banniere
 
  Nouvelles:
LGJ inaugure un système de vote et nous vous parlons de l'avenir du forum ici.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: 1 2 [3] 4 5
  Imprimer  
Auteur Sujet: A la croisée des religions (PV Akira Fubuta)  (Lu 362 fois)
SoeurAlix
Humain(e)
-

Messages: 79



Voir le profil
Fiche
« Répondre #30 le: Juillet 14, 2018, 07:36:18 »

Je vais mourir dans un temple shinto, d'avoir baisé avec un gode trop long et trop gros. Je ne sais même pas si j'aurai une tombe au cimetière. Et, quand on parlera de moi, ce sera pour parler de la salope qui s'est faite défoncer par un chibre qu'utilisait une inconnue. Morte d'avoir trop baisé, ç'aurait été une jolie épitaphe. Morte parce que, à force de vouloir plus gros, elle a pris trop gros, c'est moche. Mais là, je n'en peux plus, trop de douleur, si peu de force, je ne vais pas tarder à m'évanouir.

Je sens pourtant Akira m'enlever l'énorme machin, et, presque aussi forte que la douleur, j'éprouve la sensation d'un immense vide, plus absurde encore l'envie d'une bonne vraie queue à la place. Mais ce n'est pas pour cette fois. Akira est carrément en train de me fister, elle y a mis le poing sans forcer, et je sens un gel glacial s'insinuer partout. Glacial d'abord, brûlant presque aussitôt après. Mon esprit ne se concentre plus que pour cela, comme si la douleur avait disparu.

Je n'ai plus mal, je n'ai plus ce sentiment de vide, j'ai à nouveau le sentiment d'être... remplie. Et Akira me le fait vraiment réaliser, lorsqu'elle retire son poing, en me faisant quand même mal.
« Et voilà ma chérie, tout va mieux maintenant. »
« Tout va vraiment mieux ? ». J'aurais aimé qu'elle me réponde, mais, quand j'ouvre enfin les yeux, ce sont trois queues déjà bien raides qui se tiennent au dessus de moi.

Akira est vraiment folle, mais une queue, ne bonne queue, j'ai envie de retrouver ça, après ce que je viens d'endurer. Je sais que je pue la mouille, que mes cheveux en sont collés, mais ça ne dérange pas ces trois hommes. Je m'agenouille dans la mare de cyprine, je les regarde d'en bas, avant d'enfourner la première queue entre mes lèvres, un dard long et fin, un gland rose pas trop gros, un parfum subtil. Mais la dégustation ne dure pas, les autres s'impatientent ; je suis sure qu'ils se sont branlés en me regardant prendre le gros gode. Le deuxième a un sexe dans la norme, déjà gluant de quelques gouttes ; ce serait dommage pour lui qu'il lâche déjà dans ma bouche, et j'y vais mollo. Le troisième est différent, décidément, avec un sexe qui paraît très gros, qui m'étouffe presque, qui me fait vraiment creuser les joues, mais qui n'est finalement pas long.

Je jette un regard furtif à Akira, qui a déjà un chibre dans chaque trou. « Tu croyais m'avoir, tu vas voir ». J'indique au deuxième de se mettre dos à terre ; il baignera dans la mouille mais tant pis. J'ai une petite appréhension quand je descend sur lui, peur des douleurs dans ma chatte meurtrie ; je guide le rythme, il tient juste sa queue et ça entre tout seul, me faisant retrouver une baise « normale ». Le premier, je le veux dans le cul, un petit trou déjà ouvert par les deux doigts de Akira. Il n'en demandait pas tant, je vois un sourire sur son visage. Bingo ! J'ai gagné, c'est le plus doux de la bande, il avance avec tact, et je suis moi-même surprise de la facilité avec laquelle il parvient juste au fond de mon fondement. Hum, la sensation de deux bites en moi en même temps. Je regarde Akira déjà déchaînée, et je fais signe au troisième qui envahit ma bouche avec peu de douceur. Celui-là, c'est sûr, il va vraiment baiser ma bouche, surtout qu'il empoigne mes cheveux pour décider du rythme. Sans parler la même langue, il suffit de simples gestes pour s faire comprendre.

J'ai trois bites en moi, pour la première fois, grâce à Akira, je l'avoue.
Je la regarde, mes yeux déjà brillants. La folle sarabande peut commencer.
Journalisée
Akira Fubuta
E.S.P.er
-

Messages: 184



Voir le profil
Fiche
« Répondre #31 le: Juillet 14, 2018, 02:41:36 »

Les trois autres ne sont pas aussi doux avec Akira. La beauté presque inhumaine de la jeune femme a réveillé leurs instincts les plus primaires, et ils ne se gênent pas pour les faire ressortir dans une folle partie de jambes en l'air. A quatre pattes dans la mouille d'Alix, Akira est prise comme une chienne. C'est véritablement la première fois qu'on lui fait l'amour, non, qu'on la baise comme ça. La jeune femme qui était si belle et si élégante auparavant est ici réduite à un trou. Et elle ne peut pas nier que ça lui plaît. Après tout, il faut bien tout essayer dans la vie. Elle avait trop de fois connu la tendresse et l'amour, place à un peu de brutalité !

Akira était donc à quatre pattes. Le plus menu de la bande était allongé sur elle pour pouvoir lui labourer le cul, tout en laissant la place à son pote pour pouvoir lui déchirer la chatte, le plus musclé. Il devait bien faire deux mètres pour 140 kilos, une vraie montagne. Sans parler de son membre ! Un bon 30 cm qu'il n'hésitait pas à enfoncer dans l'intimité vomissante de mouille de la belle Akira. Ses va et viens puissants occultaient complètement la sodomie de son copain au dessus, qui n'était pourtant pas mauvais du tout. Le troisième trou, sa bouche, était prise par un sauvage bien membré lui aussi. Une bête sauvage n'ayant pour seule envie que d'enfoncer sa queue le plus profondément possible dans la belle bouche d'Akira, qui ne pouvait qu'émettre des gargarismes avec la bave et le foutre du sauvage.

- Hmmmppf... gargl gargl gargll...

La jeune femme, dont les relans dans sa gorge humidifiait ses yeux, regarda Alix un moment. Celle-ci semblait prendre sa part aussi, bien qu'un peu moins brutalement. Puisqu'elles étaient presque côte à côte, Akira posa sa main sur celle de la belle nonne pour entrelacer ses doigts avec les siens, sans vraiment d'explications. Et, de leurs côtés, les trois hommes continuaient de la labourer sans retenue, la réduisant au simple état de sac à foutre.
Journalisée

Je suis ouverte à tous types de rp, alors n'hésitez plus  ♥ ❤ ❥ ❣ ❦ ❧
SoeurAlix
Humain(e)
-

Messages: 79



Voir le profil
Fiche
« Répondre #32 le: Juillet 14, 2018, 04:26:25 »

Oh j'adore ; je ne remercierai jamais assez Akira de m'avoir donné ces trois-là. Ils sont virils mais doux, bien montés mais délicats, endurants mai vigoureux. Quand nous serons apaisées, je lui avouerai que c'est la première fois que je me fais prendre par tous les trous à la fois.
Je suppose qu'elle en profite aussi, vu les grognements qu'elle pousse malgré la très grosse tige qu'elle a dans la bouche. Tiens, peut-être qu'elle voulait prendre les trois plus grosses queues pour elle. Comme quoi la gourmandise a parfois des effets secondaires.

Les trois miens semblent être comme en rythme et, après ce que m'a fait endurer Akira, j'aimerais bien qu'ils fassent durer. Ils grognent, ils sont parfois assez violents dans leur façon de baiser, mais ils sont respectueux. De toutes façons, je prendrai tout leur foutre en moi, alors eux aussi ont intérêt à faire durer.
Je plane, je savoure. Je jette un œil à Akira. L'énorme mandrin qui lui laboure la chatte est presque une vengeance pour moi. Oh, ça ne vaut pas le truc énorme avec lequel elle a fait remonter même les tripes, mais ça lui donne un aperçu e ce qu'elle m'a fait subir. « hum, vas-y mon gros, fais durer, qu'elle en soit complètement écartelée », mes pensées vont à elle.
Je ne sais si c'est à cause de ça, mais ses yeux semblent parfois révulsés, à moins que ce ne soit à cause de celui qui confond sa bouche avec un toy à bites, un de ces trucs en plastique qui imite une chatte et où un mec peut se défouler. Là, Akira a beau creuser et gonfler les joues en alternance, elle semble vraiment subir cette queue difforme.
« Hmmmppf... gargl gargl gargll... »

Dans cet océan, quand même de violence pour elle, sentir sa main prendre la mienne est d'une douceur inouïe. Je serre très fort ses doigts entre les miens. Je viens de rencontrer une femme hors normes. Belle, et elle le sait, mais d'une incroyable perversité à m'emmener là où je ne suis jamais allée malgré mes aventures passées, mais aussi délurée à oublier toutes les limites même physiologiques.
Eh, ne suis-je pas en train de tomber amoureuse ?
Journalisée
Akira Fubuta
E.S.P.er
-

Messages: 184



Voir le profil
Fiche
« Répondre #33 le: Juillet 14, 2018, 05:12:03 »

Akira, empalée de partout, continua de serrer ses doigts entre ceux d'Alix, sans vraiment savoir pourquoi. Quelle importance ! Elle se faisait défoncer le cul, la chatte et la bouche par trois brutes, et ces enfoirés n'allaient pas tarder à jouir. D'ailleurs, c'est ce qui finit par arriver malgré leur endurance. Akira restait bien trop endurante pour eux ! Ce qui n'était pas le cas pour Alix, alors que ses trois étalons la baisaient avec moins de violence, mais assurément plus longtemps.

De son côté, Akira se fit remplir par tous les trous. Une quantité assez excessive de sperme vint affluer dans sa bouche, son cul et sa chatte, ce qui finit par lui faire atteindre l'orgasme... et plus encore. Elle était épuisée, c'était trop pour elle. En remarquant cela, les trois brutes se rabattirent sur Alix, laissant la pauvre Akira échouée sur le sol, les orifices suintant de sperme. Elle ne semblait guère plus animée qu'une poupée de chiffon.

Les trois brutes allèrent donc se joindre à la partie du côté d'Alix, chacun ajoutant respectivement sa queue dans les trous déjà pris. Alix subissait donc, aussi invraisemblable cela puisse t-il paraître, une double anale, une double vaginale et même une double buccale. Et les trois nouveaux arrivants ne semblaient pas du tout dans l'optique de la ménager... en témoignaient leur brutalité sans égal, alors qu'ils labouraient sans retenue les parois intimes de la belle nonne.
Journalisée

Je suis ouverte à tous types de rp, alors n'hésitez plus  ♥ ❤ ❥ ❣ ❦ ❧
SoeurAlix
Humain(e)
-

Messages: 79



Voir le profil
Fiche
« Répondre #34 le: Juillet 14, 2018, 09:58:21 »

Oh, elle m'a devancée ! Aux borborygmes de ses trois assaillants, j'en déduis que Akira leur a fait vider leur foutre. Eh ben, elle a peut-être choisi les plus grosses bites, mais pas les plus résistantes. Ils ne sont vraiment pas discrets, ils retournent même à l'état bestial ; j'espère que les miens seront plus raffinés.

Mais au moins sont-ils efficaces, car je sens soudain la main d'Akira serrer la mienne, et, d'un petit regard, je vois son visage se transformer. Vu le grand machin qui se vide dans sa bouche, elle ne put pas crier ; c'est dommage, j'aurais bien aimé entendre sa voix dans ce moment-là.

Mais la surprise, que je n'attendais pas, c'est que ces trois lascars ne semblaient pas avoir vraiment débandé ; je le réalisai lorsque je les vis s'approcher de moi. Je ricanais lorsque leurs queues difformes défonçaient Akira, mais ça ne leur a pas suffi.
Elle, par contre, elle semble sonnée, complètement écroulée dans un mélange de foutre et de mouille. Pas résistante, Akira !

J'aurais préféré qu'elle assure mieux, parce que, là, c'est moi qui récupère tout, et, si les six gugusses doivent se succéder dans mes orifices, je vais aussi finir épuisée.

Mais même mes gestes, ma bouche étant déjà remplie et occupée, ne les arrêtent pas. Ils ont décidé de me faire non pas une mais trois doubles. Je vais exploser moi, distendue de partout, et, s'ils sont six à se vider en même temps, je vais déborder de foutre.

Je ne peux rien faire, entre ceux qui appuient sur ma nuque pour bien fourrer ma bouche, ceux qui tiennent mes hanches pour bien limer ma chatte, ceux qui claquent mon cul pour me convaincre de me laisser enculer sans résistance.

Ça bouillonne, ça me fait mal, encore mal. Et là, la magie de la pommade d'Akira ne peut rien. Je n'ai pas que la chatte écartelée comme avec son gros gode. Ma bouche peine à accueillir deux queues, je manque à chaque fois de suffoquer. Ma chatte redevient distendue comme tout à l'heure, avec leurs violents coups en plus. Mon anus, je n'ose l'imaginer, ne doit être qu'un trou béant qu'il me faudra longtemps pour apaiser.

J'ai l'impression que quatre bites se touchent dans mon bas-ventre ; quand elles vont exploser, ça risque de m'envahir. Et, vu comment certains commencent à s'agiter, ça ne va pas tarder. Cette fois, je risque de m'écrouler pour de bon, car je sens le vertige de plus en plus m'envahir.
Journalisée
Akira Fubuta
E.S.P.er
-

Messages: 184



Voir le profil
Fiche
« Répondre #35 le: Juillet 14, 2018, 11:59:58 »

Et les six lascars la pilonnent durant une bonne dizaine de minutes, déformant ses orifices avec violence. Une chose est sûre, c'est qu'Alix s'en souviendra longtemps. Et alors que la jeune femme se sent partir doucement, défoncée par les queues de ces messieurs, ceux-ci déversent enfin leur foutre à l'intérieur de la jolie nonne. Doublement remplie dans la bouche, le cul et la chatte, elle ne peut que déborder de partout, et se retrouve baignée dans le sperme en plus de la flaque d'Akira toujours présente au sol. Ses orifices débordent et vomissent tout le sperme qu'ils ne peuvent contenir, alors que les six gaillards s'en vont en riant, discutant de ce qu'ils viennent de faire.

- Quelles salopes !

- J'me suis vidé pour la journée, on devrait venir ici plus souvent.


Akira, elle, rampa comme elle le put vers Alix pour la serrer tendrement dans ses bras, et l'embrasser goulûment pour partager un peu du sperme contenu dans sa bouche. Elle n'allait quand même pas la laisser porter ce fardeau toute seule. Elle s'était montrée suffisamment méchante envers elle pour aujourd'hui. Si elle savait qu'Akira avait feint l'évanouissement exprès pour qu'elle se fasse baiser par les six à la fois... elle lui en voudrait sûrement. Ou peut-être serait-elle encore plus heureuse !

Dans tous les cas, la seule certitude était l'étreinte et le baiser qu'Akira lui offrit, avant de le rompre et de la regarder dans les yeux, souriante. Cette jeune fille était douée, et si belle ! Akira ne regrettait pas de l'ajouter à la liste de ses plans culs.

- Tu as été parfaite.
Journalisée

Je suis ouverte à tous types de rp, alors n'hésitez plus  ♥ ❤ ❥ ❣ ❦ ❧
SoeurAlix
Humain(e)
-

Messages: 79



Voir le profil
Fiche
« Répondre #36 le: Juillet 15, 2018, 12:35:56 »

Je ne comprends pas comment au moins les trois qui ont déjà vidé leurs couilles avec Akira continuent de bander, et vont, j'en suis sure, m'en déverser aussi. Et ce qui est vraiment détestable, c'est que leur violence a contaminé les autres.
A six à me secouer comme ça, en ne se souciant que de leur petit plaisir personnel, ils viennent les uns après les autres, ils se vident en éructant, mais je ne saurais dire au bout du quantième l'orgasme violent me submerge, rafle tout sur son passage.
Tandis que mon corps est secoué de soubresauts, les une se déversent dans un trou béant, les autres se soulagent sur mon corps.
Je n'en peux plus, je suis à la fois pleine et vidée, je baigne dans une grande flaque moitié mouille moitié foutre, mes vêtements sont en lambeaux, mes orifices malmenés sont tous béants et aucun n'est apaisé.
Alors, je geste de tendresse d'Akira est une bénédiction ; je me serre très fort contre elle.
« Oh que je t'aime pour tout ce que tu m'as fait connaître », lui dis-je reconnaissante, les yeux dans les yeux.
Son baiser en retour est le plus beau des cadeaux, et ses mots « Tu as été parfaite. » sont de ceux que je n'oublierai jamais.
Journalisée
Akira Fubuta
E.S.P.er
-

Messages: 184



Voir le profil
Fiche
« Répondre #37 le: Juillet 15, 2018, 01:03:41 »

Akira l'embrassa à nouveau pour toute réponse, prise de tendresse pour Alix. Elle ne ressentait pas de véritable amour pour elle, son coeur appartenant à Phasmaria, mais elle l'aimait bien. Et sa petite bouille adorable la faisait craquer, Akira s'était assurément attachée à elle. Ce n'était sûrement pas la dernière fois qu'elle s'enverrait en l'air avec elle. Lentement, la jeune femme posa sa main contre l'intimité d'Alix, et la frotta du bout des doigts pour y récupérer un peu de mouille et de sperme, pour enfin lécher le tout. Elle alla chercher ensuite dans sa proche chatte le sperme des brutes de tout à l'heure, puis tendit les doigts vers la bouche d'Alix pour partager un peu.

- Prends-en un peu si tu as soif ma chérie.

Akira la maintenant bien contre elle, dans une étreinte chaude et sensuelle, sa poitrine appuyée contre celle d'Alix. Elle avait droit à toute sa tendresse maintenant, elle l'avait bien mérité après avoir été si courageuse. Akira était fière d'elle, et ne manqua pas de le lui dire.

- Je suis fière de toi ma choute. Tu es très courageuse.

Akira l'embrassa une fois de plus avec la langue, souriante, chaude, le corps ruisselant de sueur et de mouille mêlée au sperme de ces messieurs. Cet endroit devait puer le sexe, et c'est dans cet environnement qu'elle aimait embrasser sa partenaire.
Journalisée

Je suis ouverte à tous types de rp, alors n'hésitez plus  ♥ ❤ ❥ ❣ ❦ ❧
SoeurAlix
Humain(e)
-

Messages: 79



Voir le profil
Fiche
« Répondre #38 le: Juillet 15, 2018, 07:47:18 »

L'intensité retombe un peu. Ces mâles à la limite du respect sont partis. C'est comme si le temple retrouvait son calme premier. Mon corps n'est pas retombé à son état premier, lui. Ma chatte comme mon cul coulent encore de ce mélange de mouille et de foutre, qui recouvre aussi ma peau, et même mon visage tant je n'ai pu absorber tout ce que les deux queues ont balancé ensemble dans ma gorge. Je croyais que ceux qui s'étaient occupé d'Akira avaient vidé leurs couilles. Erreur !

Alors, lorsqu'elle m'en propose :
« Prends-en un peu si tu as soif ma chérie. »
Je marque la surprise, mais j'en prends quand même, cette envie de retrouver le parfum de sa cyprine, dont elle m'a littéralement arrosée.
Je savoure, en la regardant tendrement.
« Merci Akira, tu m'as fait connaître des choses que je ne connaîtrai qu'une fois. »
Oui, je luis suis vraiment reconnaissante, même si j'aurai du mal à expliquer mon odeur sexuelle et l'état de mes habits, en rentrant au couvent, à moins de rentrer par la porte dérobée du fond du jardin.

« Je suis fière de toi ma choute. Tu es très courageuse. »

Je n'aurais pas parlé de courage, même si j'ai eu très peur et que j'ai cru mourir. Mourir d'être prise par un sexe difforme, quel comble.
« Mais comment as-tu réussi à me faire encaisser tout ça ? »
Je réponds à son baiser, j'ai envie d'un vrai baiser d'amour, après du sexe quand même hard. Je veux sentir nos langues enroulées, comme deux amantes comblées.
Journalisée
Akira Fubuta
E.S.P.er
-

Messages: 184



Voir le profil
Fiche
« Répondre #39 le: Juillet 15, 2018, 01:15:57 »

Akira est horriblement excitée par la vue de la jeune nonne ainsi, dégoulinante de foutre et de mouille, baignant dans une marre de jus. La jeune femme est si belle et son visage si innocent qu'Akira ne peut qu'être charmée. La jeune femme sent ainsi sa chatte mouiller une nouvelle fois, comme pour lui demander de baiser Alix jusqu'à la mort. Mais cet endroit est peut-être trop ennuyeux maintenant...

- Mais je t'en prie ma chérie... comment fais-tu pour être si belle ?

Akira lui empoigna les fesses, frottant son intimité contre la sienne pour calmer ses pulsions. Elle lui lécha le visage et l'embrassa une nouvelle fois, puis une nouvelle fois encore. La jeune femme enchaînait les baisers lubriques, hypnotisée par la langue de la nonne.

- Je n'ai rien fait ma chérie, c'est toi qui as été géniale.

Akira lui enfonça un doigt dans le cul pour le lécher ensuite, terriblement excitée. Elle avait encore besoin de baiser, ce n'était pas terminé. Mais il fallait trouver un autre lieu. Un lieu public, encore plus exposé aux autres.

- Tu veux aller manger un bout ? Nous pouvons y aller nues.

Après tout, ce genre de choses n'étaient pas si hors normes à seikutsu. Les gens baisaient dans les lieux publics, sortaient à poil, alors Akira pouvait bien faire pareil.
Journalisée

Je suis ouverte à tous types de rp, alors n'hésitez plus  ♥ ❤ ❥ ❣ ❦ ❧
SoeurAlix
Humain(e)
-

Messages: 79



Voir le profil
Fiche
« Répondre #40 le: Juillet 15, 2018, 02:39:53 »

« Mais je t'en prie ma chérie... comment fais-tu pour être si belle ? »
Je regarde Akira, éberluée. C'est elle qui me dit ça ?
« Mais, ma chérie, si je peux aussi t'appeler comme ça, c'est toi qui es belle et sexy ».

Mais la deuxième phrase, qui aurait pu être une déclaration d'amour, ne m'en veux pas Léa, ne sort pas, car Akira me saisit vigoureusement les fesses. Oh que j'adore sa force, même si je rêve aussi de faire l'amour tout en douceur. Chatte contre chatte, encore suintantes, ça refait monter l'excitation qui n'était pas descendue pourtant. Si j'avais le membre qu'il faut, je l'enfilerais direct !

Je l'embrasse goulûment, sans retenue, avec l'envie de faire monter l'excitation, mais nous deux cette fois, car je déborde des six queues.
« Je n'ai rien fait ma chérie, c'est toi qui as été géniale. »
Elle ne mesure pas le pouvoir d'attraction qu'elle a. elle ne réalise pas l'effet qu'elle fait avec ses gestes. Elle n'a pas idée de ce que ça me fait monter en pression le doigt qu'elle m'enfile à nouveau dans le cul. J'ai beau avoir été enculée par deux queues en même temps, c'est encore béant et sensible, et je recommence à me trémousser sur ce doigt, qu'elle porte parfois à sa bouche, sans doute pour se souvenir du goût du sperme des trois mecs qu'elle m'a envoyés. Ça monte, ça chauffe, il faut éteindre l'incendie !

« Tu veux aller manger un bout ? Nous pouvons y aller nues. »

Je suis paniquée. Aller manger un bout, je veux bien. Avec elle, je veux vraiment. Mais pas nues ! Certes ma robe de bure n'est plus qu'un chiffon empêchant que je la remette, surtout qu'elle a baigné dans le mélange entre mouille et foutre. Et mes dessous à moitié arrachés font plus vulgaire encore.
« Oh, ça ne se fait pas ; je vais chercher un kimono ».
Si on me reconnaît dans la rue, je suis morte.

Coup de chance, il y en a, tout blancs, dans la petite pièce à côté. Ils couvent juste mes fesses, ils serrent ma poitrine à en comprimer mes seins. Avec sa petite ceinture noirs,il arrive juste à ma taille.
« Tu en veux un aussi ? » dis-je en ramenant un autre kimono.
Journalisée
Akira Fubuta
E.S.P.er
-

Messages: 184



Voir le profil
Fiche
« Répondre #41 le: Juillet 15, 2018, 08:47:57 »

Akira lui renvoya un baiser pour la peine, mélangeant le sperme des gaillards dans leurs deux bouches.

- C'est vrai que je suis belle, mais tu as un air innocent que je n'ai pas.

Akira lui claqua le cul et lui fit un clin d'oeil en la voyant prendre des Kimono, quelle prude. Néanmoins la jeune femme prit également celui qu'Alix lui proposait, et l'enfila non sans le déchirer un peu pour dévoiler ses formes. Elle n'allait tout de même pas ressembler à une nonne traditionnelle ou que sais-je ! Akira ne connaissait même pas le nom des religions du coin. Après tout, la jeune femme ne retenait que ce qui l'intéressait.

- Suis moi, mon sucre d'orge.

Elle attrapa Alix par la main pour la guider dans les rues de seikutsu, vers un petit restaurant qu'elle connaissait bien. Elle avait de bonnes relations avec le patron, puisqu'il lui avait déjà ramoné le cul, mais ce n'était pas le sujet. Aujourd'hui, elle voulait simplement passer un peu de temps avec la jeune femme qu'elle avait rencontré quelques heures plus tôt, et peut-être faire un round 2. Elle n'avait pas terminé après tout, sa chatte en redemandait encore !

Les deux jeunes femmes arrivèrent donc dans un restaurant de sushi hors de prix, et s'assirent à la terrasse. La carte leur fut servie, bien que le serveur soit surpris de voir deux clientes de si bon matin. Excepté les quelques passants dans la rue, il n'y avait personne. Pas un client, rien. C'était l'occasion de s'amuser un peu. Akira se pencha légèrement au dessus de la table pour chuchoter à son amante.

- Tu pues le sexe, c'est incroyable.
Journalisée

Je suis ouverte à tous types de rp, alors n'hésitez plus  ♥ ❤ ❥ ❣ ❦ ❧
SoeurAlix
Humain(e)
-

Messages: 79



Voir le profil
Fiche
« Répondre #42 le: Juillet 15, 2018, 09:05:03 »

« C'est vrai que je suis belle, mais tu as un air innocent que je n'ai pas. »
Elle est incroyable, Akira ! Même avec un simple vêtement, il faut qu'elle l'arrange à sa manière, pour être plus allumeuse que si elle était nue.
« Toi, tu es sexy au naturel, et c'est un sacré atout ! »
Je me dis que j'ai trouvé une sacrée perle ; elle connaît les lieux, elle a un talent sexuel immense, elle n'a aucun tabou. Au moins, je suis sure de m'éclater avec elle, même si elle exagère parfois.

Alors, avec plaisir :
« Suis moi, mon sucre d'orge. »

Toutes les deux ensemble, dans un simple kimono, je ne sais pas à quoi pensent les gens que nous croisons. Deux copines ou deux amantes. Vu le kimono déchiré de Akira, ça jette un doute. Vu comme j'empeste le foutre et la mouille, le doute se confirme.
« Tu as vu comme les gens nous regardent ?"
Mais elle s'en fout vraiment.

Je la suis dans un restaurant, qu'elle semble bien connaître. Moi, je ne connais rien au dehors du couvent, mais je vais vite progresser avec elle. Je me doute que je ne suis qu'un passe-temps pour elle, et qu'elle me jettera sitôt trouvée mieux que moi ; mais, moi, je suis vraiment sous le charme.

Alors, un resto à deux, même tôt, ça a une connotation délicieuse. Sauf que je n'ai pas un rond, depuis que je suis arrivée au couvent, et que, quand je convertis les prix, ça me fait peur.
« Tu as vu la carte, les prix ?"
Je suis inquiète, mais pas elle.

Au contraire, elle me murmure :
« Tu pues le sexe, c'est incroyable. »
Oh l'innocente !
« Eh, tu as vu ce que tu m'as mis, et ce que tu m'a fait mettre ! Et ça t'étonne ? Ça fout la honte, quand même."
Journalisée
Akira Fubuta
E.S.P.er
-

Messages: 184



Voir le profil
Fiche
« Répondre #43 le: Juillet 15, 2018, 09:42:15 »

Akira lui fit un clin d'oeil, suivit d'un baiser dans le cou par dessus la table. Les prix n'étaient en aucun cas un problème pour elle, puisqu'elle ne comptait pas payer ! Ses portails lui permettaient de s'en aller en un clin d'oeil, elle n'aurait qu'à embarquer Alix avec. Akira trouvait cela amusant et excitant, aussi, elle ne comptait sûrement pas en informer Alix avant le dernier moment. Ce ne serait pas drôle !

- Les prix ne me dérangent pas. Rien ne me dérange tu sais.

Elle lui sourit à nouveau lorsqu'elle lui parla de "honte". Quelle insulte ! C'était au contraire une fierté que de tenir aussi longtemps ! Et sentir ainsi le foutre et la mouille ne faisait que la rendre plus attirante. Cela signifiait que les hommes et les femmes se l'arrachaient, du moins selon Akira.

- Au contraire, tu devrais être fière chérie.

Akira tapa sur ses genoux pour lui faire signe de venir s'y asseoir, un petit sourire aux lèvres. Impossible de savoir ce qu'elle préparait, bien que la jeune nonne devait sans doute avoir une petite idée de la chose. Elles commençaient à se connaître après tout.
Journalisée

Je suis ouverte à tous types de rp, alors n'hésitez plus  ♥ ❤ ❥ ❣ ❦ ❧
SoeurAlix
Humain(e)
-

Messages: 79



Voir le profil
Fiche
« Répondre #44 le: Juillet 15, 2018, 10:48:33 »

Akira serait-elle une riche bourgeoise qui s'amuse à déniaiser de jeunes femmes ? Et, accepter de se faire inviter dans un restaurant par une femme qui vient juste de vous faire baiser par six mecs, ça s'appelle comment ?
Pourtant, quand je regarde la carte, ça a l'air follement appétissant. Pas les trucs mièvres qu'on vend en France !
« Les prix ne me dérangent pas. Rien ne me dérange tu sais. »

Eh bien, je crois que vais me faire plaisir. Je n'ai rien mangé au matin, question de discrétion. Et la baise, ça creuse, surtout vu ce qui m'est arrivé. Je me sens si différente dans les yeux d'Akira. Elle me complimente, elle salue mes capacités sexuelles, elle dit que ce sont mes meilleurs atouts, si bien cachés sous un visage angélique. Oh, ce que ça me plaît d'entendre ça, enfin !
« Oh Akira, je suis si heureuse ; tu me procures vraiment un grand bonheur »
Je suis comme une élève complimentée pour son travail en classe. Sauf que, là, je suis une jeune femme félicitée pour ses prouesses sexuelles !
Ni Maxime ni Léa ne m'ont jamais parlé ainsi. Pour Maxime, j'étais un bon coup, toujours disponible par amour. Pour Léa, j'étais la femelle idéalement disponible pour ses délires. Alors que, pour Akira, je suis une jeune femme pleine d'atouts, d'abord pour moi.

Alors, c'est avec grand plaisir que je suis son geste, lorsqu'elle m'invite à m'asseoir sur ses genoux. Ça ne se fait pas dans un restaurant, mais qu'importe. Avec Akira, je suis en confiance ; elle a su me guider et me protéger. Et, même si ce n'est pas pour me raconter un conte de fées, j'ai confiance, du moment qu'elle ne sort pas de n'importe où un sexe surdimensionné pour me broyer tout le ventre.

Tiens, il faudra que je lui demande comment elle a réussi ça.
Journalisée

Tags:
Pages: 1 2 [3] 4 5
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox