était dit. Alice avait un caractère de feu, de dragon. Elle n’était pas une Korvander pour rien. Ayant attrapé d’une main la bouteille de jus d’orange, elle s’était relevée. Mieux valait affronter les ronflements d’un homme qui dormait paisiblement qu’un type qui allait lui casser les pieds !
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.

Complément de script : La Saga De La Tour Sombre
Clad Oyio
Humain(e)
-

Messages: 224



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #8 le: Novembre 12, 2012, 11:06:27 »

Clad ne savait plus quoi faire, il était décontenancé ... Les moindres faits et gestes de ce dernier étaient catégorisés comme obscènes, voyeurs, pervers, ... Surtout que lorsqu'il commença à bouger sa main de sa cuisse vers le tissus du canapé, la jeune demoiselle avait déjà commencée à s'offusquer; alors qu'il n'avait rien fait ! Il eut un rictus de déception sur son visage en baissant un peu la tête en lâchant un souffle de désespoir. Certes, il avait eu des mots forts qui tendaient à faire croire à la personne ces attentions, mais n'étaient-ils pas jeunes ? Ils avaient tout deux la vie devant eux, donc pourquoi ne pas se faire plaisir; ou du moins, pour l'occasion, pouvoir discuter simplement sans se prendre la tête. Le jeune garçon savait très bien qu'il ne connaissait rien de la jeune demoiselle, c'est d'ailleurs ce qu'il cherchait à comprendre depuis qu'il l'avait vu, sur ce même canapé. Il haussa la tête pour lui poser une question, quand la jeune fille prit la parole :

« Je crois que ce canapé n’est pas assez grand pour que nous puissions dormir côte-à-côte... »

Toujours les mains sur ses seins en fronçant les sourcils ... Ce n'était pas gagner. Il se mit la main dans les cheveux pour se les recoiffer. Après tout, rien ne l'empêchait de rester ici, il pourrait bien aller dans le dortoir, les ronflements ne le dérangerais pas, il y était tellement habitué lors de ces années dans différents dortoirs de campus. C'est vrai qu'il était maintenant assez tard, la jeune demoiselle devait être fatiguée. Il aurait peut-être plus de temps de lui parler demain et il espérait que Alice soit plus à même de parler, parce qu'il la sentait assez énervée et facilement irritable. Le jeune homme allait lui proposer de rester sur le canapé lorsque :

« Si tu veux dormir sur ce canapé, je ne vais pas te l’interdire. Merci pour le jus d’orange, et repose-toi bien ! »

Décidément ... Il avait difficilement le moyen de se montrer sous son vrai visage et surtout d'en placer une. Elle disait de façon si brutale; peut-être était-ce dû à ses origines ?! Clad n'en savait rien. Mais que ce soit ça ou non, le problème était le même, il arrivait difficilement à cerner la jeune fille qui ne lui paraissait que très peu sympathique. Mais Clad n'était pas découragé, il voulait vraiment la connaître et savoir ce que cette demoiselle cachait au fond d'elle et surtout qui était-elle vraiment. Il se leva et prit la main de la jeune fille qui commençait à se diriger vers les dortoirs.

« Pour le canapé je vais pouvoir te le laisser. Ce ne serait pas très galant de ma part et puis bon les ronflements de cet horrible monstre ne me font pas peur. » dit-il sur un ton amusé.

Le jeune homme regardait Alice en souriant, il lui fit un clin d'oeil et commença à disparaître à l'aide de son pouvoir d'invisibilité.
Journalisée
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Humain(e)
-

Messages: 7047



Voir le profil
FicheChalant
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #9 le: Novembre 13, 2012, 12:05:12 »

Alice était une Princesse. Elle était donc têtue et capricieuse, et ne supportait pas vraiment qu’on l’énerve. Pour le coup, elle avait hérité de ces qualités communes aux princesses. Elle avait grandi dans un environnement où, généralement, les servantes exauçaient le moindre de ses désirs. Elle n’en était pas devenue une pimbêche capricieuse et autoritaire, arrogante et orgueilleuse, mais en avait quand même été façonnée. Qu’on lui réserve des choses, surtout pour des concepts puérils, avait le don naturel de profondément l’irriter. Elle ne se faisait aucune illusion sur ce que cet homme voulait. Elle connaissait suffisamment les mâles pour savoir à quoi ces derniers pensaient avec elle. Fort heureusement pour eux, Alice n’était pas vraiment une femme chaste qui se refusait aux rapports charnels. Elle ignorait si c’était lié à sa mentalité, ou au sang de dragon qui battait dans ses veines... Sans doute un mélange des deux.

La Princesse alla rejoindre le dortoir quand l’homme posa sa main sur son poignet. Un soupçon de colère traversa à nouveau l’esprit d’Alice, qui se retourna, prête à repousser l’homme... Pour voir sa peau devenir translucide.

« Pour le canapé je vais pouvoir te le laisser. Ce ne serait pas très galant de ma part et puis bon les ronflements de cet horrible monstre ne me font pas peur. »

Elle hésita à le remercier, car il se mettait à disparaître. Les yeux d’Alice s’écarquillèrent de surprise, et Clad... Disparut ! Il n’y avait plus rien devant elle, mais elle sentait toujours sa présence. Surpris, Alice regarda autour d’elle, un peu nerveuse. Encore une fois, elle tombait, sur Terre, sur un individu doté de capacités paranormales. On lui avait dit que de tels individus étaient extrêmement rares sur cette planète. Pourquoi diable fallait-il donc qu’elle tombe toujours sur eux ? Elle regarda prudemment autour d’elle.

« Je vois... finit-elle par lâcher à voix haute. Tu as quelques tours cachés en manche... »

La manière dont elle parlait signifiait qu’elle n’était pas vraiment surprise. A partir de là, n’importe qui pouvait en déduire bien des choses. Pour qu’elle ne ressente aucune peur, c’est qu’elle avait déjà du tomber sur des phénomènes similaires. Quand on avait grandi dans un royaume de dragons, un individu invisible, ce n’était pas si anormal que ça. On apprenait à relativiser.
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.

Complément de script : La Saga De La Tour Sombre
Clad Oyio
Humain(e)
-

Messages: 224



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #10 le: Novembre 13, 2012, 10:37:28 »

Clad savait se faire tout petit lors de situations qu'il ne maîtrisait pas et ce pouvoir l'avait beaucoup aider dans sa jeune existence. Il l'avait fait évoluer, auparavant il ne pouvait pas rester comme ça plus de 30 minutes par jour car ça demandait beaucoup trop d'énergie. Maintenant il peut le garder toute une journée, à vrai dire, à durée illimitée. Ce qu'il avait su innover avec son pouvoir, c'était qu'il pouvait rendre invisible n'importe qu'elle partie de son corps. Il aurait pu faire une grande carrière dans l'espionnage, mais tout ceci ne l'intéressait pas et préférait profiter de sa jeunesse. Donc lorsqu'il disparut, l'atmosphère de la pièce se fit un peu plus glacée et Clad disparut gardant son petit sourire en coin toujours en regardant la jeune demoiselle qui paraissait étrangement sereine, mais il le voyait, elle le cherchait du regard. Clad se décala un peu sur la gauche de la demoiselle lorsqu'elle dit :

« Je vois... Tu as quelques tours cachés en manche... » dit-elle de sa voix toujours aussi douce et particulièrement sereine.

La jeune demoiselle était face à lui, elle ne pouvait voir ce que Clad faisait, il se rapprocha alors un peu plus d'Alice. Il savait que lorsqu'il touchait une personne sous cette forme, cette dernière ressentait la main de la personne, sauf que c'était froid, très froid. Il voulait s'amuser avec ça. Après tout, elle le méritait, elle avait été si glaçante dans ses répliques avec Clad; il fallait bien qu'elle paie un jour ou l'autre. Evidemment tout cela était exclusivement fait pour s'amuser un peu. Donc il approcha sa main de celle d'Alice qui tendait vers le bas, il la prit délicatement, Alice eut un petit sursaut. Il essaya d'y prendre le plus grand soin, histoire de ne pas la brusquer et surtout de lui donner la sensation de flotter sur un océan glacé, mais à la fois très agréable. Clad s'approcha encore plus de la demoiselle, de son visage, de ses lèvres ... et lui lâcha un baiser; un baiser très frais, car la sensation de froid s'étalait évidemment sur tout le corps du jeune homme. Il s'écarta de la jeune demoiselle et toujours avec son sourire en coin et sa peau transparente dit :

« J'ai effectivement quelques tours cachés dans ma manche ... »

Dit-il d'un ton serein.
Journalisée
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Humain(e)
-

Messages: 7047



Voir le profil
FicheChalant
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #11 le: Novembre 14, 2012, 01:45:58 »

Elle allait de surprise en surprise sur Terre ! Alice sentait un bref courant d’air froid, et se dit que cet homme devait bien rafraîchir l’atmosphère. Elle regarda lentement autour d’elle, sans trop savoir où il était. Vu que ce garçon avait l’air assez immature, elle s’attendait un peu au pire... La Princesse continuait à y réfléchir, lorsqu’elle sentit des mains froides se poser sur la sienne, la faisant naturellement sursauter. C’était froid... Froid et inattendu. Elle vit ses doigts remuer tout seul, sentant la pression de ceux de Clad, mais sans pouvoir les voir. Elle vit sa main se redresser, s’écarter lentement... Et eut un nouveau sursaut en sentant les lèvres de l’homme se poser sur les siennes. Elle se mit à rougir devant ce geste, réalisant que cette forme de séduction pour la moins originale n’était pas totalement inintéressante.

« J'ai effectivement quelques tours cachés dans ma manche... » lâcha-t-il.

La Princesse eut un léger sourire devant cet aveu, et récupéra sa main, serrant ses doigts, puis l’avança sur sa gauche, la ramenant vers elle, et toucha ce qui devait probablement être la tempe de l’homme. Elle posa sa main sur son épaule, et se rapprocha lentement, ses seins frôlant son torse. Curieux... Oui, il était curieux de voir comment une simple situation pouvait changer le comportement de la Princesse. Elle souriait, espiègle et amusée, et ses seins frôlaient le torse de l’homme. Elle se colla un peu plus contre lui, et tendit une main derrière lui.

« Alors, comme ça, tu peux disparaître, hum ? »

Sa question n’attendait pas vraiment une réponse, et elle alla embrasser l’homme, penchant sa tête pour goûter à ses lèvres froides. Ce fut un baiser un peu court, et elle retira sa bouche, un léger sourire sur le visage.

« Je suis sûre que tu t’es servie de ce pouvoir pour voler quelques moments d’intimité... »

Elle imaginait bien cet homme dans le vestiaire des filles, ou dans une chambre d’étudiantes... Ce serait tout à fait son style.

« Mais qu’est-ce que tu es froid... J’ai l’impression de caresser un glaçon... Est-ce que c’est toujours aussi froid... »

Elle maintint sa question en suspens, le temps de poser sa main à l’emplacement de son entrejambes.

« ...Ici ? » termina-t-elle.
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.

Complément de script : La Saga De La Tour Sombre
Clad Oyio
Humain(e)
-

Messages: 224



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #12 le: Novembre 14, 2012, 02:41:19 »

Clad avait réussi à lâcher un sourire à la jeune demoiselle, c'était un demi-exploit au vu de tout à l'heure où celle-ci paraissait, bien que jolie, tout sauf agréable avec autrui. Il sentit la main délicate et douce d'Alice se détaché de la sienne pour venir au niveau de sa tête puis de son épaule; il savait qu'elle ne le voyait pas et pourtant la jeune fille le regardait droit dans les yeux, comme ci ses yeux étaient guidés automatiquement vers ceux de Clad. Il sentit alors la très jolie poitrine de la jeune fille caresser son torse et elle lui dit :

« Alors, comme ça, tu peux disparaître, hum ? »

Clad regarda fixement la jeune fille, puisqu'il sentait qu'il allait se passer quelque chose, c'est alors qu'elle approcha son visage, ses lèvres ... et embrassa Clad, il sentit une profonde chaleur envahir son corps, ce n'était pas un baisé normal,  du moins comme celui qu'il avait fait avec elle quelques instants plus tôt; sur ce baisé il avait pu sentir la passion et le plaisir d'Alice. Trop court, ce baisé était trop court. Il aurait été décevant que tout cela s'arrête maintenant, il trouvait la jeune fille particulièrement intéressante et mystérieuse à la fois, elle avait le don pour qu'on s'attache à elle, mais en même temps la détester; et surtout elle était très jolie dans sa fine nuisette blanche. Le jeune homme n'avait pas eu à réfléchir beaucoup lorsqu'elle reprit les devants :

« Je suis sûre que tu t’es servie de ce pouvoir pour voler quelques moments d’intimité... »

Il est vrai que le jeune homme avait prit cette apparence pour essayer un maximum de paraître original aux yeux de la jeune demoiselle, car comme il le disait, c'était très mal parti. Et puis bon, s'il avait eu un autre refus de la part d'Alice il aurait eu le moyen de s'échapper d'ici discrètement. Mais ce n'était pas le cas et il était très impatient de voir comment la situation allait évoluée. Elle reprit :

« Mais qu’est-ce que tu es froid... J’ai l’impression de caresser un glaçon... Est-ce que c’est toujours aussi froid... »

Clad sentait toujours la main d'Alice sur son épaule, il n'avait qu'une envie c'était de la lui prendre et de pouvoir l'embrasser de tout son long jusqu'à atteindre une nouvelle fois le visage de la demoiselle et de pouvoir poser ses lèvres sur les siennes. Il vit alors avec étonnement la main d'Alice quittée son épaule pour atteindre ... son entrejambe. Il eut un petit mouvement de recul, car il s'attendait à tout sauf à ça. Peut-être que Clad s'était trompé au sujet d'Alice et que cette demoiselle était en fait une personne très ouverte d'esprit et savait goûter aux plaisirs que lui offrait la vie. Il eut un petit sourire en coin et dit :

« Tout d'abord, loin de moi l'idée de profiter de la situation ... Dit-il d'un ironiquement. et comme tu peux le constater oui cet endroit est froid, mais il deviendra chaud et très agréable si tu le veux bien, évidemment. » dit-il d'un ton amusé.

Il prit la main de la jeune fille pour l'embrasser jusqu'à arriver une nouvelle fois à son visage et ses lèvres. Il mordilla légèrement la lèvre inférieure de la demoiselle puis descendit jusqu'au cou de celle ci. Il plaqua doucement la fille contre le mur qu'il y avait juste derrière et continua de l'embrasser au niveau du cou. Avec sa main gauche il posa sa main froide sur la cuisse d'Alice et commença à la caresser à ce niveau là. Les pulsations du jeune homme commencèrent à monter et il s'écarta de nouveau gardant la main de la jeune fille dans sa main, il mit alors ses doigts dans les siens et dit :

« Tu veux continuer ? » dit-il, en commençant à réapparaître petit à petit aux yeux d'Alice.
Journalisée
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Humain(e)
-

Messages: 7047



Voir le profil
FicheChalant
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #13 le: Novembre 14, 2012, 06:28:38 »

Cette nuit ennuyeuse et morne au possible venait subitement d’avoir un intérêt tout à fait particulier. Qui l’aurait cru ? Sûrement pas Alice ! La Princesse était relativement imprévisible, que ce soit auprès des autres, ou même auprès d’elle-même. Elle se sentit plaquée contre le mur, la bouche de Clad remontant le long de son bras, partant de sa main. Elle sentait son cœur tambouriner lentement dans sa poitrine. Sa respiration lui manquait, et ils s’embrassèrent à nouveau, un peu plus longuement. Le baiser d’Alice avait été assez court, car elle avait été surprise par la froideur du corps de Clad. Mais, maintenant qu’elle s’y attendait, elle put pleinement apprécier ce baiser, poussant même un petit gémissement en le sentant mordre sa lèvre inférieure. La Princesse sentit l’une des mains de l’homme se poser sur sa cuisse, remonter ainsi légèrement sa nuisette. Elle ne faisait rien pour l’en empêcher, enroulant ses bras autour de sa nuque, et cessa son baiser, en voyant l’homme se matérialiser à nouveau progressivement.

« Tu veux continuer ? » s’enquit-il.

Elle répondit en posant une main sur les lèvres de l’homme, trois doigts les caressant.

« Ce n’est pas que je te trouve laid, loin de là... Tu es même plutôt mignon, mais... »

La Princesse mordilla els lèvres, ne répondant pas sur le coup, et sourit lentement. Elle avait clairement une idée derrière la tête, comme une espèce de fantasme à accomplir. Elle aurait pu se contenter simplement du corps de l’homme, mais elle trouvait bien plus intéressant de faire l’amour avec un homme qu’elle ne pourrait pas voir. Elle l’embrassa à nouveau, très lentement, faisant claquer leurs lèvres, et commença à caresser le torse de l’homme, cherchant à le déshabiller.

« ...Je trouve plutôt excitant de faire l’amour à un homme que je ne vois pas... » glissa-t-elle dans son oreille.

Elle ne se faisait aucune illusion sur ce qui allait se passer. La Princesse, jadis, était candide et naïve. Elle ignorait tout, ou presque, du sexe, car elle n’avait eu aucune mère pour le lui expliquer, et son père était plus intéressé par fracasser des crânes, que par lui inculquer ça. Elle avait appris de force l’existence du sexe, et les plaisirs qui en découlaient, par le biais de Cirillia, qui l’avait partiellement violé... Partiellement, car, si le début avait été une relation sexuelle pas vraiment consentie, la fin, elle, avait été très consentie.

La Princesse restait collée sur l’homme, un léger sourire sur les lèvres.

« Car je suppose que c’est ce que tu souhaites, n’est-ce pas ? Mon corps ? »

C’était une question relativement rhétorique, car la réponse allait de soi.
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.

Complément de script : La Saga De La Tour Sombre
Clad Oyio
Humain(e)
-

Messages: 224



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #14 le: Novembre 14, 2012, 10:31:05 »

Clad appréciait la "nouvelle" Alice, elle était beaucoup plus agréable en tout point et puis elle avait l'air beaucoup moins bornée qu'elle ne paraissait, aux premiers abords. C'était un moment très beau, peut être trop beau. Il allait en profiter ça c'était indéniable, et il espérait que cette nuit avec Alice allait se conclure magnifiquement. Le jeune homme sentit la main de la jeune fille se poser sur ses lèvres, il trouvait ça très agréable encore une fois, la peau d'Alice était tellement agréable et douce.

« Ce n’est pas que je te trouve laid, loin de là... Tu es même plutôt mignon, mais... » dit-elle.

Cela amusa Clad, il savait où la jeune demoiselle voulait en venir. Il était très étonné par cette semi demande; mais à la fois pas vraiment, car venant de la jeune fille en face de lui, il pouvait s'attendre à tout. Le jeune homme allait lui répondre lorsqu'elle l'embrassa de nouveau en lui mordillant les lèvres, c'était des baisers mêlés à beaucoup de passion. Clad était parti pour redevenir totalement visible quand elle continua :

« ...Je trouve plutôt excitant de faire l’amour à un homme que je ne vois pas... » glissa-t-elle dans son oreille.

Il l'embrassa de nouveau et lui fit un dernier clin d'oeil avant de disparaître complètement. Il continua de sentir la jeune demoiselle qui arriva à enlever son t-shirt qu'il avait quelque temps auparavant. Le t-shirt lorsqu'il toucha le sol reprit sa couleur d'origine et redevint visible. La question de la jeune femme sur l'envie de Clad ne faisait aucun doute, d'ailleurs il ne lui répondit pas et mit sa main sur l'entre-jambe de la jeune demoiselle en commençant à caresser le tissu qui séparait les doigts du jeune homme à l'intimité de la très jolie jeune fille. Clad mit sa main gauche sur le cou d'Alice et la glissa sur ses cheveux et l'embrassa de nouveau, il y mit la langue cette fois ci et leur salive se mélangèrent respectivement. Le jeune homme n'avait pas pour habitude d'être brut lors de ces ébats amoureux, il aimait que la demoiselle prenne un maximum de plaisir en prenant chaque initiative de la manière la plus délicate possible. Il s'écarta de la jeune fille en lui volant un dernier baiser et se dirigea vers le canapé.

« Sauras tu me retrouver ? » dit-il d'un ton ironique.

Puisque c'était évident qu'il s'était installé sur le canapé qu'ils avaient partagés quelques instants plus tôt, car la forme du canapé avait changer et que sa voix ne pouvait pas venir de n'importe tout, vu la dimension de la pièce. Clad reprit les devants, encore une fois, il éteignit la lumière en claquant des mains. La pièce était alors dans le noir, il prit une bougie qu'il y avait dans le tiroir de la table de chevet, prit le briquet qu'il y avait sur la table et alluma la bougie puis la posa sur la table.

« Un petit plus d'intimité, ça ne te dérange pas j'espère ? » dit-il en se calant fermement sur le canapé et en posant ses bras le long de celui ci.
Journalisée

Tags: fini  vaginal  anal  
Pages: [1] 2 3
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox