banniere
 
  Nouvelles:
Pour participer à l'évolution du forum et faire entendre votre voix, n'oubliez pas de vous inscrire sur la liste des électeurs ! Vous aurez ainsi accès aux sujets sur lesquels le Staff consultera les membres. Plus d'informations ici !

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: 1 [2]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Femme de main [Natacha Landefeld]  (Lu 448 fois)
Natacha Landefeld
Créature
-

Messages: 64



Voir le profil
Fiche
Description
Lycanthrope grincheuse et violente, amatrice de rock.
« Répondre #15 le: Novembre 30, 2018, 07:43:49 »

La rencontre avec le vampire avait opéré de profonds changements chez Natacha. L’entrainement, bien sûr, avait renforcé son organisme, l’aidant à assimiler de mieux en mieux sa lycanthropie. Un meilleur contrôle de sa mutation avait ainsi engendré des améliorations très concrètes, comme l’accès à une partie de ses pouvoirs sans nécessiter une transformation complète. Plus forte, plus vive, les sens incroyablement aiguisés, la jeune femme était bien évidemment ravie de ses changements.
Les ongles fichés profondément dans le dos d’Alexandre pour s’y accrocher, elle l’embrassait et le mordait en même temps, une manière coutumière et bien à elle de témoigner son attachement. Avec cette évolution physique s’était manifestée un lent changement mental, résultat d’une assimilation de sa condition. Natacha n’était plus livrée à elle-même, ni sujette à ses crises de lycanthropie où elle réveillait jadis dans le sang et les tripes de sa dernière victime sans le moindre souvenir.

« Qu’est-ce que vont dire les gens s’ils savent que tu mords et que tu baises-RAAH… Ta lycane de service… Oooh… »

La pénétration la prit par surprise. Natacha resserra son étreinte autour des omoplates de son amant, et le mordit au niveau des trapèzes pour étouffer un cri, à mi chemin du grondement en réalité. La jeune femme était somme toute plus heureuse dans sa nouvelle vie. La relation avec Alexandre avait beau avoir démarré d’une manière bien singulière, le résultat était là, et la maitrise de ses pouvoirs s’accompagnait d’un regain de sérénité. Elle était ainsi plus confiante en elle, moins encline à manifester une agressivité gratuite. Sans parler du salaire qu’on lui offrait.
Et également, tout cela sans compter le sexe brutal qui était aussi pour elle une manière de se défouler, Alexandre étant après tout le partenaire idéal pour ça. Quoi de mieux en effet, qu’un vampire pour encaisser la terrible violence de Natacha ? Celle-ci resserra sa morsure au niveau du trapèze de son amant, fermant les yeux comme pour mieux maitriser le hurlement qui menaçait de franchir ses lèvres tandis que le sexe du vampire la ravageait vigoureusement contre la paroi de douche.

Le torse d’Alexandre écrasa sa poitrine lorsque l’homme la plaqua plus violemment contre la paroi vitrée qui gémit sous la contrainte, au même titre que la jeune femme échappant une plainte pour une autre raison. Natacha grogna, lâchant finalement sa prise au niveau de l’épaule, alors que son poing fusa par réflexe contre la faïence de la cabine. Un carreau se fissura, nouvelle victime du jour. Celle-ci haletait sous les coups du vampire, répondant à ses baisers de manière toute aussi sanglante.
Certes, les blessures de la lycanthrope ne se cicatrisaient pas instantanément comme dans le cas d’Alexandre, ce qui lui laissait encore pas mal de marques de leurs ébats précédents. Pourtant, Natacha y avait pris goût. Si elle ne se nourrissait pas de toute cette hémoglobine, elle n’en appréciait pas moins le piment que cela ajoutait, un aspect bestial et violent dont ils étaient aussi friands l’un que l’autre.

« J’ai une idée… » Murmura-t-elle à l’oreille d’Alexandre.

Natacha resserra de plus belle ses jambes autour de la taille du vampire, l’invitant à la prendre plus profondément encore. Ses ongles acérés étaient fortement plantés dans la peau d’Alexandre, teintant le sol de la douche d’une belle couleur rouge. L’adrénaline résiduelle ne s’étant pas encore complètement évaporée de son organisme, la lycanthrope ressentait un terrible besoin d’évacuer cette tension. Quitte à outrepasser encore davantage ses limites.

« … On devrait ajouter… Hmm… Une femme avec nous, un de ces soirs… J’ai envie d’essayer… »

Les mots s’échappèrent juste à temps de ses lèvres juste avant qu’elle ne vienne mordiller le lobe d’oreille d’Alexandre, puis plus violemment son cou avant d’en lécher les filets de sang. Natacha se définissait, habituellement, comme définitivement hétéro, mais à cet instant, alors que sa vie avait changé du tout au tout, elle avait une brûlante envie de briser quelques tabous…
Journalisée
Alexandre Dowell
Créature
-

Messages: 188



Voir le profil
Fiche
« Répondre #16 le: Décembre 03, 2018, 02:01:57 »

En un sens, Alexandre l’avait civilisé. Avant qu’elle ne croise son chemin, Natacha était une femme instable, incapable de contrôler ses pulsions, et attaquant n’importe qui. En usant d’une extrême violence, mais aussi de persuasion, de séduction, et de son talent naturel à la négociation, le vampire avait réussi à retourner la situation. Sans émousser la femme, il en avait fait une redoutable tueuse, qui venait encore de se démarquer. Il était donc normal qu’il existe entre les deux une sorte d’attraction chimique commune. Ils auraient pu être des rivaux au point de s’entre-tuer, mais ils étaient devenus partenaires, et même amants. La fréquence de leurs relations sexuelles, et le nombre de mobiliers qu’ils détruisaient, en étaient de bonnes illustrations. Natacha brisa d’ailleurs un carreau, avant de retourner griffer son amant. Le sang se mélangeait à l’eau, sans qu’on ne sache trop, à les voir, s’ils s’affrontaient, ou s’ils se contentaient de baiser. Alexandre et Natacha étaient après tout deux amants passionnés, qui vivaient dans le sang et dans la douleur. Il y avait un peu de masochisme en eux, dans la manière dont ils appréciaient les morsures, les griffures, les coups de reins...

Alexandre frémissait en sentant les ongles pointus de la femme labourer son dos, et la manière dont elle insistait pour qu’il la prenne plus encore. Sa verge tendue s’enfonçait en elle, la pénétrant douloureusement, et il grommelait encore, sous la douleur, sous l’intensité de leurs ébats. Le vampire y allait de plus en plus franchement, arrachant à la femme de multiples cris, de longs couinements de plaisir, tandis que, inlassablement, lui continuait à la besogner. Elle évoqua alors une idée qui le surprit : inclure dans leurs ébats une autre femme.

Il sourit brièvement, sa queue toujours nichée en elle, et répondit sur un ton taquin à la jeune femme :

« Tu... Ton corps n’arrive plus à endurer mes coups... Tu as besoin d’aide ? »

Bien sûr, il savait que ce n’était pas ça, mais la relation entre les deux individus avait toujours été compliquée, mélange de haine et d’une passion viscérale croissante. Cette passion s’exprimait encore en l’état, et Alexandre la prit de nouveau. Le fait est que Natacha n’avait jamais manifesté un attrait particulier pour les femmes, et, quand Alexandre avait proposé qu’elle rencontre sa sœur, qui était bien plus perverse que lui, elle avait refusé l’idée. Ceci dit, lui-même était à la base un vampire n’aimant pas trop le sexe, qui voyait ça comme une infamie, et qui avait tout cherché pour lutter contre ça, avant de finalement l’admettre.

Alexandre continuait donc à la prendre, et se déplaça un peu. Le corps de Natacha alla cette fois taper contre la vitre de la cabine, moulant ses formes depuis l’extérieur, jusqu’à ce qu’il ne la retourne, et ne la plaque contre la vitre. Il avait ainsi plus de facilité, et pouvait lui parler dans le creux du cou, sa main venant palper son sein.

« Il y aura... Beaucoup de femmes ce soir. Les invités sont d’ailleurs en train de venir. Tu n’auras qu’à en choisir une. Dis-moi donc ce que... Hmmm... Ce que tu comptes lui faire subir... »
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Natacha Landefeld
Créature
-

Messages: 64



Voir le profil
Fiche
Description
Lycanthrope grincheuse et violente, amatrice de rock.
« Répondre #17 le: Décembre 05, 2018, 11:23:34 »

La nature animale de Natacha influençait son caractère bien plus qu’elle ne voulait l’admettre en vérité. Comme la plupart de ces brusques sauts d’humeur, cet aveu subite lui avait simplement traversé l’esprit, sans qu’elle ne réfléchisse davantage aux conséquences. Avant qu’elle ne rencontre Alexandre, la jeune femme avait pris l’habitude de vivre au jour le jour et, encore aujourd’hui, elle se laissait encore guider par ses pulsions et ses passions soudaines.
Hors, malgré un quotidien désormais bien rempli par le travail, Natacha demeurait avide de changements, de nouveautés et de découvertes. Y compris du point de vue de la sexualité. Ce que son maitre ignorait notamment, c’était que l’idée d’explorer un côté bisexuel dans leurs ébats n’était pas nouvelle, et avait peu à peu fait son chemin dans l’esprit de la lycanthrope. Si en apparence, le refus de rencontre la sœur du vampire avait été catégorique, cette décision avait été le résultat d’un long dilemme intérieur.

Mais cela, Natacha était bien trop fière pour l’avouer, et elle n’était jamais revenue sur cette proposition, même si elle avait longuement imaginé la tournure que pourrait prendre une nuit en compagnie de cette mystérieuse sœur. Jusque les détails les plus lubriques.

« Crétin… » Dit-elle en le giflant. « … T’es…. Hgnn… Trop doux… Tu perds enhaan… en endurance… »

Ce jeu de langage, de provocations, avait toujours été un prétexte pour pimenter leurs affrontements, y compris au lit. En réalité, Natacha ne privait pas son amant de suaves gémissements et halètements de plaisir à chaque coup de reins, poussant un cri aigu qui se perdit en ronronnement de bonheur lorsqu’il la plaqua encore plus fort contre la porte de la cabine. Le plastique protesta mais, à la grande surprise de la jeune femme, tint le coup.
La situation ne se prêtait guère à la conversation. Natacha avait peine à articuler tant le vampire lui faisait violemment l’amour, et lorsqu’il la retourna pour la prendre en levrette contre la porte, elle poussa un grognement de satisfaction. Sa position favorite. Peut-être était-ce bêtement dû à sa nature de lycanthrope, mais la jeune femme aimait beaucoup être prise ainsi, et la cyprine qui coulait le long de ses cuisses en était un bon témoignage.

« Je ne… sais pas encore… Aaah… »

En fin de compte, Natacha n’était pas entièrement certaine de ce qu’elle escomptait. S’essayer au plaisir charnel avec une femme n’était en somme, qu’une curiosité sans idée précise de comment procéder. La simple curiosité d’embrasser les lèvres d’une femme, sentir un autre parfum, toucher une poitrine étrangère à la sienne… Entre deux gémissements, l’esprit de la jeune femme s’évadait, et fantasmait.

« Je… voudrais bien…Oooh… Plus fort…Aaah… voudrais une femme… qui m’apprenne aussi…  et… Haan… goûter… » Gémit-elle au bord de l’orgasme.

Le simple fait d’en parler alimentait son imagination et, couplé au sexe d’Alexandre planté en elle, son corps chaud contre le sien, ses dents lui mordillant le cou, Natacha se retrouva submergé par un orgasme croissant. Elle serra les dents dans un cri au départ muet, avant de se lâcher dans un cri rauque, presque un grognement tandis que ses jambes se mirent à trembler.
La jeune femme se cramponna à Alexandre en plantant ses griffes dans ses flancs, s’appuyant contre son torse tandis que ses jambes se mirent à trembloter sous la puissance inattendue de cette jouissance. Elle mordilla la main du vampire à portée, pantelante, le visage d’un généreux rouge écrevisse. Peut-être était-ce le restant d’adrénaline, ou peut-être était-ce cette partie de jambe en l’air imprévu qui amplifièrent le plaisir de la sorte…

Mais quelque part, avouer et imaginer ce petit fantasme était sans doute la véritable raison de cette violente jouissance, Natacha en était convaincue.
Journalisée
Alexandre Dowell
Créature
-

Messages: 188



Voir le profil
Fiche
« Répondre #18 le: Décembre 11, 2018, 01:49:35 »

Alexandre se trouvait dans le dos de Natacha, et ne goûta guère aux provocations de la Lycane, ce qui se manifesta.. Par des griffures. D’une main, il tira sur les cheveux de la femme, tirant sur sa tête vers l’arrière, et, de l’autre, « caressa » le bas de son dos avec ses ongles tranchants. Il lacéra sa peau, glissant fortement dessus, appuyant jusqu’à faire perler le sang, pendant que sa queue semblait enfler en elle. Alexandre avait déjà fait à Natacha la démonstration que son sexe pouvait grossir et enfler de manière impressionnante. C’était une conséquence de la magie du sang, que le vampire contrôlait. En contrôlant son flux sanguin, il augmentait la concentration sanguine à hauteur de sa verge, la faisant dès lors grossir et enfler. La contrepartie est qu’il était alors sur la brèche, car une telle érection n’était pas facile à rester calme et maître de soi. Mais, face à une femme comme Natacha, gourmande et violente, il se devait de se surpasser.

Face à lui, Natacha gémissait profondément, se tortillant agréablement sur place. C’était un spectacle particulièrement exquis, qui ne manquait pas d’exciter Alexandre, qui entendait Natacha indiquer, entre plusieurs soupirs, vouloir une femme pour lui « apprendre »... Lui apprendre quoi ? Excellente question ! Alexandre l’empêchait de réfléchir, et déplaça sa main pour pincer le sein de la femme, tirant dessus, et la plaqua encore contre la paroi glacée de la cabine, faisant couler davantage de sang.

« Hmmm... Putain, bordel... !! » grogna-t-il doucement.

Le vampire avait une voix profonde et caverneuse, et continuait donc à la prendre, sa verge enflant encore en elle, surtout quand elle se mit à mordre sa main. Il avait approché ses doigts ensanglantés pour maquiller son visage, donnant à Natacha un air plus sauvage, et sentit alors cette dernière tendre une main vers l’arrière, et pincer sa chair. Alexandre grimaça en sentant clairement la femme entailler sa chair, et ses canines apparurent. À travers le vitrage embué de la paroi, Natacha put ainsi apercevoir les yeux d’Alexandre virer à un rouge carmin, tandis que ses canines se plantèrent brusquement dans le cou de la femme.

« Hmmm... »

Autant dire qu’il n’y alla pas proprement. Le sang ruissela rapidement de ses dents, d’autant que, après seulement quelques secondes, il retira ses lèvres du cou de la femme. Le sang s’épancha de ses canines pour ruisseler sur l’épaule de la femme. Après tout, la carotide était une zone de forte concentration sanguine. Même sans trancher la veine, le vampire pouvait faire couler beaucoup d’hémoglobine, ce qu’il s’amusait volontiers à faire.

Le vampire s’écrasa encore contre le corps de Natacha, son torse s’écrasant contre le dos de la femme. Natacha était coincé entre lui et la cage de verre, baisée debout, la queue d’Alexandre remuant lentement, mais fortement, en elle. Il empoigna encore ses cheveux, tirant dessus, et lécha son oreille.

« Nous verrons... »

Puis Natacha se mit à jouir. Au milieu des rivières pourpres qui coulaient le long de la cage, sa mouille glissa. Alexandre relâcha la pression, et laissa la Lycane glisser le long de la paroi, finissant au sol.

Malheureusement pour elle, Alexandre n’avait toujours pas joui, et le sang coulait sur son corps. Une traînée écarlate avait notamment atteint le phallus d’Alexandre, glissant dessus, ce qui ne manquait pas d’exciter le vampire, dont les ongles tranchants saillaient hors de ses doigts.

« N’espère pas te reposer si facilement, petite traînée... Tu as encore une queue à soulager... »
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Natacha Landefeld
Créature
-

Messages: 64



Voir le profil
Fiche
Description
Lycanthrope grincheuse et violente, amatrice de rock.
« Répondre #19 le: Décembre 13, 2018, 07:27:30 »

Natacha glissa mollement le long de la paroi embuée. Le choc de l’orgasme secoua son corps de légers tremblements nerveux, si bien qu’elle se laissa tomber au sol, s’asseyant entre les jambes de son amant. Le corps de la jeune femme était couvert de coupures, de griffures, et le sang dégoulinait le long de son cou, puis de sa poitrine avant de serpenter au sol, balayé par l’eau chaude de la douche. Sa robuste constitution de lycanthrope guérissait rapidement ses blessures, et déjà, ses plaies avaient heureusement cessé de saigner.
Un sourire bienheureux se peignit sur le visage de Natacha, tandis qu’elle reprenait son souffle, se mordillant même les lèvres en regardant le sexe encore tendu d’Alexandre. La révélation de ce petit fantasme avait peut-être amplifié la jouissance, mais le gonflement du membre du vampire n’y était sans doute pas étranger. Elle n’était pas épuisée pour autant. Après tout, une fois la bête en elle suffisamment excitée, une nuit entière, de sang ou de sexe, n’était pas de trop pour la calmer.

« Me reposer… Tu plaisantes ? Tu me prends pour une humaine fragile ? T’as juste de la chance d’avoir cette soirée, sinon t’en aurais pas terminé avec moi. En attendant… »

Natacha se redressa d’une poussée, s’agenouillant entre les jambes de son amant pour saisir fermement son sexe gonflé. Ses cheveux mouillés tombant librement sur ses épaules, encadrant son visage décoré de belles traces de sang, à l’image de son corps où s’accrochait encore des ruisseaux d’hémoglobines, la jeune femme avait l’air d’une guerrière sortant tout droit d’un champ de bataille.
D’un mouvement leste du poignet, elle joua avec le sexe d’Alexandre, le caressant avant de le serrer à nouveau, simplement pour le narguer et marquer l’attente. Puis la langue de Natacha vint très lentement en toucher le bout, rivant au passage son regard à celui du vampire, et elle poussa même la provocation à faire semblant de le mordiller. Un petit bluff qui prenait un tout autre sens quand on connaissait la capacité des crocs de la lycanthrope à arracher les membres sans aucun effort.

« Alors ? Si tu dis seulement "nous verrons", je pourrais peut-être bien refuser de soulager tout ça… Dommage, hein ? » Ricana-t-elle en caressant de sa main libre les testicules d’Alexandre.

Les lèvres de Natacha ne cessaient d’asticoter le membre tendu au supplice. Après tout, la lycanthrope s’était déjà montrée suffisamment difficile à dresser, le vampire et son mobilier en ayant fait les frais, et elle ne s’était jamais complètement soumise à lui. Obéissante et professionnelle, certes, mais la soumission totale était une toute autre affaire. Elle lécha longuement le gland d’Alexandre, l’embrassa, le poussant à bout comme elle savait parfaitement le faire.
La lycanthrope n’était autre qu’une rebelle dans l’âme, comme une bête apprivoisée dont on ne pourrait jamais complètement se débarrasser du caractère sauvage. Hors, Natacha commençait à parfaitement comprendre le vampire. Sa passion pour le sexe violent s’exprimait facilement, et la jeune femme en usait, s’adaptant et se servant même de ses réactions. Certes, il était capable de la dompter par des moyens physiques ou magiques, mais elle avait également compris qu’Alexandre était relativement peu expérimenté dans le dressage des lycanthropes.

En somme, conserver  Natacha sous sa coupe était une véritable lutte quotidienne. La rebelle, après un long moment d’hésitant, vint finalement lécher la verge bien raide d’Alexandre, avant de l’enfiler dans sa bouche soudainement. Les yeux rivés à ceux du vampire, elle commença à le sucer, lentement, tendrement au début. Sa langue accueillant le sexe de son amante, tandis que ses lèvres le serraient, le cajolant dans une étreinte humide et chaude.
Natacha lâcha un instant sa gourmandise dans un bruit lubrique, et fit semblant de mordiller le sexe du vampire, chassant ses cheveux d’un mouvement de tête. Elle en embrassa à nouveau le bout, puis le remit dans sa bouche, le pompant férocement tout d’un coup en creusant fortement ses joues. Sa main en caressait la base, et un mélange de salive s’écoulait le long de la hampe pour se mélanger à l’eau, puis au sang s’écoulant de la douche.

« Alors, deal ? Je peux choisir celle que je veux ? » Demanda-t-elle en s’arrêtant à nouveau, son souffle chaud caressant la verge du vampire.

Les doigts de Natacha narguaient Alexandre, dont l’entrejambe avait désespérément besoin d’attentions. Clairement, son large sourire en témoignait, la jeune femme s’amusait énormément à le provoquer ainsi, et derrière ce jeu, elle n’avait guère envie de renoncer à ces exigences…
Journalisée
Alexandre Dowell
Créature
-

Messages: 188



Voir le profil
Fiche
« Répondre #20 le: Décembre 17, 2018, 01:45:29 »

Alexandre savait combien Natacha était dangereuse. Elle n’était pas une jeune femme qu’il pouvait soumettre facilement, mais une redoutable Lycane. Une femme rebelle, autonome, qui ne se soumettait pas facilement aux autres. Mais il avait désormais suffisamment confiance en elle pour qu’elle lui fasse cette fellation, ce qui était aussi une manière pour elle de reprendre la main, après la sodomie intense qu’elle avait subie. Il avait confiance en elle, tout en sachant qu’elle restait une femme piquante et dangereuse, mortelle aux griffes acérées. Elle s’attaqua donc à son sexe, avec une lenteur calculée, retrouvant rapidement de la superbe. Contrairement aux apparences, la fellation n’était pas qu’un signe d’avilissement de la femme, c’était aussi une manière pour la femme de reprendre l’avantage, d’avoir un rôle actif que le coït ne donnait pas. Et ça, Natacha en profita pleinement, titillant la queue d’Alexandre, frottant ses lèvres dessus, léchant son vit avec délectation, prenant tout son temps.

Les talents de cette femme étaient de plus en plus redoutables, et, en réalité, Alexandre ne voyait aucune difficulté à lui offrir une femme comme partenaire... Mais il tenait à y être. La prudence s’imposait, et il ne voulait pas que Natacha brutalise trop une invitée. Et puis... Un tel spectacle valait le coup d’œil.

« Hmmm... Natasha... »

La femme continua à s’exécuter, et, quand sa bouche s’attaqua à son sexe, et qu’elle le prit donc entre ses lèvres, sa main se crispa sur ses cheveux. Il appuya fermement dessus, et frémit sur place. L’eau ruisselait sur son corps, apportant une dose de fraîcheur qui se mélangeait à la chaleur de cette relation sexuelle. Le vampire frémit doucement sur place, griffant légèrement les cheveux de la femme, et continua à donner de légers coups de reins. Il la laissait faire, soupirant devant ce plaisir simple et ancestral, délicieux.

Son membre tendu se recouvrait de la salive de la femme qu’il observait lentement. Alexandre la voyait se tortiller d’avant en arrière, filant sur sa hampe de chair, continuant à prendre sa queue en bouche, faisant volontiers durer le plaisir. Le vampire se crispa ensuite quand Natacha s’arrêta et le mordilla. La douleur fusa en lui, vive et piquante, puis, comme pour se faire pardonner, elle embrassa ensuite son sexe, et elle opta ensuite pour un enchaînement de succions, multipliant les gorges profondes, ses doigts caressant ses testicules, glissant dessus. Alexandre frémit doucement, sentant tout le talent de cette femme. Aucune hésitation, elle y allait franchement, et avec amusement, cherchant à contrôler le plaisir de son amant, afin de le faire jouir quand elle le voudrait.

Natacha rompit ensuite le geste, et lui demanda si le deal était conclu. Alexandre sourit brièvement, et caressa encore le visage de la jeune femme.

« Le truc, c’est que je ne pense pas qu’une seule femme suffira à te calmer, Natacha... Mais je ne peux rien te refuser, tu le sais bien... À la condition que tu me fasses jouir. »

Car, en effet, elle était en train de mettre sa patience à rude épreuve. Elle jouait avec lui, il le savait, et il ne la sermonnait pas, car il aimait ça... Mais, pour le dire simplement, en ce moment, Alexandre avait tout de même sacrément envie de jouir dans sa belle bouche !
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Tags:
Pages: 1 [2]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox