banniere
 
  Nouvelles:
P'tit jeu pour fêter Halloween !
Venez jouer avec nous !!



Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1] 2
  Imprimer  
Auteur Sujet: Conquête, Désécration, Punition (Anéa)  (Lu 1586 fois)
Shikyotsume
Dieu
-

Messages: 648


The Divine Claw


Voir le profil
Fiche
« le: Décembre 02, 2011, 07:05:03 »

Un chat noir observait, perché sur une branche d'arbre. Un village qui, il y avait quelques heures à peine, était paisible, malgré la vie difficile que vivait les êtres primitifs qui y vivaient. Un village neko qui avaient tous une foi commune en Shikyotsume, protecteur de la race féline, un autel avait été construit pour permettre aux neko peuplant le village de se recueillir et prier, convaincus que leur vie sera toujours meilleure en offrant leur fidélité à Shikyotsume. Mais l'autel et les statues qui décoraient le lieu de prière étaient en morceaux, démolis par une grosse massue maniée d'une main rageuse, un monstrueux inu avide de destruction. Les villageois? Tous misérables, servant d'esclaves aux barbares inus qui avaient investis le village, prit possession de leur maisons et leur ressources et profané le lieu de prières sacrés. Les neko qui avaient résisté gisaient sur le sol, baignant dans leur propre sang, une massue, une lance ou un tomahawk brisé à la main. Le chat noir observait toujours, immobile, comme si le dieu félin lui-même avait posé son regard sur le village. Assis sur la dernière marche du petit escaliers qui menait à l'autel, le chef des barbares, véritable parodie des inus, avalait un alcool fabriqué localement, l'une des quelques ressources pour lesquelles les villageois avaient tant sué. Son pied écrasait le crâne d'un guerrier du village, guerrier qui souffrait, couvert de sang et un bras cassé. Les inus s'étaient bien amusés, ils avaient répandu la mort et le chaos et avaient prit plaisir à cracher sur la fois des villageois neko, manquant autant de respects à leur victimes qu'au dieu qu'ils vénéraient. Le chef gardait une pression constante sur la tête du guerrier-chat, celui-ci avait le visage tuméfié, des dents cassés, il avait mal, terriblement mal. Le chef, lui, avait l'air bestial, plus chien qu'humain. Ses traits ressemblaient à ceux d'un chien husky, plus proche d'une sorte de loup démoniaque que d'un chien domestique. Deux yeux rouge brillant de cruauté, deux cornes saillantes sur le front, des crocs capable de déchiqueter du cuir bouilli ... Le chef vida l'amphore d'alcool, l'envoyant se fracasser contre le sol, en bas des marches.

-Héhé, les mangeurs de rats ont pas résisté longtemps!

Le chef se leva, agrippant le poignet de sa victime, il souleva le guerrier par son bras cassé, lui arrachant des hurlement de douleur.

-C'est les inus qui dominent maintenant! Les mangeurs de rats vont servir les inus!

Le barbare ouvrit grand la bouche et referma brusquement ses puissantes mâchoires sur le cou du guerrier neko. Les hurlement cessèrent, un hurlement écœurant retentit et le sang coula à flots. Le barbare jeta le cadavre en bas des marches comme si ce n'était qu'une simple ordure. Les inus rigolèrent, les villageois étaient sur le sol, tête baissés, pleurant leur morts. Certains marmonnèrent même des prières, espérant avoir un signe du Protecteur Félin. Un élu allait venir libérer le village et punir le chien-démon, il le fallait, Shikyotsume ne resterait pas les bras croisés.

-J'ai envie d'm'amuser! Hahahahaha!!!

Les chiens rigolèrent ensembles, le chef agrippa une jeune neko par la gorge, au hasard. D'une main il lui arracha ses vêtements, la pauvre savait trop bien ce que le monstre allait faire d'elle.

-J'vais t'monter la force des inus, grosse traînée!

Sans la moindre douceur, devant tout le monde, le chef plaqua sa victime contre un mur, baissant son pagne d'une main. La pauvre neko se mit à gémir, laissant ses larmes s'échapper ...
Journalisée



Chat de LGJ >ici<!!!
Anéa
Cap'taine Jmeféchié \o
Modérateur
-
*****
Messages: 3159



Voir le profil
Fiche
« Répondre #1 le: Décembre 03, 2011, 01:25:38 »

L’ange déchu était désormais sur Terra. Pourquoi me diriez-vous ? Toujours pour la même. Encore et toujours cette chasse aux démons, interminable. Ainsi, la triste Anéa pensait pouvoir retrouver sa place auprès des anges, les guerriers, retrouver sa place d’antan. Oui, elle espérait follement trouver grâce auprès des Hauts-Anges pour qu’ils lui redonnent son statut. Malgré qu’elle continuait son travail d’autrefois, celui-ci n’était jamais récompensé. Alors, elle ne refoulerait jamais cette terre divine qu’est le Paradis ? Était-elle condamnée à errer sur la Terre et sa jumelle sans moyen de rédemption ?

Cela faisait une petite semaine, voire deux presque, qu’Anéa vagabondait dans les bois de Terra. Elle avait décidé de s’enfoncer dans les contrés sauvages après avoir entendu les dires de personnes qu’elle avait rencontrées dans les bars et auberges des villes. Que disaient-elles ? Une petite armée d’inu, dirigée par un sanglant chien, menait la vie de barbares et saccageait tout sur leur passage. Une chose lui semblait bizarre pour l’ange : la légende de cette petite poignée de mâles reposait sur la rapidité d’exécution des attaques, rapidité à laquelle ils pouvaient mettre à terre un peu grand nombre d’hommes qu’eux. Donc pour cela, il devait y avoir magie là-dessous, ou néanmoins, quelque chose supérieure à de simples humains et terranides…

Alors quoi ? Anéa avait sa petite idée là-dessus. Pour elle, il n’y avait qu’un esprit démoniaque sous toute cette boucherie. Plongée dans les bois, elle avait stoppé quelques rares passants, ayant remarqué leur air inquiet et la peur dans leurs yeux. Ils racontaient qu’ils avaient vu cette horde d’inus barbares se diriger vers le village d’un peuple de terranides-chats. Ils indiquèrent rapidement le chemin à prendre pour la demoiselle guerrière avant de finalement prendre la fuite vers la direction opposée à celle qu’ils montraient à Anéa…Cela devait être de vrais brutes, aimant le sang…D’ailleurs, cela sentait le sang, Anéa connaissant bien cette odeur.

Elle s’était approchée doucement dans les buissons, au fur et à mesure qu’émanait ce sang dans l’air, l’odeur se renforçant à chaque pas. Odeur répugnante aussi que celle de cadavres, de corps froids depuis longtemps… La mort, voilà ce que cela sentait. Le sang d’Anéa se mit à bouillir quand, en écartant quelques branches des buissons, elle vit nombres de nekos morts. Tous des corps inertes couvraient le sol, entourés également des autres nekos se prosternant de force devant les inus barbares. L’un d’entre eux attirait particulièrement l’attention. Dans son coin, Anéa se mit à serrer les dents et a légèrement grogné de rage. Il semblait être le chef de ce groupe sanguinaire, et aux yeux de l’ange, il émanait une aura diabolique…Celui à la tête de husky, presque de loup-garou, avait des yeux rouges. On pouvait y avoir les feux de l’Enfer.

Ce démon-chien vint attraper une jeune neko à la gorge, lui arrachant les vêtements, la mettant à nu sans impunité devant tout le monde. Anéa ne pouvait entendre ce qu’il disait, mais elle savait qu’il comptait bien la salir de sa semence démoniaque. Mais Anéa ne pouvait pas rester là sans rien faire. Sous cette sorte de pantalon large qu’elle portait, elle gardait sur elle ses dagues, son katana et son sabre arabe. Elle attrapa une de ses dagues, et la lança en direction de l’inu presque nu lui aussi. Sa dague vint toucher la main de l’inu à une telle vitesse qu’elle sectionna cette main qui agrippait la gorge de la jeune neko. Celle-ci retomba au sol, libérée de cette main, mais pas encore du groupe barbare. Le chef hurla de douleur et le groupe sortit toutes leurs armes dehors. D’où cette dague provenait-elle ? Anéa ne resta pas longtemps encore dans les bosquets. Elle sortit, son autre dague dans la main gauche et son sabre arabe dans la main droite. Le chef, une main en moins, pointa du doigt l’ange, ordonnant l’attaque.


- Pulvérisez-moi cette salope !

Le combat n’allait pas être du gâteau, mais l’objectif d’Anéa était de les réduire en bouillis, en particulier, le chef à moitié manchot !
Journalisée

~~  Fiche  //  Demande de rps  ~~
Shikyotsume
Dieu
-

Messages: 648


The Divine Claw


Voir le profil
Fiche
« Répondre #2 le: Décembre 03, 2011, 01:43:34 »

L'espoir des priants de Shikyotsume n'était mal placé. Cette bande de barbares inus, elle marchait sous une lame, une lame vengeresse qui apporterait un châtiment, la punition multipliée par centaines en comparaison avec le massacre qui venait d'être commis sur le village. Les actes des barbares auraient des répercussions sur le village neko, quand bien même ses habitants survivraient, car les plus forts de la tribus, ceux qui assuraient la protection des femmes, des enfants et des vieillards gisaient au sol, le fil de leur vie coupé par la main de fer d'un démon sous forme inu. Des actes qui ne resteraient pas impunis car si le Protecteur Félins n'avait pas réellement apporté cette punition de lui-même, le châtiment arrivait tout de même, sous les traits d'une ange tombée du ciel, armée de lames puissantes prêtes à faucher les vies comme une faux le ferait avec le blé. D'une lame habilement lancée, le chef perdit une main, une blessure qui, au lieu de le faire gémir dans un coin, le fît hurler de rage. Il aboya un ordre, les barbares ne se firent pas prier pour prendre leur armes primitives pour saigner cette folle comme un porc. La charge de ces guerriers sauvages allaient être vaines, car ce n'étaient que de simple terranide face à une guerrière des cieux, dont la lame sainte avait pourfendu plus d'un démon. Les inus ne seraient que fétus de paille devant les armes de l'ange déchue.

-Crève!

Malgré sa blessure, le chef n'allait pas rester derrière, avec un hurlement bestial il s'élança, tenant dans sa seule main valide une grosse massue avec laquelle il comptait répandre la cervelle de cette soi-disant justicière qui l'avait mutilé. Son crâne serait défoncé, de la blessure s'écoulerait la matière grise que le démon-chien dévorerait en exhibant la carcasse de cette intruse. Plusieurs inus succombèrent sous l'habileté de l'ange-guerrière mais le démon-husky ne se laissait pas impressionner, sa main guidé par la rage et la férocité, délaissant complètement la finesse et la discipline. Toujours perché sur sa branche, le chat noir observait, ne détournant le regard que le temps d'une courte toilette ...
Journalisée



Chat de LGJ >ici<!!!
Anéa
Cap'taine Jmeféchié \o
Modérateur
-
*****
Messages: 3159



Voir le profil
Fiche
« Répondre #3 le: Décembre 03, 2011, 02:07:20 »

- Crève !

Voilà ce que venait de dire le chef barbare inu. Il voulait saigner, éventer cette catin qui était venue lui couper la main. La guerrière avait osé interrompre son petit manège…Le chef husky se lança également dans la bataille, une grosse massue dans sa main restante. Déjà quelques uns de ses barbares étaient tombés sous les coups d’Anéa. Jugulaires tranchées, cœur transpercés…L’ange n’avait pas de pitié pour des gens comme ceux-là. Pour elle, ces inus étaient comme des démons, incapables de ressentir de la compassion ou une pointe de respect pour les nekos. La dague et le sabre arabe rougissaient de sang au fur et à mesure de la bataille.

Peu à peu, il ne restait personne. Enfin si, juste un. Ce chef inu aux yeux de démons avait stoppé son élan vers Anéa, regardant autour de lui sa petite armée tombée sous les armes. Sa rage et sa colère ne l’arrêtèrent plus…Malgré sa main en moins, il sonna la charge sur Anéa qui l’attendait depuis un moment. Seulement là, cela allait être un peu plus difficile. Bien sûr, l’ange était toujours aussi rapide et agile, le combat n’ayant aucun secret pour la femme à plumes. Cependant, cela ne suffit pas pour esquiver un des coups de l’inu. Un coup de massue dans l’épaule gauche d’Anéa, qui la fit souffrir, son sang s’écoulant doucement. Mais, il ne put la toucher qu’une fois, une unique fois, ce fût la dernière. Anéa se vengea, lui tranchant la tête. Celle-ci roula aux pieds des nekos. Mais ce démon d’husky n’allait pas mourir ainsi et l’ange le savait très bien. Elle demanda d’ailleurs de l’aide au peuple de terranides.


- Un feu ! Il me faut un feu, s’il-vous-plaît ! Et vite…

Pendant que certains nekos regroupèrent des branches et du petit bois et commencèrent à allumer un feu, Anéa s’occupait de continuer à trancher le corps du démon husky. Les bras, les jambes, le torse…Une fois le feu bien grand et fort, elle balança un à un les morceaux du corps, shootant dans la tête fraîchement découpée dans le feu. Un démon naît des flammes…

- Et tu périras par les flammes…

Anéa regardait le corps partir en fumée petit à petit. Son visage se fit froid, les yeux plissés. Un démon en moins, et d’un…
Journalisée

~~  Fiche  //  Demande de rps  ~~
Shikyotsume
Dieu
-

Messages: 648


The Divine Claw


Voir le profil
Fiche
« Répondre #4 le: Décembre 03, 2011, 03:06:32 »

Le destin des barbares était scellé, chacun d'entre eux baignaient dans leur sang, ayant payé pour les vies qu'ils avaient fauchées. Le chef lui-même n'était plus, il fût complètement démembré et ses restes furent jetés dans les flammes d'un feu préparé par les neko qui, après avoir remercié leur sauveuse, purent pleurer et réunir leur morts. Ces pertes allaient laisser des blessures qui mettraient du temps à disparaître et le village allait être vulnérable, en l'absence de guerriers expérimentés. Sur sa branche d'arbre, le chat noir poussa un miaulement, descendant de son perchoir. Derrière l'ange déchue, une voix se fît entendre, le seul son qui annonça l'arrivée de Kuroda, avatar mortel de Shikyotsume. Gardant les vieilles habitudes, il portait toujours son manteau long et son capuchon, ses gants étaient accrochés à sa ceinture, les lames émettant des cliquetis métalliques lorsqu'elles s'entre-choquaient.

-Impressionnant ... ce village vous doit beaucoup, demoiselle.

Shikyotsume s'approcha du lieu où les cadavres étaient réunis, les villageois étaient intrigués et méfiants à la fois, face à ce visiteur. Kuroda posa un genou à terre, glissant sa main doucement sur la chevelure d'un des guerriers morts.

-Soyez en paix, le Protecteur Félin veille sur vous ...

L'individu, toujours calme, se redressa, abaissant son capuchon. C'est le visage d'un neko qui fût dévoilé, un beau visage sans défauts, deux yeux ambré de félin, deux oreilles couvertes de fourrure noire au milieu d'une chevelure aile-de-corbeau qui descendait un peu en-dessous du niveau des épaules.

-J'apprécie de voir des âmes errantes aider les fidèles de Shikyotsume, ils ont la vie dure, snobbés par les priants de divinités soi-disant majeures et attaqué par des tribus barbares. Ils méritent mieux qu'une vie en tant que victime ... Enfin, j'en oublie la politesse. Je suis Kuroda, un simple voyageur. Puis-je connaître le nom de celle qui a vengé ces braves guerriers?

Kuroda étira un petit sourire, ses crocs dépassant un peu de ses lèvres. Il devait des remerciements à la guerrière et une récompense était inévitable, néanmoins le dieu sous forme terrestre préférait connaître ces justicière avant toute chose.
Journalisée



Chat de LGJ >ici<!!!
Anéa
Cap'taine Jmeféchié \o
Modérateur
-
*****
Messages: 3159



Voir le profil
Fiche
« Répondre #5 le: Décembre 03, 2011, 03:38:09 »

La bande de barbares n’était plus, leur chef étant parti en fumée, renvoyé dans les tréfonds de l’Enfer par Anéa. Le peuple de nekos remercia l’ange, toujours un peu gênée quand on la remerciait d’avoir son boulot. L’ange vint aider les terranides à rassembler les guerriers nekos décédés en braves. Alors que les survivants pleuraient leurs morts, un petit miaulement se fit entendre. Anéa sentit une présence derrière elle, une petit voix qui lui murmurait quelques mots.

- Impressionnant…Ce village vous doit beaucoup, demoiselle.

Anéa vit un corps, sûrement un homme, vêtu d’un grand manteau avec capuche. Il s’approcha d’un des cadavres de guerriers nekos, caressant doucement sa chevelure.

- Soyez en paix, le Protecteur Félin veille sur vous…

Protecteur Félin ? S’il parlait d’Anéa, il avait du mal la regarder ! Méfiante par rapport à cet inconnu, Anéa alla chercher sa dague manquante près des marches de l’autel, dague qui avait coupé la main du démon inu. Elle regarda un moment la lame, couverte de sang, comme intriguée. Puis, elle vint la garder en main, comme ce sabre arabe dans sa main droite. Elle avait repris ses armes blanches en main car elle n’avait pas confiance en cet individu. Il dévoila d’ailleurs son visage, qui était alors caché sous la capuche de son manteau. C’était un bel homme, ou plutôt terranide, des yeux effilés et ambrés, des oreilles de chat, des cheveux mi-longs. Il vint s’adresser à Anéa, toujours armé.

- J'apprécie de voir des âmes errantes aider les fidèles de Shikyotsume, ils ont la vie dure, snobés par les priants de divinités soi-disant majeures et attaqué par des tribus barbares. Ils méritent mieux qu'une vie en tant que victime...Enfin, j'en oublie la politesse. Je suis Kuroda, un simple voyageur. Puis-je connaître le nom de celle qui a vengé ces braves guerriers ?

- Anéa…

Pour l’instant, elle ne dit rien de plus. Ce Kuroda ne lui inspirait pas confiance. S’il avait vu toute la scène, cette barbarie, pourquoi n’était-il pas venu en aide aux autres ? Sûrement un de ces lâches, ou alors de ceux qui ne veulent pas sacrifier leur vie pour les autres sans défense. Mais quelque chose intriguait l’ange. Tout en nettoyant les lames de ses armes sur une partie de son pantalon large, elle vint interroger ce Kuroda.

- On peut savoir qui est ce Shikyotsume ? ou ce soi-disant protecteur ?

Une fois ses armes débarrassées du sang des guerriers inus, elle rangea son sabre sous son pantalon, juste à côté de son katana. Elle fit de même avec l’une de ses dagues, en gardant une seulement en main. Il fallait tout de même rester prudente…
Journalisée

~~  Fiche  //  Demande de rps  ~~
Shikyotsume
Dieu
-

Messages: 648


The Divine Claw


Voir le profil
Fiche
« Répondre #6 le: Décembre 03, 2011, 04:10:08 »

Anéa, telle se présenta la femme vengeresse qui avait amené la mort sur les barbares inus. Kuroda ne fût pas trop étonné qu'Anéa ne comprenne pas de qui il parlait, le culte de Shikyotsume n'avait pas autant d'influence que les dieux de l'Olympe et la majorité de ses fidèles étaient évidemment des nekos. Les quelques humains qui connaissaient son culte ne s'en pré-occupaient pas, considérant Shikyotsume comme une divinité faible et peu ouvert aux autres. Des faussetés, en partie. Shikyotsume a toujours accepté n'importe qui dans son culte, même s'il avait une préférence personnelle pour les félins.

-Vous ne connaissez pas, ça ne m'étonne pas, belle Anéa. Shikyotsume est le dieu protecteur de la race féline, que ce soit les félins sauvages ou les neko. Les elfes, les nains, les orcs et bien d'autres races ont tous une déïté qui veille sur eux mais c'est ce qui manquait aux félins, autrefois. Depuis la réincarnation de Shikyotsume, les nekos ont maintenant quelqu'un à qui envoyer leur prières.

Kuroda avança doucement vers l'autel fendu en deux, les statues étaient brisés, les plantes qui décoraient le lieu de culte avaient été piétinés, l'endroit était dans un était lamentable, courtoisie des barbares inus. Il redressa une statue qui était relativement intacte et remit en pot une plante qui avait été renversée.

-Enfin, Shikyotsume et ses protégés ont été vengé grâce à vous, Anéa, les guerriers tombés pourront reposer en paix.

Le neko redescendit les marches, retirant son manteau. Il gardait un pourpoint noir, dévoilant ses bras à la musculature fine et découpée. Derrière lui, à sa ceinture, étaient accrochés deux gants noirs donc chaque doigts comportait une lame courbe, tranchante comme une lame de rasoir. Kuroda s'approcha de la quasi-victime de viol, qui n'avait qu'un haillon douteux pour cacher sa nudité. Le neko posa son manteau sur les épaules de la demoiselle, qui le remercia.

-Si j'en avait eu le choix, tous ces inus seraient morts avant même d'avoir atteint cet endroit. Libre mais restreinte en même temps, telle est ma vie ... Alors, une raison particulière de votre présence ici? Le hasard, après une longue errance ou une recherche?
Journalisée



Chat de LGJ >ici<!!!
Anéa
Cap'taine Jmeféchié \o
Modérateur
-
*****
Messages: 3159



Voir le profil
Fiche
« Répondre #7 le: Décembre 04, 2011, 12:56:46 »

- Vous ne connaissez pas, ça ne m'étonne pas, belle Anéa. Shikyotsume est le dieu protecteur de la race féline, que ce soit les félins sauvages ou les neko. Les elfes, les nains, les orcs et bien d'autres races ont tous une déité qui veille sur eux mais c'est ce qui manquait aux félins, autrefois. Depuis la réincarnation de Shikyotsume, les nekos ont maintenant quelqu'un à qui envoyer leurs prières.

- Un dieu protecteur des félins, dis-tu ?

Anéa se mit à sourire doucement. Pour elle, il n’existait qu’une seule et unique entité divine : Dieu. Elle ne l’avait jamais rencontré en personne, ni parler de vive voix. Ô jamais elle n’avait entendu de tels blasphèmes dans la bouche d’inconnus. Elle s’asseye sur l’une des marches menant à l’autel, ce sourire aux lèvres, baissant les yeux sur la lame avec laquelle elle jouait.

- Pour tout ce qui a été, tout ce qui est, et tout ce qui sera, il n’existe qu’une seule personne capable de miracles, de prodiges divins : Dieu. Alors vous me faîtes bien rire avec votre dieu-minou.

- Enfin, Shikyotsume et ses protégés ont été vengés grâce à vous, Anéa, les guerriers tombés pourront reposer en paix.

- Stop avec votre dieu qui n’existe pas. Il existerait vraiment, il serait venu en aide à ces pauvres gens…

Anéa restait froide vis-à-vis de cette histoire de Shikyotsume, soi-disant dieu félin. Tu parles ! On n’allait pas faire croire à un ange qu’il existait une autre forme divine que Dieu…Alors qu’elle riait intérieurement d’une telle sottise, Kuroda arrangea quelque peu l’autel divin, descendit les marches et offrit son long manteau sur la neko qui avait failli être violée, cachant son corps nu. Celle-ci le remercia de la tête.

- Si j'en avais eu le choix, tous ces inus seraient morts avant même d'avoir atteint cet endroit. Libre mais restreinte en même temps, telle est ma vie ... Alors, une raison particulière de votre présence ici ? Le hasard, après une longue errance ou une recherche ?

Anéa arqua ses sourcils d’une légère surprise…Elle se leva des marches et rangea sa dernière dague sous son pantalon large tâché de sang. Elle baissa les yeux et se secoua les mains, comme pour se débarrasser de la poussière.

- On a toujours le choix. Vous êtes juste lâche, vous avez eu peur pour vos fesses, c’est ça ? Ma présence ici ? Je tue les démons. Et j’avais entendu parler de ce groupe d’inus barbares. J’ai rencontré des personnes sur mon chemin qui m’ont indiqué la route jusqu’ici. J’ai juste fait mon boulot.
« Dernière édition: Décembre 04, 2011, 01:08:32 par Anéa » Journalisée

~~  Fiche  //  Demande de rps  ~~
Shikyotsume
Dieu
-

Messages: 648


The Divine Claw


Voir le profil
Fiche
« Répondre #8 le: Décembre 04, 2011, 01:19:26 »

Anéa avait une foi dure comme le fer et des croyances des plus étranges car elle ne croyais qu'en une seule entité qu'elle appelait "Dieu". La demoiselle semblait croire que le Protecteur Félin n'était qu'une blague lamentable inventé par ce clown lâche qu'était Kuroda. Le dieu ne savait plus s'il devait être contrarié ou amusé. Non-seulement Anéa était convaincue de l'existence d'une seule et unique divinité mais elle croyais en plus que c'est la lâcheté qui avait empêché Kuroda d'intervenir. Kuroda connaissait ses propres raisons de n'être intervenu, cependant, le faire comprendre à l'ange déchue serait sans doute bien difficile.

-Ton ... "Dieu" ... s'est-il déjà manifesté physiquement pour venir en aide à ses protégés? Que tu l'acceptes ou non, belle Anéa, il n'y a pas qu'un être divin, il y a tout un panthéon qui veille sur le monde et chacun des membres de ce panthéon gère son propre domaine. Les dieux sont puissants mais un seul d'entre eux ne peut pas s'occuper d'écouter les plaintes de tous les êtres vivants en plus de créer le monde et la nature.

Shikyotsume marcha dans le village, s'assurant que les neko se remettaient de leur frayeur, il discuta avec la chasseuse de démon du même coup.

-Crois-moi, j'ai mes propres raisons pour n'être pas intervenu et ça n'a rien à voir avec la lâcheté. J'aurais pu tous les découper, disons qu'il y a certaines "règles" qui me retiennent. Il m'arrive de les enfreindre mais ce n'est pas toujours une bonne idée. Surtout que je savais que ces barbares ne terroriseraient pas ce village longtemps.

Shikyotsume était bien conscient que la foi de l'ange était trop forte, ses convictions étaient strictement fixés sur Dieu mais Shikyotsume saurait prouver ce qu'il disait, d'une façon ou d'une autre. Il n'avait pas l'habitude de se dévoiler à des non-fidèles et ne voyait pas trop de raisons pour le faire en ce moment, quoique Anéa méritait une récompense de la part du dieu félin lui-même pour avoir vengé les guerriers neko.

-Je prendrai ça pour un acte noble venant d'une bonne âme plutôt qu'un simple travail machinal. Cependant, garder un esprit aussi fermé face à de nouvelles possibilités ne vous aidera pas dans la vie. Malgré tout, Shikyotsume est bien réel, si ce n'est que sa place divine est disons, limitée ... Sortons du village, laissons ses habitants prendre un moment de tranquillité, ils en auront besoin après cette épreuve.

Kuroda guida l'ange hors du village. une visite à son domicile s'imposait, sans doute que la bienfaitrice pourfendeuse de démon pourrait s'ouvrir un peu plus aux différentes réalités de ce monde.

-Je vais quand même te remercier d'avoir aidé les villageois, je t'invite à mon domicile.

Le neko guida l'ange jusqu'à un terrain légèrement montagneux, où de grosses collines de pierre rouge se dressaient face aux voyageurs. Shikyotsume invita Anéa à le suivre dans les dédales formés par ses collines, la guidant à une entrée finement taillée contre une falaise, un petit escalier s'enfonçait dans les profondeur de l'apparente caverne, l'entrée était décorée de gravures félines. Anéa allait découvrir l'antre de Shikyotsume, où des dizaines et des dizaines de chats jouaient et couraient ...
Journalisée



Chat de LGJ >ici<!!!
Anéa
Cap'taine Jmeféchié \o
Modérateur
-
*****
Messages: 3159



Voir le profil
Fiche
« Répondre #9 le: Décembre 05, 2011, 07:49:04 »

- Ton ..."Dieu"... s'est-il déjà manifesté physiquement pour venir en aide à ses protégés ? Que tu l'acceptes ou non, belle Anéa, il n'y a pas qu'un être divin, il y a tout un panthéon qui veille sur le monde et chacun des membres de ce panthéon gère son propre domaine. Les dieux sont puissants mais un seul d'entre eux ne peut pas s'occuper d'écouter les plaintes de tous les êtres vivants en plus de créer le monde et la nature.

- Foutaise. Ces personnes se prennent pour de puissants êtres divins, pourtant ils ne sont que des sous-fifres…Tout comme moi…

Le jeune terranide Kuroda continuait son chemin dans le village de nekos, vérifiant les alentours. Anéa le suivait tranquillement, se méfiant toujours de lui.

- Crois-moi, j'ai mes propres raisons pour n'être pas intervenu et ça n'a rien à voir avec la lâcheté. J'aurais pu tous les découper, disons qu'il y a certaines "règles" qui me retiennent. Il m'arrive de les enfreindre mais ce n'est pas toujours une bonne idée. Surtout que je savais que ces barbares ne terroriseraient pas ce village longtemps.

- Des règles qui vous retiennent ? Mais bien sûr…Et même si ces inus ne sont pas restés longtemps, ils l’étaient assez pour éliminer un grand nombre des guerriers nekos…Alors, vous êtes lâche.

Il était difficile à croire pour Anéa que des « règles » pouvaient retenir quelqu’un à ne pas aider son prochain, surtout quand l’autre a des risques de périr…Kuroda avait regardé ce spectacle, un vrai massacre, sans bouger le petit doigt…Il était impensable pour elle de rester dans une situation pareille sans bouger.

- Je prendrai ça pour un acte noble venant d'une bonne âme plutôt qu'un simple travail machinal. Cependant, garder un esprit aussi fermé face à de nouvelles possibilités ne vous aidera pas dans la vie. Malgré tout, Shikyotsume est bien réel, si ce n'est que sa place divine est disons, limitée ... Sortons du village, laissons ses habitants prendre un moment de tranquillité, ils en auront besoin après cette épreuve.

- Attendez deux minutes...

Anéa partit à la recherche de la neko à qui Kuroda avait offert son manteau. Il y avait un moyen pour que ce peuple soit tranquille durant un petit moment. Oui, il existait quelque chose capable d’éloigner certains démons. Le sang de démons encore présent au sol pourrait ramener d’autres êtres diaboliques dans le coin. Alors, Anéa passa sa main gauche dans son dos, plus précisément sous ses bandages, bandages qui aplatissaient sa poitrine opulente. Une faible lueur blanche apparut, paraissant si pure, si douce. Quelques secondes plus tard, Anéa ressortit sa main de son dos, quelque chose coincée dans la paume. De sa main droite, elle attrapa la main de la neko et déposa cette chose entre ses doigts. Une plume d’ange…C’était une plume d’une des ailes d’Anéa, une longue plume recouvert d’un léger duvet vers le bas…Si légère, si poudreuse, oui, poudreuse comme les premiers flocons de neige d’hiver…

- Gardez-la précieusement. Cela éloignera le démon pendant quelques temps…

Elle offrit un magnifique sourire à la neko, apportant douceur à son visage d’habitude si froid. L’ange finit par suivre Kuroda hors du village. Elle le suivait sans vraiment faire attention au paysage tout autour d’elle. La méfiance était toujours de mise. Alors pour cela, Anéa gardait toujours sa main gauche sur le manche de son katana. Ils commencèrent à s’enfoncer dans les tréfonds de la terre, empruntant un escalier comme s’il menait en Enfer…

- Je vais quand même te remercier d'avoir aidé les villageois, je t'invite à mon domicile.

- Je ne vois pas pourquoi vous cherchez à me remercier…Je n’ai fait que mon boulot. Je ne vous dois rien, et vous ne me devez rien…
Journalisée

~~  Fiche  //  Demande de rps  ~~
Shikyotsume
Dieu
-

Messages: 648


The Divine Claw


Voir le profil
Fiche
« Répondre #10 le: Décembre 05, 2011, 08:51:59 »

Le village allait être sauf, malgré son attitude, Anéa était une bienfaitrice et, à l'aide d'une plume sans aucun doute magique, les démons resteraient loin du village. L'ange déchue insista sur la lâcheté de Kuroda, refusant de croire que de simples règles justifiaient de laisser des innocents souffrir aux mains de démons. Même s'il en le montra pas, Shikyotsume était affecté par le massacre qui avait eu lieu, perdre des fidèles étaient toujours tragique pour lui. C'est la raison pourquoi il n'était pas un simple bienfaiteur, il détestait voir ses protégés souffrir et bien souvent, c'est par la mort qu'il punissait les esclavagistes. Les assassins n'étaient pas observés par Shikyotsume pour rien.

-Ce ne sont pas des "foutaises", comme vous dites. Si massacrer une horde de démons est facile pour vous, dites-vous que ces prétendus "sous-fifres" sont chacun assez puissants pour vaincre des dizaines comme vous sans problème, sans vouloir vous offenser. Croyez-moi, la mort de ces guerriers me peine mais il y a des moments où il m'est défendu d'agir, je ne suis pas aussi libre que vous le croyez.

Le dieu déguisé descendit les marches, invitant la demoiselle à le suivre. Anéa refusait la gratitude de Kuroda, sous prétexte que protéger était son travail mais le dieu allait se montrer insistant. Au fond de lui, peut-être espérait-il mener l'ange déchue à se sentir un peu mal d'avoir été aussi sceptique et d'avoir accusé, sans le savoir, le dieu des chats de lâcheté. Fourbe mais Shikyotsume préférais ouvrir les yeux d'un non-croyant qui aidait ses fidèles, les ennemis des neko, eux, pouvaient bien rester ignorant, jusqu'à ce qu'un assassin fidèle à Shikyotsume leur fasse payer pour leur crimes.

-Hm, je serai honnête, la gratitude n'est pas la seule chose qui me pousse à insister sur votre récompense. Je vous expliquerai tout devant une bouteille de lait, installés sur des coussins confortables.

Le dieu et l'ange arrivèrent finalement en bas de l'escalier, plusieurs chandelles, lanternes et autres luminaires éclairaient le domicile aux allures de temple. Des étagères contenaient toutes sortes de bibelots précieux, des statuettes dorées en forme de chats, des vases précieux aux motifs félins, reliques précieuses en tout genre reliées aux félins ... de quoi faire passer Kuroda pour un cambrioleur en plus d'un lâche. Kuroda avança, les dizaines et les dizaines de chats qui couvraient le moindre recoin du sanctuaire s'éloigna un brin pour laisser passer leur maître, des centaines d'yeux ambrés observant l'invitée, intrigués. Kuroda étira un léger sourire, prenant un chaton pour le caresser alors qu'il se dirigeait vers son trône. Le minou ne se fît pas prier, ronronnant sous les doigts cajoleurs de Kuroda. Le dieu déguisé alla fouiller dans une armoire, une armoire sans aucun doute magique car son contenu, du lait, restait frais. Kuroda pointa un gros tas de luxueux coussins installé devant le trône.

-Prenez place, c'est très confortable.

Shikyotsume s'arrêta devant deux grosses gamelles qu'il remplit de lait. Ses deux panthères favorites, deux gros prédateurs de six cents livres chacun arrivèrent dans la pièce, jetant un regard vers l'ange, avant de s'arrêter à leur gamelles pour laper le précieux breuvage. Shikyotsume posa un grand verre sur une petite table entre les coussins et le trône, y versa du lait, gardant le reste de la bouteille avec lui alors qu'il prenait place sur le trône.

-Bon ... dites-moi, si vous pouviez rencontrer un dieu autre que celui pour lequel vous vous battez, que penseriez-vous? Seriez-vous convaincue? Ou croiriez-vous qu'il y a une explication?

Kuroda avala une lampée de lait, son regard ambré toujours rivé sur la demoiselle sceptique. Il n'allait pas la convertir mais peut-être au moins changer un peu son point de vue et lui permettre d'avoir plus d'ouverture face au panthéon car, que l'on n'y croit ou pas, les dieux de l'Olympe existent ...
Journalisée



Chat de LGJ >ici<!!!
Anéa
Cap'taine Jmeféchié \o
Modérateur
-
*****
Messages: 3159



Voir le profil
Fiche
« Répondre #11 le: Décembre 08, 2011, 08:07:26 »

- Ce ne sont pas des "foutaises", comme vous dites. Si massacrer une horde de démons est facile pour vous, dites-vous que ces prétendus "sous-fifres" sont chacun assez puissants pour vaincre des dizaines comme vous sans problème, sans vouloir vous offenser. Croyez-moi, la mort de ces guerriers me peine mais il y a des moments où il m'est défendu d'agir, je ne suis pas aussi libre que vous le croyez.

- Je n’ai jamais dit que la mort de ces nekos ne vous avait pas affectée…Mais c’est juste que, je ne comprends pas vos soi-disant règles qui vous empêche d’intervenir…

Kuroda invita l’ange à descendre les escaliers. Des escaliers bien sombres, qui ne rassurait en rien la jeune femme, toujours sa main gauche sur le manche de son katana. Sait-on jamais sur quoi on pouvait tomber en chemin…

- Hm, je serai honnête, la gratitude n'est pas la seule chose qui me pousse à insister sur votre récompense. Je vous expliquerai tout devant une bouteille de lait, installés sur des coussins confortables.

Anéa resta muette. Qu’est-ce qu’il voulait d’autre à l’ange, à part pour montrer sa gratitude ? Tout cela devenait louche pour la jeune demoiselle. Arrivés tous deux en bas des escaliers, ils s’avancèrent dans une grande salle, gigantesque même. Éclairée par de nombreuses lumières, Anéa pouvait voir moult d’objets paraissant à des chats, des félins. Les chandelles n’éclairaient pas que ces objets, mais également les nombreux félidés. Chats, panthères noires, vraiment de tout…Le plus étonnant fut qu’ils laissèrent un passage, s’écartant, au fur et à mesure que Kuroda avançait vers une sorte de trône. En chemin, il prit un chaton dans ses bras qu’il caressa. Anéa se sentait bien mal à l’aise lorsqu’elle vit tous ses regards figés sur elle. Le terranide ouvrit une armoire précieuse et en sortit du lait. Il indiqua à la jeune femme un tas de coussins, apparemment précieux, pour qu’elle puisse s’y installer. Cela lui mettait le doute sur la véritable identité de ce Kuroda…

- Prenez place, c'est très confortable.

- Non merci. Je préfère rester debout.

Anéa gardait toujours un œil sur Kuroda, bien mystérieux terranide jusqu’ici…Une bouteille de lait à la main, il en versa une partie du contenu dans des gamelles dédiées à cet énorme duo de panthères. Il finit par s’installer sur ce trône, toujours la bouteille à la main, s’adressant à l’ange. Anéa se tenait droite comme la justice.

- Bon...dites-moi, si vous pouviez rencontrer un dieu autre que celui pour lequel vous vous battez, que penseriez-vous ? Seriez-vous convaincue ? Ou croiriez-vous qu'il y a une explication ?

Kuroda avala une bonne gorgée de lait, toujours un œil sur la jeune femme. Anéa baissa doucement son visage, un sourire apparaissant sur son visage.

- Ce que je pense ? C’est que je risque d’avoir bien du mal à y croire. Si je pouvais en voir un ? N’en ai-je pas un devant moi à l’instant même, Shikyotsume ?

Elle releva lentement son visage, faisant un clin d’œil à ce dieu félin. Anéa n’était pas dupe. Tout ce qu’il s’était passé, tout cela tournait autour de lui. Il n’y avait pas trente-six mille façons de tourner la chose. Elle avait bien devant elle ce fameux Protecteur Félin dont « Kuroda » parlait…
Journalisée

~~  Fiche  //  Demande de rps  ~~
Shikyotsume
Dieu
-

Messages: 648


The Divine Claw


Voir le profil
Fiche
« Répondre #12 le: Décembre 08, 2011, 08:34:10 »

Shikyotsume esquissa un sourire amusé, il avait sans doute manqué de subtilité ou bien Anéa était bien perspicace mais elle avait vu juste. Devant elle se tenait Shikyotsume, un authentique dieu de Terra. Elle n'avait plus de raisons de douter de l'existence du panthéon, elle ne pouvait qu'essayer de se convaincre elle-même de l'existence d'une seule et unique entité, en affirmant que les autres n'avaient rien de divin, malgré leur puissance.

-En effet, belle Anéa, tu as la chance d'être face à Shikyotsume ... ou à on corps mortel, du moins. J'ose espérer que tu comprend maintenant pourquoi je ne suis pas intervenu avant ton arrivée. Les dieux sont soumis à certaines règles et Zeus doit déjà avoir envie de m'arracher les griffes pour m'être si souvent mêlé des affaires mortelles, entre autres choses.

Shikyotsume tendit une main pour caresser l'une des panthères qui avait délaissé son bol de lait pour venir réclamer des grattouilles à son maître. Sachant que l'individu devant elle était une divinité, elle devait maintenant savoir que les dieux ne peuvent pas intervenir dans le monde mortel aussi souvent qu'il le voudrait. Le "Dieu" qu'elle-même priait ne se manifestait pratiquement jamais de façon physique dans le monde, contrairement aux dieux de Terra qui se manifestaient parfois, bien que dans des circonstances exceptionnelles.

-Je te rassure sur un point, même si le fait que je ne sois pas intervenu puisse sembler lâche, sache que je protège les âmes de ces braves guerriers, ils ont donné leur vie pour protéger ce qui leur était cher et il est tout à fait approprié que je leur offre une après-vie digne d'eux. Il existe, vois-tu, un plan qui n'existe que dans mon esprit, les âmes de mes défunts fidèles y vont directement. Là, ils vivent comme ils le désirent et la projection de mon essence divine veille sur eux. Ils y sont heureux et un jour, chacun d'entre eux pourra revoir les personnes qui leur sont chères. Je suppose que c'est un peu comme cela que fonctionne ton dieu à toi, hm?

Shikyotsume porta sa bouteille à ses lèvres, laissant Anéa digérer les informations. Son scepticisme disparaîtrait peut-être, bien que Shikyotsume n'avait rien montré de tangible. Si les mots ne pouvaient la convaincre, il lui resterait à lui offrir sa bénédiction, à la fois une récompense pour avoir vengé les guerriers morts et une preuve concrète de la nature divine du Protecteur Félin. Le dieu se leva de son trône, se baladant parmi ses protégés. Il s'arrêta devant Anéa, glissant doucement ses doigts sur la joue de l'ange-déchue.

-Maintenant, si tu doutes toujours du Panthéon, je peux toujours te montrer quelque chose de plus concret, une petite bénédiction de Shikyotsume. Même si cela ne dissipe pas tes doutes, cela reste une récompense tout à fait convenable. Qu'en penses-tu, belle Anéa?
Journalisée



Chat de LGJ >ici<!!!
Anéa
Cap'taine Jmeféchié \o
Modérateur
-
*****
Messages: 3159



Voir le profil
Fiche
« Répondre #13 le: Décembre 13, 2011, 12:30:37 »

- En effet, belle Anéa, tu as la chance d'être face à Shikyotsume ... ou à son corps mortel, du moins. J'ose espérer que tu comprends maintenant pourquoi je ne suis pas intervenu avant ton arrivée. Les dieux sont soumis à certaines règles et Zeus doit déjà avoir envie de m'arracher les griffes pour m'être si souvent mêlé des affaires mortelles, entre autres choses.

- Attendez un petit peu ! Vous avez bien dit Zeus ?

Anéa en tomba littéralement sur les fesses. Tous ses principes tombaient à l’eau. L’existence d’un dieu unique, pfiou ! Parti en fumée ! Elle avait ses yeux remplis de surprise. Elle se secoua la tête, les idées en place. Déjà lui, Shikyotsume, dieu des félins. Déjà ça à assimiler. En plus, y’avait Zeus ? Mais c’est de la mythologie ça, des mythes ! Disparus depuis des lustres ! C’est impossible…Les mains sur ses genoux, le regard dans la sol de la salle, elle inspira un grand coup avant de reprendre la parole, comme fébrile…

- Vous…Vous êtes en train de me dire…que le panthéon grec…existe ?

Si elle était encore debout, elle serait une nouvelle fois tombée au sol, le cul sur le marbre de la salle. Alors qu’elle était perdue dans ses pensées à s’en donner mal au crâne, le Protecteur Félin caressait une de ses panthères qui était venue réclamer de l’attention auprès de son dieu.

- Je te rassure sur un point, même si le fait que je ne sois pas intervenu puisse sembler lâche, sache que je protège les âmes de ces braves guerriers, ils ont donné leur vie pour protéger ce qui leur était cher et il est tout à fait approprié que je leur offre une après-vie digne d'eux. Il existe, vois-tu, un plan qui n'existe que dans mon esprit, les âmes de mes défunts fidèles y vont directement. Là, ils vivent comme ils le désirent et la projection de mon essence divine veille sur eux. Ils y sont heureux et un jour, chacun d'entre eux pourra revoir les personnes qui leur sont chères. Je suppose que c'est un peu comme cela que fonctionne ton dieu à toi, hm ?

Les paroles de Shikyotsume ramenèrent brutalement Anéa à la réalité. Elle posa sa main gauche sur son front pour voir si elle n’était pas fiévreuse, un mal de tête la prenant fortement.

- C’est une sorte de…paradis pour vos fidèles en fait. Oui, Dieu a créé le Paradis pour ceux qui le méritent. Mais cela est assez hiérarchisé cependant. Enfin, ça a l’air bien plus compliqué que pour vous…

Elle ne voulait pas s’attarder sur le Paradis et des anges dont elle ne fait plus partie. Expliquer aussi la naissance de l’Enfer serait bien trop longue et difficile à décrire au dieu félin. La jeune femme finit, malgré tout cela qui la perturbait pas mal, à se relever doucement pour se tenir correctement devant cette divinité autre que Dieu. Autre divinité ? Attendez un peu. Mais qu’est-ce qui le prouvait après tout ? Il pouvait très bien se prendre pour ce Shikyotsume sans l’être. Bon, y’avait tous les petits et grands félins dans la salle, et puis justement en parlant de la salle, elle paraissait telle un temple en réalité. Mais Anéa avait quand même des doutes.

- Et qu’est-ce qui me prouve que vous êtes bien une divinité, hein ?

Ce Kuroda, ou Shikyotsume, peu importe, se leva tranquillement et se dirigea vers l’ange, lui caressant même sa joue de son doigt griffu. Anéa fronça légèrement des sourcils, ne se sentant pas trop en confiance. Toujours cette méfiance de l’autre hein…

- Maintenant, si tu doutes toujours du Panthéon, je peux toujours te montrer quelque chose de plus concret, une petite bénédiction de Shikyotsume. Même si cela ne dissipe pas tes doutes, cela reste une récompense tout à fait convenable. Qu'en penses-tu, belle Anéa ?

- Ce que j’en pense ?

Son regard se fit davantage froid, ses yeux devenant d’un bleu glacial. D’un geste, elle agrippa le poignet de Kuroda, cessant brusquement la caresse dont il faisait preuve sur la joue d’Anéa. L’ange, des fois, n’était pas très aimable, surtout dans ce genre de situation. Quoi comprendre ? Quoi savoir ? Comment reconnaître le vrai du faux ? Anéa était d’un caractère assez naïf mais avec toutes les rencontres qu’elle avait pu faire, surtout celle avec Samaël, elle restait perpétuellement sur ses gardes.

- Je n’ai que faire de votre soi-disant bénédiction. Il y a bien longtemps que je n’ai plus besoin de ce genre de choses. Ce que je pense alors ? Que je devrais vous laisser avec vos petits êtres poilus. J’ai, justement, d’autres chats à fouetter…

Elle souhaitait sortir, ne pas croire tout ce qu’il lui avait dit. Mais il n’était jamais bon de tourner le dos à quelqu’un, surtout quand on ne savait si l’on avait affaire à un ami et à un ennemi.
Journalisée

~~  Fiche  //  Demande de rps  ~~
Shikyotsume
Dieu
-

Messages: 648


The Divine Claw


Voir le profil
Fiche
« Répondre #14 le: Décembre 13, 2011, 12:52:39 »

La mention de Zeus eût plus d'effets que tout ce que Shikyotsume avait dit auparavant, ce qui ne manqua pas de faire sourire le dieu brièvement. Anéa réalisait que le panthéon grec n'était pas issus de la superstition du peuple antique mais qu'il était bien réel. Le plus drôle pour le dieu-chat était que la belle ange ne savait pas que les autres divinités terrestres existaient également, que ce soit les dieux romains, aztèques ou égyptiens. Seulement, ils n'étaient pas tous actif.

-Il y a peut-être d'autres panthéons qui existent mais je ne les ai pas tous connu, seulement la plupart des dieux grecs, dont la plupart me détestent, d'ailleurs ...

Mais le scepticisme était une chose plus forte que la parole d'un dieu, Anéa remettait toujours en doute la parole de Shikyotsume. Si le dieu n'avait pas encore offert de preuves concrètes, le fait que deux panthères sauvages mangent dans sa main n'était-il pas une chose convaincante? Après tout, combien de mortels pouvaient bien apprivoiser des animaux aussi sauvages sans risquer de se faire arracher un bras? Mais Terra recelait de nombreux êtres tout aussi étonnants les uns que les autres et Shikyotsume n'aurait d'autre choix que d'y mettre le paquet s'il voulait défaire le scepticisme qu'étreignait sans cesse la tueuse de démons. Anéa ne comptait pas croire si facilement, ses doigts agrippèrent le poignet du dieu fermement et son regard devînt glacial, ce n'était plus du scepticisme qui s'y laissait mais du mépris. Shikyotsume resta de marbre, ce n'était pas la première fois qu'on le regardait de cette façon et l'effet d'un tel regard restait perdu avec lui, depuis bien longtemps d'ailleurs. Shikyotsume avança pour suivre Anéa, mais il se transforma en félin, se perdant parmi les dizaines de chats qui tapissaient le sanctuaire. Rapidement, il bondit sur une étagère et vînt atterrir sur l'épaule d'Anéa. Un rugissement félin surnaturel résonna dans la tête de l'ange déchue, les yeux de Shikyotsume brillèrent. Le dieu revînt sur le sol et reprit as forme humaine, ses yeux félins braqués sur Anéa.

-Tu n'as pas à me prier, belle Anéa, ça ne me fait ni chaud ni froid ... mais je t'offre un cadeau, qui servira tout autant à t'aider dans ta quête qu'à t'ouvrir les yeux. Durant sept jour tu pourra sentir les phéromones félins, de cette façon, tu sentira leur joie, leur excitation, leur tristesse, leur peur ... pas très utile, à moins que tu pourchasses des neko. Enfin, fixes tes doigts un instant et penses à un félin en colère. Ça te sortira peut-être d'affaires un jour ...

Si Anéa passait par-dessus l'absurdité de la chose, elle verrait des griffes félines jaillir de ses doigts, solides comme le fer, tranchantes comme les dents d'un dragon. De quoi lui venir en aide si elle se retrouvait désarmée ...

-Si tu comptes partir, tu pourra retrouver mon sanctuaire en utilisant la bénédiction que je t'ai offerte, si tu désire partager une bouteille de lait avec moi. Même un dieu apprécie la compagnie d'une mortelle de temps à autre.

Il étira un léger sourire, Anéa pourrait comprendre pourquoi le panthéon grec n'appréciait guère Shikyotsume. Il pouvait être contrariant, parfois.
Journalisée



Chat de LGJ >ici<!!!

Tags: ange  demon  dieu  neko  action  benediction  fini  
Pages: [1] 2
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox