banniere
 
  Nouvelles:
LGJ inaugure un système de vote et nous vous parlons de l'avenir du forum ici.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1] 2 3
  Imprimer  
Auteur Sujet: La poilue et l'écailleux  (Lu 3056 fois)
Seth Sternam
Flood en folie !
Créature
-

Messages: 1443



Voir le profil
Fiche
« le: Novembre 23, 2011, 11:09:56 »

Les terres sauvages, assemblage de vastes champs, forêts luxuriantes, d'herbes sauvages et de petits villages Terranide qu'il ne vaut mieux pas trop approcher. Une région synonyme d'aventures pour beaucoup, d'enfer pour d'autres surtout la nuit.

Seth lui n'est en général pas trop embêté. Les habitants des lieux le laisse habituellement tranquille au contraire des marchands d'esclaves et autres illuminés qui sont attaqués sans sommation. Mais comme les Terranien disent, "c'est de bonne guère".

Il est pratiquement midi en bordure d'une des quelques pistes de caravane qui traverse la région. D'un coté, un petit bois touffu comme il y en a beaucoup dans la région. De l'autre la plaine herbeuse qui couvre une grande partie de ses terres sauvages. Seth est à pied pour une fois, marchant au sol là où il pourrait se trouver dans les airs et avancer bien plus rapidement.

Mais aujourd'hui il n'est pas pressé, pas de livraison ni de travail qui l'attends au bout de la route. Un homme parmi d'autres en somme. Du moins en apparence, car pour un nez fin il y avait comme un décalage entre l'image et l'odeur ...
Journalisée

Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4156



Voir le profil
Fiche
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #1 le: Novembre 24, 2011, 02:36:28 »

Un groin d’un mammifère pouvant se référer au sanglier terrien était entrain de fouiller la terre à la recherche d’une quelconque pitance. Les feuillages des arbres qui l’entourait lui procuraient de l’ombre contre les rayons ardents du soleil et les hautes herbes lui permettait de se dissimuler. Mais il n’était pas la seule créature à utiliser son environnement. Tapis contre le sol, les oreilles repliés vers l’arrières, la queue  droite, les muscles tendus prêt à bondir sur sa proie, une louve de couleurs noire et bleutée avait devant elle son prochain repas.  Cela faisait plusieurs jours qu’elle avait dû jeûner et ce mammifère avait été accueillit comme une bénédiction, il assouvirait sa faim avec plus d’intensité qu’un simple lièvre.

La  louve avançait doucement, ses pas feutrés raccourcissaient la distance qui la séparait de son repas. A une vingtaine de mètres, elle se stoppa. Ses muscles roulèrent sous sa peau et étaient tendus à l’extrême. Le quadrupède releva son groin et huma l’air, méfiant, son  regard se porta dans toutes les directions et ses oreilles pivotèrent, puis n’ayant rien vu, senti ou même entendu, il reporta son attention sur les invertébré qui lui faisaient office de repas.

Ce fut à ce moment qu’elle en profita pour frapper, ses muscles se détendirent tels des ressorts et elle chargea ce qui s’apparentait au sanglier. Surprise, l’herbivore ne réagit pas de suite avant de se mettre à courir dans le sens opposée, faisant des courbes en espérant la ralentir. Son attaque surprise avait porté en partie ses fruits, il ne lui restait qu’à combler la distance. La course poursuite  était donc amorcée. La proie sillonna entre les arbres, espérant échapper au prédateur qui le talonnait.  Ses cris étaient perceptibles à plusieurs mètres à la ronde, tandis que des grognements étaient produits par la gorge du canidé. Elle ne laisserait pas son repas s’échapper.

Bien vite, l’ombre des arbres fut remplacée par la lumière de la clairière. Elle l’avait trouvé à l’orée de la forêt, son instinct lui dictait de revenir sur ses pas, mais la faim était plus forte que la raison. Ses foulées prirent plus d’ampleurs, elle devait combler cette distance, mordre le cou jusqu’au sang, le tuer rapidement ! C’était une priorité qu’elle s’était fixée, une priorité de survie. Pourtant, outre l’odeur apeuré du sanglier se trouvant devant elle, son odorat détecta d’autres effluves assez singulières.

Sa curiosité lui fit ralentir la cadence et elle laissa une grande marge entre elle et l’insectivore. Grognant elle reprit la course avec plus d’ardeur. Ce n’était sans compter de voir sa proie revenir vers elle, comme apeurée par une autre entité. Surprise, elle changea rapidement de forme pour bondir sur le côté et éviter la charge qui aurait pu la blesser. Dépitée, elle ne put que regarder son repas s’enfuir tandis que son ventre exprimait sa faim par divers bruits de gargouillement.

Elle soupira et se releva, se demandant ce qui avait pu ainsi changer la donne. Passant ses mains sur ses bras, elle retira la poussière qui s’était accumulée dessus de part sa chute forcée. Son corps était recouvert de cuirs brunâtre et de lanières qui tenait le tout. Elle avait réussi à se dénicher une armure légère qui était pour elle, plus adaptée à la vie en milieu sauvage qu’une simple robe.  La Terranide, car s’en était bien une, se sentit d’un coup observé et faisant volte face, elle remarqua la présence d’un jeune humain d’apparence; D’apparence oui, car son odeur n’était pas caractéristique de cette espèce.

Elle observa un instant l’être qui se trouvait devant elle. Que devait elle faire ? Tourner les talons et retourner dans son coin ou bien amorcer une discussion avec lui, par simple politesse ? Elle pouvait être considérée comme un animal de part sa nature, elle ne demeurait pas moins souvent plus « humain » que certaines personnes qu’elle avait eu le loisir de rencontrer. Repliant  son bras au niveau de sa poitrine, elle s’inclina, en guise de salutation.  Avant de se remettre dans une posture plus droite. Son regard se porta au-delà de l’inconnu pendant un court instant. Elle avait pour projet de se diriger vers ces contrées mais le chemin n’allait pas être de tout repos.

Son attention, se reporta sur « l’humain », l’appendice caudale fouettant l’air doucement tandis qu’elle regardait tantôt à gauche, tantôt à droite, de même que ses oreilles pivotaient doucement. Elle restait sans cesse sur ses gardes depuis ces derniers jours et c’était pour elle une nécessité. Le gargouillement de son ventre brisa le silence et elle ne put s’empêcher de lancer un léger rire nerveux avant de prendre la parole.


« Je n’aurais pas pensée croiser une autre personne pendant l’une de mes chasses, qu’Est-ce qui vous amènes dans ces régions inhospitalière pour vous ? »


Elle ne fit aucune remarque sur le fait de son odeur, ne préférant pas rentrer dans le vif du sujet immédiatement. Au contraire, elle essayerait de découvrir par elle-même ou dans le meilleur des cas, lui fournirait il une réponse ?

« Quelle malpolie je fais ! Je me prénomme Shad, Shad Hoshisora, puis je savoir votre nom ? »

Connaître le nom d’une personne est un atout majeur pour briser la glace et avoir plus de facilité de communiquer que d’apostropher son interlocuteur par diverses élucubrations possibles. Croisant ses bras et ses mains derrière son dos, elle attendit patiemment une réponse, s’il ne daignerait pas lui parler, elle continuerait sa route et le laisserait vaquer à ses diverses occupations. Mais elle espérait que ce ne soit pas le cas, il lui était impossible de faire fit de ce qu’elle pouvait humer, son odeur qui se distinguer de son apparence.
Journalisée

Seth Sternam
Flood en folie !
Créature
-

Messages: 1443



Voir le profil
Fiche
« Répondre #2 le: Novembre 24, 2011, 07:51:13 »

C'est une belle après midi qui s'annonce. Grand soleil, un peu d'ombre, ciel bleu et décors bucolique, que demander de plus ? Le grand gaillard de deux mètres n'a aucune requête supplémentairement pour le moment, avec son vieux chapeau sur la tête et sa chemise blanche ... À part peut-être un quelque chose pour rompre la monotonie ?

Les dieux ont-ils observés cette scène ? Toujours est-il que le script change avec pour poins de départ un concert de cris porcins et de mouvement de branche qui surprend Seth alors qu'il venait de s'installer en bordure de route sur une pierre disposées sous un arbre, idéal pour une petite pause.

Visiblement, ça bouge dans le bois. Et apparemment c'est dans sa direction que les cris de la proie se dirige ventre à terre. Quelques secondes plus tard, la version locale du sanglier lui fonce dessus avant de faire brutalement demi-tour, affolé par ce qui semble être un prédateur bien plus dangereux que la créature bleue qui le poursuivait jusque-là.

Ce qui semble déclencher la panique de l'animal, c'est plus probablement ses effluves naturelles que son apparence du moment. Un assemblage de souffre, de feu et d'écaille, odeur plutôt attendu sur les grands reptiles de légende que sur un homme. C'est amplement suffisent pour modifier radicalement la trajectoire de la créature porcine qui manque d'emplafonner au passage son poursuivant.

Ou plutôt sa poursuivante visiblement. Seth n'a que le temps d'apercevoir une masse de poiles noir et bleu avant que la jeune femme se lance sur le coter, changent d'apparence à la volée pour gagner les quelques centimètres qui lui évitent le choc. Pas très grande d'après les standards, cheveux noir qui descendent dans le dos, yeux bleu, bref rien d'extraordinaire. Plus inhabituelle, elle se trouve être habillée d'une sorte d'armure de cuir souple ou quelque chose du genre, le tout additionné d'oreille canine et d'une queue du même acabit.

Seth n'a pas trop de difficultés à la caser dans le chapitre Terranide de son répertoire. Il n'en a pas rencontré souvent, mais c'est suffisent pour évaluer sommairement son interlocutrice. D'ailleurs elle semble le détailler aussi sommairement dans le moment d'observation mutuel pendant lequel elle retire la poussière qu'elle a ramassée en se jettent au sol, avant de lâcher un petit rire nerveux qui casse le silence de la scène.


Je n’aurais pas pensée croiser une autre personne pendant l’une de mes chasses, qu’Est-ce qui vous amènes dans ces régions inhospitalière pour vous ?

Disons simplement que je suis un voyageur de passage.


Étrange, pour ce qu'il en sait généralement les terranides font partie de ses êtres qui ont le potentiel de percer à jour son camouflage. Mais dans immédiate, elle semble le voir comme un simple humain. À moins qu'il n'interprète pas bien, allez savoir ... Quant à sa réponse bateau, elle est tout à fait exacte bien que très imprécise, mais a-t-elle besoin d'en savoir plus ?

Quelle malpolie je fais ! Je me prénomme Shad, Shad Hoshisora, puis je savoir votre nom ?


Seth, Seth Sternam. Désolé, j'ai bien l'impression d'avoir fait fuir votre repas.


Très bateau cette phrase, mais tout aussi vrais que son élocution précédente à en juger sur les grognements mécontents de l'estomac de l'être mi-femme mi-louve. Beaucoup d'humain l'aurait envoyé chier au mieux ou tenté de la réduire en esclavage au passage dans le pire des cas avec une infinité de situation intermédiaire. Mais Seth n'a pas ce genre de réaction, bien au contraire. Tailler une petite bavette, sans mauvais jeu de mots, sur cette route finalement monotone tombe bien. Comme quoi, le hasard fait parfois bien les choses.
Journalisée

Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4156



Voir le profil
Fiche
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #3 le: Novembre 26, 2011, 03:25:41 »

Elle avait était surprise quand il lui avait fait part de sa raison en ces lieux. Certes, la ville de Nexus était à quelques heures de marches à peine mais ce qui la surpris était qu’il avait l’air de se promener, comme s’il ne craignait pas le danger qui était omniprésent ou presque dans ces terres sauvages. Elle apprit également son nom, au moins, la conversation serait peut être plus aisé à partir de maintenant.
Elle l’observa, toujours curieuse de cette odeur qui pouvait émanait de lui.

Un bruit au loin attira son attention, par chance, elle avait l’ ouïe bien plus développé que de simples humains et elle put entendre facilement qu’une caravane était sous le point d’arriver. Son regard se posa tout autours d’eux. Ils étaient à découvert, il fallait dire qu’une plaine n’était pas vraiment l’endroit le mieux indiqué pour se cacher des regards des autres.  Faisant une révérence, la main gauche dans le dos, la droite présentée, elle s’adresse à Seth.

« Si ce monsieur daigne bien me suivre, je n’ai guère envie de me retrouver sur la place du marché, humiliée et souillée »

Aussitôt qu’elle avait dit cette sentence, elle prit la direction des bois, s’y engouffrant, elle marcha un peu  à l’intérieur et s’arrêta. S’assoyant sur un rocher , elle observa derrière elle, l’avait elle suivit ? Ou était il resté là bas ? Après tout, d’un côté, ce n’était guère son problème. Pourtant, la curiosité était plus forte que la raison, elle se releva et refit le chemin inverse, tout en restant prudente. Tous ses sens aux aguets. Inconsciemment, elle espérait qu’il l’aurait suivit, cela lui ferait du plus grand bien de parler sans crainte,  avec une personne de confiance.

Car oui, aussi étonnant que cela puisse paraître, elle avait développé une certaine forme d’empathie, ressentant quand les personnes pouvait être amicale ou qu’elle devait être évitée. Ou on pouvait parler d’un sixième sens et d’un instinct qui se développait petit à petit. Tandis qu’elle  marchait d’un pas rapide, espérant recroiser le jeune homme, qui n’en n’était pas un réellement, elle se stoppa. Des voix se firent entendre.

Aussitôt, elle bondissait dans l’arbre et fit silence, cachée dans les feuillages, observant en contre bas.   Elle en compta cinq. Tous des hommes munies d’objets de captures tels de filet et autres ustensiles Elle frissonna et remercia silencieusement les dieux de la chance qu’elle avait pu avoir. Un instant de plus et elle n’osait imaginer les sévices qui l’aurait attendu. Une de ses oreilles pivota rapidement, la louve avait ouÎe un début de conversation.

« Qu’Est-ce que tu fais ici ? Aurais tu vu un esclave dans le coin ? »

Sous entendu, « aurais tu vu un Terranide dans les parages car cette race est de toute façon une race d’esclave ? ». Évidemment, elle n’était pas directement désignée mais Seth pouvait tout ainsi bien trahir sa présence. En effet, elle ne voyait pas à qui d’autres, ces chasseurs aurait pu s’adresser, il était la seule personne présente en ces lieux avec elle. Shad tendit l’oreille, tentant d’entendre sa réponse. La trahirait il ? OU ferait il fit de ne pas l’avoir vu, ni rencontrée ?

[ HS : un peu court, mea culpa ! ]
Journalisée

Seth Sternam
Flood en folie !
Créature
-

Messages: 1443



Voir le profil
Fiche
« Répondre #4 le: Novembre 26, 2011, 08:10:29 »

Shad parue surprise de sa réponse. Pourtant, les routes ça sert bien à voyager non ? Elle le dévisage un instant avec l'air de vouloir le reniflé de près. Seth en déduit qu'elle a un doute sur sa véritable nature, tous ont un regard similaire quand le cocktail d'odeurs, de parole ou d'autres choses encore leur donne des soupons. Au fond il n'en est pas surpris, c'est déjà arrivé et ça se reproduira sûrement que d'autre personne ressente son inhumanité.

Et puis la jeune terranide disparaît dans les bois après lui avoir dit une phrase qui n'a pour lui aucun sens. Du coup il reste bêtement sur son rocher en se demandent s'il ne lui a pas fait peur, sans se douter que la raison de la fuite de la louve se trouve un peu plus loin sur la route.

Car même si Seth n'a rien d'humain, il ne capte pas les ondes lointaines comme peut visiblement le faire Shad. Serte il peut discerner plus nettement les subtilités d'un son que ne peut le faire un humain, mais la portée de son ouïe est finalement pas plus élevé que celle d'un homme lambda. L'évolution en a décidé ainsi. Après tout, son mode de locomotion habituelle nécessite plus une très bonne vu qu'une oreille fine qui lui serait d'aucune utilité avec les turbulences du vol.


Il ne comprend donc le sens des paroles de sa nouvelle connaissance qu'en voyant débarquer le groupe d'énergumène ressemblant vaguement à des gladiateurs, probablement une bande de marchand de vie dont il a entendu parler. L'endroit en est nettement moins bucolique d'un coup.

Qu'Est-ce que tu fais ici ? Aurais tu vu un esclave dans le coin ?

Seth a du mal à comprendre le concept d'esclavage, mais une chose est sûr, ce qui pratique cette activité ne lui plaisent pas du tout. Il est donc évident qu'il n'a aucune envie d'aider ses hommes à retrouver qui que ce soit. Aussi il se contente d'un soupir, l'air de dire "S'il vous plaît c'est pour les chiens ?", avant de leur répondre.

Ce que je fais ici ne regarde que moi. Je n'ai vu personne messieurs. Bonne journée.

Un ton sec, très différent de celui qu'il a utilisé avec Shad. Autant dire qu'il est clair que la présence des cinq inconnues l'importune et qu'il ne souhaite que les voir disparaître. Pour autant, aucune trace d'énervement ... Ni la moindre peur de ce qui peut se passer. Juste de l'agacement ...
Journalisée

Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4156



Voir le profil
Fiche
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #5 le: Novembre 29, 2011, 07:18:26 »


Les chasseurs d’esclaves regardèrent chacun à leur tour Seth, le dévisageant. Autant dire qu’ils n’appréciaient pas sa réponse et aurait espérer une plus productive à leurs affaires ! Ils se mirent à parler en messes basses, chuchotant entre eux avant de partir sans demander leurs restes.  Après tout, ils avaient un homme devant eux, si encore cela avait été une femme humaine ! Ils ne l’intéressaient guère et pourtant, cela aurait pu être le cas s’ils connaissaient sa véritable nature !

La Terranide était restée perchée dans la cime de l’arbre, cachée par les feuillages et avait silencieusement observée la scène; Un sourire apparue sur son visage, elle était ravie et heureuse. Pourquoi ? Très simple ! Elle n’était pas attachée à être à la limite du viol ! Son regard sur porta sur le chemin qu’avait emprunté les hommes et elle attendit de ne plus ressentir leurs présences.  Elle pouvait attendre de bonnes minutes pour  s’assurer qu’ils ne reviendraient pas sur leurs pas. Par chance, elle n’eut pas à faire preuve d’autant de patience. Quelques instants plus tard, toute traces auditifs ou  olfactifs étaient maintenant effacées.

Elle descendit de son perchoir  en silence, inclinant sa tête tout en remerciant le jeune homme.  Le silence revint à la charge, un silence lourd et embarrassant. La louve s’adossa contre un arbre, détendue. Oui, elle était détendue et ne semblait pas sur ses gardes, son langage corporel le prouvait parfaitement et même son appendice caudal battait l’air doucement. Croisant les bras, elle se mit à tapoter des doigts sur ceux-ci, fronçant légèrement ses sourcils d’un air interrogateur.

« Vous n’êtes pas d’ici n’Est-ce pas ? Votre odeur…Ce n’est pas celle que porte un humain d’ordinaire; qu’êtes vous ? »

Autant y aller franco, droit au but, sans passer par quatre chemins. Elle avait senti cette odeur particulière et à la place de garder son questionnement pour soi même, autant la poser à la personne concernée ! Ou plutôt dans ce cas présent, à la créature concernée. Bien sûr, elle avait rencontrée de nombreuses créatures pendant son périple et elle en rencontrera d’autres. Certaines lui avaient laissés un souvenir plaisant, d’autres, elle préférait ne pas en parler. Du moins, pas de son pleins grès dans tous les cas.

« Hmm…Du souffre, une odeur semblable à celle du feu….J’aurais tendance à dire que vous êtes liés à cet éléments, n’Est-ce pas ? »

Elle avait « du nez » la petite ! Mais encore fallait il que cela soit juste et non erronée. Regardant Seth, elle attendait patiemment sa réponse, avant de rajouter.

« Évidemment; si vous ne voulez rien dévoilez, libre à vous, je ne forcerais pas… »

Certes, ne pas savoir la frustrer d’avoir une question sans réponse, mais elle refusait de violer sa vie privée, son intimité. Ce sera à Seth et à lui seul de choisir s’il dévoilera son identité au grand jour ou s’il refusera cette demande.
Journalisée

Seth Sternam
Flood en folie !
Créature
-

Messages: 1443



Voir le profil
Fiche
« Répondre #6 le: Novembre 30, 2011, 01:16:47 »

Les importuns se décident finalement à reprendre leur route pour le plus grand plaisir de Seth. Ce n'est pas que l'affrontement lui fessait peur, il n'aurait probablement eu aucun mal à leur coller littéralement le feu au cul en les renvoyant chez leur mère, mais il n'avait aucune de se battre. Après tout, il s'était posé la pour faire une pause, ce n'est pas une bande de gus qui allait le faire changer d'avis.

Si ses suppositions étaient exactes, Shad ne devais pas être très loin. Il avait perçu du mouvement peu avant l'arriver des chasseurs d'esclaves. Le mot chasseur ne lui ai jamais semblé approprier d'ailleurs, la langue de Terra a parfois de bien étrange détour ... Mais on s'éloigne du sujet. Sa supposition se révèle fondé quand il la voit descendre de sa branche et revenir à lui.


Vous n’êtes pas d’ici n’Est-ce pas ? Votre odeur…Ce n’est pas celle que porte un humain d’ordinaire; qu’êtes vous ?


Je suis simplement autre chose que ce que je semble être jeune fille.


Au moins, le sujet est clair. Bien qu'intriguée par sa nature réelle elle ne semble pas stresser par ça. Elle semble détendu, ce qui est asse atypique. En règle général il ne provoque pas forcement ce genre de réaction ... Peut-être que ses réponses au groupe d'empêcheur de glandé en rond l'ont rassuré allez savoir. Mais rien ne garantie qu'elle soit aussi calme devant un dragon ...


Hmm...Du souffre, une odeur semblable à celle du feu....J'aurais tendance à dire que vous êtes liés à cet élément, n'est-ce pas ?

Hum ... Ce n'est pas faux, mais je ne me limite pas à ça ...


Visiblement, elle n'a pas que les oreilles d'une louve, elle en a aussi le nez. Rien de surprenant à vrai dire, d'après les rumeurs et son expérience personnelle les terranides ont pour trait commun des sens nettement plus développer que les humains. Elle n'est pas la première à avoir remarqués ses détails, qui sait si elle reste un peu avec lui et qu'elle a un peu de logique, elle mettra peut-être le doit sur la vérité à son sujet ... Ou pas du tout.

Évidemment; si vous ne voulez rien dévoilez, libre à vous, je ne forcerais pas...

L'expérience m'a appris à ne pas trop en dire à la première personne venu. J'imagine que vous savez trop bien pourquoi ...

Ça, pas besoin d'être un devin pour le savoir. Il suffit d'avoir vu comment elle a détalée il y a quelques minutes pour en juger. Lasser de ce coin qui finalement n'est pas très tranquille il finit par se lever, révélant toute sa taille actuelle.

Du haut de ses deux mètres de haut il domine largement son interlocutrice qui doit à peine avoir la tête dans sa poitrine. Avec son vieux chapeau sur la tête et sa grande cape sur les épaules, il n'a pas vraiment l'air d'un voyageur armé pour ce genre de trajet. Pas d'armure sous l'épaisse portion de cuir qui lui couvre le dos, juste une chemise de toile blanche sans fioriture dont la seule particularité et sans doute d'être un peu trop petite pour le large gabarit qu'elle habille. Le tout est complété par un pantalon lui aussi sans décoration particulière, fait du même cuir épais que la cape assortie et d'une paire de grosse chaussure toute bête, le genre idéal pour botter les derrière à la limite.


Ce n'est pas que je m'ennuie, mais je n'ai aucune envie de revoir cette bande de pseudo guerrier me retrouver dans le coin. Alors vous avez le choix, soit vous restez ici avec le risque d'être prise à la prochaine visite, soit vous faites un bout de route avec moi.

Il s'étire en attendent la réponse de Shad, fessant craquer certaine articulation. Décidément, être coincé dans un humain ce n'est pas toujours agréable ...
Journalisée

Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4156



Voir le profil
Fiche
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #7 le: Décembre 03, 2011, 10:58:10 »

Effectivement, Shad était confiante et détendue. Seth lui avait donné plusieurs réponses et elle les accepta, ne cherchant pas de suite à aller plus loin en approfondissant son interrogatoire après elle tout elle savait ce que cela était de cacher sa véritable nature et elle comprenait parfaitement qu’il ne daigne pas lui révéler la sienne. Après tout, ils ne se connaissaient que depuis quelques minutes à peine, ce n’était pas assez suffisant pour dévoiler un secret ! Ni encore moins de risquer sa paix.

« Ce n'est pas que je m'ennuie, mais je n'ai aucune envie de revoir cette bande de pseudo guerrier me retrouver dans le coin. Alors vous avez le choix, soit vous restez ici avec le risque d'être prise à la prochaine visite, soit vous faites un bout de route avec moi »

En guise de réponse, elle se détacha de l’arbre où elle était précédemment adossée et s’étira également, faisant craquer quelques uns de ses articulations avant de grimacer légèrement de douleurs. Ce n’est pas évident de s’étirer quand votre corps est parsemé de blessures qui sont témoins de votre passé douloureux. Ceci faisant, elle se retourna et fit face comme elle put à son interlocuteur, levant la tête pour pouvoir le regarder dans les yeux et non avoir une vue sur son torse.

« J’accepte votre proposition et puis vous avez raison, je n’ai aucune envie également de les revoir »

Ceci fait, la route fut rapidement reprise et tendit qu’ils marchaient, elle resta attentive au moindre son, à la moindre odeur venant des alentours avant de baisser sa garde progressivement, comme rassurée et mise en confiance. Pourquoi faisait elle cela ? Pourquoi baissait elle son attention ? A vrai dire, même elle ne le savait pas réellement, elle se sentait juste un peu plus en sûreté avec Seth, assez pour ne pas être tout le temps sur le qui vive en tout cas.

« J’avoue être jalouse…Vous n’êtes pas un humain mais vous arrivez parfaitement à vous ne faire passez pour un…Heureusement pour vous que vous n’ayez pas choisi de ressembler à une femme ou je doute que votre vie aurait été aussi calme … »

En effet, si Seth aurait pris une apparence féminine, nul doute qu’il n’aurait pas connu sa plénitude actuelle. Après tout, même les femmes humaines étaient pour la plupart traitées en temps qu’esclave dans ce plan. Quant à Shad, elle ne pouvait pas avoir le loisir de se déguiser comme il le faisait, pour cause, elle n’allait pas s’amputer ce qui faisait d’elle une Terranide ! Certes, cela faisait référence à un animal mais à force d’être traitée de tout les noms péjoratifs, elle s’en foutait royalement. Elle était ce qu’elle était; point barre.

« Peut être…Avez-vous une idée du lieu où nous nous rendons ? »

Il était vrai qu’ils avaient pris la route sans vraiment savoir où ils se rendaient, du moins Shad ne le savait pas et elle se doutait que Seth devait avoir une idée sur la question. Elle leva son regard vers le ciel. Le crépuscule arrivait et emmenait petit à petit avec la nuit. Combien de temps avait il marché ? Deux heures ? Quatre ? Peut être voir plus ? Mais une question demeurait à présent; Qu’allaient ils faire ? Continuer à marcher ou s’arrêter pour la nuit ?

[hs : j'imagine qu'ils ont aussi bien pu parler un peu plus pendant le voyage que seulement vers la fin ^^" hs)
Journalisée

Seth Sternam
Flood en folie !
Créature
-

Messages: 1443



Voir le profil
Fiche
« Répondre #8 le: Décembre 04, 2011, 02:36:26 »

Visiblement, Shad doit avoir quelques petits soucis articulaires, c'est du moins ce qu'il pense quand elle tire une grimace en craquant. Elle doit probablement avoir une ou deux choses déplacées, mais difficile de juger, Seth n'est pas ostéopathe après tout.

Du fait de la nette différence de taille, Shad est obligée de lever la tête et lui de la baisser. Il a apprit au fil du temps que pour beaucoup cela crée un rapport de domination dont il use parfois pour se débarrasser plus rapidement des enquiquineurs. Mais ici on est loin de ça, pour un peu on pourrait le prendre pour un gros nounours sympathique.


J’accepte votre proposition et puis vous avez raison, je n’ai aucune envie également de les revoir.

Dans ce cas, si vous voulez bien me suivre ...


La route reprend, silencieusement dans un premier temps. Seth n'a pas vraiment l'habitude de voyager en groupe, d'autant plus avec une personne qu'il ne connaît que depuis une petite demi-heure. Pour sa part Shad semble se détendre au fur et à mesure que le temps passe. Faut dire que sans même le savoir, elle est en train de voyager avec une personne qui a tendance à naturellement repousser les bestioles qui ont un minimum de jugeote ... Ce qui exclue d'office la plupart des humains, ils sont très con sur ce point la en règle général.

Finalement, c'est elle qui brise le silence après ... Une bonne heure de route à peu près, le temps pour elle de dé-stresser asse pour ne plus regarder dans tous les sens à tout bout de champs.


J’avoue être jalouse…Vous n’êtes pas un humain mais vous arrivez parfaitement à vous ne faire passez pour un…Heureusement pour vous que vous n’ayez pas choisi de ressembler à une femme ou je doute que votre vie aurait été aussi calme …


Pour être franc, je doute que mon organisme supporte de changer de sexe en plus de taille et d'apparence, ça commence à faire beaucoup d'un coup ... Et ce n'est pas forcement facile tous les jours. En fait, ce n'est pas parce que l'on ressemble à un humain que l'on passe totalement pour l'un d'eux ... Loin de là. C'est fou ce qu'ils sont tordus quand ils veulent ... Du coup ce n'est pas toujours calme.

La nuit commence à pointer le bout de son nez, signifiant qu'ils allaient devoir trouver un abri pour la nuit. D'ailleurs Shad semble le remarquer aussi en levant le nez en l'air et en s'interrogent sur leur destination. Heureusement, avec ses nombreux passages au-dessus de la région il connaît suffisamment bien les lieux pour avoir quelques "dortoirs" en mémoire.

Il y a un village à 2 jours de marche environ, où je compte m'approvisionner avant de poursuivre sur cette route. Pour ce soir, on va se diriger vers une grotte à une grosse demi-heure de marche, je m'en sers habituellement comme "chambre" quand je passe par ici. À moins que t'ai une autre idée ?

Sans attendre de réponse, il sort de la piste juste avant qu'elle ne plonge dans un canyon peu profond, probablement le lit d'une ancienne rivière. Il y a quelques arbres çà et là, mais le décors est en majorité une plaine pleine d'herbe, a priori pas le genre d'endroit où l'on s'attend à trouver une grotte ...


[Moi, ça me va comme ça]
Journalisée

Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4156



Voir le profil
Fiche
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #9 le: Décembre 12, 2011, 01:44:53 »

Il est des fois où on est pas obligé de parler pour poser une question. Rien que nos aptitudes peuvent conduire à une réponse escomptée. C’est du moins ce qui venait de se passer dans le cas présent. Shad avait relevé le visage, regardant la nuit tombée progressivement, s’interrogeant sur leurs itinéraires et Seth luia vait apporté une réponse. Elle poussa un soupir, haussant les épaules d’un air las.

« Et bien, vous pourriez y aller seul dans ce village, je n’ai pas gagné ma liberté pour la reperdre bêtement… et non, je n‘ai pas d‘ autres idées,  je vous suis donc…»

Le ton était monotone, comme lassé. Oui, elle commençait à saturer de tout ses interdits que sa condition lui procurait, elle lança un regard à Seth, abaissant par la suite ses oreilles canines d’un air dépitée, le regard légèrement perdu dans la vague. Qu’Est-ce qu’elle aurait aimé avoir les mêmes capacités que lui ! Au moins, n’avait il jamais de problèmes ! Ou bien des mineurs mais pas de ceux qu’elle pouvait connaître et supporter.

« Hé ! »

Elle faillit faire un pas de trop et se retrouver dans le ravin juste à ses pieds, titubant elle fit quelques pas en arrière, utilisant sa queue comme balancier pour ne pas se retrouver à même le sol. Une fois l’équilibre retrouvée, elle fit volte face et rejoignit le faux humain, s’arrêtant devant le paysage qui s’offrait devant ses yeux; Un lieu bien calme, verdoyant, presque idyllique. Elle laissa son regard se porter sur le champ panoramique qui s’offrait à elle et se délecta donc de la vision qui lui était offerte avant de s’adresser à nouveau à Seth.

« J’abandonne…Où est cachée votre fameuse « chambre » ? J’ai beau regarder, je ne vois que des plaines luxuriantes à perte de vue… »

En effet, elle n’arriver pas à dénicher la présence de cette fameuse grotte et se demandait bien où elle pouvait être cachée. S’accroupissant; elle posa une main à terre et continua à chercher du regard, silencieuse. Son appendice caudale fouetta l’air par à coup, comme légèrement excédé de ne pas trouver  ce qu’elle escomptait voir.

(hs : Coouurrt TT)
Journalisée

Seth Sternam
Flood en folie !
Créature
-

Messages: 1443



Voir le profil
Fiche
« Répondre #10 le: Décembre 13, 2011, 01:34:05 »

Et bien, vous pourriez y aller seul dans ce village, je n'ai pas gagné ma liberté pour la reperdre bêtement... et non, je n'ai pas d'autres idées, je vous suis donc...

Je ne force personne à me suivre, vous ferez comme vous voudrez au moment venu.

Visiblement, Seth a rappelé involontairement de mauvais souvenir à l'esprit de la jeune fille. Il faut dire que les Terranides comme Shad ne sont pas très bien lotie par la vie. Le dragon n'en à jamais bien compris les raisons d'ailleurs, une chose parmi d'autre qui échappe à sa logique sur ce monde.

Elle semble à la fois triste et envieuse, usée par ses préjugés visiblement infondés qui autorise apparemment sans limite la mise en esclavage de n'importe qui. Au fond Seth peut la comprendre, lui-même a été canardé comme un vulgaire gibier lors de son arrivée, certes non désiré, en plein milieux de la capitale Tekane.

Plonger chacun de leur coter dans leurs réflexions respectives, ils ne s'aperçoivent pas qu'ils ne prennent pas la même route, du moins jusqu'au moment où un "Hé" sonore se fait entendre, signe que la jeune femme a rencontrée le bord, à quelques centimètres du vide. C'était juste mais le fond du ravin ne rencontrera jamais le visage de Shad qui s'en tire dans un curieux numéro d'équilibriste ou sa queue canine joue un rôle actif.

Seth préfère ne faire aucun commentaire là-dessus, pour sa part il aurait pu tomber ça n'aurait eu aucune importance mais il ignore si la térranide prendrait bien une petite pique sur le sujet. Il fait donc mine de rien quand elle le rejoint, cherchant à poser le regard sur un lieu qui semble invisible, comme inexistant.


J'abandonne...Où est cachée votre fameuse « chambre » ? J'ai beau regarder, je ne vois que des plaines luxuriantes à perte de vue...


Accroupie une main au sol, Shad cherche d'une façon similaire à la traque d'une proie quelconque. Du moins c'est ce qu'il suppose un instant, étant pour sa part un chasseur "par le ciel" principalement, lui offrant un point de vue qui aurait été plus utiles à son compagnon de route que la vision du sol d'on elle doit se contenter.

À moins que tu sois capable de voir à travers la terre, je doute que tu puisses la repérer. On ne peut pas apercevoir l'entrée depuis la route, c'est d'ailleurs tout l'intérêt pour être tranquille.


Sans plus de commentaire, il reprend sa marche droit devant lui en travers de la plaine presque bucolique qui s'offre à leurs yeux. Il force d'ailleurs un peu le pas, ce qui n'est pas bien difficile avec ses grandes jambes. Une fois sur place il faudra encore pouvoir s'installer et se faire un peu de lumière, voir éventuellement se procurer de quoi se faire un petit repas.

Il faut compter une grosse demi-heure pour rejoindre la "chambre". Le terrain redescendant en pente douce, il est effectivement difficile de penser que la grosse souche plantée là au beau milieu de la prairie masque une excavation creusée entre ses racines. Ça ressemble d'ailleurs plus à un terrier de lapin géant qu'à une grotte d'ailleurs, le plafond tenant d'un bloc par les nombreuses ramifications qu'avais tissé l'arbre de bonne taille de son vivant.

C'est suffisamment haut pour que Seth y tienne debout et suffisamment large pour y faire tenir sans trop de peine 2 couches, du moins si les occupants ne s'étalent pas trop. Petit raffinement offert par la nature, le fond du trou abrite une petite source d'eau potable qui avait du bien aider la plante qui poussait là en son temps. L'eau d'ailleurs s'écoule par une petite galerie, de la taille d'un gros trou de taupe et peut-être même creuser par l'une d'entre elle.

Pour compléter l'endroit, un cercle de pierre comportant encore un peu de bois charbonné se trouve à un gros mètre de la cavité elle-même, suffisamment près pour chauffer, suffisamment éloigné pour ne pas être trop enfumé. L'endroit devait probablement servir régulièrement de halte, mais pour cela il faut savoir qu'il existe ce qui n'est probablement pas donné à tout le monde.


Bien, ce que je te propose, c'est que je m'occupe de dégoter un peu de bois et de quoi se coucher. Pendant ce temps-là, tu pourrais essayer de nous trouver de quoi manger ce soir. Ça te va ?
Journalisée

Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4156



Voir le profil
Fiche
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #11 le: Décembre 23, 2011, 09:00:55 »

« À moins que tu sois capable de voir à travers la terre, je doute que tu puisses la repérer. On ne peut pas apercevoir l'entrée depuis la route, c'est d'ailleurs tout l'intérêt pour être tranquille. »

Elle ria doucement à l’énoncé de sa phrase, laissant la terre filait par simples filets entre ses doigts avant de se  relever et de suivre Seth qui avait déjà entamé la poursuite de son avancée pédestre.  Évidemment qu’elle ne pouvait pas voir à travers la terre, elle avait juste saisit une poignée de cette dernière d’un air pensif,rien de plus.

Plus ils avançaient, plus elle s’étonnait de cet endroit caché; Et dire qu’elle l’avait pris pour une simple prairie ! Aurait elle seulement deviné que cette plaine cachée en réalité un autre lieu sous sa surface ?  La plupart des personnes ne voyaient que la face visible de «l’iceberg » la majeure partie, la partie dissimulée était cette espèce de grotte.  Cavité qu’elle inspecta du regard. L’endroit était juste assez grand pour les accueillir tous les deux, mais elle s’y ferait. Après tout, elle n’allait pas chipoter !

« Bien, ce que je te propose, c'est que je m'occupe de dégoter un peu de bois et de quoi se coucher. Pendant ce temps-là, tu pourrais essayer de nous trouver de quoi manger ce soir. Ça te va ? »

L’Okami approuva d’un hochement de tête et le bruit de gargouillement de son ventre ne fit qu’approuver la question de Seth. Elle avait faim et sa chasse précédente avait été close par un échec, qui, elle l’espérait ne se reformulera plus.

« Cela me convient oui, je vais donc essayer de nous dénicher de quoi nous remplir l’estomac… »

Elle ne partie cependant pas de suite, formant une cuve avec ses mains, les plongeant dans la cavité où se trouvait l’eau avant de la porter à ses lèvres et cela deux à trois fois. Elle avait de l’eau à disposition, alors pourquoi rechigner ? Une fois désaltéré, elle fit un simple mouvement de tête pour saluer Seth avant de partir à la chasse.

Sa traque fut plus bénéfique que la précédente. Elle revint, deux heures plus tard, deux lièvres suspendus tête vers le bras et solidement tenus par les pattes arrières dans chaque mains.  Son ventre continuait à réclamer sa pitance et par instinct animal, sa langue passa sur ses lèvres comme un loup qui se lécherait les babines.  Elle déposa les deux petits mammifères regardant autours d’elle pour voir si Seth était déjà de retour.

Elle finit par hausser les épaules et s’empara d’un des lièvres qu’elle commença à préparer pour la cuisson. Peut être aura-t-elle le temps de bien l’entamer avant son retour ? Autant faire quelque chose dans tous les cas et non rester les bras croisés. Déjà sous ses pieds, une petite botte de fourrure se formait.
Journalisée

Seth Sternam
Flood en folie !
Créature
-

Messages: 1443



Voir le profil
Fiche
« Répondre #12 le: Décembre 25, 2011, 08:26:30 »

Il semble être temps qu'elle fasse le plein quand ils se séparent pour leurs tâches respectives. En témoigne les protestations sonores de l'estomac de Shad. C'est peut-être pour ça qu'elle prend le temps de boire quelques gorgés d'eau avant de partir. Eau qui n'a d'ailleurs rien de particulière, ni odeur ni goût bizarre. Juste de l'eau de source en somme, au contraire de la cavité. Malgré le fait que le soleil soit presque couché, peut-être que Shad remarquera que le trou n'est pas l'oeuvre de la nature avant de partir. Les quelques traces de griffes sur la terre et les quelques racines apparentent évoque plutôt une créature de bonne taille et suffisamment souple pour laisser ses marques sur le plafond.

Quand Shad reviens de sa chasse, la nuit est déjà tombée depuis quelque temps. C'est donc à la lumière de la lune accompagnée de quelques nuages qu'elle commence la préparation du repas. Il n'y a plus qu'à espérer que le temps ne tourne pas à la pluie ça serait dommage.

Seth pour sa part reviens une dizaine de minutes après sa compagne de route. Il a dans les bras 7 ou 8 lourdes bûches, largement de quoi alimenté un feu pour la nuit. Attaché par une grosse ficelle dans son dos se trouve une bonne quantité de fougère, de foin et d'autres plantes qui formeront sans doute les couches de la nuit. Ça ne sera pas le grand luxe, mais ça représente quand même un confort supérieur à un sol nu, même lisse.

Ce qui est étrange, c'est que Shad n'a sans doute pas vu de fougère de ce genre ni de foret composée du bois des bûches. Du moins pas suffisamment proche pour que le trajet allée et retour puisse être fait à pied dans le temps de leur séparation. Ce qu'elle ne peut savoir, c'est qu'évidement Seth a pris la voie des aires.


Bien, et bah on a tout ce qu'il faut a priori. Je te laisse finir et je m'occupe du reste ?


Sans vraiment attendre de réponse, Seth dépose son lourd chargement. Il ne garde dans le foyer que 3 bûches, l'excèdent finissant avec le mélange d'herbe dans la grotte en attendant d'être utilisés. Avec quelques branches récupérées pour cet usage il assemble rapidement une broche rudimentaire qui servira en temps utile pour la cuisson ... Et c'est tout.

Habituellement, les habitués de la nuit en plein air prévois du petit bois pour démarré leur feu de camps, voir simplement de l'herbe sèche à défaut. Puis il dépare le foyer avec des silex, un système composé d'un arc et d'une pierre ou pour les plus chanceux, simplement à la flamme d'une torche. Seth lui se contente simplement de balancer une petite boule de feu qu'il a fait naître dans sa main dans les bûches. Ça marche tout aussi bien, en témoigne les flammes qui éclaires la scène de leur lumière ...
Journalisée

Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4156



Voir le profil
Fiche
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #13 le: Janvier 14, 2012, 02:33:16 »

Elle avait quasiment fini de dépecer le premier lièvre, la fourrure posée sur le sol. La peau de cette animal pourra servir à créer des protections en cuir. Tout est utile dans la nature !  Elle s’autorisa une pause de quelques instants, regardant l’endroit où elle se trouvait. Ici et là, des marques de griffures et quelques éraflement semblaient témoigner de la présence d’une autre créature. Par chance, cette dernière n’était guère en ces lieux à cet instant, du moins c’Est-ce qu’elle pensait. Elle poussa un léger soupir avant de retourner à sa tâche.

Un bruit de pas attira son attention, sa tête se tourna vivement avant de reporter son attention sur la dernière partie de la préparation des petits mammifères. La louve s’était aperçue qu’il s’agissait de Seth e comme il n’y avait rien à craindre, du moins en apparence, elle l’ignora complètement Du moins jusqu’à ce qu’il porte attire son attention. Elle plissa les yeux interrogative; elle n’avait pas souvenance d’avoir aperçu pareil matériaux dans ces contrées. A moins n’avait elle fait pas assez attention ?   Quoi qu’il en soit, la Terranide embrocha chacun des deux lièvres, le préparant ainsi à la cuisson. Enfin prêt pour la cuisson, elle chercha de quoi allumer le feu du regard, avant d’avoir un vif recul. Le tas de bois venait d’être vivement embrasé et les flammes dansaient déjà devant ses yeux, projetant des silhouettes dansantes et enflammées contre les parois de la grotte.

Il n’y avait qu’une personne ou qu’un seul être qui avait pu commettre cet acte.. Elle tourna son regard vers Seth et brisa le silence qui s’était imposé depuis la conception des couches et du repas, lançant une simple remarque, qu’il pendrait comme il souhaiterait :

« Oui, c’est vrai que si on maîtrise le feu, on a guère besoin de s’ennuyer à utiliser des ustensiles pour l’allumer… »

Elle porta son attention vers l’une de ses mains, y observant la paume tournée vers le plafond avant de soupirer d’un air mélancolique :

« Et dire que moi, je ne sais que l’utiliser qu’en cas d’extrême recours….Une seule grande utilisation et puis, je dois attendre…Quel dommage que je ne puisse le faire plus souvent mais bon, c’est déjà mieux que rien hmm ? »

Elle déposa les deux lièvres à cuire au dessus du foyer, les tournant de temps à autre, les préparant à la broche. L’odeur qui s’en exaltait lui chatouillait les narines, peut être était ce aussi le cas pour son compagnon de route ? Tandis qu’elle tourna doucement l’un des deux animaux, elle entama un questionnement sur la présence d’une autre créature en ces lieux.

« Dites moi…Il y’avait il une créature d’une taille assez imposante avant que vous n’emménagez ici ? Du moins si on peut utiliser ce terme… »

Singulièrement, elle avait l’impression que cette dite créature était encore proche, même très présente en ces lieux mais elle ne pouvait dire d’où lui venait cette impression. Quoi qu’il en soit, elle attendait simplement une réponse ou un geste de la part de « l’humain » présent à ses cotés.
Journalisée

Seth Sternam
Flood en folie !
Créature
-

Messages: 1443



Voir le profil
Fiche
« Répondre #14 le: Janvier 14, 2012, 11:39:50 »

À son arrivée, Shad ne lui adresse qu'un bref regard alors qu'elle poursuit sa tâche qui s'avère être presque terminé. Le temps qu'il finisse ses préparatifs, elle termine et embroche les deux lièvres qui n'attendent que le feu pour être cuit.

Jusque-là, tout se passe pour le mieux en présageant une bonne soirée. Une relative confiance plane entre les 2 voyageurs qui commencent sans doute à avoir un petit creux. Mais quand les flammes prenne entre les pierres délimitent le feu de camp, la jeune louve a une réaction que Seth n'avait pas prévu, un grand bon en arrière probablement dû à la surprise.

Pas besoin de prier un quelconque dieu pour connaître la source de cette combustion quasiment spontanée. Shad le lui fait comprendre avec une simple remarque qui provoque chez le dragon dissimuler une certaine gêne. C'est vrai qu'à la réflexion, il aurait peut-être du là prévenir ... Il n'y a pas pensé, l'habitude de voyager seule sans doute.


C'est quand même plus rapide comme ça tu ne crois pas ?

Une réponse en guise d'excuse, un domaine où il n'est pas très douer à vrai dire. L'okami poursuit ensuite en évoquant sa propre aptitude à la maîtrise du feu, même si sa description suggère qu'il n'y a aucune commune mesure entre leur niveau respectif. En même temps Seth a suivi une formation s'étalant sur plus d'un siècle, c'était comme tenter de comparer un médecin terminant ses études avec un enfant tout juste entré à la maternelle.

La magie c'est comme le sport, plus on en fait, plus c'est facile. Tout est une question de pratique, même si un professeur aide énormément a vrais dire.

Elle ne pourrait peut-être pas prétendre au même pouvoir que lui, mais si ses idiots d'humains parviennent à comprendre suffisamment les lois qui gouvernent la magie pour l'utiliser en quelques années, il n'y a aucune raison pour que Shad n'y parvienne pas elle-même alors qu'a priori elle y est plus disposée. Il ne lui manque peut-être que le temps, ou l'envie de pratiquer ? Il ne pouvait le savoir ...

Dans l'intervalle elle commence la cuisson du dînée, chatouillant les narines des deux convives. C'est à ce moment que Shad décide de lui faire part de son interrogation quant à un précédent occupent. Cela surprend Seth manifestement qui n'a absolument pas prévue de réponses. Il ne pouvait pas lui dire de but en blanc "en fait je fais 4 mètres, j'ai des ailes et des écailles et c'est moi qui ai percé ce trou", c'était un peu tôt pour confier son "petit" secret.


J'en ai jamais vu en fait.

Omettre n'est pas mentir, mais la question le gène manifestement. Si le sujet de la conversation pouvait changer il s'engouffrerait dans la brèche sans broncher ça c'est sûr.

Tu veux me montrer ce que tu sais faire ? Avec le feu j'entends.

Belle tentative, Shad suivra-t-elle ? Rien n'est moins sur ...
Journalisée


Tags:
Pages: [1] 2 3
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox