banniere
 
  Nouvelles:
La modération de LGJ accueille deux nouveaux membres dans son équipe !

A voir ICI même.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: L'art et la manière d'invoquer les démons [Esmeralda Khareen]  (Lu 860 fois)
Samara
Avatar
-

Messages: 452



Voir le profil
FicheChalant
« le: Octobre 02, 2012, 01:35:14 »

Dans sa résidence au cœur de la capitale impériale, Samara était en train de terminer son rituel, et se préparait à invoquer une créature des Enfers, une délicieuse succube dont elle avait entendu parler ici et là. Maintenant qu’elle avait, grâce à Sha, gagné un peu d’influence au sein de l’Empire, ces derniers avaient eu la générosité de lui offrir un logement de fonction plus adapté à son statut. Elle bénéficiait ainsi d’un manoir au sein de la capitale. Le manoir n’était pas particulièrement grand, du moins, si on le comparait aux immenses résidences dans les hauteurs de la ville, mais il était suffisamment grand pour ce que Samara envisageait de faire. Un appartement, indéniablement, n’était pas assez grand pour elle, qui, en tant qu’Archimage confirmée, avait besoin d’un laboratoire pour y faire ses recherches, mais aussi de chambres d’hôtes et de salons, pour les fois où d’autres mages venaient lui rendre visite.

Samara était donc en train d’accomplir ses objectifs : s’implanter sur Terra, au sein de l’un des États les plus puissants, et les plus à même d’accepter sa nature démoniaque, et développer sa propre puissance. Cependant, la jeune femme n’oubliait pas qu’elle avait aussi quelques pulsions à satisfaire, des pulsions sexuelles... Et créer un clone d’elle-même pour lui faire l’amour était certes intéressant, mais il lui manquait le doigté si particulier des succubes. Les harems et les maisons de charme comprenaient bien des succubes, mais le prix n’était pas bien donné. Samara avait donc décidé d’en invoquer une, et venait de terminer les sceaux magiques qui permettraient de créer un Portail entre ce plan et celui des Enfers, et d’y happer une démon. Pour elle, une invocation était un jeu d’enfant, mais elle savait qu’il ne fallait pas les prendre à la légère. Les démons n’étaient jamais se faire invoquer comme de vulgaires laquais, mais étaient suffisamment attirés par Terra pour accepter de se faire invoquer... Tout en cherchant à tuer, dès que possible, leur invocateur, de manière à être entièrement libre. En tant que démone, l’Archimage savait tout cela. L’invocation était la voie rêvée permettant aux démons d’envahir ce monde, car, s’ils pouvaient se déphaser eux-mêmes, ce n’était pas recommandé, dans la mesure où les Anges pouvaient alors agir contre eux. Voilà pourquoi les invocateurs existaient, car ils constituaient un biais permettant aux démons de se matérialiser sur Terra sans (trop) craindre le courroux des Cieux.

Cependant, l’Archimage était confiante. Elle allait invoquer une succube, et cette dernière ne pourrait rien faire contre elle. Elle la soumettrait à sa volonté, le temps de lui expliquer calmement les choses, et lui offrirait ensuite son corps... Un cadeau appréciable, qui devrait sûrement ravir la succube. Elle observa ses lignes tracées sur le sol, eut un sourire satisfait, puis commença à prononcer, dans la langue démoniaque, une mélopée qui sonnait dans sa belle bouche comme une envoûtante chanson. Quand elle eut terminé, un vortex s’ouvrit au milieu des lignes magiques dessinées sur le sol, lignes qui se mirent à luire. Samara s’avança tranquillement, et, quand le Vortex disparut, une femme se trouvait là.

Une délicieuse succube bleuâtre, qui était bloquée au milieu des lignes magiques.

« Esmeralda, je me nomme Samara, et je viens de t’invoquer. Tu dois sentir ma puissance et comprendre qu’il est inutile de me résister. Te soumets-tu à ma volonté, petite démone ? »

C’était la formule rituelle. Un invocateur devait s’assurer qu’un démon se soumettait à lui, et, normalement, le démon refusait sans que l’invocateur ne lui offre une faveur. Ceci conduisit donc Samara à préciser :

« En échange de ta temporaire soumission, je t’offrirai mon corps pour la durée de ton incarnation ici... »

Pour l’heure, la démone était physiquement bloquée dans les sceaux magiques, et ils étaient trop puissants pour qu’elle les ôte. Elle n’avait pas d’autres choix que de se soumettre pour pouvoir être plus libre de ses mouvements.
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Esmeralda Khareen
Avatar
-

Messages: 20


Viens te baigner en moi chérie. <3


Voir le profil
Fiche
« Répondre #1 le: Octobre 02, 2012, 02:47:53 »

Être invoquée par un mortel avide d'expériences était l'un des aléas de l'existence de toute entité démoniaque, car il arrivait bien plus souvent qu'on ne le pensait qu'un mage cherche à invoquer un démon. Et en ce jour cela allait être le tour d'Esméralda de subir cette expérience humiliante. Dans son plan d'origine, les sept enfers de Baator, la succube slime volait à la recherche de proies lorsqu'elle se sentit comme hapée, cette sensation se faisait de plus en plus puissante à mesure que les secondes s'écoulaient, et la démone savait ce que cela signifiait.
Elle se posa alors à terre le plus rapidement possible, afin de pouvoir se concentrer et tenter de résister à cet appel. Mais malgré ses efforts tout cela était vain, et elle s'en rendit rapidement compte quand elle sentit son corps aspiré par un tourbillon d'énergies magiques, destiné à lui faire quitter ce plan, le tout en poussant un hurlement de rage.

Esméralda atterit quelque secondes plus tard sur le sol d'une pièce fermée, et surtout au beau milieu d'un pentagrame inversé dessiné à la craie. Instinctivement elle tenta de briser les sceaux de protection qui l'entravaient, mais rien n'y faisait, elle avait été invoquée par quelqu'un qui avait de solides connaissances en démonologie. Lorsque la voix de son invocatrice résonna, Esméralda leva vers elle un regard courroucé. Elle avait été invoquée par une autre démone, et le fait qu'elle soit belle ne changeait rien à la colère qu'elle éprouvait. Esméralda était à genoux, incapable de bouger ou d'user de ses pouvoirs, et complètement à la merci de cette Samara qui l'avait invoquée. Aucun démon quel qu'il soit n'aimait être invoqué, car cela allait à l'encontre de son libre arbitre, et surtout le fait de se trouver en position de faiblesse ne plaisait pas à la démone.

Elle comprit bien vite pourquoi elle avait été invoquée ici, pour ce qu'elle savait faire de mieux, procurer du plaisir. L'offre semblait équitable, surtout si cette démone ne comptait pas l'asservir pour une longue durée, mais même si elle ne pourrait pas lui faire de mal, Esméralda trouverait un moyen quelconque de passer cette frustration.

Je n'ai pas le choix on dirait. J'accepte de me soumettre à votre volonté...maîtresse.

Le mot avait été dit. le contrat signé. Les sceaux de protection cédèrent car ils n'étaient plus nécéssaires, Esméralda en acceptant ce pacte ne pourrait de toutes manières pas blesser de façon volontaire son invocatrice. Elle était libre de ses mouvements, mais sous le joug de cette démone qui venait d'établir un lien fort de dominante...même si il y avait toujours pour une succube rusée des moyens, des failles dans de tels contrats.
Esméralda s'approcha alors à quatre pattes de Samara, la regardant dans les yeux avec un mélange de haine et de désir bien présent toutefois. Si cette démone voulait satisfaire ses pulsions, alors elle en aurait pour son argent. La succube approcha ses lèvres à la texture si particulière, car elles n'étaient pas en peau, et déposa un baiser dessus. En se retirant quelques goutes d'eau chaude perlèrent là où Esméralda avait embrassée la peau de Samara, et commencèrent à glisser.

Que puis-je faire pour satisfaire vos désirs ?
Journalisée
Samara
Avatar
-

Messages: 452



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #2 le: Octobre 02, 2012, 04:03:35 »

Samara eut un léger sourire amusé en voyant le regard courroucé de la belle succube. Elle avait choisi d’invoquer une succube assez particulière, et avait entendu parler, par le biais de ses connaissances arcaniques, de cette succube croisée avec une Slime. L’occasion était trop belle pour la laisser passer, d’autant plus que la séduisante démone avait, depuis quelques jours, une furieuse envie de faire l’amour. Elle n’était pas le genre de femmes à ne pas tenir compte de ses pulsions, et les putains n’avaient pu qu’à peine la rassasier... C’était un effet secondaire de l’usage d’une magie intensive chez elle ; elle avait ensuite besoin de compenser en faisant l’amour, et, alors que la succube s’avançait à quatre pattes vers elle, Samara comprit qu’elle avait fait le bon choix. Elle sentit son excitation naître alors que la Slime se soumettait, et l’appelait « Maîtresse ». Samara connaissait suffisamment les démons pour savoir que ce terme était très hypocrite, mais elle ne s’en formalisa pas outre mesure. Il sonnait bon aux oreilles, et c’était essentiel.

Lentement, l’Archimage démoniaque alla s’asseoir un confortable et énorme fauteuil en cuir, et tendit un doigt vers le feu mourant dans une cheminée. Immédiatement, le feus e ralluma, et brûla vivement, permettant ainsi de donner à la pièce une ambiance sensuelle qui convenait à merveille. Esmeralda l’embrassa sur la jambe, en soumise, même si son regard témoignait de son dégoût profond d’avoir été invoquée. Souriant lentement, Samara apprécia le baiser, et se mit à répondre à la succube :

« Hum... Ce joli regard courroucé signifie que tu as encore ta volonté. C’est très bien... C’est exactement ce que je souhaitais, hihi. »

Elle fit remuer sa queue, et vint l’utiliser pour frotter sur la joue de la femme, lentement, et doucement, avant de la faire glisser le long de son dos, près de ses fesses. Elle glissa entre les ailes rétractées de la succube Slime, et continua à se promener sur son dos, glissant dessus. Elle avait toujours les jambes croisées, et continua ses explications.

« J’ai récemment fait une expérience magique très intensive, qui m’a beaucoup épuisé... J’ai passé la semaine à tenter de me remettre des effets secondaires de cette expérience, et j’ai même été jusqu’à coucher avec dix femmes en même temps... Dix délicieuses femmes avec qui nous avons fait l’amour pendant des heures et des heures... Mais je suis encore en manque, et ceci explique ta présence, ma petite chienne... »

Tout en s’expliquant, Samara la narguait et la provoquait, tant c’était tentant et facile. Elle élargit lentement son sourire, tandis qu’Esmeralda devait comprendre qu’elle allait réellement devoir se surpasser pour réussir cette invocation. S’il y avait une chose que les démons respectaient, c’était leur propre honneur, et Samara comptait justement jouer là-dessus pour l’inciter à se surpasser volontairement.

« J’ai entendu dire de tes performances exceptionnelles, et je voulais voir si tu étais à la hauteur de ta réputation, ma petite chienne... Je ne veux pas que tu me fasses l’amour, mais que tu me baises comme tu n’as jamais baisé personne d’autre. Si tu réussis à me satisfaire, alors je me montrerais généreuse avec toi. Compris ? Maintenant, petite succube, je veux que tu me montres à quel point tu es docile, à quel point tu as envie d’être ma chienne. Lèche mes bottes, comme la chienne que tu es, et dis, avec conviction, que tu as envie de me baiser. »
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Esmeralda Khareen
Avatar
-

Messages: 20


Viens te baigner en moi chérie. <3


Voir le profil
Fiche
« Répondre #3 le: Octobre 02, 2012, 04:46:43 »

Esméralda se retenait de se rebeller contre cette situation uniquement car un pacte magique lui interdisait de le faire, mais cela ne l'empêchait pas de fulminer intérieurement, et d'imaginer mille façons de se venger de cette humiliation. Esméralda était à l'image de n'importe quelle démone, et avait en conséquence un ego et un amour propre très développés. Se faire rabaisser au rang de chienne ne lui plaisait pas, cela ne lui avait jamais plu, mais son existence en tant que succube, créature de désir, lui avait vite appris qu'il lui arriverait d'être à la merci d'êtres plus puissants qu'elle.
Indéniablement sa maîtresse, même si elle répugnait à utiliser ce terme, était bien plus puissante qu'elle. Esméralda ne comptait pas seulement sortir d'ici libre, mais surtout vivante, et courber l'échine devenait donc d'autant plus une nécéssité. Mais même un pacte magique avait des zones d'ombres, et ne pouvait couvrir l'ensemble des situations particulières face auxquelles un invocateur et un démon invoqué se trouvaient...il restait à Esméralda des portes ouvertes pour abattre ses cartes.

Alors elle fulminait, partagée entre un désir naissant pour la démone qui voulait ses services, et la haine qu'elle éprouvait à son encontre pour cette humiliation qu'elle n'oublierait pas de sitôt. Assise sur un large fauteuil en cuir, Samara demanda à ce qu'Esméralda lui lèche ses bottes, et elle s'exécuta. La succube slime se mit à genoux devant sa maîtresse, et avec ses mains vint saisir l'une de ses jambes afin d'ammener le pied de Samara à hauteur de ses lèvres. Elle déposa des baisers sur le cuir qui cachait et protégeait sa peau, avant de sortir sa langue pour lui lécher docilement le pied.

Je vais vous baiser maîtresse. Non pas pendant des heures, mais pendant des jours entiers, sans m'arrêter. Vous allez jouir durant ces quelques jours plus que vous ne l'avez jamais fait, et une fois que j'en aurais fini, vous ne serez plus capable de marcher correctement.

Esméralda était on ne peut plus sincère dans ses paroles, oh que oui elle allait la prendre, puisque c'était ce qu'elle voulait. La succube s'en délectait d'ailleurs déjà. Elle remonta avec ses mains le long de la jambe de Samara, tandis qu'elle continuait à lécher comme une bonne chienne docile son pied. Et lorsque ses doigts arrivèrent vers l'extrémité de la botte, ces derniers s'étendirent magiquement, comme des pettis tentacules, pour se glisser à l'intérieur de cette longue botte jusqu'au pied, faisant ainsi baigner la jambe droite de Samara jusqu'à hauteur du genoux dans un slime chaud qui lui caressait et massait chaque centimètre de sa peau.

Vous aimez maîtresse ? C'est chaud, agréable. Quand vous baignerez intégralement dedans, vous vous rendrez compte que ce n'est qu'un aperçu de ce que je peut procurer comme plaisir.

Puis elle retourna lécher son pied. Après tout Samara ne lui avait pas ordonnée d'arrêter, et Esméralda comptait tout autant jouer avec elle. Elle ne pouvait pas lui faire du mal, mais la frustrer sexuellement, rien dans le pacte ne le lui interdisait.
Journalisée
Samara
Avatar
-

Messages: 452



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #4 le: Octobre 02, 2012, 06:24:47 »

Un gloussement amusé traversa les lèvres de l’Archimage quand Esméralda promit de la baiser pendant des jours et des jours... La démone la croyait tout à fait capable de faire ça, et elle savait que la succube y irait à fond, et ne serait pas douce et amicale. Elle avait été invoquée sans son consentement, et, visiblement, même la perspective de coucher avec une aussi belle invocatrice l’irritait. Samara, naturellement, ne craignait absolument rien contre la succube, mais la voir énervée l’amusait. En tout cas, elle veillait bien à s’appliquer, et embrassait la botte de sa Maîtresse avec une dévotion qui faisait plaisir à voir. Cette dernière la laissait faire, soupirant lentement. Son plaisir sexuel était pour le moment assez faible, et elle était surtout amusée par la situation. En temps normal, Samara n’était pas particulièrement adepte du fétichisme, mais elle devait bien admettre qu’il n’y avait rien de mieux pour placer quelqu’un dans une situation humiliante. La succube remonta le long de sa botte, et Samara soupira.

« Je suis sûre que tu envies ce moment, petite coquine, où je serais brisée sous tes assauts, et où je te demanderai grâce... Huhu, qui sait ? »

Elle n’ajouta rien de plus, préférant sourire, et eut un léger frisson, quand elle vit les doigts de la Slime se prolonger, devenant de délicats tentacules aqueux qui filèrent dans sa botte, et formèrent une espèce de torrent d’eau qui enveloppa sa jambe. Samara en eut un frisson de plaisir. L’eau était chaude et douce, lui laissant effectivement entrevoir toutes les possibilités offertes par la démone. Baigner dedans... Elle en frissonna, et commença à ressentir ce plaisir sexuel bienvenu... Elle soupira délicieusement, et sa queue se mit à lentement s’enrouler autour du bassin d’Esméralda, avant que l’extrémité ne vienne se glisser entre ses cuisses, filant sous sa robe bleuâtre pour titiller son intimité.

« Ta Maîtresse apprécie tes traitements, petite chienne... Je ne regrette pas de t’avoir invoqué, et je vais même te faire une fleur... »

Samara lui fit un sourire, léger et délicat, et retira alors sa queue, qui avait sur elle un peu du liquide en suspension de la Slime.

« Continue à me lécher et à embrasser... Mais occupe-toi désormais de ma tunique, tu n’es pas encore suffisamment digne de pouvoir embrasser ma magnifique peau, ma petite salope... »

Elle continuait à la narguer, à l’insulter, et à la provoquer. C’était tellement jouissif ! Samara aimait ça, voir la succube s’énerver. Sa colère l’amènerait à être encore plus productive, et c’était précisément ce que l’Archimage voulait. Elle désirait qu’Esméralda se force à offrir une prestation légendaire, l’une de celles qui resteraient dans les annales, et elle le ferait, non pas pour amour envers Samara (l’amour était une notion relative chez les démons) mais pas fierté et par colère. Comme elle ne pouvait pas tuer l’Archimage, elle allait se rabattre sur ce qu’elle connaissait de mieux : le sexe. Samara attendait ce moment avec impatience, se disant que, tout compte fait, elle avait sans doute bien fait d’invoquer cette petite créature.
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Esmeralda Khareen
Avatar
-

Messages: 20


Viens te baigner en moi chérie. <3


Voir le profil
Fiche
« Répondre #5 le: Octobre 05, 2012, 03:51:42 »

Esméralda se trouvait en proie à des sentiments très contradictoire. A la fois son désir pour Samara augmentait, car la démone était indéniablement une rare beauté, mais sa haine à son encontre augmentait également à mesure que Samara la traitait comme une esclave et une chienne. Si Esméralda avait à bien des reprises jouée un rôle de soumise avec des partenaires qu'elle jugeait dignes de prendre le rôle de dominant, elle ne l'appréciait que si elle choisissait elle même de le faire, et non pas si autrui le décidait pour elle. Mais encore une fois, le pacte magique qu'elle avait scellée avec Samara était le genre qui ne pouvait être brisé, c'était là l'un des désavantages d'appartenir à la race des démons. Même si Esméralda n'en faisait plus tout à fait partie, elle était néanmoins toujours assujettie à ce genre de désagrément.

Néanmoins, le terme du contrat qui liait Esméralda à Samara serait court, quelques jours tout au plus, et surtout intégrait le fait qu'elle puisse disposer du corps de la démone durant toute cette durée. Pour elle qui tirait son énergie vitale des relations sexuelles, cela était donc avantageux. Elle ramena à elle le flot de slime qui avait envahi la botte droite de Samara, ses mains reprenant ainsi leur apparence normale, l'intérieur de la botte quand à lui demeurerait néanmoins trempé par de l'eau chaude.
La maitresse voulait qu'Esméralda passe à autre chose, et en bonne chienne, la succube obéit. Elle se redressa sensuellement, en bombant son torse pour mettre en avant ses magnifiques seins qu'elle avait fait volumineux et fermes, et vint s'asseoir à califourchon sur Samara, ses jambes prenant place de part et d'autre des hanches de la belle démone à la peau rouge. Elle s'exécuta en posant ses mains sur chacun des seins de Samara. Comme elle contrôlait chaque aspect de son corps mieux que n'importe quelle autre espèce, elle fit vibrer doucement ses mains de façon à apporter à ses massages une légère vibration plaisante. Elle malaxait les seins de Samara, les palpait, et le fait de toucher sa tunique l’humidifiait, de sorte à ce qu'on finit par discerner au travers du tissu les tétons pointer fièrement.

Les ailes de la succube étaient déployées de façon à former une sorte de cocon autour d'elles, qui donnait plus ou moins une impression de bulle d'eau. Quand à sa longue queue démoniaque, Esméralda en fit disparaître la carapace qu'elle maintenait dessus pour qu'elle ne soit plus composée que de slime, et s'en servit alors pour la frotter contre l'intimité de Samara de façon insistante. Du slime se répandit même sous les fesses de la démone pour aller tâter la partie de tissu qui protégeait l'entrée de son postérieur, qui semblait admirablement rebondi. Esméralda la regardait avec une passion dévorante, l'envie de la baiser prévalait à présent sur tout le reste, mais elle se plaisait aussi à amener la démone vers des plaisirs qu'elle n'avait probablement jamais explorée, au vu de la rareté des slimes, et plus encore des slimes capable de comprendre le sens du mot sensualité.

Là maîtresse. Sentez comme votre petite chienne vous apporte de la chaleur. Je le sens, votre désir, il grimpe, de plus en plus.

Esméralda appuyait d'avantage ses caresses sur les endroits érogènes de Samara. Son clitoris, l'entrée de son anus et ses tétons étaient admirablement travaillés par l'expertise de la succube, qui mettait en plus à profit ses capacités de slime, ce qui la plaçait au dessus de beaucoup de ses soeurs.
Journalisée
Samara
Avatar
-

Messages: 452



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #6 le: Octobre 05, 2012, 07:01:11 »

Soumise, la succube obtempéra, et se redressa. Un frisson de désir parcourut le corps de l’Archimage démoniaque quand elle vit cette dernière bomber avec délice ses merveilleux seins, utilisant probablement son contrôle liquide pour les gonfler un peu. Il aurait fallu être aveugle pour ne pas voir qu’Esméralda crevait d’envie de baiser avec Samara. Il suffisait de lire la posture de son corps, ses yeux brillant d’envie... Si la succube avait été initialement mécontente, Samara ne se faisait pas de doute qu’elle allait passer un moment exquis... Peut-être même qu’elle accepterait de se faire invoquer à nouveau par Samara. Aucun de ses amants n’avait jamais été déçu de ses moments avec elle. Elle était aussi belle que puissante, envoûtante et sensuelle, et Esméralda se mit à l’envahir. Elle glissa chacune de ses magnifiques jambes  bleuâtres de part et d’autre du corps de Samara, se glissant sur le grand fauteuil, tandis que ses ailes se tendaient, enfermant Samara dans un cocon bleuâtre et scintillant. Un spectacle fascinant, qui renforça l’excitation de l’Archidémone, dont la queue se mit à durcir légèrement, et à s’enrouler plus fermement autour du bassin d’Esméralda.

L’une des mains de la démone vint presser l’une des adorables fesses de la Slime, serrant dessus. L’eau était à la fois liquide et solide, et elle enfonça volontiers ses griffes dans cette eau, sachant que la douleur était quelque chose de difficile à percevoir chez une Slime, dans la mesure où ces derniers pouvaient modifier leur corps. Elle sentit les mains de la femme se poser sur ses seins, et se mettre doucement à vibrer. Des soupirs précipités s’échappaient de la bouche de Samara, qui sentait sa chaleur corporelle monter de quelques degrés. Des frissons traversaient son corps, et elle ferma lentement ses yeux, les rouvrit, savourant ce moment. L’eau spéciale de la Slime se mit à glisser le long de son corps. Sa queue vint délicatement se glisser dans le dos de Samara, qui frémit encore, en sentant l’eau onduler près de ses fesses. A aucun moment, Esméralda ne s’aventurait sur la peau de Samara, restant fidèle à ce que la femme avait ordonné. L’Archimage, en revanche, ne se privait pas pour lui palper le cul, ou pour remonter son autre main, glissant sur sa peau, la robe de la femme devenant de plus en plus gênante, de plus en plus frustrante. Esméralda le réalisa, et se mit à parler, d’une voix tendre, chaude, sensuelle, désirable. L’agressivité qu’elle avait pu percevoir chez la démone s’effaçait rapidement.

Elle utilisait son corps aquatique et mobile pour caresser et exciter les zones érogènes de Samara, qui gémit à nouveau. Oui... Elle ne s’était clairement pas trompée sur cette femme quand elle avait choisi de l’invoquer. Un sourire éclaira les lèvres de l’Archimage, qui releva l’une de ses mains pour caresser avec ses griffes les lèvres tendres et attirantes de la femme. Ses yeux jaunes étaient hypnotiques, fascinants, et sa petite bouche fine et tendre contribuait à la rendre très désirable. Samara enfonça un doigt en elle, afin de sentir sa langue, également aqueuse, et força un peu. Elle perça l’extrémité de la langue, et enfonça le bout de sa main à l’intérieur, sentant l’eau se reformer tout autour. C’était une sensation proche de l’anesthésie et du plaisir, procurant des sensations enivrantes.

« Hum... Je l’admets, Esméralda, tu es très douée, et très prometteuse... Si tu tiens toutes tes promesses, peut-être pourrais-je t’offrir quelques substantielles récompenses... »

Samara récupéra alors son doigt, libérant la bouche de la succube. Sa tunique était trempée, épousant de plus en plus ses formes, l’eau spéciale de la Slime permettant, ici et là, de voir à travers. Samara n’en était nullement gênée, et se repositionna un peu sur son fauteuil, avant de planter ses yeux dans ceux de la Slime.

« Embrasse-moi, mon adorable petite chienne... Fais-moi l’un de ces merveilleux baisers que tu connais... Et fais-moi goûter de ta longue langue... Je suis sûre que tu meures autant que moi d’envie d’embrasser ma merveilleuse bouche... »

Elle avait toujours l’une de ses mains sur les fesses d’Esméralda, essayant de se faire à ce contact curieux. Ce qu’elle touchait entre ses doigts était indescriptible ; ce n’était pas de l’eau, pas de la peau, c’était quelque chose de chaud et de visqueux, mais qui se maintenait de manière solide et... Non solide à la fois. Existait-il un mot pour décrire cela ? S’il y en avait un, Samara était en tout cas bien trop excitée pour l’avoir en tête. Elle pressentait à quel point cette situation allait être agréable.
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Esmeralda Khareen
Avatar
-

Messages: 20


Viens te baigner en moi chérie. <3


Voir le profil
Fiche
« Répondre #7 le: Octobre 08, 2012, 11:56:23 »

La température ambiante commençait indéniablement à grimper, peu à peu Esméralda mettait de côté sa haine pour se laisser plonger dans ce corps qui lui était offert, et qu’elle comptait bien explorer, utiliser de toutes les façons possibles et imaginables. Samara elle-même devenait de plus en plus entreprenante, l’une de ses mains se posa sur les fesses d’Esméralda et ses griffes transpercèrent ce qui lui servait de « peau ». La succube n’en ressentit pas la moindre douleur, son corps si particulier lui permettait d’endurer bien plus de choses qu’auparavant, mais elle poussa un petit soupir car néanmoins elle le sentit. Lé démone ne devait avoir jamais fait l’amour à une slime, car elle semblait découvrir sa texture si particulière.
Esméralda de son côté continuait à caresser la démone à bien des endroits de son anatomie, surtout les zones les plus intimes, où son slime se faisait très curieux. Elle lui caressait ses seins, sa chatte, ainsi que l’entrée de son anus qu’elle devinait très étroit…elle aurait grand plaisir à changer cet état.

Samara glissa alors un de ses doigts dans sa bouche, qu’elle ouvrit naturellement pour l’accueillir dans cet endroit qui était encore plus humide que chez une autre créature. Elle sentit alors le doigt de Samara percer la membrane qui  formait sa langue pour s’y enfoncer. Encore une fois Esméralda n’en ressentit aucune douleur, tandis que son slime avait enveloppé le doigt de la démone tant qu’il resta ainsi, puis elle le retira et lui ordonna de l’embrasser. Sans un mot Esméralda posa alors ses mains sur les joues de Samara, saisissant son visage pour l’amener fermement vers le sien, ses lèvres se collèrent aux siennes, et la langue en slime d’Esméralda s’enfonça dans sa bouche. Elle ne garda toutefois pas longtemps la forme d’une langue, et le slime à l’intérieur de la bouche de Samara s’étendit rapidement de façon à occuper toute sa bouche, et à s’enfoncer en profondeur dans la gorge de la démone. Le slime créa alors de multiples formes de langues un peu partout, c’était comme si plusieurs langues d’Esméralda se trouvaient en même temps dans la bouche de Samara. Une grande partie donnaient des coups de langue frénétique sur celle de Samara, s’enroulaient autour d’elle, léchaient l’intérieur de ses joues, ses dents, ses gencives, et même les parois de sa gorge.

Pendant ce temps, deux tentacules sortirent du dos d’Esméralda, avec leur extrémité des mains. A l’aide de ces nouveaux appendices, la succube ôta alors les longues bottes de Samara, avant de les jeter au loin. D’autres tentacules avec des mains apparurent dans son dos, et toutes allèrent caresser ses longues et délicieuses jambes, masser ses pieds, empoigner et malaxer ses cuisses. Lé démone allait commencer à comprendre ce que c’était que de faire l’amour avec une slime.
Journalisée
Samara
Avatar
-

Messages: 452



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #8 le: Octobre 08, 2012, 01:12:16 »

Samara avait provoqué Esméralda. Elle l’avait fait en toute connaissance de cause, car elle savait que ce serait le seul moyen pour conduire la succube slime à se surpasser, afin d‘offrir une prestation qui resterait dans les annales. Esméralda n’attendit pas, et, suite à la suggestion de la démone de l’embrasser, elle posa ses mains sur les joues de la femme, qui se laissa faire. L’excitation crut encore dans le corps de Samara, qui eut droit à un magnifique baiser. Elle tendit sa main, et la posa sur les cheveux de la succube, afin de l’empêcher de se retirer. Elle avait une bouche particulièrement humide, glissante, mais également tendre et douce. Un curieux mélange, qui était plus ou moins la même chose sur tout son corps. La meilleure manière de décrire sa peau était de dire qu’elle était glissante. Samara gémit dans la bouche de cette femme, en sentant sa langue aqueuse grossir, doubler de volume, et s’étendre en elle. Elle trembla, et gémit à nouveau, la sentant filer dans sa gorge. Une femme entreprenante... La démone aimait ça. Avec une Slime, les dimensions ne comptaient plus, dans la mesure où une Slime pouvait volontiers étendre et multiplier son corps, ce que cette dernière faisait sans hésitation.

Les deux femmes prolongeait ainsi leur baiser, et Samara trembla à nouveau, frémissant de plaisir, en sentant la langue de la Slime se multiplier dans sa bouche, comme si un bouquet de langues s’enfonçait en elle, tournoyant sur ses parois buccales internes. Une humaine normale aurait probablement eu un haut-le-cœur, mais Samara était une démone, et elle gémissait de bonheur en sentant ces langues multiples s’enfoncer bien loin en elle.

*Quel heureux choix ! J’aurais du penser à t’invoquer plus tôt, ma jolie..., pensait-elle, son regard merveilleux se plantant sur celui d’Esméralda, également fascinant. Savoures-tu cela autant que moi ? Oh oui, je n’en doute pas, je peux le sentir... Tu es toute excitée, ma belle succube, toute frétillante et désireuse. Quel spectacle fascinant... Tu vas t’occuper de moi bien comme il faut, mais rassure-toi, je vais te rendre la pareille. Toutes les deux, nous avons un appétit sexuel insatiable, après tout.*

Esméralda n’en resta pas là, commençant à prendre les devants, et les longues bottes de l’Archimage glissèrent de ses jambes, roulant sur le sol. Des espèces de tentacules aqueux vinrent ensuite s’enrouler gracieusement autour de ses jambes, les caressant, les pressant, les tirant et les frottant. Elle les sentit se glisser entre ses doigts de pied, la caressant, à la limite du plaisir et du chatouillement. Des gloussements étouffés firent remuer les lèvres de Samara, qui témoigna le plaisir qu’elle ressentait en fermant les yeux de bonheur. Les tentacules sur ses jambes remontaient tout le long de ses jambes, les recouvrant. Samara se laissait faire, soupira à nouveau, et commença alors à réagir. Rouvrant lentement les yeux, elle fit parler sa magie, tout en déplaçant ses mains.

Elle les posa sur l’extrémité de la robe d’Esméralda, et tira un coup sec dessus, la déchirant en deux. Sa belle robe moulante fut arrachée en deux, et reposa sur el sol, révélant tout le corps de la Slime, son délicieux corps lumineux et bleuâtre. Elle étit bien plus belle ainsi, et l’une des mains de Samara vint caresser l’un des seins de la femme, son pouce s’enfonçant dans son téton, jusqu’à ce que le bout disparaisse dans sa peau. Ses autres doigts glissaient sur son sein, et elle retira rapidement sa pouce, essayant vaguement de pincer ce téton, se contentant en réalité de l’aplatir entre ses doigts, puis de le laisser se reformer. Si Samara appuyait trop, elle s’enfonçait dans ce corps liquide et instable. Il fallait donc bien doser, et c’est ce qu’elle s’évertuait à faire, tout en étirant également sa langue.

Sa langue devint une longue langue de serpent, qu’elle enfonça dans la bouche de la femme, forçant pour traverser toute l’eau ambiante. C’était comme s’enfoncer dans un mur de plus en plus épais. Le corps était de plus en plus résistant, mais Samara réussit, avec sa langue fourchue, à atteindre la gorge de la femme, et glissa le long de son conduit, continuant ainsi leur baiser. Elle avait reposé une main sur les cheveux d’Esméralda, et sentait l’eau tout autour d’elle, se mélanger à sa sueur. C’était merveilleux, divin, même. L’Archimage était follement heureuse, et terriblement excitée. Sa queue frottait et frappait sur le sol, rythmant son plaisir.

*Ne pense pas que tu me domineras si facilement, petite succube, songeait à nouveau Samara, avec sa langue qui remuait dans les profondeurs de la gorge de la femme, mes arguments ne sont pas que physiques et magiques... Je suis aussi une très bonne petite pute...*

Cette séance se poursuivait, et il était de plus en plus difficile de déterminer qui, réellement, contrôlait leurs ébats. Les deux se défiaient, sexuellement parlant... Et c’était précisément ce que Samara recherchait. La démone était donc folle de joie, ce qui se ressentait dans les frissons et les tremblements parcourant son corps parfait et merveilleux.
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox