banniere
 
  Nouvelles:
Le Staff est toujours à la recherche de nouvelles recrues pour différents projets, comme la Gazette ou la promotion du forum !

Pour plus d'informations, c'est par ici !

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Chipp Argan, le guerrier maudit. (Valithé)  (Lu 616 fois)
Chipp Argan
-

Messages: 118



Voir le profil
Fiche
« le: Août 18, 2012, 10:04:37 »

Nom/Prénom/Surnom : Chipp Argan
Âge : 27 ans
Race : Demi-Ange
Orientation sexuelle : Hétérosexuel

Description physique :
Une silhouette presque fantomatique, athlétique néanmoins, cachée ou perdue au milieu des ombres. Fine et longiligne, réfugiée derrière une longue cape noire et rouge, enveloppant un corps vigoureux et costaud. Deux yeux rouges, rubis écarlate empreint d'une mélancolie abyssale, perçant à travers une chevelure grisâtre qui tombe devant un visage fermé et plutôt dur. Un regard qui pourrait sembler doux malgré la profondeur de la douleur que l'on peut y lire... Mais qui peut devenir menaçant à chaque instant. Des lèvres qui n'affichent en privé rien d'autre qu'un air neutre empli de réflexion, mais qui savent afficher en public un sourire aussi agréable et chaleureux que la voix charmante qui appartient à cet être singulier. Un voix qu'il module à son bon vouloir. Pouvant être menaçant comme amicale, joueuse comme sérieuse, moqueuse comme taquine...
Un corps habillé souvent très simplement. Vêtements discrets, légers... Un corps qui, une fois débarrassé de ses oripeaux, laisse entrevoir les séquelles d'une courte vie entièrement dévouée à la guerre, à l'errance, à la mort et aux combats. Des cicatrices à n'e plus finir, des plaies encore parfois ouvertes, symboles de la torture qu'il a subi lorsqu'il n'était encore qu'un enfant. Et pourtant, encore et toujours un charme de mauvais garçon dont il sait user pour parvenir à ses fins.

Il porte une épée courte au côté, seul signe de sa vie de guerrier et de mercenaire. Il possède également, dans le dos, une unique aile blanche et immaculée, dernier vestige de son héritage angélique qu'il vient de découvrir.

Caractère :
Un être mystérieux... Un être double, perdu et inconscient, acharné et déterminé. Un être noir, torturé, au passé disparu. Un être intelligent, réfléchi, qui agit pour une justice et une cause qui n'appartiennent qu'à lui-même. Une cause qu'il poursuivra jusqu'à la fin, jusqu'à son dernier souffle. Un être blessé, effrayé par le néant de sa naissance. Effrayé par l'ignorance de ses origines. L'ignorance de ce qu'il est. Un être qui se bat contre lui-même.
Ses ennemis ? À ses yeux, ils sont déjà morts.
Ses alliés ? Des gens de confiance qu'il respecte.
Ses amis ? Rares, mais qui le craignent autant qu'ils l'admirent, et pour qui il ferait tout.
Les autres ? Une curiosité.
Et les femmes ?... Il y en a eu une, mais il l'a perdu. Maintenant, les femmes ne sont pour lui que des distractions passagères, des compagnons de route, ou des faiblesses du coeur quand ce n'est pas le cas. Mais le souvenir de celle qu'il a aimé plus que sa vie le hante encore.
Un être qui n'a qu'un seul but : découvrir qui il est. Retrouver la trace de son passé disparu. Retrouver la trace de ses origines. Il a obtenu des réponses, récemment, mais pas assez pour espérer survivre. Il espère que ces découvertes lui permettront d'éradiquer la malédiction qui s'est emparé de son coeur et qui menace de le tuer à tout instant...
Un être maudit, parfois maladroit, malchanceux, qui se retrouve à cause du mal qui vit en son sein dans des situations souvent cocasses mais toujours douloureuses.
Un être lunatique. Tantôt si calme, et tantôt si colérique. Tantôt nostalgique, tantôt tourné vers le futur. Tantôt rassurant, tantôt effrayant. Tantôt lucide, tantôt rêveur...
Un être qui n'hésite pas à se mettre aux services des puissants, pour lui et pour les autres, mais un être qui n'a en réalité qu'un seul maître : lui-même.

Histoire :
Le cliquetis métallique d'un objet inconnu. Le cri d'un animal, un hurlement de douleur d'origine obscure...
Cet amas de rumeurs indistinctes le tirèrent de sa torpeur. Il ouvrit les yeux, la bouche pâteuse et le regard embué, embrumé. " Où suis-je ? " fut sa première pensée. La deuxième ne suivit pas. Il tomba dans l'inconscience, sa tête s'affaissant, sans s'apercevoir qu'il était attaché à deux crochets de fer rouillé, eux-même liés au plafond par deux grosses chaînes en acier. Sa vedette volée un instant par la lueur de souffrance au fond du regard du jeune enfant, alors qu'il perdait conscience, l'obscurité redevint maîtresse.
Et elle le resta pendant de longues heures.
Un toussotement retentit dans la cellule. Une goutte de sang suinta à la commissure de ses lèvres, perlant sur sa peau meurtrie. Elle tomba au sol, rompant le silence de plomb par le " ploc " sonore qu'elle fit en percutant le sol. Il redresse la cou, les yeux plissés, observant le noir sans comprendre. Deux mèches de ses cheveux gris tombèrent devant son visage, obstruant légèrement son regard. Il était en sueur. Il toussa de nouveau, la gorge arrachée par la poussière et la douleur. Et la même pensée traversa son esprit : " Où suis-je ? "... Cette fois, une seconde entra en ligne de compte, le plongeant dans un abîme d'incompréhension : " Qui suis-je ? ".

Enfin, il s'aperçut qu'il était attaché. Prisonnier ? Avec certitude. Ses pieds touchant à peine le sol, il tourna vers le plafond, fixant les attaches de fer. L'une d'entre elles, celle qui entravait son poignet gauche plus exactement, était défoncée et presque ouverte. Il ne pouvait plus réfléchir correctement, mais son instinct lui dicta l'attitude à suivre. Il tira de toutes ses forces sur son bras, apposant à la ferraille une poussée susceptible de la faire céder. Elle crissa. L'acier pénétra la chair, irritant la peau qui, rougissante, sembla se tordre. Et, après quelques secondes de souffrance, les larmes montant aux yeux du garçon, la chaîne céda. Son corps, victime du retour de force, fut projeté sur le sol. Son bras droit toujours attaché craqua, et son épaule se démit. La douleur le laissa de nouveau inconscient, et sa dépouille désarticulée, notamment sa tempe, frappa le sol avant de pendre misérablement au fer encore lié au plafond.

Je suis si fatigué...

Il était allongé sur le sol, sur le ventre. Les yeux dans le vague, l'épaule et la tempe douloureuses, le corps meurtri, et l'esprit peu clair. Il posa une main par terre, à plat, poussant pour essayer de se redresser. Sans succès. Il ne poussa qu'un cri, qui retentit dans la pièce alors que son épaule démise venait de craquer de nouveau. Se retournant en roulant sur le froid parterre de pierre, il réussit tant bien que mal à s'asseoir. Il toussa, crachant une gerbe de sang qui frappa le mur, dessinant une arabesque dans le noir.
Il se retourna, et se mit debout, titubant. La douleur était toujours atroce. Il faillit tourner de l'oeil, mais la peur l'en empêcha. Il ne comprenait pas. Ni ce qu'il faisait ici, ni la douleur, ni l'obscurité, ni la façon dont son poignet s'était libéré tout seul de la chaîne alors qu'il était inconscient. Mais son instinct lui cria une pensée. Une pensée qui lui permit de tenir éveillé.

Fuir. Fuir. Fuir. Fuir.

Il se mit à ramper, quelques secondes. Se dirigeant instinctivement, tel l'animal qu'il semblait être, vers la porte de ce qui ressemblait à une cellule. Il essayait de se remettre debout, de se redresser au moins. Il y parvint, cette fois, après un effort considérable. Il tituba, se tenant au mur. Il avançait, petit à petit, tentant de reprendre ses esprits, et de se repérer dans l'obscurité. Ses yeux semblaient flotter dans le vague, ne pas se rendre compte de sa situation. Mais il avançait, inlassablement, guidé par la volonté latente qui lui faisait se sentir en danger. Et il l'était, indéniablement. Ne sachant ni pourquoi, ni comment, il pouvait malgré tout ressentir au plus profond la douleur que son corps avait subi. Et s'il avait le malheur de tâter la peau blanche de son torse nu, c'est une main ensanglantée qu'il en retirerait ensuite. Et son épaule, formant toujours un angle étrange, lui arrachait gémissements et douleur, lancinante, vive, soutenue. Etait-ce une attitude réfléchie qui lui dicta son prochain mouvement, ou un simple instinct de conservation ? Toujours est-il qu'il s'appuya contre le mur, posant son front contre la pierre froide. Il laissa échapper un cri, et recula violemment son bras, avant de le rabattre sur la roche, frappant son épaule le plus fort possible pour la remettre en place.

Un hurlement résonna dans la pièce vide. Le bruit se répercuta jusqu'au couloir obscur, tandis qu'il fermait des yeux embués, tentant à nouveau de guider l'os à sa place initiale. Et ce fut un nouveau déchirement qui s'opéra en lui, au moment où un craquement sonore s'éleva en même temps qu'un nouveau hurlement. Opération réussie. Au prix des larmes et de la souffrance. Il se laissa tomber assis, dos au mur. La respiration rapide et sifflante, le souffle presque court. Il releva la tête, essayant d'ouvrir les paupières, sans grand succès. Il ne put que plisser les yeux pour voir le noire qui l'entourait. Et la même pensée l'assaillit de nouveau : fuir. Son corps n'était plus en état, mais son esprit se concentrait sur cette simple portée, au demeurant un espoir de sentir cette peur, cette panique, et ce mal disparaître. La victoire de l'âme sur le physique, voilà comment l'on aurait pu baptiser ce qui se produisit à ce moment-là. Il réussit à se redresser, puis à se relever. Toujours contre le mur, s'en servant comme d'un appui pour ne pas trébucher de nouveau, il s'avançait, lentement mais inexorablement, vers la porte qui signifiait son salut. Elle ne donnait que sur une obscurité plus grande encore, mais l'espoir était toujours là. L'espoir qu'il y ait la lumière, au bout du couloir. L'espoir que tout ceci ne soit qu'un mauvais rêve. Mais il n'y croyait pas. Il ne pouvait plus croire, de toute façon, pouvant à peine penser...
Un cri perça le silence, plus loin devant. Il sursauta, et la douleur se répandit en son être comme le feu dans la prairie. Il tâtonna dans le noir, à la recherche de la poignée qui mènerait vers un au-delà salvateur...

Et lorsque le battant de bois pivota, malgré la souffrance, malgré la douleur, malgré le sang et les larmes, un sourire éclairait son visage. Et il se mit à courir, mû par une force surnaturelle...

Quelques jours plus tard, il était loin. Si loin, qu'il avait laissé sa mémoire derrière lui. Si loin, qu'il avait laissé son passé dans cette cellule...
____

Les choses ont tellement changé, récemment. Le royaume a évolué, le monde s'est assombri, la guerre est à nos portes... J'ai observé de loin ces événements, sans y prendre part. Autre chose à penser, autre chose à découvrir.

Je ne suis plus le jeune homme inconscient que j'étais. Plus autant, tout du moins, même si j'aime rester léger et ne prendre au sérieux que le strict nécessaire. J'ai vécu, ne serait-ce qu'un peu. Je sais à présent ce que je suis, ce qui n'était pas le cas il y a quelques années. Il reste des questions, mais... Une rencontre que je n'attendais plus. Mon père. Cet homme, que je croyais mort et que j'ai pourtant croisé il y a quelques semaines, qui m'a offert les réponses à certaines de mes questions.

Cet homme, qui m'a appris que je n'étais pas humain, pas entièrement. Qui m'a appris qui était ma mère. Séphira. Une Ange Ce qui fait de moi un hybride, j'imagine, et cette aile cachée dans mon dos me conforte dans cette opinion. Il m'a appris l'existence d'une prophétie, émise par les démons, qui me concerne et me condamne. Il espère, je crois, qu'en m'en parlant la roue du destin sera enrayée. Mais je n'en suis pas sûr. Nous verrons en temps et en heure. Tout ce que je sais, c'est que ma malchance vient de cette malédiction. Certains diraient maladresse, et ils auraient sûrement raison aussi, mais ce n'est pas entièrement de ma faute. Mon père  m'a livré les mots exacts de la prophétie, mais je ne vous les répéterai pas. Elle annonce de trop grands bouleversements, et ce ne sont que des mots, après tout.

Néanmoins, j'ai pris une décision irrévocable. Il est temps que je cesse de errer. Je veux me rendre utile, pour le bien commun. La découverte de mon passé, la réponse aux questions que la rencontre avec mon père a posé, je n'en veux pas comme seul but. Tout arrivera en temps voulu, et j'en ai assez de vivre comme un mendiant.

Je vais me rendre à la Capitale, aux premières lueurs de l'aube, et offrir mes services à notre Reine. Il est temps que je cesse de errer...
____

Ca fait plusieurs mois que je travaille pour la Reine. Il est bon de varier ces activités, mais la guerre menace de plus en plus le monde. Les choses ne vont pas bien... Et ce n'est plus mon problème. Quelque chose est arrivé.
J'ai revu mon père. Il m'a retrouvé, et il était en compagnie d'anciens compagnons d'armes de l'époque où ils parcouraient les routes à la recherche d'aventures. Et cette fois, ils n'avaient qu'un seul but : me tuer. Parce qu'il espérait que ma mort condamnerait la prophétie, et l'empêche de s'accomplir. Ils avaient peut-être raison, mais... Je ne suis pas prêt à abandonner ma vie.

J'ai fui, j'ai quitté la Reine, et j'ai recommencé à errer. Il est temps que je me concentre à nouveau sur mon passé, pour appréhender le futur et survivre. Je suis prêt à tout pour ça...
____

J'ouvre les yeux. L'éclat de lumière m'a aveuglé au moment où mon père allait abattre sa lame sur mon crâne. Et je regarde autour de moi. Je suis au sommet d'une falaise. Où suis-je ? Je contemple le paysage en contrebas, et le monde que j'observe m'est inconnu. Il fait nuit. Étrange. Pourtant, lors de mon combat avec mon paternel, je venais de me lever. Je fronce les sourcils, et, pris d'un doute, je lève les yeux au ciel. Une seule lune. Mon dieu... Je ne suis pas dans mon monde. Où suis-je ? OÙ SUIS-JE ?!


Particularités magiques :
Puissance magique qui le possède plus qu'il ne la maîtrise, le Tenebrae est une énergie mystique qui parcourt les veines du jeune homme maudit. Bénéficiaire de ce don à cause de la malédiction qui le lit à une étrange prophétie démoniaque, il n'a découvert son existence que récemment et rechigne encore à l'utiliser, de peur que l'entité qui vit en lui ne prenne un ascendant sur son esprit s'il use de sa magie trop souvent. Et il ne veut pas se laisser posséder par ce mal qui vit dans son corps.
Il ne l'a utilisé qu'une seule fois pour le moment, sous la forme d'un rai de lumière noire nimbé d'une lueur orangée, tranchante et rapide. Mais il pense pouvoir modeler cette énergie pour en changer la forme, sachant pertinemment que plus l'ampleur de la magie qu'il déploie sera élevé, plus la fatigue qui en résultera risquerait de l'affaiblir.
Cette énergie démoniaque lu octroie également une malchance surhumaine, qui finit bien souvent par le blesser au terme de situations cocasses mais dangereuses. Elle lui octroie également un pouvoir de régénération qui soigne ses blessures au terme des combats, et indépendamment de sa volonté. Ainsi, ses blessures guériront même s'il est inconscient. Mais trancher lui la tête, et il mourra malgré tout.

 Autres : Doublette o/
 Moyen de faire connaitre : Aucun ! Malheureusement. =/
« Dernière édition: Août 19, 2012, 12:16:28 par Miya Diablo » Journalisée
Darthestar
Créature
-

Messages: 3053



Voir le profil WWW
Fiche
Description
Darthestar est un être d'un bon mètre 95, et il s'agit surement de l'exemple typique de l'homme torturé par sa nature.

Devenu vampire par le biais d'une bien compliquée histoire, il essayes tant bien que mal de dominer son instincts, mais son combat avec lui même le rend parfois instable et maladroit.

Homme contemplatif, il est avant tout un voyageur et n'use de sa puissance que dans les cas les plus extrêmes, y préférant une certaine forme de sagesse.
« Répondre #1 le: Août 18, 2012, 10:10:34 »

Bienvenu parmi nous l'angelot !
Journalisée


Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Administrateur
-
*****
Messages: 7761



Voir le profil
Fiche
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #2 le: Août 18, 2012, 11:04:40 »

(Re)-bienvenue ^^

*Vient de lire*

J'ai bien aimé =)

*N'a pas grand-chose d'autre à dire x)*
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.

Complément de script : La Saga De La Tour Sombre
Chipp Argan
-

Messages: 118



Voir le profil
Fiche
« Répondre #3 le: Août 18, 2012, 11:05:14 »

Merci Darth' :p

Et merci ma Princesse. =p
Journalisée
Marie Raven
Buveuse de thé et Espionne en chef !
Créature
-

Messages: 1679



Voir le profil
Fiche
« Répondre #4 le: Août 19, 2012, 12:05:54 »

Bienvenue jeune homme !
Journalisée





DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Miya Diablo
Dieu
-

Messages: 5372


Incarnation de l'immortalité d'un Dieu disparu...


Voir le profil
Fiche
« Répondre #5 le: Août 19, 2012, 12:16:19 »

Alors, la fiche est très bien. Cependant (Haaannnn, vilaine Mama... :p ) je regrette que tu parles d'une femme dans le caractère de ton perso, mais pas dans l'histoire. Mais mamie chipotte, et mamie va pas faire sa vieille chieuse, alors, considère toi comme validé ^^ Bon jeu !
Journalisée
Chipp Argan
-

Messages: 118



Voir le profil
Fiche
« Répondre #6 le: Août 19, 2012, 12:17:48 »

Merci Marie ! =)

Merci Mama Miya ! L'histoire de cette femme viendra dans les RPs. C'est pas un point important de l'histoire de toute façon, mais il fallait bien le noter quelque part tout de même. ^^
Journalisée
Gabriel Valmy
E.S.P.er
-

Messages: 1551



Voir le profil WWW
Fiche
« Répondre #7 le: Août 19, 2012, 12:23:38 »

welcome again ^^
Journalisée

Kyle Macross
Bogoss en Collants
Valinichonneur
-
*
Messages: 7722



Voir le profil
Fiche
Description
◄ Sentinel Prime ►
(En plus d'avoir des plus grosses couilles que ton père, il porte mieux les collants que ta mère.)
« Répondre #8 le: Août 19, 2012, 11:52:08 »

Superrebienv'nue ♪

Chipp Zanuff... Que de souvenirs ^^
Journalisée

Chipp Argan
-

Messages: 118



Voir le profil
Fiche
« Répondre #9 le: Août 19, 2012, 11:53:20 »

Héhé, merci SP ! Oui, que de souvenirs. Tire la langue Bon, c'est pas le vrai Chipp, juste l'avatar, mais quand même. °°

Merci Gab' ^^
Journalisée

Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox