banniere
 
  Nouvelles:
Pour la promotion du forum, pensez à voter régulièrement pour nous si vous avez un peu de temps.
Merci ! ♥





Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Camille, aux multiples images [Keiralidé.e]  (Lu 305 fois)
Camille l'ambigu(e)
Humain(e)
-

Messages: 20



Voir le profil
Fiche
« le: Juin 27, 2018, 07:37:02 »

Bonjour,

Identité : Camille LECHAMP
Âge : 27 ans
Sexe : Masculin à la naissance, masculin le jour, féminin la nuit
Race : (Humain)
Sexualité : Si mes parents avaient imaginé qu'en me donnant un prénom des deux sexes, je serais ainsi en quête de ma sexualité, étant aussi bien homme que femme, cherchant aussi bien femme que homme.

Physique :
Le dictionnaire regorge de mots multiples, androgyne ou hermaphrodite, bisexuel ou transexuel, et tout plein encore, pour décrire ce qui n'est pas dans la norme!
Déjà, avec mon 1m75 et ma corpulence assez longiligne, je peux, au gré de ma coupe de cheveux, avoir l'apparence d'un sexe ou d'un autre. Au collège, et surtout au lycée, les copains en ricanaient et les filles me trouvaient mignon. Tarlouze pour les premiers, pas viril pour les secondes, j'ai passé des années immondes, enfoncé par mon père qui voulait un fils, un homme vrai de vrai, pas une chiffe molle comme il disait. C'est vrai que, avec mes yeux noisettes et mes cheveux châtain clair, je pouvais faire illusion, toutes sortes d'illusions même. J'étais un garçon qui prenait soin de lui, au grand dam de mon père. Et, comme si ça ne suffisait pas, tous les habits m'allaient, du jeans large au jeans moulant, et bien d'autres plutôt très féminins, mais j'en parlerai après.

Caractère : (150 mots minimum)
Cette souffrance a engendré un doute sur moi-même, sachant de moins en moins qui j'étais. Pire même, ma sexualité d'ado s'en est trouvée affectée, en fait réduite à néant. Les filles m'attiraient, mais cherchaient de vrais mecs, pas des mièvres indécis. Les garçons ne me laissaient pas de marbre, mais je refoulais ces pensées impures. Mon pucelage a ainsi traversé ma scolarité secondaire, et même atteint mes études supérieures.
Pourtant, c'est là que tout s'est déclenché, ou plutôt a basculé. Car, dans le milieu artistique où me menaient mes études, tout se comprend et tout s'accepte. Je n'étais plus la bête de foire, le déchet de la société, mais un être avec ses désirs, ses pulsions même. Je me suis enfin senti moi, en fait doublement moi!
Car je n'étais pas davantage capable de choisir entre les jeunes femmes et les jeunes hommes. Si une actrice, sans doute en devenir, a pris mon pucelage un soir dans sa loge, à grands cris qui ne m'ont néanmoins pas rassuré sur ma virilité, j'ai découvert, peu après, des sensations aussi intenses dans le lit d'un copain d'études.

Histoire :
C'aurait pu être ma vraie naissance, le vrai commencement de ma vie, si ça ne s'était très vite transformé en enfer; Comme je l'ai dit plus haut, ce milieu estudiantin artistique avait en lui une totale liberté, et une absence de jugement. Ca paraissait si simple, ça l'était bien moins en fait. Car, très vite, je me suis rendu compte que je ne trouvais pas ma place. Ma sexualité incertaine, ouverte diront certains, n'était plus sujet de quolibets, mais ne m'offrait rien de plus, à être ainsi sue au grand jour. Et, s'il m'arrivait de coucher avec l'un ou l'autre sexe, c'est un soir où tout a ainsi basculé.
Ce soir-là, j'étais dans le lit d'une simple rencontre de bar; je ne sais même plus si c'est elle ou moi qui avait fait le premier pas. Un peu bousculé à devoir vite partir, parce que son mec rentrait, j'ai enfilé sa culotte au lieu de la mienne. J'étais assez fin de taille, à moins qu'elle fut un peu moins fine, mon état de panique ne me fit pas prendre conscience de la chose, et ce n'est qu'une fois rentré dans ma chambre, encore chez mes parents, que je réalisai, face au miroir. Cela me procura une telle excitation, impossible à dissimuler, et je courus, en pleine nuit, piquer un soutien-gorge dans le panier à linge, et l'ajuster maladroitement. Ces dessous, et mes traits féminins, juraient avec ce qui tendait cette culotte, mais je venais, sans m'en rendre compte, de franchir un grand pas. Tout se bouscula, tout s'accéléra; je devins Camille homme le jour, et Camille femme la nuit.
Je mis au point des stratagèmes pour constituer, mais aussi masquer, une garde-robe. Je glanai des infos pour apprendre à me maquiller. J'utilisais des ruses pour me transformer, sortir de chez moi sans me faire choper, et je me mis à fréquenter les endroits où je n'aurais jamais osé entrer auparavant. Si, parfois, je prenais des insultes comme autrefois, je trouvai enfin de quoi m'épanouir, sage étudiant le jour, coquine secrète la nuit; là, enfin, les hommes comme les femmes m'appréciaient.
Mes parents me voyaient souriant, réussissant brillamment mes études, avec un master en sciences des arts, mais s'étonnaient de ne pas me voir de petite amie officielle, même s'ils savaient que je sortais beaucoup le soir.
Justement, un soir, au Red Sax, où j'hésitais entre une rousse incendiaire à la poigne de fer et à la tenue de cuir sans équivoque, et un beau brun très élégant dont la virilité s'exacerbait à travers sa chemisette, j'aperçus mon père au bar, dans ce lieu qu'il qualifiait pourtant de lieu de débauche comme tant d'autres. Il ne me reconnut pas, et je disparus par la sortie de secours, tout comme je disparus de chez mes parents. Honte ou furie, je ne sais, mais je devais partir.
Un ami de fac m'avait proposé un poste au Japon, poste qu'il avait refusé car trop "ordinaire" chargé de filmer toutes les activités d'une ville dénommée Seikusu, un poste lié à l'administration locale, qui voulait mettre sa ville en valeur, en filmant aussi bien la vie du lycée français Mishima hautement réputé, que les spectacles du théâtre ou les manifestations de tous ordres. Faire de telles études pour en arriver là, quelle tristesse, mais je devais fuir ma vie d'antan, et c'était la seule solution. Aussi, après quarante-huit heures de transactions par mail, et même surpris que mon CV les enthousiasma autant, je pris l'avion, en envoyant un SMS à ma mère: "Je vais bien".
Je me lançais dans l'inconnu, avec deux valises, l'une de l'homme que j'étais, l'autre de la femme que j'étais, et une troisième, plus petite, avec mon matériel vidéo qui m'avait ouvert cette nouvelle vie, et pouvait peut-être me lancer artistiquement. Comment allais-je me débrouiller? Où allais-je dormir? Qui allais-je rencontrer? Retrouverais-je cette vie qui, certes instable et sans assurance, me comblait en France? On disait le Japon plus ouvert, plus tolérant. Mais jusqu'où? Pourrais-je être enfin Camille, sous toutes ses images, sans me cacher? Si seulement cette nouvelle vie pouvait me combler artistiquement et sexuellement...

Comment avez-vous connu le forum ?
J'y fus, je m'en éloignai, il me manqua, j'y reviens.

« Dernière édition: Juin 30, 2018, 09:29:10 par Camille l'ambigu(e) » Journalisée
Grayle le pérégrin
Humain(e)
-

Messages: 290



Voir le profil
Fiche
« Répondre #1 le: Juin 27, 2018, 08:54:34 »

Bienvenu !
Journalisée
Camille l'ambigu(e)
Humain(e)
-

Messages: 20



Voir le profil
Fiche
« Répondre #2 le: Juin 27, 2018, 08:58:41 »

Bienvenu !

Merci.
« Dernière édition: Juin 28, 2018, 08:53:06 par Camille2 » Journalisée
Cassidy Green
Avatar
-

Messages: 2896


Une femme, un homme ? Ou bien les deux ?


Voir le profil
Fiche
« Répondre #3 le: Juin 27, 2018, 11:31:04 »

Bienvenue Grimaçant
Journalisée

Voici mon topic pour découvrir mes autres comptes. Veuillez aussi me contacter sous ce compte pour mes autres personnages, vu que je suis plus souvent connecter avec Cassidy Green qu'avec les autre Grimaçant
Camille l'ambigu(e)
Humain(e)
-

Messages: 20



Voir le profil
Fiche
« Répondre #4 le: Juin 27, 2018, 11:32:57 »

Bienvenue Grimaçant

Merci.
« Dernière édition: Juin 28, 2018, 08:52:49 par Camille2 » Journalisée
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Administrateur
-
*****
Messages: 7927



Voir le profil
Fiche
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #5 le: Juin 28, 2018, 12:43:39 »

Re-Bienvenue parmi nous, jeune homme/femme (?)

Il y a un doute !
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.

Complément de script : La Saga De La Tour Sombre
Camille l'ambigu(e)
Humain(e)
-

Messages: 20



Voir le profil
Fiche
« Répondre #6 le: Juin 28, 2018, 07:44:44 »

Re-Bienvenue parmi nous, jeune homme/femme (?)

Il y a un doute !

Merci... d'entretenir ce doute.
Journalisée
Keira Metz
Modérateur
-
*****
Messages: 348



Voir le profil
Fiche
« Répondre #7 le: Juin 29, 2018, 09:12:07 »

Bienvenue !

Tu es validé.e, bon jeu ! Souriant


PS: Je dis ça comme ça, mais tu as la possibilité de modifier ton pseudo (mais pas ton identifiant), dans ton profil, pour enlever le '2' notamment. ^^
Journalisée

Camille l'ambigu(e)
Humain(e)
-

Messages: 20



Voir le profil
Fiche
« Répondre #8 le: Juin 29, 2018, 12:42:37 »

tu as la possibilité de modifier ton pseudo (mais pas ton identifiant), dans ton profil, pour enlever le '2' notamment. ^^

Merci pour la validation et le conseil ; j'hésite, car ce 2 est aussi le révélateur de la dualité qui est en moi.
Journalisée

Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox