banniere
 
  Nouvelles:
Le Staff est toujours à la recherche de nouvelles recrues pour différents projets, comme la Gazette ou la promotion du forum !

Pour plus d'informations, c'est par ici !

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1] 2
  Imprimer  
Auteur Sujet: Arrivée de Zoé dans le monde de Terra  (Lu 1626 fois)
Zoé
Humain(e)
-

Messages: 306


BÊTE A BON PIEU


Voir le profil
Fiche
« le: Mai 05, 2010, 09:26:24 »

Zoé ouvrit les yeux et vit comme à travers un voile de brume les branches des arbres, le vert tendre des feuilles et tout là-haut le bleu du ciel. Elle posa alors la question que pose toute personne quand elle se réveille dans un lieu inconnu :

Où zuis-je ?

Puis elle se leva lentement ce qui était malaisé tant son corps était engourdi tandis qu'elle avait l'impression qu'un gros bourdon de cathédrale résonnait dans sa tête. Jetant un oeil autour d'elle elle constata qu'elle se trouvait dans une forêt. S'appuyant contre le tronc d'un chêne, elle essaya de remettre de l'ordre dans ses pensées.

La veille encore, elle se trouvait dans sa maison tentant d'invoquer un Incube, un Démon mâle ; suite à une erreur de prononciation dans l'incantation, elle avait en fait convoquer une créature infernale assez similaire à un Balrog. Ensuite tout bascula : l'entité réussit à sortir du pentacle, s'empara de Zoé, lui faisant subir moult outrages... C'est alors qu'elle s'aperçut qu'une bonne partie de son corps était recouverte de la semence du Démon : visiblement il n'était pas allé de main morte et la jeune fille se souvint alors, à son corps défendant, qu'elle avait retiré de ses ébats une profonde jouissance ainsi qu'un plaisir indicible. Somme toute, l'invocation n'avait pas été totalement désastreuse.


Ensuite elle s'était évanouie et maintenant elle se retrouvait en pleine forêt, Dieu seul sait où. Elle décida avant toute chose de procéder à une toilette sommaire dans la plus proche rivière car elle était sale à faire peur.

Tandis qu'elle cherchait un point d'eau, elle remarqua une chose étrange : l'air semblait être pur, comme débarrassé de la pollution qui l'empuantissait. Elle devait se trouver sacrément loin de toute civilisation, dans un parc naturel par exemple... Le Démon avait dû l'emporter avec elle puis l'abandonner ici pour quelque raison obscure (s'il y en avait une).

Elle trouva bientôt une jolie petite rivière dont l'onde fraîche et transparente invitait à la baignade. Se dépouillant de ses vêtements, elle plongea dans l'eau, savourant son contact frais sur sa peau...
Journalisée
Adramelech
Avatar
-

Messages: 799



Voir le profil
Fiche
« Répondre #1 le: Mai 06, 2010, 12:09:27 »

Après les événements imprévus de la réunion secrète qui s'était déroulé une semaine auparavant, Adramelech avait décidé de prendre quelques précautions. La première d'entre elle était de moins se faire remarquer. En effet, ces derniers temps, il avait pris beaucoup trop de liberté pour un démon de son importance et le fait qu'une prêtresse d'Aphrodite ait entendu leurs conversations et ait ainsi failli faire capoter tout leur stratagème lui avait donné des sueurs froides. Il eut un frisson en pensant à ce que Belzebuth lui aurait fait subi si les dieux avaient été au courant. il aurait sans doute perdu son titre.

Il avait désormais décidé de se mettre au vert pendant quelques temps, une semaine ou deux, histoire de réfléchir sur les actions à venir. il se trouvait depuis déjà une semaine dans une forêt, en marge de la ville gigantesque. La prochaine fois, il organiserait une réunion en pleine nature et non en ville, même dissimulé, il y avait trop de risques. Quel naïf il avait pu être, il s'en voulait d'avoir ainsi pêché par égo.

Alors qu'il marchait tranquillement seulement vêtu d'un pantalon de cuir noir et d'une légére chemise blanche prés du corps, il entendit un bruit. il y avait bien sur celui naturel, de la cascade qui coulait. Mais un autre bruit, non naturel celui çi, attira sa curiosité. Il se rapprocha discrètement, tel un prédateur scrutant sa proie. Après avoir écarté les feuillages, il aperçut la cascade en question ou se baignait une jeune femme à la chevelure violette et au corps plus qu'attirant. Il sortit des buissons, s'appuyant contre un arbre les bras croisés.

- Belle saison pour une baignade
Journalisée
Zoé
Humain(e)
-

Messages: 306


BÊTE A BON PIEU


Voir le profil
Fiche
« Répondre #2 le: Mai 06, 2010, 08:11:41 »

L'eau était délicieuse et Zoé, après s'être débarrassée de toute la saleté qui recouvrait son corps, en profitait pour se détendre un peu. Elle ne s'était jamais sentie aussi bien de toute sa vie. Certes les récents évènements avaient été plutôt tumultueux (c'était le moins qu'on puisse dire) mais malgré - ou à cause de - cela, elle se sentait plus vivante que jamais, comme si elle était emplie d'une énergie vibrante qui parcourait chaque fibre de son corps, comme si les instants passés avec le Démon avaient réveillé quelque chose en elle, secoué la torpeur dans laquelle elle commençait à s'engourdir.

Évidemment, le traitement avait été plutôt rude mais cela aurait pu être pire...

Elle se dirigea vers l'endroit où elle avait laissé ses vêtements et s'apprêtait à sortir de l'onde quand une voix tranquille résonna sur sa gauche :

- Belle saison pour une baignade

Elle poussa un petit cri de surprise et tourna la tête, cachant instinctivement ses appas. Elle vit à quelques mètres d'elle un homme qui devait avoir une bonne vingtaine d'années aux cheveux blancs coupés courts et dont les yeux brillaient comme des rubis. Vêtu d'un pantalon de cuir noir et d'une chemise blanche, il était tranquillement adossé à un arbre, les bras croisés.

Za... za fait longtemps que vous êtes là ? demanda-t-elle d'une voix timide, déroutée par l'étrange apparence de cet individu ainsi que par la situation qui était quelque peu embarrassante.

Elle n'aurait pas su dire pourquoi mais elle avait l'étrange impression de le connaître. Non pas qu'elle l'ait déjà rencontré - elle s'en serait souvenue sinon - mais il y avait en lui quelque chose de familier, qui faisait écho dans son âme...

Est-ze que vous pourriez détourner le regard, le temps que j'enfile mes vêtements ?...
Journalisée
Adramelech
Avatar
-

Messages: 799



Voir le profil
Fiche
« Répondre #3 le: Mai 06, 2010, 09:15:04 »

Le démon ne fut pas étonné de la réaction de la jeune femme qui se mit à sursauter avant de se retourner. Lui, restait impassible, la contemplant de haut en bas, un sourire aux lèvres. On dirait qu'il s'agit de son jour de chance, tombé sur une aussi belle plante. Elle lui demanda si cela faisait longtemps qu'il la regardait. Elle devait sans doute le prendre pour un pervers qui prenait plaisir à imaginer des choses salaces, la bave aux lèvres en jouant les voyeurs envers les jeunes femmes. Ce n'ètait pas son genre.

- Non, je suis juste curieux car j'ai entendu du bruit.

La demoiselle croisait ses bras au niveau de sa poitrine pour cacher ses seins. La pudeur ètait normale dans une situation comme celle la. Elle lui demanda alors de se retourner pour qu'elle puisse sortir de l'eau, se sécher et se rhabiller tranquillement. Il fut un peu surpris par le léger accent et surtout le défaut de prononciation de la jeune femme. Cela, il l'avait déjà entendu quelque part, mais ou ? Il détourna la tête regardant dans l'autre direction sans bouger.

- Votre accent me dit quelque chose...Allemande, non ?


Oui, il se rappelait avoir connu une Munichoise il y a bien longtemps. Bien qu'il n'ait s'agit que d'une aventure d'une nuit, son accent l'avait marqué. Cette chevelure violette qui ne passait pas inaperçue lui rappelait également quelque chose. Il avait rencontré ce matin, l'un de ses subordonnées qui rentrait d'une nuit agité. Il lui avait confié, qu'une jeune femme l'avait invoqué et qu'il avait profité du fait qu'elle ne connaisse rien en sorcellerie pour abuser d'elle. Deux détails lui revenait, elle avait des cheveux violets et un léger accent. 2 coincidences comme celle çi, se pourrait il qu'il s'agisse de la fille en question ? Dans ce cas, elle ètait surement loin de se douter vers quoi elle allait.

Il attendit 5 bonnes minutes.

- Avez vous fini ?

Voir une femme nue ne le gênait pas le moins du monde, au contraire, surtout quand celle çi ètait bien proportionnée. Mais les humains avait une certaine gêne à se montrer ainsi. Pour passer inaperçu, il fallait bien se fondre dans la masse et adopter les mêmes comportements.
Journalisée
Zoé
Humain(e)
-

Messages: 306


BÊTE A BON PIEU


Voir le profil
Fiche
« Répondre #4 le: Mai 07, 2010, 07:27:01 »

De toute évidence le nouvel arrivant n'avait rien de l'archétype du pervers et au vu de son attitude nonchalante (encore qu'il se rinçait quand même l'oeil) et de sa réponse, elle lui accorda la bénéfice du doute.

Il obtempéra à la requête de Zoé et détourna la tête. Elle aurait préféré qu'il lui tourne carrément le dos, le temps qu'elle se rhabille, mais bon cela était déjà bien qu'il respecte un tant soit peu sa pudeur.

Quand il s'enquit sur ses origines allemandes, elle lui répondit non sans une pointe d'orgueil dans la voix :

Ja ! Allemande par mon père, japonaise par ma mère. Je zuis une fille de la mondializazion. Quant à mon zézaiement, z'est quelque choze que j'affectais au début, par jeu, mais qui est devenu naturel à forze...

Ses vêtements étaient également sales, aussi les lava-t-elle un peu dans la rivière avant de les enfiler. Ils sont pas mal abimés ! pensa-t-elle. Faudra que je m'en achète des nouveaux...

Elle remit en dernier son soutien-gorge de cuir noir. J'ai fini ! Vous pouvez vous retourner.

Elle se dirigea vers lui, un peu sur le qui-vive : il avait l'air suffisamment fort pour la maîtriser sans effort et abuser d'elle. Sans compter son ses yeux rouges qui n'avaient rien d'engageant (et elle n'avait pas encore vue sa queue)...

D'une voix qu'elle voulait assurée, elle lui demanda :

Comment vous appelez-vous à ze propos ? Moi z'est Zoé et vous ? Zinon, pouvez-vous me dire où nous nous trouvons car je ne connais pas zet endroit...
« Dernière édition: Mai 07, 2010, 05:25:14 par Zoé » Journalisée
Adramelech
Avatar
-

Messages: 799



Voir le profil
Fiche
« Répondre #5 le: Mai 07, 2010, 05:42:52 »

- On ne choisit pas ses origines, mais cela donne un certain charme

Il entendit la jeune femme lavait ses vêtements. Mettre des vêtements encore humide n'ètait pas des plus agréables. Il se retourna quand elle lui annonça qu'elle avait fini. Il eut un bref regard sur les vêtements qui étaient plutôt succint, surtout le haut, juste le minimum avec un soutien gorge noir. Mais ce n'était pas pour lui déplaire, surtout qu'elle avait de quoi les remplir. Il se remit droit alors que la jeune femme se rapprochait doucement.

- Ce que je peux vous dire, c'est que je ne viens pas d'ici, je suis d'un autre monde qui effraie beaucoup de gens. Mais bon vous pouvez m'apeller Adad

Un diminutif de son vrai nom Sumérien en quelque sorte. il n'allait pas lui dire qu'il ètait un cruel démon, on ne savait pas qu'elle pouvait être sa réaction. Même si il ne sentait pas que la jeune femme puisse lui tenir tête bien longtemps. Il plongea ses yeux rouge sang dans les prunelles bleus de la jeune femme.

- Ici ? Je ne sais pas exactement moi même. Tout ce que je sais c'est que cette forêt est bien plus tranquille que la cité état de Nexus, c'est la raison pour laquelle je vis dans cette forêt depuis quelques temps, ne me déplaçant en ville que pour acheter le strict minimum. Et vous, vous habitez Nexus ? Vous êtes juste venu faire trempette ?

D'aprés ce qu'il voyait et ce qu'il avait entendu, elle ne devait pas venir d'ici, curieux. Peut être venait elle d'un autre monde. Il avait entendu bien des personnes sur ce sujet, qui se retrouvait du jour au lendemain sur Terra, sans aucune explication plausible. Quelqu'un ou quelque chose les faisait venir en ce monde. Il se doutait bien que les dieux de l'olympe et cette mystérieuse déesse mère, Aphrodite y ètait pour quelque chose. Mais pourquoi et comment, sa il ne le savait pas.

- Vous avez de beaux yeux, ils vont bien avec la couleur de vos cheveux...

Elle ètait à croquer, c'est indéniable.

Journalisée
Zoé
Humain(e)
-

Messages: 306


BÊTE A BON PIEU


Voir le profil
Fiche
« Répondre #6 le: Mai 07, 2010, 10:54:27 »

- On ne choisit pas ses origines, mais cela donne un certain charme

Elle sourit à cette réponse : cela lui rappelait une chanson d'elle-ne-savait-plus-qui. Haussant les épaules, elle se dit que ça n'avait pas une grande importance.

Quand elle s'approcha du nouveau venu, ce dernier quitta sa pose nonchalante et se présenta comme étant Adad. Elle fronça les sourcils à ce nom car elle avait l'impression de l'avoir déjà entendu ou vu quelque part...

Enchantée de faire votre connaizzance Adad.

la réponse concernant l'endroit où elle se trouvait la fit écarquiller des yeux : la cité-état de Nexus ?! Elle n'avait jamais entendu parler d'un tel endroit. Pendant un moment, elle se demanda si ce "Adad" n'était pas un de ces rôlistes adeptes de Grandeur Nature et qui était un peu trop entré dans son rôle... Si c'était le cas, il fallait avouer que son costume était plutôt réussi. Idem pour les yeux rouges.

Mais son aspect démentait cette dernière hypothèse car il n'avait rien de commun avec cette bande de joyeux allumés qui se battaient avec des armes en mousse et se grillaient une clope ou se vidaient une cannette de bière entre deux combats... En fait, elle eut préféré que ce fût le cas car cet individu avait quelque chose en lui qui lui donnait la chair de poule...

D'un autre côté, elle était troublée car une partie d'elle même le trouvait séduisant. Diaboliquement séduisant...

Nexuz ? Jamais entendu parler... Je viens de Paris, en Franze et je ne zais pas très bien comment je me zuis retrouvée izi...

Mon Dieu, mais où ai-je donc atterri ?! Je dois être en train de rêver c'est pas possible ! Oui c'est cela, je rêve et je vais me réveiller dans mon lit...

Elle ferma les yeux et compta mentalement jusqu'à 3. Lorsqu'elle les rouvrit, elle constata qu'elle était toujours dans cette forêt, en compagnie de ce drôle de type qui semblait marquer un peu trop d'intérêt pour elle. En témoignait son compliment sur ses yeux...

Ah, vous trouvez ? Merzi beaucoup, z'est très gentil à vous de me dire za... les vôtres zont très beaux auzzi... Mais euh, vous avez menzionné que vous venez d'un monde effrayant... Quel est-il ?
Journalisée
Adramelech
Avatar
-

Messages: 799



Voir le profil
Fiche
« Répondre #7 le: Mai 07, 2010, 11:58:28 »

Il pu lire de la frustration dans ses yeux quand il lui annonça son faux nom. Avait elle deviné sa véritable identité venant des abysses infernales ? Non, elle ne le pouvait. Il lu ensuite une grande surprise sur son visage quand il lui parla de l'endroit ou ils se trouvaient actuellement.

- Vous ne vous rappelez pas être venu à Nexus ? Cela veut donc dire que vous venez d'arriver. Dans ce cas je comprends votre surprise. Il y a beaucoup de monde sur cette planète qui ne sont pas d'ici. Apparement ils se retrouvent du jour au lendemain sur cette planète sans aucun souvenir de ce qui a bien pu leurs arriver et sans aucune explication plausible. Il y a ici une chose ou quelqu'un de très puissant qui doit détourner les plans dimensionnelles pour je ne sais quelle raison.

Il sentait de la peur en elle, normal en même temps. Le fait de se retrouver dans un endroit inconnu, avec un inconnu de surcroit, ne pouvait que faire exprimer de l'inquiétude. La peur de l'inconnu est l'émotion la plus forte de l'homme. Il savait également que même en prenant une apparence normale, il dégageait toujours une aura impressionnante, quelque chose de puissant, à craindre, mais qui charmait également.

- De Paris ? Voyez vous sa. Belle ville en tout cas, du moins du peu que je connais. mais elle n'est plus ce qu'elle était.

Il faisait référence au passé, car il y avait bien quelques siècles qu'il ne s'y était pas rendu. La jeune femme ferma les yeux, avant de les rouvrir, étonné de se retrouver encore ici. Elle devait penser qu'il s'agissait un rêve.

- Non vous ne rêvez pas. Dites vous bien que tout ce que vous avez connu par le passé n'existe pas ici, vous repartez de zéro. Ici, le passé se mélange au futur. Certaines choses ressemblent à de la science fiction, alors que d'autres remontent à des siècles. Il n'y a pas que les humains qui parcourent ces contrées, bien d'autres  encore, certaines tout droit sorti d'un rêve ou de votre plus profond cauchemar, faites attention.

Après l'avoir un peu averti  sur ce à quoi elle devait s'attendre en ce monde, elle voulut ouvrir la porte qu'il avait laissé entrouverte il y a 5 minutes. Nous y voila. Il savait que cela lui ferait un choc.

- Mon monde...un empire si vous voulez, plus prés du votre que vous auriez pu y penser. La souffrance remplace tous les plaisirs, les peines toutes les joies, chaque personne porte une âme vicié. imaginez un monde ou se rassemblent les pires êtres que la terre ait jamais porté. Ici vivent : Néron, Staline, Sadam Hussein, Adolf Hitler, Jack l'éventreur, Vlad Tepes 4, Elisabeth Bathory, Gilles de Rais, Ted Bundy, Albert Fish, Ed Gein, Al Capone, Lucky Luciano et bien d'autres encore qu'il soit dictateur, criminel, meurtrier ou autre. Quelle joyeuse congrégation n'est ce pas ? Mais rassurez vous, ils sont bien mort, ils sont ici pour l'étérnité pour subir 1000 sévices, pire que ceux qu'ils ont fait subir pas le passé. Une race d'êtres dont je fais partie les prend comme esclaves.

- Ce monde c'est l'enfer...et  je suis un démon, mais pas n'importe lequel, archidiable, je suis chancelier et président aux enfers, Adramelech on me nomme. Bien que ce nom me fut donné par les Sumériens, il y a longtemps. D'autres questions, sinon ?

Il lui laissa un peu de temps pour assimiler toutes les joyeuses nouvelles qu'il venait de lui annoncer. Il y avait toujours un certaine exultation à annoncer sa véritable identité et voir la tête que faisait les humains.
Journalisée
Zoé
Humain(e)
-

Messages: 306


BÊTE A BON PIEU


Voir le profil
Fiche
« Répondre #8 le: Mai 08, 2010, 11:09:05 »

Quand le dénommé Adad renseigna Zoé sur les particularités de ce monde qu'il appelait Nexus, la perplexité de la jeune fille augmenta :

Oulah ! Mais c'est quoi ce charabia ?! pensa-t-elle. Je suis pas plus avancée avec ça...

Ze vois... dit-elle d'un air peu convaincu.

Puis il lui parla de Paris qu'il avait du bien connaitre par le passé, mais vu la façon dont il avait prononcé ses paroles, ce devait être un passé sacrément lointain...

- Non vous ne rêvez pas. Dites vous bien que tout ce que vous avez connu par le passé n'existe pas ici, vous repartez de zéro. Ici, le passé se mélange au futur. Certaines choses ressemblent à de la science fiction, alors que d'autres remontent à des siècles. Il n'y a pas que les humains qui parcourent ces contrées, bien d'autres  encore, certaines tout droit sorti d'un rêve ou de votre plus profond cauchemar, faites attention.

Olalah, j'ai l'impression d'entendre les paroles du début de chaque épisode de la 4ème Dimension : "Ceci n'est pas une défaillance de votre téléviseur...". N'empêche, si ce qu'il me dit est vrai - et pourquoi ne le croirais-je pas après tout ? - cet endroit doit être sûrement intéressant ! J'ai hâte de découvrir les multiples merveilles que peut offrir ce monde fantastique !

Puis il lui parla du monde d'où il venait. Et vu la description qu'il lui fournit, ce ne pouvait être que l'Enfer tel qu'il était décrit au Moyen-Âge, là où les âmes damnées subissaient bon nombre de supplices et de tourments pour l'Eternité. Et l'éternité dans un endroit pareil, ça devait être sacrément long...
Quelques noms qu'il lui citât lui étaient familiers, d'autres moins :

"... Néron..."
Celui qui a foutu le feu à Rome ?

"...Staline..."
Quoi Stallone est là-bas ?! Ah mince alors... Ah non, il a dit Staline, je suis bête !

"...Adolf Hitler..."
Oh ben lui c'est pas étonnant avec toutes les saletés qu'il a fait !

"...Gilles de Rais..."
Ca me dit quelque chose ce nom là... Ah oui, il s'est fait décapiter durant la Révolution, un truc comme ça.

"...Ted Bundy... Albert Fish... Ed Gein..."
Ce sont pas les Marx Brothers ces trois gugusses ?

Puis il lui annonça que cet endroit était l'Enfer (ah voila, j'avais raison !) et que lui-même était un Démon, un V.I.P. en plus car il était chancelier et patati et patata. Là Zoé se dit qu'elle était un peu dans le caca car si ce type était bien ce qu'il prétendait être, son existence ne tenait plus qu'à un fil...

D'autres questions, sinon ?

Elle faillit poser une question idiote du style : Chancelier, c'est pas celui qui fait le larbin dans un palais ? mais elle se ravisa car elle se rappela soudainement qu'elle avait fait une confusion avec le mot "chambellan", ce qui n'était pas la même chose.

Euh, non je n'ai pas d'autres queztions monzieur Adramelech et je vous remerzie pour tous zes renzeignements qui me zeront zans doute utiles. Maintenant, je crois que je vais prendre congé de vous et vous zouhaite une bonne journée.

Elle espérait que le Démon la laisserait partir mais une petite voix intérieure lui disait que non...
Journalisée
Adramelech
Avatar
-

Messages: 799



Voir le profil
Fiche
« Répondre #9 le: Mai 09, 2010, 03:13:08 »

Il pensait bien que la jeune femme serait complétement déboussolé par ce qu'il venait de lui annoncé, surtout par les derniers mots concernant ses origines. Il avait un peu l'impression qu'elle n'avait pas compris tout ce qu'il lui avait dit. En fait maintenant, il était presque sur que cette jeune femme et celle que son subordonné avait "visité" la nuit dernière était la même personne. Il se dit qu'il aimerait bien jouait un peu aujourd'hui, d'autant plus qu'il était tombé sur un canon.

- Content d'avoir pu vous renseigné...

En apprenant son identité, ce n'est que de la peur qu'il vit en elle. Il avait l'habitude en même temps. Elle le remercia et lui déclara poliment qu'elle devait maintenant s'en aller. Prendre congé, déjà ?

- Comme c'est dommage, alors que nous venions juste de faire connaissance ? allons, allons, pas si vite.

Il fit mine de prendre un air désolé, déçu qu'elle s'en aille déjà.

- Au fait je voulais vous demander, sa s'est bien passer votre petite séance de magie noire hier soir ? Apparement, cela ne s'est pas passé comme prévu. Quand on joue avec des allumettes, il faut s'attendre à se brûler les doigts. En tout cas je connais une personne qui s'est bien amusé, hé hé hé...

Bien sur, il parlait du démon qui avait profité d'elle cette nuit la. Sans doute ne savait elle pas que c'était lui qui l'avait envoyé. Il disparut soudainement avant de réapparaitre juste derrière elle. Son air désavoué venait de s'effacer, laissant la place à une sourire narquois, diabolique, des flammes dansaient dans ses yeux, alors que ses dents pointues apparaissaient lorsqu'il souriait.

- Avez vous aimez devenir la chose de l'un de mes subordonnés ? Je sais que une partie de vous ne dira pas non...

Il devinait un désir profond qu'elle tentait de réprouver. Il posa les mains sur ses épaules, avant de descendre l'une de ses mains sur sa poitrine généreuse, s'y attardant un peu, avant de la tenir par les hanches. Elle devait sentir son souffle chaud sur sa nuque.
Journalisée
Zoé
Humain(e)
-

Messages: 306


BÊTE A BON PIEU


Voir le profil
Fiche
« Répondre #10 le: Mai 11, 2010, 08:46:51 »

- Comme c'est dommage, alors que nous venions juste de faire connaissance ? allons, allons, pas si vite.

Et merde ! pensa-t-elle.

Puis il lui parla de son invocation qu'elle avait complètement foirée et elle comprit alors que l'apparition du démon cornu n'avait pas été le fruit d'un accident mais bel et bien quelque chose de délibéré... Après tout, si ce type était une pointure dans les Enfers, il était logique qu'il ait tout un tas de subordonnées sous ses ordres ; celui qui l'avait violé devait certainement en être un. Ayant entendu la convocation, il l'avait chargé d'y répondre, avec tout le zèle que l'on imagine. Elle se demanda d'ailleurs pourquoi il n'était pas venu en personne. Peut être qu'il avait d'autres chats à fouetter. Oui, ça devait être ça...

Il disparut comme par enchantement mais réapparut juste derrière elle. Il mit ses mains sur ses belles épaules nues et dit d'une voix "chaleureuse" :

- Avez vous aimez devenir la chose de l'un de mes subordonnés ? Je sais que une partie de vous ne dira pas non..

Elle voulut crier "non !" de toutes ses forces mais une partie d'elle même hurlait "oui !" ; elle se sentit chanceler, comme si elle avait trop bu et pendant un court instant elle crut qu'elle allait défaillir. Une des mains d'Adramelech descendit vers ses seins et un frisson de plaisir la traversa tandis que son vagin commençait à s'humidifier...

Que se passait-il en elle ? Avait-elle toujours été ainsi ou était-ce depuis que l'entité infernale de la nuit dernière avait abusé d'elle ? Avait-il introduit en elle ce petit démon qu'était la luxure ou existait-il depuis sa naissance et n'attendait qu'une étreinte diabolique pour se révéler ? Elle ne savait.

Mais une chose était sûre, elle était à deux doigts de succomber à Adramelech...
Journalisée
Adramelech
Avatar
-

Messages: 799



Voir le profil
Fiche
« Répondre #11 le: Mai 12, 2010, 09:57:39 »

Il n'avait pas assisté à l'acte en lui même, il avait juste perçu l'invocation et comme il ne s'agissait pas d'une invocation habituelle, il s'était dit en voyant la jeune femme qu'il pouvait envoyer l'un de ses disciples y aller à sa place, car il était occupé à ce moment la, toujours des paperasseries administratives à signer et à rédiger pour le bon déroulement de futurs séances pleinières aux enfers. En fait tout ceçi était calqué sur le système des humains. Il y avait beau avoir un empereur et des rois, il fallait bien une mécanique bien huilé pour que tout fonctionne correctement.

- Je sais exactement ce qui s'est passé, car c'est moi qui est envoyé le démon qui a profité de vous la nuit dernière.

Le démon, mangeait littéralement la jeune femme des yeux, un grand sourire aux lèvres, laissant apparaitre ses dents pointues aiguisés comme des rasoirs. De sa main libre il caressa le ventre ferme de la jeune femme, avant de remonter sur sa poitrine, caressant les pointes de ses seins au travers du maigre tissu. Il sentait ses tétons durcirent peu a peu, preuve qu'elle n'était pas totalement insensible à ses caresses. Il remonta ensuite sa main sur sa gorge, sentant les veines de la jeune femme et au de la les battements de son coeur qui s'accélérait. Sans doute l'appréhension.

- N'ais pas peur, je ne vais pas te faire de mal, au contraire, il n'y a pas de mal à se faire plaisir. Avec un corps aussi beau que le tien, tu dois en rendre fou plus d'un...

Après tout, il ne lui mentait pas, il ne lui ferait rien si elle ne lui jouait pas un mauvais tour. Dans ce cas, il se pourrait qu'il y ait des sanctions. Il caressa sa gorge, plaquant son corps contre le sien, son torse contre son dos. Il commença à l'embrasser dans le cou, doucement, avant de lui tourner son visage pour déposer un baiser sur ses lèvres, alors que son regard de braise la fixait passionement. Il l'embrassa ensuite a plein bouche, un long baiser s'accompagnant de caresses sur son joli corps.

- Mon subordonné n'est pas très doué quand il s'agit de tendresse, en même temps il n'est pas non plus très intelligent, je peux cependant rattraper ce manque et me faisant pardonner de ne pas avoir pu me rendre disponible hier soir.

la main qui la tenait par la taille, descendit ensuite sur l'une de ses cuisses nu, caressant l'extérieur puis l'intérieur de celle çi en remontant vers son entrejambe. Il commença par la suite à caresser son entrejambe par dessus le tissu.

Journalisée
Zoé
Humain(e)
-

Messages: 306


BÊTE A BON PIEU


Voir le profil
Fiche
« Répondre #12 le: Mai 15, 2010, 06:06:58 »

Adramelech lui confia que le Démon qui l'avait violé avait été en fait envoyé par lui ; au final, il apparaissait que le zézaiement de Zoé n'avait été pour rien dans "l'échec critique" de la convocation et c'était le "VIP des Enfers" qui aurait dû venir ce soir là...

Les mains du Prince-Démon étaient extraordinairement douces et elles faisaient frémir de plaisir la jeune fille ; rien à voir avec les grosses mains calleuses de son serviteur !

- N'ais pas peur, je ne vais pas te faire de mal, au contraire, il n'y a pas de mal à se faire plaisir. Avec un corps aussi beau que le tien, tu dois en rendre fou plus d'un...

Elle se sentait trop engourdie pour répondre et se contenta de caresser l'avant-bras musclé d'Adramelech. Ce dernier l'embrassa dans le cou puis sur les lèvres et là Zoé sentit son sang s'embraser tandis que la langue chaude du Seigneur Démon explorait l'intérieur de sa bouche.

Elle répondit à ce baiser avec fougue. Quand elle sentit la main du Démon se frotter contre sa vulve, à travers le tissu, une douce chaleur naquit dans son bas-ventre et commença à se répandre dans tout son corps qui réclamait sa part de plaisir. Bientôt, coulèrent le long de ses cuisses un petit filet de cyprine.

Elle se retourna pour faire face à la créature infernale et planta ses lèvres dans les siennes tandis qu'une de ses mains se hasardait du côté de son entrejambe, caressant la bosse qui déformait son pantalon en cuir...
Journalisée
Adramelech
Avatar
-

Messages: 799



Voir le profil
Fiche
« Répondre #13 le: Mai 17, 2010, 03:26:51 »

La jeune femme ne disait plus rien maintenant, surement encore surpris de la tournure que prenait les événements et de ce qu'elle venait d'apprendre de la part du démon. Lui avait l'habitude de tout ça. Manipuler les gens pour en profiter ensuite, il le faisait souvent, aprés tout c'ètait son rôle en tant que démon. la jeune teutonne répondit à son baiser alors qu'elle commençait à répondre à ses caresses, en soupirant. il sentit l'entrée de son antre s'humidifier a travers le tissu, alors qu'un filet de liquide séminal coulait déjà entre ses jambes. Elle se retourna pour mieux l'embrasser mais également pour caresser l'entrejambe du démon qui grossissait déjà et déformait le tissu. de ce coté la, elle n'allait pas être déçu.

Le démon écarta les bretelles du soutien gorge de la jeune femme pour lisser apparaitre sa poitrine. Il la caressa avant de sucer la pointe de ses seins. d'une main, il tenait la jeune femme par la taille alors que de l'autre, il écartait le tissu qui recouvrait son intimité. Il caressa sa vulve, balladant ses doigts sur le bord de ses lèvres tout en caressant son clitoris avec son pouce. il introduisit ensuite le bout de son doigt dans son intimité avant de le ressortir pour lécher le liquide séminal.

- Alors tu ne dis plus rien ? Est ce que je te fais peur ?

Il continua ses caresses pour humidifier son antre alors qu'il collait son entrejambe à son intimité. Le tissu était littéralement prêt à craquer a tout moment, alors que son sexe ètait maintenant dur, comprimé à l'intérieur du cuir.
Journalisée
Zoé
Humain(e)
-

Messages: 306


BÊTE A BON PIEU


Voir le profil
Fiche
« Répondre #14 le: Mai 21, 2010, 09:57:05 »

En un tournemain, Adramelech enleva son soutien gorge et elle se retrouva de nouveau les seins à l'air. Tandis que le Démon les suçait avec avidité, une de ses mains s'activait sur son intimité, frôlant les lèvres, titillant le clitoris, plongeant un doigt au sein de sa rose...

Zoé ne put retenir un long gémissement de plaisir tant l'entité était habile, son toucher délicat. C'est comme si le feu qui devait parcourir son corps s'était transmis au sien. A un moment donné, il lui demanda s'il lui faisait peur.

Un peu... En fait je ne zais pas vraiment... Je dirais que oui... répondit-elle d'une voix atone.

Puis elle s'agenouilla devant lui, ouvrit le pantalon avec lenteur et en extirpa le membre d'Adramelech qui était un véritable gourdin. Elle le décalotta, pinça légèrement le bout rouge puis passa un petit coup de langue sur le trou, un autre coup de langue suivit, puis encore un autre...
Après la bouche prit le relais : l'ouvrant toute grande, Zoé engloutit le membre brûlant, ses lèvres voraces s'activant avec ardeur.
Les mouvements de va-et-vient, lents d'abord, devinrent de plus en plus rapides...
Journalisée

Tags:
Pages: [1] 2
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox