banniere
 
  Nouvelles:
Pour la promotion du forum, pensez à voter régulièrement pour nous si vous avez un peu de temps.
Merci ! ♥





Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1] 2 3 4
  Imprimer  
Auteur Sujet: Côté Obscur & Magie Noire [Darth Kaleesha]  (Lu 5192 fois)
Sha
Dieu
-

Messages: 779



Voir le profil
Fiche
« le: Mai 24, 2012, 10:45:37 »

Nexus la grande. Nexus l’orgueilleuse. Nexus la sauvage. Nexus la forte. Nexus l’éternelle. Mais aussi Nexus la brisée, la meurtrie, la dévorée, la ratatinée, la mal aimée. La blessée, en somme. Nexus était tout ça à la fois, et, depuis un toit d’une masure misérable des bas-fonds, la mercenaire et sorcière Karin observait, sous le couvert de la nuit, une sinistre ruelle à la sortie d’une taverne. Elle n’était pas la bienvenue à Nexus, aussi se dissimulait-elle au sein de la peuplade, masquant son visage en se faisant passer pour une pèlerine, avec un long manteau noir à capuchon. Elle n’avait eu aucun mal à soudoyer quelques gardes pour pénétrer discrètement dans la ville. La corruption était une gangrène qui pourrissait la ville, la tuant de l’intérieur, se répandant dans ses veines.

*Cette ville n’est que l’ombre de ce qu’elle a jadis été... Les bas-fonds sont des lieux de misère, de paupérisme, d’épidémies et de souffrance... Et c’est ici qu’elle se terre...*

Karin était bannie de Nexus. Si la garde lui mettait la main dessus, elle serait tuée sans sommation dès que son identité serait révélée. C’est pour ça qu’elle se cachait, sans toutefois être inquiète. Nexus était la plus grande cité de Terra, et, partant de là, s’y cacher n’était pas très compliqué. Tout comme y rentrer. Elle avait encore de solides contacts dans la ville, notamment au niveau des auberges, car c’était généralement dans les auberges que tout se passait. Et, un beau jour, alors qu’elle s’entraînait au temple de sa Déesse, Karin avait reçu un corbeau. Un corbeau venant d’un aubergiste, celui que tous les gamins surnommaient le « gros Sam », pour la simple et bonne raison qu’il avait un solide embonpoint, qu’il s’appelait Sam, et qu’il gueulait sur les enfants.

Le gros Sam lui avait parlé, dans sa missive, d’une mystérieuse femme qui avait visiblement fait preuve de la plus forte des magies noires. Quelque chose que le gros Sam n’avait pas compris. Dans son auberge, elle avait tué deux hommes qui l’embêtaient simplement en les regardant. Ils étaient morts d’asphyxie, essayant d’attraper leurs gorges, mais sans y parvenir. La mystérieuse dame avait posé des questions dans les coins sur les Dieux et les démons, et les deux loubards avaient cru pouvoir flirter avec elle. Suite à cette missive, Karin était partie pour Nexus, recherchant cette énigmatique femme.

Pour plaire à la Déesse, ce qui était, dans le fond, le seul objectif que ses servantes cherchaient, il y avait bien des manières : faire souffrir ses ennemis, corrompre d’autres, lui trouver des cadeaux, mais celui que Sha appréciait le plus au monde, c’était d’avoir de nouvelles sorcières rejoignant son culte. Et, parmi les sorcières qui cherchaient d’autres sorcières, il y avait une féroce compétition.

*Une compétition où je ne suis pas très bien placée... Mais cet état de choses risque bien d’évoluer ce soir. Elle est ici... Je le sens... Mais je veux m’assurer que le gros Sam ne m’a pas menti. Peut-être avait-elle simplement empoisonné ses hommes, en faisant passer ça pour de la magie. Certaines guildes noires en sont capables.*

Le regard de Karin se fixait sur un petit entrepôt dans un coin. On se trouvait au cœur des bas-fonds, un endroit où les patrouilles des gardes étaient très rares. Dans les coins, des clochards, des ivrognes, dormaient au milieu de la fange et des poubelles, et on entendait des chouettes et autres oiseaux nocturnes hululer de temps en temps. Dissimulée sur son toit, Karin attendait que la femme sorte. Elle n’avait eu aucune difficulté à recruter une bande de mercenaires dans une auberge proche... Du moins, ils se prétendaient mercenaires, mais il s’agissait surtout d’un des nombreux petits gangs de rues des bas-fonds. Des minables, qui puaient l’alcool, mais qui étaient armés. Karin leur avait fait croire que la femme qui se tenait dans l’entrepôt avait de l’or, était une riche magicienne avec des rubis précieux, et qu’elle voulait sa mort. L’alcool faisait des merveilles, surtout quand elle se couplait avec la bêtise, et ils l’avaient cru. Ils étaient tapis dans une impasse, attendant que la femme sorte pour lui fondre dessus.

Karin pourrait ainsi voir si c’était une sorcière, ou une assassine. Dans les deux cas de figure, elle n’aurait aucune difficulté à se débarrasser de ces asticots. Et, si elle n'était rien de tout ça, et bien... Karin se défoulerait sur ces braves types pour soulager sa frustration.
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Darth Kaleesha
E.S.P.er
-

Messages: 117


Sombre Dame des Sith


Voir le profil
Fiche
« Répondre #1 le: Mai 25, 2012, 01:49:43 »

Kaleesha rendait sa première visite à l'un des coins reculés de Terra. Bien loin de la bruyante et néanmoins vivante Metropolis. Son périple l'avait menée à une bourgade du nom de Nexus. Un nom bien pompeux, pour la Sith qui ne ressentait justement aucun Nexus de Force, bien que cette ville décadente semblait baigner dans le Côté Obscur. Ce qui était peu étonnant, si l'on tenait compte du fait qu'elle se trouvait entre les landes dévastées et les contrées du Chaos. Voyant que cet endroit était peu avancé sur le plan technologique, elle eut confirmation de ce qu'elle avait pressentie, lorsqu'elle mit au point son plan de conquête de l'Univers. La Metropolis de Tekhos restait la pierre angulaire, la clé de voute de ses projets. Même si Nexus lui offrait tout de même quelque intérêts.

Durant son exploration du secteur, elle eut une petite altercation avec deux gros abrutis qu'elle avait du remettre à leur place, sans se soucier d'user de la Force. Comme elle savait que certaines personnes ici la manipulait aussi en la nommant "magie", elle s'était dit qu'elle n'attirerai pas plus l'attention que ça. Un petit Etranglement de Force avait eu raison des deux idiots...

Sortant de la taverne, elle sentit une présence sombre et insistante peser sur elle... Une menace presque aussi noire que son âme... Se focalisant sur elle, elle sonda la Force pour forcer cette dernière à lui donner des visions sur son avenir proche. Elle ne vit que le guet-apens et rien de plus. Capuche toujours fichée sur son crâne imberbe, elle décida d'en savoir plus et se rendit dans la ruelle sinistre où les hommes l'attendaient. Elle marchait en baissant la tête, comme si tout les maux de la Galaxie pesaient sur ses épaules tel un fardeau, masquant ainsi un sourire plein de sadisme sur son visage. Elle se trouva bien vite nez à nez avec la bande de bouseux à la mine patibulaire qui l'attendait. Sans relever son visage pour les regarder, elle prit la parole.

-- Cinq... ? Si peu ? Je suis déçue...

La présence noire non loin d'elle n'en aurait surement pas pour son argent car tout se passa très vite. Le premier des bandits à deux Dataries n'eut pas le temps d'avancer hache à la main que Kaleesha, usant du pouvoir Célérité de Force, sembla s'être téléportée -en fait elle n'avait fait que courir à une vitesse défiant l'impensable- juste entre lui et ses compagnons et qu'elle les supprima tout les cinq en de brefs coups de sabre-laser qu'elle éteignit sitôt le dernier cadavre tombé à terre. Elle se focalisa sur la présence qui n'avait sans doute pas eue le temps de voir autre chose que deux ou trois traits rouges sortir de sa bure pour y rentrer aussitôt.

[Message Télépathique]Montrez-vous.[/MT]

Ordonna-t-elle, sèchement à la source de cette noire présence.
Journalisée

Il n'y a pas de paix, il n'a que la colère.
Il n'y a pas de joies, il n'y a que la souffrance.
Il n'y a pas de vie, il n'y a que la Mort.
Il n'y a pas de mort, il n'y a que l'Immortalité.
Il n'y a pas de souffrances, il n'y a que le Côté Obscur.
Il n'y a rien... A part moi.

La paix est un mensonge, il n'y a que la passion.
Par la passion, j'ai la puissance.
Par la puissance, j'ai le pouvoir.
Par le pouvoir, j'ai la victoire.
Par la victoire, mes chaînes se brisent.
La Force me libérera.
_________________________________________

Mes PJ :

1- Ishikawa Chikako
2- Darth Kaleesha
3- Hazel Rochester
4- Sandra Tomichenko (Catwoman)

5- Guybrush Threepwood
6- Gérard Manvussa
7- Keepa Rendris-Warren
8- Liu Huang Lei
Sha
Dieu
-

Messages: 779



Voir le profil
Fiche
« Répondre #2 le: Mai 25, 2012, 02:53:47 »

La réaction de la mystérieuse femme sombre fut à la hauteur des attentes de Karin. Juchée sur son toit, la sorcière mercenaire vit silencieusement la créature s’avancer, se dessinant dans l’ombre. Les cinq malfrats ne tardèrent pas à la suivre, et, comme elle l’espérait, la femme les attaqua... Et elle fut... Terriblement rapide. Même pour Karin, c’était une vitesse bluffante. Il ne lui fallut que quelques secondes pour terrasser les cinq malfrats, utilisant à chaque fois, pendant un court laps de temps, une curieuse lumière rouge, une espèce de laser qui intrigua Karin. Elle comprit ainsi rapidement que cette femme venait de Tekhos, et crut d’ailleurs initialement être tombée sur une simple spécialiste tekhane, une espèce de mercenaire qui utiliserait la magie tekhane pour améliorer ses capacités... Jusqu’à ce que la femme vienne lui adresser un message télépathique, lui ordonnant de se montrer.

*A ce que je sache, une simple femme dotée de gadgets technologiques ne peut pas envoyer des messages télépathiques... Du moins, je crois... Quoiqu’il en soit, elle ne m’inspire pas confiance. Est-elle vraiment une sorcière, ou une simple mercenaire ? Espérons que je ne me sois pas trompée...*

Si tel était le cas, Karin risquait d’être en colère, et comme il n’y avait personne d’autre dans le coin que cette femme, elle risquait fort de se défouler sur elle. Karin se redressa lentement, et sauta depuis le toit. Une telle chute aurait du être mortelle, mais elle utilisa sa magie pour entourer son corps d’un léger bouclier magique, afin d‘amortir les dégâts. Elle fit en l’air une petite roulade, de manière à ne pas arriver tête la première, et atterrit, jambes fléchies, devant la femme enrobée de noir, avant de se relever. Accrochée à sa ceinture, Karin avait sa dague, et portait quelques vêtements légers en cuir. Des bottes en fer, une minijupe, des sangles autour des jambes, et un petit débardeur qui lui arrivait au-dessus du nombril.

Karin se releva donc. Les cinq hommes étaient tous morts. Elle les observa brièvement. De la femme, elle ne voyait qu’un regard haineux, et sentait surtout en elle une espèce d’inébranlable force et assurance.

« Je me nomme Karin se présenta-t-elle. J’ai eu vent de toi et de tes exploits, et j’ai envoyé ces cinq minables pour vérifier si ta réputation était vraie, si tu es bien celle que je cherche. Je n’ai aucune intention hostile envers toi, et je viens te faire une offre. »

Karin avait un étrange mauvais sentiment à propos de cette femme, mais elle tâcha de ne pas le laisser paraître, de se contrôler. Son instinct la trompait rarement, et ces petits éclairs rouges qu’elle avait entraperçus ne lui disaient rien qui vaille. Une femme avertie en vaut deux, comme le voulait le proverbe, et elle ne tenait pas à aller contre ce sage dicton.

« Je suis une sorcière au service de la Déesse Sha, qui est notre Déesse naturelle, celle des sorcières. Je viens te proposer de rejoindre nos rangs. »

Clair et direct, Karin n’était de toute manière pas spécialement douée pour la négociation.
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Darth Kaleesha
E.S.P.er
-

Messages: 117


Sombre Dame des Sith


Voir le profil
Fiche
« Répondre #3 le: Mai 25, 2012, 03:04:35 »

Il ne fallut pas longtemps pour que la présence obscure se révèle enfin à elle. Une femme... Rien de bien étonnant. Un homme ne l'aurait pas plus surpris. Ce qui était étonnant était que si le Côté Obscur était avec elle, elle ne semblait pas en être une véritable utilisatrice. Une Apprentie ? Non, cela ne semblait pourtant pas être le cas. La Force était puissante en elle. L'entrée en scène triomphale de cette inconnue ne lui fit ni chaud ni froid. Elle n'était pas en reste et en avait fait de bien plus spectaculaires... Kaleesha ne lui laissa voir de son visage que ses émotions les plus sombres, tel un feu dévorant dans les pupilles de ses yeux brillant dans les ténèbres.

Je me nomme Karin. ]J’ai eu vent de toi et de tes exploits, et j’ai envoyé ces cinq minables pour vérifier si ta réputation était vraie, si tu es bien celle que je cherche. Je n’ai aucune intention hostile envers toi, et je viens te faire une offre.

Cela n'intéressait nullement la Sombre Dame des Sith. Mais bon... Autant écouter ce qu'elle avait à baver avant de se débarrasser de cette empêcheuse de tourner en rond...

Je suis une sorcière au service de la Déesse Sha, qui est notre Déesse naturelle, celle des sorcières. Je viens te proposer de rejoindre nos rangs.

Monumentale erreur... Kaleesha était une femme égoïste qui ne se préoccupait que de sa petite personne. Et puis... Elle n'était pas une Sorcière. Cela lui rappela que, sur Terre, là où Aphrodite avait prise l'inspiration pour créer son Maitre Jedi, il y avait dans l'Univers Etendu, les Sorcières de Dathomir, qui puisaient justement dans le Côté Obscur pour sorte de magie... Enfin... Vu l'allure de la jeune fille en face, il fallait que celle-ci comprenne qu'elle lui faisait perdre son temps. Pour toute réponse, Kaleesha déchaina sur elle une brève décharge d'Eclairs de Force. Puis elle ajouta d'une voix ténébreuse.

-- Ca ne m'intéresse pas...
Journalisée

Il n'y a pas de paix, il n'a que la colère.
Il n'y a pas de joies, il n'y a que la souffrance.
Il n'y a pas de vie, il n'y a que la Mort.
Il n'y a pas de mort, il n'y a que l'Immortalité.
Il n'y a pas de souffrances, il n'y a que le Côté Obscur.
Il n'y a rien... A part moi.

La paix est un mensonge, il n'y a que la passion.
Par la passion, j'ai la puissance.
Par la puissance, j'ai le pouvoir.
Par le pouvoir, j'ai la victoire.
Par la victoire, mes chaînes se brisent.
La Force me libérera.
_________________________________________

Mes PJ :

1- Ishikawa Chikako
2- Darth Kaleesha
3- Hazel Rochester
4- Sandra Tomichenko (Catwoman)

5- Guybrush Threepwood
6- Gérard Manvussa
7- Keepa Rendris-Warren
8- Liu Huang Lei
Sha
Dieu
-

Messages: 779



Voir le profil
Fiche
« Répondre #4 le: Mai 25, 2012, 06:21:22 »

Sans réelle surprise, l’idée de rejoindre Karin n’enthousiasmait pas la femme, qui lui répondit en balançant sur elle des éclairs. Ces derniers heurtèrent le bouclier magique de la sorcière, sans vraiment lui faire mal, mais elle fronça les sourcils. Cette femme était bien impolie ! Mais, après tout, les sorcières étaient toutes un peu comme ça. La femme n’avait pas attaqué avec tout son potentiel. Les éclairs n’avaient fait que la lécher, et elle ponctua cet avertissement en affirmant n’être pas intéressée. Karin fronça les sourcils. Elle n’avait pas fait tout ce chemin pour essuyer un refus ! Elle n’avait pas été dans une taverne pourrie pour côtoyer des minables, et elle n’était pas retournée à Nexus, cette maudite ville, pour qu’une femme refuse de la suivre !

« Ca ne m'intéresse pas... » lâcha-t-elle simplement.

La sorcière répliqua bien rapidement :

« Vraiment ? Tu trouves plus intéressant d’errer dans des ruelles sinistres, femme ? On m’a dit que tu recherchais la puissance... Des informations. Des éléments que notre Déesse peut te fournir. Apprends qu’on ne refuse pas rapidement une telle offre. Je te propose de rejoindre un culte ancestral, qui existe depuis l’aube des temps, qui a survécu à tout, et qui renaît aujourd’hui de ses cendres. Tu connais les arcanes de la magie noire, à n’en pas douter. Sache que je n’ai pas erré dans ce trou puant depuis des jours pour essuyer un refus. »

Karin marcha alors vers la femme, sa propre magie commençant à se réveiller. Le simple fait d’être à Nexus suffisait à l’énerver, lui rappelant en effet son ancienne existence, où elle était tenancière dans une auberge, et où des clients l’avaient violé et torturé. Elle avait un potentiel magique assez élevé, ce qui en faisait l’une des plus influentes sorcières du culte de sa Déesse. Des espèces d’ondes de vent commencèrent à tourner autour d’elle, faisant remuer ses cheveux, la poussière et la terre sur le sol s’envolant sur ses pieds.

« Soit tu es avec nous, sorcière, soit tu es contre nous. »

De son point de vue, cette femme avait juste besoin d’une petite correction pour rejoindre les rangs. Karin laissa parler sa magie, et tendit sa main droite, ouvrant les paumes. Une violente bourrasque d’Air jaillit de sa paume, faisant s’envoler la poussière, avant de frapper la sorcière. Karin avait frappé très rapidement, et le corps de la femme s’envola, pour traverser la fenêtre d’une maison abandonnée à l’étage. Karin avait envoyé une puissante bourrasque. Le souffle avait été si fort que plusieurs des planches en bois de la maison s’envolèrent sous cette bourrasque. Une simple femme aurait eu les os brisés sous la puissance de cette attaque.

*Contrôle ta rage, Karin... Je veux la raisonner, pas la tuer...*
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Darth Kaleesha
E.S.P.er
-

Messages: 117


Sombre Dame des Sith


Voir le profil
Fiche
« Répondre #5 le: Mai 27, 2012, 02:21:06 »

La réponse ne tarda pas à tomber, simple et d'un ennui mortel...

Vraiment ? Tu trouves plus intéressant d’errer dans des ruelles sinistres, femme ? On m’a dit que tu recherchais la puissance... Des informations. Des éléments que notre Déesse peut te fournir. Apprends qu’on ne refuse pas rapidement une telle offre. Je te propose de rejoindre un culte ancestral, qui existe depuis l’aube des temps, qui a survécu à tout, et qui renaît aujourd’hui de ses cendres. Tu connais les arcanes de la magie noire, à n’en pas douter. Sache que je n’ai pas erré dans ce trou puant depuis des jours pour essuyer un refus.

Kaleesha sentit de violents remous dans la Force. Cette femme s'apprêtait à répliquer à son attaque... Elle voyait déjà ce qui allait se passer, et cela la fit sourire. Par jeu, elle lui laissa porter son attaque de pacotille.

-- Soit tu es avec nous, sorcière, soit tu es contre nous.

Comme elle l'avait prédit, la bourrasque non mortelle l'éjecta à travers une vieille bicoque délabrée et à l'abandon. Plongée dans les ténèbres la masure lui permettrait un retour auquel la Sorcière écervelée ne s'attendrait surement pas. Elle se releva et épousseta sa bure noire, puis fit léviter un de ses sabres-laser, l'allumant au dernier moment et lui fit décrire un cercle dans le toit qui s'effondra sous son propre toit. Elle éteignit le sabre et l'attrapa grâce à la Télékinésie. Elle attendit quelques secondes, avant de finalement ôter sa bure. Une fois débarrassée de son vêtement, la Sombre Dame des Sith tourna le dos à son adversaire et fit un Saut de Force en arrière afin d'atterrir directement derrière elle, un sabre-laser activé placé juste sous sa gorge.

-- Je ne suis pas une Sorcière et ta magie en carton-pâte n'est rien, en comparaison de la Force !

Par pur sadisme, elle activa son deuxième sabre-laser, et lui coupa une jambe.

-- Invoques donc ta fausse Déesse, si le coeur t'en dis ! Je connais la vérité sur Terra. Tout ceci n'est qu'un tissus de  mensonge créer par la seule réelle Déesse qui soit, et tout les faux Dieux existant, ne le sont que parce qu'Aphrodite le tolère. Appelles-donc ta soi-disant Déesse de la Sorcellerie, je ne la crains pas !

Elle lui coupa alors une autre jambe, puis plaça son sabre-laser sous la gorge de la Sorcière. Elle lui hurla dessus, comme une furie.

-- Dépêches ! Ma patience a des limites !!!

Et ce fut au tour d'un bras d'être séparé du corps de Karin...
Journalisée

Il n'y a pas de paix, il n'a que la colère.
Il n'y a pas de joies, il n'y a que la souffrance.
Il n'y a pas de vie, il n'y a que la Mort.
Il n'y a pas de mort, il n'y a que l'Immortalité.
Il n'y a pas de souffrances, il n'y a que le Côté Obscur.
Il n'y a rien... A part moi.

La paix est un mensonge, il n'y a que la passion.
Par la passion, j'ai la puissance.
Par la puissance, j'ai le pouvoir.
Par le pouvoir, j'ai la victoire.
Par la victoire, mes chaînes se brisent.
La Force me libérera.
_________________________________________

Mes PJ :

1- Ishikawa Chikako
2- Darth Kaleesha
3- Hazel Rochester
4- Sandra Tomichenko (Catwoman)

5- Guybrush Threepwood
6- Gérard Manvussa
7- Keepa Rendris-Warren
8- Liu Huang Lei
Sha
Dieu
-

Messages: 779



Voir le profil
Fiche
« Répondre #6 le: Mai 27, 2012, 04:19:06 »

Karin avait sans doute été un brin trop présomptueuse. Sa magie, elle la maîtrisait essentiellement grâce aux enseignements de la plus puissante magicienne de Sha, Natalia Krechnov. Et elle n’avait jamais vraiment rencontré de difficulté... Jusqu’à maintenant. Elle craignait d’avoir tué cette sorcière solitaire, quand cette dernière apparut dans son dos, avec son espèce de curieux laser rouge. Karin sentit un bref vent de panique la traverser en réalisant qu’il s’agissait d’un sabre laser, et, alors qu’elle commençait à perdre ses jambes dans des gisements de sang, la seule chose à laquelle son esprit parvint à penser, avant que la douleur ne la submerge totalement, ce fut qu’elle ignorait que les Tekhans disposaient de ce genre d’armement.

Karin se retrouva au sol, et la douleur était atroce. Elle perdit l’un de ses bras, mais, vu ce qu’elle ressentait déjà, ça lui était insignifiant. Elle avait si mal que, paradoxalement, elle ne poussait aucun hurlement, et se contenta de vomir du sang. Sa vision devint floue, et elle entendit, comme dans un brouillard, les dires de la femme. Elle avait mentionné la « Force », et Karin sombra dans son sang, la mort prête à l’accueillir.

Les tatouages dans son dos, au contact de son sang, se mirent à luire. Une intense lumière violette s’en échappa, et il n’en fallut pas plus pour que quelqu’un soit prévenu. Ce ne fut pas Sha qui intervint... Du moins, pas directement, mais quelqu’un d’autre. Alors que Kaleesha devait sans doute se dire que cette intervention était terminée, un nouvel individu vint se mêler à cette petite fête.

Natalia Krechnov, la puissante magicienne au service de Sha, apparut derrière Karin, et vit le corps ensanglanté de Karin, et celle qui en était à l’origine. Natalia ne perdit pas de temps en paroles inutiles, et planta son bâton dans le sol. Il émanait de l’extrémité de ce dernier une lueur blanche, et elle posa sa main sur le ventre de Karin. Des lignes blanches l’enroulèrent, un sceau magique de guérison se formant, et Natalia se mit à prononcer une ancienne mélopée, limitant les multiples hémorragies internes, tandis que des espèces de tentacules magiques vinrent attraper les membres fumants de son corps, les soulevant en l’air, afin de recoudre la pauvre sorcière.

*Si je veux la sauver, je vais devoir agir vite... Elle est à deux doigts de mourir, mais c’est une battante...*

Natalia ne semblait pas du tout s’intéresser à Kaleesha, mais c’est parce qu’il y avait quelqu’un d’autre pour s’occuper d’elle. Un chapelet d’ombre s’abattit soudain sur celle qui avait grièvement blessé Karin, comme si elle se retrouvait soudain dans un nuage de noirceur absolue, où deux yeux blancs se mirent à pointer. La voix de Sha rugit alors :

« Il existe en ce monde des cauchemars et des monstres bien plus dangereux qu’Aphrodite, jeune femme. »

Lorsque l’ombre se dissipa, Kaleesha n’était plus face à Natalia et la Karin meurtrie, mais dans un cimetière. Un grand cimetière, et, devant elle, se tenait Sha. Sha dans sa forme astrale, divine, Sha qui s’était dotée d’une paire d’ailes démoniaques, et qui fixait avec noirceur et intensité la femme qui avait blessé l’une de ses sorcières.

« Je suis Sha. Déesse des Sorcières, de la Malédiction, de la Corruption, et de la Souffrance, mortelle. Et, si je n’ai pas le talent pompeux des jeunes Dieux pour se présenter, sache que je n’apprécie pas qu’on mutile mes protégées. Tu en sais beaucoup trop pour une humaine sur ce monde. Et, en même temps, tu ne sais rien. »

La colère de Sha était perceptible, proportionnelle à la souffrance de Karin. Si la Souffrance était bien l’un des attributs divins de l’Ombre, elle était avant tout Déesse des Sorcières. Blesser l’une de ses sorcières, c’était la blesser, elle. Tuer cette femme ne représentait pour Sha aucune difficulté, et aucun Dieu ne viendrait l’en empêcher. Mis à part les fidèles d’Aphrodite, nul n’était supposé savoir, parmi les mortels, qu’elle tenait les rênes de l’Olympe, et qu’elle avait ramené la plupart des Dieux à la vie. Sha, toutefois, ne faisait pas partie du lot. Tous les Dieux n’étaient pas morts sur Terre, et elle, elle avait toujours été l’Ombre, reposant dans les ténèbres.

« Je vais donc t’éclaircir, femme... Et peut-être même daignerais-je t’apprendre quelques leçons supplémentaires, si tu réussis à survivre. Voyons donc voir l’étendue de cette Force que tu utilises, voyons voir ce qu’elle peut faire face à ça ! »

Sha n’était pas apparue dans un cimetière pour rien. La mort gisait en ces lieux, et ce n’était qu’ici qu’elle pouvait invoquer ce qu’elle comptait invoquer. L’Ombre joignit ses mains, et se concentra, avant d’invoquer l’un des plus terrifiants démons qui soit. Un sort d’invocation extrêmement complexe, et elle se mit à parler avec une très ancienne mélopée, tandis que le sol se mit à trembler dangereusement autour d’elle, répandant des vibrations et des émanations magiques perceptibles. Sha termina son invocation, et une espèce de Portail apparut derrière elle. Un Portail immense, qui livra passage à l’un des plus terrifiants rejetons de l’Enfer : un abominable Balrog !

« Voyons donc voir, ma chère, ce que ton sabre ardent et tes éclairs sauront faire contre l'un des pires rejetons de l'Enfer. »

Face à un Balrog, un sabre ne servait à rien, qu’il soit en acier, ou en laser. Les membres tranchés repoussaient, car le Balrog était à la fois mélange de feu et de soufre. Sha le contrôlait, même si c’était difficile. Même pour une Déesse comme elle, on ne pouvait pas invoquer impunément un tel monstre, ni le contrôler trop longtemps. Le Balrog avait sa volonté propre, mais, fort heureusement, il trouvait Kaileesha plus intéressante. Faisant brandir son fouet enflammé, l’immense créature l’abattit avec rage sur la Sith, pulvérisant au passage plusieurs tombes.
« Dernière édition: Novembre 21, 2012, 04:17:45 par Sha » Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Darth Kaleesha
E.S.P.er
-

Messages: 117


Sombre Dame des Sith


Voir le profil
Fiche
« Répondre #7 le: Juin 13, 2012, 06:28:27 »

[HRP : Vu qu'on utilise tout les deux le noir comme couleur de dialogue, je mettrais mes paroles en rouge le temps de ce RP. Rouge, sabres-laser rouges... Logique ^^]


Après avoir mise la présomptueuse Sorcière à l'agonie, Kaleesha la regardait se tortiller comme un vers, prise d'une crise de rire malsaine. Il était tellement jouissif de sentir la vie d'une si faible chose la quitter. Elle ne se préoccupa nullement du fait que les tatouages de la jeune fille clignotaient tels les néons de Tekhos. Elle vit alors une autre demoiselle apparaître, habillée de manière toute aussi extravagante que la première qui avait sombré dans le coma, vu la perte de sang.

-- Une autre adversaire... J'espère que tu me réservera plus de surprises que celle-ci... Pitoyable...

La Sith assista alors à la miraculeuse technique de guérison de la Sorcière. Elle en fut verte de jalousie. Même les plus évoluées des techniques de Guérison de Force utilisées par les Jedi n'était pas efficaces aussi rapidement ! Elle fut alors envahie par un voile de Ténèbres qu'elle pouvait ressentir et s'en sentit revigorée de son précédent combat. Comme si le Côté Obscur de la Force la nourrissait... Pourtant, à sa connaissance, elle ne possédait pas ce pouvoir dont un seul Sith -inventé de toutes pièces, de surcroit- avait été le maitre... Deux horribles yeux blancs se dessinèrent sous ses yeux.

-- Il existe en ce monde des cauchemars et des monstres bien plus dangereux qu’Aphrodite, jeune femme.

Kaleesha se trouva ensuite étonnée de se retrouver dans un cimetière baigné dans le Côté Obscur. Une femme ailée se tenait devant elle, immatérielle. Elle utilisa une technique basique de Lancé de Sabre-Laser, mais la lame ne rencontra jamais que du vide avant de lui revenir dans sa main. Elle repensa alors à Zekreet, le Démon canin qui l'avait violée quelques mois plus tôt, et fit le rapprochement.

-- Es-tu une Démone, Créature ?
-- Je suis Sha. Déesse des Sorcières, de la Malédiction, de la Corruption, et de la Souffrance, mortelle. Et, si je n’ai pas le talent pompeux des jeunes Dieux pour se présenter, sache que je n’apprécie pas qu’on mutile mes protégées. Tu en sais beaucoup trop pour une humaine sur ce monde. Et, en même temps, tu ne sais rien.


Kaleesha adressa un sourire malveillant. Ainsi, c'était une créature bien supérieure à un Démon... Une Déesse. Voila qui lui donnerait l'occasion d'apprendre à tuer une Déesse, pour la pièce maitresse de son plan : tuer Aphrodite. Elle sentait la haine de la Divinité et s'en abreuvait.

-- Je vais donc t’éclaircir, femme... Et peut-être même daignerais-je t’apprendre quelques leçons supplémentaires, si tu réussis à survivre. Voyons donc voir l’étendue de cette Force que tu utilises, voyons voir ce qu’elle peut faire face à ça !

C'est alors que, dans un tremblement de terre, apparut un monstre effroyable couvert de flammes.

-- Voyons donc voir, ma chère, ce que ton sabre ardent tes éclairs sauront faire contre l'un des pires rejetons de l'Enfer.

La Sombre Dame sentait la Force la mettre en garde, chose étrange compte tenu de la nature de cette chose. Peut-être que le Balrog était un Démon moins puissant que Zekreet ? Il y avait donc de l'espoir... Elle fit un bond de côté, aidant ses muscles avec la Force, afin d'esquiver le fouet de feu. Sans céder à la panique, elle courut dans la direction opposé au monstre, découpant l'une des plus grandes tombes au passage, à l'aide d'un de ses sabres-laser, et le projeta par Télékinésie de Force sur son adversaire, qui n'eut aucune difficulté à le pulvériser d'un coup de fouet.

*Coriace... Mais j'y arriverai ! Je suis Darth Kaleesha, Seigneur Noire des Sith !*

Elle esquiva plusieurs coups de fouet, se servant de la Célérité de Force, bien qu'un coup faillit bien l'atteindre, vu que sa tunique Sith avait commencée à prendre feu. Elle acheva d'éteindre ces flammes que le Démon la chargea, faisant de grands moulinets de son arme rudimentaire, mais mortelle. Elle ne put réagir qu'à l'esquive, tentant ça et là des techniques offensives du Côté Obscur, mais tout échoua. Le combat dura une bonne demi-heure/trois quarts d'heure, durant laquelle elle se faisait clairement dominer, avant qu'elle ne trouve une solution pour vaincre cette atrocité, ne devant sa survie que grâce à la Célérité de Force.

Essoufflée, elle s'était ruée vers une falaise en forme de pic. En contre-bas, la mer... L'eau... Le seul élément capable de venir à bout de ce Démon de feu... Il fallait l'immerger intégralement... Elle planta ses deux sabres-laser dans le sol et courut jusqu'à la pointe de roche. Elle usa de la Force pour découper la roche devant elle, à l'aide des sabres-laser.

Ainsi, la zone était fragilisée mais pouvait encore soutenir son poids. Elle récupéra ses armes et espérait que le poids du Balrog ferai s'écrouler le bout de rocher... Alors que le Démon chargeait une fois de plus, Kaleesha se concentra sur la Force, afin de récupérer un peu de sa fatigue physique et morale. Fermant les yeux, elle étudia les moindres remous dans la Force.

Quand elle sentit l'animal près d'elle et la roche commencer à s'effondrer, elle fit un saut de Force afin de rejoindre le bord sûr. Le Balrog, lui, chuta vers son inéluctable Destinée... Kaleesha était à bout de souffle, mais elle avait gagnée ! Un tel exploit prouvait aisément qu'elle n'avait pas volé le titre de Seigneur Noire. La Sombre Dame chercha la Déesse du regard mais ne la trouva pas. Sans doute avait-elle fait l'erreur de la sous-estimer et était-elle partie en la laissant seule face au Démon ?
Journalisée

Il n'y a pas de paix, il n'a que la colère.
Il n'y a pas de joies, il n'y a que la souffrance.
Il n'y a pas de vie, il n'y a que la Mort.
Il n'y a pas de mort, il n'y a que l'Immortalité.
Il n'y a pas de souffrances, il n'y a que le Côté Obscur.
Il n'y a rien... A part moi.

La paix est un mensonge, il n'y a que la passion.
Par la passion, j'ai la puissance.
Par la puissance, j'ai le pouvoir.
Par le pouvoir, j'ai la victoire.
Par la victoire, mes chaînes se brisent.
La Force me libérera.
_________________________________________

Mes PJ :

1- Ishikawa Chikako
2- Darth Kaleesha
3- Hazel Rochester
4- Sandra Tomichenko (Catwoman)

5- Guybrush Threepwood
6- Gérard Manvussa
7- Keepa Rendris-Warren
8- Liu Huang Lei
Sha
Dieu
-

Messages: 779



Voir le profil
Fiche
« Répondre #8 le: Juin 13, 2012, 08:25:40 »

Sha eut une rapide pensée pour Karin. Natalia était une puissante sorcière, formée dans les arts de la magie et améliorée dans les arcanes de la sorcellerie. Elle maîtrisait la magie blanche à un haut niveau, et était donc la plus à même de soigner Karin. Pour autant, ce serait long et difficile. Karin avait été méchamment mutilée. Ses membres pourraient se recoudre sans laisser trop de cicatrices, mais Natalia en serait épuisée. Il fallait également tenir compte du mental de Karin, mais, sur ce point, l’Ombre n’était pas trop inquiète. Karin était une battante, comme la plupart de ses sorcières. Elle survivrait. Avec cette pensée en tête, l’Ombre s’intéressa au combat entre cette énigmatique femme et le Balrog.

Elle constata bien rapidement que la femme à l’épée de feu ne pouvait rien faire contre le Balrog. Ses assauts étaient sans effet notable sur le corps massif du démon. Quand son fouet de feu ne parvenait pas à briser les débris que la femme lançait, son corps fait de feu et de pierre les stoppait sans difficulté. Poussant des rugissements de rage, le Balrog piétinait les tombes sans se soucier des dégâts qu’il occasionnait, se concentrant sur cette agaçante proie. L’invincible créature faisait claquer son long fouet, mais, à chaque fois, la femme, grâce à sa vitesse, proprement surhumaine, esquivait les attaques. Le jeu du chat et de la souris durerait jusqu’à ce que l’un des deux se fatigue, ce qui ne risquait pas d’arriver pour le Balrog. Il avait des millions d’années, et végétait dans les profondeurs infernales de l’Enfer. Appeler un Balrog n’était jamais facile. Outre avoir un excellent niveau en invocation, il fallait aussi réussir à le contrôler. Même pour une Déesse, un Balrog était un gros morceau.

*La première fois que je t’ai invoqué, tu avais ravagé tout un oasis jusqu’à ce que je parvienne à canaliser ta rage, et à la canaliser sur ces irritants Croisés. De tous les rejetons des Enfers, tu es probablement l’un des plus anciens, entièrement fait de haine et d’une rage absolue. Si je ne parvenais pas à la concentrer pour que tu la laisses parler sur cette femme, tu n’hésiterais pas à attaquer Nexus.*

Le cimetière se situait près de Nexus, mais sans être dans la ville. C’était un cimetière de naufragés, et il était entouré par un petit mur. On pouvait néanmoins voir, depuis cette position, les murs entourant la ville immense, ainsi qu’une partie des quais. Le port de Nexus était probablement l’un des plus grands ports du monde, capable de concurrencer avec Tekhos, même si ses quais, naturellement, n’avaient pas la place d’accueillir les immenses cargos tekhans. Le cimetière était donc juché le long d’une falaise, et, tandis que le combat se prolongeait, cette femme vêtue de noir sembla le réaliser.

Elle suscitait la curiosité de Sha. Elle n’était pas une sorcière, et son style de combat était particulier. Tout comme son arme... Et tout comme le fait qu’elle connaissait la petite histoire de Terra... Avait-elle torturé une prêtresse d’Aphrodite ? Si tel était le cas, ça expliquait sans doute pourquoi elle croyait que les Dieux autres qu’Aphrodite étaient de faux Dieux. Les Dieux, surtout ceux de la génération antique grecque, avaient cette fâcheuse tendance de se glorifier eux-mêmes, de surévaluer leurs capacités. C’était, entre autres, ce qui les rendait insupportables aux yeux de Sha : leur arrogance et leur vantardise primitive. Ils étaient bien trop proches des humains et de leurs défauts. Qui était-elle donc ? La prêtresse d’un Dieu noir ? D’Ulkair ? Non, Ulkair était un Dieu noir bien trop faible pour bénéficier d’une telle prêtresse. Sûrement Khorne, alors. Sha y songeait silencieusement, tandis que la femme parvenait à se débarrasser du Balrog en retournant la force physique colossale du démon contre lui.

Le démon ne poussa pas un cri en tombant. La peur lui était inconnue, noyée par sa rage. Quant à la femme noire, elle semblait fière d’avoir vaincu le Balrog... Sha restait dans l’ombre, attentive.

*Présomptueuse... Mais on ne triomphe pas d’un Balrog si facilement, jeune impertinente...*

Alors que le Balog tombait, il s’était tourné, et avait lancé son fouet. Ce dernier était bien plus long que ce qu’on pouvait, et la femme noire était bien trop près du rebord. Alors que le Balrog était avalée par l’eau, l’une des trois lanières de son fouet s’enroula autour du pied de la femme, et la tira en arrière, la faisant basculer dans l’eau. Le Balrog s’était violemment écrasé dans la mer, éteignant du coup ses flammes, mais n’était toujours pas vaincu. Tombant lourdement dans l’eau, il était encore fait d’une roche solide qui, elle, ne craignait pas l’eau. En voyant l’insecte qui l’avait ainsi embêté, le Balrog poussa un rugissement, continuant à couler. Il atterrit dans les profondeurs d’une mer relativement peu profonde, posant ses lourds pieds sur le sol.

Dans l’eau, le Balrog n’avait rien perdu de sa force, mais beaucoup de son agressivité. Sans ses flammes, il se mourait lentement. Il en avait besoin pour que sa structure ne se disloque pas, et se mit donc à courir vers la paroi, avant d’utiliser ses jambes pour bondir hors de l’eau. Se tenant sur le rebord de la falaise, Sha continuait à observer l’affrontement, et décida de faire parler ses pouvoirs divins.

Le Balrog tenta de s’agripper à la paroi, mais Sha tendit sa main, et envoya une onde de choc qui l’en empêcha, le repoussant dans l’eau. Il s’y écrasa avec force, et la magie de Sha l’aide à percer l’eau, la perçant tant et si bien qu’une dépression se forma au centre de la mer. Une espèce de tourbillon d’air fusa dans l’eau, coupant cette dernière, formant une espèce de trou où l’eau se mit à tourbillonner autour, formant une espèce de paroi qui ne parvenait pas à recouvrir la mer. L’ensemble formait donc une espèce de cercle d’une dizaine de mètres de diamètre, au centre duquel on trouvait la femme noire et le Balrog, l’eau formant une espèce de paroi les immobilisant.

Sha apparut alors au-dessus des deux combattants. Malgré l’absence de l’eau, les flammes du Balrog peinaient à apparaître. L’eau obstruait ses crevasses, étouffant son feu naturel. Utilisant sa magie, l’Ombre tentait de le calmer, de réfréner sa rage, sa fureur, mais cette dernière était encore plus forte, maintenant qu’il était privé de son feu.

« Je ne cherche pas à te tuer, femme, lança alors Sha. Tu es une guerrière de talent, je le reconnais. Rares, très rares, sont ceux qui peuvent tenir tête à un Balrog, et encore plus rares ceux qui peuvent le blesser. Mais tu es fatiguée, je peux le sentir. Et le Balrog est en rage contre toi. Je ne pourrais plus le contenir guère longtemps. Je peux en revanche le renvoyer d’où il vient, et il est probable qu’il tuera des milliers de démons pour calmer sa fureur. Je tiens à m’entretenir avec toi sans risquer d’attaques de ta part. Peux-tu me garantir cela ? Ou souhaites-tu mourir dans cette mer ? »
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Darth Kaleesha
E.S.P.er
-

Messages: 117


Sombre Dame des Sith


Voir le profil
Fiche
« Répondre #9 le: Novembre 21, 2012, 02:37:08 »

[HRP : Désolée, je sais que c'est un peu court, mais j'ai du mal à me remettre au RP ces temps-ci.]


Après une interminable chute et une lutte épuisante contre les éléments, la Sombre Déesse finit par venir au secours de la Sombre Dame des Sith. Voila qui était bien curieux, mais Kaleesha, trop épuisée pour poursuivre le combat contre l'horrible Démon, décida de ravaler sa fierté de Sith, mais en éprouvait une grande honte qui n'avait rien à envier à celle du jour ou un Démon à l'aspect canin l'avait initié à de perfides plaisirs, violant son intimité.

-- Je ne cherche pas à te tuer, femme. Tu es une guerrière de talent, je le reconnais. Rares, très rares, sont ceux qui peuvent tenir tête à un Balrog, et encore plus rares ceux qui peuvent le blesser. Mais tu es fatiguée, je peux le sentir. Et le Balrog est en rage contre toi. Je ne pourrais plus le contenir guère longtemps. Je peux en revanche le renvoyer d’où il vient, et il est probable qu’il tuera des milliers de démons pour calmer sa fureur. Je tiens à m’entretenir avec toi sans risquer d’attaques de ta part. Peux-tu me garantir cela ? Ou souhaites-tu mourir dans cette mer ?

Darth Kaleesha serra les dents et baissa les bras, éteignant et rangeant ses sabres-laser à sa ceinture.

-- C'est d'accord... Parles, je t'écoutes...

La Sombre Dame des Sith se tenait malgré tout en éveil, sondant dans la Force les éventuelles mauvaises intentions de la Déesse Noire à son égard.
Journalisée

Il n'y a pas de paix, il n'a que la colère.
Il n'y a pas de joies, il n'y a que la souffrance.
Il n'y a pas de vie, il n'y a que la Mort.
Il n'y a pas de mort, il n'y a que l'Immortalité.
Il n'y a pas de souffrances, il n'y a que le Côté Obscur.
Il n'y a rien... A part moi.

La paix est un mensonge, il n'y a que la passion.
Par la passion, j'ai la puissance.
Par la puissance, j'ai le pouvoir.
Par le pouvoir, j'ai la victoire.
Par la victoire, mes chaînes se brisent.
La Force me libérera.
_________________________________________

Mes PJ :

1- Ishikawa Chikako
2- Darth Kaleesha
3- Hazel Rochester
4- Sandra Tomichenko (Catwoman)

5- Guybrush Threepwood
6- Gérard Manvussa
7- Keepa Rendris-Warren
8- Liu Huang Lei
Sha
Dieu
-

Messages: 779



Voir le profil
Fiche
« Répondre #10 le: Novembre 21, 2012, 05:35:48 »

« C'est d'accord... Parles, je t'écoutes... »

Elle se rendait... A la bonne heure ! Nulle sourire de satisfaction ne traversa toutefois les lèvres de l’Ombre, car il lui fallait encore accomplir quelque chose qui était bien plus difficile que ce qu’elle avait affirmé : renvoyer le Balrog en Enfer. Ce dernier n’allait pas se laisser faire, et Sha étira les bras, avant de frapper dans ses mains, et se concentra. Un sceau violet apparut sous le Balrog, qui commença à se débattre, frappant violemment le sol, son fouet claquant les colonnes d’eau qui les encerclaient. Il en faisait trembler toute la structure, rappelant à Sha à quel point il pouvait être dangereux de jouer avec des forces qui la dépassent. Néanmoins, elle restait une Déesse, et se mit à prononcer une sinistre mélopée, dans une langue ancienne, qu’on ne trouvait dans aucun dictionnaire. Le sceau brillait de plus en plus, et des lignes magiques violettes étincelantes se formèrent progressivement sur le corps de Balrog.

Sha répétait sa litanie sur un ton de plus en plus élevé, rapide, tout en se concentrant. C’était extrêmement épuisant, car elle sentait la résistance du puissant démon. Les lignes sur son corps durcissaient de plus en plus, le feu magique qui brulait se tarissant petit à petit. Magiquement parlant, c’était un moment d’extrême tension. Tout el corps de Sha en vibrait, et elle sentit la résistance du Balrog se durcir. Une onde magique la frappa de plein fouet, elle s’écrasa violemment sur le sol, avant de se redresser, tendant à nouveau les mains, essayant de le contenir, une espèce de sang violet et noirâtre coulant de ses lèvres.

*Retourne là d’où tu viens, retourne là d’où tu viens !*

Elle se concentra encore, et sentit l’une de ses barrières magiques exploser. Le fouet la frappa dans le ventre, et elle poussa un rugissement, envoyant à son tour une onde magique qui fit exploser le fouet. Elle se concentra encore, ses traits s’enlaidissant sous l’effort... Et les flammes finirent par s’éteindre. Le Balrog s’effondra alors, avant de disparaître. Sha soupira, et se retourna vers la femme. Elle continuait à flotter au-dessus d’elle.

« Bien... Maintenant que nous sommes entre femmes, il est temps d’avoir une petite conversation... Tu as grièvement blessé l’une de mes sorcières, mais je ne t’en tiens pas rigueur... Pas trop, en tout cas. »

L’Ombre se volatilisa, apparaissant derrière Kaleesha, et la tint par les épaules.

« Ce monde n’est pas un tissu de mensonges comme tu as l’air de le penser... Ne te laisse pas abuser par ce que les Dieux disent. Ils sont incapables de contrôler leur propre création. »

Elle s’écarta un peu, et tendit alors une main, faisant apparaître un portail.

« Ce portail mène droit à mon temple. Tu peux choisir de me suivre, ou rester ici... Dès que je partirais, le sort qui maintient l’eau se rompra. »

Sha, en somme, ne lui laissait pas vraiment le choix. Elle se dirigea alors vers le portail, et le traversa.
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Darth Kaleesha
E.S.P.er
-

Messages: 117


Sombre Dame des Sith


Voir le profil
Fiche
« Répondre #11 le: Novembre 21, 2012, 09:11:19 »

Kaleesha profita du temps que Sha mit à se débarrasser du Démon, pour se refaire une santé, puisant dans le Côté Obscur pour cicatriser ses plaies et récupérer de sa fatigue. Quand elle eut finit, la Déesse s'approcha de la Sombre Dame des Sith.

-- Bien... Maintenant que nous sommes entre femmes, il est temps d’avoir une petite conversation... Tu as grièvement blessé l’une de mes sorcières, mais je ne t’en tiens pas rigueur... Pas trop, en tout cas.
-- Comme c'est trop aimable...


Répondit-elle ironiquement. Que la fille en question était une de ses sorcières ou sa fille biologique ou bien Prêtresse d'Aphrodite en personne, Kaleesha s'en foutait. Cette petite greluche n'avait eu que ce qu'elle méritait !

-- Ce monde n’est pas un tissu de mensonges comme tu as l’air de le penser... Ne te laisse pas abuser par ce que les Dieux disent. Ils sont incapables de contrôler leur propre création.

La Sith sourit alors, pleine de moquerie.

-- Sauf que je ne suis pas de Terra, et aucun Dieu de pacotille ne peut donc me contrôler !
-- Ce portail mène droit à mon temple. Tu peux choisir de me suivre, ou rester ici... Dès que je partirais, le sort qui maintient l’eau se rompra.


Mais la Déesse Noire ne lui laissa pas le temps de réfléchir plus avant et elle s'engouffra juste derrière celle-ci. Refuser telle invitation n'était synonyme que de mort. Et une mort stupide et peu glorieuse, qui plus est... A son arrivée, Kaleesha se trouvait dans un bien étrange salon. La Sorcellerie de la Déesse était si puissante en ces lieux qu'elle en étouffait presque Kaleesha. Et malgré une forte concentration sur les remous de la Force, elle ne parvenait pas à lire les intentions de son hôte.

-- Si je m'en suis prise à votre petite Apprentie Sorcière du dimanche, c'est qu'elle le méritait. Je n'aime pas trop que l'on s'immisce dans mes petites affaires. De plus, sa tentative de me pousser à rejoindre votre petit culte insignifiant me fait bien rire... Vous me rappelez les Sorcières de Dathomir... Ces cruches ne comprennent rien à la véritable quintessence du Côté Obscur, à laquelle seul un Seigneur Noir des Sith peut prétendre parvenir. Voila pourquoi je l'ai attaquée.

Le visage dur de la Sith était éloquent : elle ne craignait pas le moins du monde cette Déesse.

-- Venez-en au fait : qu'attendez-vous réellement de moi ?
Journalisée

Il n'y a pas de paix, il n'a que la colère.
Il n'y a pas de joies, il n'y a que la souffrance.
Il n'y a pas de vie, il n'y a que la Mort.
Il n'y a pas de mort, il n'y a que l'Immortalité.
Il n'y a pas de souffrances, il n'y a que le Côté Obscur.
Il n'y a rien... A part moi.

La paix est un mensonge, il n'y a que la passion.
Par la passion, j'ai la puissance.
Par la puissance, j'ai le pouvoir.
Par le pouvoir, j'ai la victoire.
Par la victoire, mes chaînes se brisent.
La Force me libérera.
_________________________________________

Mes PJ :

1- Ishikawa Chikako
2- Darth Kaleesha
3- Hazel Rochester
4- Sandra Tomichenko (Catwoman)

5- Guybrush Threepwood
6- Gérard Manvussa
7- Keepa Rendris-Warren
8- Liu Huang Lei
Sha
Dieu
-

Messages: 779



Voir le profil
Fiche
« Répondre #12 le: Novembre 23, 2012, 12:48:57 »

« Sauf que je ne suis pas de Terra, et aucun Dieu de pacotille ne peut donc me contrôler ! »

Sha eut un léger sourire. Cette femme ne manquait pas de caractère, mais restait un brin naïve... Un « Dieu de pacotille »... Elle aurait pu mal le prendre, mais, à la vérité, Sha n’était pas comme ces dieux qui se formalisaient devant l’outrecuidance des autres. Une sorcière, après tout, était une marginale, une femme qui s’affirmait. Elle préférait ça aux femmes soumises. L’Ombre, pour autant, n’oubliait pas que Kaleesha avait mortellement blessé Karin, l’une de ses sorcières.

Le portail les conduisit dans son temple, dans l’un de ses salons. Il y avait de grandes fenêtres dans un coin, montrant un paysage endormi, avec quelques lumières au loin. La magie de Sha irradiait ici. C’était le cœur de son pouvoir, un lieu de résonance magique, où elle était presque invincible. La femme sombre dut le sentir, et Sha pouvait sentir les pensées insistantes de cette dernière. Elle essayait de s’immiscer dans son esprit, mais sans succès. Sha avait repris son apparence humaine, portant un long manteau noir avec rien en dessous. On pouvait juste voir une minijupe dissimulant ses parties intimes, et le rebord de ses seins sous sa fourrure.

« Venez-en au fait : qu'attendez-vous réellement de moi ? »

L’Ombre s’avança lentement vers la femme, caressant du bout des doigts l’une des longues tables du salon.

« Ma sorcière a pensé avoir affaire à une sorcière... Mais, visiblement, elle s’est trompée... J’ignore d’où tu tiens ton pouvoir, mais tu ne devrais pas négliger le mien. »

Elle avait parlé des sorcières de Dathomir, ce qui ne disait absolument rien à l’Ombre. Elle n’avait jamais entendu parler de cet endroit... Il lui faudrait se renseigner par la suite. Cette femme lui plaisait. Il se dégageait d’elle une aura puissante, envoûtante, et ténébreuse.

« Ce que j’attends de toi ne regarde que moi... Peut-être suis-je simplement curieuse à ton égard ? Que j’essaie de te convertir ? Ou que je t’ai attiré ici pour te torturer pendant des mois afin que tu regrettes amèrement d’avoir mutilé l’une de mes sorcières... La véritable question, ma chère, c’est plutôt de savoir ce que tu devrais attendre de moi. Tu sais bien des choses, mais tu es en même temps très ignorante. »

Sha claqua alors dans ses doigts, et les lumières s’éteignirent subitement, avant qu’une espèce d’image apparaisse sur la table. On aurait presque dit une image holographique, mais c’était en réalité un petit tour de passe-passe magique, une sorte d’illusion d’optique. On voyait une énorme masse d’énergie.

« Je vais donc t’enseigner plusieurs notions de base concernant les Déesses... Et, en échange, tu satisferas ma curiosité. Vois donc ça comme un échange de bons procédés. Ceci est un phénomène que nous appelons familièrement le Big Bang, et qui est à l’origine de tout... Les planètes, els galaxies, mais aussi la magie, et les Dieux... »

Sur l’image de Sha, on vit alors l’énorme boule grossir de plus en plus, se dilatant rapidement, jusqu’à former des espèces d’amas q, progressivement, constituaient des galaxies. L’Ombre continua à parler, lui offrant un petit cours magique.

« La magie, tout ce qui existe, résulte de l’énergie du Big Bang. Cette énergie a bien des noms selon les théories et les écoles... Je l’appelle magie, car c’est le terme qu’on utilise le plus communément pour la désigner. Les divinités sont des êtres très mystérieux, à la nature imperceptible, car nous avons la faculté de nous plonger dans cette énergie créatrice qui a créé les Univers. »

Sha marchait tout en parlant.

« Là où je veux en venir, ma petite, c’est qu’Aphrodite n’a pas créé ce monde. Elle a utilisé une énergie surpuissante à laquelle seuls les Dieux ont accès, et qui nous permet de créer des choses à partir de rien. Aphrodite a désiré créer un monde qui conviendrait à ses attentes. Pour simplifier, elle a passé commande, et Terra a été créée, conformément à ses souhaits... Et à la fois sans. »

Elle s’était rapprochée de la femme, se glissant à côté d’elle.

« Il existe plusieurs plans d’existence : cette réalité-ci, les Enfers, les Cieux... Et une autre réalité, la réalité originelle, le cœur de tous les Univers, le Chaos... Seule une divinité peut s’y rendre, et c’est à partir de cette réalité qu’Aphrodite a puisé la force de créer une dimension parallèle... Terra est une réalité alternative aux autres. Les habitants qui y vivent ne sont pas des créatures fictives, des êtres qui sont apparus comme par enchantement. La réalité est bien plus subtile que ça. Je vais te montrer... »

La lumière revint, et Sha traça une ligne devant elle.

« Envisager le temps comme une ligne est en soi contestable, mais ce sera plus facile pour que tu comprennes. Si j’ai bien compris, voici la manière dont tu envisages l’existence de Terra. »

Et, sur la ligne, plusieurs symboles apparurent, formant la chose suivante :


Se raclant lentement la gorge, Sha poursuivit, modifiant quelque peu la ligne :

« Quand Aphrodite a décidé de créer Terra, la réalité a été réécrite, si tant est que cet instant t a disparu. Le passé a été modifié, et une réalité alternative a été créée. Ce pouvoir échoit aux Dieux, mais nous ne pouvons pas le contrôler. On ne peut que l’actionner. Une ligne du temps exacte serait ainsi... Ceci. »


L’Ombre termina, effaçant ses lignes.

« Ce fut un peu long... S’agissant des autres Dieux, Aphrodite ne les a pas créés elle-même... Vois-tu, quand une divinité meure, elle retourne là d’où elle vient, à cette réalité première que j’appelle le Chaos. Son essence divine est impérissable, continuant à exister... A l’infini... Ou, du moins, tout autant que la vie continuera à exister. Aphrodite s’est tout simplement de l’énergie qu’elle a puisé sur Terra pour « ressusciter » les Dieux anciens. J’aurais moi-même failli être ressuscitée par elle si je n’avais pas réussi à me libérer par mes propres moyens. Donc, et en résumé, si tu penses que les Dieux sont des mensonges, des façades d’une Déesse schizophrène qui contrôle tout, tu as tort. Aphrodite ne peut pas contrôler toute cette énergie qui existe sur Terra. Elle est limitée par ses Attributs divins, et, si elle tentait de tout contrôler, elle imploserait. L’énergie qu’elle emmagasine est redistribuée ailleurs... C’est aussi simple que ça. »
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Darth Kaleesha
E.S.P.er
-

Messages: 117


Sombre Dame des Sith


Voir le profil
Fiche
« Répondre #13 le: Novembre 23, 2012, 03:42:49 »

L'incapacité de Kaleesha à lire l'avenir proche dans la Force, tant elle était baignée par le pouvoir de la Déesse, faisait rager la Sombre Dame des Sith. Cela éveillait chez elle une jalousie maladive. Elle voulait pouvoir s'approprier sa puissance mais savait la chose parfaitement impossible. Sentant que la Divinité Obscure tentait de s'introduire dans ses pensées, la Sith essaya de dévier l'esprit de Sha en se récitant mentalement les règles d'un jeu que lui avait enseigné son Maitre Jedi : le Pazaak. Cela fonctionna puisque la Déesse abandonna bien vite l'idée de lire ses pensées.

Quand celle-ci reprit une apparence plus humaine, Darth Kaleesha contempla avec attention le corps de cet avatar de la Sha. Elle était d'une grande beauté qui aurait pu lui échapper, si elle s'était rencontrées quelques années auparavant, bien avant que le Démon Keeshanic ne révèle à la Sith une certaine passion pour les langues "corporelles". La Sith regardait l'entrejambe de la Divinité avec envie.

-- Ma sorcière a pensé avoir affaire à une sorcière... Mais, visiblement, elle s’est trompée... J’ignore d’où tu tiens ton pouvoir, mais tu ne devrais pas négliger le mien.

En effet, la confusion avait été facile à faire. Néanmoins, ce qui avait le plus énervé Kaleesha était de s'être fait pistée par la malheureuse Karin qui aurait mieux fait de se casser une jambe que de croiser la route de la Sith ce jour là.

-- Ce que j’attends de toi ne regarde que moi... Peut-être suis-je simplement curieuse à ton égard ? Que j’essaie de te convertir ? Ou que je t’ai attiré ici pour te torturer pendant des mois afin que tu regrettes amèrement d’avoir mutilé l’une de mes sorcières... La véritable question, ma chère, c’est plutôt de savoir ce que tu devrais attendre de moi. Tu sais bien des choses, mais tu es en même temps très ignorante.

Et puis quoi encore !? Kaleesha ne lui avait rien demandée ! Elle sentait une profonde haine monter en elle à l'encontre de cette Déesse. Que la Sith soit plus faible qu'elle passait encore, mais qu'elle se permette de penser que Kaleesha attendait quoi que ce soit d'elle était intolérable ! Mais bien que cela ne lui ressemblait pas, la Sombre Dame des Sith prit sur elle pour ne pas laisser exploser sa rage. Elle savait la chose suicidaire...

-- Je vais donc t’enseigner plusieurs notions de base concernant les Déesses... Et, en échange, tu satisferas ma curiosité. Vois donc ça comme un échange de bons procédés. Ceci est un phénomène que nous appelons familièrement le Big Bang, et qui est à l’origine de tout... Les planètes, les galaxies, mais aussi la magie, et les Dieux...

La magie, tout ce qui existe, résulte de l’énergie du Big Bang. Cette énergie a bien des noms selon les théories et les écoles... Je l’appelle magie, car c’est le terme qu’on utilise le plus communément pour la désigner. Les divinités sont des êtres très mystérieux, à la nature imperceptible, car nous avons la faculté de nous plonger dans cette énergie créatrice qui a créé les Univers.

Là où je veux en venir, ma petite, c’est qu’Aphrodite n’a pas créé ce monde. Elle a utilisé une énergie surpuissante à laquelle seuls les Dieux ont accès, et qui nous permet de créer des choses à partir de rien. Aphrodite a désiré créer un monde qui conviendrait à ses attentes. Pour simplifier, elle a passé commande, et Terra a été créée, conformément à ses souhaits... Et à la fois sans.

Il existe plusieurs plans d’existence : cette réalité-ci, les Enfers, les Cieux... Et une autre réalité, la réalité originelle, le cœur de tous les Univers, le Chaos... Seule une divinité peut s’y rendre, et c’est à partir de cette réalité qu’Aphrodite a puisé la force de créer une dimension parallèle... Terra est une réalité alternative aux autres. Les habitants qui y vivent ne sont pas des créatures fictives, des êtres qui sont apparus comme par enchantement. La réalité est bien plus subtile que ça. Je vais te montrer...

Envisager le temps comme une ligne est en soi contestable, mais ce sera plus facile pour que tu comprennes. Si j’ai bien compris, voici la manière dont tu envisages l’existence de Terra.


La Sith écouta religieusement la Déesse, bien que tout cela la dépassait. De son point de vue, seule la Force et son Côté Obscur comptait. Ce qu'elle savait de Terra et d'Aphrodite ne comptaient que peu, au fond. Le plus important pour elle, était simplement de conquérir ce monde et asservir la Terre ensuite. L'ambition mégalomaniaque de Kaleesha et son affinité au Côté Obscur faisaient qu'au final elle se foutait complètement des origines de ce monde. Néanmoins, elle acceptait le cours uniquement parce que certaines informations pourraient sans doute lui être utiles un jour ou l'autre...

-- Quand Aphrodite a décidé de créer Terra, la réalité a été réécrite, si tant est que cet instant t a disparu. Le passé a été modifié, et une réalité alternative a été créée. Ce pouvoir échoit aux Dieux, mais nous ne pouvons pas le contrôler. On ne peut que l’actionner. Une ligne du temps exacte serait ainsi... Ceci.

Ce fut un peu long... S’agissant des autres Dieux, Aphrodite ne les a pas créés elle-même... Vois-tu, quand une divinité meure, elle retourne là d’où elle vient, à cette réalité première que j’appelle le Chaos. Son essence divine est impérissable, continuant à exister... A l’infini... Ou, du moins, tout autant que la vie continuera à exister. Aphrodite s’est tout simplement de l’énergie qu’elle a puisé sur Terra pour « ressusciter » les Dieux anciens. J’aurais moi-même failli être ressuscitée par elle si je n’avais pas réussi à me libérer par mes propres moyens. Donc, et en résumé, si tu penses que les Dieux sont des mensonges, des façades d’une Déesse schizophrène qui contrôle tout, tu as tort. Aphrodite ne peut pas contrôler toute cette énergie qui existe sur Terra. Elle est limitée par ses Attributs divins, et, si elle tentait de tout contrôler, elle imploserait. L’énergie qu’elle emmagasine est redistribuée ailleurs... C’est aussi simple que ça.


Ainsi, même les Dieux pouvaient mourir... Kaleesha jubilait intérieurement derrière un masque d'impassivité. Cette Déesse devait être bien stupide pour lui avoir avouée la meilleure façon de tuer un Dieu. Manipuler un Dieu pour le pousser à tenter de contrôler tout le pouvoir des Nexus de Force de Terra... et le mener ainsi à s'auto-détruire... Voila qui était un défi bien excitant à relever ! Si elle la regardait bien en face, Sha verrait le feu du Mal bruler dans les pupilles de la Sith à cet instant très précis.

-- Voila qui est très intéressant... Merci pour ces précisions...

Un sourire pervers illumina le visage de la Sith.

-- Bien... Et maintenant... ? Ce fut très divertissant tout ça, mais j'imagine que ni vous ni moi n'avons que ça à faire...

Une idée germa dans l'esprit de la Sith, et cela faisait longtemps qu'elle ne s'était pas accordée un peu de bon temps.

-- Je n'ai rien d'une "sorcière" mais mes pouvoirs peuvent en effet être perçus comme tels par les imbéciles ignorants... Ne comptes par sur moi pour te révéler ma nature gratuitement. Ces informations requièrent une certaine.... rémunération...
Journalisée

Il n'y a pas de paix, il n'a que la colère.
Il n'y a pas de joies, il n'y a que la souffrance.
Il n'y a pas de vie, il n'y a que la Mort.
Il n'y a pas de mort, il n'y a que l'Immortalité.
Il n'y a pas de souffrances, il n'y a que le Côté Obscur.
Il n'y a rien... A part moi.

La paix est un mensonge, il n'y a que la passion.
Par la passion, j'ai la puissance.
Par la puissance, j'ai le pouvoir.
Par le pouvoir, j'ai la victoire.
Par la victoire, mes chaînes se brisent.
La Force me libérera.
_________________________________________

Mes PJ :

1- Ishikawa Chikako
2- Darth Kaleesha
3- Hazel Rochester
4- Sandra Tomichenko (Catwoman)

5- Guybrush Threepwood
6- Gérard Manvussa
7- Keepa Rendris-Warren
8- Liu Huang Lei
Sha
Dieu
-

Messages: 779



Voir le profil
Fiche
« Répondre #14 le: Novembre 27, 2012, 12:33:16 »

« Voila qui est très intéressant... Merci pour ces précisions... »

Cacher à Sha des choses n’était pas particulièrement facile. Elle était l’Ombre, après tout, et elle vit clairement une lueur de perversion et de démence perler dans les yeux de cette femme. Elle ignorait d’où elle venait, mais elle était convaincue que cette dernière ne comprendrait pas ce que Sha avait tenté de lui dire. L’Ombre avait tout simplement tenté de lui expliquer la futilité de sa quête. Elle n’était qu’une simple femme, et ne pouvait rien faire contre les Dieux. Il n’y avait pas que les Olympiens dont elle devait se méfier, mais aussi tous les autres Dieux. Ce monde, indéniablement, était bien plus riche, bien plus vaste, et bien plus diversifié que la Terre. Aphrodite s’était après tout inspirée de l’imagination terrienne collective pour créer un monde alternatif, et, partant de là, il y avait bien plus de Dieux, dont beaucoup avaient des Attributs supplémentaires. Penser les détruire était illusoire.

*Inutile d’essayer de la raisonner...*

Durant son discours, l’Ombre avait également noté les regards pas forcément discrets de Kaleesha sur son corps. Elle avait noté que cette femme avait une sorte d’appétit sexuel, qui semblait être l’unique faille de son impénétrable armure. Sha y réfléchit lentement, restant à une distance assez respectueuse de la créature, qui lui parla alors.

« Bien... Et maintenant... ? Ce fut très divertissant tout ça, mais j'imagine que ni vous ni moi n'avons que ça à faire... »

L’Ombre ne dit rien, car elle avait compris, sur le ton que la femme employait, qu’elle avait encore quelque chose à dire. Ce fut effectivement le cas, car, lorsqu’elle eut terminée, elle rajouta assez rapidement ce à quoi elle pensait, faisant croiser les bras de Sha :

« Je n'ai rien d'une "sorcière" mais mes pouvoirs peuvent en effet être perçus comme tels par les imbéciles ignorants... Ne comptes par sur moi pour te révéler ma nature gratuitement. Ces informations requièrent une certaine.... rémunération... »

Ce fut à son tour de sourire, un sourire révélant ses belles dents. Elle savait très bien ce que cette femme voulait dire par « rémunération », et Sha se permit, à son tour, de la reluquer, sans chercher à être discrète. Une Déesse n’allait tout de même pas se cacher. Qu’elle éprouve du désir pour un être inférieur devait au contraire être pour ce dernier une source de fierté et de bonheur. Elle observa donc la femme, et en arriva à la conclusion qu’elle était plutôt belle... Voire même très belle, selon les critères esthétiques de Sha. Elle avait toujours aimé les beautés sombres, les femmes ténébreuses, dangereuses, et fières. Et cette femme y correspondait très bien. Que ce soit ses yeux jaunes, ou sa tenue noirâtre qui lui allait à ravir, elle était vraiment très attirante. Sha se rapprocha ainsi lentement d’elle, faisant glisser l’une de ses mains aux longs ongles sur la table.

« Hum... Et que demandes-tu ? Je te vois mal demander de l’argent, tu aurais trop l’impression de faire l’aumône... »

S’étant rapprochée d’elle, Sha approcha l’une de ses mains, la glissant sous le capuchon de la femme pour caresser sa joue. Elle ne la craignait nullement, car elle savait que Kaleesha avait pris conscience qu’elle était impuissante ici. L’attaquer serait pour elle une forme de suicide.

« Je ne pense pas non plus que tu me demanderas des amulettes, des sortilèges, ou des talismans, car tu as l’air, ce qui est naturel, de privilégier l’efficacité de ton pouvoir... Bien sûr, je pourrais te torturer, mais... Ce serait contraire aux lois sur l’hospitalité, et je pense avoir de quoi obtenir ce que je recherche. »

Elle termina sa phrase en embrassant la femme, se blottissant contre elle, goûtant à sa belle bouche, l’embrassant avec délectation, commençant par tirer lentement sur sa lèvre inférieure, avant de relever sa propre bouche. Elle s’occupa de la lèvre supérieure de la femme ténébreuse, se collant un peu plus contre elle, une main restant sur sa joue tandis que l’autre allait caresser ses hanches. Le baiser se prolongea pendant quelques secondes, et, quand il se rompit, quand l’Ombre se décolla de la femme, ce fut pour constater que le décor, encore une fois, avait changé.

Les femmes n’étaient plus dans le salon, mais dans une pièce un peu plus sombre, sans fenêtres, et avec un grand lit derrière elles. Des bougies brûlaient dans les coins, donnant à la scène une ambiance envoûtant et mystérieuse.

« Tu m’intrigues beaucoup, jeune femme... Et, s’il y a une chose que tu dois savoir sur les Dieux, c’est que, malgré tous nos clivages, nous partageons tous, ou presque, un sentiment commun : la curiosité... »

Elle se pencha alors pour l’embrasser à nouveau.
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.


Tags:
Pages: [1] 2 3 4
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox