banniere
 
  Nouvelles:
Pour la promotion du forum, pensez à voter régulièrement pour nous si vous avez un peu de temps.
Merci ! ♥





Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Le début d'une nouvelle vie... [PV S.E.R.F.]  (Lu 883 fois)
Kaede Azumari
Créature
-

Messages: 81


Sexoïde nympho


Voir le profil
Fiche
« le: Juillet 22, 2012, 02:19:58 »

Il était tard... Peu de scientifiques étaient encore présentes dans les labos et le peu qui restaient se préparaient à partir. Pourtant, l'une d'entre elles était encore en plein travail. Kaede était en effet occupée à vérifier que sa machine était parfaitement prête à fonctionner, peut-être pour la dernière fois. La jeune scientifique vérifiait les connexions avec son futur corps mécanique, vérifiant du même coup que ce dernier était parfaitement opérationnel. Elle ne le dirait jamais assez, mais tout devait être absolument parfait, pour éviter tout risque de surchauffe et à terme, d'explosion.

Ça y est... Le grand moment était enfin arrivé... La jeune femme s'installa sur le lit et mit le casque neurologique, avant d'enclencher son invention et fermer les yeux pour la dernière fois, écoutant son cœur battre et se concentrant sur sa lente et profonde respiration, qu'elle entendrait peut-être pour la dernière fois. Dans le meilleur des cas, le transfert de son esprit réussirait à la perfection et elle deviendrait une Gynoïde. En cas d'échec, la machine serait détruite et se déconnecterait automatiquement pour éviter de les détruire, elle et son futur corps. Au bout de longues minutes, elle se sentit partir dans les ténèbres...

La première chose qu'elle constata en reprenant conscience, ce fut l'absence totale de respiration. Elle n'avait pas le reflex d'inspirer de l'air et ne parvenait de toute manière pas à le faire, malgré le manque d'obstacle sur sa bouche. Ensuite, ce fut l'absence de battement de cœur... Etait-elle morte ? Y avait-il donc une vie après la mort, comme le prétendaient ces fanatiques de religieux ? Voilà bien une découverte intéressante, bien qu'impossible à démontrer étant morte... Mais ce fut en sentant quelque chose de solide sous elle qu'elle fut, au contraire, certaine d'être encore en vie. Elle ouvrit alors les yeux et vit le plafond de son labo... Et se fut seulement en réussissant à tourner la tête vers la gauche, qu'elle vit son corps allongé et sans vie. Encore dans le brouillard, elle cru en premier lieu à un miroir défectueux. En effet, le corps sous ses yeux ne tournait pas la tête... et ne la fixait pas. Ce fut seulement en voulant frotter ses yeux, qu'elle réalisa que son expérience avait réussie. En effet, une armure bleue recouvrait entièrement celui-ci, comme sur le corps de sa Gynoïde... Son corps...

Malgré son euphorie et les nouvelles perspectives d'existence qui s'ouvraient désormais à elle, il lui fallut un peu de temps pour vérifier l'état de fonctionnement du corps mécanique et les connexions, l'état de son armement et, surtout, que sa combinaison pouvait bien se rétracter à souhait,  montrant ainsi une "peau" planche et glabre, une poitrine généreuse et une vulve pulpeuse. Elle testa ainsi son vagin artificiel, plus vrai que nature, pour savoir s'il pouvait mouiller correctement, lorsque la porte s'ouvrit... K-Azu était alors avec deux doigts dans sa fente, les jambes bien écartées, face à la porte...
Journalisée

S.E.R.F - 23
Legion
-

Messages: 752


Lolicon-ô-mètre


Voir le profil
Fiche
« Répondre #1 le: Août 09, 2012, 09:27:00 »

Dans les profondeurs de Tekhos, il existe une pièce dénuer de toute source de lumière, si ce n'est que des quelques écrans holographiques géants qui dégageaient une très faible lueur bleuâtre sur la surface impeccablement blanche des murs et du plancher. Normalement, ce laboratoire, si on peut lui donner ce qualificatif dès le premier coup d’œil, serait excessivement désagréable, voir inutilisable pour votre scientifique classique. Du moins, son propriétaire n'était pas exactement ce l'on pourrait qualifier de ''normal''. Ce trou sombre était la forteresse privée de la scientifique en chef de la division militaire de Tekhos, la terranide Kokonoe Mercury.

Comme à son habitude, la chatte était assise devant son écran en sirotant une tasse de café frais, fixant plusieurs chiffres qui défilaient à une vitesse beaucoup trop grande pour que quelqu'un puisse lire, et encore moins déchiffré ce qu'ils voulaient dire. Pourtant il s'agissait d'une tâche de routine pour elle. Yep, elle était géniale! Enfin... C'est ce qu'elle aimait se dire. Mais en vérité, ces chiffres ne voulaient pas dire grand-chose, il s'agissait simplement du code du programme de son système informatique qui vérifiait son intégralité avant sa fermeture, question de voir si tous les documents importants n'avaient pas bougé avant de faire un shutdown général pour profiter d'un sommeil bien mérité. Tout allait bien jusqu'à ce qu'une anomalie ose montrer sa grosse tête. Une ligne entière de code avait disparu. La scientifique poussa un long soupir et appuya sur quelques touches de son clavier pour afficher la source: un dossier d'un projet qui consistait à transplanter la conscience d'une personne dans le corps d'un androïde, des recherches auquel elle consacrait énormément de son temps depuis quelques mois pour sa division militaire personnelle.

...Eh Crow, c'est toi qui a touché à mon projet?

Vous ne l’aviez pas amené à la division médicale il y a quelque temps pour consulter leurs scientifiques? Il me semble que vous n'aviez pas touché à ces dossiers depuis ce temps. Et il me semble que vous n'avez pas dormi... C'était il y a quand même deux semaines, vous devriez faire ces tests plus souvent.

Et perdre du temps à dormir? Ouais c'est ça, arrête de dire des conneries tas de ferraille... Mais ouais, j'étais pourtant certain d'avoir ramener ces dossiers, pourquoi ils sont plus là? J'aurais certainement pas effacé un truc pareil!

Un vol de dossier peut-être?

Kokonoe serra les dents en entendant l'hypothèse de son androïde. Loin d'être improbable comme possibilité et c'était bien ce qui la dérangeait le plus.

Envoie Nu et Lambda faire une recherche du bâtiment scientifique. Je veux qu'elles fouillent toutes les archives informatiques et sur papier. Rien à foutre que ça prenne la nuit, rien à foutre qu'il reste des scientifiques, je VEUX ravoir ces documents!

Vous devriez quand même aller dormir.

Va te faire foutre ducon, je ferme pas l’œil tant qu'on me ramène pas mes trucs.

___

À peine quelques minutes après que l'ordre ait été donné, deux portails d'énergie s'étaient former à l'intérieur du complexe scientifique, craquant et projetant des filaments d'énergie aux alentours durant quelques secondes, laissant derrière les deux androïdes du S.E.R.F.

Transfert spatial compléter. TX-0001 Lambda en ligne. En attente d'instructions... En attente... En attente... En attente... Téléchargement des directives terminer.

L'androïde qui venait de prendre la parole se rapprochait beaucoup plus de la machine que de l'humain. Son oeil rougeâtre fixait les alentours, tandis que sa partenaire poussa un long soupir.

Ugh... C'est pire qu'une connexion internet téléphonique... Quand est-ce qu'on lui donne la même modification qu'on m'a faite?

Probablement jamais. Maintenant arrête de chialer et met toi au travail. Vous n’avez pas de renfort si les choses tournent mal alors restées ensemble.

Oki doki loki!

Les représailles n'étaient pas vraiment au menu, il s'agissait quand même de deux agentes reconnue, armée jusqu'aux dents dans un bâtiment scientifique gouvernemental. Mais la chatte ne prenait jamais de chance... Même si elle passait pour une paranoïaque.

La fouille du bâtiment s'était passée plutôt tranquillement, les radars ne montraient aucun signe de vie actif dans le bâtiment. Par contre... Nu finit par détecter une anomalie dans les étages plus hauts, une espèce de fluctuation électromagnétique semblable à celle des androïdes. Eh bien ce fut rapide comme recherche! Aucune autre machine que celles de Kokonoe ne pouvait donner ce genre de signal et la scientifique avait été très claire quant au fait qu'il s'agissait d'une mission solo.

Lentement, le duo avait grimpé les escaliers menant aux étages supérieurs, jusqu'à arriver devant une porte fermée. Derrière se trouvait la mystérieuse source d'énergie et il n'y avait aucune façon de savoir quel genre d'adversaire elles allaient se retrouver contre. Prenant une grande respiration, Nu tourna rapidement la poignée pour ouvrir violemment la porte, pointant ses lames en compagnie de Lambda dans la direction de la voleuse, prêtes toutes les deux à transpercer ce qui se trouvait dans la pièce.

Mais... Ouais nan elles ne s'attendaient pas vraiment à retrouver ce qui se présentait devant elles... L'androïde que Nu avait détecté en entrant était assez jolie. Cheveux d'une couleur assez unique, un corps bien proportionné, une poitrine plus que développée et ne nous le cachons pas, une petite chatte nue qui donnait l'eau à la bouche. N'empêche, c'était quoi l'idée de se masturber en plein air comme ça? Les joues rouge, Nu gigota la tête pour chasser ces idées de sa tête, prenant un air un peu plus professionnel.

Euh... Kokonoe tu voit ce que je vois? Je fais quoi avec elle...? Elle a pas vraiment l'air d'être dangereuse.

Resté là pour le moment, je veux qu'on retrouve celle qui l'a créé. Elle a l'air inoffensive, mais baisse pas ta garde pour autant. En attendant, fais-lui la conversation ou j'sais pas. Improvise.

Oki... Doki?

Qu'est-ce qu'elle peut bien dire à une femme à moitié nue? À part lui demander si elle peut la rejoindre. Pendant que Lambda cherchait dans les alentours de la pièce, Nu prit place à côté de la gynoïde, se grattant le menton avec embarra.

Euhm... Mon nom c'est Nu... Je suis une machine, comme toi. J'imagine qu'on peut dire que je suis ta ''sœur'' comme on vient des plans de la même personne... Donc... La première idée qui t'est venue en tête en te réveillant c'est de te masturber? Je dois avouer que j'ai jamais vu ça.

Ouais bon c'était difficile à retenir comme question! N'importe qui aurait la même après tout.
Journalisée



« Le jus d'Homme, la nouvelle boisson énergisante, par SERF. Goûtez-y, et vous serez accroc.  Attention, l'abus de jus d'Homme peut provoquer des fécondations. » - Lionne
Kaede Azumari
Créature
-

Messages: 81


Sexoïde nympho


Voir le profil
Fiche
« Répondre #2 le: Août 11, 2012, 02:31:17 »

K-Azu était donc occupée à tester la lubrification de son vagin artificiel, lorsque la porte s'ouvrit pour laisser passer deux personnes armées et prêtes à se battre... Trop surprise par l'évènement, elle resta dans sa position, ses doigts toujours enfoncés en elle. Mais après observation, les deux intruses s'avérèrent être en réalité deux des androïdes des S.E.R.F. et plus précisément Lambda et Nu, soit les deux premiers modèles.

Tandis que la première partait déjà fouiller le laboratoire pour X raison, la seconde tenta de virer le rouge de ses joues, l'air très gênée.

- Euh... Kokonoe tu voit ce que je vois? Je fais quoi avec elle...? Elle a pas vraiment l'air d'être dangereuse... ... ... Oki... Doki?

Elle fini néanmoins par venir s'assoir en face de la scientifique mécanique, se grattant le menton, cherchant sans doute quelque chose à dire...

- Euhm... Mon nom c'est Nu... Je suis une machine, comme toi. J'imagine qu'on peut dire que je suis ta ''sœur'' comme on vient des plans de la même personne... Donc... La première idée qui t'est venue en tête en te réveillant c'est de te masturber? Je dois avouer que j'ai jamais vu ça.

- En fait,
répliqua t-elle avec un léger sourire, je vérifiais le calibrage d'humidification de mon vagin artificiel, afin de voir si il avait été conçu sans anomalies... Mais tout à l'air de fonctionner normalement... Moi, je me nomme K-Azu. Tu es donc une des S.E.R.F. n'est-ce pas ?

Elle savait pertinemment que sa collègue Kokonoe pouvait voir et entendre à travers ses droïdes, aussi voulait-elle lui laisser la surprise aussi longtemps que possible. K-Azu prit le morceau d'armure bleu à coté d'elle et le posa sur son intimité en prononçant le code de sécurité, ce qui eu pour effet de remettre en place la membrane bleu claire par-dessus la silicone, la rhabillant un peu plus.

- Je suis programmée pour trois fonctions. La fonction principale est de servir d'encyclopédie sur Terra et contenir un maximum d'information sur de très nombreux thèmes, que ce soit la population des régions, l'histoire ou encore les analyses géologiques par exemple. Ma fonction auxiliaire est du domaine militaire. Même si je ne dispose que de lames plasma pour le corps à corps, je dispose également de vision infrarouge, thermique et radioscopique. J'embarque également un module de camouflage optique et un Jet Pack. Enfin, ma dernière fonction est d'ordre sexuelle. Ma couche extérieure est faite à base de silicone extrêmement réaliste sur 5cm d'épaisseur et mes orifices sont étudiés pour ressembler le plus possible aux modèles organiques. Je possède un réservoir interne pouvant reconvertir les semences en mouille, afin d'améliorer les lubrifications.

Elle fit une brève pause après en avoir fini avec la check liste. Après tout, tous droïdes en fait toujours une en se retrouvant face à une autre machine pour la première fois, lorsqu'elles sont de la même faction.

- Je suis basée sur le modèle de Luna des S.E.R.F. – même si mon noyau d'énergie est interne – mais du reste, je suis quasi intégralement conçue par ma créatrice, Kaede Azumari, qui travail sur moi depuis environ trois ans maintenant. Les documents de Luna se trouvent sur le bureau là bas, dit-elle en montrant le dit bureau. Ma créatrice souhaitait les rendre après s'en être servit.

[HRP: Alors ça fait quelques mois seulement que tu y travail ? Donc ça ne peut pas être Kaede qui te les a volés, vue que sa première transplantation organique/mécanique remonte à trois ans, avec une sourie blanche (comme indiqué sur ma fiche Tire la langue)]
Journalisée

S.E.R.F - 23
Legion
-

Messages: 752


Lolicon-ô-mètre


Voir le profil
Fiche
« Répondre #3 le: Septembre 11, 2013, 09:50:13 »

Tester la lubrification... Est-ce qu'elle avait fait la même chose à son réveil? Les souvenirs de sa création étaient plutôt vagues comme elle avait reçu plusieurs modifications, sa mémoire interne avait été modifiée à de nombreuses reprises et cela rendait ses systèmes mémoriels plutôt défaillants. Mais connaissant Kokonoe, il ne serait vraiment pas surprenant que sa première ''mission'' fût d'ordre sexuel, comme tous les autres S.E.R.F. Quoi qu'il en soit, cet androïde était étrange en un sens, elle ne ressemblait en rien aux machines qu'elle a rencontrées durant son existence et Dieu sait que ce n'est pas peu dire dans une ville comme Tekhos. Non seulement ça, mais elle parlait comme si elle venait tout juste d'être activée et pourtant, elle connaissait son unité.

Oui c'est exact... S.E.R.F – 02 Murakumo; V-Nu si on veut faire compliqué. Oh mais tu peux m'appeler Nu comme je t'ai dit plus tôt! Je t'ai pas encore présenté ma collègue, S.E.R.F – 01 Mucro Algesco; Lambda, tu peux simplement l'appeler Lambda. Personne nous appels par notre nom complet, c'est compliqué et plutôt affreux.

J'ai chercher longtemps pour ces noms 'spèce de poufiasse.

Je sais Maîtresse, mais Nu l'aime pas quand même.

Pendant que Nu et la curieuse création faisaient la conversation, Lambda foutait un peu le bordel, tassant des meubles, faisant tomber plusieurs instruments sur le plancher. Elle était l'incarnation même de la discrétion et de la grâce. Pas grave, c'est pas comme si Kokonoe allait devoir payer pour les dommages de toute façon.

L'attention de la scientifique fut piquée alors que K-Azu discutait avec Nu. Elle avait été basée sur Luna et Serra? Comment c'était possible? Sa créatrice avait eu ses plans sans qu'elle le remarque? Apparemment oui, puisque Lamda confirma que les documents qu'on lui avait montrés étaient bel et bien le design des jumelles. Alors elle venait chercher un document perdu, seulement pour tomber sur la création d'une personne qui lui avait pris un AUTRE document. Le hasard fait bien des choses... Surtout que bien qu'elle ne s'en doutait pas, mais l'androïde devant elle était le fruit du même projet que celui qu'on lui avait voler, mais commencer et terminer par une autre personne bien avant que l'idée du transfert de vie d'un corps à une machine lui traverse l'esprit. Merveilleux n'est-ce pas?

Nu était tout aussi surprise que sa maîtresse. L'androïde était très différent même si elle prétendait être largement inspirée de sa sœur! Son apparence, ses lectures d'énergie et même le noyau étaient tous très différents. Au moins on ne pouvait pas accuser sa créatrice de plagiat, c'était tout de même une œuvre d'art qu'elle venait de créer.

Ooooh ça veux dire que tu es comme... La petite soeur de Serra et Luna! Tu voudrais peut-être les rencontrer? Si Nu demande à sa Maîtresse, je suis certaine qu'elle peut nous les envoyer! Enfin, si t'en as envie. Désolée, Nu est toujours excitée quand elle rencontre d'autres androïdes comme elle. Mais elles sont gentilles! Et elles font souvent les mêmes choses que tu étais en train de faire, tu devrais les aimer. Oh mais j'y pense... Elle est où ta créatrice?

À vrai dire, Kokonoe n'avait rien contre l'idée d'envoyer ses deux psychique. Après tout, peut-être qu'elle pourrait en connaître davantage sur elle et sa créatrice si elle était avec ses ''semblables''.
Journalisée



« Le jus d'Homme, la nouvelle boisson énergisante, par SERF. Goûtez-y, et vous serez accroc.  Attention, l'abus de jus d'Homme peut provoquer des fécondations. » - Lionne

Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox