banniere
 
  Nouvelles:
APPEL À CANDIDATURES : Proposez-vous pour être Administrateur de LGJ ! Plus d'informations ici : http://lgj.forum-rpg.net/index.php?topic=20663.0

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: La mécène d'une démone ? [Samara !!]  (Lu 781 fois)
Sha
Dieu
-

Messages: 716



Voir le profil
FicheChalant
« le: Avril 27, 2012, 05:54:05 »

Aujourd’hui, Sha n’était pas dans son temple. Elle n’était pas non plus hors de son fief. Elle se promenait tout simplement dans les quelques villages dont elle avait la direction, et qui avaient essentiellement pour fonction de fournir au temple de la nourriture, des biens, et de l’intendance. Elle se trouvait dans le village principal de ses terres, se trouvant sur la « Grande Route ». La Grande Route désignait l’une de ces immenses voies impériales qui menaient toutes à la Cité Impériale. La Grande Route, ici, se terminait devant le palais, imposante structure qu’on apercevait au loin.

« Bonjour, Déesse.
 -  Nous vous souhaitons la bienvenue. »

Avançant dans son long manteau noir, Sha était accompagnée de deux belles femmes dans des armures légères. La garde personnelle de Sha ne se composait que de femmes, tout comme les hauts responsables du fief. L’administratrice locale était ainsi une femme. Que voulez-vous, quand on avait vu tous les ravagés que le sexe masculin avait causé sur Terre, quand on avait vu tant de sorcières être tuées, et quand on avait été scellée par des Dieux masculins, il en résultait, même pour Sha, une méfiance naturelle à l’égard de ce sexe.

Ceci ne l’empêchait pas de ne pas attaquer les hommes à son service. Ils s’inclinaient, comme les femmes, et ceux qui ne le faisaient pas se recevaient de la part de ses deux gardes un coup bien senti des espèces de longues lances en bois qu’elles tenaient. Les trois femmes atteignirent le manoir local, celui de l’administratrice. Des gardes masculins vinrent vers elles, s’inclinant respectueusement.

« Grande Déesse, l’administratrice Ryka est prête à vous recevoir. »

Sha faisait une visite quotidienne, mais sa visite était également motivée par d’autres raisons. Dans les profondeurs de sa puissance, elle avait senti une femme assez puissante se rapprocher de son fief. L’Ombre s’était renseignée, et avait vu. Une démone rouge et énigmatique. Son corps, Sha ne l’avait pas vu dans les profondeurs de ses songes, mais elle avait senti une puissance magique suffisante pour essayer de voir cette femme avant le temple. En cas de combat, mieux valait démolir ce petit manoir minable que son beau temple magistral.

« Allez voir qui est notre invitée... Et tâchez d’être aimables...
 -  A vos ordres, Majesté. »

Les deux femmes partirent. Elles avaient beau être belles, elles n’étaient pas pour autant très aimables. Plutôt du genre à frapper et à aimer voir les autres s’incliner, mais quelque chose disait à Sha que cette femme qui s’approchait n’aimerait pas qu’on la toise. C’était une puissante mage... Peut-être bien une Archimage. En soi, rien de foncièrement dangereux pour l’Ombre, mais ce n’était pas tous les jours qu’un Archimage venait ici... Les Orcs qui entouraient la région encourageaient plutôt les voyageurs à éviter ce fief.

Sur leurs chevaux, les deux femmes ne tardèrent pas à voir la mystérieuse femme rouge. Ils s’arrêtèrent à quelques mètres d’elle. Une femme descendit du cheval, l’autre restant dessus, fixant avec un regard plein d’assurance la démone. Ce fut l’autre femme qui parla, et la démone pouvait alors constater avoir affaire à deux jumelles.

« Sa Majesté la Déesse Sha vous souhaite la bienvenue en ces lieux, démone. Afin d’assurer votre sécurité, elle nous a demandé de vous conduire jusqu’à elle. »

Pour quelle autre raison une Archimage serait-elle venue ? A vrai dire, l’Ombre soupçonnait un émissaire impérial. Sha avait beau avoir rejoint l’Empire, elle ne produisait pas grand-chose, envoyant peu d’armes et de troupes, car, non seulement elle préférait les conserver pour son propre usage, mais elle ne voulait pas non plus que les autres Dieux pensent qu’elle intervienne trop dans le monde des humains. L’Ombre n’était pas une Déesse des plus respectées au sein de l’Olympe. L’argument invoqué par les femmes était juste un prétexte. L’idée n’était pas tant de protéger la femme, que de la surveiller. Respectant scrupuleusement la loi, les deux soldates n’avaient pas demandé à la belle et envoûtante démone son identité. La loi en vigueur ne l’imposait pas. Sha serait de toute façon rapidement fixée sur ce point.
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Samara
Avatar
-

Messages: 437



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #1 le: Mai 06, 2012, 12:47:18 »

Samara n'était pas venue jusque dans ces terres perdues par des moyens conventionnels, du moins conventionnels aux yeux de ceux ne pratiquant pas les arts des arcanes magiques. Les voyages sur montures étaient longs, fastidieux, tandis que la téléportation, à condition de savoir la maîtriser, ne possédait aucun de ces désavantages.
La démone avait décidée de se rendre dans les territoires sous le contrôle de Sha depuis à présent une semaine que cette idée lui était venue à l'esprit, dans l'optique de sa recherche de soutiens puissants au sein de l'Empire. Elle n'avait été admise à la cour de l'empereur que récemment, du moins, bien plus récemment que la plupart des personnes y résidant, et il lui fallait des soutiens pour conserver sa place, des mécènes, des protecteurs.

Samara aurait pu se contenter de séduire l'une des têtes hautement placées de la noblesse de l'Empire, mais elle avait visée plus haut, bien plus haut. Les nobles pouvaient être faillibles, perdre leur place pour de bien trop nombreuses raisons, mais dans le cas des divinités, ces raisons avaient tendance à bien diminuer en nombre.
Pour ce qu'elle en savait, Sha était comme une sorte d'invitée tolérée sur le territoire de l'Empire, qui voyait toutefois avec une méfiance mêmée de crainte cette occupation de territoire. Samara comptait sur le fait de pouvoir arrondir les angles des deux côtés pour gagner au passage de l'influence, d'autant que nul ne s'était vraiment risqué à faire une telle tentative diplomatique, mais la démone avait plus de tours dans son sac que la grande majorité des ambassadeurs de l'empereur.

Vêtue comme à son accoutumée, Samara s'était donc téléportée en plein dans le domaine de la déesse, et fût immédiatement acceuillie, on l'attendait. Samara s'y étais attendue, quand bien même n'avait-elle fait part de son projet à qui que ce soit, une déesse ne se laissait pas aussi aisément prendre au dépourvu. Deux gardes, très belles du point de vue des exigences de la démone en la matière, se tenaient face à elle pour l'escorter...ou plutôt la surveiller cela allait sans dire.

Cela est fort aimable de la part de sa majesté, je vous en prie...passez devant et montrez moi le chemin à elle.

Samara n'avait pas l'intention de fausser compagnie à ces femmes, comme elles s'en rendraient compte en voyant que la démone les suivait bel et bien, mais elle tenait à rester derrière, pour la simple et bonne raison que la vue de leur déhanché était une curiosité à laquelle elle ne voulait pas échapper.
La marche ne prit que quelques minutes, avant que les trois femmes n'arrivent en vue d'un petit village, assez miteux selon Samara, mais elle était habituée à une vie de luxe. On la mena dans une sorte de manoir, ou du moins une maison plus grande et moins miteuse que le reste du village, puis enfin elle arriva en vue de celle avec qui elle voulait s'entretenir.
Ce n'était pas chose qu'elle faisait souvent, mais face à une déesse, et potentiellement face à un ego aussi dimenssioné que ses pouvoirs, Samara préféra s'agenouiller brièvement pour présenter ses hommages.

C'est un honneur de vous voir en personne déesse, je ne m'attendais à avoir un comité d'accueil aussi charmant.
Humour à peine masqué tout en restant dans le strict respect du protocole règlementaire, Samara avait longuement été esclave et cela l'avait marquée suffisament pour avoir du mal avec la notion d'autorité. Elle respectait le pouvoir d'autrui, mais être à proprement parler une lêcheuse de bottes, ce n'était pas son genre, pas même face à une déesse qui devait de toutes manières en avoir suffisament à ses bottes.
Elle se redressa donc, et ses yeux argentés se posèrent pleinement sur le corps de Sha.

Mon nom est Samara, Archimage renomée bien que fort nouvellement admise à la cour de l'empereur, et comme vous vous en doutez, j'aimerais porter à votre attention...une requête, qui pourrait vous bénéificier à vous comme à moi, si vous êtes disposée à l'entendre.
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Sha
Dieu
-

Messages: 716



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #2 le: Mai 06, 2012, 01:31:53 »

« La voici, Majesté... Nala... C’est ainsi que sa mère l’a appelé... »

Ladite mère hocha lentement la tête, visiblement très émue de voir débarquer dans sa chambre une Déesse. Le grand manoir du village comprenait aussi une aile médicale, et, si Sha s’était déplacée, c’était en partie pour voir un bébé qui venait de naître. La mère était une sorcière, et Nala était donc une nouvelle sorcière. Sha la prit dans ses bras en souriant, étant également assez heureuse. Une nouvelle sorcière, une nouvelle femme qui la servirait, une nouvelle créature qui la rendrait plus forte. Le bébé remua lentement entre les bras de l’Ombre, qui lui embrassa le front, et lui gratouilla un peu le ventre.

« Occupe-toi bien de cet enfant, femme lâcha-t-elle à la mère.
 -  A... Avec votre bénédiction, Déesse, elle aura une longue et belle vie, et vous servira fidèlement.
 -  Je l’espère bien... »

La saluant de la tête, Sha sortit de la chambre. Mine de rien, ce n’était pas tous les jours qu’elle avait droit à la naissance d’une sorcière, et, si elle ne se rendait pas aux naissances de simples gueux, elle se faisait un point d’honneur à célébrer la naissance des sorcières. De tous ses Attributs divins, les Sorcières étaient le premier Attribut, soit le plus important. Sortant de la pièce, elle regarda l’Administratrice.

« Trouvez-moi une salle de réception. J’y accueillerai notre invitée.
Bien, Majesté. »

L’Administratrice était une jeune femme assez menue, avec des cheveux coupés courts. Samra ne tarda pas à arriver, et Sha la reçut dans un grand salon assez bien décoré. Il y avait de grandes vitres avec des carreaux, de gros rideaux, des lustres, et un grand tapis rouge. Elle se tenait, jambes croisées, dans un fauteuil, et les deux gardes qui accompagnaient Samara entrèrent les premières, avant de laisser la place à la démone.

Sha fronça imperceptiblement les sourcils. Elle ne dirait pas que Samara était belle. Elle pouvait dire que Kiriko était belle, que Karin était belle, mais Samara était indéniablement un cran au-dessus. Un frisson de désir traversa naturellement le corps de Sha en voyant l’élégance bestiale de cette femme. Une élégance bestiale... Rien que le terme était contradictoire ! Mais c’était la beauté de cette femme qui était ambivalente. Elle avait en elle le charme fou de ces grandes dames du plaisir, et aussi la beauté propre des succubes. Il se dégageait du corps de Samara une aura que Sha ressentit immédiatement, et qui la fit lentement soupirer. Elle se mordilla les lèvres, et Samara s’inclina respectueusement devant elle.

*Un peu de poigne, que diable ! Je suis l’Ombre, pas une quelconque Déesse des plaisirs sensoriels !*

Se sermonnant, Sha fit signe de la main à ses gardes de les laisser, et la porte se referma. Samara ne tarda pas à se présenter, et, silencieusement, l’Ombre l’écouta. Elle était une Archimage, ce que l’Ombre avait déjà pu remarquer, et qui était récemment arrivée au Palais impérial. Elle venait lui demander une « requête ». Sha avait déjà des soupçons sur le contenu de ladite requête, mais elle n’en fit rien paraître, et se releva lentement.

« La garde était nécessaire, Archimage. Mais, je vous en prie, vous n’êtes pas au Palais impérial. Laissez aux hommes le soin de courber le dos. Vous n’êtes pas l’une de mes sorcières, inutile de vous embarrasser d’un protocole qui m’ennuie éperdument. »

Sha était sincère. Elle regarda Samara, se rapprochant d’elle, et lui fit un léger sourire en regardant ses yeux, et sa belle bouche. Mains derrière le dos, elle poursuivit :

« Comme vous le savez sans doute, l’Empire ne m’apprécie que moyennement. Je ne peux que les comprendre ; chaque fois qu’une divinité se mêle des histoires entre les humains, il en résulte des catastrophes. Et je ne fournis pas autant d’armes que les Impériaux le voudraient... A vrai dire, l’Empereur m’a refilé ces terres en espérant que je fuirais. J’ai réussi à unifier les camps orcs, ce que le Conseil impérial n’espérait pas, et ils cherchent maintenant à se débarrasser de moi... Mais il n’est pas facile de se débarrasser d’une vieille Déesse comme moi. »

L’Ombre marcha alors. Samara pouvait sans doute remarquer que, sous son manteau, Sha était nue, à l’exception d’un soutien-gorge et d’une culotte, les deux étant noirs. Elle jeta ses cheveux en arrière, et lâcha alors :

« Bien... J’avais un peu peur que vous ne soyez un émissaire du Conseil impérial venu me les briser sévères... Alors, exposez votre requête, ma belle... Et, encore une fois, ne vous embarrassez pas de fausses manières avec moi. Je n’ai pas pour habitude de faire du mal à de belles démones civilisées parce qu’elles oublient de glisser un superlatif dans leur phrase. »

Sha lui fit un sourire qu’elle voulait réconfortant. L’Ombre avait beau être une Déesse maléfique, elle restait malgré tout très sociable, et, par bien des aspects, très agréable. Elle était, somme toute, à l’image des sorcières, qui étaient souvent perçues de manière maléfiques, mais étaient parfois bien plus nuancées que ce qu’on pouvait croire... A l’image, en définitive, du sexe féminin.
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Samara
Avatar
-

Messages: 437



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #3 le: Mai 08, 2012, 11:54:17 »

Samara ne s'était pas attendue à ce que cette première rencontre se déroule aussi bien, certes elle ne prenait pas pour argent comptant les rumeurs, mais bon nombre s'accordaient pourtant à affirmer que Sha était une déesse au tempérament cruel. Cruelle et puissante, cette déesse ne s'était effectivement pas faite des amis au sein du Conseil impérial et de la cour, cette cour sur laquelle Samara comptait bien tisser sa toile aussi densément que possible.
Mais la démone était une nouvelle venue dans cet endroit, et avait besoin de soutiens, d'amis et d'alliés puissants, et qui de mieux pour cela qu'une déesse ? Qui pourrait se targuer politiquement d'avoir une divinité comme protectrice ? Personne, et peu considéreraient alors la démone comme une personne ne méritant pas l'attention.
C'était un plan très audacieux, risqué même, car Samara n'avait aucune idée des véritables envies de la déesse d'être bien vue ou non auprès de l'empereur, mais Samara était certaine de pouvoir arranger cette situation de tensions, à la condition que la déesse lui accorde sa protection. Sha regardait par ailleurs le corps de Samara avec autre chose qu'une simple volonté de la jauger, elle avait crû y distinguer du désir, la démone ne s'y étais pas attendue, mais cela ne pourrait que jouer en sa faveur si elle pouvait aussi jouer des atouts de son corps.

Fort bien, je constate que vous n'êtes donc pas sans ignorer le peu d'estime que l'on vous porte à la cour impériale, et que seule la crainte de vos pouvoirs divins vous accorde encore les terres que vous possédez.
J'irais donc droit au but, je pense pouvoir améliorer vos relations avec la cour de l'empereur, si vous me soutenez ouvertement comme votre protégée déesse.

Il était en effet difficile de se faire une véritable place dans la cour impériale sans posséder la protection de quelqu'un de plus puissant que soit, avec la protection de Sha, Samara était assurée d'avoir tout ce qu'il lui fallait en main pour se faire respecter parmi la noblesse arrogante de l'empire.

Vous gagneriez beaucoup à ne plus avoir à craindre l'hostilité de l'empire déesse, de même que vous gagneriez à m'avoir comme alliée.
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Sha
Dieu
-

Messages: 716



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #4 le: Mai 09, 2012, 12:33:21 »

Samara ne tarda pas à en venir au cœur de sa requête. Elle venait tout simplement pour bénéficier du soutien de la Déesse des Sorcières, et ce afin d’asseoir ses relations au sein de la Cour impériale. Un choix assez judicieux, estimait Sha. Elle connaissait la Cour impériale, où il était difficile de se faire une place, surtout quand on n’était pas une militaire. Et cette démone n’avait pas l’air d’avoir une carrière militaire. Partant de là, se faire une réputation risquait d’être difficile. Silencieusement, l’Ombre écouta donc Samara lui faire sa proposition. Samara proposait tout simplement une alliance entre les deux, et Sha fit claquer sa langue, sans répondre sur le coup, avant de lentement lui sourire.

« J’ai tenu à vous rencontrer ici, car j’ignorais quelles étaient vos intentions. Que diriez-vous d’aller dans mon temple ? Je pense qu’il sera un peu plus approprié pour nos négociations que ce manoir... »

Sha tendit sa main vers Samara, afin que cette dernière la prenne. L’Ombre se téléporta alors, et atterrit devant son temple. C’était le plus grand bâtiment de ses terres. Le temple était massif. Certes, il était bien loin d’égaler les structures imposantes du cœur de l’Empire, mais il se défendait quand même.

« Le culte des sorcières n’a jamais eu un seul temple, expliqua l’Ombre. Jusqu’à maintenant... Voici ma maison, Samara. Si vous voulez être ma protégée, autant savoir dans quoi vous vous engagez... »

Samara était une belle démone, et Sha n’était pas insensible à la beauté. Pour autant, elle était suffisamment vieille pour ne pas se laisser abuser par la beauté. La démone était belle, mais elle était aussi belle que dangereuse. Hors de question de lui accorder son soutien si elle n’était pas sûre de sa loyauté. L’entrée du temple était un grand perron avec plusieurs gardes. Des femmes en armures, belles et autoritaires. L’énorme porte d’entrée, à double battant, s’ouvrit dans un grondement, et Sha monta les marches.

A l’intérieur du temple, elle avança à travers un immense hall d’accueil, dominé au fond par une grosse statue représentant une sorcière avec de nombreuses gravures sur le socle. Il s’agissait de paroles écrites dans la langue ancienne des sorcières, un idiome que même les démons ne connaissaient pas. L’Ombre ne s’attarda toutefois pas là, et suivit un couloir avec un confortable tapis qui les conduisit dans un petit salon. Le temple était grand, beau, majestueux et arrogant. A la gloire du renouveau des sorcières.

« Boirez-vous quelque chose, Samara ? J’ai la chance d’être plutôt bien fournie en alcools. Depuis que j’ai accordé une malédiction à un fabricant d’alcools, une distillerie m’offre gratuitement de l’alcool de bonne qualité. »

Sha sortit une bouteille d’un bon cru nexusien. Ashnard et Nexus avaient beau se taper dessus, les vignobles nexusiens étaient réputés. Elle sortit deux verres à pied, et remplit le contenu des verres d’un délicat vin. L’arôme était exquis, et elle tendit la coupe vers Samara, avant de s’asseoir sur un fauteuil. Samara pouvait s’asseoir face à elle, et Sha croisa les jambes, révélant de longues et belles jambes fermes. Elle but un peu, et posa le verre sur une table basse, avant de commencer à soliloquer :

« L’Empire m’a permis de construire ce temple. Les sorcières ont toujours été maudites, ont toujours été considérées comme... Comme des adoratrices du Démon, sans vouloir vous offenser. Partant de là, mon culte a toujours été secret, silencieux, dans l’ombre. Je suis à l’image de mes filles, après tout. Voyez-vous, si j’ai décidé de revenir sur Terra, de reprendre une forme humaine, c’était pour faire renaître mon culte. Partant de là, tout ce qui peut accroître ma puissance, ma réputation, est bon à prendre. Si l’Empire décide de se débarrasser de moi, ils le feront. Et je ne tiens pas à revivre ce que j’ai pu vivre dans le passé. »

La chasse aux sorcières, les massacres, les bûchers... Tout cela était marqué dans la mémoire de Sha, marqué durablement, et elle ne tenait pas du tout à le revivre. Elle enchaîna donc, en venant finalement au sujet de la conversation :

« Je ne demande que la sécurité, dans le fond. Mais ça, je l’ai déjà. Le Conseil Impérial n’est pas non plus complètement idiot. Avant mon passage, cette terre était abandonnée, désolée, laissé&e à la nature et à des clans orcs difficiles à unir. L’Empire serait fou de me chasser, mais on n’est jamais à l’abri d’un excès de folie. Partant de là, votre aide serait souhaitable pour me permettre d’assurer sans problème le renouveau de mon culte. Vous devez néanmoins garder à l’esprit, Samara, que bien des Dieux ne m’apprécient que peu... Ce qui est entièrement réciproque. Ma tendance à maudire leurs prêtres les agace, et le fait que je leur sois bien plus ancienne aussi. Tout comme mon aversion prononcée pour le sexe masculin. »

Sha regarda alors Samara, et enchaîna :

« En clair, je peux être votre mécène. Je peux vous fournir des gardes, de l’appui, vous soutenir, et vous pouvez bénéficier de mon hospitalité... Sous certaines conditions. Votre assistance auprès du Conseil est une bonne chose, mais elle est insuffisante pour que je daigne vous accorder ma protection. »

Voilà qui semblait inaugurer sous de mauvais auspices les négociations, mais l’Ombre se devait au moins d’être honnête, surtout avec une si belle dame. Sha poursuivit donc :

« Plusieurs éléments penchent toutefois en votre faveur : votre sexe... Votre beauté... Mais il faudra plus que ça. Je ne suis pas la Déesse des Femmes, ni la Déesse des Démones, et encore moins la Déesse de la Beauté. Non, je suis la Déesse des Sorcières, de la Malédiction, de la Corruption, et de la Souffrance. Quatre Attributs divins qui me donnent ma puissance. Si vous voulez mon aide, alors vous devrez aussi m’aider. Je doute que vous désiriez être une sorcière. Pour les malédictions, il faudrait vraiment que vous soyez dans un triste état pour les obtenir. Quant à la corruption, je ne peux pas corrompre une démone. Reste donc la Souffrance... Je ne vous demande pas de souffrir pour moi, rassurez-vous. Mais seriez-vous prêts à faire souffrir des gens pour moi ? A les torturer pour le simple plaisir de les faire souffrir ? »

Sha ajouta rapidement :

« La Souffrance est toutefois mon dernier Attribut divin, soit le moins efficace. Vous devrez donc faire autre chose pour moi... »

Sha ne précisa pas le fond de sa pensée, mais son regard en disait long sur ce qu’elle entendait par là.
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.


Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox