banniere
 
  Nouvelles:
La nouvelle Gazette est en ligne !
Bonne lecture !



Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: La petite sirène...nymphomane ( PV: Lyli )  (Lu 1534 fois)
Aloysia Weber
Terranide
-

Messages: 215


Princesse et Esclave de Sofia Maédra


Voir le profil
Fiche
« le: Novembre 10, 2011, 09:35:51 »

Il faisait chaud depuis plusieurs jours déjà, l'été avait enfin commencé. Aloysia se rendit à la plage pour pouvoir profiter du soleil. Elle avait trouver une petite crique, ignorer du monde. Son accès était difficile mais selon Aloysia, cela valait vraiment le coup. La plage était petite mais c'était du sable fin. Elle était entouré de petites montagnes et le mélange mer-montagne était à couper le souffle. La mer quant à elle était turquoise, signe d'une propreté évidente. Aloysia posa son panier quelques peu fatiguer d'avoir marcher sous le soleil brulant de l'après-midi. Elle avait quartier libre aujourd'hui et elle en avait donc profiter pour bronzer et se baigner bien sûr. Elle avait un joli bikini simple bleu turquoise. Elle installa une serviette puis la première heure, elle somnola au soleil. Ensuite elle alla se baigner pendant une bonne demi-heure et elle retourna se sécher au soleil.

Elle alterna ainsi toute la journée. En fin d'après-midi, elle alla encore une fois de baigner. Ce serait la dernière fois car après, il fallait qu'elle retourne chez sa maitresse. Elle rentra dans l'eau et fit quelques brasses. L'eau la raffraichissait et lui faisait le plus grand bien. Elle nagea un peu et ne de rendit pas compte tout de suite qu'elle s'éloignait un peu trop de la plage. Elle commençait à fatiguer car elle n'avait rien manger de l'après-midi et la nage creusait. Elle reprit le chemin inverse mais vite elle de rendit compte qu'elle faisait du sur place. Pire, le courant l'emportait dans l'autre sens ! Aloysia commença à sérieusement paniqué et à d'affoler. Au bout de vingt minutes, la jeune princesse n'en pouvait plus. Elle faisait maintenant la planche pour essayer de ne pas se noyer. Mais la fatigue l'emporta et l'esclave commença couler et n'avait plus la force de se débattre. Puis elle ferma les yeux.
Journalisée

Lyli
Créature
-

Messages: 1009


Sirène


Voir le profil WWW
Fiche
« Répondre #1 le: Novembre 13, 2011, 11:20:44 »

J'avais découvert les mer de Terra il n'y avait pas si longtemps grâce au portail sous la mer de Seikusu et comme je n'avais pas vraiment de demeure fixe, pour ne pas dire aucune j'avais pris la décision de rester quelque jours près de nexus, sur les plages.
C'était un lieu de toute beauté je m'y sentais même à vrai dire plus à ma place dans cet univers plus médiéval et il y avait tellement de créatures autres que de simples humains que leur existences ne choqué guère, sur terre le simple fait qu'une sirène comme moi puisse existé serait inconcevable !

Les animaux marins eux aussi étaient légèrement différents, bien sur il y avait les traditionnelles et banales poissons que l'on trouve dans tout les océans mais il y avaient devant mes yeux certaines espèces qui m'étaient jusque là encore inconnus, pour la première fois depuis bien longtemps je restais émerveillé devant ces paysages marins.

Hum... quel drôle de poisson...

Ce fut là ma première réaction face à cette créature qui sombrait lentement dans les eaux, j'observais avec une certaines distance avant de comprendre qu'il s'agissait en faite d'une jeune humaine qui coulait, semblant s'être résignée à son destin. Bon voila qui allait changer mes plans pour la journée ! je ne resterais pas tranquille, mais je n'allais tout de même pas laisser mourir quelqu'un devant mes yeux.

Son petit séjours sous l'eau ne devait pas trop s'éterniser et il était de mon devoir que je la remonte tout de suite à l'air libre, chose que je fis sans réfléchir un instant de plus. Passant une main délicatement derrière sa tête et l'autre bras sous ses genoux je dis d'une douce voix tout en la remontant.

Il n'est pas encore l'heure pour toi de mourir ma belle...

De toute façon elle n'avait surement pas fait gaffes à mes paroles, elle n'était qu'à moitié consciente quand je la recueillie dans mes bras, et dans le pire des cas je pourrais faire passer ça pour une hallucination du à sa noyade. D'ailleurs en parlant de ça, elle n'ouvrait toujours pas les yeux une fois son corps déposé sur la plage, elle avait surement du avalé plus d'eau que je ne l'avais pensé... Il ne restait qu'une seule solution, le bouche à bouche !

Les vagues venaient frapper ses jambes, son corps était posé sur le sable mouillé et seul sa tête était légèrement surélevé par ma main, je commençais à poser délicatement mes lèvres contre les siennes pour lui offrir les gestes de premier secours. Je recommençais l'opération à plusieurs reprise jusqu'à ce qu'elle commence à entrouvrir lentement les yeux, soulagée j'éloignais mon visage et afficha un large sourire rassuré.
Journalisée

Aloysia Weber
Terranide
-

Messages: 215


Princesse et Esclave de Sofia Maédra


Voir le profil
Fiche
« Répondre #2 le: Novembre 14, 2011, 01:00:09 »

Aloysia ne ressentait plus rien. Plus aucune douleur, juste du bien être. Elle s'enfonçait lentement mais sûrement dans les ténèbres accueillantes. Elle ne voyait plus rien ni ne voyait. Ses poumons se remplissait lentement mais sûrement d'eau de mer. Contrairement à ce que l'on dit aucune image de sa vie ne s'imposait à elle comme les gens étant au porte de la mort. Il n'y avait rien, juste du noir. Sa dernière pensée fut que c'était une mort bête mais indolore.

Elle entendit tout de même une voix lointaine lui disant que ce n'était pas encore son heure. Mais elle avait l'impression de rêvé et l'inconscience la gagnait. Quelques secondes après à moins que ce ne soit des heures, la jeune princesse esclave n'en savait rien. Elle sentit de l'air entré dans sa gorge et ses poumons. Quelques choses de doux était posé sur ses lèvres et tout doucement le corps de la jeune femme reprit vit. Elle réussit à ouvrir doucement les yeux et la première image qu'elle fut un joli visage la regardant. Mais Aloysia de pencha sur le coté pour recraché toute l'eau qu'elle avait avalé et qui lui brulait la poitrine à cause du sel. Une fois sa quinte de tout passé, elle observa ce qui l'entourait. Elle était seule sur la plage avec cette mystérieuse inconnue qui venait de nul part. Elle sourit timidement à sa sauveuse avant de se présenter.

" Bonjour, je suis Aloysia Weber. Je suppose que c'est vous qui m'avez sauvé ? Je ne sais pas comment vous remercier. Je... J'ai vraiment eue de la chance que vous soyez dans le coin mais je pensais que ce petit coin était désert donc votre arrivé était vraiment inespéré."

Aloysia arborait un joli sourire joyeux et surtout reconnaissant. C'est vrai, elle avait vraiment eu de la chance que cette jeune femme passe par ici. Elle avait encore un peu mal dans la poitrine mais sa crampe était partie aussi vite qu'elle était venue. Ses mains tremblaient un peu mais la princesse se calmait au fur et à mesure qu'elle se disait que c'était finis. Elle s'en souviendrait de cette plage !
Journalisée

Lyli
Créature
-

Messages: 1009


Sirène


Voir le profil WWW
Fiche
« Répondre #3 le: Novembre 20, 2011, 11:18:27 »

Me voila soulagée, le fait qu'elle recrache l'eau était un bon signe, le signe qu'elle avait survécu à sa presque noyade et ça grâce à moi.

" Bonjour, je suis Aloysia Weber. Je suppose que c'est vous qui m'avez sauvé ? Je ne sais pas comment vous remercier. Je... J'ai vraiment eue de la chance que vous soyez dans le coin mais je pensais que ce petit coin était désert donc votre arrivé était vraiment inespéré."

Je gardais mon sourire sympathique pour continuer de la rassurer, bien que ce genre d'expressions sur mon visage n'était toujours que pure comédie.

Inutile de me remercier je n'allais quand même pas vous laissez mourir sans bouger le moindre petit doigt, et puis vous auriez fait la même chose pour moi n'est-ce pas ?

Ma main derrière sa tête l'aida à se sur-levé un peu...sous cette angle et maintenant qu'elle était sauvé je pouvais l'observer un peu mieux. Je n'y avais pas fait attention jusque là mais elle avait vraiment un visage d'ange, avec ses yeux d'un bleu profond et sa longue chevelure blonde... Je n'étais pas venu sur Terra pour faire des miennes aujourd'hui mais ça risquerait surement de changer par la suite, prédatrice comme je l'étais je ne pouvais pas rester insensible au charme féminin bien longtemps.

Oh en faite... vous aviez une sorte couronne en or sur la tête avant que je vous sorte de là... vous avez du la perdre sous l'eau... J'espère qu'elle n'était pas trop importante... Mais bon si vous le voulez je peux allez la récupérer pour vous si vous me montrer à quel niveau vous étiez entrains de nager, je n'ai pas vraiment fait attention sous l'effet de la panique.

On aurait pu croire que j'avais moi même égarer sa couronne pour l'attirer dans mon élément et l'avoir à ma merci mais en faite pas du tout.. pour une fois. Au moment du sauvetage je n'avais pas encore ce genre de désirs et d'idée en tête la concernant.

Je vous laisse reprendre vos esprits quelque minute vous n'aurez cas me le dire quand vous serez prêtes... Et inutile de vous inquiéter je suis vraiment une exelente nageuse, vous ne risquez pas de vous noyer de nouveau en restant agripper à mon épaule...

Tout ça posé sur un timbre de voix chaleureux et rassurant personne ne pouvait se douter des futurs ambitions qui voguaient dans mon esprit...

Oh... quel impolie je fais je ne me suis même pas présenter... je m'appelle Lyli et je suis enchantée de faire votre connaissance.
Journalisée

Aloysia Weber
Terranide
-

Messages: 215


Princesse et Esclave de Sofia Maédra


Voir le profil
Fiche
« Répondre #4 le: Novembre 21, 2011, 08:58:57 »

La jeune princesse rendit son sourire à la jeune femme. Elle était plutôt jolie et avait l'air assez sympathique.

Inutile de me remercier je n'allais quand même pas vous laissez mourir sans bouger le moindre petit doigt, et puis vous auriez fait la même chose pour moi n'est-ce pas ?

Aloysia hocha la tête même si elle savait que son niveau de natation était quasiment nul. Elle savait juste nager et rester en surface, point. Mais il valait peut être mieux ne pas lui dire qu'elle aurait sans doute été incapable de la sauver de la noyade.

Oh en faite... vous aviez une sorte couronne en or sur la tête avant que je vous sorte de là... vous avez du la perdre sous l'eau... J'espère qu'elle n'était pas trop importante... Mais bon si vous le voulez je peux allez la récupérer pour vous si vous me montrer à quel niveau vous étiez entrains de nager, je n'ai pas vraiment fait attention sous l'effet de la panique.

Aloysia tourna vivement la tête vers sa sauveuse et porta sa main à son front.

Je vous laisse reprendre vos esprits quelque minute vous n'aurez cas me le dire quand vous serez prêtes... Et inutile de vous inquiéter je suis vraiment une exelente nageuse, vous ne risquez pas de vous noyer de nouveau en restant agripper à mon épaule...
 
Des larmes commencèrent à lui monter aux yeux et elle se leva précipitamment. Elle chancela un peu car la tête lui tournait et elle se sentait faible.

Oh... quel impolie je fais je ne me suis même pas présenter... je m'appelle Lyli et je suis enchantée de faire votre connaissance.

Mais Aloysia était déjà partit en courant, en boitillant légèrement à cause de sa précédente crampe. Elle commença à nager aussi vite qu'elle le pouvait vers l'endroit où elle s'était noyé. Des larmes roulaient sur ses joues. Elle ne pouvait pas la perdre, ce n'était pas possible. Lyli la rattrapa assez aisément car la princesse nageait à une vitesse de tortue.

"Il faut que tu m'aide à la retrouver Lyli. C'est mon dernier souvenir de mes parent et la dernière preuve que j'ai, prouvant mon ascendance royal. Il faut que je la retrouve... Mais je ne sais pas plonger...

Aloysia et Lyli étaient arrivé à l'endroit où la jeune princesse s'était noyer et Aloysia regardait la jeune femme avec des yeux implorants.

"En échange, tu pourra me demander ce que tu veux... Mais je t'en supplie, aide-moi."

Aloysia était complètement paniquée à l'idée de ne plus la retrouvé et ne pensait plus qu'à une chose: retrouver sa couronne à n'importe quel prix.


Journalisée

Lyli
Créature
-

Messages: 1009


Sirène


Voir le profil WWW
Fiche
« Répondre #5 le: Novembre 21, 2011, 11:50:13 »

Je n'avais jamais vu quelqu'un se mettre dans de tels états pour un simple objet, d'accord c'était de l'or mais de là à pleurer et à retourner risquer sa vie dans l'eau... une personne normale aurait eu de la peine devant la jeune fille qui nageait en pleurant.. enfin qui tentait de nager en faisant du sur place, moi pour ma part j'avais juste pitié de voir à quel point les humains pouvaient être pathétique... on s'ennuyait jamais avec cette race là.

Allez vient... agrippe mon bras, tu iras pas bien loin sinon.

Je lui dit presque sur un thon désespérer, je ne pouvais vraiment pas garder mon sérieux ni faire semblant d'être compatissante devant ce genre de situation.

Hé mais ... elle a bien dit... ascendance royale ? !! cette gamine serait une princesse ?

Bien que je me fichais de son statut on n'avait pas tout les jours l'occasion d'approcher ce genre de personne d'aussi prêt, ça aurait pu être un honneur... pour quelqu'un d'autre qu'une sirène...
Soupirant devant ses yeux larmoyant je lui dit comprendre que j'allais l'aider.

Pas la peine de me faire ces yeux là j'ai compris... respire à fond et reste agripper à moi, on va allez la chercher.

Je lui laissais assez de temps pour aspirer le plus d'air possible et plongea dans les profondeurs de l'océan... ce qu'elle ne savait pas c'est qu'elle n'allait pas revoir la surface avant un long moment.

Au fur et à mesure que l'ont s'enfonçait l'eau devenait un peu plus froide et la princesse était de plus en plus prise dans mon piège, cette immense étendue d'eau dont j'étais en quelque sorte presque la maitresse. D'ailleurs la supercherie allez bientôt pouvoir prendre fin puisque qu'au bout d'une petite minute d'immersion je venais de trouver sa couronne. A ce moment je lui attrapais le bras et la rejeta en arrière, fonça à toute allure vers la couronne  et la tendant vers elle d'un sourire fier.

C'est ça que tu cherche ? Bien on va voir jusqu'à quel point tu tiens à ce petit objet... Tu semble à bout de souffle si tu ne remonte pas vite tu va te noyer, mais si tu le fait... je partirais avec cette couronne et tu ne la revera plus jamais... que va tu faire ?

Entendre ma voix si clairement sous l'eau avait du lui donner un indice sur qui j'étais réellement, elle devait donc comprendre que j'avais un énorme avantage. Mais plus important encore quel choix allait-elle faire ? Je m'amusais à l'avance de le voir par mes propres yeux puisqu'il n'y avait de toute façon aucun soucis à se faire quelque soit sa décision je ne la laisserais pas mourir et je ne partirais pas avec l'objet, enfin ça elle n'était pas censé le savoir, je voulais juste m'amuser un peu en lui laissant ce choix cruel avant de commencer ce que j'avais en tête.

J'aime regarder ton visage.. avec cette expression si paniqué face à ce cruel dilemme... Alors que va tu faire ? Remonter, ou essayer de venir me prendre cette couronne ? A ta place je prendrais très vite une décision...
Journalisée

Aloysia Weber
Terranide
-

Messages: 215


Princesse et Esclave de Sofia Maédra


Voir le profil
Fiche
« Répondre #6 le: Novembre 22, 2011, 06:58:26 »

Aloysia prit sa resporation avant de s'agripper à la sirène et de plonger. Elles s'enfonçait de plus en plus profondément et la princesse s'aggrippa un peu plus fort à la jeune femme. Elle n'avait jamais été rassuré dans l'eau mais là elle ne l'était pas du tout. Elle commençait déjà à épprouver quelques difficultés à retenir sa respiration. Elle n'eut pas le temps de comprendre ce qu'il se passait qu'elle se retrouva projeter en arrière et aperçus la jeune femme qui tenait sa couronne à la main. Aloysia allait lui faire signe qu'il fallait remonter quand elle entendit la voix de la jeune femme !

C'est ça que tu cherche ? Bien on va voir jusqu'à quel point tu tiens à ce petit objet... Tu semble à bout de souffle si tu ne remonte pas vite tu va te noyer, mais si tu le fait... je partirais avec cette couronne et tu ne la revera plus jamais... que va tu faire ?

Aloysia écarquilla les yeux. Elle était en face d'une sirène ! Et apparemment pas une gentille petite sirène qui ne pensait qu'à rendre service. Elle avait eu le droit à un cours complet sur toutes les créatures existantes sur Terra lorsqu'elle vivait encore au château. Elle voulait apparemment quelques chose en échange car elle ne la laisserait pas bêtement se noyer alors qu'elle m'avait sauver quelques minutes plus tôt.

J'aime regarder ton visage.. avec cette expression si paniqué face à ce cruel dilemme... Alors que va tu faire ? Remonter, ou essayer de venir me prendre cette couronne ? A ta place je prendrais très vite une décision...

Apparement, elle avait encore réussis à se fourrer dans les ennuis. Pourquoi diable tout le monde s'en prenait à elle ? Mais il est vrai que le temps passait et que l'air commençait à lui faire défaut. Elle regarda la surface puis rebaissa son regard sur la sirène. La princesse fronça les sourcils et tendit la main vers la couronne. Elle ne partirait pas sans. Il en était or de question. Des bulles commençait à s'échapper de sa bouche signe qu'il lui fallait de l'air et vite. Mais elle était têtue et prète à risquer sa vie pour sa couronne.
Journalisée

Lyli
Créature
-

Messages: 1009


Sirène


Voir le profil WWW
Fiche
« Répondre #7 le: Novembre 23, 2011, 02:53:12 »

La jeune princesse avait au moins le mérite d'avoir du cran puis qu'elle était entrain de nager vers moi pour récupérer sa couronne... à quoi bon d'ailleurs ? même si elle réussissait par le plus pur des hasard à la récupérer elle allait inévitablement se noyer... cette objet valait-il vraiment toute ces peines ?
Je ne bougeais pas d'un cil, le regard désignant aucune émotion, et au dernier moment lorsqu'elle était assez proche je laissa tomber la couronne derrière moi sur le sable puis empoigna son bras d'une main ferme.

Le moins qu'ont puisse dire c'est que tu ne manque pas de courage, mais tes efforts sont vain... tu ne sais pas ce qu'ont dit à propos des sirènes ? Je veux dire les vrais sirène pas celle de tes petit contes de fée pour princesse ...

L'emprise sur sa main se referma et je pouvais sentir son malaise à des kilomètre ce qui en soit m'amusais beaucoup, mais ce n'était pas grand chose comparé à la peur que j'allais faire grandir en elle.

Hum non tu ne sais pas... sinon tu aurais surement nager vers la surface en laissant ta couronne reposé au fond de l'océan.

Tirant un coup sec vers moi avant de la lâcher et passer ma main derrière son dos pour garder l'emprise j'allais lui foutre la trouille de sa vie. mon visage s'approcha du sien, de ses oreilles plus particulièrement pour lui murmurer ces mots :

Les sirènes ont la fâcheuse habitude de charmer leurs proies avant de les entrainer dans les abysses et les noyer.

Je n'avais pas menti puisque c'est ce que faisais généralement les sirènes mais heureusement pour elle il en était différent pour moi, je préférais passé un moment agréable en compagnie d'une femme... et la laisser repartir ensuite... Mais ça elle n'était pas censé le savoir.

Alors que vais je faire de toi, te noyer ? C'est vrai que tu es bien parti pour là... ça fait pas mal de temps que tu retiens ta respiration...

Je reculais et lui lançais un regard compatissant, qui était bien sure joué puisque je m'amusais bien à observer son désarroi. Malheureusement pour moi chaque jeu avait ses limite et celui-ci pris fin lorsque la jeune princesse se mit à avaler de grosses quantité d'eau et commençait vraiment à se noyer pour de bon. Je pris quand même le risque de ne pas m'en occupé dans la seconde même pour faire perdurer la peur dans laquelle elle se trouvait, ainsi je déposais tendrement un baiser sur son sein gauche, le contact avec cette partie de son corps plutôt généreuse était très stimulant, mais il fallait revenir à la réalité.

mes lèvres remontaient le long de con cou dans un festival de baiser jusqu'à finalement atteindre sa bouche qu'elle n'arrivait plus à maintenir fermer. Le baiser que je lui offrit à ce moment n'était pas un simple baiser, je soufflais doucement de l'air qui remplirait de nouveau ses poumons, lui redonnant un peu d'espoir par la même occasion...

Et ben je vois que tu avais besoin d'air, maintenant que tu as récupérer un peu tes esprits j'ai une bonne nouvelle à t'annoncer... j'ai des projets plus amusant pour toi que te noyer, et si tu es obéissante je te laisserais vivre, et tu pourras en prime récupérer ta couronne.

Une main baladeuse se dirigeait maintenant jusqu'à son antre-jambe que je caressait lentement à travers le tissus de son maillot.

Tu vois ou je veux en venir.. princesse ?
Journalisée

Aloysia Weber
Terranide
-

Messages: 215


Princesse et Esclave de Sofia Maédra


Voir le profil
Fiche
« Répondre #8 le: Novembre 25, 2011, 05:56:39 »

Alors qu'Aloysia s'approchait du but, elle vit la sirène laisser tomber sa couronne et elle lui empoigna le bras. Ce qu'elle lui dit la fit frissonner. Elle savait qui était les sirènes mais elle ne pensait pas qu'il était possible qu'elle tombe avec une sirène ayant des jambes ! Et puis ce qu'elle ne comprenait pas surtout, c'était pourquoi elle m'avait sauvé pour maintenant la noyé. Par pur sadisme ? Non elle n'y croyait pas. En attendant, elle commençait à manquer cruellement d'air et dans quelques secondes elle serait obligé de trouver de l'air. Aloysia regarda la surface puis reporta son attention sur la sirène, les yeux implorants.

Elle se sentit d'un coup attirer pas Lyli puis celle ci passa son bras derrière le dos de la princesse pour la maintenir contre elle. Elle s'approcha de son oreille et lui murmura une phrase qui déclencha la panique chez elle.

Les sirènes ont la fâcheuse habitude de charmer leurs proies avant de les entrainer dans les abysses et les noyer.

Aloysia se débattit vivement, utilisant ses dernières ressources d'air. Mais la jeune femme possédait plus de force qu'elle et la princesse fut bien vite épuisé et surtout sans air.

Alors que vais je faire de toi, te noyer ? C'est vrai que tu es bien parti pour là... ça fait pas mal de temps que tu retiens ta respiration...

Aloysia avait entrouvert la bouche dans une veine tentative de respirer et avalait de plus en plus d'eau. Elle ressentait à nouveau exactement la même sensation. Elle allait vraiment mourir noyer. A croire que le destin ne pouvait être déjouer. La sirène l'avait donc sauvé pour mieux la tuer après. Elle ne sentait même plus les baiser de la jeune femme et se voyait doucement partir. Puis de l'air arriva dans ses poumons. Elle mit un certain temps à réaliser que c'était grâce au baiser de Lyli qu'elle avait de nouveau de l'oxygène dans les poumons. Elle referma ses bras sur son cou et fit en sorte de prolonger le plus possible le baiser. Elle voulait de l'air...  Mais la sirène de sépara d'elle et Aloysia la laissa faire à contre-coeur. Elle n'avait donc pas l'intention de la tuer. Mais que voulait-elle alors ?

Et ben je vois que tu avais besoin d'air, maintenant que tu as récupérer un peu tes esprits j'ai une bonne nouvelle à t'annoncer... j'ai des projets plus amusant pour toi que te noyer, et si tu es obéissante je te laisserais vivre, et tu pourras en prime récupérer ta couronne.

Aloysia arbora un grand sourire en sachant qu'elle pourrait repartir avec sa couronne. Mais un terme dans la phrase la gênait. Pourquoi obéissante ?  Puis elle sentit une main venir contre son intimité et frotter à travers le tissu de son maillot. La princesse esclave écarquilla les yeux. Alors c'était cela qu'elle voulait ? Abuser d'elle ? Mais Aloysia était prête à tous pour s'en sortir vivante et surtout avec la couronne. Elle laissa donc la jeune femme la caresser, durant que les joues de la princesse rosissait de plaisir. Elle n'avait pas envie de le faire avec la femme qui se trouvait en face d'elle car cela s'appelait du chantage et elle ne cautionnait pas. Mais d'un autre coté, elle n'avait pas vraiment le choix... Peut être que si elle se comportait plus que bien, elle pourrait repartir plus vite.

Elle ferma les yeux et posa doucement ses lèvres sur celles de la sirène. Pour lui montrer qu'elle avait bien comprit de quoi il en retournait et qu'elle remplirait sa part du marché. Car sous l'eau les moyens de communication sont difficile...a part pour les sirènes !

Journalisée

Lyli
Créature
-

Messages: 1009


Sirène


Voir le profil WWW
Fiche
« Répondre #9 le: Décembre 28, 2011, 10:15:31 »

Visiblement sa couronne comptait plus que tout, plus que sa vie ou même que sa dignité. Parfait, j'allais pouvoir m'en servir pour m'amuser autant que je le voulait avec la jeune princesse, tant que je l'aurais entre mes mains elle ne partirait pas. Avant de passer à la vitesse supérieur je profitais un peu plus longtemps de ces douces lèvres embrassant les miennes...

Bien, tu es raisonnable princesse... bien qu'une personne normale aurait nager à toute vitesse vers la surface plutôt que risquer sa vie pour cet objet.

Mes mouvement sur sa culotte se faisait maintenant plus insistant jusqu'à caresse d'un doigt son clitoris à travers le tissu du sous-vêtement, je le caressait ainsi de longue seconde avant de plonger mes yeux dans son si beau regard couleur océan. de nouveau je capturais ses lèvres dans un baiser, sans apporter d'air cette fois, je voulais qu'elle comprenne bien que je lui était indispensable pour sa survie, et puis c'est pas comme si le besoin de respirer était urgent.. pour le moment.

Pour la seconde fois je m'éloignais et finit par glisser ma main à l'intérieur de sa culotte, caresser son intimité de l'intérieur n'était pas du tout la même chose, les sensations étaient beaucoup plus excitante. Puis vint un doigt qui s'enfonça lentement à l'intérieur de son sexe.

Si tu as envie de crier tu le peut Dis-je d'un ton moqueur en sachant bien que si elle ouvrait la bouche pour crier elle avalerait de l'eau.

Toujours mes yeux plonger dans son regard que je ne me lassait pas de contempler je me mis à doucement sourire tout en baissant son bas de maillot jusque sue ses genoux... Son intimité maintenant totalement libre mes deux mains longeaient ses hanches de simple petit geste, l'effleurant juste à peine...

Tu es tellement belle... tu mérite amplement ton titre de princesse

Après ce petit compliment mes mains finirent leur courses sur sa poitrine que j'appuyais sans perdre un instant pour faire basculer la jeune fille en arrière et l'allonger sur le sable. Son regard envoutait toujours le mien, mais je n'allais pas pour autant être attendrit, je gardais mes mains appuyaient sur sa généreuse poitrine que je me mis aussitôt à pétrir sans me retenir.

Mais le temps passé ... et la princesse n'était qu'une humaine, le manque d'air n'allait pas tarder à la gagner comme en témoignait déjà les bulles sortant de ses narines. Un brun sadique comme je l'étais je décidais de ne pas m'en occupé tant qu'elle avait encore la force de tenir un peu plus longtemps. A la place mes mains agrippèrent fermement ses deux globes de chaires pour attraper le sous vêtement et le glissé vers le bas. Une fois libéré du tissu je repris là ou je m'étais arrêter, dans un contact une nouvelle fois beaucoup plus agréable puisque je pouvais sentir ses tétons qui se frottaient sur la paume de mes mains à chaque mouvement.
Journalisée

Aloysia Weber
Terranide
-

Messages: 215


Princesse et Esclave de Sofia Maédra


Voir le profil
Fiche
« Répondre #10 le: Décembre 29, 2011, 05:33:18 »

Bien, tu es raisonnable princesse... bien qu'une personne normale aurait nager à toute vitesse vers la surface plutôt que risquer sa vie pour cet objet.


Aloysia fronça des sourcils. Cette couronne était le seul lien qu'elle avait conserver de son ancienne vie mais elle ne pouvait pas l'expliquer à la sirène sans se noyer. Elle la laissa donc faire même si cela énervait franchement la princesse d'être aussi faible. C'est vrai, elle avait préféré tenter de reprendre sa couronne plutôt que de sauver sa propre vie. Mais elle était comme ça. Elle sentit un doigt de la jeune femme titiller son clitoris et elle devait se retenir de garder la bouche fermer pour ne pas gémir et avaler de l'eau. Elle répondis au baiser avec douceur, toujours dans l'optique de retourner plus vite à la surface.

Elle sentit ensuite la sirène passer sa main dans sa culotte puis rapidement un doigt entra en elle. Aloysia se demandait vraiment jusqu'où elle comptait aller car elle sentait lentement mais surement la diminution de ses réserves d'air. Elle fusilla du regard la sirène après sa remarque, faute de pouvoir s'exprimer. Elle ne se sentait pas du tout à l'aise dans l'eau et la peur de se noyer continuait à lui nouer l'estomac. Elle sentit sa culotte descendre le long de ses cuisses et sentit les mains de la jeune femme lui caresser ses hanches.

Tu es tellement belle... tu mérite amplement ton titre de princesse

Aloysia fut franchement surprise que la sirène lui fasse un compliment. Elle eut un petit sourire de remerciement et se laissa allonger sur le sable. Elle commençait à voir des bulles s'échapper de son nez, preuve qu'il lui faudrait rapidement de l'air. Aloysia paniquait toujours intérieurement lorsqu'elle sentait son air atteindre un niveau bas. Elle avait de nouveau l'impression qu'elle allait se noyer. Elle sentait les mains de la jeune femme s'activer sur sa poitrine. Cela l'aurait excité si elle n'était pas à des mètres et des mètres de la suface. Mais son corps réagissait de lui même aux caresses de la jeune femme. Elle ne semblait pas s'apercevoir qu'elle manquait de plus en plus d'air. Elle sentait d'ailleurs de l'eau rentrer dans sa bouche. Elle n'allait plus tenir longtemps. Elle ne voulait pas bruquer la sirène ni la mettre en colère mais si elle avait pu, elle se serait jeter sur elle pour l'embrasser et ravoir de l'air dans ses poumons. Au lieu de cela, elle choisit la douceur et elle caressa la joue de la sirère et un de ses doigt alla caresser avec douceur la lèvre de la belle brune. Elle indiqua ensuite ses propres lèvres. Elle n'avait pas trouver mieux pour indiquer qu'il fallait absolument qu'elle est de l'air. La princesse esclave jeta un coup d'oeil vers la surface et espérait pouvoir y remonter au plus vite. L'eau n'était vraiment pas son élément...
Journalisée


Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox