banniere
 
  Nouvelles:
Le Staff est toujours à la recherche de nouvelles recrues pour différents projets, comme la Gazette ou la promotion du forum !

Pour plus d'informations, c'est par ici !

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1] 2
  Imprimer  
Auteur Sujet: I m lost and I want to nom nom nom [Pv Bakaar]  (Lu 3778 fois)
Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4230



Voir le profil
Fiche
Description
A un putain de réseau social.
« le: Décembre 30, 2009, 02:52:19 »

Je n'avançais pas, je trainais des pieds. Le sable était brûlant et le soleil de plomb. Je passais mon bras sur mon front, essuyant les gouttes de sueurs provoquées par la chaleur du climat. Ma bouche était sèche et le besoin de boire se faisait plus intense de minute en minute. Je stoppa ma marche et saisit la gourde accrochée à ma ceinture. La débouchonnant je la porta à mes lèvres. Une seule et unique goutte d'eau s'écoula. Goutte qui fut tout de suite évaporée avec la chaleur inscandescente qui régnait en ce lieu. Je soupirais, remettant ma gourde vide à ma taille. Il me faudrait un point d'eau et au plus vite. Mais qu'importe où je regardais, je ne voyais que du sable et des roches à perte de vue. Je repris ma marche, serrant la tunique du désert que j'avais "par chance" trouvé sur un cadavre. Autant dire que ce dernier n'avait pas eu de chance, mais ne dit on pas que le malheur des uns fait le bonheur des autres ? Je rabattais la capuche tout en regardant sur les côtés. La faim me tiraillait également. Un légér bruit de pattes me fit relever les oreilles. Un petit mammfère. En temps normal j'aurais pû l'attraper, mais je n'avais pas la force nécessaire pour le faire en ce moment. Un autre bruit me fit faire volte-face. Une tempète de sable ! Voilà pourquoi, ce mammifère s'était empressé de rentrer dans son terrier.

Trop tard pour s'enfuir, je fus prise en plein dans la tempète, me couchant sur le sable afin de laisser passer ce calvaire. Les vents d'une vitesse ébouriffante et le sable s'infilitrant partout, tout dura de longues minutes. Enfin tout ce calma et je pû reprendre ma route. Route qui consistait à s'éloigner de tout endroit habités par des humains. Le soleil était à son zénith et ma vision commençait à se faire flou, mon corps vacillait de plus en plus. Je m'évanouissais sur le sable brûlant, la tunique flottant de temps à autre par la faible force du vent. Autant dire que mon heure avait sonné.
Journalisée

Alastor Bakaar
-

Messages: 47


Chasseur de Vampires


Voir le profil
Fiche
« Répondre #1 le: Décembre 30, 2009, 05:56:20 »

Brr... cette tempête de sable nous avait passablement ralenti ma sœur et moi pour rentrer au couvent.  Forte heureusement que la charrette étais recouvert d'une toile pour nous protéger, mais par contre les chevaux ont été fortement perturber par cette tempête. Il se sont encore plus affolés quand j'ai tenté de les calmer. Heureusement que Cathleen sait y faire avec, je suppose que sa vient du faite qu'elle est resté très longtemps au couvent comparé à moi toujours en vadrouille, quoi qu'il en soit elle avait réussi à calmer quelque peu ces bête le temps que cette maudite tempête de sable passe.

Cathleen devenait une artiste de plus en plus reconnu dans la région au point où elle reçut une invitation pour participé à une soirée de noblesse dans la cité d'Ashnard. Bien que je n'était pas rassuré, je n'ai pas pus la dissuader d'y participer mais forte heureusement je l'ai accompagné à cette réception. L'invitation ne concernait que elle mais j'ai pus user de mon statut d'inquisiteur pour y participer. Lors de la soirée, petite sœur à impressionnée toute l'assemblé et moi avec. Elle avait effectivement beaucoup de talent, mère avait bien choisit en la surnommant « Siofra »(surnom donnée au surdoué ou au enfant éveillé).

À présent on entamaient le voyage de retour, il a fallut deux semaines du couvent jusqu'à la cité d'Ashnard et on avait déjà fais une grande partie pour le chemin du retour. Cette tempête de sable nous avait ralenti de surement plusieurs jours, je vais devoirs justifier se retard au près du patriarche à mon retour, Haaa, c'est ma vaine moi. Mais au moins l'important dans l'histoire c'est que Cathleen c'est bien amusé durant cette soirée. Tenant fermement les rennes je m'adressa à ma sœur.

-tu as été très impressionnante lors de cette soirée, tu m'as beaucoup surpris. Les parents aurais été fière de toi.

S'affichait un léger sourire en la regardant. Je ne me concentrait pas sur la route car il y avait du désert à perte de vu, mais au loin un étrange objet ce dessina dans le décor et je n'avait pas encore fait attention.
Journalisée

Cathleen Bakaar
Humain(e)
-

Messages: 129



Voir le profil
Fiche
« Répondre #2 le: Décembre 30, 2009, 08:58:24 »

Je n'aime pas Ashnard. Tout y est froid et cruel, à l'image de son Empereur. Pourtant, il valait mieux que j'accepte l'invitation, et c'est ce que j'avais fait, quand Alastor a confirmé qu'il pouvait m'accompagner. Le voyage a été long et éprouvant, surtout pour mon frère qui doit guider les chevaux. Moi, je reste dans la roulotte, à essayer de nouveaux tours. La tempête de sable ne nous facilite pas particulièrement la tâche, et je descends régulièrement pour aller calmer les chevaux ; à croire que j'ai plus d'empathie avec eux que mon cher frère...

On s'arrêtait pour la énième fois, les chevaux à nouveau paniqués alors que la tempête se calmait. La nuit commençait à tomber, et je n'aimais pas le retard que l'on prenait : chaque jour supplémentaire était une journée que mon frère aurait à justifier auprès du Père Supérieur. Et ce vieux bonhomme était loin d'être accommodant, surtout quand il s'agissait d'Alastor, de qui il exigeait l'excellence. Je finissais de caresser l'encolure des chevaux, et ils retrouvaient un semblant de calme, lorsque plus loin, je vis une forme allongée à terre. Je mis la main en visière pour essayer de mieux voir, en vain. Pourtant, "ça" ne bougeait pas. Il était inutile d'essayer de me faire entendre de mon frère à cause du vent, alors je lui indiquais du doigt la forme allongée. Je m'approchais, gardant mes cheveux dans une main pour qu'ils ne me voilent pas la vue, et je m'agenouillais auprès de la Terranide.

Vivante ! Plus pour longtemps si on ne faisait rien. Je fis signe à Alastor de me rejoindre pour qu'il la transporte jusqu'à la roulotte, où, une fois sa tête sur mes genoux, je laissais quelques gouttes de nos réserves d'eau glisser entre ses lèvres assécher. Il ne fallait pas qu'elle boit trop vite, mais elle devait s'hydrater.
Journalisée
Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4230



Voir le profil
Fiche
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #3 le: Décembre 30, 2009, 10:37:23 »

Un liquide s'écoulait le long de ma gorge par petit a-coup. Un liquide étant de l'eau plus précisément. Mais comment ? Je reprennais peu à peu mes esprits aidé par cet élément si nécessaire à la vie de toute espèce. Je commençais à sentir de mieux en mieux mon corps. Ma tête reposé contre quelque chose de dur, je devina aisément que cela devait être des genoux. Humains ou terranides je ne pouvais le dire. Une main supportait mon cou afin de faciliter la descente de l'eau dans la gorge.

Après plusieurs gorgés, je retira mes lèvres du goulot et ouvrit doucement les yeux. Tout était flou et il me fallu regarder les cligner plusieurs fois afin de me " réveiller" complétement. Les images qui depuis étaient brumeuse, floues, se faisaient nettes petit à petit. Une jeune femme rousse était penchée et me regardais. Sans doute celle qui m'avait aidé. Je distinguais une silhouette à ses côtés, il s'agit cette fois d'un homme. Je me demandais s'il était de la même famille, en tout cas ils se ressemblaient. J'ouvris les lèvres afin de laisser sortir un simple :

"Merci "

J' avais de la chance, énormément de chance, mais je ne connaissais en rien ces personnes. Qui étaient elles au fond ? D'un côté je voulais fuir, mais comment ? Comment le pourrais-je dans mon état ?
Journalisée

Cathleen Bakaar
Humain(e)
-

Messages: 129



Voir le profil
Fiche
« Répondre #4 le: Décembre 31, 2009, 12:19:37 »

Je souris à peine, même si j'étais soulagée. J'écartais quelques cheveux de son front  et mit un linge frais imbibé d'eau sur son front.

- Ne bougez pas. Vous êtes encore faible.

Il nous fallait établir un semblant de camp au plus vite, et dans cette tempête, c'était vain. Je levais mes yeux vers mon frère :

- Alastor. Nous devrions trouver un abri rapidement pour la nuit. Elle a besoin de manger quelque chose de chaud et de consistant.

Je pensais déjà que nos provisions seraient justes jusqu'au Couvent de l'Enklaster Aferus, mais cette Terranide était au bord du gouffre. Et on devait l'aider. Même si l'Ordre nous apprenait que les Terranides étaient des sous créatures. Mère disait : "Aime ton prochain, comme tu t'aimes toi-même'. Nous avons eu de longues conversations, même si j'étais jeune, à l'époque. "Et si je ne m'aime pas ?" lui avais-je demandé. Mère avait sourit : "Si tu n'aimes pas ce que tu es, alors change ta voie pour devenir la personne pour qui tu auras le plus d'estime." J'ai si peu de souvenirs de Mère, et de Père, pourtant, à chaque fois, je me rappelle ses sourires, et nos longues conversations...

Et puis, il y a ce vide...

Je secoue la tête. Ce n'est pas le moment de chercher mes souvenirs. Notre devoir est d'aider les âmes égarées, et ceux qui souffrent, les victimes... Peu m'importe la race de la personne... Comment l'Ordre peut-il renier ainsi les Terranides ? Celle-ci n'a pas l'air si méchante... Je recroise son regard :

- Ne vous inquiétez pas, nous ne vous ferons aucun mal.
Journalisée
Alastor Bakaar
-

Messages: 47


Chasseur de Vampires


Voir le profil
Fiche
« Répondre #5 le: Décembre 31, 2009, 05:03:15 »

La jeune Terranide commençait à reprendre des forces et s'était réveillé. Bien que son état semblait aller mieux elle rester très affaiblie. Cathleen s'occupait très bien d'elle, mais je me voyait mal rentré au couvent avec elle. Mais bon pour le moment la priorité était de faire en sorte qu'elle survive et je n'avais d'autre choix d'accéder à la requête de ma sœur. Malheureusement nos provisions étaient très limité et on risquerait d'en manquer pour la fin du voyage mais il aurait été inhumain de laisse cette pauvre fille dans cette état. Je fit un mouvement de tête pour acquiesçait et descendit de la charrette pour mener les chevaux dans tempête. Cathleen commençait à lui parler doucement, cela était quand même bon signe.

Il fallut quelques heures de marches dans cette tempête pour trouver un abris. C'était une crevasse assez profonde dans une chaine de montagne, il y avait clairement des signe que quelqu'un avait déjà camper ici et se ne me rassuré guère. Quoi qu'il en soit on avait trouvé un coin plutôt confortable pour y installer un campement. J'eus de la peine pour allumer un feu car le manque de bois m'avais forcer à prendre des morceaux sur la charrette. La nuit commençais à tomber et elle  serai très calme après le passage de cette tempête de sable. J'avais mis du bouillon sur le feu en prévision d'un ragout et aussi préparé des lentilles. En attendant Cathleen veillait à se que la jeune blessé soit bien installer, elle était resté dans la charrette et elle était couverte d'une couverture pour évité la morsure glacial de la nuit.

Je servit un peu de lentille et alla rejoindre ma sœur. Et lui donna le petit bol de lentille.

-tien, met s'en un peu dans la bouche et donne s'y à boire. Comme sa elle boira doucement. Comment va t-elle ?


Pendant que la jeune Terranide buvait, le repas lui il cuisait et serai bientôt près. Elle avait beaucoup de chance d'avoir survécu.
Journalisée

Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4230



Voir le profil
Fiche
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #6 le: Décembre 31, 2009, 05:41:50 »

L'homme parvient à nous trouver un refuge pendant la nuit. Grâce à l'aide de ce qui devait être sa soeur, je pus me relever ou du moins relever le haut de mon corps pour m'assoir. Tenant d'une main la couverture qu'on m'avait mise afin de protéger de la morsure du froid, j'observais sans rien dire. J'avais eu de la chance, beaucoup de chance. Il revient et passa un bol composé de lentilles et de l'eau à la jeune femme. Des lentilles, bon c'était un repas basique mais je n'allais pas m'en plaindre, surtout vu mon état ! J'acceptais l'aide et entama d'ingérer le repas, reprennant peu à peu des forces.

"Merci mais vous ne manger rien ? "

Je regardais plus en détail l'humain se trouvant en face de nous. Ces habits...Je sursautais et me releva d'un bond, augmentant la distance entre les deux humains et moi même. Cet homme était habillé comme un prêtre et tout Terranide savait ce que pensait l'inquisiton d'eux. Je percuta la paroi rocheuse et y resta collée. Mes jambes allaint bientôt fléchirent, je n'étais pas en grande forme et courir ne me saurait pas possible. Pourquoi avait-il fallu que je tombe sur des personnes du couvent de l'Ordre ? Pourquoi ? N'ayant pas assez de forces pour tenir debout, je me laissais glisser le long de la paroi, les regardants, les oreilles fortements abaissées et la queue basse. J'avais peur de cette situation.

Hrp - Post court désolé ^^"-Hrp
Journalisée

Cathleen Bakaar
Humain(e)
-

Messages: 129



Voir le profil
Fiche
« Répondre #7 le: Janvier 01, 2010, 01:32:03 »

Je secouais la main, avec toujours ce sourire léger sur les lèvres, et prit le bol de lentilles.

- Non, mademoiselle. Vous mettez un peu de lentilles dans votre bouche, ce n'est pas votre repas... C'est juste pour vous empêcher de boire trop vite. Quand on souffre de déshydratation comme vous, il faut éviter de boire trop, et trop vite.


Alastor trouva rapidement un abri, visiblement un ancien campement. Etrange qu'il se soit arrêté ici, lui qui est si méfiant. Mais ce n'est pas plus mal. Cette terranide n'a pas besoin d'être trimbalée, il lui faut du repos. Je dois lui paraitre froide et distante, mais en réalité, je ne sais pas comment agir avec elle. Puis-je seulement lui faire confiance ?

Il semblerait qu'elle se pose la même question, et qu'elle ait trouvé sa réponse. Tandis que je cherchais une assiette et des couverts pour elle dans nos effets personnels, je l'entends reculer, et la vois plaquée contre la paroi de la montagne qui nous protège du vent. Je suis son regard. Qu'est-ce que mon frère peut avoir de si terrifiant pour ainsi faire paniquer la jeune femme ? A moins... Que ce ne soit son uniforme ? Je pose l'écuelle près du feu où mijote le ragout, et m'approche lentement d'elle, la main tendue. La pauvre créature est terrifiée. Je m'assois, à distance raisonnable d'elle, et fait apparaître dans ma main une pièce de monnaie. Sans un mot, je la fais glisser sur mes doigts, de l'index vers le petit doigt, avant de la faire glisser sur ma paume pour la faire revenir avec mon pouce sur mon index, etc... Au bout d'un moment, ce n'est pas une pièce qui réapparait, mais un balle en mousse, que je cale entre l'index et le majeur. Passant ma main gauche devant, je lui donne l'illusion que la balle change de couleur, avant d'en faire apparaître une, puis deux autres. Quelques mouvement habiles lui font croire que ces trois petites balles en deviennent une plus grosse, que je "transforme" en cristal. Mon passe-temps préféré : je fais glisser la boule de ma paume le long de mes doigts, pour qu'elle vienne glisser sur le dos de ma main, et fait ainsi plusieurs aller-retour. La terranide a l'air assez détendue pour m'autoriser un nouveau sourire, un peu plus grand et plus franc :

- Vous n'avez rien à craindre d'Alastor, ni de moi-même. Nous ne vous ferons sincèrement aucun mal. Mon frère ne chasse que les vampires, et vous n'avez pas l'air d'être une de ces créatures. Non, vraiment. N'ayez pas peur. Tenez !


Je lance la boule de cristal en l'air, et elle éclate en l'air, faisant pleuvoir une des confettis argentés sur la louve. A ses pieds tombe une fleur jaune. Je me lève, et l'invite à me suivre :

- Venez. Le repas doit être prêt.


(et moi, désolée de faire aussi long  Roulement des yeux )
Journalisée
Alastor Bakaar
-

Messages: 47


Chasseur de Vampires


Voir le profil
Fiche
« Répondre #8 le: Janvier 02, 2010, 12:35:47 »

D'un coup la jeune Terranide fut pris d'un peur panique. Je ne comprenais pas pourquoi elle fut tant effrayé que sa, on venait de lui sauver la vie. Puis je réfléchis un peu et je compris assez rapidement que c'est moi qui lui faisait peur comme sa. l'inquisition et l'ordre en générale n'avait jamais traiter les Terranides comme de leur égaux et n'avait pas hésité à les persécuter sans la moindre once de pitié. Je regrettais énormément de porter un tel fardeau, moi qui n'avais jamais l'intention de faire du mal à qui que se soit.

Pour le plus grand bien de cette louve, il est nécessaire de mettre un peu de distance entre elle et moi, en tous cas le temps que ma sœur aille y parler. Pendant que je finissait de préparer à manger je les observer à distance. Cathleen était la gentillesse et la douceurs incarné et en usant de ses petit tour de passe passe elle parvenait à gagner la confiance de la louve. Pendant que j'étais en train de servir les deux femmes revenait vers moi et s'installèrent près pour manger. J'essaya de ne montrer le plus aimable possible et ainsi essayer de lui faire voir qu'elle n'avait rien à craindre de moi.

-je te pris de me pardonner si je t'ai fais peur, je n'ai aucune intention de te faire du mal.


Je repris ma respiration et je nous présenta face à elle

-je me nomme Alastor Bakaar et voici ma petite sœur Cathleen


puis je tend un plat de nourriture.

-tien régale toi, mange autant que tu peu, tu en auras besoin.


Je savait que cela nous mènerais sur une pente glissante, car le peu de nourriture pourrait nous être très difficile à supportaient, mais la survit de cette jeune louve était plus important. Je servit ensuite à Cathleen et à moi puis je leurs souhaite un bon appétit
Journalisée

Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4230



Voir le profil
Fiche
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #9 le: Janvier 02, 2010, 10:14:21 »

Je reculais le plus que je pouvais contre cette paroie rocheuse, complétement terrifiée et apeurée. La jeune femme à la chevelure rousse s'approcha, une main tendue vers moi comme si on tenterait de calmer un animal, avant de s'assoir à quelques mètres, gardant ainsi une distance respectable entre nous. Je penchais légérement la tête sur le côté, remuant deux fois des oreilles, me demandant ce qu'elle voulait. La réponse ne se fit pas attendre, je la vis jouer avec agilité avec une pièce de monnaie. Cette dernière glissait sur les doigts avec aisance, comme si elle était mû par une force vivante. Étonnement à la place que cette pièce disparaisse dans le creu de la main de l'humaine, elle fut échangée par une balle de couleur allant aussi vite et avec autant de dextirité sur la surface des doigts. D'autres firent leur apparition, je tentais de comprendre comment elle arrivait à faire cette allusion avec autant de vitesse et je commençais à me détendre. Le final de ce tour de passe passe fut tout aussi impressionnant que son intégralité, les balles étant au nombres de trois fusionnèrent entre elles, créant ainsi une plus grosse que les précédentes et elle fut transformée en cristal. Autant dire que j'étais plus que bluffée.

J'eus un mouvement de recule tandis qu'elle envoyé la boule en cristal en l'air et qu'elle explosa, laissant apparaitre une fleur jaune à mes pieds. Impressionnant, vraiment. C'était donc un prégiditateur ? Je pouvais facilement devinée qu'elle devait avoir une bonne renomée, du moins selon ce que j'avais vu. J'accetais d'un hochement positif de la tête de la suivre près du feu de camp, gardant une distance avec cet homme. Ce dernier me fit des escuses et se présenta, accentuant le fait qu'il ou elle ne me fairont aucun mal.  D'un côté, c'était sans doute vrai. Pourquoi m'auraient ils sauver dans ce cas si cela n'aurait été que pour me persécuter ?

" Je suis désolé,...Je me nomme Shad Hoshisora...Veuillez m'excusez pour ma réaction."

Je ponctuais mes derniers mots par une tête rabaissée au maximum, accentuant l'idée de pardon que j'avais. je pris par ensuite une écuelle de ragoût et me contenta de ce qu'il avait dedans laissant la plus grande partie à Alastor et Cathleen.

"Puis-je savoir où est ce que vous allez ? "

Bon ce n'était pas unegrande question mais au moins, cela pouvait lancer une conversation et je préférais savoir où est ce que je pourrais arriver que de me retrouver dans un sacré pétrin.
Journalisée

Cathleen Bakaar
Humain(e)
-

Messages: 129



Voir le profil
Fiche
« Répondre #10 le: Janvier 04, 2010, 03:26:11 »

La magie est universelle, et quel que soit l'âge du public, elle adoucit les tensions. Je viens de le prouver, et la louve n'a plus cette attitude craintive. Je suis soulagée à l'idée de savoir que même si elle ne nous fait pas confiance, au moins elle ne nous craint plus, et ne nous voit pas comme des ennemis. Nous finissons par rejoindre mon frère près du feu, et je vois Shad se servir une petite portion. Je prends la louche à mon tour, non pas pour me servir, mais pour en ajouter dans l'écuelle de la Terranide.

- Vous devez manger, Shad. Ne vous privez donc pas, Alastor et moi pourrons nous arrêter et demander des provisions sur le chempin. J'ai bien conscience qu'en tant que Terranide, vous n'avez pas cette chance. Mangez donc à votre faim.

Ce n'est qu'après avoir servi mon frère que je remplissait ma propre écuelle. Après une courte prière, récitée davantage par habitude que par réelle conviction religieuse, je commençais à manger lentement, mes yeux se tournant vers le ciel étoilé. Par tous les Dieux ! Qu'allions-nous faire de cette jeune femme ? On ne pouvait décemment pas la ramener au Couvent. L'aider faisait déjà de nous des hérétiques, à leurs yeux ! Heureusement que le Père Supérieur aimait tant Alastor.
Journalisée
Alastor Bakaar
-

Messages: 47


Chasseur de Vampires


Voir le profil
Fiche
« Répondre #11 le: Janvier 08, 2010, 05:02:14 »

Le repas ce passait dans un silence presque pesant. Chacun d'entre nous pris dans ses propre pensé. Il m'est arrivé un moment où je me demandais si ce que l'on avait fait ce n'étais pas une erreur. Cette jeune Terranide n'avait pas l'aire méchante ou bien c'était une ruse du malin pour nous piéger. Comment en être certain. Je chassa de ma tête ces pensé tout en repensant ce que m'avait dit frère Cardus, « les inquisiteurs deviennent paranoïaque » c'est peu-être pas faux. Mais toutefois je garder un œil sur elle.

Le repas ce termina un peu plus tard. Tous le mondes avait put mangé à sa faim. Mais maintenant fallait se reposé, je me tourna vers Cathleen et lui proposa .

-écoute Cathleen, toi et la Terra... humm toi et Shad, abritaient vous dans la charrette, quand à moi je vais veiller sur le feu.


Et sur le campement par la même occase.

Sur ces mots je remis du bois sur le feu et prépara une arbalète et mes épée, on est jamais trop prudent surtout dans ce désert. Puis je salua une dernière fois Catleen et Shad.

-Mesdemoiselles, je vous souhaite une agréable nuit.


Puis je m'installa près du feu. Il ne fallut pas longtemps pour me perdre encore dans mes pensés. Là j'y voyait mon grand frère. Je me demanda par la suite si c'est une bonne idée et comment on allait faire une foi arriver au couvent.
Journalisée

Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4230



Voir le profil
Fiche
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #12 le: Janvier 08, 2010, 06:00:37 »

Je fus étonnée de voir Cathleen me reservirent une autre portion, et la remercia d'un hochement de tête.  J'écoutais la prière qui fut énoncée par cette terrienne. C'était donc ça ce qu'ils appellaient " prier" ? C'était vraiment étrange de remercier quelqu'un qu'on ne connaissait pas sur le fait que ce serait grâce à lui qu'on aurait de quoi vivre. Je poussais un petit soupir, et tourna mes yeux vers le ciel. Pour moi, ce n'est pas cet inconnu qui t'aide à t'en sortir, ce 'n'est pas en joignant les mains et en récitant des paroles que tu vas modifier le cours des choses. Je préférais cependant garder cela pour moi-même.

Le repas se termina et Alastor nous proposa d'aller dormir, chose à laquelle je ne pouvais refuser.Alors que j'étais sur le point de monter dans la charette, je regardais l'homme.

"Bonne soirée à vous aussi, mais ne dormez vous donc pas ? "

S'il ne dort pas, je ne donne pas cher de ce qui va arriver demain matin, j'écoutais sa réponse, hochant juste la tête pour dire que j'avais compris. J'allais dans un coin de la charette, laissant le plus grand espace pour l'humaine. Me couchant sur le sol, en position de chien de fusil, la queue rabattue vers l'avant et tenue entre les mains, murmurrant.
 
" Bonne nuit et encore merci pour votre aide..."

Bien que je fermais les yeux, mes pensées étaient chaotique, qu'est ce qu'i allait m'arriver maintenant ? Pouvais-je réellemnt avoir confiance en ces humains ?
Journalisée

Cathleen Bakaar
Humain(e)
-

Messages: 129



Voir le profil
Fiche
« Répondre #13 le: Janvier 13, 2010, 02:34:26 »

Je suivis Shad dans la charrette, et une fois qu'elle se fut installée à sa convenance, je la recouvrai d'une couverture. D'un geste maternel, je lui caressais les cheveux et lui murmurai de bien dormir. Contrairement à elle, je ne partis pas me coucher tout de suite, et je rejoignais mon frère près du feu, pour m'asseoir, la tête sur son épaule.

- Alastor... Tu n'as pas été très sociable avec cette jeune femme. Mais je ne voulais pas te parler de ça.

J'ajoutais une branche au feu : il ne fallait pas non plus que mon frère attrape froid cette nuit. Peut-être devrais-je lui amener une couverture, à lui aussi...

- On ne peut pas amener Shad au Couvent, au mieux, ils la tueraient. Nous ne pouvons pas non plus l'abandonner n'importe où et risquer qu'elle se fasse attraper par un marchand d'esclaves.

Je me blottissais un peu plus contre Alastor. J'avais peur de mes propres pensées, et je frissonnais.

- Laisse-nous près d'une ville, que nous puissions avoir de quoi nous nourrir. Et toi... (sa voix s'éteignit un peu, et déjà, son estomac se nouait) toi, tu devrai rentrer au Couvent. Tu es déjà en retard, par ma faute...

Me retrouver séparée d'Alastor me rendais déjà malade, et j'essayais de lui cacher ma lutte intérieure pour ne pas vomir mon maigre repas. Je me battais davantage contre moi même pour ne pas trembler non plus. Mais il fallait ce qu'il fallait : nous ne pouvions décemment pas abandonner cette Terranide.
Journalisée
Alastor Bakaar
-

Messages: 47


Chasseur de Vampires


Voir le profil
Fiche
« Répondre #14 le: Janvier 14, 2010, 08:27:32 »

Je m'installa près du feu et fit quelque vérification dans mes armes, juste au cas où. Soudain je senti que quelqu'un venait de s'assoir juste à coter de moi et posa sa tête contre mon épaule. C'était ma jeune sœur Cathleen. Je posa mes affaire et passa ma main par dessus son épaule. Je voulais y faire une remarque sur le faite qu'elle ne soit pas coucher mais elle fut plus rapide et fit attention de mon manque de tact envers la jeune louve. Difficile d'être sociable quand on sais pertinemment que l'on est craint et détester

puis elle me parla de la Terranid. Me disant que nous ne pouvions pas la laisser là  seul comme sa dans ce dangereux désert ou bien l'emmener au couvent. En effet, il m'était difficile de voire cette jeune femme-louve dans le couvent, elle serait sans aucun doute mis en esclavage.

Puis vint le moment où na soeur me proposa un plan risqué à mes yeux. Celui de les laisser dans une ville loin du couvent. À peine elle eu fini sa phrase que je répliqua avec une certain sévérité.

-hors de question ! C'est  beaucoup trop dangereux pour vous deux. Je ne te permet pas de faire une chose pareille!


Je préférais cent fois me faire fouetter parce que j'ai ramené la jeune Shad que de risquer la sécurité de Cathleen. Je repris mon calme. puis avec un geste affectif je replaça ses cheveux de sa frange derrière son oreille.

-Deidre,je te l'ai déjà dit, les villes sont infesté d'être malsain. De plus vous risquez de vous faire attraper par les esclavagistes. On veux l'aider pas la livrer.... C'est décidé, on l'emmène au couvent et on trouvera bien un moyen pour la cacher


puis je lui sourit tendrement.

-les tours de passe-passe c'est ton truc! Allez va te reposer, demain on à une longue route à faire.
Journalisée


Tags:
Pages: [1] 2
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox