banniere
 
  Nouvelles:
De nouvelles places sont ouvertes pour le poste de modérateurs, si vous êtes intéressés, merci de vous présenter ici.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Une créature... intéressante [Pv Lydia]  (Lu 1402 fois)
Lyli
Créature
-

Messages: 919


Sirène


Voir le profil WWW
FicheChalant
« le: Septembre 17, 2011, 06:52:06 »

Ah que l'air du grand large avait été bon, que cela faisait longtemps que je ne m'étais pas aventurée si loin dans l'océan ... En effet depuis le jours de ma malédiction je n'avais errer que sur les plages et mon milieu natale me manquait fortement, alors pendant quelque jours j'étais parti loin, au grand calme là ou il n'y avait aucun être humain... Autant dire que pour moi qui avait une libido très développer je n'étais pas revenu de mon petit séjour de détente sans intention particulière.

Je m'étais tellement abstenue que presque n'importe qui aurait fait l'affaire, et justement cela tombait bien puisque comme d'habitude la plage ne manquait pas de choix. Il y avait des hommes et des femmes, de tout age mais bien entendu mon dévolu se jeté surtout sur le sexe féminin que je préférais, et je ne tardais pas justement à captivé toute mon intention sur une étrange jeune fille...

Je la trouvais plus intéressante que les autres pour deux raisons. Tout d'abords elle ne semblait pas du tout pudique et affiché son corps devant tout le monde sans aucune honte, et deuxièmement outre la couleur de ses cheveux peu commune elle possédait une ... queue, oui une longue queue comme un animal... c'était bien la première fois que je voyais un humain avec ce genre d'attribut... Enfin bref je pourrais surement m'amuser avec elle c'était tout ce qui m'importais.

Me redressant sur mes deux jambes j'avais attendu qu'elle vienne barboter dans l'eau pour venir à sa rencontre. Encore une autre chose qui m'intriguait ses vêtements, ça ressemblait plus à de la lingerie qu'à des vêtements pour se baigner ... avec ses gants et ses collants. Enfin bref je m'approchais d'elle doucement et allez m'amuser à découvrir sa personnalité avant de passer aux choses sérieuses, c'était l'un de mes jeux favoris car on ne sais jamais à l'avance sur quel genre de personne on va tomber...


Tu ne passe pas inaperçu même dans une tel foule dis donc, mais qu'est-ce que tu fait sur les plages dans cette tenue ? T'es franchement ridicule avec ces sous-vêtements, tu peux pas simplement te mettre en maillot de bain comme tout le monde ma petite ?


Je l'avais dit sur un ton moqueur qui était bien évidemment voulu, tout comme le " ma petite " qui faisait allusion à sa taille. Tout ça dans le seul but de voir comment elle allait réagir, je pourrais tout de suite savoir à qui j'aurais à faire et puis... il faut aussi avoué que provoqué les gens de la sorte m'amusais.
« Dernière édition: Septembre 17, 2011, 07:19:54 par Lyli » Journalisée

Lydia
Amatrice de Sandwichs
Créature
-

Messages: 487


Succube espiègle et lubrique ❤


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #1 le: Septembre 17, 2011, 10:16:20 »

Nous étions en plein après-midi, et le soleil brillait librement dans le ciel bleu dégagé de Terra, sur la plage. Oui, la plage. Aujourd'hui, je me décidais pour la première fois à visiter ce lieu insolite où les gens venaient barboter dans l'eau, en petite tenue. Car, comme tout les jours, je n'avais rien de prévue, et ayant entendu dans un bar la nuit dernière de jeunes adolescents en parler, ça m'avait donné sacrement envie. C'était apparemment un endroit très propice à la chasse aux femelles, ou aux mâles, selon les convictions. Ça tombe bien, j'aimais les deux :p. Ils racontaient que l'ambiance favorisait le manque de pudeur, et que certaines personnes n'hésitaient pas à se balader nue sur la plage. Un appel à l’indécence et à la luxure, j'aime ! Il n'en fallut pas plus pour me convaincre d'aller y mettre les pieds, un de ces jours.

Et aujourd'hui, il faisait assez chaud. Parfait pour échauffer un peu plus les esprits. Je me demandait bien ce que la journée allait me réserver, comme surprise.. Une idée me vint en tête. Ou plutôt, un triste constat .. je ne savais pas nager é_è. Pas si triste que ça, en fait .. Certains des manuels de ma bibliothèque en parlait, et je n'ai pas tarder pour les bouquiner en long, en large, et en travers. De quoi m'assurer que je saurais un minimum me débrouiller. Et si j'avais un souci, je pourrais surement compter sur l'aide d'un des baigneurs qui n'hésiterait pas à venir à la rescousse d'une charmante succube .. hmmmm. Je sentais que je pourrais bien m'amuser, héhé :3

Je marchais sur la plage, mes pieds s'enfonçant agréablement dans le sable fin et chaud. Elle était parsemée de coquillage, qui scintillaient au soleil comme autant de pierres précieuses, tandis que l'air marin, frais et salé, titillait mes narines. C'était vraiment un bien bel endroit, très plaisant, même si la recherche de compagnie n'était pas une priorité. C'était .. relaxant. Le soleil me léchait chaleureusement la peau, à l'endroit où mes sous vêtements ne la dissimulait pas. Je n'avais pas pris la peine d'acheter de maillots de bain, oui. A quoi bon ? Ce que j'avais actuellement ferait parfaitement l'affaire, après tout.

Je marchais jusqu'à atteindre l'eau, prise d'une subite envie de venir m'y plonger entièrement. J'avançais doucement, avec une certaine prudence, mais j'étais quand même assez confiante, pour une première fois. Je n'étais pas du genre à avoir froid aux yeux. Je me laissais emporter par le ballotement de la mer, le niveau de l'eau m'arrivant à la poitrine, et je n’eus pas le temps de vraiment en profiter que déjà j'entendis une femme m'aborder. Et une très jolie femme, en plus. Hé ben, elles ne perdent pas leurs temps, ici ^^

Tu ne passe pas inaperçu même dans une tel foule dis donc, mais qu'est-ce que tu fait sur les plages dans cette tenue ? T'es franchement ridicule avec ces sous-vêtements, tu peux pas simplement te mettre en maillot de bain comme tout le monde ma petite ?

Hein !? Mais pour qui elle se prenait, celle la !? Je sentais très vite la moutarde me monter au nez, mais on peut dire que j'étais sacrement prise au dépourvue, je ne m'y attendais vraiment pas du tout. Et puis, les joutes verbales, ce n'était pas vraiment mon fort. Je me contentais de la fusiller du regards, marmonnant un Sale garce entre mes dents, avant de lui tourner le dos et de m'éloigner. Peut être qu'elle voyait en moi une rivale potentielle, qu'elle tenait à déstabiliser ? D'un coté, j'étais flattée. Mais .. non. Non, je ne pouvais pas laisser passer ça, pas avec le ton condescendant qu'elle a pris. Elle va voir ce qu'elle a dans le ventre, la p'tite !

Je me retournais à nouveau, lui faisant maintenant face. Je remarquais qu'elle ne portait pas de maillot de bain, ou en tout cas pas de haut, je voyais clairement sa poitrine se dessiner un peu en dessous du niveau de l'eau. Mais je n'allais pas laisser ce séduisant détail me perturber, et je lui balançais à la figure "Qu'est ce que t'as, contre mon maillot ? T'es jalouse de ne pas pouvoir trouver ta taille ? C'est vrai qu'ils n'ont pas pensé aux baleines des plages ... " La toisant d'un regard noir, je lui envoyais d'un grand geste du bras une vague d'eau en plein sur son visage. Qu'elle boivent la tasse, cette garce, ça lui évitera de cracher son venin sur plus forte qu'elle. J'avais quelques atouts à ma disposition, si elle comptait s'enflammer plus que nécessaire ... :3
Journalisée

Kit by Theorem ©
Lyli
Créature
-

Messages: 919


Sirène


Voir le profil WWW
FicheChalant
« Répondre #2 le: Septembre 18, 2011, 04:14:31 »

Et bien le moins qu'ont puisse dire c'est qu'elle avait du répondant en tout cas rien à voir avec l'idée de départ que je me faisais d'elle, mais si elle pensais m'intimider avec si peu elle se foutait le doigt dans l'oeuil, elle ne restait à mes yeux qu'une proie parmi tant d'autre.

Baleines des plages ? Hahaha tu es vraiment amusante toi, tu ne serais pas plutôt jalouse de mes formes ? Mais bon ... je ne peut pas t'en vouloir après tout c'est normal.

A peine avait-je eu le temps de fermer la bouche que je senti une vague d'eau éclabousser mon visage, que croyait elle faire là ? me faire boire la tasse avec ça ? Tss comme c'était pitoyable l'eau était mon élément tout ce qu'avait réussit à faire cette petite garce c'était de me rafraichir ... néanmoins je ne pouvais pas laisser passer un tel manque de respect...

Petite garce tes parents t'ont jamais appris le respect ? Tu sais au moins à qui tu as à faire là ?

Bien.. il fallait que je me calme pour ne pas trop attirer l'intention des autrs baigneurs... Mais puisqu'elle avait l'air de vouloir jouer avec l'eau, elle allait être servi.

Bon, j'imagine que j'ai du le chercher après tout c'est à moi de m'excuser, alors serrons nous la main et oublions cette petite querelle ridicule pour prendre un meilleur départ.

Elle n'était pas censé savoir que je jouais la comédie avec ce sourire amicale affiché et ce grain de voix plus doux et plus amical. d'un pas lent légèrement ralentit par l'eau je continuais de m'approcher vers l'étrange créature pour lui tendre mon bras... Mais pas pour les raisons pacifique que je venais de citer. En effet ce n'était qu'une feinte pour m'approcher assez prêts et appuyer ma main sur sa tête, je venais en quelque sorte de lui offrir une bonne douche à ma façon comme elle venait de me le faire... Oh bien sur je ne comptais pas la tuer pour un si petit accrochage et je lui sorti la tête de l'eau en moins de dix secondes.

Maintenant on est quitte petite peste ! J'espère que ça t'as au moins rafraichit les idées !

Je la poussa en arrière et en profita pour m'éloigner assez et ne plus être à portée. Mais voila ce petit accrochage n'avait pas échappé aux baigneurs et autres touristes qui bronzaient sur le sable, plus d'une dizaine de regards étaient tournés vers nous et je n'aimais pas ça, non pas que je sois timide mais ce n'était pas le moment de m'attirer des ennuies si proche de la terre ferme.

Hum c'est pas que j'aime pas qu'ont me regarde mais là tout ces curieux m'énervent un peu, alors je te laisse t'amuser toute seule dans ton coin ma petite, moi je pars de mon coté.

Non je n'avais pas renoncer à en faire ma proie, mais il y avait beaucoup trop de regard pour tenter quoi que ce soit ici et je préférais me diriger vers un endroit plus au calme, comme cette petite crique caché derrière une pile de rocher ou les vagues s'écrasaient. Vu ce que je lui avait fait et la façon impulsive de réagir dont elle avait fait preuve elle me suivrais surement, j'en étais même sure, elle ne me laisserait pas avoir le dernier mot aussi facilement.

Une fois sur place la première chose que je fit fut de plonger dans l'eau pour me ressourcer et me détendre en faisant la planche sur la surface. Mon piège était en place il ne restait plus qu'à attendre que l'agneau vienne s'y jeter...
Journalisée

Lydia
Amatrice de Sandwichs
Créature
-

Messages: 487


Succube espiègle et lubrique ❤


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #3 le: Septembre 18, 2011, 07:30:52 »

Je ne sais pas si j'étais parvenue à la vexer ou pas, mais en tout cas, elle ne laissait absolument rien paraitre, se contentant de répondre avec une certaine légèreté. Y compris après lui avoir envoyé de l'eau en pleine figure. Et ça avait le don de m'irriter pas mal. L’indifférence est le plus grand des mépris, dit-on. Enfin, j'ai lu ça quelque part, je ne me souviens plus .. Bref, elle s'approcha de moi, me tendant la main, comme si elle voulait faire la paix, un sourire bienveillant sur le visage. Voulait-elle vraiment s'excuser de s'etre laissée emporter ? Je me dis que quoi qu'il en soit, mieux valait tenter d'etre en bon terme, plutot que de se crêper le chignon, non ? ^^

Grave erreur .. elle en profita pour s'appuyer sur ma tete et la plonger sous l'eau. Surprise, je n'avais pas eu le temps de retenir ma respiration, et je sentais l'eau salé s'engouffrer un peu dans mon nez. Pouah, c'était une sensation vraiment désagréable ! Je commençais à me débattre sous l'eau, tapant des mains à l'aveuglette, je devais certainement avoir l'air assez pathétique. Jusqu'à ce que mon agresseuse daigne lâcher ma tete, me laissant remonter à la surface et respirer un grand. Et tandis que je retrouvais mes esprits, elle me bouscula et se sauva au loin, non sans m'avoir rabaissée au passage .. quelle peste, celle là !

J'attendis quelques temps dans l'eau, le temps de la laisser croire que je ne la poursuivrais pas. Enfin, pas immédiatement, en tout cas. Je la voyais se diriger par delà une crique rocheuse, isolée. Parfait, je pourrais lui montrer qui de nous deux commandais sans que l'on vienne m'interrompre .. et pouvoir apprécier en toute tranquillité son corps qui semblait sublime. Qu'elle le veuille ou non, héhé :3.

Je me dirigeais maintenant vers l'endroit où elle avait décider de se cacher, en restant la plus discrète possible. Je la voyais allongée sur le dos, en train de se détendre, je profitais du fait qu'elle ne me voiyais pas pour me cacher derriere un rocher. Héhé, on va rire... Me concentrant sur ses cheveux, j'utilisais mon pouvoir de télékinésie pour lui les lui tirer vers le bas d'un coup sec, son visage se retrouvant ainsi brièvement sous le niveau de l'eau. Tandis qu'elle relevait la tete pour essayer de voir ce qui avait bien pu tirer sur ses cheveux, j'en profitais pour en rajouter une couche. Les tirant à nouveau en arrière, lui faisant croire par la meme occasion que c'était là ou se trouvait son assaillant, je la vis perdre l'équilibre et tomber à la renverse. Hilarant ! Je ne put m’empêcher de pouffer de rire, pas très fort quand meme. J’espérais qu'elle ne m'avait pas entendue, ce qui était possible, vu comment elle se faisait traiter. Puis, je regardais un tas rocheux et me concentra sur une petite pierre qui s'y trouvait, l'envoyant ensuite sur la jeune femme, qui la toucha à l'épaule. Ce n'était pas bien violent, non, c'était surtout pour l'agacer que je faisais ça. On allait bien s'amuser, tout les deux ... :3
Journalisée

Kit by Theorem ©
Lyli
Créature
-

Messages: 919


Sirène


Voir le profil WWW
FicheChalant
« Répondre #4 le: Septembre 18, 2011, 08:46:06 »

Toujours allongée je profitais des rayons de soleils caressants ma peau le temps que ma proie vienne se jeter dans mes filets, c'était vraiment agréable cette sensation de douce chaleur... j'en oubliais presque pourquoi j'attendais là sans bouger et je commençais à me détendre. C'était une erreur de ma part, je ne l'avais même pas vu venir et je sentais quelqu'un me tirer les cheveux. Aucun doute possible ce devait être cette garce de toute à l'heure mais quand avait elle plongé ? Instinctivement je me retourna et tenté de l'agripper mais... à ma grande surprise il n'y avait personne.

*Hum ? Je ne suis pas folle j'ai bien senti...*

Enfermer dans mes pensées je sentis une seconde attaque mais là encore personne ... C'était à n'y rien comprendre, j'avais l'impression d'être attaqué par un être invisible... Et si c'était le cas d'ailleurs ? Peut être qu'elle pouvait se rendre invisible, après tout elle avait l'air un peu spécial.
Quoi qu'il en soit je savais que ce n'était pas dut au hasard il s'agissait pour moi belle et bien de la même personne, et la thèse d'un don surnaturelle était confirmé quand je reçu ce petit cailloux à l'épaule que je ne put esquivé.

*La garce elle se joue de moi... elle doit bien rigolé en ce moment... Mais qu'est-elle au juste ? Une sorcière ?*

Une chose était sure si elle pouvait m'attendre avec sa magie avec autant de précision elle devait obligatoirement avoir un champ visuel avec moi, et comme elle n'était pas dans l'eau alors c'était forcément sur la crique. Si c'était comme ça alors j'avais juste à plonger sous l'eau et elle ne pourrait plus me voir. Par contre elle avait réussit à sacrément me remonter, rare était les personnes qui m'avaient jusque là tenue tête et je ne l'acceptais pas, lorsque je lui mettrais la main dessus... elle passera vraiment un sale quart d'heure... Oh ça oui.

*Je ne suis pas vraiment fan des partis de cache-cache... alors je vais te trouver à ma façon ma jolie... Mais ça risque de te faire mal. *

Ce qu'elle ne savait pas c'est que j'étais une sirène et que je pouvais donc communiqué avec les animaux marins, et j'allais justement en tirer profit pour m'amuser un peu. Pendant une vingtaines de seconde je fouillais le fond sableux jusqu'à trouver ce qu'il me fallait... un crabe, ça pouvait ressembler à une blague dit comme ça mais j'allais bientôt avoir sa position puisque j'avais ordonner au crustacé de se rendre sur la crique pour allez la chercher. La réaction ne se fit pas attendre puisqu'une fois trouvé il pinça la queue de la jeune femme d'un coup sec.. je n'avais plus qu'à sortir de l'eau et suivre le cri.

Et bien ma mignonne j'espère que tu en as bien profité parce que maintenant c'est terminer.

J'avais bien pris garde de ne pas me faire voir et d'agir vite pour finalement empoigner d'une main sa longue chevelure violette que je tira vers moi pour la relever. Je voulais profiter de l'effet de surprise et du fait qu'elle ne sache pas ce que j'étais pour la faire basculer dans l'eau, elle avait encore largement pied mais je me précipita derrière elle d'un majestueux plongeons pour ne pas perdre un seul instant. Au moment même ou mon corps était dans l'eau j'avais pris soin de prendre fermement en main le bout de sa queue suivit d'un petit :Prêt pour un plongeon ma belle. d'un grain de voix tout de suite beaucoup moins amical.

Je commençais à m'éloigner du bord sans la lâcher, elle pouvait toujours essayer de se débattre maintenant si elle le voulait mais aucun être vivant n'était plus rapide et fort que moi sous l'eau, je l'avais donc attirer aisément assez loin et m'enfonça sous l'eau avec ma proie. Là elle allait avoir une surprise de taille en entendant ma voix aussi clairement dans un tel endroit.

Alors... tu as peur ma petite ? Tu as le droit tu sais, c'est normal d'avoir peur...

Ce qui était dommage c'est que je ne savais toujours pas à quel genre de créature j'avais à faire, ce qui était sur c'est qu'elle n'avait pas l'air à l'aise du tout sous l'eau, peut être ne savait elle pas nager ? Pour en avoir le coeur net je lâcha sa queue, la laissant totalement en liberté sous l'eau et ajouta.

je vais te laisser une chance de regagner la surface... Essaye si tu en es capable.

je sentais déjà que ce pathétique spectacle allait m'amuser... mais ce n'était qu'un début, j'avais en réalité des idées.. beaucoup plus intéressante.
Journalisée

Lydia
Amatrice de Sandwichs
Créature
-

Messages: 487


Succube espiègle et lubrique ❤


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #5 le: Septembre 19, 2011, 09:31:48 »

Je regardais la jeune insolente se démener dans l'eau pour trouver ce qui avait bien pu lui faire ça. Un spectacle des plus jouissifs, surtout après ce qu'elle avait osé me faire =3. Mais ce que j'aurais du regarder, c'était ce qui se passait derriere moi.. Un crabe était venu se balader sur le rocher au dessus duquel j'étais perchée, cachée par un plus gros, et il ne trouva rien de plus intéressant a faire que de s'amuser avec ma queue. Ma si sensible queue de succube.. Il me la pinça d'un coup sec, me faisant hurler de douleur. Il n'en fallu pas plus à celle que je tourmentais pour retrouver ma trace, et débarquer derriere moi en me tirant les cheveux .. Maudit crabe ! è_é

Elle me tira vers elle et m'emporta dans l'eau, cette fois je n'avais pas oublier de respirer un grand coup avant de plonger. Qu'est ce qu'elle allait me faire ? Tenter de me noyer O.o ? Sachant qu'elle avait elle aussi plongée, ça me semblait peu probable.. Et je n'eus pas le loisir d'y réfléchir davantage. Elle agrippa fermement le bout de ma queue, ce qui eu pour effet de propager de puissantes vagues d'excitation partout dans mon corps, je commençais à avoir sacrement chaud. "Ah non, punaise ! Lâche ça !" pensais-je. Elle me tira ensuite encore plus profondément sous l'eau. Mais, elle était folle !? On va manquer d'air avant de pouvoir remonter à la surface si elle continue !

Tandis qu'elle me trainait par la queue, engourdissant mes sens par de forte sensations de plaisirs, je m'efforçais de me concentrer sur la situation. Je me débattais, du mieux que je pouvais, mais elle me tirait inexorablement en direction des abysses .. C'est qu'elle était sacrement forte, la bougresse !

Alors... tu as peur ma petite ? Tu as le droit tu sais, c'est normal d'avoir peur...

Hein !? C'était elle qui venait de parler ? Je l'avais entendu aussi clairement que si nous étions seules dans un endroit désert, et pourtant nous étions bel et bien sous l'eau .. aurais-je des hallucinations ? Enfin, oui, je commençais à sérieusement paniquer. Enfin, juste avant qu'elle ne me lâche, pour une raison qui m'échappait quand meme. Elle ne voulait donc pas me tuer ? J'étais si soulagée !

je vais te laisser une chance de regagner la surface... Essaye si tu en es capable.

Je ne me fis pas prier ! Me débattant comme une diablesse avec l'eau, je tentais tant bien que mal de remonter à la surface. Plutôt mal, d'ailleurs, j'avais l'impression de faire du sur-place u_u. Me tournant vers ma geôlière, je lui criais dessus, mi furieuse, mi-terrorisée "Emmène moi à la surface !" mais tout ce que je parvins à faire, c'était des bulles...
Journalisée

Kit by Theorem ©
Lyli
Créature
-

Messages: 919


Sirène


Voir le profil WWW
FicheChalant
« Répondre #6 le: Septembre 22, 2011, 03:41:17 »

Je ne m'étais pas trompé c'était vraiment un spectacle pathétique et hilarant, je ne voulais pas en perdre une seule miette, elle avait l'air si faible si ridicule à essayer de nager vers la surface, elle n'avait même pas réussit à bouger ne serait-ce qu'un petit peu. Surement dans un dernier espoir de pouvoir remonter elle se tourna vers moi et essaya de me dire quelque chose... de totalement incompréhensible, même si j'imaginais bien ce qu'elle voulait me demander.

T'essaye de me demander quoi là ? J'ai pas bien compris. Tu veux deja partir c'est ça ? Et tu espère que je vais accepté... ma pauvre fille tu es trop naïf, au moment ou je te remonterais on sait très bien toute les deux que tu voudra te venger sur moi... alors autant que j'en profite un maximum pour m'amuser avec toi à ma façon.

La colère que j'avais éprouvé envers elle s'estompa peu à peu pour laisser place à l'envie, je pouvais alors admirer son corps plus calmement sous tout ses angles, ce joli corps qui n'attendait que moi...

Bien je te trouve un peu trop habillé pour ce genre d'endroit, on va commencer par ça... petit à petit. Par contre je préfère te prévenir tout de suite, n'espère aucune sympathie de ma part tu n'es qu'un simple jouet à mes yeux, un passe temps.

M'approchant doucement je déposais mes mains sur ses hanches et glissa un baiser sur son cou qui ne tarda pas à explorer son corps un peu plus bas. Après quelque secondes je me retrouvais au niveau ses seins et là il se passa quelque chose d'étrange, au moment ou mes lèvres avaient toucher son soutient-gorge j'avais ressenti une grosse vague d'excitation, comme une sorte d'impulsion incontrolable mais qui ne venait pas de moi... Par réflexe je recula sous la surprise et cette sensation s'estompa.

Humm, je me trompe peut être mais t'es vêtements n'ont pas l'air d'être fait d'un simple tissu. Je te demanderais bien quel genre de magie ça peut bien être mais je ne crois pas que tu puisse me répondre tout de suite...

Intéressant j'allais peut être m'amuser plus que prévu en fin de compte, mais mes idée allaient devoir attendre pour l'instant puisque cette créature n'était pas une sirène et qu'elle devait déjà sérieusement manqué d'air.
Bien sûre j'aurais pu aller lui offrir de l'air dans un baiser, comme une sorte de bouche à bouche mais ça n'aurait pas été marrant si je lui avait donner sans rien en échange. Je décida donc de m'allonger sur le sable, les deux mains poser derrière la tête et une de mes jambes tendues en avant.

Pour m'assurer que tu as bien compris qui commande ici lèche moi les pieds, vient me les lécher comme une petite chienne, quand tu aura fini continue sur tout le reste de ma jambe puis supplie moi du regard de donner un peu d'air. Si tu es bien obéissante j'aurais peut être assez pitié de toi pour te redonné de l'oxygène, mais ne te méprends pas, je le ne le ferais pas pour te sauver mais juste pour continuer à m'amuser avec toi un bon moment.

Ce n'était là que le début, j'allais m'occuper de son cas et elle allait vivement regretté de m'avoir tenue tête par la suite. Mais pour l'instant je voulais juste m'assurer qu'elle avait compris qui était la patronne avant de pouvoir commencer.
Journalisée

Lydia
Amatrice de Sandwichs
Créature
-

Messages: 487


Succube espiègle et lubrique ❤


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #7 le: Septembre 22, 2011, 07:52:41 »

En guise de réponse, j’eus droit à un beau speech m'indiquant clairement que ses intentions étaient loin d’être amicale. Me déshabiller ? Devenir son jouet ? En soi, j'aurais adoré le programme qu'elle m'avait proposé.. Mais disons que mon bain en profondeur forcé ne me rendait pas vraiment encline à accepter une telle offre.. Pourtant, je savais bien que je n'aurais pas trop le choix. Elle avait un pouvoir certain sur ma situation, un pouvoir dont elle semblait prendre plaisir à abuser..

L'air commençait à me manquer, je sentais que je ne tiendrais pas très longtemps encore.. Qu'allait-il advenir de moi ? Le doux contact de ses mains sur mes hanches, les baisers qu'elle déposa sur mon cou, me réconfortèrent l'espace d'un instant. Une montée d'excitation, légère, mais subite, qu'elle avait clairement ressenti elle aussi. Elle venait de faire connaissance avec l'effet aphrodisiaque de mes vêtements, ce qui m'irrita au plus haut point. J'étais en train de m'étouffer sous ses yeux, et elle profitait de la rampe qui pouvait la mener au septième ciel, c'était pas le moment ! è.é

Triomphalement, elle s'allongea au sol et me tendit le pieds, comme elle l'aurait fait à une esclave soumise qui se serait empressée de lui lécher les pieds. Mais pour qui elle me prenait, celle là !? J’espère que ce n'est pas ce qu'elle avait en tête

Pour m'assurer que tu as bien compris qui commande ici lèche moi les pieds, vient me les lécher comme une petite chienne, quand tu aura fini continue sur tout le reste de ma jambe puis supplie moi du regard de donner un peu d'air. Si tu es bien obéissante j'aurais peut être assez pitié de toi pour te redonné de l'oxygène, mais ne te méprends pas, je le ne le ferais pas pour te sauver mais juste pour continuer à m'amuser avec toi un bon moment.

Il semblerait que si, elle m’ait prise pour la pire des chiennes, et elle assume en plus. Aucun respect, cette pauv'fille.. Et puis le manque d'air commençait à se faire cruellement sentir, j'avais l'impression que mes poumons prenaient feu, brulés par l’irrépressible envie de pouvoir se gonfler d’oxygène. Une denrée absente, ici.. Comment comptait-elle me donner de l’oxygène ? Non, je ne dois pas réfléchir, il faut que j'économise mes forces. Cette femme, bien qu'arrogante, était pour l'instant ma seule issue. Ma vie était entre ses mains.

A contrecœur, je m'approchais de la jambe qu'elle me tendait. Après lui avoir lancé un regard empli de haine et de mépris, je collais mes lèvres sur son mollet, et commençais à le lécher, passant ma langue sur sa peau soyeuse.. Elle avait réussi à me faire plier .. pour l'instant. A la prochaine occasion, je ne lui ferais pas de cadeau !

-( Une occasion qui n'arrivera sans doute pas. Les paupières de Lydia battaient à un rythme irrégulier, une cadence qui augmentait progressivement à mesure que son oxygène se consumait. Elle persistait à lécher la jambe de celle qui se considérait surement comme sa maitresse, inlassablement. Ses poumons étaient en feu, mais elle ne remarquait pas ses battements de cils nerveux et frénétiques, jusqu'à ce qu'elle les ferma pour de bon, en perdant connaissance... )-
Journalisée

Kit by Theorem ©
Lyli
Créature
-

Messages: 919


Sirène


Voir le profil WWW
FicheChalant
« Répondre #8 le: Octobre 04, 2011, 06:32:41 »

La créature dont je ne connaissais toujours pas le nom ne réfléchit pas longtemps avant d'exécuter mon ordre, elle lécha ma jambe avec soin en commençant par le pieds, je sentais sa langue parcourir avec hésitation ma si douce peau. Seul problème, au fur et à mesure qu'elle montait elle avait de plus en plus de mal à rester consciente, ses yeux se fermaient petit à petit pendant que ses poumons se vidaient, par sadisme et pour lui montrer à quel point elle avait besoin de moi si elle voulait continuer à vivre dans ce milieu je la laissa complètement se vider de son air et s'évanouir pour de bon.

Une fois ce moment arrivée je me devais de ne pas attendre plus longtemps, ses poumons risqués de se remplir d'eau et mon but n'était jamais de tuer qui que ce soit. Son corps était seulement à quelque centimètre de moi, je n'eut pas besoin de bouger pour lui attraper les cheveux et la tirer vers moi comme un vulgaire objet. Il ne restait plus qu'à l'allonger au sol en maintenant fermement ses poignées pour qu'elle ne tente pas un mauvais coup, je pouvais maintenant lui donner un baiser qui lui apporterait ce dont elle avait tant besoin, c'est à dire de l'air. En effet, j'avais écarter ses lèvres à l'aide de ma langue pour y souffler de l'air, la quantité n'était pas énorme mais il y avait assez pour tenir un certains temps si elle y faisait attention. Je continuais ce petit rituel tout en faisant danser ma langue à l'intérieur de sa bouche, jusqu'à ce qu'elle reprenne connaissance.

Alors de retour parmi nous ? N'oublie surtout pas ce désagréable moment que tu viens de vivre, car si tu ne m'obéit pas comme je le voudrais par la suite il se pourrait bien que tu le subisse de nouveau. A toi de voir si tu as assez de fierté pour jouer les fortes tête malgré tout.

Une fois ses esprits bien récupérés mes lèvres chaudes glissait le long de son cou pour en revenir là ou je m'étais arrêter plus tôt, sur son sous vêtement, et là encore la même sensation, celle d'une vague d'excitation surnaturelle parcourant mon corps, je me posais vraiment des questions sur ces vêtements étrange mais néanmoins très intéressant, je me mis par exemple à essayer de deviner ce qu'il se passerait si je les lui voler pour les portés, au cas ou ils étaient vraiment magique, ressentirait elle la même chose que moi à cet instant ou était elle immunisé contre cette magie ?

Plutôt intéressant tes sous vêtements on dirait qu'ils ne sont pas ordinaire, je peux ressentir quelque chose de magique qui s'en dégage... Je pourrais bien te demander plus de détails mais tu aurais du mal à me répondre...

Par des mouvements presque incontrôlable je me mis à embrasser frénétiquement toute sa poitrine, j'avais beaucoup de mal à m'arrêter et je n'aimais pas ça, je me sentais comme esclave de cette magie et je devais me ressaisir, ce n'était vraiment pas le moment d'inverser les rôles. Heureusement ma volonté pris vite le dessus et mes mouvements se ralentissaient, j'étais à nouveau maitresse de mon corps et put reculer.
Néanmoins mon intérêt pour ces vêtements était plus fort que tout et je m'attaquais cette fois à ses gants en couvrant l'un de ses bras de baiser au fur et à mesure que je m'approchais de sa main, au même moment instinctivement je posais mes doigts sur ses ailes pour les caressait.
Je fini par sucer délicatement le bout de son index pour faire glisser une partie du gants en dehors de son doigt, il ne restait plus qu'à m'en emparer en le tirant avec mes dents, et ainsi je ne mis pas bien longtemps à le retirer pour de bon. mes mains étaient toujours entrains de caresser ses ailes et étrangement ça semblait avoir son effet sur elle, mais je ne comptais pas en rester là, je trouvais sa queue amusante et je me disais que je pourrais m'en servir après tout.

Montre moi à quel point tu as envie de ta maitresse, montre moi à quel point tu es impatiente que je vienne m'occuper de toi en masturbant ton vagin avec cette queue.

Je la redressa de nouveau pour qu'elle ai plus de faciliter et enfila tant bien que mal le gant que je lui avait volé, seulement je remarquait en même temps qu'elle commençait à boire la tasse, l'environnement qui l'entourait était à lui seul une véritable torture puisqu'elle était constamment forcée de ne pas respirer...
Le gant lui n'était pas vraiment à ma taille mais je ferais avec, il ne restait plus qu'à voir si les capacités magique de celui-ci allaient fonctionner sur elle, et pour cela je posa cette main sur son bas ventre pour le caresser doucement, tandis que l'autre retourna sur une de ses ailes.
Journalisée

Lydia
Amatrice de Sandwichs
Créature
-

Messages: 487


Succube espiègle et lubrique ❤


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #9 le: Octobre 19, 2011, 06:53:32 »

Je rouvris lentement les yeux, légèrement sonnée, me demandant ce qu'il s'était passée. Je me souvenais de l'endroit où j'étais, enfin, disons qu'une gorgée d'eau de mer accidentellement avalée me le rappela. Je vis devant moi une superbe jeune femme, qui venait tout juste de m'embrasser. Elle me regardait curieusement, mais qui était-elle ? J'avais beaucoup de mal à me concentrer et à réfléchir, oppressée par cet environnement sous-marin qui me privait d'air. Sa voix s’éleva alors, aussi clairement que si nous avions été en plein air, et cela raviva ma mémoire concernant les précédents événements ... Oui, je m'en souviens maintenant ! C'était cette sale sorcière qui m'avait faite prisonnière, et emmenée ici !

Alors de retour parmi nous ? N'oublie surtout pas ce désagréable moment que tu viens de vivre, car si tu ne m'obéit pas comme je le voudrais par la suite il se pourrait bien que tu le subisse de nouveau. A toi de voir si tu as assez de fierté pour jouer les fortes tête malgré tout.

Nan mais sérieux, pour qui elle se prend celle-ça !? Pour celle qui tenait ma vie entre ses mains, certes ... mais c'était pas une raison pour croire que je courberais l'échine devant elle ! Quoique ... J'avais déjà failli y rester, et je pouvais être sure que j'y aurais droit à nouveau ... Et puis de quel droit elle ose m'embrasser sans ma permission, d'abord !?

Les lèvres de la nageuse plongèrent en direction de ma poitrine, dont elle en embrassa le soutien-gorge. Je vis bien qu'elle en ressentait les effets aphrodisiaques, que sa bouche avait du mal à quitter ma poitrine, qu'elle embrassait avec de plus en plus d'ardeur. Avec un énorme effort de volonté évident, elle parvint à s'extraire de mon pouvoir charmeur, tout en conservant une lueur de satisfaction dans les yeux. Ça me rendait malade que cette garce puisse éprouver du plaisir à mon insu. Le pire était que je ne pouvais absolument rien y faire, j'étais soumise à sa volonté. Presque ...

Plutôt intéressant tes sous vêtements on dirait qu'ils ne sont pas ordinaire, je peux ressentir quelque chose de magique qui s'en dégage... Je pourrais bien te demander plus de détails mais tu aurais du mal à me répondre...

* Même si je le pouvais, tu te fourre le doigts dans l'oeil si t'as cru que j'allais t'apprendre quoi que ce soit ! * pensais-je.

Je m'étais déjà faite avoir une fois, mais je ne me ferais pas avoir une nouvelle fois ! Elle, elle pouvait parler sous l'eau aussi distinctement qu'en temps normal, tandis qu'à mon précédent essai tout ce que j'avais réussi à faire c'était de boire la tasse comme une idiote ... La seule chose que je pouvais faire, c'était d'attendre, j'étais à sa merci. Je pouvais bouger, certes, mais elle était bien plus rapide et agile que moi, et toutes tentatives serait vaine face à elle. Je pouvais me noyer à tout moment, j'allais quand même pas en plus m'attirer ses foudres !? Elle m'avais bien eu, je ne pouvais pas le nier ... et ma fierté avait bien du mal à l'accepter.

Lentement, elle s'empara de mon gant, qu'elle tira avec ses dents, avec une prudence que je trouvais assez comique. Satisfaite de s'en être emparer, elle commença à l'enfiler, enfin elle réussit à le mettre mais ça n'avait pas été facile, ils avaient été fait sur-mesure pour moi. Enfin, je suppose, vu comment ils m’allaient vraiment bien. Ça m'amusais de voir qu'elle voulait sans doute essayer de m'exciter à mon tour. Ce qu'elle ne savait pas, c'était que je les portais à longueur de journée, je m'étais largement habituée à leur effet depuis, et ça me faisait sourire de la voir ainsi. Son autre main par contre me faisait beaucoup moins rire, elle caressait la surface douce et soyeuse de mes ailes, ce qui m'arracha un gémissement révolté, et me fit boire la tasse par la même occasion. Bien que la situation ne s'y prêtait pas beaucoup, la sensation était des plus agréables ...

* Ne me touche pas, arrête ça ! *

Montre moi à quel point tu as envie de ta maitresse, montre moi à quel point tu es impatiente que je vienne m'occuper de toi en masturbant ton vagin avec cette queue.

Sa main continuait à caresser cette zone sensible, et ça me faisait tout bonnement trembler de plaisir ! Je sentais bien malgré moi cette envoutante vague de sensation m'envahir, que j’appréciais beaucoup ... Son autre main vint s'occuper quant à elle de mon intimité, caressant les contours de mes lèvres du bout des doigts. Mon excitation grimpait en flèche, je ne tiendrais pas bien longtemps à ce rythme ! Mais si elle croyait que j'allais céder comme ça sans rien faire, elle se trompait lourdement ... Ma main, celle encore gantée, s'envola en direction de sa joue pour lui décocher une gifle magistrale ! Enfin, c'était comme ça que cela devait se produire, dans ma tête ... En réalité, la fulgurance de mon geste était fortement freinée par l'eau, et ma tentative ralentie n'en paraissait que plus pathétique, si bien qu'elle n’eut aucun mal à l'esquiver. Mon regard était toujours aussi noir, et farouche. Je ne pensais pas aux éventuelles représailles, car si je me laissais faire j'allais bien vite succomber au plaisir, je n'avais plus le choix ... et tant que je serais entre ses mains, je résisterais, jusqu'au bout ! Mais pour encore combien de temps ... ?
Journalisée

Kit by Theorem ©
Lyli
Créature
-

Messages: 919


Sirène


Voir le profil WWW
FicheChalant
« Répondre #10 le: Octobre 28, 2011, 01:07:28 »

Alors que je me sentais fière, victorieuse et bien au dessus de cette succube un geste me fit redescendre immédiatement sur terre. elle venait de.... elle venait d'essayer de me giflé ?!! Mais pour qui elle se prenait celle là ! Me tenir tête dans l'océan qui était mon domaine...
Je n'avais peut être rien senti à cause de l'eau qui avait ralentit le mouvement, mais ce n'était pas pour autant que j'allais rester les bras croisés, c'était un affront que je devais absolument punir.

Premièrement je saisis son autre aile de ma main gantée et pris soin de la serrer bien forte, d'un coup sec et sans crier garde je tirais ses deux ailes du plus fort que je le pouvais, d'une part et d'autre comme pour les arracher, même si elle ne se déchireraient pas de toute façon.

Oh excuse moi... ces parties là sont peut être un peu... sensible non ?

Je continuais de les tirer de toute mes forces tout en la fixant droit dans les yeux d'un regard presque doux, un piège bien trompeur qu'elle n'eut pas le temps de remarquer, il était trop tard pour réagir une fois que mon genoux cogna son bas ventre d'un un coup violent qui vida une bonne partie des ses poumons.

Ca... c'est pour la gifle que tu as essayer de me donner, je vais te laisser étouffer un petit moment durant lequel tu pourras réfléchir... Tu va avoir le temps de réaliser la position dans laquelle tu te trouve et j'espère que tu comprendra une fois pour toute qui est la maitresse ici, a moins bien sure que tu aime souffrir.

Tirant un dernier coup violent sur ses ailes avant de les lâcher je n'avais pourtant pas fini de vouloir lui montrer qui était la patronne, elle n'aimait pas se sentir soumise ? Elle allait être servie... Comme le gant n'avait visiblement aucun effet sur elle à mon grand regret je pouvais le retirer pour m'en servir d'une autre façon, et quoi de mieux pour soumettre que de ligoter ses victimes ? J'étirais le gant devant elle avant de faire un petit clin d'oeil et de passer derrière, depuis mon coup de genoux ses poumons étaient pratiquement vides et elle devait être à moitié dans le brouillard pour ainsi dire, je doutais donc qu'elle puisse émettre un quelconque signe de résistance durant le temps ou j'attachais ses poignets.

Un noeud... puis deux, ses poignets étaient maintenant fermement liées derrière son dos, j'avais bien sure pris soin de retirer son deuxième gant que j'avais placer entre mes lèvres le temps de la ligoté, cela tiendrait-il si elle se mettait à bouger ? Je ne le savais pas mais je n'avais pas vraiment de temps à perdre, et puis cette vague d'excitation en moi à force de toucher les tissus magiques de ses vêtements... je ne pourrais plus me retenir longtemps avant de me jeter sauvagement sur elle bien que je ne voulais pas céder, je ne voulais pas qu'elle soit maitresse de mes actes.

Je ne repassais pas encore devant, je pensais que rester derrière serait un peu plus amusant pour le moment puisqu'elle ne pouvait absolument rien voir de ce que je faisais, enfin ça elle allait vite le découvrir. Le deuxième gant passa discrètement au dessus de sa tête pour venir s'initier entre ses lèvres et servir de baillon, il ne me restais dès lors plus qu'à tirer les deux extrémités du gants vers moi pour lier un noeud derrière sa tête.
Attaché et baillonner elle me paraissait désormais totalement à ma merci et je pouvais m'occuper de tache plus attrayante, comme par exemple coller ma poitrine sur son dos puis l'enlacer dans le but d'empoigner sa poitrine de là ou je me trouvais.

Que tu es mignonne comme ça, une vraie petite soumise je sens que je ne vais pas me lasser de te voir te débattre pour défaire ces liens.

Encore quelque secondes de plus privée d'oxygène, à étouffer, mais je ne devais pas me montrer trop gentille avec celle-ci, et puis ça me plaisait vraiment de la voir lutter, souffrir tout en sachant que j'étais la seul qui pouvais la délivrer... Je prenais donc évidemment mon temps et commençais à frotter mon intimités sur ses douces fesses en usant de geste incontrolable, la cause en était surement d'excitation reçue et accumulé par ses vêtements.

Alors ma belle, pas trop difficile de ne pas respirer ? Tu voudrais peut être un peu d'air de la part de ta si GENTILLE maitresse... Mais pour ça tu dois obéir à l'ordre que je t'ai donner, masturbe toi avec cette queue, je sais que tu ne veux pas décevoir ta maitresse. Mais fais vite, quelque chose me dit que tu va très bientôt te noyer si tu traine... dis-je d'un timbre de voix purement sadique quand elle commençait à avaler de grandes quantités d'eau.
Journalisée

Lydia
Amatrice de Sandwichs
Créature
-

Messages: 487


Succube espiègle et lubrique ❤


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #11 le: Octobre 31, 2011, 04:39:49 »

Ma gifle semblait avoir eu de l'effet, sur la nageuse .. mais pas vraiment comme je l’espérais, en fait. Non seulement je n'étais pas parvenue à la blesser et à lui faire ravaler sa fierté mal placée, mais en plus elle avait commencé à fulminer, à se mettre en rogne contre moi. Tout les inconvénients et aucun avantages, quoi ... la poisse ! >_<

Ses mains agrippèrent furieusement mes ailes, ces deux membranes aussi délicate que sensible, qu'elle tira de toute ses forces pour me les arracher ! Bon sang, ça faisait mal !! Je lâchais un puissant cri de haine et de détresse, pitoyablement étouffé par mon environnement, ce qui me valut de bien boire la tasse au passage. La douleur était intense, insoutenable, elle me vrillait les tympans, pendant que je me débattais de tout mon être pour me soustraire à ce supplice. Mais elle était bien plus forte que moi, et je ne parvenais à rien de concluant. Je souffrais atrocement, dans le silence oppressant de l'océan pendant que ses yeux doux me narguaient avec insolence...

Jusqu'à ce qu'un puissant coup de genoux ne viennent cueillir mon bas-ventre, me percutant avec force. Ah la salope ! J'hoquetai de douleur, qui venait s'ajouter à la torture que subissait déjà mes deux ailes. De chaudes larmes coulaient sur mes joues, passant inaperçu dans cet environnement marin, la douleur me faisait tourner la tête, comme si j'allais perdre conscience .. ou était-ce à cause du manque d’oxygène ? Sans doute les deux .. Et apparemment cela allait durer jusqu'à ce que j'admette qu'elle soit ma maitresse .. La souffrance et le désespoir dans lequel elle m'avait plongée était parvenu, à mon grand regret, à calmer sérieusement mon ardeur et mon indiscipline. J'étais ni assez folle, ni assez masochiste pour en redemander ! Mais de là à l'appeler maitresse .. non mais pour qui elle se prenait !?

Mon corps cessa de se tortiller de douleur quand elle relâcha enfin la pression sur mes ailes, bon sang ce que ça faisait du bien ! Je me sentais enfin un minimum à l'aise, même si l’oxygène commençait à clairement me manquer. Cette garce sadique m'en avait fait épuisé une trop grande partie .. J'économisais le moindre de mes mouvements pour ne pas gâcher le peu que j'avais. Je me sentais si faible, si vulnérable .. et la nageuse prenait un cruel plaisir à en profiter. Après m'avoir pris mon second gant, elle m'attacha les poignets ensemble, avant de me bailloner et d'attacher ces deux liens ensemble. Immobilisée, et muselée comme une chienne .. Plus le temps passait, plus je voyais que je devenais de plus en plus impuissante face à elle ..

Elle était toujours derriere moi, à se blottir contre mon dos, à y presser sa poitrine, à m'enlacer .. Ses mains eurent tôt fait de s'emparer avec fermeté de mes seins, m'arrachant un discret gémissement incontrôlé. Sentir son corps contre moi était pas si désagréable, malgré la situation .. Pendant qu'elle continuait à jouer avec ma poitrine, ses hanches ondulaient avec effervescence près de moi, effleurant de son délicat bouton d'amour mes fesses offertes, tout en me susurrant que je lui étais soumise ..

L'excitation grimpait progressivement en moi, à chacun de ses gestes, à chacune de ses caresses sur ma peau .. mais le manque d’oxygène devenait de plus en plus cruel, insupportable. Je me sentais prise de vertige, et j'avais affreusement de mal à réfléchir. Je ne tiendrais vraiment pas longtemps dans ces conditions .. C'est alors que je l'entendis me proposer une sorte d'arrangement, en échange d'un peu d'air. Je me sentais dépérir à petit feu, oppressée par toute cette eau qui m'entourait, je donnerais n'importe quoi pour avoir droit à un peu d’oxygène !

La nageuse m'affirma que j'aurais droit à cette faveur, qui m'était vitale, si je me masturbais sous ses yeux, à l'aide de ma queue de succube .. Elle tenait ma vie entre mes mains, je ne pouvais pas me permettre de la contrarier, vraiment pas, j'avais suffisamment souffert comme ça ..

Lentement, je dirigeais ma queue face à moi, et la posais sur le tissus de mon sous-vêtement. Avec la pointe, je frottais la frontière qui séparait mes lèvres, tout doucement, superficiellement, je la faisais aller et venir tout le long. Je me laissais peu à peu envahir par l'excitation, par cette délicieuse sensation de plaisir qui savait si bien me rendre folle et me faire perdre le contrôle .. De tant en tant, ma queue venait tapoter légèrement mon bouton d'amour, la frôler à travers le tissus, avant de revenir suivre le sillage que ma culotte moulait parfaitement ..

C'était de plus en plus agréable .. Blotti dans les bras dominateurs de la nageuse, mon corps se cambrait de désirs, stimulé par les caresses que mon intimité recevait. La torture provoquée par le manque d’oxygène était adoucie par la délicieuse excitation qui m'enivrait peu à peu .. mais ça commençait à me paraitre bien insuffisant. Maladroitement, je me servais de ma queue pour tenter de baisser la culotte qui m’empêchait de me satisfaire pleinement, tantôt à droite, tantôt à gauche, parfois ma queue dérapait et ne parvenait pas à maintenir le tissus correctement. C'était pas facile !

Après quelques essais plus ou moins fructueux, je me suis rendu compte que je ne pourrais pas continuer moi même. Levant la tête vers elle, le regard implorant, je tentais de faire entrer ma queue avec une certaine impatience, poussant ainsi mon sous-vêtements contre mon intimité. Je voulais lui faire comprendre que ce n'était pas l'envie qui me manque, mais que je n'avais pas les moyens de satisfaire ses envies .. et que j'allais perdre connaissance si elle ne me donnait pas un peu d'air !
Journalisée

Kit by Theorem ©

Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox