banniere
 
  Nouvelles:
LGJ inaugure un système de vote et nous vous parlons de l'avenir du forum ici.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Séance photo au bord de l'eau [Pv (mimi) mati]  (Lu 970 fois)
Lyli
Créature
-

Messages: 965


Sirène


Voir le profil WWW
Fiche
« le: Mai 30, 2011, 07:54:45 »

La nuit étoilée à Seikusu était vraiment magnifique une fois l'été arrivée, et dans un endroit reculer de toute civilisation comme en pleine mer le spectacle n'en était que plus grandiose, le calme plat apporté également un plus. Mais c'est aussi dans ce genre de moment de solitude qu'un vent de nostalgie faisait surface en moi, seule je n'avais rien pour m'occuper et j'avais tout le temps de penser à mon vécue de sirène, l'époque ou j'avais encore ma longue nageoire à la place de ces jambes et que je ne trainais pas sur ces plages en quêtes de divertissement. Combien de mois s'était-il écoulé exactement ? J'avais l'impression de ne plus avoir vraiment la notion du temps, je ne comptais même plus les jours, ça me manquait mais... je savais que si je prenais la décision de regagner ma place tout ce plaisir que je prenais avec ses humaines laisserais également un vide, oui ça me manquait peut être mais j'aimais ma nouvelle vie.

La plage n'était pas bien loin et après avoir jeté quelque coup d'oeil je pu identifié des flash dans la nuit ainsi qu'une silhouette, je ne pu pas dire d'ici s'il s'agissait d'un homme ou d'une femme mais j'avais décidé de m'en approcher pour vérifier par moi même, après tout s'il s'agissait d'une personne de sexe féminin je pourrais me divertir, même peut être s'il s'agissait d'un homme vu la pauvreté de mes dernières journées à ce niveau là... Le temps pour regagner le bord était comme d'habitude très cours et j'étais toutous assez silencieuse pour ne pas me faire repérer, pas un seul bruit à la surface quand j'en sortis mon visage, je pouvais maintenant voir la personne qui était la nature de ces flash.. et quel personne !

C'était une jeune femme qui avait vraiment tout pour elle, du haut de la vingtaine d'année qu'elle devait avoir son corps était tout simplement magnifique et harmonieux, sa poitrine était elle aussi vraiment superbe, assez grosse mais pas trop, juste ce qu'il fallait. Mes désirs et mon excitation montaient à la simple vue de cette humaine, il fallait aussi dire que je n'avais pas toucher à un corps féminin depuis 3 jours, ce qui était rare pour moi. Puisqu'il faisait nuit je pourrais tenir environs vingt minute or de l'eau même malgré l'atmosphère un peu lourd, je m'en privais donc pas et commence à nager jusqu'à un endroit ou j'aurais pieds, et surtout un endroit ou je pourrais sortir de l'eau sans être vue, je ne voulais pas éveiller trop la curiosité pour le moment.
Les pieds sur le sable je dévisagé de loin cet étrange appareil, j'en avais deja vu aupparavant, les humains appelés ça appareil photo et il servait à capturer les images sur un morceau de papier, assez étonnant la première fois qu'ont voit ça...

Je m'approchais encore et me décida enfin à lui parler, j'étais totalement nue et cela la gênerais surement si c'était une petite sainte ni touche, mais elle n'aurait pas d'autre choix que de s'y faire. Enfin par politesse j'essayais quand même de serrer un peu les cuisses pour ne pas lui laisser voir mon intimité... en tout cas pas tout de suite.

Bonsoir, que photographiez vous si tardivement dans la nuit ? Vous ne devez pas y voir grand chose.
Journalisée

mati
-

Messages: 31



Voir le profil
Fiche
« Répondre #1 le: Juin 04, 2011, 05:06:00 »

J'étais là depuis un bon moment à tourner pour trouver de bons points de vues, la mer était belle est calme, juste ce bruit de ressac et les embruns. J'étais bien, seule, à photographier. Généralement ces atmosphères me convenaient bien, elles me permettaient de faire un travail sombre et flou que j'aimais, mais en plus de tout cela, en plus de la photographie j'aimais venir seule car très vite montait en moi, une envie, un désir, il n'était pas rare que je me balade un peu dénudée, en forçant volontairement mes mouvements ou en laissant paraitre mes dessous ou ma poitrine, après tout, je suis seule non!!..

Ce soir-là, tranquillement les photos défilaient, et je sentais l'envie en moi, je la laissais monter, je faisais mine de l'ignorer, pour qu'elle devienne omniprésente, quand tout à coup une femme vient m'apostropher.

 "Bonsoir, que photographiez vous si tardivement dans la nuit ? Vous ne devez pas y voir grand chose."

Dans un premier temps je m'apprêtais à rendre simplement.

"euhh.... Et bien disons que la lumière,.."

quand je la vis plus clairement, nue, nue comme au premier jour, je me fis la réflection que finalement c'est elle qui avait raison. Troublée je fis comme si de rien était, et continua de photographier, puis me vint une idée un peu déplacée. Petit a petit je décalais mon appareil vers elle, j'attendais de voir sa réaction.

Peut être se laisserai telle prendre en photo, pour amorcer l'idée je lui dis:

Vous savez il n'y a pas grand-chose à photographier dans le coin..
Journalisée
Lyli
Créature
-

Messages: 965


Sirène


Voir le profil WWW
Fiche
« Répondre #2 le: Juin 04, 2011, 07:44:27 »

Cette étrange jeune femme se retourna tout de suite et ce que je vis en valait le détour. Une femme élégante avec un corps vraiment bien foutu il fallait le dire, ses formes apparaissaient facilement et elle ne semblait pas pudique quant au fait de dévoilé une partie de ses formes, pourtant malgré ce fait ça n'avait rien de vulgaire sur elle.
Autre fait étonnant elle semblait presque m'ignorer pendant un moment et retourna à ses photos, choses que je détestais, je n'aimais pas qu'ont m'ignore je ne pouvais concevoir qu'ont puisse faire comme si je n'existais pas, mais bon cela ne dura pas bien longtemps alors je lui pardonna bien vite quand elle tourna l'objectif vers moi pour me faire redevenir le centre d'intérêt.

Je fut d'abord surprise mais me prêta très vite au jeu en souriant prenant une pause glamour... enfin glamour était peut être un mot un peu faible vu que j'étais totalement nue à cet instant devant ma photographe. Je n'étais pas pudique on pouvait même dire que me montrer nue devant une foule de personne ne me dérangeais pas, mais pas pour les mêmes raisons que pourrait le croire les humains, juste que ma nature ne me faisais jamais portée de vêtement et que la nudité était pour moi parfaitement normal. Enfin bref j'étais assez dévergonder pour écarter mes cuisses devant elle et lui laisser voir mon intimité si elle avait l'oeuil, mes seins n'étaient pas non plus cachés par mes bras et elle avait donc là une vue d'ensemble de mon corps dans son plus saint appareil. Alors pour m'amuser un peu et aussi voir la réaction de la jeune femme je lui fit une proposition plutôt gênante.

Tu ne demande jamais le nom des modèle que tu photographie ? Enfin si ça t'intéresse de le savoir je m'appelle Lyli... Et je me disais en te regardant que nous ne somme pas très équitable au points de vue vestimentaire... si tu vois ce que je veux dire. Tu ne voudrait pas que l'ont soit sur le même pied d'égalité par hasard ?

Par contre je n'étais pas habitué à ce genre de flash et ceux-ci me brulaient facilement les yeux, j'avais l'impression que j'allais devenir totalement aveugle à chacun d'eux mais je me forçais à rester en place alors que je commençais à être épris d'un maux de crâne.

Hum... je ne supporte pas.. beaucoup les flash... il n'y a pas un moyen de les diminuer  ? Dis-je en commençant à me cacher les yeux, les instruments humains étaient parfois si barbare, pourquoi diable y-avait il besoin de tant de flash pour capturer une image.
Journalisée

mati
-

Messages: 31



Voir le profil
Fiche
« Répondre #3 le: Juin 06, 2011, 02:37:39 »

Après quelques déclenchements légèrement à côté de Lyli, je prit la décision de la viser clairement, nous verrons bien comment cela ce passe..

A ma grande surprise, elle était là, bras ballants, les seins à l'air, son sexe exposé et elle me souriait l'air de dire, bah!.. Tu la prends cette photo! Je ne me faisais pas prier, je déclenchais a toutes vitesse et capturait ces formes généreuses

Je me sentais très excitée par la situation, alors que d'habitude ces promenades photographiques étaient plus une ouverture à mes plaisirs solitaires cette fois ci je ne me sentirais pas seule...

A chacun des mouvements qu'elle faisait ses seins bougeaient, leurs formes évoluaient, ils vibraient, une envie incroyable des les toucher me traversa, je rougis un peu mais, à la faveur de la nuit, elle ne le vit pas.

J'étais à deux doigts de lui demander de poser comme-ci ou comme-ça, quand elle me parla

"Tu ne demande jamais le nom des modèles que tu photographie ? Enfin si ça t'intéresse de le savoir je m'appelle Lyli... Et je me disais en te regardant que nous ne somme pas très équitable au point de vue vestimentaire... si tu vois ce que je veux dire. Tu ne voudrait pas que l'on soit sur le même pied d'égalité par hasard ?"

Je la regardais effaré, d'habitude, enfin cela ne m'arrivait pas non plus tout le temps, je devais utiliser mon pouvoir d'arret du temps afin de photographier les gens "de plus prés".. je sais c'est un peu vicieux. Mais bon!

Alors que là elle était entièrement disposé. Je me ressaisis et lui répondit.

Oui tu as raison, désolé, moi c'est Matilde, enchanté

Je ne dis rien au sujet de la nudité, pour voir sa réaction et reprit mes photos. Puis me vint une idée.

Je la regardais, lui sourit et doucement fit sortir un de mes seins de mon chemisier, il dépassait lourd et rond, je le pris à pleine main et le lâcha, il rebondit un peu.

ça vaut une pause spéciale, ça te va?

Je ne savais pas si elle voyait où je voulais en venir, je repris mon appareil, baissa le flash pour ne pas la déranger et lui dit

Je te montre un peu et tu poses selon mon désir, on essaye ?


Assis toi et [/color][/b]...j'hésitais un peu, ...écarte les cuisses ...?
Journalisée
Lyli
Créature
-

Messages: 965


Sirène


Voir le profil WWW
Fiche
« Répondre #4 le: Juin 06, 2011, 08:21:41 »

Je me trouvais être agréablement surpris par la réaction de l'humaine qui semblait tout comme moi pas vraiment pudique, elle dévoila un de ses seins plein et rebondit, ce jolie morceau de chaire lourd qui sortait de sa chemise, j'avais envie de me lever et de lui sauté dessus tout de suite mais je m'efforcer de conserver mon calme et sourit à l'écoute de sa proposition suivante.
Elle voulait que j'écarte les jambes ? J'allais les écarter mais pas gratuitement, j'allais fixé un prix, un prix qu'elle ne se douterait pas toute de suite car je n'allais en dévoiler que la première partie.

Bien je vais faire ce que tu demande mais... en échange tu va devoir retirer ce chemisier au complet et...... Hum et puis il y aura aussi autre chose que je te montrerais en temps voulu...

Je m'exécuta et écarta mes cuisses au maximum pour qu'elle puisse photographié mon intimité, même si au fond je n'étais pas née de la dernière pluie, je savais très bien que cette demande n'était que pour son plaisir personnel et à vrai dire ça ne me dérangeais pas ça m'amusais assez même. Je pris quelque pose et résistais toujours au flash qui me donner mal aux yeux.
J'allais maintenant commencer doucement mais surement la seconde phase de mon plan puisque je ne tenais pas aussi longtemps que je le pensais or de l'eau ce soir, il ne devait me rester que 10 minute avant de ressentir les premier effets que connaissait une sirène or de l'eau. J'allais donc la placer sous l'envoutement du charme des sirène qu'utilisé mon espèce attirer leur proies plus facilement vers eux, et à moins que ce soit une déesses ou quelque chose du genre l'envoutement devrait normalement marcher.. à moins qu'elle ne ressente aucune attirance vers moi, mais ça on allait très vite le savoir.

♫ ♫ ♫ Allez ma belle.. enlève ton chemisier.. et viens.. viens vers moi... ♫ ♫ ♫

Je la regardais droit dans les yeux et avait prononcer cette phrase sur un toute autre ton et en chantonnant comme s'il s'agissait d'une chanson puisque la capacité de charmes des sirènes passait par le chant. Normalement elle ne devait pas avoir compris qu'elle se trouvait sous la coupe d'un envoutement, comme hypnotisée et seul une grande douleur ou une grande peur pourrait y mettre fin. Mes phrase toujours prononcer sous forme de petits chants pour que l'envoutement prenne de l'ampleur je voulais voir si celui ci était assez fort, la puissance dépendant de l'attirance qu'elle ressentais à mon égard.

♫ ♫ ♫ Tu me suivras...partout ou j'irais.... n'est-ce pas ? ♫ ♫ ♫

Et à la fin de cette petite phrase chantée je me dirigea vers l'océan en ne la quittant surtout pas un instant des yeux pour ne pas rompre le charme. L'eau arrivait jusqu'à la naissance de ma poitrine et j'attendais de voir si elle me suivrait jusque là sous cette emprise.
Journalisée

mati
-

Messages: 31



Voir le profil
Fiche
« Répondre #5 le: Juin 07, 2011, 06:07:50 »

Elle était là devant moi, son sexe lisse et splendide ouvert sans pudeur, je déclenchais et m'approchais un peu afin de mieu voir sentir. J'avais déjà photographié des modéles donc je n'étais pas sous le coup de l'excitation pure et simple, mais au contraire une excitation élaborée que je laissais venir doucement..

Elle se mit doucement à chantonner. Elle proposa que je retire mon chemisier, j'allais au-devant de graves ennuis me dis-je en riant.. De graves ennuis humide et suave, Je n'étais pas contre.

je degrafa mon chemisier et laissa ma poitrine sortir. Mes deux seins libre et lourd, au vent de la mer, je me sentais bien, j'avais l'impression d'être comme quand je suis seule et que je me dénude pour m"émoustiller sauf que là, cette fois ci , elle était là. Pourtant, elle ne me dérangeait pas, elle n'était qu'à demis présente,, très étrange comme sensation.

Elle se remit à chanter, qu'avait elle? Je me demandais si je pouvais lui faire prendre d'autre pose, de toutes manières j'étais sûr que cela finirais, comment dire,....en roulade..

Elle partit vers la mer et s'immergea, l'eau montait au niveau de ses seins.. Elle était splendide. Je m'approchais pour la photographier de plus près, elle continuait de chanter, mais pourquoi ce chant d'ailleur? Elle parlait assez peu mais pour chanter, elle chantait.

Je me demandais si je n'allais pas utiliser mon pouvoir d'arrêt du temps pour aller voir de plus près..., sadiquement, oui j'adore ça..

Elle continuait d'avancer dans la mer, elle voulait a coup sur que je rentre, pourquoi pas, mais ma belle séance photo serait à l'eau.. Je lui dis en riant :

Tu veux me noyer? , ou alors au moins noyer mon appareil..Tu ne veux pas revenir un peu là ou l'eau vas et vient au grès des vagues....?

Et rougissante en levant un peu ma jupe pour faire apparaitre mes dessous ....j'ajoutais...

Je te montrerais... plus...
Journalisée
Lyli
Créature
-

Messages: 965


Sirène


Voir le profil WWW
Fiche
« Répondre #6 le: Juin 09, 2011, 04:06:46 »

Nous voila maintenant sur le même pieds d'égalité, ses seins étaient à l'air libre sans rien pour le cacher, ses seins pleins et rond sans être outrageux qui avaient du faire fantasmer plus d'un homme.... et aussi surement plus d'une femme.

Visiblement je l'attirer assez pour qu'elle se retrouve piéger dans l'envoutement de mes chants, ça allait être si facile, cette pauvre humaine était à moi pour la nuit, même si je doute qu'elle soit contre de toute façon, mais la plupart du temps il fallait dire que mes " proies" ressentaient de la peur lorsque je les emmener vers l'eau, l'océan était mon habitat mais pas le leur. Là de toute façon je verrais bien de quelle manière elle réagirait une fois que je briserait l'envoutement qui n'avait été mis en place seulement pour la faire venir à moi plus facilement.

Tout doucement sans la quitté des yeux de mon regard charmeur et envoutant mes deux mains se déposèrent sur ses joues et j'approchais mon visage comme pour l'embrasser bien qu'il n'en soit rien, elle ne pu en effet que sentir le souffle chaud de ma respiration sur ses lèvres alors que mon regard était toujours intensément plonger dans le siens.

Pourquoi veux tu allez sur la plage... tu va laisser un petit peu d'eau gâcher ce qui est sur le point de se passer ?

Je m'avancer encore pour frôler presque mes lèvres aux siennes et quand j'étais vraiment sur le point de l'embrasser je commençais à basculer en arrière et à m'enfoncer dans l'eau, toujours les mains posaient sur son visage qui attiré son visage jusqu'à l'eau avec moi. Mon visage venait d'etre totalement submerger et mes yeux étaient toujours plongées dans les siens tandis que sa bouche commençait à s'enfoncer dans l'eau, très vite suivit par son nez et par ses yeux quelques secondes plus tard, son visage était également plongé sous l'eau comme le mien et seul l'arrière de ses cheveux attachés était encore en dehors... Bien qu'ils ne le restèrent pas bien longtemps puisque maintenant elle était totalement sous l'eau avec moi et je continué mon envoutement pendant que je reculé doucement en arrière, dans des endroit un peu plus profond.

Tu es si jolie...

Seule phrase que je lui dit sous l'eau mais qui avait servit à lui montrer que je n'étais pas humaine, ce genre de surprise allait sans doute briser mon envoutement sous le choc de cette nouvelle émotion, mais ce n'était plus important puisque maintenant elle était à moi et le seul geste que je fit fut de l'embrasser tendrement en frottant ma cuisse contre la sienne encore habillé d'un long collant noir... A ce moment je pouvais regardais ses courbes de plus proches et elle semblait avoir un corps vraiment magnifique avec des formes partout ou il le fallait, que ce soir les seins les cuisses ou encore ses hanches.
Journalisée

mati
-

Messages: 31



Voir le profil
Fiche
« Répondre #7 le: Juin 09, 2011, 10:23:36 »

Ne me demandez pas comment mais j'étais presque entièrement dans l'eau, du moins mon visage, quand je perçu se qui m'arrivais.
Elle m'effleurait de ses lèvres, je pouvais presque sentir ses formes toucher les mienne, mes bas étaient trempés et le bas de ma jupe également.
Je ne sais pas ce qui me fis "prendre" ou "reprendre" conscience mais je ne savais plus ce qui m'arrivais. Je marqua un temps d’arrêt d'une fraction de seconde, je sais , elle m'a parlé alors que nous sommes sous l'eau..voila se qui ma sortie de ma torpeur, un instant je pensais à faire demi tour en courant, m'enfuir, mais non hors de question quoi qu'il se passe, quoi qu'elle soit je veut connaitre cela..

Je bascula en avant et essaya de tomber sur ses lèvres..comme une étudiante qui se cherche , je ne savais pas à qui j'avais à faire et que je n'avais pas besoin de faire tant de détours..

Nos lèvres se croisèrent, j'aurais voulu sa langue chaude en moi , j'aurais voulu lui palper les seins, la caresser mais je n'osais pas , je me laissais guider avec plaisir et abnégation.

L'idée d’arrêter le temps et de profiter d'elle pendant ce temps là me traversa l'esprit, pour la devancer, comme également pour me rassurer, pour avoir l'impression que c'est moi qui dirigeait le bal..
J'étais complétement immergé, et pas très à l'aise sous l'eau, à tout hasard j'essayais de lui dire quelques choses pour qu'elle me rassure ou je ne sais quoi,  mais m'entendait elle sous l'eau?

" lyli..? Je ....." puis abondonant l'idée je me laissais prendre au jeu et lui glissa juste une simple phrase qui était empreinte à la fois de mon désir mais aussi de l'envoutement
"prend moi , prend mon sexe....."
 
Journalisée

Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox