banniere
 
  Nouvelles:
LGJ inaugure un système de vote et nous vous parlons de l'avenir du forum ici.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1] 2
  Imprimer  
Auteur Sujet: Slave and Slave-owner [Pv Seffer]  (Lu 2819 fois)
Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4156



Voir le profil
Fiche
Description
A un putain de réseau social.
« le: Janvier 09, 2010, 10:47:32 »

Les planches de cette estrade aurait vraiment besoin d'être nettoyées... Ma tête était baissée et c'était la seule vue que j'avais. Quelques planches en bois qui ont déjà dû supporter maintes fois le poids de jeunes esclaves toutes fraiches et bien dressée. Enfin, dressée était un gros mot. Le terme " abusé" ou celui " de violer" serait plus approprier. Comment étais-je arriver ainsi ? Par le seul fait que j'avais signé un acte de propriété, celui-ci alléchant aux premiers abords car les prix étaient relativement bas. Mais le souci était que cela cachait une fourberie, celle de faire monter le prix du loyer jusqu'à des sommes impossible à payer.

J'étais partie en ville, ne me doutant pas que mon loyer serait vidé de tous ses meubles et quel ne fut pas le choc de le voir dans cet état après être rentré du restaurant raccompagnée par un homme nommé Dorian Garant. Sympathique au début certes, mais un vrai " je ne dirais pas le mot " en réalité.

Je soupirais, secouant un peu la tête dans un mouvement lent, faisant tinter les chaînes de mes fers. Je regardais le ciel qui se tintait de plusieurs couleurs. La nuit allait bientôt arriver et la vente sera remise au lendemain. Personne n'était encore venues m'acheter. Bonne ou mauvaise chose ? allez savoir, tous ce que je savais c'est que toutes celle qui n'étaient pas rapidement vendues subissaient des sévices. Je frémis à cette idée et avala ma salive.

La foule se réduisait petit à petit à mesure que la nuit tombée. Des esclaves partaient immédiatement remplacées par d'autres. Le vendeur criait toujours à vous en déchirer les tympans. Hurlant dans notre soi disant bonne qualité, nos atouts, tout ce qu'une bonne esclave doit avoir. Je laissais mon regard survolait la foule avant de le rabaisser, "admirant" à nouveau ces superbes planches de bois. De toute façon, l'heure de la fin de la vente allait bientôt arriver et cela m'étonnerait que quelqu'un vienne m'acheter, surtout à une heure si tardive.
Journalisée

Seffer Aelias
Créature
-

Messages: 258


Duc et leader du clan vampire Aundae


Voir le profil
Fiche
« Répondre #1 le: Janvier 09, 2010, 11:23:54 »


      S'occupait d'un clan vampire n'était pas une chose légère, il y avait tant de choses à faire, tant de problèmes à régler et tant de charges. Il fallait que le jeune duc vampirique, Seffer Aelias, s'occupe de gérer son clan, calme les disputes au sein du clan, surveille ces rivaux, recrutent de nouveaux vampires, affrontent les autres clans et veillent que son clan prenne le dessus et domine les humains et autres créatures non vampire. Acheter des esclaves étaient l'une de ses fonctions, le château avait bien besoin d'une main d'œuvre docile pour accomplir les basses besognes. Cependant, le noble n'appréciait guère cette activité et il aurait bien aimé laisser cette charge à un subalterne, son chambellan Ocato, par exemple, aurait bien put s'en occuper. Néanmoins, le choix d'un esclave était quelque chose d'important, il ne fallait pas que ce dernier soit un faux serviteur et soit, en réalité, un espion travaillant pour un autre clan...ou pire, un espion étant ou travaillant pour un chasseur de vampire !

La nuit tombait sur la cité état du Nexus, l'heure avançait, les étoiles prenaient place et la lune trônait dans le ciel tandis que la foule diminuait dans les rues et ruelles. Aussi le vampire en profita, c'était le moment idéal d'aller visiter le marchand d'esclave de la place publique, ce marchand naïf ne s'étonnait pas de l'heure où Aelias venait visiter son stand. Trop content de vendre sa marchandise affreuse, le vampire considérait les terranides comme une abomination, le marchand ne posait pas de question.

Le duc quitta son chateau par la sortie principale, accompagné par deux autres vampires dont un noir chauve avec un anneau dans le nez et un blanc bruns asiatique aux yeux bleus. Le noble vampire et sa petite garde montèrent dans une diligence noir devant le chateau, tirée par deux destriers noirs et dirigé par un cocher, qui était aussi un vampire. La diligence partit rapidement au galop et s'engouffra rapidement dans les rues de la cité-état, allant jusqu'a la place publique sans prendre attention aux passants, écrasant même quelques un au passage. Décidement, ces êtres mortels étaient des crétins et la domination des vampires seraient un bien pour cette marmaille.

La diligence arriva sur la place publique et s'arreta. La porte s'ouvir et le duc en sortit, accompagné par ses deux gardes du corps. Aussitot, il se dirigea vers le stand qu'il connaissait bien et le marchand qui le reconnut s'approcha directement de lui, conscient qu'il revendrait un esclave ce soir.


- Duc Aelias, c'est un honneur de vous revoir, vous n'etes pas venus beaucoup ces temps ci....

Seffer l'interrompit.

- Tes flatteries sont vaines, marchand, parle moi plutôt de la marchandise. Depuis le mois derniers, tu dois bien avoir quelques marchandises nouvelles, autre que tes sales terranides habituelles...

Le marchand s'empressa de lui faire un détail de sa marchandise. Des brunes, des blondes, des rousses, des femmes-chats, des femmes-lezards, il lui montra aussi les hommes. Le marchand ignorait tout du statut de vampire de son client mais savait qu'il payait bien. Aussi, le marchand prenait son temps et depassait son heure de fermeture en présentant chaque esclave au vampire. Le duc nota la présence d'une esclave qu'il ne connaissait pas, d'une terranide inhabituelle. Il la designa de l'index.

- Et celle là ? Au fond, a gauche de ton stand ? Tu peut m'en parler, humain ?

- Mais...Mais, je penser que vous n'aimiez pas les terranides ?

- Et alors ?

- Ok, ne vous vexer pas, Monsieur Le Duc ! C'est une terranide habituelle, rien de bien special...Elle ne se vend pas d'ailleurs...

Le vampire n'écoutait plus le marchand, cette esclave lui plaisait, elle pourrait faire les basses besognes. En plus, c'était une terranide, sa race était dédiée aux basses besognes...

- Puis je l'examiner ? Je te donnerais de l'or en plus du prix initial.

- Bien sur, mais bien sur, allez y !

Le suceur de sang monta sur le stand, marchant doucement vers l'esclave. A chaque pas, les planches grincaient et celles ci semblaient avoir besoin de nettoyage. La terranide baissait la tête et semblait comme plonger dans l'observation des planches. Quelle activité passionnante ! Ces terranides étaient stupides ! Il arriva enfin devant la terranide.

- Regarde moi, esclave !

Il désirait d'abord voir si elle était du genre obeissante ou si devrait la dresser un peu.
Journalisée
Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4156



Voir le profil
Fiche
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #2 le: Janvier 09, 2010, 11:52:34 »

J'entendais le marchand parlant avec un client sur un ton soutenu et courtois, même avec une once de peur dans sa voix. Celui qui venait voir la marchandise devait être quelqu'un d'important sans aucun doute, je relevais ma tête, observant les deux hommes qui étaient de dos et rabaissa ma tête par la suite, poussant un léger soupir.

Les planches craquèrent sous le poids d'une personne montant sur l'estrade. Sans doute un dernier client pour la journée allant inspecter une esclave, rester à savoir laquelle. Je l'entendis s'arrêtais à côté de moi et l'entendre énoncer l'ordre de le regarder. Je ne levai pas directement pas directement la tête, finissant par la soulever au bout d'une dizaine de seconde, regardant celui qui devait être peut être prochainement mon maître. Mon regard croisa le sien d'un bleu glaciale  pendant quelques secondes qui me semblaient être une éternité.avant que je le détourne, signe de " j'évite le combat, tu es le maître" chez les espèces canindés.

Les questions fusaient dans ma tête : Allait-il m'acheter ? Qui était il ? Quels étaient ces desseins ? Qu'allait il devenir de moi ? Je serrais les dents en pensant à des idées négatives. Il était sûr et certains que je n'allais pas être achetée pour être liberée la seconde suivant, chose improbable en sorte.  Esclave, quel mot immonde et quel sort horrible. Dire qu'auparavant j'étais libre et maintenant me voilà réduit à obéir à des personnes inconnues. Que je hais ma situation présente. Une situation non enviable, obligée à rester auprès d'une personne à écouter et à faire ses moindres petits désirs ou plutôt caprice car il n'est pas capable de lever son postérieur pour  faire quoi que ce soit. En plus de cela, nommer quelqu'un "maitre" me mettait intérieurement hors de moi. Mais que pouvais-je faire ? M'enfuir ? Pour aller où ? Une esclave ne passe pas inaperçue surtout en portant ce genre de vêtement, uncollier autours du cou et une marque au fer rouge à la fesse droite. Aussi vite je me serais enfuie,aussi vite je serais remise sur le stand après une belle correction. La fuite n'étiat que pure utopie Néanmoins je  regardais à nouveau l'homme, attendant son jugement. Allait-il m'acheter et serais-je obliger de le suivre ou allait-il voir une autre esclave ? Le temps s'écoulait lentement et j'appréhendais la suite.


[Hrp - Post court mais je ne vois pas trop ce que je pourrais écrire vu que c'est toi qui joue le marchand ^^" -Hrp ]
« Dernière édition: Janvier 10, 2010, 12:03:29 par Shad Hoshisora » Journalisée

Seffer Aelias
Créature
-

Messages: 258


Duc et leader du clan vampire Aundae


Voir le profil
Fiche
« Répondre #3 le: Janvier 10, 2010, 12:31:04 »

[ HJ : Oups, j'avais pas vraiment pense à cela ^^ Sorry. ]

     Le duc regardait la jeune femme, elle n'était qu'une terranide et pas la plus belle qu'il avait croisé dans ce monde. Mais bon, elle disposait quand même de quelques courbes avantageuses et le jeune vampire en profiterais bien sur, devoir essentiel d'un maitre. Si seulement cette terranide connaissait la vraie nature de son futur propriétaire ! Néanmoins, le vampire aurait bien aimé un autre type de marchandise, mais bon, ce marchand ne vendait pas cher ces esclaves. De même, le duc ne pouvait se permettre de repartir au chateau les mains vides, il ne pouvait donc se permettre de jouer les fines bouches. Les esclaves devenaient de plus en plus rare au chateau, non pas qu'il n'en trouvait pas, le duc en trouvait beaucoup et en achetait un certain nombre, mais disons que nombre d'entre eux ne trouvait pas leur place dans la demeure du clan Aundae et finissaient dans de sales draps ou états. Au moins, elle était obéissante, elle avait obéit à son ordre sans broncher et l'avait regarder. L'obeissance était un facteur, une condition necessaire pour toute esclave, sinon, il aurait dut la réeduquer et dans ce cas, son prix aurait alors chuté considerablement.

Seffer Aelias s'approcha alors un peu plus près de la jeune femme, en fit le tour, observant son physique avec attention. Pour lui, la terranide n'était rien. En tant que terranide déja mais aussi en tant qu'esclave, elle n'était qu'un objet...Le duc pouvait tout se permettre avant de se décider à l'acheter et il désirais voir si elle était de bonne qualité, si elle passerait un peu de temps avec lui dans sa suite au chateau ou si il la mettrais dans les cuisines et la donnerait aux membres de son clan. Il tourna encore un peu aurpès de la jeune femme, s'arreta dans son dos et approcha d'elle. Le vampire se permit de se coller contre elle pour voir sa réaction. En bonne esclave, subirais t'elle ou lui devrait il lui donner une correction car elle ne se laissait pas faire. Collait contre elle, une de ses mains effleura délicatement les fesses de la jeune femme, puis se posa dessus.


- Pas mal pour une terranide...

Plus que pas mal en fait. Cette terranide serait dans sa suite et non pas une vulgaire servante de cuisine, elle aurait pour honneur de servir le duc en personne. Il savait que cette initiative avait surement dérangé la jeune femme et cela était fait exprès, genre : montrer qui est le maitre. Il relacha la jeune femme, s'ecarta et sortit une grosse bourse pleine d'or avant de l'envoyer au marchand.

- Ce n'est qu'une vulgaire terranide, rien de spécial...Alors que tu m'avais promis bien autre chose. Dans cette bourse, il y a le double de ce que je donnerais pour une esclave de haut rang, alors ne t'avise pas de me demander  plus. Libere la maintenant !

Le marchand comprit qu'il ne pouvait rien dire, qu'il n'était pas en situation de force. Usant de la cle, il libera la terranide et rangea la bourse avidement dans une poche intérieure de sa veste, conscient de tout l'or que le vampire venait de lui donner.

Maintenant, le duc s'approcha de sa nouvelle esclave et lui dit.


- Dans la caleche, il y a un des mes hommes, va y ! Assis toi en face de lui, il te fera aucun mal, mais surtout ne t'avises pas de jeter un oeil dehors par la fenetre...Ce que je vais faire est particulier, la curiosité est un vilain défaut...Je sais que tu auras du mal a ne pas regarder mais je te conseille d'obeir.

Il fit une petite tape vulgaire sur les fesses de la terranide.

- Allez va !

L'esclave se rendit dans la diligence, tandis que le jeune duc s'approcha du marchand.

- Seigneur Aelias, c'est un plaisir de faire affaire avec vous...

Il n'eut le temps de finir. Le duc n'aimant pas vraiment qu'on l'arnaque, car le prix de cette terranide était une arnaque selon lui, il usa de sa force vampirique et le souleva comme un vulgaire ballon de baudruche puis le projeta à travers son stand, attirant bien sur les curieux. Avant que le marchand se remette debout, le vampire bondit a travers l'estrade rattrapa le vampire et planta ses canines dans la gorge de cet homme. Conscient que cela attirait l'attention, ll monta rapidement  dans la caleche, celle ci partit au galop et le duc s'assit à coté de la terranide tandis qu'un de ses hommes de main étaient assis en face. Un petit filet de sang coulait le long de sa bouche...

- Quel est ton nom, créature ? Et quelle est ton histoire ? J'aime savoir à quoi, j'ai affaire.

Journalisée
Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4156



Voir le profil
Fiche
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #4 le: Janvier 10, 2010, 01:08:45 »

J'eus un mouvement de sursaut en le sentant se coller à mon dos, le regardant par dessus mon épaule. Ne pas bouger, je me devais de rester immobile, bien que j'avais envie de lui foutre une claque magistrale. Je rabaissais mes mains, faisant tinter les chaînes de mes fers et serra légèrement mes crocs limés quand je sentie sa main effleurait mes fesses avant de s'apposer dessus et de l'entendre dire sa phrase. Super encore un gros pervers, j'ai vraiment beaucoup de chance c'était le cas de le  dire. Après qu'il se soit écarté, il interpella le marchand, énonçant comme quoi je n'étais qu'une vulgaire terranide. Encore cette discrimination mais que pouvais-je y faire ?

Je le vis lancer une bourse remplie d'or au marchand, ce dernier l'attrapa un regard avide dans les yeux. Oh oui, il était heureux d'avoir enfin pût me vendre. Il monta sur l'estrade, sortie un trousseau de clefs et en selectionna une. Avec cette dernière il me retira les chaînes que je possèdais aux chevilles et aux poignets, apposant un collier en acier autours de mon cou, le munissant d'une chaîne en guise de laisse. Autant dire que mon premier réflexe fut de masser légèrement les poignets avant de frémir en sentant le métal froid rentrer en contact avec ma peau.


Mon nouveau et premier maître venait de me dicter un ordre. Je regardais pour voir où se situe cette diligence et  hocha de la tête dans un signe d'affirmation pour montrer que j'avais compris son ordre. La claque qu'il me donna  me fit émettre un léger grognement émis trop bas pour que quelqu'un ne l'entende. Je montais donc dans la caleche, m'assoyant en face d'un homme chauve possédant un anneau dans le nez.  Je hochais juste la tête pour le saluer, nos'ant pas prononcer quoi que se soit.  Mon regard se porta furtivement sur les rebords de la fenêtre avant de regarder la personne en face de moi. Je me demandais bien pourquoi je ne pouvais regarder ce qui se passait au dehors. Mais je préférais ne pas désobéir et éviter une bellle correction. Obéir tel un bon petit chien obéissant. Je  passais une main sur mon collier d'acier faisant bouger légèrement la chaines, la faisant tinter contre le siège.


Celui qui était doréavant mon propriétaire monta rapidement dans la caleche, celle-ci partant directement en vitesse. Que c'était il donc passer au dehors  pour que nous partions ainsi aussi précipitamment ?  Il s'installa à côté de moi et je pus apervevoir un mince file t de sang coulant le long de sa bouche. Qui était-il au juste ? J'écoutais sa question et quand je fus sûre qu'il eut fini, je lui donna sa réponse.

" Je me nomme Shad Hoshisora maître. Mon histoire n'a rien d'interressant. Je me suis retrouvée sur le plan Terre sans savoir la raison, ni le comment. Là-bas j'ai tenté de m'intéger à la société, acte qui avait plus ou moins marché. Mais e fait d'avoir acheté un loyer à bas prix fut ma pire erreur. Certes l'offre était allechante mais le prix du loyer connaissait une hausse expodentielle et il me fut bientôt impossible de le payer. A vrai dire, cette offre n'était qu'une fourberie de la part de ceux qui m'ont faites esclave. Vous devez sans doute penser que je dois être stupide pour avoir signé un contrat de ce genre. Je confirme vos pensées, oui je l'étais. Pardonnez moi si mon passé n'est pas glorieux maître..."

J'abaissais la tête ainsi que mes oreilles genée et honteuse. Il était vrai que si j'aurais fais plus attention, tout cela ne serait jamais arrivé.Le premier " maître" fut difficile à sortir à vrai dire. A vrai dire ce mot me répugnait mais  bon, je me devais de l'appeler ainsi.  J'espérais juste de ne pas l'avoir offenser avec mes dires et je me gardais bien de lui parler de mes quelques pouvoirs que je possédaient mais qui étrangement m'étaient impossible à utiliser depuis ma rencontre avec Dorian.
Journalisée

Seffer Aelias
Créature
-

Messages: 258


Duc et leader du clan vampire Aundae


Voir le profil
Fiche
« Répondre #5 le: Janvier 10, 2010, 05:02:03 »


            La diligence allait vite et franchissait les rues et ruelles de cette cité-état sans prendre attention aux éventuels passants, les coups de fouets du cocher sur les destriers noirs étaient audible depuis l'intérieure de la diligence. La nuit avançait et le cocher savait que la lueur de l'aurore finirais par pointer le bout de son nez, ce qui n'était pas vraiment bon pour les êtres comme les vampires. Un simple rayon de soleil pouvait les réduire en cendres. De plus, le meurtre du marchand n'allait pas passer inaperçu et les autorités, et surtout les chasseurs de vampire, ne prendrait pas beaucoup de temps avant de comprendre les raisons de la mort de cet escroc. La présence de marque sur son cou donnerait des indications aux chasseurs de monstres et autres inquisiteurs...

Assis sur les sièges rouge moelleux de la diligence, le vampire se rendait compte qu'il avait été assez gentil avec la terranide, il aurait bien put la faire s'asseoir sur le sol...Cependant, il ne dit rien et se contenta d'écouter le discours de sa nouvelle esclave tandis que son garde du corps le regardait d'une drôle de manière. Il avait bien compris que son dirigeant avait de nouveau mordu un humain...juste par colère et ce dernier secouait la tête, conscient que cela n'était pas forcément très bon pour l'avenir du clan. Le clan vampire Aundae devait se faire le plus discret possible et le décès brutal de ce marchand d'esclave n'était pas vraiment discret.


- " Je me nomme Shad Hoshisora maître. Mon histoire n'a rien d'interressant. Je me suis retrouvée sur le plan Terre sans savoir la raison, ni le comment. Là-bas j'ai tenté de m'intéger à la société, acte qui avait plus ou moins marché. Mais e fait d'avoir acheté un loyer à bas prix fut ma pire erreur. Certes l'offre était allechante mais le prix du loyer connaissait une hausse expodentielle et il me fut bientôt impossible de le payer. A vrai dire, cette offre n'était qu'une fourberie de la part de ceux qui m'ont faites esclave. Vous devez sans doute penser que je dois être stupide pour avoir signé un contrat de ce genre. Je confirme vos pensées, oui je l'étais. Pardonnez moi si mon passé n'est pas glorieux maître..."

Tout en écoutant le discours de l'esclave, le duc sortit un mouchoir d'une poche intérieure de son costume et essuya le long filet de sang qui coulait le long de sa bouche. Même si il était un suceur de sang, il se devait d'être présentable...

Il rangea le mouchoir blanc taché dans sa poche intérieure. Les terranides étaient vraiment une espece naive, qui croyait pouvoir échapper à leur sort d'esclave sur Terra en se rendant sur terre. Mais quand finirais t'ils par comprendre qu'ils ne sont voués qu'a l'esclavage !


- Stupide, en effet...Il n'y a pas de meilleur terme pour vous designer, esclave. Croyiez vous franchement qu'en vous rendant sur terre, vous échapperez à votre sort.

La caleche avait maintenant quittée la ville et s'était engagé dans la montée d'une colline à la route sinueuse et faisant maints tournants et virages. Le coher allait de plus en plus vite malgré la route boueuse...Depuis la fenetre, au loin, on pouvait voir un chateau en pierre noire, a moitié en ruine. Un mur d'enceinte crenelées, quatres tours montant vers le ciel et menacant de s'effondrer, un donjon principal. Le tout, sans aucune lumière...Le chateau était floue pour l'instant, vu la distance. Ce chateau, réplique du chateau de Bran, chateau de la terre du comte Dracula, semblait en ruine et abandonné, le lieu idéal pour servir de cahcette à un duc vampire.

- Nous arrivons, seigneur.

Prononca calmement le garde du corps à l'anneau dans le nez. Le duc se tourna vers la fenetre et indiqua le chateau du bout de l'index.

- Voila mon humble demeure, Shad Hoshisora. J'espere qu'elle vous conviendra...

Dit il avec ironie.

- Une question...Que savez vous faire ? La cuisine ? Le nettoyage ? La couture ?
Journalisée
Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4156



Voir le profil
Fiche
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #6 le: Janvier 10, 2010, 05:20:12 »


J'hochais la tête pour confirmer ses dires. Oui j'avais étais stupide et après ? Qui lui dis que j'avais eu réellement envie d'aller sur Terre ?  Je laissais planer quelques secondes de silences, pesant les mots que j'allaient énoncés :

"Je n'avais eu nullement l'intention de me rendre sur Terre, je m'y étais retrouvée par pur accident maître. Et pour tout avouer, j'essayais de retouner sur Terra, malgré le statut que je possède en ce lieu."

Et me revoilà sur Terra. Terra, terre peuplé d'humains et de temps d'autres de créatures tous réduites plus ou moins au même état que moi. Les hommes détestent la différence, la craint, et cela se voyait parfaitement.  La caleche allait de plus en plus vite, comme si le temps était compté. Je restais silencieuse. Un seul mot de travers pouvait me coûter cher. Heuresement qu'il ne pouvait lire dans les pensées, sinon je serais dans un sacré pétrin. Par la fenêtre, la silouhette d'une bâtisse immense apparaissait à l'horizon. Étais-ce là où nous nous dirigions ? Dans tous les cas, la réponse viendra rapidement.

L'homme qui se trouvait en face de nous, celui à l'anneau dans le nez énonça que nous arrivions à destination. Je regardais par la fenêtre après que mon maître pointa le doigt vers celle-ci me montrant un château délabré, en ruine, mais qui était sa demeure. Étrange comme habitation mais je ne fis pas mention de ma pensée.Je ne répondis pas à sa première question, pensant que ce fut une question rhétorique et donc qui ne n'attendait  pas de réponse. Par ailleurs, qu'est ce que mon avis changera ? Rien.

Sa deuxième question fut d'ordre plus personnel. Il me questionna sur mes compétence en temps qu'esclave. Compétence qui n'étaient pas grandiose à vrai dire.

"Je suis disposée à faire le nettoyage de votre demeure et la cuisine comme tout bon esclave, maître. Mais je n'ai pas de compétence en couture, j'en suis navrée."

« Dernière édition: Janvier 15, 2010, 07:47:23 par Shad Hoshisora » Journalisée

Seffer Aelias
Créature
-

Messages: 258


Duc et leader du clan vampire Aundae


Voir le profil
Fiche
« Répondre #7 le: Janvier 15, 2010, 11:56:54 »


          Un chien se mit à hurler au bas de la route, sans doute de la cour d'une habitation en périphérie de la cité état du Nexus. On aurait dit un hurlement de peur...Tandis que pour l'instant, la calèche grimpait rapidement la colline, prenant quelques tournants et virages de façon rapide malgré la route de terre escarpée et boueuse. Le château n'était plus très loin et le soleil ne tarderais surement pas à se lever. Encore quelques heures et Hélios se lèverais, forçant les vampires à aller dans le cercueil. Seffer Aelias maudissait le soleil, pourquoi les divinités du ciel avaient créer un tel astre ? Cet astre solaire semblait amener une sorte d'espoir et de réconfort chez les gens, de la chaleur...Le vampire détestait l'espoir !

- "Je n'avais eu nullement l'intention de me rendre sur Terre, je m'y étais retrouvée par pur accident maître. Et pour tout avouer, j'essayais de retouner sur Terra, malgré le statut que je possède en ce lieu."

Accident ? Le vampire aurait bien put être curieux comme n'importe quel individu. Mais pour être franc, il se moquait éperdument de savoir comment la jeune terranide avait fini sur Terre. En fait, qu'est ce qu'un seigneur vampire pouvait trouver d'intéressant dans l'histoire de cette esclave ? Sa vie importait peu, tant qu'elle faisait bien son «boulot». Il avait entamé la conversation pour passer le temps, son acolyte étant peu bavard.

Le calèche prit un virage sur la gauche, monta un peu puis un autre virage à droite, encore un peu de montée et encore un virage...Le trajet n'était pas de tout repos, le vampire le sentait bien à chaque aller et retour en calèche, à chaque fois qu'il partait pour la cité état du Nexus pour acheter un esclave ou chercher une proie intéressante. Mais le chemin avait beau être long et difficile, le château avait de multiples avantages et justement, le fait qu'il était éloigné de toute civilisation était un grand avantage. Un château discret, qui n'attirerait pas les curieux et surtout pas, les chasseurs de vampire.

La diligence noire finit par arriver devant les remparts du chateau du clan vampire Aundae, ils étaient massif et impressionants, fait de pierre de couleur noire. La diligence passa la grande porte et ses deux grandes tours et s'engagea dans une sorte de cour pavée, le donjon devant la cour avec une porte monumental. Le cocher fit arreter la calèche. Le garde du corps fut le premier à sortir.


- Nous sommes arrivés, esclave. Et tes compétences en cuisine, vont être mis à profit, le voyage m'a donné faim...Pas toi ?

Question idiote et purement réthorique. Elle n'aurais pas à manger ce soir, en tout pas, pas à une heure pareille. C'etait plus qu'une question de quelques heures avant que le soleil ne se lève, le duc avait bien d'autre chose à faire que nourir des esclaves...Mais bon, il était d'humeur joueuse aujourd'hui et même si il n'était pas du genre à avaler quoi que ce soit, il désirait un peu éprouver sa jeune esclave.

-Dis moi , Que serais tu capable de cuisiner pour un duc comme moi ?

Ils restaient encore un peu dans la calèche. Après tout, ses hommes pouvaient attendre un peu.
Journalisée
Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4156



Voir le profil
Fiche
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #8 le: Janvier 16, 2010, 12:31:05 »

Je réfléchissais rapidement. Bien que j'avais quelque compétence en cuisine, cela faisait longtemps que je n'avais pas cuisiné un plat digne de ce nom, n'ayant que des ingrédients de bas étages. Et un Duc ne mangeait pas le même plat qu'un humain de classe moyenne. Il me fallait trouver une solution et au plus vite. Faire patienter ses maîtres n'étaient pas chose recommendable. Au bout de quelques secondes de silence, je prie enfin la parole, abaissant légèrement les oreilles et la tête.

"Cela fait longtemps que je n'ai pas cuisiné des plats raffinés. Mais je pourrais vous faire un repas avec les ingrédients dont vous disposez, allant de l'entrée jusqu'au dessert comme il se doit maître."

Et pour tout avouer, j'avais peur. Allais-je réussir à faire ce repas ? Sera t'il à la hauteur de l'espérance de mon maitre ?  Pourquoi fallait il que ce soit un duc qui ait acheté ? Les repas des nobles étaient toujours si élaborés et complexes qu'il était difficile d'arriver à la hauteur de leur chef cuisinier. Cette pensée me fit frémir et je prie une légère inspiration discrète.

"Vous êtes duc et je ne suis qu'une simple esclave terranide. Je doute que mes plats seront à la hauteur de vos espérances maître..."

Tout en finissant ma phrase, je lui tendais le bout de la chaine reliée au collier de métal accroché à mon cou, signe que je lui appartenais et que j'attendais sa punition pour ne pas réussir à combler ses désirs. Automatiquement, je me soulevais légèrement pour m'assoir sur le sol de la caleche, là où ma place devrais être. J'avais honte, mais comment pourrais-je rivaliser avec des personnes hautes en gastronomie ? Je laissais échapper un petit soupir d'exaspération, énervée contre moi-même avant de le lever ma tête et de regarder mon maitre, attendant sa décision. Allait-il laisser une terranide préparée son repas au risque de ne pas être satisfais ou allais-je connaître une correction pour ne pas tenir mon rôle de bonne esclave ? Je rebaissais la tête, attendant son courroux :

"Votre repas sera servi si c'est cela que vous désiriez mais l'attente ne sera pas celle que vous espériez. Vous pouvez me punir pour mon ingratitude maître..."

Quoi que je dise, je serais quand même contrainte de faire ce repas, alors autant ne pas jouer les chefs cuistots en clamant que ma cuisine est exceptionnelle. Chose qui n'était nullement le cas d'ailleurs.
« Dernière édition: Janvier 16, 2010, 12:41:17 par Shad Hoshisora » Journalisée

Seffer Aelias
Créature
-

Messages: 258


Duc et leader du clan vampire Aundae


Voir le profil
Fiche
« Répondre #9 le: Janvier 17, 2010, 12:24:13 »


Les gardes du corps devaient surement s'impatienter dans la cour pavée, le duc vampire le sentait bien et surtout, il connaissait bien ses hommes pour les avoirs recrutés lui même. En effet, quand il avait pris le titre de duc du clan Aundae, à la mort de la Duchesse Néméda Aundae, le vampire avait éliminer un grand nombre de sbires récalcitrant et avait dut en recruter d'autres. Tant pis, il attendrait...Le soleil ne se levait que dans quelques heures, ils avaient un peu le temps d'attendre. Seffer se sentait bien dans cette calèche à écouter le menu que lui proposait son esclave tandis qu'il affichait un sourire ravi, non pas ravi, malsain, voir pervers.

- "Cela fait longtemps que je n'ai pas cuisiné des plats raffinés. Mais je pourrais vous faire un repas avec les ingrédients dont vous disposez, allant de l'entrée jusqu'au dessert comme il se doit maître."

Le duc ne répondit rien, écoutant avec attention la terranid. Dans un sens, il la détaillait du regard, histoire de ne pas avoir fait un mauvais achat. Mais bon, elle était plutôt jolie et c'était une terranide, donc sotte et maniupalable. Seffer Aelias en tant que vampire, pensait qu'aucun non vampire égalait la race des suceurs de sang. Et pour lui, les terranides étaient le bas de l'échelle raciale...

- "Vous êtes duc et je ne suis qu'une simple esclave terranide. Je doute que mes plats seront à la hauteur de vos espérances maître..."

En fait, la pauvre esclave ne pouvait se douter que le vampire ne toucherais quasiment pas aux plats qu'elle aurait cuisiner. En tant que vampire, il ne pouvait ni rassasier son estomac ni sentir les saveurs des aliments, ses pupilles gustatives étant mortes. N'oublions pas qu'en tant de vampire, il était un mort vivant, or un mort vivant ne mange pas...sauf les zombies, étranges exceptions. L'idée de faire cuisiner son esclave était à la fois un test de ses compétences et un amusement personnel.

- "Votre repas sera servi si c'est cela que vous désiriez mais l'attente ne sera pas celle que vous espériez. Vous pouvez me punir pour mon ingratitude maître..."

La terranide lui tendit sa chaine et s'assit sur le sol de la calèche. Le maitre souriat, cette esclave était dès plus obeissante et semblait même parfois désirer une correction. Le maitre rigola, un petit rire cynique et aigu et prit la chaine entre ses mains, comme une laisse, la terranide étant un peu comme un chien au bout d'une laisse.

- Pas de punition, pour ce soir...Du moins, pas maintenant. Je suis de bonne humeur cette nuit, tu me cuisinera un petit plat simple, cela me suffiras. Tout ce que tu cuisineras d'autres, tu le garderas pour toi. Considère cela comme une faveur, faveur que tu n'auras plus jamais...

Le maitre tira violemment sur la chaine.

- Maintenant debout ! Et suis moi !

Le maitre sortit, tirant sur la chaine pour entrainer la créature dehors. Quelques gardes étaient présents, dans leurs costumes. Ils se dirigèrent vers la porte d'une grande tour majestueuse, a moitié en ruine, qui était le donjon du chateau et ouvrirent cette grande porte en bois, ornée de piques. Ils entrèrent et le vampire aussi, trainant derrière lui l'esclave sans lui jeter un seul coup d'oeil.

Il ne lui fit pas la visite du chateau, la cuisine étant situé au rez de chaussée, cela était plus pratique. Ils traversèrent un couloir avec des tapisseries médievales. Seffer ouvrit une porte et poussa l'esclave violemment dans la pièce. Une grande cuisine, avec tout le nécessaire moderne et un petit coin salle à manger improvisé. Des murs blancs avec des tapisseries, des tableaux, pas de fenetres mais un grand lustre, une table en acajou assez petite et quelques chaises. Même si cette pièce ne servait quasiment à rien, sauf nourir les proies humaines avant qu'elles ne soient mordus, le duc l'avait meublé. Il aimait le luxe ostentatoire...


- Il y a tous ce qu'il faut pour cuisiner, les réfrigérateurs sont pleins, les armoires aussi et comme tu le vois, tous les ustensiles sont sur les étagères et le four est assez rudimentaire. Allez ! Fait moi à manger !

Le duc lacha la chaine, laissant son esclave libre. Ses capacités vampiriques faisaient qu'il pourrait rattraper la terranide en cas de fuite, elle qui ignorait tout du statut de son maitre. Il s'installa à la petite table et observa son esclave à l'oeuvre. Cela l'amusait de lui donner des taches inutiles et vaines à faire.
Journalisée
Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4156



Voir le profil
Fiche
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #10 le: Janvier 17, 2010, 07:14:43 »

Le mouvement sec de la chaîne m'étrangla légèrement. Ne voulant pas apposer de résistance, je me levais sans rien dire. J'étais soulagée de ne pas avoir connu de correction et me dis que cette chance ne sera pas toujours présente. Nous sortâmes de la calèche et je suivais ce cher duc tout en marchand derrière lui, observant l'architecture de l'endroit où nous nous trouvions. Ce château était vraiment délabré, en ruine, qui pouvait bien vivre dans un tel endroit ? De plus, une étrange atmosphère malsaine y régnait. Une légère brise froide me fit frissonner tandis que nous suivons un groupe de vampire jusqu'à une énorme tour. Je levais ma tête pour voir le haut de ce bâtiment. Elle était vraiment immense. La porte en bois ornée de pique s'ouvrit dans un grincement et nous rentrâmes à l'intérieur.

Un long couloir ornée de tableaux médiévals se présentait sur notre route. Tout en marchand, j'observais ces peintures d'un autre temps. Les personnes représentaient devaient sans doute appartenir à cet endroit. Pourtant, on aurait pu croire qu'elles étaient vivantes, qu'elles pourraient sortir de leur cadre et vous attaquez dans votre dos. De toute façon, je n'avais pas le temps pour contempler ces oeuvres et je me devais de suivre mon maître. Il finit par ouvrir une porte et me poussa violemment dans la pièce. Surprise sur le coup, je tribuchais un instant avant de rattraper de justesse.

- Il y a tous ce qu'il faut pour cuisiner, les réfrigérateurs sont pleins, les armoires aussi et comme tu le vois, tous les ustensiles sont sur les étagères et le four est assez rudimentaire. Allez ! Fait moi à manger !

J'hochais la tête en signe d'affirmation et le vis lâcher la chaine qui retentit dans un " glink ! " sur le sol. Je marchais un instant dans la pièce, réfléchissant au plat à faire. M'arrêtant devant le réfrégirateur, je l'ouvris et observa son contenu. Il était vrai que question choix, on était servi. Je sorti quelques ingrédients que je déposais sur le plan de travail, allant par la suite faire de même aux armoires. Le bruit de la chaine tapant contre le sol commençait à m'insurporter et je fis en sorte de la résuire un peu pour qu'elle cess ce bruitage. Après avoir fit mon choix, je mis une casserolle sur le feu et entama la cuisine. La préparation dura une bonne heure, mais le résultat était acceptable.

Je mis la table tout en respectant les endroits propres à chaque couvert, puis je ramenai l'assiette garni de viandes, légumes, féculents, un filet de sauce parsemant le tout. J'espérais que cela lui conviendrait.

"J'espère que ce misérable repas vous conviendra maître, dois-je vous rapportez du vin en tant que boisson ? "


J'avais remarqué qu'une cave à vin était présente dans la pièce et logiquement à ce que je sais, une personne noble mange ses repas avec du vin. Et ici le meilleur choix était le vin rouge. Je jettais juste un coup d'oeil rapide vers la porte. M'enfuir ? Cela aurait pû être une bonne idée mais j'étais sûre et certaine que des gardes étaient présent derrière la porte. Donc, la fuite serait bien futile. Mon regard distait un court instant sur cette porte se reporta sur mon maître, attendant sa réaction et réponse.

HJ - Bon imagine qu'elle t' a quand même fait un bon petit plat xD HJ-
Journalisée

Seffer Aelias
Créature
-

Messages: 258


Duc et leader du clan vampire Aundae


Voir le profil
Fiche
« Répondre #11 le: Janvier 23, 2010, 10:25:52 »

( HJ : Excuse mon retard. )

      Le vampire demeurait assis tranquillement assis sur une chaise près de la table. L'esclave terranide s'affairaient en cuisine, devant les plans de travail, allant et venant, faisant de multiples passages entre ces plans et le réfrigérateur. Ordinairement, un duc vampire ne se serait pas abaissé à gouter, manger de la nourriture matérielle. Un serviteur de l'au delà ne pouvant se nourrir de ce genre de nourriture. De plus, une créature inférieure ne pouvait pas faire un plat correct...Mais bon, Seffer était de bonne humeur ce soir et il comptait bien s'amuser un peu avec Shad, la faire tourner un peu dans tous les sens, voir à la faire tourner en bourrique toute la soirée, avant de profiter d'elle...Dans profiter dans un sens particulier.

Pour une cuisinière non expérimenté, elle se  débrouillait bien. L'odeur des mets n'atteignait certes pas les narines du mort vivant mais la vue d'une esclave aux formes ravissantes en train de tout faire pour lui faire plaisir ne pouvait que le réjouir. Une telle esclave réjouirait n'importe quel humain ordinaire. Le vampire fit mine de s'impatienter, poussant un soupir quand la jeune créature vint lui servir le repas. Une table magnifiquement dressé, avec le respect des règles, les couverts étaient bien placé, un verre à vin, un verre à eau, etc. Un plat splendide, garni de viandes, légumes, féculents ainsi qu'un petit filet de sauce parsemant le tout. Que demander de plus ? Le vampire souria...d'un sourire malsain.


- "J'espère que ce misérable repas vous conviendra maître, dois-je vous rapportez du vin en tant que boisson ? "

Seffer Aelias se pencha au dessus de l'assiette, le plat était dès plus attirant et séduisant pour n'importe quel humain, mais il n'était pas un mortel. En tout cas, d'apparence, ce plat était réussi et digne d'un grand restaurant. Il prit la fourchette et piqua un morceau de viande qu'il mit dans sa bouche. Il ne sentait aucunement les gouts, ses papilles gustatives étant inexistantes...Le vampire reposa la fourchette en argent sur la table et d'un geste de la main gauche fit valser le plat de nourriture, l'envoyant se fracasser sur un mur au fond de la pièce. L'assiette en argent se brisa avec fracas, les morceaux de l'assiette et les denrées tombèrent sur le sol. Le filet de sauce se répandit sur le sol de la cuisine.

- Horrible, même un chien n'en voudrait pas comme gamelle...

Le duc vampire se leva et s'approcha rapidement de son esclave, saisissant violemment la chaine et tirant la terranide vers lui. Il lui agrippa la tête avec ses deux mains et la dirigea en direction de la tache sur le sol de la cuisine.

- Regarde ce que tu as fait, fichue terranide !

Il la poussa violemment en direction de  la cuisine, et prit une serviette sur la table si parfaitement dressée. Le vampire jeta la serviette à l'esclave.

- Nettoie maintenant !

Journalisée
Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4156



Voir le profil
Fiche
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #12 le: Janvier 25, 2010, 10:41:52 »

Je restais debout près de la table à attendre le jugement du duc. Apprécierait il le repas ou cela serait tel que de la patée pour chien à ses yeux ? Je tentais de rester calme, ne voulant pas montrer mon anxiété. J'avais mis du temps à faire ce repas et j'osais espérer qu'il serait à la hauteur de ses espérances. Je baissais ma tête, regardant ma chaîne de métal, la prenant en main avant de la remettre à sa taille initiale. Un léger bruit de percussion se fit entendre quand l'extrémité toucha le sol. Mais qu'importe. Je relevais mon visage, attendant la suite des événément. Mon maître pris un morceau de viande en bouche avant de reposer doucement la fourchette. Sa réaction me fis hérisser les poils de la queue sur la surprise en voyant l'assiette partir se fracasser contre le mur opposé de la pièce et d'entendre la phrase sec du duc.

Je réfléchissais à toute vitesse, cherchant ce qui n'allait pas, quelle erreur avais-je fais pour que ce repas soit jugé infect ? Pourtant la saveur qui arrivé à mes narines ne me semblait pas repoussante, avais-je eu tord ? Je n'eus plus le temps de réfléchir plus longtemps en me sentant me faire tirer et deux mains me saississant au niveau de la tête, me trainant jusqu'à la cuisine. Ce contact me fis avoir un grand trésaillement des oreilles à la queue. Ses mains étaient froide, gelée, glaciale telles des mains d'un mort. Aucune chaleur ne s'en dégageait et cela était bien surprenant et effrayant.  Je manquais de tomber au sol et me rattrapa de justesse au plan de travail, recevant la serviette en plein visage. Je pris cette dernière et regarda la tâche provoquée par le dispersement des denrées sur le sol et soupira intérieurement. Ma faute il en avait de bonne, ce n'était pas moi qui avait jeté le plat à travers l'assiette, bien sûr s'était automatiquement la faute de l'esclave terranide même si cette dernière n'avait rien fais. Je regardais la serviette, avant de l'utiliser pour nettoyer le sol, faisant plusieurs aller retour afin de remettre cet endroit du sol aussi propre qu'il était avant l'incident.

Il me fallu quelques minutes pour en venir à bout. Une fois cette tâche dégradente finie, je me relevais, baissant la tête et attendant la suite sans prononcer le moindre mot. Que pourrais-je dire de toute façon ? Et maintenant qu'allait il se passer ? Me fairait il payer ce repas qu'il avait trouvé immangeable ? Le souvenir du contact glacial de ses mains me revint à l'esprit et mon corps frémit à cette pensée. Je relevais néanmoins mon visage, regardant le duc, les oreilles en arrière, attendant ce qu'il allait se passer maintenant.
Journalisée

Seffer Aelias
Créature
-

Messages: 258


Duc et leader du clan vampire Aundae


Voir le profil
Fiche
« Répondre #13 le: Juillet 23, 2010, 03:35:02 »

Docile…Décidément, cette marchandise bas de gamme avait quand même un certain nombre d’avantages. Une plastique charmante pour une terranide, des talents culinaires, surement des talents aussi dans d’autres domaines domestiques, une fidélité et une obéissance à son maitre sans limites et sans volonté de rébellion. Depuis le départ, une question trottait dans l’esprit du vampire. Que faire de cette foutue esclave ? En général, les serviteurs n’avaient pas une grande espérance de vie dans un tel château…Un jour ou l’autre, elle finissait comme nourriture d’un vampire affamé et n’ayant pas eut sa dose de nectar sanguin. En règle générale, les suceurs de sang ne touchaient pas aux terranides, considérés comme des êtres inférieurs, mais cela pouvait arriver lors des crises. Au final, elle ferait une bonne esclave personnel pour le duc…Tant qu’elle n’avait pas de soupçons sur sa véritable nature.

- Au final, je n’ai plus si faim que cela…

Conclut-il avec une certaine ironie dans la voix. Il n’avait jamais eut faim, c’était juste…pour s’amuser. Eh oui ! Les vampires avaient aussi un certain sens de l’humour, un humour déplacé et sadique bien sur, un peu masochiste même parfois.

- Tu m’as coupé l'appétit.

Le vampire émit un petit rire puis observa l’esclave…Cette dernière avait quand même réussi à nettoyer le sol. Elle avait bien accompli sa tache. Il poussa un soupir, prit la chaine et tira brutalement dessus pour ramener la servante vers lui. Le duc observa cette jeune terranide dans les yeux et glissa délicatement sa main glacée sur les cuisses de l’esclave. Il n’irait pas plus loin, pas pour l’instant, le vampire était mort et ne ressentait pas ce genre de plaisir. De plus, mettre une terranide dans son lit, c’était un peu dégradant. Puis, il contourna Shad, ouvrit un tiroir de la cuisine, prit une morceau de pain sec et le donna à l’esclave. Pas la peine de dire plus, elle avait surement compris que cela serait son diner mais aussi son petit déjeuner du lendemain. De nouveau, Seffer poussa un soupir. Il sortit une montre-gousset de sa poche et regard les aiguilles, l'aube arrivait et l'astre solaire ne tarderait pas à pointer le bout de son nez...Il fallait dormir maintenant et il n'avait pas le temps d'attendre.

- Bon, on file...

Dit il avec hâte. Seffer Aelias prit la chaine violemment et tira, trainant l'esclave comme un animal en laisse. Il quitta rapidement la cuisine, s'engagea dans les couloirs, grimpa un escalier en mabre avec des tapisseries aux murs, poussa une autre porte...Ce château est un vrai labyrinthe. Poussa finalement une petite porte et poussa l'esclave dans la pièce. Une pièce ronde, ravissante et élégante, les murs en bois, recouverts d'acajou, une large cheminée avec un feu chaud, un tapis en peau de bête non loin, un nécessaire pour fumeur, un fauteuil confortable et un râtelier à pipes. Un détail clochait...A coté de la peau de bête, une peau de lion, un cerceuil noir se tenait en place. Là, la jeune femme avait peut être compris. Les habitants de ce plan connaissait un peu les légendes sur les vampires, les lycans et autres créatures démoniaques. Le vampire se tourna vers Shad Hoshisora.

- Je pense que je n'ai pas la peine de te faire un dessin...

Il s'interrompit, ouvrit le cerceuil, dévoilant un cerceuil matelassé avec des coussins blancs. Puis reprit.

- Les terranides sont des êtres inférieurs...Certes. Mais tu as du deviner ce que je suis, non ?

Il regarda la terranide, attendant une réponse, un petit sourire malsain sur les lèvres.
Journalisée
Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4156



Voir le profil
Fiche
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #14 le: Juillet 25, 2010, 04:38:42 »

Décidément la bonne fortune n'était pas aux rendez vous ces derniers temps. Avais-je eu la moindre chance ? Aucune, rien, nada.  Ces dernières semaines n'étaient remplit que de malchance et particulièrement ces dernières heures. Être une esclave était déjà dégradant mais que les actions faites sous des ordres donnés soient réduites à néant, cela l'était encore plus. Bien sûr, je ne pouvais répliquer, bien que l'envie ne me manquait pas. Un geste rapide et brutal sur la chaîne attachée au collier de métal me fit rapprocher de ce premier maître. Ma main droit se crispa rapidement tandis qu'un frisson me parcouru quand il apposa sa main glaciale sur l'une de mes cuisses, avant de la retirer.  Ne pouvant pas imposer de résistance, je me faisais ainsi trainer dans la cuisine tel un vulgaire animal, saisissant sans rien dire le morceau de pain dur. Hochant juste la tête en signe de remerciement, à quoi bon parler de toute façon si la parole ne nous était pas accordée ?

L'instant d'après il regarda sa montre gousset et poussa un soupir. Je me demande bien quelle heure il pouvait être maintenant. En ces murs, il était difficile de voir à l'extérieur. Malheureusement, je n' eu le temps de réfléchir à «  tiens quelle heure peut il être maintenant ? » que je me faisais de nouveau tirer à travers le château, passant de nombreuses salles et couloirs, empruntant bon nombres d'escaliers, ouvrant plusieurs portes. Un vrai dédale. Trouver la sortie sans se faire attraper ne sera pas chose aisée. Surtout que cela m'étonnerai fort que je sois libre de mes mouvements à tout bout de champs. Quelle utopie que voici. Enfin, une dernière porte s'ouvrit :

Rentrant dans la pièce poussée de force, je contemplai les lieux. Une chambre certes mais quelle chambre ! Tout, absolument tout montrait que cet homme n'était pas une personne située au bas de l'échelle sociale. Pourtant, un détail clochait. Un cercueil noir à l'endroit où devrait se situer le lit.  Le duc s'avança et l'ouvrit, dévoilant un intérieur matelassé avec des coussins blancs.

« Les terranides sont des êtres inférieurs...Certes. Mais tu as du deviner ce que je suis, non ? »

Soupirant intérieurement, je regardais la personne qui était mon maître, ce dernier affichant un sourire mesquin. Toujours et encore ces préjugés sur l'intelligence, je pris donc la parole pour répondre à sa question, puisque c'est cela qu'il attendait :

« Je suis peut être une terranide donc une espèce inférieur à la votre mais je ne suis pas stupide, maître. Ce cercueil démontre que vous devez être un vampire, une créature de la nuit... »


Je marquais un arrêt dans ma phrase, le regardant quelques instants, bien sûr j'avais peur, mais pouvais-je simplement faire quelque chose contre lui ? Une simple tension sur la chaine et je serais déjà à portée de canines. Je finis par continuer ma sentence :

« Ce qui explique le fait que vous n'ayez rien mangé puisque vous n'en aviez pas besoin et que vous vous hâtiez à venir en ces lieux pour éviter la lumière du soleil.  De plus, le fait que vous soyez vampire réduit considérablement mes chances de survies, car vous possédez une force, une vitesse et des sens nettement supérieur à ceux d'un humain basique... »


La fin de la phrase était le plus difficile à dire, un vampire ne se nourrit pas de fruit tout le monde sait ça. Non pour survivre, il a besoin d'une dose quotidienne d'hémoglobine. Un frisson me parcouru, j'espérai juste qu'il l'avait eu cette dose, bien que «  vu que j'étais une espèce inférieur » il ne prendrait sans doute pas la peine de me mordre. Une chance en soit d'être considéré comme un moins que rien dans ce cas là... 

«  Et bien sûr vous vous nourrissez de sang...Ai-je raison maître ? »

Si je pouvais fuir, je l'aurais fais. Mais là, rien qu'à apprendre sa véritable nature réduisait considérablement mes chances de réussite à m'enfuir de ce lieu. Je ne pouvais rien faire à part attendre la suite des évènements. Une question trottait dans mon esprit, combien de temps pourrais-je encore respirer et vivre. Les oreilles légèrement rabaissée vers l'arrière et la queue basse montraient que malgré mon air qui était calme en l'apparence, j'avais peur de la suite.
Journalisée


Tags:
Pages: [1] 2
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox