banniere
 
 
Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Bien étrange rencontre [PV Darth]  (Lu 384 fois)
Athénaïs
Humain(e)
-

Messages: 11



Voir le profil
FicheChalant
« le: Août 13, 2012, 07:18:31 »

Je flânais dans les rues de la ville, sans vraiment savoir où j'allais. A vrai dire, ce n'était pas vraiment ma préoccupation première. Comme toute étudiante qui se respecte, du moins, selon moi, je pensais à mes études, notamment aux examens, qui n'allaient pas tarder. Et cela me stressait bien plus que je ne voulais bien l'admettre. J'avais toujours été une bonne élèves, pour ne pas dire excellente tant j'amais ce que je faisais. Et ce n'était pas le moment de baisser les bras. Mes notes avaient légèrement baisser ces derniers temps, sans que je ne sache réellement pourquoi... La fatigue sans doute... Mais il fallait tout de même que je me reprenne.

Je regardais autour de moi. Instinctivement, j'avais repris le chemin de mon domicile. Je souris. La nature était décidéément bien faite. J'aurais pu me perdre, et ce même si je connaissais bien la ville, et j'aurais pu me retrouver dans de beaux draps ! Quelle idée j'avais, moi aussi de rêvasser ! Mais bon, j'étais hors de danger... Du moins, c'était ce que je pensais.

Sortant d'un coin sombre, non loin de mon appartement, un homme grand, efflanqué, pâle comme un linge, me plaqua contre le mur, à une dizaine de mètres de mon appartement, un sourire narquois et intéressé aux lèvres.

"Humm, une petite gosses de riches à détrousser, j'adore ça... Et c'est qu'elle est bien faite en plus de cela !... Je devrais certainement en profiter."

Terrifiée... J'étais paralysée contre ce mur en parpin sans rien pouvoir faire pour pouvoir m'enfuir. Puis, je me raidis, le poussant de toute mes forces, vainement malheureusement, et poussais un cri strident, furtif hélas, vu qu'il plaça sa main devant ma bouche. Je fermais les yeux et laissais les larmes glisser le long de mes joues, espérant que quelqu'un entendrait mes sanglots, qui n'était pas très fort, au vu de l'étouffement que je subissais.
« Dernière édition: Août 13, 2012, 07:35:14 par Athénaïs » Journalisée
Darthestar
Modérateur
-
*****
Messages: 2990



Voir le profil WWW
FicheChalant
Description
Darthestar est un être d'un bon mètre 95, et il s'agit surement de l'exemple typique de l'homme torturé par sa nature.

Devenu vampire par le biais d'une bien compliquée histoire, il essayes tant bien que mal de dominer son instincts, mais son combat avec lui même le rend parfois instable et maladroit.

Homme contemplatif, il est avant tout un voyageur et n'use de sa puissance que dans les cas les plus extrêmes, y préférant une certaine forme de sagesse.
« Répondre #1 le: Août 14, 2012, 05:12:37 »

Il était tard. Assez tard en tout cas pour que Darthestar sorte à la faveur de la nuit. Il avait pour crédo de ne pas attirer l'attention alors que les cas de femmes se plaignant de morsure augmentait drastiquement. Il n'était pas un vampire, et il ne pouvait point charmer les demoiselles pour qu'elle ne disent rien, ni les leurs faire oublier ce petit passage traumatisant de leurs vies, ni encore les tuer en leur absorbant trop de sang. Ah le sang ... Il ne pouvait pas blairer ce coup étrange dans sa bouche au départ, puis il avait découvert que c'était une drogue, une véritable, une puissante, une incroyable drogue pour lui, toujours plus douce dans sa bouches, toujours plus sucré à ses papilles, toujours plus plaisante à boire ! Lorsqu'il sortait cette soif n'était pas énorme, mais c'était seulement pour l'instant. Si les choses venaient à dégénérer, et elles dégénéreront,  il savait que de se maintenir hors de cette soif omniprésente deviendra dur pour lui... Mais que cela n'en tienne il aura évolué d'ici là !

Le siphon était très faible ce soir, il ne sentait quasiment personne autour de lui, que c'était triste il ne trouvera pas grand monde ce soir, et surement moins de charmante demoiselle qui saurons avoir le goût léger et doux d'un millésime renommé. De toute manière il avait toujours trouvé une ou deux courageuse (ou sotte) jeune femme qui osait traversée le soir les sombres rues du quartier de la toussaint pour éviter un détour fastidieux, ou pour se libérer d'un poursuiveur inquiétant. Notons que ces hommes sont souvent des rabatteurs et qu'à la fin la femme ne fais que ce que l'on attend d'elle. D'où l'autre passe-temps du soir du vampiroïde, remettre au pas ces vilains garnements qui n'en font que bien trop à leurs têtes selon les standards du voyageur voleur.

Attrapant sur son chemin la clé qu'il laisse traditionnellement dans sa poche pour se souvenir du nom de la rue où il crèche, et accessoirement la rue où il arrive à piégé le plus grand nombre de jolie jeune femme pour pouvoir se repaître durant ses longues journées au frais, il part gaiement dans les petites ruelles mal famées afin de rejoindre les deux sources le plus proches de lui. Il espère jute qu'il va pas tomber sur deux mecs louches et incapable de remarquer leurs faiblesses sinon la soirée allait bien mal commencée. Enfin ça lui permettrait de voir si il créé autant la trouille mais ce genre de petit jeu le lassait de plus en plus, seule la petite chasse à la jolie femme comptait.

Enfin il n'était pas vraiment très loin de ses deux cibles et les rejoindre fut particulièrement simple, deux grandes rues et trois petites furent suffisantes pour découvrir les abords du quartier de la toussaint, et au loin, quasiment sortie (ou rentrée, pauvre d'elle) une jeune femme qui était en train de se faire gentiment racketter par un abruti finit. La chose allant assez loin car les quelques mots qui atteignirent le vampiroïde laissait croire que la jeune femme allait aussi découvrir les joies du viol en pleine rue. Il y avait juste un bémol dans le plan de cet homme aux basses moeurs, il n'avait sûrement pas prévu qu'un autre bonhomme souhaitait faire un bon repas, et que cet homme ne supportait pas certaines violences.

M'approchant à grand pas, faisant bien entendre mon arrivé, je regarde le bandit pitoyable et me plante dans la rue à 5 mètres de lui. Oh là là rien qu'à sa face il semblait bête comme ses pieds... Il était dure de se dire qu'il avait rencontré un vrai virtuose de la rapine pour ensuite descendre à un tel manque de qualité. Enfin, faire la fine bouche n'était pas dans son genre et il avait à économiser sa salive pour la soirée qui allait suivre, aussi abrégea-t'il sa petite bravade:

- Bon gamin tu vas laisser la petiote tranquille et la relâcher maintenant ! J'ai pas envie de te faire du mal et je doute qu'elle ai envie que tu lui en fasse, donc tu va obéir illico et me foutre le camp !

Pour l'instant il est encore sous une forme acceptable et pas trop apeurant si on considère qu'un homme en manteau noir avec un large chapeau lui couvrant les yeux et qui se déplace dans le quartier de la toussaint comme si ce n'était rien, est quelqu'un de normal et de confiance. En tout cas la jeune fille aura sûrement pas la capacité de voir ça après son petit sauvetage et sera sûrement assez naïve pour lui laisser le temps de mordre sa jugulaire et d'y récolter le doux nectar qui le fera tenir quelques nouvelles journées sans problèmes...

Mais ça c'est dans l'optique où il n'y a pas de pépins...
Journalisée



Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox