banniere
 
  Nouvelles:
De nouvelles places sont ouvertes pour le poste de modérateurs, si vous êtes intéressés, merci de vous présenter ici.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Rescapée du Maître de la Douleur [Valicidée !]  (Lu 266 fois)
Susan Avery
Humain(e)
-

Messages: 66



Voir le profil
FicheChalant
« le: Janvier 09, 2018, 02:29:25 »

Nom
Susan Avery

Âge
26 ans
12 avril 359 (TS)*

Taille
1.78m

Sang
A+

Sexualité
Homme, Femme, Machine, Susan a déjà connu, rien ne l'effraie, rien ne la rebute.
Une légère préférence pour les relations avec des personnes ayant l'attribut du sexe masculin

*TS : Temps Standard

Description et caractère

Susan est une élégante jeune femme, elle a un corps de muse, des jambes effilées qui semblent darder finement le sol quand elle se déplace. Son abdomen est musclé sans que cela ne soit inconfortable au regard, le galbe de ses seins dessine une silhouette pleine de promesses et ses bras paraissent toniques. Sa stature inspire la sérénité mais elle semble prête à bondir à tout moment. Son visage est celui d'une femme sortie de l'adolescence. Ses traits sont lisses et équilibrés, les yeux gris, comme ses cheveux. Son nez légèrement incurvé semble pointer de façon malicieuse. Sa bouche est généreuse, sans pour autant jurer avec la délicatesse de la composition d'ensemble.

Sur Renaissance Mineure, et quand elle était encore une civile de l'Hégémonie Susan aimait porter des robes plus ou moins longues, toujours légères, pour l'été passé dans l'exploitation familiale. Quel que soit le temps elle aimait mettre ses jambes en valeur, et si possible le reste de son corps. Elle ne suivit jamais la mode dégénérée du Retz qui évoluait de jour en jour. Lorsqu'elle était entrée dans la Force, Susan porta l'uniforme jusqu'à ce qu'elle atteigne un grade d'officier dans son bataillon d'infanterie. A partir de ce jour elle porta en dehors des opérations et jusqu'à la fin de son service le tailleur qui était une des variation sur l'uniforme que les officiers avaient le privilège de pouvoir choisir.
Depuis son arrivée sur Terre il y a quelques mois, elle s'est adaptée au conventionnalisme des classes moyennes mondiales, en retournant à ses anciens goûts de civile.

Fille unique Susan a étudié sur son monde natal, Renaissance Mineure, jusqu'à 13 ans avant d'intégrer une école sur Tau Céti Central (TC² comme l'appellent les gens du Retz). Elle n'a jamais été une enfant gâtée, et a toujours été très amicale, capable de s'amuser avec tous ceux qui avaient envie de la voir. Cependant son entrée dans la Force, l'armée de l'Hégémonie humaine l'a progressivement éloigné de sa famille et de ses amis du monde civil. Pour autant elle n'a jamais perdu cette joie et la jovialité qui la caractérise.
Courtoise quand il le faut, notamment grâce à sa formation d'officier, le feu du combat lui a appris bon nombre de choses sur elle même. De fait elle n'hésite pas à donner son avis franchement et à jurer quand la situation s'y prête. Enfin elle souffre d'une faim inextinguible de combat. La confrontation et l'adrénaline que cela provoque l'excite dans tous les sens du terme.


Susan est un personnage fictif issu de l'univers d'Hyperion de Dan Simmons. Elle n'existe pas sous la plume de l'auteur, mais les évènements qui prennent place dans l'histoire du personnage sont pour l'essentiel tirés des 2 romans Hyperion et La Chute d'Hyperion. Aussi pour ceux qui connaissent je vous invite à ne pas vous offusquer des libertés que je prends surtout sur la fin du récit.

Histoire
Susan est née en l'an 359 standard selon le calendrier de l'Hégémonie, ou selon l'ancien calendrier grégorien en l'an 2502, sur la planète Renaissance Mineure. Sa famille disposait d'une des innombrables immenses exploitations agricoles de la planète. Elle était l'unique enfant et n'avait jamais eut de mal à se lier d'amitié avec des gens extérieur à sa famille. Sa jeunesse fut paisible et heureuse, au sein de l'Hégémonie, baignant dans l'infosphère et avec le confort du système distrans qui permettait des voyages interstellaires instantanée pour les mondes qui disposaient d'un portail. Susan avait pu voyager sur Lusus et Tau Céti Central et rien ne l'avait plus émerveillé que les prodigieuses tours qui perçaient la voute céleste de la capitale hégémonienne. TC² était à ses yeux l'incarnation du génie humain. Et très tôt Susan avait nourrit une ferveur patriotique pour l'Hégémonie spatiale humaine.

Au sortir de l'enfance Susan s'est retrouvée confrontée comme tous les citoyens de l'Hégémonie à la menace que faisait peser la rébellion du général Horace Glennon-Heigh. Au moment des 17 ans de Susan la Force écrasa les séditieux. Mais la révolte avait détruit certains mondes du protectorat. Devant le spectacle tournant en boucle dans son implant relié à l'infosphère galactique, Susan prit la décision de s'engager dans la Force pour préserver sa patrie du danger. Elle se distransporta sur le Vecteur Renaissance pour s'engager, et y accomplie sa formation de première classe dans l'infanterie. Elle qui de prime abord ne semblait pas faite pour le labeur du troufion d'infanterie n'était en réalité pas vraiment gênée. Elle retrouvait des tâches qu'elle avait accompli maintes et maintes fois dans l'exploitation de sa famille. Mais surtout l'ère du combat en armure de polymère actif avait totalement transformé le métier de soldat. Les armures compensaient les moindres faiblesses du combattant et palliaient à ses défaillances physiques lors du combat. L'aspect tactique devenait primordial, de même que la capacité de reconnaissance du terrain.
Enfin la domination de la gente masculine ne l'avait pas effrayé plus que ça. Les premiers temps avaient été durs, remplis de mises à l'épreuve, de blagues potaches sur l'incapacité supposée d'une femme à combattre et d'avance ou promesse sexuelles de bas étages, mais les simulation de bataille RTH-ECMO avaient permit à Susan de se faire un nom parmi les fantassins de son bataillon.
A 18 ans elle avait été déployée sur Mars pour suivre une formation d'élève officière à l'École Militaire du Mont Olympus. Sa formation avait été une succession de cours d'histoire militaire et de stratégie agrémentés par des exercices dans le cadre des simulations Real Time History de l'ECMO. Elle avait prit part à la préparation du raid surprise de Pearl Harbor de la fin novembre jusqu'au 7 décembre 1941. Elle avait assisté à la chute de Little Boy sur Hiroshima, elle avait participé à Marignan par une sanglante journée de 1515 à la boucherie sans nom provoquée par le formidable pouvoir de destruction de l'artillerie française. Elle prit part aux escarmouches entre résistants polonais et soldats allemands en 1944, lorsque l'espoir avait ravivé le patriotisme brisé d'une nation. Elle s'était engagée dans les conflits qui avaient suivit la Grande Erreur de 38.
A la fin de sa formation quand elle eut 21 ans, la jeune femme avait été promue capitaine, et elle avait prit le contrôle d'une compagnie de son ancien bataillon sur le vecteur renaissance. A 21 ans elle était parfaitement entrainée selon les critères de la Force et plus prête que n'importe quel soldat sous son commandement.

Ainsi, lorsque les extros vinrent menacer Bressia - une planète du protectorat de l'Hégémonie, ne disposant pas du système distrans - elle fut envoyé à la tête de sa compagnie de 80 soldats pour participer aux combats contre les extros dans le but de les déloger de la planète qu'ils avaient capturé. Elle fit le trajet en fugue cryotechnique dans un vaisseau de spin à propulsion Hawking de la Force. Tandis que s'écoulait dans le Retz hégémonien 4 années de temps standard, pour elle il ne se passa que 3 mois. Elle fut de la 1ere vague d'invasion. Rien ne l'avait préparé au carnage. Au sol les soldats déposés par voit aérienne se faisaient littéralement découper. Les faisceaux laser surchargeaient les polymères des malheureux qui fondaient alors qu'ils étaient simultanément bombardés de munitions à fragmentation. Elle ainsi que 7 de ses hommes survécurent au premier jour. Elle prit part à la campagne au côté du Boucher de Bressia, l'illustre Fedmahn Kassad.
A la fin quand Bressia ne fut plus qu'une sphère de cendres et de décombres orbitant dans l'espace Hégémonien avec un drapeau fièrement planté clamant l'appartenance au Retz, Susan décida de rejoindre Renaissance Mineure à bord d'un vaisseau à spin.
Malgré ses nombreux actes de bravoure, et son acharnement au combat, Susan n'obtint rien des combats sur Bressia, ni médaille, ni promotion. Mais cela ne l'affectait pas.

Le déploiement, la campagne et le retour lui avait fait perdre 10 ans sur ses connaissances restées dans le Retz. Son père était mort pendant qu'elle ferraillait, et sa mère s'était suicidée par chagrin et par résignation devant la mort plus que probable de sa fille pendant les massacres sur Bressia. N'ayant plus d'attache dans le Retz elle prit la décision de vendre l'exploitation dont elle avait hérité. Bressia avait définitivement transformé la jeune femme. A 23 ans, les 2 années de conflit l'avaient métamorphosé en vétérane. Le carnage la hantait.  Mais plus que tout c'était l'excitation perverse, l'extase du combat, la jouissance qu'engendrait la confrontation qui lui manquait. L'Hégémonie pourtant ne semblait plus prédisposée à lui offrir un combat. Elle se fit affecter dans les confins pour surveiller les essaims migratoires extros dans l'espoir qu'un jour l'un d'eux reviendrait pour une revanche. Le voyage s'était effectué en vaisseau à Spin et avait prit plusieurs années qui passèrent comme quelque semaines pour elle.

Arrivée à son nouveau lieu de déploiement la prière inavouable de Susan fut exaucée. Un essaim extros encore plus imposant que celui de Bressia fonçait sur un monde du protectorat situé non loin d'elle. Son unité fut envoyée sur Hyperion. Elle avait pour mission de préparer la planète à un débarquement massif de la Force et à un combat terrestre avec les forces d'invasion extros.
Elle eut 24 ans à son arrivée sur Hypérion et passa 2 ans dans l'attente des renforts et d'une invasion. Elle était cantonnée à la capitale de la colonie, Keats, où elle tua le temps dans le quartier de la vieille ville, Jacktown, où avait lieu toute sorte de prostitution et de trafique dont profitent les militaires de passages. Elle n'oublia pas sa tâche et prépara la défense de la cité.

Peu après ses 26 ans, vers le mois de juin en temps standard du Retz et au début de l'hiver sur Hypérion les extros arrivèrent en même temps qu'un groupe d’éclaireurs spatiaux de la Force. S'en suivit la mise en place d'un portail distrans qui permit à l'Hégémonie de déverser l'ensemble de ses force en vu d'une bataille décisive pour l'avenir de l'humanité.
Placée en un cercle de plusieurs dizaines de kilomètres de diamètre autour de la capitale d'Hyperion l'armée de l'Hégémonie vit fondre depuis les cieux des glisseurs et les soldats de descente des unités d'invasion. Les combats furent rudes, et les extros dans un premier temps connurent le sort qu'avait connu la Force lors de son débarquement sur Bressia. Mais le nombre d'assaillant était fantastique. Rapidement ce qui était un échange de coup précis entre combattants distant de 20 kilomètres l'un de l'autre devint un corps à corps sanglant. Le polymère de protection de Susan rougeoyait sous le coup des lasers qui le frappait. Il fumait et sifflait pour expulser le surplus de chaleur. Puis soudain le polymère ultra sophistiqué se pulvérisa. Laissant la combattante nue au milieu du carnage.
Mais le temps semblait s'être figé autour de Susan. Elle s'aperçut que son corps était perforé au niveau de l'abdomen, et qu'un monstre de vif argent aux yeux rouges rubis posait sur elle un regard neutre et pourtant chargé d'une violence innommable. Une langue d'acier poli se dégagea de la forme qui aurait dû être la tête de la créature et vint paisiblement dans la bouche de Susan. Le contact du métal sur sa langue était froid et agréable, mais le goût bien que métallique n'était pas celui de l'acier, c'était celui de son sang. Elle comprit par la douleur qui l'assailli que sa nuque venait d'être perforée par le cône d'acier, sans aucune violence. Le monstre demeurait immobile.
"Le Gritche" pensa-t-elle.
Subitement le Gritche fut prit d'un brusque sursaut. Susan vit deux silhouettes de vif argent qui en fait avait depuis toujours été là. Elle comprit que le Gritche ne l'avait pas visé mais avait tenté de porter un coup à travers son corps aux deux silhouettes. Elle avait eu le malheur de se trouver au milieu d'une lutte plus féroce que celle à laquelle elle avait participé quelques instants auparavant. Pendouillant sur une lame du Gritche Susan fut témoin de l'affrontement titanesque qui avait lieu. Le spectacle des deux armées figées au sol était ridicule devant l'extravagance du corps à corps entre les trois formes de vif argent et d'acier.
Le Monstre fut secoué par une seconde saccade. Si violente que la lame qui traversait de part en part le corps de Susan au niveau de l'abdomen remonta jusqu'au thorax faisant jaillir un nouveau flot de sang. Elle fut alors consciente que son apparence avait changé. Elle était elle aussi vêtue d'une couche de de métal brillant. Mais surtout les 2 assaillants n'étaient plus en vue, et le Gritche et elle ne se trouvait plus sur Hyperion.
Au même instant de nouveau elle était ailleurs, sur une autre planète inconnue, et le Gritche déjà avait disparu.

L'histoire raconte qu'au prix de sa vie Fedmahn Kassad détruisit le Gritche lors de leur rencontre sur Hyperion, mais au cours du combat qui vit sa perte le monstre se replia si loin qu'il déposa Susan dans une autre dimension.
Cette dernière se retrouva évanouie et nue au milieu d'une ville d'une planète depuis longtemps morte dans son esprit, une bille argentée posée sur la taille, et le souvenir fugace d'un tête à tête monstrueux avec le maître de la douleur. Rien n'explique la guérison miraculeuse dont son corps fut l'objet, si ce n'est le paradoxe des champs anentropiques dont le mystère demeure.

Un mois passa qui permit à Susan de prendre conscience de l'importance des changements qui étaient survenus lors de l'invasion d'Hyperion. Elle comprit qu'elle avait échoué sur une planète qui dans son temps avait disparu, la Terre. La technologie qu'elle y voyait était de loin inférieure à tout ce qu'elle avait pu connaitre. De fait il lui fallait désormais se résoudre à explorer ce monde nouveau.



Capacités et autres :


Susan Avery a été formée aux arts de la guerre selon les préceptes du Nouveau Bushido de la Force. Elle maîtrise plusieurs arts martiaux, Karaté, Ju Jitsu, boxe anglaise. Elle a reçu une formation aux armes blanches et à tous les types d'armes portative de l'époque Hégérienne (Armes à feu, fusils à fléchettes à fragmentation, armes laser et autres armes énergétique).

- L'implant persoc
C'est un implant sous-cutané indétectable qui à l'origine reliait Susan à l'info sphère mais maintenant ne lui donne plus que des informations très basique sur son corps et les capacités physiologiques, basé sur l'apparence et les comportements des êtres qu'elle croise. Elle ne s'en sert plus vraiment, mais l'objet inconnu sur terre a une réel valeur scientifique et technologique.

- L'armure de Symbiose
Susan peut s'équiper quand elle le souhaite d'une armure de polymère actif d'un type inconnu qui brille comme le vif argent et qui la recouvre intégralement détruisant définitivement les vêtements qu'elle porte au moment de s'équiper. Cette armure métamorphose cependant ses jambes dont les mollets disparaissent au profit de lames extrêmement tranchantes (un simple contact suffit à couper un tissu organique).
Ses bras se prolongent au niveau des poignets d'une lame à double tranchant du même type que ces jambes. Et au niveau des épaules une deuxième paire de bras semblables aux premier apparait.
L'armure est intégrale est parfaite, seul l'acharnement et la répétition des coups portés peut la briser.
Les coups extrêmement fort peuvent causer des dégâts au corps à l'intérieur de l'armure.
L'armure de Symbiose quand il est déséquipé ressemble à une bille de mercure que Susan a toujours dans une poche sur elle et qui la recouvre en cas de contact cutané de plus de 5 secondes.
C'est un objet d'une valeur scientifique inestimable, et il y a fort à parier que nombreux seront ceux qui aimeront débarrasser Susan de l'artefact.

- Un corps une âme
Lorsqu'elle se déséquipe de son armure, Susan se retrouve forcément nue, ayant détruit ses vêtement lors de l'équipement. Elle ne peut par ailleurs pas rééquiper son armure avant plusieurs jours.

- La marque du seigneur de la douleur
En "armure de Symbiose" deux yeux brillent d'un éclat de rubis malsain. Tel des lasers ils semblent percevoir tout ce qu'ils embrassent. L'âme de quiconque croise ce regard s'en trouve tourmentée et ne l’oubliera jamais.
Plus le combat dure et plus Susan perd conscience. En cas de perte totale de conscience, Susan perd le contrôle et libère "l'Apôtre de la douleur". Cela ne peut se produire qu'au bout d'une heure de combat sans interruption équipée de "l'armure de Symbiose".

- L'Apôtre de la douleur
La rémanence du Gritche prend le contrôle du corps et de l'armure de Susan. Cela la fait entrer dans une transe meurtrière.

- Par delà l'espace
Quand elle a équipé son armure de Symbiose, Susan lévite à quelque millimètres du sol. Cela est imperceptible mais donne une grâce sinistre au monstre. De plus ses déplacements sont erratiques et pour quiconque à la chance de la voir en armure, elle semble se téléporter d'un endroit à un autre (sur des distances n'excédant jamais plus de 3 mètres par saut). Cela donne par moment l'impression que plusieurs armures sont présentes en simultané, cependant on distingue toujours l'endroit réel ou se trouve l'armure (et Susan). Elle ne peut pas effectuer plus de 3 sauts dans un intervalle de 2 minutes.

- Par delà le temps
Quand Susan est en armure et qu'un combat risque de la perdre à jamais le temps est aboli pour elle. L'armure forme un champs anentropique qui lui permet de se déplacer à des vitesses proches de la lumière pouvant percevoir alors le monde comme s'il était figé ou presque (selon les lois de la relativité) lui permettant de battre en retraite ou, dans le cas d'un affrontement avec une capacité semblable, de poursuivre le combat.
En cas de réel danger de mort ou de séquelle permanente "Par delà le temps" préfèrera systématiquement la fuite à la poursuite du combat. Pour que le combat se poursuive, il faudra disposer d'une capacité à poursuivre un objet aussi rapide.

« Dernière édition: Janvier 09, 2018, 10:31:16 par Princesse Alice Korvander » Journalisée
Zéphyr
Créature
-

Messages: 33


Expérience XS01ZEPH


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #1 le: Janvier 09, 2018, 02:30:59 »

Bienvenue madame !
Journalisée

Cassidy Green
Avatar
-

Messages: 2757


Une femme, un homme ? Ou bien les deux ?


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #2 le: Janvier 09, 2018, 07:32:24 »

Bienvenue Grimaçant
Journalisée

Voici mon topic pour découvrir mes autres comptes. Veuillez aussi me contacter sous ce compte pour mes autres personnages, vu que je suis plus souvent connecter avec Cassidy Green qu'avec les autre Grimaçant
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Humain(e)
-

Messages: 6904



Voir le profil
FicheChalant
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #3 le: Janvier 09, 2018, 10:31:06 »

Bienvenue !

Dan Simmons... <3

Tu me plais beaucoup, rien que pour ça Grima&ccedil;ant

Ceci dit, à ma grande honte, j'avoue ne pas avoir encore eu l'occasion de lire "Hyperion", même si j'ai la saga chez moi. À la place, j'ai préféré lire "L'Échiquier Du Mal" (enfin, le relire, puisque je l'avais lu quand j'étais au collège, et que... Enfin bref). C'était un bouquin très sympathique !

Sur le fond de la fiche, je ne vois pas grand-chose à dire, ça a l'air sympa, puis Susan est sexy, donc...

Citation de: Susan
Une légère préférence pour les relations avec des personnes ayant l'attribut du sexe masculin

J'aime le sens de la subtilité qui se dégage de cette phrase Cool

Tu es VALIDÉE !
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.

Complément de script : La Saga De La Tour Sombre
Susan Avery
Humain(e)
-

Messages: 66



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #4 le: Janvier 09, 2018, 10:43:56 »

Merci beaucoup.
Pour le cycle d'Hyperion, je dois dire qu'adorant la SF, c'est vraiment génial.
Le cycle d'Endymion qui constitue la suite n'est pas de la même trempe. Mais Hyperion ça reste un des meilleur "space opera" que j'ai pu lire. Niveau univers foisonnant et prenant il n'y a que Dune ou Fondation pour faire mieux.
Ca vaut vraiment le coup de se laisser plonger dans le récit.


Journalisée

Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox