banniere
 
  Nouvelles:
Une nouvelle édition de la Gazette LGJ est disponible!

Vous pouvez y accéder ici.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1] 2 3 ... 7
  Imprimer  
Auteur Sujet: besoin d'un guide [pv Naan]  (Lu 7767 fois)
Lili Ivanes
Humain(e)
-

Messages: 649



Voir le profil
FicheChalant
« le: Août 03, 2010, 08:58:18 »

me voilà repartie sur le plan de terra, voilà quelques jours que je loue une chambre dans cette auberge, alors que j'attends qu'une âme charitable réponde à mon annonce.
je suis à nouveau ici parce qu'il y à de sa quelques jours ma maitresse Ishtar ma donner une nouvelle mission importante à accomplir pour ma formation de sorcière.
après avoir passé plusieurs jours à me faire prendre par tout sorte de créatures mâle et femelle confondue pour apprendre, je reviens dans cette grande ville mais pour une mission totalement différente, je doit retrouver un certain Theorem et de dominer, sans doute pour apprendre la domination, avant de venir sur le plan de terra j'ai quand même regardé sur internet pour m'instruire sur le sujet, à savoir si il me fallait des ustensiles et autres gadgets.
en visionnant quelques vidéos, effectivement il y à des ustensiles et pas qu'un peut, mais je ne peut pas tout prendre, il y a tellement de choses qu'il à fallut que je choisisse.
c'est pour cela que j'ai emprunté à ma maitresse une petite valise noir et quelques ustensiles, tels que trois godes de différentes taille, le premier de 20 centimètres de long et de 4 centimètres de large, le deuxième de 30 centimètres de long et 5 centimètres de large et enfin le troisième de 40 centimètres de long, rentrant tout juste dans la valise et de 6 centimètres de large.
en plus de sa une chaine de boule de geisha de différente taille, des menottes, une boule bâillon, un petit martinet et une combinaison en cuir.
j'ai put voir que toute les maitresses dominante en avait sur les vidéos que j'ai put voir.
une fois prête, je m'étais habillé avec une robe de bergère marron clair avec un léger décolleté, rien de provoquant, dessous un soutient gorge blanc à dentelle et un string blanc à dentelle, je ne voulais surtout pas attirer l'attention sur moi en arrivant comme la dernière fois avec mes habits de la terre.

une fois arrivé à Nexus je me suis donc trouvé cette chambre d'auberge, mais il à fallut que je parle avec plusieurs terranides avant que je sache ou je pouvais bien trouver ce Theorem, avec les informations que j'ai put accumuler, il se trouverais quelques part dans les terre sauvages, mais sans guides il y a de forte chance que je m'y perde.

c'est pour cela qu'il y à quelques jours, je suis aller mettre sur le tableau des demandes comme ils l'appellent, une demande de guide pour m'emmener et me guider à travers les terre sauvage, depuis ce jour j'attends dans ma chambre, espérant chaque jours que quelqu'un tape à cette porte en bois pour me servir de guide.

sans compter que depuis qu'Ishtar ma placé ce rubis dans mon utérus, je suis constamment excité comme une folle, j'ai constamment des bouffés de chaleur, je passe mon temps d'attente à apaiser le désir qui me ronge en me masturbant, je ne dort que quelques heures par nuit, réveiller par l'excitation, une véritable chatte en chaleur, heureusement j'arrive à me contrôler quand il y a des gens, malgré que je soit constamment rouge du visage, que je transpire constamment aussi et que je soit pris de tremblement quand ce désir n'est pas assouvie depuis un long moment.
dire que je vais rester dans cette état pendant 9 mois...

quand en cette belle après midi toujours dans ma chambre quelqu'un frappe à la porte, alors que je suis sur le lit, robe relevé en train de me masturber, j'arrête de suite ce que je suis en train de faire, je me relève du lit, passe ma main sur ma robe pour la défroisser un peut et demande à la personne de rentrer.

ou... oui rentré... c'est ouvert...
 
Journalisée

Naan
Créature
-

Messages: 192



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #1 le: Août 04, 2010, 01:06:56 »

Voila sept jours que Naan cherchait du travail et il fallait dire qu'en ce moment c'était periode de vache maigre surtout à Nexus. En effet les Orcs étaient assez mal vu dans la citée état. La faute à l'Ordre Imaculée (que l'enfer les emportes) qui entretien un sentiment de haine contre les non humains. Résultat cela fait un bon moment que Naan galère à trouver un emploi tandis que ses finances fondaient comme neige au soleil.

Ce fut en pleine matinée que Naan quelque peu émèché, tomba sur cette annonce. Une jeune femme recherchait un guide pour les terres sauvage, Or c'était principalement là où l'Orc était née. La perspective de ce travail était interessante. Le problème c'est qu'elle ne précisait pas combien elle payait.

Naan ne pus s'empêcher de penser que ce job était un peu louche mais l'apat du gain aidant Naan se dirigea vers le numéro de la chambre indiqué sur l'annonce. Quand elle frappa une voie réservé répondit.


" ou... oui rentré... c'est ouvert... "

Naan entra pour se retrouver face à une humaine en tennue de bergère qui recula quand elle vue une Orc de deux mètre de haut, tout en muscle, révétue de cuir, armé d'une hache énorme, puant l'alcool et l'air pas comode.

" J'vien pour l'annonce. C'est vous qui r'cherchez un guide. " Dit Naan qui huma l'air en sentant une odeur sexuelle rance planer dans la chambre.
Journalisée
Lili Ivanes
Humain(e)
-

Messages: 649



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #2 le: Août 07, 2010, 05:53:56 »

alors que la porte s'ouvre maintenant que j'ai donner mon autorisation, je sent une odeur forte rentrer dans la chambre, je ne connais pas cette odeur, mais j'en amène même ma main devant ma bouche et mon nez pour filtrer tellement que l'odeur est forte.
c'est alors que je voie cette femelle dont je ne connais pas la race rentrer, passant à peine la porte avec sa tête, de couleur verte, tout en muscle, habiller de cuir avec un une énorme hache derrière son dos, ou je constate qu'il reste quelques résidu de sang séché, son visage est sévère, elle n'a pas l'ère commode, d'ailleurs quand elle rentre dans la chambre je le lève du lit et le contourne de stupeur.

c'est quand elle me dit qu'elle viens pour l'annonce que je suis quelques peut soulagé, elle me demande par la suite si c'est bien moi qui recherche un guide, je lui répond un peut hésitante.

ou... oui... c'est bien moi... j'ai besoin d'un guide pour me... me guider sur les terre sauvage...

ma voie était hésitante, j'avais du mal à trouver les mots, alors que je sentais les bouffer de chaleur envahir mon corps, des gouttelettes de transpiration dégouliner le long de mon dos, ma poitrine et mes jambes, sans conter ma mouille qui ruisselais le long de mes cuisses intérieur, heureusement pour moi la robe de bergère descendait jusqu'à mes chevilles.
essayant de me contrôler t'en bien que mal, je me dirige vers la porte tout en demandant à cette femme de rentrer et de installer alors que je ferme la porte d'entré.

rentré je vous en... pris, asseyez vous ... 

je lui dit alors que je viens de refermer la porte et lui montre le siège à coter du lit ou elle peut s'asseoir.
la porte fermer je reviens m'asseoir sur le lit et lui explique ce que j'attends.

donc voilà... j'ai besoin de quelqu'un qui puisse me guider sur... les terre sauvages. je doit aller à trois villages... " le faucon enflammé", "le renard sournois" et enfin... "le totem sanglant" ... ensuite il faut me ramener jusqu'à Nexus.
bien sur... si je trouve ce que je cherche au premier village... nous aurons pas besoins d'aller aux autres.
encore une choses... je ne sais pas combien couterais ce genre de travaille... je n'ai pas beaucoup d'argent... mais ce que je doit faire est très important... pour moi...
vous sentez vous capable de me rendre ce service?
     

j'espère au fond de moi qu'elle accepte si elle en est capable, elle n'a pas l'air commode mais vue sa carrure, elle doit en intimider plus d'un et pourrais me défendre contre d'éventuelle pillard.
Journalisée

Naan
Créature
-

Messages: 192



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #3 le: Août 07, 2010, 08:12:59 »

Alors que la fille parlait Naan continua à humer l'air alors qu'elle c'était assise sur une chaise. Cette odeur sexuelle flotant dans cette chambre était pour le moin assez ennivrante. Outre cela Naan remarqua que cette fille n'était pas dans son état normal. Soit elle était droguée soit elle était literalement en chaleur car elle suait beaucoup.

Quand la jeune femme lui demanda combien ses service allait couter l'Orc eu son éternel sourire de carnacier qui sembla faire peur à l'humaine. Rien de plus normal quand on as des crocs.


" Je suis cher, trés cher. En général c'est 1000 piece d'or payable d'avance et 1000 de plus pour le retour. Mais bien entendu les ristournes son possible. " Dit elle.

En terme général Naan avait mentis. Naan en réalité pour ce genre de service demandait généralement 300 piece d'or mais là elle avait fait expres de demander une somme exorbitante afin d'en profiter. Naan avait en fait une grosse envie de se la faire et cette fille semblais être assez chaude pour vouloir être enfourné sauf erreur de sa part.
Journalisée
Lili Ivanes
Humain(e)
-

Messages: 649



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #4 le: Août 07, 2010, 09:20:07 »

alors que je regardais la créature femelle qui c'était assise sur la chaise, j'attendais sa réponse, mais quand je vis son sourire carnassier avec deux longue ranger de dents pointu en guise de sourire mon regard se détourna rapidement, suivit d'un frisson qui me remonta le long du dos.

c'est alors qu'elle me répond qu'elle est cher, très cher, elle m'explique qu'en général le prix est de 1000 pièce d'or avant et 1000 autre pour le retour, or je n'ai pas autant d'argent pour l'aller et encore moins pour le retour.
mais heureusement pour moi elle me dit qu'il y à moyen de faire baisser le prix, le sourire me viens au visage et je lui demande.

en... en effet... c'est très cher... je n'ai pas une somme pareil... est ce que les autres guide son... aussi cher?
sinon... qu'elles sont les conditions... pour faire baisser le prix... madame comment au fait?


peut importe les conditions en fait, j'ai une mission et il faut que je l'accomplisse, au risque je me faire méchamment punir par ma maitresse si je ne l'accomplie pas, je doute que ce que demande cette dame en échange d'une ristourne soit si terrible.
de plus sa fait 5 jours que j'attends et c'est la seule qui c'est présenter jusqu'à maintenant, je ne peut pas refuser son aide, sinon il me faudra attendre combien de temps encore dans cette chambre? 
Journalisée

Naan
Créature
-

Messages: 192



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #5 le: Août 07, 2010, 11:33:42 »

Naan était un peu frustré que cette humaine lui donne du Madame. Elle était pas si vielle que cela. Elle était à peine sortie de l'adolescence (selon le critère Orc bien entendu).

" C'est Mademoiselle ! " Dit elle en perdant son sourire un instant avant de le reprendre. " Pour ce qui est du paiement... " Naan s'approcha de l'humaine pour la voir de plus prés sans cesser de sourire. Son regard avait pris une lueur bizare comme animal.

Soudainement Naan attaqua et avant que l'humaine ai eu le temps de comprendre l'Orc lui souleva la jupe et vus le spectacle émoustillant d'une culotte trempée.

Naan poussa une exclamation.


" Dit donc ma cochonne ! Tu es une vrais chatte en chaleur ! C'était donc cela que je sentait tout à l'heure cette odeur de fauve et de luxure. " Dit elle en posant sa main sur la culote de la jeune femme et succer ensuite son doigt trempé.
Journalisée
Lili Ivanes
Humain(e)
-

Messages: 649



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #6 le: Août 08, 2010, 09:48:14 »

je ramène ma vision sur son visage et apparemment j'ai du la vexer, alors que je voie son sourire au dents de sabre disparaitre et son visage redevenir sérieux, elle me fait comprendre que je me suis trompé et que ce n'est pas madame mais mademoiselle, c'est peut sa qui l'a vexé, mais je ne le serais pas puisque son sourire carnassier reviens, ce qui n'est pas pour me rassurer alors que je détourne encore une fois le regard, puis elle continue en me disant que pour ce qui est du paiement... mais elle ne termine pas sa phrase, je l'entends se lever, je n'ai même pas le temps de lever le regard qu'elle est déjà à coté de moi et c'est avec une rapidité impressionnante qu'elle lève la jupe de ma robe, dévoilant mon string en dentelle trempé et gluant de ma cyprin, ainsi que l'intérieur de mes cuisses.

je suis à la fois stupéfaite et gêné qu'elle met découverte de la sorte, mon visage deviens encore plus rouge de honte et je tente de me reprendre en rabaissant ma jupe.

mais... qu'est ce que vous faites... arrêté madame... heu... mademoiselle...

mais je n'arrive pas à baisser ma jupe celle ci la tiens relevé, alors que je l'entend me traiter de cochonne, me dire que je suis une chatte en chaleur et s'exclamer que c'était donc sa qu'elle sentait depuis tout à l'heure, une odeur de fauve et de luxure.
je suis encore plus gêné, mais ma gêne grandit encore plus quand je sent sa main venir sur mon minois par dessus le tissus, j'écarquille les yeux et entrouvre la bouche par surprise comment ose-t-elle?
je ferme les cuisses par réflexe et emprisonne sa main, alors qu'avec mes mains je tente de repousser la main qui tiens ma jupe et de l'autre la main qui se trouve entre mes jambes.

non... arrêté... je ne vous permet pas...

elle est trop forte pour que je la repousse, mais heureusement pour moi, elle retire sa main elle même en prenant bien soins de caresser mon minous puisque je sent ces doigts caresser mes grandes lèvres et un de ces doigts passer le long de ma fente en insistant bien pour faire rentrer le tissus de mon string dedans, un frissons le parcourt le corps, de peur je me lève et je m'éloigne d'elle de quelques pas en remettant ma jupe le long de mes jambes, je me retourne et je la voie toujours le sourire au lèvres, léchant la mouille qu'elle à sur ces doigts, elle me fait de plus en plus peur de par son comportement.

qu'est ce qui vous à prise madame?... grrrrra... je vais y arriver... je voulait dire mademoiselle... pourquoi vous avez fait sa?   

j'attends ces explications et en même temps je me tiens prête à reculer si elle avance vers moi.

je vous ai demandez votre prénom... et vous ne m'avez pas répondu... même choses pour baisser le prix de vos services... j'attends des réponses sinon vous... risquez de le regretter...


je me tenais prête en cas d'extrême recourt à utiliser mon sort d'onde de choc qui l'enverrais valser de l'autre coté de la pièce et mon sort de boule électrique à la suite si elle insistait.
Journalisée

Naan
Créature
-

Messages: 192



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #7 le: Août 08, 2010, 11:53:58 »

La fille était vraiment rouge de honte et avait reculer précipitament ce qui fit vraiment fait rire Naan. La fille frustré se tint à distance tandis que  Naan dégaina sa lourde hache et ferma la porte de la chambre à clef.

" Mon nom est Naan et crois moi tu fait certainement une affaire. Je ne te ment pas en te disant que je connais parfaitement les terres sauvage. Je suis nés là bas. J'y ai même été élevé par des ogres enfin passont. Tu vois cela fait une paie que je ne me suis pas fait une humaine et une petite sainte nitouche dégoulinante dans ton est exactement dans mon genre. Mais regarde, regarde, dans quel état tu m'as mise. " Dit elle alors qu'une bosse de formait à son entrejambe.

L'humaine sursauta quand une queue énorme se mis à jaillir du pagne en cuir de l'Orc. Avec un sourire gourmand Naan commença à ce branler devant l'humaine épouvanté et hypnotisé par l'énorme mandrin qui la pointait comme un doigt acusateur. Cette queue mesurait pas moin de trente centimètres de longueur et elle était tout aussi épaisse et musclée avec les veine qui saillait et les bourse bien remplie. L'humaine pus voir aussi en détail que cette créature étais aussi pourvus d'un vagin tout aussi dégoulinant que celuis de la fille. C'était effayant contre nature et cela avait une odeur abominable de fauve et d'urine. Soudain Naan poussa un grognement et sa queue crachat une giclé de sperme qui attégnis l'humaine.
« Dernière édition: Août 09, 2010, 12:43:02 par Naan » Journalisée
Lili Ivanes
Humain(e)
-

Messages: 649



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #8 le: Août 09, 2010, 06:00:33 »

je voie alors cette créature femelle dégainer sa grosse hache de son dos et aller fermer la porte de la chambre, je commence vraiment à avoir très peur, pourquoi a-t-elle dégainer sa hache et fermer la porte de la chambre?

qu'est ce que vous faites? pourquoi vous...

mais elle me coupe la parole et se présente enfin, elle s'appelle Naan, drôle de nom que je n'est jamais entendu, elle poursuit en me disant que je fait certainement une affaire, je ne comprend pas tout de suite de quoi elle parle en parlant d'affaire, mais la suite me fait comprendre que c'est sur sa compétence de guide pour laquelle je veut l'engager.
elle m'explique qu'elle est née dans les terre sauvage et qu'elle y à même été élever par des ogres, elle était donc la personne idéal pour me guider sur les terres sauvages.
mais ce qu'elle me dit par la suite me glaça le sang malgré mes bouffées de chaleur, m'avouant que sa fait un paie qu'elle ne sais pas taper une humaine, je comprend tout d'abord de travers pensent qu'elle veut me tabasser avec sa hache, mais la suite de ces dires me montre que je me suis trompé, me disant qu'une petite saint ni touche dégoulinante comme moi est parfaitement son genre, je comprend que c'est une lesbienne et qu'elle aime s'amuser avec les humaines, alors qu'elle fini en me disant de regarder dans qu'elle état je l'avait mise.

je comprend tout d'abord que je l'ai énervé, mais quand je voie son pagne commencer à bouger je ne comprend plus et c'est quand je voie cette énorme phallus sortir d'un coup de sous son pagne, que je sursaute, fait un pas en arrière, les yeux écarquillés, c'est une hermaphrodite, des frissons de peur parcourt le long de mon dos, sa queue du même teint de peau que le reste de son corps doit bien faire 30 centimètres de long pour 7 peut être 8 centimètres de large, parcourue de grosse veine et d'où je voie déjà du liquide séminal sortir du bout de son gland et dégouliner le long de sa hampe, jusqu'à ces grosses bourses pour finir écraser à terre, je remarque aussi un liquide semblable à de la mouille dégouliner sur l'intérieur de ces cuisses, preuve qu'elle à aussi un vagin, mon dieu c'est monstrueux.

je deviens de plus en plus nerveuse et déglutit difficilement, alors qu'une odeur forte envahie la pièce, je voie Naan commencer à se masturber en face de moi dirigeant son membre vers moi.

ce n'est pas moi qui vous est mise dans cette état... je veut juste que vous me serviez de guide... je ne...

c'est alors que je vis et entendit Naan pousser un grognement et une grosse gicler de sperme venir dans ma direction, j'ai juste le temps de placer ma main devant mon visage pour éviter d'être souillé, alors que cette grosse giclé s'écrase sur ma main et tapissant tout le devant de mon habit de bergère.
ma main est toute gluante, des filets de sperme rejoigne tout mes doigts, c'est dégoutant, je tente de l'enlever en agitant ma main dans le vide.

mais qu'est ce qui vous à pris...

mais au font de moi je ne pouvais pas laisser passer sa, c'est pour sa que je me concentre pendant quelques secondes, faisant le vide dans ma tête, je tend un bras vers Naan ouvre les yeux et envoie mon sort d'onde de choque sur elle en poussant un cris.

AAAAAAAAAAAH...
Journalisée

Naan
Créature
-

Messages: 192



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #9 le: Août 09, 2010, 09:19:07 »

Naan s'attendait à une bergère épouvanté mais pas du tout à ce qu'elle ai des notion de magie. Avant qu'elle ai eu le temps de comprendre, l'Orc fut frapper par une grosse onde de choc qui la catapulta en plein dans une armoire.

Naan s'écrasat au sol et la grosse armoire lui tomba dessus suivis d'une grosse poutre et tout un tas de gravat pour achever l'enterrement.

La chambre était un véritable champ de bataille et vu la la force qu'elle avait employer Lili cru avoir tuer son agresseuse jusqu'à ce qu'un grognement enragé et étoufé se fit entendre.

Soudainement un poing creva le tas de gravas ainsi que le fond de l'armoire ou Naan était enterée. Poussant un beuglement sauvage Naan émergea des décombres le front coupé et le justacorps de cuir déchiré montrant un sein lourd et énorme.

Elle était furieuse. Logique aprés avoir subis un traitement pareil. Elle bandait plus forte que jamais et son visage exprimait un fauve trés en colère. Poussant un cris de guerre elle sauta literalement sur la fille et lui agripas les cheveux.


" Salle petite pisseuse tu va payer ce que tu viens de faire ! " Hurla t'elle en forcant l'humaine à se mètre à quatre patte et lui arrachant le string.

L'énorme main de Naan se leva et s'abatis brutalement sur ses fesse. Lili était en train de recevoir la plus méchante féssée de toute sa vie et Naan métait de l'entrain.
« Dernière édition: Août 10, 2010, 12:49:53 par Naan » Journalisée
Lili Ivanes
Humain(e)
-

Messages: 649



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #10 le: Août 10, 2010, 03:02:39 »

alors que l'onde de choc parcours la pièce à une vitesse folle, je voie Naan être éjecter comme une vulgaire feuille morte contre l'armoire qui se trouve à quelques pas derrière elle, la façade de celle ci se brise en plusieurs morceau, je vois Naan tomber au sol de tout son poids face contre terre.
puis l'armoire lui tombe dessus suivie d'une poutre qui se trouvait au plafond et qui ne devais pas bien tenir, ainsi que quelques grava pour terminer le tout, la poussière se mêle à tout sa, je suis moi même impressionner de la puissance de mon sort.
je ne pensais pas pouvoir lancer ce sort avec un tel puissance.

... et bien je n'y suis pas aller de main morte...

des morceau de bois sont éparpiller dans toute la pièce, à mon avis Naan est KO sous l'armoire ou peut être pire, enfin je ne l'espère pas, sinon je ne pourrais pas m'en remettre, ce n'est que de la légitime défense après tout.
je sent plus faible tout à coup, s'en doute l'énergie que j'ai utiliser pour lancer le sort, mais apparemment elle n'a pas dit son dernier mot puisque je l'entends grogner sous les gravas.

quelques secondes plus tard je sursaute quand je voie le point de Naan ressortir d'un coup et traverser l'arrière de l'armoire, je l'entends pousser un beuglement qui me donne des frissons dans le dos alors que je la voie ressurgir des décombres en éventrant l'armoire, toujours avec sa hache à la main et son vêtement en cuir déchirer au niveau de sa poitrine qui laisse dévoiler un de ces gros seins

je me prépare pour lancer mon deuxième sort au cas ou, son visage reflète la colère, il y à de quoi mais c'est elle qui la chercher après tout, je remarque que son sexe est toujours en érection malgré qu'elle est jouis juste avant.
alors que je l'entends pousser un grand cris, je comprend qu'elle vas contrattaquer, je me concentre à nouveau pour lancer mon deuxième sort, mais je la voie d'un coup sauter vers moi s'en que je n'ai le temps d'esquiver, elle me tombe dessus et me plaque au sol, elle empoigne mes cheveux et les tires brusquement, elle me fait mal et je ne peut que me mettre à quatre patte pour éviter la souffrance de mon cuir chevelue.
j'attrape sa main au dessus de ma tête avec mes deux mains pour lui faire lâcher prise.

AAAAAAAIIIIEEE... lâcher moi... vous me faite mal... AAAAAAAAH...

elle me traite de sale petite pisseuse et me déclare que je vais payer pour ce que je viens de faire, je commence à avoir très peur de sa contre attaque, alors qu'en même temps j'entends la hache tomber avec fracas au sol et de sa main rabattre ma jupe sur mes reins et d'un coup sec elle arrache mon string, l'élastique de celui ci me fouette les fesses et me fait pousser un autre cris.

AAAAAIIIIEEE... non arrêter... qu'est ce que vous compter faire?...

je lui demande alors effrayer, mais elle ne me répond pas et je sent une brulure intense m'irradier les fesses, je ma tortille dans tout les sens pour échapper à mon châtiment, mais elle me tire toujours par les cheveux, j'ai mal et je cris en sentant les violente fessées s'abattre sur mes petite fesses, de mes main s'essaie de m'interposer.

AAAAAH... AAAAAAAAAAAAIIIIEEEEEE... non pas sa... arrêter... AAAIIEE... aiiie... AAAAAAH...

ce traitement dur prêt d'un minute, quand tout à coup j'entends quelqu'un frapper violemment trois coups contre la porte d'entrer, les fesser de Naan cesses et je tente d'appeler à l'aide.

AU SECMMMMMmmmmmmh... 

mais la main de Naan viens sur ma bouche avant que je n'ai put dire quoi que se soit.
c'est alors que j'entends la personne derrière la porte dire.

hé ho... tout vas bien là dedans? il y a un problème?

s'en doute le tavernier qui se demande pourquoi il y a autant de bruit dans son auberge, peut être ma seule chance d'échapper à cette folle...

Journalisée

Naan
Créature
-

Messages: 192



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #11 le: Août 10, 2010, 01:06:05 »

La fessée dura une bonne minute mais cela fut suffisant pour rougir les fesse de l'humaine. Ce fut à ce moment là qu'un géneur frappas à la porte. Par réflèxe Naan plaquas sa main à la bouche de la fille mais elle ce rendit compte que cela était superflue. Elle était une habituer de l'auberge.

" Hé ho... tout vas bien là dedans? il y a un problème? " Cria l'aubergiste.

Naan soupira.


" Pas de problème mis à part que j'ai cassé des trucs mais t'inquiète gros bide je pairait les dégats ! " Cria t'elle énervée.

" C'est toi Naan ? " Demanda l'aubergiste derière la porte.

" Ouais c'est moi ! Fout moi la paix maintenant ! " Crachat t'elle.

L'aubergiste ne se fit pas prier. Il connaissait Naan depuis longtemp vu qu'elle avait une petite ardoise et quand elle avait une voie pareil c'est qu'elle était d'humeur à tuer. Il plaignait celuis qui l'avait mise en colère il allait passer un sale quard d'heure et l'aubergiste se prépara à passer la serpillière.

Entre temps Naan se saisit de l'humaine par les cheveux et la souleva.


" Par ta faute j'vais devoir aussi raquer pour payer les dégats. Crois moi toi aussi tu va cracher et en nature. " Grogna t'elle.

Naan traina l'humaine jusqu'à une grosse poutre et avec des lambeau de tissus elle ligota les poignet de l'humaine avant de la pendre par les poignet sur la grosse poutre. Lili avait trés mal au bras alors que ses pieds pendait à trente centimètres du sol. Naan se désinteressa d'elle un instant pour fouiller ses affaires.
Journalisée
Lili Ivanes
Humain(e)
-

Messages: 649



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #12 le: Août 10, 2010, 07:13:04 »

la main de Naan m'empêche d'appeler de l'aide, mes fesses son en feu, elle n'y est pas aller de main morte, alors que l'aubergiste demande si il à un problème, j'entends Naan soupirer et son souffle chaud venir sur ma nuque, sa me glace le sang.

alors qu'elle lui répond qu'il n'y à pas de problème, qu'elle à juste casser des trucs et qu'elle paierait les dégât, je tente avec une de mes main d'enlever sa main sur ma bouche et de l'autre de lui faire lâcher prise sur mes cheveux en lui griffant la main, mais rien y fait.

l'aubergiste demande si c'est Naan, il la connait, mais Naan lui dit que c'est bien elle et lui demande de lui foutre la paix avec une voie colérique, j'entends les bruit de pas s'éloigner de la porte.
non... non partez pas... ne me laisser pas avec elle...

peut être la seule personne qui pouvait me sortir de là, était en train de retourner à ces occupations, c'est alors que je sent la main qui me maintient les cheveux me soulever, sa fait un mal de chien.

AAAAAAAAIIIIIEEEE... AAAAAAAAAAH... lâché moi... aaaaaah...

mais mes plaintes ne serve à rien, je l'entends me dire que par ma faute elle vas devoir payer les dégât, elle est encore plus en colère apparemment, elle continue en m'affirmant que moi aussi je vais cracher et en nature, ces paroles me font très peur, vue la taille de son engin, si elle me prend avec sa je vais mettre des jours à m'en remettre.

je n'ose rien dire de peur de l'énerver d'avantage, c'est alors qu'elle me repose au sol et qu'elle me traine en me tenant toujours par les cheveux comme un sac à patate.

AAAAAAAAH... vous me faite mal... arrêter... AAAAAAAH...

je la voie du coin de l'œil se baisser et ramasser quelques choses dans les débris avant de me soulever une nouvelle fois et de m'attacher par les bras à une poutre du plafond à l'aide d'un bout de tissu, j'ai mal au bras d'être suspendu ainsi, mes pieds son à trente centimètres du sol, j'essaie de lui donner quelques coups de pied alors qu'elle passe à coter de moi, mais en vint, on dirais que sa peau et plus dur que n'importe qu'elle humain.

je pendouille comme une grappe de raisin, alors que les bouffée de chaleur continue d'envahir mon corps, mes fesses me font mal et me brule, alors que je vois Naan commencer à chercher quelques choses, je ne dit rien et la voie fouiller dans la table de nuit, la salle d'eau, l'autre armoire qui se trouve à l'opposer de la pièce, avant de revenir près du lit et de regarder dessous et se relever avec ma mallette à la main, je deviens de plus en plus inquiète.

non... laissé sa... c'est à moi... vous n'avez pas le droit... non...

je me débat pour déchirer le tissu qui me retiens prisonnière, mais rien à faire.
Journalisée

Naan
Créature
-

Messages: 192



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #13 le: Août 10, 2010, 08:39:01 »

Naan dénicha une sorte de valise. Pensant qu'elle trouverait de quois payer les dégats au détriment de cette souillon, sans compter que cette dernière n'arrêtait pas de remuer au bout de sa ficelle. Quand elle ouvrit la valise elle ne s'attendait pas du tout à trouver un artirail pareil ce qui l'interloqua assez.

" Et ben ! Tes une drôle de loustic toi ! Tes quois ? Une bergère, une sorcière idiote ou une représentante en go... go... go... " Naan buta sur le mot godemichet. " Enfin bite en plastique je veut dire. Bah peu importe. T'as rien pour rembourser, par contre j'vais bien rigoler avec ses beau joujou ! " Dit elle en esquissant un sourire sadique et se saissant du martinet dans la valise.

Toujours sans cesser de sourire Naan s'approcha de la porte et l'ouvrit pour beugler aprés l'aubergiste pour avoir du vins. Elle referma ensuite la porte et revins face à l'humaine pendue comme un morceau de viande et aprés l'avoir agripé par le col, Naan arrachat d'un coup la robe révélant sa nudité.


" Ah ! J'adore attendrir la viande de si bon matin ! " Dit Naan qui leva le martinet et l'écrasa sur les seins de l'humaine violament le cuir lui mordant la peau.
« Dernière édition: Août 10, 2010, 10:10:08 par Naan » Journalisée
Lili Ivanes
Humain(e)
-

Messages: 649



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #14 le: Août 10, 2010, 11:15:48 »

malgré mes paroles je la voie ouvrir la mallette, la honte m'envahis, mais sa ne doit pas se voir sur mon visage puisque je suis déjà rouge à cause me mes bouffées de chaleur.

je l'entends me dire que je suis une drôle de loustic, je peut la comprendre n'importe qui ne se balade pas avec une valise remplit de jouer sexuelle, elle me demande ce que je suis, puis relate ce qui passe dans sa tête, une bergère non, une sorcière oui et non, je suis une apprentie sorcière, idiote je ne crois pas, une représentante en bite en plastique loin de là, mais je ne dit rien, je reste muette.
elle constate que je n'est pas d'argent et rien qu'elle puisse vendre pour se faire de l'argent, mais ce qu'elle dit par la suite me fait trembler de peur, elle veut s'amuser avec ces jolie joujou, je la regarde avec un air inquiet qui peut se lire sur mon visage, je la voie me regarder avec un sourire sadique et carnassier alors que je la voie prendre le martinet.

non, elle ne vas pas faire sa?
je la voie s'approcher de moi et passer dans mon dos, j'ai de plus en plus peur et je redoute le moment ou elle vas utiliser le martinet sur moi, j'entends ces pas continuer, je tourne la tête quand j'entends le loquet de la porte et celle ci s'ouvrir, je lâche un soupire de soulagement, alors qu'elle gueule au tavernier qu'elle réclame du vin, puis la porte se referme.

elle viens devant moi toujours avec ce sourire pervers et carnassier sur les lèvres, la peur me pétrifie, alors qu'elle empoigne le haut de ma robe de bergère et tire un coups sec vers le bas, la robe se déchire s'en mal, arrachant en même temps mon soutient gorge, tout deux se retrouve au sol, je me retrouve entièrement nue et sans défense face à cette folle, si elle ne l'avait pas vue tout à l'heure elle peut maintenant voir mon corps luisant de transpiration, les anneaux de mes seins et celui de mon clitoris, ainsi que la cyprin qui dégouline le long de mes cuisses, gêné je serre les jambes, mais sa ou rien c'est pareil.

je l'entends déclarer qu'elle adore attendrir la viande de bon matin, je ne comprend tout de suite ce que sa veut dire, mais quand je la voie lever le martinet, la peur de souffrir me fait implorer.

non... non pitié... ne faite pas sa... AAAAAAAAAIIIIIIIEEEEEE...

la douleur est intense, les lanière du martinet me fouette violemment les seins tel des morsures, j'ai extrêmement mal et ce n'est que le premier coup, mes seins se ballotte sous le coup, je me tortille dans tout les sens pour esquiver les prochaine morsure.
Journalisée


Tags:
Pages: [1] 2 3 ... 7
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox