banniere
 
  Nouvelles:
LGJ inaugure un système de vote et nous vous parlons de l'avenir du forum ici.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Promenons nous dans les bois [Shad Hoshisora]  (Lu 1669 fois)
Travis
Invité

Fiche
« le: Décembre 09, 2009, 10:52:43 »

Après un long séjour passé dans les terres sauvages à lutter contre mille et une créature, à chasser des souris pour se nourrir et à risquer la mort à cause d'une déshydratation, notre jeune homme décida de revenir au monde tranquille dans lequel il avait eu l'habitude de vivre durant toute son enfance. Enfin sortir de ces terres n'était pas si facile, Travis dut traverser encore un certain nombres d'épreuves qui ne l'avaient pas épargné physiquement. Non il avait été blessé à maintes reprises et il sortit de ces terres épuisé. Il ne pouvait plus marcher normalement, certainement avait-il quelques côtes cassées. Des cicatrices encore mal refermées couvraient son corps et ses vêtements étaient en lambeaux. Non il n'était plus trop présentable. Mais il ne voulait pas retourner en ville, il n'aimait pas trop la présence des autres humains. Il était un solitaire et il en avait toujours été ainsi. Dans tous les cas chasser était bien plus simple dans cette menue forêt que dans les terres sauvages.
Le jeune homme était enfin arrivé à ses fins et il avait réussi son défis de survivre dans les terres sauvages pendant plusieurs mois. Mais dans l'état où il en sortait, il se doutait qu'il lui faudrait beaucoup de temps pour se remettre complètement de ce petit séjour. Il se demandait encore comment il avait réussi à épargner sa guitare dans son périple. Elle trônait fièrement sur son dos, comme si elle était inatteignable en compagnie de son maître.
Le jeune homme marchait en clopinant sur un chemin dans ces bois qui seraient maintenant son terrain de jeu. Il ne savait où se rendre, la première chose à faire était peut être de trouver à boire tant sa gorge était sèche. Son état était vraiment misérable, il en riait tout seul tant il semblait pathétique. Il avait un bâton pour s'appuyer, ses côtes le faisaient souffrir mais il s'efforçait de garder une mine tranquille comme il l'avait toujours fait. Il ne voyait plus distinctement, certainement n'allait-il pas tarder à s'évanouir, son corps réclamait le repos mais il devait boire sinon s'en était finit de lui. Un voile blanc se dressait devant ses yeux, il n'aurait pas vu un éléphant dans un couloir. Le jeune homme était à bouts de forces et un mauvais coup de vent l'aurait fait tomber.
Journalisée
Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4156



Voir le profil
Fiche
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #1 le: Décembre 09, 2009, 11:18:23 »

Doucement, je devais avancer avec parcimonie. Le gibier pouvait facilement s'échapper s'il resentait ma présence, mes pattes de louve effleuraentit le sol sans un bruit, aucune pierres ne roulaient, aucune branche ne se brisaient et alertaient le troupeau d'animaux sauvages de ma présence. Rien, un calme vide, ma respiration était maintenue à un rythme régulier, mes muscles se mouvaient sous ma masse à chaque mouvement. Surtout faire attention au vent, ce dernier peut être traitre. Me voilà enfin à une dizaine de mètres, repérant un jeune isolé dans son coin, une proie facile en l'occurance. Je m'approchais encore à petit pas avant de surgir, telle un éclair et de fendre sur ma proie, qui pauvre d'elle, n'a pas eu le temps de comprendre ce qui lui arrivait. La maintenant grâce aux griffes situées sur mes pattes de canidé. Je lui planta mes crocs dans son cou, lui causant une hémorragie externe en performant les artères principales. L'âme de la bête n'était plus. Je me délectais de ce mets, pourléchant mes canines d'où gouttait le sang, la faim avait attisé mon côté animal, et ce dernier avait ressurgit afin que je parvienne à me substenter. Une fois mon repas fini, je repris ma forme de terranide, ressemblant à une humaine aux long cheveux noirs avec une mèches bleu frontale, portant des habits de tous les jours. Je cacha mes attributs de louves, queue et oreilles comprises. Encore des heures à passer la queue serrée dans le pantalon, quelle misère !

Seul problème, j'avais soif, et seul le lac pouvait étancher mon manque d'eau. Soit, je regardais autour de moi et pris rapidement une direction au pas de course. Sautant au dessus des arbres abattus, zigzaguant entre les différents buissons, vivre ainsi avait une certaine forme de liberté. Quoi de mieux que de vivre par ses propres moyens au lieu d'être sous la charge de quelqu'un ? Malheuresement, cette charge, je la connaissais aussi, vivant en ville, je soupirais d'ennui. La ville quel endroit lugubre quand même ! J'arrivais enfin au lac, me penchant afin de récolter l'eau entre les paumes de mes mains et de la boire. Je  refis ce mouvement plusieurs fois de suite. En me relevant, je passa le revers de ma main sur les lèvres, chassant les dernières gouttes d'eaux restantes.

Un bruit attira mon attention, un bruit de pas chancelant. En me retournant, je vis un humain en bien piteux état. Soit, je n'allais pas le laisser ainsi, allant à sa rencontre, je lui attrapa le bras doucement afin de le faire passer par dessus mon épaule, le maintenant debout comme je le pouvais. Je jetais un coup d'oeil rapide et remarqua qu'il était fort déshydraté, par chance une source d'eau était à peine à deux pas de là. L'emmenant près du lac, je l'adossa contre un des arbres présent à proximité avant de faire des aller retours, l'eau captive entre mes mains formant un récipiant, abreuvant l'inconnu. Je pouvais facilement deviner par l'état qu'arborais cet homme qu'il avait passé de douloureux moments.
« Dernière édition: Décembre 09, 2009, 11:32:45 par Shad Hoshisora » Journalisée

Travis
Invité

Fiche
« Répondre #2 le: Décembre 11, 2009, 03:08:51 »

Promenons nous dans les bois, pendant que le loup n'y est pas... Cette petite mélodie raisonnait dans la tête de Travis, il ne savait pas vraiment pour quelle raison. Il n'avait jamais vraiment chanté cette chanson ni eu affaire à des enfants dans les derniers jours. Non elle trottait dans sa tête pour une obscur raison. Peut être cette raison allait apparaître au grand jour par la suite. Travis était debout et marchait dans une direction sans trop savoir pourquoi, il était inconscient mais sur pied et capable de se mouvoir. Il était dans le monde des rêves, dans son monde qu'il a mit presque vingt années à forger. Il s'y était perdu et cherchait son chemin, une lumière ou quelque chose qui lui indiquerait une route à suivre. Rien, non tout était néant, il n'entendait rien et continuait de tituber dans son monde et dans la réalité. Il lui semblait voire une silhouette au loin. C'était un enfant. Il lui semblait avoir une tête déjà vue. Travis rejoignit cet enfant qui le regardait sans bouger, alors que le jeune homme était mourant. Il s'arrêta à côté de ce petit et le dévisagea, il n'arrivait pas à mettre un nom à ce visage, pourtant il l'avait connu. Il en était certain. Ce souvenir s'intensifia lorsqu'il plongea ses yeux dans ceux du gamin. Ils étaient semblable aux siens. Même couleur et surtout, la même mélancolie y habitait. C'est alors que Travis reconnut ce gosse, oui ce gosse c'était lui même. Travis se voyait 10 années plus tôt. Ce petit garçon le regardait penchant la tête l'air de dire " Que fais-tu ici?"
Travis ne savait quoi dire, et après tout il n' avait rien à dire leurs yeux se disaient tant qu'aucune parole n'était nécessaire. Le petit garçon avait au fond du regard son insouciance et son innocence qui étaient intacts. Travis voulait lui dire "Mon garçon, promet moi de ne pas changer, de rester tel que tu l'es et de continuer de croire en tes rêves, de ne pas changer". Mais en le regardant, le gosse savait qu'il était trop tard. Il voit ces yeux qui ne savent plus pleurer, rongés par la tristesse, d'un bleu mélancolique, qui rappellent un peu la couleur du ciel avant la pluie. Il sait qu'en regardant profondément, il trouvera une petite lueur d'espoir. L'enfant s'approche du grand et le prend dans ses bras, lui montre qu'il ne lui en veut pas et qu'il continuera son chemin avec quoiqu'il arrive. Le grand renferme ses bras sur l'enfant une larme s'échappe de ses yeux mais ne tombe pas, il a retrouvé son espoir et un sourire s'affiche sur son visage.
Il ouvre ses bras et se redresse, l'enfant n'est plus là. Il est à nouveau seul. Seul mais il a une chaleur qui lui remplis leur cœur. Travis se sentait poussé en arrière, il reculait dans la direction dont il était venue. Au loin il voyait le petit enfant sourire aux lèvres qui lui faisait un signe de la main et comprendre que sa place n'était pas encore auprès de lui.

C'est alors que Travis émergea, quelqu'un était en train de lui donner à boire. Ses yeux étaient ouvert mais il commençait de revoir le monde tel qu'il était réellement. Il leva la tête pour aider la personne qui lui donnait à boire. Il était appuyé contre un arbre, sa guitare était à côté. Il se rappelait de tout, des terres sauvages et de tout ce qu'il avait vécu et surtout cette douleur persistante dans son côté. Il releva un peu plus la tête pour regarder ce bon samaritain ou plutôt cette bonne samaritaine. En effet une jeune femme était en train de prendre soin de lui. Il arrivait un peu à en distinguer les traits mais sa vue était encore floue. Travis se sentait mieux -tout est relatif- il recouvrait ses esprits gentiment. C'est alors qu'il leva la tête après plusieurs allez et retours de la jeune femme. Il pouvait à nouveau parler et être conscient de ce qu'il faisait. Il prit appuis avec sa tête contre l'arbre il était encore terriblement faible. Dans un éffort qui lui semblait surhumain, il remua les lèvres afin de dire un simple.

- Merci.

Travis allait certainement devoir se reposer au pie de cet arbre encore longtemps.
Journalisée
Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4156



Voir le profil
Fiche
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #3 le: Décembre 11, 2009, 09:52:24 »

Je m'arrêtais de lui fournir de quoi s'abreuver, m'aperçevant qu'il essayait de dire quelque chose, l'aidant à se redresser comme il voulait, j'attendais patiemment que ces mots sortent de sa bouche.

"Merci".

Je lui souriais :

" De rien, mais ne dis plus rien maintenant".

En effet, le seul fait de parler devait lui prendre énormément de force. Certes il était rédrydraté mais le corps a aussi besoin de nutriment, de protéines, bref, de la nourriture en somme. Je regardais autours de nous afin de voir si personne n'était dans les environs. Et effectivement, personne n'était là. Bien, je lui signe de m'attendre, partant à travers les bois. Je ne mis pas longtemps à trouver la dépouille de ma proie à moitié intacte. J'arrachais un morceau de muscle conséquent, le cuisant entre mes mains grâce à l'élément du feu. Enfin, je repartis retrouvé celui que j'avais laissé cinq minutes auparavant. M'agenouillant à ses côtés, j'arracha un lambeau de viande et le mis dans sa bouche. Bien sûr j'aurais dû m'en douter, trop faible pour mâcher, il recracha le tout. Je soupirai, je n'allais pas le laisser ainsi et seul un peu de nourriture pouvait l'aider à reprendre des forces. Je saisis le morceau de viande, l'arrachant entre mes dents en prenant une petite portion en bouche, la mâchant avant de me pencher et de passer la nourriture dans la cavité bucale de cet inconnu.  Telle une mère qui nourrie sa progéniture. Oh non, il n'avait aucune pensées dans ce que je faisais. Mais c'était le seul moyen, je refis le procédé plusieurs fois de suite, jusqu'à ce qu'il soit reput. 

Pourtant quelque chose me déranger, j'avais l'impression qu'il ne souffrait pas non seulement du manque d'eau et de nourriture. En l'observant de plus prêt, je pus apercevoir qu'il était blessé au côté et ses mouvements couronné d'une grimace de douleur me confirmait mon hypothèse. Restait un problème, aura t'il assez de force pour marcher ?

" Penses tu pouvoir marcher ? Fais juste un mouvement de tête pour me donner ta réponse."
Je ne voulais en aucun cas le forcer à faire des efforts mais il faudrait qu'il aille se faire soigner et au plus vite ou il connaîtrait encore pendant un long moment cette douleur qui lui faisait connaître le martyr.

Journalisée

Travis
Invité

Fiche
« Répondre #4 le: Décembre 13, 2009, 12:49:11 »

Travis avait été pris en main par une jeune demoiselle qu'il ne connaissait pas. Cette personne avait commencé par le transporter jusqu'au bord d'une rivière mais ça, il ne s'en était pas rendu compte. Puis elle se mit à l'abreuver et c'est à ce moment qu'il émergeait gentiment puisque son manque le plus indispensable était lentement comblé. Il tenta tant bien que mal de lui parler mais il ne pouvait rien sortir de plus qu'un timide merci pour le moment. Il manquait encore cruellement de forces. C'est alors que la jeune fille s'éclipsa tout en lui demandant de ne plus parler. Travis se demandait où elle était partie. Pour le moment il n'arrivait pas encore à bien voire mais il lui avait semblé voire des oreilles sur le haut du crane de la demoiselle. Enfin il ne s'en étonnait pas mais se demandait si c'était des visions, s'il était encore en train de rêver. Mais cette sensation d'eau qui lui traversait le corps en long et en large était bien réelle. Il sentait quelque chose de froid descendre le long de son estomac.
Les minutes semblaient longues, Travis ne pouvait toujours pas bouger même si ses esprits lui revenaient. Il se demandait où son ange gardien avait bien pu passer. Il tournait gentiment la tête pour chercher mais elle devait être de l'autre côté, derrière lui. Qu'allait-il se passer. Un nombre incalculable de questions lui trottaient dans la tête. Allait-il mourir? N'était-ce qu'un sursis? Enfin il n'avait jamais eu peur de la mort, il l'attendait de pied ferme, de toute façon il pensait avoir réussi sa vie du mieux qu'il pouvait. Et même si ce n'était pas le cas, la mort s'en fiche, elle vous prend comme elle veut et quand elle veut. Peut être était-ce le temps, peut être devrait-il enfin en avoir peur? Mais non, pas de compromis, même face à l'apocalypse c'était son moteur et il ne baisserait pas la tête.
Néanmoins, il fallait croire que la mort avait un joli visage puisque sa sauveuse revenait et cette fois-ci avec à manger. Elle pensait à tout décidément, sauf au fait qu'il était incapable de mâcher c'est ainsi que le premier morceau retomba sur les jambes du jeune homme sans qu'il ne puisse rien en faire. Elle s'affaira alors à mâcher la nourriture pour la lui insérer dans la bouche par la suite. Excellente idée n'est-ce pas? Travis était étonné qu'elle y pense ou qu'elle ose surtout. Mais bon il n'allait pas s'en plaindre, elle était en train de lui sauver la vie. Le repas terminé, Travis sentait gentiment qu'il regagnait de l'énergie et ce n'était pas pour lui déplaire. Il pouvait maintenant parler plus ou moins normalement, peut être même se lever mais il préférait ne pas tenter l'exercice tout de suite.
La jeune fille lui proposa tout de même de marcher, enfin elle lui demandait s'il y arriverait. Si elle l'y aidait, il n'y aurait certainement pas de problème. Travis était de constitution robuste il n'avait donc pas besoin de répondre d'un mouvement de tête, il retrouvait la parole gentiment.

- Je devrais oui, enfin peut être que ton aide me serait utile. Mais où diable veux-tu m'emmener?

Travis la regarda dans les yeux ne sachant encore que penser de cette étrange créature qu'il pouvait voire maintenant distinctement mais dont il savait qu'il avait une énorme dette envers elle.
Journalisée
Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4156



Voir le profil
Fiche
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #5 le: Décembre 13, 2009, 05:48:01 »

Je souriais, cet humain reprenait rapidement des forces, bien sûr il voulait savoir où je voulais l'emmenais, question à la quelle je répondis :

"Tu es faible et en mauvais état, ce n'est pas en restant ici que tu pourras te faire soigner et retrouver des forces, je t'emmènes là où quelqu'un pourra s'occuper de toi convaneblement."

Cette idée me dérangeait néanmoins. Je n'aimais pas me balader en ville et le médecin le plus proche d'ici se trouvait en plein centre ville. Quelle galère ! Je pris l'instrument de musique, communément appelé "Guitare " sur mon dos et aida le jeune homme à se relever, passant l'un de ses bras autours de mes épaules pour le maintenir, le tenant au niveau de la taille. Rabaissant par la suite au maximum mes oreilles, les plaquants contre mon cuir chevelu, les cachant aux yeux des passants. Je me mis à marcher doucement afin qu'il est le moins de mouvement ample à faire et éviter toute propagation de la douleur. Nous marchâmes pendant plusieurs minutes s'en s'échanger un seul mot, une seule parole. Je finis par soupirer :

"Je m'appelle Shad Hoshisora, quel est ton nom ? Que t'es t'il arriver ? "

Je m'arrêta substitement. Un groupe d'humain n'était pas loin. Une terranide se faisant agresser au centre. De loin je pouvais entendre tout l'attrocité dont faisait preuve ces mâles humains. Je recula d'un pas, avalant ma salive. Pourtant malgré ma peur, je me ressaissis, prie une inspiration et me remis à marcher, soutenant toujours le blessé. Mon répis ne fut pas long. Tandis que cette pauvre terranide était en proie avec l'un de ces hommes, les deux autres s'approchèrent de nous deux. Le plus grand qui semblait être le chef de la bande lança, immédiatement suivi par son compagnon :

" Tiens tiens, l'une de ses terranides avec un humain, que lui as tu fais monstre pour le mettre dans cet état ?"
"On devrait tous vous mettre en esclavage ! Oh suis-je bête vous êtes nées pour nous servir ! "

Comme je l'avais deviné. De gros matcho arrogant prenant les gens de mon espèce pour de simple esclave, je soupirais intérieurement, réfléchissant à toute allure. Il fallait que  je trouve un moyen de me débarasser d'eux et au plus vite. Lançant un regard furtif à l'humain que je soutenais, je finis par dire avec calme et respect tandis qu'au fond de mon être je hurlais des insultes :

"Mon maître s'est blessé. Je ne fais que l'emmener en ville comme il me l'a ordonné afin qu'un médecin puisse l'osculter et le soigner, auriez-vous l'extrème obligeance de nous laisser passer ?

Le terme " maître" mis un temps à sortir de ma bouche. Mais s'ils pensaient que j'étais déjà esclave de quelqu'un, je serais en paix pour un moment. Pourtant une claque s'abbatue sur ma joue me laissant une marque rouge.

"Ne me parles pas comme ça Terranide ! "
Il cracha au sol " Toi et les gens de ton espèces n'êtes rien comparé à nous ! "Il recracha à nouveau au sol comme pour ponctuer à l'aide de ces crachats le dégoût que nous Terranide, lui faisons ressentir.

"Je ne vous ai rien fait de désobligeant, maintenant, veuillez m'excuser mais mon maître à besoin de soin"

Et avant qu'il ne puissent dire quelque chose, je repris ma marche, passant en travers du groupe. Tout en m'éloignant je porta une main contre ma joue rouge. Ce connard n'y était pas aller de main-morte. Je commençais même à hésiter si je devais continuer à aider cet homme ou non.
Journalisée

Travis
Invité

Fiche
« Répondre #6 le: Décembre 13, 2009, 07:47:03 »

Un endroit où il serait soigné convenablement. Travis n'avait pas compris tout de suite à quoi la jeune terranide faisait allusion. Bien entendu il devait s'agir d'un médecin ou d'un hôpital mais les capacités d'assimilations du jeune homme n'étaient pas encore totalement retrouvées. Il se contenta donc de hocher la tête pour lui dire qu'il était d'accord, enfin pour le moment. Elle prit sa guitare sur son dos et aida Travis à se relever passant par là même un bras autours de lui pour le soutenir. Et c'est ainsi que les deux jeunes gens se déplacèrent pendant un long moment. Mais Travis réfléchissait, il ne parlait pas. S'ils allaient en ville et que c'était une terranide, elle allait en baver. Ce n'était pas une bonne idée, il fallait trouver une solution. C'est alors qu'il fut interrompu dans ses pensées, la jeune demoiselle se présenta. Elle s'appelait Shad. Il n'y avait pas pensé mais il est vrai qu'ils ne s'étaient même pas encore présenté. La question suivante était un plus poussée, elle voulait savoir comment tout cela lui était arrivé. Compliqué à expliquer mais il allait faire un effort, il lui devait bien ça.

- Je me nomme Travis, mon noms de famille j'ai décidé de l'oublier depuis le jour où ma famille est morte. Quant à mon état, pour faire simple,  je suis allé faire un tour plus ou moins long dans les terres sauvages, une sorte de plan survie. C'était un petit défis personnel, devoir y survivre pendant plusieurs mois. Et j'ai réussi mais en terminant bien amoché.

En terminant il eu un petit rire qui fut vite interrompu par un "aie", en effet ses côtes le faisaient toujours souffrir. Shad et Travis continuaient d'avancer alors qu'au loin se profilaient une bande d'humains. Travis ne les aimait pas. Enfin il se décrivait comme misanthrope même s'il avait de très bonnes relations avec certains d'entre eux, mais il n'aimait pas trop leur compagnie malgré tout. Et il savait pour il ne les aimait pas, ces personnages étaient en train de martyriser une jeune terranide. Sa vue était encore un peu voilée mais il arrivait à comprendre ce qu'il se passait. C'est alors que deux d'entre eux s'approchèrent de nos deux personnages qui ne demandaient qu'à passer plus loin. Les deux gaillards s'adressèrent à Shad:

" Tiens tiens, l'une de ses terranides avec un humain, que lui as tu fais monstre pour le mettre dans cet état ?"
"On devrait tous vous mettre en esclavage ! Oh suis-je bête vous êtes nées pour nous servir ! "

Cela ne se voyait pas mais Travis entrait dans une colère noire. Ces propos étaient vraiment minables et digne d'un être humain. Vraiment il avait honte de faire partie d'une telle race de gens d'une bêtise ahurissante. Shad quant à elle tentait de garder son calme et elle leur expliqua que le jeune homme était son maître. L'idée était bonne mais elle dérangeait Travis, il ne voulait pas qu'elle doive se rabaisser à ce genre de choses. C'est alors que Shad se prit une baffe énorme, Travis commençait gentiment à sombrer dans les méandres de sa colère et ce n'était pas bon. Shad de son côté semblait toujours calme même si Travis pouvait imaginer qu'elle bouillonnait à l'intérieur. Elle passa au travers les deux jeunes gens emmenant le jeune homme avec elle. Mais c'était trop tard, l'arrogance de cet homme avait achevé tout ce qui restait de bon sens pour notre jeune homme.
Travis lâcha la jeune femme et se retourna, il titubait et semblait regarder le sol, son visage était baissé en tout cas, il avança péniblement jusqu'à l'homme qui avait frappé sa nouvelle amie et rassembla toutes les forces qu'il lui restait pour lui envoyer le plus beau crochet du droit qu'il n'avait jamais eu l'occasion de mettre à quelqu'un. C'était certainement une belle bêtise mais il ne pouvait plus se contrôler. Travis regarda l'homme au sol qui était tombé à cause de la violence du choc.

- Avise toi de lever encore une fois la main sur elle et je te tue.


Il était tellement énervé. Mais sa colère retombait doucement puisqu'il avait pu l'évacuer au travers de son coup. L'homme avait certainement compris sa douleur et il espérait qu'il passerait son chemin sans demander son reste. Travis se retourna et alla se placer vers Shad et la regardait sur sa joue qui était devenue bien rouge. Il passa son pouce sur celle-ci et regardait la jeune terranide droit dans les yeux avec un air désolé, tant il était mal pour ce qui venait de se passer.
Travis se rappela maintenant de l'endroit où elle voulait l'emmener, chez le médecin. Non il ne voulait pas y aller, Travis préférait se soigner seul, non il ne voulait plus avoir à faire à ces humains. Il détestait les médecins et avait toujours refuser de s'y rendre, il s'était toujours soigné du mieux qu'il pouvait tout seul. De toute façon les côtés cassées ne pouvaient se remettre qu'avec de la patience, on ne pouvait rien faire et donc le médecin n'était pas obligatoire.

- Viens faisons demi tour, je n'irai pas chez ces êtres abjects.

Travis regarda Shad en attendant qu'elle vienne avec lui et qu'ils s'en retournent d'où ils étaient venu.
« Dernière édition: Décembre 13, 2009, 07:52:46 par Travis » Journalisée
Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4156



Voir le profil
Fiche
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #7 le: Décembre 14, 2009, 07:01:39 »

Je hochai la tête afin d'approuver, lançant un regard furtif à l'homme à terre. Ce dernier me lança un regard noir, rempli de haine, maugréant des injures avant de se relever et de voricifier.

"Pff, de toute façon on t'aura un jour, Terranide"
Il reparti entouré de ces camarades, se vantant par la même occasion. Pourquoi se vantail-il ? J'en avais aucune idée et de toute façon je ne m'en préoccupait pas. Je rejoignis Travis, repartant en sa compagnie dans la direction où nous étions venus. Repassant devant ce groupe d'humains répugnant. Après quelques mètres je regardais Travis et lui demanda :

" Tu es sûr que tu ne veux pas te faire soigner ? "

Nous marchions tous les deux vers une destination, laquelle ? Je ne serais le dire pour le moment Tout ce que je savais c'était que cet humain avait dû connaître une douleureuse période. Aller dans les terres sauvages comme pari ! Le fou ! Bien qu'il soit fou, c'était un fou courageux.

" Tu as passé autant de temps dans les terres sauvages ? Tu as dû rencontrer de nombreuses créatures je me trompe ? "


Je ne voulais pas passer mon temps à marcher dans un silence les plus total, préférant débuter une conversation. Je ne sais pas pourquoi, mais il me semblait que nous allons passer un petit moment ensemble. Nous arrivâmes au lac et je lui proposa s'il voulait faire une halte avant de chosir où nous pourrions aller par la suite. L'idée de la ville était à exclure dans tous les cas.

Journalisée

Travis
Invité

Fiche
« Répondre #8 le: Décembre 17, 2009, 11:53:05 »

Travis avait perdu beaucoup de forces, il tenait à peine debout. Mais dans sa tête, il tentait de se dire qu'il ne devait pas tomber maintenant et surtout, il suppliait le ciel pour que l'homme ne revienne pas à la charge. Travis risquait de repartir dans le même état qu'il venait de quitter il n'y a pas si longtemps mais il tiendrait. Il le devait sinon s'en serait certainement finit de lui et de celle qui l'avait si gentiment aidé. Mais ouf, l'homme se relevait pour s'en aller. Pour le moment ils étaient hors d'affaire. Mais il fallait encore tenir le coup. Enfin la mort ne le dérangeait pas mais pour le moment il fallait partir d'ici. La jeune terranide vint le soutenir à nouveau lui demandant s'il était sûr de ne pas vouloir se faire soigner. Bien sûr qu'il était sûr. Jamais il ne mettrai un pied chez un médecin, il se l'était juré.

- Non je ne me ferai pas soigner.

Dit-il sur le coup de l'énervement la voix encore un peu froide. Il fallait qu'il retrouve gentiment ses esprits. Qu'il retombe de son énervement et qu'il réussisse à retrouver ses facultés. Éviter par là même de sombrer à nouveau entre la vie et la mort.  Mais il retrouva doucement son calme et retrouvait également sa voix nonchalante, calme et sereine.

- Désolé je m'emporte. Oui j'y suis resté longtemps. J'y ai vu pas mal de créatures aussi. C'était intéressant, bien qu'un brin mouvementé. Notamment à cause de la violence de certaines créatures mais ce qui fait le plus de mal c'est l'aridité des terres. Le climat et les conditions de vie n'y sont pas simple. Mais je pense y retourner un de ces jours, c'est pas très bien pour le tourisme mais j'aime bien ces défis.

Le duo de personnage continuait de s'enfoncer dans la forêt. A la recherche de... Tiens à la recherche de quoi d'abord? Ils n'avaient pas de destination précise mais bon, il n'avait pas envie de réfléchir, juste d'y aller et de pouvoir enfin se poser, soulager ces côtes qui hurlaient de douleur à chaque fois que Travis posait un pied au sol.
Journalisée
Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4156



Voir le profil
Fiche
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #9 le: Décembre 18, 2009, 03:19:41 »

Je remarquais bien vite que chaque pas que faisait Travis lui faisait souffir le martyr. J'hochais juste la tête après son récit. Y retourner ? Bon je savais qu'il y'avait des personne suicidaire mais à ce point, enfin ! C'était son choix.

" Et bien je te souhaites bon courage pour ta nouvelle virée dans les contrées arides des terres sauvages ! Mais pour le moment tu es plus dispososé à être soigné qu'à te battre"


Tout en disant ces mots, je regardais autours de nous. Nous étions arrivés dans une clairière, une simple clairière simple et paisible sans personnes aux alentours. Je déposais Travis sur l'herbe fraîche.

"Il faudrait quand même quelque chose pour tes côtes, tu saignes encore bien que très peu..."


Je regarda ma tenue, puis arracha un morceau de la manche afin d'en faire un garrot et un bandage approvisé, enroulant la blessure de l'humain avec le morceau de tissu. Mon autre manche parti également, le premier morceau de vêtement n'avait pas était assez conséquent. Je mis un petit moment avant de me détacher  mon  regard des quelques gouutes de sang qui luisaient sur les abdominaux de cet humain. Je finis par cligner plusieurs fois des yeux, secouant nonchalement la tête.

"Hmm désolé,  je pense que tu devrais te reposer, à moins que tu es faim ou soif ? "

Tout ce que je voulais, c'était que Travis reprenne des forces le plus rapidement, quitte à devoir veiller toute la nuit.
Journalisée

Travis
Invité

Fiche
« Répondre #10 le: Décembre 23, 2009, 12:43:50 »

Il s'en revenaient gentiment, Travis souriait. Shad lui faisait presque la morale c'était plutôt rigolo mais rire aurait été plutôt mauvais pour ses côtes par conséquent il préférait s'en abstenir. Il marchèrent un moment jusqu'à arriver à une clairière. C'était là qu'ils s'arrêteraient, elle le déposa non contre un arbre comme avant mais sur le sol, il était tendre. Travis était assis, un main sur le côté lorsque Shad lui faisait remarquer qu'il saignait encore. Et alors? C'était juste du sang ça ne le dérangeait pas mais avant qu'il puisse dire quoi que ce soit, la jeune louve arracha un morceau de sa manche pour commencer à bander la plaie. Mais elle était grande et donc la jeune demoiselle sacrifia carrément ses deux manches pour sa cause avant que Travis ne put dire quoi que ce soit pour l'en empêcher, qu'est-ce que ça pouvait faire après tout? Enfin il était trop tard, maintenant elle lui proposait à boire et à manger, décidément, il était au Ritz.

- Tu n'avais pas besoin, c'est que du sang après tout.

Travis regarda son bandage secouant la tête.

- Et puis je n'ai ni faim ni soif et je ne veux pas me reposer. Je suis peut être gravement blessé mais je ne tiens pas à dormir. Tiens moi compagnie c'est tout ce que je te demande comme ça je ne m'ennuierai pas trop tout seul.

Travis usait du ton de la plaisanterie, elle était libre d'aller et de venir il n'attendait rien de sa part au fond bien qu'il ait une dette puisqu'elle lui avait sauvé la vie.

- Au fait je suis désolé de l'attitude de ces humains tout à l'heure j'ai vraiment honte de savoir que je descend de la même lignée.
Journalisée
Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4156



Voir le profil
Fiche
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #11 le: Décembre 23, 2009, 12:29:59 »

J'acquissais de la tête et m'assis à ses côtés, serrant légèrement les touffes d'herbes entre mes doigts, levant la tête vers le ciel, contemplant un instant les nuages.

"Tu n'as pas à t'excuser, tous les humains ne sont pas comme ceux que l'on a croisé, tu en es la preuve, mais qui sait ? Un jour peut être ceux de mon espèce ne seront plus aussi clément et se soulèveront...Avec tous ce que vous nous infligez nous avons bien droit à une petite vengeance...non ?"

Je m'étira et me laissa tomber sur le dos, les bras croisés derrière la tête.

"Je veux bien te tenir compagnie si c'est cela que tu souhaites. Je m'en voudrais de te laisser dans l'état où tu es, malgré que tu es survécu aux terres sauvages..."

Il est vrai que d'aider une personne qui a survécu en ces terres hostiles était un peu...inutile ? Mais qu'importe celà ne me dérangeait pas. Je remuais mes oreilles sous la douce brise du vent, la compagnie de Travis ne me dérangeait nullement. Puis je poussa un léger soupir.

" Qu'avons nous de si différents avec vous les humains ?" Je ramenais ma queue vers le devant pour la prendre entre mes mains" Juste quelques attributs animal nous liant plus avec la nature ? Est -ce ça qui doit provoquer votre abejction envers nous ? "


Je soupirais à nouveau, regardant le ciel. Au moins les nuages étaient libres eux, ils n'avaient ni de droit, ni de devoir. Juste pas le choix de leurs destinées car celles-ci étaient régie par le vent, lui seul décidait où ils iraient.  Je saisissais une mince feuille, la plia d'une certaine manière afin de créer un instrument improvisé, soufflant dedans  une petite mélodie.

« Dernière édition: Janvier 05, 2010, 08:44:11 par Shad Hoshisora » Journalisée

Travis
Invité

Fiche
« Répondre #12 le: Janvier 05, 2010, 09:48:09 »

La journée avait été pour le moins mouvementée il fallait le dire. Travis avait commencé par risquer de mourir seul de déshydratation pour ensuite se faire sauver par une jeune louve qui voulait l'accompagner chez le docteur ce qui leur valu de risquer de se faire attaquer par des jeunes humains présomptueux. Mais enfin, ils se trouvaient maintenant dans cette clairière au calme et ce n'était pas pour déplaire au jeune homme. Oui ils se trouvaient là, calme et profitant de la douceur du temps. Travis se coucha à côté de Shad.

- Vous êtes libre donc vous pouvez faire ce que vous volez, je suis pas là pour juger vos actes. Je ne sais pas si la vengeance est une réelle solution mais faîtes ce qui vous semble bon.

Travis regardait le ciel, cette étendue de vide et de tout. Il aimait s'y perdre vraiment. Il lui semblait que tout y était paisible, que les conflits n'étaient présents que sur terre.

- Merci d'accepter de rester. C'est vrai qu'on fond j'ai pas vraiment besoin de tes services mais ta compagnie m'est très agréable.

Travis était en train de se perdre dans ses pensées lorsque Shad le ramena à la raison. Elle se questionnait à propos des relations entre les humains et les hybrides, il est vrai qu'elles étaient tellement complexes et surtout très mal en point. Il ne se posait pas vraiment de questions à propos des relations et de leur complexité d'autant que cela ne sert pas à grand chose, pour lui les humains étaient bête et il ne fallait pas aller chercher plus loin.

- A vrai dire j'en sais rien. Et je m'en moque. Les humains ne sont pas des êtres très malins au fond. Franchement, ne cherche pas à savoir pourquoi. Ce qu'il te faut chercher c'est à faire ta vie comme tu l'entends sans prendre en compte les autres gens et leur bêtise.

Travis se tut à l'écoute de la mélodie jouée par la jeune fille. Elle était très belle, reposante même. Il écouta jusqu'au bout, s'endormant presque. Une fois la mélodie finie, il ne dit rien, il était perdu dans ses pensées, il appréciait la tranquilité du moment.
Journalisée
Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4156



Voir le profil
Fiche
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #13 le: Janvier 07, 2010, 07:23:48 »

La mélodie ne dura que quelques secondes, mais au moins elle était reposante. Je posais la feuille, la laissant partir au grès du vent, suivant le végétal du regard.

" Vivre ma vie comme je l'entends ? C'est simple pour vous..."

Rien n'est plus pire que d'être une Terranide, persécutée, blâmée, violentée, on subissait les pires sévices qu'un homme pouvait donner. Je poussais un long soupir, reposant ma tête contre l'herbe, le regard tourné vers l'étendu bleu.

" Parlons d'autres chose, j'ai déjà assez de souci dans la vie réelle, pas la peine de les rapeller lors d'une discussion."

Le fait de changer de discussion permettrait aussi de faire baisser la tension grandissante. Encore fallait il trouver un sujet adéquat. Je laissais mon regard se perdre dans les nuages, inventant des formes dans ceux ci, bougeant calmement les oreilles.

"Une idée de discussion peut être ? A moins que tu ne veux rester ainsi à regarder le ciel, personnelement les deux choix me conviennent."

Je m'étirais par la suite, mettant mes bras en arrière, serrant par la suite les touffes d'herbes entre mes doigts. Quel endroit paisible quand même. Je fermais les yeux, profitant de la chaleur et de la douceur de l'atmosphère, souriante, remuant de temps à autres mes oreilles sous les chants mélodieux des oiseaux.

Hrp - BWah c'est court -_-" - Hrp
Journalisée


Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox