banniere
 
  Nouvelles:
De nouvelles places sont ouvertes pour le poste de modérateurs, si vous êtes intéressés, merci de vous présenter ici.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Une douce emprise ... [ Parvati / Kali ]  (Lu 572 fois)
Hera
Dieu
-

Messages: 2162



Voir le profil
FicheChalant
« le: Octobre 23, 2010, 08:04:54 »




Il existait prés d'Olympe un lieu bien singulier. Un lieu dissimulé, que chaque dieu normalement informé connaissait, et que chaque humain malin et bien renseigné n'ignorait pas ; une source chaude aux vertues revigorantes et audacieuses. Une eau exquise, délicieuse, qui égalait toutes les autres eaux, de par sa forme, son toucher ... " Un nectar " disait Zeus quand il y était.
Une eau pas comme les autres.

Ce lieu était une légende pour certains humains, mais il en existait qui pouvaient s'y aventurer, et ces personnes auraient le bonheur - ou le malheur , cela dépendait de la déité sur qui ils allaient tomber - de croiser un dieu ou une déesse. Toutefois, Hera se plaisait à s'abandonner en ces lieux étranges et délicats, pour son plaisir personnel. Elle y avait croisée, un jour, une jeune humaine, avec qui elle avait pris du bon temps, et quelques personnes espérant l'assassiner - encore ! - à qui elle avait arraché la peau. Bref, elle s'amusait.
Cette fois là, elle était éreintée, et ne voulait pas faire de mauvaises rencontres. Elle y arriva vêtue d'une toge, et entra vêtue dans l'eau, goutant au plaisir du liquide glissant sur sa peau. Une fois que l'eau était arrivée à son bassin, elle détacha le vêtement, le laissant flotter allégrement, et plongea toute entière dans le bassin.
Quand elle sortit son joli minois de l'eau, elle poussa un long soupir de bonheur. Elle s'aventura un instant à un endroit où elle n'avait pas pied, nagea langoureusement, puis revint sur le bord, s'appuyant contre le rebord.

Sa vision était brouillée par une brume épaisse, une buée s'échappant de la vapeur chaude entrant en contact avec l'air frais de la fin de journée. Elle ferma les yeux, sentant la tendresse du liquide s'emparer de chaque parcelle de son corps. Elle se mordit la lèvre inférieure, conquise, et savoura cet instant, bercé par les bruits de la nature.
Journalisée

"Il y a deux sortes de passions : les passions que nous avons et les passions qui nous ont. On triomphe quelquefois des premières." - Alphonse Karr

Depuis que cela a commencé, j'ai été béni d'une malédiction.
Parvati/Kali
-

Messages: 68



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #1 le: Octobre 25, 2010, 08:04:28 »

Prés du temple de la déesse mère, il existait un lieu, à vrai dire connu de elle seule. Il s'agissait d'une sorte de bain chaud, baigné en permanence, par une brume chaude. Peu de dieux s'y étaient déjà aventuré, même la trinité Shiva, Vishnu et Brahma et pas même le roi des dieux, Indra. En gros, l'endroit idéal pour que la déesse prenne un bain sans être dérangée.

Ce qu'elle ne savait pas, c'était que ce bain était prés de l'Olympe.


- Tiens, je prendrais bien un bain aujourd'hui...


La déesse vêtu d'une jupe dorée, d'un bandeau rouge couvrant ses seins suivit d'un gilet noir et d'un châle doré sur la tête, ouvrit la porte menant à sa chambre. Ses poignets étaient recouverts  d'anneaux dorés et de bracelets argentés et dorés de signes cabalistiques hindoues, de mêmes que ses chevilles. Elle portait également de grandes boucles d'oreilles dorées.

la déesse constatant que personne ne la suivait, Cette dernière se précipita vers l'endroit secret. Elle pénétra à l'intérieur, ayant activé une pierre, levant un mur.Puis elle descendit un long escalier de marbre qui menait à une salle secrète. Cette dernière comportait un portail qui lui permettait de se téléporter. La déesse venait de récemment découvrir un petit coin de paradis ou elle pouvait se baigner à l'abri des regards. Elle activa le portail et le traversa, arrivant aux fameux bain. Bien vite elle se découvrit, non contente de savoir que personne ne la verrait nue.  Elle testa la température de l'eau tout en chantant une chanson Indienne, d'une voix de cristal.

- Ouh ! Elle est bonne !

La déesse pénétra alors dans l'eau, avant de faire quelques brasses, rejoignant l'autre bord. Elle plongea la tête sous l'eau revenant vers l'entrée du bain. En sortant la tête de l'eau, son pied gauche rencontra quelque chose et elle faillit trébucher. Elle se rendit compte qu'il s'agissait des jambes d'une autre personne et en scrutant la brume, elle aperçut une ombre.

- Qui est la ?


Elle ne se cacha même pas la poitrine, etant habitué à se balader les seins nues.



« Dernière édition: Octobre 26, 2010, 04:03:38 par Parvati/Kali » Journalisée

Avatar de l'amour et avatar de la mort, 2 facettes pour une seule personne
Hera
Dieu
-

Messages: 2162



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #2 le: Octobre 27, 2010, 09:55:45 »



Hera avait sursautée, mais n'avait rien dit. Ce genre de situations étaient assez amusantes, il fallait l'avouer, et de toute façon, le nectar la détendait au point de ne pas réagir de suite à tout ce qui pouvait lui arriver. Elle laissa donc la personne se baigner, non sans se poser de questions : Qui pouvait-elle être ? Une prêtresse ? Elle fronça les sourcils à cette idée. Melinda n'oserait pas venir sans la prévenir ... Du moins l'espérait t'elle.
Elle chassa vite cette idée de la tête, puis réalisa que l'inconnu - ou l'inconnue - venait de la frôler. Elle en ressentit un frisson indicible, et chercha encore des yeux la personne qui venait d'arriver.

Puis son buste se dessina dans la brume, annonçant à Hera que celle-ci était une femme, et qu'elle était une déitée. Elle avait chantée un chant indien, cela aurait dû la mettre sur la voie dés le début, mais la déesse n'avait pas tout de suite réagie. Enchantée, elle se leva, de toute sa forme fine, grande et mince, et salua en se penchant la déesse indienne.


- Parvati, souffla t'elle dans un sourire. Je ne m'attendais pas à vous croiser en ces lieux ...

Elle se releva, la toisant. Hera, à cet instant, ne faisait pas peur, n'intimidait pas ... Elle avait juste le visage d'une femme, certes une femme d'un haux statut, qui imposait une forme de respect, mais elle ne semblait pas si offensive, que lorsqu'on la croisait sur Olympe,vêtue de longues robes et de costumes flamboyants.
Pour tout dire, d'ailleurs, elle n'avait jamais croisée une déitée indienne aussi puissante que Parvati. Il fallait se l'avouer, elle fuyait souvent les déités. Et aussi les humains, tiens. Bref, elle n'avait que peu de compagnie ... Elle espérait secrétement que les déités indiennes soient imprévisible, comparées aux dieux et déesses Olympiennes qu'elle connaissait presque sur le bout des doigts. 
Journalisée

"Il y a deux sortes de passions : les passions que nous avons et les passions qui nous ont. On triomphe quelquefois des premières." - Alphonse Karr

Depuis que cela a commencé, j'ai été béni d'une malédiction.
Parvati/Kali
-

Messages: 68



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #3 le: Octobre 31, 2010, 08:42:03 »

La déesse à la peau mâte se sentait un peu gênée d'avoir dérangée la personne, qui d'aprés ses formes, s'avérait être une femme. La brume commençait à lentement se dissiper, laissant paraitre les traits de la jeune femme, bien jolie d'ailleurs, encore plus quand elle s'avança à la rencontre de l'Indienne. Cette dernière, une belle brune aux yeux pétillants reconnut immédiatement la déesse l'appellant par son prénom. La déesse fut un peu gênait, car scrutant la déesse en réfléchissant elle ne parvenait pas à mettre un nom sur ce jolie visage.

- Hmm...Euh....Ah je sais ! Artémis c'est sa ? Ah non, elle est blonde... Hestia alors ? Ou Héra...oui, sa doit être sa, vous êtes Héra, la reine des dieux c'est cela ? Excusez moi, contrairement à vous, je n'ai absolument pas la mémoire des noms et des visages...

La déesse très exhubérante afficha un large sourire, visiblement très heureuse de voir la déesse Grecque. Les divinités se faisaient très rare en ce moment dans le palais des dieux Hindoues, la présence de son époux lui manquait et par dessus tout celle de son fils préféré, Ganesha. Il avait beau être adulte depuis fort longtemps, elle ne pouvait s'empêcher de le voir comme un enfant sans défense, le couvant comme pas permis, ce qui n'était pas sans gêné le dieu des richesses à tête d'éléphant et ce qui faisait parfois rire Shiva, chose assez rare.

- Ah je suis contente de vous voir, cela fait longtemps que je n'ai pas eu de compagnie divine à mes côtés. Les dieux ce mon peuple sont pratiquement tous absents depuis quelques temps. Est ce la même chose chez vous, en Olympe ?

Le vent commença à souffler, forçant la déesse à rentrer pratiquement complétement dans l'eau, laissant juste sa tête dépassait, car elle était un peu frileuse. Elle aperçut alors les alentours et voyant les nombreuses statues à l'allure occidentales, ressemblant à ceux des Grecques, de même que les colonnes de temple, elle lacha une exclamation.

- Ah !!! Mon dieu mais je suis en Gréce ! Je ne pensais pas être arrivé si loin de chez moi. J'espère encore que je ne vous dérange pas, moi qui pensais me retrouver au Pakistan ou au Moyen Orient !

La déesse Parvati, sous cette forme était assez naive et tête en l'air. Elle adorait s'amuser et difficile de deviner que sous ce masque se cachait une déesse très sage connaissant les 1001 et 1 secrets de l'univers, l'une des plus vieilles déesses existant, plus vieille encore que les Grecques. Surtout, cette facette généreuse, représentant l'amour et la joie, cachait une autre personnalité pouvant surgir à tout moment, la déesse la plus puissante, que même les dieux masculins redoutaient, Kali la noire, représentant la mort, le meurtre, la destruction de tout sans se soucier de rien. Qui pouvait s'en douter, réellement. Car elle  demeurait malgré cela, le dernier atout pour vaincre les puissant démons que les dieux ne parvenaient à vaincre.

Mais la présence de cette déesse et sachant qu'elles ne seraient pas dérangé, allait peut être dévoilait une autre facette de la déesse, joueuse, exhibitionniste et presque nymphomane, car oui, la reine des dieux Grecques était très belle. Parvati la trouvait très attirante et cette dernière se rapprocha de la déesse Grecque, s'arrêtant tout de même à 1 mètre devant elle. Elle remarqua alors ses boucles d'oreilles dorées.

- Oh, quelles belles boucles d'oreilles vous avez la ! Est ce un cadeau de votre mari ? Une oeuvre de votre fils forgeron ?

Elle ne put s'empêcher de se rapprocher de la déesse, lui chuchotant un mot à l'oreille.

- Ou de l'un de vos amants, hi hi hi ! mais vous avez bien le droit.
Journalisée

Avatar de l'amour et avatar de la mort, 2 facettes pour une seule personne

Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox