banniere
 
  Nouvelles:
LGJ inaugure un système de vote et nous vous parlons de l'avenir du forum ici.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: En terre inconnue. [PV Zenobia]  (Lu 616 fois)
Lyli
Créature
-

Messages: 965


Sirène


Voir le profil WWW
Fiche
« le: Juillet 15, 2011, 01:41:40 »

Maudite sorcière !! Maudite magicienne !! Je me répétais inlassablement ces mots depuis la quarantaine de minute durant laquel j'errais sur ce monde inconnu. Comment était-je arrivé là ? Et ben c'était simple, comme à mes habitudes je nageais près des côtes Japonaises à la recherche d'une proie intéressante pour me divertir, et il y avait justement cette jeune femme fort séduisante... Seulement cette fois tout ne se passa pas à mon avantage puisque cette créatures n'était pas humaine, il s'agissait d'une succube, et j'avais réussit à éveiller sa colère à tel point qu'elle s'amusa à ouvrir un portail avant de m'y projeter sans que je ne puisse rien faire... Et voila maintenant que je marche sur des terres semblants dépourvues de toutes espèces vivantes.

Bien heureusement il faisait nuit et cette malédiction me permettais de me déplacer sur la terre ferme comme n'importe quels créatures humanoïdes, sans ces deux facteurs mes chances de survit auraient étaient nuls et je n'aurais eu qu'à attendre de me dessécher sans pouvoir me déplacer.

"Maudite succube... si jamais je la retrouve je la tue, je la tue pour de bon !!

Je me sentais presque mourir au fur et à mesures que j'avançais, mes forces commençaient à m'abandonner alors que je rentrer peu à peu dans une foret sans me poser plus de question que ça, il s'agissait surement d'un mirage, oui c'est ça, j'allais mourir ici et mon cerveau divagué de plus en plus... Chose qui fut très vite affirmé quand je vit ce lac entre les arbres... de l'eau, juste devant moi alors que mes forces sont entrains de me quitter ? C'était beaucoup trop beau pour être vrai, ce ne pouvait être qu'un mirage. Néanmoins par instinct et aussi par désespérance j'avançais vers le point d'eau et me laissa tomber dedans de tout mon corps totalement nue.

Bizarrement l'effet avait été l'inverse de ce que j'aurais pensé, mes forces revenait lentement, mon esprit retrouvé sa clarté, ce n'était donc pas une simple illusion ? Que j'étais soulagée...

Après quelques minutes je put enfin me reprendre totalement et commencer à nager sous les eaux froides du lac, ma vie n'était désormais plus menacé et j'avais le temps de me poser tout un tas de questions tel que comment regagner la terre et surtout qui pourrait m'y aider, car oui j'avais beau ne pas savoir grand chose sur ce qui se passait en dehors du monde aquatique mais je connaissais tout de même l'existence de Terra et des portails qui permettent d'y voyager. Mais là encore après un bref instant je fut interrompue dans mes réflexion, je venais de sentir une drole de sensation celle de ne pas être seule, je ne savais pas vraiment comment l'expliquer mais ce qui était sure c'est que je ne me sentais pas en danger. Alors curieuse comme je l'étais, je remonta doucement à la surface sans faire un seul bruit et observa tout autours de moi jusqu'à voir une silhouette se dessiner sur une des rives. lentement, je m'approcha de celle-ci dans le but qu'elle puisse me voir malgré la faible luminosité.
« Dernière édition: Décembre 15, 2011, 11:23:39 par Lyli » Journalisée

Zenobia
Créature
-

Messages: 377


Lunatique & Lubrique


Voir le profil
Fiche
« Répondre #1 le: Juillet 19, 2011, 07:16:50 »

Cela faisait plusieurs heures que Zenobia avait erré à travers les Terres Sauvages et elle avait trouvé ce petit lac qui se trouvait dans cette petite forêt. Autrement dit l'endroit idéal pour se reposer, brisant la monotonie du paysage morne de la lande.

Mais au fait, qu'est ce que Zenobia fichait dans les Terres Sauvages vu qu'elle avait juré ses grands Dieux de ne plus jamais y remettre les pieds ? Une seule chose avait pu la décider à revenir ici : l'aventure. Pardon : l'Aventure.
Elle avait trouvé un grimoire ancien relatant l'existence d'un temple abandonné, dédié à Lust, Déesse de la Luxure. Poussée par la curiosité (ainsi que par la perspective de découvrir des trésors), elle s'y était rendue.

Elle avait réussi à le trouver (non sans peine d'ailleurs) : un bâtiment de vastes dimensions qui était une vraie ruine. Elle avait découvert un passage secret sous l'autel (en forme de femme nue à quatre pattes. Romantique !). Après avoir erré dans des souterrains remplis de monstres terrifiants (des rats !) et de pièges mortels (un trou de 1 mètre de hauteur), elle était arrivée dans une vaste salle circulaire dont les murs étaient recouverts de peintures obscènes représentant des hommes et des femmes en train de faire l'amour dans diverses positions. au centre se trouvait un petit piédestal sur lequel était posé une petite sculpture représentant un pénis de belles dimensions. D'un réalisme saisissant (il y avait même les testicules), il était en bois exotique.

Comme il n'y avait rien d'autre, Zenobia s'en empara. Même si elle n'était pas versé dans l'Art, elle sentit tout de suite que l'objet était magique ! Excitée par sa découverte, elle sortit du temple et se dirigea vers Nexus où elle pourrait faire examiner l'objet.

Le problème était que traverser ces #$@& de Terres Sauvages, ça prenait du temps, beaucoup de temps : au bout de deux jours elle n'était toujours pas sortie de la région. Elle avait trouvé cet endroit et avait décidé de s'y installer pour la nuit.

La pleine lune s'était levée et l'appel de la chair envahit tout son être. Mais où trouver un mâle dans ce lieu paumé ?! Il ne lui restait plus qu'à se masturber. C'est alors qu'elle se souvint qu'elle avait le pénis en bois sculpté. C'était déjà ça.

Soupirant d'aise et se promettant de ne jamais PLUS remettre les pieds ici, elle s'installa confortablement et commença à se caresser l'entrejambe d'une main, l'autre main malaxant ses seins lourds. Au bout de quelques minutes, sentant qu'elle était bien mouillée, elle enfonça le pénis dans son intimité. Quelques centimètres au début puis la hampe entière. Poussant un véritable cri de plaisir sauvage, elle fit effectuer à l'objet des petits mouvements de va et vient.

Toute occupée à son plaisir, elle ne vit pas la silhouette en train de remonter lentement la rive du lac...
« Dernière édition: Juillet 19, 2011, 12:51:34 par Zenobia » Journalisée



Zenobia dans une scène banale de sa vie quotidienne (cliquer pour agrandir) :
Spoiler  
Lyli
Créature
-

Messages: 965


Sirène


Voir le profil WWW
Fiche
« Répondre #2 le: Septembre 11, 2011, 02:58:59 »

Comme il semblait que je n'étais toujours pas découverte je continuais à m'avancer vers cette silhouette, elle devenait de plus en plus visible et je pus distinguer dans l'ombre deux oreilles pointues ainsi qu'un grand cri de plaisir, c'était une voix féminine et aussitôt un sourire se dessina sur mon visage. Ce genre de cri je le connaissais bien, et il venait de réveiller mes instinct.
Pour pousser un tel cri de plaisir elle ne devait surement pas être seule alors je redoublais de prudence, je ne sais pas sur qui je pouvais tomber sur ces drôles de terre...

A force d'avancer j'avais maintenant pieds, doucement mon corps se dévoilé hors de l'eau jusqu'à complètement en sortir, à partir de ce moment la silhouette de la jeune femme se dessinait deja beaucoup mieux et à première vu elle semblait humaine. Cependant un étrange sentiment me faisait penser le contraire.

Puisqu'elle n'avait pas l'air bien dangereuse et qu'elle semblait être seule j'avais décidé de me présenter à elle pour ne découvrir plus, après tout la nuit n'était pas tomber depuis si longtemps et j'avais encore plusieurs heures devant moi pour trouver un moyen de quitter ces terres, alors si je pouvais me distraire un peu...

Tiens... mais on dirait que je ne suis pas seule en fin de compte...

J'étais assez proche pour qu'elle puisse m'entendre et la question lui était donc directement adresser, mais avant même qu'elle me réponde mon intention fut captiver par autre chose... une situation bien plus amusante.
En plus d'être une charmante créature je ne venais de comprendre la provenance de ces cris, elle étais entrains de se donner du plaisir... et toute seule... j'eus alors un large sourire et m'avança de nouveau prudemment vers elle, assez prêt pour pouvoir poser ma main sur celle de la jeune femme qui tenait l'objet.

Hum oui, vu d'encore plus prêt tu es d'une beauté rare... mais en faite je me posais surtout une question en t'observant, je me disais que tu devais te sentir seule...

Avec ma main je poussa très délicatement la sienne enfonçant par la même occasion un tout petit peu plus l'objet dans son intimité...

Alors tu vois je me disais ... qu'à deux ce serait plus amusant, qu'en pense tu belle créature ?

Je n'avais pas eu le temps de le remarquer tout de suite dans la pénombre mais outre son visage elle possédait plus bas des atouts TRES alléchants. En effet sa paire de seins était plus que bien fournie et son vêtement qui la contenait mal n'aidait en rien pour la cacher
Journalisée

Zenobia
Créature
-

Messages: 377


Lunatique & Lubrique


Voir le profil
Fiche
« Répondre #3 le: Octobre 09, 2011, 01:19:03 »

Tiens... mais on dirait que je ne suis pas seule en fin de compte... fit une voix qui sembla surgir du néant faisant pousser à Zenobia un cri de surprise et de peur mêlées et dégringoler du Septième Ciel qu'elle avait été à deux doigts à d'atteindre.

Néanmoins elle ne fut pas plus effrayée que cela : elle avait vécu suffisamment de situations plus ou moins stressantes au cours de sa vie d'aventures pour céder à la panique aussi facilement. Au lieu de ça, elle plongea vers son épée - qui se trouvait toujours à côté d'elle et la dégaina, la pointant en direction de l'intrus.

Un geste déplacé et je te tranche la tête ! prévint-elle. Puis elle se calma un peu et, grâce à sa vision elfique, observa plus attentivement le nouveau venu.

Le "nouveau venu" était en fait une jeune fille de taille moyenne - à peu près la même taille que Zenobia en fait - très jolie et bien particulièrement bien gâtée par Dame Nature si on en jugeait par ses appas plus qu'appétissants que cachaient à peine son soutien-gorge. Regardant plus bas, elle vit qu'elle portait une culotte mais pas de pantalon, de jupe ou de pagne et ses pieds n'étaient pas chaussés de sandales. Dans le genre minimum vestimentaire, on ne faisait pas mieux...

Toutefois elle se détendit et baissa son arme : la jeune demoiselle n'avait pas l'air dangereuse et si elle avait voulu lui faire le moindre mal, elle aurait pu le faire depuis longtemps.

Puis l'autre lui parla encore et Zenobia put s'apercevoir qu'elle avait une voix des plus douces et des plus sensuelles. Elle n'avait pas vraiment prêté attention aux paroles mais L'Elfe se sentit en confiance avec cette charmante séductrice et c'est avec une sorte de délectation qu'elle laissa la nouvelle venue s'occuper de son intimité en imprimant des petits mouvements de va-et-vient avec le gode magique.

Quel pouvoir magique pouvait-il bien avoir, en dehors de procurer du plaisir ? Mystère...
Journalisée



Zenobia dans une scène banale de sa vie quotidienne (cliquer pour agrandir) :
Spoiler  
Lyli
Créature
-

Messages: 965


Sirène


Voir le profil WWW
Fiche
« Répondre #4 le: Décembre 15, 2011, 11:22:41 »

L'épée dressée en ma direction j'avais d'abord pensé à une attaque direct, j'étais sur le point de me cacher quand la créature m'adressa la parole.
Me tranché la tête au premier geste déplacé ? Pour qui elle se prenait celle là, à me dicter ma conduite... pour une fois que je n'avais pas prévu de jouer un mauvais tours voila que j'étais agressé...

Néanmoins la vision de cette épée me transperçant ne me donnait pas vraiment envie de broncher et je me contentais simplement de faire ce que j'avais en tête, c'est à dire partager un bon moment de plaisir en compagnie de la charmante créature. D'un coup sec j'enfonçais l'objet en pierre le plus loin qu'il m'était possible avant de le retirer aussi brusquement.

Si tu jouis tout de suite ce ne serait pas amusant, nous avons toute la nuit devant nous, tu en pense pas ?

Sans même attendre une réponse je déposais l'objet par terre à deux pas d'elle, si elle voulais l'utilisait sur moi elle n'aurait qu'à tendre un peu la main. En attendant qu'elle décide quoi que ce soit je captura doucement ses lèvres dans un baiser et remplaça l'objet par ma main qui caressait doucement son sexe. Aucun doigt ne rentrait à l'intérieur, elle avait l'air déjà assez excité comme ça et je voulais que les choses durent, je venais à peine d'arriver. Mes lèvres se décollant je baissais les yeux vers ses seins et en empoigna même un comme je le pouvais. le contact était très agréable, sa poitrine était ferme et à mon tours l'excitation s'emparait peu à peu de mon corps.

Ce doit être vraiment gênant... ce vêtement à l'air beaucoup trop petit pour contenir une aussi grosse paire de seins... laisse moi te défaire de ce fardeau...

J'avais d'abord eu l'idée de prendre son épée pour couper le tissus mais de peur qu'elle le prenne comme une attaque je préférais attraper le tes bords du vêtements pour le faire glisser vers le bas et ainsi enfin libérer son opulente poitrine aux tétons déjà durcis par la petite séance qu'elle venait d'avoir seule. Je pouvais ainsi avoir un contact plus agréable avec cette chaire douce et pleine que je massais en profitant de chaque seconde.

Quel est ton nom belle créature ?
Journalisée


Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox