banniere
 
  Nouvelles:
Pour participer à l'évolution du forum et faire entendre votre voix, n'oubliez pas de vous inscrire sur la liste des électeurs ! Vous aurez ainsi accès aux sujets sur lesquels le Staff consultera les membres. Plus d'informations ici !

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: La fiesta [Lamnard & Akira]  (Lu 222 fois)
Lamnard Kystrejfter
Humain(e)
-

Messages: 295


Chegnar Guevaring


Voir le profil
Fiche
Description
Ancien esclave nexusien, c'est un orateur et un mystique, fort et agile, qui a pris les armes contre ses maîtres et suit depuis la voie d'un homme libre.
Un temps résident de Son'Da, il a quitté la ville pour mener sa lutte personnelle contre les esclavagistes, écumant côtes et cours d'eau par bâteau.
« le: Juillet 21, 2018, 12:01:44 »

La fumée de la plantation incendiée avait disparu à l'horizon. A bord du grand drakkar de Kystrejfter, le butin, une vie d'économies d'un esclavagiste, avait été réparti entre l'équipage, Lamnard conservant un cinquième, selon la coutume, pour ses frais de chef et l'avantage de sa position. Après quoi, on avait groupé ce qui avait été saisi des réserves de la villa du maître : vins et bières, charcuteries fumées, bocaux de fruits confits et poisson salé. Une partie fut dédiée à la cale, tandis que le reste restait sur le pont, prêt à être consommé pour les festivités.

Les morts avaient été peu nombreux, mais difficiles, comme toujours. Chacun avait reçu les honneurs selon ses coutumes. Comme les affranchis composant presque essentiellement l'équipage venaient parfois de contrées et de peuples très différents, les cérémonies et les arrêts pour crémation ou enterrement prirent l'essentiel du reste de la journée.

A cette heure, l'alerte n'avait pas encore été donnée à Nexus. La plantation était plutôt distante de la première ville, et il faudrait sûrement attendre plusieurs jours avant qu'on reconnaisse un affranchi vagabondant ou qu'un convoi constate la désolation de l'affaire autrefois florissante. L'équipage de pillards était donc confiant et calme, et il était désireux de s'arrêter pour faire la fête. Dans l'attente, ils accueillaient et formaient ceux des affranchis qui avaient désiré les rejoindre, et avaient été accepté à bord. Plusieurs gaillards et une jeune femme robuste les rejoignait. Leurs bras ne manquaient pas de puissance, mais la grâce leur manquait terriblement. Kyst avait observé avec amusement. Leur entraînement serait long, mais ils deviendraient de bons éléments si les dieux leur en donnaient le temps.

Le Soleil déclinait sur les régions frontalières de Nexus quand le navire arriva à un village qu'il avait choisi comme escale à plus d'une reprise. Les gens d'ici n'avaient pas d'esclaves. Ils étaient bien trop modestes pour en avoir, et luttaient pour survivre pour la plupart. Quand Lamnard et son équipage arrivaient après un pillage, ils faisaient volontiers peu de cas de leur métier sanglant et de leurs actes contre leur propre pays, accueillaient avec grand plaisir l'or qu'on leur dispensait et la fête souvent faste à laquelle ils étaient, bien sûr, invités.

Les premiers villageois ne manquèrent pas d'arriver à peine le bateau tiré sur la berge. Ils accueillirent les pirates affranchis avec des embrassades et de la joie, et les femmes ne tardèrent pas à se passer le mot pour que chacune décore la place du village de fleurs et de rubans colorés pour la fête. On sortit de grandes tables de la salle commune et les locaux sortirent leurs instruments de musique. Les hommes de Lamnard, eux, montaient bouteilles, tonneaux, caisses de victuailles et diverses décorations jusqu'à la place, et certains portaient avec eux les instruments de leurs propres contrées : lyres, tambours, flutes ... C'est dans la fête que le caractère cosmopolite de l'équipage sortait le plus.

Naturellement, cette agitation inattendue ne manqua pas d'attirer l'attention de la seule étrangère à s'être jusque là arrêtée par ce petit village sans nom ...
« Dernière édition: Août 08, 2018, 01:03:50 par Lamnard Kystrejfter » Journalisée

Akira Fubuta
E.S.P.er
-

Messages: 240


Reine du maillot de bains


Voir le profil
Fiche
« Répondre #1 le: Juillet 21, 2018, 02:52:50 »

En effet, devant ces festivités la jeune voyageuse s'était mêlée à la foule en liesse. Akira appréciait les festivités, quelles qu'elles soient, et était visiblement bien tombée en cette douce soirée. Ce n'était pas un hasard en vérité, elle avait entendu parler ici et là qu'un bateau accostait régulièrement ici. Naturellement, la jeune femme était venue dans l'espoir de pouvoir y monter pour effectuer le trajet qu'elle souhaitait. Son pouvoir aurait pu lui permettre d'y arriver facilement en une petite seconde, mais les trajets qu'elle faisait sans cesse dernièrement l'avaient épuisée. Il lui fallait bien un peu de repos, et un moyen de transport plus conventionnel.

Du moins, si le capitaine acceptait de la prendre sur le bateau. La jeune femme se rendait sur une petite île dans l'océan indien pour y retrouver quelqu'un. Ce n'était pas la porte à côté, et très suspect par dessus le marché. Se rendre sur une île déserte n'est pas chose commune.

Alors qu'elle traversait les festivités en évitant de peu les danseuses, la jeune femme en maillot de bain se rendit sur le navire pour y rencontrer le capitaine. Elle ne voulait pas spécialement participer à la fête, la fatigue l'avait déjà gagnée. Espérons qu'il accepte de la mener à destination, alors quelle n'avait même pas de quoi payer le trajet... il allait bien falloir s'arranger d'une manière ou d'une autre. Akira avait déjà une petite idée même si ça ne l'enchantait guère.

Elle se hissa donc sur le pont du navire et chercha des yeux un homme ayant la carrure pour être capitaine. Elle ne savait pas vraiment à quoi pouvait ressembler un capitaine de navire en réalité, mais se disait qu'il était sûrement plus impressionnant que ses hommes !
Journalisée

Je suis ouverte à tous types de rp, alors n'hésitez plus  ♥ ❤ ❥ ❣ ❦ ❧
Lamnard Kystrejfter
Humain(e)
-

Messages: 295


Chegnar Guevaring


Voir le profil
Fiche
Description
Ancien esclave nexusien, c'est un orateur et un mystique, fort et agile, qui a pris les armes contre ses maîtres et suit depuis la voie d'un homme libre.
Un temps résident de Son'Da, il a quitté la ville pour mener sa lutte personnelle contre les esclavagistes, écumant côtes et cours d'eau par bâteau.
« Répondre #2 le: Juillet 22, 2018, 09:53:53 »

Les hommes cherchant le capitaine de ce navire avaient souvent du mal à le distinguer de son équipage. Pour tout dire, la plupart des pirates avaient une carrure assez impressionnante ou affichaient un caractère proprement intimidant. Chacun d'entre eux aurait pu être pris pour un candidat potentiel au commandement de ce bateau ; certains avaient essayé, d'ailleurs, mais aucun n'était plus là pour en parler. Pour espérer reconnaître le capitaine, il fallait être un diplomate observateur ... ou une femme. C'était un fait que les femmes étaient généralement plus subtiles et attentives aux détails, et Akira ne faisait pas exception. Elle laissa passer chacun des hommes et femmes la dépassant avant de s'arrêter sur un grand blond aux tatouages entrelacés qui soulevait une caisse de vivres. Il travaillait, comme les autres, mais elle sut deviner sa position sans trop de mal : c'était le seul à dégager à la fois assez de puissance physique et d'intelligence pour pouvoir prétendre à diriger un tel patchwork de combattants patibulaires.

Malgré son allure manifeste de barbare de terres lointaines, il se dégageait de lui des marques de sophistication et d'intelligence qu'on réservait bien souvent aux gens civilisés. A peine eut-il croisé le regard d'Akira qu'il s'arrêta, d'ailleurs, posant la caisse de côté après s'être écarté de la file de déchargement. Il s'avança vers elle en la regardant dans les yeux, et non pas en la toisant de la tête aux pieds. Ses yeux plissés semblaient chercher à lire son histoire à travers les fenêtres de son âme. Il ne trouva apparemment rien de mal à redire, car ses haches et son stylet restèrent à leurs places, et sa main s'avança en signe de paix et de salutation. Il était manifestement de bonne humeur, et pas seulement parce qu'il anticipait la fête à venir. C'était clairement un chef motivé par les sentiments d'un grand jour.

" Soyez la bienvenue sur ce navire ! Je suis Kystrejfter. A qui ai-je l'honneur de m'adresser ? "

Tandis qu'il l'abordait, la procession de déchargement continuait sans une anicroche. Malgré leur allure de roublards indisciplinés, les membres de l'équipage semblaient travailler de concert et avec efficacité.
Journalisée

Akira Fubuta
E.S.P.er
-

Messages: 240


Reine du maillot de bains


Voir le profil
Fiche
« Répondre #3 le: Juillet 22, 2018, 11:57:51 »

La jeune femme était en effet du genre perspicace, après toutes ces années d'aventure à travers la terre et terra. Son jeune âge ne l'avait manifestement pas stoppée dans ses intentions, qui était des plus simples. Découvrir le monde, et profiter de ce qu'il a à offrir ! Et cela passait aussi bien par les lieux que par les gens, bien sûr. Au delà du sexe, les gens avaient souvent beaucoup de choses à offrir ! La connaissance n'a pas de limites après tout. C'est a force de voyages que la jeune femme a pu acquérir une vivacité d'esprit particulière, et s'est forgée une personnalité forte.

Et elle ne manque pas de reconnaître le capitaine, incarné en la personne de ce bel homme. Il ressemble aux vikings des livres qu'elle lisait dans sa chambre petite. Akira n'en a jamais croisé. C'est la première fois, malgré toutes ses pérégrinations, qu'elle met les pieds sur un tel bateau ! Elle se passait souvent des moyens de transport traditionnels après tout. Pas besoin avec un tel pouvoir. Et lorsque le beau capitaine la regarde droit dans les yeux, Akira soutient ce regard en pensant avoir trouvé un homme comme l'on en voit rarement. Elle ne saurait le décrire, mais une aura inspirant le respect s'en dégage.

- Merci pour votre accueil. Je suis Akira Fubuta, enchantée.

La jeune femme lui serra la main de ses longs doigts fins.
Journalisée

Je suis ouverte à tous types de rp, alors n'hésitez plus  ♥ ❤ ❥ ❣ ❦ ❧
Lamnard Kystrejfter
Humain(e)
-

Messages: 295


Chegnar Guevaring


Voir le profil
Fiche
Description
Ancien esclave nexusien, c'est un orateur et un mystique, fort et agile, qui a pris les armes contre ses maîtres et suit depuis la voie d'un homme libre.
Un temps résident de Son'Da, il a quitté la ville pour mener sa lutte personnelle contre les esclavagistes, écumant côtes et cours d'eau par bâteau.
« Répondre #4 le: Août 08, 2018, 03:11:19 »

Lamnard serra la main délicate de la jeune femme avec une certaine douceur, bien que sa paluche soit presque capable d'enfermer la sienne. C'était un témoignage d'empathie et de respect. Il s'adaptait aux gens face à lui et respectait leurs limites comme leurs forces, visibles ou cachées.

Les civilités étant accomplies, il la conduisit sans tarder en direction du village, où les derniers effets étaient en cours de transfert. La petite communauté perchée était sur le point de vivre une soirée rare par son faste et sa joie, et la perspective jouait comme un aimant sur les personnes de l'équipage comme sur les villageois. La vie entière s'était tournée exclusivement versla préparation et la tenue de la fête. Il fallait faire le deuil des compagnons passés et célébrer la vie qui continuait. Bien qu'il suivre le mouvement, Kystrejfter restait dans une bulle à part avec Akira. C'était un nom quelque peu étrange, Akira Fubuta, mais il l'imaginait venue d'une terre lointaine et aventurière. Il ne pouvait pas ne pas deviner plus juste, même s'il aurait eu du mal, en fait, à considérer réellement la portée de cet ailleurs d'où elle venait.

Ainsi, tandis qu'ils montaient vers le promontoire en se laissant distancer, le capitaine reprit la parole, d'une voix calme et assurée.

" Vous semblez venir de loin. Si c'est un transport vers l'intérieur des terres que vous cherchez, vous avez de la chance : il y a peu de passage ici. "

Akira ne pouvait mettre en question sa déclaration, car elle se trouvait dans cette région depuis assez longtemps pour avoir deviné qu'elle se trouvait probablement loin des routes majeures du commerce continental, et ne bénéficiait guère des mêmes investissements que des terres plus anciennes et plus riches, plus proches des côtes ou de régions minières. Il n'y avait pas grand chose, ici, et, si le calme champêtre avait son charme, une aventurière avait vite fait de s'ennuyer et d'aspirer à d'autres horizons.

" Comme vous le devinez, nous allons faire la fête. Ce serait un plaisir de vous avoir à ma table. Nous pourrons toujours discuter tarifs demain matin. "
Journalisée

Akira Fubuta
E.S.P.er
-

Messages: 240


Reine du maillot de bains


Voir le profil
Fiche
« Répondre #5 le: Août 08, 2018, 03:15:26 »

Le capitaine avait mis le doigt sur un point important, Akira étant une aventurière, elle ne tarderait pas à s'ennuyer ici. Heureusement, l'ambiance semblait être à la fête, ce qui n'était pas pour lui déplaire ! Espérons seulement qu'elle ne se laisse pas trop aller à la débauche. Les soirées alcoolisées lui réussissaient peu, et ces hommes avaient visiblement l'air d'être entiers. Nul doute qu'il leur faudrait des femmes, mais Akira ne s'offrait pas au premier venu... elle était de trop bonne qualité pour cela. Et qui sait, peut-être qu'elle se laisserait finalement aller. La jeune femme n'avait pas pour habitude de prévoir quoi que ce soit.

- Je suis partante, dites-moi, vous comptez boire beaucoup ?

Demanda t-elle alors qu'elle continuait de marcher aux côtés du capitaine, se sentant en sécurité à ses côtés. Elle devinait les regards posés sur elle, et bien que cela n'était pas des plus désagréables, la jeune exploratrice n'appréciait pas spécialement l'idée de servir de fantasme à des guerriers en fin de rapt.

- Dites moi, beau gosse, vos guerriers semblent avoir besoin de femmes.

Dit-elle tout en cherchant des yeux de potentielles villageoises.
Journalisée

Je suis ouverte à tous types de rp, alors n'hésitez plus  ♥ ❤ ❥ ❣ ❦ ❧
Lamnard Kystrejfter
Humain(e)
-

Messages: 295


Chegnar Guevaring


Voir le profil
Fiche
Description
Ancien esclave nexusien, c'est un orateur et un mystique, fort et agile, qui a pris les armes contre ses maîtres et suit depuis la voie d'un homme libre.
Un temps résident de Son'Da, il a quitté la ville pour mener sa lutte personnelle contre les esclavagistes, écumant côtes et cours d'eau par bâteau.
« Répondre #6 le: Août 09, 2018, 05:49:17 »

Lamard ne savait trop quoi penser de cette étrangère. Elle avait du caractère, manifestement, et beaucoup d'expérience de la vie en général ; mais quelque chose de particulièrement exotique planait autour d'elle, comme si elle n'était pas d'ici. Au gré de ses voyages, il avait pourtant voyagé à travers tout Terra, visitant lui-même des endroits si différents les uns des autres que sa propre vision sur ses carcans sociaux et moraux en était ébranlée ; et peut-être, parfois, renforcée. Quoi qu'il en soit, sa différence était rafraîchissante, également, et l'affranchi y voyait une force d'attraction supplémentaire. Il ne l'avait pas invitée à sa table avec la ferme intention d'assouvir certaines envies avec elle. Il y avait d'autres manières de profiter avant tout de la compagnie d'une femme belle et intelligente.

" Rassurez-vous, mes gens ont l'air féroces comme cela, mais ils se comportent comme n'importe quel être civilisé. Ils ne feraient pas de mal à ces gens, même en buvant à s'en rendre malade ; et il leur en faut beaucoup pour être malades. "

Il n'avait pas tout à fait répondu à la première question d'Akira, mais il la rassurait sur tous les points qu'elle n'avait pas exprimé : même s'ils buvaient beaucoup à ses yeux, ça resterait correct pour eux, et il n'y avait pas à craindre de débordement criminel. Il suffisait de considérer l'autorité que devait maintenir un capitaine sur un pareil assemblage de brutes pour maintenir la discipline afin de déduire très vite que les comportements non autorisés conduisaient à des châtiments sévères. En bonne Terrienne, Akira avait bien sûr lu, entendu et vu des histoires sur les capitaines d'antan faisant face aux mutins et aux récalcitrants. Sur un bateau, de mauvais choix et un manque de chance avaient vite des effets terribles pour le maître à bord.

Tandis qu'ils arrivaient dans le village et approchaient donc bien vite de la place, les musiciens, villageois comme affranchis, commençaient à produire leurs instruments en un boeuf un peu maladroit, mais qui gagna vite en cohérence et en rythme. Autour des tables où les victuailles étaient déposées, la population et les visiteurs se mélangeaient, et certains qui se connaissaient de la dernière visite étaient engagés dans des discussions animées et riaient ensemble. Au centre de la place, un grand espace était laissé vide, et en son centre était préparé un feu, de grandes grilles et broches étant amenées pour faire face à tout ce qui pourrait bien avoir besoin de cuisson. Kystrejfter souriait et ses yeux brillaient. Parfois, quand il imaginait un monde sans esclavage, c'était cela qu'il voyait. Être ici, c'était un peu comme goûter au Paradis.

" Nous allons nous installer à la table d'honneur, avec les Anciens, " dit-il en pointant du doigt la table la plus proche de la salle commune. " Désolé de ne pouvoir proposer de meilleure compagnie, "finit-il avec un clin d'oeil malicieux.
Journalisée

Akira Fubuta
E.S.P.er
-

Messages: 240


Reine du maillot de bains


Voir le profil
Fiche
« Répondre #7 le: Août 18, 2018, 12:36:01 »

Si Akira avait été élevée par des nobles aux croyances archaïques régies par des dogmes religieux dépassés, même au sein de Nexus, la jeune femme n'en avait néanmoins gardé aucune similarité. Ses parents n'étaient guère plus que des étrangers à ses yeux, peut-être même des ordures. La jeune femme s'était enfuie si tôt du domaine familial qu'il ne lui avait point fallu plus que quelques semaines pour les oublier, et apprendre à se débrouiller seule. Ses pérégrinations lui avaient donc forgé une personnalité forte et une aura unique, comme si la jeune femme ne pouvait être assimilée à aucune communauté. Une éternelle solitaire sans attaches, profitant simplement de l'instant présent sans se soucier de l'avenir. En ce sens, il était en effet facile de lui donner un air exotique. Peu importe ou elle se trouvait, Akira semblait toujours venir d'ailleurs.

- "Je ne puis vous empêcher de vous amuser, j'ai d'ailleurs prévu d'en faire de même.

Dit-elle sans se rendre compte du double sens de cette phrase. Si les hommes voulaient boire, qu'ils se fassent plaisir. Akira n'était que de passage, et comptait bien consommer un peu elle aussi. La jeune femme ne se souvenait plus de la dernière fois qu'elle avait bu un bon vin, ou qu'elle n'avait pas dansé. Ce n'était pas elle la meilleure danseuse, mais Akira aimait toujours se donner en spectacle et attirer les regards. Le seul fait qu'elle ne se déplaçait presque exclusivement qu'en maillot de bain en attestait. Ses formes généreuses étaient ainsi révélées aux yeux de tous, tout en restant suffisamment dissimulées pour que l'on désire en voir plus.

Au fil de leur marche au sein du village, la musique semblait s'intensifier tout comme la foule. L'ambiance était bel et bien au rendez-vous, à sa grande réjouissance. Akira salua de la main les gens devant qui elle passait, plus par automatisme qu'autre chose. S'il n'y avait pas eu autant de monde, la jeune femme se serait sans doute arrêtée pour discuter avec certaines personnes, mais la situation ne s'y prêtait pas pour le moment. Mieux valait attendre d'être installée, avant de prendre ses aises. Ce que le chef l'invita d'ailleurs à faire, en lui désignant la table des anciens. Pourquoi pas, la jeune femme était davantage gênée d'être assise aux honneurs plutôt qu'être aux côtés des personnes les plus âgées.

- "Vous êtes bien aimable, mais... est-ce raisonnable ?
Journalisée

Je suis ouverte à tous types de rp, alors n'hésitez plus  ♥ ❤ ❥ ❣ ❦ ❧
Lamnard Kystrejfter
Humain(e)
-

Messages: 295


Chegnar Guevaring


Voir le profil
Fiche
Description
Ancien esclave nexusien, c'est un orateur et un mystique, fort et agile, qui a pris les armes contre ses maîtres et suit depuis la voie d'un homme libre.
Un temps résident de Son'Da, il a quitté la ville pour mener sa lutte personnelle contre les esclavagistes, écumant côtes et cours d'eau par bâteau.
« Répondre #8 le: Septembre 16, 2018, 05:33:20 »

Lamnard haussa les épaules à la question d'Akira. Il avait un temps cru, à sa réaction, qu'elle ne réalisait pas la position des anciens d'un village ou l'honneur que cela représentait d'être assis à leur table, mais sa question l'avait rassuré et il lui sourit tandis qu'il l'entraînait avec gentillesse vers la tablée.

" Raisonnable ?! Je ne sais pas, mais c'est ce qu'on attend d'un voyageur respecté. Ne vous inquiétez pas ! Ils mangent peu, boivent encore moins et se seront vite retiré pour fumer la pipe à l'écart de la fête. "

Il disait ça sans malice, mais avec un certain amusement. Dans ce type de communauté, les personnes âgées étaient rares et révérées, mais on ne pouvait s'empêcher de considérer leur nature tranquille et leur écartement volontaire avec un certain humour. Ils avaient beau être au centre des villages, ils semblaient ne vouloir rien plus qu'être tranquilles et mener leurs dernières années dans la tranquillité la plus absolue.

Akira put vite voir que les " anciens " restaient différents de ce qu'on considérait comme vieux dans son pays natal. La plupart auraient encore été en âge de travailler, sur Terre. Leurs cheveux blancs et leurs peaux tachetées trahissaient les marques de l'âge et des épreuves, mais ils restaient robustes et vivaces. Seuls deux d'entre eux pouvaient vraiment passer pour des vieux selon ses standards, et l'un d'eux, couvert d'épaisses couvertures, semblait passer ses derniers jours en somnolant.

Lamnard s'installa sans guère de cérémonie et servit à sa compagne et à lui-même du vin dans de grands pots semblables à des gobelets.

" On peut essayer de se tutoyer. D'où viens-tu, Akira ? Tu n'es clairement pas d'ici. Pour tout dire, j'ai rarement vu une femme comme toi. "
Journalisée


Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox